Les paradis fiscaux et les sociétés «off shore» Introduction : l admirable déclaration du G 20 I) Que sont les paradis fiscaux?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les paradis fiscaux et les sociétés «off shore» Introduction : l admirable déclaration du G 20 I) Que sont les paradis fiscaux?"

Transcription

1 Les paradis fiscaux et les sociétés «off shore» Introduction : l admirable déclaration du G 20 I) Que sont les paradis fiscaux? 1 La difficile définition 2 Où se situent les paradis fiscaux? 3 Qui opère dans les paradis fiscaux? II) Les risques des paradis fiscaux 1 Le risque de l évasion fiscale 2 Le risque de l argent sale 3 le risque de la finance incontrôlée Conclusion : les mécanismes techniques de contrôle

2 Introduction : l admirable déclaration du G 20 Entre le 14 et le 15 Novembre 2008 s est donc tenu à Washington le sommet des 20 pays les plus «influents» sur la sphère financière mondiale. Entre autres questions, ce sommet a daigné se pencher sur le problème de l existence et du fonctionnement des paradis fiscaux, et a conclu par une déclaration dont l importance n échappera à personne : Le G20 demande en effet "à moyen terme" aux autorités nationales et régionales de "mettre en œuvre des mesures pour protéger le système financier mondial des juridictions non coopératives qui présentent un risque d activité financière illégale". Pour tout dire, on ne saurait être plus flou : - sur la date de réalisation de ce «plan» anti paradis fiscaux - sur ceux qui vont le mettre en œuvre et avec quels moyens - sur les «juridictions non coopératives» concernées.

3 Car personne ne peut douter de l absence de volonté réelle de lutter contre les paradis fiscaux. Il faut alors se rappeler : - que les paradis fiscaux ont une histoire très ancienne : 2000 ans avant Jésus Christ des cités (dont Massilia) s étaient spécialisées dans l échange de marchandises «bord à bord», permettant d échapper ainsi aux taxes des ports d accueil - que les paradis fiscaux se sont développés à partir des années 1930 aux États-Unis et des années d après guerre en Europe sur un quadruple intérêt : celui des personnes «aisées» soucieuses de mettre leurs biens à l abri celui des Etats soucieux de réaliser des opérations discrètes celui des FMN soucieuses d échapper aux diverses fiscalités celui enfin des truands cherchant à blanchir leur argent et à en tirer le maximum de rentabilité

4 I) Que sont les paradis fiscaux? 1 La difficile définition. Il n existe pas de définition officielle d un paradis fiscal, d où la difficulté de les nommer et de les dénombrer de façon sûre. D ailleurs, le terme même de paradis fiscal n existe pas dans la «littérature» des organisations internationales : on les appelle «les territoires non coopératifs». On a pris également l habitude de distinguer les paradis fiscaux et les paradis bancaires (ou règlementaires) : Selon l OCDE, un paradis fiscal présente les caractéristiques suivantes : impôts inexistants ou insignifiants absence de transparence dans l application de la loi fiscale absence d échanges de renseignements à des fins fiscales absence d activité réelle des sociétés, parfaitement tolérée

5 Si on accepte ces caractéristiques, il existerait selon l OCDE 35 territoires non coopératifs, selon l ONU 48 et selon le FMI 62, certains situés à l intérieur même de pays, à l image par exemple de l Etat du Delaware aux Etats-Unis. On peut faire remarquer que l île de Saint Barthélemy qui appartient à la France est couramment désignée comme l un des paradis fiscaux. Les paradis bancaires (ou réglementaires) sont souvent aussi des paradis fiscaux, mais ils présentent des caractéristiques plus spécifiques : secret bancaire : c est-à-dire interdiction de révéler le nom du titulaire d un compte. Cette interdiction pouvant être totale ou soumise aux injonctions de la justice du pays. Cette notion existe depuis 1934 en Suisse secret des transactions entre sociétés secret sur l origine des fonds placés dans le territoire absence plus ou moins nette de coopération avec les organismes internationaux qui traquent l argent de la criminalité.

6 Il faut alors noter que si dans les cas les plus fréquents les paradis fiscaux sont aussi des paradis réglementaires, le lien n est pas absolument automatique : - il y a des paradis fiscaux qui ne sont pas vraiment des paradis réglementaires : c est assez globalement le cas des pays anglo-saxons qui acceptent (plus ou moins) de coopérer en matière de traque à la criminalité (mais pas à la fiscalité) - il y a des paradis réglementaires qui ne sont pas nécessairement des paradis fiscaux : c est l exemple de la Suisse, plus connue pour son secret que pour son absence d impôts Dans les deux cas, la technique la plus simple et la plus utilisée pour investir dans un paradis fiscal est de créer une société «off shore», c est-à-dire une société qui n a aucune activité productive ou commerciale dans le pays d accueil, et qui se contente donc d une activité financière. C est ainsi qu il a sociétés off shore dans les Iles Caïman soit à peu près 1 société pour 4 habitants!! (Alternatives économiques n 272)

7 2 Où se situent les paradis fiscaux?

8 Un document de travail du FMI datant de 2000 proposait la liste suivante pour les centres non coopératifs Afrique Asie/Pacifique Europe Moyen Orient Amérique Djibouti Libéria Ile Maurice Seychelles Tanger Ile Cook Guam Hong Kong Japon (JOM) Macao Malaise (Labuan) Mariannes Iles Marshall Micronésie Nauru Niue Philippines Singapour Tahiti Thaïlande Vanuatu Samoa Occidentales Andorre Saint Marin Chypre Gibraltar Guernesey Irlande (Dublin) Ile de Man Jersey Liechtenstein Luxembourg Malte Madère Monaco Suisse Royaume-Uni (Londres) Bahreïn Israël Liban Antigua Anguilla Aruba Bahamas Barbade Belize Bermudes Iles vierges britanniques Iles caïmans Costa Rica Dominique Grenade Montserrat Antilles néerlandaises St Kitts et Nevis Ste Lucie Panama Porto Rico St Vincent Turks et Caicos USA (IBFs) Uruguay

9 Pays A Pays B Pays C Capitaux 3 Qui opère dans les paradis fiscaux? Pour bien le comprendre, faisons un petit schéma Dividendes Société«off shore»«truc» dans un paradis fiscal Investissements de portefeuille Société «machin» dans un 2 paradis fiscal Dividendes Filiale dans Pays D Filiale dans Pays E Profits Filiale dans Pays F Dividendes Société «chose» 3 paradis fiscal

10 Parmi les principaux acteurs des paradis fiscaux, nous allons retrouver : - les FMN au travers de leurs investissements directs à l étranger : désormais, plus du tiers des IDE mondiaux se font à destination des paradis fiscaux (soit pour 2007 à peu près 605 milliards $), et le stock d IDE détenu au sein des paradis fiscaux représente plus de 5000 milliards de $) - les banques : presque la moitié de l activité bancaire mondiale se fait désormais en direction des paradis fiscaux (44% des prêts et 54% des dépôts) ou en provenance de ces mêmes paradis fiscaux (47% des dépôts et 58% des prêts). On voit d ailleurs, au travers de ces chiffres, le «travail» de recyclage des paradis fiscaux : ils prêtent plus qu on ne leur prête et on y dépose plus qu ils ne déposent - les «riches» (et leurs fonds spéculatifs) : les fortunes supérieures à 1 million de $ représentent désormais plus de 9 millions de personnes, pour un patrimoine supérieur à milliards de $ (3,6 millions de $ par personne!!), et ils détestent payer des impôts et des taxes.

11 Montant des investissements internationaux déposés dans des paradis fiscaux en milliards de $ courants , ,34 782,

12 Ces trois acteurs ont des motivations un peu différentes pour investir dans les paradis fiscaux, même si nous allons trouver une constante : - les FMN cherchent à mener des opérations rapides, souples et discrètes (Frégates de Taïwan, Elf Aquitaine..) et à échapper à l impôt sur les sociétés (c est pourquoi nombre de sociétés sont immatriculées dans des paradis fiscaux, au Luxembourg en particulier). - les banques recherchent avant tout la souplesse de la législation, mais aussi les compétences financières en place (d où le succès des paradis fiscaux anglo-saxons), et surtout l extrême discrétion des autorités (recherchée par les clients). - les personnes riches recherchent en toute priorité l impunité et l immunité fiscale, et la discrétion sur l origine des fonds dont ils disposent. On le voit, le tryptique : rapidité, discrétion, faible fiscalité est la motivation principale, et les territoires qui les réunissent le mieux (tout en faisant croire le contraire aux autorités) sortent gagnants. Mais tout ceci présente beaucoup de risques

13 II) Les risques des paradis fiscaux 1 Le risque de l évasion fiscale C est bien sur le risque le plus connu, puisque les paradis fiscaux existent justement pour inciter des personnes et des sociétés à venir profiter de leurs avantages fiscaux. Il faut faire ici une distinction entre l évasion fiscale et la fraude fiscale : - l évasion fiscale consiste, pour une personne ou une société d un pays à venir s installer (en toute légalité) dans un autre pays où il pourra se domicilier et profiter ainsi de la faiblesse (voire de l inexistence) de la fiscalité, à condition de résider au minimum 182 jours dans ce pays. - la fraude fiscale consiste, elle, à résider dans son pays d origine, mais d y dissimuler ses revenus pour payer moins d impôts, et envoyer les sommes ainsi détournées dans un paradis fiscal (ou réglementaire) où elles seront à l abri des enquêtes fiscales. Les estimations de l ampleur de ces phénomènes sont très variables.

14 On estime qu aux Etats-Unis les paradis fiscaux font perdre au Trésor américain autour de 70 milliards de $ par an. En France, la fraude fiscale est estimée à hauteur de 50 milliards d par an, et le juge Renaud van Ruymbeke estime entre le 1/3 et la moitié cette somme qui transite vers les paradis fiscaux. Outre le problème moral (profiter des avantages de son pays sans participer à l effort), les paradis fiscaux font alors courir des risques économiques : - risque de concurrence et de dumping fiscal - risque de faire supporter à ceux qui ne peuvent pas en profiter l essentiel de la charge fiscale (la classe moyenne) - risque d appauvrissement des Etats et des politiques sociales ou alors risque d endettement massif (en France, la fraude fiscale représente chaque année la presque totalité de ce que la France doit emprunter) - risque de considérer la fraude comme une activité «banale» à laquelle tout le monde serait invité à se livrer.

15 Dans le cadre européen, ces risques sont encore plus accentués puisqu il y a depuis 1990 liberté totale de circulation des capitaux. On peine alors à comprendre pourquoi, en parallèle de cette liberté de circulation des capitaux, l Union européenne ne s est pas lancée dans une certaine politique d harmonisation fiscale. Sans doute parce que de nombreux pays ne le souhaitaient pas!! 2 Le risque de l argent sale C est le plus mal cerné, par définition, mais aussi le plus inquiétant. Profitant de l absence de transparence, du refus de coopération de la part des Etats concernés, de l extrême discrétion de ces mêmes autorités, toutes les mafias du monde, mais aussi toutes les corruptions du monde se déversent dans les paradis réglementaires pour être «lavées». Mme Eva Joly, ex juge au pôle financier du palais de justice de Paris, estime ainsi que plus de 90% de l argent détourné par les «élites» des Pays en développement transitent et restent dans ces paradis.

16 Montant estimé des flux annuels "d'argent sale" qui transitent par des paradis fiscaux, en milliards de $ courants ,5 95,5 73,

17 Même s il ne s agit que d estimations, ces sommes sont tout de même très importantes et font sans cesse planer les risques de chantage et de corruption. Les paradis fiscaux fonctionnent alors comme une gigantesque lessiveuse, et avec un peu de technique et d habileté, rien n est plus facile, en multipliant les sociétés écrans et les sociétés off shore de transformer un argent sale en argent «honnête». Ce n est pas un hasard si celui qui est considéré comme le «père moderne» des paradis fiscaux dans les années 1930 aux Etats-Unis s appelait Meyer Lansky, l un des plus fameux financiers de la mafia américaine. On retrouve aujourd hui le problème des paradis fiscaux dans l argent du terrorisme, avec des circuits curieux : l argent de la drogue (Afghanistan) se retrouve aux Iles Caïman, repart à Bahreïn ou à Macao dans des sociétés contrôlées par des réseaux terroristes, repart par étapes vers Londres, New- York, Munich, Bruxelles pour financer discrètement des attentats Les pays occidentaux, à l origine de ces paradis, risquent alors de le payer!

18 3 Le risque de la finance incontrôlée Le scandale de ce week-end (l escroquerie de 50 milliards de $ de Bernard Madoff) a confirmé la nécessité de contrôler plus étroitement la finance internationale. Mais comment faire quand on sait que 50% des transactions financières internationales transitent par les paradis fiscaux (soit milliards de $ en 2007) et que le stock de capitaux détenus dans les paradis fiscaux atteint milliards de $. Sans oublier que les principaux fauteurs de troubles financiers sont les Hedge funds (Bernard Madoff était à la tête d un Hedge fund : Madoff Investment Securities) dont les activités se concentrent de plus en plus dans les paradis fiscaux (80% de leur activité en 2007). La bonne volonté risque alors de se heurter à la réalité : une très grande partie de la finance mondiale semble en dehors de tout contrôle, et on ne la contrôlera pas si on ne contrôle pas d abord les activités des paradis fiscaux et des sociétés off shore.

19 Montant des fonds gérés par les "Hedge funds" Milliards de $ courants Fonds gérés hors paradis fiscaux Fonds gérés dans les paradis fiscaux Total

20 On retrouve exactement la même problématique dans le cadre de la construction européenne : la monnaie unique est une excellente chose et elle nous préserve un peu des aléas financiers. Mais comment contrôler encore plus efficacement la finance européenne si des pays membres de l Union européenne sont eux-mêmes des paradis fiscaux? Le problème risque de devenir contradiction si on aborde le cas anglais : d un coté la participation du Royaume-Uni à la régulation financière est une chose souhaitable, et le rôle de Gordon Brown dans le «sauvetage financier» a été très positif. On ajoutera que la participation éventuelle un jour du Royaume-Uni à l euro serait économiquement souhaitable. Mais d un autre coté, nous savons que le fonctionnement même de la City est très contestable sur le plan du secret bancaire, et que surtout, nombre de paradis fiscaux sont anglais ou sous domination anglaise : Gibraltar, Jersey, Anguilla, îles vierges La contradiction saute alors aux yeux.

21 Conclusion : les solutions techniques existent Dans les conférences suivantes nous aborderons en détail le rôle des institutions financières internationales et la possibilité de contrôler la finance internationale. Mais d ores et déjà on peut dire que les moyens techniques de suivre les mouvements de capitaux dans les paradis fiscaux existent, et donc que le contrôle est techniquement possible, pour au moins trois raisons : - d une part, la plupart des transactions se fait par monnaie électronique, ce qui est plus pratique qu une valise. Mais le paiement électronique doit être sécurisé. Il passe donc par des réseaux de paiement sécurisés, dont le plus important est le réseau SWIFT (Security World Investment and Financial Trade). Mais en passant par ces réseaux, l argent laisse des traces électroniques que l on peut (si on veut) suivre avec un minimum de compétences informatiques.

22 - d autre part, ces mouvements internationaux de capitaux exigent, comme sur le plan interne, des phénomènes de compensation, puisqu ils portent la plupart du temps sur plusieurs banques. Cette compensation internationale peut se faire : soit par l intermédiaire de la Banque des Règlements Internationaux (BRI) qui sert alors de banque centrale des banques centrales (et dont beaucoup de nos chiffres sont tirés) soit par l intermédiaire de sociétés de compensation internationale privées (dont l une des plus connues s appelle.clearstream!!) Dans les deux cas, là aussi, on peut retracer pour peu qu on le veuille, l origine et la destination des fonds. - il existe enfin une sorte de police financière internationale,le GAFI (Groupe d Action financière) qui est un organisme intergouvernemental crée en 1989 qui regroupe 32 pays (+ la Commission européenne et le Conseil de coopération du Golfe)

23 Le rôle du GAFI est de lutter contre le blanchiment de l argent de la drogue et contre le financement du terrorisme, mais il peut (et il fait) à l occasion enquêter dans des paradis fiscaux. Il a édicté pour se faire 40 recommandations auxquels les Etats sont «invités» à se soumettre Le problème est que le traité qui a instauré cette «police financière» n a pas prévu de sanctions pour des pays qui refusent de coopérer, sauf le fait d en établir la liste. Et son action est pour l instant limitée au seul cas de la drogue et du terrorisme. D ailleurs, si des sociétés ou des personnes sont nommément citées, plus aucun pays ne figure sur cette liste noire. Le dernier en date, la Birmanie (le Myanmar) en a été retiré du fait de ses «efforts» Le problème du contrôle des paradis fiscaux est donc plus politique que technique, ce qui est peut-être plus inquiétant!!

Promouvoir une politique appropriée en matière de paradis fiscaux

Promouvoir une politique appropriée en matière de paradis fiscaux VERSION PROVISOIRE AS/Soc (2012) 07 15 mars 2012 Asocdoc07_2012 Commission des questions sociales, de la santé et du développement durable Promouvoir une politique appropriée en matière de paradis fiscaux

Plus en détail

Les Paradis Bancaires & Fiscaux, Trous Noirs de la Finance Mondiale

Les Paradis Bancaires & Fiscaux, Trous Noirs de la Finance Mondiale Les Paradis Bancaires & Fiscaux, Trous Noirs de la Finance Mondiale Les paradis fiscaux sont la plaie de la finance internationale.l argent de l évasion fiscale, de la corruption et des mafieux de tous

Plus en détail

L investissement direct canadien dans les centres financiers offshore

L investissement direct canadien dans les centres financiers offshore N o 11-621-MIF au catalogue N o 021 ISSN: 1707-0511 ISBN: 0-662-79239-4 Document analytique Analyse en bref L investissement direct canadien dans les centres financiers offshore par François Lavoie Division

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

par Geoffroy Delitte

par Geoffroy Delitte par Geoffroy Delitte E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles CPCP asbl - décembre 2008 CPCP - Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation asbl Rue des Deux Eglises, 45-1000

Plus en détail

Pourquoi Jean-Jacques Augier, trésorier de la campagne de François Hollande

Pourquoi Jean-Jacques Augier, trésorier de la campagne de François Hollande Une cinquantaine de pays peuvent être considérés comme des paradis fiscaux, avec chacun sa ou ses spécialités en matière d'opérations et services financiers. Pourquoi Jean-Jacques Augier, trésorier de

Plus en détail

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e Nos Services Trident Fund Services la division du groupe Trident Trust dédiée à l administration des fonds propose aux gestionnaires

Plus en détail

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE STR DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE Directives pour l Amérique du Nord et les Caraïbes Nombre minimum de propriétés Les groupes de compétiteurs doivent inclure

Plus en détail

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international.

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international. DES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. REUTERS/ANDY GAO Registre international Registre international Amérique du Nord Bermudes Canada Mexique États-Unis : Marques fédérales, Marques d État Amérique

Plus en détail

FRANCE : RÉGULARISATION

FRANCE : RÉGULARISATION FRANCE : RÉGULARISATION DES AVOIRS DÉTENUS À L ÉTRANGER FISCALITÉ FRANÇAISE : QUELS CHANGEMENTS MAINTENANT? - Michel Collet - 16 octobre 2012 PLAN A - INTRODUCTION I - LA LUTTE CONTRE L ÉVASION FISCALE

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

Les centres financiers extraterritoriaux : caractérisation et enjeux du suivi statistique

Les centres financiers extraterritoriaux : caractérisation et enjeux du suivi statistique : caractérisation et enjeux du suivi statistique Le rôle de certains centres financiers extraterritoriaux (offshore) dans la fragilisation du système financier mondial a été mis en évidence lors des crises

Plus en détail

Que font les plus grandes banques françaises dans les paradis fiscaux?

Que font les plus grandes banques françaises dans les paradis fiscaux? Membres de la Plateforme Paradis fiscaux et judiciaires : Les Amis de la Terre - Anticor - Attac France - CADTM France CCFD-Terre Solidaire - CFDT - CGT - CRID - Droit pour la justice Observatoire citoyen

Plus en détail

La situation des PFJ après le G20 de Cannes des 3 et 4 novembre 2011.

La situation des PFJ après le G20 de Cannes des 3 et 4 novembre 2011. La situation des PFJ après le G20 de Cannes des 3 et 4 novembre 2011. 1 - Avant le G20 de Londres du 2 avril 2009. Avant le G20 d avril 2009, déjà des «listes» de paradis fiscaux ou de territoires déclarés

Plus en détail

Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents

Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents Sommaire 3 LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR L ÉPARGNE: UN CONTEXTE NOUVEAU POUR L ÉPARGNE CONSTITUÉE

Plus en détail

Les paradis fiscaux : visite guidée Entretien avec Gabriel Zucman

Les paradis fiscaux : visite guidée Entretien avec Gabriel Zucman Les paradis fiscaux : visite guidée Entretien avec Gabriel Zucman Thomas VENDRYES Quelles sommes sont cachées dans les paradis fiscaux? Par qui? Et comment? À l aide d une méthodologie originale et de

Plus en détail

TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à partir du 14/06/2014-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition REUNION

TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à partir du 14/06/2014-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition REUNION Tarifs des offres Box Mediaserv TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à tir du 14/06/2014-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition REUNION Sous réserve de compatibilité

Plus en détail

Blanchiment d argent : fin de l anonymat des bénéficiaires de sociétés et de fiducies?

Blanchiment d argent : fin de l anonymat des bénéficiaires de sociétés et de fiducies? Blanchiment d argent : fin de l anonymat des bénéficiaires de sociétés et de fiducies? Chantal CUTAJAR Présidente de l OCTFI Directrice du GRASCO (Université de Strasbourg) La Commission des affaires économiques

Plus en détail

Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell. Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell

Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell. Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell Table des matières Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell...

Plus en détail

N 1902 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 1902 ASSEMBLÉE NATIONALE N 1902 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 10 septembre 2009 RAPPORT D INFORMATION DÉPOSÉ en application de l

Plus en détail

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE PROGRAMME DU CREDIT AUX ACHETEURS DES PAYS DESTINE AU SECTEUR DE FABRICATION DE MACHINES AVEC LA COOPERATION DE L UNION DES EXPORTATEURS DE MACHINES ET

Plus en détail

Présentation de l «indice de l opacité financière» FSI (Financial Secrecy Index)

Présentation de l «indice de l opacité financière» FSI (Financial Secrecy Index) L indice FSI de l opacité financière Eclairer des lieux sombres Présentation de l «indice de l opacité financière» FSI (Financial Secrecy Index) L indice de l opacité financière FSI amorce une nouvelle

Plus en détail

M- Budget DSL / téléphonie fixe (VoIP)/ TV LISTE DE PRIX, TVA comprise, à partir du 01.02.2014

M- Budget DSL / téléphonie fixe (VoIP)/ TV LISTE DE PRIX, TVA comprise, à partir du 01.02.2014 0.03 M- Budget DSL / téléphonie fixe (VoIP)/ TV Services M- Budget Fréquence Accès internet (M- Budget DSL) 54.80 par mois Accès internet avec téléphonie fixe (M- Budget DSL & VoIP) 59.80 par mois Accès

Plus en détail

Projet de Loi Structures Patrimoniales Privées aussi pour la Société de gestion de patrimoine familiale (SPF) luxembourgeoise

Projet de Loi Structures Patrimoniales Privées aussi pour la Société de gestion de patrimoine familiale (SPF) luxembourgeoise Avril 2014 Projet de Loi Structures Patrimoniales Privées aussi pour la Société de gestion de patrimoine familiale (SPF) luxembourgeoise Depuis l exercice d imposition 2014 (revenus 2013), les habitants

Plus en détail

Des paradis fiscaux à l enfer social

Des paradis fiscaux à l enfer social Volume 3, numéro 3 Des paradis fiscaux à l enfer social José Gayoso Membre d Attac-France et d Attac-Rouen Ces trente dernières années, la profonde mutation que le capitalisme a connue s est caractérisée

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES TARIFS DES OFFRES CANALBOX INTERNET+TÉLÉPHONE POUR LES PARTICULIERS ÉDITION RÉUNION / En vigueur à partir du 25/04/2014

CONDITIONS TARIFAIRES TARIFS DES OFFRES CANALBOX INTERNET+TÉLÉPHONE POUR LES PARTICULIERS ÉDITION RÉUNION / En vigueur à partir du 25/04/2014 ÉDITION RÉUNION / En vigueur à tir du 25/04/2014 Sous réserve de compatibilité technique et d éligibilité à l ADSL de votre ligne téléphonique et d un engagement minimum de douze (12) mois. Pour tester

Plus en détail

La transparence est un sujet majeur depuis que la crise financière a éclaté.

La transparence est un sujet majeur depuis que la crise financière a éclaté. 54 Transparence, crise financière et paradis fiscaux 1 La transparence est un sujet majeur depuis que la crise financière a éclaté. Il y a de nombreuses raisons à cela. Nous avons besoin de plus de transparence

Plus en détail

Conseil Supérieur de l'ordre des Experts-comptables. Comité Blanchiment. Norme «BLANCHIMENT»

Conseil Supérieur de l'ordre des Experts-comptables. Comité Blanchiment. Norme «BLANCHIMENT» Conseil Supérieur de l'ordre des Experts-comptables Comité Blanchiment Norme «BLANCHIMENT» Notice destinée aux collaborateurs des cabinets d expertise comptable Avertissement : Dans la présente notice

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

Ainsi, nous avons la maîtrise des équipements que nous utilisons et une totale liberté pour l élaboration de nos offres.

Ainsi, nous avons la maîtrise des équipements que nous utilisons et une totale liberté pour l élaboration de nos offres. Votre partenaire Télécom dédié aux entreprises ADSL Haut débit Connectivité SDSL Virtual Private Network Sécurité Solution de voix sur IP Présentation de la société Intégrateur de solutions téléphoniques

Plus en détail

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples!

Comité pour l annulation de la dette du tiers monde. La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! Comité pour l annulation de la dette du tiers monde http://www.cadtm.org/ensemble-pour-imposer-une-autre La dette, une manne pour les créanciers, un drame pour les peuples! L argument de la dette publique

Plus en détail

PRESENTATION BIENVENUE DANS NOTRE. Créer une société Offshore pour les acheteurs et investisseurs étrangers. Options et avantages

PRESENTATION BIENVENUE DANS NOTRE. Créer une société Offshore pour les acheteurs et investisseurs étrangers. Options et avantages BIENVENUE DANS NOTRE PRESENTATION Créer une société Offshore pour les acheteurs et investisseurs étrangers Options et avantages Présenté par Paul Debastos Chasseur-Immo-Floride 8551 W Sunrise Blvd, Suite

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 19 juin 2014 Les banques suisses 2013 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse

Plus en détail

FORMATION ALAC / ACA. Taxation de l épargne: Contexte politique et implications pratiques pour les assureurs vie LPS luxembourgeois.

FORMATION ALAC / ACA. Taxation de l épargne: Contexte politique et implications pratiques pour les assureurs vie LPS luxembourgeois. FORMATION ALAC / ACA Taxation de l épargne: Contexte politique et implications pratiques pour les assureurs vie LPS luxembourgeois Luxembourg 9 mai 2012 AGENDA I. Historique et contexte politique II. III.

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

Orange accompagne vos activités à l international

Orange accompagne vos activités à l international Orange accompagne vos activités à l international Vos activités sortent souvent du territoire métropolitain et nécessitent que vos collaborateurs se déplacent à l étranger ou dans les DOM. Découvrez ci-dessous

Plus en détail

La directive européenne sur l épargne. Quelles sont les implications pour vous?

La directive européenne sur l épargne. Quelles sont les implications pour vous? La directive européenne sur l épargne Quelles sont les implications pour vous? La directive européenne sur l épargne 1. Que prévoit la directive européenne sur l épargne? Généralités Les capitaux circulent

Plus en détail

La Directive Européenne Sur l Epargne. Quelles sont les implications pour vous?

La Directive Européenne Sur l Epargne. Quelles sont les implications pour vous? La Directive Européenne Sur l Epargne Quelles sont les implications pour vous? V.: 20-01-2012 1. Que prévoit la directive européenne sur l épargne? Généralités Les capitaux circulent librement en Europe,

Plus en détail

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS Les Emirats bénéficient d'une des économies les plus dynamiques au monde. Réputé pour sa beauté naturelle et son "art de vivre", Dubaï a également acquis la réputation

Plus en détail

Le conseil d administration à pied d œuvre

Le conseil d administration à pied d œuvre www.pwc.ch Le conseil d administration à pied d œuvre édition juin 2013 Structures offshore, privilèges fiscaux et compétition stratégie fiscale et réputation d entreprise Avant-propos Chers lecteurs

Plus en détail

BROCHURE TARIFAIRE Tarifs en vigueur à compter du 01 Janvier 2015

BROCHURE TARIFAIRE Tarifs en vigueur à compter du 01 Janvier 2015 BROCHURE TARIFAIRE Tarifs en vigueur à compter du 01 Janvier 2015 SOMMAIRE FORFAITS MOBILES FREE Fiche d information standardisée Forfait Free 3 Fiche d information standardisée Forfait 2 4 Le Forfait

Plus en détail

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur Service de Messagerie Evoluée Option Mail to Fax Guide Utilisateur Mars 2004 Mail to Fax Guide utilisateur 1 SOMMAIRE 1. ENVOI DE FAX DEPUIS VOTRE BOITE AUX LETTRES EVOLUEE... 3 1.1. CREATION/PREPARATION

Plus en détail

I. Les enjeux de la lutte contre les paradis fiscaux, la fraude et l évasion fiscale : un «vieux» débat

I. Les enjeux de la lutte contre les paradis fiscaux, la fraude et l évasion fiscale : un «vieux» débat 1 11 avril 2013 LES REVELATIONS D «OFFSHORE LEAKS» : UNE OPPORTUNITE DE FAIRE AVANCER LA LUTTE CONTRE LES PARADIS FISCAUX? I. Les enjeux de la lutte contre les paradis fiscaux, la fraude et l évasion fiscale:

Plus en détail

BROCHURE TARIFAIRE FORFAITS MOBILES

BROCHURE TARIFAIRE FORFAITS MOBILES BROCHURE TARIFAIRE FORFAITS MOBILES Tarifs en vigueur à compter du 24 mars 2015 SOMMAIRE FORFAITS MOBILES FREE Fiche d information standardisée Forfait Free 3 Fiche d information standardisée Forfait 2

Plus en détail

Améliorer l accès aux renseignements bancaires à des fins fiscales RAPPORT D ÉTAPE 2007

Améliorer l accès aux renseignements bancaires à des fins fiscales RAPPORT D ÉTAPE 2007 Améliorer l accès aux renseignements bancaires à des fins fiscales RAPPORT D ÉTAPE 2007 Améliorer l accès aux renseignements bancaires à des fins fiscales RAPPORT D ÉTAPE 2007 Le Comité des affaires fiscales

Plus en détail

L UTILISATION HONNETE ET MALHONNETE DES EURODEVISES

L UTILISATION HONNETE ET MALHONNETE DES EURODEVISES L UTILISATION HONNETE ET MALHONNETE DES EURODEVISES 1 1 Les bases L idée de cette démonstration sur table est née de la demande de création d outils ludiques, pour les animations de rue du 19 juin 2008

Plus en détail

Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE

Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE Troisième partie A N N e x e s t a t i s t i Q u e 99 Notes relatives aux tableaux annexes Signes conventionnels On trouvera, dans les tableaux, les signes conventionnels

Plus en détail

Fiche d information standardisée Forfait Free 3. Fiche d information standardisée Forfait 2 4. Les Options et autres services 7-8

Fiche d information standardisée Forfait Free 3. Fiche d information standardisée Forfait 2 4. Les Options et autres services 7-8 BROCHURE TARIFAIRE FORFAITS MOBILES Tarifs en vigueur à compter du 1 er novembre 2015 SOMMAIRE FORFAITS MOBILES FREE Fiche d information standardisée Forfait Free 3 Fiche d information standardisée Forfait

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

Les paradis fiscaux - 1-23/03/09. 1 OCDE Rapport 1998 : Concurrence fiscale dommageable, un problème mondial.

Les paradis fiscaux - 1-23/03/09. 1 OCDE Rapport 1998 : Concurrence fiscale dommageable, un problème mondial. Les paradis fiscaux 1. Introduction La crise financière qui sévit actuellement dans le monde entier vient opportunément de rappeler aux dirigeants de tous les pays et aux citoyens qui subissent cette crise

Plus en détail

Les tarifs de Belgacom

Les tarifs de Belgacom Les tarifs de Belgacom Février 2013 Les prix repris dans le tableau ci-dessous sont TVA comprise en euro/min et en euro/appel. Classic National Heures de pointe/heures creuses euro/min Coût de connexion

Plus en détail

Les investissements internationaux

Les investissements internationaux Conclusion : Doit-on réguler les IDE? Les investissements internationaux Introduction : Qu est ce qu un investissement direct à l étranger (IDE)? I) L évolution des IDE 1 Les IDE : une affaire entre riches

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

Fiche d information standardisée Forfait Free 3. Fiche d information standardisée Forfait 2 4. Les Options et autres services 7-8

Fiche d information standardisée Forfait Free 3. Fiche d information standardisée Forfait 2 4. Les Options et autres services 7-8 BROCHURE TARIFAIRE FORFAITS MOBILES Tarifs en vigueur à compter du 1 er septembre 2015 SOMMAIRE FORFAITS MOBILES FREE Fiche d information standardisée Forfait Free 3 Fiche d information standardisée Forfait

Plus en détail

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Communiqué de presse Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Protection renforcée des titulaires de cartes de débit grâce à des mesures supplémentaires

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Le Conseil fédéral. 14 janvier 2015

Le Conseil fédéral. 14 janvier 2015 Le Conseil fédéral 14 janvier 2015 Rapport explicatif sur l accord multilatéral entre autorités compétentes concernant l échange automatique de renseignements relatifs aux comptes financiers et sur la

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

BROCHURE TARIFAIRE Tarifs en vigueur à compter du 17 Septembre 2012

BROCHURE TARIFAIRE Tarifs en vigueur à compter du 17 Septembre 2012 BROCHURE TARIFAIRE Tarifs en vigueur à compter du 17 Septembre 2012 SOMMAIRE FORFAITS MOBILES FREE Le Forfait Free Le Forfait 2 3-5 6-8 GRILLE TARIFAIRE Tarification des numéros spéciaux Appels à l international

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

Les tarifs de Belgacom

Les tarifs de Belgacom Les tarifs de Belgacom Version Value Pack Company 2.0 Les prix repris dans le tableau ci-dessous sont exprimés HTVA en eurocents/min et en eurocents/appel. Value Pack Company National Heures de pointe

Plus en détail

Politique d Enregistrement des Noms de Domaine.eu v.5.0

Politique d Enregistrement des Noms de Domaine.eu v.5.0 Politique d Enregistrement des Noms de Domaine.eu 1/14 SOMMAIRE Sommaire... 2 Définitions... 3 Objet et Champ d application... 3 Section 1. Le Titulaire doit déterminer s il répond aux Critères d éligibilité

Plus en détail

JEUX EN LIGNE RISQUES ET ENJEUX

JEUX EN LIGNE RISQUES ET ENJEUX JEUX EN LIGNE RISQUES ET ENJEUX 1 CHRISTIAN KALB 24 SEPTEMBRE 2013 PREAMBULE : AVEC INTERNET, LE CRIME EST DEVENU UNE GRANDE PUISSANCE 1989 : Chute du «Mur» Des États perdent leur souveraineté Le Crime

Plus en détail

Aux paradis des impôts perdus

Aux paradis des impôts perdus BELGIQU 358 SUISSE 283 ÎLES DE MAN 57 JERSEY LIECHTENSTEIN 4 AUTR BERMUDES GUERNESEY 71 RUBA 1 ANDORRE 1 MONACO 10 100 ÎLES VIÈRGES BRITANNIQUES ANTIGUA & BARBUDA 1 223 LETTONIE 11 235 103 BAHREÏN 17 MALTE

Plus en détail

SERVICE CLIENTÈLE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DARTYBOX 0,12 TTC/min depuis une ligne fixe. Prix d un appel local depuis une ligne fixe

SERVICE CLIENTÈLE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DARTYBOX 0,12 TTC/min depuis une ligne fixe. Prix d un appel local depuis une ligne fixe ANNEXE TARIFAIRE Au 26 juin 2011 Les Forfaits Haut-débit Forfait n 1 (Zone dégroupée) Internet avec téléphonie Darty en présélection à 21.90 TTC/mois. Matériel mis à disposition : DartyBox V1 Forfait n

Plus en détail

TARIFS B&YOU 30 JUIN 2014 Offres réservées aux particuliers en France métropolitaine b-and-you.fr

TARIFS B&YOU 30 JUIN 2014 Offres réservées aux particuliers en France métropolitaine b-and-you.fr TARIFS B&YOU 30 JUIN 2014 Offres réservées aux particuliers en France métropolitaine b-and-you.fr L ensemble des offres commercialisées sous la marque B&YOU sont valables en France métropolitaine. Vous

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale République des Seychelles Situation générale 1. Géographie La Républiques des Seychelles est un archipel composé de 115 îles, situé au nord-est de Madagascar. L île la plus importante est l île de Mahé.

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

Guide des prix de transport et des services GUIDE DES PRIX DE TRANSPORT ET DES SERVICES 2015

Guide des prix de transport et des services GUIDE DES PRIX DE TRANSPORT ET DES SERVICES 2015 Guide des prix de transport et des services GUIDE DES PRIX DE TRANSPORT ET DES SERVICES 2015 En vigueur le 1er janvier 2015 Guide des prix de transport et des services 2 FIABILITÉ. EN TOUT TEMPS. EN TOUT

Plus en détail

La position d HSBC (traduction Virginie Bordeaux, Le Monde)

La position d HSBC (traduction Virginie Bordeaux, Le Monde) La position d HSBC (traduction Virginie Bordeaux, Le Monde) Présentation générale HSBC Global Private Banking (GPB) et en particulier sa banque privée suisse, HSBC Private Bank Suisse, ont subi une transformation

Plus en détail

Les paradis fiscaux. Hind El Oumni Freddy Gbaguidi Nicolas Renaud. Gestion de. patrimoine

Les paradis fiscaux. Hind El Oumni Freddy Gbaguidi Nicolas Renaud. Gestion de. patrimoine Gestion de 2010 patrimoine Les paradis fiscaux Hind El Oumni Freddy Gbaguidi Nicolas Renaud [Type the abstract of the document here. The abstract is typically a short summary of the contents of the document.]

Plus en détail

Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs intervention le jour ouvrable suivant Amériques

Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs intervention le jour ouvrable suivant Amériques Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs intervention le jour ouvrable suivant Amériques Services Care Pack HP Données techniques Le Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs

Plus en détail

les tarifs de l internet

les tarifs de l internet les tarifs de l internet dans l outre-mer tarifs pour les particuliers en vigueur du 02/10/2014 au 19/11/2014 --les offres d accès à internet --les services et options --la TV d Orange --les équipements

Plus en détail

Wealth & Tax Planning Private Company

Wealth & Tax Planning Private Company Wealth & Tax Planning Private Company Parties dans une Private Company Structure simplifiée Mandant = Actionnaire Procure des recommandations Conseil d administration Les actions peuvent être détenues

Plus en détail

du fixe les tarifs Tarifs en vigueur au 09/07/2015 (susceptibles d évolution)

du fixe les tarifs Tarifs en vigueur au 09/07/2015 (susceptibles d évolution) Tarifs en vigueur au 09/07/2015 (susceptibles d évolution) les tarifs du fixe le contrat et les conditions générales d abonnement les tarifications des communications les services 2 Informations sur votre

Plus en détail

les tarifs de l internet

les tarifs de l internet les tarifs de l internet dans l outre-mer tarifs pour les particuliers en vigueur du 08/10/2015 au 18/11/2015 --les offres d accès à internet --les services et options --la TV d Orange --les équipements

Plus en détail

Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures

Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures Édition 2012 Rôle des FIPOL Le Fonds de 1992 et, le cas échéant, le Fonds complémentaire, fournissent un

Plus en détail

Caraïbes Îles Vierges Britanniques (BVI)

Caraïbes Îles Vierges Britanniques (BVI) Caraïbes Îles Vierges Britanniques (BVI) Enregistrement de bateaux Les Îles Vierges Britanniques sont un territoire d outre-mer britannique spécialisé dans les enregistrements de bateaux. Aucune taxe de

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

le service téléphonique 10 14 service clients 30 00 service vocal 24h/24 pour choisir vos offres

le service téléphonique 10 14 service clients 30 00 service vocal 24h/24 pour choisir vos offres a a 8 avril 2010 pour choisir vos offres le service téléphonique 10 14 service clients appel gratuit depuis une ligne fixe France Télécom. Si l appel est passé depuis une ligne d un autre opérateur, consultez

Plus en détail

Administration fédérale des contributions

Administration fédérale des contributions Administration fédérale des contributions Directive relative aux accords concernant la coopération avec d autres Etats en matière fiscale et à la loi fédérale sur l imposition internationale à la source

Plus en détail

NOTE D INFORMATION RELATIVE A LA DÉTECTION DES OPÉRATIONS DE BLANCHIMENT PAR LE PERSONNEL DES BANQUES

NOTE D INFORMATION RELATIVE A LA DÉTECTION DES OPÉRATIONS DE BLANCHIMENT PAR LE PERSONNEL DES BANQUES CEL VOOR FINANCIELE INFORMATIEVERWERKING Gulden Vlieslaan 55 bus 1-1060 BRUSSEL Tel.: 02/533 72 11 Fax: 02/533 72 00 E-mail: info@ctif-cfi.be NOTE D INFORMATION RELATIVE A LA DÉTECTION DES OPÉRATIONS DE

Plus en détail

INTRODUCTION...2 CHAPITRE I : LES PLACES FINANCIÈRES OFFSHORE AU NIVEAU INTERNATIONAL...5

INTRODUCTION...2 CHAPITRE I : LES PLACES FINANCIÈRES OFFSHORE AU NIVEAU INTERNATIONAL...5 INTRODUCTION...2 CHAPITRE I : LES PLACES FINANCIÈRES OFFSHORE AU NIVEAU INTERNATIONAL...5 I- DÉFINITION ET PRÉSENTATION DES PLACES FINANCIÈRES OFFSHORE...5 1- Historique :...5 2- Définitions...7 3- Les

Plus en détail

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère»

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» «Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» * Précision apportée par l auteur, publiée le 26 novembre. Voir en fin d'article Gabriel Zucman vient de publier un livre, «La Richesse cachée

Plus en détail

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous La fiscalité européenne de l épargne Ce qui va changer pour vous SOMMAIRE LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE 3 De quoi s agit-il? 1 Quand entre-t-elle en vigueur? 3 LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE

Plus en détail

Wealth & Tax Planning Private Insurance

Wealth & Tax Planning Private Insurance Wealth & Tax Planning Private Insurance Parties dans une Private Insurance Structure simplifiée Mandant = Preneur d assurance Contrat d assurance Transfert des actifs Police d assurance Compagnie d assurance

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE AUPRES DES ETATS DE L OECS AVEZ-VOUS BESOIN D UN VISA DE COURT SEJOUR

AMBASSADE DE FRANCE AUPRES DES ETATS DE L OECS AVEZ-VOUS BESOIN D UN VISA DE COURT SEJOUR AVEZ-VOUS BESOIN D UN VISA DE COURT SEJOUR AVEZ-VOUS BESOIN D UN VISA DE COURT SEJOUR? VERIFIEZ DANS LA LISTE CI-APRES SI LA NATIONALITE DE VOTRE DOCUMENT DE VOYAGE VOUS DISPENSE DU VISA DE COURT SEJOUR.

Plus en détail

Tout. Les paradis fiscaux. ce que vous avez toujours voulu savoir. Pour en finir avec

Tout. Les paradis fiscaux. ce que vous avez toujours voulu savoir. Pour en finir avec Pour en finir avec Les paradis fiscaux Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les paradis fiscaux et leurs conséquences au Nord comme au Sud www.survie-france.org Survie est une association civique

Plus en détail

BROCHURE TARIFAIRE Tarifs en vigueur à compter du 1er juillet 2013

BROCHURE TARIFAIRE Tarifs en vigueur à compter du 1er juillet 2013 BROCHURE TARIFAIRE Tarifs en vigueur à compter du 1 er juillet 2013 SOMMAIRE FORFAITS MOBILES FREE Fiche d information standardisée Forfait Free 3 Fiche d information standardisée Forfait 2 4 Le Forfait

Plus en détail

SALARIE DE TERREAL, SAIS-TU REELLEMENT QUI SONT TES EMPLOYEURS?

SALARIE DE TERREAL, SAIS-TU REELLEMENT QUI SONT TES EMPLOYEURS? SALARIE DE TERREAL, SAIS-TU REELLEMENT QUI SONT TES EMPLOYEURS? CE QU IL FAUT SAVOIR Pour racheter TERREAL, et le fonds d investissement américain THE CARLYLE GROUP ont mis en place un montage financier

Plus en détail

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 2 3 SOMMAIRE 4 L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 4 Une orientation résolument internationale 6 Une protection

Plus en détail

L'obligation de déclaration entre en vígueur à partir de I'exercice d'imposition 20'14. Nous vous remercions d'avance de votre collaboration

L'obligation de déclaration entre en vígueur à partir de I'exercice d'imposition 20'14. Nous vous remercions d'avance de votre collaboration lrê? o soit les personnes physiques qui sont héritières directes ou nd rectes des personnes susvisées, à partir du décès, à moins que ces héritiers démontrent qu'eux-mêmes ou leurs ayants droit ne bénéficieront

Plus en détail

Responsabilité sociale et pratiques des banques face à l'optimisation et l'évasion fiscales

Responsabilité sociale et pratiques des banques face à l'optimisation et l'évasion fiscales Responsabilité sociale et pratiques des banques face à l'optimisation et l'évasion fiscales Constats tirés de l analyse sectorielle de Vigeo Fouad Benseddik, 2 juin 2014 Risque d évasion fiscale: un changement

Plus en détail

Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des garanties bancaires

Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des garanties bancaires Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des garanties bancaires Tarif en vigueur au er septembre 202 Paiements internationaux 2 2 Opérations de change à terme 7 3 Tarifs pour paiements

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

www.fidusuisse-offshore.com

www.fidusuisse-offshore.com www.fidusuisse-offshore.com Une relation basée sur la «rencontre» Chez Fidusuisse, nous pensons que la création d une société, doit provenir d une réflexion mûrie à laquelle nous voulons nous associer.

Plus en détail