ENV ANB. EC1 Eurocode EN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENV 1993 1 1 ANB. EC1 Eurocode EN 1994 1 2"

Transcription

1 Implémentation des EUROCODES 3 et 4 en Belgique 18 novembre 2010

2 ENV ANB EC1 Eurocode NAD, DAN EC4 EN EC3

3 1. Un petit peu d histoire 2. Les Eurocodes en Europe 21ENV EN Table des matières 2.3 Différences entre ENV et EN 2.4 Pays des Eurocodes 3. Les Eurocodes en Belgique 31Commission 3.1 belge de l acier 3.2 Situation EC3/ EC4, aujourd hui et demain 4. Conclusions

4 1. Un petit peu d histoire histoire Depuis des dizaines d années, on travaille à l échelle européenne à des méthodes de calcul pour la conception de constructions UIC : Union Internationale des Chemins de Fer CEB : Comité Euro-International ti du Béton FIP : Fédération Internationale de la Précontrainte RILEM : Réunion Internationale des Laboratoires d Essais de Matériaux CIB : Conseil International du Bâtiment IABSE : International Association for Bridge and Structural Engineering CECM : Convention Européenne de la Construction Métallique

5 1. Un petit peu d histoire histoire Moitié des années 70 : intérêt de l Union Européenne La libre circulation de produits de la constructions est impensable sans normes relatives aux produits de la constructions ti et aux calculs l de construction ti Fin des années 70 : moyens financiers par la CEC (Commission i of fthe European Communities) Dans les années 80 premiers projets de texte pour l EC relatif au béton et à l acier, sans cadre général.

6 1. Un petit peu d histoire histoire En 1985 New Approach : la CEC élabore un cadre de loi avec des Directives Européennes, contraignantes pour les états membres En 1989 la Directive des Produits de Construction et le travail EC est transféré é de la CEC au CEN (Comité Européen de Normalisation)

7 21Parties 2.1 ENV Publiées de 1991 à 1998 ENV 1991 => 11 parties : charges ENV 1992 => 9 parties : constructions béton ENV 1993 => 15 parties : constructions acier ENV 1994 => 3 parties : constructions mixtes acier-béton ENV 1995 => 3 parties : constructions bois ENV 1996 => 5 parties : maçonnerie ENV 1997 => 3 parties : géotechnique ENV 1998 => 8 parties : séisme ENV 1999 => 3 parties : constructions aluminium Au Total 60 parties

8 21Parties 2.1 ENV Cette 1ère série d Eurocodes était unique et se différenciait des autres normes EN Les normes EN traitent de produits, d essais, d exécution, de fabrication, tandis que les EC concernent les calculs l Première fois que l on réussit en Europe à trouver un accord au-delà des frontières sur des méthodes de calcul. Cependant, cet accord est limité car: ENV (Pré-norme européenne) et pas vraiment une EN ENV est accompagnée d un DAN

9 22Parties 2.2 EN Entre 2002 et 2007, une nouvelle série d Eurocodes est publiée, à savoir EN 1990 à EN 1999.

10 22Parties 2.2 EN EN 1990 => 1 partie : bases EN 1991 => 10 parties : charges EN 1992 => 4 parties : constructions béton EN 1993 => 20 parties : constructions acier EN 1994 => 3 parties : constructions mixtes acier-béton EN 1995 => 3 parties : construction bois EN 1996 => 4 parties : maçonnerie EN 1997 => 2 parties : géotechnique EN 1998 => 6 parties : séisme EN 1999 => 5 parties : constructions aluminium Au Total 58 parties

11 2.2 Parties EC 3 Calcul de constructions acier EN : 1 1: Règles générales et règles pour les bâtiments EN : Général Feu EN : Général Profils et plaques formés à froid EN : Général Acier inoxydable EN : Général Plaques chargées dans leur plan EN : 1 Général Structures en coque EN : Général Plaques chargées perpendiculairement à leur plan EN : Général Assemblage EN : Général Fatigue EN : 1 10 Général é Choix des qualités et Qualité -Z EN : Général Structures à cables ou Eléments tendus EN : 1 12: Général Acier de haute qualité

12 2.2 Parties EC 3 Calcul de constructions acier EN : Ponts EN et 3-2: Tours, mâts et cheminées EN , 4-2 en 4-3: Silos, réservoirs et canalisations EN : Pieux et palplanches l EN : Chemins de roulement

13 2.2 Parties EC 4 Projet et calcul de constructions mixtes acier- béton EN : Règles générales et règles pour les bâtimentst EN : Général Feu EN : Ponts

14 23Différences 2.3 ENV <> EN Plus de pré-norme européenne, mais réelle norme européenne Pas de DAN, mais une Annexe Nationale (National Annex), nommée en Belgique ANB, avec possibilité d adaptations d ti limitées ité NDP (Nationally Determined Parameters) Statut annexes (Annexes informatives peuvent devenir normatives, peuvent rester informatives ou peuvent être supprimées) NCCI

15 2.3 EN : NDP

16 2.3 EN : NDP

17 2.3 EN : NDP

18 2.3 EN : NDP

19 2.3 EN :Statut annexes

20 2.3 EN :Statut annexes

21 2.3 EN : NCCI

22 24Pays 2.4 Eurocode

23 24Pays 2.4 Eurocode Austria Latvia Belgium Lithunia Bulgariea Luxembourg Cyprus Malta Czech Republic Netherlands Denmark Norway Estonia Poland Finland Portugal France Romania Germany Slovakia Greece Slovenia Hungary Spain Iceland Sweden Ireland Switzerland Italy United Kingdom

24 31Commission 3.1 Acier en Belgique Depuis la réforme du BIN =>NBN il existe une décentralisation pour ce qui concerne le suivi des normes : des opérateurs sectoriels sont nommés pour assurer le suivi des activités de normalisation. Pour les Eurocodes cet opérateur sectoriel est le tandem CSTC-SECO. La conséquence en est que le CSTC-SECO assure le travail de secrétariat des différentes commissions EC (intéressés peuvent s inscrirent auprès du CSTC).

25 Commission 3.1 Acier en Belgique Remarques ou approbation des pren Remarques ou approbation des EN Rédaction des pranb (NL+FR) Lancer une enquête publique des pranb Discussion sur les remarques de l enquête publique Rédaction des ANB (NL+FR) Proposition de corrections des Eurocodes Remarques ou approbation des amendements aux Eurocodes

26 Commission 3.1 Acier en Belgique Membres de la Commission Acier Professeurs d Universités Enseignants aux Hautes Ecoles Entrepreneurs Bureaux d Etudes Instances d Autorités Bureaux Software CSTC SECO

27 3.2 Situation EC3 et EC4 en Belgique à fin octobre 2010 Toutes les ENV sont d application, avec leurs DAN si disponibles. Toutes les EN sont publiées en ENG et en FR. Toutes les EN sont traduites en NL. 7 des 23 sont publiées. Toutes les annexes nationales ont été publiées pour enquête publique : pranb. Toutes les EN sont d application avec leurs pranb.

28 3.2 Situation EC3 et EC4 en Belgique dans les semaines/annéesannées à venir Toutes les ENV sont d application, avec leurs NAD si disponibles Toutes les EN sont traduites en NL. 7 des 23 sont publiées. Suite de la publication des parties NL. Toutes les pranb sont remplacées par des ANB (qui sont déjà approuvées) et qui doivent uniquement être encore publiées au Moniteur.

29 4 Conclusions Au milieu des années 1970, on parle pour la première fois des Eurocodes en Europe 35 ans plus tard on y est arrivé! Dans 30 pays, une série éi de 58 Eurocodes sont d application, toutefois encore avec une annexe nationale, les normes nationales et les normes ENV contradictoires doivent être retirées.

30

Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance

Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance Les TIC dans Horizon 2020-22 janvier 2014 01. 02. Présentation générale

Plus en détail

Guidance de Statistique : Epreuve de préparation à l examen

Guidance de Statistique : Epreuve de préparation à l examen Guidance de Statistique : Epreuve de préparation à l examen Durée totale : 90 min (1h30) 5 questions de pratique (12 pts) 20 décembre 2011 Matériel Feuilles de papier De quoi écrire Calculatrice Latte

Plus en détail

Quel SIG pour l Agence Ferroviaire Européenne? Paris, 3 juin 2010 Gilles Gardiol Unité Évaluation Économique

Quel SIG pour l Agence Ferroviaire Européenne? Paris, 3 juin 2010 Gilles Gardiol Unité Évaluation Économique Quel SIG pour l Agence Ferroviaire Européenne? Gilles Gardiol Unité Évaluation Économique 1 AGENCE(S), MODE D EMPLOI European Railway Agency - Agence Ferroviaire Européenne 2 Agences de l UE UNION EUROPÉENNE

Plus en détail

33 Fédérations. Infrastructures européennes Vision européenne du réseau et investissements innovants Christine Le Forestier

33 Fédérations. Infrastructures européennes Vision européenne du réseau et investissements innovants Christine Le Forestier FÉDÉRATION DE L INDUSTRIE EUROPÉENNE DE LA CONSTRUCTION Elément s d identit é Infrastructures européennes Vision européenne du réseau et investissements innovants Christine Le Forestier 03.02.2015 ENTERPRISES

Plus en détail

Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit?

Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit? Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit? www.blog-audit.com Réforme de l audit : débat avec la communauté financière et les cabinets européens 23 mai 2012 Introduction Eric Seyvos Président Option

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

Les classes de service pour les projets scientifiques

Les classes de service pour les projets scientifiques Les classes de service pour les projets scientifiques L'exemple des grilles de calcul et du projet EGEE Journée «Classes de Service de RAP» Jean-Paul Gautier, Mathieu Goutelle (CNRS UREC) www.eu-egee.org

Plus en détail

Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d énergie

Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d énergie Matières plastiques: efficacité aux cours du cycle de vie Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 2000 2005 2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040 2045 2050 2055 2060 en % du PIB UN FINANCEMENT DES RETRAITES TOUJOURS PAS ASSURÉ Solde financier

Plus en détail

Service ENX BT Infonet

Service ENX BT Infonet Service ENX BT Infonet Présentation ENX 25 Mai 2005 Paul Lenfant Fabrice Leclerc paul.lenfant@fr.bt.infonet.com fabrice.leclerc@fr.bt.infonet.com AGENDA! BT Infonet! Le service ENX de BT Infonet! Modèle

Plus en détail

TD/B/GSP/FORM/4. United Nations Conference on Trade and Development. United Nations. Generalized System of Preferences. Trade and Development Board

TD/B/GSP/FORM/4. United Nations Conference on Trade and Development. United Nations. Generalized System of Preferences. Trade and Development Board United Nations United Nations Conference on Trade and Development Distr.: General 20 January 2015 Original: English TD/B/GSP/FORM/4 Trade and Development Board Generalized System of Preferences Rules of

Plus en détail

Réforme de la PAC 2015. Réunion d information Septembre 2014

Réforme de la PAC 2015. Réunion d information Septembre 2014 Réforme de la PAC 2015 Réunion d information Septembre 2014 DE NOMBREUX DEFIS POUR LA PAC : LES PROPOS DE D. CIOLOS Juillet 2010 Le contexte : -> fin de la programmation 2007-2013 -> contexte de crise

Plus en détail

Fichier de dépose de contrats

Fichier de dépose de contrats REFERENCE VERSION 2.1.4 DATE 12/09/2014 Fichier de dépose de contrats Rédacteur RTE Technologies Référence Statut GC+_FD06018 Historique Version Date Modifications 1.0.0 20/11/2006 Version d origine pour

Plus en détail

ICC 107 7. 5 août 2011 Original : anglais. Étude. Organisation internationale du Café 107 e session 26 30 septembre 2011 Londres, Royaume Uni

ICC 107 7. 5 août 2011 Original : anglais. Étude. Organisation internationale du Café 107 e session 26 30 septembre 2011 Londres, Royaume Uni ICC 177 5 août 211 Original : anglais F Étude Organisation internationale du Café 17 e session 26 3 septembre 211 Londres, RoyaumeUni Les effets des tarifs douaniers sur le commerce du café Contexte Dans

Plus en détail

Espagne Opportunités d affaires pour les entreprises françaises

Espagne Opportunités d affaires pour les entreprises françaises Espagne Opportunités d affaires pour les entreprises françaises M. Javier Sanz PDG Paris, le 30 novembre 2009 5 1. Stabilité et potentiel de croissance Stabilité macro-économique et ouverture du commerce

Plus en détail

Colloque - Une carte ou des cartes?

Colloque - Une carte ou des cartes? Colloque - Une carte ou des cartes? Table ronde 1 Les cartes citoyennes en Europe : les réalisations les plus marquantes David ANKRI SMART IS Directeur Général Co-chairman egovernement & smart cards Association

Plus en détail

La dynamique du réseau de commerce intra zone. euro (1992-2011) Samuel Maveyraud. 12 novembre 2013. Samuel.maveyraud@u-bordeaux4.

La dynamique du réseau de commerce intra zone. euro (1992-2011) Samuel Maveyraud. 12 novembre 2013. Samuel.maveyraud@u-bordeaux4. La dynamique du réseau de commerce intra zone euro (1992-2011) Samuel Maveyraud 12 novembre 2013 Samuel.maveyraud@u-bordeaux4.fr GREThA (UMR CNRS 5113), Université de Bordeaux Document de travail Résumé

Plus en détail

GalleryPrintQueue User Guide

GalleryPrintQueue User Guide GalleryPrintQueue User Guide DROITS D'AUTEUR Rev: Rev-20110113 Copyright 2009 CORPORATION SATO. Tous droits réservés. www.satoworldwide.com Les informations contenues dans ce document sont sujettes à changement

Plus en détail

Forum sur les Institutions, le

Forum sur les Institutions, le LA GUERRE DU DROIT Système juridique, levier de la croissance ou frein? 9 novembre 0-5h00 6h0 Journées d économie de Lyon 0 Bertrand du Marais Forum sur les Institutions, le Conseiller d État, détaché

Plus en détail

P05 22-08-2006. Exigences pour les experts et les inspecteurs, état actuel. [Experts et inspecteurs]

P05 22-08-2006. Exigences pour les experts et les inspecteurs, état actuel. [Experts et inspecteurs] [Experts et inspecteurs] P5 22-8-26 Richard Hartless Building Research Establishment, BRE UK www.buildingsplatform.eu Exigences pour les experts et les inspecteurs, état actuel L'objectif de ce document

Plus en détail

Les ressortissants russes et les personnes de nationalités tierces se trouvant légalement en Russie au moment de la demande.

Les ressortissants russes et les personnes de nationalités tierces se trouvant légalement en Russie au moment de la demande. Cette fiche, destinée à fournir des éléments d information sur les droits et conditions relatives au visa schengen uniforme, s adresse principalement aux ressortissants russes. Son contenu ne répond pas

Plus en détail

S E R V I C E D E S R E L A T I O N S I N T E R N A T I O N A L E S

S E R V I C E D E S R E L A T I O N S I N T E R N A T I O N A L E S S E R V I C E D E S R E L A T I O N S I N T E R N A T I O N A L E S U n i v e r s i t é M i c h e l d e M o n t a i g n e B o r d e a u x 3 Esplanade des Antilles 33607 PESSAC Cedex Tél + 33 557 12 47

Plus en détail

19 February/février 2009 COMMUNIQUE PR/CP(2009)009

19 February/février 2009 COMMUNIQUE PR/CP(2009)009 19 February/février 2009 COMMUNIQUE PR/CP(2009)009 Financial and Economic Data Relating to NATO Defence Données économiques et financières concernant la défense de l'otan News and information is routinely

Plus en détail

(version française ci-dessous)

(version française ci-dessous) Fraudulent practices in the marketing of foods containing beef / EXTRAORDINARY SCoFCAH meeting of the Biological Safety section - Friday 15 th February 2013 - Main outcomes (version française ci-dessous)

Plus en détail

NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie

NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie Essential Plus Extra NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie Conserver votre système de stockage et de mise à disposition Kardex Remstar au plus haut niveau de ses performances. Garantir la productivité de votre

Plus en détail

ESS 6ème édition Règles de base pour mener une interview

ESS 6ème édition Règles de base pour mener une interview ESS 6ème édition Règles de base pour mener une interview Ce document présente les règles de base pour mener une interview ainsi que des explications concernant les questions les plus difficiles. Veuillez

Plus en détail

Séminaire d information sur les technologies de la langue

Séminaire d information sur les technologies de la langue Séminaire d information sur les technologies de la langue ETAT DES LIEUX ET FUTURES INITIATIVES EN TECHNOLOGIES DE LA LANGUE EN FRANCE ET EN EUROPE PARIS -- ESPACE HAMELIN 11 JUILLET 2001 Programme Accueil

Plus en détail

FILE NAME : Ch_XI_B_15 VOLUME : VOL-1 CHAPTER : Chapter XI. Transport and Communications B. Road Traffic

FILE NAME : Ch_XI_B_15 VOLUME : VOL-1 CHAPTER : Chapter XI. Transport and Communications B. Road Traffic DOCUMENT INFORMATION FILE NAME : Ch_XI_B_15 VOLUME : VOL-1 CHAPTER : Chapter XI. Transport and Communications B. Road Traffic TITLE : 15. European Agreement on Road Markings. Geneva, 13 December 1957 ACCORD

Plus en détail

L Autriche. Plaque tournante entre l Ouest et l Est R&D : une chance à saisir?

L Autriche. Plaque tournante entre l Ouest et l Est R&D : une chance à saisir? L Autriche Plaque tournante entre l Ouest et l Est R&D : une chance à saisir? Hans Nagl ABA-Invest in Austria Carrefour Europe, 06.11.2013 Folie 1 Voilà sûrement votre vision de l Autriche Folie 2 Mais

Plus en détail

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir Table des matières Comptes 4 Compte courant 4 Taux d'intérêt débiteurs et créditeurs pour

Plus en détail

Guide de vacances Pour chiens,chats et furets Livret détachable : Trucs et astuces pour les vacances

Guide de vacances Pour chiens,chats et furets Livret détachable : Trucs et astuces pour les vacances Site du Dr. BLAISE => www.veterinaire-blaise.be Livret détachable : Trucs et astuces pour les vacances Guide de vacances Pour chiens,chats et furets CONTENU Partir en voyage 3 Ascaris Vers plats Cestode

Plus en détail

MURS ANTIBRUIT KOHLHAUER QUALITY OF LIFE PLANTA LA SOLUTION EFFICACE

MURS ANTIBRUIT KOHLHAUER QUALITY OF LIFE PLANTA LA SOLUTION EFFICACE MURS ANTIBRUIT KOHLHAUER QUALITY OF LIFE PLANTA LA SOLUTION EFFICACE Argentina Austria Belgium Chile China France Germany Greece Hong Kong Italy Korea Latvia Netherlands Poland Portugal Russia Sweden Switzerland

Plus en détail

Synthèse sur. l Action Concertée. de soutien à la transposition et à la mise en œuvre de la Directive 2002/91/EC CA EPBD (2005 2007)

Synthèse sur. l Action Concertée. de soutien à la transposition et à la mise en œuvre de la Directive 2002/91/EC CA EPBD (2005 2007) Synthèse sur l Action Concertée de soutien à la transposition et à la mise en œuvre de la Directive 2002/91/EC CA EPBD (2005 2007) 21 Member States Austria, Belgium, Cyprus, Denmark, Estonia, Finland,

Plus en détail

EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs

EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs prof. ir. Wim HOECKMAN Victor Buyck Steel Construction (Eeklo) Vrije Universiteit Brussel infosteel

Plus en détail

Ryanair Talk is available as part of your flight purchase in three great value demoninations - 1.99, 2.99 and 7.99

Ryanair Talk is available as part of your flight purchase in three great value demoninations - 1.99, 2.99 and 7.99 Ryanair Talk Ryanairtalk propose des tarifs d appels imbattables pour appeler n importe quelle ligne mobile ou fixe dans tous les pays européens de destination de nos vols. Nous avons comparé nos tarifs

Plus en détail

Utilisation du contrôle de qualité

Utilisation du contrôle de qualité Bio-Rad Laboratories Contrôle de qualité Utilisation du contrôle de qualité Les fondements d un haut niveau de soins des patients passent par l amélioration des performances au laboratoire Bio-Rad Laboratories

Plus en détail

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept.

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. 2007 Sommaire Objectifs et justification des politiques de soutien

Plus en détail

TABLE DES MATIERES TABLE OF CONTENTS. Programme en français... 3. Programme in English... 7. Informations générales... 10. General information...

TABLE DES MATIERES TABLE OF CONTENTS. Programme en français... 3. Programme in English... 7. Informations générales... 10. General information... TABLE DES MATIERES TABLE OF CONTENTS Programme en français... 3 Programme in English... 7 Informations générales... 10 General information... 15 Ambassades/Embassies... 19 Plan / Map... 21 Programme Dimanche

Plus en détail

YourPlace. Fiche produit

YourPlace. Fiche produit YourPlace Fiche produit Produit YourPlace Famille Bureaux YourPlace Personnel. Unique. stimulant. travaillez comme vous voulez, une chose à la fois. Les technologies nous permettent aujourd hui de travailler

Plus en détail

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille Exercice 1 : Evolution de la fécondité en France Fécondité selon l âge de la mère et le rang de naissance 1 Par lecture, déterminer et commenter les valeurs des points correspondant au groupe d âges 20-24

Plus en détail

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux clients Private Banking & Wealth Management

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux clients Private Banking & Wealth Management Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux clients Private Banking & Wealth Management Nos tarifs en un clin d'œil Vous souhaitez bénéficier de conditions bancaires avantageuses?

Plus en détail

Systèmes d'étiquetage pour les environnements de production

Systèmes d'étiquetage pour les environnements de production Systèmes d'étiquetage pour les environnements de production Gagner du temps, diminuer les coûts et améliorer la productivité Imprimantes codes-barres résistantes pour les applications industrielles Systèmes

Plus en détail

Treaty Series. Recueil des Traités

Treaty Series. Recueil des Traités Treaty Series Treaties and international agreements registered or filed and recorded with the Secretariat of the United Nations VOLUME 2703 2010 I. Nos. 47939-47947 Recueil des Traités Traités et accords

Plus en détail

Avec le traitement Swissvax votre carrosserie a droit au meilleur lavage grâce à notre shampooing à base de noix de coco et au ph neutre.

Avec le traitement Swissvax votre carrosserie a droit au meilleur lavage grâce à notre shampooing à base de noix de coco et au ph neutre. CARE FOR YOUR DREAMS* nos prestations avignon *ainsi on soigne des rêves SWISSVAX EXPRESS Pour l'entretien de votre véhicule Avec le traitement Swissvax votre carrosserie a droit au meilleur lavage grâce

Plus en détail

Jean-Marc Langé. Gestion de processus métier : la place du BPM dans une architecture d entreprise

Jean-Marc Langé. Gestion de processus métier : la place du BPM dans une architecture d entreprise Jean-Marc Langé Gestion de processus métier : la place du BPM dans une architecture d entreprise Au menu: Processus métier: les producteurs de valeur Le cycle BPM BPM et dynamicité Un apercu des nouveautés

Plus en détail

2 September 2015 FC(PROC)(2015)0146. Request for Proposal (RFP) 2015-5374 Media Monitoring and Analysis Services

2 September 2015 FC(PROC)(2015)0146. Request for Proposal (RFP) 2015-5374 Media Monitoring and Analysis Services 2 September 205 FC(PROC)(205)046 To: NATO Delegations Attn. Secretaries of Delegations (as listed at annex ) Cc: As listed at annex From: Subject: Head of Procurement Request for Proposal (RFP) 205-5374

Plus en détail

Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work

Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work Histoire 1991 2002 1998 2011 Réseau Global 3 NORTH AMERICA United States Canada LATIN AMERICA Argentina Bolivia Brazil Central

Plus en détail

Surveillance in Europe. Institut de Veille Sanitaire (InVS), France

Surveillance in Europe. Institut de Veille Sanitaire (InVS), France June 2000 - Juin 2000 End - year report 1999, n 62 HIV / AIDS Surveillance in Europe Rapport du 2 ème semestre 1999, n 62 Surveillance du VIH / SIDA en Europe Institut de Veille Sanitaire (InVS), France

Plus en détail

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs.

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs. ICC 109 8 14 septembre 2012 Original : anglais F Conseil international du Café 109 e session 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs

Plus en détail

La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe. Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS

La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe. Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS Plan 3 axes de réflexions : 1/ La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE A L IEP DE GRENOBLE. Avant-propos

MOBILITE INTERNATIONALE A L IEP DE GRENOBLE. Avant-propos MOBILITE INTERNATIONALE A L IEP DE GRENOBLE Avant-propos Dans le cadre de leurs études, les étudiants de l IEP partent dans une université partenaire et/ou en stage à l étranger. Cette mobilité académique

Plus en détail

Discrimination et pauvreté: deux défis indissociables

Discrimination et pauvreté: deux défis indissociables Discrimination et pauvreté: deux défis indissociables www.equineteurope.org www.equineteurope.org Organisations membres d'equinet Equinet member organisations Pays Membre Country Allemagne Member Agence

Plus en détail

ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/

ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/ ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/ infrastructure.eu/ 1 Quantifier les flux régionaux Un réseau de 100 stations Pérenne, haute précision, homogène, opérationnelle

Plus en détail

CONNEXION SIP PUBLIQUE - INTEROPERABILITE ET

CONNEXION SIP PUBLIQUE - INTEROPERABILITE ET Bulletin Technique Alcatel-Lucent OmniPCX Office Toutes Releases CONNEXION SIP PUBLIQUE - INTEROPERABILITE ET PROCEDURE DU SUPPORT TECHNIQUE Ce document décrit le périmètre du support Alcatel-Lucent pour

Plus en détail

Openest. Fiche produit

Openest. Fiche produit Openest Fiche produit Openest partager, créer, se détendre. Détails Les modes de travail sont devenus mobiles on se déplace librement toute la journée, on n est plus attaché à un espace désigné. Le ratio

Plus en détail

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010 Fire Safety Day 2010 28 octobre 2010 - Leuven Note d information technique NIT 238 L application de systèmes de peinture intumescente sur structures en acier Source: Leighs Paints ir. Y. Martin CSTC/WTCB

Plus en détail

Semaine européenne des PME 2011 Moteur de croissance pour les entrepreneurs

Semaine européenne des PME 2011 Moteur de croissance pour les entrepreneurs Semaine européenne des PME 2011 Moteur de croissance pour les entrepreneurs Chambre de Commerce Luxembourg 7/10/2011 De Smedt Patrick, Cadre Politique: Europe2020 La stratégie de croissance dans l Union

Plus en détail

Réunion de la XL e COSAC

Réunion de la XL e COSAC Réunion de la XL e COSAC 2-4 novembre 2008 Meeting of the XL COSAC 2-4 November, 2008 Paris, France TABLE DES MATIÈRES TABLE OF CONTENTS Programme en français.3 Programme in English...7 Informations générales...11

Plus en détail

Marquage CE. pour structures en acier

Marquage CE. pour structures en acier Marquage CE pour structures en acier guide pratique - édition 2013 Marquage CE pour structures en acier Guide pratique Avant-propos La première édition de cette publication a été rédigée en 2010 et éditée

Plus en détail

actiu entreprise familiale qui regarde vers l avenir

actiu entreprise familiale qui regarde vers l avenir actiu entreprise familiale qui regarde vers l avenir Depuis ses origines ACTIU était le projet industriel de Vicent Berbegal, qui a démarré son activité en 1968 en fabriquant des compléments pour mobilier

Plus en détail

entreprises Commerce international Le financement et la gestion de vos créances export Financing and managing your export receivables

entreprises Commerce international Le financement et la gestion de vos créances export Financing and managing your export receivables entreprises Commerce international Performance CGA EXPORT Le financement et la gestion de vos créances export Financing and managing your export receivables On est là pour vous aider f i n a n c e m e

Plus en détail

Actualité normative et réglementaire en matière

Actualité normative et réglementaire en matière infosteel Actualité normative et réglementaire en matière de sécurité incendie Jean Philippe Vériter Technical Manager, Infosteel JOURNEE CONSTRUCTION ACIER 2010 Louvain la Neuve, 18/10/2010 Tbl Table

Plus en détail

Éthique et cadres réglementaires en Recherche clinique

Éthique et cadres réglementaires en Recherche clinique Éthique et cadres réglementaires en Recherche clinique Évolutions avec la loi Jardé et aspects éthiques particuliers Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHU,

Plus en détail

Service commercial. Services. www.fischer.fr

Service commercial. Services. www.fischer.fr Service commercial Le sens du client, le sens du service Vous souhaitez passer une commande? Connaître un délai, une disponibilité produit? Découvrir les promos en cours? Obtenir une réponse à toutes vos

Plus en détail

Vivre en sécurité + Vivre en autonomie

Vivre en sécurité + Vivre en autonomie MEDETEL Vivre en sécurité + Vivre en autonomie EXPOSE 1. Introduction 2. Présentation des deux sociétés 3. Le partenariat 4. Les premières solutions 5. Les évolutions futures 6. Conclusion 2 Présentation

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DU ROYAUME DES PAYS-BAS LA HAYE

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DU ROYAUME DES PAYS-BAS LA HAYE MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DU ROYAUME DES PAYS-BAS LA HAYE CONVENTION SUR LE RECOUVREMENT INTERNATIONAL DES ALIMENTS DESTINÉS AUX ENFANTS ET À D AUTRES MEMBRES DE LA FAMILLE (La Haye, le 23 novembre

Plus en détail

Station Bluetooth BH01i/u

Station Bluetooth BH01i/u Station Bluetooth BH01i/u Manuel Utilisateur Bienvenue Nous vous remercions d avoir acheté notre nouvelle Station Bluetooth epure Mobile Swissvoice (BH01), une station de charge élégante pour téléphones

Plus en détail

FRANCE Note par pays Résultats du PISA 2012 en résolution de problèmes

FRANCE Note par pays Résultats du PISA 2012 en résolution de problèmes France Ces dernières décennies, on a constaté une forte augmentation du type d emplois requérant de solides compétences en résolution de problèmes. Les jeunes de 15 ans qui ne possèdent pas ces compétences

Plus en détail

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Web Analytics Comment Valoriser la Connaissance des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Agenda comscore en Quelques Chiffres Réseaux Sociaux : Etat des lieux

Plus en détail

européenne 5. Théorie des unions douanières en concurrence imparfaite 5.1. Introduction

européenne 5. Théorie des unions douanières en concurrence imparfaite 5.1. Introduction 5. Théorie des unions douanières en concurrence imparfaite 5.1. Introduction 4Théories classiques du commerce international ne s intéressent qu aux échanges de commerce unidirectionnels. 4Dans un secteur

Plus en détail

Partenariat M&G Debory Eres

Partenariat M&G Debory Eres Partenariat M&G Debory Eres Partenariat M&G Debory - Eres Un nouveau marché ; de nouvelles perspectives Un nouveau marché pour M&G : La retraite par capitalisation, un marché en devenir Une longue expérience

Plus en détail

EXAPROBE-ECS. Présentation ENERGIE, CABLING & SURETE BY DEVOTEAM

EXAPROBE-ECS. Présentation ENERGIE, CABLING & SURETE BY DEVOTEAM EXAPROBE-ECS Présentation ENERGIE, CABLING & SURETE BY DEVOTEAM NOTRE MISSION La Technologie au service de la performance de votre entreprise 2 DU CONSEIL À L INTÉGRATION ET MAINTENANCE Partenaire de confiance

Plus en détail

Une plateforme logicielle pour une gestion colorimétrique globale

Une plateforme logicielle pour une gestion colorimétrique globale Une plateforme logicielle pour une gestion colorimétrique globale Colibri Le système de gestion des couleurs Colibri aide les propriétaires de marques, les entreprises de gestion de marques, les concepteurs,

Plus en détail

[Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace.

[Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace. Journal pour la clientèle de F.J. Aschwanden SA Septembre 2010 [Colonnes mixtes acier-béton préfabriquées ORSO-V] Colonnes ORSO-V pour exigences statiques les plus élevées et dimensionnement efficace.

Plus en détail

v i e L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? Volontariat Entreprise International

v i e L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? Volontariat Entreprise International Volontariat L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? v olontariat PROFIL Un leader mondial de la santé N 1 dans les marchés émergents (1) avec une présence étendue et équilibrée Environ 105

Plus en détail

Eléments de réflexion sur la classification, les revues et les soutenances

Eléments de réflexion sur la classification, les revues et les soutenances Eléments de réflexion sur la classification, les revues et les soutenances Extrait de la présentation de Monsieur Pr. H. Aourag (DG/DGRSDT) À l occasion de la réunion de CRUEst du 11/12/2013 http://www.nasr.dz/

Plus en détail

Biotechnology. Fieldwork : January 2010 February 2010 Publication: October 2010

Biotechnology. Fieldwork : January 2010 February 2010 Publication: October 2010 Special Eurobarometer European Commission Biotechnology Report Fieldwork : January 2010 February 2010 Publication: October 2010 Special Eurobarometer 341 / Wave TNS Opinion & Social This survey was requested

Plus en détail

GROUPE POMPIDOU GROUPE D EXPERTS AD HOC SUR LA PREVENTION DES USAGES DE DROGUES EN MILIEU PROFESSIONNEL. 3 ème réunion

GROUPE POMPIDOU GROUPE D EXPERTS AD HOC SUR LA PREVENTION DES USAGES DE DROGUES EN MILIEU PROFESSIONNEL. 3 ème réunion Groupe de Coopération en matière de lutte contre l abus et le trafic illicite des stupéfiants Strasbourg, 9 mars 2012 P-PG/Work(2012)2rev 1_fr GROUPE POMPIDOU GROUPE D EXPERTS AD HOC SUR LA PREVENTION

Plus en détail

Click to edit Master title style. Yann Ferouelle yannfer@microsoft.com Microsoft France

Click to edit Master title style. Yann Ferouelle yannfer@microsoft.com Microsoft France Click to edit Master title style Yann Ferouelle yannfer@microsoft.com Microsoft France Click Les challenges to edit Master informatiques title style Microsoft Cloud? Manque d agilité pour parvenir à déployer

Plus en détail

L ESSENTIEL 2014 KEY FACTS & FIGURES

L ESSENTIEL 2014 KEY FACTS & FIGURES L ESSENTIEL 2014 KEY FACTS & FIGURES LEADER EUROPÉEN DU FINANCEMENT AUX PARTICULIERS / EUROPEAN LEADER IN CONSUMER FINANCE Au sein du Groupe BNP Paribas, BNP Paribas Personal Finance est le partenaire

Plus en détail

Supports de Tuyauteries et d Équipements CADDY PYRAMID

Supports de Tuyauteries et d Équipements CADDY PYRAMID Supports de Tuyauteries et d Équipements CADDY PYRAMID Supports de Tuyauteries et d Équipements CADDY PYRAMID Les supports de toiture CADDY PYRAMID résistent à l épreuve du temps (ce qui n est pas le cas

Plus en détail

Calcul des charpentes d acier Tome I

Calcul des charpentes d acier Tome I Calcul des charpentes d acier Tome I 2 e édition, 2 e tirage revu, 2008 RÉVISIONS À l intention des lecteurs de la 2 e édition, 1 er tirage, 2005, les principales révisions apportées au 2 e tirage se trouvent

Plus en détail

RAPPORT SUR L ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

RAPPORT SUR L ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ISSN 1831-2810 MAIN DEVELOPMENTS RAPPORT SUR L ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 2009 1 Commission européenne RAPPORT SUR L ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 2009 Commission européenne Direction

Plus en détail

A l attention des membres de la Commission de la culture, de la science, de l éducation et des médias

A l attention des membres de la Commission de la culture, de la science, de l éducation et des médias Committee on Culture, Science, Education and Media Commission de la culture, de la science, de l éducation et des médias Carnet de bord n 2012/01 31 janvier 2012 A l attention des membres de la Commission

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE DE TOURISME I EMVOL BACHELOR / BAC+3 ADMISSION BAC/BAC+1/+2 * MIXER LES CULTURES, OUVRIR LES FUTURS!

ÉCOLE SUPÉRIEURE DE TOURISME I EMVOL BACHELOR / BAC+3 ADMISSION BAC/BAC+1/+2 * MIXER LES CULTURES, OUVRIR LES FUTURS! ÉCOLE SUPÉRIEURE DE TOURISME I EMVOL BACHELOR / BAC+ ADMISSION BAC/BAC+/+ * MIXER LES CULTURES, OUVRIR LES FUTURS! MANAGEZ LE TOURISME EN PROFESSIONNEL! Luc Florent Directeur de l École Supérieure de Tourisme

Plus en détail

Nuclear Energy Data Données sur

Nuclear Energy Data Données sur Nuclear Development Développement de l énergie nucléaire 2013 Nuclear Energy Data Données sur l énergie nucléaire 2013 NEA Nuclear Development Développement de l énergie nucléaire Nuclear Energy Data

Plus en détail

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS DECISION DU CONSEIL DE L IBPT DU 7 AOUT 2006 CONCERNANT LES COUTS POUR L EXTENSION DE LA PORTEE DU CSC/CPS AUX NUMEROS COURTS ET POUR L ACTIVATION

Plus en détail

Solutions SMC pour la mesure, le retrait et le contrôle de l'électricité statique

Solutions SMC pour la mesure, le retrait et le contrôle de l'électricité statique Solutions SMC contre l'électricité statique : Ioniseurs Avantages : Coûts de production réduits Efficacité améliorée en performance de production avec vitesse de production accrue Sûreté accrue avec opération

Plus en détail

«Photographie de l enseignement en soins infirmiers»

«Photographie de l enseignement en soins infirmiers» «Congrès annuel» Mardi 12 mai 2015 Cercle de Wallonie de Namur «Photographie de l enseignement en soins infirmiers» - Proposition d une réforme de la formation - Thierry Lothaire Président de la Société

Plus en détail

L Autriche localisation stratégique: Un pays «industriel» fort en R&D Plaque tournante pour l Europe orientale

L Autriche localisation stratégique: Un pays «industriel» fort en R&D Plaque tournante pour l Europe orientale L Autriche localisation stratégique: Un pays «industriel» fort en R&D Plaque tournante pour l Europe orientale Martina Hölbling FORUM DE L INTERNATIONAL ABA-Invest in Austria Lyon, 24.3.2015 1 Vous connaissez

Plus en détail

HILTI ENGINEERING SERVICE NEWSLETTER DES INGÉNIEURS

HILTI ENGINEERING SERVICE NEWSLETTER DES INGÉNIEURS Edition 1-02/2014 HILTI ENGINEERING SERVICE NEWSLETTER DES INGÉNIEURS Hilti. Performance. Fiabilité. Séminaire Dimensionnement et installation de barres d armature dans le béton à Batibouw Hilti est un

Plus en détail

COUNCIL OF EUROPE PUBLICATIONS CONSEIL DE L EUROPE. New titles Nouveautés. http://book.coe.int

COUNCIL OF EUROPE PUBLICATIONS CONSEIL DE L EUROPE. New titles Nouveautés. http://book.coe.int COUNCIL OF EUROPE PUBLICATIONS CONSEIL DE L EUROPE New titles Nouveautés http://book.coe.int ion de l Union européenne à la Convention ppelée à devenir un événement majeur r elle permettra enfin aux particuliers

Plus en détail

La participation de la sécurité privée à la sécurité générale en Europe Private security and its role in European security

La participation de la sécurité privée à la sécurité générale en Europe Private security and its role in European security france La participation de la sécurité privée à la sécurité générale en Europe Private security and its role in European security préface de Nicolas Sarkozy Président de la République française Confederation

Plus en détail

Nous parlons de notre publicité

Nous parlons de notre publicité Nous parlons de notre publicité Sommaire Tendances 20 minutes.ch Application iphone Votre publicité Espaces classiques Offre régionale Brand Days Mobile Radio Crossmedia Showcase crossmédia Contact Tendances

Plus en détail

Rapport mensuel 01-mars-2015-31-mars-2015. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-mars-2015-31-mars-2015. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de la reconnaissance

Plus en détail

SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE)

SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE) SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE) 25/06/2014 - SEMINAIRE PRAISE Ing. Marius Ndolimana Safety Advisor/Corporate QHSE CHOOSE EXPERTS, FIND PARTNERS Tractebel Engineering - Sécurité routière 25 Juin

Plus en détail

Contrôle, surveillance et coopération administrative en Roumanie

Contrôle, surveillance et coopération administrative en Roumanie Contrôle, surveillance et coopération administrative en Roumanie Simona NEACȘU, inspectrice du travail Daniela Mircea, inspectrice du travail Tél. : 004021 302 70 54, E-mail : simona.neacsu@inspectiamuncii.ro

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES

QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES SNVEL - France QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES QUESTIONNAIRE FOR VETERNARY SURGEONS AND PERSONS IN CHARGE OF VETERNARY CLININCS Ce questionnaire a été

Plus en détail