Mémoire professionnel présenté pour l obtention du Diplôme de Paris 1 Panthéon Sorbonne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mémoire professionnel présenté pour l obtention du Diplôme de Paris 1 Panthéon Sorbonne"

Transcription

1 UNIVERSITÉ DE PARIS 1- PANTHEON SORBONNE INSTITUT DE RECHERCHE ET D ÉTUDES SUPÉRIEURES DU TOURISME Comment la ville de Caen peut-elle pérenniser son tourisme patrimonial tout en diversifiant son offre touristique afin de créer une réelle destination touristique? Mémoire professionnel présenté pour l obtention du Diplôme de Paris 1 Panthéon Sorbonne MASTER PROFESSIONNEL «TOURISME» (2 e année) Spécialité Développement et Aménagement Touristique des Territoires Par Adèle FLEURY Directeur du mémoire : Maria GRAVARI-BARBAS Septembre 2012

2 Remerciements Tout d abord, je souhaite remercier Madame Maria Gravari-Barbas pour m avoir guidée et conseillée tout au long de ce travail. J adresse ma reconnaissance à l ensemble des personnes, touristes et professionnels, qui ont accepté de répondre à mes questions et dont les réponses sont venues nourrir mon travail. Mes remerciements vont également à mes parents pour leur soutien. Un grand merci également à Robin pour son aide sans faille. 1

3 Sommaire Introduction... 3 Chapitre 1-Présentation du tourisme caennais Des sites touristiques à forts potentiels Une offre touristique limitée Caractéristiques des touristes caennais Chapitre 2- Constats sur le tourisme caennais : un potentiel important et une mise en tourisme difficile Ce que pensent les touristes Les orientations actuelles des acteurs du tourisme Améliorer la mise en tourisme existante Chapitre 3- Des pistes de valorisation et de diversification de l offre touristique Une meilleure valorisation de l ensemble du patrimoine L émergence de nouveaux espaces touristiques De nouveaux types de tourisme Conclusion Bibliographie Annexes Table des figures et des tableaux Table des matières "L'Université n'entend donner aucune approbation ou improbation aux opinions émises dans les mémoires et thèses. Ces opinions doivent être considérées comme propres à leurs auteurs" 2

4 Introduction Caen, préfecture du Calvados et capitale de la Basse-Normandie, est, d après le Comité Départemental du Tourisme du Calvados, un site de notoriété nationale qui comptait habitants en La Normandie ainsi que le Calvados sont très connus en France comme à l étranger. La Normandie est la huitième région d accueil des touristes français 2. Le Calvados est au douzième rang des départements les plus visités avec 3,7 millions de séjours réalisés en Caen est situé à une quinzaine de kilomètres de la mer et à deux heures de plusieurs millions d habitants (région parisienne). De plus, Caen est très attractive pour les Britanniques qui arrivent par ferry à Ouistreham et à Cherbourg. Cependant, Caen ne peut être considérée comme une ville touristique. La ville semble peu connue, contrairement au département du Calvados et à la région normande visiteurs sont venus à l Office de Tourisme en 2008 et près de visiteurs ont été comptabilisés dans les sites touristiques caennais. Un gros pourcentage des touristes semble se diriger principalement vers le littoral. Comme Caen aimerait en retenir une grande partie, elle met tout en œuvre pour développer sa fréquentation touristique. Cependant, la ville demeure un lieu de passage, inclut dans un itinéraire. En effet, Caen, comme bien d autres villes, connaît le problème de ne pas retenir sa clientèle. Les courts séjours sont une des caractéristiques du tourisme urbain. Ce type de tourisme peut être défini comme «la reproduction, le temps d un séjour, d un mode de vie urbain, caractérisé par la recherche d une densité d activités, d une animation importante et par une forte mobilité» (G. DUBOIS, J-P CERON, 2001). Cette définition indique clairement qu une des conditions sine qua non pour le développement du tourisme urbain est une offre touristique conséquente et diversifiée. Il est donc intéressant de se questionner sur l offre touristique caennaise, sur son importance et sa variété. Au centre-ville de Caen trône le château de Guillaume le Conquérant, personnage emblématique de la Normandie. Ce dernier a façonné la ville par la construction d un château et de deux abbayes. Le château accueille aujourd hui le musée des Beaux-arts et le Musée de Normandie. Cet ensemble est le secteur le plus touristique du centre-ville. Le château de Caen est aussi un espace qui accueille des événements urbains comme, entre autres, le Salon du Livre et une partie des spectacles du festival Caen Soir d Eté. Le château est aussi lieu de passage pour les Caennais et, notamment, pour les étudiants qui peuvent accéder rapidement au centre-ville depuis l université. En périphérie se dresse l autre site touristique de la ville, le Mémorial. Avec visiteurs par an, c est le premier musée provincial en nombre de visiteurs. Le Mémorial a un concept original dans la Suivi de la Demande Touristique, TNS-Sofres pour le CRT Normandie 3

5 mesure où c est un musée sur la Seconde Guerre Mondiale mais aussi sur les conflits du monde contemporain. Il est porteur d un message d espoir et de paix pour l avenir. Aujourd hui, ces deux héritages sont les piliers du tourisme caennais. Cependant, d autres thématiques pourraient être développées pour pérenniser et développer l activité touristique. Une publication de l AUCAME intitulée «La métropole caennaise existe-elle?» (février 2011) évoque un important «potentiel touristique». Cette citation résume en deux mots le tourisme caennais : il est à l état de potentiel, sous-entendu pas encore «exploité» à sa juste valeur. De plus, la mise en tourisme du patrimoine pourrait aussi être améliorée. La valorisation du patrimoine renvoie à la mise en valeur de «l ensemble d attributs, de représentations et de pratiques fixé sur un objet non contemporain ( ) dont est décrété collectivement l importance ( ) qui exige qu on le conserve et le transmette". (J. LEVY et M. LUSSAULT, 2003). Cette définition insiste bien sur «l ensemble d attribut, de représentation et de pratiques». Le patrimoine de la Seconde Guerre Mondiale ne se limite pas au Mémorial de Caen car il s agit d une ville bombardée puis reconstruite. La ville reconstruite après les bombardements de 1944 qui l ont détruite à 75 % est très peu mise en valeur alors que l université de Caen, construite en face du château, est un réel symbole de cette période architecturale. Cette constatation fait partie du constat plus général que l héritage patrimonial n est pas assez mis en valeur alors qu il y a un véritable potentiel touristique. Afin de diversifier l offre touristique, des espaces comme le port ou l hippodrome pourraient être davantage aménagés pour attirer des touristes. Le port de Caen ainsi que l espace portuaire, appelé la Presqu île de Caen, est un lieu qui a récemment connu de nombreux aménagements. La construction de la salle de musique Le Cargö ainsi que l École Supérieure d Arts et Médias sont des bâtiments qui, par leur architecture et leur fonction, ont permis d amorcer le renouvellement de la presqu ile. L année 2012 est un tournant pour l avenir de cet espace : en septembre 2012, une équipe pluridisciplinaire sera choisie pour l aménager et lui donner un nouveau visage. Il est envisageable de penser le renouvellement urbain de la presqu ile de Caen avec une mise en tourisme de l espace comme cela a été fait à Saint-Nazaire. D autres espaces, comme l hippodrome, pourraient prendre une dimension touristique. L hippodrome est un espace singulier, car il est situé en plein cœur de la ville. Actuellement, il n a aucune vocation touristique. Cependant, les jeux équestres mondiaux de 2014, organisés en Normandie, dont 7 des 8 disciplines se dérouleront à Caen seront peut être le moyen de valoriser ces 60 hectares d espace vert. L exemple de ces deux espaces montre que, de façon théorique, il est possible de diversifier les activités ainsi que les espaces touristiques. Les attentes des touristes ainsi que les projets des acteurs du tourisme caennais apportent des éléments d ordre plus pratiques afin d améliorer la mise en tourisme de la ville de Caen. 4

6 Le tourisme est une activité qui met en relation une multitude d espaces, d acteurs et de pratiques. L Équipe MIT (2005) définit le tourisme comme «un système d acteurs, de pratiques et de lieux qui a pour objectif de permettre aux individus de se déplacer pour leur récréation hors de leur lieu de vie habituel, en allant habiter temporairement dans d autres lieux. Ce système est constitué d entreprises ( ), de normes et de valeurs ( ), de lois ( ), de touristes ( ), de lieux touristiques de qualité ( ), de marchés ( ) et de relations non marchandes ( ) ainsi que les autres institutions sociales ( ), d imaginaire ( ), et d images, et de discours ( )» (page 342). Cette définition montre la complexité de l activité touristique, notamment car les acteurs du tourisme sont très divers. Cependant, cette diversité fait du tourisme une force pour le développement et l aménagement des villes. En effet, le développement touristique de Caen devient presque une nécessité pour le développement global de la ville. Le tourisme urbain permet une triple revitalisation : économique, urbanistique et symbolique. Il est considéré comme le levier de politiques de rénovation et de réaménagement des centres-villes, comme un moyen de diversifier l activité des centres urbains et comme un excellent vecteur de communication (FAGNONI E. et J. LAGIESTE, 2009). Dans ce contexte où le développement de l activité touristique peut avoir des conséquences très positives sur l ensemble de la ville, il est intéressant de s interroger : Comment la ville de Caen peut-elle pérenniser son tourisme patrimonial tout en diversifiant son offre touristique afin de créer une réelle destination touristique? De cette problématique découlent plusieurs questions. Ces questions concernent l offre existante, mais aussi les stratégies de diversification de l activité touristique et les attentes des touristes. Comment le tourisme s est-il structuré à Caen? Pourquoi les acteurs locaux se sont-ils contentés de développer le tourisme patrimonial? Quelles sont les limites de ce tourisme lié à l histoire et au patrimoine? Outre les sites touristiques, quelles sont les caractéristiques principales de l offre touristique caennaise? Quel est le profil des touristes associés au tourisme caennais? Face à cette biculture touristique avec l héritage de Guillaume le Conquérant et celui de la Seconde Guerre Mondiale, comment les touristes vivent leur expérience touristique? À l heure où le tourisme urbain devient un véritable moteur au développement des villes, où en est le tourisme caennais? Quelles sont les orientations actuelles des acteurs du tourisme? Estce qu il y a une tentative de diversification de l offre? Comment la mise en tourisme de la ville de Caen pourrait-elle être améliorée? Quelles sont les pistes de valorisation et de diversification de l offre touristique caennaise? Comment est-il possible de valoriser l ensemble du patrimoine caennais? Est-il possible de 5

7 faire émerger de nouveaux espaces touristiques au sein de l agglomération caennaise? Quel type de tourisme devrait être développé pour compléter l offre touristique caennaise? Pour tenter de répondre à ces questions plus facilement, nous avons émis des hypothèses. 1- La mise en tourisme de deux héritages, la période de Guillaume Le Conquérant et la Seconde Guerre Mondiale, structure l ensemble de l activité touristique de la ville de Caen. Cependant, cette focalisation extrême sur ces deux héritages fait apparaître une biculture. De fait, les acteurs locaux se «contentent» du potentiel touristique de Caen. 2- La mise en tourisme de la ville ne devrait pas se construire seulement avec le développement des sites touristiques. Plusieurs thématiques devraient être travaillées par l ensemble des acteurs locaux, notamment l hébergement, l accessibilité, la qualité de l offre ainsi que l image de Caen. 3- La mise en valeur et la mise en tourisme des héritages pourraient être davantage valorisées. De plus, le tourisme caennais a besoin d une diversification des activités touristiques et des espaces touristiques afin d attirer un public plus large (et non seulement des personnes intéressées par le tourisme de mémoire et le tourisme historique) et sur des temporalités plus longues que la simple journée. Le présent mémoire vise à approcher la thématique touristique par l offre et la demande, mais aussi par les thématiques et les espaces touristiques. Dans une première partie, il sera question des sites touristiques caennais et de la domination du patrimoine de Guillaume-Le Conquérant et du Mémorial. Nous verrons que l ensemble de l offre touristique (visites, hébergement, restauration, événements, etc.) est relativement limité. Cette offre est intiment liée aux profils des touristes qui visitent la ville ; nous analyserons ces profils afin d en dégager le type des touristes caennais. Dans une seconde partie, nous dresserons un constat sur le tourisme à Caen en étudiant l avis des touristes à propos de leur(s) visite(s) dans la capitale bas-normande, ainsi qu en analysant les orientations des acteurs du tourisme pour les prochaines années. Il sera alors intéressant de confronter les avis des touristes avec la planification touristique. Dans cette même partie, nous aborderons aussi les éléments indispensables pour poursuivre la mise en tourisme de la ville comme la construction d une image positive de la ville, l accessibilité et l amélioration de la mise en tourisme existante. Dans la troisième partie, nous verrons quelles sont les pistes de valorisation et de diversification de l offre touristique. Nous verrons que la valorisation du patrimoine ne doit pas se résumer à l héritage de Guillaume le Conquérant et celui de la Seconde Guerre Mondiale. De plus, de nouveaux espaces pourraient être mis en tourisme avec le développement parallèle de nouveaux types de tourisme tels que le tourisme d affaires, le tourisme événementiel et le tourisme durable. 6

8 Chapitre 1-Présentation du tourisme caennais Ce chapitre vise à dresser un portrait du tourisme caennais. Une des entrées pour comprendre le tourisme caennais est l analyse de l offre touristique, c est-à-dire les biens et les services proposés aux touristes pour satisfaire leurs besoins d ordre touristique. L offre touristique concerne donc les sites touristiques mais aussi les hébergements, les restaurants, les commerces, les événements, etc. Dans un premier temps, nous aborderons l ensemble des sites touristiques caennais puis nous essayerons de dégager les grandes lignes de l offre touristique en termes d activité, d hébergement et de restauration. Dans un second temps, nous dresserons un portrait des touristes en visite à Caen. 1-1-Des sites touristiques à forts potentiels Aperçu général des sites touristiques caennais Les sites touristiques caennais sont nombreux et divers : musées, jardins, monuments historiques, etc. Afin d en donner un aperçu général, nous avons analysé le dernier rapport sur l offre hôtelière caennaise publié en 2008 par la Chambre de Commerce et de l Industrie (CCI) de Caen. Cette publication indique que «l important patrimoine de Caen donne à la ville de multiples attraits touristiques» notamment grâce à : 76 monuments historiques inscrits et classés : le château de Guillaume le Conquérant, l Abbaye aux Dames, l Abbaye aux Hommes, l Hôtel d Escoville, de nombreuses églises, la Maison des Quatrans (maison à colombages du XIV ème siècle), etc. 8 quartiers pittoresques : le Vaugueux, la Prairie, les quartiers de la reconstruction, etc. 5 musées : Mémorial, musée des Beaux Arts, musée de Normandie, musée de la Nature, musée de la Poste (Depuis la publication du rapport par la CCI de Caen le musée de la Poste a été fermé définitivement). Parc et jardins : collines aux oiseaux, jardin des plantes, parc Michel d Ornano, etc. Le Plan de Rome (maquette de 70m 2 représentant la Rome antique au IV ème siècle après JC et qui peut se visiter à l Université). Ce même rapport affirme que deux thèmes font l objet de nombreux produits touristiques et sont utilisés pour faire la promotion de la ville : l héritage de Guillaume le Conquérant et la Seconde Guerre Mondiale. Dans les prochaines pages, nous nous intéresserons plus particulièrement au Mémorial ainsi qu aux château et abbayes construits sous Guillaume le Conquérant afin de 7

9 comprendre l importance de ces sites touristiques parmi l offre. Les chiffres présentés ci-dessous suffisent à prouver la suprématie de ces sites sur l ensemble de l offre touristique. Sur l année 2008, entrées ont été dénombrées pour les Abbayes et le Mémorial entrées ont été comptabilisées au total pour l ensemble des sites présentés dans le tableau ci-dessous. De plus, le Musée des Beaux-arts et le Musée de Normandie étant situés dans l enceinte du château de Caen, les visiteurs de ces deux musées ont, en toute logique, visité le château de Caen avec plus ou moins d intérêt. La somme du nombre d entrées dans les Abbayes, au Mémorial et aux musées des Beauxarts et de Normandie représente près de 50% des entrées comptabilisées en 2008, soit entrées. Cela montre bien que la fréquentation touristique se concentre autour des deux principaux héritages ainsi que sur deux espaces principaux : le château (et les Abbayes) situé au cœur de la ville et le Mémorial situé en périphérie de Caen. Tableau n 1 : Fréquentation touristique des lieux de visite de la ville de Caen Abbaye aux Dames Abbaye aux Hommes Mémorial de Caen Musée des Beaux Arts Musée de Normandie Musée de la Poste Musée d initiation à la nature Colline aux oiseaux Jardin des plantes Labyrinthe Ouverture en juin Source : Chambre des Commerces et d industrie, juin2008. Le rapport de la Chambre des Commerces et de l Industrie donne donc un aperçu général des sites touristiques de la ville. Afin de compléter les analyses faites par la CCI de Caen, j ai effectué une démarche similaire à celle du touriste qui recherche des informations sur les visites possibles. C est dans cette optique que j ai récolté les prospectus diffusés auprès des touristes. L analyse des brochures touristiques me permet de : référencer les sites touristiques caennais, comprendre la mise en valeur de chaque site touristique par les images utilisées et les termes employés au sein des brochures, 8

10 hiérarchiser les sites touristiques. En effet, la qualité et la quantité des informations diffèrent selon les sites et un intérêt plus important est accordé à certains sites. Lors d une visite à l Office de Tourisme en novembre 2011, en me présentant comme une «touriste lambda», un ensemble de documents m a été remis. Ces documents sont succinctement présentés dans le tableau suivant. Tableau n 2- récapitulatif des documents touristiques (nov. 2011) Type du document Titre Utilité Plan Caen Plan de ville Plan général de la ville de Caen Livret (99 pages) Normandie Parcs et Jardins Description et informations sur les parcs et jardins de toute la Normandie Livret (66 pages) Guide touristique Caen-Normandie Nombreuses informations sur les visites, les hébergements et les activités en Normandie Livret (23 pages) Musée de Normandie Rapide description du Musée et du Château + Programme des activités du Musée Livret (61 pages) Les Boréales Programme du festival Les Boréales Plan Prospectus Prospectus Prospectus Prospectus Prospectus Prospectus Prospectus Livret (41 pages) Architecture /Urbanisme du XX ème siècle La fabuleuse épopée À l'assaut du château de Caen (pour les enfants) Escapades à Caen Les quêtes secrètes L'abbaye aux Dames Exposition au Mémorial "Notre combat" Toute l'histoire est au Mémorial de Caen Caen Pass Tourisme Plan de Caen avec localisation et informations sur les bâtiments et de l'architecture du XX ème siècle Description des trois châteaux (Bayeux + Falaise + Caen) + informations pratiques Promotion pour la vente d'un livret sur le château destiné aux enfants Description d'activités à faire. Pas d'informations pratiques. 3 parcours scénarisés à l'aide d'une application sur téléphone portable Description de l'abbaye + quelques informations pratiques Description rapide de l'exposition Présentation du musée + informations pratiques Description des réductions possibles avec le Pass Tourisme Une première analyse des documents destinés aux touristes montre que les expériences touristiques proposées aux visiteurs par l Office du Tourisme sont très centrées sur le patrimoine caennais et plus particulièrement sur le château et le Musée du Mémorial. Le Mémorial ou/et le château sont présents (textes ou/et images) sur les couvertures de 8 documents sur 14. Les autres documents, qui ne traitent ni du château ni du Mémorial en première page, informent sur : 9

11 Le festival des Boréales (festival de la création nordique, 20 ème édition en novembre 2011), L Abbaye aux Dames, Les parcs et jardins de Normandie, L architecture et l urbanisme du XX ème siècle, Les réductions du Pass Tourisme, Le musée de Normandie. Le livret sur le musée de Normandie n évoque pas le château en couverture ; cependant, il est question du château ainsi que des musées présents à l intérieur du château dans tous les documents. En réalité, seuls 5 documents sur 14 n évoquent pas le château ou le Mémorial. Les prospectus qui informent sur le château de Caen parlent de «l esprit des conquêtes», «l épopée de Guillaume le Conquérant», «à l assaut du château» «à la conquête du Calvados», etc. Il y a une certaine mise en scène héroïque autour du personnage de Guillaume le Conquérant et du patrimoine témoin de cette époque. Cependant, à la première lecture de ces documents, les touristes ne peuvent pas mesurer l importance de Guillaume le Conquérant bien qu il soit un des personnages centraux de la royauté anglaise. Il est intéressant de remarquer que 13 documents sur 14 associent le nom de la ville de Caen à celui de la région Normandie ou du département du Calvados. Cela montre bien que les touristes ont besoin de savoir que Caen se situe en Normandie (ou dans le Calvados) pour pouvoir situer la ville. Les noms de la région et du département semblent être plus connus et/ou attractifs que celui de la ville. La Normandie est associée à différents stéréotypes comme le débarquement de Normandie, les fromages de Normandie, Guillaume le Conquérant, Duc de Normandie. Le Calvados est aussi connu pour l alcool éponyme. Bien que Caen dispose de deux sites touristiques majeurs, la ville n apparait pas des documents touristiques. En effet, aucun des prospectus n expose de photos plus générales de la ville (photos aériennes, rues et places, espaces verts, etc.) De plus, les activités de shopping et de restauration, qui sont intimement liées à l expérience touristique, sont peu ou pas présentes dans les prospectus. Les festivités n apparaissent pas dans les informations touristiques et seul le festival des Boréales est mentionné en tant qu événement urbain. Malgré les nombreux sites touristes, nous nous apercevons donc que l héritage de Guillaume le Conquérant et le Mémorial dominent l ensemble de l offre touristique, c est pourquoi nous pouvons parler d une biculture touristique. Les prochaines pages du présent mémoire analysent la mise en tourisme de ce patrimoine. 10

12 Le Mémorial de Caen : un musée pour la paix Le 6 juin 1944, les Forces Alliées débarquent sur les plages bas-normandes. Pendant plus d un mois, au cours de l été qui suit, Caen est au centre de la Bataille de Normandie qui fait plus de victimes militaires. Caen paie un cher tribut : 75% de la ville est détruite, victimes civiles. Jean-Marie Girault a 18 ans lorsque la ville est bombardée ; il s engage dans les équipes d urgence. Devenu Sénateur-Maire de la ville, il convainc son équipe municipale de construire un Mémorial «pour témoigner et se souvenir» en En 1986, le projet a évolué. Le Mémorial ne sera pas un «war museum» classique consacré à la Bataille de Normandie mais un musée pour la paix. Le 6 juin 1988, François Mitterrand, Président de la République, inaugure le Mémorial. Trois ans plus tard, le Mémorial confirme sa dimension de musée pour la paix avec l ouverture de la Galerie des Prix Nobel de la Paix. Il a été voulu comme un lieu où se mêlent équitablement la Mémoire, l Art et le Savoir. Il ne s agit pas de privilégier la commémoration et la muséographie militaire mais de plonger le visiteur dans un parcours historique de 1918 à nos jours. Les enjeux, le déroulement, la signification de la Seconde Guerre Mondiale et ses conséquences sur l actualité sont évoqués, avec comme toile de fond le contexte international des XIX ème et XX ème siècles. La muséographie, tout à fait originale, a été pensée comme une véritable mise en scène de l Histoire et de ses événements et l image occupe une place essentielle. De plus, le Mémorial met l accent sur l émotion afin de mieux toucher le visiteur et faire en sorte qu il se sente concerné. Photographie n 1 : Le Mémorial de Caen Source : Adèle Fleury, mai 2012 En marge de la ville, le nouveau quartier de la Folie-Couvrechef offre un cadre aéré au Mémorial. Le musée se présente sous la forme d un pavé en pierre de Caen. La simplicité de la forme et de la couleur blanche tranchent avec les couleurs vives des drapeaux des pays vainqueurs et 11

13 vaincus, ce choix symbolisant la réconciliation des nations. Une fracture vient briser la façade pure et rectiligne du musée. Ce mur brisé représente la brèche faite par les Alliées dans «le Mur de l Atlantique» le 6 juin 1944 et tient lieu d entrée principale du musée. Cela symbolise également la blessure des populations, idée renforcée par la phrase d un poète caennais, Paul DOREY, gravée sur toute la longueur de la façade : «La douleur m a brisé, la fraternité m a relevé, de ma blessure a jailli un fleuve de liberté». Lorsque nous entrons dans le musée, nous découvrons le grand hall. Ce hall est le lieu d accueil (billetterie, boutique, information, jardins d enfants), de spectacles (expositions, concerts, forum) et de convivialité (cafétéria) privilégiant rencontres et échanges. Il permet au visiteur de préparer, ou au contraire, de prolonger sa visite par la consultation de documents à la médiathèque. Pour qui la veut complète, la visite du Mémorial peut s étaler sur toute la journée. Le parcours est jalonné de bornes interactives permettant d approfondir certains points ou, en même temps, d alléger le contenu pour se limiter à l essentiel et rester ainsi accessible au plus grand nombre. C est dans ce grand hall qu ont été réalisés 20 questionnaires avec des touristes, sur lesquels nous reviendrons dans le prochain chapitre de ce mémoire. Le Mémorial n est pas un simple musée et avec son statut de Société d Économie Mixte Locale, le Mémorial conjugue à la fois une mission culturelle et une mission économique. Les compétences et les savoir-faire des secteurs public et privé s additionnent. L actionnaire majoritaire du musée est la ville de Caen (52%). Le Mémorial est le support d une véritable librairie et d un service d archives. La libraire est spécialisée dans les thèmes de la Seconde Guerre Mondiale, de la paix et des droits de l homme. De plus, la politique éditoriale du Mémorial est très dynamique. Le service de la photothèque et des archives dispose des témoignages écrits, d enquêtes orales, d archives audiovisuelles et photographiques. C est le premier fonds mondial d affiches de la Seconde Guerre Mondiale. Ces documents peuvent être consultés par les chercheurs, étudiants, journalistes, etc. Cette volonté éducative est aussi présente au sein des diverses formations. Des stages gratuits sont dispensés aux professeurs pour mieux préparer les visites, des questionnaires sont distribués aux classes, des animations spéciales sont prévues pour les élèves du primaire. De plus, le Mémorial est organisateur de nombreux événements médiatisés et ouverts au public, ce qui contribue à la renommée du musée : expositions temporaires, colloques et forums. Les capacités d accueil du Mémorial sont importantes : trois auditoriums de 166, 298 et 340 places, le grand hall pouvant accueillir personnes, des salles de réunion de 70 places et trois restaurants de 80 à 12

14 180 places assises. Tous les ans, le Mémorial organise les rencontres internationales du Mémorial, le concours international de plaidoirie et le salon international du dessin de presse. Pour conclure sur les activités organisées par le Mémorial, des visites guidées des plages du débarquement et des cimetières militaires sont également proposées aux visiteurs avec des guides bilingues. La dimension culturelle et touristique du Mémorial prend toute son ampleur au regard des services proposés et des manifestations organisées ainsi que par sa vocation éducative. Le Mémorial est devenu une des étapes incontournables des circuits touristiques dans la région, au même titre que la tapisserie de Bayeux, Deauville, les plages du débarquement ou encore le Mont-Saint-Michel. Dans les années 2000, la dynamique que le Mémorial a su créer s essouffle. Le nombre d entrées sur dix ans plafonne à visiteurs annuels et le chiffre d affaires n augmente pas. L évolution constatée s explique de façon assez logique. Bien que le musée enregistre un taux de satisfaction de 98%, le taux de renouvellement des visites n est que de 16% (ANQUETIL, 2000). À ce faible renouvellement de visite s ajoute la difficulté de renouveler le volume des visiteurs. La situation géographique du Mémorial devient problématique : le «réservoir» de population de la Basse-Normandie n est pas celui de la région parisienne. C est pourquoi les services du Mémorial sont très actifs pour tenter d attirer une clientèle de groupes (adultes et scolaires) et les voyages organisés. Le bassin des visiteurs s est élargi mais là aussi la dynamique s épuise et il faut toujours «chercher plus loin». Malheureusement, il est à craindre qu il s agisse d un cercle vicieux. La création de nouveaux espaces est apparue comme la meilleure solution pour convaincre le visiteur potentiel de venir et revenir au Mémorial. En 2002, une nouvelle aile consacrée aux cultures de la paix et à la Guerre Froide est aménagée. Suivant cette même logique de création, le Mémorial rénove ses parcours en 2009 et 2010 avec quatre nouveaux espaces de visites : "Guerre mondiale, Guerre totale", "Le Débarquement et la Bataille de Normandie", "Berlin au cœur de la Guerre froide» et "Taches d'opinions". Depuis 2009, le nombre de visiteurs oscille entre et , ce qui fait du Mémorial le musée le plus visité hors Ile-de-France. Il s agit donc la principale attraction touristique de la ville de Caen. Cependant, sa situation excentrée du centre-ville ainsi que la thématique de la Seconde Guerre Mondiale invite le touriste à se rendre davantage sur les plages du débarquement et dans la région bas-normande que dans le centre-ville caennais

15 L héritage de Guillaume le Conquérant : le château et les abbayes La ville de Caen connut son essor au XI ème siècle sous l impulsion de Guillaume le Batard qui deviendra par la suite Guillaume le Conquérant, Duc de Normandie puis Roi d Angleterre en 1066 (Bataille d Hastings). Ce dernier fit construire le château de Caen en 1060, puis l Abbaye aux Hommes vers Sa femme Mathilde fonda l Abbaye aux Dames aux environs de Les deux abbayes furent construites pour obtenir le pardon du pape suite au mariage de Guillaume et Mathilde qui étaient cousins éloignés. Le château de Caen et les Abbayes représentent aujourd hui un important patrimoine monumental visité par les touristes. La conservation et la valorisation de ce patrimoine sont relativement récentes. Le château a été doté d aménagements entre le XIII ème et XV ème siècle, puis se dégrada rapidement et perdit sa fonction politico-militaire. Caché aux yeux des Caennais et transformé en caserne à la période républicaine, le château ne disposait plus d intérêt stratégique. Napoléon envisagea alors de le détruire totalement. Cependant, les commandants du Génie de l Artillerie réalisèrent un mémoire sur l importance du château, ce qui permit de le conserver. Après la Seconde Guerre Mondiale, le château est au centre de toutes les attentions. La reconstruction de Caen donne une nouvelle place au château ; «le choix de transférer l université au nord de la ville ( ) imposa le château comme le pivot central du nouveau plan d urbanisme» (J DECAENS 2009, p.108). Cependant, il resta relativement ignoré des Caennais et des visiteurs. Partant des dimensions géographiques, historiques et symboliques, Brillaud de Laujardière fit du château l une des lignes directrices de la reconstruction de la ville. C est pourquoi une perspective a été créée avec le percement d une avenue monumentale (l actuelle Avenue du Six juin) partant de la gare, rejoignant l enceinte du château, la contournant pour arriver jusqu à la nouvelle université située au nord de la forteresse. Brillaud de Laujardière aurait voulu faire passer cette avenue au sein même du château mais Les Monuments Historiques ainsi que le Ministère de la Reconstruction et de l Université refusèrent d atténuer l aspect forteresse du château. Lors de la construction des nouvelles rues, les maisons adossées au château ont été détruites pour le «libérer». Brillaud de Laujardière est aussi chargé de l aménagement intérieur de l enceinte. La chapelle Saint-Georges, le Logis de Gouverneurs ainsi que l Échiquier font l objet d attentions particulières. Le reste est laissé en l état, autrement dit en ruine. Le plateau du château revient à la municipalité qui désire en faire un immense espace vert. L exploration archéologique, entreprise par M. DE BOUARD dès 1956, permit le dégagement des fossés. La destruction des bâtiments de caserne et le dégagement du donjon sont réalisés au cours de l hiver

16 Photographie n 2 : Vue extérieure du château Source : Les aménagements furent rapidement exécutés, avec le Logis des Gouverneurs affecté au musée de Normandie. À proximité de ce dernier fût aménagé un Jardin des Simples. Le secteur nord de l enceinte a été remodelé pour l implantation du musée des Beaux-arts qui ouvrit ses portes en juin Le musée des Beaux-arts est agrandi en L architecture du musée, moderne mais sobre, se marie très bien avec l architecture médiévale. Photographie n 3 : le musée des Beaux-arts Source : Adèle Fleury, mai 2012 Photographie n 4 : le musée de Normandie Source : Adèle Fleury, mai

17 Au centre de la ville et dégagé des habitations qui l encombraient, le château apparaît aujourd hui comme un élément incontournable dans le paysage caennais. Il s est ouvert symboliquement et matériellement à la ville et constitue un passage piétonnier entre le nord et le sud de la ville. Sa revalorisation, débutée par l installation de deux musées et l implantation d espaces verts, se poursuit. De 2001 à 2008, à l initiative de la municipalité, une première phase de rénovation fut menée afin de restaurer le rempart nord, d aménager l esplanade de la paix et de nouvelles salles d expositions pour le musée de Normandie. Ce programme de mise en valeur du château vise à accroître la fréquentation touristique en redonnant une certaine monumentalité au château. Cette première phase de rénovation a couté 19,5 millions d euros et sera normalement suivie d une deuxième phase de rénovation. Le programme «CAEN, La CULTURE en capitales» présentée par le maire, Monsieur P. DURON, en Conseil Municipal du 14 septembre 2009, donne les grandes orientations culturelles de la ville de Caen. Divisée en cinq parties, l une d elles est consacrée à l architecture de la ville («Caen, 1000 ans d architecture»). Dans cette partie, le château est mentionné à travers sa remise en valeur et le projet d un «plan lumière». À l extérieur, les principales actions envisagées par la municipalité sont de «redonner une cohérence et de la lisibilité à ce site afin de faciliter sa lecture et son appréhension par un large public» grâce à la mise en place d une véritable signalétique (parcours d interprétation) et à la transformation de l église Saint- Georges en un véritable espace d accueil global, d information, de billetterie et d interprétation du site (et pourquoi pas l accueil de l Office de Tourisme?)» 4. Si les projets qui entourent le château restent très timorés dans ce programme, les enjeux qu ils représentent sont considérables. En effet, il attire chaque année à Caen, et plus particulièrement dans le centre-ville de Caen, plusieurs centaines de milliers de touristes. Aujourd hui, le château de Caen est l une des plus vastes (cinq hectares) et plus anciennes forteresses d Europe. Sa rénovation (travaux échelonnés sur 10 ans) devrait contribuer au développement du rayonnement touristique de Caen. Le patrimoine de Guillaume le Conquérant repose aussi sur l Abbaye aux Hommes et l Abbaye aux Dames construites, respectivement, en 1966 et Les deux abbayes ont connu de nombreuses périodes de pillages et de destructions, notamment pendant la Guerre de Cent Ans et la Révolution. Pendant les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale, les abbayes ont abrité des hôpitaux et ne furent donc pas bombardées. Depuis 1961, l Abbaye aux Hommes abrite l hôtel de ville. En 1983, l Abbaye aux Dames fut achetée par le Conseil Régional de Basse-Normandie qui entreprit de longs travaux de restauration. 4 Programme «CAEN, la CULTURE en capitales», 2009, p.18 16

18 1-2- Une offre touristique limitée Des activités à l événementiel Précédemment, nous avons principalement décrit l offre touristique en termes de visites et notamment celles de monuments historiques. Cependant, l offre est aussi composée de diverses activités. Les prospectus de l Office du Tourisme ainsi que son dossier de presse 2012 permettent de dresser un inventaire des activités proposées. Tableau n 3 - Inventaire des activités touristiques offertes à Caen pour l année 2012 Animation Lieu Date Publics Festival des Voix «Viva Voce» Visite guidée 12 juillet au 25 août Adulte centre-ville + église Saint-Nicolas Visite en petit train Centre-ville Été Famille Visites guidées de la ville Château + centre historique 3 juillet au 31 août Adulte Visites théâtralisées : parcours Guillaume le Conquérant et promenade théâtrale au château Château + Abbayes Les jeudis et samedis du 12 juillet au 25 août Balade musicale Centre-ville Les mercredis et vendredis du 18 juillet au 31 août Parcours scénarisés «Les mystères de Caen» Les séjours «escapades» Centre-ville + Mémorial + Canal + Festyland Adulte Adulte Centre historique Toute l année Famille Toute l année Famille Les parcours ludiques Centre-ville Toute l année Famille «Caen Soirs d Été» Centre ville et surtout château de Caen 5 juillet au 24 août Famille Ce tableau montre que les activités proposées sont principalement liées au patrimoine et à la culture avec notamment des visites guidées. La référence aux parcours et aux balades est très présente avec, par exemple, les parcours ludiques ou les balades musicales. Celles-ci sont donc généralement destinées à des adultes. Certaines activités peuvent être considérées à destination des familles ; cependant, le public adulte semble être privilégié par rapport aux familles. En effet, seule une activité semble être réalisée pour les enfants, le séjour escapade à Festyland, un parc 17

19 d attraction situé en périphérie de Caen. De plus, la grande majorité des activités et des événements ont des caractéristiques spatio-temporelles très limitées. Elles se déroulent toute dans le centre-ville avec notamment le château comme scène majeure. De plus, 6 des 9 activités sont programmées pendant la saison estivale. Cela met en évidence la saisonnalité marquée de la saison touristique caennaise. Le touriste n est donc pas incité à venir visiter la ville en dehors de la saison estivale. De plus, il n est pas amené à découvrir des lieux différents que ceux déjà connus pour leur caractère touristique, comme le château ou le centre-ville historique. L inventaire des activités touristiques pour l année 2012 apparaît restreint. Pour conclure sur le panel des activités touristiques strictement caennaises, nous pouvons nous intéresser aux activités para-touristiques. D après le guide touristique, on peut recenser deux instituts de bien-être, une discothèque, deux cinémas, un parc aventure, un bowling, le parc d aventure Festyland, un paint-ball, une patinoire, un théâtre, deux salles de concert et trois parcs. Toutes ces infrastructures n ont pas de réelle vocation touristique mais elles peuvent accueillir des touristes. Les équipements sont divers ; en revanche, aucune activité ne fait la réputation de la ville. Elles ne suffisent pas pour attirer des touristes, ni même à prolonger leur séjour. Nous pouvons définir ces activités comme «communes» dans la mesure où elles sont répandues dans de nombreuses villes. La ville de Caen ne propose donc pas d activités para-touristiques très intéressantes en termes de tourisme. 18

20 1-2-2 L hébergement et la restauration touristiques Pour compléter l analyse de l offre touristique caennaise, il faut s interroger sur l hébergement et la restauration, deux activités indispensables pour le développement touristique. En 2009, l offre hôtelière de Caen concentre 37 établissements, soit 1457 chambres, dont une forte présence de chaînes hôtelières. MKG Hospitaly a réalisé, pour la Chambre de Commerce et d Industrie de Caen et Calvados Tourisme, un reporting statistique sur l activité des hôtels présents sur l ensemble du département du Calvados. Tableau n 4 - Fréquentation hôtelière en 2009 dans le Calvados Caen Côte de Nacre Calvados Nombre de nuitées Taux d occupation 63% 54% 57% Part de la clientèle étrangère 29% 22% 28% Part de la clientèle d affaires 54% 23% 33% Source : Observatoire de performances hôtelières du Calvados et de l agglomération caennaise (2011) Les hôtels caennais ont un taux d occupation annuelle plus élevé que les hôtels de la Côte de Nacre et du Calvados. L hôtellerie caennaise connaît une plus faible saisonnalité que les hôtels situés sur le littoral, dans la mesure où les hôtels caennais ne ferment pas pendant la période hivernale. Cependant, une saisonnalité existe comme le montre le tableau ci-dessous. Tableau n 5 - Taux d occupation et prix moyens des hôtels caennais en 2011 Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc Taux d occupation en % Prix moyens en euros 41 49,3 52,5 64,2 74,1 80,7 71, ,1 64,3 51,2 37,5 61,4 61,4 61,9 61,1 62,9 66,8 66, ,4 63,6 62,8 62,9 62,3 63,8 Source : Observatoire de performances hôtelières du Calvados et de l agglomération caennaise (2011) Le tableau n 5 fait ressortir la saisonnalité touristique, avec un taux de remplissage deux fois plus élevée en juin (80,7%) qu en janvier (41%). Cependant, nous pouvons remarquer que les prix 19

21 moyens montrent de faibles variations annuelles, avec une différence de seulement 5 euros entre les mois de juin et janvier. Il est également intéressant de comparer les taux de remplissage des hôtels caennais avec ceux de 5 villes semblables en termes de fréquentation touristique. La moyenne annuelle du taux d occupation en 2011 est de 61,4 %, soit le taux le plus faible comparé à Dijon, Metz, Reims, Tours et La Rochelle (cf. graphique n 1). Les hôtels de la ville de Dijon atteignent un taux d occupation moyen le plus fort (69,9 %). Pour les hôtels caennais, les faibles taux d occupation au cours de la période hivernale minorent la moyenne. Deux raisons principales pourraient expliquer ce phénomène : un prix trop élevé et/ou une qualité de l offre trop médiocre. Graphique n 1 - Comparaison des taux d occupation des hôtels caennais avec 5 villes de taille équivalente Graphique n 2 - Comparaison des prix moyens des hôtels caennais avec 5 villes de taille équivalente Source : Observatoire des performances hôtelières du Calvados et de l agglomération caennaise ; MKG Hospitality Le graphique n 2 présente le prix moyen des hôtels des 6 villes. Avec un prix moyen de 63,8 euros par nuitée, Caen est situé à la troisième place des hôtels les plus coûteux, derrière les villes de Reims et de La Rochelle. Le graphique n 3 (ci-dessous) renseigne sur les taux d occupation des hôtels caennais en 2011, selon le nombre d étoiles des établissements. Hormis au mois de juin, où les hôtels 2 étoiles ont un taux d occupation légèrement plus élevé, les hôtels non étoilés et les hôtels 1 étoile sont davantage prisés par les touristes. Les différences de prix entre les gammes d hôtels sont à l origine des disparités de remplissage. Durant les mois d hiver, les inégalités entre les taux d occupation des hôtels non étoilés- 1 étoile et des hôtels 2 étoiles s accentuent en faveur des hôtels les moins chers car les prix en hiver ne sont pas très attractifs (cf. tableau n 5, page précédente). 20

22 Graphique n 3: Taux d occupation des hôtels caennais en 2011 Source : Observatoire des performances hôtelières du Calvados et de l agglomération caennaise ; MKG Hospitality La restauration est une activité fortement liée au tourisme. En 2010, le secteur de la restauration était composé de 531 établissements au sein de l agglomération caennaise, soit une augmentation de 13,2 % par rapport à La ville de Caen concentre les trois quarts de l offre de la restauration de l agglomération caennaise. Cette évolution s inscrit dans la tendance nationale car le nombre d établissements dans le secteur de la restauration croît de 4 à 5 % par an en France. Depuis la dernière étude réalisée en 2007, la restauration caennaise a connu une véritable mutation. La restauration rapide a vu son nombre d établissements baisser (-26 % en 3 ans) tandis que le nombre d établissements de la catégorie vente à emporter ou livraison a progressé de 78 % au cours de la même période. Les brasseries demeurent la catégorie la plus présente. Cependant, cette catégorie est de plus en plus concurrencée par la restauration à emporter qui a fortement progressé dans l hypercentre. Celle-ci occupe désormais une place importante dans le centre-ville car les magasins et les touristes y sont plus nombreux. Cette évolution va de pair avec les nouvelles tendances de la consommation qui associent fréquemment le repas avec une autre activité (visites, shopping). La catégorie «restauration et consommation à table» a progressé de 11 % et demeure la catégorie la plus représentée. Cette catégorie réalise à elle seule les deux tiers du chiffre d affaires. Concernant la répartition des restaurants dans l agglomération caennaise, 16 pôles ont été identifiés. Trois pôles ont connu de fortes évolutions : le quartier de la Gare qui recense 8 établissements de plus (+24 % comparé à 2007), l hypercentre qui enregistre 15 établissements supplémentaires (+22 %), le Vaugueux (ruelles proches du château et du port de Caen avec des maisons à colombages) avec 6 restaurants qui s ajoutent à son offre (+17 %) Ces trois quartiers correspondent aux espaces où la fréquentation touristique est la plus importante. 21

23 Photographie n 5 : Le Vaugueux, quartier des restaurants Source : Adèle Fleury, août 2012 La restauration caennaise connaît donc une augmentation quantitative significative de son offre en lien avec le développement du tourisme. Cette évolution positive du nombre d établissements liés à la restauration est plus importante que la moyenne nationale 5. De plus, les quartiers où l augmentation du nombre d établissements sont des quartiers à proximité des sites touristiques comme le château et le centre-ville. Le Pass Tourisme, mis en place par l Office du Tourisme de Caen, contribue au développement parallèle du tourisme et de la restauration. C est un outil d incitation à la découverte de l offre touristique de Caen. Il prend la forme d un petit carnet avec 31 offres touristiques promotionnelles et il permet aux visiteurs de bénéficier d avantages dans des structures partenaires. Cela encourage les touristes à se déplacer et à diversifier leur expérience touristique. En 2011, le Pass Tourisme proposait des réductions dans 7 restaurants caennais. 5 «Marché et tendances de la restauration dans l agglomération caennaise» Chambre de Commerce et d Industrie de Caen, Octobre

24 1-2-3 La persistance d une biculture touristique Précédemment, nous avons présenté les principaux sites touristiques de la ville de Caen à travers les prospectus destinés aux visiteurs. En analysant ces prospectus, nous nous sommes rapidement aperçus de l importance de deux sites touristiques majeurs : le Mémorial de Caen et le château accompagné des deux abbayes. L offre touristique est donc très fortement axée sur le patrimoine de Guillaume le Conquérant et de la Seconde Guerre Mondiale. Pour conclure sur l offre touristique caennaise, nous allons nous intéresser au discours présentant la ville de Caen. Pour cela, nous avons choisi d analyser les textes de présentation de la ville de Caen sur des sites internet destinés aux visiteurs. Les sites choisis sont des guides touristiques qui n ont aucun lien avec l Office du Tourisme caennais ou la municipalité et les descriptions ne sont donc a priori pas influencées par un tiers. L analyse de ces textes doit nous montrer comment le touriste est incité à venir visiter la ville. Au final, elle doit pouvoir confirmer ou infirmer la biculture touristique énoncée dans les documents des collectivités locales caennaises. Les quatre textes de guides touristiques sélectionnés sont les suivants : Guide du routard «Capitale de la Basse-Normandie, Caen est une étape incontournable pour qui visite la région. Ville martyre au cœur de la sanglante bataille de Normandie, la vieille cité conserve néanmoins des témoignages de son glorieux passé, du temps de Guillaume le Conquérant. L'incroyable Mémorial de Caen nous rappelle fort à propos que le meilleur moyen de ne pas revivre la guerre reste encore de consolider la paix». 6 Via Michelin «Moderne et intensément culturelle, la ville aux deux abbayes (l abbaye aux Hommes et l abbaye aux Dames) assume pleinement son statut de capitale régionale : technologique, administrative, touristique. Sans oublier sa prestigieuse histoire, celle d une cité choisie comme résidence par Guillaume le Conquérant et son épouse Mathilde. Terriblement éprouvée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, Caen a montré sa force de résistance et sa vitalité pour offrir aujourd hui un visage rayonnant»

25 Infotourisme «Caen, dont les combats ont détruit presque entièrement la ville durant la Seconde Guerre Mondiale est aussi connue pour ses bâtiments historiques érigés sous le règne de Guillaume le Conquérant et le château de Caen, construit vers 1060 par celui-ci, est l une des forteresses médiévales les plus grandes d Europe. Il sert aujourd'hui de musée et accueille de nombreuses expositions artistiques et historiques. La ville de Caen se partage entre une ville reconstruite et une ville ancienne qui possède un patrimoine exceptionnel en comptant près de 86 édifices classés aux «Monuments Historiques». Caen, ancienne ville meurtrie par la guerre, a hérité de la mention d honneur au prix UNESCO des villes pour la paix tant la ville prône des valeurs d engagement pour la paix, la solidarité et la défense des Droits de l Homme comme le montre la création du Mémorial.» 8 France Voyage Le château de Guillaume le Conquérant, l Abbaye aux Hommes et l Abbaye aux Dames comptent parmi les plus remarquables fleurons de l architecture normande. Les collections et les expositions du musée des Beaux-Arts, du musée de Normandie, ainsi que les spectacles et concerts les plus variés composent une offre culturelle riche. Sans oublier son musée Le Mémorial de Caen, cité de l Histoire pour la Paix, lieu unique de réflexion sur les conflits et le maintien de la paix dans le monde. 9 La première observation que nous pouvons faire sur ces textes est l omniprésence de l héritage de Guillaume le Conquérant (le château et les abbayes) et du Mémorial. Le personnage emblématique de Guillaume est cité dans les quatre textes. Deux textes font référence aux abbayes. Le Mémorial est évoqué dans trois textes. La biculture touristique évoquée précédemment est bel et bien présente dans les descriptions de la ville. La deuxième remarque qui émane de l analyse de ces textes est la référence presque systématique à la Seconde Guerre Mondiale, et plus particulièrement aux destructions associées aux bombardements : «ville martyre au cœur de la sanglante bataille de Normandie», «terriblement éprouvée par les bombardements», «Caen dont les combats ont détruit presque entièrement la ville». Cependant, afin de rassurer le visiteur potentiel qui pourrait croire que la ville a été

26 complètement détruite, les textes soulignent que Caen est une ville très ancienne : «la vieille cité conserve néanmoins des témoignages de son glorieux passé», «sa prestigieuse histoire», «Caen a montré sa force de résistance et sa vitalité pour offrir aujourd hui un visage rayonnant», «ses bâtiments historiques», «un patrimoine exceptionnel», «les plus remarquables fleurons de l architecture normande». Nous nous apercevons donc que les guides touristiques partent de l image de la ville détruite que les touristes pourraient avoir puis essaient de convaincre le visiteur qu il reste des témoignages, notamment des bâtiments, du riche passé de la ville. Trois textes sur quatre parlent de Caen comme d une ville de la paix, et notamment du Mémorial pour la paix avec cette phrase : «Caen ( ) a hérité de la mention d honneur au prix UNESCO des villes pour la paix tant la ville prône des valeurs d engagement pour la paix ( ). Aucun des prospectus distribués à l Office du Tourisme de Caen n aborde cette idée de Caen, ville pour la paix. L emploi du terme de «paix» est surement lié à la volonté de glorifier l image de la ville de Caen à travers ces textes descriptifs. En effet, les adjectifs positifs sont nombreux et sont utilisés pour grandir l image de la ville de Caen : «une étape incontournable», «glorieux passé», «moderne et intensément culturelle», «un visage rayonnant», «un patrimoine exceptionnel», etc. Pour conclure sur l analyse de ces textes présentant la ville de Caen, nous nous apercevons que l offre touristique liée aux expositions, spectacles et plus largement aux événements, est peu mise en valeur. Il n y a pas d événements ou d activités proposées qui se dégagent de ces textes, hormis la visite des musées et des sites historiques. Seuls deux textes évoquent l offre culturelle, mais ces derniers ne donnent pas d informations précises : «intensément culturelle» et «offre culturelle riche». La communication touristique faite sur la ville de Caen montre la persistance d une biculture touristique. L identité discursive, c'est-à-dire l identité révélée par le discours touristique, se fonde sur l histoire médiévale et celle de la Seconde Guerre Mondiale. Néanmoins, ce discours est accompagné de références à l ancienneté de la ville et aux bâtiments qui en témoignent. 25

27 1-3- Caractéristiques des touristes caennais Portait des touristes: données générales La ville de Caen n est pas une ville touristique alors que la Normandie fait partie du «top ten» des destinations touristiques des Français. Avec 11 millions de séjours, soit 5 % du total des voyages des Français en 2010, la Normandie est au huitième rang des régions d accueil (CRT Normandie). Les touristes qui visitent Caen visitent aussi le Calvados ou plus largement la Normandie. Il est donc intéressant de dresser le portait des touristes visitant Caen mais aussi celui des touristes qui visitent le département et la région. Plus de 6 départs sur 10 vers la région normande sont à destination de la Basse-Normandie, soit 62 % des voyages et 70 % des nuitées, sachant que le département du Calvados attire 33 % des voyages. La Normandie, accueillant 6,2 % des courts voyages des Français, figure au 5 ème rang sur ce marché. La région montre des difficultés à garder ses touristes plus de 3 nuits 10. Environ 93 % des voyages effectués par les Français en Normandie se font pour des motifs personnels. Cette part est supérieure à la moyenne française. Quelques caractéristiques du voyage des Français en Normandie : La clientèle française a préférentiellement recours à l hébergement non marchant, Le littoral, première destination normande, Une saisonnalité moins prononcée en Normandie qu à l échelle nationale, La voiture, premier moyen de transport pour se rendre en Normandie, Un faible recours à la réservation. Le profil des voyageurs français en Normandie : Une clientèle de proximité, résidant surtout en milieu urbain, Peu de jeunes parmi les touristes, Une région attractive pour les cadres, La Normandie accueille un peu moins de familles que la moyenne des destinations françaises. Le Calvados est le département normand le plus touristique. Près d un Français sur deux qui se déplace sur le département est issu de l agglomération parisienne. La proximité avec la région 10 Suivi de la Demande Touristique, TNS-Sofres pour le CRT Normandie 26

28 parisienne ainsi que le nombre important de résidences secondaires (78 % des lits touristiques) favorisent le développement des séjours de courte durée dans le Calvados : 62,5 % des séjours réalisés sont des courts séjours (1 à 3 nuits) ; ce qui est supérieur à la moyenne nationale (57,5 %). En termes de marché, les touristes sont principalement originaires des régions limitrophes (la Haute- Normandie, la Basse-Normandie, la Bretagne, les Pays de la Loire, le Centre-Val de Loire). Les nuitées se déroulent majoritairement dans les hébergements non marchands, notamment en résidence secondaire 11. Le dossier de Presse de la ville de Caen de 2010 indique qu il y a eu visiteurs en 2008 à l Office de Tourisme et près de visiteurs dans les sites touristiques caennais. Ces chiffres, donnés à titre indicatif, doivent être lus de manière critique connaissant les difficultés et les enjeux du chiffrage de l activité touristique. Il est plus intéressant d analyser la provenance des touristes, surtout pour une ville où les touristes étrangers sont nombreux. Selon les données du Comité Départemental du Tourisme, les trois nationalités qui visitent le plus la ville de Caen sont les Britanniques, les Américains et les Canadiens, suivis par les Italiens, les Néerlandais, les Allemands, les Espagnols et les Belges. De plus, la proportion de ces touristes étrangers est importante puisqu ils représentent environ un quart des nuitées dans les hôtels de l agglomération caennaise. Les hôtels de Caen agglomération ont accueilli nuitées (soit 59,5% de taux d occupation moyen) en 2009 dont 25,5% de nuitées étrangères et 54% de nuitées d affaires 12. Concernant les nuitées, le cabinet Détente Consultants a analysé les clientèles en les différenciant en fonction du type de tourisme pratiqué : Tourisme de découverte culturelle. Ce sont principalement des familles, essentiellement françaises (région parisienne ou des régions proches). Ces visiteurs restent en moyenne 1,5 nuitée avant d aller vers une autre destination (plages du débarquement ou Bretagne). Tourisme d affaires. Il s agit de groupes ou de personnes individuelles venus pour des réunions ou des rendez-vous professionnels. Ces hommes et femmes d affaires séjournent entre 1 à 2 jours hors période estivale. Tourisme de mémoire. Ce sont des groupes scolaires et d adultes, français et étrangers. Ces touristes visitent Caen entre une demi-journée et quelques jours. Nous nous apercevons donc que, quel que soit le type de tourisme et les caractéristiques des visiteurs, tous séjournent à Caen sur une courte, voire très courte période. Dans ce contexte, nous pouvons parler d un tourisme de passage. 11 Suivi de la Demande Touristique, TNS-Sofres pour le CRT Normandie 12 Détente Consultant 27

29 Typologie des touristes enquêtés 42 touristes ont été enquêtés dans le cadre de ce mémoire de recherche. Parmi ces touristes, 20 personnes ont été interrogées au Mémorial de Caen un samedi d avril 2012 et 22 personnes dans l enceinte du château en mai Selon l équipe de recherche Mobilité Itinéraires et Tourisme (MIT), «nous parlons de tourisme lorsqu une personne opère un déplacement hors de son lieu de résidence habituel qui excède 24 heures» (Equipe MIT, 2002, p.57). La définition de tourisme est la suivante : «le tourisme est un système d acteurs, de pratiques et de lieux qui a pour finalité de permettre aux individus de se déplacer pour leur récréation hors de leurs lieux de vie habituels afin d aller habiter temporairement d autres lieux» (Equipe MIT, 2002, p.8). Ces définitions montrent la notion d habiter temporairement un autre lieu ou, du moins, de dormir une nuit à l extérieur. Pour ce mémoire, nous avons préféré une définition propre au tourisme urbain proposé par l INRETS 13 c'est-à-dire «de considérer les touristes et les excursionnistes définis par leurs caractéristiques et leurs motivations de déplacement» (G. DUBOIS, J-P CERON, 2001) : pour les déplacements de plus de vingt-quatre heures : tous les déplacements comprenant une nuit au minimum hors du domicile principal, effectués pour des motifs autres que le travail régulier, les études régulières ou la santé. Sont notamment inclus les visites aux amis ou aux parents et les voyages d affaires (les congrès, les colloques, les expositions, les salons). pour les déplacements infra journaliers ou les excursions : tous les déplacements de plus de 100 km, effectués pour des motifs autres que le travail régulier, les études régulières ou la santé. La limite de 100 km permet de distinguer les déplacements moins réguliers, plus occasionnels, des déplacements quotidiens. Elle correspond à une durée moyenne de déplacement d une heure et demie. Cette définition des touristes permet de considérer comme touristes des personnes venues visiter Caen pour la journée et qui habitent dans des villes comme Rennes, Nantes ou Rouen ainsi que les touristes plus «classiques» qui logent une ou plusieurs nuits dans un hébergement touristique ou chez des connaissances (amis, famille, relations). Avant de nous interroger sur les motivations des touristes et leurs opinions, nous nous intéresserons aux caractéristiques personnelles des touristes et au déroulement de leur expérience touristique. 13 Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité 28

30 Parmi les personnes interrogées, 59,5% étaient des femmes (25 personnes) et 40,5% étaient des hommes (17 personnes) Tableau n 6 Répartition par tranches d âge des personnes enquêtées - de 25 ans 2 personnes 4,8% ans 10 personnes 23,8% ans 11 personnes 26,2% ans 8 personnes 19% ans 4 personnes 9,5% + de 65 ans 7 personnes 16,7% Tableau n 7 Départements de résidence cités plus de 2 fois Paris 11 personnes 26,2% Seine-Maritime 5 personnes 11,9% Ille-et-Vilaine 3 personnes 7,1% Yvelines 3 personnes 7,1% Indre-et-Loire 2 personnes 4,8% Loire-Atlantique 2 personnes 4,8% Le tableau de la répartition par tranches d âge montre que les moins de 25 ans sont sousreprésentés dans l échantillon interrogé. De plus, les plus de 45 ans sont fortement représentés parmi les touristes. Ces deux caractéristiques correspondent au profil des touristes en Normandie et dans le Calvados décrit précédemment. Concernant les origines des touristes, les Parisiens représentent 26,2% des visiteurs interrogés. Le cumul des personnes habitant à Paris ou dans les Yvelines correspond à un tiers des personnes rencontrées. Il est à noter que 5 étrangers furent questionnés (2 Chiliens, 1 Brésilien, 1 Canadien, 1 Suisse). Les tableaux 8 et 9 indiquent le nombre de jours passés à Caen et en Basse-Normandie par les touristes. Il est sûrement nécessaire de nuancer le taux élevé des réponses «4 jours» (dans les deux tableaux) car une partie des questionnaires a été réalisée sur un week-end de 4 jours. Cependant, ces informations mettent en évidence l importance des courts séjours. Plus de la moitié des touristes visitent Caen sur une journée et plus de 80% des touristes ne passent pas plus de deux jours dans la ville. Le fait que certains questionnaires ont été réalisés lors des ponts du mois de mai montre que Caen connaît des difficultés à garder ses touristes plus de deux jours. 29

31 Tableau n 8 Durée du séjour à Caen 1 jour 22 réponses 52,4% 2 jours 15 réponses 35,7% 3 jours 2 réponses 4,8% 4 jours 3 réponses 7,1% Tableau n 9 Durée du séjour en Basse-Normandie (séjour à Caen compris) 1 jour 9 réponses 21,4% 2 jours 11 réponses 26,4% 3 jours 7 réponses 16,7% 4 jours 10 réponses 23,8% 7 jours 4 réponses 9,5% 15 jours 1 réponse 2,4% À la question «avec qui êtes vous venu à Caen?» (tableau 10), près de 40% des personnes ont dit être venus en couple sans enfants et 27,9% sont venus en famille. Près de 10% des visiteurs sont venus en groupe (groupe organisé et groupe scolaire). Tableau n 10 Avec qui êtes-vous venu à Caen? Couple 17 réponses 39,5% Famille 12 réponses 27,9% Amis 8 réponses 18,6% Seul 2 réponses 4,7% Groupe organisé 2 réponses 4,7% Groupe scolaire 2 réponses 4,7% Les touristes caennais logent principalement à Caen (31%). Le taux de touristes qui rentrent chez eux le soir est élevé (19%). Nous avons précédemment vu que les personnes qui habitent à plus de 100 kilomètres de Caen et qui y viennent pour visiter la ville sur une journée sont considérées comme des touristes). La Côte de Nacre attire de nombreux touristes qui souhaitent profiter de la mer durant leur weekend. La ville de Bayeux est également citée par des touristes qui combinent la visite de Caen à celle de Bayeux, ville très connue pour la tapisserie de la Reine Mathilde. Enfin, nous pouvons remarquer que quelques touristes séjournent dans un autre département que celui du Calvados : trois touristes ont répondu séjourner dans la Manche (Sainte-Mère-l Eglise, Carentan et Granville). 30

32 Tableau n 11 Où logez-vous? Caen 13 réponses 31% Pas d hébergement 8 réponses 19% Côte de Nacre* 7 réponses 16,1% Bayeux 3 réponses 7,1% Port en Bessin 3 réponses 7,1% Bénouville, Cabourg, Cambes-en-Plaine, Carentan, Granville, 1 réponse par ville Honfleur, Ranville, Ste- Mère-l Eglise *La Côte de Nacre correspond au littoral le plus proche de Caen, de Ouistreham à Courseulles-sur-Mer (Cf. annexe n 1) Tableau n 12 Dans quel type d hébergement logez-vous? Hôtel 18 réponses 42,9% Pas d hébergement 8 réponses 19% Chez des amis ou de la famille 8 réponses 19% Camping 3 réponses 7,1% Gîte 2 réponses 4,8% Hébergement scolaire 2 réponses 4,8% Bed & Breakfast 1 réponse 2,4% Pour conclure sur les principales caractéristiques des touristes caennais, nous leur avons demandé le type d hébergement choisi lors de leur visite à Caen. L hôtellerie domine fortement avec près de 43 % des réponses. Les huit touristes qui ont répondu séjourner en camping, gîte, hébergement scolaire et Bed & Breakfast ne logeaient pas à Caen mais dans des communes de l agglomération caennaise (Bénouville, Ranville) ou sur la côte de Nacre (Bernières-sur-Mer, Courseulles-sur-Mer, Luc-sur-Mer). 31

33 Pour résumer, les touristes visitant Caen sont majoritairement originaires de l Île-de-France et des régions limitrophes (Ille-et-Vilaine, Seine-Maritime). Ils visitent la ville en quelques jours et plus de la moitié d entre eux ne restent qu une journée. Les touristes viennent très majoritairement en couple ou en famille et logent prioritairement à Caen et sur la Côte de Nacre. Enfin, la part de l hébergement non-marchand est importante (19%). 32

34 Chapitre 2- Constats sur le tourisme caennais : un potentiel important et une mise en tourisme difficile Précédemment, nous avons pu mesurer l importance du patrimoine caennais et l attrait touristique qui s en dégage. Nous verrons dans ce deuxième chapitre comment les touristes perçoivent ce patrimoine. Nous tenterons de comprendre comment ceux-ci abordent les lieux pendant, mais également en amont de leurs visites. L expérience touristique sera étudiée de l image de la ville qu ont les touristes avant leur visite à la satisfaction des visiteurs, en passant par les activités touristiques de ces derniers. Ensuite, nous aborderons la question de la mise en tourisme de la ville, notamment par les initiatives menées par les acteurs du tourisme. En effet, une réflexion sur l aménagement et le développement touristique est nécessaire afin de valoriser les richesses de la ville. La présence d un important patrimoine ne suffit pas à faire venir des touristes. Ceux-ci disposant d un capital temps limité avant même de venir visiter la ville, il sera intéressant de voir comment les acteurs touristiques peuvent les inciter à séjourner plus longtemps à Caen Ce que pensent les touristes Une motivation première : le Mémorial Le Mémorial est la première motivation citée par les touristes enquêtés. Seize personnes ont répondu être venues à Caen pour visiter le Mémorial, soit 31,4% des touristes (cf. tableau n 13). De plus, la visite des plages du débarquement est la troisième motivation citée. Le Mémorial et le patrimoine de la Seconde Guerre Mondiale sont donc les facteurs principaux de l attractivité touristique de Caen. La seconde motivation des touristes est «pour visiter». Neuf touristes ont répondu être venus à Caen pour «visiter» sans préciser quel type de visite, ni quels lieux. Concernant les motivations des touristes, il est intéressant de s apercevoir que le château n est jamais cité. Seules les Abbayes de Guillaume-le-Conquérant sont citées deux fois en tant qu objectif de visite. Ainsi, malgré son importance historique et son potentiel touristique, le château n est pas une motivation pour venir visiter la ville. Cependant, cela est surement lié à une image touristique de la ville peu développée, car aucun touriste n a évoqué le château de Caen lorsque nous leur avons demandé quelles images ils avaient de la ville avant de venir la visiter. 33

35 Tableau n 13 Pourquoi êtes-vous venus visiter Caen? (plusieurs réponses possibles) Pour le Mémorial 16 réponses 31,4% Pour visiter 9 réponses 17,6% Pour les plages du débarquement 8 réponses 15,7% Pour voir des amis ou de la famille 5 réponses 9,8% Pour visiter la région 3 réponses 5,9% Pour les Abbayes 2 réponses 3,9% Pour la culture 2 réponses 3,9% Pour découvrir 2 réponses 3,9% Car ce n est pas loin de notre lieu de résidence 2 réponses 3,9% Pour les Monuments Historiques 1 réponse 2% Pour l hébergement (car pas trouvé sur le littoral) 1 réponse 2% Tableau n 14 Qu avez-vous visité en lien avec la Seconde Guerre Mondiale? (plusieurs réponses possibles) Mémorial 31 réponses 57,4% Rien 11 réponses 20,4% Plages du débarquement 6 réponses 11,1% Cimetières 3 réponses 5,6% Arromanches 1 réponse 1,9% Batterie 1 réponse 1,9% Sainte-Mère-l Eglise 1 réponse 1,9% 57,4% des touristes enquêtés ont visité le Mémorial. Celui-ci apparaît alors comme le site touristique majeur de la ville, effaçant même le centre-ville. En effet, une large majorité des visiteurs du Mémorial ne vont pas visiter le centre-ville de Caen. La visite du Mémorial n incite donc pas les touristes à découvrir la ville, mais plutôt à se rendre sur les plages du débarquement ; 11,1% des 34

36 touristes enquêtés se sont rendus sur ces plages (cf. tableau n 14) situées pour certaines d entreelles à plusieurs dizaines de kilomètres de Caen. De plus, au Mémorial, il n y a quasiment aucune documentation sur le centre-ville. Les prospectus sont tous liés aux sites de la Seconde Guerre Mondiale (plages du Débarquement, musée d Arromanches, etc.). En demandant davantage d informations à l accueil, et notamment des informations sur la ville de Caen, seul le guide touristique pour l année 2012 nous a été remis. Le Mémorial ne redirige pas ses visiteurs vers le centre-ville, ce qui ne facilite pas le développement touristique de Caen. Lors de la réalisation des questionnaires au château, une famille et un touriste nous ont dit que c était leur première visite à Caen. Cependant, quand nous leur avons demandé ce qu ils avaient visité en lien avec la Seconde Guerre Mondiale, ils ont répondu ne pas être allés au Mémorial lors de leur séjour actuel, car ils y étaient déjà allés. Ces touristes n associent donc pas Caen avec le Mémorial, et inversement. Les visiteurs accèdent tous au Mémorial en voiture. Une ligne de bus dessert le Mémorial depuis le centre-ville, cependant, cette dernière est empruntée seulement par les Caennais. De plus, les hôtesses d accueil de l Office du Tourisme de Caen conseillent aux touristes de se rendre au Mémorial en voiture. Cela montre bien que Caen éprouve des difficultés à faire le lien entre son centre-ville et le musée du Mémorial, ces deux sites étant éloignés de 4 kilomètres seulement. Si la première motivation des touristes est le Mémorial, celui-ci est aussi la première source de satisfaction des visiteurs. En effet, à la question «qu avez-vous le plus aimé lors de visite à Caen?», c est le Mémorial qui arrive en première position, avec 8 réponses sur 27. Seul un touriste ne l a pas apprécié, car «il est oppressant». Un autre touriste ne l a pas visité contrairement à ce qu il voulait, car il y avait trop de monde et il trouve le prix de l entrée trop élevé. Deux touristes ont répondu que le Mémorial est très bien, voire trop riche et cela rendait la visite compliquée. Enfin, quatre touristes ont dit vouloir y revenir avec les enfants ou les petits-enfants, car ils l ont trouvé très pédagogique. Bien que les flux touristiques apparaissent compliqués entre le centre-ville de Caen et le Mémorial, celui-ci est le site touristique majeur de Caen et satisfait la grande majorité de ses nombreux visiteurs. 35

37 Une connaissance limitée de la ville de Caen par les touristes Le deuxième site touristique de la ville de Caen est le château. 43,9% des touristes questionnés l ont visité. Les Abbayes sont aussi des sites touristiques. Elles ont été visitées par 26,3% des touristes enquêtés (cf. tableau n 15). Le patrimoine de Guillaume-le-Conquérant est donc un élément attractif pour les visiteurs. Cependant, près de 25% des touristes rencontrés n ont rien visité en lien avec Guillaume-le-Conquérant. Ce sont des touristes qui viennent à Caen seulement pour visiter le Mémorial et qui ne s attardent pas dans le centre-ville. Tableau n 15 Qu avez-vous visité en lien avec Guillaume-le-Conquérant? (plusieurs réponses possibles) Château de Caen 25 réponses 43,9% Abbayes 15 réponses 26,3% Rien 14 réponses 24,6% Tapisserie de Bayeux 1 réponse 1,8% Château de Falaise 1 réponse 1,8% Circuit Guillaume 1 réponse 1,8% Les touristes qui visitent le centre-ville ne peuvent échapper au château et au patrimoine de Guillaume-le-Conquérant. Dans le Calvados, et surtout à Caen, ce personnage est omniprésent, parfois à tort. En effet, les parcours touristiques et les visites guidées sont appelés «circuit Guillaume», «visite de Guillaume-le-Conquérant» alors que les monuments présentés lors de ces dernières ne correspondent pas tous à la période de Guillaume-le-Conquérant et n ont parfois aucune relation avec le personnage. Le souvenir de Guillaume-le-Conquérant a donc été transformé, faisant presque oublier que ce fut le premier roi de l Angleterre réunifiée. Malgré tous ces efforts de marketing et de promotion touristique autour de ce personnage, il est troublant de remarquer que 24,6% des touristes enquêtés n ont rien visité en lien avec Guillaume-le-Conquérant, ni à Caen, ni dans les autres villes du Calvados. La ville de Falaise a été construite autour du premier château de Guillaume-le-Conquérant et la ville de Bayeux accueille la Tapisserie de Mathilde, broderie exceptionnelle du XI ème de 70 mètres de long racontant la conquête de l Angleterre par Guillaume-le- Conquérant. 36

38 Le château et le Mémorial concentrent la très grande majorité des visites. Le tableau n 16 montre qu il n existe pas d autres espaces touristiques. En effet, lorsque nous avons demandé aux touristes s ils s étaient rendus sur le port de Caen, à la Presqu île, au jardin de plantes ou/et à la colline aux oiseaux ainsi qu à l hippodrome, ces derniers ont très souvent répondu négativement (cf. tableau n 16). Parmi tous ces espaces, seul le port de Caen a attiré 40,5% des touristes enquêtés. Ce dernier est situé à proximité du centre-ville, du château et du quartier du Vaugeux, qui concentre les restaurants ce qui permet aux touristes de s y rendre facilement. De plus, le port de Caen, appelé aussi Bassin Saint-Pierre, offre aux touristes de nombreux bars et restaurants. Cependant, Caen n est pas considéré comme une ville portuaire. Lors de la réalisation du questionnaire, deux touristes ont dit ne pas savoir qu il y avait un port à Caen, deux autres pensent que le port de Caen n est «pas un vrai port». Le Jardin des Plantes et la Colline aux oiseaux attirent seulement 19% des visiteurs. La majorité n y est pas allée ou n a pas entendu parler de ces grands espaces verts. Il en est de même pour l hippodrome. Enfin, seules deux personnes sont allées sur la Presqu île de Caen, située au bout du Bassin Saint-Pierre. Une personne est allée voir : «l architecture étonnante du Cargö», salle de concert récemment construite. L autre personne voulait se promener sur les rives du Canal. La Presqu île est un espace encore méconnu des touristes, les futurs aménagements feront peut-être émerger un nouvel espace touristique. Enfin, la thématique du patrimoine de la reconstruction de Caen après la Seconde Guerre Mondiale intéresse 19% des personnes interrogées. Trois des huit personnes intéressées ont dit qu il serait bien qu il y ait des explications sur les bâtiments reconstruits et que cela les «rendraient moins moches». Tableau n 16 : Les lieux fréquentés par les touristes Vous êtes-vous intéressé à la reconstruction de Caen après la Seconde Guerre Mondiale? Oui Non 19% 81% Vous êtes-vous promené sur le port de Caen? 40,5% 59,5% Êtes-vous allé sur la Presqu île? 4,8% 95,2% Vous êtes-vous promené au Jardin des Plantes ou/et à la Colline aux Oiseaux? 19% 81% Êtes-vous allé à l hippodrome de Caen? 4,2% 95,2% 37

39 L analyse des questionnaires révèle que les touristes visitent principalement le Mémorial et les monuments liés à Guillaume-le-Conquérant. Après ces sites touristiques majeurs, le port est l espace le plus fréquenté, cependant, il est encore ignoré de certains. Des touristes trouvent que le port n a pas un réel caractère maritime. Enfin, les touristes ne connaissent pas d autres sites comme les parcs et les jardins, l hippodrome ou les rives du Canal. S ils ont entendu parler de ces espaces, ils ne savent pas ce qu il y à voir ou à y faire. Le patrimoine de la reconstruction intéresse quelques touristes, mais ces derniers manquent d informations et d explication sur cette thématique. Nous nous apercevons que, malgré la diversité des espaces et des thématiques caennais, leurs valorisations ne sont pas jugées suffisantes par les touristes qui ont une connaissance limitée de la ville. Cela montre que les acteurs touristiques, et principalement l Office du Tourisme, doivent faire des efforts afin de compléter et enrichir l expérience touristique des visiteurs Caen, une ville qui surprend La réalisation des questionnaires auprès des touristes a permis de confirmer que la région normande a des touristes fidèles. Plus d un tiers des visiteurs rencontrés étaient déjà venus à Caen, soit 16 touristes sur les 42 personnes enquêtées. Tableau n 17 Est-ce votre première visite à Caen? Oui 26 réponses 61,9% Non 16 réponses 38,1% Pour certains touristes, ce n est pas leur première visite à Caen, mais ils n ont pas d image représentant la ville. En effet, 28 visiteurs, soit 66,7% des visiteurs questionnés, ont répondu ne pas avoir d image de la ville. Parmi les touristes qui étaient déjà venus, 10 d entre eux n avaient pas d image de la ville avant leur séjour alors qu ils y étaient déjà venus. Cela montre que Caen n a pas une image forte auprès des visiteurs, ce qui limite le développement touristique, principalement en termes de notoriété. 38

40 Les touristes n ayant pas ou peu d images de la ville avant de venir la visiter, sont souvent agréablement surpris de découvrir une ville où il fait bon vivre. 81% des touristes aimeraient revenir visiter la ville (cf. tableau n 18). Certains d entre eux ont exprimé le désir de revenir avec leurs enfants ou petits-enfants pour visiter le Mémorial, d autres souhaitent revenir «avec le soleil» afin de profiter pleinement de la ville. Tableau n 18 Aimeriez-vous revenir? Oui 34 réponses 81% Non 2 réponses 4,8% Ne sait pas 6 réponses 14,3% Bien que nombreux soient les touristes qui veulent revenir, il est surprenant de voir que plus d un tiers des visiteurs ne savent pas ce qui leur a plu au cours de leur séjour à Caen (cf. tableau n 19). Le Mémorial et le château arrivent une nouvelle fois en tête, ce sont les lieux les plus appréciés. Le Mémorial est souvent défini comme un musée «très bien», «très riche» ou encore «très intéressant». Les visiteurs qui ont aimé le château ont apprécié le calme du lieu ainsi que la dimension impressionnante du château. La ville est citée par 6 touristes comme étant l élément le plus apprécié. Les raisons citées par les touristes sont les suivantes : «Ville très agréable», «Ville piétonne», «Ville avec de grandes avenues et beaucoup de rues piétonnes», «Ville calme et aérée», «Ville moderne», «Ville agréable car aérée, propre et bien reconstruite». Nous avons vu précédemment que les visiteurs du Mémorial ne s aventurent pas dans le centre-ville de Caen, cependant, au vu des adjectifs employés par les touristes pour décrire la ville, il serait intéressant d accentuer les flux de visiteurs entre le Mémorial et le centre-ville afin qu ils découvrent Caen. Les monuments tels les maisons à colombages ainsi que le musée des Beaux-arts ne font pas partie de la réputation touristique de la ville, cependant, ils sont appréciés par quelques touristes. 39

41 Tableau n 19 Qu avez-vous le plus aimé lors de votre visite? Mémorial 8 réponses 19% Château 6 réponses 14,3% Ville 6 réponses 14,3% Monuments 2 réponses 4,8% Soleil 2 réponses 4,8% Maisons à colombage 1 réponse 2,4% Musée des beaux-arts 1 réponse 2,4% Port 1 réponse 2,4% Ne sait pas 15 réponses 35,7% Bien que les touristes soient en partie satisfaits de leur visite à Caen, il est intéressant d analyser ce qui leur a déplu (cf. tableau n 20). Nous pouvons remarquer que ces derniers s expriment davantage sur les points faibles de leur visite que sur les points forts, puisque seuls deux touristes n ont pas du tout été déçus, tandis que 15 touristes n ont pas su répondre à la question «Qu avez-vous le plus aimé lors de votre visite?». Le mauvais temps arrive en première position des critiques émises par les touristes. Cela est malheureusement indépendant du travail des acteurs touristiques. Cependant, d autres remarques peuvent être prises en compte et être l objet d améliorations. La circulation en voiture est critiquée par 4 touristes, soit à cause des embouteillages, du manque de signalisation ou de la difficulté pour se garer. En discutant avec les touristes, cinq d entre eux nous ont dit s être perdus (à pied ou en voiture) et quatre touristes nous ont demandé des informations pour se déplacer en ville. Cela indique que les touristes ne sont pas assez bien guidées pendant leur expérience touristique. De plus, un touriste a répondu être déçu des Véols, vélos en libre-service sur le même système que les Vélibs parisiens. Les Véols fonctionnent seulement avec un abonnement, les touristes de passage ne peuvent donc pas utiliser ce moyen de déplacement. La circulation dans Caen pour les voitures, les piétons, mais aussi les vélos ne convient pas aux touristes. Enfin, quatre touristes ont émis des critiques précises concernant : les murs noircis de la ville, le château et les visites du Mémorial et de l Abbaye aux Hommes. 40

42 Tableau n 20 Qu est-ce qui vous a le plus déçu? Mauvais temps 7 réponses 16,6% Circulation en voiture (embouteillage, parking, manque de signalisation) 4 réponses 9,5% Rien 2 réponses 4,8% Murs noircis de la ville 1 réponse 2,4% Château (car pas impressionnant) 1 réponse 2,4% Mémorial 1 réponse 2,4% Visite de l Abbaye aux Hommes 1 réponse 2,4% Véol (vélos en libre-service dans Caen) 1 réponse 2,4% Ne sait pas 24 réponses 57,1% Les touristes sont satisfaits de leur visite dans la ville. Certains sont agréablement surpris de la découverte de celle-ci. Les deux principaux sites touristiques répondent aux attentes des visiteurs. De plus, le musée des beaux-arts, le port, les maisons à colombages ainsi que les monuments en général font partir des découvertes préférées des touristes. En revanche, les difficultés à s orienter, le manque d informations et les problèmes de circulation doivent faire l objet d amélioration de la part des acteurs touristiques, car ce sont les principaux points faibles de l expérience touristique des visiteurs. 41

43 2-2- Les orientations actuelles des acteurs du tourisme Une planification touristique à trois échelles : la région Normandie, le Calvados et l agglomération caennaise. Le tourisme caennais est intimement lié au tourisme normand. La Normandie ou le Calvados sont des territoires plus touristiques que la ville de Caen. Le Comité Régional du Tourisme (CRT) Normandie ainsi que le Comité Départemental du Tourisme (CDT) du Calvados jouent donc un rôle important pour le développement touristique caennais. Le plan marketing du CRT Normandie a été établi en quatre parties : les Marchés et les cibles prioritaires, les messages, des supports et des outils adaptés et des méthodes éprouvées. (cf. annexe n 2). En lien avec le tourisme caennais, les deux premiers points nous intéressent plus particulièrement. Concernant les marchés et les cibles prioritaires, les Français sont la priorité. L objectif est d inciter les familles normandes à visiter leur région et à en être les prescripteurs. De plus, le CRT souhaite attirer les visiteurs sur de longs séjours et fidéliser sa clientèle. C est notamment dans cette optique que le CRT a adopté une nouvelle signature, «Normandie pour la vie», qui sous-entend que l on peut venir et revenir dans cette région. Les autres marchés visés par les actions de promotion sont les touristes étrangers, et plus particulièrement les Anglais, fortement attirés par les sites de Guillaume-le-Conquérant. Le CRT Normandie souhaite promouvoir sa région auprès de marchés plus lointains, tels que les États-Unis, le Canada, le Japon, ou encore les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) qui sont des marchés à forte croissance. Le CRT s adresse également aux clientèles du tourisme d affaires et des voyages scolaires. Au sein de sa communication, il souhaite faire passer deux messages principaux. Le premier concerne la marque Normandie avec une mise en avant de secteurs phares : le Débarquement et la Bataille de Normandie, l impressionnisme, Guillaume-le-Conquérant et le patrimoine médiéval, des grands sites de notoriété internationale, les spécialités gastronomiques, le cheval. Le second message porte sur les expériences que chaque touriste va vivre en Normandie, avec notamment les séjours «escapades à vivre pour revivre». Suite à cette brève analyse du Plan Marketing , nous nous apercevons que le CRT Normandie exerce une promotion que nous pourrions qualifier de «traditionnelle», c est-à-dire que la communication porte vers les marchés classiques de la destination normande. De plus, les messages destinés aux touristes sont relativement habituels (Débarquement, Guillaume-le- Conquérant, le monde du cheval, etc.). En faisant ce choix de promotion touristique, le CRT Normandie innove peu et cela ne semble pas profiter à la ville de Caen, qui doit diversifier sa mise en tourisme afin d attirer de nouvelles clientèles. 42

44 À l échelle du Calvados, le Comité Départemental du Tourisme (CDT) tente de susciter l envie de découverte, car comme l explique Philippe GAY, directeur du CDT, «Il y a un lien affectif fort qui lie le Calvados et ses visiteurs qui sont séduits par sa tranquillité, sa richesse culturelle et patrimoniale. Fidèles, ils connaissent ou plutôt croient connaître le Calvados. Or, bien souvent, il n en ont qu une connaissance partielle». Une partie de la clientèle est fidèle, l enjeu est donc de conquérir une nouvelle clientèle. Pour cela, le plan de développement touristique mis en place par le CDT Calvados prévoit de s appuyer sur les nouvelles technologies: «les nouveaux outils vont nous permettre de nous adresser à des clients et prospects dont nous connaitrons mieux le profil (habitudes, besoin et attentes). Le site web, les e-letters et autres outils du CDT proposent ainsi de nombreuses thématiques : nautisme, tourisme d affaires, nature, art et culture, cheval, etc.» (P. GAY) 14. Tout comme le CRT Normandie, le CDT Calvados a mis en place des opérations à destination de la clientèle anglaise. «Welcome to Calvados», est une opération menée par Calvados Tourisme en partenariat avec la Brittany Ferries, la CCI de Caen Normandie, l association Normandie Sites et l Institut Régional de la Qualité Agroalimentaire de Normandie. Cette action vise à accueillir chaleureusement les visiteurs britanniques débarquant du ferry de Ouistreham avec un sac de «bienvenue». L objectif est de reconquérir les Anglais, première clientèle étrangère du département exemplaires ont été distribués pendant tout l été. Pour parfaire l accueil des touristes dans le Calvados, le CDT a mis en place une deuxième opération : Calvados Privilèges. Celle - ci est une menée en coopération l Association Normandie Sites. L objectif est de proposer aux clients de 2000 hébergements d accéder à 23 sites touristiques du département à des tarifs avantageux. Cela permet de bien accueillir les touristes et de promouvoir les sites touristiques du Calvados. Cette opération peut avoir une influence directe sur les touristes caennais, car le port d Ouistreham se trouve à seulement 14 kilomètres de la ville de Caen. À l échelle de l agglomération caennaise, la planification touristique est effectuée par la mairie de Caen via l Office du Tourisme. Actuellement, la communauté d agglomération Caen la Mer n a pas la compétence tourisme. Cependant, au titre de sa compétence obligatoire de «développement économique», la communauté d agglomération intervient sur l activité touristique. 14 Calvados Stratégie, 25 juillet 2011, Le Comité Départemental du Tourisme du Calvados soutient et organise l'activité touristique 43

45 tourisme: Le diagnostic territorial de Caen la Mer de 2012 a dégagé trois grandes orientations pour le protéger la qualité patrimoniale des sites et la qualité de vie des populations locales en adaptant le développement touristique aux capacités et spécificités du territoire, développer une politique d emploi, de formation et de qualification au bénéfice des employés saisonniers et des populations locales répondre aux besoins des touristes par des équipements et des services respectueux de l environnement et des cultures locales. De plus, des pôles d attractivité ont été définis par un patrimoine riche, le tourisme de mémoire, un littoral et un patrimoine naturel à préserver, une attractivité liée aux activités nautiques, des événements fédérateurs (Les Boréales, le Festival Beauregard, etc.) et un tourisme d affaire en plein développement. Cependant malgré ces nombreux pôles d attraction, le diagnostic territorial a permis de mettre en avant quelques points faibles du territoire en matière de tourisme (cf. annexe n 3): «le manque de visibilité de l eau et de la mer sur le territoire le peu d initiatives en faveur du développement durable une fragmentation des politiques touristiques la faiblesse des initiatives visant à favoriser l accès aux personnes handicapées un accès peu aisé au littoral en transports en commun une image de marque de l agglomération caennaise trop faiblement développée et trop peu attractive». Afin de palier à ces faiblesses, les deux intercommunalités de Caen la mer et de la Côte de Nacre envisagent d endosser la compétence tourisme. Actuellement, la politique touristique du territoire est fractionnée et peu structurée. Ce transfert de compétences s appliquerait à l accueil touristique, à l information des touristes, à la promotion du territoire, à la gestion de l offre et des équipements touristiques. Ce transfert devrait donc permettre de mutualisation des moyens, de renforcer les actions en matière de développement touristique, et de consolider l identité du territoire de Caen la mer et les liens entre l arrière-pays et le littoral. De plus, il est envisagé de créer un Office du Tourisme Intercommunautaire afin de donner plus de visibilité au territoire. Enfin, la coopération entre les deux intercommunalités permettrait à l agglomération caennaise de s affirmer en tant que destination touristique. 44

46 Caen, métropole régionale et touristique? Au sein de la région Basse-Normandie, l aire urbaine caennaise, 21 ème aire urbaine française, fait figure de «poids lourd» en tant que principal pôle urbain bas normand et moteur économique et culturel, qui attire les actifs les plus formés (AUCAME, 2001). L agglomération caennaise constitue un ensemble urbain de 5000 ha, dont 2000 ha de zones d activités et 750 ha dédiés aux équipements. Par ailleurs, le niveau d équipement de Caen est comparable à celui de Toulouse ou de Nice (Ibid.). L agglomération caennaise dispose d une importante diversité d équipements et de services de niveau métropolitain, avec des équipements d enseignement supérieur, de recherche, de santé, de formation culturelle, etc. De plus, Caen offre un cadre de vie aéré et verdoyant. Cette qualité de vie est un vecteur d attractivité, c est pourquoi le profil de la population s apparente à celui observé dans les grandes agglomérations françaises. Tous ces éléments convergents et montrent que le mode de développement de Caen est de «nature métropolitaine» (Ibid.). Les liens entre tourisme et métropolisation sont nombreux dans la mesure où le tourisme participe aux processus de métropolisation et où les métropoles (même les métropoles régionales) attirent des touristes grâce à leur rayonnement. Parmi les touristes enquêtés, 8 personnes sont venues visiter la ville seulement sur une journée à partir de leur domicile. Ces personnes viennent des régions limitrophes 15, cependant, certaines ont effectué plus de quatre heures de transports pour venir à Caen. Caen peut être définie comme une métropole régionale, car il y a une concentration des activités touristiques dans le centre-ville et un rayonnement de la métropole sur la région qui attirent des visiteurs. Le tourisme peut intervenir dans la métropolisation en étant une force urbanistique, avec notamment la construction ou la rénovation de certains quartiers. Dans le contexte actuel de renforcement de la concurrence des métropoles, un nombre croissant de villes fait appel au marketing urbain, soit pour redorer une image ternie, soit pour tenter de se différencier de leurs concurrents. Les villes cherchent à revaloriser leur territoire et à accroitre leur notoriété à travers des projets urbains à la fois structurants et à fort potentiel de rayonnement régional, national, voire international. Cette stratégie de «flagship» explique que les maires «bâtisseurs» font de plus en plus appel à des signatures célèbres pour la conception de leurs projets urbanistiques et architecturaux. Le meilleur exemple de l Europe est Bilbao, qui, grâce à la création du musée 15 Une personne de la Manche, trois personnes de la Seine-Maritime, deux personnes de Paris, une personne d Ille-et-Vilaine et une personne de Loire Atlantique. 45

47 Guggenheim, a acquis un rayonnement international et a pu engager une politique de rénovation de grande ampleur. On qualifie «d effet Guggenheim» la montée en gamme de territoire grâce à l implantation d un équipement culturel d envergure en se basant sur le niveau de retombées proportionnellement équivalent à celles obtenues par Bilbao depuis la construction de son musée en 1997 (FAGNONI E. et J. LAGIESTE). Les objectifs auxquels doit répondre la future Bibliothèque Multimédia à Vocation Régionale (BMVR) sont semblables à ceux du musée Guggenheim. Philippe DURON, maire de Caen, pense que «la bibliothèque multimédia à vocation régionale sera l étendard de Caen, mais [ ] espère qu il y en aura d autres. L excellence et l innovation passent aussi par la culture qu il nous faut aller chercher» (Le Moniteur, 2010). L architecte réputé, REM KOOLHAAS, a été choisi pour dessiner la bibliothèque. Au même titre que le projet urbain de la Presqu île, Caen a de grandes ambitions architecturales. La bibliothèque livrée en 2015 est le «symbole d'un développement urbain d'ambition internationale» (P. DURON; Le Moniteur, 2010). La Presqu île sera d ailleurs l occasion d inventer la ville du XXI ème siècle que le maire de Caen compare à Lyon Confluence. Les projets urbains et architecturaux ne suffisent pas à poursuivre la métropolisation caennaise. D autres activités, et notamment le tourisme, doivent porter la ville au sein de la concurrence métropolitaine et particulièrement entre les villes de l ouest (Nantes, Rennes, Rouen). L Institut Français de l Environnement a récemment travaillé à faire ressortir le caractère plus ou moins touristique des 2256 pôles urbains de plus de habitants et de leur ville centre, en utilisant une combinaison de critères de capacité d accueil et de taux de fonction touristiques. Caen est alors défini comme une ville moyennement touristique et le pole urbain caennais comme parmi les pôles urbains les moins touristiques. (G. DUBOIS, J-P CERON, 2001). Le tourisme doit donc dépasser le centre-ville de Caen et s étendre au pole urbain. De plus, afin de jouer pleinement son rôle de métropole régionale, Caen doit «s appuyer sur trois piliers qui fondent l attractivité d un territoire : un statut politique, une taille critique et une image qualitative forte». (AUCAME, 2011). Enfin, l accessibilité doit être renforcée pour accroire les flux et notamment les flux touristiques. Dans un monde où les déplacements sont de plus en plus nombreux, l absence d une ligne à grande vitesse est en train de freiner le développement de la ville. Caen a donc les caractéristiques d une métropole régionale et touristique, cependant, plusieurs faiblesses doivent être comblées afin que la ville reste présente dans la concurrence des métropoles de l ouest de la France. 46

48 Construire une image touristique de la ville de Caen Pour se vendre, les villes font appel au marketing en créant des marques et des images qui inciteront les touristes à les visiter. Dans ce but, le département Calvados a fait réaliser un audit identitaire par la société Co-Managing en Les conclusions de ce dernier ont fait ressortir le besoin de faire évoluer une image et une marque du département jugée trop traditionnelle. C est pourquoi un code marque du Calvados a été créé. 16 Ce dernier définit l ensemble des signes visuels et graphiques destinés à la communication touristique de l ensemble des acteurs du tourisme. Le nouveau logo joue sur le registre de l émotion et de l affectif avec sa forme en pomme cœur, accompagné de la phrase «un amour de Normandie». Symbole du Calvados, créé également le lien avec la Normandie. Au même titre que la Calvados, la ville de Caen doit se construire une image touristique. Actuellement la ville n a pas une image de marque forte. Dans son mémoire de recherche, G. SEGOUIN (1991) évoque les problèmes d images de la ville de Caen. En s appuyant sur une étude faite par le journal Ouest France, elle a pu recueillir les visions des personnes travaillant dans les Offices du Tourisme français (cf. annexe n 4). Tout d abord, nous pouvons remarquer que les personnes interrogées ne savent pas très bien situer la ville : «Caen est en Bretagne», «Caen est à l Ouest, en dessous de la Bretagne», «Caen, dans le Nord.», «Dans le Pas de Calais». Pour les personnes ayant une idée plus précise de la localisation de la ville, le département du Calvados et la région Normandie sont cités. Cela montre que l image touristique que doit construire la ville doit se rapprocher de l image de la région et du département. À la question «Citez-nous quelque chose de célèbre se rapportant à la ville?», trois personnes ont répondu qu il n y avait rien de célèbre et neuf n ont pas pu répondre. Seule une personne a répondu que «Guillaume-le-Conquérant, les plages du débarquement et un musée de l histoire et de la guerre» étaient célèbres. Malgré l ancienneté de cette étude réalisée en 1991, elle montre que Caen n est pas une ville de forte renommée. Lors des questionnaires réalisés auprès des touristes, nous nous sommes aperçus que nombre d entre eux n avaient pas d images de la ville avant de venir la visiter (66,7% des enquêtés)

49 Tableau n 21 Comment imaginiez-vous la ville de Caen avant de venir? Pas d image de la ville 28 réponses 66,7% Reconstruite 6 réponses 14,3% Riche en histoire 4 réponses 9,5% Image positive 2 réponses 4,8% Moderne 1 réponse 2,4% Ville industrielle 1 réponse 2,4% Une large majorité des touristes enquêtés sont venus visiter Caen sans avoir d images de la ville. Six touristes ont répondu avoir une image reconstruite de la ville et quatre ont dit penser que Caen était une ville riche en histoire. Nous pouvons remarquer qu aucune allusion directe n est faite à Guillaume-le-Conquérant et au château. Lorsque nous avons demandé aux touristes, si leur vision de la ville a changé après avoir visité, seuls six touristes ont répondu. Tableau n 22 : L évolution des représentations de Caen Comment imaginiez-vous la ville de Caen avant de venir? Est-ce que votre vision de la ville a changé? Si oui, comment? Touriste 1 Reconstruite Oui, meilleure vision de la ville Touriste 2 Ville industrielle Oui, beaucoup. Ville culturelle et artistique Touriste 3 Image positive Oui. Ville très sympa. Agréablement surpris Touriste 4 Riche en histoire Non Touriste 5 Reconstruite Oui, ne pensait pas qu il y avait autant de monuments anciens Touriste 6 Reconstruite Oui, vision positive Cinq des six touristes ont une meilleure vision de la ville après l avoir visitée. Un touriste affirme que sa vision n a pas changé, pour ce dernier la ville est riche en histoire. Philippe DURON, pense que «l image touristique de Caen reste floue». Lors de l assemblée générale de l Office du Tourisme le 23 avril 2012, ce dernier a appelé à «amplifier les moyens» destinés au développement du tourisme caennais. D après P. DURON, «le public ne mesure pas 48

50 toujours la qualité de son patrimoine. Il faut donner à voir et à connaître une ville qui ne demande qu à accueillir» 17. Pour le maire de Caen, la région manque d une marque forte. Il faudrait alors «réunir la Normandie», car «en Chine ou aux États-Unis, on ne connaît de la France que Paris, la Côte d Azur et la Normandie» (Le Moniteur, 2010). La ville de Caen doit profiter de la notoriété de la Normandie et du Calvados. L Institut Novamétrie a réalisé une enquête de notoriété en 2007 pour le Comité Départemental du Tourisme Calvados, auprès de 1000 Français. La Normandie et le Calvados sont spontanément cités par respectivement 7% et 1% comme étant des destinations touristiques. D après les personnes enquêtées, l environnement et les sites culturels et historiques sont les principaux atouts du département. Le climat est le point faible le plus cité. Les Français associent d abord le département à Deauville. On s aperçoit que le Calvados a donc plutôt une bonne image, mais celle-ci profite davantage à Deauville qu à Caen. Le rôle des habitants dans la notoriété de Caen et de la région est important. Un article du magazine «Le Calvados, Magazine de votre département» 18 (Été 2011) débute par ce paragraphe : «Qui sommes-nous? Quelle image de nous donnons-nous aux autres? Qu est ce qui construit l image du Calvados? Quelle vision ont les Calvadosiens de leur propre département? Quelles sont les particularités du département que les visiteurs vont avoir plaisir à découvrir?». Cet extrait montre qu il est nécessaire de se questionner sur les images que les habitants ont de leur ville et celles qu ils transmettent aux visiteurs. Des villes (Bruxelles) et des régions (Provence-Alpes-Côte d Azur) ont fait de leurs habitants des ambassadeurs afin de promouvoir leurs villes et régions. Les Calvadosiens et les Caennais sont des acteurs importants dans la mesure où plus de 65% des séjours réalisés par la clientèle française s effectuent en résidences secondaires, chez des amis ou de la famille. Ces habitants sont des consommateurs, des hébergeurs et des animateurs, il est donc crucial qu ils connaissent et aiment leur ville et leur région. Construire une image touristique de la ville de Caen permettrait d attirer les touristes, mais aussi de les attirer plus longtemps. Cependant, ces derniers ne doivent pas être déçus de l offre proposée lors de leur visite, d où l intérêt d améliorer la mise en tourisme existante et de diversifier l offre. 17 Article Ouest France, 24 avril 2012,«L'image touristique de Caen reste floue» 18 Publié par le Conseil Général du Calvados 49

51 2-3-Améliorer la mise en tourisme existante Monumentaliser le château de Caen Le tourisme caennais étant lié à Guillaume-le-Conquérant et son château, nous pourrions penser que ce lieu est fortement valorisé et que la mise en tourisme est maximale. Cependant, différentes études et observations montrent que la mise en tourisme déjà existante pourrait être améliorée. Le patrimoine de Guillaume, et en particulier le château, est pour les habitants un lieu historique, mais à en croire les réponses des habitants, il serait devenu presque «banal». Lors de la réalisation de son mémoire de recherche, M. BIAUBAUD (2002) a effectué des questionnaires auprès de 127 étudiants dans le but de connaître leur perception du château. Cette étude met l accent sur les connaissances non pas architecturales de la forteresse, mais sur la perception de cette dernière. Les réponses les plus pertinentes sont retranscrites dans les encadrés suivants : Que représente pour vous le château? (question ouverte) un monument historique : 73 réponses un élément du centre-ville : 35 réponses un symbole de la ville de Caen : 27 réponses un lieu de passage : 26 réponses un endroit de calme : 12 réponses un lieu de rencontres : 10 réponses un rond-point : 6 réponses la mémoire de Guillaume-le-Conquérant : 5 réponses Ces réponses montrent que les étudiants caennais perçoivent le château comme un monument historique indissociable de la ville, lié à la mémoire de Guillaume-le-Conquérant. Cela correspond relativement bien à l image touristique du château de Caen. Cependant, il est étonnant que les visites ou que les musées ne soient pas évoqués. De même l activité touristique n est pas présente dans les réponses données par les étudiants. Deux réponses confirment l idée que le château, aux yeux des étudiants, n est pas un lieu touristique : c est un lieu de passage ou c est un rond-point. Ces réponses sont fortement corrélées au fait que les étudiants traversent le château pour rejoindre le centre-ville, en partant de l université. Cependant, cela indique que le château n a pas une image de site touristique pour les étudiants. Les acteurs du tourisme doivent donc travailler sur l image touristique et l appropriation des habitants du château afin de que les Caennais puissent 50

52 «vendre» leur ville comme une ville touristique. En effet, une ville ne peut pas devenir touristique si ses habitants ne la considèrent pas comme telle. Que manque-t-il selon vous comme équipements au château de Caen? (Question ouverte -3 réponses possibles résultats) : des lieux d organisations de spectacles : 92 réponses des aménagements d espaces de loisirs : 51 réponses une mise en valeur muséographique : 41 réponses des informations signalétiques : 35 réponses un accueil visiteur : 30 réponses rien : 1 réponse Ces réponses montrent nettement le désir des étudiants de vouloir faire du château un lieu de loisirs et de tourisme. Cela montre que la valorisation et la mise en tourisme ne sont pas suffisantes d après les étudiants. Deux réponses, «une mise en valeur muséographique» et des «informations signalétiques» indiquent que les habitants manquent de renseignements sur le château. A. BRETONVILLE (2010) a aussi réalisé un mémoire sur le château de Caen. Des questionnaires réalisés auprès de 144 visiteurs ont permis de dégager les principales suggestions pour améliorer les visites du château de Caen et des deux musées. Tout d abord, à la suite de l analyse de ces questionnaires, nous apprenons que 111 personnes (sur 144 interrogés, soit environ 77%) se disent satisfaites. En revanche, lorsque cette étudiante a demandé à ces mêmes visiteurs leurs suggestions pour améliorer la visite, ces dernières furent nombreuses et répétitives (p. 22, 2002). D après l étudiante, «les visiteurs sont nombreux à réclamer plus d indications dans le château (19,29%) parce qu ils se sentent perdus». Les panneaux «totem» donnant des repères chronologiques et d orientation ne semblent pas suffire. Comme les habitants, les touristes ne sont pas satisfaits en termes de renseignements. De plus, 22,8% des personnes enquêtés pensent qu une table d orientation sur la ville pourrait être une bonne idée ainsi que «des représentations anciennes du château et une chronologie indicative plus précise». (Ibid.). De plus, dans un autre registre, les visiteurs demandent une amélioration de l aspect visuel (fleurs, entretiens, suppression du parking). Afin de valoriser le site, vingt visiteurs enquêtés souhaiteraient qu il y ait «des reconstituions, des mises en situation ou de façon plus large des concerts et des animations.» (Ibid.) Ces deux études montrent clairement le désir des habitants et des visiteurs d une meilleure valorisation du château. Précédemment, nous avons évoqué la rénovation initiée dans les années 51

53 2000. Cette dernière se poursuit actuellement, avec l aménagement d un centre accueil des publics dans l église Saint-Georges, l amélioration de la signalétique du site et de l accueil des groupes en visites et le chantier de fouilles archéologiques qui se poursuivra dans le prolongement de la Salle des Remparts. De plus, des fouilles archéologiques seront réalisées sur le site en juillet et août 2012 et 2013, en collaboration avec la municipalité, l Université de Caen Basse-Normandie, le CNRS et l Institut National des Recherches Archéologiques. Ces fouilles seront une opportunité de mieux connaitre et de faire mieux connaitre l histoire du château. Les Caennais vont pouvoir s approprier de nouveau cet espace riche d histoire. De plus, à la suite des fouilles, il est question d un nouvel aménagement de l intérieur du château qui permettra, entre autres, de le valoriser. Un programme de coopération européenne «Norman Connections» devrait permettre d améliorer la mise en tourisme du château de Caen et de donner un nouveau souffle au patrimoine médiéval normand. Plusieurs châteaux anglais (Hastings, Rochester, Colchester, Norwich) ainsi que le château de Caen et de Falaise et la Tapisserie de Bayeux sont réunis au sein de ce programme pour créer un réseau transfrontalier des sites normands, «afin d échanger savoir-faire et meilleures pratiques concernant l interprétation, le développement et l archéologie de site, l élargissement de la clientèle du tourisme, ainsi que les connaissances universitaires» 19. Le projet a pour objectif de créer une nouvelle approche pour le développement et la promotion d un patrimoine commun. La mise en place d un circuit touristique transfrontalier encouragera les visiteurs anglais à découvrir la Normandie et le château de Caen. Évoqués en première partie, les travaux de rénovation doivent se poursuivre avec une réhabilitation du donjon, de l église Saint-Georges et des accès, avec la mise en valeur de la porte des champs qui reste actuellement très peu empruntée bien qu elle soit l élément le mieux conservé de la forteresse médiévale. La poursuite des fouilles archéologiques et des rénovations ainsi que l intégration au réseau de patrimoine normand doivent apporter une meilleure mise en tourisme du château. Ce dernier doit ainsi retrouver sa grandeur au sein de la ville, mais aussi dans le cœur des habitants et des touristes

54 2-3-2-Poursuivre le développement du tourisme de mémoire Le tourisme de mémoire lié à la Seconde Guerre Mondiale est le principal pilier du tourisme dans le Calvados. L image du département ainsi que de la ville de Caen dépend donc en grande partie de ce tourisme. Cependant, les lieux de mémoire ne sont pas des destinations comme les autres (J.- D. URBAIN, 2003.). Les lieux de mémoires existent «par un regard spécifique, le regard de celui qui se souvient et le fait de devenir et demeurer le réceptacle d un passé toujours vivant dans les mentalités et les sensibilités collectives» (Ibid.). La valorisation de la mémoire de la Seconde Guerre Mondiale ainsi que leur mise en tourisme est nécessaire à l activité touristique de la région. C est pour cela que la région Normandie souhaite inscrire les cinq plages du débarquement de juin 1944 (Utah Beach dans la Manche, Omaha Beach, Gold Beach, Juno Beach, Sword Beach dans le Calvados) à la liste du Patrimoine Mondial de l UNESCO. Le processus d inscription des plages commence. Un dossier préparatoire, défendu par la Région et le Mémorial de Caen, a été déposé auprès du ministère de la Culture au début de l année «La première étape ( ) c est l intégration à la liste indicative de la France c est-à-dire la liste des biens qu un pays a l intention de proposer pour inscription» explique Laurent BEAUVAIS, président de la région Basse-Normandie. Mais si les plages normandes franchissent cette première étape, le chemin sera encore long avant le classement définitif sur la liste du Patrimoine Mondial. Pour figurer sur cette liste, les sites doivent avoir une valeur universelle exceptionnelle, et satisfaire à au moins un des dix critères de sélection. Selon Alexandro BALSAMO, chargé du suivi des dossiers de candidature au Patrimoine Mondial, les plages pourraient remplir le critère 6 qui implique que le site candidat soit «directement ou matériellement associé à des événements ( ) ayant une signification universelle exceptionnelle». Un obstacle pourrait empêcher le classement des plages, car «la politique de l UNESCO est plutôt de décourager la présentation de sites liés à la guerre». Pour mener à bien ce classement, il faudra trouver des soutiens au plus au niveau de l État, car d après A. BALSAMO, «le choix de mettre un dossier sur la liste, qui revient au ministère de la Culture, se fait surtout sur des critères politiques». François HOLLANDE, président de la République s est engagé à soutenir le projet auprès de l UNESCO. La région bas-normande aimerait profiter du 70 ème anniversaire du débarquement, en 2014 pour entrer sur la liste du Patrimoine Mondiale. Cependant, le calendrier semble être juste. La région, la ville de Caen et le Mémorial devront alors patienter avant de voir une augmentation du nombre de visiteurs liée à ce classement Article Le Monde, 3 août 2012, «Les plages du débarquement devront patienter pour entrer au patrimoine mondial», 53

55 Chapitre 3- Des pistes de valorisation et de diversification de l offre touristique Plusieurs possibilités s offrent à la diversification de l offre touristique. Tout d abord, l ensemble du patrimoine caennais pourrait être mieux valorisé. Il ne doit pas se limiter au patrimoine de Guillaume-le-Conquérant et au Mémorial. Le patrimoine caennais concerne entre autres l architecture et l urbanisme de la période de la reconstruction, mais aussi le caractère maritime de la ville de Caen ainsi que les monuments de la renaissance. Le patrimoine est donc divers et riche, c est pourquoi une valorisation et une mise en tourisme plus globale permettraient de compléter l offre touristique. De plus, l émergence de nouveaux espaces touristiques pourrait donner un nouveau souffle au tourisme caennais. En effet, le renouvellement urbain de la Presqu île, l aménagement de l hippodrome et les Jeux Equestres Mondiaux 2014, ainsi que l université et le plan de Rome sont autant d espaces qui pourraient devenir touristiques. Enfin, de nouveaux types de tourisme pourraient être développés, comme le tourisme d affaires, le tourisme événementiel et le tourisme durable Une meilleure valorisation de l ensemble du patrimoine La période de la reconstruction Caen, ville détruite à 75% lors des bombardements de la Seconde Guerre mondiale, a été reconstruite. D autres villes ont connu le même sort, notamment Le Havre et Saint-Nazaire. Cependant, les relations qu entretiennent ces villes avec leur patrimoine de la reconstruction sont différentes. Reconnaître la valeur patrimoniale de la reconstruction dépasse le simple fait de la mise en valeur de la pierre. La valorisation du patrimoine de la reconstruction permet de donner un nouveau regard sur la ville. La valorisation du patrimoine de la reconstruction est nécessaire afin de changer l image de la ville détruite. En effet, l image extérieure des villes détruites est souvent très négative. B. RAOULX (2005) évoque l opinion selon laquelle «il n y a rien à voir à Caen» à cause des destructions de la Seconde Guerre Mondiale. Pourtant, la mise en valeur de ce patrimoine, en le replaçant dans son contexte et en l expliquant, peut prendre un caractère touristique. Il est alors 54

56 légitime de se demander comment se fait-il que plusieurs villes aient commencé à prendre en considération leur patrimoine d Après Guerre alors que Caen ne fait rien en ce sens? Les relations qu entretient Caen avec son patrimoine de la Seconde Guerre Mondiale remontent aux partis pris lors de la reconstruction. La guerre a détruit la plus grande partie du centre ; cependant de nombreux édifices classés Monuments Historiques subsistent : l Abbaye aux Hommes, l Abbaye aux Dames, le château et de nombreuses églises. De plus, certains quartiers ont été épargnés, notamment le centre ancien autour de la Place Saint-Sauveur et de la rue Ecuyère. Yves Guillou, maire de la ville, a souhaité reconstruire Caen de façon moderne tout en gardant une certaine harmonie esthétique avec les bâtiments anciens. Marc Brillaud de Laujardière, en charge de la reconstruction caennaise, a donc choisi de monumentaliser les édifices anciens, avec, de plus, un effort particulier pour le château. Les nouveaux bâtiments de la reconstruction ont été rapidement appropriés par les habitants, en partie grâce au «parti pris urbanistique, le discours sur le passé, le recours à la pierre de Caen, un matériau noble dans la construction et surtout en parement de façades et l amélioration des conditions de logement.» (B. RAOULX, 2005) Au cours des années 1980, la France a connu un mouvement de patrimonialisation en parallèle du développement touristique des villes. À Caen, un site inscrit est délimité en Il concerne principalement le centre ancien, depuis l Abbaye aux Hommes jusqu au château. Quelques immeubles de la reconstruction y sont intégrés, mais seulement pour protéger les abords des bâtiments anciens. Depuis cette période, une idée persiste : les Abbayes et le château suffisent au tourisme caennais. Cette idée sera renforcée avec l installation de la mairie de Caen dans l Abbaye aux Hommes en 1963 et celle du Conseil Régional dans le couvent de l Abbaye aux Dames en Parallèlement à cette focalisation sur le centre ancien de la ville, le Débarquement a pris une place importante dans le développement touristique de la ville. Dès les années 1980, Caen profite de «la rente de situation liée à la proximité des plages du Débarquement» (Ibid.). L événement du Débarquement va, peu à peu et au fil des commémorations, effacer la bataille de Normandie et la reconstruction de l après-guerre. B. RAOULX (2005) écrit que «l importance accordée au Débarquement aboutit à une contradiction avec la mise en tourisme patrimonial», car «l opinion selon laquelle il n y a rien à voir à Caen persiste à l extérieur, à chaque fois renforcée par le discours sur la ville martyre à chaque commémoration». La ville du Havre est la preuve que la valorisation du patrimoine de la reconstruction a un intérêt touristique. En 2005, l UNESCO inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial le centre reconstruit du Havre. Cette distinction, une première en Europe pour un patrimoine post Seconde Guerre 55

57 Mondiale, est l aboutissement d un très long processus de patrimonialisation. La ville du Havre a entrepris la valorisation du patrimoine de la reconstruction par la mise en place d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZZPAUP), puis en obtenant le label «Ville d art et d histoire» en La ville a souhaité «réunir deux domaines, le tourisme et l animation du patrimoine dont les compétences s additionnent et renforcent la qualité des prestations proposées aux publics.» 21 L image du Havre a changé et la ville accueille des expositions et divers événements. Le Havre est comparé à des villes mondiales telles que Chandigarh ou Brasilia (M. GRAVARI-BARBAS, 2004). Contrairement à Caen, Le Havre a connu une reconstruction massive et par un architecte reconnu, Auguste PERRET, ce qui a facilité la patrimonialisation de la ville. En comparaison, la reconstruction de Caen apparaît donc moins emblématique que celle du Havre. En dépit des efforts engagés par la Direction Régionale des Affaires Culturelles Basse- Normandie et l exemple promoteur du Havre, la sauvegarde du patrimoine caennais du XX ème siècle est mal maitrisée. L architecture de la reconstruction ne fait pas l objet d un regard patrimonial. Lors d une table ronde à l Université de Caen en juin 2003, les participants ont conclu que «la vision de ce patrimoine était en train d évoluer malgré un certain conservatisme toujours présent dans les discours municipaux» (M. BIABAUD, 2003, p.140). Lors de la réalisation de son mémoire de recherche, M. BIABAUD (2003) a effectué des questionnaires auprès des touristes. Il en ressort que 70% des personnes rencontrées plébiscitent la création d un circuit touristique sur le patrimoine de la reconstruction. Si d un point de vue touristique un tel projet peut être porteur de retombées économiques non négligeables, le point de vue pédagogique et l organisation urbaine particulaire de la ville où les vieilles pierres et les matériaux neufs cohabitent souvent sont autant d atouts que la ville doit envisager. Il faut, pour patrimonialiser le XX ème siècle, que tous les acteurs caennais l intègrent, par exemple, dans un circuit touristique ou à l aide d actions pédagogiques. La protection au titre de Monument Historique est sans doute «l élément déclencheur et serait un bénéfice certain pour la ville de Caen» (BIABAUD, 2003). Presque 10 ans après les constatations de M. BIABAUD, aucun circuit touristique sur la reconstruction de Caen ni activité pédagogique n ont été mises en place afin d apporter un nouveau regard sur ce patrimoine. La valorisation et la mise en tourisme du patrimoine de la reconstruction sont nécessaires, car Caen ne doit pas «se vendre» qu au travers de ses monuments emblématiques. De plus, le développement touristique de Caen repose sur sa diversification. En effet, les orientations touristiques, exclusivement tournées vers la figure omniprésente de Guillaume-le-Conquérant et vers le débarquement ne font que renforcer une image de la ville déjà éprouvée

58 Le patrimoine de la renaissance et les nombreux Monuments Historiques Sur le plan patrimonial, la richesse de Caen ne se résume pas qu aux vestiges de Guillaumele-Conquérant et au musée du Mémorial. De nombreux édifices, par leur architecture et leur histoire, méritent l attention des visiteurs. Nous allons décrire brièvement quelques monuments. L Église Saint-Pierre, construite du XIII ème au XVI ème siècle, est située en plein cœur de Caen, à quelques centaines de mètres du château. Les remparts de ce dernier offrent une vue sur l Église Saint Pierre qui possède un superbe clocher de près de 80m de haut. L Église est témoin d une transition de styles entre le gothique et la Renaissance, construite en pierre de Caen. Il s agit d une roche calcaire, connue depuis l Antiquité, car facile à tailler et permettant de donner aux édifices une couleur ocre et homogène. Du fait de ses qualités, la pierre de Caen fut emmenée en Angleterre au XI ème siècle par Guillaume-le-Conquérant parti conquérir l Angleterre. Cependant, cette pierre noircit rapidement, notamment à cause de la pollution. C est pourquoi l église bénéfice actuellement d un programme de restauration afin de redonner sa clarté à la pierre de Caen. Photographie n 6 : L église Saint-Pierre Source : Adèle Fleury, août 2012 Deux maisons à colombages subsistent dans le centre-ville de Caen. Ces maisons ont été construites à partir d une ossature en bois et de torchis. La maison des Quatrans a été construite au XIV ème siècle alors que la Maison à pans en bois a été bâtie au début du XVI ème siècle. La maison des Quatrans a servi d habitation jusqu en 1945, date à laquelle les monuments historiques ont lancé une 57

59 procédure d acquissions du bâtiment. Ce dernier fut classé au titre de monument historique en juillet Cette maison est un des seuls vestiges de l architecture médiévale caennaise. L utilisation du bois sur la façade de ces deux maisons est liée à des raisons esthétiques. Au vu de l importance de l extraction de la pierre de Caen dans la région et de l abondance de ce matériau, le bois était peu utilisé pour la construction de maisons. Seules les façades étaient ornées de pans de bois. Photographie n 7: La Maison des Quatrans Photographie n 8: La Maison à pans de bois Source : Adèle Fleury, août 2012 Le dernier bâtiment que nous avons choisi de présenter est dans un style très différent des précédents : le palais de Justice. La construction du Palais de Justice s est étalée sur plus de soixantedix ans sans interruption ( ) : «Il est donc rigoureusement impossible de considérer le palais de justice de la place Fontette comme un bâtiment de la fin du XVIII ème siècle : celui-ci est le produit d une longue durée et non d un moment bien circonscrit qui pourrait servir de point de référence». 22 Le palais de Justice est inscrit aux monuments historiques depuis La Place Saint- Sauveur contigüe au Palais de Justice est riche de nombreux hôtels particuliers de style classique. 22 Patrice Gourbin, 2007, «Le palais de justice de Caen, construction et transformation de 1781 à 2006», Page 2 58

60 Photographie n 9 : Le Palais de Justice Source : Adèle Fleury, août 2012 Les cinq bâtiments que nous venons de présenter brièvement font partie du circuit touristique «Guillaume-le-Conquérant» (cf. annexe n 5). Cependant, ils n ont aucun lien avec le personnage ni avec son époque. Les documents d informations sur ces monuments sont très rares. Seule une rapide présentation de l Église Saint-Pierre est présente dans le guide touristique de la saison 2012 réalisé par l Office du Tourisme. Les autres bâtiments ne sont présentés dans aucun document touristique. Ces quelques exemples prouvent que la richesse patrimoniale et historique de Caen ne se résume pas à Guillaume-le-Conquérant. Une meilleure valorisation de ce patrimoine permettrait de diversifier l offre touristique caennaise et de bonifier l image de la ville. 59

61 3-1-3-Le patrimoine maritime et le Port de plaisance Le bassin principal du port de Caen est le premier lieu ayant connu un changement d usage, et ce bien avant la désindustrialisation de la Presqu île. Les années 1970 sont les dernières années du bassin Saint-Pierre en tant que port de commerce. Ce bassin perd alors peu à peu son rôle économique et ne parvient pas à se maintenir face aux autres bassins situés en aval. Ce changement de fonction s effectue sans incidence pour l économie du port puisqu elle se maintient grâce aux autres bassins. La vocation du bassin Saint-Pierre devient alors celle d un plan d eau destiné aux loisirs, en fonction duquel devra s agencer toute l extension du centre sur ce secteur. Aujourd hui, le bassin Saint-Pierre est parfaitement intégré au centre-ville. C est un lieu de loisir pour les habitants de Caen. Le bassin accueille aujourd hui le port de plaisance de l agglomération (108 emplacements). Le quai Vendeuvre (à droite sur la photographie) offre une longue et large promenade dégagée de toute contrainte automobile dans un cadre agréable avec la présence du port. En période estivale, le quai est fréquenté par les promeneurs, joggeurs et cyclistes. Toute l année, un marché hebdomadaire y entretient une grande effervescence le dimanche matin. Photographie n 10: Le port de plaisance de Caen Source : Le port de Caen a été aménagé afin de permettre une nouvelle appropriation de ce lieu. Les ports français ont connu un fort engouement ces dernières années. En effet, les nombreux aménagements portuaires entrepris dans plusieurs villes françaises (Le Havre, Marseille, Saint- Nazaire, Bordeaux, Nantes) sont liés à la recomposition de la ville autour du port qui, en se modernisant, offre de nouvelles possibilités pour restructurer l espace. À Caen, la disparition des industries autour du bassin Saint-Pierre et du canal offre de nouveaux espaces. 60

62 Les aménagements portuaires participent à l usage de plus en plus urbain des ports. Généralement, ils font revivre l identité portuaire et permettent un retour à la maritimité avec le développement d événements et de musées liés à la mer. De plus, la fonction touristique est souvent intégrée à ses aménagements afin de développer l interface ville-port. Le port de Caen, n étant pas aussi grand que celui de Marseille ou de Saint-Nazaire, n a pas eu les mêmes opportunités de développement. Cependant, Caen pourrait accentuer la fonction touristique du port. L offre touristique se limite à quelques restaurants et à des promenades sur le canal jusqu à la mer, pendant la période d avril à octobre. Pourtant les possibilités concernant l offre touristique portuaire sont nombreuses : les bateaux à quai et notamment les vieux gréements ou les embarcations typiques, le patrimoine portuaire (phares, écluses, digues), les excursions en mer, les activités nautiques (voile, kayak), l événementiel à caractère maritime (Atout France, 2006). Seulement trois principes définissent le développement touristique d un port: maintenir le rêve et le mythe de la mer, favoriser le dynamisme et la modernité de l économie portuaire, encourager l essor des activités nautiques. (ibid.) Ces principes n apparaissent pas clairement dans le développement du port de Caen. Tout d abord, le rêve et le mythe de la mer ne sont pas présents autour du port. Ce dernier étant situé à une douzaine de kilomètres de la mer, les visiteurs ont des difficultés à percevoir le caractère maritime du port. Lors de la réalisation des questionnaires, certains touristes m ont dit que le port de Caen «n était pas un vrai port» dans le sens où il n est pas situé à proximité de la mer. L économie portuaire est absente du bassin Saint-Pierre et la ville ne peut donc pas favoriser le dynamisme et la modernité de l économie portuaire. Enfin, seule une activité nautique est présente actuellement sur le bassin Saint-Pierre ; il s agit d un club de kayak qui n accueille pas de touristes. Le port de Caen doit consolider son développement touristique afin de faire émerger le patrimoine maritime de la ville et de la région. La Normandy Race Channel, une course de voile qui part et arrive à Caen serait un événement qui pourrait redonner un caractère maritime au port. Cette régate internationale de 10 jours est relativement récente puisque la troisième édition se déroulera en septembre La vingtaine de conquérants de l édition 2012 effectueront un parcours entre l Irlande, la Grande- Bretagne et la France 23. Caen doit profiter d être la ville de départ et d arrivée pour se donner une image de ville maritime

63 3-2-L émergence de nouveaux espaces touristiques La Presqu île La Presqu île portuaire de Caen fait partie de la zone portuaire de Caen-Ouistreham. Cette zone est située sur une bande de terre entre l Orne et le canal de Caen à la mer. Elle s étend sur 18 kilomètres de long et 2 kilomètres de large. Avec la crise des industries charbonnières et métallurgiques, de nombreuses usines ont cessé leurs activités, laissant ce terrain à l abandon. Cet espace est devenu une friche industrielle. La mairie de Caen souhaite réaliser un projet de renouvellement urbain sur un espace allant du bassin Saint-Pierre, et donc à proximité du centre historique, jusqu au bassin de Calix, soit environ 300 hectares (cf. annexe n 6). Cette espace bénéficie de la présence de l eau (l Orne et le canal de Caen) et s étend sur trois communes : Caen, Mondeville et Hérouville-Saint-Clair. Illustration n 1 : La Presqu île de Caen à la mer Source : La disparition des entreprises industrielles et, par conséquent, la libération d espace sur la Presqu île engendrent de nombreux enjeux. La situation géographique de la Presqu île est particulièrement avantageuse puisqu elle est contigüe au centre-ville. La libération de tels espaces, associée à la forte pression foncière que connaît le centre-ville, en fait un espace privilégié et donc convoité. Les projets réalisés aux Docks du Havre ou sur l Ile de Nantes montrent les enjeux stratégiques de ces anciens espaces industrialo-portuaires (Le Moniteur, 2010). Le projet de la 62

64 Presqu île est plus qu une simple opération de reconversion et de renouvellement urbain, il s agit d une extension de l espace péricentral qui pourrait, par la suite, entraîner une réorganisation de l espace urbain. En 2010, la mairie de Caen a fondé la SPLA Caen-Presqu île (Société Publique Locale d Aménagement) qui a pour but d accompagner le projet de réhabilitation de la Presqu île. Philipe DURON, maire de la ville de Caen est le Président de la SPLA alors que Gilles MOREAU en est le directeur général et le directeur de Normandie Aménagement et Ophélie DEYROLLE est la chef de projet au sein de la SPLA. «Il s agit de la seconde reconstruction de la ville» estime P. DURON. De ce projet de réhabilitation doit naitre un futur quartier sur lequel trois équipes pluridisciplinaires d architectes, d urbanistes, de paysagistes et de sociologues travaillent depuis plusieurs mois. Les trois équipes suivantes ont été choisies par la Commission d Appel d Offres de la ville de Caen (cf. annexe n 7 pour les illustrations des projets): L AUC associé à SLETH modernism. Cette équipe envisage de faire de Caen une ville destination et non de passage en développant le tourisme de loisir et le tourisme d affaires. Pour cela le niveau d équipement hôtelier devra être conséquent et les espaces publics de qualité. De plus, «la réarticulation de la ville avec ses bords de l eau» permettra une reconstruction de l image touristique. François Leclercq associé à JDS architects. C est cette équipe qui semble intégrer le moins l activité touristique à son projet. Le tourisme est évoqué comme une identité de la ville avec l idée du souvenir avec le château et le Mémorial. MVRDV associé à Diagram architecture. L idée est développer un tourisme spécifique grâce à un ancrage territorial fort (identité maritime, valeur écologie, mémoires, patrimoine). Cette équipe prévoit notamment des équipements muséographiques et culturels, des programmes hôteliers spécifiques au tourisme anglais voir européen, des liaisons transports alliant déplacement et visite. En juin 2012, des conférences ont été animées par les trois architectes-urbanistes. Lors de celles-ci, les trois équipes ont évoqué le tourisme avec l idée d un développement touristique à destination des Franciliens et des Anglo-Saxons. La construction d équipements hôteliers de qualité et le développement d un tourisme lié à la mer et au nautisme, voire même au tourisme de croisière, sont les deux axes majeurs du développement touristique de la Presqu île. Cependant, le tourisme n est pas l enjeu prioritaire de la Presqu île ; le premier enjeu concerne les habitants. 63

65 Les trois projets d aménagement ont été présentés aux Caennais lors d une exposition du 2 juin au 31 juillet 2012 au Pavillon de Normandie. L exposition intitulée «Caen Presqu île : 3 visions pour 1 projet» donne à voir et à imaginer la Presqu île de demain à travers les propositions des trois équipes d architectes-urbanistes en compétition. Un parcours ludique et pédagogique a été proposé aux habitants afin de répondre à leurs interrogations. Chaque visiteur a été invité à donner son avis. L exposition a été visitée par plus de 3000 personnes en deux mois et 350 commentaires ont été laissés par les visiteurs. Ophélie Deyrolle, chef de projet de la SPLA, a analysé les commentaires des visiteurs de l exposition. La plus grande crainte des Caennais est une éventuelle bétonisation du lieu. Leur souhait principal est de redonner au lieu sa vocation en lien avec la mer. 24 L opinion des habitants a été entendue via l association Démosphène qui, dès 2011, a créé des groupes de discussions au sujet de l aménagement de la Presqu île. Au sein de cette association, un atelier d urbanisme et un groupe d habitants étudient l avenir de la Presqu île. L association a réalisé un diagnostic territorial qui nous a été transmis par Anne-Marie FIXOT, présidente de l association et géographe urbaniste à l université de Caen-Basse Normandie. L association insiste sur le caractère global du projet : il ne faut pas qu il y ait de frontières entre Caen, Hérouville-Saint-Clair et Mondeville. De plus, elle souligne la nécessité d une prise en compte de l eau sous toutes ses formes (fleuve, canal, plans d eau, source) et qui en fait la spécificité de la Presqu île. De plus, les habitants veulent que la Presqu île soit désenclavée avec l aménagement de passerelles. Une fois le gagnant désigné à l automne 2012, un long travail de réflexion commencera avec l équipe choisie. En effet, la Commission d Appel d Offres ne choisira pas un projet, mais une «équipe en fonction de leurs orientations exprimées» 25. Les plans de la Presqu île ne sont pas définitifs et des modifications pourront être apportées. Les plans actuels sont des perspectives sur ce que pourrait devenir «le projet final d urbanisation de la zone qui sera aménagée sur 20 à 30 ans». 26 Parallèlement, les sites de la Presqu île vont être dépollués et des négociations vont être entreprises avec les différents acteurs pour racheter les parcelles aux propriétaires privés. En attendant les premiers travaux, des artistes investissent les friches et des activités sportives vont être organisées pour permettre aux habitants et aux touristes de se réapproprier la Presqu île. 24 Article Ouest France, 1 août 2012, 350 avis sur la future Presqu île. 25 Article Ouest France, 12 mai 2012, Maitrise foncière de la Presqu ile : tout l enjeu. 26 Article Ouest France, 24 mai 2012, Les trois visages de la Presqu'île de Caen. 64

66 La Prairie et l hippodrome L hippodrome de Caen est situé en plein cœur de la ville, sur la Prairie de Caen, à proximité de l Orne. Les sédiments extraits lors de la construction du canal de Caen à la mer ont été utilisés pour élever l hippodrome au XIX ème siècle, ce qui en fait un des plus anciens sites de courses au trot en France. À l ouest de l hippodrome se trouve le plan d eau de la Prairie. Creusé en 1982, c est aujourd hui une réserve ornithologique et une «des rares réserves existantes si proche d un cadre urbain». Les 90 hectares de la Prairie sont inscrits depuis 1932 à l Inventaire des Sites et Monuments Naturels. Cet espace est devenu un élément structurant d un patrimoine à la fois naturel et historique. La Prairie abrite de nombreuses espèces floristiques et faunistiques. Vingt-cinq espèces animales nichent sur le site dont 15 de manière régulière. Sur le plan floristique, 192 espèces ont été recensées. La Prairie fait l objet d une gestion particulière qui vise à protéger sa richesse notamment, avec une fauche tardive qui vise à laisser les plantes et les animaux accomplir leur cycle biologique. Actuellement, un plan de gestion est mis en place afin de définir les besoins concernant les pratiques d entretien adaptées à la Prairie. Il serait intéressant de valoriser cet espace, riche par sa flore et sa faune, aux yeux des Caennais et des touristes. L aménagement d un parcours piéton avec des espaces d observations des animaux et des plantes à l aide de panneaux explicatifs pourrait permettre d attirer des visiteurs. Avec entrées par an, l hippodrome de Caen est le dixième hippodrome français sur les 250 qui existent en France (C. VERLYNDE, 2002). Selon les spécialistes, «c est beaucoup trop» et il serait donc nécessaire de «réfléchir à leur rôle dans les villes où ils sont implantés» (C. VERLYNDE, 2002). Les hippodromes sont souvent très bien situés dans les villes et ils se prêtent facilement à l accueil d activités sportives et d événements. Certaines villes réalisent des aménagements afin de profiter au mieux de ces espaces verts. À Marseille, pour faire «entrer l hippodrome dans la ville» de nombreux travaux ont été réalisés en 1997 (ibid.). Ces derniers ont permis la création d activités de loisirs sportifs (golf) au centre de l hippodrome, de restaurants et l intégration paysagère de l équipement au sein d un espace vert plus important. À Marcq-en-Baroeul dans le Nord-Pas-de-Calais, l hippodrome a fait l objet de rénovation pour devenir un véritable lieu de vie dans la ville. Quatre objectifs ont guidé le programme de rénovation et d aménagement : accueillir les courses dans de meilleures conditions, favoriser les activités sportives (golf 9 trous, carrière de sauts d obstacles, terrains de football et de rugby), 65

67 aménager un parc urbain (chemin de promenade avec des espaces pour les enfants) et enfin rénover le grand hall pour pouvoir y accueillir d autres manifestations (ibid.). À Caen, l hippodrome peut accueillir spectateurs et organise chaque année, au mois de mai, deux courses, le Saint-Léger des Trotteurs et le Prix des Ducs de Normandie. L hippodrome de Caen est un lieu de promenade pour quelques Caennais, mais surtout une piste de course pour les «joggeurs du dimanche». Cependant, cet espace pourrait être davantage aménagé et valorisé pour en faire un réel espace de promenade et de loisirs. De plus, la thématique équine pourrait être développée autour de ce lieu. Le monde du cheval fait partie de l identité bas-normande et c est d ailleurs un des piliers du développement territorial. La Normandie est la première région équine de France en termes d élevage, preuve de la vitalité de la filière équine normande. Cependant, Caen n est pas associé au monde du cheval et l hippodrome n est pas un espace valorisé, et encore moins un site touristique. Seules quelques visites sont organisées par l Office du Tourisme, visites qui sont davantage destinées aux Caennais qu aux touristes. Photographie n 11: L hippodrome de Caen vu du ciel Source : La culture équestre bas-normande et l hippodrome de Caen pourraient devenir un réel attrait touristique. D après Atout France (2011), la thématique équine constitue un véritable potentiel pour le développement touristique, car «le cheval véhicule nombre d images positives qui 66

68 contribuent de façon significative au positionnement d une destination touristique en lui conférant une identité bien particulière». Caen et la région bas-normande vont accueillir les Jeux Equestres Mondiaux (JEM). Cet événement international est donc l occasion de redéfinir la place de l hippodrome au sein de la ville de Caen et d entamer une réflexion sur la valorisation de la culture équestre bas-normande. Les JEM se dérouleront du 24 août au 7 septembre 2014 et rassembleront 60 nations, 1000 cavaliers et spectateurs. Les JEM représentent donc un événement important qui sera l occasion de promouvoir la région en France et à l étranger. Il serait intéressant pour la ville de Caen de se démarquer au sein de la communication faite autour de cet événement. Nous avons précédemment abordé la difficulté que la ville de Caen éprouve à se distinguer de la région normande et du département du Calvados. C'est pourquoi la communication autour des JEM sera un enjeu important pour la ville. Dès cette année, le programme des animations va être mis en place avec des cérémonies, un village des Jeux, des expositions et un salon du Cheval. Le projet d organisation des JEM 2014, caractérisé par une très forte implication de l État, des collectivités publiques et de la Fédération Française d Equitation, s intègre dans une stratégie globale de haut niveau, mais aussi de popularisation de l équitation et de valorisation et développement de la filière équine. De plus, ces Jeux Equestres Mondiaux représentent une véritable reconnaissance pour la Basse-Normandie, région d élevage, et pour toute la filière équine basnormande. Ces Jeux devraient générer des retombées économiques, touristiques et sportives indispensables à l aménagement du territoire. Toute cette organisation doit renforcer le département dans l excellence qui la caractérise dans le domaine du cheval et lui faire franchir un pas de plus dans ce domaine. Caen doit profiter des JEM pour donner un nouveau visage à l hippodrome et en faire un lieu touristique. En vue d accueillir les JEM le Parc des Expositions, la Prairie et la Vallée de l Orne vont être aménagés et valorisés tout en préservant le cadre naturel de ces espaces. La ville de Caen est maître d ouvrage pour le réaménagement des sites du Parc des Expositions et de l hippodrome et le Conseil Général est maître d ouvrage pour la vallée de l Orne et de l Odon. Une première phase de travaux est prévue de novembre 2012 à juin Une seconde phase est fixée entre novembre 2013 et avril Le budget prévisionnel de ce projet s élève à 6,5M d euros. Ces travaux sont donc l occasion de rénover et d aménager la Prairie et de faire émerger la culture équestre caennaise. De plus, la richesse naturelle de la Prairie doit être davantage valorisée pour en faire un espace d accueil des touristes. 67

69 L université de Caen et la maquette du plan de Rome Lors de la reconstruction de Caen après la Seconde Guerre Mondiale, la construction de la nouvelle université a été le symbole de la renaissance de la ville. Celle-ci est symbolisée par la sculpture du Phénix, renaissant de ses cendres, présente à l entrée du campus. L université, à l époque la seule université en Normandie, est conçue par Henry Bernard. Située autrefois en centreville à proximité de la place Saint-Sauveur, la nouvelle université est implantée au Nord du château. Elle s inscrit en continuité avec ce dernier et constitue l édifice monumental de la Reconstruction caennaise. Témoin de l architecture de la Reconstruction d après-guerre, une grande partie du campus 1 de l université de Caen a été classé au titre des monuments historiques. Inaugurée en 1957, elle constitue, en France, le premier campus universitaire dit «à l américaine». Jean Quellien, auteur de «L université de Caen, », écrit : «c est le premier campus de ce type-là en France, avec un grand espace vert où sont regroupés les locaux d enseignements, les bibliothèques et la résidence universitaire ( ) ; dans d autres villes, les universités sont plus dispersées» 27. Photographie n 12 L Université de Caen avec le Phénix en premier plan Source : Adèle Fleury, mai Article Ouest France, 28 juin 2012, Ce qui marque, c est l unité architecturale du campus 68

70 L Université a été classée Monument Historique en juin 2012, à la suite d une demande de classement en 2010 par la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC). Le classement en monuments historiques protège «les immeubles dont la conservation présente un intérêt public au point de vue de l'histoire ou de l'art". 28 Les bâtiments de l université témoignent des techniques de la reconstruction. De plus, l université est marquée par «une unité architecturale du campus» 29 et par une vision novatrice de l organisation de l espace. L Office du Tourisme organise tous les ans quelques visites de l Université. Ces dernières semblent attirer plus d habitants que de touristes. Cependant, grâce à la situation géographique de l université ainsi que ces grands espaces verts, celle-ci pourrait devenir un lieu davantage touristique, soit pour ses qualités patrimoniales, soit par le développement d activités para-touristiques. Nous pouvons imaginer l aménagement de restaurants ou cafés avec des terrasses offrant une belle vue sur la ville de Caen. De plus, l université de Caen accueille une maquette de 70 m 2 de la Rome antique du IV ème siècle. Réalisée par l architecte normand Paul BIGOT entre 1900 et 1942, cette maquette est classée à l inventaire des monuments historiques. La maquette du plan de Rome est visitée par personnes par an environ. La très grande majorité de ses visiteurs est composée de scolaires du primaire et du secondaire puisqu ils représentent 90% des visiteurs. Les élèves proviennent principalement de Basse-Normandie. En effet, la visite du Plan de Rome est devenue un passage obligé pour les élèves des cours d histoire et de latin de la région. Les quelques touristes qui viennent visiter le plan de Rome le connaissent par l Office du Tourisme ou par le site internet très fréquenté. Cependant, le plan de Rome ne bénéficie pas d une réelle promotion touristique. En 2012, le Plan de Rome refuse des visiteurs pour des questions budgétaires. En effet, le plan de Rome n est économiquement pas rentable, car le coût des visites assure seulement 60% des besoins financiers nécessaires à son entretien et sa mise en valeur. Auparavant, l université finançait 40% des besoins. Aujourd hui, l université apparait réticente au développement d une activité économique au sein de ses bâtiments et elle a supprimé ses subventions. L Office du Tourisme de Caen pourrait reprendre la gestion du Plan de Rome afin de mettre en place une promotion touristique et lui donner une meilleure visibilité Ouest France, 28 juin 2012, Ce qui marque, c est l unité architecturale du campus 69

71 Photographie n 13: La maquette du Plan de Rome Source : Actuellement, l université et la maquette du Plan de Rome ne sont pas des sites touristiques. Pourtant leurs qualités patrimoniales ainsi que leur situation géographique permettraient au campus caennais d accueillir des touristes, notamment pendant la saison estivale lorsque le campus, délaissé des étudiants, redevient un espace paisible et verdoyant. 70

72 3-3- De nouveaux types de tourisme Le tourisme d affaires Le tourisme d affaires regroupe tous les déplacements individuels ou en groupes organisés, effectués pour des raisons professionnelles et pour une durée minimale de 24 heures. Le tourisme d affaires peut prendre différentes formes : foires, salons, congrès, séminaires, événementiels d entreprises, etc. Une des caractéristiques du tourisme d affaires est d avoir une saisonnalité inversée par rapport à la saisonnalité du tourisme d agrément. Ces deux types de tourisme peuvent être complémentaires et permettent à des villes comme Caen de bénéficier de retombées économiques pendant la période hivernale. Afin d améliorer le tourisme d affaires en Normandie, le Comité Régional du Tourisme de Normandie a confié une étude sur cette thématique à la société Kanopée/HorwathHTL. Celle-ci a défini le contexte du tourisme d affaires normand : une destination accessible avec des grands bassins de clientèles à proximité (Paris, Bénélux, Angleterre) (cf. annexe n 8), une stratégie de développement territorial avec un projet de développement coordonné avec l Ile-de-France et une coopération suprarégionale à travers les grands projets, un objectif de développement économique : le tourisme est un secteur important de l économie. La Normandie dispose d un potentiel fort en tant que destination touristique, mais la région est soumise à une concurrence accrue, des pôles de compétitivité (filière équine, automobile, agroalimentaire) susceptibles de générer des manifestations professionnelles. Le tourisme d affaires en Normandie représente 15% du chiffre d affaires de l économie touristique, principalement en lien avec l hôtellerie. De plus, les retombées économiques de l organisation d un seul congrès d envergure national peuvent avoisiner les euros pour l économie locale 30, c est pourquoi le développement du tourisme d affaires est un enjeu stratégique. 30 Étude sur le tourisme d affaires en Normandie par Horwath HTL pour le CRT Normandie,

73 La Normandie a une notoriété forte en France et à l étranger grâce à des destinations phares, comme le Mont-Saint-Michel, les Plages du débarquement, Deauville, etc. Cette renommée est très bénéfique au développement du tourisme d affaires. En Normandie, il est possible de distinguer : le tourisme d affaires individuel, lié aux activités économiques traditionnelles ; il est relativement important, surtout dans les villes, le tourisme d affaires de groupe (congrès, salons), dominant essentiellement à Deauville. Le tourisme d affaires est en proie à une compétition de plus en plus forte qui oblige les villes à se démarquer. Ainsi, Caen est en concurrence directe avec Rouen, Nantes, Saint-Malo, Rennes et Tours. En plus de cette concurrence, le tourisme d affaires caennais souffre d un manque d équipements et comporte deux autres problèmes majeurs. Tout d abord, l accessibilité reste compliquée. La ligne à grande vitesse Caen Paris est encore à l état de projet. La société Kanopée/HorwathHTL préconise un développement de la desserte aérienne, car «l expérience a montré qu entre une décision annoncée et l inauguration (ndlr : d une ligne à grande vitesse) se passaient en général 10 à 15 ans». Le second problème pour le tourisme d affaires caennais est l image touristique, culturelle et économique de la destination d affaires qui doit être améliorée. En 2010, Caen a accueilli environ 260 congrès et salons pour un chiffre d affaires d 1,3 millions d euros. Cela est insuffisant pour Guy ROS, directeur général de Caen Expo Congrès: «Caen possède des équipements de qualité et bien organisés. Cette ville a tous les atouts, notamment en termes touristiques, culturels et de proximité avec la région parisienne, pour être une destination privilégiée du tourisme d affaires». De même, le maire de Caen, P. DURON, souhaite que la ville «mette l accent sur le tourisme d affaires, jusque-là réservé à Deauville» 31. C est aussi le souhait de Guy Ros, qui précise néanmoins «on ne va pas concurrencer Deauville». G. ROS explique : «nous voulons fédérer les énergies avec les acteurs privés, les établissements publics et les sociétés d économie mixte. Nous sommes force de négociations, ce qui permet de valoriser le territoire» 32. En 2012, Caen va accueillir dix congrès nationaux et internationaux. Cela représente euros de retombées économiques directes pour le parc-expo, le centre des congrès, le Mémorial de Caen ou le Zénith. À ce chiffre, s ajoutent 1,2 millions d euros pour l économie locale 33, c'est-à-dire l hôtellerie, la restauration, les commerces et les excursions. La société Caen Event, en charge de 8 équipements caennais (Zénith, Parc Expo, Centre des congrès, etc.) veut développer le tourisme 31 Ouest France, 24 avril 2012, L'image touristique de Caen reste floue 32 Ouest France, 6 avril 2012, Caen Event veut booster le tourisme d affaires 33 Ouest France, 6 avril 2012, Caen Event veut booster le tourisme d affaires 72

74 d affaires, car d après Guy ROS: «Caen a plein d atouts. Nous voulons nous servir de l image de la Normandie et de Deauville. Nous avons une coopération très forte avec l office du tourisme de Caen» 34. Pour faire de Caen la nouvelle destination de tourisme d affaires, Caen Event veut développer les salons professionnels, mais aussi mettre en avant les atouts touristiques et patrimoniaux de la capitale bas-normande ainsi que mieux référencer les différents sites d accueils caennais sur les gros portails de réservation de congrès et de séminaires. Caen Event a pour objectif de «vendre la ville» de Caen auprès des entreprises et des organisateurs en lui donnant de la visibilité, notamment grâce à un nouveau site web (caenevent.fr). Cette société s efforcera de donner une «cohérence tarifaire à son offre pour que les organisateurs de conventions viennent à Caen plutôt qu à Tours, Reims ou Nantes» (G. ROS) 35. La société a la volonté de s adapter au cahier des charges des entreprises et devenir l interface unique des organisateurs d événements professionnels. Afin de coordonner les différents acteurs de l offre touristique caennaise en matière de tourisme d affaires, le bureau de l Association de l Office du Tourisme de Caen et la ville de Caen ont trouvé un accord sur le projet de la création d une Société par Actions Simplifiée (SAS). Celle-ci regroupera l activité Office de Tourisme et le Bureau des Congrès Caen Event. La SAS aura pour objectif de dynamiser l offre touristique et l activité de congrès sur la ville grâce à une synergie des acteurs publics et privés. Cette mutualisation des moyens et des outils doit permettre à Caen de gagner en notoriété touristique. 34 Article Ouest France, 6 avril 2012, Caen Event veut booster le tourisme d affaires 35 Calvados Stratégie, 3 mars 2011, Caen Event, l agence de tourisme d affaire de Caen 73

75 Le tourisme événementiel La multiplication des événements urbains (toutes approches catégorielles confondues : sportifs, culturels, artistiques, festifs) trouve sa logique dans un contexte de challenge où les villes cherchent l originalité, la différence, pour se démarquer tout en entrant en concurrence. (E. FAGNONI et J. LAGIESTE, 2009). Les rendez-vous urbains sont devenus une constante dans de nombreuses villes qui établissent des calendriers événementiels. L événement est un moment privilégié où la ville sort de l ordinaire et durant lequel les habitants, les acteurs institutionnels et économiques sont mobilisés ainsi que les visiteurs et les touristes. Il apparaît alors comme un outil de développement et notamment de développement touristique. C est dans ce contexte de multiplication et de diversification des événements qu il est intéressant de se questionner sur le cette activité. Nous avons précédemment évoqué les difficultés rencontrées par la ville de Caen à se créer une image attractive. Le tourisme événementiel apparaît alors comme une possibilité pour façonner la ville et impulser une nouvelle dynamique urbaine. Dans les activités touristiques proposées aux touristes, les événements sont peu ou pas présents. Seul le Festival des Boréales est présent dans les prospectus distribués à l Office du Tourisme. Ce dernier a été créé en 1992 et il est organisé par le Centre Régional des Lettres de Basse- Normandie depuis Le festival Les Boréales est aujourd hui la plus importante manifestation consacrée à la culture nordique en Europe. L édition de 2011 a réuni, à Caen et dans 26 villes de la région, 152 artistes pour 170 rendez-vous, dont près d un tiers gratuit. À l origine, le festival a été imaginé comme un événement littéraire, mais, très rapidement, il a développé un caractère pluridisciplinaire. Outre le pôle littéraire (pièces de théâtre, lectures, etc.) le festival propose de nombreux autres rendez-vous : danse, cirque, cinéma, vidéo, expositions, concerts et performances. L édition de 2011 a été marquée par l exposition «L univers d Edvard Munch». Celle-ci regroupait 65 œuvres dont 50 estampes exposées pour la première fois en France. Pour Jérôme Rémy, directeur artistique des Boréales depuis 18 ans, l exposition Edvard Munch a été: «le projet phare du festival! Jamais une ville au monde, en dehors des grandes capitales, n avait présenté les peintures du musée norvégien de Bergen». L exposition «L univers d Edvard Munch» a attiré visiteurs en 3 mois, dont lors du premier week-end. En 2010, l ensemble des événements des Boréales a regroupé entre et spectateurs 36. D après Jérôme Rémy, un tiers du public vient de Paris, Nantes, Rennes et Le Mans. Cependant, J. Rémy pense qu il n est pas nécessaire de réaliser une enquête auprès du public des Boréales afin de mieux le connaitre et de cibler davantage leurs attentes. Malgré les nombreux

76 visiteurs, le festival des Boréales n est pas un événement fédérateur pour le tourisme caennais. Jérôme Rémy, rencontré lors du Festival de Beauregard (festival de musique dans l agglomération caennaise) ne souhaite pas faire des Boréales un événement caennais, mais un événement pour les cultures nordiques. Le festival se déroule dans plusieurs lieux de la ville de Caen, mais aussi de la région. De plus, les spectacles sont répartis sur deux ou trois semaines, selon les années. Les expositions montées dans le cadre du festival perdurent plusieurs mois. Malgré l importance du festival des Boréales, la ville de Caen ne peut pas profiter pleinement de l image de ce festival pour faire connaître la ville et attirer des visiteurs. Tous les ans, Caen accueille le Salon du Livre, rebaptisé festival Passages de Témoins. Il se tient pendant un week-end de mai dans l enceinte du château. Un article du quotidien Ouest France titrait le 14 mai 2012 «le Salon du livre se démarque par son cadre à Caen». C est pourquoi Yves Lecouturier, historien local, dit : «Dans la plupart des salons, on se retrouve dans des salles fermées. Là, la vue est superbe, d un côté et de l autre» 37. En effet, le site du château offre au Salon du livre un cadre idyllique. De plus, il a su se démarquer des autres Salons du livre organisés dans de nombreuses villes. Pour le maire de Caen, Philippe DURON, le Salon a su devenir un véritable festival littéraire «offrant des signatures, mais aussi des rencontres avec des auteurs et des intellectuels, des spectacles, des projections ou des animations jeunesse en grand nombre.» 38 Passage de Témoins attirent visiteurs en moyenne en un seul week-end. 39 Enfin, la foire internationale de Caen est un événement important dans la mesure où elle a attiré visiteurs en Cependant, il existe de nombreuses foires de ce type en France. Cela ne permet pas à Caen d attirer de «lointains visiteurs», mais seulement des habitants de la région ou des régions limitrophes. À l image de la foire internationale, il n y a pas un événement fédérateur à Caen qui permettrait à la ville de se faire connaître. Toutes les villes s orientant vers un «urbanisme d image (E. FAGNONI et J. LAGIESTE, 2009), il est de plus en plus difficile de se démarquer à l échelle nationale. Cependant, les Boréales et Passage de Témoins sont des événements importants par leur cadre ou leur thématique. Une promotion touristique plus importante pourrait sans doute permettre à ces événements de se développer et aider la ville à gagner en notoriété. 37 Article Ouest France, 14 mai 2012, Le Salon du livre se démarque par son cadre à Caen

77 3-3-3-Un nouvelle orientation : le tourisme durable Depuis quelques années, le développement durable est omniprésent sur la scène médiatique. Il peut s appliquer à toutes les activités, nous parlons alors de tourisme durable. L Organisation Mondiale du Tourisme définit le tourisme durable de la façon suivante : «les principes directeurs du développement durable et les pratiques de gestion durables du tourisme sont applicables à toutes les formes de tourisme dans tous les types de destination ( ). Le tourisme durable doit : exploiter de façon optimum les ressources de l environnement qui constituent un élément clé de la mise en valeur touristique ( ), respecter l authenticité socioculturelle des communautés d accueil ( ), assurer une activité économique viable sur le long terme, offrant à toutes les parties prenantes des avantages socioéconomiques équitablement répartis. ( ), satisfaire ( ) les touristes, et qu il représente pour eux une expérience utile en leur faisant prendre davantage conscience des problèmes de durabilité et en encourageant parmi eux les pratiques adaptées» 41. Le tourisme durable se développe rapidement depuis quelques années. Gérard FELDZER écrit : «développer un tourisme durable dans une ville durable, intégrer la réflexion sur le tourisme (et sur les touristes) au projet de ville, tel est le défi des prochaines années pour le tourisme» (Revue espaces, octobre 2011). Il pourrait être une nouvelle orientation dans le développement touristique de Caen. Les transports et l hébergement sont deux secteurs phares du tourisme durable. Concernant les transports, les mobilités dites «douces» sont privilégiées, avec, par exemple, le train ou le vélo, voire l inter-modalité train-vélo. La Région Basse-Normandie a élaboré une charte Vélo-Région afin de promouvoir ce mode de déplacement. Des efforts ont été faits en faveur des circuits cyclistes en Basse-Normandie avec 4 itinéraires proposés, dont seul l un d entre eux propose d aller à Caen. Un recensement des hébergements situés à moins de trois kilomètres des circuits a été établi afin d inciter ce type de tourisme. De plus, la carte Vélo-Région, signée récemment (juin 2012), indique un programme de rénovation des gares TER pour favoriser l inter-modalité train-vélo. Le tourisme à vélo bas-normand débute seulement quand certaines régions comme les Pays de la Loire ont développé ce type de tourisme depuis plusieurs années. En outre, le tourisme à vélo kjsp 76

78 pourrait être pensé à plus petite échelle autour de la capitale bas-normande. Cela permettrait aux cyclistes de rayonner à partir de Caen vers la mer ou vers le bocage normand. En complément des transports, la ville de Caen pourrait développer un hébergement touristique durable avec l aménagement d un camping. Nous avons précédemment vu que l offre en matière d hébergement est peu variée, notamment à cause de l absence d un camping à Caen. Ce type d hébergement permettrait d amorcer une politique de tourisme durable. Le parti politique caennais d Europe Écologie les Verts a émis une proposition en 2010 pour la réouverture d un camping : «L agglomération Caen-la-Mer a plusieurs handicaps touristiques dont l absence ( ) d un camping à proximité de la gare ferroviaire et routière de Caen» 42. En effet, afin de rendre le territoire attractif, la palette d hébergements doit être la plus complète. Le développement du tourisme durable s est accompagné d un désir de simplicité et d un retour aux sources de la part des touristes. Même si le camping a évolué ces dernières années en devenant de plus en plus sophistiqué, cet hébergement de plein air permet aux amoureux de la nature et aux plus modestes comme les étudiants d accéder à un hébergement touristique à moindres frais. Le coût par nuitée en camping étant moins onéreux que celui passé à l hôtel, cela permet aux touristes d allonger leur séjour. Concernant, l offre touristique caennaise, l aménagement d un camping à Caen permettrait de diversifier l hébergement, mais aussi d attirer un nouveau public. Ce camping pourrait être accompagné d une aire d accueil de camping-cars, absente de l agglomération. Cela diversifierait les publics et en accroitrait le nombre. La proposition d Europe Ecologie les Verts Caen est de réutiliser le site de l ancien camping. Ce dernier est idéalement situé, à proximité du centre-ville, de l Orne et de la gare ; il bien desservi par les transports en commun et présente un cadre agréable. Le seul inconvénient est que ce site est en zone inondable. Cependant, cela pourrait être l opportunité d installer un camping «réversible» avec le moins de construction possible. Il serait intéressant de développer un hébergement de plein air «écologique». Ce type d hébergement est de plus en plus demandé, notamment par les clientèles étrangères (Allemands, Hollandais). De plus en plus de campings sont en train de s orienter vers ces hébergements écologiques afin de satisfaire une clientèle désireuse de donner plus de sens à ses vacances. D après l Eco-label européen, 51% des touristes choisissent des services d hébergement plus respectueux de l environnement 43.Si ce type d hébergement se met en place à Caen, il serait judicieux de faire labéliser le camping afin d assurer une certaine visibilité et

79 crédibiliser la démarche. Par exemple, l Eco-label européen a certifié 36 campings. En faisant le choix de ce type de camping, Caen serait le premier territoire de la région à investir dans un camping écologique. Actuellement, il n existe aucun camping labélisé par l Eco-label européen en Normandie 44. Cela permettrait à la ville d amorcer une politique de tourisme durable. Pour finir sur les opportunités d un tourisme durable à Caen, il faut s intéresser aussi aux activités. Il existe à Caen un Musée d Initiation à la Nature dédié à la faune et la flore de la Basse- Normandie. La diversité des espèces présentées (oiseaux des marais et du bord de mer, mammifères et rapaces du bocage, etc.) fait la richesse de ce petit musée. Un jardin complète la visite. Ce musée est ouvert de Pâques à la Toussaint et seulement le mercredi pendant l hiver. Étant géré par l association Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement qui a une fonction pédagogique, le musée accueille davantage de scolaires que de touristes. Afin d attirer davantage de touristes, nous pourrions imaginer des pass journée, du même type que les séjours escapades organisés par l Office du Tourisme, avec une visite du musée et une sortie à la Maison de la nature et de l'estuaire de l'orne ou à la Maison Forestière de Mutrécy (située dans la forêt de Grimbosq, propriété de la ville de Caen). Deux jardins caennais présentent des opportunités pour développer le tourisme durable : le jardin des plantes, appelé aussi le Jardin botanique, et la Colline aux oiseaux. Le jardin des plantes est situé dans le centre-ville. Il est réputé pour son jardin médicinal et pour ses serres exotiques. La Colline aux oiseaux est un parc floral de 17 hectares créé sur une ancienne décharge municipale. Ce jardin est remarquable pour son labyrinthe floral et sa roseraie de plus de roses. Inaugurée à l occasion du cinquantième anniversaire du débarquement, la Colline aux oiseaux est située à proximité du Mémorial qui est visité par la très grande majorité des touristes venant à Caen. Ces deux jardins ne sont pas des sites touristiques, mais des visites guidées sur rendez-vous sont possibles. 19% des touristes enquêtés pour ce présent mémoire sont allés dans un des deux jardins. Ce pourcentage n est certes pas très important, mais il est à noter qu il n existe actuellement pas de réelle politique touristique concernant les parcs et jardins et, plus largement, le tourisme durable. Les valeurs portées par le tourisme durable permettent de communiquer de façon positive sur la ville et de diversifier la population touristique. Le développement d un tourisme durable à Caen permettrait de donner une nouvelle impulsion au tourisme de la ville

80 Conclusion La mise en tourisme de deux héritages, la période de Guillaume-le-Conquérant et la Seconde Guerre Mondiale, structure l ensemble de l activité touristique de la ville de Caen. Le Mémorial et le château sont les deux premiers sites visités. Le Mémorial est la première motivation citée par les touristes enquêtés. Les activités touristiques organisées par l Office du Tourisme sont liées au patrimoine caennais et notamment à celui de Guillaume-le-Conquérant. Visites guidées, parcours ludiques, ballades musicales sont autant de moyens pour découvrir un même patrimoine. Cette focalisation extrême sur ces deux héritages fait apparaître une biculture. Pourtant, la ville offre d autres possibilités notamment en termes de thématiques : caractère maritime de la ville, patrimoine de la reconstruction, tourisme événementiel, tourisme d affaires, etc. Il semble alors que les acteurs locaux se «contentent» du tourisme patrimonial. Cependant, cela n est pas suffisant pour le développement touristique de la ville. Le panel des activités et des visites touristiques est restreint. Les offres en matière d hébergement sont aussi limitées avec l absence d aire d accueil pour les camping-cars, de camping et d hôtels hauts de gamme. De plus, Caen souffre d une mauvaise image liée aux destructions de la Seconde Guerre Mondiale. Certains touristes apparaissent surpris de découvrir une ville calme et aérée avec de nombreux monuments. Cette méconnaissance de Caen contraste avec la renommée de la région. La Normandie est mondialement connue, Caen doit en tirer partie. Tous ces éléments font de Caen une ville de passage, où l on vient visiter le Mémorial, et peut-être le château, avant de se rendre sur le littoral. Néanmoins avec ses visiteurs par an du Mémorial, les touristes sont bel et bien présents dans l agglomération caennaise. L enjeu de Caen est donc d attirer les visiteurs du Mémorial dans le centre-ville et, ainsi, les inciter à séjourner. Pour cela, la mise en tourisme existante doit être améliorée et notamment celle du château. Les projets de rénovation doivent aboutir à une monumentalisation du château afin de mettre en valeur la plus grande forteresse européenne dans un centre-ville. La mise en tourisme de la Seconde Guerre Mondiale doit aussi être améliorée afin d entretenir le souvenir de cet événement et le tourisme qui lui est lié. Aussi, au sein du projet de classement des plages du débarquement au patrimoine mondial de l UNESCO, Caen doit devenir la ville d accueil des touristes et profiter de sa situation en offrant un hébergement aux touristes qui visitent les plages. 79

81 De plus la diversification de l offre touristique est nécessaire en développant d autres thématiques. Le caractère maritime de la ville pourrait faire l objet d une valorisation touristique autour du port, situé en plein centre-ville. De plus, des monuments historiques qui ne sont pas liés à Guillaume-le-Conquérant peuvent devenir des attractions touristiques. Pour cela, ces monuments doivent être davantage distingués de l époque de Guillaume-le-Conquérant et faire l objet de visites touristiques spécifiques. L enjeu de la diversification de l offre touristique est de proposer plusieurs types de tourisme, et non seulement, un tourisme patrimonial. La ville pourrait s engager dans une démarche de tourisme durable en valorisant ces nombreux espaces verts et en accueillant un camping écologique. En outre, le tourisme événementiel peut participer à la vitalisation du tourisme caennais en créant des rendez-vous urbains. Ces derniers permettent d attirer des touristes, mais aussi de médiatiser la ville et donc d améliorer son image touristique. Enfin, la prise en compte de l activité touristique dans des projets d aménagement et de renouvellement urbain permettra peut-être à Caen de devenir une ville de destination touristique. Les aménagements de l hippodrome et de la Prairie, à l occasion des Jeux Equestres Mondiaux, apporteront un nouveau regard sur cet espace riche par sa biodiversité et ses qualités paysagères. Aussi, le projet de la Presqu île montre que Caen a des ambitions notamment architecturales. La future bibliothèque dessinée par le grand architecte REM KOOLHAAS amorce la seconde reconstruction de la ville. La mise en tourisme de nouvelles thématiques et de nouveaux espaces doit attirer un public plus large (et non seulement des personnes intéressées par le tourisme de mémoire et le tourisme historique) et sur des temporalités plus longues que la simple journée. Ce mémoire de recherche aura donc permis de confirmer les hypothèses émises en début de ce travail. Grâce à l analyse de l offre touristique via les prospectus et les guides, nous avons vu que le patrimoine de Guillaume-le-Conquérant et de la Seconde Guerre Mondiale structure l ensemble de l activité touristique. De plus, les échanges avec les touristes ont montré que la mise en tourisme de la ville ne devrait pas se construire seulement avec le développement des sites touristiques, mais aussi en travaillant sur les thématiques de l hébergement et de l accessibilité. Aussi, les projets de rénovation du château et de classement par l UNESCO des plages du débarquement indiquent que la mise en tourisme des héritages pourrait être davantage valorisée. Enfin, l organisation des Jeux Equestres Mondiaux en 2014 et le renouvellement urbain de la Presqu île prouvent que Caen a des possibilités pour devenir une ville de destination touristique. 80

82 Bibliographie Ouvrages -DECAENS J., 2009, Le château de Caen, mille ans d une forteresse dans la ville, Caen, CRAHM, 108 pages. -DESVIGNES C. (ss la dir.), 2011, Développement durable du tourisme en ville, Cahier Espaces n 110, Editions Espaces tourisme & loisirs, 190 pages. -Equipe MIT, 2002, Tourismes 1 : Lieux communs, Ed. Belin, 319 pages. -Equipe MIT, 2005, Tourisme 2 : moments de lieux, Ed. Belin, 349 pages. -FREMONT A. La région, espace vécu, coll. SUP PUF, 1976, 223 pages. -LEVY J. et LUSSAULT M. (ss la dir.), 2003, Dictionnaire de la géographie, Ed. Belin, 1033 pages. Articles scientifiques -DUBOIS G., CERON J-P, 2001, Enjeux sociaux et environnementaux du développement du tourisme urbain, 17 pages. -FAGNONI E. et J. LAGIESTE (dir.), septembre 2009, L événementiel et les villes touristiques, Revue Bulletin de l Association de Géographes Français, 120 pages. -GRAVARAI-BARBAS M., 2004, Patrimonialisation et réaffirmation symbolique du centre-ville du Havre. Rapports entre le jeu des acteurs et la production de l espace, Annales de géographie, Paris, n 640, p ORANGE G., 2001, Le Patrimoine : une opportunité de développement?, in Etudes Normandes, n , p RAOULX B., 2005, Lectures et représentations de la reconstruction : une comparaison Caen et le Havre, in ESO, n 23 septembre, Dossier «patrimoine et développement durable», p URBAIN J.D., 2003, Tourisme de mémoire. Un travail de deuil positif, in Les Cahiers Espaces, n 80 décembre, p VERLYNDE C. et CADILLAT B., 2002, L'avenir des hippodromes. Des stratégies à définir, Editions Espaces tourisme & loisirs - Collection Revue ESPACES, 5 pages. -VERLYNDE C., 2002, L'hippodrome, un espace de loisirs à reconquérir, Editions Espaces tourisme & loisirs - Collection Revue ESPACES, 3 pages. 81

83 Mémoires -ANQUETIL I., 2000, Collaboration au projet de développement du Musée du Mémorial de Caen, rapport de stage, 43 pages. -BIABAUD M., 2003, Proposition de mise en valeur et de découverte du patrimoine de la Reconstruction à Caen, mémoire réalisé sous la dir. de RAOULX B. (Université de Caen), Maître de stage R. Berge/SDAP Calvados, 100 pages. -BIABAUD M., 2002, Le château de Caen : étude géographique, mémoire réalisé sous la dir. de HERIN R. (Université de Caen), 169 pages. -BRETONVILLE A., 2010, Le château de Caen dans l'imaginaire caennais : Enquête des publics du château, du musée des Beaux - Arts et du musée de Normandie, rapport de stage effectué de mai à août 2010 (Université de Caen), 117 pages. -MARY D., 2003, Vers un patrimoine du XXème à Caen: Le rapport des acteurs et des habitants à l'héritage de la Reconstruction, mémoire réalisé sous la dir. de RAOULX B., 182 pages. -SEGOUIN G., 1991, Le tourisme dans la ville de Caen, mémoire réalisé sous la dir. de SEPIER M., 91 pages. Articles de presses -Caen savez-vous?, 26 septembre 2011, visiteurs à la Foire Internationale de Caen. -Caen ma ville, 24 juillet 2012, Parmi les touristes caennais, 45% d étrangers -Calvados Stratégie, 3 mars 2011, Caen Event, l agence de tourisme d affaire de Caen. -Calvados Stratégie, 24 avril 2012, «Welcome to Calvados et Calvados Privilèges soignent l accueil des visiteurs. -Calvados Stratégie, 25 juillet 2011, Le Comité Départemental du Tourisme du Calvados soutient et organise l'activité touristique -Calvados Stratégie, 29 février 2011, Le tourisme à l honneur dans le Calvados -Le Moniteur, novembre 2010, Caen le temps de la deuxième reconstruction, 12 pages -Le Monde, 3 août 2012, Les plages du débarquement devront patienter pour entrer au patrimoine mondial -Ouest France, 1 août 2012, 350 avis sur la future Presqu île -Ouest France, 24 avril 2012, L'image touristique de Caen reste floue -Ouest France, 6 avril 2012, Caen Event veut booster le tourisme d affaires -Ouest France, 14 mai 2012, Le salon du livre se démarque par son cadre à Caen 82

84 -Ouest France, 28 juin 2012, Ce qui marque, c est l unité architecturale du campus -Ouest France, 12 mai 2012, Maitrise foncière de la Presqu ile : tout l enjeu -Ouest France, 24 mai 2012, Les trois visages de la Presqu'île de Caen -Tendance Ouest, 5 août 2012, Fouilles au château de Caen : des vestiges inattendus Documents institutionnels -Association Démosthène, Octobre 2011, La presqu île de Caen, regards d habitants, 75 pages. -Atout France, 2006, Port-Ville-Tourisme : Offre touristique et attractivité touristique, Article Grande Angle, 5 pages. -Atout France, 2011, Tourisme et cheval, 191 pages. -AUCAME, 2011, La métropole caennaise existe-elle?, 4 pages. -Caen la Mer, 2012, Diagnostic territorial Caen la mer, 203 pages -Chambre de Commerce et d Industrie de Caen, Octobre 2010, Marché et tendances de la restauration dans l agglomération caennaise, 128 pages. -Chambre des Commerces et de l Industrie, 2011, Observatoire de performances hôtelières du Calvados et de l agglomération caennaise, 7 pages. -Comité Régional du Tourisme Normandie TNS-Sofres, 2010, L'enquête Suivi de la Demande Touristique, 13 pages. -Conseil général du Calvados et Comité Départemental du Tourisme du Calvados, Plan de développement touristique du Calvados , 35 pages. -Conseil Général du Calvados, Eté 2011, Le Calvados, Magazine de votre département, 47 pages -Comité Régional du Tourisme, 2011, Étude sur le tourisme d affaires en Normandie par Horwath HTL, 94 pages. -Régions de Basse-Normandie et de Haute-Normandie, Octobre 2009, Schéma interrégional de développement touristique, 124 pages. -Office du Tourisme de Caen, 2010, Dossier de presse, 20 pages. -Office du Tourisme de Caen, 2012, Guide Touristique, 66 pages. -Ville de Caen, 2009, CAEN, la CULTURE en capitales, 26 pages. -Ville de Caen, 2010, Dossier de presse, 20 pages -Ville de Caen, 2010, Diagnostic du Plan Local d urbanisme de Caen- Document provisoire, La ville verte : écologie et qualité de vie? 83

85 Etudes privés - Détente Consultants, janvier 2011, «Étude sur l activité touristique et son organisation au sein des territoires de Caen la Mer et de Cœur de Nacre», 33 p. Site Internet Autres Patrice Gourbin, 2007, Le palais de justice de Caen, construction et transformation de 1781 à

86 Annexes Annexe n 1 : Carte du Calvados Source : 85

87 Annexe n 2 : les 12 axes du Plan Marketing du Comité Régional de Tourisme de Normandie Source : Comité Régional de Tourisme de Normandie. 86

88 Annexe n 3 : Diagnostic territorial de Caen la Mer, 2012 Source : Communauté d Agglomération de Caen la Mer 87

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème :

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème : LES ATELIERS DU TOURISME DU TERRITOIRE DE BELFORT 12 avril 2012, l ATRIA, Belfort Atelier 4 La communication et la commercialisation du territoire Animateur : Emilie LUA MaHoC Rapporteur : xxx Thème de

Plus en détail

Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau?

Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau? Petit Déjeuner de Presse : Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau? Jeudi 30 Juin 2011 Fontainebleau Tourisme 4, rue Royale 77300 Fontainebleau Tél : 01 60 74 99 99 /06 73 54 03 99 remi.dourthe@fontainebleau-tourisme.com

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Présentation de l'enquête Contexte - Objectifs Calvados Tourisme s'est engagé depuis plusieurs années sur le segment du tourisme d'affaires

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

STAGE ASDIFLE : EXTRAIT de MASTER 2

STAGE ASDIFLE : EXTRAIT de MASTER 2 STAGE ASDIFLE : EXTRAIT de MASTER 2 «Évolution du concept de formation à travers l analyse de Cahiers de l Asdifle» C est dans le cadre d un partenariat entre l Asdifle et l Université Paris VII que j

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE

OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE Synthèse de l enquête de fréquentation touristique estivale 2014 Estimation de la fréquentation touristique d agrément et des retombées économiques

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015 Observatoire de l hôtellerie saumuroise 2014 28 avril 2015 Contexte et objectifs Contexte : La CCI de Maine-et-Loire a été sollicitée pour mettre en place un observatoire de l hôtellerie du Grand Saumurois,

Plus en détail

CAEN - Résidence Le Ducal 35-37, rue Fred Scamaroni. 104 appartements de types T1 à T3 Surfaces comprises entre 26m² et 76m²

CAEN - Résidence Le Ducal 35-37, rue Fred Scamaroni. 104 appartements de types T1 à T3 Surfaces comprises entre 26m² et 76m² CAEN - Résidence Le Ducal 35-37, rue Fred Scamaroni 104 appartements de types T1 à T3 Surfaces comprises entre 26m² et 76m² Situation Région : Basse-Normandie (Caen préfecture) Département : Calvados Accès

Plus en détail

Caen. Emmanuel Le Privé - Christine Raout

Caen. Emmanuel Le Privé - Christine Raout Caen Emmanuel Le Privé - Christine Raout couverture L abbaye aux Hommes, devenue hôtel de ville en 1964, et le jardin à la française sur l esplanade Jean-Marie-Louvel. Double page précédente Large espace

Plus en détail

la Maison du Patrimoine dossier de presse

la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine sommaire

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

Programme. Le Longdoz : mutations urbanistiques d un quartier depuis le 19 e siècle

Programme. Le Longdoz : mutations urbanistiques d un quartier depuis le 19 e siècle Programme Le Longdoz : mutations urbanistiques d un quartier depuis le 19 e siècle Le quartier du Longdoz est un des anciens quartiers industriels de la ville de Liège qui a connu une urbanisation rapide

Plus en détail

Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Crédit photo : J. Basile D, Chateau de Belle Fontaine, Normandie Challenge, C. Bielsa, Hotel du Golf de Carbourg Calvados Tourisme, X

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Projet de création d hôtel Zone Industrielle de l Omois (Château- Thierry) Mai 2008

Projet de création d hôtel Zone Industrielle de l Omois (Château- Thierry) Mai 2008 Projet de création d hôtel Zone Industrielle de l Omois (Château- Thierry) Mai 2008 Sommaire 1. Contexte général 2. Marché hôtelier de l Aisne 3. Analyse du site 4. Hypothèses de développement 2 Projet

Plus en détail

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Présentation de l'enquête Contexte - Objectifs Calvados Tourisme s'est engagé depuis plusieurs années sur le segment du tourisme d'affaires

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours ROCHAMBEAU 1 La réhabilitation du quartier, une histoire en cours L opération de reconquête urbaine qui doit être conduite dans le quartier Rochambeau succédera, dans le temps, à la construction du nouveau

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37. Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.fr La forteresse royale de Chinon, propriété du Conseil général d

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Ce document présente les indicateurs de l économie touristique de l Oise. Edition mai 11 www. SOMMAIRE Rédaction : Oise

Plus en détail

Explorer l Histoire de France

Explorer l Histoire de France Dossier de presse saison 2015 1 er mai au 2 novembre Explorer l Histoire de France Enquêtes et énigmes dans le plus grand labyrinthe de buis d Europe Sommaire Le Château et le jardin de buis de Merville,

Plus en détail

Planète Pilote. Connaître les visiteurs de

Planète Pilote. Connaître les visiteurs de Connaître les visiteurs de Planète Pilote Etude réalisée du 1 er juillet au 29 août 2010 auprès de visiteurs du musée de l Air et de l Espace ayant assisté à une séance de Planète Pilote 1 Introduction

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Hôtel Le Belin DIJON. Secteur sauvegardé. Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale

Hôtel Le Belin DIJON. Secteur sauvegardé. Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale Hôtel Le Belin DIJON Secteur sauvegardé Canopée Immobilier Valorisation foncière et patrimoniale Dijon sera véritablement édifiée au XII e siècle, sur les ruines des bourgs la constituant jusqu alors.

Plus en détail

CREACTIVE DEAUVILLE. Philippe Augier Maire de Deauville

CREACTIVE DEAUVILLE. Philippe Augier Maire de Deauville CREACTIVE DEAUVILLE Gérer une ville, c est anticiper et voir loin. Il faut garder un temps d avance, imaginer, se projeter dans l avenir, penser son développement, être à l écoute des tendances et des

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po :: La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po >> À la différence d une m au centre de Paris. Sit et la rue Saint-Guillau enseignants et cherche 500 000 P O U R S

Plus en détail

Avenir des métiers Métiers d avenir

Avenir des métiers Métiers d avenir Résultats de l enquête croisée «Entreprises / Jeunes» de l Association Jeunesse et Entreprises Avenir des métiers Métiers d avenir Enquête réalisée avec OpinionWay, de juin à septembre 2014 auprès de 304

Plus en détail

Présentation. de la 6 e édition du Concours Régional du Patrimoine de Guadeloupe Mercredi 8 avril 2015. 10h Espace Régional du Raizet

Présentation. de la 6 e édition du Concours Régional du Patrimoine de Guadeloupe Mercredi 8 avril 2015. 10h Espace Régional du Raizet Présentation de la 6 e édition du Concours Régional du Patrimoine de Guadeloupe Mercredi 8 avril 2015 10h Espace Régional du Raizet Dossier de presse Direction de la communication et des relations publiques

Plus en détail

RESULTATS France Etude sur la clientèle des sites oenotouristiques

RESULTATS France Etude sur la clientèle des sites oenotouristiques RESULTATS France Etude sur la clientèle des sites oenotouristiques CHAMPS DE L ETUDE 8 régions partenaires de la démarche : Aquitaine Alsace Bourgogne Champagne Ardennes Languedoc Roussillon PACA Rhône

Plus en détail

Depuis 5 ans, nous avons acquis une solide expérience et une réelle légitimité dans le secteur de la dépendance/santé.

Depuis 5 ans, nous avons acquis une solide expérience et une réelle légitimité dans le secteur de la dépendance/santé. HÔTELS & EHPAD POURQUOI INVESTIR DANS LES EHPAD? Le vieillissement de la population française est une tendance inscrite dans la pyramide des âges. Il engendre une progression mécanique du nombre de personnes

Plus en détail

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 LA GRANDE-MOTTE NOTE DE TENDANCES L AVIS DES PROFESSIONNELS DU TOURISME GRAND-MOTTOIS TENDANCES GENERALES JUIN 2014 : TENDANCES EQUIVALENTES A CELLES DE 2013 Juin 2014

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DU VIEUX-PORT DE TROIS-RIVIÈRES : VERS UN PROJET INTÉGRÉ?

L AMÉNAGEMENT DU VIEUX-PORT DE TROIS-RIVIÈRES : VERS UN PROJET INTÉGRÉ? L AMÉNAGEMENT DU VIEUX-PORT DE TROIS-RIVIÈRES : VERS UN PROJET INTÉGRÉ? Vers un Cette recherche porte sur le réaménagement du Vieux- Port de Trois-Rivières à des fins récréatives, réalisé en 1988, et ses

Plus en détail

Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq

Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq Dossier de presse Septembre 2008 Dossier de presse Septembre 2008 1 / Saint-Martin-de-Ré à l UNESCO

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

Accueillir un spectacle à la bibliothèque

Accueillir un spectacle à la bibliothèque Accueillir un spectacle à la bibliothèque Objectifs : Faire découvrir le spectacle vivant. Valoriser un fonds de la bibliothèque en lien avec le spectacle (conte, théâtre, etc ). Valoriser les artistes.

Plus en détail

Phase 1: Elaboration du diagnostic

Phase 1: Elaboration du diagnostic Élaboration du SCOT du Pays Santerre Haute Somme Phase 1: Elaboration du diagnostic Fiche N 3: Economie et commerce 1. Les grandes caractéristiques socio-économiques de la population La population active

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs

Le Caducée. Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Le Caducée Résidence Etudiante et Jeunes Actifs Présentation de Tours 3 Présentation du programme 6 Terrain et environnement 9 Situation 10 Tours est une cité dont la préservation du patrimoine est une

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION»

COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION» COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION» Comment faire venir des enseignes nationales en préservant la diversité commerciale et artisanale? Participent

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON BILAN SALON INTERNATIONAL DE L AGRICULTURE Paris Du 23 février au 03 mars 2013 Le CRT Lorraine a été invité par la Chambre Régionale d Agriculture à participer sur son stand au salon de l agriculture.

Plus en détail

DÉFINIR UN CONCEPT D ÉVÉNEMENTIEL

DÉFINIR UN CONCEPT D ÉVÉNEMENTIEL DÉFINIR UN CONCEPT D ÉVÉNEMENTIEL Objectifs, environnement, choix Préciser vos objectifs vous permet de présenter votre projet bien défini et ainsi, de le faire partager de façon homogène à tous ceux qui

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

L attractivité économique. de la. Baie du Mont Saint-Michel

L attractivité économique. de la. Baie du Mont Saint-Michel L attractivité économique de la Baie du Mont Saint-Michel 1 Une étude réalisée par Chambre de Commerce et d'industrie Territoriale Centre et Sud Manche BP 219 50400 Granville 02 33 91 33 91 205 rue de

Plus en détail

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com www.groupe-sodec.com Accompagner les projets des villes et des territoires Nos projets de centres commerciaux sont aussi les vôtres. La confiance et l écoute réciproques sont les meilleurs garants de leur

Plus en détail

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!! AssociationCinémal Ecran lundi8septembre2014 14,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel:0149336688 Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa

Plus en détail

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT BILAN SALON INTERNATIONAL DE L AGRICULTURE Paris Du 25 février au 04 mars 2012 Le CRT Lorraine a été invité par la Chambre Régionale d Agriculture à participer sur son stand au salon de l agriculture.

Plus en détail

ASSOCIATION DDAY-OVERLORD

ASSOCIATION DDAY-OVERLORD COMMUNIQUE DE PRESSE Lundi, 2 mars 2015. Répondant à un appel à projets dans le cadre des services numériques et tourisme de mémoire en Normandie, initié par la Région Basse-Normandie, l association DDay-

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse L Office de tourisme du Bocage Normand est né en 2012, de la fusion de deux offices de Tourisme : celui du Pré Bocage et celui du Bocage Virois. Son territoire de compétence

Plus en détail

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC Novembre 2014 UN BREF RAPPEL : Pourquoi ce sondage a été réalisé? Parce que l opinion du citoyen est importante. La Municipalité

Plus en détail

MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES

MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES MASTER 2 INFORMATION ET COMMUNICATION PARCOURS RELATIONS PUBLIQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Information, communication

Plus en détail

la face cachée des archives

la face cachée des archives la face cachée des archives LA FACE CACHÉE DES ARCHIVES Protection au titre des monuments historiques Première Participation Payant Ouverture exceptionnelle Accès handicapés paris ARCHIVES DÉPARTEMENTALES

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV»

Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV» Portrait de Louis XIV, collection Musée des Beaux-Arts, D.R. Séquence 8 : «Marseille et le Roi Soleil Le siècle de Louis XIV» Louis XIII et Louis XIV avec leurs ministres respectifs, Richelieu et Colbert,

Plus en détail

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France ----------------- Synthèse Etude sur les structures d accueil réalisée par l Unat IDF, pour le compte de la DRT IDF et du CRT IDF Septembre 2001 Unat

Plus en détail

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE MINISTERE DU LOGEMENT ET DE LA VILLE Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France L accueil et d hébergement en Ile-de-France

Plus en détail

Master Métier du livre jeunesse

Master Métier du livre jeunesse Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Métier du livre jeunesse Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. La mesure du chômage par l Insee. N 4 Septembre 2012. Combien y a t il de chômeurs en France?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. La mesure du chômage par l Insee. N 4 Septembre 2012. Combien y a t il de chômeurs en France? L INSEE EN BREF L Insee en bref N 4 Septembre 2012 La mesure du chômage par l Insee Combien y a t il de chômeurs en France? Quelle définition des chômeurs retient l Insee? Comment l Insee mesure t il le

Plus en détail

L avenir de notre ville, parlons-en. publique. Projet de. hôtel de ville. Enquête

L avenir de notre ville, parlons-en. publique. Projet de. hôtel de ville. Enquête L avenir de notre ville, parlons-en Projet de > Enquête publique 5 MARS > 5 AVRIL 2012 hôtel de ville QU EST-CE QUE LE PLU? 2 3 AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE LES OBJECTIFS DU PADD (Projet d aménagement

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES Programmes Personnalités d avenir 2015 Programmes Personnalités d avenir 3 places pour le programme Labcitoyen Intitulée «Les droits de l'homme face aux défis de l'environnement» et

Plus en détail

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015 N 147 - septembre 2015 Echos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Premier bilan de la saison 2015 A l inverse de la tendance nationale, la Champagne-Ardenne affiche

Plus en détail

PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX

PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX PROJET D ACCUEIL CULTUREL ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX INTRODUCTION MISE EN CONTEXTE La Vitrine culturelle de Montréal poursuit l objectif de mettre sur pied un projet d accueil culturel pour les étudiants

Plus en détail

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Déroulé : 14h30 : Accueil du Ministre de la Défense 15h00 : Allocution de J Y Le Drian morts 15h45 : Dépôt de gerbe au Monument aux 18h30 : concert 20h30

Plus en détail

régionale. politique Garonne

régionale. politique Garonne Enquêtes de fréquentation : le pourquoi du comment Observer, développer, promouvoir La première mission du Comité Régional de Tourisme d Aquitaine (CRTA)) consiste à promouvoir la région en France et à

Plus en détail

Thème I/III : A quoi ressemblent les grandes villes de pays riches?

Thème I/III : A quoi ressemblent les grandes villes de pays riches? Thème I/III : A quoi ressemblent les grandes villes de pays riches? D après J. Bastié, La France dans le monde : A,1 «Ville du désir, Paris est le premier centre de congrès internationaux du monde. Ses

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

Répertoire culturel. Comité arts et culture d Eastman (CACE) Municipalité d Eastman 01/03/2015

Répertoire culturel. Comité arts et culture d Eastman (CACE) Municipalité d Eastman 01/03/2015 2015 Répertoire culturel Comité arts et culture d Eastman (CACE) Municipalité d Eastman 01/03/2015 La culture, un art de vivre à Eastman Nul doute que la notoriété d Eastman comme village de culture n

Plus en détail

Dossier statistiques

Dossier statistiques Dossier statistiques Fréquentation touristique de l Office de Tourisme de Gardanne en Pays d Aix Sommaire I. Détail des procédures pour les questionnaires de satisfaction et pour les statistiques de fréquentation.

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLÉE Enquêtes sur l école maternelle Enquête Harris Interactive pour le SNUipp Enquête grand public réalisée en ligne entre le 03 et le 05 novembre 2015. Echantillon de 1 000 personnes, représentatif

Plus en détail

«La Poste Monaco se modernise»

«La Poste Monaco se modernise» 1 «La Poste Monaco se modernise» «et prend en compte les modifications structurelles et économiques de La Principauté» Historique La dernière «réorganisation» générale de l ensemble des tournées de distribution

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DES TPE

CARACTERISTIQUES DES TPE Une démarche inscrite dans la durée... CARACTERISTIQUES DES TPE Les TPE fournissent aux élèves le temps de mener un véritable travail, en partie collectif, qui va de la conception à la production achevée.

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Stratégie de développement et de gestion des établissements d hébergement touristique du Vieux-Québec

Stratégie de développement et de gestion des établissements d hébergement touristique du Vieux-Québec Stratégie de développement et de gestion des établissements d hébergement touristique du Vieux-Québec Division de la Gestion du territoire - Juillet 2008 Plan de la présentation Mise en contexte Portrait

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Accueil de congrès et de séminaires. SAINT-FLOUR Ville de caractère et d accueil

Accueil de congrès et de séminaires. SAINT-FLOUR Ville de caractère et d accueil Accueil de congrès et de séminaires SAINT-FLOUR Ville de caractère et d accueil SOMMAIRE VILLE CENTRALE ET TRÈS ACCESSIBLE Accès p. 3 VILLE DE CARACTÈRE p. 4 L OFFICE DE TOURISME DES PAYS DE SAINT-FLOUR

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Q U E S T I O N N A I R E destiné aux étudiants d échanges 2011 2012

Q U E S T I O N N A I R E destiné aux étudiants d échanges 2011 2012 Q U E S T I O N N A I R E destiné aux étudiants d échanges 2011 2012 à retourner complété au Département Mobilité Internationale Courriel : intl.interu@unicaen.fr avant le 30 avril 2012 UNIVERSITE D ACCUEIL

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail