Note FIV 06 «LES DIFFERENTS TYPES DE VERRE DE SECURITE ET LEURS APPLICATIONS DANS LE BATIMENT»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Note FIV 06 «LES DIFFERENTS TYPES DE VERRE DE SECURITE ET LEURS APPLICATIONS DANS LE BATIMENT»"

Transcription

1 FEDERATION DE L'INDUSTRIE DU VERRE asbl VERBOND VAN DE GLASINDUSTRIE vzw avenue Louise 89, Bte 1/Louizalaan 89, Bus BRUXELLES/BRUSSEL Tel : 02/ Fax : 02/ Internet : Note FIV 06 PLAN 1 OBJET 3 2 DEFINITIONS Verre de sécurité Verre durci Verre armé Verre trempé thermiquement Verre feuilleté 8 3 UTILISATIONS 10 4 REFERENCES 13 «LES DIFFERENTS TYPES DE VERRE DE SECURITE ET LEURS APPLICATIONS DANS LE BATIMENT» JUILLET 2003 Version définitive Ce texte a été élaboré par un groupe d'experts réunis au sein de la FIV Page 1 sur 13 Page 2 sur 13

2 1 OBJET Ce document traite du verre de sécurité et de ses applications dans le bâtiment. Il s adresse avant tout aux particuliers désirant recevoir un complément d information sur ce sujet. Les professionnels se référeront à la norme NBN S (ancienne STS 38), actuellement en cours de révision. Les recommandations reprises dans ce document sont données à titre indicatif et doivent être comprises comme des recommandations minimales. En effet, seul l aspect «sécurité» a été traité dans cette note, sans tenir compte de contraintes supplémentaires telles que les exigences mécaniques résultant de la pression de vent, du poids de la neige, des contraintes thermiques,...qui peuvent également influencer le type et l épaisseur du verre à mettre en oeuvre. Pour ce faire, les épaisseurs réelles doivent être calculées selon la NBN S addendum 1 pour les vitrages en façade et NIT 176 pour les vitrages en toiture ; les réglementations thermiques et/ou acoustiques en vigueur. Dans le cas de double vitrage, si un impératif de sécurité existe, il faudra veiller à placer le verre de sécurité du côté où le choc risque de se produire, ou éventuellement des deux côtés si le choc est susceptible de se produire de part et d autre du vitrage. En toiture cependant, le verre feuilleté doit se trouver du côté intérieur (c estàdire la feuille de verre le plus en dessous). 2.1 Verre de sécurité 2 DEFINITIONS La notion même de sécurité englobe plusieurs concepts : la sécurité des personnes contre les blessures provoquées par des morceaux de verre la sécurité des personnes contre les risques de chute la protection contre le vandalisme la protection contre les effractions la résistance aux armes à feu et aux explosions la réaction et la résistance à l incendie Un verre est dit de sécurité lorsqu il possède des caractéristiques propres susceptibles de réduire certains des risques cités. Le verre armé (verre dans la masse duquel est incorporé un treillis métallique) et les verres épais ne sont plus considérés comme verres de sécurité. Il existe essentiellement deux types de vitrage sécurité : le verre trempé et le verre feuilleté, décrits dans les chapitres suivants. Remarque : Nous n aborderons pas dans la suite de cette note la résistance aux armes à feu et aux explosions ni la réaction et la résistance à l incendie. Page 3 sur 13 Page 4 sur 13

3 2.2 Verre durci Le verre durci est un verre qui a subi un traitement thermique visant à renforcer sa résistance mécanique. Le mode d obtention d un tel verre est similaire à celui d un verre trempé (voir cidessous), mais le refroidissement est plus lent, et le niveau de contraintes dans le verre est moins élevé. Du fait des faibles contraintes présentes dans le verre durci, ce dernier se fragmente en grands morceaux coupants. Le verre durci n est donc pas un verre de sécurité. La résistance à la flexion d un verre durci est supérieure à celle d un verre de base, et la résistance aux chocs thermiques est également améliorée (un verre durci résiste à un différentiel de température de l ordre de 100 C alors qu un verre de base ne résiste qu à un différentiel de l ordre de 30 C). L intérêt du verre durci par rapport au verre trempé est qu il ne nécessite pas de traitement spécial (heat soak) en vue de limiter les risques de casse spontanée. 2.3 Verre armé Le verre armé est un verre dans la masse duquel est incorporé un treillis métallique. Son mode de fragmentation est illustré cidessous. Le verre armé n est pas un verre de sécurité. Le verre durci n est donc utilisé que contre la casse thermique (allèges 1, verre avec absorption thermique élevée, etc...) ou pour certaines applications spécifiques pour lesquelles des feuilles de verre à résistance mécanique plus élevée sont nécessaires. Le verre armé et son mode de fragmentation. Le treillis métallique retient les morceaux de verre (toutefois moins efficacement que le verre feuilleté), mais la présence de grands morceaux coupants n élimine pas les risques de blessures. Le verre armé n est pas un verre de sécurité. Illustration du mode de fragmentation d un vitrage durci. La présence de grands morceaux coupants fait que le verre durci n est pas un verre de sécurité. 1 Allège : partie de la façade située entre le niveau d un plancher et l appui d une baie vitrée. Certaines allèges sont en verre. Page 5 sur 13 Page 6 sur 13

4 2.4 Verre trempé thermiquement Le verre trempé thermiquement 2 est un verre qui a subi un traitement thermique, plus «violent» que le verre durci, en vue d augmenter sa résistance mécanique (un verre trempé est de 3 à 5 fois plus résistant qu un verre float ordinaire) et de modifier son mode de fragmentation. Pour ce faire, le verre est amené aux environs de 650 C avant d être refroidi brutalement par des jets d air. Par ce refroidissement brutal, des contraintes mécaniques apparaissent au sein du verre étant donné que la surface atteint l équilibre thermique avec l environnement, alors que la masse interne, encore chaude, continue de se refroidir (et donc de se contracter). Le verre trempé ne peut plus se découper ou se façonner. Lorsque pour une raison quelconque, le verre se brise, il se fragmente en de multiples petits morceaux, peu coupants. Les principales applications de ce verre dans les bâtiments 3 concernent les portes, les allèges, les cabinesdouches, les parois, etc... Le mode de fragmentation du verre trempé prévient les risques de blessures mais n empêche pas les chutes de personnes. 2.5 Verre feuilleté Le verre feuilleté est obtenu par assemblage de deux ou plusieurs panneaux de verre collés sur toute leur surface par un ou plusieurs film(s) en matière synthétique. Le film est généralement constitué de butyral de polyvinyle, communément appelé «PVB», mais d autres matériaux synthétiques, résines ou gels peuvent être utilisés. Le verre feuilleté est un matériau composite combinant les propriétés du verre aux propriétés de l intercalaire utilisé (adhésion au verre, élasticité, résistance à l impact). Intercalaire synthétique Feuilles de verre Le verre feuilleté avec intercalaire en PVB est fabriqué par laminage suivi d un traitement en autoclave dans lequel les pressions et températures élevées assurent une bonne adhésion du verre à l intercalaire et rendent le produit transparent en éliminant l air emprisonné entre l intercalaire synthétique et le verre. Lorsque le verre se brise, les morceaux de verre restent collés à la feuille plastique. Illustration du mode de fragmentation d un vitrage trempé. Les contraintes thermiques introduites par le procédé de trempe font que le verre se casse en petits morceaux peu coupants. Le verre trempé est un verre de sécurité. Le verre feuilleté est principalement utilisé comme vitrage de sécurité, et partout où le risque de chute est important ou que des morceaux de verre peuvent tomber sur des personnes, comme par exemple en toitures 4. 2 Il est également possible d obtenir du verre trempé chimiquement (pas d application en bâtiments). Les contraintes dans le verre ne proviennent pas d un traitement thermique mais d un traitement chimique visant à remplacer les ions Na+ présents dans le verre par des ions K+ dont la taille est supérieure. Le verre trempé chimiquement n est pas considéré comme un verre de sécurité parce que son mode de fragmentation est similaire à celui d un verre de base. 3 Remarquons que le verre trempé thermiquement a également des applications dans le secteur de l automobile (glaces latérales, lunettes arrières, parebrises de véhicules de chantier, etc...). Page 7 sur 13 4 Le verre feuilleté est également utilisé dans l industrie de l automobile pour la fabrication des parebrises. Page 8 sur 13

5 La convention de nomenclature des verres feuilletés est la suivante : les premiers chiffres indiquent le nombre et l épaisseur des feuilles de verre utilisées. Le chiffre après le point indique le nombre (mais pas l épaisseur) des feuilles de PVB. Ainsi un vitrage 66.2 consiste en deux feuilles de verre de 6 mm séparées par deux films de PVB (il existe des films de 0.38, 0.76, 1.14 ou 1.52 mais on mentionne toujours dans la nomenclature xx.y la valeur y en multiple de 0.38). 3 UTILISATIONS Le tableau des pages suivantes donne le type et les épaisseurs minimales, telles que détaillées dans la norme NBN S 23002, des verres de sécurité à utiliser en fonction des différents usages dans la construction. IMPORTANT Mode de fragmentation d un vitrage feuilleté. Les morceaux de verre adhèrent à la feuille de plastique (généralement du PVB) qui se trouve entre les panneaux de verre, empêchant les morceaux de tomber et prévenant également le passage d un corps au travers du vitrage. Le verre feuilleté est un verre de sécurité. Les épaisseurs renseignées se rapportent uniquement à l aspect sécurité, sans tenir compte des sollicitations mécaniques autres, telles que pression du vent, poids de la neige, différentiels de température,...il est entendu que ces aspects devront également être considérés lors de la détermination finale de l épaisseur. Ainsi, le verre feuilleté est disponible commercialement en plusieurs épaisseurs: 33.x; 44.x; 55.x ; 66.x, et plus. Lorsque le tableau mentionne une épaisseur 33.x par exemple, ceci n a trait qu à l aspect sécurité. Il se pourrait très bien qu une épaisseur 66.x soit indispensable à cause d une forte pression de vent ou de charges de neige considérable. Un calcul d épaisseur de verre par votre fournisseur est donc nécessaire. Pour l'instant, la norme NBN S (1989) définit les essais (T1 à T9) servant à classer les verres ainsi que les exigences d'utilisation en fonction des applications. La classe T3 concerne la résistance à l'effraction. Les classes T8 et T9 correspondent à la résistance aux armes à feu. Les autres classes concernent la sécurité contre les chutes et les blessures. Le lecteur intéressé se rapportera au texte de la norme NBN S pour un complément d information sur les essais et les classes décrites cidessus. Page 9 sur 13 Page 10 sur 13

6 Types d'applications Verre trempé ABRIS (arrêt bus, ) 6 mm ALLÈGES: 1. Transparentes ou translucides: voir fenêtres 2. Opaques, accessibles par l'intérieur 2.1 avec protection complémentaire contre le risque de chute 2.2 sans protection complémentaire contre le risque de chute Page 11 sur 13 Verre feuilleté 44.2 Balcons: voir gardescorps CABINESDOUCHES 6 mm CABINES TÉLÉPHONIQUES 6 mm Cages d'ascenseur: voir parois Cloisons: voir parois Coupevent: voir parois Escalier: voir rampes ou parois selon les cas FENÊTRES: 1. Risques normaux 1.1 fenêtres descendant jusqu'à moins de 90 cm du niveau du sol dont le seuil surplombe de plus de 1,5 m le niveau du sol et avec risque de chute des personnes surplombant une zone à forte concentration (terrasses de café, entrées de cinéma, ) sans risque de chute de personnes 1.2 fenêtres ne descendant pas à moins de 90 cm du sol: ouvrants autres que coulissants, sans système de retenue et surplombant des zones à forte concentration humaine 2. Risques exceptionnels (additionnels) 2.1 présentant un risque de vol par effraction (banques, magasins d'articles de luxe, ) par jet de pierres ou autres objets (émeutes) 2.3 présentant des risques particuliers cours d'écoles, salles de sport cliniques psychiatriques et établissement assimilés Galeries couvertes: voir toitures ou parois selon le cas GARDESCORPS de balcons, terrasses, coursives, loggias: 1. sans risque de chute de personnes 2. avec risque de chute de personnes GUICHETS: 1. sans manipulation de valeurs 2. avec manipulation de valeur Impostes: voir fenêtres, portes ou cloisons selon le cas Lanterneaux: voir toitures Paliers: voir rampes ou parois selon le cas PAREDOUCHE PAROIS INTÉRIEURES: 1. Risques normaux 1.1 descendant jusqu'à moins de 90 cm du niveau du revêtement du sol et sans surplomb 1.2 descendant sur une face jusqu'à moins de 90 cm du revêtement du sol et l'autre face surplombante sans risque de chute des personnes, mais situées audessus d'une zone à forte concentration humaine avec risque de chute de personnes 2. Risques exceptionnels 2.1 présentant un risque de vol par effraction (banques, magasins d'articles de luxe, ) par jet de pierres ou d'autres objets 2.3 présentant des risques particuliers salles de sport audessus de 2 m endessous de 2 m cliniques psychiatriques et établissement assimilés en des lieux publics endessous de 2 m Passages couverts: voir toitures PORTES: 1. Risques normaux 1.1 tout en verre 1.2 comportant une partie vitrée endessous de 1,4 m par rapport au niveau du revêtement du sol 2. Risques exceptionnels 2.1 présentant un risque de vol par effraction, magasins d'articles de luxe, par jet de pierres ou d'autres objets 2.3 présentant des risques particuliers cours d'école, salles de sport cliniques psychiatriques et établissement assimilés Portesfenêtres: voir porte RAMPES: 1. avec protection complémentaire contre le risque de chute de personnes et surplombant une zone à forte concentration humaine 2. sans protection résiduelle contre le risque de chute de personnes SÉPARATIONS DE BALCONS descendant à moins de 90 cm du niveau du revêtement du sol Sousplafond: voir toitures TOITURES: surplombant une zone à forte concentration humaine (ne concerne pas les serres de culture) Trumeaux: Voir parois Vérandas: voir toitures et parois VITRINES: 1. Risques normaux: descendant jusqu'à moins de 90 cm du niveau de revêtement du sol (du côté de la plus grande accessibilité) 2. Risques exceptionnels 2.1 présentant un risque de vol par effraction: banques,, magasins de luxe, par jet de pierres ou d'autres objets : ne peut être utilisé concerne la résistance à l'effraction concerne la résistance aux armes à feu Page 12 sur 13 8 mm 6 mm 6 mm mm () 8 mm Remarques sur le tableau: 1. Les épaisseurs mentionnées constituent un minimum par rapport à l'essai réalisé. En pratique, ces épaisseurs doivent être adaptées aux dimensions du verre, aux sollicitations correspondant à l'application et au mode de fixation. 2. La classification d un produit doit être certifiée par un laboratoire indépendant. 3. Dans le cadre de la normalisation européenne, de nouvelles méthodes d'essais ont été développées. Ces méthodes d'essais ainsi que les normes d'application qui sont pour l'instant en cours d'adaptation, remplaceront à l'avenir les exigences indiquées cidessus

7 4 REFERENCES 1) Institut belge de normalisation. NBN S Vitrerie (STS 38). Bruxelles, IBN, ) Centre scientifique et technique de la construction. Le verre et les produits verriers Fonction des vitrages. Bruxelles, CSTC, Note d'information technique, n 214, décembre ) Institut belge de normalisation. NBN EN ; Verre dans la construction Verre feuilleté et verre feuilleté de sécurité Partie 6: Aspect; 11/98. Page 13 sur 13

Note FIV 06 LES DIFFERENTS TYPES DE VERRE DE SECURITE (*) ET LEURS APPLICATIONS DANS LE BATIMENT SELON LA NBN S 23-002

Note FIV 06 LES DIFFERENTS TYPES DE VERRE DE SECURITE (*) ET LEURS APPLICATIONS DANS LE BATIMENT SELON LA NBN S 23-002 FEDERATION DE L'INDUSTRIE DU VERRE asbl VERBOND VAN DE GLASINDUSTRIE vzw Boulevard de la Plaine,5 / Pleinlaan 5 1050 BRUXELLES/BRUSSEL Tel : 02/542.61.20 - Fax : 02/542.61.21 e-mail : info@vgi-fiv.be -

Plus en détail

Bibliographie normative

Bibliographie normative Environnement réglementaire Pour connaître la dernière version des normes en vigueur ou pour se procurer une norme, consulter le site Internet de l AFNOR, Association Française de Normalisation : www.afnor.fr

Plus en détail

Le verre de sécurité selon la nouvelle NBN S 23-002

Le verre de sécurité selon la nouvelle NBN S 23-002 Le verre de sécurité selon la nvelle NBN S 23-002 Protection des personnes contre les blessures et les chutes SAINT-GOBAIN GLASS PROTECT SAINT-GOBAIN GLASS PROTECT Le verre de sécurité selon la nvelle

Plus en détail

CSTC LES VITRAGES FEUILLETÉS DE SÉCURITÉ 1 LES VITRAGES FEUILLETES

CSTC LES VITRAGES FEUILLETÉS DE SÉCURITÉ 1 LES VITRAGES FEUILLETES CSTC DIGESTUNE ÉDITION DU CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION LES VITRAGES FEUILLETÉS DE SÉCURITÉ 1 LES VITRAGES FEUILLETES 1.1 DEFINITION? Le vitrage feuilleté est un assemblage constitué

Plus en détail

Le verre et la sécurité / Glass and safety

Le verre et la sécurité / Glass and safety Le verre et la sécurité / Glass and safety SaintGobain Glass Two kinds of glass are used for safety: thermally toughened glass with increased impact resistance and laminated glass for the protection of

Plus en détail

La sécurité par le verre

La sécurité par le verre Pierre Stettler La sécurité par le verre Copyr ight 2004 VI M Isolation thermique Isolation acoustique Contrôle solaire Verre chauffant Sécurité Esthétique et décoration Propriétés du verre Solide amorphe

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Recommandations concernant l emploi des vitrages en cloisons amovibles, démontables et mobiles

FICHE TECHNIQUE. Recommandations concernant l emploi des vitrages en cloisons amovibles, démontables et mobiles FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS CETEN APAVE Int. NORISKO Construction SOCOTEC QUALICONSULT SNFA du COPREC N 42 - Indice : B Date : Juin 2011 Nombre de pages : 9 Recommandations concernant l emploi

Plus en détail

PROTECTION ET SÉCURITÉ AVEC LE VERRE

PROTECTION ET SÉCURITÉ AVEC LE VERRE PROTECTION ET SÉCURITÉ AVEC LE VERRE Emploi inapproprié du verre: source d accidents. Deux types de verre de sécurité. Vue d ensemble des 5 types de verre. Le verre est l un des matériaux de construction

Plus en détail

Sécurité. Vitrage de sécurité

Sécurité. Vitrage de sécurité Vitrage de sécurité Un vitrage est dit de sécurité lorsque sa technique de fabrication ou son assemblage permet de réduire la probabilité de sinistre par choc, par déformation ou par incendie. Un vitrage

Plus en détail

des personnes Partie 1 : le choix du verre

des personnes Partie 1 : le choix du verre L architecture actuelle a souvent recours à de grandes baies vitrées équipées de menuiseries extérieures dont la hauteur équivaut à celle des étages. Ces menuiseries sont particulières dans la mesure où

Plus en détail

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Que ce soit lors de défaut de production, de dégradation lors du transport ou lors de la pose ou plus simplement suite à une méconnaissance

Plus en détail

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2 CHAPITRE OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2.1. CAS GÉNÉRAL L installation d un garde-corps est obligatoire lorsque la hauteur de chute comptée à partir de la zone de stationnement normal (ZSN)

Plus en détail

Vitrages feuilletés de sécurité

Vitrages feuilletés de sécurité Protection contre les risques de blessures, les chutes dans le vide, l effraction et le vandalisme PROTECT Les verres feuilletés et la sécurité. Les vitrages de protection s imposent pour satisfaire un

Plus en détail

UTILITÉS ET APPLICATIONS

UTILITÉS ET APPLICATIONS VERRE LAMINÉ UTILITÉS ET APPLICATIONS FICHE TECHNIQUE / Québec Version 1.0 tél. : 1 800 463-2810 et fax : 418 687-0804 Version 1.0 tél. : 1 800 463-2810 et fax : 418 687-0804 Verres offerts par Multiver

Plus en détail

<CDHG=cbbe> Constructions verre et métal F/11 CRB VSS

<CDHG=cbbe> Constructions verre et métal F/11 CRB VSS 376 F/11 Constructions verre et métal CRB VSS Indications générales La page du CAN intitulée "Indications générales" est toujours structurée de la même manière et les rubriques portent le même

Plus en détail

AGC Glass Europe. PVB: Polyvinylbutyral

AGC Glass Europe. PVB: Polyvinylbutyral Stratobel 22.x VERRE FEUILLETÉ extra-mince GLASS UNLIMITED AGC Glass Europe un leader en verre plat AGC Glass Europe produit et transforme le verre plat à destination du secteur de la construction (vitrages

Plus en détail

décembre 2013 Campagne de contrôle du vitrage isolant préfabriqué scellé - 2013 Rapport final

décembre 2013 Campagne de contrôle du vitrage isolant préfabriqué scellé - 2013 Rapport final décembre 2013 Campagne de contrôle du vitrage isolant préfabriqué scellé - 2013 Rapport final Table des matières Table des matières... 2 Résumé... 3 1. But de la campagne... 4 2. Détermination du produit

Plus en détail

MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE

MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE Base de données de produits dans le cadre de la réglementation PEB MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE doc_1.1 Add1_S.a_FR_isolant thermique_v2.0_20090804.doc 4 août 2009 Addendum 1 : panneaux isolants sous

Plus en détail

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public NORMES FRANÇAISES I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public II. Garde-corps pour terrasses techniques inaccessibles au public I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation

Plus en détail

ISOLATION ACOUSTIQUE 7.14-0.5CHF-KT01-KT

ISOLATION ACOUSTIQUE 7.14-0.5CHF-KT01-KT ISOLATION ACOUSTIQUE VUE D ENSEMBLE Fonction Absorption des bruits aériens Isolement aux bruits aériens Absorption des bruits solidiens Isolation contre la chaleur et le froid Champ d application Installations

Plus en détail

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre l isolation SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE La gamme SILENCE : le summum du confort acoustique! Comment? SGG STADIP SILENCE est un vitrage acoustique

Plus en détail

VITRAGES ISOLANTS FINSTRAL. Le vitrage adapté à votre besoin

VITRAGES ISOLANTS FINSTRAL. Le vitrage adapté à votre besoin VITRAGES ISOLANTS FINSTRAL Le vitrage adapté à votre besoin LA GAMME DE VITRAGES FINSTRAL Plus-Valor La qualité en standard Nous équipons nos fenêtres en standard avec le double vitrage thermo-isolant

Plus en détail

7. Sécurité et transparence...74

7. Sécurité et transparence...74 ....4.1 Verre trempé...4.1.1 Production...4.1.2 Propriétés physiques...6.1.3 Résistance aux impacts et aux chocs...6.1.4 Résistance à la flexion...6.1.5 Effets de la chaleur...6.1.6 Anisotropie (fleurs

Plus en détail

NOUVEAU! Le choix de la sécurité et de la transparence en cas d incendie! Protection contre les fumées et classement de résistance au feu E30

NOUVEAU! Le choix de la sécurité et de la transparence en cas d incendie! Protection contre les fumées et classement de résistance au feu E30 Protection Feu NOUVEAU! Le choix de la sécurité et de la transparence en cas d incendie! Protection contre les fumées et classement de résistance au feu E30 Les façades résistantes au feu E30 sont des

Plus en détail

SGG STADIP SILENCE. Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT

SGG STADIP SILENCE. Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT Le bruit, une nuisance quotidienne Un phénomène physique Le bruit est la perception par l ouïe des vibrations ou

Plus en détail

Verre profilé en forme de U

Verre profilé en forme de U Verre profilé en forme de U Description Pilkington Profilit est un verre profilé en forme de U. Il s agit de verre recuit armé de fils métalliques longitudinaux. Pilkington Profilit est un produit verrier

Plus en détail

Plan de l Info-capsule:

Plan de l Info-capsule: Par Camil André Plan de l Info-capsule: Introduction; Types de verre; Défauts acceptables selon les normes en vigueur; Types de bris et comment les reconnaitre; Questions. Introduction Le verre un matériau

Plus en détail

SGG DECORGLASS. Gamme de verres imprimés clairs et teintés

SGG DECORGLASS. Gamme de verres imprimés clairs et teintés DECORGLASS Gamme de verres imprimés clairs et teintés Édition septembre 2013 SAINT-GOBAIN GLASS DESIGN DECORGLASS Intemporels ou classiques, une diversité de motifs, de textures et de couleurs pour des

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par :

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Les façades légères Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Une masse faible presque toujours inférieure à environ 100 kg/m² l'utilisation

Plus en détail

UTILITÉS ET APPLICATIONS

UTILITÉS ET APPLICATIONS VERRE CLAIR À FAIBLE TENEUR DE FER (LOW IRON) UTILITÉS ET APPLICATIONS FICHE TECHNIQUE / Québec Version 1.1 tél. : 1 800 463-2810 et fax : 418 687-0804 tél. : 1 800 463-2810 et fax : 418 687-0804 Verres

Plus en détail

Avenue de la Brabançonne 29-1040 BRUXELLES - Tél. (02) 7349205 - CCP 0000063310-66

Avenue de la Brabançonne 29-1040 BRUXELLES - Tél. (02) 7349205 - CCP 0000063310-66 NBN B46-001 le éd., mai1991 Complexe de toiture avec revêtement d'étanchéité (membranes bitumineuses ou synthétiques) Dakopbouw met afdichtingen (bitumen- of kunststoffolies) Dachaufbau mit Dachabdichtungen

Plus en détail

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2 S1 - S2 NOM : Classe : Page 1/2 1. Problème à résoudre Comment isoler efficacement la maison bioclimatique. 2. Connaitre les matériaux d'isolation En se connectant au site Leroymerlin.fr rubrique : construction

Plus en détail

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal...

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal... TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 7 Applications... 2 Définitions... 5 Exigences générales... 7 Calage... 11 Ancrage... 15 Exigences Calage et ancrage Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement

Plus en détail

SGG STADIP. Verres feuilletés de sécurité SGG STADIP PROTECT SAINT-GOBAIN GLASS PROTECT

SGG STADIP. Verres feuilletés de sécurité SGG STADIP PROTECT SAINT-GOBAIN GLASS PROTECT SGG STADIP SGG STADIP PROTECT Verres feuilletés de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS PROTECT Les verres feuilletés et la sécurité La notion de protection s impose pour satisfaire à un besoin de sécurité ou pour

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003. KNAUF Thane 24

Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003. KNAUF Thane 24 Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003 KNAUF Thane 24 KNAUF Thane 24 Panneaux isolants en polyuréthane Description Panneaux isolants en polyuréthane rigide KNAUF Thane 24 à performances thermiques

Plus en détail

SGG STADIP PROTECT. Une transparence très sûre SAINT-GOBAIN GLASS PROTECT

SGG STADIP PROTECT. Une transparence très sûre SAINT-GOBAIN GLASS PROTECT SGG STADIP PROTECT Une transparence très sûre SAINT-GOBAIN GLASS PROTECT SAINT-GOBAIN GLASS PROTECT SGG STADIP PROTECT SGG STADIP PROTECT est un vitrage feuilleté composé de deux ou plusieurs feuilles

Plus en détail

Résistance au feu des produits de construction

Résistance au feu des produits de construction Résistance au feu des produits de construction Un recueil sur CD-ROM Référence : 3132131 CD ISBN : 978-2-12-132131-8 Année d édition : 2015 Analyse Résistance au feu des produits de construction présente

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL

BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL B.T.S. ENVELOPPE DU BATIMENT BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL Coordonnées l entreprise Nom l apprenti LES PRODUITS VERRIERS. Les produits verriers Connaître pour chaque produit

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

D E S C R I P T I O N

D E S C R I P T I O N UBAtc 02/2206 Valable du 19.12.2002 au 18.12.2004 Union belge pour l Agrément technique dans la construction c/o Service public fédéral Economie, PME, Classes moyennes & Energie, Qualité de la Construction,

Plus en détail

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française -

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française - Systèmes verriers Verre profilé et système de montage Conforme à l Avis Technique /09-385 - Édition française - - Le programme de livraison Épaisseur du verre 6 mm, hauteur des ailes 4 mm 6 6 50 K5 7 4

Plus en détail

Le verre - Design et fonctionnalité

Le verre - Design et fonctionnalité Le verre - Design et fonctionnalité Vitrage pour création architecturale - Bien plus que du verre Verre de sécurité, made in Hidelsheim La sécurité est notre priorité lorsqu il s agit de projets de constructions

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES

FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES Introduction Les réglementations PEB régionales prennent en compte des consommations énergétiques pour le refroidissement. En outre, les réglementations d

Plus en détail

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante 2 La température intérieure constitue le premier paramètre du sentiment de confort dans un bâtiment. Pour maintenir, été comme hiver, une température agréable de manière économique, il est indispensable

Plus en détail

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Façades Bâtiments bas 3.5.1 Façades simple paroi 3.5.1.1 Séparation entre compartiments Ce qui change est souligné (+ Euroclasses) Fixations des

Plus en détail

L ingénierie au service de la nature MC

L ingénierie au service de la nature MC L ingénierie au service de la nature MC Concerto, la fenêtre qui est testée pour l étanchéité à l air aussi bien à -30 C qu à température ambiante 20 C. Pourquoi est-il important d évaluer le degré d étanchéité

Plus en détail

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE

SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE FICHE CONSEIL N 11 SOLUTIONS GAINES TECHNIQUES EN PLAQUES DE PLÂTRE Cette fiche a pour objet d informer les intervenants concernés sur les nouveaux justificatifs des ouvrages de gaines techniques verticales

Plus en détail

Exutoire de fumée pour toit plat. Options. Certificat et paramètres. Toit plat

Exutoire de fumée pour toit plat. Options. Certificat et paramètres. Toit plat Exutoire de fumée pour toit plat Options 2 Certificat et paramètres Toit plat SMOKE VENTILATION SMOKE VENTILATION Indispensables KFX 110 Système de contrôle pour un exutoire de fumée pour toiture plate.

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : AGENCEMENT DE LOCAUX

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : AGENCEMENT DE LOCAUX 1/8 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : AGENCEMENT DE LOCAUX Date d application : 01 juillet 2015 2/8 SOMMAIRE PAGES

Plus en détail

Ventilation naturelle de confort thermique

Ventilation naturelle de confort thermique d habitation Fiche d application : Ventilation naturelle de confort thermique Date Modification Version 04/02/2010 Document de travail pour la réunion de consultation des professionnels du 05/02/10 à St

Plus en détail

Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus

Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus CSTC Bruxelles, 5 juin 2012 Aanemingen Verelst Yves Martin René Goovaerts Contenu de la présentation 05.06.2012

Plus en détail

Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE

Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE Descriptif de livraison et de prestations de la cave DENNERT ICON 3.02 TRE Cave ICON 3.02 TRE selon le plan d ensemble ci-joint, composée de murs préfabriqués posés et fixés sur la dalle selon les impératifs

Plus en détail

Avez-vous assez chaud?

Avez-vous assez chaud? Saint Gobain glass comfort Avez-vous assez chaud? Une couche métallique ultra fine et invisible et la présence de gaz isolant conservent la chaleur à l'intérieur. Moins de pertes de chaleur et par conséquent

Plus en détail

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France RT 2012 OBJECTIF : La règlementation thermique RT 2012 a pour objectif de protéger l environnement en favorisant les économies d énergie. Inspirée du concept des bâtiments basse consommation (BBC), elle

Plus en détail

SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité

SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT Isolation Thermique Renforcée SGGPLANITHERM ULTRA N L isolation thermique atteint les sommets.

Plus en détail

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005)

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005) D i r e c t i v e r e l a t i v e a u x p r o d u i t s d e l a c o n s t r u c t i o n Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement»

Plus en détail

FENÊTRES POUR TOITS PLATS

FENÊTRES POUR TOITS PLATS FENÊTRES POUR TOITS PLATS 2013 ILLUMINEZ VOTRE INTÉRIEUR DES FENÊTRES POUR TOITS PLATS Les évolutions constantes dans le secteur du bâtiment et les innovations au niveau des matières premières facilitent

Plus en détail

la lunax PORTE COnTRAflAm Porte coupe-feu

la lunax PORTE COnTRAflAm Porte coupe-feu la lunax PORTE COnTRAflAm Porte coupe-feu PYRO Contraflam VETRO Contraflam PORTA Contraflam page 2 Des nouvelles portes coupe-feu avec un maximum de transparence Lunax introduit la porte Lunax Contraflam

Plus en détail

Condition d'examen AEAI n 01 TUILES ET TUILES EN BÉTON

Condition d'examen AEAI n 01 TUILES ET TUILES EN BÉTON Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie REPERTOIRE SUISSE DE LA PROTECTION CONTRE LA GRELE (RPG) Condition d'examen AEAI n 01 TUILES ET

Plus en détail

Côté 7ème. Côté 7ème

Côté 7ème. Côté 7ème Côté 7ème Marseille 7ème - 9/11/13 rue Joël Recher Notice descriptive - Bureaux 1 / 5 28/08/2013 Sommaire : 1. Le Bâtiment 1.1. Gros œuvre 1.2. Façades 1.3. Couverture 2. Les aménagements extérieurs 2.1.

Plus en détail

LES PRODUITS VERRIERS

LES PRODUITS VERRIERS 1 Yvon LESCOUARC H LES PRODUITS VERRIERS Historique Le verre existait 4000 ans avant J-C, utilisé pour la fabrication de bijoux, perles, colliers, puis également d objets creux (gobelets ) vers 1500 avant

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES 1/18 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES Date d application : 01 juillet 2015 2/18 SOMMAIRE

Plus en détail

FIRESWISS et FIRESWISS FOAM. La protection coupe-feu transparente

FIRESWISS et FIRESWISS FOAM. La protection coupe-feu transparente FIRESWISS et FIRESWISS FOAM La protection coupe-feu transparente FIRESWISS: La transparence de la protection coupe-feu. La transparence qui offre une protection efficace La réalisation de conditions d

Plus en détail

Sécurité dans les bâtiments

Sécurité dans les bâtiments Yves MARTIN Chef de Division Adjoint CSTC Sécurité dans les bâtiments Zoom sur la protection contre l'intrusion 24 avril 2009 Contenu de la présentation 1. Sécurité dans les bâtiments 2. La sécurité contre

Plus en détail

Réhabilitation du logement de La Poste MARCHE DE TRAVAUX

Réhabilitation du logement de La Poste MARCHE DE TRAVAUX Mairie de Sénouillac 7 avenue des vignes 81600 SENOUILLAC Réhabilitation du logement de La Poste MARCHE DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) SOMMAIRE Article 1 - Objet du marché

Plus en détail

DRA - 11-117437-05120C. Guide pratique. Fenêtres dans la zone 20-50 mbar. Effets de surpression, diagnostic et mesures de renforcement 20-50

DRA - 11-117437-05120C. Guide pratique. Fenêtres dans la zone 20-50 mbar. Effets de surpression, diagnostic et mesures de renforcement 20-50 DRA - 11-117437-05120C Guide pratique Fenêtres dans la zone 20-50 mbar Effets de surpression, diagnostic et mesures de renforcement 20-50 Préambule Le présent rapport a été établi sur la base des informations

Plus en détail

A apposer sur tout produit mis sur le marché européen. A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive

A apposer sur tout produit mis sur le marché européen. A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive Le marquage proprement dit A apposer sur tout produit mis sur le marché européen A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive N est pas une marque de qualité Obligatoire!

Plus en détail

LE CONFORT D UN SOL ISOLE

LE CONFORT D UN SOL ISOLE l isolation de sol la plus mince pour chaque niveau d isolation un format pratique de 1200 x 2500 mm une haute résistance mécanique une pose rapide et efficace LE CONFORT D UN SOL ISOLE Des sols au-dessus

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

Guardian Clarity Verre antireflet

Guardian Clarity Verre antireflet Guardian Clarity Verre antireflet Contrairement au verre ordinaire, Guardian Clarity offre une vision optimale des matériaux et des objets exposés. DANS UN MONDE TOUJOURS PLUS DOMINÉ PAR L IMAGE, UNE VISION

Plus en détail

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING CLASSIC La solution pour toutes les situations SWISSRAILING CLASSIC offre

Plus en détail

PYROPANE vitrages PARE-FLAMME

PYROPANE vitrages PARE-FLAMME vitrages pare-flamme Règles d utilisation et d installation Installation Les vitrages Pyropane sont montés dans les menuiseries résistantes au feu appropriées (simples et doubles vitrages), ou au moyen

Plus en détail

Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois. Deux contraintes normatives et réglementaires

Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois. Deux contraintes normatives et réglementaires Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois Réglementation "Dans les bâtiments d'habitation collectifs, dont la construction fera l'objet d'une demande de permis

Plus en détail

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200 Chemin de câbles coupe-feu Construire soi-même les éléments I 0 à I 10 E 0 à E 10 5 E 00 Description Le système de chemin de câbles a été testé selon la norme DIN 410 partie 11 et partie 1 par l Institut

Plus en détail

Vitrages isolants hautes performances

Vitrages isolants hautes performances RIOU Glass Infos Vitrages isolants hautes performances Les vitrages isolants fonctionnels peuvent être 2 à 3 fois plus performants que des vitrages isolants standards, en termes d isolation thermique ou

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

Dôme- Structure Gonflable. Description technique

Dôme- Structure Gonflable. Description technique Dôme- Structure Gonflable Description technique Description générale Les structures gonflables, ou dômes gonflables, permettent de couvrir des enceintes sportives de façon temporaire ou permanente, quelle

Plus en détail

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 CIRCULATIONS VERTICALES INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 1 PROGRAMME LECONS LECON_001 [T] Présentation Notions de Technobat LECON_002 [T] Technobat Tropicale Les classes énergétiques LECON_003 [T] Les matériaux

Plus en détail

Système pour construction sèche I.4

Système pour construction sèche I.4 Système pour construction sèche I.4 Dans le cas du système pour construction sèche de SCHÜTZ, les tuyaux de chauffage sont posés dans l'isolation thermique au moyen de modules de conduction thermique.

Plus en détail

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Les seules normes internationales reconnues sont NF EN 14411 La présente Norme européenne définit et fixe les termes, les exigences et

Plus en détail

Exutoire de fumée pour toit plat. Options. Certificat et paramètres. Toit plat

Exutoire de fumée pour toit plat. Options. Certificat et paramètres. Toit plat Exutoire de fumée pour toit plat Options 2 Certificat et paramètres Toit plat SMOKE VENTILATION SMOKE VENTILATION Indispensables KFC 210 Système de contrôle pour un exutoire de fumée. KFA 100 (option)

Plus en détail

Colles et résines. Les colles en génie civil

Colles et résines. Les colles en génie civil Colles et résines Les colles en génie civil Les colles en génie civil Collage = technique d assemblage Autres techniques: Boulonnage Soudure Vissage Le collage meilleur que les autres? Les colles en

Plus en détail

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries»

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» 1/10 POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C4.5: Conduire les opérations de pose sur chantier.

Plus en détail

LES MENUISERIES BOURNEUF

LES MENUISERIES BOURNEUF BOURNEUF GAMME FEU DOCUMENTATION TECHNIQUE pare flamme 1/2 h ou EW 30 PV n 09-A-016 DIMENSIONS MAXIMUMS DES CLAIRS DE VITRAGES SUIVANTS ORIENTATIONS SPECIFICATIONS TECHNIQUES DU VITRAGE : VETROFLAM 30

Plus en détail

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur.

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. Protection incendie Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. églementation incendie La réglementation incendie

Plus en détail

L article R 123-2 du Code de

L article R 123-2 du Code de ÉTANCHÉITÉ.INFO #40 décembre 2013 TECHNIQUE 29 Réglementation ERP Désenfumage des ERP : des règles générales complétées par des spécificités liées au type d exploitation Selon la taille et la nature de

Plus en détail

La résistance aux chocs Acoustichoc et systèmes Impact

La résistance aux chocs Acoustichoc et systèmes Impact La résistance aux chocs Acoustichoc et systèmes Impact Une nouvelle dimension de panneaux 600x600 mm Une offre adaptée à chaque local Une absorption acoustique élevée Un choix de 7 coloris Résistance au

Plus en détail

Vitrage en Polycarbonate Alvéolaire. Septembre 2009

Vitrage en Polycarbonate Alvéolaire. Septembre 2009 Vitrage en Polycarbonate Alvéolaire Septembre 2009 Vitrage en Polycarbonate Alvéolaire Marlon ST Longlife est un remarquable matériau isolant pour vitrage, fabriqué à partir de polycarbonate résistant,

Plus en détail

EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL

EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL 2871-66 SESSION DE 2005 CA/PLP Section: GÉNIE INDUSTRIEL Option: RÉPARATION ET REVÊTEMENT EN CARROSSERIE EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL Durée: 4 heures. - Coefficient 1 Calculatrice

Plus en détail

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un nouvel ouvrage est paru en 2013, destiné aux artisans, entreprises, architectes, maîtres d œuvre et maîtres d ouvrage,

Plus en détail

G L A S S U N L I M I T E D

G L A S S U N L I M I T E D THERMOBEL HOME SWEET HOME G L A S S U N L I M I T E D T h e r m o b e l H O M E S W E E T H O M E C h o i s i s s e z v o t r e v i t r a g e e n t o u t e t r a n s p a r e n c e Voilà plus de cinquante

Plus en détail

Verre de protection incendie FIRESWISS FOAM et FIRESWISS COOL. Intégration harmonieuse et lumineuse pour un verre de protection incendie

Verre de protection incendie FIRESWISS FOAM et FIRESWISS COOL. Intégration harmonieuse et lumineuse pour un verre de protection incendie Verre de protection incendie FIRESWISS FOAM et FIRESWISS COOL Intégration harmonieuse et lumineuse pour un verre de protection incendie FIRESWISS FOAM Protection contre le feu, la fumée et la radiation

Plus en détail

SCHOTT et l architecture

SCHOTT et l architecture SCHOTT et l architecture Verres antireflets SCHOTT Des solutions inédites en verre pour l architecture et le design Verres de décoration Eclairage par fibres optiques SCHOTT, groupe technologique international,

Plus en détail

Astroflame importé et distribué par RGD contact technico commercial MP2 04 72 32 05 39

Astroflame importé et distribué par RGD contact technico commercial MP2 04 72 32 05 39 ASTRO THERMIQUE INCENDIE PS Manchon de protection des tuyaux en cas d incendie et isolant thermique Images supplémentaires pour ce produit et vidéo d'installation pour mur en plâtre. Vidéo d'installation

Plus en détail

Règlement régional d urbanisme Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 21 novembre 2006.

Règlement régional d urbanisme Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 21 novembre 2006. Règlement régional d urbanisme Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 2 novembre 2006. Titre V ISOLATION THERMIQUE DES BATIMENTS INTRODUCTION GÉNÉRALE CARACTERISTIQUES DES CONSTRUCTIONS

Plus en détail

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? PARE-BRISE

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? PARE-BRISE POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE PARE-BRISE LES DIFFÉRENTS IMPACTS LES IMPACTS RÉPARABLES En étoile En bulle En 1/2 bulle En bulle et en étoile LES IMPACTS NON RÉPARABLES Tous les impacts

Plus en détail