LIGNES DIRECTRICES EN RÉHABILITATION IMPLANTO-PORTÉE. Section 60.1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIGNES DIRECTRICES EN RÉHABILITATION IMPLANTO-PORTÉE. Section 60.1"

Transcription

1 285 Section 60.1 Émission : MAI 2000 PRÉFACE Le présent document a été réalisé dans le but de proposer aux dentistes québécois des éléments d information susceptibles de les appuyer dans la poursuite de leurs objectifs thérapeutiques dans le domaine de la réhabilitation implanto-portée. Les principes généraux qui y sont énoncés devront être appréciés à la lumière de chaque situation clinique rencontrée. Il est entendu qu ils ne sauraient se substituer à l exercice du jugement professionnel du dentiste traitant. Les besoins spécifiques et les préférences du patient constituent des éléments-clé qui doivent être évalués à la lumière de la connaissance actuelle et des alternatives de traitements disponibles. Des opinions d experts, l expérience de cliniciens chevronnés et une revue de littérature appuient le contenu du document. Ce document sera revu périodiquement pour tenir compte de l évolution de la recherche scientifique. Ce guide est motivé par l intérêt de l Ordre des dentistes du Québec en matière de qualité des soins prodigués à la population québécoise. Nous remercions les docteurs Christian Delnour, Pierre Mackay, François J. Riendeau et Robert Marsolais pour leur participation active à la réalisation de ce document ainsi que les nombreux collaborateurs qui ont commenté les versions préliminaires. INTRODUCTION La réhabilitation implanto-portée est le volet de la dentisterie qui permet la reconstruction bucco-dentaire et le maintien de la fonction masticatrice, de l apparence et de la santé du patient par le remplacement des dents, des structures contiguës et sous-jacentes supporté par des implants dentaires. La réhabilitation sur implants est planifiée et conçue par des praticiens informés et soucieux de maintenir leurs connaissances à jour dans une discipline en constante évolution. Tout au long du texte, le terme «dentiste-chirurgien» décrit le professionnel qui intervient lors de la phase chirurgicale du traitement. Le terme «dentiste-restaurateur» décrit le professionnel qui intervient lors de la phase prosthodontique du traitement. Les auteurs ont choisi sciemment d utiliser les termes «réhabilitation implantoportée» pour attirer l attention du lecteur sur l essence même de ce domaine de la dentisterie. La planification et le traitement en réhabilitation implanto-portée incluent plusieurs facettes, tant médicales que dentaires, toutes dédiées à l atteinte des besoins des patients. Les compétences du dentiste-chirurgien, du dentiste-restaurateur et du technicien dentaire sont essentielles au succès de cette approche thérapeutique.

2 286 Section 60.1 Émission : MAI 2000 CONTENU 1.1 APPROCHE THÉRAPEUTIQUE L utilisation d implants dentaires comporte deux phases de traitement : chirurgicale et prosthodontique. Le traitement complet peut être effectué par un dentiste mais plus souvent, il repose sur une approche d équipe. Une collaboration est essentielle entre les membres de l équipe traitante : le dentiste-chirurgien, le dentiste-restaurateur et le technicien dentaire. La communication entre les membres de l équipe est essentielle durant toutes les phases du traitement. L approche multidisciplinaire est souhaitable. Le dentiste-restaurateur est celui qui orchestre l évaluation et qui établit le plan de traitement de restauration complet avec la collaboration des intervenants des autres disciplines impliquées. Il tient compte des considérations d ordre chirurgical et, à cet égard, requiert l opinion du dentiste-chirurgien. Ce dernier, non pas limité par son rôle d exécutant, évalue l aspect chirurgical du traitement en considérant la prothèse prévue. Puisque le plan de traitement final repose à la fois sur les évaluations du dentiste-restaurateur et du dentiste-chirurgien, il est impérieux de procéder méthodiquement et d assurer une communication continue entre les intervenants. Une tenue de dossiers complète et détaillée est requise. Les radiographies dentaires pourront être partagées pour limiter l exposition du patient aux rayons X. Chacun des intervenants doit connaître ses propres limites et les partager avec les membres de l équipe lors de la préparation du cas. Le dentiste-chirurgien doit donc actualiser ses notions de base en prosthodontie pour informer le dentiste-restaurateur des contre-indications possibles au traitement et lui suggérer, s il y a lieu, des solutions de rechange. Le dentiste-chirurgien consulté doit informer le patient de ses observations. Son obligation d informer complètement le patient d un point de vue chirurgical (diagnostic et pronostic) est entière. De même, le dentiste-restaurateur qui reçoit un patient déjà porteur d implants, doit évaluer le patient tel qu il se présente à l examen, lui communiquer ses observations et l informer adéquatement du plan de traitement et de son pronostic avant d entreprendre tous travaux de réhabilitation prothétique. Si un seul dentiste exécute les deux phases du traitement, celui-ci devrait posséder les compétences requises (voir section 2.3) dans les deux domaines de la dentisterie. L élaboration du traitement complet d un patient impliquant une approche multidisciplinaire requiert une communication efficace entre les praticiens impliqués. Le dentiste-restaurateur pourra renoncer à poursuivre les traitements initialement prévus si l évaluation postchirurgicale des implants pose problème. Il optera alors pour un plan de traitement alternatif. Il en est de même du dentistechirurgien qui prévoit une difficulté à remplir l ordonnance chirurgicale du dentiste-restaurateur. Les plans de traitement alternatifs auront été préalablement

3 287 Section 60.1 Émission : MAI 2000 établis par les intervenants et communiqués au patient en tenant compte des considérations cliniques spécifiques. Lorsqu il s agit d une prothèse, fabriquée par une autre personne que le dentiste, qui s ajuste indirectement aux implants ostéointégrés, le dentiste-chirurgien devient responsable de l ensemble du traitement de restauration sur implants. «Le dentiste doit examiner le patient et établir le plan de traitement avant qu un denturologiste ne pose, sous sa direction, un acte qui a pour objet l essai, la pose, l adaptation ou le remplacement d une prothèse qui s ajuste indirectement aux implants ostéointégrés. Il doit revoir le patient après l intervention du denturologiste afin de vérifier la réalisation du plan de traitement et s assurer que soient effectués, si nécessaire, les modifications ou les ajustements qui s imposent.» Code de déontologie, art LE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ «Le dentiste doit informer son patient ou une personne légalement responsable de ce dernier d une façon simple, objective et suffisante pour lui permettre de comprendre la nature et la portée du problème qui, à son avis, ressort de son état.» Code de déontologie, art «Avant d entreprendre tout traitement, le dentiste doit informer son patient ou la personne légalement responsable de ce dernier de l ampleur et des modalités du traitement que son état justifie, du coût de celui-ci et obtenir son accord.» Code de déontologie, art Le patient doit être informé (et ce en des termes qu il comprend) de la nature du problème, du diagnostic et du traitement envisagé, de toutes les étapes de réalisation et des procédures à suivre, des professionnels impliqués (si une approche multidisciplinaire est envisagée), des conséquences possibles (traitement électif) ou probables, favorables ou défavorables, des risques opératoires (réels et perçus par le patient), du pronostic et des déterminants spécifiques, des plans de traitement alternatifs, leur coût et leur pronostic, du temps global de réalisation et des coûts qui y sont rattachés. La phase de suivi (visites périodiques, remplacement d implants, réparation de prothèse, etc.) ainsi que les coûts afférents seront aussi discutés. Les annotations au dossier sont de première importance. L information requise par un patient pour consentir d une façon libre et éclairée est tributaire de ses besoins individuels et du traitement qui lui sera prodigué. Quoiqu un formulaire d informations générales puisse être utile, il ne peut se substituer en aucun temps, à un énoncé détaillé des déterminants spécifiques de chaque patient. Il est essentiel que le patient comprenne toutes les considérations particulières reliées à son cas avant de consentir.

4 288 Section 60.1 Émission : MAI 2000 Le consentement à une intervention ou à un plan de traitement doit être obtenu de toute personne ayant la capacité de consentir, et ce, d une façon libre et volontaire avant que le traitement ne soit entrepris. L obtention d un consentement éclairé à l acte dentaire est une démarche obligatoire. Il est fortement recommandé d obtenir un consentement écrit. Considérant la nature unique de chaque cas, il n est pas souhaitable de recommander l adoption d un formulaire de consentement unique. Les éléments d information qui sont énumérés ci-haut devraient être appréciés par le dentiste traitant en fonction des besoins du patient et du traitement envisagé. À titre d exemple, vous trouverez en annexe un consentement pour la réhabilitation implanto-portée. 1.3 LES COMPÉTENCES REQUISES La perte des dents entraîne des changements anatomiques significatifs tels que la pneumatisation des sinus, la perte de spongieuse et la résorption alvéolaire souvent proportionnelle à l étendue de l édentation. Ces changements ont souvent pour conséquence de modifier considérablement la position des bases osseuses par rapport à la position idéale des dents. Jusqu à ce jour, les techniques de restauration enseignées, les prothèses amovibles, surmontaient efficacement cette difficulté. Cependant, le scénario n est plus le même quand il s agit de restaurations fixées sur implants. La nature multidisciplinaire de la réhabilitation implanto-portée implique des connaissances issues de toutes les disciplines du curriculum de la dentisterie. Le praticien qui restaure avec des implants doit être en mesure de: comprendre les concepts fondamentaux de biologie, de biomécanique, de biomatériaux, de physiologie de l os et comprendre les types de liens des implants dentaires avec les tissus-hôte; comprendre les considérations anatomiques du complexe maxillo-facial et les variations anatomiques dues à la résorption liée à la perte des dents; connaître les méthodes lui permettant d évaluer le patient, de diagnostiquer et d établir un plan de traitement (sélection du site chirurgical), de sélectionner les candidats (éducation et préparation), de choisir le type d implants requis (sélection et indications); connaître les techniques diagnostiques et d imagerie pour évaluer la quantité et la qualité de l os; reconnaître et identifier les conditions locales ou systémiques qui peuvent influer sur la phase chirurgicale, la phase de réhabilitation ou la phase de maintien, incluant le comportement anticipé du patient en réponse au traitement; connaître les étapes séquentielles de la planification en réhabilitation implantoportée, les mécanismes de référence et les alternatives conventionnelles de traitement; comprendre les procédures prosthodontiques préparatoires à la chirurgie (ex.: guide radiologique et guide chirurgical) et les principes de sélection d implants;

5 289 Section 60.1 Émission : MAI 2000 connaître les procédures prosthodontiques et leurs limites (intérim, dent unitaire, prothèse fixe, prothèse fixe-amovible, prothèse amovible); connaître la chirurgie pour implants et ses limites (asepsie et contrôle d infection, armantarium, préparation, anesthésie, protocole, etc.) et les soins postopératoires (médication, etc.); connaître le traitement des complications chirurgicales et prosthodontiques; connaître les déterminants de la phase de maintien dont le suivi radiologique et ses particularités, le traitement des pathologies péri-implantaires, etc. 1.4 LA PLANIFICATION DU TRAITEMENT La planification du traitement est une étape cruciale et déterminante en réhabilitation implanto-portée. Le dentiste-restaurateur recueille pour chaque patient toutes les informations cliniques et relève adéquatement les facteurs de risque spécifiques pertinents afin de déterminer un plan de traitement complet et d en évaluer le pronostic L évaluation préliminaire du patient L évaluation des patients s appuie sur des considérations qui tiennent compte à la fois du candidat en tant que personne globale, de son évaluation médicale et du traitement plus spécifique de sa condition buccale. Elle devrait inclure les éléments suivants : l évaluation médicale et pharmaco-thérapeutique (le besoin d une consultation médicale doit être évalué); l histoire dentaire complète; l évaluation de la plainte principale; l examen intra-oral complet de la bouche, des dents et du parodonte; l examen extra-oral; l examen radiologique; l examen des sinus avant toute procédure chirurgicale pouvant envahir l espace sinusal La sélection de patients Les candidats ne devraient pas démontrer de contre-indications locales ou systémiques à la pose d implants ou à l entretien de prothèses implanto-portées. Le patient doit être en mesure de comprendre le traitement qui lui est proposé. (Voir Consentement éclairé) Les déterminants de la planification en réhabilitation implanto-portée Les éléments diagnostiques sont recueillis lors de l examen dentaire clinique, la palpation des crêtes, l évaluation radiologique et l étude des modèles de pierre. Les éléments suivants sont, entre autres, à considérer : les pathologies bucco-dentaires présentes;

6 290 Section 60.1 Émission : MAI 2000 l anatomie et la configuration des crêtes osseuses; les relations inter-arches et la position relative des dents; les forces occlusales; la qualité, la localisation et la quantité de l os; la condition parodontale du patient; la localisation des sites implantaires favorables, notamment en fonction de leur accessibilité; la capacité de réalisation du dessin de la restauration finale (ex. : porte-à-faux, ligne du sourire, support labial); la capacité du patient à entretenir sa bouche (hygiène). Cette démarche importante permettra d évaluer la nécessité d une intervention orthodontique, chirurgicale, parodontale, endodontique ou prosthodontique précédant les traitements de réhabilitation implanto-portée Évaluation clinique complémentaire Au besoin, la planification du traitement sera complétée par les éléments diagnostiques suivants: des modèles d étude montés sur articulateur; un cirage ou montage diagnostique (but : déterminer la position des dents, la relation inter-arche et la forme finale des prothèses); la confection d un guide radiologique; des modèles cartographiques du contour des crêtes osseuses Planification finale du traitement Modèle d intervention Quoique toutes les étapes du traitement puissent être réalisées par un seul dentiste, il est important de souligner l étroite collaboration qui doit exister entre le dentisterestaurateur et le dentiste-chirurgien lorsqu une approche multidisciplinaire est retenue. Plusieurs modèles d intervention peuvent être envisagés pour répondre aux besoins spécifiques de chaque situation. À titre d exemple, nous vous proposons le modèle suivant : 1. Évaluation diagnostique et planification par le dentiste-restaurateur. 2. Évaluation diagnostique par le dentiste-chirurgien. 3. Discussion et élaboration conjointe du plan de traitement par le dentisterestaurateur et le dentiste-chirurgien. 4. Examens complémentaires au besoin. 5. Finalisation du plan de traitement avec établissement de l ordonnance chirurgicale par les dentistes restaurateur et chirurgien: a) phase préliminaire d augmentation osseuse, au besoin; b) confection d un guide chirurgical par le dentiste-restaurateur selon l ordonnance.

7 291 Section 60.1 Émission : MAI Phase chirurgicale et évaluation post-opératoire par le dentiste-chirurgien; 7. Évaluation pré-prothétique et phase prosthodontique par le dentiste-restaurateur; 8. Phase de maintien. 1.5 EXÉCUTION DU TRAITEMENT Phase chirurgicale : principes généraux Le traitement chirurgical s effectuera selon les principes reconnus d asepsie et de stérilisation. Le protocole opératoire doit inclure les précautions nécessaires pour favoriser l ostéo-intégration de l implant. Les systèmes d implants utilisés devraient être supportés par la recherche et avoir démontrés une qualité satisfaisante. Le guide chirurgical est suggéré pour la plupart des cas. Il serait prudent que le dentiste-chirurgien et le dentiste-restaurateur aient considéré les conséquences d une révision des positions des implants résultant d une qualité et d une quantité d os défavorables aux sites d implantation initialement prévus. Dans l exécution des procédures chirurgicales, il est recommandé de ne pas appliquer de force masticatoire sur l implant immédiatement après sa pose Phase prosthodontique: principes généraux En général, les prothèses temporaires sont conçues pour rétablir les fonctions masticatoires et esthétiques. Elles devraient cependant éviter d exercer une pression sur les sites implantés. La prothèse définitive sera: soit fixe ou amovible supportée entièrement par les implants, soit amovible (prothèse hybride), supportée par les implants et la crête résiduelle, selon les critères d esthétique, de fonction et des capacités du patient à maintenir une hygiène adéquate. Si le porte-à-faux est inévitable, l effet levier sera au minimum et son étendue tiendra compte du nombre, de la dimension et de la distribution des implants ainsi que d autres facteurs dont notamment, la rigidité de la suprastructure, la dentition antagoniste et la relation squelettique. L équilibrage de l occlusion s effectuera selon les principes de l occlusion propres aux implants. Lorsque l implant unitaire et sa restauration sont considérés comme traitement pour le remplacement d une seule dent, une attention particulière et une planification méticuleuse sont requises pour atteindre des résultats esthétiques satisfaisants, et ce, particulièrement au maxillaire supérieur.

8 292 Section 60.1 Émission : MAI SUIVI POST-TRAITEMENT OU PHASE DE MAINTIEN Les instructions d hygiène et les soins à apporter aux implants et aux prothèses doivent être communiqués au patient en cours de traitement et remémorés lors des visites de rappel. Un suivi efficace constitue une partie essentielle du traitement. À la suite de la mise en bouche des prothèses, le patient sera vu régulièrement afin de vérifier son hygiène buccale et l entretien de ses pièces de prothèse. Généralement, le dentiste-restaurateur prend en charge le suivi du patient, il consulte le dentiste-chirurgien au besoin. Lors des rendez-vous de rappel, les éléments suivants pourront être considérés: la présence de plaque dentaire et de dépôts de tartre; l évaluation clinique de l attache gingivale et du tissu muco-gingival autour de l implant; l évaluation de la mobilité de chaque implant; l examen radiologique; l inspection de la pièce de prothèse pour évaluer la présence de fêlures ou de fractures (ajustements ou réparations sont effectués au besoin); l inspection de l occlusion (ajustements au besoin). CRITÈRES DE SUCCÈS Le succès en réhabilitation implanto-portée s évalue sur une longue période de temps. Le patient doit être vu de façon régulière et continue. Le suivi est assuré par des examens cliniques et radiologiques. Pour être satisfaisant, le traitement de restauration sur implants devrait rencontrer les critères suivants : un implant est cliniquement immobile lorsque testé individuellement; la radiographie ne démontre aucune évidence de radiotranslucidité autour de l implant; la perte verticale de l os est moins de 0.2 mm annuellement suivant la première année de service de l implant; la performance de l implant et de la prothèse est caractérisée par une absence de signes et symptômes persistants et/ou irréversibles tels la douleur, l infection, la neuropathie, la paresthésie ou la violation du canal mandibulaire; le confort, la fonction, l esthétique, la phonétique et la déglutition sont acceptables. Les taux de succès varient significativement selon le site implantaire choisi. Il faut donc être prudent quant aux résultats escomptés lorsque le dentiste informe ses patients du taux de succès des traitements.

9 293 Section 60.1 Émission : MAI 2000 Au delà des critères énumérés plus haut, certaines variables connues doivent être considérées dans l établissement du pronostic, car elles ont un impact sur le succès ou l échec du traitement. Elles sont: le type d os, sa densité et sa configuration; les caractéristiques des tissus mous et les considérations mucogingivales; l insertion immédiate au site après l extraction; le besoin d augmenter l os immédiatement ou antérieurement à l implantation, les choix des matériaux de greffes, de membranes et leurs techniques; la proximité des implants du sinus maxillaire, l élévation du sinus immédiate ou antérieure à l implantation. Il est probable que les taux de succès continueront de s améliorer. Il est donc suggéré que les critères ci-haut mentionnés soient revus à la lumière des résultats obtenus.

10 294 Section 60.1 Émission : MAI 2000 ANNEXE I Consentement pour les implants dentaires But du consentement. Les dentistes généralistes ou spécialistes ont la responsabilité professionnelle et légale de donner à chaque patient l information qui lui permettra de comprendre la nature de son problème, le traitement recommandé, ses coûts et ses avantages, les risques et complications possibles (traitement électif) ou probables, le pronostic, les alternatives, le suivi et les soins requis après les traitements. Après avoir reçu et compris les informations générales suivantes et l ensemble des considérations spécifiques de votre propre traitement, vous devez signer ce document qui autorise votre dentiste à procéder. INFORMATIONS GÉNÉRALES PRÉALABLES AU CONSENTEMENT POUR LES IMPLANTS DENTAIRES Diagnostic. Après avoir examiné ma bouche et étudié ma condition dentaire, mon dentiste généraliste ou spécialiste m informe que ma dent ou mes dents manquantes peuvent être remplacées avec des dents artificielles supportées par un/des implants. Traitement recommandé. Pour traiter ma condition, mon dentiste généraliste ou spécialiste a recommandé l utilisation d implants dentaires. Je comprends que la procédure pour les implants implique le placement des implants dans l os de la mâchoire. Cette procédure commence avec une phase chirurgicale et est suivie par une phase prothétique et une phase de maintien. Phase chirurgicale du traitement. Je comprends qu un sédatif sera possiblement utilisé et qu un anesthésique local me sera donné. Mes gencives seront ouvertes pour exposer l os de la mâchoire. Des trous seront faits dans ma mâchoire et les implants y seront placés. Les implants devront être bien adaptés et devront rester en place durant la phase de guérison. La procédure peut parfois impliquer des greffes d os ou d autres types de greffes pour augmenter les crêtes de ma mâchoire et aider la mise en place et la stabilité de mon implant. Les gencives seront fermées au dessus des implants à l aide de sutures. Un pansement chirurgical pourra dans certains cas être placé. La guérison devra avoir lieu sur une période de quatre à neuf mois. Je comprends que les dentiers ne peuvent être portés pour une période de deux à trois semaines après la pose de l implant. Je comprends aussi que, si la situation clinique n est pas favorable à l utilisation ou empêche la mise en place d implants aux endroits planifiés, mon dentiste choisira la meilleure alternative possible préalablement expliquée. Après la période de guérison d une durée de quatre à neuf mois, une seconde chirurgie sera nécessaire (lors d un protocole chirurgical en deux étapes). Les tissus couvrant les implants seront ouverts, et la stabilité des implants sera vérifiée. Si la Initiales du patient Date

11 295 Section 60.1 Émission : MAI 2000 guérison autour de l implant est satisfaisante, une attache sera connectée à l implant. Les procédures pour fabriquer la prothèse pourront alors commencer six à huit semaines plus tard. Phase prothétique du traitement. L étape chirurgicale terminée, je serai vu par mon dentiste généraliste ou spécialiste. La phase prothétique est aussi importante que la phase chirurgicale pour le succès à long terme de la reconstruction. Durant cette phase, une prothèse sera attachée aux implants. Cette procédure sera faite par une personne qui maîtrise le protocole spécifique du système d implant utilisé. Bénéfices du traitement. Le but des implants dentaires est de me permettre d avoir des dents artificielles plus fonctionnelles. Les implants donnent un support, un ancrage et une rétention pour ces dents. Principaux risques et complications. Je comprends que certains patients ne guérissent pas de façon favorable et, dans une telle situation, l implant peut être perdu. Il est possible que des dents artificielles ne puissent être placées sur les implants. Comme la condition de chaque patient est unique, le succès à long terme peut ne pas avoir lieu. De plus, le succès de la chirurgie peut être affecté par ma condition médicale, des problèmes nutritionnels, le tabagisme (fumer du tabac), la consommation d alcool, l habitude de grincer ou serrer les dents, une hygiène buccale inadéquate et les médicaments que je prends. Je comprends que je doive bien informer mon dentiste généraliste ou spécialiste afin que celui-ci établisse le meilleur pronostic. Même si elles sont peu fréquentes, je comprends que des complications peuvent résulter de la chirurgie, des médicaments et des anesthésiques. Ces complications incluent, mais ne sont pas limitées à : infection post-chirurgicale, saignement, enflure, ecchymoses (bleus), paresthésie (engourdissement) temporaire et parfois permanente des lèvres, de la langue, des dents, du menton ou des gencives, douleur à l articulation de la mâchoire ou spasme musculaire associé, sensibilité des dents naturelles au chaud, froid, aux aliments sucrés ou acides, rétrécissement des gencives à la suite de la guérison résultant en un allongement de certaines dents et des espaces plus grands entre certaines dents, restriction de la capacité d ouvrir la bouche pour plusieurs jours ou semaines, et impact sur la diction (parler). La durée exacte de toute complication ne peut être déterminée. Je comprends que le dessin et la structure de la prothèse peut être un facteur important dans le succès ou l échec de l implant. Je comprends aussi que des altérations faites sur cette prothèse ou sur l implant peuvent amener la perte de la prothèse ou de l implant. J ai été avisé que la connexion entre l implant et l os peut faillir et qu il devienne nécessaire d enlever l implant. Cela peut se produire lors de la phase préliminaire, durant l intégration initiale de l implant à l os ou n importe quand par la suite. Initiales du patient Date

12 296 Section 60.1 Émission : MAI 2000 Alternatives au traitement. Les alternatives au traitement pour le remplacement des dents absentes incluent de nouvelles prothèses amovibles ou fixes ainsi que d autres procédures selon la condition de ma bouche. Suivi nécessaire et soins personnels. Je comprends qu il est important que je continue de voir mon dentiste généraliste ou spécialiste régulièrement. Les implants, les dents naturelles et les prothèses doivent être nettoyés quotidiennement afin de les maintenir dans une condition propre et hygiénique. Les implants et les prothèses doivent aussi être réexaminés périodiquement et peuvent nécessiter des ajustements ou des réparations. Ces réparations seront exécutées selon les instructions de mon dentiste. Je comprends qu il est important que je suive les prescriptions et les instructions de mon dentiste généraliste ou spécialiste. Pas de garantie. Je reconnais par les présentes qu aucune garantie ou assurance ne m a été donnée que le traitement suggéré sera un succès. À cause des variations individuelles entre chaque personne, un dentiste généraliste ou spécialiste ne peut prédire le succès d un traitement. Malgré les meilleurs soins, il existe la possibilité d échec et de traitement additionnel. SÉDATION Traitement recommandé. Mon dentiste généraliste ou spécialiste peut me recommander l usage de sédatifs si le traitement s avérait long ou stressant ou si ma condition médicale le recommande ou encore si les procédures me causent de l anxiété. Bénéfices. Le but de la sédation est de réduire les effets secondaires de traitements dentaires longs ou stressants, en réduisant la peur, l appréhension et le stress associés à ces traitements. Si la sédation est recommandée, je comprends qu un médicament me sera prescrit pour produire un état de relaxation, réduire la perception de la douleur et causer de la somnolence. Je reconnais que je doive suivre plusieurs recommandations en relation avec la sédation. Plus spécifiquement, je ne dois pas manger dans les quatre heures avant le traitement. Je ne dois pas boire de boisson alcoolisée ou prendre certains médicaments dans les douze heures avant et après le traitement. De plus, je ferai les arrangements nécessaires afin qu un adulte responsable me conduise à la maison et reste avec moi jusqu à ce que les effets de la sédation aient disparu. Je n utiliserai pas un véhicule motorisé ou des machineries dangereuses le jour de la sédation. Risques et complications. À cause des variations individuelles dans l absorption des médicaments, la sédation peut ne pas enrayer adéquatement ma peur, anxiété, ou stress. Je peux aussi me sentir très endormi au cours et après le traitement. Initiales du patient Date

13 297 Section 60.1 Émission : MAI 2000 INFORMATIONS SPÉCIFIQUES PRÉALABLES AU CONSENTEMENT DU PATIENT POUR LES IMPLANTS DENTAIRES J ai été pleinement informé de la nature de mon problème, du plan de traitement qui m est proposé, de sa durée, des limitations particulières ou des risques associés à ma condition, du pronostic, de la nature de la chirurgie et de la ou des prothèse(s) à venir, des alternatives de traitement disponibles incluant le non-traitement, des bénéfices, de la nécessité de suivi et de soins personnels. J ai eu l opportunité de demander toutes les questions que je pouvais avoir en relation au traitement et j ai obtenu des réponses satisfaisantes de mon dentiste généraliste ou spécialiste. Je comprends que les facteurs de risque qui sont associés à mon cas particulier sont les suivants et qu ils s additionnent aux facteurs généraux qui m ont été préalablement expliqués: Aussi, je comprends que le pronostic associé à mon cas est: limité raisonnable bon excellent Je comprends que l ensemble des travaux sera dirigé par le docteur Je comprends que la phase chirurgicale sera effectuée par le docteur Je comprends que la phase prosthodontique sera effectuée par le docteur Je comprends que le suivi sera assuré par le docteur Après réflexion, je consens par la présente au plan de traitement pour implants qui m est proposé ainsi qu aux coûts qui y sont rattachés tels que présentés : Initiales du patient Date

14 298 Section 60.1 Émission : MAI 2000 DESCRIPTION DES COÛTS ET MODES DE PAIEMENT Phase chirurgicale : Phase prosthodontique: Coût par implant : Coût approximatif de la prothèse: Nombre d implants: Frais de laboratoire approximatifs: TOTAL: TOTAL: Payable comme suit : Payable comme suit: Note : Le coût définitif de la phase prosthodontique ne pourra être établi qu après l évaluation de la phase chirurgicale. Phase de maintien: Coût par visite J ai informé le dentiste généraliste ou spécialiste de toutes allergies, maladies, symptômes, habitudes, conditions médicales ou de toutes réactions antérieures à des médicaments. Je comprends que ma diligence à effectuer les soins d hygiène personnelle tels que recommandés par mon dentiste généraliste ou spécialiste ainsi que la prise des médicaments prescrits sont importants pour le succès du traitement. JE CERTIFIE QUE J AI LU ET COMPRIS LES 3 PAGES D INFORMATIONS GÉNÉRALES ET SPÉCIFIQUES PRÉALABLES AU CONSENTEMENT POUR LES IMPLANTS DENTAIRES, QUE J AI ÉTÉ PLEINEMENT INFORMÉ DE LA NATURE DE MON PROBLÈME, DU TRAITEMENT QU ON ME PROPOSE, DES COÛTS QUI Y SONT RATTACHÉS ET DES RISQUES QUI Y SONT ASSOCIÉS VU MA CONDITION PARTICULIÈRE. Date Date Nom du patient, parent ou tuteur (en majuscules) Nom du témoin Initiales du patient Date Adopté par la résolution B Bureau des administrateurs de l ODQ Septembre 1997

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC Projet de loi n 59 Loi concernant le partage de certains renseignements de santé MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC 9

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Conclusions scientifiques Compte tenu du rapport d évaluation du PRAC sur les PSUR concernant

Plus en détail

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet 2 Solutions pour l édentement complet «Je voulais simplement retrouver mon sourire et j ai vraiment l impression de l avoir

Plus en détail

LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES

LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES LA GARANTIE 1. ÉTENDUE DE LA GARANTIE COMMERCIALE Elle s applique à l ensemble des implants et pièces prothétiques euroteknika (hors ancillaires et trousses).

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 B] Obligatoire Date de création: 2/19/1997 Modification: 12/1/2015 Titre(s) Prothèse partielle fixe pratique 1 Cycle: Premier

Plus en détail

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Guide Reconnaissance par la SSO du statut de praticien généraliste Le certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Plus en détail

Les implants. Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents».

Les implants. Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents». Les implants Problèmes liés aux dents manquantes : Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents». Les dents qui sont manquantes

Plus en détail

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE ATTEINT D AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES À UNE MALADIE RARE ÉVALUATION DES ACTES ASSOCIÉS À LA CHIRURGIE PRÉIMPLANTAIRE, À LA POSE D IMPLANTS ET À LA POSE

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 C] Obligatoire Date de création: 3/21/1997 Modification: 6/19/2014 Titre(s) Parodontie théorique 1 Cycle: Premier cycle Matière:

Plus en détail

La beauté d un sourire en santé. Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel.

La beauté d un sourire en santé. Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel. La beauté d un sourire en santé Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel. Pourquoi se préoccuper de la perte de dents? Lorsqu on s imagine perdre nos dents, la

Plus en détail

MALO CLINIC Lisbon. La Problématique

MALO CLINIC Lisbon. La Problématique MALO CLINIC Lisbon LA CLINIQUE MALO a été fondée en 1995 par le Docteur Paulo Malo. En seulement 15 ans d existence, elle a connu un extraordinaire développement. LA CLINIQUE MALO est devenue aujourd hui

Plus en détail

DIPLÔME D'UNIVERSITE DE TROISIÈME CYCLE D'IMPLANTOLOGIE PARODONTIE

DIPLÔME D'UNIVERSITE DE TROISIÈME CYCLE D'IMPLANTOLOGIE PARODONTIE DIPLÔME D'UNIVERSITE DE TROISIÈME CYCLE D'IMPLANTOLOGIE PARODONTIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Diplôme universite niv. form. bac + 5 Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé A l'issue

Plus en détail

Prendre soin de vos implants dentaires

Prendre soin de vos implants dentaires Renseignements à l intention du patient sur les soins pour les implants dentaires Prendre soin de vos implants dentaires Plus que des nouvelles dents. Une nouvelle qualité de vie. Félicitations pour votre

Plus en détail

UNE SOLUTION DURABLE ET EFFICACE!

UNE SOLUTION DURABLE ET EFFICACE! UNE SOLUTION DURABLE ET EFFICACE! TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... LA SUSCEPTIBILITÉ... LA MALADIE PARODONTALE... L ATTRITION DENTAIRE... L ÉROSION DENTAIRE... LA CARIE DENTAIRE... LE SOURIRE... STRUCTURE

Plus en détail

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie Passer à l acte en implantologie Modules optionnels est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus,

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PATIENT

INFORMATION POUR LE PATIENT INFORMATION POUR LE PATIENT Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. «UN CONCEPT SIMPLE, BIEN PENSE ET COMPLET.» DR U. GRUNDER, ZURICH-ZOLLIKON SOMMAIRE Le processus de la réussite. Quel

Plus en détail

DESCRIPTION DES DOMAINES D ASSISTANCE DENTAIRE Date d entrée en vigueur le premier janvier 2011

DESCRIPTION DES DOMAINES D ASSISTANCE DENTAIRE Date d entrée en vigueur le premier janvier 2011 DESCRIPTION DES DOMAINES D ASSISTANCE DENTAIRE Date d entrée en vigueur le premier janvier 2011 1. CONDUITE CONFORME AU MILIEU PROFESSIONNEL (5 à 10%) 1.1 Appliquer les principes du code de déontologie

Plus en détail

Annexe: Catalogue des matières. I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée)

Annexe: Catalogue des matières. I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée) Annexe: Catalogue des matières I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée) 1. Diagnostic 2. Schéma de traitement (objectif, déroulement du traitement) 3. Traitement préliminaire 4. Pronostic

Plus en détail

Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire

Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire Propositions de l Office des professions du Québec Décembre 2014 DENTISTES L exercice de la médecine dentaire consiste à évaluer

Plus en détail

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Que se passe-t-il si vous n avez pas assez de tissu kératinisé? Un manque de tissu kératinisé peut entraîner plusieurs

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature - M.Sc (médecine dentaire) Option Orthodontie Obligatoire 2-303-1-1 - Certificat de résidence approfondie en médecine dentaire et en stomatologie[bloc B -option] À Option Date

Plus en détail

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel.

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. La Valeur d un Sourire 2 Qu est ce qu un implant dentaire? 3 Comparaison entre implant et dent naturelle

Plus en détail

quotidienne : chirurgie implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Implantologie et réalité Introduction Long NGUYEN

quotidienne : chirurgie implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Implantologie et réalité Introduction Long NGUYEN Implantologie et réalité quotidienne : implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Long NGUYEN Introduction La demande en Implantologie est croissante, mais beaucoup de nos patients, souvent

Plus en détail

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis V S Ausgleichskasse des Kantons Bern Caisse de compensation du canton de Berne www.akbern.ch Chutzenstrasse 10 3007 Bern Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic,

Plus en détail

PROGRAMME. d implantologie. du FIDE. fide.fr. Cannes - Le Cannet

PROGRAMME. d implantologie. du FIDE. fide.fr. Cannes - Le Cannet 2016 PROGRAMME d implantologie du FIDE fide.fr Cannes - Le Cannet PROGRAMME 2016 d implantologie du FIDE Pr Paul MARIANI Professeur des Universités Emérite, ancien Chef du service d implantologie de la

Plus en détail

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL LE RÔLE D UNE PARTIE SECONDAIRE DE CICATRISATION PERSONNALISÉE POUR LA GESTION DES TISSUS MOUS DANS LA ZONE ESTHÉTIQUE IMPLANTATION

Plus en détail

Atlas PEEK. Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans

Atlas PEEK. Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans Atlas PEEK Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans IsoSS -Société Savante Internationale pour la Promotion des Connaissances des Matériaux Implantables Isoélastiques en Chirurgie Endo-OSSeuse CAS

Plus en détail

Questions / Réponses. à propos des implants chirurgical. http://www.ccimplant.fr

Questions / Réponses. à propos des implants chirurgical. http://www.ccimplant.fr Questions / Réponses à propos des implants chirurgical Qu est-ce qu un implant? Un implant dentaire correspond à une racine artificielle de forme généralement cylindrique, en titane (métal bien toléré

Plus en détail

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement Informations aux patients sur les soins post-opératoires des prothèses implanto-portées Prendre soin de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement * Plus qu une restauration. Une nouvelle

Plus en détail

Spécialisation en Parodontologie Programme de formation postgraduée 1)

Spécialisation en Parodontologie Programme de formation postgraduée 1) Spécialisation en Parodontologie Programme de formation postgraduée 1) Par ce qui suit la société suisse des médecins-dentistes (SSO) approuve l entrée en vigueur du programme révisé de formation postgraduée

Plus en détail

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :...

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :... DOSSIER PATIENT Simply with implants INFORMATIONS PATIENT Nom :... Prénom :... Adresse :.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez

Plus en détail

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires.

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. SOMMAIRE Quel rôle jouent nos dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce qu un implant dentaire? 4 De quelles possibilités disposons-nous pour

Plus en détail

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires.

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. SOMMAIRE Quel rôle jouent nos dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce qu un implant dentaire? 4 De quelles possibilités disposons-nous pour

Plus en détail

A PROPOS D'UN CAS D'EXTRACTION IMPLANTATION, ET MISE EN CHARGE IMMEDIATE

A PROPOS D'UN CAS D'EXTRACTION IMPLANTATION, ET MISE EN CHARGE IMMEDIATE A PROPOS D'UN CAS D'EXTRACTION IMPLANTATION, ET MISE EN CHARGE IMMEDIATE H.Guibert. Docteur en chirurgie dentaire (1) L.Bertaud. Docteur en chirurgie dentaire. Ancien Interne.(2) (1),(2) 28 rue Baudot.

Plus en détail

Se sentir soi-même. Votre nouvelle vie sans appareil dentaire.

Se sentir soi-même. Votre nouvelle vie sans appareil dentaire. Se sentir soi-même. Votre nouvelle vie sans appareil dentaire. À quand remonte la dernière fois où vous avez croqué une pomme à pleines dents? Craignez-vous de parler en public parce que votre appareil

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

2011-2012 pour dentistes

2011-2012 pour dentistes Programme d implantologie 2011-2012 pour dentistes Le nouveau programme d implantologie pour dentistes généralistes 6000, boul. de Rome, suite 210, Brossard (Qc) J4Y 0B6 T 450 676.1281 SF 1 877.463.1281

Plus en détail

Consentement éclairé en orthodontie

Consentement éclairé en orthodontie 1. Résultats du traitement Consentement éclairé en orthodontie Nom du patient : Parent accompagnateur : Dans la majorité des cas, le traitement orthodontique procède tel que prévu et nous avons l intention

Plus en détail

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale ont souvent un triste état de santé buccodentaire.. Selon certains

Plus en détail

Diplôme Universitaire

Diplôme Universitaire Diplôme Universitaire Implantologie MODALITES DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Année 2014-2015 Vu le code de l éducation, notamment les articles L613-2 et D613-12 ; Vu le décret 2002-529 du 16 avril 2002

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF)

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) L ODF est l art de prévenir et de corriger les malpositions dentaires, les déformations et malpositions maxillo-faciales.

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques

L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques conférence L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques + Précises + prévisibles + sécuritaires Solutions et applications cliniques Le D r Tremblay s investit à fond dans l avancement

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

Des os plus solides pour garder de belles dents Information patient I La régénération osseuse avec Geistlich Bio-Oss et Geistlich Bio-Gide

Des os plus solides pour garder de belles dents Information patient I La régénération osseuse avec Geistlich Bio-Oss et Geistlich Bio-Gide Des os plus solides pour garder de belles dents Information patient I La régénération osseuse avec Geistlich Bio-Oss et Geistlich Bio-Gide Table des matières Rire est la plus belle façon de montrer ses

Plus en détail

mandibule atrophique :

mandibule atrophique : chirurgie/prothèse Réhabilitation d une mandibule atrophique : les nouvelles perspectives de l implantologie basale Antoine MONIN* Jean Claude MONIN** Henri COMBALUZIER*** La réhabilitation implanto-prothétique

Plus en détail

Un beau sourire n a pas d âge!

Un beau sourire n a pas d âge! Un beau sourire n a pas d âge! Un beau sourire n a pas d âge! Êtes-vous de ceux qui pensent qu à un certain âge, il n est plus nécessaire de prendre soin de ses dents? Si c est le cas, sachez que les soins

Plus en détail

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime Attestation : Constat des lésions bucco-dentaires résultant d un accident du travail (Veuillez faire remplir ce formulaire par un dentiste de votre choix de la façon la plus complète et correcte possible

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 G] Obligatoire Date de création: 4/1/1997 Modification: 6/3/2015 Titre(s) Prothèse amovible clinique 2.1 et 2.2 Cycle: Premier

Plus en détail

Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes. www.colgate.fr

Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes. www.colgate.fr Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes www.colgate.fr Mon carnet de santé dentaire Prendre soin de ses dents, c est préserver son capital dentaire le plus longtemps possible : nos dents sont

Plus en détail

LIFE Profitez De La Vie!

LIFE Profitez De La Vie! LIFE Profitez De La Vie! implants dentaires Sourire Vous évitez de rire? Vous avez du mal à mastiquer? Les implants dentaires sont la solution médicale et esthétique qu'il vous faut pour retrouver vos

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION FORMATION 5 JOURS La formation a pour objectif la transmission des bases fondamentales de l implantologie ainsi que la maîtrise des protocoles innovants qui autorisent le remplacement immédiat des dents

Plus en détail

L état de santé et l accès aux soins bucco-dentaires des personnes résidant en EHPAD en LIMOUSIN

L état de santé et l accès aux soins bucco-dentaires des personnes résidant en EHPAD en LIMOUSIN L état de santé et l accès aux soins bucco-dentaires des personnes résidant en EHPAD en LIMOUSIN Direction régionale du service médical Limousin Poitou-Charentes 15 mars 2007 Objectifs Décrire l état de

Plus en détail

MIMI & COCI & Mise en charge immédiate

MIMI & COCI & Mise en charge immédiate 1 MIMI & COCI & Mise en charge immédiate La mise en charge immédiate signifie que les implants sont mis en charge en occlusion directement après l implantation. La mise en place immédiate des s dentaires

Plus en détail

TABLEAU DES CODES DE PROCÉDÉS SOINS DENTAIRES

TABLEAU DES CODES DE PROCÉDÉS SOINS DENTAIRES Catégorie «A» - de base remboursables à 100% (re : article 26A) 1. Diagnostic Examen complet Examen de rappel ou périodique Examen d urgence Examen d un aspect particulier Examen parodontal complet Examen

Plus en détail

Le Rapport sur les cours en assistance dentaire (disponible sur le site Web du BNEAD)

Le Rapport sur les cours en assistance dentaire (disponible sur le site Web du BNEAD) Diplômés (Autres programmes dentaires) ÉVALUATION DES ATTESTATION LISTE DE SOUMISSION Les diplômés des programmes d'éducation canadiens autres que l'assistance dentaire (par exemple l'hygiène dentaire)

Plus en détail

Formulaire de consentement du patient

Formulaire de consentement du patient Formulaire de consentement du patient Échange du cristallin (avec insertion de lentilles intraoculaires) Bienfaits escomptés Dans la grande majorité des cas, l échange du cristallin (EC) rend une personne

Plus en détail

Formation en Implantologie

Formation en Implantologie COURS EN IMPLANTOLOGIE Saint - Domingue (République Dominicaine) Pratique clinique sur patients dr.lebbar@lapostre.net +212(0) 5 37 68 32 03 COURS PRATIQUE EN IMPLANTOLOGIE À SAINT - DOMINGUE Pratiques

Plus en détail

Plus que des belles dents.

Plus que des belles dents. Renseignements à l intention du patient sur les implants dentaires Plus que des belles dents. Une nouvelle qualité de vie avec des implants dentaires. Plus qu un remplacement des dents. La norme actuelle

Plus en détail

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Formation complète, dédiée aux

Plus en détail

Focus sur Les implants dentaires Croquer à nouveau la vie à pleines dents

Focus sur Les implants dentaires Croquer à nouveau la vie à pleines dents S M D Focus sur Les implants dentaires Croquer à nouveau la vie à pleines dents Préface Grâce à l amélioration constante du matériel implantaire et des procédures chirurgicales et prothétiques, les réhabilitations

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

A INFRASTRUCTURE CERAMIQUE. Service évaluation des actes professionnels

A INFRASTRUCTURE CERAMIQUE. Service évaluation des actes professionnels PROTHESES DENTAIRES A INFRASTRUCTURE CERAMIQUE Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX Tél. : 01 55 93 70 00 Fax : 01 55 93 74 00 http://www.has-sante.fr

Plus en détail

Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA

Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA Le 30 juin 2011 Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA Nous tenons à vous informer que nous avons décelé certaines erreurs dans la Grille

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire Obligatoire Date de création: 7/22/2015 Modification: 7/23/2015 Titre(s) Thématiques cliniques en médecine dentaire 2 Cycle: Premier

Plus en détail

Information pour le patient

Information pour le patient Information pour le patient Plus de qualité de vie avec des implants dentaires SWISS PRECISION AND INNOVATION. 1 Table des matières Quelle est l importance des dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire Obligatoire Date de création: 4/29/2002 Modification: 10/27/2015 Titre(s) Réhabilitation implanto-portée 1 Cycle: Premier cycle Matière:

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES

LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question,

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Docteurs Paul et Catherine MATTOUT Parodontologie - Implantologie - Prothèse CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Séminaire I Les maladies parodontales Du contrôle de l infection à la reconstruction

Plus en détail

ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR

ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR IMPORTANT : Ce document contient les instructions d utilisation du produit. Merci de bien vouloir lire les instructions avant de l employer. Les diverses parties à commander

Plus en détail

Information destinée aux patients. Sécurité et esthétisme : les implants dentaires CAMLOG

Information destinée aux patients. Sécurité et esthétisme : les implants dentaires CAMLOG Information destinée aux patients Sécurité et esthétisme : les implants dentaires CAMLOG Le sourire votre carte de visite personnelle. Chère patiente, Cher patient, Cette brochure a été élaborée pour vous

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre

Plus en détail

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence :

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence : STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE AVOCAT - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire

Plus en détail

Se sentir soi-même. Pourquoi il est important de remplacer une seule dent manquante.

Se sentir soi-même. Pourquoi il est important de remplacer une seule dent manquante. Se sentir soi-même. Pourquoi il est important de remplacer une seule dent manquante. Vous avez perdu une dent et ne savez pas ce que vous devez faire? Votre dentiste a-t-il dû extraire une dent au fond

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR L'AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D'UNE ASSURANCE AUTONOMIE

CONSULTATION PUBLIQUE SUR L'AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D'UNE ASSURANCE AUTONOMIE CONSULTATION PUBLIQUE SUR L'AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D'UNE ASSURANCE AUTONOMIE Ordre des dentistes du Québec 800, boul. René-Lévesque Ouest, bureau 1640 Montréal (Québec) H3B 1X9

Plus en détail

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer?

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Les dents participent au bien être Outil d alimentation fonctionnelle et

Plus en détail

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Formation complète, dédiée aux

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE Immediate removable partial denture: Preparation, rectification and installation Auteurs : E-M. Rahmani*, B. El Mohtarim**,

Plus en détail

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE Institut de Formation en Parodontologie et Implantologie Orale Véritable formation à la fois clinique & théorique basée sur la transmission des connaissances

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Dans son point d information du 28 septembre 2010, l Afssaps a recommandé que les femmes porteuses d implants mammaires PIP concernés par

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 A] Obligatoire Date de création: 01/04/1997 Modification: 13/07/2015 Titre(s) Anatomie de la tête et du cou Cycle: Premier cycle

Plus en détail

Echos techniques E U IQ T A R P T E e d o h t é M 32

Echos techniques E U IQ T A R P T E e d o h t é M 32 Méthode ET PRATIQUE Echos techniques 32 La CFAO au service de la chirurgie prothétiquement guidée Cas réalisé par le laboratoire Dental Concept Méditerranée, M. Bernard Zarb et le Dr Sébastien Melloul

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Actualisation avril 2011 Afin d aider les femmes et leur chirurgiens dans cette discussion, l Afssaps met à disposition un guide d aide

Plus en détail

L'Analyse Critique de Documentation Clinique

L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'analyse critique de la documentation clinique portera sur des patients que le candidat ou la candidate aura traités durant ou après ses études de cycles supérieurs.

Plus en détail

Expérimentation de la réalisation d un bilan bucco-dentaire en EHPAD 3ème Journée «Hygiène et prévention des infections en EMS»

Expérimentation de la réalisation d un bilan bucco-dentaire en EHPAD 3ème Journée «Hygiène et prévention des infections en EMS» Expérimentation de la réalisation d un bilan bucco-dentaire en EHPAD 3ème Journée «Hygiène et prévention des infections en EMS» 1 Mardi 3 novembre 2015 PRESENTATION DU PROJET 2007 : URCAM réalise une étude

Plus en détail

Dans la grande majorité des cas sans traitement, le support os-gencive continue de se détruire et les dents touchées vont être perdues.

Dans la grande majorité des cas sans traitement, le support os-gencive continue de se détruire et les dents touchées vont être perdues. Les maladies parodontales sont la cause principale d'environ 70% des pertes de dents chez les adultes. Elles affectent trois personnes sur quatre à un moment donné de leur existence. Dans les premiers

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe

Plus en détail