pratiques Mettre en place le vote électronique Pour quels scrutins l employeur peut-il recourir au vote électronique?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "pratiques Mettre en place le vote électronique Pour quels scrutins l employeur peut-il recourir au vote électronique?"

Transcription

1 pratiques [élections des représentants du personnel] Mettre en place le vote électronique Lorsqu il organise les élections professionnelles, l employeur a la possibilité d opter pour un vote électronique. Ce choix peut certes paraître plus simple que le système classique qui nécessite bulletins de vote, urnes, isoloirs Malgré tout, il implique de respecter un lourd et très technique cahier des charges. Il s agit donc d un dispositif exigeant qui nécessite une bonne anticipation avant d être mis en œuvre. Pour quels scrutins l employeur peut-il recourir au vote électronique? La création du dispositif de vote électronique a connu quelques balbutiements : créé par la loi pour la confiance dans l économie numérique [L. n , 21 juin 2004, JO 22 juin], il a fallu attendre près de trois ans pour que soient publiés les décrets d application. Trois années au cours desquelles le dispositif a été mis en œuvre «avec les moyens du bord», la jurisprudence apportant sa part de précisions [Cass. soc., 8 déc. 2004, n , qui admet le principe du vote électronique sous réserve que le protocole préélectoral permette d assurer l identité des électeurs, la sécurité et la sincérité du vote]. Depuis la parution des décrets, le vote électronique est désormais strictement encadré. Les élections professionnelles ne sont pas les seules occasions pour lesquelles l employeur peut avoir à organiser un scrutin au sein de son entreprise. Il est, dans certaines hypothèses, tenu de mettre en œuvre un référendum. Tel est le cas notamment pour apprécier la validité d un accord collectif dans les entreprises : qui n ont pas encore procédé à des élections professionnelles sous l empire de la 18 Social Pratique / N 554 / 10 octobre 2010

2 loi portant rénovation de la démocratie sociale du 20 août 2008 et qui, ne disposant pas des résultats du premier tour des dernières élections, ne sont pas en mesure d apprécier l audience de leurs syndicats ; dépourvues de délégué syndical lorsque l accord est conclu avec un salarié mandaté ou un représentant de la section syndicale. L employeur pourrait donc être tenté d envisager la mise en place du vote électronique dans le cadre d un tel référendum. Les textes n ayant cependant pas prévu cette éventualité, la Cour de cassation a opté pour une lecture stricte et exclu le vote électronique en telle situation, l article D du Code du travail prévoyant expressément un scrutin secret sous enveloppe en la matière [Cass. soc., 27 janv. 2010, n ]. À quelles conditions l employeur peut-il mettre en place le vote électronique? Conclusion d un accord collectif La première exigence posée par le Code du travail est la conclusion préalable d un accord collectif comportant un cahier des charges, sur lequel nous reviendrons plus loin [C. trav., art. R , al. 2 et R , al. 2] ; (voir p. 20). Les textes visent précisément un accord d entreprise ou un accord de groupe, ce qui doit être entendu de manière stricte. La question pouvait en effet se poser de savoir si un accord d établissement répondait aux exigences des textes précités : la Cour de cassation a pris une position restrictive et jugé un tel accord inopérant [Cass. soc., 10 mars 2010, n ]. Il est par ailleurs clairement entendu que le protocole préélectoral ne peut pas se substituer à cet accord : celui-ci doit en effet mentionner la conclusion préalable d un accord collectif autorisant le vote électronique [C. trav., art. R et R ] ; (voir ci-dessous). Contenu de l accord collectif L accord collectif exigé est un accord classique s inscrivant dans le cadre du droit commun de la négociation d entreprise. Il peut être conclu pour une durée déterminée ou indéterminée. Il doit déterminer les caractéristiques du scrutin électronique et contenir un cahier des charges respectant les exigences posées par le Code du travail (voir p. 20). -- REMARQUE Le choix du prestataire est, en principe, opéré librement par l employeur, sur la base du cahier des charges défini par accord : il n a pas à figurer dans l accord collectif. Néanmoins, et afin d éviter toute contestation, il peut être opportun d impliquer les partenaires sociaux dans le choix du prestataire et de le valider dans l accord. Mention dans le protocole préélectoral Une fois l accord d entreprise ou de groupe autorisant le vote électronique conclu, il est également exigé que le protocole préélectoral en fasse mention. Cet accord indique également, si le choix a déjà été fait, le nom du prestataire chargé de mettre en place le vote électronique. Il présente en tout état de cause la description détaillée du fonctionnement du système et du déroulement des opérations électorales [C. trav., art. R et R ]. Conclusion d un protocole préélectoral Le protocole préélectoral est conclu de manière classique, comme pour toute élection professionnelle. Son contenu est cependant ajusté pour tenir compte des spécificités du vote électronique. Social Pratique / N 554 / 10 octobre

3 Ainsi, comme il l a été précédemment indiqué, l accord collectif prévoyant le vote électronique doit être annexé au protocole préélectoral. Par ailleurs, il est nécessaire de prévoir des clauses spécifiques au vote électronique : préciser si le vote se tiendra uniquement sous forme électronique ou si un scrutin sous enveloppe sera parallèlement mis en œuvre ; envisager les modalités de propagande syndicale sous forme électronique ; définir la composition de la cellule d assistance technique (voir p. 21) si celle-ci n a pas été arrêtée dans l accord collectif ; préciser les modalités, les dates et horaires de vote ; préciser les modalités d envoi des codes d accès aux électeurs ; adapter les dispositions concernant le bureau de vote, et notamment la question de la remise des clefs de chiffrement permettant de procéder au dépouillement. Quelles sont les exigences techniques? Cahier des charges Le Code du travail impose à l accord collectif de définir un cahier des charges répondant aux exigences réglementaires. Le dispositif doit assurer la confidentialité des données transmises [C. trav., art. R et R ]. Sont notamment visés : les fichiers constitués pour établir les listes électorales des collèges électoraux ; la sécurité de l adressage des moyens d authentification ; l émargement ; l enregistrement et le dépouillement des votes. L accès aux fichiers comportant les éléments d authentification des électeurs, les clefs de chiffrement et de déchiffrement et le contenu de l urne doit être restrictif : ces fichiers sont uniquement accessibles aux personnes chargées de la gestion et de la maintenance du système [C. trav., art. R et R ]. De même, le Code impose un traitement par des systèmes informatiques distincts, dédiés et isolés des données relatives aux électeurs inscrits sur les listes électorales et de que celles relatives à leur vote : ces fichiers sont respectivement dénommés «fichier des électeurs» et «contenu de l urne électronique». Il est également exigé que le système de vote électronique soit conçu de manière à pouvoir être scellé à l ouverture et à la clôture du scrutin [C. trav., art. R et R ]. Contenu des fichiers Le fichier des électeurs, établi à partir des listes électorales, permet de délivrer à chaque électeur un moyen d authentification, d identifier ceux qui ont voté et d éditer les listes d émargement. Le fichier «contenu de l urne électronique» recense pour sa part les votes exprimés par voie électronique. Peuvent être enregistrées les données suivantes [Arr. 25 avr. 2007, JO 27 avr.] : listes électorales : nom et prénom des inscrits, date d entrée dans l entreprise, date de naissance, collège électoral ; fichier des électeurs : nom et prénom, collège électoral, moyen d authentification et coordonnées, le cas échéant ; listes d émargement : collège électoral, nom et prénom des électeurs ; listes de candidats : collège électoral, nom et prénom des candidats, titulaires et suppléants, appartenance syndicale ; listes de résultats : nom et prénom des candidats, élus, non-élus, voix obtenues, appartenance syndicale, collège et destinataires. Les destinataires de ces données sont pour leur part : pour les listes électorales : les électeurs, 20 Social Pratique / N 554 / 10 octobre 2010

4 les syndicats représentatifs, les agents habilités des services du personnel ; pour le fichier des électeurs : les électeurs, pour les informations qui les concernent ; pour les listes d émargement : les membres des bureaux de vote, les agents habilités des services du personnel ; pour les listes des candidats : les électeurs, les syndicats, les agents habilités des services du personnel ; pour les listes des résultats : les électeurs, les services du ministère chargé de l Emploi, les syndicats, l employeur ou les agents habilités des services du personnel. Garantie des exigences techniques Afin de s assurer du respect des exigences techniques du dispositif, il est nécessaire, avant la mise en place du vote électronique, ou en cas de modification substantielle de celui-ci, de le soumettre à une expertise indépendante, afin de vérifier le respect des prescriptions légales et réglementaires [C. trav., art. R et R ]. Le rapport de l expert est tenu à la disposition de la Commission nationale de l informatique et des libertés (Cnil). Le Code précise également que les personnes chargées de la gestion et de la maintenance du système informatique doivent s assurer du respect des prescriptions légales et réglementaires. La mise en place d un dispositif de secours qui puisse prendre le relais en cas de panne du système est obligatoire, celui-ci devant offrir les mêmes garanties que le dispositif principal [Arr. 25 avr. 2007, JO 27 avr.]. Mise en place d une cellule d assistance technique L employeur doit mettre en place une cellule d assistance technique chargée de veiller au bon fonctionnement et à la surveillance du système de vote électronique [C. trav., art. R et R ]. Le Code n apporte pas de précisions sur sa composition, hormis qu elle peut comprendre les représentants du prestataire : il est donc conseillé d envisager la composition de cette cellule dans l accord collectif d entreprise ou de groupe mettant en place le vote électronique. Cette cellule d assistance intervient à trois stades dans le scrutin, en présence des représentants des listes de candidats [C. trav., art. R et R ] : elle procède, avant que le vote ne soit ouvert, à un test du système de vote électronique et vérifie que l urne électronique est vide, scellée et chiffrée par des clefs délivrées à cet effet ; elle procède, avant que le vote ne soit ouvert, à un test spécifique du système de dépouillement, à l issue duquel le système est scellé ; elle contrôle, à l issue des opérations de vote et avant les opérations de dépouillement, le scellement de ce système. L employeur est-il soumis à des obligations particulières d information? L employeur a un certain nombre d obligations informatives : il doit informer les organisations syndicales représentatives, incluses dans le périmètre de l accord autorisant le vote électronique, de l accomplissement des formalités déclaratives préalables auprès de la Cnil [C. trav., art. R et R ] ; il doit remettre à chaque salarié une notice d information détaillée sur le déroulement des opérations électorales ; il doit assurer une formation auprès des représentants du personnel, des délégués syndicaux et des membres du bureau de vote sur le système de vote électronique choisi [C. trav., art. R et R ]. Social Pratique / N 554 / 10 octobre

5 Comment, en pratique, organiser le vote électronique? Préparatifs en amont du scrutin La première étape à envisager est de prendre attache avec différents prestataires de vote électronique, afin de recueillir des devis et présentations de prestations à soumettre aux délégués syndicaux dans le cadre de la négociation de l accord collectif d entreprise ou de groupe préalable. Une fois ces informations collectées, l employeur doit mettre en œuvre le processus de négociation de l accord en invitant les organisations syndicales.! ATTENTION Le comité d entreprise doit être informé à l occasion de l ouverture de la négociation, ainsi que sur le projet d accord négocié, avant signature par les partenaires sociaux. Les opérations électorales doivent ensuite être organisées de manière classique : invitation à négocier le protocole préélectoral, puis signature de ce dernier. RAPPEL L employeur doit inviter, par courrier, à la négociation les syndicats représentatifs dans l entreprise, ceux affiliés à une organisation reconnue représentative aux niveau national et interprofessionnel et ceux qui ont constitué une section syndicale. Il doit également y convier les syndicats qui satisfont aux critères de respect des valeurs républicaines et d indépendance, légalement constitués depuis au moins deux ans, et dont le champ professionnel et géographique couvre l entreprise (ces derniers devant quant à eux être informés de l organisation des élections par un affichage puis, lorsqu ils se sont manifestés auprès de l employeur, être invités à négocier le protocole). Il convient alors de procéder aux formalités déclaratives auprès de la Cnil et d en informer les organisations syndicales. Le schéma classique d organisation des élections professionnelles reprend ensuite, à ceci près que les listes électorales et les listes de candidatures doivent être transmises au prestataire de vote électronique. À ce stade, il est opportun de préparer et adresser aux électeurs une notice d information sur le déroulement des opérations électorales. Ces notices peuvent être transmises individuellement avec les codes d authentification à chaque salarié : le protocole préélectoral précisera ce point. C est également lors de cette étape qu il convient de prévoir la formation des représentants du personnel, des délégués syndicaux et des membres du bureau de vote sur le dispositif de vote électronique. Avant l ouverture du scrutin, la cellule d assistance technique doit procéder aux vérifications rappelées plus haut [C. trav., art. R et R ] ; (voir p. 20 et s.). Le dispositif peut être scellé à l issue de cette opération. Modalités de vote Les modalités de vote sont arrêtées dans le protocole électoral. En pratique, une période de vote est définie, pendant laquelle les électeurs peuvent se connecter et voter [C. trav., art. R et R ]. Les membres du bureau et les personnes habilitées doivent pouvoir contrôler les horaires d ouverture et de fermeture du scrutin. Les électeurs peuvent se connecter depuis leur lieu de travail ou à distance, par le biais d une clef d authentification préalablement transmise. Ils peuvent modifier leur choix tant qu ils n ont pas validé leur vote. Une fois le vote validé, l électeur reçoit un accusé de réception. 22 Social Pratique / N 554 / 10 octobre 2010

6 ! ATTENTION Pendant le vote, seuls les membres du bureau peuvent accéder à la liste d émargement, afin de contrôler le déroulement du scrutin. Ils n ont en revanche aucun moyen d accéder à des résultats partiels. Il doit être noté que le choix du dispositif de vote électronique n est pas exclusif et qu il est possible de prévoir, dans le protocole électoral, qu un scrutin secret sous enveloppe se tienne en parallèle [C. trav., art. R , al. 3 et R , al. 3]. Afin d éviter les votes multiples, le scrutin sous enveloppe doit cependant se tenir une fois que le vote électronique est clos, le président du bureau de vote disposant alors de la liste d émargement des électeurs ayant voté par voie électronique [C. trav., art. R , al. 3 et R , al. 3]. Clôture des opérations de vote À la clôture des opérations de vote, la cellule d assistance technique vérifie le scellement du système [C. trav., art. R et R ]. L ensemble des données est alors figé, horodaté et scellé. Le président et les assesseurs activent le dépouillement par le biais de clefs de chiffrement qu ils sont seuls à détenir. C est à ce moment que le résultat du scrutin est généré en vue d être porté sur le procès-verbal. Les données sont conservées sous scellés jusqu à l expiration du délai de recours (15 jours en matière d élections professionnelles) ou, en cas d action contentieuse, jusqu à ce que la décision de justice acquière caractère définitif. Elles peuvent ensuite être détruites. -- REMARQUE Bien entendu, les mêmes modalités de déroulement encadrent, le cas échéant, le deuxième tour. Dépouillement électronique d un vote par correspondance Un arrêt du 23 juin 2010 laisse à penser qu il est envisageable d électroniser une partie seulement du scrutin, en l occurrence le dépouillement. Une entreprise avait ainsi prévu un dispositif mettant en œuvre, sous la responsabilité d un intervenant extérieur, un système de dépouillement par lecture optique de codesbarres figurant sur les enveloppes de vote, après attribution aléatoire par un prestataire extérieur. Un syndicat présent dans l entreprise sollicitait l annulation des élections, estimant que ce dispositif n offrait pas de garanties suffisantes. Relavant que le protocole préélectoral avait expressément fait référence, pour fixer les modalités de dépouillement, à la loi du 21 juin 2004 et au décret du 25 avril 2007, la Cour a considéré que le dispositif assurait l identification des électeurs ainsi que la sincérité et le secret du vote [Cass. soc., 23 juin 2010, n ]. Social Pratique / N 554 / 10 octobre

L ORGANISATION MATERIELLE ET LES MODALITES DE VOTE

L ORGANISATION MATERIELLE ET LES MODALITES DE VOTE L ORGANISATION MATERIELLE ET LES MODALITES DE VOTE 1. Comment sont fixées les modalités d organisation des élections? 2. Quels sont les moyens matériels de vote qui doivent être mis à disposition des électeurs

Plus en détail

Délibération n 03-036 du 1er juillet 2003 portant adoption d'une recommandation relative à la sécurité des systèmes de vote électronique

Délibération n 03-036 du 1er juillet 2003 portant adoption d'une recommandation relative à la sécurité des systèmes de vote électronique Commission Nationale de l Informatique et des Libertés (CNIL) Délibération n 03-036 du 1er juillet 2003 portant adoption d'une recommandation relative à la sécurité des systèmes de vote électronique 01

Plus en détail

LES DELEGUES DU PERSONNEL : ELECTIONS

LES DELEGUES DU PERSONNEL : ELECTIONS LES DELEGUES DU PERSONNEL : ELECTIONS Tous les organismes de droit privé, quels que soient leur forme juridique et leur objet, ainsi que certains établissements du secteur public doivent organiser les

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU VOTE ELECTRONIQUE

ACCORD RELATIF AU VOTE ELECTRONIQUE ACCORD RELATIF AU VOTE ELECTRONIQUE Entre les soussignés ; La société FREESCALE SEMICONDUCTORS France SAS, dont le siège social est situé 134 Av du Général Eisenhower, 31100 Toulouse. Représentées par

Plus en détail

ELECTIONS PROFESSIONNELLES

ELECTIONS PROFESSIONNELLES ELECTIONS PROFESSIONNELLES 1. Mise en œuvre des élections a. Date et affichage des élections professionnelles b. Négociation du protocole d accord préélectoral c. Les collèges électoraux 2. Electorat a.

Plus en détail

Elections professionnelles

Elections professionnelles Fiche n 6 Loi portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail Elections professionnelles Entrée en vigueur : Ces dispositions entrent en vigueur lors des premières élections

Plus en détail

Académie de Clermont-Ferrand

Académie de Clermont-Ferrand Académie de Clermont-Ferrand Vers des élections professionnelles généralisées en 2014 2010 et 2011 : dernières élections professionnelles à l éducation nationale Fin 2013 et début 2014 : Textes de convergence

Plus en détail

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Article 1 er : Effectif de l entreprise Nombre de sièges à pourvoir L effectif

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 15 juillet 2014 fixant les modalités d élection et de désignation des représentants du personnel siégeant dans les comités techniques institués dans les services de la protection judiciaire de

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2013-129 DU 27 NOVEMBRE 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT RECOMMANDATION SUR LES DECLARATIONS DE TRAITEMENTS AUTOMATISES D INFORMATIONS NOMINATIVES CONCERNANT

Plus en détail

Invitation des organisations syndicales A négocier le protocole d accord préélectoral Sous forme d affiche

Invitation des organisations syndicales A négocier le protocole d accord préélectoral Sous forme d affiche Invitation des organisations syndicales A négocier le protocole d accord préélectoral Sous forme d affiche Entreprise.. Date.. Lieu Note de service Pour affichage et Lettre recommandée avec AR Les organisations

Plus en détail

DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES ET DES RESSOURCES HUMANS

DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES ET DES RESSOURCES HUMANS DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES ET DES RESSOURCES HUMANS ACCORD RELATIF AU VOTE PAR VOIE ELECTRONIQUE SUR PLACE POUR LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES DES DELEGUES DU PERSONNEL ET DES MEMBRES DU COMITE D'ETABLISSEMENT

Plus en détail

DÉROULEMENT DES OPÉRATIONS ELECTORALES

DÉROULEMENT DES OPÉRATIONS ELECTORALES MANUEL D AIDE DÉROULEMENT DES OPÉRATIONS ELECTORALES Cgt FORCE OUVRIERE - Secteur Conventions Collectives Négociation Collective - Comités d Entreprises - Comités de Groupe Egalité Professionnelle - Temps

Plus en détail

D une part, la Direction de Distribution Casino France, représentée par Gérard MASSUS, Directeur des Ressources Humaines, dûment habilité,

D une part, la Direction de Distribution Casino France, représentée par Gérard MASSUS, Directeur des Ressources Humaines, dûment habilité, Accord d Entreprise relatif aux conditions et aux modalités de vote par voie électronique pour l élection des Délégués du Personnel et des représentants du personnel au Comité d Entreprise du SIEGE SOCIAL

Plus en détail

ORGANISATION DES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES

ORGANISATION DES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES ORGANISATION DES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES L employeur doit négocier les modalités d organisation et de déroulement des opérations électorales avec les «organisations syndicales intéressées» (art. L 2314-23

Plus en détail

Décision de dispense de déclaration n 3

Décision de dispense de déclaration n 3 Délibération n 2005-003 du 13 janvier 2005 décidant la dispense de déclaration des traitements mis en œuvre par les organismes publics dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics Décision

Plus en détail

Élections professionnelles DP - CE

Élections professionnelles DP - CE Fiche 32 Les élections professionnelles sont primordiales : elles permettent à la section CFTC de disposer d élus et de pouvoir œuvrer pour les salariés. Depuis la loi du 20 août 2008 sur la représentativité

Plus en détail

Les bons réflexes pour garantir le processus

Les bons réflexes pour garantir le processus Les bons réflexes pour garantir le processus Définition du protocole Définition juridique : Pas de définition légale dans le code du travail Définition non juridique : Accord conclu entre l employeur et

Plus en détail

Assemblée générale 2013 SCIENCES PO ALUMNI. Note sur les modalités de renouvellement du Conseil d administration en 2013

Assemblée générale 2013 SCIENCES PO ALUMNI. Note sur les modalités de renouvellement du Conseil d administration en 2013 Assemblée générale 2013 SCIENCES PO ALUMNI Note sur les modalités de renouvellement du Conseil d administration en 2013 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Fondée en 1875,

Plus en détail

Fiche 1. Logo ERIDYA - format enveloppe.jpg LES DELEGUES DU PERSONNEL

Fiche 1. Logo ERIDYA - format enveloppe.jpg LES DELEGUES DU PERSONNEL Fiche 1 Logo ERIDYA - format enveloppe.jpg LES DELEGUES DU PERSONNEL S O M M A I R E Fiche Informations pratiques 1 Les élections 2 Le rôle du délégué du personnel 3 I N F O R M A T I O N S P R A T I Q

Plus en détail

LOIS DES 6 ET 17 AOUT 2015 DITES MACRON ET REBSAMEN DISPOSITIONS RELATIVES AUX REPRESENTANTS DU PERSONNEL ET DES SYNDICATS

LOIS DES 6 ET 17 AOUT 2015 DITES MACRON ET REBSAMEN DISPOSITIONS RELATIVES AUX REPRESENTANTS DU PERSONNEL ET DES SYNDICATS DELEGATION UNIQUE DU PERSONNEL LOIS DES 6 ET 17 AOUT 2015 DITES MACRON ET REBSAMEN DISPOSITIONS RELATIVES AUX REPRESENTANTS DU PERSONNEL ET DES SYNDICATS de 50 et plus La faculté de constituer une délégation

Plus en détail

LES DELEGUES SYNDICAUX

LES DELEGUES SYNDICAUX LES DELEGUES SYNDICAUX Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement de 50 salariés ou plus peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué

Plus en détail

Vote électronique par internet : check-list

Vote électronique par internet : check-list Vote électronique par internet : check-list La «check-list» est un outil à destination des organisateurs des élections : IA-DSDEN chefs d établissement responsables de service IEN directeurs d école Elle

Plus en détail

COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008?

COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008? MANUEL D AIDE COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008? Cgt FORCE OUVRIERE - Secteur Conventions Collectives Négociation Collective - Comités d Entreprises - Comités

Plus en détail

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information LOI DE SECURISATION DE L'EMPLOI AVRIL 2014 LA CONSULTATION DU COMITE D ENTREPRISE SUR LES ORIENTATIONS STRATEGIQUES ET LA BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES (BDES) Loi de sécurisation de l emploi

Plus en détail

Convention ou accord collectif

Convention ou accord collectif ENGAGEMENT INTERNE A L ENTREPRISE DIFFERENTES METHODES DE MISE EN PLACE UN CONTRAT L article L.911-1 du Code de la sécurité sociale précise que les garanties collectives relevant de la protection sociale

Plus en détail

Le nouveau cadre des élections professionnelles

Le nouveau cadre des élections professionnelles Vote électronique par internet, du 13 au 20 octobre 2011 Le nouveau cadre des élections professionnelles Information des personnels de direction des EPLE de l académie de LILLE Réunions de rentrée des

Plus en détail

PROTOCOLE D'ACCORD PRÉÉLECTORAL

PROTOCOLE D'ACCORD PRÉÉLECTORAL PROTOCOLE D'ACCORD PRÉÉLECTORAL Délégués du Personnel & Comité d Entreprise Établi entre L Association ESSCA (École Supérieure des Sciences Commerciales d'angers), représentée par Thierry FOUCHEREAU, Secrétaire

Plus en détail

Vote par Internet : quel avenir?

Vote par Internet : quel avenir? Journée de la sécurité des systèmes d information du 22 mai 2008 Proposition d intervention Thème général : anonymat, vie privée et gestion d'identité Vote par Internet : quel avenir? Le 22 mai 2008 Benoit

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

Délibération n 108/2007 «élections sociales» du 14 septembre 2007 portant

Délibération n 108/2007 «élections sociales» du 14 septembre 2007 portant Délibération n 108/2007 «élections sociales» du 14 septembre 2007 portant notification unique pour les traitements de données à caractère personnel (y compris certaines catégories particulières de données

Plus en détail

ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014

ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014 ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014 Académie de Montpellier - Direction des ressources humaines 1/60 Processus de vote 2/60 Processus de vote L espace électeur Le 22 septembre, la DELCOM informe les électeurs

Plus en détail

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier 2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier Selon la loi, le comité d entreprise est présidé de droit par le chef d entreprise ou son représentant. Lors

Plus en détail

La garde des sceaux, ministre de la justice,

La garde des sceaux, ministre de la justice, Arrêté de la DPJJ du 17 décembre 2008 fixant la date et les modalités d organisation des élections des représentants du personnel au sein des commissions administratives paritaires instituées à la direction

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-118 DU 16 JUILLET 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT RECOMMANDATION SUR LES DISPOSITIFS D ENREGISTREMENT DES CONVERSATIONS TELEPHONIQUES MIS EN ŒUVRE

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES, MODE D EMPLOI Textes de référence : Articles L.2311-1 1 à L2312-5 du Code du travail s agissant des délégués du personnel Articles L.2321-1, 1, L2322-1

Plus en détail

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions pratiques [comité d entreprise] Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions Les effets de la reconnaissance d une unité économique et sociale sont progressivement affinés

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique LE CALENDRIER DES OPERATIONS ELECTORALES Les délais mentionnés dans cet exemple le sont à titre purement indicatif, dans le respect des minima et maxima imposés par le code du travail.

Plus en détail

> ELECTIONS des délégués du personnel

> ELECTIONS des délégués du personnel Dès que vous franchissez le seuil des 11 salariés, tout employeur a l obligation d organiser les élections des délégués du personnel. Cet effectif doit être atteint pendant 12 mois, consécutifs ou non,

Plus en détail

Tenue de bureau aux élections professionnelles - Mode d'emploi -

Tenue de bureau aux élections professionnelles - Mode d'emploi - Tenue de bureau aux élections professionnelles - Mode d'emploi - Vérifiez votre affectation (quel bureau de vote ; quelle fonction), celle-ci ayant été transmise à la DRH et à votre encadrement. Justifiez

Plus en détail

Représentation du personnel

Représentation du personnel Représentation du personnel Lorsqu ils sont salariés ou mis à la disposition d une entreprise, les pluriactifs et les saisonniers font partie du personnel, dont la représentation est assurée par trois

Plus en détail

Expertise d une solution de vote électronique par Internet Appel à proposition de prix

Expertise d une solution de vote électronique par Internet Appel à proposition de prix UNIVERSITE DE TECHNOLOGIE Tél.: 03 44 23 44 23 Fax : 03 44 23 43 00 Direction des Systèmes d Information Dossier technique suivi par Rafia Berenguier (Rafia.Berenguier@utc.fr) Expertise d une solution

Plus en détail

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL 8 TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL Article III.1. - Préparation des élections Les organisations syndicales représentatives dans l'établissement sont invitées

Plus en détail

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés R eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés Le droit d expression des salariés Dans toutes les entreprises (associations incluses), quel

Plus en détail

Le délégué syndical. Document SPIF-CFTC (extrait de travail.gouv.fr) fiche n 1 Page 1

Le délégué syndical. Document SPIF-CFTC (extrait de travail.gouv.fr) fiche n 1 Page 1 Le délégué syndical Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement d au moins 50 salariés peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué syndical

Plus en détail

ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014

ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014 Centre de Gestion De la Fonction Publique Territoriale De la Haute-Garonne ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014 COMITES TECHNIQUES CHSCT CDG 31 10 et 16 avril 2014 1 Comités Techniques Décret n 85-565 du 30

Plus en détail

Notice applicable aux élections organisées après le 20 août 2008

Notice applicable aux élections organisées après le 20 août 2008 Notice applicable aux élections organisées après le 20 août 2008 Notice relative à l organisation des élections des délégués du personnel et des représentants du personnel au comité d entreprise et à l

Plus en détail

GUIDE DU PROTOCOLE D ACCORD PRE ELECTORAL

GUIDE DU PROTOCOLE D ACCORD PRE ELECTORAL GUIDE DU PROTOCOLE D ACCORD PRE ELECTORAL 1 ère étape : déterminer si vous devez conclure un accord préélectoral A) Définition du protocole B) Les entreprises concernées par sa mise en place C) Le déclenchement

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Durée du travail Syndicat MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Note d information complétant la circulaire DGT n o 20 du 13 novembre

Plus en détail

DP - DU - CE. Tous les procès verbaux d une élection doivent être envoyés en : De nouvelles rubriques doivent être renseignées dans le CERFA.

DP - DU - CE. Tous les procès verbaux d une élection doivent être envoyés en : De nouvelles rubriques doivent être renseignées dans le CERFA. Cerfa n 51165*02 Nouvelle notice applicable aux élections organisées après le 20 août 2008 Notice relative à l organisation des élections des délégués du personnel et des représentants du personnel au

Plus en détail

ELECTION DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE DE L IRCEM MUTUELLE DU 19 JUIN 2014 PROTOCOLE ELECTORAL

ELECTION DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE DE L IRCEM MUTUELLE DU 19 JUIN 2014 PROTOCOLE ELECTORAL Mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité, immatriculée au registre national des Mutuelles sous le n 438.301.186 261 Avenue des Nations Unies BP 593-59060 ROUBAIX Cedex 1 :

Plus en détail

ORGANISATION ET PREPARATION DES ELECTIONS

ORGANISATION ET PREPARATION DES ELECTIONS LES ELECTIONS DES REPRESENTANTS DES PARENTS D ELEVES AU CONSEIL D ECOLE ORGANISATION ET PREPARATION DES ELECTIONS Constitution du bureau des élections A la fin de l année scolaire précédente ou au début

Plus en détail

MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL

MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL MUTIEG mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité Page 1 sur 8 Par une décision du 23 octobre

Plus en détail

Entre L ASSOCIATION DES PARALYSES DE FRANCE, représentée par.., Directeur(trice), d une part, d autre part. PRÉAMBULE

Entre L ASSOCIATION DES PARALYSES DE FRANCE, représentée par.., Directeur(trice), d une part, d autre part. PRÉAMBULE PROTOCOLE D ACCORD PRÉÉLECTORAL relatif à l élection des Délégués du Personnel MANDAT 2014 2017 Entre L ASSOCIATION DES PARALYSES DE FRANCE, représentée par.., Directeur(trice), d une part, Les organisations

Plus en détail

Vote électronique par internet, du 13 au 20 octobre 2011 Le nouveau cadre des élections professionnelles. Présentation aux électeurs

Vote électronique par internet, du 13 au 20 octobre 2011 Le nouveau cadre des élections professionnelles. Présentation aux électeurs Vote électronique par internet, du 13 au 20 octobre 2011 Le nouveau cadre des élections professionnelles Présentation aux électeurs Sommaire Un rendez-vous social majeur Les instances à élire L organisation

Plus en détail

NOR : MENS1504165A. La ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche et la ministre des outre-mer, Arrêtent :

NOR : MENS1504165A. La ministre de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche et la ministre des outre-mer, Arrêtent : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Education nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche Arrêté du Fixant les modalités d élection au Conseil national de l enseignement supérieur et de la

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation Procédure d habilitation Version 1.1 Page 1/12 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.0 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE PUBLIC DE SERVICES Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. N CCTP_Départementales_2015 Pouvoir adjudicateur Ministère de l Intérieur Préfecture du Haut-Rhin représentée par le Préfet

Plus en détail

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse Les Nouvelles Prérogatives des IRP Synthèse Renforcement de l information et de la consultation des RP sur les orientations stratégiques de l entreprise. Délais de consultation des RP encadrés, en contrepartie.

Plus en détail

AVERTISSEMENT ATTENTION IMPORTANT. 12 rue de Verdun BP 141-98845 Nouméa cedex Tél : 27 55 72 - Fax : 27 04 94 www.dtenc.gouv.nc

AVERTISSEMENT ATTENTION IMPORTANT. 12 rue de Verdun BP 141-98845 Nouméa cedex Tél : 27 55 72 - Fax : 27 04 94 www.dtenc.gouv.nc 12 rue de Verdun BP 141-98845 Nouméa cedex Tél : 27 55 72 - Fax : 27 04 94 www.dtenc.gouv.nc Notice relative à l organisation des élections des délégués du personnel et des membres du comité d entreprise

Plus en détail

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles QUESTIONS/ REPONSES PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Ce FAQ contient les trois parties suivantes : La première partie traite des notions générales en matière de protection des données personnelles,

Plus en détail

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats La solution La contestation d une candidature, quels qu en soient les motifs, se rattache à la régularité

Plus en détail

Règlement du label «Logiciel Maison et Centre de santé»

Règlement du label «Logiciel Maison et Centre de santé» Règlement du label «Logiciel Maison et Centre de santé» 1 Candidats éligibles Version n 3.0 du 15/10/2014 La procédure de labellisation est ouverte à toute personne morale propriétaire d une solution logicielle

Plus en détail

Règlement Intérieur de la Commission de Soins Infirmiers, de Rééducation et Médico-techniques

Règlement Intérieur de la Commission de Soins Infirmiers, de Rééducation et Médico-techniques Règlement Intérieur de la Commission de Soins Infirmiers, de Rééducation et Médico-techniques Article 1 : Composition -Art.R 6146-52 II. La Commission des Soins Infirmiers, de rééducation et médico-techniques

Plus en détail

CHARTE DE BONNE CONDUITE ÉLECTORALE

CHARTE DE BONNE CONDUITE ÉLECTORALE CHARTE DE BONNE CONDUITE ÉLECTORALE 6 septembre 2012 Le Comité électoral consultatif, réuni le 06 septembre 2012, a émis un avis favorable sur le principe d'une charte de bonne conduite électorale. Cette

Plus en détail

Election des délégués Intériale à l Assemblée Générale. Protocole électoral

Election des délégués Intériale à l Assemblée Générale. Protocole électoral Election des Intériale à l Assemblée Générale Protocole électoral SOMMAIRE ARTICLE 1 ER OBJET ARTICLE 2 CALENDRIER ELECTORAL ARTICLE 3 DEFINITION DES SECTIONS DE VOTE ARTICLE 4 ELECTIONS DES DELEGUES -

Plus en détail

ÉLECTION DU PRÉSIDENT DE L UNION GUIDE ÉLECTORAL

ÉLECTION DU PRÉSIDENT DE L UNION GUIDE ÉLECTORAL CONGRÈS EXTRAORDINAIRE 2014 ÉLECTION DU PRÉSIDENT DE L UNION GUIDE ÉLECTORAL 29 août 2014 INTRODUCTION La Haute Autorité de l Union a été élue à l occasion du Bureau politique du 22 janvier 2014 dont le

Plus en détail

des élections professionnelles

des élections professionnelles Aide à la préparation des élections professionnelles DP ou CE Septembre 2010 1 Démocratie et citoyenneté à l entreprise Les élections professionnelles, DP, CE, Prud hommes, administrateurs salariés, sont

Plus en détail

Le vote électronique en Entreprise Note de Synthèse

Le vote électronique en Entreprise Note de Synthèse Le vote électronique en Entreprise Note de Synthèse 1 er mars 2013 Arnaud Bailleul de la Rabustière Etudiant MSI Promo 2013 Formation Continue Sommaire 1 Introduction 2 Historique et développement du cadre

Plus en détail

Direction Générale de la Cohésion Sociale

Direction Générale de la Cohésion Sociale Fiche technique : Présentation du décret n 2013-994 du 7 novembre 2013 organisant la transmission d informations entre départements en application de l article L. 221-3 du code de l action sociale et des

Plus en détail

La participation au financement de la protection sociale complémentaire

La participation au financement de la protection sociale complémentaire F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 La participation au financement de la protection sociale complémentaire L E S S E N T I E L Le décret n 2011-1474 du 8 novembre 2011 (JO du 10 novembre 2011) pris pour

Plus en détail

IMPORTANT. Election des représentants au conseil d administration de la CNRACL du 20 novembre au 4 décembre 2014

IMPORTANT. Election des représentants au conseil d administration de la CNRACL du 20 novembre au 4 décembre 2014 Fédération des personnels des services publics et des services de santé FORCE OUVRIERE 153-155 rue de Rome 75017 PARIS ( 01 44 01 06 00 - * fo.sante-sociaux@fosps.com - fo.territoriaux@fosps.com 8 www.fosps.com

Plus en détail

RÈGLEMENT DES OPÉRATIONS ÉLECTORALES 2016

RÈGLEMENT DES OPÉRATIONS ÉLECTORALES 2016 RÈGLEMENT DES OPÉRATIONS ÉLECTORALES 2016 adopté par le Conseil d Administration de la mutuelle Médicis (Élection des délégués à l Assemblée Générale de Médicis) Mis à jour le 1 er janvier 2016 SOMMAIRE

Plus en détail

Le déroulement des opérations électorales

Le déroulement des opérations électorales Le déroulement des opérations électorales Date de création du document : 6/10/11 Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX

Plus en détail

CNP Assurances. Modalité d application Code des Marchés publics du 1 er août 2006

CNP Assurances. Modalité d application Code des Marchés publics du 1 er août 2006 CNP Assurances Modalité d application Code des Marchés publics du 1 er août 2006 Code des Marchés publics du 1 er août 2006 Depuis août 2006, les collectivités territoriales et leurs établissements publics

Plus en détail

Partie I Élections des délégués du personnel

Partie I Élections des délégués du personnel Partie I Élections des délégués du personnel L institution des délégués du personnel n est obligatoire que dans les entreprises comptant au moins onze salariés, tandis qu elle reste facultative dans les

Plus en détail

Editorial Les élections professionnelles

Editorial Les élections professionnelles Editorial Les élections Les élections sont une étape importante dans la vie d une entreprise. Elles permettent en effet la mise en place des organes en charge de représenter le personnel de l entreprise.

Plus en détail

FICHE PRATIQUE L entretien professionnel intégré dans le code du travail

FICHE PRATIQUE L entretien professionnel intégré dans le code du travail FICHE PRATIQUE L entretien professionnel intégré dans le code du travail Créé par l ANI du 05 décembre 2003, l entretien professionnel est intégré en 2014, pour la première fois, dans le Code du travail.

Plus en détail

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi

Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi Prévoyance et complémentaire santé : les modifications de la loi relative à la sécurisation de l emploi SYNTHESE D EXPERTS Juillet 2013 SOMMAIRE 1 Généralisation de la couverture complémentaire santé...

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

La mise en conformité des statuts des associations syndicales de propriétaires

La mise en conformité des statuts des associations syndicales de propriétaires La mise en conformité des statuts des associations syndicales de propriétaires Fiche n 13 Références : Article 60 de l ordonnance (O) n 2004-632 du 1er juillet 2004 relative aux associations syndicales

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET CONSOMMATION Arrêté du 31 décembre 2013 relatif aux factures des services de communications

Plus en détail

TABLE GÉNÉRALE ANALYTIQUE

TABLE GÉNÉRALE ANALYTIQUE TABLE GÉNÉRALE ANALYTIQUE Un sommaire analytique détaillé figure en tête de chaque fiche et des tables alphabétiques aux pages 1051 à 1072 La numérotation des paragraphes n est pas continue 1 re partie

Plus en détail

Elections professionnelles comité d entreprise Deux collèges

Elections professionnelles comité d entreprise Deux collèges Elections professionnelles comité d entreprise Deux collèges 2 Table des matières 1. Mise en place obligatoire... 4 1.1. Seuil d'effectif... 4 1.2. Détermination de l'effectif... 4 1.3. Périodicité...

Plus en détail

Thalesflaytheon ys e PROTOCOLE D ACCORD PRE- ELECTORÂL. Elections 2013 des Membres du Comité d Entreprise et des Délégués du Personnel

Thalesflaytheon ys e PROTOCOLE D ACCORD PRE- ELECTORÂL. Elections 2013 des Membres du Comité d Entreprise et des Délégués du Personnel Thalesflaytheon ys e s PROTOCOLE D ACCORD PRE- ELECTORÂL Elections 2013 des Membres du Comité d Entreprise et des Délégués du Personnel Entre: LA SOCIETE THALES RAYTHEON SYSTEMS COMPANY SAS d une part,

Plus en détail

LA DESIGNATION DES DELEGUES SYNDICAUX

LA DESIGNATION DES DELEGUES SYNDICAUX LA DESIGNATION DES DELEGUES SYNDICAUX De nouvelles conditions de désignation des délégués syndicaux ont été posées par la loi du 20 août 2008 relative à la démocratie sociale et au temps de travail. Ainsi,

Plus en détail

La Loi Rebsamen du 17 Aout 2015

La Loi Rebsamen du 17 Aout 2015 La Loi Rebsamen du 17 Aout 2015 1-Les mesures relatives aux IRP. La loi du 17 aout 2015 sur le dialogue social modifie en profondeur le droit de la représentation du personnel. Dispositions de la loi Définition

Plus en détail

Les étapes des élections des délégués du personnel

Les étapes des élections des délégués du personnel C est à l employeur qu il appartient, lorsque le seuil d effectif est dépassé puis une fois tous les 4 ans, d organiser les élections des délégués du personnel. Il doit alors préparer les élections en

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013

REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013 Mutuelle d Entreprises Schneider Electric SIREN n 390 820 058, Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité. REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances

Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances Sommaire Préambule... 2 Article 1 er : Définitions... 2 Article 2 : Objet de l Espace Assurance Cyberplus...

Plus en détail

Délégués du personnel

Délégués du personnel Mise à jour octobre 2009 Délégués du personnel un guide pour vous aider dans vos missions DIRECTION RÉGIONALE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU CENTRE Site internet du ministère

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-12 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2015-12 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2015-12 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

I. Sur les exigences préalables à la mise en œuvre des systèmes de vote électronique. I.1. L'expertise du système de vote électronique

I. Sur les exigences préalables à la mise en œuvre des systèmes de vote électronique. I.1. L'expertise du système de vote électronique 1 sur 7 26/10/2011 15:51 Accueil > En savoir plus > Délibérations > Délibération Délibération Délibération n 2010-371 du 21 octobre 2010 portant adoption d'une recommandation relative à la sécurité des

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5)

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5) Fiche 5 LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5) o Code de l action sociale et des familles (CASF) : articles L. 123-4 à L. 123-9 articles R.123-1 à R.123-26

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1155 du 9 octobre 2014 relatif à la gestion du compte personnel de prévention

Plus en détail

Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014

Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014 Entretien professionnel une nouvelle obligation à ne pas négliger Revue du 10/07/2014 Intégré au Code du travail par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE CIRCULAIRE CDG90 11/12 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations

Plus en détail

Fédération CGT des Sociétés d Études Secteur DLAJ

Fédération CGT des Sociétés d Études Secteur DLAJ Comment négocier la mise en place du vote électronique pour les élections professionnelles? Document réalisé par Isabelle DE BENALCÁZAR et Xavier BUROT Fédération CGT des Sociétés d Études - novembre 05

Plus en détail

Accord relatif au vote électronique ACCORD RELATIF AU VOTE ELECTRONIQUE POUR LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES

Accord relatif au vote électronique ACCORD RELATIF AU VOTE ELECTRONIQUE POUR LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES ACCORD RELATIF AU VOTE ELECTRONIQUE POUR LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L Opéra national de Paris représenté par son Directeur, Monsieur Stéphane LISSNER, prenant domicile 120, rue de Lyon 75012

Plus en détail