Réunion Internationale des Laboratoires et Experts des Matériaux, systèmes de construction et ouvrages

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion Internationale des Laboratoires et Experts des Matériaux, systèmes de construction et ouvrages"

Transcription

1 Réunion Internationale des Laboratoires et Experts des Matériaux, systèmes de construction et ouvrages

2 Mission et Objectifs de la RILEM L Origine La Réunion Internationale des Laboratoires et Experts des Matériaux, systèmes de construction et ouvrages (RILEM), a été fondée en juin 1947, avec l objectif de promouvoir la coopération scientifique dans les domaine des matériaux de construction et els ouvrages. Aujourd hui, la nouvelle signification de notre sigle RILEM met l accent sur les individus ainsi que sur son activité internationale qui couvre 70 pays. La Mission La mission de l association est le progrès des connaissances scientifiques dans le domaine des matériaux de construction, les systèmes et les ouvrages, et la promotion de la diffusion et l application de cette connaissance au niveau mondial. Cette mission s accomplit par la collaboration des experts de premier plan dans la pratique de la construction et la science des matériaux, comprenant les scientifiques, chercheurs, laboratoires d essais et organismes officiels. Les principaux objectifs de la RILEM sont : promouvoir la construction durable et sûre, avec de meilleures performances et des coûts réduits pour la société. stimuler de nouvelles directions de recherches et leurs applications, par la promotion de l excellence dans la construction. favoriser et promouvoir la coopération internationale, par un accès général aux connaissance avancées. Quelques dates-clés

3 Comment travaille la RILEM? Organisation de la RILEM Les fonctions de la RILEM sont conduites par : - Le Conseil Général - Le Bureau (Comité exécutif) assisté : o du Conseil des directeurs des membres titulaires et industriels o du Comité Consultatif de Gestion (MAC) o du Comité des Activités Techniques (TAC) o du Secrétariat Général Potentiel Technique de la RILEM Plus de 1200 experts sont engagés dans notre activité. 700 membres sont actifs dans les Commissions Techniques de la RILEM (TCs). 5 groupes thématiques encadrent les Comités Techniques pour la coordination de leus activités. Comité des Activités Techniques (TAC) Groupe A Performances mécaniques et rupture Groupe B Méthodes d essais, Caractérisation et élaboration des matériaux Groupe C Conception et durée de vie utile Groupe D Durabilité et mécanismes de détérioration Groupe E Matériaux et composants pour ouvrages spécifiques Madrid I Madrid II RILEM sur Internet Création de RILEM Publications S.a.r.l. Madrid III

4 Quelle est la production de la RILEM? Recommandations Techniques RILEM Plus de 160 Recommandations RILEM (RTR) ont été produites par les Commissions Techniques de la RILEM. De nombreuses RTR ont été adoptées dans le champ des recherches et de la pratique, et sont utilisées par les instances de normalisation internationale, comme documents de base pour leurs travaux. Etat de l art Ces rapports constituent une évaluation critique des connaissances actuelles sur un thème spécifique de recherche. Ils permettent souvent d identifier les lacunes existantes dans nos connaissances, contribuant ainsi à mettre en place de nouvelles stratégies pour de futures recherches. Plus de 40 livres de rapports techniques et d actes de colloques ont été publiés par RILEM Publications entre 1999 et 2003 ainsi que 2 journaux scientifiques (M&S y CSE). Journaux de la RILEM Le journal Matériaux et Constructions (M&S) est le fleuron de nos publications. Avec 10 numéros par an, il constitue un journal de renommée internationale, publiant les résultats des recherches sur les propriétés et les performances des matériaux de construction, l harmonisation des méthodes d essais et l application pratique des résultats des recherches (plus de détails sur Un autre journal scientifique créé en 1999, Concrete Science & Engineering (CSE), est maintenant incorporé à M&S, avec des numéros thématiques publiés chaque trimestre. Conférences et ateliers Depuis sa création, la RILEM a organisé des conférences et des ateliers, avec plus de 100 actes de colloques publiés. Un visite rapide au site montre la diversité, l importance et l étendue internationale des sujets abordés. Conférence des présidents de TCs Recueil des RTR Réunion de 10 TCs à Lisbonne Semaine RILEM au Japon Madrid IV

5 De qui est constitué le réseau de la RILEM? Membres RILEM est constituée de membres individuels et collectifs, comprenant des scientifiques et ingénieurs, des laboratoires de recherches et d essais, ainsi que des entreprises. Les MEMBRES ASSOCIÉS sont des organismes de recherches, des constructeurs ou des entreprises en général, de taille plus petite. Un Membre étudiant est un étudiant de moins de 30 ans qui n est pas encore diplômé (dont les doctorants), qui poursuit sa formation. Type de membres MEMBRES COLLECTIFS Les MEMBRES TITULAIRES sont des organismes de recherches et d essais de renommée nationale, des universités, des instances de normalisation nationales et internationales. Les MEMBRES INDUSTRIELS sont de grandes entreprises ou associations dans les secteurs des matériaux ou de la construction. MEMBRES INDIVIDUELS Un Membre effectif est un scientifique ou un ingénieur expérimenté, qui a une position de responsabilité et d expertise reconnue dans un organisme public ou privé, ou dans une entreprise en relation avec les essais ou recherches dans le domaine des matériaux de construction et les ouvrages. Un Membre affilié est un jeune chercheur, scientifique ou ingénieur qui est au début de sa carrière professionnelle. Le réseau international de la RILEM La RILEM étend son réseau scientifique au-delà de ses membres, à travers la participation d experts aux conférences et ateliers de l Association, ou par l intermédiaire des articles publiés dans son journal Matériaux et Constructions.

6 Pour plus d information Les avantages d appartenir à la RILEM Accès à la connaissance et à l expertise par la participation aux Comités Techniques existants et à l initiation de nouvelles activités. Appartenance à un réseau d experts dans son propre domaine et les sujets connexes, par l intermédiaire des nouvelles de la RILEM et du site internet de la RILEM. Tarif réduit des publications, incluant le journal Matériaux et Constructions. Réduction sur les frais d inscription aux manifestations RILEM. Comment obtenir plus d information CONTACTEZ-NOUS A :

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses

Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses d'excellence MÉDITIS 28 novembre 2014 Ce document fournit des renseignements importants sur les règlements du concours d admission de

Plus en détail

Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015

Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015 Plan d action de l ISO pour les pays en développement 2011-2015 ISO l Organisation internationale de normalisation L ISO comprend 163* membres qui sont les instituts nationaux de normalisation de pays

Plus en détail

GUIDE DES PROCEDURES APPEL A PROJETS 2013 DE RECHERCHE-ACTION

GUIDE DES PROCEDURES APPEL A PROJETS 2013 DE RECHERCHE-ACTION GUIDE DES PROCEDURES APPEL A PROJETS 2013 DE RECHERCHE-ACTION Thématique - Innovation sociale - Nouveaux usages numériques Contact : Pôle Recherche, Enseignement Supérieur et Innovation - Région Auvergne

Plus en détail

Bienvenue dans la Génération C

Bienvenue dans la Génération C Bienvenue dans la Génération C La chimie c est le monde d aujourd hui, mobile, connecté, ouvert mais aussi celui de demain, plus vert, plus beau et plus performant! L industrie chimique, c est un monde

Plus en détail

Communiqué de la Conférence des Ministres européens chargés de l Enseignement Supérieur, Londres, 17-18 Mai 2007

Communiqué de la Conférence des Ministres européens chargés de l Enseignement Supérieur, Londres, 17-18 Mai 2007 Communiqué de Londres 18 mai 2007 Communiqué de la Conférence des Ministres européens chargés de l Enseignement Supérieur, Londres, 17-18 Mai 2007 VERS L ESPACE EUROPEEN DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : REPONDRE

Plus en détail

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE Le Master Economie Appliquée est destiné à des étudiants ayant reçu une formation universitaire solide en économie, statistiques, mathématiques et économétrie. Ce Master propose un cursus sur deux années

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Mars 2009 Présentation Générale 1- Le Master Recherche en Sciences de la Vie et de la Santé à Nice Objectifs, environnement scientifique, organisation Enseignements, les spécialités, les cours et les stages

Plus en détail

Programme international de formation

Programme international de formation Programme international de formation La science n a pas de patrie, car la connaissance appartient à l humanité, c est un flambeau qui illumine le monde. Louis Pasteur Le Réseau International des Instituts

Plus en détail

TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES CANADIENNES GRÂCE AUX SCIENCES ET À L INNOVATION. Consultations prébudgétaires 2014

TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES CANADIENNES GRÂCE AUX SCIENCES ET À L INNOVATION. Consultations prébudgétaires 2014 Canada s national laboratory for particle and nuclear physics Laboratoire national canadien pour la recherche en physique nucléaire et en physique des particules TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES

Plus en détail

Statuts de CHGEOL. Nom, but et siège de l Association. Membres

Statuts de CHGEOL. Nom, but et siège de l Association. Membres Schweizer Geologenverband Association suisse des géologues Associazione svizzera dei geologi Associaziun svizra dals geologs Swiss Association of Geologists Statuts de CHGEOL Geschäftsstelle Dornacherstrasse

Plus en détail

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Master 2 Sciences, Technologies, Santé Mention Mécanique Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Parcours R&D en mécanique des fluides Parcours R&D en matériaux et structures Parcours Energétique

Plus en détail

Dossier de candidature : "L'innovation technologique en Afrique du 21 ème siècle"

Dossier de candidature : L'innovation technologique en Afrique du 21 ème siècle 1 Dossier de candidature : "L'innovation technologique en Afrique du 21 ème siècle" 2 Dossier de candidature : "L'innovation technologique en Afrique du 21 ème siècle" DOSSIER DE CANDIDATURE à retourner

Plus en détail

Programme "Conception et simulation" COSINUS Edition 2009. Projet

Programme Conception et simulation COSINUS Edition 2009. Projet Projet Numéro d'ordre du projet : Acronyme du projet : Titre du projet : Coordonnateur du projet (nom/laboratoire) : Thématique principale : Montant total de l'aide demandée (en k ) : Durée du projet :

Plus en détail

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007 Annexes La publication des données qui fondent

Plus en détail

ENV 1993 1 1 ANB. EC1 Eurocode EN 1994 1 2

ENV 1993 1 1 ANB. EC1 Eurocode EN 1994 1 2 Implémentation des EUROCODES 3 et 4 en Belgique r.debruyckere@seco.be 18 novembre 2010 ENV 1993 1 1 ANB EC1 Eurocode NAD, DAN EC4 EN 1994 1 2 EC3 1. Un petit peu d histoire 2. Les Eurocodes en Europe 21ENV

Plus en détail

Les nouvelles offres de rentrée du ZERØ FORFAIT. Encore plus économiques, encore plus adaptées à toutes les attentes

Les nouvelles offres de rentrée du ZERØ FORFAIT. Encore plus économiques, encore plus adaptées à toutes les attentes Communiqué de presse Le 05 septembre 2011 TELEPHONIE MOBILE Les nouvelles offres de rentrée du ZERØ FORFAIT Encore plus économiques, encore plus adaptées à toutes les attentes A l occasion de la rentrée,

Plus en détail

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRONAUTIQUE A09-02. Formation en gestion des ressources de l équipage

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRONAUTIQUE A09-02. Formation en gestion des ressources de l équipage RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRONAUTIQUE A09-02 Contexte Formation en gestion des ressources de l équipage Le 7 janvier 2007, le Beech A100 King Air (immatriculation

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2017

Plan stratégique 2012-2017 Plan stratégique 2012-2017 Présentation Le Plan stratégique 2012-2017 présente ce que Polytechnique Montréal s'engage à accomplir durant les cinq prochaines années dans le but de poursuivre sa mission,

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours.

Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours. Dans un siècle, il y a 100 ans. Dans une année, il y a 12 mois. Dans une année, il y a 52 semaines. Dans une année, il y a 4 trimestres. Dans une année, il y a 365 jours. Dans un trimestre, il y a 3 mois.

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Michel Perron 2014-10-25

CURRICULUM VITAE. Michel Perron 2014-10-25 CURRICULUM VITAE 2014-10-25 Renseignements généraux Conseils Télécommunications (CTMP) inc. Laval, Québec (514) 953-4764 Courriel : mperron@ctmp-inc.com Langues parlées et écrites : Français anglais Réalisation

Plus en détail

Acquisition des actifs technologiques de Ciespace pour déployer l IAO sur le Cloud

Acquisition des actifs technologiques de Ciespace pour déployer l IAO sur le Cloud Communiqué de Presse financier Paris, le 15 avril 2015 Acquisition des actifs technologiques de Ciespace pour déployer l IAO sur le Cloud Offre des solutions de Prototypage Virtuel d ESI Group en mode

Plus en détail

TRAJET DES DIRIGEANTS. http://economie.fgov.be TRAJECT VOOR LEIDINGGEVENDEN

TRAJET DES DIRIGEANTS. http://economie.fgov.be TRAJECT VOOR LEIDINGGEVENDEN TRAJET DES DIRIGEANTS TRAJECT VOOR LEIDINGGEVENDEN Table des matières Défis pour le SPF Economie et réponses Contexte Objectifs Contenu Résultats Défis pour le SPF Economie Marché du travail sous pression

Plus en détail

Communication Digitale

Communication Digitale Communication Digitale Bachelor et Master Durée : 30 heures Par Benjamin Thiers Communication digitale Module de cours de 30 heures Niveau Bachelor et Master Enjeux et objectifs...3 Dix séances thématiques...4

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

MASTER GATH GESTIONS DES ACTIVITÉS TOURISTIQUES ET HÔTELIÈRES

MASTER GATH GESTIONS DES ACTIVITÉS TOURISTIQUES ET HÔTELIÈRES MASTER GATH GESTIONS DES ACTIVITÉS TOURISTIQUES ET HÔTELIÈRES OBJECTIF GÉNÉRAL Former les futurs dirigeants de l hôtellerie et des métiers de l accueil capables de gérer une unité ou un centre de profit

Plus en détail

Le doctorat, passeport pour l international

Le doctorat, passeport pour l international Le doctorat, passeport pour l international Catherine Gayda, ABG Hippo thèse 28 février 2014 catherine.gayda@abg.intelliagence.fr/ Tel : 01 42 74 27 51 Les missions d ABG Fondée en 1980, l ABG rapproche

Plus en détail

L histoire économique, sociale et des techniques

L histoire économique, sociale et des techniques Département d histoire 2, rue du facteur Cheval 91000 Evry, France L histoire économique, sociale et des techniques pour les entreprises Octobre 2007 Votre contact : Alain Pichon alain.pichon@univ-evry.fr

Plus en détail

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Turin, Italie Contexte Le Centre international de formation de l Organisation internationale du Travail (CIF-OIT)

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Physique fondamentale et appliquée de l ENS Cahan Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA Page 1 sur 11 MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

INSCRIPTIONS ADMINISTRATIVES 2014-2015 FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ)

INSCRIPTIONS ADMINISTRATIVES 2014-2015 FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) INSCRIPTIONS ADMINISTRATIVES 2014-2015 FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ) Sommaire : Admission des étudiants français avec un diplôme étranger (page 2) Admission des étudiants de nationalité étrangère et titulaires

Plus en détail

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap)

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Qu est ce que le Programme Santé Cap? Le Programme interuniversitaire de formation en recherche

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

DECRETS. Section 1 Recrutement et promotion. Section 2 Stage, titularisation et avancement. 12 Moharram 1429 20 janvier 2008

DECRETS. Section 1 Recrutement et promotion. Section 2 Stage, titularisation et avancement. 12 Moharram 1429 20 janvier 2008 12 Moharram 1429 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 03 3 DECRETS Décret exécutif n 08-04 du 11 Moharram 1429 correspondant au 19 janvier 2008 portant statut particulier des fonctionnaires appartenant

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE DECLARATION D HELSINKI Principes éthiques applicables à la recherche médicale impliquant des êtres humains

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE DECLARATION D HELSINKI Principes éthiques applicables à la recherche médicale impliquant des êtres humains ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE DECLARATION D HELSINKI Principes éthiques applicables à la recherche médicale impliquant des êtres humains Adoptée par la 18e Assemblée générale de l AMM, Helsinki, Finlande,

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE : LA RECHERCHE POLITIQUE RELATIVE AUX CONTRATS ET COMMANDITES PAGE: 1 Adoptée: CAD-5355 (15 06 93) Modifiée: CAD-5869 (27 02 96) CAD-5971 (18 06 96) CAD-6138

Plus en détail

Soutien aux entreprises novatrices

Soutien aux entreprises novatrices Soutien aux entreprises novatrices Richard O Shaughnessey Directeur régional Le 23 mai 2013 1 Quel est le mandat du Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI-CNRC)? Notre mandat Stimuler la création

Plus en détail

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 Critères des commissions interdisciplinaires du du Comité national mandat 2012-2016 Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 2 CID 50 Gestion de la recherche La CID

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 Décret présidentiel n 14-196 du 8 Ramadhan 1435 correspondant au 6 juillet 2014 portant organisation et gestion de la formation et du perfectionnement

Plus en détail

INTERNATIONAL PROGRAM OF ENGINEERING AND CULTURE IN FRANCE

INTERNATIONAL PROGRAM OF ENGINEERING AND CULTURE IN FRANCE Grandes écoles d ingénieur since 1885 INTERNATIONAL PROGRAM OF ENGINEERING AND CULTURE IN FRANCE BOOSTEZ VOTRE PARCOURS DE FORMATION A L INTERNATIONAL Intégrez le programme «International Program of Engineering

Plus en détail

Bachelors Technologiques

Bachelors Technologiques Bachelors Technologiques Mines et Carrières - Gestion et Maintenance de Parc de Matériels de Travaux Publics - QHSE Qualité Hygiène Sécurité Environnement www.2ie-edu.org Institut International d Ingénierie

Plus en détail

Intelligence économique Interaction avec la normalisation

Intelligence économique Interaction avec la normalisation Plan de la présentation Le mastère IE de l EISTI Spécificité: la chaire Normalisation Rappel des fondamentaux de l IE La chaire et son contenu : Comment et pourquoi la normalisation est un outil fondamental

Plus en détail

L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur. La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) 25/06/2013

L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur. La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) 25/06/2013 La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) EXECUTIVE CERTIFICATES en MANAGEMENT de PROJETS L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur L École Centrale Paris, fondée en 1829, forme

Plus en détail

SMU MEDITERRANEAN. SOUTH MEDITERRANEAN UNIVERSITY Première Université Anglophone en Tunisie (Depuis 2002)

SMU MEDITERRANEAN. SOUTH MEDITERRANEAN UNIVERSITY Première Université Anglophone en Tunisie (Depuis 2002) SMU SOUTH MEDITERRANEAN UNIVERSITY Première Université Anglophone en Tunisie (Depuis 2002) MEDITERRANEAN institute OF TECHNOLOGY The Unique English-Speaking Engineering School in Tunisia 'Masters in Systems

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

L actualité professionnelle du secteur de l environnement. Les offres d emploi du secteur de l environnement

L actualité professionnelle du secteur de l environnement. Les offres d emploi du secteur de l environnement L actualité professionnelle du secteur de l environnement Les offres d emploi du secteur de l environnement L info technique, réglementaire et économique, version «papier» Éditions DOSSIER DE PRESSE 2012

Plus en détail

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 13.5.2015 COM(2015) 265 final Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015 et portant avis du Conseil

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis Avis n 2010/05-10 relatif à l habilitation de l École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) à délivrer des titres d ingénieur diplômé admis par l état Objet : G : accréditation et admission par l'état

Plus en détail

Le groupe TELNET. 4 sites en Tunisie et 4 sites à l étranger. 20.5 M $ de Chiffre d Affaires en 2010. 600 employés dont 550 ingénieurs

Le groupe TELNET. 4 sites en Tunisie et 4 sites à l étranger. 20.5 M $ de Chiffre d Affaires en 2010. 600 employés dont 550 ingénieurs Le groupe TELNET Plus de 17 années d expérience 20.5 M $ de Chiffre d Affaires en 2010 600 employés dont 550 ingénieurs 4 sites en Tunisie et 4 sites à l étranger Partenariat avec des institutions internationales

Plus en détail

TABLE DE MATIERES. Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?...

TABLE DE MATIERES. Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?... TABLE DE MATIERES Qu est-ce que SADCAS? Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?... En quoi les Organismes d Accréditation peuvent être bénéfiques jusqu aux derniers utilisateurs?.. Le

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

Responsable de la Chaîne Logistique Globale

Responsable de la Chaîne Logistique Globale Mastère Spécialisé labellisé par la Conférence des Grandes Ecoles Responsable de la Chaîne Logistique Globale Supply Chain Manager Le cesi : Enseignement supérieur et formation professionnelle Objectifs

Plus en détail

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante?

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante? Découvrir ISO 26000 La présente brochure permet de comprendre les grandes lignes de la Norme internationale d application volontaire, ISO 26000:2010, Lignes directrices relatives à la responsabilité. Elle

Plus en détail

L équipe doit être constituée d'au moins 3 membres dont le chef de projet. Informations sur le Projet. Scientifiques. Secteurs développement

L équipe doit être constituée d'au moins 3 membres dont le chef de projet. Informations sur le Projet. Scientifiques. Secteurs développement L équipe doit être constituée d'au moins 3 membres dont le chef de projet Soumission d'un Projet Les champs précédés d un astérisque * sont obligatoires Établissement * Laboratoire * Faculté /institut

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Maintenance des systèmes embarqués de l automobile 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Maintenance des systèmes embarqués de l automobile 5 ANNEE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Maintenance des systèmes embarqués de l automobile 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1. Définition La mention complémentaire Maintenance

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005 La Fondation d entreprise EADS La fondation d entreprise créée par EADS est conçue comme une

Plus en détail

Importations parallèles: intérêt du consommateur et intégration communautaire

Importations parallèles: intérêt du consommateur et intégration communautaire «Le traitement des restrictions verticales en droit comparé de la concurrence» Université Paris II Panthéon Assas & University College London Paris, le 23 mai 2008 Importations parallèles: intérêt du consommateur

Plus en détail

Sud Expert Plantes Développement Durable. Thème COSMETOPEE ---------- 12 participants 8 pays. SEP 2D -Cosmétopée -Restitution session du 11 juin 2012

Sud Expert Plantes Développement Durable. Thème COSMETOPEE ---------- 12 participants 8 pays. SEP 2D -Cosmétopée -Restitution session du 11 juin 2012 Sud Expert Plantes Développement Durable ---------- 12 participants 8 pays PREMIERE REFLEXION: Colloque Cosmétopée Février 2012 à Chartres OBJECTIFS DU COLLOQUE PermettreauxacteursdelaCosmeticValleyetduprogrammeSudExpertPlantes(SEP)de

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Formations professionnelles sur mesure

Formations professionnelles sur mesure Formations professionnelles sur mesure Maintenance et techniques industrielles Électricité industrielle et tertiaire Productique Mécanique Soudage Management Développement durable De l initiation à la

Plus en détail

ASSISTANCE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS OFFERTS DANS D AUTRES INSTANCES INTERNATIONALES. Document soumis par l Unité d appui à l application *

ASSISTANCE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS OFFERTS DANS D AUTRES INSTANCES INTERNATIONALES. Document soumis par l Unité d appui à l application * RÉUNION DES ÉTATS PARTIES À LA CONVENTION SUR L INTERDICTION DE LA MISE AU POINT, DE LA FABRICATION ET DU STOCKAGE DES ARMES BACTÉRIOLOGIQUES (BIOLOGIQUES) OU À TOXINES ET SUR LEUR DESTRUCTION BWC/MSP/2009/MX/INF.4

Plus en détail

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

414.132.3 Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance sur la formation menant au bachelor et au master de l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur la formation à l EPFL) du 14 juin 2004 (Etat le 1 er septembre 2009) La Direction

Plus en détail

RELATIF AU FONDS D ACCUEIL ET DE CONSOLIDATION DES SYNDICATS

RELATIF AU FONDS D ACCUEIL ET DE CONSOLIDATION DES SYNDICATS RÈGLEMENT N o 5 RELATIF AU FONDS D ACCUEIL ET DE CONSOLIDATION DES SYNDICATS Juin 2013 Version 2013.06 1 TABLE DES MATIÈRES PRINCIPES GÉNÉRAUX... 3 ACCUEIL... 4 NOUVEAUX MEMBRES NOUVEAU SYNDICAT... 4 NOUVELLES

Plus en détail

Faisons de la recherche notre force

Faisons de la recherche notre force Faisons de la recherche notre force Référence luxembourgeoise en matière de recherche et d innovation, le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) travaille dans les domaines des matériaux,

Plus en détail

Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle, Automation et Robotique

Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle, Automation et Robotique Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle, Automation et Robotique Contact Responsable de la formation Pierre LAGUILLAUMIE Tél. : 05 49 49 65 01 - Fax : 05 49 49 65 04 pierre.laguillaumie@univ-poitiers.fr

Plus en détail

Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie

Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie I. Principes Généraux Ce programme de formation continue

Plus en détail

Mit Lust und Leidenschaft zum Erfolg 1

Mit Lust und Leidenschaft zum Erfolg 1 BIENVENUE Mit Lust und Leidenschaft zum Erfolg 1 2 ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL, FORMATION & COMMUNICATION depuis 30 ans Christoph Schwab est coach et formateur de la gestion du moment Mobilité Flexibilité

Plus en détail

Master Théorie et pratiques des arts interactifs

Master Théorie et pratiques des arts interactifs Master Théorie et pratiques des arts interactifs Co-directeurs du Master Université de Poitiers Bertrand Augereau augerau@sic.univ-poitiers.fr École Européenne Supérieure de l Image Sabrina GRASSI-FOSSIER

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire

Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire I. Condition générale: Avoir une activité salariée d au moins 900h de travail, ou 300 heures d enseignement, par an II. Condition liée à l

Plus en détail

[Présentation] Juillet 2005

[Présentation] Juillet 2005 [Présentation] Juillet 2005 Présentation générale Histoire Création en 1765 Situation Étudiants Personnels 6 Composantes Au centre de la Corse En 2005 : 4111 Population de 260.000 personnes 230 enseignants

Plus en détail

Bienvenue au CLUSIR!

Bienvenue au CLUSIR! TC Bienvenue au CLUSIR! 1 Agenda INSA de Lyon LE département télécom Le MS IMSSI (objectifs, programme, Moyens) Les débouchés et compétences Contacts Questions & Réponses Les INSA Ecole publique sous tutelle

Plus en détail

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc.

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 11 mars 2005 Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 2004) Introduction Tous les produits de construction

Plus en détail

Cadre formel pour la modélisation de la gestion des processus métier par une équipe médicale interdisciplinaire

Cadre formel pour la modélisation de la gestion des processus métier par une équipe médicale interdisciplinaire Cadre formel pour la modélisation de la gestion des processus métier par une équipe médicale interdisciplinaire Mounira Kezadri-Hamiaz 1, Daniela Rosu 1, Szymon Wilk 2, Craig Kuziemsky 1, Wojtek Michalowski

Plus en détail

ENGINEERING YOUR SUCCESS... EN TANT QUE DISTRIBUTEUR... PARKER EN AFRIQUE...

ENGINEERING YOUR SUCCESS... EN TANT QUE DISTRIBUTEUR... PARKER EN AFRIQUE... ENGINEERING YOUR SUCCESS... EN TANT QUE DISTRIBUTEUR... PARKER EN AFRIQUE... 2 CONCEVOIR DES SOLUTIONS TECHNIQUES PERFORMANTES EN PARTENARIAT Parker se trouve sur et autour de tout ce qui bouge. Nous fabriquons

Plus en détail

Chaque équipe est dirigée par un responsable qui dispose d une autonomie pour l utilisation de son budget de fonctionnement et d investissement.

Chaque équipe est dirigée par un responsable qui dispose d une autonomie pour l utilisation de son budget de fonctionnement et d investissement. L institut de recherche IRIASA spécialisé dans le domaine des STIC est organisé en 6 centres de recherche et un siège localisés en France métropolitaine. L activité de recherche est réalisée par des équipes

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

LE SUPPLEMENT AU DIPLOME

LE SUPPLEMENT AU DIPLOME LE SUPPLEMENT AU DIPLOME Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des données indépendantes

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

Licence et Master E.E.A.

Licence et Master E.E.A. Licence et Master E.E.A. N. Galopin & F. Camus UFR PHITEM 2 avril 2015 Spécialités des Masters 2 De roulement des E tudes Apre s le Master? De roulement des e tudes Locaux et environnement ge ographique

Plus en détail

Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises "Les meilleures initiatives partagées"

Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises Les meilleures initiatives partagées Prix AEF - 5 ème édition Universités - Entreprises "Les meilleures initiatives partagées" Groupe AEF est une agence de presse professionnelle d information spécialisée dans les domaines de l Education,

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Une école d ingénieur de référence, sous tutelle du Ministère chargé de l Écologie et du Développement durable.

Une école d ingénieur de référence, sous tutelle du Ministère chargé de l Écologie et du Développement durable. Une école d ingénieur de référence, sous tutelle du Ministère chargé de l Écologie et du Développement durable. Une école qui forme des ingénieurs à la complexité de l acte d aménager les territoires dans

Plus en détail

Recommandations pour la consolidation et l amélioration du dispositif de formation et de recherche doctorales

Recommandations pour la consolidation et l amélioration du dispositif de formation et de recherche doctorales CONFÉDÉRATION DES JEUNES CHERCHEURS Recommandations pour la consolidation et l amélioration du dispositif de formation et de recherche doctorales Révision de l arrêté du 25 avril 2002 relatif aux études

Plus en détail

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT 1. MAS QSM Le MAS QSM est une formation

Plus en détail

GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS

GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE/STAPS GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS Spécialité Risques Industriels et Maintenance www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION L objectif du master régional GSI

Plus en détail

L assurance de la FFE et de ses pratiquants. Présentation du 20 septembre 2014

L assurance de la FFE et de ses pratiquants. Présentation du 20 septembre 2014 L assurance de la FFE et de ses pratiquants Présentation du 20 septembre 2014 1 Vos interlocuteurs Courtier gestionnaire: Aiac courtage Assureur: La Sauvegarde GMF 2 Deux idées fortes : Se protéger Les

Plus en détail

Projet thématique du réseau AEHESIS

Projet thématique du réseau AEHESIS Projet thématique du réseau AEHESIS Aligning a European Higher Education Structure In Sport Science Rapport de la troisième année - Résumé - (Translated by INSEP Paris) 2006 VUE D ENSEMBLE DU PROJET 1

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE»)

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Aperçu du programme et occasions à saisir Pascal Martel Yara Bossé-Viola 8 octobre 2014 Objectifs Objectifs du

Plus en détail

School of Health Management

School of Health Management Health Management School of Health Management Bachelor of Science in Health Management (BSHM) Management de la Santé Face aux enjeux actuels et à la reforme du secteur de la Santé, il est devenu nécessaire

Plus en détail