Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work"

Transcription

1 Case study Méthodologie d enquête et développement d une Great Place To Work

2 Histoire

3 Réseau Global 3 NORTH AMERICA United States Canada LATIN AMERICA Argentina Bolivia Brazil Central America Chile Colombia Ecuador Mexico Paraguay Peru Uruguay Venezuela ASIA-PACIFIC Australia India Japan Korea China AFRICA Nigeria Présents dans 47 pays. 11 millions d employés participent à l enquête à travers le monde représentant environ 7000 sociétés, EUROPE Austria Belgium Denmark Finland France Germany Greece Ireland Italy Luxembourg Netherlands Norway Poland Portugal Spain Sweden Switzerland United Kingdom MIDDLE - EAST United Arab Emirates Saudi Arabia Turkey

4 Que faisons- nous? Société de conseil en management, en gesion capital humain, en culture d entreprise TransformaIon de culture d entreprise pour devenir une entreprise où il fait bon travailler : Journey!

5 PALMARES LUXEMBOURG er JOHN DEERE FINANCIAL 2 ème CTG Luxembourg PSF 3 ème ATOZ - ING LUXEMBOURG - EBRC - ADECCO GROUP LUXEMBOURG

6 L approche Great Place to Work

7 Qu est-ce qu une Great Workplace? Crédibilité Inspirer Remercier Recruter Et accueillir Confiance Porter attention Confiance Célébrer Partager Equité relations avec son management Respect Faire évoluer Ecouter Communiquer relations avec les autres employés Salarié relations à son travail Convivialité Fierté

8 Chronologie Etapes Phase 1: Préparation Enquête Phase 2: Enquête salariés / RH Phase 3 : Post Enquête / Label

9 PréparaIon de l enquête

10 Rencontre préliminaire Great Place To Work CTG Luxembourg Besoin / Cadre : Enquête locale vs. Globale Expression besoins /attentes Implication DP Enquête avec ou sans label Langues Restitution souhaitée Autres besoins (formation, conseil, )

11 Signature du contrat Great Place To Work CTG Luxembourg - Validation du cadre / budget - Fourniture pack de bienvenue - Affiches annonce enquête - s / courrier type - Fichier excel pour envoi données salariés ( , etc.) - Début du travail sur le dossier Culture Audit / RH - Dispatching des questions - Planification des meetings - Début communication interne -Staff meeting - Mails - Newsletter - Fichiers Culture Audit (dossier RH) - FAQ / Guide du participant Avant 28 novembre 2014

12 Mise en place de l enquête Great Place To Work CTG Luxembourg - Validation sécurité avec services IT - Validation questionnaire - Intégration informations salariés - Soutien construction dossier RH - Envoi fichier excel (infos salariés) - Validation questionnaire - Construction dossier RH - Mise en place affiches - Annonce de l enquête

13 Enquête

14 Enquête Salariés Le Trust Index Un exemplaire par employé 59 questions fermées, 2 ouvertes Format papier et/ou en ligne Disponible en 40 langues (dont le Luxembourgeois) 10 à 15 minutes pour le remplir Personnalisable Une fenêtre de 15 jours (extensible) Un reminder en 2 ème semaine

15 CREDIBILITE Enquête Salariés Le Trust Index L'encadrement m'informe régulièrement des sujets importants et des changements. Les attentes de l'encadrement nous sont communiquées clairement. Je peux poser n'importe quelle question sensée à l'encadrement, j'aurai une réponse claire. L'encadrement est accessible, ouvert au dialogue. Plutôt souvent vrai Plutôt souvent faux 5 pts Avant 31 janvier 2015

16 Enquête PraIques RH Le Culture Audit Un exemplaire par entreprise : 2 fichiers Evaluation de vos pratiques managériales 2/3 jours pour une personne pour le remplir Répartition du travail si vous le souhaitez Permet une photographie de la situation actuelle de votre entreprise

17 Enquête PraIques RH Le Culture Audit Section 5 : ECOUTER & IMPLIQUER 5a. Quels sont les dispositifs ou usages qui permettent à vos collaborateurs de communiquer avec l encadrement (notamment avec la direction) pour : - poser des questions - faire des suggestions - ou manifester leur désaccord? 5b. Comment associe- t- on les collaborateurs aux décisions qui influent sur leur environnement de travail ou la stratégie de l entreprise dans son ensemble? 5c. Et quels sont les recours possibles pour les collaborateurs : - qui souhaiteraient changer ou contester une décision prise par l encadrement et qui influe sur leur travail - ou régler un conflit avec leur manager? Avant 31 décembre 2014

18 Enquête Great Place To Work CTG Luxembourg - Envoi Taux de Participation 48h - Relance après 1 semaine - Validation participation Label (dépend de l atteinte du taux de participation minimal indiqué) - Construction dossier RH - Communication interne - Rappel du taux de participation nécessaire pour labellisation - Remerciement final pour marquer fin opération

19 Post- Enquête 1- Les résultats 2 La communicacon

20 Post- Enquête 1- Les résultats

21 Post- Enquête Remise des résultats Tableau synthèse 0,37 Fonction Sexe 0,64 CREDIBILITE ENTREPRISE X Résultat 2013 Employé/ouvrier Cadre moyen Direction/cadre supérieur Nombre de questionnaires retournés : L'encadrement m'informe régulièrement des sujets importants et des changements % 36% 46% 58% 36% 47% Les attentes de l'encadrement nous sont communiquées clairement % 35% 37% 42% 33% 39% Je peux poser n'importe quelle question sensée à l'encadrement, j'aurai une réponse claire % 39% 34% 46% 36% 40% L'encadrement est accessible, ouvert au dialogue % 43% 63% 67% 45% 56% L'encadrement possède les compétences nécessaires pour gérer l'entreprise % 59% 61% 79% 62% 61% L'encadrement recrute des personnes qui s'intègrent bien dans l'entreprise % 56% 68% 71% 59% 62% L'encadrement distribue les tâches et coordonne le travail des collaborateurs avec efficacité % 35% 38% 46% 35% 39% L'encadrement nous fait confiance pour accomplir notre travail correctement sans nous contrôler constamment % 58% 67% 79% 59% 67% On accorde beaucoup de responsabilités aux salariés de cette entreprise % 37% 35% 50% 36% 40% L'encadrement a une idée précise des objectifs de l'entreprise et sait comment les atteindre % 49% 47% 63% 53% 46% L'encadrement tient ses promesses % 32% 42% 67% 36% 40% Il y a cohérence entre les discours et les actions de l'encadrement % 38% 34% 50% 36% 41% Je pense que l'encadrement ne licenciera un salarié qu'en dernier recours % 54% 65% 88% 59% 61% La Direction gère l'entreprise de façon honnête et en respectant des règles éthiques % 67% 77% 79% 71% 71% Moyenne - Femme 49% 46% 51% 63% 47% 51% Homme Confidentialité garantie aux entreprises et salariés

22 Post- Enquête Remise des résultats Distribution des scores RESULTATS Distribution VENTILATION DES REPONSES PAR QUESTION Nombre de répondants/ question Taux de réponse par question Presque toujours faux Souvent faux Parfois vrai, parfois faux Souvent vrai Presque toujours vrai CREDIBILITE Nombre de questionnaires retournés L'encadrement m'informe régulièrement des sujets importants et des changements % 8% 6% 29% 47% 10% Les atentes de l'encadrement nous sont communiquées clairement % 7% 6% 31% 41% 15% Je peux poser n'importe quelle quescon sensée à l'encadrement, j'aurai une réponse claire % 11% 4% 26% 38% 21% L'encadrement est accessible, ouvert au dialogue % 14% 0% 37% 33% 16% L'encadrement possède les compétences nécessaires pour gérer l'entreprise % 6% 4% 19% 48% 23% L'encadrement recrute des personnes qui s'intègrent bien dans l'entreprise % 9% 2% 28% 37% 24% L'encadrement distribue les tâches et coordonne le travail des collaborateurs avec efficacité % 8% 12% 26% 42% 12% L'encadrement nous fait confiance pour accomplir notre travail correctement sans nous contrôler constamment % 10% 8% 33% 29% 19% On accorde beaucoup de responsabilités aux salariés de cete entreprise % 8% 10% 35% 23% 23% L'encadrement a une idée précise des objeccfs de l'entreprise et sait comment les ateindre % 2% 6% 40% 35% 17% L'encadrement Cent ses promesses % 14% 18% 34% 26% 8% Il y a cohérence entre les discours et les accons de l'encadrement % 8% 20% 42% 26% 4% Je pense que l'encadrement ne licenciera un salarié qu'en dernier recours % 11% 2% 23% 39% 25% La DirecCon gère l'entreprise de façon honnête et en respectant des règles éthiques % 6% 10% 29% 40% 15% CONFIDENTIALITE + Commentaires salariés aux 2 questions ouvertes

23 Post- Enquête (op$onnel) + Analyse des données + Rapport de Benchmarking + Présentation de résultats sur site + Recommandation de plan d actions Date à convenir

24 Post- Enquête 2 La communicacon

25 Post- Enquête CommunicaIon interne Great Place To Work CTG Luxembourg Remise résultats Analyse & PrésentaCon Annonce résultats Conseil Groupe de travail CélébraCon du label GPTW Nouvelles accons

26 Post- Enquête CommunicaIon externe Great Place To Work CTG Luxembourg Partenaires média AcCons Signature mail Site internet (carrières) Annonce journal Communiqué de presse Communication corporate Salon de l emploi Goodies 25 février 2015

27 Post- Enquête sans label CommunicaIon interne CommunicaIon externe Great Place To Work Société X Annonce résultats Confidentialité Reconnaissance Positive Conseil Plans d accon parccipacfs Aucune

28 Les clés du succès et la valeur ajoutée

29 Les clés du succès Choisir le moment approprié Construire ensemble le projet Impliquer le top management Communiquer auprès des salariés le sens de la démarche

30 Valeur ajoutée Candidats Clients / Fournisseurs Salariés Enquête / Actionnaires / direction Outils de pilotages Benchmarking Reconnaissance Européenne

31 Les bénéfices de l enquête % moyen TI Augmentation de la satisfaction des employés 31

32 Budget

33 Budget Inclus dans l enquête / paricipaion Label Livrables ü Enquête en ligne au Luxembourg jusqu à 600 salariés (ou plus de 600 salariés avec échantillonnage représentatif) ü Langues incluses : français, anglais, allemand, luxembourgeois, portugais ü Un bilan des résultats bruts avec catégorisation standard (genre, âge, ancienneté, statut, fonction) ü Distribution des scores ü Les commentaires de vos salariés

34 Contacts

35 Contacts Great Place To Work Patrice BRUN Directeur général Institut Great Place to Work Luxembourg 5 rue des mérovingiens, Z.I.A. Bourmicht L-8070 Bertrange C.T.G. Luxembourg P.S.F. Caroline SIMON Directrice Ressources Humaines C.T.G. Luxembourg P.S.F. 10 rue des mérovingiens, Z.I.A. Bourmicht L-8070 Bertrange

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Web Analytics Comment Valoriser la Connaissance des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Agenda comscore en Quelques Chiffres Réseaux Sociaux : Etat des lieux

Plus en détail

Secteur bancaire Enjeux d image

Secteur bancaire Enjeux d image Secteur bancaire Enjeux d image Étude mondiale Luc Durand Président Ipsos, Québec Luc.Durand@ipsos.com Plan de la présentation Sommaire méthodologique Portrait global La surveillance des banques Quand

Plus en détail

Service ENX BT Infonet

Service ENX BT Infonet Service ENX BT Infonet Présentation ENX 25 Mai 2005 Paul Lenfant Fabrice Leclerc paul.lenfant@fr.bt.infonet.com fabrice.leclerc@fr.bt.infonet.com AGENDA! BT Infonet! Le service ENX de BT Infonet! Modèle

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015

REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 REPÈRES ÉCONOMIQUES POUR UNE RÉFORME DES RETRAITES JUILLET 2015 2000 2005 2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040 2045 2050 2055 2060 en % du PIB UN FINANCEMENT DES RETRAITES TOUJOURS PAS ASSURÉ Solde financier

Plus en détail

Forum sur les Institutions, le

Forum sur les Institutions, le LA GUERRE DU DROIT Système juridique, levier de la croissance ou frein? 9 novembre 0-5h00 6h0 Journées d économie de Lyon 0 Bertrand du Marais Forum sur les Institutions, le Conseiller d État, détaché

Plus en détail

SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE)

SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE) SÉCURITÉ ROUTIÈRE PLAN D ACTION (TE BE) 25/06/2014 - SEMINAIRE PRAISE Ing. Marius Ndolimana Safety Advisor/Corporate QHSE CHOOSE EXPERTS, FIND PARTNERS Tractebel Engineering - Sécurité routière 25 Juin

Plus en détail

Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance

Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance Servir l avenir Une initiative d EUREKA et de la Commission européenne, destinée aux Pme innovantes à fort potentiel de croissance Les TIC dans Horizon 2020-22 janvier 2014 01. 02. Présentation générale

Plus en détail

Utilisation du contrôle de qualité

Utilisation du contrôle de qualité Bio-Rad Laboratories Contrôle de qualité Utilisation du contrôle de qualité Les fondements d un haut niveau de soins des patients passent par l amélioration des performances au laboratoire Bio-Rad Laboratories

Plus en détail

ICC 107 7. 5 août 2011 Original : anglais. Étude. Organisation internationale du Café 107 e session 26 30 septembre 2011 Londres, Royaume Uni

ICC 107 7. 5 août 2011 Original : anglais. Étude. Organisation internationale du Café 107 e session 26 30 septembre 2011 Londres, Royaume Uni ICC 177 5 août 211 Original : anglais F Étude Organisation internationale du Café 17 e session 26 3 septembre 211 Londres, RoyaumeUni Les effets des tarifs douaniers sur le commerce du café Contexte Dans

Plus en détail

Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol,

Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Pour une démo, ctrl +clic pour suivre le lien : http://www.speexx.com/portal/media/softwaredemo/fr/demostart.htm http://www.speexx.com/onlinedemo/english/ Speexx Basic Anglais, Français, Allemand, Italien,

Plus en détail

Mise en place d un SMSI selon la norme ISO 27001. Wadi Mseddi Tlemcen, le 05/06/2013

Mise en place d un SMSI selon la norme ISO 27001. Wadi Mseddi Tlemcen, le 05/06/2013 Mise en place d un SMSI selon la norme ISO 27001 Wadi Mseddi Tlemcen, le 05/06/2013 2 Agenda Présentation de la norme ISO/IEC 27001 Eléments clé de la mise en place d un SMSI Situation internationale 2

Plus en détail

Eléments de réflexion sur la classification, les revues et les soutenances

Eléments de réflexion sur la classification, les revues et les soutenances Eléments de réflexion sur la classification, les revues et les soutenances Extrait de la présentation de Monsieur Pr. H. Aourag (DG/DGRSDT) À l occasion de la réunion de CRUEst du 11/12/2013 http://www.nasr.dz/

Plus en détail

L Audit selon la norme ISO27001

L Audit selon la norme ISO27001 L Audit selon la norme ISO27001 5 ème Rencontre des Experts Auditeurs ANSI Anissa Masmoudi Sommaire 1. La norme ISO27001 2. La situation internationale 3. L audit selon la norme ISO27001 4. Audit 27001

Plus en détail

v i e L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? Volontariat Entreprise International

v i e L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? Volontariat Entreprise International Volontariat L engagement est une force Prêts à grandir ensemble? v olontariat PROFIL Un leader mondial de la santé N 1 dans les marchés émergents (1) avec une présence étendue et équilibrée Environ 105

Plus en détail

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL ISO/IEC 20000- versus ITIL Séminaire du 6 Novembre itsmf OUEST C. LAHURE Axios Systems Ordre du jour ISO / IEC 20000- La Norme et son contexte Le référentiel La démarche d implémentation Le contexte de

Plus en détail

Click to edit Master title style. Yann Ferouelle yannfer@microsoft.com Microsoft France

Click to edit Master title style. Yann Ferouelle yannfer@microsoft.com Microsoft France Click to edit Master title style Yann Ferouelle yannfer@microsoft.com Microsoft France Click Les challenges to edit Master informatiques title style Microsoft Cloud? Manque d agilité pour parvenir à déployer

Plus en détail

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs.

ICC 109 8. 14 septembre 2012 Original : anglais. tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs. ICC 109 8 14 septembre 2012 Original : anglais F Conseil international du Café 109 e session 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Tendances de la consommation du café dans certains pays importateurs

Plus en détail

Les actions internationales pour l enseignement supérieur Un objectif de coopération internationale entre pays programmes et partenaires

Les actions internationales pour l enseignement supérieur Un objectif de coopération internationale entre pays programmes et partenaires Les actions internationales pour l enseignement supérieur Un objectif de coopération internationale entre pays programmes et partenaires Pays programmes Pays membres de l UE Autres pays programmes : Iceland,

Plus en détail

FRANCE Note par pays Résultats du PISA 2012 en résolution de problèmes

FRANCE Note par pays Résultats du PISA 2012 en résolution de problèmes France Ces dernières décennies, on a constaté une forte augmentation du type d emplois requérant de solides compétences en résolution de problèmes. Les jeunes de 15 ans qui ne possèdent pas ces compétences

Plus en détail

La portabilité des droits sociaux: Quel impact sur le retour et la réintégration?

La portabilité des droits sociaux: Quel impact sur le retour et la réintégration? La portabilité des droits sociaux: Quel impact sur le retour et la réintégration? www.itcilo.org 1 Définition de la sécurité sociale Adoption de mesures publiques afin d assurer la sécurité du revenu de

Plus en détail

Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux

Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux IREP - 18 octobre 2012 Abi Foldes, Account Manager, comscore Europe afoldes@comscore.com @comscorefr Sommaire Réseaux Sociaux: Usage, Profil, Engagement Mobile

Plus en détail

EXAPROBE-ECS. Présentation ENERGIE, CABLING & SURETE BY DEVOTEAM

EXAPROBE-ECS. Présentation ENERGIE, CABLING & SURETE BY DEVOTEAM EXAPROBE-ECS Présentation ENERGIE, CABLING & SURETE BY DEVOTEAM NOTRE MISSION La Technologie au service de la performance de votre entreprise 2 DU CONSEIL À L INTÉGRATION ET MAINTENANCE Partenaire de confiance

Plus en détail

Vivre en sécurité + Vivre en autonomie

Vivre en sécurité + Vivre en autonomie MEDETEL Vivre en sécurité + Vivre en autonomie EXPOSE 1. Introduction 2. Présentation des deux sociétés 3. Le partenariat 4. Les premières solutions 5. Les évolutions futures 6. Conclusion 2 Présentation

Plus en détail

Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d énergie

Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d énergie Matières plastiques: efficacité aux cours du cycle de vie Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d

Plus en détail

ENV 1993 1 1 ANB. EC1 Eurocode EN 1994 1 2

ENV 1993 1 1 ANB. EC1 Eurocode EN 1994 1 2 Implémentation des EUROCODES 3 et 4 en Belgique r.debruyckere@seco.be 18 novembre 2010 ENV 1993 1 1 ANB EC1 Eurocode NAD, DAN EC4 EN 1994 1 2 EC3 1. Un petit peu d histoire 2. Les Eurocodes en Europe 21ENV

Plus en détail

Rapport mensuel 01-avr.-2014-30-avr.-2014. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-avr.-2014-30-avr.-2014. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de

Plus en détail

La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe. Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS

La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe. Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS Plan 3 axes de réflexions : 1/ La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles

Plus en détail

Les classes de service pour les projets scientifiques

Les classes de service pour les projets scientifiques Les classes de service pour les projets scientifiques L'exemple des grilles de calcul et du projet EGEE Journée «Classes de Service de RAP» Jean-Paul Gautier, Mathieu Goutelle (CNRS UREC) www.eu-egee.org

Plus en détail

NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie

NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie Essential Plus Extra NOUVEAU: Gestion du Cycle de Vie Conserver votre système de stockage et de mise à disposition Kardex Remstar au plus haut niveau de ses performances. Garantir la productivité de votre

Plus en détail

MURS ANTIBRUIT KOHLHAUER QUALITY OF LIFE PLANTA LA SOLUTION EFFICACE

MURS ANTIBRUIT KOHLHAUER QUALITY OF LIFE PLANTA LA SOLUTION EFFICACE MURS ANTIBRUIT KOHLHAUER QUALITY OF LIFE PLANTA LA SOLUTION EFFICACE Argentina Austria Belgium Chile China France Germany Greece Hong Kong Italy Korea Latvia Netherlands Poland Portugal Russia Sweden Switzerland

Plus en détail

Guidance de Statistique : Epreuve de préparation à l examen

Guidance de Statistique : Epreuve de préparation à l examen Guidance de Statistique : Epreuve de préparation à l examen Durée totale : 90 min (1h30) 5 questions de pratique (12 pts) 20 décembre 2011 Matériel Feuilles de papier De quoi écrire Calculatrice Latte

Plus en détail

ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40. Synthèse 2010-2014

ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40. Synthèse 2010-2014 ETUDE SUR LA RÉPUTATION DES ENTREPRISES DU CAC40 Synthèse 2010- # UNE METHODOLOGIE QUI FAIT REFERENCE Excellent/Top tier 80+ Strong/Robust 70-79 Average/Moderate 60-69 Weak/Vulnerable 40-59 Poor/Low est

Plus en détail

actiu entreprise familiale qui regarde vers l avenir

actiu entreprise familiale qui regarde vers l avenir actiu entreprise familiale qui regarde vers l avenir Depuis ses origines ACTIU était le projet industriel de Vicent Berbegal, qui a démarré son activité en 1968 en fabriquant des compléments pour mobilier

Plus en détail

Comment faire cohabiter et optimiser le Print et le Digital dans votre stratégie multicanal?

Comment faire cohabiter et optimiser le Print et le Digital dans votre stratégie multicanal? cycle BtoB Mardi 18 octobre 2011 de 15h30 à 16h15 Comment faire cohabiter et optimiser le Print et le Digital dans votre stratégie multicanal? Nos centres de distribution européens 14 pays 1300 Collaborateurs

Plus en détail

Atelier Finance du 29/01/2015 Nouveautés et Roadmap JD Edwards

Atelier Finance du 29/01/2015 Nouveautés et Roadmap JD Edwards Atelier Finance du 29/01/2015 Nouveautés et Roadmap JD Edwards Didier Faure, Responsable Avant Vente JD Edwards, EMEA Safe Harbor Statement The following is intended to outline our general product direction.

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Service commercial. Services. www.fischer.fr

Service commercial. Services. www.fischer.fr Service commercial Le sens du client, le sens du service Vous souhaitez passer une commande? Connaître un délai, une disponibilité produit? Découvrir les promos en cours? Obtenir une réponse à toutes vos

Plus en détail

33 Fédérations. Infrastructures européennes Vision européenne du réseau et investissements innovants Christine Le Forestier

33 Fédérations. Infrastructures européennes Vision européenne du réseau et investissements innovants Christine Le Forestier FÉDÉRATION DE L INDUSTRIE EUROPÉENNE DE LA CONSTRUCTION Elément s d identit é Infrastructures européennes Vision européenne du réseau et investissements innovants Christine Le Forestier 03.02.2015 ENTERPRISES

Plus en détail

Rapport mensuel 01-avr.-2015-30-avr.-2015. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-avr.-2015-30-avr.-2015. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de la reconnaissance

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR. Plantronics DA45 TM D261N TM

GUIDE DE L UTILISATEUR. Plantronics DA45 TM D261N TM GUIDE DE L UTILISATEUR Plantronics DA45 TM D261N TM Stereo/da45 bundle D261n-usb Stereo 0 0 0 BIENVENUE Bienvenue dans la famille de produits de micro-casques Plantronics. Plantronics propose une large

Plus en détail

Solutions AvAntGArd receivables

Solutions AvAntGArd receivables AvantGard Receivables Solutions XPLANE 2010 GESTION COMPLÈTE DU CYCLE DE LA COMMANDE A L ENCAISSEMENT «ORDER TO CASH» La gestion du BFR (Besoin en Fond de Roulement) devient un indicateur révélateur de

Plus en détail

Rapport mensuel 01-janv.-2014-31-janv.-2014. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-janv.-2014-31-janv.-2014. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de la reconnaissance

Plus en détail

Fichier de dépose de contrats

Fichier de dépose de contrats REFERENCE VERSION 2.1.4 DATE 12/09/2014 Fichier de dépose de contrats Rédacteur RTE Technologies Référence Statut GC+_FD06018 Historique Version Date Modifications 1.0.0 20/11/2006 Version d origine pour

Plus en détail

P05 22-08-2006. Exigences pour les experts et les inspecteurs, état actuel. [Experts et inspecteurs]

P05 22-08-2006. Exigences pour les experts et les inspecteurs, état actuel. [Experts et inspecteurs] [Experts et inspecteurs] P5 22-8-26 Richard Hartless Building Research Establishment, BRE UK www.buildingsplatform.eu Exigences pour les experts et les inspecteurs, état actuel L'objectif de ce document

Plus en détail

Le phosphate marocain face au défi de la recherche scientifique

Le phosphate marocain face au défi de la recherche scientifique Institut Marocain de l Information Scientifique et Technique ﺍﳌﻌﻬﺪ ﺍﳌﻐﺮﺑﻲ ﻟﻺﻋﻼﻡ ﺍﻟﻌﻠﻤﻲ ﻭﺍﻟﺘﻘﻨﻲ CNRST Le phosphate marocain face au défi de la recherche scientifique Etude bibliométrique Septembre 203 Table

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE DE TOURISME I EMVOL BACHELOR / BAC+3 ADMISSION BAC/BAC+1/+2 * MIXER LES CULTURES, OUVRIR LES FUTURS!

ÉCOLE SUPÉRIEURE DE TOURISME I EMVOL BACHELOR / BAC+3 ADMISSION BAC/BAC+1/+2 * MIXER LES CULTURES, OUVRIR LES FUTURS! ÉCOLE SUPÉRIEURE DE TOURISME I EMVOL BACHELOR / BAC+ ADMISSION BAC/BAC+/+ * MIXER LES CULTURES, OUVRIR LES FUTURS! MANAGEZ LE TOURISME EN PROFESSIONNEL! Luc Florent Directeur de l École Supérieure de Tourisme

Plus en détail

Rapport mensuel 01-sept.-2013-30-sept.-2013. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-sept.-2013-30-sept.-2013. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de

Plus en détail

Un clic c est sûr et Certain La nouvelle génération d'implants à Connexion Interne

Un clic c est sûr et Certain La nouvelle génération d'implants à Connexion Interne Un clic c est sûr et Certain La nouvelle génération d'implants à Connexion Interne Assise Certain Souplesse de la mise en place Stabilité optimale Prévisibilité prouvée Instrumentation simple, large gamme

Plus en détail

230 HÔTELS, 230 STYLES, 1 ESPRIT DE SERVICE

230 HÔTELS, 230 STYLES, 1 ESPRIT DE SERVICE DOSSIER DE CANDIDATURE HOSPITALITY AWARDS MEILLEURE INNOVATION HOTELS 230 HÔTELS, 230 STYLES, 1 ESPRIT DE SERVICE SOMMAIRE DESCRIPTION CONCEPTION COUT DE MISE EN OEUVRE ET PERIMETRE CONCERNÉ PERFORMANCE

Plus en détail

PDS MULTINATIONAL GROUP. téveloppement PRODUIT & DESIGN

PDS MULTINATIONAL GROUP. téveloppement PRODUIT & DESIGN PDS MULTINATIONAL GROUP téveloppement PRODUIT & DESIGN QUI SOMMES NOUS? PDS Multinational Group offre une solution complète du design à la fabrication de collections, en passant par le sourcing. Notre

Plus en détail

Mouvements de capitaux, régimes de change, et libéralisation financière

Mouvements de capitaux, régimes de change, et libéralisation financière Colloque de l IFID Tunis, 10-11 Octobre 2001 Mouvements de capitaux, régimes de change, et libéralisation financière Pierre-Richard Agénor Banque Mondiale Les mouvements internationaux de capitaux : évolution

Plus en détail

TD/B/GSP/FORM/4. United Nations Conference on Trade and Development. United Nations. Generalized System of Preferences. Trade and Development Board

TD/B/GSP/FORM/4. United Nations Conference on Trade and Development. United Nations. Generalized System of Preferences. Trade and Development Board United Nations United Nations Conference on Trade and Development Distr.: General 20 January 2015 Original: English TD/B/GSP/FORM/4 Trade and Development Board Generalized System of Preferences Rules of

Plus en détail

Rapport mensuel 01-mars-2015-31-mars-2015. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-mars-2015-31-mars-2015. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de la reconnaissance

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Systèmes d'étiquetage pour les environnements de production

Systèmes d'étiquetage pour les environnements de production Systèmes d'étiquetage pour les environnements de production Gagner du temps, diminuer les coûts et améliorer la productivité Imprimantes codes-barres résistantes pour les applications industrielles Systèmes

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2

Assemblée générale. Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2 Nations Unies A/CONF.224/PC(III)/2 Assemblée générale Distr. générale 10 janvier 2015 Français Original : anglais Troisième Conférence mondiale des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophe

Plus en détail

Rapport mensuel 01-oct.-2013-31-oct.-2013. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-oct.-2013-31-oct.-2013. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr Rapport mensuel 1-oct.-213-31-oct.-213 pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière

Plus en détail

Qualité des céréales Canadiennes et marchés internationaux

Qualité des céréales Canadiennes et marchés internationaux Blé de l ouest Canadien Qualité des céréales Canadiennes et marchés internationaux 6ème édition des journées techniques bianuelles de l IFIM, Maroc Mai 2015 Dave Burrows, VP, Relations Clients Canadian

Plus en détail

GalleryPrintQueue User Guide

GalleryPrintQueue User Guide GalleryPrintQueue User Guide DROITS D'AUTEUR Rev: Rev-20110113 Copyright 2009 CORPORATION SATO. Tous droits réservés. www.satoworldwide.com Les informations contenues dans ce document sont sujettes à changement

Plus en détail

QUATRE-VINGT-QUATORZIEME SESSION

QUATRE-VINGT-QUATORZIEME SESSION Original: anglais 10 octobre 2007 QUATRE-VINGT-QUATORZIEME SESSION RAPPORT SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES A L'OIM Page i TABLE DES MATIERES Page I. INTRODUCTION. 1 II. RELATIONS AVEC LE PERSONNEL.

Plus en détail

SCHATZ -INSPECTpro. Un dispositif de mesure, de multiples applications :

SCHATZ -INSPECTpro. Un dispositif de mesure, de multiples applications : SCHATZ -INSPECTpro Un dispositif de mesure, de multiples applications : Essai par échantillonnage des vissages sur la ligne d assemblage Etalonnage des clés dynamométriques Analyse du couple et de la tension

Plus en détail

AVANTGARD Solutions d hébergement et d infogérance

AVANTGARD Solutions d hébergement et d infogérance AVANTGARD Solutions d hébergement et d infogérance LES SOLUTIONS D HÉBERGEMENT ET D INFOGÉRANCE AVANTGARD SunGard répond aux nombreuses attentes de ses clients en concevant pour eux des logiciels évolutifs,

Plus en détail

Notes de mise à jour. 4D v11 SQL Release 3 (11.3) Notes de mise à jour

Notes de mise à jour. 4D v11 SQL Release 3 (11.3) Notes de mise à jour Notes de mise à jour 4D v11 SQL Release 3 (11.3) Notes de mise à jour 2 Découvrez ci-dessous les principales fonctionnalités de 4D v11 SQL Release 3 (11.3). Pour plus de détails consultez l addendum v11.3

Plus en détail

Chapitre IV: Méthodologie de la recherche

Chapitre IV: Méthodologie de la recherche 4.1) Sources d information Chapitre IV: Méthodologie de la recherche 4.1.1) Sources d information première : Pour cette étude nous avons utilisé essentiellement des sources empiriques, à savoir : Brochures

Plus en détail

Une plateforme logicielle pour une gestion colorimétrique globale

Une plateforme logicielle pour une gestion colorimétrique globale Une plateforme logicielle pour une gestion colorimétrique globale Colibri Le système de gestion des couleurs Colibri aide les propriétaires de marques, les entreprises de gestion de marques, les concepteurs,

Plus en détail

Rapport mensuel 01-sept.-2011-30-sept.-2011. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr

Rapport mensuel 01-sept.-2011-30-sept.-2011. Visites. 1&1 WebStat pour videobourse.fr Toutes les consultations de pages à partir d'un ordinateur sont comptabilisées pour une visite donnée. Les visites sont identifiées de manière univoque à partir de l'adresse IP et de la reconnaissance

Plus en détail

Exchanging knowledge and techniques on roads and road transportation. September 2014

Exchanging knowledge and techniques on roads and road transportation. September 2014 Exchanging knowledge and techniques on roads and road transportation September 2014 World Road Association (PIARC) Non-political, not-for-profit organisation established in 1909. Holds Consultative Status

Plus en détail

La Qualité Par Etapes. Méthodes et solutions pour PME & TPE. Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012. Claude GIRARD Délégué Régional

La Qualité Par Etapes. Méthodes et solutions pour PME & TPE. Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012. Claude GIRARD Délégué Régional Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012 Claude GIRARD Délégué Régional T 02 99 14 67 71 claude.girard@afnor.org www.afnor.org La Qualité Par Etapes Méthodes et solutions pour PME & TPE DDR-CGI-2012-04-26

Plus en détail

interagir apprendre communiquer attirer

interagir apprendre communiquer attirer interagir apprendre communiquer attirer Un robot humanoïde interactif entièrement programmable conçu pour inspirer, communiquer, interagir et divertir. En un coup d, oe il... RoboThespian est in robot

Plus en détail

Prénom NOM Rue du Lac 11 1000 Lausanne Numéro de portable Adresse Email

Prénom NOM Rue du Lac 11 1000 Lausanne Numéro de portable Adresse Email Prénom NOM Rue du Lac 11 1000 Lausanne Numéro de portable Adresse Email Employé de commerce EXPERIENCES Date ou Durée Employé de commerce Gestion des commandes de clients Réception des téléphones Répondre

Plus en détail

Canon Usage personnel

Canon Usage personnel Canon Usage personnel Grand public Appareils photo Imprimantes Caméscopes Autres produits Enregistrez votre produit Apprendre irista Venez, regardez Usage professionnel Pour les entreprises Mon entreprise

Plus en détail

Station Bluetooth BH01i/u

Station Bluetooth BH01i/u Station Bluetooth BH01i/u Manuel Utilisateur Bienvenue Nous vous remercions d avoir acheté notre nouvelle Station Bluetooth epure Mobile Swissvoice (BH01), une station de charge élégante pour téléphones

Plus en détail

de travail enrichissante

de travail enrichissante Dow Corning et Vous Belgium Une expérience de travail enrichissante Une entreprise qui vous écoute, dans laquelle votre avis compte et dans laquelle vous jouez un rôle important Une entreprise qui prend

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

M&G Global Macro Bond Fund. Anthony Doyle Directeur des investissements

M&G Global Macro Bond Fund. Anthony Doyle Directeur des investissements M&G Global Macro Bond Fund Anthony Doyle Directeur des investissements 1 Caractéristiques du Fonds M&G Global Macro Bond Fund Gérant : Gérant adjoint : Jim Leaviss Mike Riddell Date de lancement : Octobre

Plus en détail

CONNEXION SIP PUBLIQUE - INTEROPERABILITE ET

CONNEXION SIP PUBLIQUE - INTEROPERABILITE ET Bulletin Technique Alcatel-Lucent OmniPCX Office Toutes Releases CONNEXION SIP PUBLIQUE - INTEROPERABILITE ET PROCEDURE DU SUPPORT TECHNIQUE Ce document décrit le périmètre du support Alcatel-Lucent pour

Plus en détail

Oscilloscopes numériques à mémoire- Série Education Documentation technique : Série TBS1000B-EDU

Oscilloscopes numériques à mémoire- Série Education Documentation technique : Série TBS1000B-EDU Oscilloscopes numériques à mémoire- Série Education Documentation technique : Série TBS1000B-EDU www.tektronix.com 1 L oscilloscope numérique de la série TBS1000B-EDU est spécialement conçu pour répondre

Plus en détail

19 February/février 2009 COMMUNIQUE PR/CP(2009)009

19 February/février 2009 COMMUNIQUE PR/CP(2009)009 19 February/février 2009 COMMUNIQUE PR/CP(2009)009 Financial and Economic Data Relating to NATO Defence Données économiques et financières concernant la défense de l'otan News and information is routinely

Plus en détail

SMBG-EDUNIVERSAL Dossier de presse

SMBG-EDUNIVERSAL Dossier de presse SMBG-EDUNIVERSAL Dossier de presse Classement SMBG 2012-2013 des Meilleurs Licences, Bachelors et Grandes Ecoles Post-Bac / Post-Prépa Contact : Marie-Anne BINET Responsable des classements SMBG-EDUNIVERSAL

Plus en détail

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept.

Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable. Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. Dispositifs incitatifs pour la production d électricité renouvelable Philippe MENANTEAU Univ. de Grenoble / CNRS Strasbourg 18-19 sept. 2007 Sommaire Objectifs et justification des politiques de soutien

Plus en détail

Avec le traitement Swissvax votre carrosserie a droit au meilleur lavage grâce à notre shampooing à base de noix de coco et au ph neutre.

Avec le traitement Swissvax votre carrosserie a droit au meilleur lavage grâce à notre shampooing à base de noix de coco et au ph neutre. CARE FOR YOUR DREAMS* nos prestations avignon *ainsi on soigne des rêves SWISSVAX EXPRESS Pour l'entretien de votre véhicule Avec le traitement Swissvax votre carrosserie a droit au meilleur lavage grâce

Plus en détail

Mesure du climat social

Mesure du climat social Mesure du climat social Audit social, baromètres, enquêtes, diagnostic et prévention des risques PEOPLE BASE CONSEIL Qu est-ce que «la mesure du climat social»? Mesurer ou auditer le climat social, revient

Plus en détail

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond www.cnaop.gouv.fr Tableau de bord 1 janv. 211-31 déc. 211 Comparaison avec : 1 janv. 21-31 déc. 21 Précédente : Visites Visites 2 2 1 1 3 janv. 5 févr. 1 mars 12 avr. 15 mai 17 juin 2 juil. 22 août 24

Plus en détail

lloyd s L assurance d être assuré

lloyd s L assurance d être assuré lloyd s L assurance d être assuré Pourquoi confier vos risques au Lloyd s lloyds.com/history SOMMAIRE Le Lloyd s, premier marché mondial d assurance et de réassurance 1 Présence internationale 2 Evolution

Plus en détail

Nous parlons de notre publicité

Nous parlons de notre publicité Nous parlons de notre publicité Sommaire Tendances 20 minutes.ch Application iphone Votre publicité Espaces classiques Offre régionale Brand Days Mobile Radio Crossmedia Showcase crossmédia Contact Tendances

Plus en détail

Quel SIG pour l Agence Ferroviaire Européenne? Paris, 3 juin 2010 Gilles Gardiol Unité Évaluation Économique

Quel SIG pour l Agence Ferroviaire Européenne? Paris, 3 juin 2010 Gilles Gardiol Unité Évaluation Économique Quel SIG pour l Agence Ferroviaire Européenne? Gilles Gardiol Unité Évaluation Économique 1 AGENCE(S), MODE D EMPLOI European Railway Agency - Agence Ferroviaire Européenne 2 Agences de l UE UNION EUROPÉENNE

Plus en détail

FILE NAME : Ch_XI_B_15 VOLUME : VOL-1 CHAPTER : Chapter XI. Transport and Communications B. Road Traffic

FILE NAME : Ch_XI_B_15 VOLUME : VOL-1 CHAPTER : Chapter XI. Transport and Communications B. Road Traffic DOCUMENT INFORMATION FILE NAME : Ch_XI_B_15 VOLUME : VOL-1 CHAPTER : Chapter XI. Transport and Communications B. Road Traffic TITLE : 15. European Agreement on Road Markings. Geneva, 13 December 1957 ACCORD

Plus en détail

Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit?

Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit? Co-CAC, rotation : quel avenir pour l audit? www.blog-audit.com Réforme de l audit : débat avec la communauté financière et les cabinets européens 23 mai 2012 Introduction Eric Seyvos Président Option

Plus en détail

Travaux du CMI : économie de la connaissance et politiques d innovation dans les pays arabes. Cas tunisien

Travaux du CMI : économie de la connaissance et politiques d innovation dans les pays arabes. Cas tunisien Travaux du CMI : économie de la connaissance et politiques d innovation dans les pays arabes. Cas tunisien Latifa Belarbi, consultante, Banque mondiale, CMI Marseille Conférence Finale ETC Tunis, 19 Février

Plus en détail

DOSSIER DE MEDIOS AVANCE. PROINSO cierra 2011 con el suministro de 303 MW de en todo el mundo, exportando un 88%

DOSSIER DE MEDIOS AVANCE. PROINSO cierra 2011 con el suministro de 303 MW de en todo el mundo, exportando un 88% DOSSIER DE MEDIOS AVANCE PROINSO cierra 2011 con el suministro de 303 MW de en todo el mundo, exportando un 88% 23 de enero de 2012 1 PROINSO clôture 2011 avec la distribution de 303 MW partout dans le

Plus en détail

SMBG Dossier de presse

SMBG Dossier de presse SMBG Dossier de presse Classement SMBG 2012 des Meilleurs Masters, MS, MBA et formations spécialisées Bac +5 / Bac +6 Contact : Marie-Anne BINET Directrice de la communication marie-anne.binet@smbg.fr

Plus en détail

Faites de votre expérience candidat un levier stratégique pour votre marque recruteur

Faites de votre expérience candidat un levier stratégique pour votre marque recruteur Vos candidats apprécient-ils réellement votre processus de recrutement? Faites de votre expérience candidat un levier stratégique pour votre marque recruteur => découvrez nos différentes formules + de

Plus en détail

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels Yann-Gaël Guéhéneuc Professeur adjoint guehene@iro.umontreal.ca, local 2345 Département d informatique et de recherche

Plus en détail

ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/

ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/ ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/ infrastructure.eu/ 1 Quantifier les flux régionaux Un réseau de 100 stations Pérenne, haute précision, homogène, opérationnelle

Plus en détail

en route vers des réseaux intelligents

en route vers des réseaux intelligents en route vers des réseaux intelligents à l'exemple de la mobilité électrique Dernier enregistrement effectué le 14/10/2013 2 Energie Passé Géneration d énergie traditionelle (coke, gaz, nucléaire) Chaine

Plus en détail

Espagne Opportunités d affaires pour les entreprises françaises

Espagne Opportunités d affaires pour les entreprises françaises Espagne Opportunités d affaires pour les entreprises françaises M. Javier Sanz PDG Paris, le 30 novembre 2009 5 1. Stabilité et potentiel de croissance Stabilité macro-économique et ouverture du commerce

Plus en détail