«Dans l étonnement d exister», un entretien avec Ornela Vorpsi

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Dans l étonnement d exister», un entretien avec Ornela Vorpsi"

Transcription

1 TRANS- Revue de littérature générale et comparée 2017 L'Illisible «Dans l étonnement d exister», un entretien avec Ornela Vorpsi Amanda Murphy et Ivan Salinas Escobar Édition électronique URL : DOI : /trans.1594 ISSN : Éditeur Presses Sorbonne Nouvelle Référence électronique Amanda Murphy et Ivan Salinas Escobar, ««Dans l étonnement d exister», un entretien avec Ornela Vorpsi», TRANS- [En ligne], 2017, mis en ligne le 03 avril 2017, consulté le 03 novembre URL : ; DOI : /trans.1594 Ce document a été généré automatiquement le 3 novembre Tous droits réservés

2 1 «Dans l étonnement d exister», un entretien avec Ornela Vorpsi Amanda Murphy et Ivan Salinas Escobar «Il y a de nombreuses choses en ce monde qui ne veulent rien dire, bien qu on tâche de leur trouver une source, un début d explication» - Tu convoiteras 1 2 Ornela Vorpsi - 3

3 2 Nous publions, en ce début d année, un numéro dédié au thème de l Illisible et nous souhaiterions vous poser quelques questions autour de ce sujet qui, d une manière ou d une autre, est présente dans votre œuvre. De façon générale, vos narrateurs font une lecture directe de la réalité. Ce sont eux qui expliquent, analysent, abordent les enjeux d un comportement ou d un geste tout à fait banal mais qui, en fin de comptes, s avère crucial pour les personnages. Dans Tessons roses, la narratrice, dont on ignorera à jamais le nom, découvre un jour les profondeurs de l enfer et du purgatoire grâce à une édition de La Comédie illustrée sans doute par Gustave Doré. Le monde se fend en deux et la narratrice fait la connaissance du gouffre qui se crée en elle à travers les personnages qui vivent éternellement dans les cercles dessinés par Dante. Tandis que tous les gens autour d elle vivent comme si de rien n était, elle est soudainement consciente du fait de vivre sans cesse dans le purgatoire. Vos narrateurs, à l instar de celle-ci, sont-ils capables de «mieux» lire les expériences du monde que les autres personnages? Est-ce, en quelque sorte, une recherche volontaire à rendre «lisible» le monde qui habite vos fictions? 4 Ornela Vorpsi : 5 Je ne saurais vous dire si mes narrateurs sont capables de «mieux» lire les expériences du 6 monde. Je ne pense pas qu ils soient particulièrement intelligents ou perspicaces. Ils sont tout simplement dans l étonnement d exister. Il y a des personnages qui sont capables de lire les expériences de ce monde (chez d autres auteurs). Mais qui peut dire avoir «mieux» lu les expériences du monde pour reprendre votre mot? Quant à ma personne, j ai le sentiment de parcourir mes jours avec des erreurs, de la maladresse et «sans savoir». Je pense que mes personnages «héritent» un peu de cela. Une chose est certaine : je suis passionnée par les humains qui ont pris conscience d être. Est-ce que cela rend plus lisible le monde? Je n en suis pas sûre. Dans Ci-gît l amour fou, on assiste à la mort de Manuela. Cette jeune fille, éprise de Dolfi, un garçon à la beauté glaçante, apparaît un jour sans vie gisant en plein milieu de la rue. Dans sa main, la fille tient une enveloppe. À la surprise de tout le monde, et de Dolfi le premier, la feuille qui aurait dû expliquer le pourquoi de cette mort, est vierge. Est-il possible de voir dans l absolue pureté de la page le symbole de ce qui fait événement et reste «illisible»? Le travail de l écrivain est-il alors le processus indispensable qui permet aux lecteurs de nommer ce qui, en quelque sorte, se trouve là, en toute évidence devant tout le monde, mais que les autres n osent pas, ne veulent pas voir, lire, nommer? 7 Ornela Vorpsi : 8 C est placer l écrivain bien haut que d imaginer que son travail est «un processus indispensable». Je le vois et je le veux plus «simple», l écrivain. S il n était dans la

4 3 fabrication, l écrivain serait dans un processus que lui échappe et cela sans but ni nom, sinon le partage. 9 Dans votre littérature, le corps prend une place essentielle dans l expérience que vivent vos personnages. Comment, pour vous, le corps permet de vivre et de s approprier des textes littéraires pendant l écriture, mais aussi pendant la lecture? 10 Ornela Vorpsi : 11 Quand je suis dans le processus de l écriture je ne suis pas «consciente» de vouloir un corps qui permet de vivre et de s approprier des textes littéraires. Ce qui me vient d écrire surgit d un magma de chaos et d ailleurs. Ainsi les personnages ou le corps se placent tout seuls sans but précis. Au lecteur d entendre ce qui lui revient de cette lecture. Est-ce le corps un moyen d estomper une certaine illisibilité du monde? 12 Ornela Vorpsi : 13 Je suis un petit fragment dans ce monde d ici-bas : comment puis-je savoir ce qui pourrait 14 estomper une certaine illisibilité du monde? C est une question à poser à Dieu lui-même et s Il était humble lui aussi aurait du mal à répondre je pense. Est-ce que l amour (agape, philia) peut estomper une certaine illisibilité du monde? Dans Tessons roses, il y a un décalage entre les perceptions des personnages principaux et les perceptions des autres acteurs présents dans les histoires, une sorte de superposition des réalités, des points de vue à l instar d un kaléidoscope. Pouvez-vous nous dire si la structure de ce livre, avec sa démultiplication de points de vue, tente de brouiller la réception du lecteur? Aviez-vous sinon une autre intention derrière l agencement de la structure 15 Ornela Vorpsi : 16 Je n ai pas eu une autre intention derrière l agencement de la structure pour ce livre. Il 17 m est venu tel qu il est. Parfois j ai cherché, inconsciemment, à brouiller la réception du lecteur ; je ne m en suis rendue compte qu après avoir écrit le livre, comme dans Le pays où l on ne meurt jamais. Je pense que ce jeu, je dois l avoir appris de par mon éducation et mon apprentissage de peintre. En tant qu émigrée albanaise ayant vécu en Italie, puis en France, vous savez pertinemment ce que c est de prendre et de perdre racine. Dans votre dernier roman Tu convoiteras, la narratrice Katarina dit qu «Il y a des phénomènes qui sont coupés de toute terre et qui se tiennent en suspension, sans racines ils sont sortis de nulle part et ne vont nulle part. J ai rencontré de telles choses. Moi-même, j en suis une» (p. 59). Pouvez-vous nous éclairer sur l apparent déracinement de ce personnage? Y a-t-il un parallèle avec votre propre expérience en tant qu écrivaine? 18 Ornela Vorpsi : 19 Mon personnage se veut d une autre culture, loin de la culture française. Elle se sent appartenir à un certain «chaos», je répète ce mot. Sur la terre française, un peuple dont

5 4 elle estime qu il se gouverne mieux qu elle-même ne se gouverne, elle ne pourrait prendre racine comme dans sa terre natale. Question de terre, de soleil, des mœurs comme pour les plantes qu on fait migrer d un pays à l autre. 20 Il se trouve là un parallèle avec ma propre expérience non pas en tant qu écrivaine, mais 21 en tant qu être humain tout simplement. Une certaine «éternité» qui m accompagnait dans mon enfance malgré la prise de conscience de la mort cette «éternité» est morte une fois que j ai quitté Albanie. Est-ce qu elle serait morte quand même si j étais restée vivre dans ma terre? Nous venons d évoquer votre condition de migrante, condition qui a considérablement marqué votre travail puisque votre œuvre n est pas écrite dans votre langue maternelle, mais (à ce jour) en italien et en français. D après vous, y a-t-il des traces d autres langues dans votre littérature? Utilisez-vous ces traces comme un trait stylistique ou apparaissentelles plutôt comme une influence à laquelle vous ne pouvez pas échapper? 22 Ornela Vorpsi : 23 Il y a des traces bien sûr, je viens d une autre structure linguistique, une autre logique 24 linguistique. D un coup la langue que j utilise se ressent de cet autre organisme. Non, je n utilise pas ces traces comme un trait stylistique. Je laisse venir ce qui vient. Et pour le moment je suis consciente de ne pas pouvoir échapper à toutes les langues qui se mêlent. Vous maniez non seulement différents moyens d expression (texte et images), mais aussi de multiples langues : Y-a-t-il un lien entre cette multitude de points de vue et la lisibilité de votre œuvre? 25 Ornela Vorpsi : 26 J espère bien que ce lien existe, car sinon le lecteur ne pourrait lire mes livres! S il n y 27 avait pas ce lien, un livre «illisible» demeurerait un livre «illisible». La lisibilité et l illisibilité restent pour moi des critères subjectifs. Vous nous avez dit il n y a pas longtemps avoir été beaucoup corrigée, voire contrainte à revoir vos manuscrits par les maisons d éditions qui vous ont éditée, dans le but de «standardiser» votre écriture et de la rendre «accessible» au lecteur. Y a-t-il une grande différence entre les premières versions de vos livres et les versions publiées? Ont-elles été rendues «lisibles»? 28 Ornela Vorpsi : 29 On a rendu les phrases françaises. Elles n étaient pas assez françaises et de ce fait «difficilement lisibles», même si pour moi elles étaient limpides. 30 Il est intéressant de mentionner qu en plus d être écrivain, vous êtes aussi photographe. Pourquoi illustrer vos livres avec vos photographies, et surtout pourquoi intercaler vos

6 5 clichés dans Tessons roses? Contribuent-elles à la lisibilité du texte ou, au contraire, brouillent-elles la «clarté» des mots? 31 Ornela Vorpsi : 32 Les deux, c est à dire, je voulais donner au lecteur un matériel en plus la photo dans ce 33 cas pour «guider» son imagination qui se veut libre quand on lit on peut imaginer les personnages à notre guise malgré le dessein de l auteur - et en même temps je suis consciente que je brouille en peu la «clarté» des mots puisqu il s agit de deux types d œuvres différentes que je fais vivre ensemble de force enfermées dans un livre. Pour revenir au livre Ci-gît l amour fou, la narratrice, Tamar, qui se prend pour une fille qui peut «voir» là où les autres n en ont pas la capacité, s avoue incapable de tout comprendre et de tout lire : «Tu vois, Tamar? [dit-elle] On ne peut pas lire dans les gens à sa guise. [ ] Note combien de choses échappent à ta lecture». Pour Tamar, l illisibilité serait en quelque sorte une défaite de l écrivain. Peut-il, d après vous, y échapper? Ou faut-il considérer cette défaite plutôt comme une caractéristique inhérente à l œuvre littéraire? 34 Ornela Vorpsi : 35 Je ne verrais pas «l illisibilité» comme une défaite ni de l écrivain ni de l être humain. 36 L illisibilité et la lisibilité font partie de ce monde. Et la lecture de ce deux processus peut être tout à fait subjective, sans fin ni vérité conquise. Vous avez publié plusieurs ouvrages à l écriture tenue et en même temps douce. La mélodie des phrases entraîne le lecteur qui doit parfois relire des passages afin de comprendre leur portée. En apparence «limpide», votre écriture ne se livre au premier abord. Vous vous considérez comme un auteur «lisible»? 37 Ornela Vorpsi : 38 Difficile de se «voir». Il me semble être très lisible, très simple. Mais j ai conscience que 39 je n exerce pas le divertissement. Est-ce que cela me met dans la «catégorie» des auteurs pas très lisibles? Peut-être. Enfin, pour profiter de la connaissance que vous avez de deux pays proches et en même temps tellement différents, quels sont d après vous les critères de «lisibilité» aujourd hui en France et en Italie? Est-ce que cette lisibilité est mise au profit de l auteur, du lecteur ou du marché? 40 Ornela Vorpsi : 41 Je n ai pas sondé les critères de «lisibilité» en France et en Italie. Les italiens disaient une phrase : Tutto il mondo è paese Le monde entier c est le même pays. Il me semble que le divertissement prime. La facilité prime. Et cela depuis que nous sommes sur terre. Une connaissance me demanda un jour : «Pourquoi devrais-je me poser des questions si je me porte mieux quand je ne m en pose pas?».

7 6 INDEX Mots-clés : Ornela Vorpsi, Tessons roses, Tu convoiteras, Ci-gît l amour fou, illisible, lisible, expérience

Ressources enseignement moral et civique

Ressources enseignement moral et civique Ressources enseignement moral et civique «Une pluie d émotions» Projet interdisciplinaire Niveau : CP Cycle 2 Durée de la séquence : 7 semaines Déroulement : 8 séances Séance 1 : exprimer une émotion Description

Plus en détail

Lire Piero de Baudoin en classe. Proposition pédagogique pour une classe de CM2

Lire Piero de Baudoin en classe. Proposition pédagogique pour une classe de CM2 Lire Piero de Baudoin en classe Proposition pédagogique pour une classe de CM2 Présentation de la BD Auteur : BAUDOIN Edmond Titre : Piero Editeur : Seuil coll. Roman graphique 128 p. 9 Difficulté de lecture

Plus en détail

Le rapport: Techniques de rédaction Chargée du module: Mme Z. Boutaraa M.A UHBC

Le rapport: Techniques de rédaction Chargée du module: Mme Z. Boutaraa M.A UHBC Université Hassiba-Benbouali Faculté de Génie Civil et d Architecture Département de Génie Civil Techniques d expression et de communication Le rapport: Techniques de rédaction Chargée du module: Mme Z.

Plus en détail

LE CHAT DE MATHILDE / Grande section maternelle

LE CHAT DE MATHILDE / Grande section maternelle LE CHAT DE MATHILDE / Grande section maternelle Etape 1 : Découverte de l album L écrit / Ecouter de l écrit et comprendre. Identifier les deux personnages de l histoire. Découvrir les actions des deux

Plus en détail

Youssef Talhaoui. L Aventure de l écriture

Youssef Talhaoui. L Aventure de l écriture Youssef Talhaoui L Aventure de l écriture 2 2 Chapitre 1 L écriture «Viens par ici, lecteur qui va lire l histoire, n aie par peur, ce n est qu une histoire. Encore faut-il que l histoire soit bien. T

Plus en détail

Où as-tu appris ce que tu sais sur ce sujet?

Où as-tu appris ce que tu sais sur ce sujet? non- non- non- À ton avis, quel sera le thème (sujet) de ce texte? Énumère 3 faits que tu sais à propos de ce texte. Quel est le but de ce sous-titre? Pourquoi est-ce qu il est là? 1 2 3 non- non- non-

Plus en détail

Contenu de la trousse pédagogique 1 er cycle

Contenu de la trousse pédagogique 1 er cycle Fiches pédagogiques 1 er cycle Contenu de la trousse pédagogique 1 er cycle Fiche A* Animation du livre Fiche 1.1 Compréhension de texte Fiche 1.1 CORRIGÉ Fiche 1.2 Éthique et culture religieuse : La vie

Plus en détail

Questions à Florence Hinckel, écrivain

Questions à Florence Hinckel, écrivain Questions à Florence Hinckel, écrivain Une rencontre à la BDP 13 entre la classe de 5 e 5 du collège Edgar Quinet avec Mme Guigou et Mme Ayard et Mme Florence Hinckel auteur, le 6 novembre et le 15 décembre

Plus en détail

Séance n 2 : Découverte du début de l histoire

Séance n 2 : Découverte du début de l histoire FICHE ENSEIGNANTS 2 1/4, CYCLE 3 Séance n 2 : Découverte du début de l histoire Objectifs être capable de trouver les principales caractéristiques d une BD et connaître le vocabulaire spécifique qui s

Plus en détail

Nicole André/ CPC Brest Iroise 28/11/2012

Nicole André/ CPC Brest Iroise 28/11/2012 Littérature à l'école maternelle Nicole André/ CPC Brest Iroise 28/11/2012 Littérature à l'école maternelle 1. L entrée dans la culture avant l apprentissage de la lecture. 2. L organisation des apprentissages.

Plus en détail

Informations sur le livre choisi

Informations sur le livre choisi Nom : # Règles du cercle de lecture 1. Tu dois te présenter au cercle de lecture avec ton livre et ton carnet de lecture. 2. Pendant ton cercle de lecture, tu dois lire, écrire et discuter de ton livre

Plus en détail

Sentiments. Séverine Maury

Sentiments. Séverine Maury Séverine Maury Sentiments La force d un amour Pas un sourire ne vient éclairer mon visage, Depuis qu il ne me reste de toi que ton image. Je me suis enfermée dans une prison de silence, Tout cela tu ne

Plus en détail

La première séance du Grec Moderne (LVN) : 14/10/2013

La première séance du Grec Moderne (LVN) : 14/10/2013 F.L.E Didactique Journal d'apprentissage La première séance du Grec Moderne (LVN) : 14/10/2013 A. 1. o Langue Choisie : Grec Moderne o Choisie parce que mon père est grec donc j ai des racines de la culture

Plus en détail

Découvrez la belle aventure d'écriture qui se cache derrière Rouge de Sang, un roman historique sur la Commune

Découvrez la belle aventure d'écriture qui se cache derrière Rouge de Sang, un roman historique sur la Commune Découvrez la belle aventure d écriture qui se cache derrière Rouge de Sang, un roman historique sur la Commune Le 23/09/2009 Vos élèves s interrogent sur le travail d un écrivain? Ils se demandent comment

Plus en détail

Pistes de réflexion pour échanger Lecture et compréhension de l écrit

Pistes de réflexion pour échanger Lecture et compréhension de l écrit Pistes de réflexion pour échanger Lecture et compréhension de l écrit Extraits des programmes Le cycle 2 a permis l acquisition de la lecture et de l écriture. Le cycle 3 doit consolider ces acquisitions

Plus en détail

Le passeur. Lois Lowry. Cahier de l élève. Trousse littéraire 2 e cycle du secondaire Comité régional Le passeur Cahier de l élève

Le passeur. Lois Lowry. Cahier de l élève. Trousse littéraire 2 e cycle du secondaire Comité régional Le passeur Cahier de l élève Le passeur Lois Lowry Cahier de l élève Trousse littéraire 2 e cycle du secondaire Comité régional 03-12 1 Le passeur Cahier de l élève Membres de l équipe de production Cathy Boudreau, Commission scolaire

Plus en détail

Mon bonheur personnel

Mon bonheur personnel Caroline Cadet Mon bonheur personnel «Maman, j ai peur» «La peur fait partie de la Vie, ma fille» 2 2 1. A quoi pensez-vous lorsque vous voyez une page blanche? Totalement blanche? Avez-vous ce besoin

Plus en détail

Ce carnet appartient à : Classe de: Groupe: Source: Document modifié par Nathalie Laurin

Ce carnet appartient à : Classe de: Groupe: Source:  Document modifié par Nathalie Laurin Ce carnet appartient à : Classe de: Groupe: Source: http://www.repaq.qc.ca/img/pdf/cercle_de_lecture.pdf Document modifié par Nathalie Laurin Règles du cercle de lecture 1. Tu dois te présenter à ton cercle

Plus en détail

Écrire ses mémoires Guide pratique de l autobiographie

Écrire ses mémoires Guide pratique de l autobiographie Marianne Mazars Écrire ses mémoires Guide pratique de l autobiographie Seconde édition PREMIÈRE PARTIE Voyage au cœur de l autobiographie Pour rédiger ses mémoires, il est indispensable de savoir tout

Plus en détail

1 Les mots invariables (1) 1. Les mots invariables (1) Les mots invariables (1) toujours aussi. toujours aussi. jamais avant.

1 Les mots invariables (1) 1. Les mots invariables (1) Les mots invariables (1) toujours aussi. toujours aussi. jamais avant. 1 Les mots invariables (1) 1 Les mots invariables (1) toujours aussi toujours aussi vers jusque vers jusque jamais avant maintenant beaucoup jamais avant maintenant beaucoup 1 Les mots invariables (1)

Plus en détail

CHAPITRE I INTRODUCTION. Les personnes utilisent la langue pour communiquer dans la vie quotidienne.

CHAPITRE I INTRODUCTION. Les personnes utilisent la langue pour communiquer dans la vie quotidienne. CHAPITRE I INTRODUCTION A. Arrière Plan Les personnes utilisent la langue pour communiquer dans la vie quotidienne. Il n y a pas de la société sans une communication. Dans la communication, la langue tient

Plus en détail

Un train pour chez nous Azouz BEGAG

Un train pour chez nous Azouz BEGAG A la fin de la séquence : les élèves devront avoir appris : Ce livre est une autobiographie : o C est quelque chose de vécu et d écrit par l auteur ; o C est un récit rétrospectif o C est le point de vue

Plus en détail

Travail d écriture en 3 étapes : LE ROBOT Séquence proposée par Véronique Dupuis (Lycée professionnel Lavoisier, Roubaix)

Travail d écriture en 3 étapes : LE ROBOT Séquence proposée par Véronique Dupuis (Lycée professionnel Lavoisier, Roubaix) Travail d écriture en 3 étapes : LE ROBOT Séquence proposée par Véronique Dupuis (Lycée professionnel Lavoisier, Roubaix) La séquence Les élèves La situation d écriture Etape 1 Le texte-source Les élèves

Plus en détail

Compétences visées relevant du domaine de la Littérature : Lire, Ecrire, Parler

Compétences visées relevant du domaine de la Littérature : Lire, Ecrire, Parler Domaines : Français littérature, Education artistique Compétences visées relevant du domaine de la Littérature : Lire, Ecrire, Parler Lire o Se servir des informations portées sur la couverture et la page

Plus en détail

survole réchauffe ton cerveau place tes points rouges Mots-clés lis questions arrête va dans ta tête souligne + répète dans tes mots

survole réchauffe ton cerveau place tes points rouges Mots-clés lis questions arrête va dans ta tête souligne + répète dans tes mots 1. + + survole réchauffe ton cerveau place tes points rouges 2. + + Mots-clés lis questions arrête va dans ta tête souligne + répète dans tes mots 3. + + lis (arrêt au point rouge) va dans ta tête fais

Plus en détail

S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES

S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES S APPROPRIER LE LANGAGE/ CONTRIBUER A L ECRITURE DE TEXTES Module Lire pour imaginer Au travers de l exploitation d un album ( la reine des bisous ) rendre les élèves capables d inventer une histoire (

Plus en détail

PRODUCTION D ECRITS AU CYCLE 2

PRODUCTION D ECRITS AU CYCLE 2 PRODUCTION D ECRITS AU CYCLE 2 Animation pédagogique-circonscription de Gourdon J-L Alayrac M-C Ricou F Mianes Faire écrire des élèves non lecteurs? On connaît des textes (référents comptines, poésies,

Plus en détail

Objectifs de la séance : - Fabriquer une représentation mentale pour comprendre une histoire et en mémoriser les informations essentielles.

Objectifs de la séance : - Fabriquer une représentation mentale pour comprendre une histoire et en mémoriser les informations essentielles. Objectif général de la séquence : SEANCE 1 : Fabriquer une représentation mentale. Objectifs de la séance : - Fabriquer une représentation mentale pour comprendre une histoire et en mémoriser les informations

Plus en détail

La dictée à l adulte au cycle 2 : parler la langue de l écrit et se représenter l acte d écrire

La dictée à l adulte au cycle 2 : parler la langue de l écrit et se représenter l acte d écrire La dictée à l adulte au cycle 2 : parler la langue de l écrit et se représenter l acte d écrire Définition, principe de la dictée à l adulte (D après Lire, écrire, tome 2 : produire des textes, A.M Chartier,

Plus en détail

Scéance n 2 : Découverte du début de l histoire

Scéance n 2 : Découverte du début de l histoire FICHE ENSEIGNANTS 2 1/4, CYCLE 2 Scéance n 2 : début de l histoire Objectifs Prendre conscience que la BD a son propre langage Utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte, mieux le comprendre

Plus en détail

Dictées à l adulte «individuelle» et collective

Dictées à l adulte «individuelle» et collective Dictées à l adulte «individuelle» et collective DESCRIPTIF Apprendre à l élève à dicter «individuellement» (ou à 2 de part et d'autre du maître) -Prendre conscience de la différence langage oral/ langage

Plus en détail

260 F Œuv rer pour l immortel et pour l éternel

260 F Œuv rer pour l immortel et pour l éternel 260 F Œuv rer pour l immortel et pour l éternel 1 Si le monde souffre de tant d échecs, c est que l humanité est gouvernée par des êtres soumis à la peur qui ont abdiqué l alliance avec le monde de l éternité

Plus en détail

OBJECTIFS POURSUIVIS : Inculquer à l élève une méthode de travail en 5 étapes.

OBJECTIFS POURSUIVIS : Inculquer à l élève une méthode de travail en 5 étapes. Titre de la série d ateliers : 5 méthodes de travail pour réussir Niveau scolaire : 1 re à 4 e année * * Ces activités devraient se vivre le plus tôt possible en début d année et s échelonner sur 5 rencontres

Plus en détail

Rencontre entre catéchistes ou accompagnateurs du catéchuménat : Itinéraire d adultes

Rencontre entre catéchistes ou accompagnateurs du catéchuménat : Itinéraire d adultes Rencontre entre catéchistes ou accompagnateurs du catéchuménat : Itinéraire d adultes L amour de Dieu, notre boussole pour discerner Cette démarche catéchétique est spécialement conçue pour vivre une rencontre

Plus en détail

Écrire un roman et se faire publier

Écrire un roman et se faire publier Bob Mayer Écrire un roman et se faire publier Traduit et adapté de l anglais par Emmanuelle Debon et Emmanuel Plisson, 2008 ISBN : 978-2-212-54059-8 Introduction Cet ouvrage a pour objectif de vous guider

Plus en détail

Puis Olivier écrit à Bernard pendant que Bernard est parti en voyage avec son oncle Edouard et Laura. Car il est tellement jaloux. On peut donc confir

Puis Olivier écrit à Bernard pendant que Bernard est parti en voyage avec son oncle Edouard et Laura. Car il est tellement jaloux. On peut donc confir On peut toujours considérer qu une oeuvre littérature est une d art en tant qu elle vise à produire le beau et à susciter une émotion chez son récepteur. Les auteurs écrivent souvent pour des raisons différentes

Plus en détail

ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE. 20 avril Claudine Comte, Patrice Rousseau

ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE. 20 avril Claudine Comte, Patrice Rousseau ENTRER DANS L ÉCRIT À L ÉCOLE MATERNELLE 20 avril 2015- Claudine Comte, Patrice Rousseau Le domaine «Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions» réaffirme la place primordiale du langage à l école

Plus en détail

LANGUE ARABE CYCLE 1. Nom et prénom de l élève : S approprier le langage. Découvrir l écrit. Devenir élève PS MS GS

LANGUE ARABE CYCLE 1. Nom et prénom de l élève : S approprier le langage. Découvrir l écrit. Devenir élève PS MS GS Nom et prénom de l élève : LANGUE ARABE S approprier le langage 1 Comprendre un message, et agir ou répondre de façon pertinente. CYCLE 1 2 Nommer avec exactitude un objet, une personne, une action de

Plus en détail

Le prénom. Fiche n o 5. Thème : Pourquoi ce thème? Identité valorisée par et grâce au groupe

Le prénom. Fiche n o 5. Thème : Pourquoi ce thème? Identité valorisée par et grâce au groupe Fiche n o 5 Thème : Le prénom Identité valorisée par et grâce au groupe Pourquoi ce thème? Le prénom est un des tous premiers mots écrits et symbolise à lui tout seul les enjeux identitaires de l enfant

Plus en détail

Maissa Boutiche. Je te chante mon Algérie

Maissa Boutiche. Je te chante mon Algérie Maissa Boutiche Je te chante mon Algérie 2 2 Préface Par Azzedine MIHOUBI Maissa est la poète de l enfance, de la mémoire tatouée, et de la nostalgie par excellence. Quand elle écrit, elle retrouvera son

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 10 Schématisation des points de vue 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 10 Schématisation des points de vue Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment illustrer

Plus en détail

JE NARRANT ET JE NARRE DANS LE DISCOURS AUTOBIOGRAPHIQUE

JE NARRANT ET JE NARRE DANS LE DISCOURS AUTOBIOGRAPHIQUE JE NARRANT ET JE NARRE DANS LE DISCOURS AUTOBIOGRAPHIQUE Carmen ONEL camy8078@yahoo.com Université de Pitesti Résumé Je narrant et je narré se manifestent comme actants du récit autobiographique. D habitude,

Plus en détail

1. COMPOSANTE : JE CONSTRUIS DU SENS 1.3 Sous-composante : J interprète un texte POÉTIQUE

1. COMPOSANTE : JE CONSTRUIS DU SENS 1.3 Sous-composante : J interprète un texte POÉTIQUE Interpréter Le travail d interprétation amène le lecteur à créer des significations qui ne sont pas dans le texte, mais qui s en inspirent. Le lecteur qui interprète puise dans ses connaissances sur les

Plus en détail

Claudette Oriol-Boyer L atelier d écriture à l école : enjeux et pratiques

Claudette Oriol-Boyer L atelier d écriture à l école : enjeux et pratiques Claudette Oriol-Boyer L atelier d écriture à l école : enjeux et pratiques ENJEUX Le rétablissement d une relation entre lecture et écriture est primordial. On donne souvent la priorité à la lecture alors

Plus en détail

ADO EN EXIL. René Mouysset

ADO EN EXIL. René Mouysset ADO EN EXIL René Mouysset Chapitre 1 Lueur tremblante. Véronique. Elle a seize ans pour toujours dans la tête de Grégory. Lueur troublante, fragile, mais fidèle, en dépit de capricieuses éclipses. Vive

Plus en détail

survole réchauffe ton cerveau place tes points rouges Mots-clés lis questions arrête va dans ta tête souligne + répète dans tes mots

survole réchauffe ton cerveau place tes points rouges Mots-clés lis questions arrête va dans ta tête souligne + répète dans tes mots 1. + + survole réchauffe ton cerveau place tes points rouges 2. + + Mots-clés lis questions arrête va dans ta tête souligne + répète dans tes mots 3. + + + Mots-clés lis va dans ta tête souligne (arrêt

Plus en détail

Je veux! Vivre... textes pour théâtre. Lamia Chakroun

Je veux! Vivre... textes pour théâtre. Lamia Chakroun Je veux! Vivre... نعيش نحب textes pour théâtre Lamia Chakroun 2 2 La boule magique Personnages : une vieille dame assise devant une boule de cristal et deux femmes. La vieille dame : Que reste-il pour

Plus en détail

Pauline Croze : Quelle heure est-il?

Pauline Croze : Quelle heure est-il? Pauline Croze : Quelle heure est-il? Paroles et musique : Pauline Croze, Antoine Massoni cinq 7 / Wagram Music Thèmes La ponctualité, la perception du temps. Objectifs Objectifs communicatifs : Décrire

Plus en détail

Découvrir l écrit au cycle 1/ Formation 2 Saint Jean des Baisants Le 26 janvier F Lavalley CPC

Découvrir l écrit au cycle 1/ Formation 2 Saint Jean des Baisants Le 26 janvier F Lavalley CPC Découvrir l écrit au cycle 1/ Formation 2 Saint Jean des Baisants Le 26 janvier 2015 - F Lavalley CPC L objectif de la formation: Dégager des éléments de pratique pour que l école maternelle favorise dès

Plus en détail

Trucs et astuces en Univers social

Trucs et astuces en Univers social Trucs et astuces en Univers social Intelligence linguistique Organiser un débat sur des points historiques importants. Compiler des histoires drôles historiques. Écrire une entrevue imaginaire avec un

Plus en détail

Apprendre à comprendre

Apprendre à comprendre Apprendre à comprendre Exemple d une pratique de classe à partir de l album Le petit roi, dans le cadre de la méthode de lecture : A l école des albums Nathalie DROUIN, PEMF Condorcet Valence Les dispositifs

Plus en détail

Raphaël : Manager. Paroles et musique : Raphaël Haroche / Benjamin Lebeau EMI Music. Thème. Objectifs. Vocabulaire. Vocabulaire

Raphaël : Manager. Paroles et musique : Raphaël Haroche / Benjamin Lebeau EMI Music. Thème. Objectifs. Vocabulaire. Vocabulaire Raphaël : Manager Paroles et musique : Raphaël Haroche / Benjamin Lebeau EMI Music Thème L amour. Objectifs Objectifs communicatifs : Imaginer le caractère d un personnage. Faire des hypothèses sur le

Plus en détail

LA COPIE AU CYCLE 2. LES PROGRAMMES POURQUOI? Des compétences à développer UNE DEMARCHE PROPOSITIONS D ACTIVITÉS

LA COPIE AU CYCLE 2. LES PROGRAMMES POURQUOI? Des compétences à développer UNE DEMARCHE PROPOSITIONS D ACTIVITÉS LA COPIE AU CYCLE 2 LES PROGRAMMES POURQUOI? Des compétences à développer UNE DEMARCHE PROPOSITIONS D ACTIVITÉS L'OUEST 1 PROGRESSIONS POUR LE CYCLE II CP Copier un texte très court dans une écriture lisible,

Plus en détail

Fiche d exploitation andragogique Chalet de rêve

Fiche d exploitation andragogique Chalet de rêve Fiche d exploitation andragogique Chalet de rêve Résumé du livre Julie travaille depuis dix ans comme secrétaire pour la CIE n ayant que le dimanche libre. Elle travaille fort pour amasser l argent nécessaire

Plus en détail

Un lieu de rencontre. GB : Tu dirais : je suis écrivaine et je raconte?

Un lieu de rencontre. GB : Tu dirais : je suis écrivaine et je raconte? Marie- Célie Agnant; Gabriele Bergfelder-Boos (2006): Le conte, c est un élastique qu on peut changer selon la journée. Interview menée avec Marie Célie Agnant le 8/2/2006. Un lieu de rencontre MC : Les

Plus en détail

Ecole maternelle Coudoux - Provins. Livret de suivi des apprentissages et des progrès à l école maternelle : découverte et apprentissage de la lecture

Ecole maternelle Coudoux - Provins. Livret de suivi des apprentissages et des progrès à l école maternelle : découverte et apprentissage de la lecture Ecole maternelle Coudoux - Provins Nom et Prénom de l enfant : Livret de suivi des apprentissages et des progrès à l école maternelle : découverte et apprentissage de la lecture Le (la) maître(sse) demande

Plus en détail

Un carrefour, c est quoi?

Un carrefour, c est quoi? les carrefours Un carrefour, c est quoi? Un Carrefour réunit huit jeunes de ton village. Tu y retrouveras un jeune de ton groupe et six autres jeunes que tu ne connais pas. Vous serez accompagnés par un

Plus en détail

Annexe 11 : Conseils pour créer une brochure efficace BranchÉ

Annexe 11 : Conseils pour créer une brochure efficace BranchÉ Annexe 11 : Conseils pour créer une brochure efficace (Page 1 de 1) Détermine le but, l auditoire et le contenu Planifie chaque détail de ta mise en page Détermine le but de ta brochure en te demandant

Plus en détail

Sous le Charme. A ) Complète à l aide de la couverture du livre : B ) Réponds aux questions suivantes

Sous le Charme. A ) Complète à l aide de la couverture du livre : B ) Réponds aux questions suivantes A ) Complète à l aide de la couverture du livre : Titre du livre :.. Auteur :... Illustrateur :.. Editeur :... Collection :... Genre :.... Cherche dans le dictionnaire les définitions du mot charme...

Plus en détail

LA LETTRE DE NN. de Erik Uddenberg Traduit du suédois par Marianne Ségol & Karin Serres. cote : SUE07D688

LA LETTRE DE NN. de Erik Uddenberg Traduit du suédois par Marianne Ségol & Karin Serres. cote : SUE07D688 M A N U S C R I T LA LETTRE DE NN de Erik Uddenberg Traduit du suédois par Marianne Ségol & Karin Serres Traduit à quatre mains et de concert : du suédois par Marianne Ségol-Samoy de l allemand par Karin

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2016 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS (L usage du dictionnaire et de la calculatrice est interdit) Coefficient : 2,5

Plus en détail

Découverte du texte Objectifs

Découverte du texte Objectifs Outils pour l enseignant CP Fiche de preparation lecture IO Séance 1 1h15 Découverte du texte émettre des hypothèses sémantiques à partir des illustrations mobiliser les savoirs déjà acquis pour lire confronter

Plus en détail

1. COMPOSANTE : JE CONSTRUIS DU SENS 1.3 Sous-composante : J interprète un texte POÉTIQUE

1. COMPOSANTE : JE CONSTRUIS DU SENS 1.3 Sous-composante : J interprète un texte POÉTIQUE Interpréter Le travail d interprétation amène le lecteur à créer des significations qui ne sont pas dans le texte, mais qui s en inspirent. Le lecteur qui interprète puise dans ses connaissances sur les

Plus en détail

Les activités d expression

Les activités d expression Penser, parler, lire, écrire (l analyse est nourrie par les apports de Viviane Bouysse) Introduction La problématique est présentée en référence aux textes institutionnels actuellement en vigueur (les

Plus en détail

Les stratégies en lecture

Les stratégies en lecture 1 Stratégies de planification 1.1 J ai fait un survol du texte. Prédire le contenu du texte à partir du titre, des intertitres et des illustrations. Observer le texte et poser des hypothèses sur le contenu.

Plus en détail

Une visite de quatre auteurs à l école

Une visite de quatre auteurs à l école La petite agence Texte de Koralie Kingsbury et Chaimaa El Hasnaoui, journalistes pour La petite agence de l école du Lac-des-Fées Une visite de quatre auteurs à l école Les 26, 27 et 28 février 2018, quatre

Plus en détail

MOI : ÊTRE UNE PERSONNE

MOI : ÊTRE UNE PERSONNE UNITÉ 1 : La tente. MOI : ÊTRE UNE PERSONNE 5ème Qui suis-je? Comment est ma tente? Je dois monter ma tente et j ai besoin d en connaître tous les éléments. Je dois me connaître pour m aimer. 1. Qui suis-je?

Plus en détail

Cercle de lecture. L orientation des pages («portrait» ou «paysage») varie. Assurez-vous donc de cocher «rotation automatique» lorsque vous imprimez.

Cercle de lecture. L orientation des pages («portrait» ou «paysage») varie. Assurez-vous donc de cocher «rotation automatique» lorsque vous imprimez. Cercle de lecture Par souci de commodité, les cinq documents nécessaires ont été réunis dans le présent fichier. Vous les trouverez aux pages suivantes : 1. L introduction page 2 2. Les procédures du cercle

Plus en détail

Tous droits de reproduction, d adaptation et de traduction,

Tous droits de reproduction, d adaptation et de traduction, Alexandre Moreno BABIL Mars 2016 Illustration par Anaïs Moreno Édition Révisée Ce livre a été publié sur www.bookelis.com ISBN : Alexandre Moreno Tous droits de reproduction, d adaptation et de traduction,

Plus en détail

REALISER UNE REPRESENTATION DU REEL

REALISER UNE REPRESENTATION DU REEL Méthodologie des sciences REALISER UNE REPRESENTATION DU REEL Le réel peut être représenté soit le plus fidèlement possible (dessin de type scientifique ou prise de vue) ou bien de manière plus abstraite

Plus en détail

Démarche pour la rédaction d un article (à mettre en lien avec le calendrier du projet)

Démarche pour la rédaction d un article (à mettre en lien avec le calendrier du projet) Démarche pour la rédaction d un article (à mettre en lien avec le calendrier du projet) Présentation du projet à la classe (le plus rapidement possible) Présentation du numéro 1 en ligne pour donner une

Plus en détail

Analyse réflexive sur les cercles de lecture. Travail présenté à Professeure Anne-Marie Dionne. par M. Éric Stephenson ( )

Analyse réflexive sur les cercles de lecture. Travail présenté à Professeure Anne-Marie Dionne. par M. Éric Stephenson ( ) Analyse réflexive sur les cercles de lecture Travail présenté à Professeure Anne-Marie Dionne par M. Éric Stephenson (1497124) dans le cadre du cours PED4761 Pédagogie de la littérature jeunesse Université

Plus en détail

1. L écriture d un scénario : pour qui et pour quoi?

1. L écriture d un scénario : pour qui et pour quoi? 1. L écriture d un scénario : pour qui et pour quoi? Si vous avez entrepris la lecture de ces pages c est que vous envisagez d écrire un film ou que vous avez entamé l écriture d un film et que vous ne

Plus en détail

Leçon différenciée Émile Pantalon

Leçon différenciée Émile Pantalon Leçon différenciée Émile Pantalon Sujet: Domaine: Niveau: Français Lecture 3 e année Attente : A1 planifier ses projets de lecture en cernant l intention de lecture et en explorant le texte à lire selon

Plus en détail

LE TABLEAU DE PASSAGE DU NEGATIF AU POSITIF

LE TABLEAU DE PASSAGE DU NEGATIF AU POSITIF LE TABLEAU DE PASSAGE DU NEGATIF AU POSITIF Extrait du livre «Le Pouvoir des Mots qui me libèrent!» de Jacques martel Editions ATMA internationales Québec (Canada) Il est dit que les mots sont le miroir

Plus en détail

Testament spirituel de Julien Green

Testament spirituel de Julien Green Guy Brunelle S.C. Testament spirituel de Julien Green dans En avant par-dessus les tombes (Journal 1996-1997) et Le Grand Large du soir (Journal 1997-1998) 2008 1 PRÉSENTATION En juillet 1998, il y a maintenant

Plus en détail

Sylvia B. Vivre l exil

Sylvia B. Vivre l exil Sylvia B. Vivre l exil 2 2 Remerciements Mille mercis pour les partages de vie avec Nursel, Fathia, Nadine, Babeth, Gigi, A mon cercle de lectrices fidèles à la femme que je suis. Comme il est possible

Plus en détail

Le Petit Prince. Chapitre 10 à 27. Chapitre 10

Le Petit Prince. Chapitre 10 à 27. Chapitre 10 Le Petit Prince Chapitre 10 à 27 Chapitre 10 1. Où va le PP d'abord? Pourquoi part-il visiter d'autres planètes? 2. Qui habite là? Décrivez-le? 3. Pour le roi, comment est le monde? Qui est le PP pour

Plus en détail

Gilliane Lehmann Dumontier. De la solitude à l acceptation d être aimé(e)

Gilliane Lehmann Dumontier. De la solitude à l acceptation d être aimé(e) Gilliane Lehmann Dumontier De la solitude à l acceptation d être aimé(e) 2 2 Sommaire Introduction... 5 Solitude, choix rapides et souffrances contradictoires... 7 Revenir au départ... 13 La chambre des

Plus en détail

FICHE d accompagnement PÉDAGOGIQUE

FICHE d accompagnement PÉDAGOGIQUE FICHE d accompagnement PÉDAGOGIQUE Séquence MS/GS/CP LA BATAILLE DE L ALPHABET Une histoire écrite par Eglal Errera et illustrée par Giulia Orecchia (d après une légende du Talmud, avec l aide de Louma

Plus en détail

Thème 4 : Les éléments naturels. Thème : Numération.

Thème 4 : Les éléments naturels. Thème : Numération. Mathématiques Guide du Maître Thème : Les éléments naturels. Thème : Numération. Cours : L eau dans la nature et chez les êtres Cours : Comparer les nombres de 0 à. vivants. Présentation du Guide du Maître

Plus en détail

Je t aime à la phobie!

Je t aime à la phobie! Je t aime à la phobie! Texte et illustrations : Paul Roux ISBN : 978-2-89579-502-5 Prix : 10,95 $ Pages : 24 Âge : À partir de 6 ans Cycle : 1 er cycle du primaire Thèmes : peurs, phobie, fête, anniversaire,

Plus en détail

Posture de l écriture

Posture de l écriture Fiche n o 3 Thème : Posture de l écriture Bien assis, bien écrit! Pourquoi cette activité? La posture corporelle, depuis la manière de s asseoir sur la chaise jusqu à la préhension du crayon, représente

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V Laboratoire de recherche Concepts et Langages T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline/ Spécialité : Linguistique

Plus en détail

Lire et comprendre Vocabulaire

Lire et comprendre Vocabulaire Vocabulaire Compétences : Utiliser des mots précis pour s exprimer. Découverte de la couverture 1 J écris sous chaque image s il s agit de la «couverture» ou de la «4ème de couverture». 2 Je relie le mot

Plus en détail

lemondeenclasse.unicef.ca

lemondeenclasse.unicef.ca Journée internationale de l'alphabétisation 8 septembre Titre L'école à tout prix Thème général Droit d'aller à l'école Durée Cycles visés 1 er et 2 e cycles Domaine général de formation Vivre-ensemble

Plus en détail

La réforme de l école primaire Finalités. l échec scolaire :

La réforme de l école primaire Finalités. l échec scolaire : La réforme de l école primaire Finalités Réduire l échec scolaire : 15% des élèves quittent l enseignement primaire en situation d échec (échec qui n est pas compensé ensuite) 18% d une classe d âge a

Plus en détail

Février-Mars-Avril Collège de Pouilley-Les-Vignes DOSSIER PEDAGOGIQUE. 1 er degré

Février-Mars-Avril Collège de Pouilley-Les-Vignes DOSSIER PEDAGOGIQUE. 1 er degré Février-Mars-Avril 2014 Collège de Pouilley-Les-Vignes DOSSIER PEDAGOGIQUE 1 er degré ARTISTE : Helen FRIK. SOMMAIRE Cliquer sur les expressions soulignées pour se rendre directement à l endroit souhaité.

Plus en détail

Développement physique

Développement physique Petite enfance (4-5 ans) : Caractéristiques physiques et mentales Développement physique Il a une tendance naturelle à libérer de l énergie. Il est très actif et aime les activités qui font fonctionner

Plus en détail

Concepts clés et situations-problèmes en mathématiques Odette Bassis

Concepts clés et situations-problèmes en mathématiques Odette Bassis Concepts clés et situations-problèmes en mathématiques Odette Bassis NUMERATION : LES ÉTAPES DE LA DÉMARCHE Séance 1 : Étape 1 : FAIRE... quand l'impossible à compter peut être déjoué! Matériel : allumettes,

Plus en détail

ECRITURE D UNE NOUVELLE FANTASTIQUE AU CM.

ECRITURE D UNE NOUVELLE FANTASTIQUE AU CM. ECRITURE D UNE NOUVELLE FANTASTIQUE AU CM. 1- TRAME DE PRÉPARATION POUR L ENSEIGNANT : Type de texte NOUVELLE FANTASTIQUE 1) REPRÉSENTATION PRÉALABLE QUE JE ME FAIS : De la situation de communication :

Plus en détail

Séminaire langage oral et écrit

Séminaire langage oral et écrit Les affichages : un support pour le langage scriptural I Le langage scriptural à l école maternelle Le langage constitue à l école maternelle le premier des domaines d activités. Son apprentissage doit

Plus en détail

Le carnet de lectures, carnet de lecteur, carnet d écrivain, carnet de voyages au cycle 3 Démarches et analyse Dominique Simon Ruaz, CP Grenoble 1

Le carnet de lectures, carnet de lecteur, carnet d écrivain, carnet de voyages au cycle 3 Démarches et analyse Dominique Simon Ruaz, CP Grenoble 1 Le carnet de lectures, carnet de lecteur, carnet d écrivain, carnet de voyages au cycle 3 Démarches et analyse Dominique Simon Ruaz, CP Grenoble 1 Consigner par écrit la mémoire de ses réactions aux textes

Plus en détail

La gloire de mon père

La gloire de mon père La gloire de mon père par Marcel Pagnol Nom : Prénom : Cercle de lecture - Maud Plessis - 2012-2013 - AvH - Page 1 Titre... Auteur... Illustrateur... Année de publication... Genre littéraire... Les membres

Plus en détail

L INCROYABLE ZANZIBAR

L INCROYABLE ZANZIBAR Titre du livre : Auteur : Illustrateur : Editeur : A ton avis : qu est-ce qui est incroyable? : Qui est incroyable? : Quel est le contraire de cet adjectif? : Comment est construit ce mot? : Trouve des

Plus en détail

Commentaire Composé sur "Dora Bruder" de Patrick Modiano

Commentaire Composé sur Dora Bruder de Patrick Modiano Education Anonym Commentaire Composé sur "Dora Bruder" de Patrick Modiano Essai Commentaire composé sur Dora Bruder de Patrick Modiano 5 10 15 20 25 30 Au XXe siècle la littérature du monde francophone

Plus en détail

Séance 1 Durée : 30 minutes

Séance 1 Durée : 30 minutes Séance 1 Durée : 30 minutes Savoir repérer les éléments présents sur la couverture et la 4 ème de couverture : titre, auteur, illustrateur, collection, éditeur, résumé Poser des questions à partir de l

Plus en détail

Chaque groupe propose quatre à sept activités. Chaque activité comporte dix exercices classés par niveau du plus facile au plus difficile..

Chaque groupe propose quatre à sept activités. Chaque activité comporte dix exercices classés par niveau du plus facile au plus difficile.. Comprendre les exercices Les vingt huit exercices proposés sur le cédérom Ateliers de lecture se répartissent dans cinq groupes : 1) Visualiser : l habileté visuelle, mémoire visuelle. 2) Reconnaître :

Plus en détail

Raphaël : Manager. Paroles et musique : Raphaël Haroche / Benjamin Lebeau EMI Music. Thème. Objectifs. Vocabulaire. Vocabulaire

Raphaël : Manager. Paroles et musique : Raphaël Haroche / Benjamin Lebeau EMI Music. Thème. Objectifs. Vocabulaire. Vocabulaire Raphaël : Manager Paroles et musique : Raphaël Haroche / Benjamin Lebeau EMI Music Thème L amour. Objectifs Objectifs communicatifs : Interpréter des images. Faire un portrait moral. Comprendre globalement

Plus en détail