PLAN STRATÉGIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN STRATÉGIQUE 2013 2018"

Transcription

1 PLAN STRATÉGIQUE

2 SOMMAIRE ÉDITO... 3 DÉMARCHE D ÉLABORATION DU PLAN STRATÉGIQUE NOS ENGAGEMENTS DOMAINES PRIORITAIRES STRATÉGIE D INNOVATION STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT ET CROISSANCE DES ENTREPRISES ANIMATION DE L ÉCOSYSTÈME...54

3 ÉDITO Les engagements pris par Systematic Paris-Region envers ses membres et les pouvoirs publics dans son Plan Stratégique ont été atteints et souvent dépassés, tant en matière de développements technologiques et de marchés, que de croissance de son écosystème. Les conclusions de l évaluation nationale des pôles conduite au premier trimestre 2012 l attestent : Systematic Paris-Region a été jugé «TRÈS PERFORMANT» faisant ainsi la preuve de sa capacité à structurer son écosystème et à l accompagner vers davantage de croissance et de compétitivité. L efficacité de son organisation et de son fonctionnement a par ailleurs été reconnue par l attribution du Cluster Organisation Management Excellence Label GOLD décerné en juillet 2012 par l European Cluster Excellence Initiative (ECEI) instituée par la Direction Générale Entreprises et Industrie de la Commission Européenne. Enfin, l évaluation régionale des Plans Filières en Île-de-France menée fin 2012 a montré l efficience du programme de développement des PME franciliennes de la filière, mené par Systematic Paris-Region depuis Le Pôle Systematic Paris-Region est devenu en huit ans l écosystème de référence permettant de bâtir une filière d excellence pour le Logiciel et le Numérique. Le chemin ne s arrête pas là : sur la base de ces acquis, Systematic Paris- Region doit maintenant mobiliser ses capacités et son organisation afin de répondre à la nouvelle ambition que l État et les Collectivités territoriales ont fixée aux pôles de compétitivité. Cette exigence a guidé l élaboration de la Feuille de Route Stratégique structurée autour de quatre orientations majeures. Plan Stratégique I 3

4 ÉDITO DÉVELOPPEMENT DE L INNOVATION Affirmation du rôle clé du logiciel et des technologies numériques pour la transformation et la compétitivité de l industrie, Développement de la recherche technologique sur six segments prioritaires : Systèmes embarqués ; Infrastructures numériques ; Modélisation, simulation numérique et HPC ; Confiance numérique ; Logiciel Libre ; Big Data, Développement de produits, procédés et services innovants pour cinq principaux marchés cibles - Transports, Énergie, Sécurité, Santé et Télécommunications - sur lesquels Systematic Paris-Region a déjà démontré sa forte capacité d impact, Mise en place d un programme d accompagnement des entreprises PME et ETI pour la valorisation et la mise sur le marché de ces technologies, produits, procédés et services innovants, Élargissement du périmètre thématique, en termes de nouveaux membres et d axes d innovation, à trois nouveaux marchés : Usine du Futur, Ville Numérique, Systèmes d Information d entreprise et d administration. CROISSANCE DES ENTREPRISES Renforcement des activités d accompagnement de Systematic Paris-Region en faveur des entreprises à fort potentiel de croissance ayant la capacité à se développer rapidement sur leurs marchés en France et à l international avec un fort impact sur l emploi, Structuration de l offre de services du Pôle à partir de quatre PASS : PASS INNOVATION (insertion dans la dynamique de R&D du Pôle) ; PASS DIAGNOSTIC (analyse des positions sur l ensemble des leviers de développement) ; PASS CROISSANCE (accompagnements stratégiques) ; PASS CHAMPIONS (reconnaissance de la capacité de la PME à réaliser son projet de croissance). FORMATION ET COMPÉTENCES Création de Mastères adaptés aux attentes des membres, Développement des PASS COMPÉTENCES, PASS APPRENTISSAGE, PASS EXPERTS, dispositifs permettant le détachement de compétences vers les PME de l écosystème. 4 I Plan Stratégique

5 EUROPE ET INTERNATIONAL Inscription des priorités et des activités d innovation de Systematic Paris- Region dans la Smart Specialisation Strategy mise en place par la Région Îlede-France dans le cadre de sa Stratégie Régionale de Développement Économique et d Innovation, Participation aux orientations du programme communautaire Horizon 2020 et renforcement de la part de projets Eureka et communautaires dans les projets labellisés par le Pôle, Animation de l écosystème international du Pôle autour de ses Hubs : USA (Boston), Chine (Shanghai, Pékin), Inde (Mumbaï) et Méditerranée. C est une ambition renouvelée et amplifiée que portent ces orientations et les engagements correspondants. Sa réussite ne sera possible qu en mobilisant encore une fois toutes les compétences et les capacités de nos membres. Elle repose aussi sur la confiance et le soutien, réaffirmés à chaque étape importante du développement du Pôle, que nous témoignent nos instances, État, Région et Collectivités territoriales. Chaque euro de financement public des projets de R&D du Pôle génère deux euros d investissement de la part des entreprises avec un effet de levier important en faveur de la valorisation de technologies issues de la recherche académique. Il en est de même pour les actions d accompagnement des entreprises. La gestion efficace de ces effets multiplicateurs par le Pôle est un atout essentiel pour l amélioration de la compétitivité de nos entreprises et pour leur croissance. Cette nouvelle phase du Pôle de compétitivité Systematic Paris-Region s engage à la fois au service de l ambition de l État en matière d industrie du logiciel et du numérique et au service des Collectivités Territoriales d Île-de France pour le développement économique et l emploi local. Autour des enjeux de la ville de demain, de l usine du futur, de la santé, le logiciel et les technologies «cœur de filière» du numérique énoncées par le gouvernement vont permettre l émergence de nouveaux produits et services, leviers de croissance de futurs champions du numérique. Ce Plan Stratégique est un document important, c est la feuille de route que partagent le Pôle et ses membres pour les six ans à venir. Jean-Luc Beylat Président du Pôle de Compétitivité Systematic Paris-Region Plan Stratégique I 5

6 6 I Plan Stratégique DÉMARCHE D ÉLABORATION DU PLAN STRATÉGIQUE

7 La réflexion stratégique préparatoire a été menée sur la période par le Bureau Exécutif du Pôle avec l appui et la validation de son Directoire. Une première phase de réflexion a été conduite en 2011 sur quatre thèmes - Evolution des Groupes Thématiques ; Relations PME-Grands Groupes ; Collège Investisseurs ; Modèle économique - et conclue par le séminaire stratégique du Bureau Exécutif du 29 avril 2011 qui a retenu les décisions principales suivantes : Création du Groupe Thématique «Gestion Intelligente de l Energie», Création du Groupe Thématique «TIC & Santé» en commun avec Medicen et Cap Digital, Création du Collège «Investisseurs», Création d un Club des Prestataires : La Systematic Académie, Mise en place d un nouveau modèle économique. La deuxième phase de réflexion a été organisée en mi-2012 autour des thèmes Innovation, Filières, Croissance des PME et s est conclue par le séminaire stratégique du Bureau Exécutif du 13 septembre 2012 avec les décisions principales suivantes : Renforcement du rôle des acteurs académiques dans l activité des Groupes Thématiques, Identification par les Groupes Thématiques de trois «challenges» structurants transverses : Usine du Futur, Ville Numérique, Systèmes d information d entreprise et d administration (abrégé en Systèmes d information dans la suite du texte), Analyse des filières-clés cibles du Pôle et positionnement sur ces filières. Enfin, une dernière phase de consolidation et de focalisation des objectifs sur les priorités définies par l État et les Collectivités Territoriales a été menée au second semestre 2012 et au premier semestre 2013, notamment avec l organisation de groupes de travail autour des thèmes Innovation, PME, Europe-International et Compétences-Formation. Ces démarches ont abouti à l élaboration de cette Feuille de Route Stratégique du Pôle, validée par son Directoire du 24 avril Plan Stratégique I 7

8 NOS ENGAGEMENTS I Plan Stratégique

9 Plan Stratégique I 9

10 Le succès de la stratégie de Systematic Paris-Region repose sur la cohérence et l efficacité des différents leviers utilisés. Il s agit de travailler conjointement sur : L identification des marchés cibles et des axes d innovation les plus porteurs pour ces marchés, L émergence et l accompagnement dans la durée de projets de R&D collaborative porteurs de nouvelles technologiques et de futurs produits, procédés et services innovants pour ces marchés, Le soutien à la croissance sur ces marchés des entreprises PME et ETI du Pôle tant en matière de stratégie, de financement que de compétences, développement international... L ambition de Systematic Paris-Region sur chacun de ces axes d activité se traduit par un ensemble d engagements précis. NOS ENGAGEMENTS INNOVATION Développement de produits, procédés et services innovants ÉCHÉANCE 3 ans INDICATEUR Nombre de produits, VALEUR CIBLE 100 procédés et services innovants mis sur le marché R&D collaborative France ÉCHÉANCE 3 ans INDICATEUR Montant R&D cumulé des projets collaboratifs VALEUR CIBLE 550 M R&D collaborative France ÉCHÉANCE INDICATEUR VALEUR CIBLE 9 3 ans Nombre de projets labellisés financés sur les nouveaux domaines du Pôle R&D collaborative Europe ÉCHÉANCE 3 ans INDICATEUR Montant R&D cumulé des projets collaboratifs VALEUR CIBLE 70 M 10 I Plan Stratégique

11 DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES Création de startups ÉCHÉANCE 3 ans INDICATEUR Nombre de startups émergeant de l écosystème du Pôle VALEUR CIBLE 100 Croissance des PME ÉCHÉANCE 3 ans INDICATEUR Croissance du CA d un panel PME (>100 PME membres, représentatives des technologies, des marchés du Pôle et des stades de développement) VALEUR CIBLE 10 % Accès aux financements privés EIP ÉCHÉANCE 3 ans INDICATEUR Nombre de PME accompagnées et labellisées EIP VALEUR CIBLE 30 ÉCHÉANCE 3 ans INDICATEUR Part des PME labellisées VALEUR CIBLE 50 % EIP ayant levé des fonds Création de Mastères adaptés aux attentes des membres ÉCHÉANCE INDICATEUR spécialisés VALEUR CIBLE 3 3 ans Ouverture de mastères COMPÉTENCES ET FORMATION Pass Compétences, Pass Apprentissage, Pass Experts ÉCHÉANCE INDICATEUR VALEUR CIBLE 40 6 ans Nombre de conventions signées EUROPE ET INTERNATIONAL Animation de l écosystème international du Pôle (Hubs) ÉCHÉANCE 3 ans INDICATEUR Evénements de la communauté du Pôle VALEUR CIBLE 9 Internationalisation des PME du Pôle ÉCHÉANCE 3 ans INDICATEUR Nombre cumulé d implantations réalisées (PME accompagnées) VALEUR CIBLE 20 Développement du CA Export des PME ÉCHÉANCE 3 ans INDICATEUR Croissance du CA PME à l export (PME accompagnées) sur la période VALEUR CIBLE 30 % Plan Stratégique I 11

12 DOMAINES 2PRIORITAIRES 12 I Plan Stratégique

13 Plan Stratégique I 13

14 TECHNOLOGIES ET MARCHÉS Le positionnement de Systematic Paris-Region se situe au croisement de la filière Logiciel & Numérique et de huit secteurs industriels et de services qui ont chacun un rôle déterminant dans le développement économique et sociétal du pays : Cinq secteurs principaux : Transports, Energie, Sécurité, Santé, Télécoms. Trois secteurs qui constituent de nouvelles priorités de développement de Systematic Paris-Region dans le cadre de ce Plan Stratégique à partir des actions déjà réalisées sur ces thèmes dans le plan précédent : - Usine du futur, - Ville numérique, - Systèmes d information. L enjeu de ce positionnement est double : Développer les technologies, les entreprises et les marchés du logiciel et du numérique, Transformer, développer par le numérique la compétitivité et l innovation dans les huit filières industrielles et de services. Les enjeux propres aux filières applicatives déterminent les axes technologiques développés prioritairement par Systematic Paris-Region à l intérieur de la filière Logiciel et Numérique : ce sont ceux les plus porteurs de transformations et d innovations pour les entreprises de ces filières. Il s agit des axes suivants : - Systèmes embarqués, - Infrastructures numériques, - Modélisation, simulation numérique et HPC, - Confiance numérique, - Logiciel Libre, - Big Data. DOMAINES PRIORITAIRES En synthèse, Systematic Paris-Region se positionne comme le Pôle de compétitivité dédié aux : «LOGICIEL ET TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES POUR LA COMPÉTITIVITÉ DE L INDUSTRIE ET DES SERVICES» 14 I Plan Stratégique

15 Nouveau marché VILLE NUMERIQUE TRANSPORTS Automobile Ferroviaire Gestion de la mobilité ENERGIE Smart Grids Efficacité énergétique Nouveau marché TÉLÉCOMS D'ENTREPRISE ET D'ADMINISTRATION D'INFORMATION Réseau pour Vidéo SYSTÈMES Réseau pour Cloud Internet des objets LOGICIEL & NUMÉRIQUE Systèmes embarqués Infrastructures numériques Modélisation, simulation numérique et HPC Confiance numérique Logiciel Libre Big Data Dispositifs médicaux e-santé Imagerie médicale Infrastructures critiques Identification numérique Cybersécurité SÉCURITÉ USINE DU FUTUR Nouveau marché SANTÉ Plan Stratégique I 15

16 ORGANISATION EN GROUPES THÉMATIQUES Les domaines de compétences technologiques et industrielles stratégiques clés pour le développement des acteurs du Pôle sont portés par ses Groupes Thématiques qui assurent les actions de réflexion stratégique et d animation propres à chacun leur écosystème. Pour la période , ces Groupes Thématiques sont les suivants : GROUPES THÉMATIQUES LOGICIEL & NUMÉRIQUE Outils de Conception & Développement de Systèmes Logiciel libre GROUPES THÉMATIQUES APPLICATIFS Automobile & Transports Gestion Intelligente de l Énergie Confiance Numérique & Sécurité TIC & Santé Télécoms Les trois nouveaux secteurs de développement de Systematic Paris-Region : Usine du futur, Ville numérique, Systèmes d information, DOMAINES PRIORITAIRES seront animés sur la période par des groupes de travail transverses aux Groupes Thématiques existants et pourront être constitués en nouveaux Groupes Thématiques lorsque leurs développements auront atteints les objectifs fixés. 16 I Plan Stratégique

17 Plan Stratégique I 17

18 STRATÉGIE 3D INNOVATION 18 I Plan Stratégique

19 Plan Stratégique I 19

20 La stratégie de recherche et d innovation de Systematic Paris-Region s articule autour des trois dimensions suivantes : La conception de nouvelles technologies logicielles et numériques selon les priorités de recherche technologique retenues pour chacun des six segments technologiques du domaine Logiciel et Numérique, Sur ces nouvelles bases technologiques, le développement de produits, procédés et services innovants pour les huit marchés cibles du Pôle, L accompagnement, dans le cadre du PASS INNOVATION, des entreprises PME et ETI pour la valorisation et la mise sur le marché de ces technologies, produits, procédés et services innovants. STRATÉGIE D INNOVATION 20 I Plan Stratégique

21 Cette stratégie sera mise en œuvre dans les contextes nationaux et européens avec un élargissement des actions dans chacun de ces cadres : Le contexte national : - Participation aux appels à projets soutenus par le Fonds Unique Interministériel, le Programme des Investissements d Avenir, l Agence Nationale de la Recherche ; - Contribution au développement des projets de l Institut de Recherche Technologique SystemX ; - Soutien à la création de Laboratoires Communs associant membres académiques et membres industriels du Pôle. Le contexte européen : - Contribution et participation au programme de Smart Specialisation Strategy de la Région Île-de-France avec le soutien du FEDER ; - Participation renforcée, particulièrement pour les PME et ETI du Pôle, aux programmes européens Eureka et Horizon 2020 ; - Contribution à une meilleure reconnaissance du rôle des clusters en Europe et à la mise en œuvre d une politique européenne des clusters. Plan Stratégique I 21

22 Logiciel et Numérique GROUPE THÉMATIQUE OUTILS DE CONCEPTION & DÉVELOPPEMENT DE SYSTÈMES À ce jour : 234 PARTENAIRES : 56 Grands Groupes / 132 PME & ETI / 46 Établissements de recherche et/ou d enseignement supérieur 140 PROJETS DE R&D COÛT TOTAL : 798 M GROUPE THÉMATIQUE LOGICIEL LIBRE À ce jour : 103 PARTENAIRES : 12 Grands Groupes / 71 PME & ETI 20 Établissements de recherche et/ou d enseignement supérieur 32 PROJETS DE R&D COÛT TOTAL : 110,8 M A l horizon 2016, les industries numériques et leurs marchés représenteront plus de Md avec une croissance qui se situe en moyenne au même rythme que le PIB des économies industrialisées. La transformation profonde et rapide de ces industries va se poursuivre selon plusieurs dynamiques technologiques dont les plus importantes, au regard des marchés cibles du Pôle et de leurs enjeux d innovation, constituent les priorités technologiques de Systematic Paris-Region. STRATÉGIE D INNOVATION Le Pôle se positionne sur ces priorités technologiques et sur les marchés correspondants avec les objectifs principaux suivants : - Structuration de masses critiques de R&D associant chercheurs industriels et académiques au sein de l Institut de Recherche Technologique SystemX ou de Laboratoires Communs spécifiques, - Développement de solutions génériques d intérêt commun pour les marchés cibles du Pôle mais aussi pour d autres marchés en dehors des cibles prioritaires du Pôle (aéronautique, logistique, etc.), - Développement de solutions spécifiques propres aux exigences et réglementation de certains marchés (transport, sécurité, etc.), - Développement de solutions disponibles en mode logiciel libre, - Mise sur le marché de ces solutions par les entreprises du Pôle. 22 I Plan Stratégique

23 SYSTÈMES EMBARQUÉS TENDANCES En transformant les objets physiques en objets numériques, intelligents, autonomes et communicants, les technologies des systèmes embarqués modifient notre environnement et sont porteuses de nombreuses innovations de produits, de services et d usages. Les systèmes embarqués représentent un marché mondial d environ 100 Md avec un taux de croissance de 5 %. A ce chiffre d affaires direct, s ajoute l effet levier des systèmes et logiciels embarqués sur leurs domaines d application, à l exemple du marché mondial de l électronique automobile, qui a plus que doublé en moins de 10 ans. Par ailleurs, la stratégie de développement à l international prend une place croissante pour les acteurs du secteur, notamment pour les éditeurs. PRIORITÉS DE RECHERCHE TECHNOLOGIQUE - Plates-formes d exécution - Outils de conception et de validation de sûreté et de sécurité - Algorithmie embarquée (signal, image, contrôle ) - Gestion d énergie INFRASTRUCTURES NUMÉRIQUES TENDANCES Les développements d une part des réseaux à très haut débit, fixes et mobiles, d autre part du Cloud Computing, c est-à-dire l accès à la demande via ces réseaux à des ressources numériques, sont au cœur des enjeux de mobilité et d ubiquité. Ils bouleversent les positions des acteurs de la filière et devraient représenter entre 20 et 25 % du marché informatique en Les prédictions d évolution des connexions internet convergent sur l augmentation soutenue de la demande en débit dans les réseaux, avec un facteur de croissance estimé à % par an, de sorte que le trafic sera multiplié par 30 d ici à 10 ans. PRIORITÉS DE RECHERCHE TECHNOLOGIQUE - Réseaux très haut débit fixes et mobiles - Plateforme de services et modalités d accès (mode SaaS) Plan Stratégique I 23

24 Logiciel et Numérique MODÉLISATION, SIMULATION NUMÉRIQUE ET CALCUL HAUTE PERFORMANCE TENDANCES L ensemble de la chaine du cycle de vie des produits, procédés et services dans l industrie se trouve totalement numérisé de la conception à la mise en fabrication et au suivi jusqu à la fin de vie du produit. Un système d approche globale et cohérent de l ensemble des outils de modélisation et de simulation est nécessaire. Plusieurs domaines technologiques sont donc concernés notamment l aspect système, multi-échelles, multi-physiques et multi-paradigmes qui impactent tous les secteurs industriels et de services. L accès à des calculateurs à très haute performance (HPC) et la maîtrise de leur utilisation sont des éléments essentiels de cette capacité. Le marché Europe de ce domaine est estimé à 4,3 Md (avec une croissance annuelle de 7% à horizon 2018) dont environ une moitié pour le HPC et une autre moitié pour les logiciels d application et les prestations de calculs et d études. PRIORITÉS DE RECHERCHE TECHNOLOGIQUE - Modélisations et simulation multi-physiques, multi-échelles et multi-paradigmes (réduction de modèles et optimisation multidisciplinaire, incertitudes, robustesses ) - Conception et environnement de simulation intégrant des outils d aide à la décision pour la conception, la mise en fabrication et le suivi - Modélisation et simulation comportementale des systèmes - Optimisation des logiciels - Développement d architectures parallèles de grands systèmes de calcul intensif et des logiciels systèmes associés ainsi que les méthodes et outils nécessaires à ce développement - Algorithmiques et méthodes numériques parallèles STRATÉGIE D INNOVATION LOGICIEL LIBRE TENDANCES Le monde du logiciel est profondément transformé par le modèle du logiciel libre, fondé sur la collaboration et l ouverture du code via le respect des standards. Il s agit d une tendance forte qui s impose à toutes les technologies numériques et qui trouve son application dans des secteurs variés, à la fois industriels et de services, tels que l informatique d entreprise ou encore l administration publique. En France, le logiciel libre représente 2,5 Md et emplois. Le rythme actuel de croissance est de 30 % par an. 24 I Plan Stratégique

25 PRIORITÉS DE RECHERCHE TECHNOLOGIQUE - Qualité logicielle (nouvelles techniques de test, d analyse et de vérification automatique) - Big Data (déluge des données et de leur traitement, open data) - After-PC (cloud, tablettes, smartphones, Internet des Objets) CONFIANCE NUMÉRIQUE TENDANCES Le déploiement généralisé des services numériques et leur acceptabilité reposent sur la maîtrise de la confiance numérique afin d offrir à toutes les parties prenantes un environnement sécurisé de transactions numériques. La confiance numérique recouvre plusieurs aspects : l intégrité des infrastructures numériques, la protection de la vie privée et des données, la protection des mineurs et enfin la prévention contre la piraterie et le vol. Le marché de la confiance numérique français est estimé à 3,2 Md pour l année 2010, répartis de la manière suivante : 29 % dédiés à la sécurité des flux, des personnes et des biens, 25 % pour l identité numérique et 46 % pour la cybersécurité.. PRIORITÉS DE RECHERCHE TECHNOLOGIQUE - Sécurité des systèmes d information - Identité numérique BIG DATA TENDANCES La quantité de données disponibles connait une croissance exponentielle en raison de la multiplication des appareils connectés (mobiles, voitures, etc.) et de la profusion d outils numériques dans de nombreux secteurs d activité. Le Big Data, expression qui renvoie à la masse de données qui peuvent être capturées, communiquées, agrégées, stockées et analysées, implique de concevoir de nouveaux outils capables de gérer cette masse d informations et des modèles d affaires innovants pour en valoriser les contenus. Il est estimé que le marché du Big Data devrait connaître une croissance annuelle de l ordre de 32 % entre 2013 et 2016, portant ainsi ce marché à 18 Md en PRIORITÉS DE RECHERCHE TECHNOLOGIQUE - Analyse et fouille de données - Modélisation par les données - Outils et méthodes de représentation, visualisation et de navigation dans les grandes masses de données - Architecture de systèmes de stockage Plan Stratégique I 25

26 Transports GROUPE THÉMATIQUE AUTOMOBILE & TRANSPORTS À ce jour : 89 PARTENAIRES : 25 Grands Groupes / 38 PME & ETI 26 Etablissements de recherche et/ou d enseignement supérieur 46 PROJETS DE R&D COÛT TOTAL : 297,5 M AUTOMOBILE STRATÉGIE D INNOVATION TENDANCES L électronique a pénétré l automobile depuis les années 80 pour progressivement couvrir tous les domaines du véhicule : moteur, châssis, habitacle. Elle représente dorénavant de l ordre de 25 % à 30 % de la valeur ajoutée d un véhicule moderne. Au-delà de sa part dans la valeur du véhicule, l électronique contribue directement à près de 80 % des innovations dans le véhicule, permettant, entre autres, d améliorer la sécurité, d assurer le respect des normes anti-pollution et d offrir un meilleur confort et une palette plus large de services à bord. L Europe est la première zone de production mondiale d équipements électroniques pour l automobile. Le chiffre d affaires des fabricants de produits électroniques destinés à l automobile s élevait à 4 Md en 2010, soit 9,2 % du chiffre d affaires des fournisseurs de l industrie automobile. AXES D INNOVATION - Sûreté de fonctionnement et sécurité des systèmes et des véhicules - Connectivité du véhicule - Systèmes d aide à la conduite 26 I Plan Stratégique

27 FERROVIAIRE TENDANCES Le chiffre d affaires du transport ferroviaire s élevait à 4,2 Md en Au sein de l industrie ferroviaire, le groupement des équipementiers, qui comprend les activités d ingénierie électronique, de sécurité et information à bord, a réalisé un chiffre d affaires de 527M en L Europe concentre 75 % de la production mondiale d électronique pour le ferroviaire. La décennie écoulée a été marquée par un développement majeur des technologies gérant le mouvement des trains afin de permettre une optimisation de la densité de trafic en totale sûreté. Le prochain challenge réside dans la coopération des systèmes afin d optimiser les coûts des équipements et des infrastructures, de la consommation énergétique et de la maintenance. Le développement des performances des systèmes de contrôle et d exploitation associé à la fourniture de nouveaux services aux opérateurs et aux passagers nécessite d avoir recours à des plateformes d exécution basées sur des architectures et des processeurs du marché. Le défi consiste à utiliser de tels produits dans les systèmes embarqués critiques. L impact de la sécurité sur la sûreté de fonctionnement constitue une facette complémentaire dans les travaux de spécification, d analyse, de développement et de validation des plateformes d exécution. Enfin, le développement des technologies de l information pour le ferroviaire génère de nouveaux impératifs relatifs à la protection des tunnels et des voies et à la protection contre les attaques réseaux. AXES D INNOVATION - Fiabilité et sécurité des infrastructures - Connectivité, optimisation des systèmes - Performance des systèmes de signalisation Plan Stratégique I 27

28 Transports GESTION DE LA MOBILITÉ TENDANCES Les «systèmes de transport intelligent» interviennent de manière transversale aux deux précédents segments. Ils incluent les systèmes de gestion du trafic, les systèmes pour la «nouvelle mobilité» (ex : covoiturage), ainsi que les systèmes favorisant la multimodalité terrestre (avec un fort impact sur le ferroviaire). Pour accompagner cette évolution des usages, il est nécessaire de construire des architectures «système de système» et des architectures de communication complexes. Il existe peu de données permettant de quantifier le marché des systèmes de gestion de la mobilité. Le marché européen des systèmes de transports intelligents déployés pour les transports publics s élevait en 2010 à 650 M. Ce chiffre pourrait grimper à 1,3 Md en 2015, avec une croissance annuelle de 15 %. AXES D INNOVATION - Aide à la mobilité et green mobility - Systèmes de multimodalité STRATÉGIE D INNOVATION 28 I Plan Stratégique

29 Énergie GROUPE THÉMATIQUE GESTION INTELLIGENTE ÉNERGIE À ce jour : 48 PARTENAIRES : 16 Grands Groupes / 24 PME & ETI 8 Etablissements de recherche et/ou d enseignement supérieur 2 PROJETS DE R&D COÛT TOTAL : 6,9 M SMART GRIDS TENDANCES Au sein du domaine smart energy, le marché mondial des technologies smart grids est évalué à environ 25 Md. Il devrait atteindre 57 Md en 2020, avec une croissance annuelle d environ 10 %. En Europe, le chiffre d affaires de ce marché est estimé à 3,1 Md pour l année 2012 et devrait croitre de manière significative pour atteindre 6,8 Md en Au cours des 10 dernières années, plus de 5 Md ont été investis dans environ 300 projets concernant des smart grids en Europe. L Union Européenne s est fixée comme objectif d atteindre un taux d équipement en compteurs intelligents de 80 % de la population d ici Au total, le déploiement de compteurs intelligents devraient générer un marché (fabrication des compteurs, installations) de 40 à 50 Md d ici AXES D INNOVATION - Centres de contrôle et de pilotage du réseau - Systèmes de gestion de comptage intelligent - Systèmes de pilotage de ressources d énergie distribuées (effacement, intermittence, stockage) Plan Stratégique I 29

30 Énergie SYSTÈMES DE PILOTAGE DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE TENDANCES Le marché de l efficacité énergétique a été évalué, au niveau mondial, à environ 460 Md en La volonté d accélérer la mise en œuvre en France des mesures sur l efficacité énergétique a été réaffirmée durant la Conférence environnementale de septembre 2012 avec l annonce de la transposition immédiate de la directive européenne définissant des actions communes, qui devraient permettre d atteindre l objectif d utiliser 20 % d énergie en moins d ici Ces obligations qui s appliquent à différentes échelles (industries, villes, ménages) promettent un marché dynamique. AXES D INNOVATION - Systèmes de pilotage de l efficacité énergétique urbaine - Systèmes de pilotage de l efficacité énergétique industrielle - Systèmes de pilotage de l efficacité énergétique domestique STRATÉGIE D INNOVATION 30 I Plan Stratégique

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard A Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux La Vision d ALLISTENE 5 janvier 2012 Michel Cosnard Missions d Allistene Stratégie de recherche et d innovation Distingue

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

8 marchés prioritaires. Et des leviers pour les transformer : Big Data, Open Data, Smart Data, Gamification Internet des Objets 3D Design Mobilité

8 marchés prioritaires. Et des leviers pour les transformer : Big Data, Open Data, Smart Data, Gamification Internet des Objets 3D Design Mobilité www.capdigital.com 8 marchés prioritaires MEDIAS EDUCATION FORMATION COMMERCE DISTRIBUTION MAISON VILLE TRANSPORT SANTE BIEN ETRE COMMUNICATION PUBLICITE TOURISME ENTREPRISE ETAT Et des leviers pour les

Plus en détail

Pôles de compétitivité 2.0

Pôles de compétitivité 2.0 Pôles de compétitivité 2.0 Les plates-formes d innovation 4 ème Journée nationale des pôles de compétitivité - 1 er octobre 2008 Le groupe de travail interministériel riel Politique de soutien aux plates-formes

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020

Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020 Cette étude est financée par le Fonds européen de développement régional - FEDER Version finale, septembre 2013 Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020

Plus en détail

Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015

Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015 Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015 Dans le cadre du Schéma Régional de l Economie et de l Emploi Durables et de la Stratégie régionale à l international

Plus en détail

Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020

Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020 Cette étude est financée par le Fonds européen de développement régional - FEDER Version finale, septembre 2013 Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020

Plus en détail

Investissements d Avenir n 2 Réunion d information 3 nouveaux appels à projets

Investissements d Avenir n 2 Réunion d information 3 nouveaux appels à projets Investissements d Avenir n 2 Réunion d information 3 nouveaux appels à projets Mot de bienvenue, Pierre PLEVEN, Institut Mines Télécom Présentation officielle des 3 appels à projets, Fabien TTERRAILLOT,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 02/10/2014 Introduction Depuis plus de 30 ans, Altran anticipe le besoin croissant d innovation technologique dans tous les principaux secteurs

Plus en détail

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Juin 2012 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél. : 01 40 26 47 38 www.sextant-expertise.fr Société inscrite à l ordre des

Plus en détail

Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance 2014-2018 Medicen Paris Region. Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers

Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance 2014-2018 Medicen Paris Region. Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance -2018 Medicen Paris Region Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers 24 octobre Relations inter-pôles et inter-clusters nationaux

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext THE INNOVATIVE CLUSTER IN RISK MANAGEMENT L innovation au service de la gestion des risques Pôle?

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Livre blanc IDC réalisé pour Ricoh Septembre 2012 Synthèse Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Angèle Boyd // Joseph Pucciarelli

Plus en détail

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 Compte rendu Exposé sur les outils économiques de la région île de France Guillaume Balas (Président du groupe socialiste au Conseil régional

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

ABILIAN SICS-PC. Abilian SYSTÈME D INFORMATION COLLABORATIF ET SÉCURISÉ POUR LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ

ABILIAN SICS-PC. Abilian SYSTÈME D INFORMATION COLLABORATIF ET SÉCURISÉ POUR LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ SOLUTIONS 2.0 POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L INNOVATION ABILIAN SICS-PC SYSTÈME D INFORMATION COLLABORATIF ET SÉCURISÉ POUR LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ Abilian Quels outils pour la compétitivité des acteurs

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Mars 2007 Le Pôle de compétitivité des contenus numériques Competitiveness Cluster of the Digital Content & Knowledge Industry Les

Plus en détail

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière

Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière Contrat de la filière Automobile Le contrat de filière a été présenté par Monsieur Claude CHAM, vice- président du comité stratégique de la filière automobile, à Monsieur Arnaud Montebourg, ministre du

Plus en détail

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique

Plus en détail

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT LES THEMATIQUES, LES PISTES DE COOPERATION AVEC LES STARTUPS ILS ONT PITCHES POUR VOUS Alain Jourdan, Directeur général adjoint de CREDIT AGRICOLE Technologies, Pascal Rioual, Délégué Innovation Groupe,

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Pôle de compétitivité Aerospace Valley Prestation de consultant Action Collective CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Cahier des charges Accompagnement de PME à l international Réf. AV-2014-271 AEROSPACE VALLEY

Plus en détail

Prospective, scénarios et mutations. Daniel Brissaud - Yannick FREIN

Prospective, scénarios et mutations. Daniel Brissaud - Yannick FREIN 1 Prospective, scénarios et mutations des systèmes de production à l horizon 2030 FUTURPROD Daniel Brissaud - Yannick FREIN Grenoble Ge obe INP,,GSCO G-SCOP 2 L ARP «Systèmes de production du futur» Identifier

Plus en détail

SÉRIE NOUVELLES ARCHITECTURES

SÉRIE NOUVELLES ARCHITECTURES SÉRIE NOUVELLES ARCHITECTURES Alerte au tsunami des données : les entreprises doivent prendre la vague maintenant! Quels sont les faits qui sous-tendent cette réalité? Quelles entreprises sont aujourd

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Notre vision des enjeux et notre offre de service Septembre 2015 La révolution digitale est un challenge

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA 1 Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA Colloque Valoris du 16/12/2010 Bruno Sportisse Une mission, des voies multiples 2 Le transfert: une mission de l INRIA Transfert des connaissances,

Plus en détail

Une stratégie efficace et pragmatique pour les

Une stratégie efficace et pragmatique pour les Cercle Leprince-Ringuet www.cerclelpr.fr Think tank du Corps des Mines sur le Numérique Une stratégie efficace et pragmatique pour les Objets Connectés Industriels en Europe Auteurs Daniel NABET Président

Plus en détail

La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015

La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015 La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015 Bruxelles, le 16 juillet 2015 Vous pouvez désormais consulter l édition 2015 du Baromètre annuel de la société

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 17/06/2013

Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 17/06/2013 Premier bilan de l activité de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 01. 02. Le numérique, au cœur de l innovation Présentation de FSN PME, le Fonds Ambition Numérique 03.Le premier bilan à J + 18 mois

Plus en détail

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE

SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE SYNTEC NUMERIQUE 2013-2015 : PLAN STRATEGIQUE Introduction Depuis plus de 30 ans, Syntec Numérique, première chambre syndicale des métiers du numérique, représente les entreprises de son secteur pour défendre

Plus en détail

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents Séminaire de travail du 9 juin 2015 France Stratégie Internet des objets : quelles stratégies européennes pour faire émerger des plateformes d envergure mondiale? Restitution des débats Les conditions

Plus en détail

Contribution des industries créatives

Contribution des industries créatives RÉSUMÉ - Septembre 2014 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes de PIB et d emploi Évolution 2008-2011 2 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

Introduction Que s est-il passé en 2014? Qu attendre de 2015?

Introduction Que s est-il passé en 2014? Qu attendre de 2015? Les grandes tendances Data & Analytics 2015 L épreuve de la réalité janvier 2015 Introduction Que s est-il passé en 2014? Qu attendre de 2015? 2014 a confirmé l intérêt croissant pour la donnée au sein

Plus en détail

DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT

DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT Développement du numérique DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX SOCIETAUX, DE CROISSANCE ET D EMPLOI SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

Les Enjeux du Smart Water. Eau. Novembre 2013 Fabrice Renault Directeur commercial France. Schneider Electric Fabrice Renault 1

Les Enjeux du Smart Water. Eau. Novembre 2013 Fabrice Renault Directeur commercial France. Schneider Electric Fabrice Renault 1 Les Enjeux du Smart Water Eau Novembre 2013 Fabrice Renault Directeur commercial France Schneider Electric Fabrice Renault 1 Plus les villes grandissent, plus leurs défis augmentent Vieillissement et saturation

Plus en détail

MANUFACTURING MANUFACTURING

MANUFACTURING MANUFACTURING MANUFACTURING MANUFACTURING 1 yourcegid Manufacturing, piloter sa chaîne de production, de la conception à la livraison. CRM Manufacturing Planification avancée EDI /RADIO Business Intelligence Demand

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Usine du Futur»? L Usine du Futur est l un des 34 plans industriels pilotés

Plus en détail

2 Md dédiés au financement de l immatériel

2 Md dédiés au financement de l immatériel Conférence de Presse 20 MARS 2014 2 Md dédiés au financement de l immatériel Bpifrance révolutionne le crédit aux PME 01. Qui sommes-nous? 2 200 collaborateurs 6 métiers Garantie Crédit Fonds de fonds

Plus en détail

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M créer de nouveaux usages industriels, logistiques, urbains, domestiques,

Plus en détail

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Chiffre d affaires 1 2006 : 1 698 millions d euros, comparable à celui de l exercice précédent Chiffre d affaires du 4 ème trimestre

Plus en détail

D o s s i e r d e p r e s s e

D o s s i e r d e p r e s s e 9/04/2015 NORMANDY FRENCH TECH DIGITAL Day#2 : du concept à la réalité D o s s i e r d e p r e s s e Le 11 mars dernier, Caen la mer, la CODAH et la Métropole Rouen Normandie dévoilaient à Caen leur candidature

Plus en détail

Rencontres d affaires franco italiennes à l occasion du salon SOLAR EXPO de Milan (Milan, 08 09/05/2013) Un évènement de «The Innovation Cloud»

Rencontres d affaires franco italiennes à l occasion du salon SOLAR EXPO de Milan (Milan, 08 09/05/2013) Un évènement de «The Innovation Cloud» Rencontres d affaires franco italiennes à l occasion du salon SOLAR EXPO de Milan (Milan, 08 09/05/2013) Un évènement de «The Innovation Cloud» Votre contact UBIFRANCE : Davide Goruppi Infrastructures

Plus en détail

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé Le cloud computing et la sécurité au cœur des enjeux informatiques L informatique

Plus en détail

Objets connectés, avez-vous donc une âme?

Objets connectés, avez-vous donc une âme? Objets connectés, avez-vous donc une âme? Bernard Ourghanlian Directeur Technique et Sécurité Microsoft France Qu est ce que l Internet des Objets? «Le réseau des objets physiques contenant des technologies

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP R.I.P 3.O La Convergence Energie/Télécoms Smart City, Smart Grid Jean Christophe NGUYEN VAN SANG Délégué Général de la Fédération des Réseaux d initiative Publique

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS Date : 08/02/2011 Selon l IEA, entre 2010 et 2030 : - la croissance économique devrait engendrer une demande énergétique

Plus en détail

FILIÈRE DU NUMÉRIQUE OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE : EMPLOI-FORMATION RSE

FILIÈRE DU NUMÉRIQUE OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE : EMPLOI-FORMATION RSE FILIÈRE DU NUMÉRIQUE OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE : EMPLOI-FORMATION RSE Conseil d orientation pour l emploi 2 avril 2013 Michel Senaux, chargé de mission fédéral de la CFDT-F3C Jacques Fauritte, secrétaire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN?

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? P 7 1 CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN

Plus en détail

République Tunisienne Ministère de l Industrie l Technologie à la Technologie

République Tunisienne Ministère de l Industrie l Technologie à la Technologie République Tunisienne Ministère de l Industrie l et de la Technologie Secrétariat d état d à la Technologie 26 mai 2011 26 mai 2011 El -GhazalaTechnopark: Atelier sur les systèmes d information et de communication

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

200 M. 15 ans d expérience. terminaux mobiles. intégrés par an. tickets de support mobilité traités par an. de dépenses telecom gérées

200 M. 15 ans d expérience. terminaux mobiles. intégrés par an. tickets de support mobilité traités par an. de dépenses telecom gérées E c o n o c o m Te l e c o m S e r v i c e s s o c i é t é d u g r o u p e p a r t e n a i r e d e v o t r e t ra n s fo r m a t i o n v e r s l e " M o b i l e I T " E c o n o c o m Te l e c o m S e r

Plus en détail

Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise»

Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise» Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise» 1 Contexte - Objectif 1.1 Le développement des pratiques collaboratives dans les entreprises, un levier de compétitivité, Les outils web d

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF COMMUNIQUÉ PARIS, LE 12 FEVRIER 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF Préambule : le présent communiqué s inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la Loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

L industrie 4.0 : la 4ème révolution industrielle sauvera-telle l industrie française?

L industrie 4.0 : la 4ème révolution industrielle sauvera-telle l industrie française? L industrie 4.0 : la 4ème révolution industrielle sauvera-telle l industrie française? La situation de l industrie française est préoccupante : nous accusons un retard d investissement de l ordre de 40

Plus en détail

Big Data & objets connectés

Big Data & objets connectés Big Data & objets connectés IDEAS laboratory a accueilli le dernier Think Tank destiné à animer la filière de la robotique et des objets connectés. Celui- ci a abordé le sujet de l utilisation des données

Plus en détail

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris SALON PROFESSIONNEL DES INNOVATIONS BANCAIRES www.banqueetinnovation.com 1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris DOSSIER EXPOSANT www.banqueetinnovation.com NEWSCO EVENTS

Plus en détail

Mission PME USA Boston New York «Big Data Data Analytics» 2ème édition du 14 au 21 septembre 2013

Mission PME USA Boston New York «Big Data Data Analytics» 2ème édition du 14 au 21 septembre 2013 Mission PME USA Boston New York «Big Data Data Analytics» 2ème édition Vous êtes une TPE-PME francilienne innovante évoluant dans : Analyse de données, analyse prédictive / cognitive / comportementale

Plus en détail

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 13 e APPEL A PROJETS Les moyens destinés au soutien financier de l Etat en faveur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 De l intelligence dans le bâtiment pour sensibiliser les habitants à leur consommation énergétique à Cachan. Après une première expérience réussie à Aubervilliers en 2012,

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE

ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE 16 mai 2014 ANIMATEURS OPTIM Ressources/OPTANCE management Yves COUGOUILLE Olivier BARBELET BABOLAT Jean-Marc ZIMMERMANN COMAXESS groupe QUADIX Patrick

Plus en détail

La renaissance de l industrie

La renaissance de l industrie La renaissance de l industrie Première contribution de l Académie des technologies Construire des écosystèmes compétitifs, fondés sur la confiance et favorisant l innovation Académie des technologies,

Plus en détail

Are you Open for Innovation? Découvrez en avant-première les grandes lignes de l édition 2015 du Paris Open Source Summit et déposez vos contributions

Are you Open for Innovation? Découvrez en avant-première les grandes lignes de l édition 2015 du Paris Open Source Summit et déposez vos contributions Are you Open for Innovation? Découvrez en avant-première les grandes lignes de l édition 2015 du Paris Open Source Summit et déposez vos contributions Retours d expériences, conférences, débats, ateliers

Plus en détail

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Smartgrid France Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Quelques chiffres du potentiel de marché du Smartgrid Un marché qui pourrait atteindre les 100 Mds de $ par an dès 2020 L IEA estime

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Programme de soutien à l innovation majeure» Concours Mondial d Innovation

Investissements d avenir. Action : «Programme de soutien à l innovation majeure» Concours Mondial d Innovation Investissements d avenir Action : «Programme de soutien à l innovation majeure» Concours Mondial d Innovation Cahier des charges de la phase «amorçage» 2015 Propos préliminaires La France possède des atouts

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES

LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Briefing direction LES ENTREPRISES PROSPÈRES SE TRANSFORMENT GRÂCE À DES SOLUTIONS SAP FLEXIBLES Le Big Data, les réseaux sociaux, les applications mobiles et les réseaux mondiaux modifient de façon radicale

Plus en détail

Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique

Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique Actualisation et mise en œuvre d une Stratégie de Cohérence Régionale d Aménagement

Plus en détail