le réseau des systèmes locaux de déclaration des erreurs

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "le réseau des systèmes locaux de déclaration des erreurs"

Transcription

1 > Critical Incident Reporting & Reacting NETwork le réseau des systèmes locaux de déclaration des erreurs

2 Objectifs est le réseau des systèmes locaux de déclaration des erreurs mis sur pied par la Fondation pour la Sécurité des Patients en collaboration avec la Société suisse d anesthésiologie et de réanimation (SSAR) et grâce au soutien de la Confédération (office fédéral de la santé publique OFSP). Il permet aux organisations de santé affiliées de transmettre les notifications d erreurs de leurs systèmes locaux de façon anonyme vers une banque de données dont l accès est strictement réservé aux participants. Au terme d une phase pilote de deux ans, qui a associé 24 hôpitaux de Suisse alémanique, le réseau est éprouvé et peut désormais s ouvrir à toutes les institutions de santé et spécialités médicales qui souhaitent y adhérer. Les déclarations transmises sur à partir des systèmes locaux de notification des erreurs sont mises en commun à un niveau suprarégional, rendues accessibles à tous les établissements sanitaires affiliés au réseau et analysées par des experts. Concrètement: Du reporting au reacting: a dans son nom deux «R», qui symbolisent le début et la fin du cycle de l apprentissage reporting reacting. Système d apprentissage suprarégional: les notifications es d erreurs sont intégrées dans la banque de données et accessibles à des fins d enseignement à toutes les institutions sanitaires membres du réseau. Examen approfondi: des experts examinent les déclarations afin d identifier les problèmes de dimension suprarégionale touchant la sécurité des patients et d élaborer des recommandations. Culture de la sécurité: a pour effet de promouvoir la mise sur pied et l exploitation de systèmes locaux de déclaration des erreurs, renforçant ainsi la culture de la sécurité.

3 se distingue de la majorité des réseaux par le fait que les problématiques de dimension suprarégionale y sont identifiées et que des recommandations sont élaborées par des experts, puis diffusées par la Fondation pour la Sécurité des Patients. Banque de données problèmes liés à l organisation et problèmes liés à la discipline médicale Chirurgie Médecine Anesthésie Gyn./Obst. Autre Gestion : Fondation pour la Sécurité des Patients Identification de problématiques par des experts Analyse des problématiques et élaboration de recommandations Protection des données La page d accueil de et les informations générales sur le réseau sont accessibles à toute personne intéressée. La banque de données, qui renferme toutes les notifications d erreurs, est en revanche protégée par un mot de passe. Elle n est ouverte qu aux établissements de santé membres du réseau qui ont signé la convention et accepté le règlement. L anonymat des institutions comme des personnes est strictement garanti.

4 Utilité L apprentissage réciproque et l échange de savoirs avec d autres établissements de santé et avec des spécialistes a pour effet de promouvoir la sécurité des patients au plan et d élargir les bases de connaissances de chaque membre du réseau. En termes d image, la participation à est favorable et peut contribuer à réaliser des objectifs stratégiques. Apprendre des autres et prévenir les erreurs: consultation sans restriction de toutes les notifications, utilisation directe à des fins d enseignement en interne, amélioration des prestations et connexion avec d autres établissements. Alertes rapides (Quick-Alerts): échange de savoirs avec des spécialistes sur des problématiques de dimension suprarégionale, élaboration commune et publication de recommandations. Utilité stratégique: manifestation de l engagement de l institution en faveur de la sécurité des patients et de la gestion des risques cliniques, tant à l interne que vis-à-vis du public, des bailleurs de fonds et des assureurs responsabilité civile notamment. Avantage également au regard de la législation (critères de qualité selon la LAMal, droit de la responsabilité civile, prescriptions relatives à l engagement des entreprises en matière de gestion des risques). Culture de la sécurité: les systèmes de déclaration des erreurs font partie intégrante de la culture de la sécurité, que la participation à un réseau tel que a pour effet de promouvoir.

5 Conditions de participation Exploitation d un système de notification des erreurs. Implémentation d une interface ou d un processus permettant la transmission des déclarations es d erreurs vers la banque de données. Envoi régulier de séries de données (Minimal Data Set), comprenant le descriptif du cas, l énumération des premières réactions ainsi que des mesures engagées ou prévues et la mention de la discipline concernée. Disposition à participer au financement de par une contribution annuelle.

6 Organisme responsable Le réseau est placé sous la responsabilité de la Fondation pour la Sécurité des Patients. Il est financé par différents partenaires (Fondation pour la Sécurité des Patients et SSAR actuellement, OFSP durant la phase de lancement). Nous recherchons d autres partenaires. Contact Fondation pour la Sécurité des Patients Dr Olga Frank, direction Asylstrasse 77 CH-8032 Zurich Tél. +41 (0) Fax +41 (0)

Instructions concernant le traitement des SwissDRG (données électroniques)

Instructions concernant le traitement des SwissDRG (données électroniques) Instructions concernant le traitement des SwissDRG (données électroniques) Validation et modifications Date Par Description Emetteur (Prénom+nom) Version 23/05/2014 Direction Prestations Mise à jour du

Plus en détail

- 73 - TABLEAU COMPARATIF

- 73 - TABLEAU COMPARATIF - 73 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de visant à permettre aux mutuelles de mettre en place des réseaux de soins Proposition de relative au fonctionnement des réseaux de soins créés par les mutuelles

Plus en détail

Politique de sécurité de l'information d EGK-Caisse de Santé

Politique de sécurité de l'information d EGK-Caisse de Santé Page 1 / 5 Politique de sécurité de l'information d comprend les fondations partenaires EGK Assurances de Base Mal) et ainsi que leurs filiales EGK Assurances Privées SA Page 2 / 5 Informations importantes

Plus en détail

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care)

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) e-parl 0..008 7:04 04.06 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) Projet du Décision du Propositions de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/11/142 DÉLIBÉRATION N 11/092 DU 6 DÉCEMBRE 2011 RELATIVE À L ÉCHANGE MUTUEL DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL ENTRE L

Plus en détail

Conditions d inscription par OPAN

Conditions d inscription par OPAN Conditions d inscription par OPAN 1. Parties au contrat, association des services ambulatoires de la ville de Berne, Könizstrasse 60, case postale 450, CH-3000 Berne 5 ; ci-après «prestataire», ainsi que

Plus en détail

«Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques»

«Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques» statuts, 24 novembre 2009 «Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques» Statuts I. But Art. 1 Nom et but Sous le nom «Association nationale pour le développement

Plus en détail

HDI-Gerling Industrie Assurance SA

HDI-Gerling Industrie Assurance SA HDI-Gerling Industrie Assurance SA Portail en ligne pour partenaires Convention d utilisation pour les preneurs d assurance HDI-Gerling Industrie Assurance SA Succursale Suisse Dufourstrasse 46 8034 Zurich

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale d aide en informatique 1 avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) du 14 septembre 2010 47116 Aide en informatique AFP

Plus en détail

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Conférence de presse 2 juillet 2007 Conseiller d Etat Dr Markus Dürr, président de la

Plus en détail

Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com

Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com Informations légales... 2 Généralités... 2 La déclaration du Souscripteur... 2 La procédure de conclusion du Contrat et prix... 2 Paiement...

Plus en détail

HDI-Gerling Industrie Assurance SA

HDI-Gerling Industrie Assurance SA HDI-Gerling Industrie Assurance SA Portail en ligne pour partenaires Convention d utilisation pour les brokers HDI-Gerling Industrie Assurance SA Succursale Suisse Dufourstrasse 46 8034 Zurich Téléphone:

Plus en détail

Conférence de presse du 18 novembre 2015

Conférence de presse du 18 novembre 2015 Conférence de presse du 18 novembre 2015 Le comparateur des hôpitaux de santésuisse Une plate-forme en ligne pour accroître la transparence dans le système hospitalier suisse hostofinder.ch Date: 18.11.2015

Plus en détail

Veiller à la sécurité des échanges en évitant les restrictions inutiles MESURES SANITAIRES ET PHYTOSANITAIRES

Veiller à la sécurité des échanges en évitant les restrictions inutiles MESURES SANITAIRES ET PHYTOSANITAIRES Veiller à la sécurité des échanges en évitant les restrictions inutiles MESURES SANITAIRES ET PHYTOSANITAIRES Le saviez vous? La valeur des échanges de produits agricoles s est élevée à 1 765 milliards

Plus en détail

Modèle de canevas pour les concepts de formation postgraduée conformément à l art. 41 RFP

Modèle de canevas pour les concepts de formation postgraduée conformément à l art. 41 RFP Modèle de canevas pour les concepts de formation postgraduée conformément à l art. 41 RFP Le présent canevas a été conçu à l intention des sociétés de discipline médicale en vue de les aider à élaborer

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la Convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du 6 mai 011, vu la Convention intercantonale

Plus en détail

MESURE DE LA PARAHÔTELLERIE PASTA LIGHT MANUEL DE L OUTIL PASTA LIGHT STNET

MESURE DE LA PARAHÔTELLERIE PASTA LIGHT MANUEL DE L OUTIL PASTA LIGHT STNET Mesure de la parahôtellerie PASTA light 21. April 2015 MESURE DE LA PARAHÔTELLERIE PASTA LIGHT MANUEL DE L OUTIL PASTA LIGHT STNET SOMMAIRE Sommaire... 1 1 Introduction... 1 2 Principes... 2 2.1 Récolte

Plus en détail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail 822.116 du 25 novembre 1996 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, Vu l art. 83, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

du 14 septembre 2010 (Etat le 1 er septembre 2014)

du 14 septembre 2010 (Etat le 1 er septembre 2014) Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Aide-maçonne/Aide-maçon avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) du 14 septembre 2010 (Etat le 1 er septembre 2014) 51007

Plus en détail

Election du conseil de fondation 2015 Fondation collective Vita Plus

Election du conseil de fondation 2015 Fondation collective Vita Plus 1 Election du conseil de fondation 2015 Fondation collective Vita Plus Prévoyance professionnelle de la Fonda on collec ve Vita Plus et de la Zurich Assurance Au printemps 2015 se déroulera l élection

Plus en détail

Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins

Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins Avant-Projet Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins du L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l'art. 117, al. 1, de la Constitution 1, vu le message

Plus en détail

ech-0054 Norme pour la conduite de

ech-0054 Norme pour la conduite de Normes en cyberadministration Page 1 de 6 ech-0054 Norme pour la conduite de projets informatiques (HERMES) Titre Code Type Stade Norme pour la conduite de projets informatiques (HERMES) ech-0054 norme

Plus en détail

Contrat de facturation électronique

Contrat de facturation électronique Contrat de facturation électronique ARTICLE 1 Objet 1.1 Le présent Contrat (ci-après dénommé le «Contrat») a pour objet de définir la nouvelle Procédure de Facturation applicable à l ensemble des relations

Plus en détail

du 25 novembre 2015 Art. 2

du 25 novembre 2015 Art. 2 Ordonnance du DFI instituant un régime d encouragement des musées, des collections et des réseaux de tiers en vue de la sauvegarde du patrimoine culturel pour les années 2016 et 2017 du 25 novembre 2015

Plus en détail

La matériovigilance. Chapitre IV. Paul MERIA, Jean-Louis PARIENTE, Pierre CONORT II. MODALITES DU SIGNALEMENT

La matériovigilance. Chapitre IV. Paul MERIA, Jean-Louis PARIENTE, Pierre CONORT II. MODALITES DU SIGNALEMENT Progrès en Urologie (2005), 15 1000-1004 Chapitre IV La matériovigilance Paul MERIA, Jean-Louis PARIENTE, Pierre CONORT paul.meria@sls.ap-hop-paris.fr - jean-louis.pariente@chu-bordeaux.fr - pierre.conort@psl.ap-hop-paris.fr

Plus en détail

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes

Plus en détail

Statuts CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES

Statuts CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Statuts CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Nom et siège 1.1. Bibliothèque Information Suisse (BIS), ci-après nommée «l Association», est une association au sens des articles 60 ss du Code civil

Plus en détail

Contrat de licence pour le contrôle électronique des assurés de l'assh auprès du centre Cada de SASIS SA, Soleure

Contrat de licence pour le contrôle électronique des assurés de l'assh auprès du centre Cada de SASIS SA, Soleure Contrat de licence pour le contrôle électronique des assurés de l'assh auprès du centre Cada de SASIS SA, Soleure conformément à la carte d'assuré 2010 1. Situation initiale En tant que société de services

Plus en détail

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Ce document vous est offert par la Banque Carrefour de la sécurité sociale. Il peut être diffusé librement, à condition de mentionner la source et l URL Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Chaussée

Plus en détail

CAS Certificate of Advanced Studies. Stratégie et management du système d information

CAS Certificate of Advanced Studies. Stratégie et management du système d information CAS Certificate of Advanced Studies Stratégie et management du système d information Une formation pratique, des intervenant-e-s de terrain Dans une économie globalisée, les technologies de l information

Plus en détail

managed care un système de santé performant grâce aux réseaux de soins intégrés

managed care un système de santé performant grâce aux réseaux de soins intégrés managed care un système de santé performant grâce aux réseaux de soins intégrés Fiche d information : questions pratiques relatives au texte soumis à la votation L essentiel en bref : Le 17 juin prochain,

Plus en détail

L éducation thérapeutique du patient définition, formation

L éducation thérapeutique du patient définition, formation L éducation thérapeutique du patient définition, formation Nos missions en Languedoc Roussillon 1/3 Formation initiale et continue Soutien méthodologique Recherche et action Accompagnement des politiques

Plus en détail

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème identito-vigilance. Il est prévu que les différents

Plus en détail

Loi sur le dossier électronique du patient

Loi sur le dossier électronique du patient Berne, le 4. septembre 2014 Loi sur le dossier électronique du patient Prise de position de CURAVIVA Suisse En tant qu association de branche et d institutions orientée vers la politique des employeurs,

Plus en détail

Règles de gestion des données

Règles de gestion des données Règles de gestion des données Date : 0 janvier 010 Approbation : comité directeur de l ANQ ANQ : règles de gestion des données 0 janvier 010 Page sur 9 Préambule... 3 Art. 1 But... 3 Art. Champ d application...

Plus en détail

AVIS A.1231 SUR LES AVANT- PROJETS DE DÉCRETS CONJOINTS RELATIFS À LA RÉUTILISATION DES INFORMATIONS DU SECTEUR PUBLIC

AVIS A.1231 SUR LES AVANT- PROJETS DE DÉCRETS CONJOINTS RELATIFS À LA RÉUTILISATION DES INFORMATIONS DU SECTEUR PUBLIC AVIS A.1231 SUR LES AVANT- PROJETS DE DÉCRETS CONJOINTS RELATIFS À LA RÉUTILISATION DES INFORMATIONS DU SECTEUR PUBLIC ADOPTÉ PAR LE BUREAU DU CESW LE 7 SEPTEMBRE 2015 2015/A.1231 I. Introduction Le 4

Plus en détail

Conditions d assurance complémentaires pour l assurance-maladie obligatoire pour le système de médecin de famille MEDICASA suivant la LAMal

Conditions d assurance complémentaires pour l assurance-maladie obligatoire pour le système de médecin de famille MEDICASA suivant la LAMal Conditions d assurance complémentaires pour l assurance-maladie obligatoire pour le système de médecin de famille MEDICASA suivant la LAMal Edition 01.10 Conditions d assurance complémentaires Table des

Plus en détail

Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE

Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE Direction émettrice: Qualité, Mission universitaire et Ressources Informationnelles Q-18 Page 1 de 5 Champ d application

Plus en détail

# 03 PRATIQUE DU CONTROLE INTERNE Définition, responsabilités et mise en œuvre chez Handicap International

# 03 PRATIQUE DU CONTROLE INTERNE Définition, responsabilités et mise en œuvre chez Handicap International Série : politiques et bonnes pratiques # 03 PRATIQUE DU CONTROLE INTERNE Définition, responsabilités et mise en œuvre chez Handicap International Direction générale fédérale Service Redevabilité & qualité

Plus en détail

Portail clients SanitasNet. Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013

Portail clients SanitasNet. Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013 Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013 Table des matières 1. Préambule....................... 3 2. Autorisation d accès................. 3 3. Accès technique

Plus en détail

STATUTS. de l Association Rencontre du Théâtre Suisse

STATUTS. de l Association Rencontre du Théâtre Suisse STATUTS de l Association Rencontre du Théâtre Suisse sise à Berne 1. Nom et siège Sous le nom «Rencontre du Théâtre Suisse» est constituée une association à but non lucratif au sens des articles 60 et

Plus en détail

Règlement de liquidation partielle. Valable dès le 1 er janvier 2013

Règlement de liquidation partielle. Valable dès le 1 er janvier 2013 Règlement de liquidation partielle Valable dès le 1 er janvier 2013 Pour améliorer la lisibilité de ce texte, nous renonçons à mentionner la forme féminine. Fondation de prévoyance ASMAC Kollerweg 32 Case

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre :

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

Convention d adhésion

Convention d adhésion Vorsorgestiftung des VSV Fondation de prévoyance de l'asg Fondazione di previdenza dell'asg Occupational benefits foundation of the SAAM Convention d adhésion entre (ci-après «l entreprise») et la Fondation

Plus en détail

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle (https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/droit-federal/feuille-federale.html) fait foi. Directives du Conseil

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/139 DÉLIBÉRATION N 09/077 DU 1 ER DECEMBRE 2009 RELATIVE A LA COMMUNICATION DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL AU

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de maçonne/maçon 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 septembre 2010 51006 Maçonne CFC/Maçon CFC Maurerin EFZ/Maurer EFZ Muratrice AFC/Muratore

Plus en détail

MASTÈRE PROFESSIONNEL EN INGÉNIERIE FINANCIÈRE

MASTÈRE PROFESSIONNEL EN INGÉNIERIE FINANCIÈRE MASTÈRE PROFESSIONNEL EN INGÉNIERIE FINANCIÈRE OBJECTIFS DE LA FORMATION (COMPÉTENCES, SAVOIR-FAIRE, CONNAISSANCES) Le Diplôme de mastère professionnel en Finance vise à former des cadres et des praticiens

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

Guide Fonctionnel Consommateurs. Version finale

Guide Fonctionnel Consommateurs. Version finale Guide Fonctionnel Consommateurs Programme Version finale Résumé Ce document est destiné aux consommateurs qui utiliseront TRANS@ctions, SI client de GRTgaz. Il présente les publications et les alertes.

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

en clinique privée suisse

en clinique privée suisse www.geneve-cliniques.ch Frontaliers, votre accès aux soins en clinique privée suisse Les conditions d accès en soins privés à Genève suite à la modification de la législation française du 1 er juin 2014

Plus en détail

Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

Le Conseil d Etat du canton de Fribourg .0.5 Ordonnance du mai 005 relative aux sites Internet de l Etat Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu l article 9 let. c de la loi du 6 octobre 00 sur l organisation du Conseil d Etat et de l administration

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2013-156 DU 16 DECEMBRE 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Standards de qualité pour la collaboration avec des intermédiaires et le télémarketing

Standards de qualité pour la collaboration avec des intermédiaires et le télémarketing Standards de qualité pour la collaboration avec des intermédiaires et le télémarketing Standards de qualité curafutura I Objectif Garantir la pérennité d un système d assurancemaladie libéral requiert

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

Accord entre l Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle et l Organisation mondiale du commerce*

Accord entre l Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle et l Organisation mondiale du commerce* ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (OMPI) Accord entre l Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle et l Organisation mondiale du commerce* (du 22 décembre 1995) [Texte publié

Plus en détail

Fondation collective Symova. Acte de fondation

Fondation collective Symova. Acte de fondation Acte de fondation Art. 1 Dénomination et constitution Sous le nom (ci après la Fondation) est une fondation constituée par acte authentique au sens des articles 80 et suivants du Code civil suisse (CC)

Plus en détail

AIMAF Business Charte et règlement intérieur 2012/2013.

AIMAF Business Charte et règlement intérieur 2012/2013. AIMAF Business Charte et règlement intérieur 2012/2013. 1 / 5 Article 1 : Les objectifs Le «AIMAF Business» est une initiative de l AIMAF qui a pour objet : - Rassembler les chefs d entreprise, les indépendants,

Plus en détail

Acte de fondation. Acte de fondation 1/6

Acte de fondation. Acte de fondation 1/6 Acte de fondation Acte de fondation 1/6 Table des matières ART. 1 NOM ET SIÈGE...3 ART. 2 ART. 3 BUT...3 FORTUNE...4 ART. 4 CONSEIL DE FONDATION...4 ART. 5 RÉVISION...5 ART. 6 TRANSFERT, DISSOLUTION ET

Plus en détail

Esarc - Pôle formations à distance

Esarc - Pôle formations à distance MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES - BAC+5 - MRH Le Master Européen est un diplôme Bac+5, délivré par la FEDE (Fédération Européenne des Écoles). La FEDE est une association à but non

Plus en détail

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 811.11 du 19 décembre 1877 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

CONVENTION SECURITE SERENITE. Entre les Partenaires

CONVENTION SECURITE SERENITE. Entre les Partenaires CONVENTION SECURITE SERENITE Entre les Partenaires VIVAUTO SA Société Anonyme au capital de 152.000 euros Immatriculée au RCS de BOBIGNY sous le numéro 391 863 008 Dont le siège social est situé au 102

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

GUIDE DES STAGES LE STAGE OBLIGATOIRE DE LICENCE 3

GUIDE DES STAGES LE STAGE OBLIGATOIRE DE LICENCE 3 U.F.R. de Psychologie Pratiques, Cliniques et sociales Responsable des stages : Farid El Massioui GUIDE DES STAGES Les stages permettent la mise en pratique des connaissances en milieu professionnel et

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

Statuts Association Pro Senectute Genève

Statuts Association Pro Senectute Genève . Statuts Association Pro Senectute Genève Préambule Le présent document, les termes employés pour désigner des personnes sont pris au sens générique ; ils ont à la fois valeur d un féminin et d un masculin.

Plus en détail

Questionnaire LLL Transfer

Questionnaire LLL Transfer Questionnaire LLL Transfer Ce questionnaire est destiné à recueillir des données et des informations utiles à la mise en œuvre d une politique d apprentissage tout au long de la vie (LLL) dans les Hautes

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» CSSS/10/136 AVIS N 10/27 DU 9 NOVEMBRE 2010 CONCERNANT LA DEMANDE DE LA MUTUALITÉ NATIONALE EUROMUT AFIN D OBTENIR UNE

Plus en détail

Loi fédérale sur les systèmes d information de la Confédération dans le domaine du sport*

Loi fédérale sur les systèmes d information de la Confédération dans le domaine du sport* Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur les systèmes d information de la Confédération dans le domaine du sport* (LSIS) du 17 juin 2011 L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Ordonnance sur l énergie

Ordonnance sur l énergie Ordonnance sur l énergie (OEne) Modification du 13 mai 2015 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 7 décembre 1998 sur l énergie 1 est modifiée comme suit: Art. 1, let. g Ne concerne que le

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011 Normes pour les services à la clientèle Mai 2011 Commission de révision des paiements effectués aux médecins Secrétariat des conseils de santé Plan de formation Membres (onglet 6) Le présent document doit

Plus en détail

DESCRIPTION DE L'ARCHITECTURE et PRESENTATION DES ESPACES DE TRAVAIL

DESCRIPTION DE L'ARCHITECTURE et PRESENTATION DES ESPACES DE TRAVAIL PORTAIL D ECHANGES DE DONNEES COMPTABLES ENTRE LE SECRETARIAT GENERAL DE LA COBAC ET LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT DESCRIPTION DE L'ARCHITECTURE et PRESENTATION DES ESPACES DE TRAVAIL SOMMAIRE CHAPITRE

Plus en détail

Document de présentation de la plateforme de travail des instances de la Francophonie

Document de présentation de la plateforme de travail des instances de la Francophonie Document de présentation de la plateforme de travail des instances de la Francophonie Rappel du contexte Le cadre PGS Initié en 2008, le Plan de gestion stratégique est un projet structurant pour la modernisation

Plus en détail

Guide d utilisation de la plateforme

Guide d utilisation de la plateforme Guide d utilisation de la plateforme www.benevoles-vs.ch Version 2015 Table des matières Chapitre 1 : Introduction... 3 Chapitre 2 : Une plateforme pour les bénévoles... 4 Chapitre 3 : Un outil pour les

Plus en détail

PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES

PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES NOMBRE DE REFERENCES : 12 NOMBRES DE PAGES : 5 LIGNES DIRECTRICES La sécurité du patient est devenue une priorité des politiques des systèmes de santé. Une

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATIONS DES AMIS DE BERNARD GARO

STATUTS DE L'ASSOCIATIONS DES AMIS DE BERNARD GARO STATUTS DE L'ASSOCIATIONS DES AMIS DE BERNARD GARO I BUTS, AFFILIATION, RESSSOURCES, SIEGE, DUREE I.1 Sous le nom de ASSOCIATION DES AMIS DE, ci-après «ASSOCIATION» est créée une association régie par

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/18/Add.30 28 février 2005 FRANÇAIS Original: RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention sur

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3031 Convention collective nationale IDCC : 897. SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE. Plan de communication de crise : repères. 29 novembre 2013

RADIOTHÉRAPIE. Plan de communication de crise : repères. 29 novembre 2013 RADIOTHÉRAPIE Plan de communication de crise : repères 29 novembre 2013 INDEX I. Préparation... 2 1. Direction... 2 2. Expertise... 2 3. Communication... 2 4. Information... 2 5. Support... 2 II. Plan

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178. en tant qu utilisateur ecode178

Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178. en tant qu utilisateur ecode178 Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178 en tant qu utilisateur ecode178 entre l Association pour la gestion d une centrale d information de crédit (ci-après:

Plus en détail

Charte d entreprise. Document public. Juin 2009 Version 3.1 GENÈVE LAUSANNE BERNE

Charte d entreprise. Document public. Juin 2009 Version 3.1 GENÈVE LAUSANNE BERNE Charte d entreprise Document public Juin 2009 Version 3.1 GENÈVE LAUSANNE BERNE TABLE DES MATIÈRES I. Mission...4 II. Vision...5 III. Valeurs «métier»...6 IV. Valeurs «gestion»...8 Groupe Pittet Page

Plus en détail

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Direction des études Août 2009 Préambule Fondé en 1917, le Collège Bart est un établissement d enseignement collégial privé autorisé

Plus en détail

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet 1 Table des matières Contenu 1. Préambule 3 2. Autorisation d accès 3 3. Accès technique à SanitasNet et identification 3 4. Coûts 4 5.

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.30/AC.2/2009/6 27 juillet 2009 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Comité de gestion de la Convention

Plus en détail

Général. C. La présente proposition doit être signée et datée par un responsable de votre entreprise, de même que chaque feuille annexe.

Général. C. La présente proposition doit être signée et datée par un responsable de votre entreprise, de même que chaque feuille annexe. Général Information importante: A. Veuillez répondre à toutes les questions. Ces informations sont nécessaires pour la souscription et l analyse de la prime. Vos réponses ci-après sont considérées dans

Plus en détail

RÈGLES DE PROCÉDURE DU COMITÉ CONSULTATIF DE LA BANQUE NATIONALE DE DONNÉES GÉNÉTIQUES

RÈGLES DE PROCÉDURE DU COMITÉ CONSULTATIF DE LA BANQUE NATIONALE DE DONNÉES GÉNÉTIQUES Interprétation RÈGLES DE PROCÉDURE DU COMITÉ CONSULTATIF DE LA BANQUE NATIONALE DE DONNÉES GÉNÉTIQUES 1. (1) Les définitions qui suivent s appliquent aux présentes règles : «Loi» La Loi sur l identification

Plus en détail

LIVRET SERVICE. Services en ligne Microsoft for Cegid

LIVRET SERVICE. Services en ligne Microsoft for Cegid LIVRET SERVICE Services en ligne Microsoft for Cegid LS-Services en ligne Microsoft for Cegid-10/2015 PREAMBULE LIVRET SERVICE SERVICES EN LIGNE MICROSOFT FOR CEGID Le Service en ligne Microsoft for Cegid

Plus en détail

POLITIQUE QUALITE, GESTION DES RISQUES ET DEVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE QUALITE, GESTION DES RISQUES ET DEVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE QUALITE, GESTION DES RISQUES ET DEVELOPPEMENT DURABLE 2011 1 17, rue des Prêtres Saint-Germain l Auxerrois 75001 PARIS Tél. : 08 26 30 60 60 Fax : 01 53 40 60 63 SIRET 552 097 123 00012 SOMMAIRE

Plus en détail

l encoche Protection civile du Haut-Plateau revue d information de la commune de Montana Décembre 1998 - N 2

l encoche Protection civile du Haut-Plateau revue d information de la commune de Montana Décembre 1998 - N 2 revue d information de la commune de Montana Décembre 1998 - N 2 1999 Commune de Montana, sauf mention spéciale en fin d article. Reproduction autorisée avec mention de la source et envoi d une copie à

Plus en détail

Réservation des salles. Manuel utilisateur

Réservation des salles. Manuel utilisateur Réservation des salles Manuel utilisateur Auteur Nordine BENAKCHA Date de création 04/07/2006 Dernière date de modification 04/07/2006 1 / 13 Table des matières 1 Présentation 3 1.1 Services rendus par

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d opératrice de médias imprimés/opérateur de médias imprimés avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 30 décembre 2005 35311 Opératrice/Opérateur

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE COLLEGE ANTOINE DE SAINT EXUPERY DE BRAY SUR SOMME LE POLE HYDRAULIQUE ET MECANIQUE D ALBERT (P.H.M.A.

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE COLLEGE ANTOINE DE SAINT EXUPERY DE BRAY SUR SOMME LE POLE HYDRAULIQUE ET MECANIQUE D ALBERT (P.H.M.A. CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE COLLEGE ANTOINE DE SAINT EXUPERY DE BRAY SUR SOMME ET LE POLE HYDRAULIQUE ET MECANIQUE D ALBERT (P.H.M.A.) CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : Le Collège

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

Ordonnance sur le fonds de prévention du tabagisme

Ordonnance sur le fonds de prévention du tabagisme Ordonnance sur le fonds de prévention du tabagisme (OFPT) 641.316 du 5 mars 2004 (Etat le 1 er septembre 2008) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 28, al. 2, let. c, de la loi fédérale du 21 mars 1969

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail