Stratégie régionale d innovation pour une spécialisation intelligente (SRI-SI)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégie régionale d innovation pour une spécialisation intelligente (SRI-SI)"

Transcription

1 Stratégie régionale d innovation pour une spécialisation intelligente (SRI-SI) Séminaires sur les thématiques de spécialisation intelligente : TSI Applications et contenus numériques n 2 1

2 Ordre du jour Accueil et tour de table (10 minutes) La démarche SRI-SI (15 minutes) Rappel sur la démarche et l architecture de la SRI SI en Rhône-Alpes Retour sur le séminaire n 1 Analyses selon la grille des 7 C (1h) Travail de synthèse et recommandations pour Rhône- Alpes (1h30) Ajustements de la grille d analyse (30 minutes par groupe de travail) Restitution (15 minutes par groupe) Conclusions et prochaines étapes de travail (5 minutes) 2

3 Objectifs de la réunion TSI Partager avec les acteurs régionaux les enjeux de la SRI SI de Rhône-Alpes (découverte entrepreneuriale) Contribuer à la définition d une vision collective régionale sur les thématiques de spécialisation intelligente Positionner les TSI au niveau européen, en identifiant les principaux territoires concurrents partenaires Objectiver et prioriser les propositions de TSI sur la base de la grille des 7C 3

4 Fertilisation croisée Thématiques de la SRI SI Défis sociétaux Défis sociétaux H2020 : Technologies clefs génériques Photonique Nanotechnologies Manufacturing Micro & Nano Matériaux avancés Biotechnologies électronique 1) La santé, l évolution démographique et le bienêtre 2) La sécurité alimentaire, l agriculture durable, et la bioéconomie 3) Les énergies sûres, propres et efficaces 4) les transports intelligents, verts et intégrés 5) La lutte contre le changement climatique, l utilisation efficace des ressources 6) Les sociétés inclusives, novatrices et sûres Domaines d excellence RA Domaines d excellence régionaux issus du diagnostic régional et des FDRS pôles & clusters : 1) Santé et nutrition 2) Contenus et applications numériques 3) Energies 4) Mobilité 5) Environnement 6) Sport, loisirs et tourisme Relais de croissance (TSI) Relais de croissance RA définis via les séminaires TSI et l analyse des 7C : Etre CIBLEE et articulé avec les clusters,avoir une taille CRITIQUE, Développer un avantage COMPARATIF, Avoir des perspectives de CROISSANCE, Etre en phase pré-commerciale Faire CONVERGER les moyens sur les entreprises Faire des CHOIX, Cadre européen Horizon 2020 SRI et politique sectorielle SI et PO FEDER CADRES DE FINANCEMENT 4

5 Horizon 2020 et la SRI SI Technologies clefs génériques Défis sociétaux Horizon 2020 Photonique Nanotechnologies Manufacturing Micro & Nano Matériaux avancés Biotechnologies électronique 1) La santé, l évolution démographique et le bien-être 2) La sécurité alimentaire, l agriculture durable, et la bio-économie 3) Energies sûres, propres et efficaces 4) Transports intelligents, verts et intégrés 5) Lutte contre le changement climatique, l utilisation efficace des ressources 6) Sociétés inclusives, novatrices et sûres Technologies Marchés applicatifs Santé & nutrition Énergies Mobilité Environnement Contenus & applications numériques Sport, Loisirs & Tourisme Micro Nano électronique & photonique Matériaux avancés & nanomatériaux Procédés avancés et traitement de surfaces Numérique Biotechs rouges et blanches 5

6 Croisement axes horizontaux et spécialisation verticale Approches transversales de l innovation Politique sectorielle Innovation par les usages et territoire d expérimentation Innovation sociale Innovation technologique & transfert Entreprenariat et innovation Croissance des PME & ETI Soutien à la transition écologique de l économie TSI Outils d appui à l innovation Ingénierie financière Achat public innovant Appui au montage de projets européens 6

7 Indicateurs de sélection des TSI Critères de la SI Etre CIBLEE Avoir une taille CRITIQUE Avoir des perspectives de CROISSANCE Développer un avantage COMPARATIF Faire CONVERGER les moyens Etre en phase PRE- COMMERCIALE Faire des CHOIX Indicateurs associés pour la sélection des TSI La TSI s appuie sur un écosystème régional structuré, tels que les pôles de compétitivité et les clusters RA. Elle renvoie à des croisements entre technologies et marchés, des applications, des usages ou des processus bien identifiés, en tirant profit dans la mesure du possible de la fertilisation croisée. La TSI repose sur un tissu scientifique et industriel significatif en termes de ressources humaines et de moyens de R&D, La TSI est positionnée sur un marché en décollage, caractérisé par un fort taux de croissance et des perspectives régionales de créations d emplois La TSI dispose d avantages compétitifs reconnus à l échelle internationale, ainsi que d atouts pour bâtir une excellence scientifique et un leadership industriel La TSI contribue à la concentration des moyens sur les acteurs économiques, afin d accélérer la mise sur le marché des innovations La TSI couvre des technologies encore en déploiement sur une filière mature ou elle se développe progressivement, de premiers démonstrateurs jusqu aux premières applications commerciales à horizon 2020 La TSI est en adéquation avec le capital image du territoire et permet de se différencier à l échelle européenne 7

8 Le schéma ci-contre présente le premier travail de réflexion des participants lors du 1 er séminaire TSI Numérique, construit sur la base de l analyse de premières données de cadrage (Algoé et TKM), et les propositions des participants. Retour sur le séminaire n 1 Légende: Applications identifiées et traitées dans d autres séminaires TSI Axe de développement lié à la robotique de service Briques technos et besoins industriels Applications et secteurs intégrateurs Santé 2 Internet des Internet objets mobile Technologies Cloud/ big data / 1 data management Objets bienveillants Capteurs, traitement du signal, actuateurs Traitement de données Interfaces haptiques Logiciels embarqués IHM Cognition Robotique de service Assistance à la personne Imagerie 3D Modèles économiques / exploitation de données et contenus Dispositifs médicaux augmentés Systèmes de contrôle en milieu ouvert Archivage, stockage, contenus partagés (e-santé) Calculs intensifs Hexa scale NB : Les thématiques qui ressortent seront confrontées avec celles issues des autres séminaires TSI. Le séminaire Numérique n 2 focalisera sur les thématiques non encore abordées et dont les potentiels de développement en Rhône-Alpes semblent réels. La microélectronique sera traitée à part. Environnement Mobilité Manufacturing Services domestiques Tourisme / loisirs 3 Industries créatives numériques E - Education Habitat intelligent Véhicule autonome Domotique intelligente, maison bienveillante Drone Systèmes et interfaces apprenantes E-learning, Apps éducatives Gamification, jeux sérieux Storytelling Métrologie, qualité de l air, de l eau Maîtrise énergétique, efficacité énergétique du Bâtiment Smart city (plateforme de données / apps mobilles) M2M Télésurveillance Espaces immersifs & réalité augmentée Livres numériques, plateformes de diffusion enrichies Fab lab 3D printing 4 Smart manufacturing Plug&Play Factory Cartographie communautaire Archivage, stockage, contenus partagés (bibliothèque, musées ) Gestion des risques Traçabilité de l information Smart manufacturing (PME) MOOC, DOOC, COOC 8

9 Contenus numériques Edition de logiciels Serious games Robotique Numérique en Rhône-Alpes emplois dans le secteur du numérique en Rhône-Alpes en 2008 Des expertises et technologies complémentaires en région au service de marchés et d applications très larges 2é région française pour les TIC 2 e région française Logiciel et services Parmi les 3 régions identifiée par le plan national France robot initiative pour faire émerger la filière robotique en France Mécatronique Optique et vision industrielle Procédés intelligents Data center Smart manufacturing Design et usages Networking Téléservices Microélectronique Logiciels / Systèmes embarqués Objets communicants Robotique Source: -formalisation Algoé consultants. 9

10 Numérique en Rhône-Alpes Rhône-Alpes figure parmi les régions leaders pour développer les futures applications numériques en France MILYON PERSYVAL-Lab LabEx 21 M Equipex 29 M KINOVIS FIT ROBOTEX Informatique / maths. Calcul intensif Modélisation CMOS, matériaux avancés IRT Nanoélec 160 M IHM Robotique Internet des objets Architecture SoC Photonique sur silicium Capture analyse des formes en mouvement Source: Algoé consultants. Produits nomades Marchés adressés Cloud computing Data centers Santé Energie / Env. Mobilité / transports 10

11 Ordre du jour Accueil et tour de table (10 minutes) La démarche SRI-SI (15 minutes) Rappel sur la démarche et l architecture de la SRI SI en Rhône-Alpes Retour sur le séminaire n 1 Analyses selon la grille des 7 C (1h) Travail de synthèse et recommandations pour Rhône- Alpes (1h30) Ajustements de la grille d analyse (30 minutes par groupe de travail) Restitution (15 minutes par groupe) Conclusions et prochaines étapes de travail (5 minutes) 11

12 Cloud technology, big data et management avancé des données Technologies Cloud / big data / data management Systèmes de contrôle en milieu ouvert Cloud de gestion de contenus Calculs intensifs HexaScale Modèles économiques / exploitation de données et contenus 12

13 Eléments de définition A l issue du séminaire TSI «Contenus et applications numériques» n 1, un axe de développement porte sur les technologies cloud, la big data et le management avancé des données. 4 applications cibles ont été mises en exergue par les participants : La Big Data Le «Cloud»: Stockage et gestion de contenus à distance Systèmes de calculs intensifs Les systèmes de contrôle en milieux ouverts. Les éléments de cadrage de données marché au regard de la grille d analyse des 7C ont pu être réalisés sur les mots clés suivants : Cloud computing Big data 13

14 Eléments de définition La Big Data La Big Data couvre la problématique de traitement de données en quantités massives par des technologies nouvelles (NoSQL, MapReduce, Hadoop, etc.) pour des applications nouvelles et sur des données de nature nouvelle (données des réseaux sociaux par exemple). La DataViz concerne les techniques et méthodes de visualisation des données pour en comprendre le sens et en faire ressortir les faits saillants. Le mouvement Open Data consiste en la mise à disposition des données publiques (produites et maintenues par les organismes publics) pour accès et ré-utilisation par les citoyens et les entreprises. 14

15 Cloud Computing Eléments de définition L expression «Cloud Computing» devient populaire en 2007, la définition fait référence à l informatique à la demande: les applications, la capacité de calcul et de stockage sont disponibles sur Internet. Un Cloud est un espace virtuel, il contient des données qui sont fragmentées. Les fragments de données d un Cloud sont toujours dupliqués et répartis (ou distribués) dans cet espace virtuel, lequel peut être sur un ou plusieurs supports physiques. Un Cloud possède une «fonction de restitution» permettant de reconstituer les données. Cette fonction peut être intégrée à la gestion du Cloud ou déportée sur l application qui fournit le service. Source: Fondamentaux du Cloud Computing Mars 2013, CIGREF 15

16 Analyse selon les 7 C Spécialisé Orientation marché Effet de levier Thématique CIBLEE Taille CRITIQUE Perspectives de CROISSANCE CONVERGENCE des moyens et financements sur les entreprises Avantage COMPARATIF Etre en phase PRE- COMMERCIALE Faire des CHOIX 16

17 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Thématique CIBLEE Cloud computing & Big Data Une thématique ciblée par la Commission Européenne à travers le domaine cible «Digital security» En septembre 2012, la Commission Européenne a adopté une stratégie pour «Libérer le Potentiel du Cloud Computing en Europe». Cette stratégie vise à créer 2.5 millions de nouveaux emplois en Europe, et une augmentation annuelle de 160 milliards d du PIB de l UE (+1% de croissance) d ici Dans la programmation R&D du Pôle MINALOGIC avec le cluster EDIT et un IRT Nanoélec sur la thématique Source extrait feuille de route 3.0 du pôle MINALOGIC 17

18 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Cloud computing & Big Data Taille CRITIQUE 18

19 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Cloud computing & Big Data Taille CRITIQUE Source TKM Période

20 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Calculs intensifs Taille CRITIQUE 2 nouveaux supercalculateurs seront accessibles aux chercheurs français: Turing et Ada, acquises par le GENCI (Grand équipement national de calcul intensif). Source: reel.nouvelobs.com/mond e/ fap7173/sup ercalculateurs-la-francese-dote-de-deuxnouvelles-machines-adaet-turing.html Dans le Top 500 des supercalculateurs mondiaux, classement actualisé chaque année en juin et novembre, Curie est la première machine française située à la 11 e place, avec une puissance de 1,36 petaflops. Le numéro un mondial est le Sequoia américain, qui atteint une puissance de calcul de 17,5 petaflops. 3 ténors du calcul haute performance (HPC en anglais) : IBM, HP et DELL : 74% du marché en

21 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Avantage COMPARATIF 21

22 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Cloud Computing Initiative Cloud Computing en Rhône-Alpes : Avantage COMPARATIF Source TKM 22

23 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Big data Avantage COMPARATIF Les principaux acteurs de la big data sont américains : MongoDB, Cassandra, Caché (Intersystems) Microsoft, IBM, Oracle Google, Amazon, Yahoo!, Vmware Sinequa, la seule référence française dans le top salariés, 10 millions de dollars de CA (2011) Source TKM 23

24 Orientation marché Perspectives de CROISSANCE Source McKinsey Global Institute analysis Critères pour identifier les TSI Cloud computing & Big Data Le plus fort potentiel de croissance des technologies cloud provient de la montée en puissance des services et applications pour des clients «internet». La population mondiale «internet» est prévue d augmenter de 2.5 milliards actuellement, à plus de 5 milliards à horizon 2025, grâce notamment à la prolifération des smartphones. Non seulement, il y aura plus d utilisateurs d internet, mais également des utilisateurs de services déportés, du stockage de données et d applications. La demande de services cloud continue de progresser également côté entreprise. Non seulement ces services permettent d abaisser les coûts des postes informatiques dans les entreprises, mais ils permettent aussi le développement de nouvelles applications et d ajouter des services ainsi que d augmenter les capacités de calculs d entreprises plutôt que d utiliser en interne. Les PMEs en particulier bénéficient des technologies cloud en leur permettant notamment de contourner des investissements lourds et rapidement obsolètes dans les infrastructures informatiques Selon l index Global CloudCiso, le trafic cloud augmenterait d un facteur 6 dans les 5 prochaines années

25 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Marché du Cloud computing Perspectives de CROISSANCE 25

26 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Marché du Cloud computing : EUROPE Perspectives de CROISSANCE 26

27 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Perspectives de CROISSANCE Marché du Cloud computing : FRANCE Fort d une croissance de 46% en 2012, le marché du cloud computing (incluant le cloud public, cloud privé ainsi que les services associés) en France représente désormais 2 milliards d euros. «Un segment qui dépasse en poids des marchés de référence tels que celui de l externalisation applicative, le marché du conseil en informatique ou le marché des postes de travail pour les entreprises» selon IDC. Dépenses informatiques des entreprises françaises : 3% 12% Source 27

28 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Marché du BIG DATA Perspectives de CROISSANCE Source s/article/2012/12/26/vertigin eux-big-data html Un marché de 24 milliards de dollars en 2016 Croissance annuelle attendue entre 2012 et 2016 : 31.7% Source IDC 118 milliards de mails envoyés à travers le monde 2.45 milliards de contenus différents postés sur Facebook milliards octets de données transférées par l opérateur de télécommunication PAR américain AT & T JOUR A l aube de 2020, 10.4 zettaoctets seront déversés tous les mois sur Internet. 28

29 Orientation marché Perspectives de CROISSANCE Source /le-calcul-intensif-ignore-lacrise.n Critères pour identifier les TSI Depuis 15 ans, le marché mondial affiche une croissance annuelle de 7% en moyenne, d ici à milliards de dollars dans le monde en 2012 Marché du CALCUL INTENSIF 500 millions d euros au total en France en 2012 En France, le marché serait plus dynamique avec une croissance à 2 chiffres d après le cabinet Pierre Audoin Consultants (PAC) La demande est constante côté secteur public (recherche académique, prévisions météo, besoins gouvernementaux) qui représente 70% du marché et continue de tirer la demande. Dans de nombreux secteurs (aéronautique, automobile, énergie, nucléaire, pharmacie, microélectronique, finance ), le HPC s impose comme un outil d innovation et de compétitivité (simulation numérique). Autre marché porteur du HPC : le Big data «La France fait partie du club des 5 pays qui investissent le plus dans ce domaine, aux côtés des Etats-Unis, du Japon, de la Chine et de l Allemagne» source : PAC La Commission européenne prévoit de doubler ses investissements à 1.2 milliards d euros par an, dès

30 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Perspectives de CROISSANCE Source /le-calcul-intensif-ignore-lacrise.n Marché du CALCUL INTENSIF Un potentiel de développement pour les PME-PMI avec une technologie qui devient de plus en plus abordable «En 5 ans, le coût d usage, qui inclut l investissement et les frais d exploitation, a été divisé par 20» estime Laurent Grandguillot, le directeur de l activité HPC chez HP France. En revanche, la problématique de son utilisation n est pas encore résolue, il n est pas évident que les entreprises passent par exemple leurs besoins de calculs dans le cloud, notamment pour les besoins ponctuels de débordement. En général, les entreprises qui utilisent ce service sont déjà équipées de moyens de calculs intensifs. En France, Bull propose depuis 2010 un service de simulation à la demande, en partenariat avec les éditeurs Scilab, Bakery, ESI Group et CD-Adapco. Il s adresse aux grandes entreprises déjà équipées mais qui ont des besoins additionnels de simulation lors des pics d activité, aux PME-PMI qui ne souhaitent pas investir dans des moyens en propre, et aux studios de création vidéo. Alban Schmutz, vice-président d OVH, est convaincu que le cloud représentera 30 à 40% du marché du HPC dans 10 ans. 30

31 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Cloud computing & Big Data Etre en phase PRE- COMMERCIALE La taille des marchés annoncée pour le cloud et le big data est colossale. Les concepts sont récents, mais les 2 marchés s appuient sur des technologies préexistantes SaaS. Le calcul intensif correspond à une niche en fort développement, tiré à la fois par les enjeux de ruptures technologiques (besoins de simulation numérique) mais aussi la big data (besoins d exploitation du déluge de données numériques). Ce marché qui n est pourtant pas récent est considéré en émergence avec un potentiel de développement important pour les entreprises, avec une technologie a priori de plus en plus abordable. Concernant la Big data, le retour sur investissement reste encore difficile à identifier par les entreprises. Le mouvement qui se dessine autour de l open data ouvre la voie au développement de nouveaux modèles économiques et on notera de projets d envergure qui se mettent en place en Rhône-Alpes sur l open data et les expérimentations dans les domaines de la mobilité et de l énergie notamment (cf. OptimodLyon, GreenLys ). 31

32 Critères pour identifier les TSI Effet de levier Cloud computing & Big data CONVERGENCE des moyens et financements Source CE 32

33 Critères pour identifier les TSI Effet de levier CONVERGENCE des moyens et financements Le Cloud Cloud computing & Big data Un Cloud académique national, capable d héberger de très grands volumes de données et de fournir des services dédiés à la recherche sera mis en œuvre. Il s appuiera, entre autre, sur les structures existantes en développant une forte interopérabilité. Le réseau RENATER sera renforcé pour faciliter l accès aux nouveaux services du cloud à tous les établissements. L accès à la puissance de calcul Le GENCI est l opérateur de référence du calcul intensif en France. Il participe à la nécessaire dynamique européenne par son implication dans PRACE (Partnership for advanced computing in Europe), le programme européen fondé sur une coopération renforcée avec l Allemagne. L UE double ses investissements dans le domaine; Au-delà des investissements matériels, un programme de R&D permettant de simplifier l accès des industriels et des scientifiques aux supercalculateurs, engagé avec Oséo, INRIA et les laboratoires publics sera amplifié. Source CE 33

34 Effet de levier CONVERGENCE des moyens et financements Source: Source: CODE/TPL PROJET/PAR TPL IDENTIFANT/908/15-annuaireinnovations-technologiquesnanotechnologie-systemeembarque.htm#. Critères pour identifier les TSI En Rhône-Alpes : Calculs intensifs La recherche de poids exige des moyens de calcul de plus en plus performants. Le projet CIRA (Calcul Intensif en Rhône-Alpes) fédère plusieurs équipements en région et vise également une interface naturelle avec les centres de calculs nationaux : GENCI, Institut des GRILLES, IN2P3 FLMSN (UCBL) Fédération Lyonnaise de Modélisation et Sciences Numériques CIMENT (UJF) Calcul Intensif / Modélisation / Expérimentation Numérique et Technologique MUST (Univ. Savoie) Mésocentre de calcul et de stockage ouvert Inauguration du supercalculateur ENER 110 sur le site de Lyon IFP EN, co-financements FEDER, Région et IFP EN à hauteur de 4,55 M Puissance 110 Tflops Destiné à un usage collaboratif dans le domaine Environnement (combustion moteur, catalyse, stockage géologique du CO2, etc.) CILOE Calcul Intensif pour les Logiciels de CAO Electronique, projet FUI, budget 6.3 M sur 3 ans, associant Bull, CEA, CS-SI, Cyberio, EdXact, Grenoble INP, Infiniscale, INRIA, ProbaYes, UJF et Grenoble 1 Equipex coordonné par GENCI, associant UCBL et UJF, budget 10.5 M sur 10 ans. 34

35 Critères pour identifier les TSI Effet de levier Cloud computing & Big data CONVERGENCE des moyens et financements Identification des principaux projets d investissements du domaine sur le territoire de Rhône-Alpes : Nb et montants des projets FUI, ADEME financés par les pôles Projets FSN PFMI du domaine Démonstrateurs industriels Analyse des PCRD et collaborations européennes Nouvelles implantations industrielles sur le territoire Etc. 35

36 Synthèse Critères des TSI 7 C Etre CIBLEE Avoir une taille CRITIQUE Développer un avantage COMPARATIF Avoir des perspectives de CROISSANCE Etre en phase PRE- COMMERCIALE Faire CONVERGER les moyens Faire des CHOIX Cloud computing et Big data Critères pour identifier les TSI Feuilles de route 3.0 du pôle MINALOGIC et collaborations avec EDIT concernant le cloud & big data. IRT Nanoélec positionné sur des programmes R&D visant les marchés du cloud computing (serveurs et data centers). Une forte capacité de R&D : INRIA, CEA, et laboratoires des universités de Lyon et Grenoble, valorisée dans le cadre des investissements d avenir (IRT, labex et equipex) emplois liés au secteur numérique en Rhône-Alpes, plusieurs clusters : EDIT, Numélink, GRILOG et le pôle de compétitivité Minalogic 12 e région européenne en production scientifique et technique (publications + brevets) Rhône-Alpes faiblement visible sur ces sujets en comparaison d autres régions (Ile-de-France, Bretagne ) Un retard français dans le domaine en comparaison de l Allemagne, Angleterre, Espagne et Italie. Une visibilité européenne de la France dans le calcul intensif et des investissements croissants de la région Rhône-Alpes dans le domaine. Les potentiels marchés de ces activités sont colossaux à l échelle mondiale, corrélés aux estimations de progression de l accès Internet. Des taux de croissance à considérer avec précaution néanmoins avec beaucoup d effet marketing associé. La France a une position minoritaire sur les deux activités. Les taux de croissance annoncés pour le calcul intensif sont à double chiffre. Les compétences logicielles sont maîtrisées en Rhône-Alpes et devraient permettre d accélérer l accès des PME-PMI au cloud et big data. Les retours sur investissement du big data ne sont toutefois pas bien appréhendées aujourd hui. La baisse du coût d usage du HPC et le développement du cloud sont des indicateurs favorables pour la généralisation du calcul intensif pour les PME-PMI à horizon Des moyens importants en France (cf. investissements d avenir, et FSN) et au plan européen fléchés sur le Cloud et en particulier le calcul intensif. Plusieurs projets d envergure HPC en Rhône-Alpes : GENCI CILOE, ENER 100, CIRA Des projets d expérimentations grande échelle pour tester, arbitrer des solutions avec les utilisateurs (cf. GreenLys / smart grids, OptimodLyon / multimodalité temps réel, etc.) La différenciation se jouera sur la capacité d absorption du tissu d entreprises de Rhône-Alpes sur des services innovants (ex : calculs intensifs en mode Cloud) en lien avec les autres TSI identifiées dans le domaine de la santé, de l énergie, de l industrie du contenu 36

37 Smart manufacturing Smart manufacturing M2M Smart manufacturing pour les PME 3D printing Fab labs Plug&play Factory

38 Eléments de définition A l issue du séminaire TSI «Contenus et applications numériques» n 1, le parti pris est de valoriser une approche smart manufacturing adaptée au tissu industriel régional. Les applications marchés qui sont fortement ressorties concernent : Le machine to machine, qui permet la communication et l interaction entre différents types de machines et de systèmes ; Le 3D printing et les fab labs qui permettent aux industriels aussi bien de mener des expérimentations nouvelles que de travailler sur des marchés de niche. Le développement vers le grand public de ces technos représente un réservoir de croissance important de ces technologies ; Le smart manufacturing au sens large permet d envisager des recompositions des modèles industriels aussi bien au niveau des processus, des chaînes de production de la logistique, qu au niveau des usines plus performantes, plus adaptables, voire reconfigurables dans certains cas. Les éléments de cadrage de données marché au regard de la grille d analyse des 7C ont pu être réalisés sur les mots clés suivants : Smart manufacturing 3D printing M2M 38

39 Eléments de définition Smart manufacturing Le smart manufacturing est un système de gestion personnalisé, temps réel, construit à partir de données, applications, systèmes de modélisation et de simulation disponibles dans la plateforme SM. Le smart manufacturing couvre l information tout au long de la chaîne de production et d approvisionnement de l entreprise. 39

40 Eléments de définition 3D printing Techniques de fabrication additive pour créer des objets par des couches d'impression matériau sur la base de modèles numériques. M2M Utilisation des télécommunications et de l informatique pour permettre des communications entre machines, et ceci sans intervention humaine. Domaine d activité extrêmement large, Exemples M2M : stationnement sur voiries en temps réel, liens véhicule-infrastructure de transport, habitat intelligent, assistance à domicile et soins assistés (télédiagnotic, dispositifs d alerte, robots-nurses, ), surveillance environnementale (régulation automatique des arrosages et des produits chimiques, traçabilité des chaînes alimentaires, etc.) 40

41 Analyse selon les 7C Spécialisé Orientation marché Effet de levier Thématique CIBLEE Taille CRITIQUE Perspectives de CROISSANCE CONVERGENCE des moyens et financements sur les entreprises Avantage COMPARATIF Etre en phase PRE- COMMERCIALE Faire des CHOIX 41

42 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Smart manufacturing Thématique CIBLEE Source TIME magazine Une thématique non ciblée en tant que telle par la Commission européenne. Le smart manufacturing concerne tout autant les processus «intelligents» d optimisation de la chaîne de valeur globale de l entreprise à travers le suivi des données en temps réel, mais le concept va aussi plus loin, et intègre également des capacités de simulation temps réel qui permet d ajuster le fonctionnement de l usine, jusqu aux technologies de production entièrement reconfigurables et adaptables, ainsi que la coconception (mutualisation d outils / participation de l usager/créateur, permettant d aller plus vite, de l idée au prototype) Plusieurs briques technologiques sont ainsi associées au smart manufacturing : Processeurs embarqués, capteurs, actuateurs, logiciels, cloud, 3D printing, etc. 42

43 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Taille CRITIQUE 43

44 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Smart manufacturing Taille CRITIQUE Source TKM Période

45 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Avantage COMPARATIF 45

46 Critères pour identifier les TSI Orientation marché M2M Perspectives de CROISSANCE Source hhttp://www.grahampeacedesignmail.com/c wr/cwr_m2m_down_singles.pdf 46

47 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Perspectives de CROISSANCE M2M Aujourd'hui, environ 23% des appareils connectés peuvent être classés comme M2M, un chiffre qui passera à 61% en Les plus gros marchés sont les Etats-Unis et la Chine, puis le Japon, l Allemagne et la Russie. Source /files/temp/cebit M2M WhitePaper pdf D'ici 2022 il y aura 18 milliards de connexions M2M dans le monde, contre environ 2 milliards aujourd'hui un taux de croissance annuel de 22%. Le secteur le plus important en 2022 sera le bâtiment intelligent avec 37% de toutes les connexions, dominé par les systèmes connectés de chauffage, ventilation et climatisation (CVC) et les systèmes de sécurité. Le 2 e grand secteur qui représente 32% des connexions, est l'électronique grand public, avec les consoles de jeux, lecteurs de musique, appareils photo et les produits blancs. Des opportunités de développement sont attendues dans le secteur des transports et des services urbains dans les 2 à 3 ans. 47

48 Critères pour identifier les TSI Orientation marché M2M Perspectives de CROISSANCE Le marché M2M en Europe pèse près de 7 milliards d euros de CA, et devrait passer à 10 milliards en Source 4-diverses-etudes-president-un-bel-avenirau-m2m.html 48

49 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Perspectives de CROISSANCE 3D printing Boston-based Luxe research estime le marché de l impression 3D à 777 million$ actuellement avec une tendance horizon 2025 estimée à 8.4 milliards$. Les principaux secteurs concernés par cette croissance sont le médical, l automobile, l aéronautique, qui représenteront 84% du marché. Source 49

50 Critères pour identifier les TSI Orientation marché 3D printing : FRANCE Perspectives de CROISSANCE En France, le marché s est réellement développé en 2009, par le biais de la recherche sur des matériaux plus résistants, plus souples, plus fonctionnels. Clément Moreau, cofondateur de la 1ere entreprise française d impression 3D, Sculpteo «Aujourd hui, on vend plusieurs dizaines de milliers de produits par mois. On a une croissance à 2 chiffres et on investit près d un million d euros par an en R&D, et on produit en France» Un changement de paradigme : «Nous passons du paradigme Schumpeterien d une innovation centrée sur les producteurs à une innovation centrée sur les utilisateurs.» Von Hippel La création de lieux spéciaux de type Fab lab regroupant les machines de prototypage rapide, a pour effet de stimuler l innovation par des hackers (bidouilleurs avertis) Fablab 1 er Fablab (MIT) 90 Fablabs labellisés 120 Fablabs labellisés 50

51 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Smart manufacturing Etre en phase PRE- COMMERCIALE Source Perception des consultants liée à l analyse bibliographique Le smart manufacturing est en décollage dans sa phase «information temps réel tout au long de la chaîne de valeur et M2M», tandis qu il est encore en émergence. dans la phase «outils de production rapide». La France accuse un retard dans le domaine du 3D printing par rapport aux Etats-Unis, Japon, Chine et Allemagne. Ce sont encore majoritairement les universités et les centres techniques qui investissent dans l acquisition de machines pour tester les technologies. -Les Etats-Unis représentent le marché leader en termes d installations machines et de commercialisation des systèmes de fabrication additive : 73% des systèmes vendus en 2004 proviennent des fabricants machines américains avec 3 leaders : Stratasys, 3D Systems et Z Corp.(source : Wholers). -En Europe, les principales avancées technologiques ont lieu en Allemagne, Grande-Bretagne, et en Italie. 51

52 Critères pour identifier les TSI Effet de levier 3D printing CONVERGENCE des moyens et financements La Commission européenne souhaite réindustrialiser l Europe. Elle représente actuellement 16.6% du PIB de l UE. L objectif visé est qu elle représente 20% du PIB en 2020, qui pourra être atteint selon elle grâce à l impression 3D. Source Les universités de Rhône-Alpes se dotent d imprimantes 3D 52

53 Critères pour identifier les TSI Effet de levier CONVERGENCE des moyens et financements Source Algoé 3D printing Les initiatives de Fab Labs sur le territoire rhônalpin sont très récentes. Quatre Fab Labs ont pu être détectés: Fab Lab de la Casemate à Grenoble (Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle) : Créé en 2012, il a d abord servi de «démonstration» pour une exposition temporaire sur les Fab Lab, avant de devenir pérenne. ce Fab lab est ouvert au public et cible spécifiquement le groupe des ans. Depuis sa création 7M personnes sont déjà venues au Fablab à Grenoble. FabLab "Thinging!" à Grenoble : fondé par Orange et Sen.se, ce Fab Lab a pour objectif de permettre l imagination et la conception de services autour de la combinaison de capteurs/récepteurs. La structure est à la fois pilotée par Sen.se, la nouvelle start-up de Rafi Haladjian, pionnier de l Internet et l Orange Labs de Meylan (Grenoble). Thinging! est conçu pour recevoir durant un cycle semestriel, des étudiants du monde entier affinant leur cursus en informatique, électronique, design d'interaction et ergonomie pour monter des projets autour de l'internet des objets. Les étudiants sont hébergés au sein de l'orange Labs de Meylan, et ont accès à des moyens techniques (laboratoires, équipements), ils sont aussi au contact d'équipes de chercheurs et de designers. Fabrique d Objets Libres à Lyon : créé en 2012, est une plate-forme pluridisciplinaire collaborative qui mêle les profils (techniciens, informaticiens, ingénieurs, scientifiques, bricoleurs, créateurs ) et les générations afin de réunir tous types de compétences et la création de tout type d objets. EMLYON à Ecully : fait partie intégrante de la pédagogie du projet du MSc IDEA en design, innovation, entreprenariat et arts. 53

54 Critères pour identifier les TSI Effet de levier Smart manufacturing CONVERGENCE des moyens et financements Identification des principaux projets d investissements du domaine sur le territoire de Rhône-Alpes : Nb et montants des projets FUI, ADEME financés par les pôles Fab labs Démonstrateurs industriels, expérimentations Analyse des PCRD et collaborations européennes Nouvelles implantations industrielles sur le territoire Etc. 54

55 Synthèse Critères des TSI 7 C Etre CIBLEE Avoir une taille CRITIQUE Développer un avantage COMPARATIF Avoir des perspectives de CROISSANCE Etre en phase PRE- COMMERCIALE Faire CONVERGER les moyens Faire des CHOIX Critères pour identifier les TSI Smart manufacturing Thématique faiblement ciblée car couvrant plusieurs concepts et associant de nombreuses compétences en Rhône-Alpes (capteurs, actuateurs, logiciels, mécanique, etc.) En revanche, l accent mis par la Commission européenne sur le 3D printing. Des compétences importantes (2 e région en France) sur les activités logiciels et services qui représentent emplois et 1 milliards d euros de CA. 12 e région européenne en production scientifique et technique (publications+brevets) Rhône-Alpes a une taille relative modeste, en comparaison de ses homologues allemands, italiens ou suédois. Le M2M est en décollage. Dominé par les Etats Unis et la Chine. De nombreuses applications sont ciblées par Rhône-Alpes, telles que le bâtiment intelligent, l assistance à la personne, le véhicule intelligent... Le 3D printing est investi par les universités et les centres techniques aujourd hui. L enjeu réside aussi dans son utilisation par le grand public. Les «nouveaux lieux d innovation» comme les fab labs sont limités en France et sur le territoire régional. Le territoire joue un rôle clé pour stimuler ce type d initiatives. L enjeu du smart manufacturing est de déployer des solutions en lien avec les domaines d excellence de la région (santé, énergie, mobilité) et d intensifier l expérience utilisateur. Les enjeux de développement à horizon 2020 portent sur le déploiement des applications cibles M2M liées aux marchés d excellence de Rhône-Alpes : mobilité, santé et énergie/environnement. Il s agit aussi d accélérer le développement des écosystèmes 2.0 en impliquant les utilisateurs en faveur du développement de nouveaux services (interfaces, applications mobiles, etc.) sur les secteurs cibles de Rhône-Alpes. Des investissements convergent sur la microélectronique et les logiciels en RRA, essentiels pour préparer les marchés futurs du M2M. De plus en plus de projets en mode «ouvert» sur le territoire (fablabs, expérimentations..) pour booster les innovations numériques 55

56 Robotique de services Robotique de services Santé Interfaces haptiques (praticien et patients) Environnement Habitat intelligent Société Assistance à la personne (éducation, loisirs, services domestiques ) Mobilité Véhicules autonomes, drones Systèmes et interfaces apprenantes 56

57 Eléments de définition A l issue du séminaire TSI «Contenus et applications numériques» n 1, le parti pris est d articuler la Robotique de services sur 5 types d applications cibles : Les interfaces haptiques avec des applications principalement tournées vers le monde de la santé pour accompagner les praticiens dans l exercice de leurs compétences mais aussi directement les patients souffrant notamment d un handicap (malvoyants, personnes à mobilité réduite ) ; L habitat intelligent avec une robotique intégrée dans le bâti pour mesurer et optimiser les performances énergétiques mais aussi une robotique permettant d améliorer le confort de vie et les usages au sein des logements (information et action à distance ) Les systèmes applicatifs avec des interfaces ad hoc qui ont vocation à s intégrer directement sur les systèmes d exploitation dédiés à la robotique (ROS ) Les drones et véhicules sans pilote pour des opérations au service d usagers (assistance au stationnement, systèmes de secours ) L assistance à la personne au sens large (éducation, loisirs, assistance domestique ) Les éléments de cadrage de données marché au regard de la grille d analyse des 7C ont pu être réalisés sur les mots clés suivants : Robotique de services 57

58 Robotique Eléments de définition Si la robotique est l ensemble des études et techniques de conception et de mise en œuvre de robots, la robotique de service est selon l IFR (Internationale Federation of Robotics) l ensemble des robots éxecutant de manière automatique ou semi automatique des services pour le bénéfice (bien être, entretien..) des personnes et des biens Les progrès dans l intelligence artificielle, combinée avec les capteurs, actuateurs, la vision,les microprocesseurs, et la réalité augmentée, ainsi que les matériaux ou le design sensoriel, sont autant de briques technologiques nécessaires pour le développement de la robotique. On estime à horizon 2025 la possibilité d avoir des robots avancés capables de produire de biens de meilleure qualité et plus fiables, en identifiant et en corrigeant simultanément leur propre erreurs ou celles réalisées par les humains et en adaptant leurs interventions. 58

59 Eléments de définition Robotique Un distinction des marchés que s effectue selon 3 segments distincts mais avec une porosité qui peut-être importante entre les segments selon les types d applications : Le segments des robots industriels Le segment des robots de service Le segment des robots domestiques Source : Thésame 59

60 Analyse selon les 7C Spécialisé Orientation marché Effet de levier Thématique CIBLEE Taille CRITIQUE Perspectives de CROISSANCE CONVERGENCE des moyens et financements sur les entreprises Avantage COMPARATIF Etre en phase PRE- COMMERCIALE Faire des CHOIX 60

61 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Thématique CIBLEE Robotique de services Horizon 2020 > PPP Robotic Au travers du programme R&D Horizon 2020, la Commission européenne a fait le choix de cibler la Robotique sous la forme d un PPP Les enjeux de la filière Robotique en structuration sont ainsi représentés par l intermédiaire d une Association à but non lucratif eurobotic aisbl (fabricants, clusters, laboratoires, universités ) Structure d échange et d influence auprès des instances européennes pour mettre en œuvre les actions et financements les plus adaptés Le 7ème PCRD présente au travers de la thématique TIC 2 axes tournés vers la robotique (axe 2 sur les systèmes cognitifs et axe 7 sur la production incluant la robotique) 61

62 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Robotique de services Taille CRITIQUE Source :TKM 62

63 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Robotique de services Avantage COMPARATIF Source :TKM Période

64 Spécialisé Critères pour identifier les TSI Robotique de services Avantage COMPARATIF Source : Ardi 64

65 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Robotique de services Avantage COMPARATIF Source : Ardi 65

66 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Perspectives de CROISSANCE Un marché du robot de service estimé à 3,6 Milliards de $ Robotique de services Une grande diversité de marchés applicatifs Source : Thésame 66

67 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Bioindustries Perspectives de CROISSANCE Source : McKinsey Global Institute analysis

68 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Robotique de services Perspectives de CROISSANCE Source : Ardi 68

69 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Robotique de services Perspectives de CROISSANCE Source : Ardi 69

70 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Robotique de services Perspectives de CROISSANCE Source:Thésame 70

71 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Etre en phase PRE- COMMERCIALE Robotique de services Une structuration de la filière Rhône-Alpes qui montre des atouts notamment sur les briques d intégration et d accès aux marchés. Source : Ardi RA 71

72 Critères pour identifier les TSI Effet de levier Robotique de services Une convergence d initiatives et de financement qui doivent permettre un effet levier important sur la structuration de la filière et son développement; CONVERGENCE des moyens et financements 72

73 Critères pour identifier les TSI Effet de levier Robotique de services CONVERGENCE des moyens et financements Source : TKM 73

74 Synthèse des Critères 7 C TSI Etre CIBLEE Avoir une taille CRITIQUE Développer un avantage COMPARATIF Avoir des perspectives de CROISSANCE Etre en phase PRE- COMMERCIALE Faire CONVERGER les moyens Faire des CHOIX Robotique de services Critères pour identifier les TSI 2 axes focalisés sur la robotique au sein du 7ème PCRD et mise en place d une association Eurobotic Aisbl Robotique de service en France : - 3 ème marché européen avec 12% de parts de marché - laboratoires de renommée mondiale (CEA, INRIA, INSERM, CNRS) - quelques acteurs clés (Aldebaran, Gostai, Robosoft, Adept ) Rhône-Alpes : émergence possible d une filière robotique - 50 entreprises se positionnées comme offreurs de solutions pour la robotique entreprises (mécanique, électronique et capteur, matériaux intelligents, logiciel et informatique embarquée) pourraient être valorisées sur le marché de la robotique Présence en région Rhône-Alpes d une chaine de valeur qui se structure : De la robotique médicale, de la robotique mobile terrestre et aérienne, de la robotique humanoide, un salon professionnel Innorobo Marché global de 25 milliards en 2015 (dont plus de13 milliards pour la robotique de service) Le robot médical présente la plus forte valeur ajoutée : 1.5 millions $ / unité Marchés en émergence : surveillance, assistance aux personnes en perte d autonomie, relations publiques - Un marché en fort développement : - +10% de croissance moyenne - Des secteurs pas comptabilisés et pourtant de plus en plus robotisés (automobile, maison ) Un marché déjà actif Des applications nouvelles qui sont soutenus par une filière en structuration (usages, accès aux marchés ) «France robots initiatives» soutenu par A. Montebourg 250 entreprises françaises sélectionnées pour recevoir une aide à la robotisation (programme de 33 millions ) Mise en place d un syndicat Synorobo et d un fond Robolution capital (60 Meuros) Un écosystème qui se structure à l échelle régionale sur la Robotique de services avec des opportunités à saisir en matière de Robotique domestique sur des Robots à «fort contenus» 74

75 Industries créatives digitales Industries créatives digitales E-learning, Apps éducatives Gamification, jeux sérieux Storytelling Livres numériques, plateformes de diffusion enrichies Archivage, stockage, contenus partagés (bibliothèque, musées ) Espaces immersifs & réalité augmentée MOOC, DOOC, COOC Cartographie communautaire

76 Eléments de définition A l issue du séminaire TSI Contenus et applications numériques n 1, un 4 e axe d enjeux et de développement a été identifié concernant les industries créatives digitales. Les applications marché qui sont ressorties concernent : L E-education et l e-learning, avec l appui des technologies cloud, de l internet mobile et d architectures technologiques de plus en plus complexes ; Le jeu vidéo, qu il soit en ligne, sérieux ou sous la forme d applications mobiles représente des opportunités de développement importantes sur des marchés en mutation. Les savoir-faire essentiels en matière de technologies immersives, d IHM, de scénarisation et plus globalement de convergence média sont des atouts porteurs à renforcer ; Les e-book et les plateformes de distribution qui intègrent des dimensions services de plus en plus importantes, combinées avec de nouveaux standards de portabilité / interopérabilité; Les environnements immersifs virtuels ou hybrides (scénographies ) qui reposent sur des technologies 3D de captation et de diffusion, mais aussi sur la réalité augmentée ou encore le traitement de l image. Les compétences en Rhône-Alpes qui adressent les marchés du loisir s orientent de plus en plus vers des relais de croissance tels que la santé, l événementiel ou la ville intelligente. Les éléments de cadrage de données marché au regard de la grille d analyse des 7C ont pu être réalisés sur les mots clés suivants : Industries créatives digitales 76

77 Eléments de définition Eléments de définition Les industries créatives regroupent différents secteurs d activités dont les points communs sont l utilisation de technologies innovantes, la création de propriété intellectuelle et l adaptation permanent aux usages pour développer une expérience utilisateur à partir de contenus multimédias notamment culturels Les enjeux contextualisés à l échelle de la Région RA montrent des opportunités d innovation et de développement principalement en lien avec le numérique (les ICT) et les industries de contenus (l expertise relative aux usages étant fortement corrélé à ces dernières). Au-delà des filières à forts enjeux, l objectif des Industries Créatives Digital est aussi de se développer au sein de nouveaux marchés relais de croissance (Santé, mobilité, Culture et événementiel ) 77

78 Analyse selon les 7C Spécialisé Orientation marché Effet de levier Thématique CIBLEE Taille CRITIQUE Perspectives de CROISSANCE CONVERGENCE des moyens et financements sur les entreprises Avantage COMPARATIF Etre en phase PRE- COMMERCIALE Faire des CHOIX 78

79 Critères pour identifier les TSI Spécialisé Industries Créatives digitales Thématique CIBLEE La thématique est ciblée au sein du programme Creative Europe ( ) qui conjugue un volet culture (dont numérisation) et un volet «créativité» plus largement en lien avec l innovation. 3 programmes sont associés au sein de creative europe ( Culture, Média et Média Mundus + un programme tiers en charge de garantir des prêts) Un budget proposé de 1,8 Milliards sur 7 ans soit 37% d augmentation par rapport aux lignes budgétaires existantes sur le sujet actuellement 79

80 Spécialisé Thématique CIBLEE Critères pour identifier les TSI Industries Créatives digitales Une volonté de stimuler les croisements technologies / secteurs des industries créatives sur des segments pré-identifiés (appels à projets IT avec une forte composante IC) Dans la programmation R&D des Pôles de compétitivité et un IEED sur la thématique en Rhône-Alpes 80

81 Spécialisé Critères pour identifier les TSI Industries Créatives digitales Des applications fléchées dans le cadre d AAP à venir : Thématique CIBLEE Des actions qui s articuleront autour : D appels à projets thématisés De financements (European Investment Fund) et de garantie (réseau bancaire européen avec des garanties par la BCE 81

82 Spécialisé Taille CRITIQUE Critères pour identifier les TSI Industries Créatives digitales Une concentration d acteurs régionaux sur les Industries Créatives Digitales qui font de RA la première région française en dehors de Paris IDF: Pôles Métiers Pôles Usages Pôles Techno I-Care Cité du design Cluster Edit LuTB Mobilité Editions de logiciels Serious Games Services à la personne IHM Médias numériques Imaginove Presse / E-Book Musique / Son Service numériques Système intelligents / Embarqués IHM Robotique Nanotechnologie Minalogic Source : Imaginove / Algoé Audiovisuel Cinéma Animation Jeux Vidéo Numélink 82

83 Spécialisé Critères pour identifier les TSI Industries Créatives digitales Taille CRITIQUE Source : TKM 83

84 Spécialisé Critères pour identifier les TSI Industries Créatives digitales Taille CRITIQUE Source : TKM 84

85 Spécialisé Critères pour identifier les TSI Industries Créatives digitales Taille CRITIQUE Source TKM 85

86 Spécialisé Avantage COMPARATIF Critères pour identifier les TSI Industries Créatives digitales Des pôles de compétitivité expérimenté et aux compétences reconnues, avec la possibilité de développer des actions communes (living lab, mutualisation d espaces, de fonctions ) : IMAGINOVE, Minalogic, Cluster Edit, Numélink Source : feuille de route stratégique du pôle de compétitivité IMAGINOVE (version 20 avril 2013) 86

87 Spécialisé Avantage COMPARATIF Critères pour identifier les TSI Industries Créatives digitales Un panorama d acteurs déjà en mode collaboratif pour des projets collaboratif ou des APPP européens : IMAGINOVE, Minalogic, Cluster Edit, Numélink Source : feuille de route stratégique du pôle de compétitivité IMAGINOVE (version 20 avril 2013)

88 Spécialisé Critères pour identifier les TSI Industries Créatives digitales Avantage COMPARATIF Source : feuille de route stratégique du pôle de compétitivité IMAGINOVE (version 20 avril 2013)

89 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Perspectives de CROISSANCE Industries Créatives digitales + 20% de consommation de média de 2004 à 2011 pour les 27 pays de l'ue (25% pour la France) + 25% des revenus issus des produits et services créatifs numériques (abonnements TV, revenus publicitaires, achats en ligne) en 10 ans (+ 34% en France) + 2% de revenus par an sur 10 ans pour le secteur créatif (audiovisuel +4%, jeux vidéos +11%, édition +1%, presse -1,1%, musique -2,9%) 1,2 million d'emplois créatifs européens en 2011 (+3% sur 10 ans) La France, avec + 17% d'emplois en 10 ans crée postes pour un total de emplois en 2011 En 2011, les revenus numériques des 27 pays de l UE représentaient 25% du revenu total du secteur créatif, soit 50 milliards, soit une augmentation de 30 milliards entre 2001 et 2011 (+7 milliards en France) Source : Etude Booz & Company : «Le futur numérique de la France créative» (avril 2013) 89

90 Orientation marché Perspectives de CROISSANCE Source : feuille de route stratégique du pôle de compétitivité IMAGINOVE (version 20 avril 2013) Critères pour identifier les TSI Marché du cinéma/audiovisuel : Industries Créatives digitales croissance mondiale de +4.7% par an d ici 2020 (croissance future essentiellement tirée par les pays émergents) En France, un poids économique important des entreprises audiovisuelles (6.3 Md ) et cinématographiques (7.5 Md ), mais des entreprises leaders du marché qui se sont affaiblies ces dernières années dû au passage au numérique, à une intensification de la concurrence et à une difficulté dans l obtention de financements. Marché de l animation : +10.9% de production de programmes audiovisuels d animation en France en 2011, avec un réel succès à l exportation +7% de taux de fréquentation des films d animation en France en 2011, entre autre grâce aux film 3D qui attirent de nouveaux publics Marché des Serious Games : Croissance mondiale estimée à +30% par an d ici 2015 (essentiellement tirée par le marché américain fortement soutenu par son gouvernement) Un tissu économique français qui comptait fin 2010 : 85 concepteurs, développeurs et éditeurs de Serious Games, principalement situés en Ile de France (30) et en Région Rhône-Alpes (14) 90

91 Critères pour identifier les TSI Orientation marché Perspectives de CROISSANCE Marché du jeu vidéo : Industries Créatives digitales Un marché mondial en croissance devant atteindre 79 Md en 2016 Un grand dynamisme des jeux vidéos sur smartphones et tablettes (+50% entre 2012 et 2015) +17.6% d emploi dans les jeux vidéos entre 2003 et 2010 en France Sources : Etude Booz & Company : «Le futur numérique de la France créative» (avril 2013), feuille de route stratégique du pôle de compétitivité IMAGINOVE (version 20 avril 2013) 91

92 Orientation marché Critères pour identifier les TSI Industries Créatives digitales Etre en phase précommerciale Source : Etude Booz & Company : «Le futur numérique de la France créative» (avril 2013)

93 Critères pour identifier les TSI Effet de levier CONVERGENCE des moyens et financements Industries Créatives digitales De nombreuses formations membres du réseau «les écoles de l image by Imaginove» : ENAAI Enseignement aux Arts Appliqués à l image; ITECH-Lyon Institut Textile et Chimique ; CCI Formation multimédia ; Gobelins, l école de l image ; IUT d Annecy La présence de grandes entreprises : Altimax, Ubisoft Simulations, TeamTO, Folimage Une concentration en Rhône-Alpes d industries créatives digitales : Pôle Pixel (30 entreprises, des studios, un espace de co-working ), Pôle Imaginove, cluster Edit, Living labs Evénéments, films d animation ICT (Numélink), usages et living lab (Cité du design) Pôle technologique, Nano et Micro électronique (Minalogic), Fab labs sur Grenoble Film documentaire Films d animation et formations dédiées 93

94 Synthèse des 7 C Critères TSI Etre CIBLEE Avoir une taille CRITIQUE Développer un avantage COMPARATIF Avoir des perspectives de CROISSANCE Etre en phase PRE- COMMERCIALE Faire CONVERGER les moyens Faire des CHOIX Critères pour identifier les TSI Industries créatives digitales Programme Creative Europe (budget 1.8 Md sur 7 ans) Nombreux appels à projet IT avec une forte composante IC, financements (European Investment Fund) et garanties d emprunts tournés vers les ICD RRA = Première région française en dehors de Paris IDF avec une représentation de l ensemble des secteurs à forte croissance des ICD (4,2% du PIB régional) RRA = +54% de production de littérature scientifique et technique entre 2008 et 2011 en cumulé sur les Industries Créatives Digitales Des projets collaboratifs structurés pour bénéficier d une visibilité européenne, d économie d échelle et d ouvertures vers de nouveaux marchés (cf. Média Valley) Une économie numérique susceptible d irriguer de manière transversale l ensemble des projets Cinéma/audiovisuel : +4.7 mondial par an d ici 2020 Animation : +10.9% de production en France en 2011 Serious Games : +30% mondial par an d ici 2015 Jeux vidéos : marché mondial estimé à 79 Md en 2016, avec un grand dynamisme des jeux vidéos sur smartphones et tablettes (+50% entre 2012 et 2015) Un enjeu intégré d accélérer le développement sur les filière matures (serious games, animation ) et de retrouver de la croissance sur les secteurs fortement impactés par les mutations (médias, jeux vidéo ) Mutualisation de moyens et projets collaboratifs Constitution de réseaux, consortium, partenariats pour chercher des financements et répondre à de APP accompagnement des filières à fortes à croissance endogène (faire émerger/attirer des leaders) et développer de marchés relais en lien avec les TSI (Santé, mobilité, numérique, médias ) 94

95 Ordre du jour Accueil et tour de table (10 minutes) La démarche SRI-SI (15 minutes) Rappel sur la démarche et l architecture de la SRI SI en Rhône-Alpes Retour sur le séminaire n 1 Analyses selon la grille des 7 C (1h) Travail de synthèse et recommandations pour Rhône- Alpes (1h30) Ajustements de la grille d analyse (30 minutes par groupe de travail) Restitution (15 minutes par groupe) Conclusions et prochaines étapes de travail (5 minutes) 95

96 Travail de synthèse Répartition des participants selon 4 sous-groupes, un par thématique traitée : Travail de synthèse : 30 minutes -Ajustements et compléments de la grille d analyse proposée - Position des domaines d activité/applications cibles sur une matrice atouts-attraits par thématique Critères SI Thème 1 Etre CIBLE Critères SI Thème 1 Etre CIBLE Avoir une taille Critères SI Thème 1 CRITIQUE Potentiels marché Horizon 2020 Retombées économiques Etre CIBLE Avoir des Avoir une taille Critères SI Thème 1 perspectives CRITIQUE de CROISSANCE Etre CIBLE Avoir des Avoir une taille Développer perspectives un CRITIQUE de avantage CROISSANCE COMPARATIF Avoir des Avoir une taille Développer perspectives un CRITIQUE de Faire avantage CROISSANCE CONVERGER COMPARATIF les Avoir des moyens Développer perspectives un de Faire avantage CROISSANCE Etre en phase CONVERGER COMPARATIF les PRE- moyens Développer un COMMERCALE Faire avantage Etre en phase CONVERGER COMPARATIF les Faire des PRE- CHOIX moyens COMMERCALE Faire Etre en phase CONVERGER les Faire des PRE- CHOIX moyens COMMERCALE Etre en phase Faire des PRE- CHOIX COMMERCALE Faire des CHOIX Important Modéré Limité Mineur Intermédiaire Majeur Atouts au regard des 7 C Restitution des conclusions du groupe et recommandations pour Rhône-Alpes (15 minutes x 4) 96

97 Prochaines étapes Séminaires TSI (du 21 mai au 20 juin) V0 de la SRI-SI avec 1 er rendu P.O (15 juin) Séminaire de capitalisation sur les priorités (8 juillet matin) Déclinaison en dispositifs policy mix (juillet août) Version finale de la SRI-SI (fin septembre) Présentation régionale (7 octobre) 97

98 Merci de votre participation Contact : Christine Picard Direction du développement économique et de l emploi

99 Annexes

100 La démarche SRI-SI Actualisation de la stratégie d innovation de la Région, en vue d une spécialisation intelligente (SI) Inscription dans la stratégie UE 2020 pour une économie «intelligente, durable et inclusive» Articulation avec le programme Horizon 2020 : promotion de l innovation et de l économie de la connaissance (70 milliards d ) Traduction dans les P.O des fonds structurels FEDER et FSE Fléchage a minima des fonds sur les thématiques de spécialisation : 30 à 40% de l enveloppe FEDER (prévision budget FEDER 300 M ) Les P.O et la SRI-SI sont élaborés en parallèle 100

101 Les enjeux de la SI Les enjeux de la Spécialisation intelligente pour l Europe : Développer de nouvelles approches fondées sur les caractéristiques uniques de chaque écosystème régional d innovation Utilisation plus efficace des fonds structurels européens (moins de doublons) Répondre aux 6 défis sociétaux (Horizon 2020) Attractivité des investissements internationaux Développer les partenariats régionaux, interrégionaux et internationaux Promouvoir les transferts de connaissances et la diversification technologique Les enjeux pour Rhône-Alpes : La Spécialisation intelligente est une condition ex-ante d obtention des Fonds Structurels La Région doit faire des choix de spécialisation cohérents avec ses atouts et identifier les relais de croissance pertinents

102 Déroulement de la démarche Phase 1 : Actualisation de la stratégie d innovation de la Région Rhône- Alpes Février - Avril 2013 Objectif : revisiter le cadre de la politique régionale en faveur de l innovation (SRDEI & SRESRI ) au regard de la spécialisation intelligente préconisée par l UE En s appuyant sur un diagnostic de l eco système d innovation En identifiant les potentiels de Rhône-Alpes (appui ARDI + lien feuilles de route stratégiques des contrats de performance des pôles de compétitivité) En déterminant les politiques d'innovation "horizontales" qu'il conviendra soit d'initier ou de faire évoluer Phase 2 : Élaboration d'une SRI-SI Rhône-Alpes partagée par l'ensemble des acteurs régionaux Mai Septembre 2013 Objectif : Déterminer les thématiques de spécialisation intelligente (TSI), et mettre en place une SRI-SI telle que voulue par l UE Définir les TSI prioritaires dans le cadre de la découverte entrepreneuriale (attendu fort de l UE), Formaliser la SRI-SI Rhône-Alpes, articulant les entrées verticales et horizontales, et qui servira à l'élaboration du PO FEDER et aux futures SRDEII et SRESRI Faire émerger un schéma de gouvernance de la SRI-SI qui permettra son suivi dans la durée 102

103 Diagnostic régional Diagnostic régional Analyse des briques de connaissances et technologies clés en RA (TRL) : OST, PIA & ANR, Eurostat Pôles de compétitivité (ANR, FUI, PSPC), clusters, Sashimi, Plateformes technologiques, Incubateurs, Oséo, JEI, CIR Rapports de diagnostic accessibles en ligne : Entretiens d experts Conduite d une centaine d entretiens avec les représentants : Des entreprises Des pôles, clusters et autres structures d appui à l innovation Des centres de recherche et universités Des pouvoirs publics Des experts européens (PTF 3S, DG Entreprises) Analyse comparative européenne Analyse des orientations et des indicateurs européens : Regional Competitiveness Index, Regional Innovation Scoreboard, European Cluster Observatory, Regional Innovation Monitor, Key Enabling Technologies Benchmarks européens : Benchmarks in situ : Baden Württemberg, Stockholm, Helsinki Benchmarks documentaires : Catalogne, Zurich, Danemark Séminaires et réunions de concertation Séminaire sur les Défis sociétaux Horizon 2020 Séminaires sur les axes transversaux de la SRI SI Travaux des divers CSFR Réunions de concertation avec les Agglomérations, les Départements, les réseaux régionaux Contributions sur le site Internet SRI SI

104 Enjeux prioritaires identifiés dans Horizon 2020 La thématique «environnement» dans Horizon 2020 est déclinée selon plusieurs domaines cibles privilégiés par la Commission Européenne : A minima, 4 domaines majeurs sont concernés : Energies bas-carbone Efficacité énergétique Déchets : ressource à recycler, réutiliser en tant que matière première Innovations dans le domaine de l eau 104

105 Enjeux prioritaires identifiés dans Horizon 2020 Focusing resources around twelve areas of high growth and innovation potential within societal challenges Competitive low-carbon energy One of the major challenges Europe will face in the coming decades is to make its energy system clean, secure and efficient. The EU intends to reduce greenhouse gas emissions by 20% below 1990 levels by 2020, with a further reduction to 80-95% by In addition, renewables should cover 20% of final energy consumption in 2020, coupled with a 20% energy efficiency objective. This area will focus on : ( ) alternative fuels and technologies including biofuels, high efficiency bio-electricity, carbon capture, storage and utilisation Socio-economic research will help designing the most convenient pathways to achieve the climate and energy objectives while ensuring growth and creating jobs in Europe. The Public-Private partnarships on Fuel Cells and Hydrogen and on the Bioeconomy will contribute ti the objective of this focus area. 105

106 Enjeux prioritaires identifiés dans Horizon 2020 Focusing resources around twelve areas of high growth and innovation potential within societal challenges Energy Efficiency The EU 20% energy efficiency target by 2020 covers a dynamic area with a high potential for development and growth. This focus area will include actions in industry and buildings Industry accounts for 27% of the final energy demand in the EU Work will accelerate research and demonstration for optimisation of the use of materials, resources and processes and synergies between industries. Activities will adress : renewable heating and cooling, integrated solutions including design, technology and behavioural change Activities will also aim to generate the enabling conditions for EU companies to capture emerging markets for resource efficient and low carbon products and services. The public-private partnership on Factories of the future and Energy-efficient Buildings, will contribute to the objective of this focus area. 106

107 Enjeux prioritaires identifiés dans Horizon 2020 Focusing resources around twelve areas of high growth and innovation potential within societal challenges Waste : a resource to recycle, reuse and recover raw materials This focus area aims to boost the development of innovative, environmentally friendly and cross-sectoral waste management solutions Full compliance with EU waste policy could create an additionnal extra jobs within the EU and an extra annual turnover of 42 billion. Activities will encompass the collection, recovery, recycling and transformation of valuable materials from urban and industrial waste streams The Public-Private Partnerships on Sustainable Process industries and on Bio-Based Industries will contribute to the objective of this focus area. 107

108 Enjeux prioritaires identifiés dans Horizon 2020 Focusing resources around twelve areas of high growth and innovation potential within societal challenges Water innovation : boosting its value for Europe The world market for drinking and waste water reached 250 billion in 2008, with corresponding investments of more than 33 billion par annum. The market for technologies to adapt to climate change is rapidly growing, considering that the cost of repairing damages is estimated to be about 6 times higher than the cost of adaptation. There is significant potential to boost the competititveness and growth of the European water sector, which includes active SMEs and provides direct jobs in water utilities alone. A 1% increase of the rate of growth of the water industry in Europe may mean between and new jobs The portfolio of activities will adress wastewater and drinking water treatment technologies; water reuse systems; closed water cycles in industry;process, behaviour and technologies to enhance water and energy use efficiency 108

109 Enjeux prioritaires identifiés dans Horizon 2020 Thématiques ENVIRONNEMENT HORIZON 2020 Energies bas carbone Biocarburants Bioélectricité Recyclage des déchets Captage, stockage, valorisation du CO2 Piles à combustible Energie solaire Energie marine Géothermie Energie nucléaire Efficacité énergétique Efficacité énergétique du bâtiment Rénovation durable Contrôle commande, smart grids Gestion thermique Solutions intégrées (Design technology, Changement des comportements) Nouveaux produits et services bas carbone Traitement et recyclage déchets et eau Traitement des déchets et recyclage Biomatériaux / bioproduits Traitement de l eau et recyclage Changement des comportements Work Programmes Horizon 2020 Bioéconomy Factories of the Future Eco-innovation Action Plan Bio-based Industries EIP Water 109

110 Repères chiffrés France et Europe Chimie biosourcée Horizon 2020 La France occupe le 2 e rang en Europe après l Allemagne en chimie, 5e rang mondial Marché français de la chimie : 81,2 Mds CA La chimie du végétal et les biotechs occupent encore une place marginale (4 à 5% de la production chimique) Les potentiels marchés sont importants : 15% d utilisation de MP d origine végétale d ici % biotechs blanches dans la production de molécules chimiques Les biopolymères représenteront 25% du marché Polymère sur le territoire français à horizon Le marché mondial des produits obtenus grâce aux biotechnologies industrielles représenterait 50 Md$ en 2006, et été estimé d atteindre 300 Md$ d ici

111 Repères chiffrés France et Europe Captage, stockage et valorisation du CO2 Filière encore émergente (stade prototypes) et va se développer à partir de 2015 La feuille de route Suschem prévoit que la France devienne chef de file en Europe sur l ingénierie de la filière Une première chaîne complète CSC testée en 2010 par Total en France Horizon 2020 Le marché mondial devrait peser entre 60 et 120 Md à horizon (3 à 4 Gt de CO2 stockés) En Europe, 12 projets de captage (prototypes à l échelle industrielle) se feront dans les 2 principaux secteurs que sont la génération de l électricité (charbon, gaz) et celui de l industrie (aciéries, cimenteries, papeteries, chimie ) Le marché requiert 8 à 14 Md d investissement sur 10 ans 111

112 Repères chiffrés France et Europe Bioénergies Horizon 2020 France : 3e potentiel sylvicole européen, Mais une puissance installée d environ 360 MW à partir de la biomasse (bien en deçà des objectifs de MW fixés par l Etat) en 2010 En 2008, la France compte 481 sites de production de biogaz dont 301 installations de stockage de déchets non dangereux et 180 installations de méthanisation. La France possède le potentiel scientifique et industriel pour rattraper ce retard et développer un leadership, sous réserve de se positionner rapidement Le marché allemand est le marché moteur en Europe Une croissance suivie par l Autriche et les pays scandinaves Le montant total des investissements publics et privés, nécessaires ces dix prochaines années dans le domaine des bioénergies, est estimé à 9 Md. À l'horizon 2020, la contribution au bouquet énergétique de l'ue, provenant des bioénergies pourrait s'élever à 14% au minimum et permettrait en outre de créer plus de emplois locaux 112

113 Repères chiffrés France et Europe Gestion des déchets et recyclage Objectifs du Grenelle : Taux de recyclage des déchets industriels de 75% d ici 2012 Réduire de 15% d ici 2012 les quantités de déchets partant en incinération ou en stockage Le marché est en constante progression en France depuis 2002 et a atteint un CA de 14 Md avec personnes employées en 2008 Un retard français à rattraper sur le recyclage des déchets industriels et la conquête de nouveaux débouchés des matières recyclées. Illustration : Sur 5,4 M t de plastiques consommés, t ont été traités en 2000, t ont été réintroduits dans le secteur de la plasturgie ou ont fait l objet d une valorisation énergétique Horizon emplois créés un CA généré de 42 Mds par an Sur le recyclage des plastiques, Allemagne et Japon en avance. Le marché français a un potentiel de progression important 113

114 Repère et données en Rhône-Alpes Rhône-Alpes : 1 er centre de production chimique de France 25% de la recherche française entreprises et emplois directs pour l ensemble de la filière chimie et environnement Les secteurs de la gestion des déchets, du traitement et gestion de l eau, de qualité de l air, de la dépollution des sols, des matériaux, de l écoconstruction sont particulièrement bien représentés : 40% du CA régional de la filière environnement La Région Rhône-Alpes participe d ailleurs, avec 11 autres grandes régions européennes, au réseau ECREIN+, réseau des clusters et régions d Europe pour l éco-innovation Plus

115 Repère et données en Rhône-Alpes Des plateformes / équipex Manutech-USD CRG\F EcoX Des Instituts Carnot Un Institut des énergies décarbonnées Des Pôles de Compétitivité Des Laboratoires d excellence ARCANE TEC XXI

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

Groupe de travail Infrastructures de recherche

Groupe de travail Infrastructures de recherche Groupe de travail Infrastructures de recherche Note sur les particularités des infrastructures pour une recherche dans le numérique Version internet - 30/04/2015 Les plates- formes numériques, outils et

Plus en détail

Big Data & objets connectés

Big Data & objets connectés Big Data & objets connectés IDEAS laboratory a accueilli le dernier Think Tank destiné à animer la filière de la robotique et des objets connectés. Celui- ci a abordé le sujet de l utilisation des données

Plus en détail

Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot

Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot Vendredi 5 juin 2015 Dossier de presse Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot Communauté de communes Le Grésivaudan 390 rue Henri Fabre 38926 Crolles Tél : 04 76 08 04 57 www.le-gresivaudan.fr

Plus en détail

Stratégie régionale d innovation pour une spécialisation intelligente (SRI-SI) Séminaire régional de capitalisation Lyon, le 08 juillet 2013

Stratégie régionale d innovation pour une spécialisation intelligente (SRI-SI) Séminaire régional de capitalisation Lyon, le 08 juillet 2013 Stratégie régionale d innovation pour une spécialisation intelligente (SRI-SI) Séminaire régional de capitalisation Lyon, le 08 juillet 2013 1-1- Objectifs de la SRI SI Objectif 1 : Améliorer la performance

Plus en détail

IT for Innovative Services (ITIS)

IT for Innovative Services (ITIS) DÉpartement RDI IT for Innovative Services (ITIS) Le département «IT for Innovative Services» (ITIS) du LIST conçoit des services IT innovants dans une démarche d innovation ouverte intégrant l ensemble

Plus en détail

TABLE RONDE #1 TABLE RONDE

TABLE RONDE #1 TABLE RONDE TABLE RONDE #1 TABLE RONDE «Retour sur 7 ans de R&D depuis la création de Cap Digital» Animée par Philippe Roy, Délégué adjoint de Cap Digital en charge des projets R&D. RETOUR SUR 7 ANS DE R&D Charles

Plus en détail

Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie

Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie ACTION 5 : Poursuivre la dynamique d équipements et de laboratoires d excellence pour composants dotés de fonctionnalités nouvelles. La Lorraine dispose de forces de recherche exceptionnelles dans le domaine

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

Assemblée générale Aristote

Assemblée générale Aristote Assemblée générale Aristote Panorama 2011-2012 Philippe d Anfray Philippe.d-Anfray@cea.fr CEA DSM-Saclay CNES 5 juillet 2012 Assemblée générale Aristote CNES 5 juillet 2012 1 / 21 Comité de programme (1)

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE Leading Digital Together 2 3 Capgemini Consulting, le leader français de la transformation digitale Une force de frappe de 900 consultants en France et de

Plus en détail

BIG DATA & Business Intelligence

BIG DATA & Business Intelligence Université d été du GFII Montpellier - 11 Septembre 2014 BIG DATA & Business Intelligence Christophe Carniel Président de Transferts LR et Référent Régional du Plan Industriel BIG DATA BIG DATA un enjeu

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme. Hervé Jeanjean Cnes

Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme. Hervé Jeanjean Cnes Les données massives de Copernicus : vers un nouveau paradigme Hervé Jeanjean Cnes 1 Règlement Copernicus du 03/04/2014 : cadre politique, organisationnel et financier Règlement délégué du 12/07/2013 sur

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

INITIATIVE HPC-PME Calcul haute performance pour les PME

INITIATIVE HPC-PME Calcul haute performance pour les PME INITIATIVE HPC-PME Calcul haute performance pour les PME Pourquoi la simulation numérique? «La simulation est une extension ou une généralisation de l expérience» Théorie Expérimentation Simulation numérique

Plus en détail

Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020

Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020 Cette étude est financée par le Fonds européen de développement régional - FEDER Version finale, septembre 2013 Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020

Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020 Cette étude est financée par le Fonds européen de développement régional - FEDER Version finale, septembre 2013 Définition de la déclinaison régionale de la S3 pour la mise en place du PO francilien 2014/2020

Plus en détail

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard A Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux La Vision d ALLISTENE 5 janvier 2012 Michel Cosnard Missions d Allistene Stratégie de recherche et d innovation Distingue

Plus en détail

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société OCIRPVEUVAGE OCIRPÉDUCATION OCIRPHANDICAP OCIRPDÉPENDANCE La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société 3 avril 2014 Rappel : La Fabrique du centenaire 17

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Clermont-Ferrand, le 13 mai 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Une centaine d acteurs du numérique auvergnat étaient

Plus en détail

Pour un citoyen mieux informé en transports

Pour un citoyen mieux informé en transports Pour un citoyen mieux informé en transports Congrès géospatial international 2012 Serge Kéna-Cohen: Vice Président, Géomatique et isociété, Fujitsu Françoys Labonté: CRIM 16 mai 2012 Petite histoire du

Plus en détail

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Usine du Futur»? L Usine du Futur est l un des 34 plans industriels pilotés

Plus en détail

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents Séminaire de travail du 9 juin 2015 France Stratégie Internet des objets : quelles stratégies européennes pour faire émerger des plateformes d envergure mondiale? Restitution des débats Les conditions

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

8 marchés prioritaires. Et des leviers pour les transformer : Big Data, Open Data, Smart Data, Gamification Internet des Objets 3D Design Mobilité

8 marchés prioritaires. Et des leviers pour les transformer : Big Data, Open Data, Smart Data, Gamification Internet des Objets 3D Design Mobilité www.capdigital.com 8 marchés prioritaires MEDIAS EDUCATION FORMATION COMMERCE DISTRIBUTION MAISON VILLE TRANSPORT SANTE BIEN ETRE COMMUNICATION PUBLICITE TOURISME ENTREPRISE ETAT Et des leviers pour les

Plus en détail

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN?

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? P 7 1 CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN

Plus en détail

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA 1 Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA Colloque Valoris du 16/12/2010 Bruno Sportisse Une mission, des voies multiples 2 Le transfert: une mission de l INRIA Transfert des connaissances,

Plus en détail

Au contact du top 100 logiciel

Au contact du top 100 logiciel INVEST IN Côte d Azur Au contact du top 100 logiciel Leader en innovations TIC depuis 1959 A NOS ATOUTS CÔTE D AZUR : INTERNATIONALE, ATTRACTIVE ET CONNECTEE 1 re région française pour l accueil d investissements

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 02/10/2014 Introduction Depuis plus de 30 ans, Altran anticipe le besoin croissant d innovation technologique dans tous les principaux secteurs

Plus en détail

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006 En partenariat avec 1 Plan Syntec Logiciel pour les Éditeurs Jean-Pierre Brulard, Président du Comité Éditeurs Journée «Croissance Éditeurs Syntec informatique», 6

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT LES THEMATIQUES, LES PISTES DE COOPERATION AVEC LES STARTUPS ILS ONT PITCHES POUR VOUS Alain Jourdan, Directeur général adjoint de CREDIT AGRICOLE Technologies, Pascal Rioual, Délégué Innovation Groupe,

Plus en détail

NUI. Natural User Interfaces Usages et enjeux pour la création

NUI. Natural User Interfaces Usages et enjeux pour la création NUI Natural User Interfaces Usages et enjeux pour la création Prenant pour thème la notion touffue de «Natural User Interface», cet atelier avait pour but d aborder les opportunités et limites de ces technologies,

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

Le Big Data est-il polluant? BILLET. Big Data, la déferlante des octets VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE TERRE (/TERRE)

Le Big Data est-il polluant? BILLET. Big Data, la déferlante des octets VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE TERRE (/TERRE) Donner du sens à la science Rechercher Se connecter / S'inscrire Suivre VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE MES THÈMES Types DOSSIER Paru le 15.11.2012 Mis à jour le 29.01.2014 Big Data, la

Plus en détail

SÉRIE NOUVELLES ARCHITECTURES

SÉRIE NOUVELLES ARCHITECTURES SÉRIE NOUVELLES ARCHITECTURES Alerte au tsunami des données : les entreprises doivent prendre la vague maintenant! Quels sont les faits qui sous-tendent cette réalité? Quelles entreprises sont aujourd

Plus en détail

La renaissance de l industrie

La renaissance de l industrie La renaissance de l industrie Première contribution de l Académie des technologies Construire des écosystèmes compétitifs, fondés sur la confiance et favorisant l innovation Académie des technologies,

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

Infrastructure de calcul du CRRI

Infrastructure de calcul du CRRI Infrastructure de calcul du CRRI Types d'infrastructures de calcul Calcul Intensif (High Performance Computing) Tâches fortement couplées (codes vectoriels / parallèles) Supercalculateurs, SMP, clusters,

Plus en détail

REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE. SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen

REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE. SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen ENJEUX DE LA FRANCE NUMERIQUE Renforcer la compétitivité de l économie française grâce au N. Permettre

Plus en détail

Financement de vos innovations. Evénement Big Data 23/10/2014

Financement de vos innovations. Evénement Big Data 23/10/2014 Financement de vos innovations Evénement Big Data 23/10/2014 UN GROUPE INTERNATIONAL AU SERVICE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE SES CLIENTS (1/2) Leader européen dans ses domaines d intervention, Alma Consulting

Plus en détail

PERSYVAL-lab Pervasive Systems and Algorithms

PERSYVAL-lab Pervasive Systems and Algorithms PERSYVAL-lab Pervasive Systems and Algorithms Responsable scientifique et technique: Marie-Christine Rousset Coordination scientifique du montage du projet: Yassine Lakhnech, Marie-Christine Rousset, Jean-Marc

Plus en détail

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901 SILICON SENTIER L ASSOCIATION Silicon Sentier est une association d entreprise regroupant 175 PMEs et TPEs en région Ile-de-France, spécialisées dans

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Une stratégie efficace et pragmatique pour les

Une stratégie efficace et pragmatique pour les Cercle Leprince-Ringuet www.cerclelpr.fr Think tank du Corps des Mines sur le Numérique Une stratégie efficace et pragmatique pour les Objets Connectés Industriels en Europe Auteurs Daniel NABET Président

Plus en détail

Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance

Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance Des prestations au service des entreprises des filières innovantes et des entreprises de croissance La société STRATINNOV Nous sommes un bureau d études spécialisé dans l accompagnement des entreprises

Plus en détail

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext THE INNOVATIVE CLUSTER IN RISK MANAGEMENT L innovation au service de la gestion des risques Pôle?

Plus en détail

Votre cloud est-il net?

Votre cloud est-il net? Votre cloud est-il net? Avril 2012 greenpeace.fr Mettre en marche une révolution énergétique 03 2 Votre cloud est-il net? Frank van Biemen / EvoSwitch / Greenpeace Greenpeace Votre cloud est-il net? Résumé

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC Alain STORCK, Président de l Université de Technologie de Compiègne LES BESOINS DES PME PMI Réponse à un besoin d innovation

Plus en détail

#BigData Dossier de presse Mai 2014

#BigData Dossier de presse Mai 2014 #BigData Dossier de presse Mai 2014 La valeur du Big Data pour l entreprise Comment permettre l avènement d une culture de la donnée pour tous? Dans un monde porté par la mobilité et le Cloud, non seulement

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET ATELIERS OCOVA ALPMEDNET OCOVA AlpMedNet un projet ALCOTRA pour le développement des entreprises & la valorisation des territoires porté par la Régie Micropolis, financé par l Europe, l Etat français &

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Paris, le 11 juin 2014 Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles et de l innovation Département de la Recherche, de l Enseignement supérieur et de la Technologie Appel à

Plus en détail

Synthèse de la stratégie d'innovation de la Région Rhône-Alpes au regard de la "Spécialisation Intelligente "

Synthèse de la stratégie d'innovation de la Région Rhône-Alpes au regard de la Spécialisation Intelligente www.rhonealpes.fr Synthèse de la stratégie d'innovation de la Région Rhône-Alpes au regard de la "Spécialisation Intelligente " Innover pour répondre aujourd hui et demain aux besoins des Rhônalpins Septembre

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne? SYNTHÈSE Le marché des contenus et des services payants en ligne, historiquement fort en France sur la téléphonie fixe autour de Télétel puis d Audiotel s est développé autour de nouveaux canaux de diffusion

Plus en détail

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS 1 La révolution du secteur des Utilities

Plus en détail

HORIZON 2020. Nouveau programme-cadre de l Union européenne pour la recherche et l innovation 2014-2020

HORIZON 2020. Nouveau programme-cadre de l Union européenne pour la recherche et l innovation 2014-2020 HORIZON 2020 Nouveau programme-cadre de l Union européenne pour la recherche et l innovation 2014-2020 Nicolas Chéhanne ARII PACA - EEN France Méditerranée Panorama général des aides européennes Research,

Plus en détail

Pôles de compétitivité 2.0

Pôles de compétitivité 2.0 Pôles de compétitivité 2.0 Les plates-formes d innovation 4 ème Journée nationale des pôles de compétitivité - 1 er octobre 2008 Le groupe de travail interministériel riel Politique de soutien aux plates-formes

Plus en détail

Programme national de numérisation. Ministère de la Culture et de la Communication. Appel à projets 2012. Services numériques culturels innovants

Programme national de numérisation. Ministère de la Culture et de la Communication. Appel à projets 2012. Services numériques culturels innovants Paris, le 28 novembre 20 Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles et de l innovation Département de la Recherche, de l Enseignement supérieur et de la Technologie Programme

Plus en détail

LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE

LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE BLANDINE LAPERCHE, SOPHIE BOUTILLER, FARIDAH DJELLAL LAB.RII - CLERSE UMR 8019 RÉSEAU DE RECHERCHE SUR L INNOVATION

Plus en détail

Les Rencontres ANR du numérique 2013

Les Rencontres ANR du numérique 2013 Les Rencontres ANR du numérique 2013 Jean-Yves Berthou ANR, Directeur dept. Sciences et Technologies de l Information et de la Communication Le Numérique à l ANR Quelques éléments marquants et réflexions

Plus en détail

L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences

L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences Synthèse - Juin 2014 a bataille au sein de l écosystème numérique se L joue à l échelle mondiale au sein d une

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

22-23-24. Paris expo - Hall 4 PORTE DE VERSAILLES SEPTEMBRE 2015. Embarqué M2M. Objets connectés. FabLabs

22-23-24. Paris expo - Hall 4 PORTE DE VERSAILLES SEPTEMBRE 2015. Embarqué M2M. Objets connectés. FabLabs Le salon des technologies et des services ÉLECTRONIQUE I EMBARQUÉ I IoT MESURE I VISION I OPTIQUE 22-23-24 SEPTEMBRE 2015 Paris expo - Hall 4 PORTE DE VERSAILLES THÈMES À L HONNEUR Embarqué M2M Objets

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS. Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Axe 2 :OT2- PI2c

APPEL A PROPOSITIONS. Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Axe 2 :OT2- PI2c APPEL A PROPOSITIONS Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Axe 2 :OT2- PI2c «Développer les services numériques au service des territoires et des citoyens» Le présent

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

HPC by OVH.COM. Le bon calcul pour l innovation OVH.COM

HPC by OVH.COM. Le bon calcul pour l innovation OVH.COM 4 HPC by OVH.COM Le bon calcul pour l innovation 2 6 5 6 2 8 6 2 OVH.COM 5 2 HPC by OVH.COM 6 HPC pour High Performance Computing Utilisation de serveurs et de grappes de serveurs (clusters), configurés

Plus en détail

La remise des prix se tiendra le 24 septembre (après-midi) dans le cadre de la Nantes Digital Week à La Cité à Nantes.

La remise des prix se tiendra le 24 septembre (après-midi) dans le cadre de la Nantes Digital Week à La Cité à Nantes. ATTENTION CETTE ANNEE CHANGEMENT DE FORMAT Dossier de candidature Candidature à transmettre avant le 2 juin 2015 à Carole Balzano (cbalzano@images-etreseaux.com) La remise des prix se tiendra le 24 septembre

Plus en détail

COLLECTION THÉMATIC NUMERO 7 - JUIN 2007 // PRISE DE POSITION POSITION DE SYNTEC INFORMATIQUE SUR L OPEN SOURCE LOGICIEL

COLLECTION THÉMATIC NUMERO 7 - JUIN 2007 // PRISE DE POSITION POSITION DE SYNTEC INFORMATIQUE SUR L OPEN SOURCE LOGICIEL COLLECTION THÉMATIC NUMERO 7 - JUIN 2007 // PRISE DE POSITION POSITION DE SYNTEC INFORMATIQUE SUR L OPEN SOURCE LOGICIEL RESUME Pour en faciliter la compréhension, le terme «Open Source» sera utilisé par

Plus en détail

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M créer de nouveaux usages industriels, logistiques, urbains, domestiques,

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

TIC et Santé à domicile

TIC et Santé à domicile TIC et Santé à domicile Opportunités européennes à l horizon 2015-2020 Présentation Mars 2012 Etude multi clients réalisée par le cabinet CODA Strategies CODA STRATEGIES 4 rue Galvani 75838 Paris Cedex

Plus en détail

Paris La Défense, 2 décembre 2014 Une rencontre pour créer une spirale d innovation vertueuse

Paris La Défense, 2 décembre 2014 Une rencontre pour créer une spirale d innovation vertueuse Paris La Défense, 2 décembre 2014 Une rencontre pour créer une spirale d innovation vertueuse Co-produit par Edito par Eric Seulliet CEO de Creative Cluster, Président de La Fabrique du Futur Et s il suffisait

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

bookbeo - www.bookbeo.com - Bringing it to Life!

bookbeo - www.bookbeo.com - Bringing it to Life! ÉQUIPE pluri-disciplinaire et complémentaire bookbeo Bureaux : Zone de Quiella 29590 Le Faou 14, rue Kerautret Botmel Bât D 35000 RENNES SAS Capital de 130 250 - R.C.S Quimper 508 566 916 Sophie Deniel

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS Date : 08/02/2011 Selon l IEA, entre 2010 et 2030 : - la croissance économique devrait engendrer une demande énergétique

Plus en détail

Postes de travail dans le Cloud

Postes de travail dans le Cloud Postes de travail dans le Cloud Votre solution miracle pour la fin de vie de Windows XP LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 Migration incrémentielle des postes de travail.... 3 Scénarios d utilisation

Plus en détail

Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011»

Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011» Résumé : «Diagnostic sectoriel de la main-d œuvre du secteur des technologies de l information et des communications 2011» (Étude préparée par Raymond Chabot Grant Thornton) Faits: Le PIB généré par le

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Liège, 10 / 10 / 2014 Joël Gayet Chercheur associé à Sciences Po Aix Directeur de la Chaire «Attractivité & Nouveau Marketing Territorial» Attractivité

Plus en détail

Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Pix & Tech proposera aux visiteurs différents axes d exposition:

Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Pix & Tech proposera aux visiteurs différents axes d exposition: Pix & Tech est un nouveau salon dédié aux cultures numériques et à l innovation. Son ambition est de présenter au grand public le meilleur de la culture numérique d aujourd hui et les produits, services

Plus en détail

GOBELINS, l école de l image. Marie France ZUMOFEN Directeur Adjoint

GOBELINS, l école de l image. Marie France ZUMOFEN Directeur Adjoint Marie France ZUMOFEN Directeur Adjoint 1 GOBELINS et le Digital Publishing : stratégie et initiatives 2 CCIP Acteur de référence dans les formations aux métiers de l image, GOBELINS, l école de l image

Plus en détail