TP EL20. A) Organisation. B) Compte-rendu. C) Matériel

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TP EL20. A) Organisation. B) Compte-rendu. C) Matériel"

Transcription

1 TP EL20 A) Organisation Il est rappelé que la présence au TP est obligatoire. Les TP doivent être préparés (cours appris et énoncé de TP lu). Un contrôle de connaissance sous forme de questions pourra être fait en début de séance. Il vous sera demandé pour chaque TP de rédiger un compte-rendu qui sera rendu en fin de séance. Même si une note de TP vous est attribuée en fin de semestre, il est à noter que les travaux pratiques sont là pour vous familiariser avec l'électronique et vous donner un complément de formation en conséquence n'hésitez pas à poser des questions. L'évaluation des TP s'effectuera sur vos comptes-rendus ainsi que votre attitude au cours des séances de TP. B) Compte-rendu Un compte-rendu n est ni la réponse à un questionnaire, ni une prise de notes sténographiques. Il doit être correctement rédigé, c est-à-dire que l on doit pouvoir le lire sans le texte du TP, sans pour autant vous forcer à recopier l énoncé des questions posées dans le texte du TP. Dans le compte-rendu, il faut vous efforcer de : présenter les objectifs de la manipulation indiquer le matériel que vous avez utilisé (sauf s il est imposé) faire des schémas complets des montages réalisés, mettant en évidence les appareils de mesure, et/ou le branchement de l oscilloscope. ne pas mélanger les mesures et les calculs théoriques. regrouper les mesures dans un tableau. conclure, en comparant mesures et calculs théoriques, et en justifiant de manière pertinente les éventuels écarts. C) Matériel A l issue de la manipulation : éteindre les appareils ranger votre poste de travail remettre en place le matériel déplacé 1/14 EL20

2 TP 1 : Etude de circuits du premier ordre Plan du TP Partie A : Préparation à faire avant le TP N.B. : les résultats aux questions posées dans la préparation sont exigés au début du TP Partie B : Manipulations 1) Utilisation de l oscilloscope en mode XY (durée conseillée : 1h) 2) Circuit R, L en régime transitoire (durée conseillée : 1h) 3) Circuit R, C en régime sinusoïdal (durée conseillée : 2h) A) Préparation Question 1 : méthode de Lissajous On visualise à l'oscilloscope l'ellipse de Lissajous suivante (ci-contre). Cette ellipse, inscrite dans un rectangle de côtés A'A = 100 ± 2 mm et B'B = 64 ± 2 mm, est la trajectoire du point M de coordonnées (x(t), y(t) ) données ci-dessous, dans le plan xoy. On donne P'P = 74 ± 2 mm. On donne : x(t) = a cos (ωt) y(t) = b cos (ωt - ϕ), avec 0 < ϕ < π Où se trouve le point M (x(t), y(t) ) pour t = 0? 2. Calculer les composantes de la vitesse du point M, soient ẋ (t) et ẏ (t), et déterminer le vecteur vitesse pour t = 0. En déduire le sens de parcours de l ellipse par le point M. 3. En écrivant que y = 0 en P (par exemple), et en respectant les conditions sur ϕ, montrer que sin ϕ vérifie : sin = P' P A ' A = QQ ' B'B. N.B. : cette méthode n est intéressante que pour des angles ϕ < π 3. Question 2 : circuit du premier ordre en régime transitoire Redonner les résultats essentiels concernant le circuit RL série correspondant au dessin ci-dessous ( U L (t), i L (t), constante de temps, etc.). On supposera qu à t = 0, on ferme l interrupteur K. 2/14 EL20

3 Question 3 : On définit le temps de montée t r (temps mis par la tension de sortie pour passer de 10% de la valeur maximale à 90% de cette valeur maximale). Montrer que t r 2,2 τ Question 4 : même question en remplaçant L par C, condensateur initialement déchargé. Les grandeurs importantes devenant i(t) et U C (t). On supposera qu à t = 0, on ferme l interrupteur K. B) Manipulations 1. Utilisation de l oscilloscope en mode XY Essai en sinusoïdal. Réglage de la position du repère XY En fonctionnement XY, la base de temps n'intervient plus et on visualise un signal en fonction de l'autre. La fonction XY est accessible par la touche DUAL. Quel signal est envoyé en X (voie 1 ou voie 2)? Expliquer la démarche que vous avez adoptée pour arriver à cette conclusion? Sélectionner le GBF en sinusoïdal et régler l'amplitude à 10V crête à crête, la fréquence à 1kHz.. Injecter ce signal sur les voies 1 et 2 de l'oscilloscope sélectionné en fonctionnement XY. Essai 1 : court-circuiter la voie 2 (GD). Quelle est la figure obtenue? De quel axe (X ou Y) cet essai permet-il de régler la position? Essai 2 : mêmes questions que précédemment en court-circuitant la voie 1. Les deux essais précédents permettent de régler la position du repère XY. Essai 3 : Les deux voies étant en position DC, relever et justifier l'oscillogramme obtenu (ne pas oublier de relever les calibres en X et Y). 3/14 EL20

4 1.2. Courbes de Lissajous. Les courbes de Lissajous sont les différentes courbes résultant de la composition de deux vibrations sinusoïdales d'équations : x t =A sinω x t y t =Bsin ω y tψ Si les pulsations ω x et ω y sont quelconques, on voit apparaître sur l'écran de l'oscilloscope (en mode XY) un rectangle de côtés 2 A et 2 B, enveloppe de courbes complexes. Si par contre le rapport des deux pulsations est un nombre entier, on peut déduire le rapport des deux fréquences par simple observation de la courbe. En effet, soient : n x le nombre de points de la courbe ayant une tangente horizontale n y le nombre de points de la courbe ayant une tangente verticale on démontre que : f x n x =f y n y Ainsi, connaissant l'une des deux fréquences, on pourra aisément en déduire l'autre. La figure suivante montre deux exemples de courbes de Lissajous, et les valeurs de n x et n y que l'on en déduit : n x =6; n y =2 n x =n y =2 Au moyen de deux GBF et de l'oscilloscope en mode XY, visualiser deux figures de Lissajous. Les relever en représentant leurs tangentes horizontales et verticales. Pour chacune d'elle, préciser les valeurs des fréquences affichées sur les deux GBF, et vérifier la relation précédente. 4/14 EL20

5 2. Circuit RL en régime transitoire 2.1. Montage Réaliser le montage décrit ci-dessous : Le générateur basses fréquences (GBF) délivre un signal carré symétrique, -6V / +6V, de rapport cyclique ½. r désigne la résistance (imperfection) dans le schéma équivalent de l inductance. Questions annexes : Calculer la valeur théorique de la constante de temps τ= L R totale en ms, après une mesure rapide de r à l ohmmètre. On appelle pulsation de coupure la quantité ω c = 1 τ en rad /s et f c la fréquence de coupure associée à c. On rappelle que c et f c sont reliées par c =2 f c Calculer ω c et f c Caractéristiques temporelles Pour les fréquences suivantes du signal d entrée 100 Hz, 500 Hz,1 khz, 5 khz : Relever V E (t) et V R (t) ; Relever V E (t) et V L (t) ; (Attention! Il faut permuter la bobine et R!) 2.3. Mesure de la constante de temps τ. Pour cela, on mesure le temps de montée t r (temps mis par la tension de sortie pour passer de 10% de la valeur maximale à 90% de cette valeur maximale). Mesurer t r. Vérifier que t r 0,35 f c. Comparer aux valeurs prévues précédemment 5/14 EL20

6 3. Circuit RC en régime sinusoïdal 3.1. Montage En choisissant jusdicieusement quelques fréquences armi les fréquences suivantes : 60 Hz, 600 Hz, 6 khz, 16 khz, 60 khz, 100 khz et 200 khz 1. Relever les chronogrammes de V E (t) et de V s (t). 2. Mesurer l amplitude crête à crête de V E (t) et de V s (t). 3. Mesurer le déphasage ϕ entre V E (t) et V s (t) en utilisant au choix (à justifier) la méthode «deux voies» et/ou celle de Lissajous. 4. Tracer sur papier semi-logarithmique les courbes : 20 log 10 V S V E =f ω Soit le rapport des amplitudes crête à crête en fonction de la pulsation (ou de la fréquence) ; Le déphasage en fonction de la fréquence de V S (t) par rapport à V E (t) Mêmes questions en permutant R et C 3.3. Conclure en comparant le fonctionnement des deux montages. Si vous avez terminé avant la fin des 4 heures montrer que dans certaines conditions à justifier, que l un des deux montages se comporte en dérivateur, et l autre en intégrateur. 6/14 EL20

7 TP n 2 : Caractéristique et applications des diodes. 1. CARACTÉRISTIQUE D'UNE DIODE. 1.1 RAPPELS. Une diode est un composant électronique représenté par le symbole suivant : Sa caractéristique est la suivante : I D =I S[ e VD V T 1 ] Pour simplifier les raisonnements et les calculs, on a l'habitude d'utiliser des caractéristiques simplifiées. L'une des plus proches de la réalité est la suivante : Si I D 0, la diode est bloquée. Si I D 0, la diode est passante, et on a V D =V 0 r d I D V 0 est appelée tension de seuil de la diode, r d est appelée résistance dynamique de la diode (sa valeur va de quelques ohms à quelques dizaines d'ohms). 1.2 RELEVÉ DE LA CARACTÉRISTIQUE. Avec le montage suivant, relever la caractéristique de la diode : I D en fonction de V D. Sur la courbe obtenue, mesurer V 0 et r d. Comparer les valeurs obtenues aux données du constructeur puis en déduire un schéma équivalent de la diode. Pour la suite, on utilisera la caractéristique simplifiée de la diode, ne considérant que sa tension de seuil. 7/14 EL20

8 2. REDRESSEMENT SIMPLE ALTERNANCE. 2.1 REDRESSEMENT SUR CHARGE RÉSISTIVE. On réalise le montage suivant, dans lequel le signal d'entrée est tel que : V e t =V em sin ωt, avec V em pouvant varier de 1V à 10V. R=10 k f =1 khz Relever les oscillogrammes obtenus pour V e et U c. Justifier les formes d'ondes obtenues. Déterminer U c max, U cmoy et U ceff. Vérifier la relation théorique qui lie U c max à U cmoy et U c max à U ceff. Observer l'allure des signaux obtenus pour un signal d'entrée triangulaire, puis carré. En reprenant un signal d'entrée sinusoïdal, remplacer la résistance de 10 kω par une résistance de 100Ω. Que constatez vous? Justifiez le phénomène observé. Placer l'oscilloscope en mode XY, et relever, sur une même feuille, la caractéristique du redresseur dans les deux cas précédents. On veillera à placer judicieusement l'origine du repère. A l'aide de ces caractéristiques, déterminer la tension de seuil des redresseurs ainsi réalisés. 2.2 REDRESSEMENT SUR CHARGE CAPACITIVE (DÉTECTEUR DE CRÊTE). Montrer théoriquement, puis vérifier expérimentalement, que le montage suivant est un détecteur de crête positive, pour V e t =V em sin ωt. C=10 nf f =100 Hz Relever les oscillogrammes obtenus pour V e et U c. Justifier les formes d'ondes obtenues. Quelle est la valeur de l'ondulation crête à crête (notée 2 Δ Uc ) Remplacer le condensateur de 10nF par un condensateur de 1µF. Que constatez vous? Que se passe-t-il si on inverse le sens de la diode? 8/14 EL20

9 3. CONFORMATEUR À DIODES. 3.1 ETUDE THÉORIQUE. Prévoir et représenter l'allure de la caractéristique V S =f V e pour le montage suivant : R=R 1 =R 2 =10 k 3.2 RÉALISATION. Réaliser le montage du paragraphe précédent. Appliquer en V e une tension triangulaire. Régler l'amplitude et la fréquence de V e de façon à faire apparaître les points anguleux de la courbe V S =f t. Tracer l'oscillogramme de V S, puis mesurer les valeurs de V S aux points anguleux. Comparer aux valeurs théoriques. Visualiser et représenter la caractéristique V S =f V e. Mesurer les coordonnées des points anguleux, et les comparer aux valeurs précédentes. 9/14 EL20

10 TP N 3 : AMPLIFICATEUR LINÉAIRE INTÉGRÉ. Les amplificateurs linéaires intégrés rassemblent sur une surface de quelques millimètres carrés de silicium une dizaine de transistors, de résistances et de condensateurs (voir par exemple le schéma interne du µa741 en annexe). Leurs performances dépendent principalement des transistors d'entrée qui sont bipolaires pour le µa741, et à effet de champ pour le TL081. Comme ces performances sont nettement plus médiocres pour le type bipolaire que pour le type à effet de champ, les défauts sont plus faciles à mettre en évidence sur un µa741 que sur un TL081. C'est pourquoi nous utiliserons un µa741 pour étudier un montage de base qui mettra en évidence certains défauts des amplificateurs linéaires intégrés, et un TL081 pour des montages plus performants. L'amplificateur linéaire intégré réel est un composant dont les caractéristiques sont proches de celles de l'amplificateur linéaire intégré idéal. Cependant, elles ne sont pas connues de façon précise car le fabricant du composant ne garantit que des caractéristiques minimales ou typiques pour un modèle donné. 1. AMPLIFICATEUR NON-INVERSEUR. 1.1 ETUDE THÉORIQUE. En supposant l'amplificateur linéaire intégré (ALI) idéal, déterminer la fonction de transfert H= v s montage suivant en régime linéaire. v e du Ve R1 R2 Vs 1.2 FONCTIONNEMENT GLOBAL DU MONTAGE. A l'aide des documentations données en annexe, réaliser le montage précédent en alimentant l'ali en ±15V, et en choisissant un µa741, R 1 =1 k et R 2 =10 k. La tension d'entrée v e sera un signal sinusoïdal issu d'un GBF. A f =500 Hz et pour une tension d'entrée d'amplitude max de 0,5 V, relever les oscillogrammes de v s et v e, puis de v s =f v e. Même chose pour une tension d'entrée d'amplitude max de 2 V. Interpréter et commenter ces courbes. A f =10 khz et pour une tension d'entrée d'amplitude max de 0,5 V, relever les oscillogrammes de v s et v e, puis de v s =f v e. Même chose pour une fréquence de 100 khz. Interpréter et commenter ces courbes. A quelle caractéristique de l'ali réel le phénomène observé à f =100 khz est-il dû? 1.3 CARACTÉRISTIQUE STATIQUE DU MONTAGE. 10/14 EL20

11 En remplaçant le GBF par une alimentation continue, tracer, point par point, la caractéristique v s =f v e. A quoi correspond la relation de proportionnalité entre v s et v e? Quelle est la valeur de v s pour v e =0 V? Cette valeur était-elle prévisible? 1.4 ETUDE FRÉQUENTIELLE DU MONTAGE. On propose à présent d'étudier le comportement fréquentiel du montage pour différente valeur de R 2. Pour cela, on relèvera, sur une même feuille de papier semi-logarithmique, les courbes 20log( A v f ) pour R 2 =10 k, 47 k et 68 k, et f variant de 1 khz à 1 MHz. Pour chaque courbe, on se contentera de 6 points judicieusement placés. rappel : A v = V s V e est l'amplification en tension du montage. Réunir dans un tableau, pour chaque valeur de R 2, l'amplification en basse fréquence et la fréquence de coupure de l'amplificateur non-inverseur. Quelle propriété de l'ali ces données permettent-elles de vérifier? 1.5 STABILITÉ DU MONTAGE. En régime linéaire, les entrées inverseuse et non-inverseuse d'un amplificateur idéal semblent équivalentes. Sur votre montage, inverser les connexions des entrées + et de l'ali (à ne pas confondre avec les alimentations + et 15 Volts) afin d'obtenir le circuit suivant ( R 1 =1 k et R 2 =10 k ) : Ve R1 R2 Vs A f =500 Hz et pour une tension d'entrée d'amplitude max de 5 V, relever les oscillogrammes de v s et v e. Même chose pour une tension d'entrée d'amplitude max de 0,5 V. Interpréter et commenter ces courbes. En déduire une condition nécessaire de stabilité pour les montages à ALI. 2. APPLICATIONS DE L'AMPLIFICATEUR LINÉAIRE INTÉGRÉ. 2.1 SOMMATEUR. Réaliser le montage ci-dessous, avec R 1 =R 2 =R 3 =10 k, et R=22 k R1 R2 R Ve1 Ve2 Ve3 R3 TL081 Vs 11/14 EL20

12 Appliquer en V e1 et en V e2 une tension sinusoïdale d'amplitude crête à crête de 1 V et de fréquence 1 khz. Appliquer en V e3 une tension carrée de même fréquence et d'amplitude 5 V disponible sur la sortie TTL du GBF. Représenter, en concordance de temps, les oscillogrammes de V e1, V e3 et V s. Interpréter et commenter ces courbes. 2.2 CONVERTISSEUR TENSION / COURANT Etude théorique. Dans le montage ci-dessous, on suppose que l'ali fonctionne en régime linéaire. R1 R2 Ve R1 Ic TL081 R2 Vs Rc Déterminer l'expression de i c en fonction de v e et R 1. Le montage remplit-il correctement son rôle de convertisseur tension / courant? Déterminer l'expression de la tension de sortie de l'ali, v s, en fonction de v e, R 1, R 2 et R c. Dans le cas où v e =cte=5 V, et R 1 =R 2 =1 k, représenter graphiquement v s en fonction de R c. En déduire la valeur maximale que l'on peut donner à R c, sachant que la tension de sortie de l'ali est limitée par sa saturation Manipulation. Réaliser le montage précédent. Pour R c =0, relever la caractéristique i c =f v e, pour 10 V v e 10 V. Interpréter la courbe obtenue. Pour v e =cte=5 V, relever la caractéristique i c =f R c. Interpréter la courbe obtenue, et en déduire la plage de fonctionnement du montage en source de courant. 12/14 EL20

13 TP N 4 : OSCILLATEUR COMMANDÉ EN TENSION. Le schéma de principe de l'oscillateur est donné figure 1. Intégrateur Trigger R 5 R 3 C U 0 G R 6 F K R 4 A 1 A V A A2 R 1 R 2 B V S Figure 1 R 1 = 27 K8, R 2 = 47 K8,R 3 = 4,7 K8,R 4 = 4,7 K8,R 5 = 4,7 K8,R 6 = 2,2 K8, C = 47 nf, T 1 = 2N 1711, A 1, A 2 = TL 081, D 1 = 1N ETUDE DU TRIGGER. A Ve A.Op. R 1 R 2 B V B L'amplificateur supposé parfait fonctionne en régime de saturation. On admettra que Vsat 15 V 1/ Expliquer le fonctionnement du montage. Calculer les valeurs de V A (t) provoquant le basculement de V B (t). Représenter la caractéristique de transfert V B = f(v A ). 2/ Etude du trigger seul : Appliquer à l'entrée du trigger une tension triangulaire alternative d'amplitude 10 V et de fréquence 800 Hz. Relever, en regard, les oscillogrammes de V A (t) et V B (t). En déduire les valeurs de V A (t) provoquant le basculement de V B (t), comparer avec les valeurs calculées. 3/ Etude du trigger à l'intérieur du montage de la figure 2. Appliquer à l'entrée du montage une tension U 0 continue égale à 4 V. Observer et relever, en regard, les oscillogrammes V A (t) et V B (t). temps haut Mesurer le rapport cyclique de V B (t) défini par : R période Même question pour U 0 = 15 V. 13/14 EL20

14 2. ETUDE DE L'INTERRUPTEUR K. L'interrupteur K de la figure 1 est constitué par un transistor T 1 associé à une diode D 1 (voir figure 2). R 5 R 3 C U0 V G G R 6 V F F T1 R 4 D 1 D VD A1 A V A A 2 R 1 R 2 B VS M Figure 2 1/ Régler U 0 à 4 V. Observer simultanément V F (t) (tension entre collecteur et émetteur de T 1 ) et V B (t). Relever ces oscillogrammes. En déduire l'état de T 1 lorsque V B = +V sat et lorsque V B = -V sat. Observer simultanément et relever les oscillogrammes de V D (t) et V B (t). En déduire l'état de la diode D 1 lorsque V B = +V sat et lorsque V B = -V sat. 2/ Régler U 0 à 15 V et relever les mêmes courbes qu'au 1/. 3. ETUDE DEL'INTÉGRATEUR. C F Ve R 4 G U' 0 A.Op. A V S L'amplificateur est supposé parfait. U' 0 est une tension constante. 1/ Etablir l'équation différentielle liant V e, V s et U' 0. La tension V e est une tension constante V 0, quelle est la pente de la courbe V s (t) sachant que V s (t) est de la forme V s (t) = a.t + b 2/ Etude expérimentale de l'intégrateur à l'intérieur du montage de la figure 2 (V e correspondant à V F, V s à V A et U' 0 à V G ). Régler U 0 à 4 V. Mesurer U' 0. Relever sur papier millimétré V F (t) et V A (t) (c'est à dire V e et V s ). En vous aidant de la question 1/ et du relevé de Vs(t), déterminez les deux valeurs de V F (t) en fonction de U' 0 mesuré précédemment et de la pente de la courbe de Vs. 4. ETUDE DE L'OSCILLATEUR COMMANDÉ EN TENSION (FIGURE 2). Faire varier U 0 de 4 V à 15 V. Pour chaque valeur de U 0, mesurer la fréquence des oscillations obtenues en V B. Tracer sur papier millimétré la courbe donnant la fréquence f en fonction de la tension U 0. Conclure. 14/14 EL20

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- Le but de cette étude est de familiariser l'étudiant avec l'utilisation d'un oscilloscope au travers de mesures de diverses grandeurs physiques : tensions,

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp)

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) LSM 2 - Mesures physiques - Instrumentation Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) Les circuits étudiés jusqu'ici sont des circuits passifs constitués de résistances, condensateurs inductances

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

OSCILLOSCOPES Numériques

OSCILLOSCOPES Numériques OSCILLOSCOPES Numériques La partie pratique de ce TP, effectuée en salle de TP, sera divisée en trois parties. Les deux premières parties sont consacrées respectivement au couplage et à la synchronisation

Plus en détail

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique FOUGERAY P. ANNE J.F. TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique bi courbe,

Plus en détail

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables 1 ère STI2D TP V2.0 Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables CO8.sin4 Identifier les variables mesurées. CO9.sin2 Instrumenter un système. Acquerir l'information. Utilisation d'un

Plus en détail

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Partie théorique I. omparateur L utilisation la plus simple d un amplificateur opérationnel (AOP) en montage non-linéaire est le comparateur. Deux

Plus en détail

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT.

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT. TP n 8 : obtention des spectres de signaux usuels. But du TP : ce huitième TP de BTS SE a pour but l'étude de la manière d'obtenir le spectre d'un signal sinusoïdal et carré avec un rapport cyclique variable.

Plus en détail

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique Tektronix TDS (210 ou 1001B) bicourbe,

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance Université Djillali LIABES Sidi Bel-Abbes Faculté de sciences de l Ingénieur - Département d Electrotechnique - Licence ELM ETT Module Electronique de puissance TP N 01 : Redressement non commandé - Montage

Plus en détail

TP 1 : sources électriques

TP 1 : sources électriques Objectif : étudier différents dipôles actifs linéaires ou non linéaires. Les mots générateur et source seront considérés comme des synonymes 1 Source dipolaire linéaire 1.1 Méthode de mesure de la demie-tension

Plus en détail

Série 7 : circuits en R.S.F.

Série 7 : circuits en R.S.F. Série 7 : circuits en R.S.F. 1 Documents du chapitre Action d un circuit du 1er ordre sur un échelon de tension et sur une entrée sinusoïdale : Déphasage de grandeurs sinusoïdales et représentation de

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

TP oscilloscope et GBF

TP oscilloscope et GBF TP oscilloscope et GBF Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : ce travail a pour buts de manipuler l oscilloscope et le GBF. A l issu de celui-ci, toutes les fonctions essentielles

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale 1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale I. BUT - Utiliser un oscilloscope pour mesurer des fréquences et des tensions - Déterminer la fréquence d un émetteur à ultrasons (noté US)

Plus en détail

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RT1A 2014-15 1 Matériel 1 "double" générateur AFG 3022 avec 2 charges 50 Ω 1 Platine de fonctions enfichables 2 Fonctions

Plus en détail

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE Polytech'Nice, Dép. Elec 4ème année T.P. d'electronique TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE GENERALITES SUR LA MODULATION Les ondes électromagnétiques de fréquence élevée ont la propriété

Plus en détail

Donner les limites de validité de la relation obtenue.

Donner les limites de validité de la relation obtenue. olutions! ours! - Multiplicateur 0 e s alculer en fonction de. Donner les limites de validité de la relation obtenue. Quelle est la valeur supérieure de? Quel est le rôle de 0? - Multiplicateur e 0 s alculer

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B 1 ) DESCRIPTION ET INITIALISATION D UN OSCILLOSCOPE Fiche Méthode PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE 1 METRIX OX 803B 9 15 4 7 6 2 14 5 8 17 3 12 11 10 16 13 Les boutons de 9 à 13 sont identiques

Plus en détail

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS I RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE : 1) Observation du signal : a) Dessiner

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande :

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : TP OSILLATE A PONT DE WIEN I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : = 10 kω; = 22 nf éaliser le montage a] Mesure de la fréquence centrale

Plus en détail

Première partie : LE CAPTEUR DE COUPLE. Présentation

Première partie : LE CAPTEUR DE COUPLE. Présentation Première partie : LE CAPTEU DE COUPLE Présentation Le capteur de couple est destiné à fournir en sortie un courant qui sera l'image du couple volant. La Figure 1 représente le principe de ce capteur. Barre

Plus en détail

Expériences avec un oscilloscope numérique

Expériences avec un oscilloscope numérique Expériences avec un oscilloscope numérique Pratiques Expériences Certaines figures et textes sont tirés de l excellent DICTIONNAIRE de PHYSIQUE EXPERIMENTALE, tome4, L électricité, Jean-Marie Donnini,

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

( ) = < u > +Δu ( t )

( ) = < u > +Δu ( t ) TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI GBF, OSCILLOSCOPE ET MULTIMETRE : PRODUCTION, VISUALISATION ET MESURE DE SIGNAUX ELECTRIQUES OBJECTIFS Produire un signal électrique (une tension)

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

1ère partie : AOP en régime de fonctionnement linéaire. On utilise un AOP à grande impédance d'entrée TL082 alimenté sous ± 12V.

1ère partie : AOP en régime de fonctionnement linéaire. On utilise un AOP à grande impédance d'entrée TL082 alimenté sous ± 12V. G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 1 A1 - Fonction amplification 1ère partie : AOP en régime de fonctionnement linéaire On utilise un AOP à grande impédance d'entrée TL08 alimenté

Plus en détail

Filtre ADSL Travaux dirigés

Filtre ADSL Travaux dirigés Filtre ADSL Travaux dirigés Préambule Le terme ADSL signifie Asymmetric Digital Subscriber Line (dans les pays francophones ce terme est parfois remplacé par LNPA qui signifie Ligne Numérique à Paire Asymétrique).

Plus en détail

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 1 TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 2 Partie I : familiarisation avec l oscilloscope 1. Description et mise en marche Utilité : Un oscilloscope permet d analyser

Plus en détail

U c U n U 3 I 3. Hacheur

U c U n U 3 I 3. Hacheur G. Pinson - Physique Appliquée Alimentation à découpage 2-TP / 1 2 - ALIMENTATION À DÉOUPAGE Sécurité : manipulation réalisée en TBTS. Principe : générateur de tension (U ) réglable (par ) et régulée,

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE S e s s i o n 2 0 0 8 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Spécialité : Sciences et Technologies industrielles Génie Électrotechnique Durée de l'épreuve : 4 heures coefficient : 7 L'usage

Plus en détail

TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale

TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale La multiplication de deux signaux est une opération non-linéaire fréquemment rencontrée en électronique d instrumentation ou de traitement

Plus en détail

L oscilloscope Cathodique

L oscilloscope Cathodique Modèle de compte-rendu de TP L oscilloscope Cathodique Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement en temps que compte-rendu

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002. E p r e u v e : P H Y S I Q U E A P P L I Q U É E

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002. E p r e u v e : P H Y S I Q U E A P P L I Q U É E BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002 Calculatrice à fonctionnement autonome autorisée (circulaire 99-186 du 16.11.99) E p r e u v e : P H Y S I Q U E P P L I Q U É E Durée : 4 heures

Plus en détail

G345-01 CHARGEUR DE BATTERIE UNIVERSEL

G345-01 CHARGEUR DE BATTERIE UNIVERSEL GROUPEMENTS 3, 4 ET 5 - Sujet G345-01 Page de garde BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Épreuve scientifique et technique Sous- Épreuve de SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SUJET GROUPEMENTS 3, 4 ET 5 Le dossier-sujet

Plus en détail

T.P. n 8: MULTIPLIEUR

T.P. n 8: MULTIPLIEUR T.P. n 8: MULTIPLIEUR 1) MODULATION D AMPLITUDE On veut transmettre sur de grandes distances des informations, par exemple sonores, de fréquences comprises entre 0 Hz et 0 khz. La transmission ne peut

Plus en détail

TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE OBJECTIF Se familiariser avec l oscilloscope, et pratiquer ses multiples utilisations. CRITERES D'EVALUATION Câblage correct. Méthode de travail de l'étudiant. Exactitude

Plus en détail

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Centre de préparation au diplôme d'état d'audioprothésiste Epreuve de Physique (Durée: heures) 7 juillet Exercice : LA BALANCOIRE ( points) Une balançoire constituée

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

TP mesures électriques

TP mesures électriques TP0 : FAMILIARISATION AVEC L OSCILLOSCOPE On utilise l oscilloscope HAMEG HM 303-4 dont la face avant est donnée par la figure suivante : L explication de la fonction de chaque touche est donnée sur la

Plus en détail

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE Polytech'Nice 4 ème Année T.P. d'electronique TP N 6 AIMENTATIONS A DECOUPAGE I. e mécanisme de régulation à découpage e but de cette manipulation est la compréhension du mécanisme de régulation par découpage.

Plus en détail

TP 1: Circuits passifs

TP 1: Circuits passifs Travaux Pratiques Avancés (TPA) d Electronique Année 2015-16 TP 1: ircuits passifs Sergio Gonzalez Sevilla *, Antonio Miucci Département de Physique Nucléaire et orpusculaire (DPN), Université de Genève

Plus en détail

TRANSISTOR BIPOLAIRE

TRANSISTOR BIPOLAIRE I Introduction I.1 Constitution Le transistor bipolaire est réalisé dans un monocristal comportant trois zones de dopage différentes. n p n collecteur base émetteur n C On reconnaît deux jonctions PN p

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en

Plus en détail

Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure

Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure A) ANALYSE FONCTIONNELLE DU SYSTEME I) Présentation de l organisation d une mesure. Une mesure se fait en 3 étapes successives.

Plus en détail

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS Transistor MO - introduction à la logique Transistor MO - introduction à la logique I. PARTI THORIQU I.1. Constitution et fonctionnement du transistor MO Un transistor MO (Metal Oxyde emiconducteur) est

Plus en détail

Archambeau Tony. GENERATEUR Carré, Sinus, Triangle

Archambeau Tony. GENERATEUR Carré, Sinus, Triangle GENERATEUR Carré, Sinus, Triangle Le 16 Novembre 2006 Table des matières I/ Dossier de présentation (Partie Théorique). 1) Table des matières. 2) Introduction. 3) Enoncé numéro 1 : Cahier des charges.

Plus en détail

SIMULATION EN ELECTRONIQUE

SIMULATION EN ELECTRONIQUE 1 sur 8 SIMULATION EN ELECTRONIQUE PLAN: OBJECTIF - PUBLIC - MATERIEL - LOGICIEL - METHODE - AVANTAGES - DIFFICULTES - AUTEUR DU DOCUMENT INTRODUCTION MANIPULATION 1 : Prise en main A) Montage inverseur

Plus en détail

Amplificateur de sonorisation

Amplificateur de sonorisation Amplificateur de sonorisation On se propose de vérifier quelques spécifications d un amplificateur basse-fréquence de sonorisation dont les caractéristiques techniques sont données en Annexe. Remarques

Plus en détail

Etude d un haut-parleur

Etude d un haut-parleur Etude d un haut-parleur Le haut-parleur électrodynamique, dont l invention remonte à plus de cent ans, n a pas évolué dans son principe. Il a été amélioré d année en année par l utilisation de nouvelles

Plus en détail

Les régimes périodiques (Chap 2)

Les régimes périodiques (Chap 2) Les régimes périodiques (Chap 2)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. Propriétés des grandeurs physiques : La période T, est le plus petit intervalle de temps, au bout duquel

Plus en détail

LABE04 5 oct 2004. Table des matières. Métraux Nathanaël - YTM1 1 TLC556

LABE04 5 oct 2004. Table des matières. Métraux Nathanaël - YTM1 1 TLC556 Table des matières Cahier des charges...2 a)... 2 b)... 2 Bref rappel théorique... 2 Mode astable... 3 Mode monostable... 3 Introduction...3 Calculs pour l'astable... 3 Formules utilisées... 3 Tableau

Plus en détail

Concours d entrée en Ingénierie, 2012

Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Nom : Prénom : Test des connaissances professionnelles en électricité-électronique TCP-E Durée : 3 heures 1. Cocher la réponse exacte 1 En continu, une capacité se

Plus en détail

B31+B32 - Lignes. Ces grandeurs dépendent de la longueur l de la ligne : ce sont des grandeurs dites "réparties".

B31+B32 - Lignes. Ces grandeurs dépendent de la longueur l de la ligne : ce sont des grandeurs dites réparties. G. Pinson - Physique Appliquée Lignes B31+B32-TP / 1 B31+B32 - Lignes But : on veut transmettre des données numériques sous forme d'impulsions binaires dans une ligne, en veillant à minimiser les perturbations

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

Etude de signaux observés sur un oscilloscope

Etude de signaux observés sur un oscilloscope Etude de signaux observés sur un oscilloscope Exercice 1 : Signaux observés sur un oscilloscope Pour ces différents signaux, donner le nom du signal si cela est possible, noter sa période, hachurer au

Plus en détail

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP.

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP. Union générale des étudiants de Tunisie Modèle de compte-rendu de TP Dipôle RC Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement

Plus en détail

Université Mohammed Khidher Biskra A.U.: 2014/2015

Université Mohammed Khidher Biskra A.U.: 2014/2015 Uniersité Mohammed Khidher Biskra A.U.: 204/205 Faculté des sciences et de la technologie nseignant: Bekhouche Khaled Matière: lectronique Fondamentale hapitre 4 : Le Transistor Bipolaire à Jonction 4..

Plus en détail

ALIMENTATION SERIE:TP N 3 LE REDRESSEMENT, LE FILTRAGE ET LA REGULATION TRONC COMMUN

ALIMENTATION SERIE:TP N 3 LE REDRESSEMENT, LE FILTRAGE ET LA REGULATION TRONC COMMUN ALIMENTATION SERIE:TP N 3 LE REDRESSEMENT, LE FILTRAGE ET LA REGULATION TRONC COMMUN Fonctionnement du redressement, du filtrage et de la régulation. Temps alloué : 2 heures Objectifs : On vous demande

Plus en détail

Analyse des diagrammes de Bode d'un filtre passe-bande:

Analyse des diagrammes de Bode d'un filtre passe-bande: TD N 3: Filtrage, fonction de transfert et diagrammes de Bode. M1107 : Initiation à la mesure du signal Le but de ce TD est de vous permettre d'appréhender les notions indispensables à la compréhension

Plus en détail

Fiches Générateur Basses Fréquences

Fiches Générateur Basses Fréquences Fiches Générateur Basses Fréquences Note : Cet ensemble de fiches a été réalisé autour du Générateur de fonctions Centrad GF467AF. Il dispose d un grand nombre de fonctionnalités que l on peut retrouver

Plus en détail

Le GBF Générateur basse fréquence

Le GBF Générateur basse fréquence Le GBF Générateur basse fréquence Il génère des signaux alternatifs ( carré, sinusoïdale et triangulaire ) en sa sortie ( output- 50 ) Pour chaque signal, on peut modifier : l amplitude ( en agissant sur

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec Exemple de sujet de travaux pratiques de physique proposé au concours Centrale- Supélec. La colonne de gauche donne le texte tel qu il est soumis au candidat. En regard, à droite, figurent les savoir-faire

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE»

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» I- Approche fonctionnelle Energie Energie de puissance (We) Elaborer les signaux de commande Ordre Commuter la puissance We Transformer l énergie Microcontrôleur, up Préactionneur

Plus en détail

La tension u 2(t) est en... u(t) =

La tension u 2(t) est en... u(t) = Exercice n 1 : Pour les oscillogrammes suivants, établir l'expression de u(t) : Oscillogramme n 1 : Voie 1: 5V/div, Voie 2:... V/div Time : 2 ms/div Oscillogramme n 2 : U MAX = U = T = f = ω = u(0) = déphasage

Plus en détail

LES 2 EXERCICES SONT A RENDRE SUR DES COPIES SEPAREES

LES 2 EXERCICES SONT A RENDRE SUR DES COPIES SEPAREES L1 010/011 D N1 Durée = heures ans document Calculatrice autorisée Le sujet comporte 6 pages dont feuilles à rendre avec vos copies L XRCC ONT A RNDR UR D COP PAR Attention : Tout résultat brut sans développement

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes Alarme et sécurité Sous Epreuve E12 Travaux pratiques scientifiques sur systèmes 1 ACADEMIE DE REIMS Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques C.C.F. de Mathématiques et Sciences Physiques

Plus en détail

I) Introduction aux manipulations en électricité

I) Introduction aux manipulations en électricité OSCILLOSCOPES I) Introduction aux manipulations en électricité 1) L'instrument de base : l'ohmmètre Rappelons qu'un ohmmètre ne s'utilise que sur des appareils débranchés! - pour d'évidentes raisons de

Plus en détail

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle Validations des pré requis de seconde professionnelle Mesures des grandeurs caractéristiques de dipôles afin d évaluer leur bon fonctionnement Noms : Date : 3heures Observations : Objectifs : ce TP sur

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION I-Objectifs du T.P I-Objectifs du T.P On se propose de réaliser une modulation d amplitude puis sa démodulation pour récupérer le message initial. Dans chaque cas, on observera la représentation temporelle

Plus en détail

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE SYSTEMES LINEIRES DU PREMIER ORDRE 1. DEFINITION e(t) SYSTEME s(t) Un système est dit linéaire invariant du premier ordre si la réponse s(t) est liée à l excitation e(t) par une équation différentielle

Plus en détail

TP 2. Circuits réactifs

TP 2. Circuits réactifs TP 2. ircuits réactifs Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ASI à l UPM Octobre-décembre 2005 Lors de ce TP nous étudierons en pratique les phénomènes transitoires dans les circuits

Plus en détail

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968 Calculatrice et Objets communicants interdits Les valeurs numériques seront considérées justes à 10

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude.

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude. Chapitre 3 : Mesure et ncertitude. Le scientifique qui étudie un phénomène naturel se doit de faire des mesures. Cependant, lors du traitement de ses résultats ce pose à lui la question de la précision

Plus en détail

I- SITUATION PROBLEME

I- SITUATION PROBLEME I- SITUATION PROLEME 1-Le flash classique d un appareil photo. Le flash augmente la luminosité pendant un court instant au moment où "l'obturateur" de l appareil photo s'ouvre. Le flash est alimentée par

Plus en détail

utilisation de l'oscilloscope Tektronix TDS2002B TP Formation Systèmes d'information et numérique

utilisation de l'oscilloscope Tektronix TDS2002B TP Formation Systèmes d'information et numérique 1 ère STI2D utilisation de l'oscilloscope Tektronix TDS2002B TP Formation Systèmes d'information et numérique V1.0 1 ère partie : Réglages en tension. - calibres - mode AC ou mode DC - déclenchement -

Plus en détail

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES Université Paul Sabatier TP Physique du Tronc Commun de CIMP Introduction Travaux Pratiques d Electronique ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES D UNE AUTOMOBILE EN CAS D OBSCURITE L électronique est un secteur

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS

UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS I / Utilisation de l oscilloscope Tektronix TDS 1002 et du GBF GFG.8216A: 1/ Visualiser à l aide de l oscilloscope une tension sinusoïdale fournie

Plus en détail

Chap2 L oscilloscope.

Chap2 L oscilloscope. Chap2 L oscilloscope. Items Connaissances Acquis Fréquence d une tension périodique. Unité de la fréquence dans le Système international (SI). Relation entre la période et la fréquence. Valeur de la fréquence

Plus en détail

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe.

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe. TD 11 Les trois montages fondamentaux.,.,. ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe ***exercice 11.1 On considère le montage ci-dessous : V = 10 V R 1 R s v e

Plus en détail

G.P. DNS Décembre 2008

G.P. DNS Décembre 2008 DNS Sujet Électronique...1 A.Principe de la détection synchrone...1 1)Étude du filtre RC...1 2)Étude du multiplieur...2 3)Conclusion...2 B.Un filtre universel à amplificateurs opérationnels...2 A. Principe

Plus en détail

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE I / Description : NC + 15 Sortie Offset 8 7 6 5 TL081 1 2 3 4 Offset Entrée Inverseuse Entrée Non inverseuse -15 Un AO est une sorte de boite noire, à l intérieur

Plus en détail

Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions

Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions Lab No 4 Montage : NfAp : 1 NfAp : Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions Buts Apprendre à utiliser l oscilloscope pour observer et mesurer des grandeurs physiques reliées principalement

Plus en détail

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique.

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. But du TP : le but de ce neuvième TP de seconde année est l'étude d'une chaîne de transmission utilisant une fibre optique.

Plus en détail

L'OSCILLOSCOPE. 60 MHz 1 GS/s. Zone des menus. Menu contextuel

L'OSCILLOSCOPE. 60 MHz 1 GS/s. Zone des menus. Menu contextuel L'OSCILLOSCOPE. FONCTION DE L'OSCILLOSCOPE. L'oscilloscope permet le tracé, sur le repère orthonormé d'un écran, de la courbe représentative d'une fonction v = f(t) - v est l'amplitude instantanée du signal

Plus en détail