Saint-Raphaël. Meilleurs Voeux. Le Député-Maire. Vous présentent leurs. et le Conseil Municipal. Bulletin Municipal N 97 janvier - février 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Saint-Raphaël. Meilleurs Voeux. Le Député-Maire. Vous présentent leurs. et le Conseil Municipal. Bulletin Municipal N 97 janvier - février 2012"

Transcription

1 Saint-Raphaël Bulletin Municipal N 97 janvier - février 2012 Le Député-Maire et le Conseil Municipal Vous présentent leurs Meilleurs Voeux pour l année 2012

2 issn Dépôt légal janvier 2012 N 97 Sommaire 4 Prévention 6 Social 9 Sports 12 Dossier 15 Nouvelles technologies 16 Actualités Des fêtes de fin d année tout en lumières Parades, projections, animations, la féérie était au rendez-vous Page 7 Des couples en Or Page 11 Amel Dehby ange et démon à la fois Page 12 Environnement & développement durable Les actions concrètes de la Ville Édition Ville de Saint-Raphaël Directeur de publication Georges Ginesta Caroline Caizergues (co-directrice) Photographies Michel Eisenlohr, Marie-Laure Terrier Rédaction, conception graphique et gestion prépresse Service Communication Flashage et impression Groupe Forum Imprimerie Tirage : exemplaires Distribution Adrexo Mairie de Saint-Raphaël Tél. : Sur Internet : bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël Numéro 97 janvier - février 2012

3 janvier - février 2012 Numéro 97 bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël 3

4 4 Prévention Intempéries L état de catastrophe naturelle reconnu Du samedi 5 au dimanche 6 novembre 2011, la Ville de Saint-Raphaël a subi de violentes intempéries qui ont entraîné d importants dommages mobiliers et immobiliers, pour les particuliers comme pour les entreprises. Dès le lendemain de ces événements, soit le lundi 7 novembre 2011, la Ville de Saint-Raphaël adressait à Monsieur le Préfet du Var une demande communale de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle. Cet arrêté de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle est paru le 18 novembre S agissant du Département du Var et plus précisément de Saint-Raphaël, l état de catastrophe naturelle est reconnu pour «inondation et coulée de boue du 4 au 10 novembre 2011». Le texte complet de cet arrêté est disponible en Mairie et téléchargeable sur le site Internet de la Ville. Le territoire de Saint-Raphaël est historiquement soumis aux crues majeures de la Garonne (et son affluent le Peyron), du Pédégal, qui drainent le massif de l Estérel au Nord, de l Agay et du Grenouillet, au Sud, de l Armitelle et de la Péguière à Boulouris. Des efforts énormes ont cependant été mobilisés pour lutter contre ce fléau : Le barrage des Cous, sur le territoire de Saint- Raphaël, d une hauteur de vingt-deux mètres, dispose d une retenue d une capacité de stockage de 2,1 millions de m 3 pour une surface maximale de plan d eau de trente-cinq hectares et permet un écrêtement de 90 % de la crue centennale de la Garonne. Le barrage du Saint-Esprit, d une hauteur de vingt-trois mètres, dispose d une retenue d une capacité de stockage de 0,585 million de m 3, pour une surface maximale de plan d eau de, neuf hectares ; il permet un écrêtement de 56 % de la crue centennale du Valescure. Les ouvrages complémentaires Les initiative dans la lutte contr Depuis la création de la Communauté d Agglomération de Fréjus Saint-Raphaël (début 2000), c est elle qui est en charge de la compétence «prévention et lutte contre les risques des inondations» ; elle consacre des investissements importants à ce qui constitue une préoccupation majeure. Ses actions, circonscrites au bassin-versant de la Garonne (et de son affluent le Peyron), du Pédégal et du Valescure, communs aux deux territoires, sont diverses et complémentaires : entretiens annuels, surveillance, travaux de mise aux normes sur les barrages des Cous et du Saint-Esprit Par ailleurs, après avoir fait réaliser en 2002 un récapitulatif de toutes les études effectuées en matière d inondations depuis les années soixante (ce qui aboutira, en 2007, à l établissement d un schéma directeur de lutte contre les inondations de la Garonne, du Valescure et du Pédégal), la Communauté d Agglomération a été en mesure de faire réaliser des ouvrages complémentaires, qui se sont révélés particulièrement efficaces lors des derniers événements : le bassin d orage du Castellas, réceptionné en 2005 et rehaussé en 2007, complète l écrêtement du barrage du Saint-Esprit ; sa digue de sécurité, d une hauteur de 3,2 m, délimite une retenue d une capacité de stockage maximum de m 3, et permet un écrêtement de 56 % de la crue centennale ; la retenue collinaire du Peyron («écrêteur de crues du Peyron»), réceptionnée en 2008, complète l écrêtement du barrage des Cous sur le Peyron, affluent de la Garonne ; d une hauteur de cinq mètres, il dispose d une retenue de capacité de stockage maximum de m 3, et permet un écrêtement de 59 % de la crue centennale. bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël Numéro 97 janvier - février 2012

5 s de la Ville e les inondations La Ville de Saint-Raphaël a, quant à elle, complété dès que cela lui était possible l action de la Communauté d Agglomération : En 2002 et 2003, des travaux de couverture du lit de la Garonne ont été l occasion de canaliser cette dernière à son embouchure, et de mettre en place un accélérateur de pente, afin que l insertion de son flux dans la mer se fasse plus facilement. De 2004 à 2009, sur le quartier de Boulouris, gravement affecté par les inondations, c est un véritable schéma général de gestion des eaux pluviales qui s est mis en place et s est concrétisé par un important programme de travaux : forage de buses de 1,5 m de diamètre sous les remblais de la SNCF à hauteur des vallons de Le barrage des Cous à Valescure l Armitelle et de la Grande Péguière pour faciliter l évacuation des eaux en cas d intempéries ; recalibrage des ponts de la Grande Péguière et d Arène Grosse (Toukan) ; recalibrage de l Armitelle et de la Grande Péguière elles-mêmes Ce programme, qui s est étalé sur plusieurs années, a permis une mise hors d eau de ce quartier, grâce aux investissements concédés (plus de quatre millions d euros avec une participation financière du Conseil Général à hauteur de 30 %). En 2010, lors des travaux d extension du Centre Commercial Leclerc, le permis de construire n a été accordé que sous la condition que soit réalisé un bassin d orage sous l emprise du parking à édifier, afin de réguler la pointe de crue de l Armitelle ; ce bassin d orage a démontré son efficacité lors des dernières inondations puisque l Hermitage n en a été nullement affecté. Grâce aux efforts entrepris, la Ville de Saint- Raphaël parvient à échapper au plus gros des conséquences catastrophiques qui affectent les communes voisines, souvent moins équipées. On a pu l observer lors des événements de novembre dernier. De nombreux travaux programmés Il subsiste encore de réelles difficultés, auxquelles il convient de se consacrer désormais : le réseau pluvial du centre-ville n est pas calibré pour des événements pluviaux tout à fait exceptionnels comme ceux de début novembre ; les réseaux d évacuation de certains quartiers, désormais listés de façon exhaustive (La Lauve, Vaulongue, les Iscles, Les pins ), doivent également être améliorés ; 5 prévention la régulation de l Agay, enfin, constitue un chantier de grande ampleur, rendu malheureusement très difficile par le classement de l Estérel et le manque de moyens de l O.N.F. De nouveaux travaux seront donc dès le budget 2012 programmés par la Ville. Les trois budgets suivants seront également impactés afin de produire un investissement très significatif. Projets mis en œuvre par la Communauté d Agglomération Du côté de la Communauté d Agglomération non plus, les projets ne manquent pas : Construction d un barrage de l Aspé, dans le Vallon des Crottes, affluent de la Garonne, à proximité du boulevard Baudino, afin de contenir le ruissellement centennal du bassin-versant de la Garonne, qui peut créer des débordements au niveau du lycée Saint-Exupéry. Aménagements hydrauliques des sous-bassins versant de la Garonne, et de son affluent le Peyron (redimensionnement de fossés drainants et de réseaux pluviaux, en particulier reprise du système pluvial de la zone d activité Epsilon I). Création de bassins de rétention : au nord de la zone d activité Epsilon I ; au bord de la RD 100 et de la zone d activité Epsilon II ; au-dessus de la résidence Les Florianes. Modifications du réseau pluvial sous l avenue du 8 mai 1945 et du boulevard de l Aspé. Cet ensemble de travaux fera l objet d un programme triennal, lancé dès janvier 2012 avec le bassin d orage des Florianes et les premières reprises de pluvial en centre-ville. L objectif devrait être atteint fin 2015 pour l essentiel du programme, et permettre une modification du Plan de Prévention du Risque Inondation (on soulignera à cet égard que Saint-Raphaël est l une des rares communes du Var à s être dotée d un PPRI, et ce dès le mois de février 2001 à ce jour, seules seize communes du Var sur plus de cent cinquante ont un PPRI opposable). En ce qui concerne l Agay, pour lequel des études de définition existent mais dont la réalisation des ouvrages a été rendu impossible par le classement de l Estérel, c est une négociation nouvelle qui doit être engagée. La protection des activités humaines en plaine ou la protection du sanctuaire naturel telle est la nature du difficile débat qui s annonce. janvier - février 2012 Numéro 97 bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël

6 6 Action sociale Des couples en Mesdames Or et Messieurs : Noces de Titane (72 ans de mariage) Marcel et Gisèle Bouhard, Georges et Blanche Gramary. Noces de Palissandre (65 ans de mariage) Orazio et Enrichetta Adragna, Marie-Jean et Louisette Arnaud, Henri et Jeanne Duvinage, Roger et Solange Fournier, Noël et Jacqueline Goes, Raymond et Maria Ligi, Laurent et Paulette Oberti, Gabriel et Madeleine Tropres, Guy et Reine Van Hertsen, Robert et Lucienne Vormus. Noces d Or pour les uns, Titane, Palissandre, Diamant et Orchidée pour les autres, c est sous la voute céleste de la salle Félix-Martin que soixante-quatorze couples ont été honorés ce jeudi 24 novembre par le M. le Député-Maire, son épouse, Mme le premier adjoint et vice-présidente du Conseil Général, Mme l adjointe déléguée aux Affaires sociales, de nombreux élus et les familles. Une cérémonie empreinte de tendresse et d émotion, organisée depuis plus de trente ans par le Centre Communal d Action Sociale, au cours de laquelle les récipiendaires ont été félicités par le premier magistrat pour leur parcours exemplaire, qui est un repère pour leur famille et les futures générations, ainsi que pour leur choix de Saint-Raphaël comme lieu de vie. Chaque couple s est vu offrir un coffret (champagne siglé à leur nom, bloc de foie gras, places de cinéma), un bouquet de fleurs, un parchemin et la Médaille de la Ville. Stages Découverte Sport et Culture Depuis 2010, le CCAS a mis en place, avec ses partenaires, un programme d animations sportives et culturelles à destination des «Ados» de dix à seize ans qui ne fréquentent pas une autre structure d accueil de loisirs de Saint-Raphaël. Vu l engouement manifesté pour cette «Première», deux manifestations ont été proposées en Une première action s est déroulée à Pâques avec l inscription de vingt-quatre garçons et filles. Le second stage a accueilli vingt jeunes lors des vacances de la Toussaint. Un riche et fort partenariat a permis la réussite de cette action grâce à l implication du service des Sports de la Ville et des partenaires sportifs et culturels suivants : Association Sportive Saint-Raphaël Volley-ball (ASSR) Étoile Football Club Fréjus Saint-Raphaël (EFCFSR) Saint-Raphaël Var Handball SRVHB Association des jeunes sportifs raphaëlois Saint-Raphaël Judo Essor Varois Basket-ball Académie d Escrime de Saint-Raphaël Saint-Raphaël natation Les Archers de Saint-Raphaël (Tir à l arc) Association Gulliver financée par le Conseil Général (Corps humain et la Paléontologie) Golf et Tennis club de Valescure Musée Archéologique de Saint-Raphaël. Ces partenaires ont mis à disposition un animateur spécialisé dans chaque discipline sportive ou culturelle, ce qui a suscité de la part du jeune public un vif intérêt. L activité des jeunes gens est importante aux yeux de la Ville et son CCAS, d où un accueil à la journée dans une ambiance conviviale. Thés dansants Les mardis 10 janvier, 13 mars, 26 juin 2012 et 9 octobre 2012 Au Palais des congrès de 14 h 00 à 18 h 00 - Inscriptions au C.C.A.S. sur présentation d un justificatif de domicile. Entre ces thés dansants gratuits, s intercalent quatre après-midi récréatives payantes, au tarif de 10 euros à retirer uniquement au C.C.A.S. ou sur place le jour même : vendredi 10 février et les mardis 15 mai, 18 septembre et 20 novembre Noces de Diamant (60 ans de mariage) Roger et Denise Arvault, Elie et Madeleine Baracco, Jacques et Christiane Bouvard, Roger et Huguette Chavaroc, Arthur et Odette Cutri, Marcel et Paulette Darphin, Christian et Monique Hemery, Marcel et Adèle Lonzini, Roger et Jeannine Maurin, Georges et Jeannine Mavel, Denis et Jacqueline Pedro, Pierre et Eliane Pepino, Cyriel et Clémentine Potvliege. Noces d Orchidée (55 ans de mariage) Jacquy et Ginette Andres, Jean et Simone Baklouti, Roger et Ginette Barthelemy, Marcel et Monique Bruchig, Michel et Monique Dettona, Marcel et Hélène Hounenaeghel, Aimé et Jeannine Jouannin, Guy et Viviane Mouraret ; René et Marie Roupert, Jean et Victoria Viada. Noces d Or (50 ans de mariage) Bo et Ann-Marie Ahlenius, Christian et Anny Arnes, Jean-Marie et Charlotte Barthet, Claude et Denise Berlot, Jean et Nicole Berra, Paul et Constance Boittin, François et Rita Bonillo, Marcel et Andrée Bosco, Jean-Pierre et Simone Bourse-Bracq, Rolf et Marianne Brenkle, Jean et Anne-Marie Ceriez, Robert et Huguette Dougoud, Antonio et Danièle Franco Joaquim, Jean-Pierre et Josette Gabet, Daniel et Christiane Gayton, Pierre et Jacqueline Giampiccolo, Daniel et Germaine Gohon, André et Raymonde Javelle, Gérard et Yvette Kempf, André et Michèle Lailler, Joël et Nicole Landais, Claude et Colette Leclercq, Didier et Mauricette Mahieu, Henri et Pierrette Marc, Guy et Eliane Martin, José et Michelle Molina, Jacques et Brigitte Neuville, Daniel et Thérèse Oudart, Jean- Pierre et Josette Paban, Laurent et Monique Prezioso, Serge et Marie-Josée Platel, Marcel et Hélène Reale, Daniel et Arlette Roger, André et Augusta Soule, Daniel et Germaine Tardieu, Georges et Christiane Torres, Claude et Sylviane Vasseur, Jacques et Marie Vives. bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël Numéro 97 janvier - février 2012

7 ATELIERS MULTIMEDIA 2012 Créés en 2010 à l initiative du C.C.A.S de Saint-Raphaël en faveur des retraités raphaëlois, ces ateliers ont permis, en deux ans, d initier environ cent quarante seniors au fonctionnement d un ordinateur, au traitement de texte, à l utilisation d Internet et des courriers électroniques Dans le but de proposer des ateliers encore plus enrichissants et afin de répondre du mieux possible à la demande des Raphaëlois, les ateliers d informatique évoluent en Plus de flexibilité et une nouvelle procédure d inscription A compter du 1 er janvier 2012, toute personne souhaitant participer aux ateliers d informatique pourra choisir, d une part, à quel(s) atelier(s) participer et d autre part, à quelle date s y rendre, selon ses envies et ses disponibilités. Un planning mensuel des ateliers proposés est disponible au CCAS (Espace seniors) et il appartient à chacun de venir s inscrire à l atelier (ou aux ateliers) de son choix. Des ateliers à moindre coût Un atelier = un ticket = cinq euros. Lors de votre inscription, un ticket vous donnant accès à un atelier vous sera remis. Il faut donc acheter un ticket pour chaque atelier auquel vous souhaitez participer. Ce ticket, que vous devrez remettre à l intervenant le jour de l atelier, coûte 5. Des ateliers plus complets Chaque atelier s organise désormais sur une durée de 2 h 30. Quatre personnes maximum sont accueillies par atelier et quatre ordinateurs sont à disposition. à la fin de chaque atelier, un support écrit correspondant à l atelier du jour, vous est remis. Ce livret regroupe toutes les manipulations et informations vues au cours de l atelier. Les ateliers proposés : Atelier 1 : Ordinateur - Atelier 2 : Souris et clavier - Atelier 3 : Windows - Atelier 4 : Bureautique - Atelier 5 : Internet / Mail - Atelier 6 : Multimédia - Atelier 7 : Via Familia - Atelier 8 : Gestion des photos - Atelier 9 : Tablette numérique découverte de l IPAD Informations et inscriptions : CCAS de Saint-Raphaël, 125 Rue Jules Ferry Saint-Raphaël Tél. : Un nouveau service au sein du CCAS Le Point Actions Familles / Jeunes Suite à de nombreuses réflexions et en concertation avec les partenaires concernés, la Ville de Saint-Raphaël a souhaité développer un service destiné aux familles et leurs enfants, portés par son Centre Communal d Action Sociale. Le Point Actions Familles/Jeunes (PAFJ) a ouvert ses portes dans les anciens locaux du CMPP, 61 avenue du Commandant-Charcot à Saint-Raphaël face au Lycée Saint-Exupéry. Vous y trouverez une équipe pluridisciplinaire qui vous accueillera en fonction des actions suivantes : Un Lieu d Accueil Enfants Parents (LAEP) qui permet aux parents d échanger sur l éducation dès les premières années de la vie de leurs enfants de zéro à six ans. Ils pourront également être orientés et/ou accompagnés sur des ateliers d éveil organisés par le Centre Petite Enfance (200 avenue du 8 mai 1945). Un Point Accueil écoute Jeunes (PAEJ) à la disposition des enfants et des adolescents. Les parents sont associés! Ce lieu d accueil, d écoute et d échange permet un suivi personnalisé, un accompagnement et un soutien à la parentalité. Il a pour objectif de prévenir les conduites à risque des adolescents et favoriser le dialogue entre les parents et leurs adolescents. Des orientations auprès de partenaires sociaux et médicaux pourront être effectuées en cas de besoin. Une permanence d Accueil libre, à la demande des familles et des partenaires, dans le cadre d un parcours éducatif individualisé en lien avec la scolarité de leurs enfants. Une permanence d Accueil des 16/25 ans est proposée aux jeunes nécessitant une insertion sociale et professionnelle, en lien avec les partenaires de la Ville. Des Actions Collectives sont également proposées au public sur des thématiques répondant aux besoins (Sport & Culture, Gestion du budget, Conseil en économie d énergie ) Pour plus de renseignements : action sociale Forum Sport Santé Jeunes Près de 600 collégiens informés et sensibilisés 7 La quatrième édition organisée par la Ville et son Centre Communal d Action Sociale, au Palais des congrès, les 16 et 17 novembre confirme le succès et la notoriété de ce rendez-vous devenu incontournable tant auprès des établissements scolaires que des professionnels de l enfance et de l adolescence. Animations sportives (self défense, speed ball ), ateliers (addictions, risques auditifs, troubles alimentaires, gestes de premiers secours ), sensibilisation (approche éducative de l usage d Internet ), le forum permet depuis plusieurs années aux jeunes, à leurs familles et même à leurs proches, de rencontrer gratuitement des professionnels spécialisés dans de nombreux domaines de la santé et du sport. Un ensemble d initiatives particulièrement intéressantes et pertinentes qui permettent aux adolescents de mieux appréhender leur parcours de jeunes adultes. Cette année près de six cents élèves de quatrième des collèges de l Estérel, Alphonse-Karr et de l Institut Stanislas ont répondu présent. Une première dans l Est-Var Organisé par l association Anthea et soutenu par le Conseil Général, le forum s est enrichi d un colloque destiné aux professionnels, regroupant pédopsychiatres, psychiatres, pédiatres, psychanalystes, directrice d établissement médico-sociaux, professeurs de danse et d éducation physique. «Une première pour l Est-Var, qui réunit des intervenants de grande qualité menant un travail fructueux à l attention des jeunes» devait déclarer, lors de l ouverture du colloque, Mme le premier adjoint et vice-présidente du Conseil Général, représentant M. le Député-Maire. Le thème de cette première rencontre était «l adolescent et son corps, entre le normal et le pathologique» abordé lors des conférences, table ronde et débats avec le public. Les partenaires du forum étaient : Biosphère (environnement) ; Centre social et culturel de Saint-Raphaël (addiction alcool) ; Codes (addictions) ; Ado Mère Enfant (équilibre alimentaire) ; Mutualité Française PACA (risques auditifs) ; Conseil Général (information-prévention) ; Estérel Cars (sensibilisation aux risques dans les transports) ; Rotary Club (troubles alimentaires-prévention suicide) ; Ligue Varoise de Prévention (prévention santé «bien être/ mal-être) ; Handisport (sensibilisation) Sport pour tous CREPS (activités) Taekwondo/Self-Défense (activités) ; SDIS (gestes premiers secours) ; ADONEOM (Internet apprivoisé). janvier - février 2012 Numéro 97 bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël

8 8 C est devenu une habitude depuis 1989, chaque début décembre, la Ville de Saint-Raphaël, via son service d Pour cette XXII e édition, ils étaient au nombre de soixante-trois à être présentés au Député-Maire, ainsi qu Soixante-trois athlètes qui se sont illustrés soit au niveau international comme la boxeuse Amel Dehby o réservistes du SRVHB. XXII e édition de la nuit des Trophées GOLF ET TENNIS CLUB DE VALESCURE ACCESSION DE L ÉQUIPE SENIORS HOMMES DE GOLF EN 1 re DIVISION NATIONALE JULIEN BEZIO, PIERRE MAZIER, JORIS ETLIN, ALLAN ARNAUDET, édouard DE BAGNOLO, JONATHAN RAFINESQUE, NIVORN INPLAD. Entraîneur PATRICK COTTON. CLUB NAUTIQUE SAINT-RAPHAËL VAINQUEUR DU NATIONAL TEMPEST AGNES ROUANET, PATRICE ROUANET. SOCIéTé DES JOUTES RAPHAËLOISes 3 e DU CHAMPIONNAT DE France INDIVIDUELLE SENIOR DE JOUTES AMANDINE CONTE. LE PETIT SAMOURAÏ VICE CHAMPIONNE DU MONDE ET CHAMPIONNE D EUROPE SENIOR DE KARATÉ + 68 kg CHAMPIONNE DE France DE KARATÉ NADEGE AIT-IBRAHIM. VAINQUEUR DE LA COUPE DE France ÉLITE SENIOR DE KARATÉ SARAH AIT-IBRAHIM. Entraîneur NASSER-DHIN AIT-IBRAHIM. saint-raphaël TRIATHLON 3 e DE LA COUPE DE France DES CLUBS COMBINE OLIVIER MARCEAU, RAOUL SHAW, KARL SHAW, CHRISTIAN MC CARTNEY, THOMAS ANDRE, ANNE TABARANT, CAMILLE DONAT, CAROLINE LOPEZ. CHAMPIONNE DE France D AQUATHLON ANNE TABARANT. CHAMPION DE France D AQUATHLON RAOUL SHAW. 3 e DES CHAMPIONNATS DE France U23 THOMAS ANDRE CHAMPION D EUROPE DE X TERRA, VAINQUEUR DE LA COUPE D EUROPE, 6 e AU CHAMPIONNAT DU MONDE A HAWAI OLIVIER MARCEAU. Entraîneur MORGAN STEINAKRE. saint-raphaël NATATION 3 e AU N2 NATATION 50 m NAGE LIBRE YANNICK CADILLAC. VICE-CHAMPIONNE DE France DE natation longue distance 25 km Émilie corgnac. 3 e au championnat de france longue distance 25 km Thibault ledallour. Entraîneur Yannick cadillac. ASSOCIATION JEUNES SPORTIFS RAPHAELOIS 2 e DE LA COUPE DU MONDE DE KICK BOXING VAINQUEUR DE LA COUPE DE France SENIOR DE FULL CONTACT - 81 kg JULIEN MARTIN. Champion de France Semi-Pro Senior K1-67 Kg VAINQUEUR DE LA COUPE DE France DE FULL- CONTACT ET DE K1 MOHAMED BEN ALI. 3 e DE LA COUPE DE France SENIOR DE FULL- CONTACT - 67 kg CLEMENT FORT. VICE CHAMPION DE France SENIOR DE PANCRACE - 63,5 kg ARNAUD FORT. CHAMPION DE France SENIOR DE PANCRACE - 71 kg BASILE SAVARY. 3 e DE LA COUPE DE France SENIOR DE FULL-CONTACT - 71 kg SEBASTIEN FIQUET Entraîneur BADRI ROUHABIA

9 sports es sports, accueille au Palais des Congrès tous les sportifs de la commune qui ont marqué l année écoulée. à de nombreux élus raphaëlois, lors de cette soirée placée sous le signe de la convivialité. u le triathlète Olivier Marceau pour ne citer qu eux, soit sur la scène nationale comme les handballeurs 9 SAINT-RAPHAËL COUNTRY CLUB CHAMPION DE France DE TENNIS EN DOUBLE + 65 ANS VICE-CHAMPION DU MONDE PAR ÉQUIPE FRANCOIS PIERSON COC POLICE MUNICIPALE SAINT-RAPHAËL CHAMPION DE France SENIOR DE SKI ALPIN SEBASTIEN MATTIOLI CHAMPION DE France MASTER 1 DE SKI ALPIN HERVE JACQUOT-VOIROL VICE CHAMPION DE France DE SURF FABRICE NIN 3 e AUX CHAMPIONNATS DE France DE CROSS- COUNTRY PAR ÉQUIPE HERVE JACQUOT-VOIROL, FREDERIC FRIARD, DAVID SARMAN, FABRICE NIN. AGAY NAUTIQUE 2 e DE LA COUPE DE France SENIOR PAR ÉQUIPE MICHEL VEZZARO, JULIEN CAY, FREDERIC NOGARA, FLORIAN CAUTERMAN, CHRISTIAN ROBERTS, THIERRY ESTEVE. 3 e AU CHAMPIONNAT DE FRANCE JUNIOR DE JOUTES PROVENCALES Kelvin Delgado. LA GAULE DE L ESTÉREL ACCESSION EN 2 e DIVISION NATIONALE VÉTÉRAN DE PÊCHE AU COUP ALAIN BAUDRY. TAEKWONDO CLUB RAPHAËLOIS 3 e AU CHAMPIONNAT DE France TECHNIQUE SENIOR DE TAËKWONDO DAVID SICOT. CHAMPION DE France TECHNIQUE JUNIOR DE TAËKWONDO NIZAR HMISSI. 3 e AU CHAMPIONNAT DE France COMBAT SENIOR DE TAËKWONDO CHRISTOPHE CEREZO. 3 e AU CHAMPIONNAT DE France COMBAT SENIOR DE TAËKWONDO JULIE LEMASSON. VICE CHAMPION DE France COMBAT JUNIOR DE TAËKWONDO NIZAR HMISSI. CHAMPIONNE DE France COMBAT SENIOR DE TAËKWONDO ALISON PINTENO. CHAMPIONNE DE France COMBAT SENIOR DE TAËKWONDO STEPHANIE OLLIVE. CHAMPION DE France COMBAT SENIOR DE TAËKWONDO PASCAL GENTIL. 3 e AU CHAMPIONNAT D EUROPE JUNIOR DE TAËKWONDO NIZAR HMISSI. Entraîneur JEAN-PIERRE SICOT. saint-raphaël VAR HANDBALL CHAMPION DE France SENIOR DE NATIONAL 3 DE HANDBALL KEVIN BONNEFOI, ALEXANDRE D LE, ADRIEN CLAIRE, SAMIR BENABID, NICOLAS BOSCHI, ROBIN MOLINIE, HOUSNI MOHAMED, ALEXIS MORINET, THOMAS BARRERE, TOM GUILLERMIN, CLEMENT MARMOUNIER, BASTIEN DE DIEGO. Entraîneur OLIVIER INGHILLERI. Entraîneur MARC NEGUEDE. REMISE MéDAILLE D ARGENT JEUNESSE ET SPORT HERVE CHAZEL. PRIX SPÉCIAL DE MONSIEUR LE DÉPUTÉ-MAIRE JEAN-BAPTISTE SAVORNIN AMEL DEHBY.

10 10 sports Handball Coupe de la Ligue 2011 Ils ont frôlé l exploit Comme en mars 2010, les handballeurs raphaëlois se sont hissés en finale de la Coupe de la Ligue à Nantes. Comme en 2010, ils ont affronté l ogre montpelliérain et ses trente-quatre titres nationaux et ils ont perdu cette finale. Amel Dehby digest : Née à Nice en 1990 (21 ans). Palmarès chez les «Pros» 16 combats, 16 victoires. Poids : 58 kg. Elle prépare actuellement un BPJEPS métiers de la forme et musculation au CREPS de Boulouris. Possède un bac pro et un BTS de commerce. Palmarès amateur : Plusieurs fois championne de France de poussine, benjamine, minime et cadette en light contact et kick light Première sélection en équipe de France de full-contact Elle signe sa licence à l AJSR (Association des jeunes sportifs raphaëlois) et Médaille d argent à la Coupe du monde light contact Médaille d or au championnat d Europe avec l équipe de France Médaille d argent championnat du monde avec l équipe de France Championne du monde amateur au Canada en K1. Palmarès Pro : Juin 2011 passage chez les professionnels et devient championne de France dans trois styles différents (full-contact, kick-boxing et K1) durant l été. Octobre Championne d Europe de K1 des moins de 60 kg à Saint-Raphaël. Novembre Victoire lors de la nuit des champions à Marseille. Am Mais là s arrête la comparaison car si en mars 2010, la rencontre avait vite tourné à la démonstration de force pour les hommes de Patrice Canayer, cette fois ils ont bien failli vaciller de leur socle. Déjà la veille, en ce samedi 10 décembre, en demi-finale face aux Nantais, les Raphaëlois avaient envoyé un message fort à leurs futurs adversaires en s imposant de la tête et des épaules face à l équipe organisatrice de ce final Four devant plus de cinq mille personnes et les caméras de Canal + sport. Nantes passé à la moulinette au prix d une prestation de très grande qualité, il ne restait donc plus que Montpellier pour stopper le SRVHB dans sa quête du Saint Graal et d un premier titre national majeur. Et cela s est joué à rien. À un tout petit but. Battus par des Héraultais plein de maîtrise, les Varois sont tombés avec les honneurs non sans avoir fait souffrir mille maux à la machine à gagner qu est «Montpel». Dommage, ce sera peut-être pour l année prochaine, à moins que d ici là, Raphaëlois et Montpelliérains ne se retrouvent en Coupe de France, pourquoi pas en finale, ou que le SRVHB ne prenne sa revanche en championnat lors du match retour au Palais des sports JFK. bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël Numéro 97 janvier - février 2012

11 Ne vous fiez pas à son visage angélique, Amel Dehby c est de la dynamite en barre quand elle monte sur un ring. Un OVNI dans le paysage français de la boxe pied-poing. En un temps record, elle a gravi tous les échelons, raflé toutes les récompenses pour s offrir, en octobre dernier à la salle Omnisport de Saint-Raphaël, sa première ceinture européenne de K1 chez les «Pros». Une ascension fulgurante pour la jeune élève de Badri Rouabhia et Mostafa Dehby qui n en finit plus de surprendre comme lors de la nuit des Champions à Marseille où elle a émerveillé les quelque six mille spectateurs venus assister à ce Gala. À tout juste vingt et un ans, elle est le grand espoir de la boxe pied-poing en France, une future star de la boxe mondiale. Un statut qu aujourd hui tous les spécialistes de la discipline lui accordent sans aucun doute possible. el Dehby 11 Boxe pied-poing ange et démon à la fois Amel, comment êtes-vous arrivée à la boxe? «Grâce à mon père. Il était entraîneur depuis très longtemps. J ai essayé un jour avec lui, je devais avoir six ans, et j ai accroché directement. C est devenu ma passion, ma vie. J ai de suite opté pour le full-contact et non pas pour la boxe anglaise car j ai horreur de prendre des coups au visage. En tant que fille, je n ai réellement pas envie d être défigurée car en anglaise, c est à la face que l on prend le plus de coups. En full ou en K1, les pieds servent à tenir l adversaire à distance, c est une protection de plus». Vous n êtes pas frustrée du coup, de par votre discipline, de ne pas pouvoir disputer les JO? «Frustrée non parce qu avec ce sport, j ai pu découvrir d autres pays, d autres cultures et c est très enrichissant. Mais il est certain qu il nous manque un petit quelque chose. On a les championnats du monde, d Europe, de France, mais les JO c est incontestablement un plus dans la carrière d un sportif de haut niveau. Mais bon comme je vous l ai dit, je ne passerai pas en anglaise juste pour avoir une chance de disputer les JO. Au même titre que je n ai pas voulu faire de la boxe thaï ou du judo que j ai pourtant essayés, parce que je ne supportais pas que l on me tienne. Je navigue déjà dans trois disciplines, Kick, K1 et Full, c est amplement suffisant». La rencontre avec Badri Rouabhia s est faite comment? «En fait, il m a connu toute petite puisque cela fait plus de quinze ans qu il est ami avec mon père. Pour passer un cap, d où ma venue ici à Saint-Raphaël en 2007, il fallait que l on me bouscule un peu plus à l entraînement, chose que mon père n osait pas faire parce que c est mon père justement, mais Badri oui. Donc on a décidé de travailler à trois et ce travail en trio paye aujourd hui. Ça a été le déclic dans ma carrière et les résultats sont là pour le confirmer». Votre meilleur souvenir sportif? «Il y en a beaucoup. Le titre mondial en amateur, les voyages avec l équipe de France de full-contact. Il est certain que le plus récent, c est ce titre européen chez les «pros», gagné ici à Saint-Raphaël devant mon public. Je remercie d ailleurs chaleureusement la Ville et Monsieur le Député-Maire qui nous a personnellement aidés dans l organisation de cette soirée. Sans son soutien, cela n aurait certainement pas pu se faire. Et puis c est hyper-motivant de combattre chez soi, devant plus de mille personnes et de décrocher un titre au bout». Vos challenges pour 2012, la défense du titre européen ou la conquête d une couronne mondiale? «Je n ai rien de fixé pour l heure car ma priorité c est avant tout mes études. Je suis déjà titulaire d un bac Pro et d un BTS de commerce mais je passe en juin un BPJEPS (métier de la forme et musculation) au CREPS de Boulouris. C est très important pour moi car c est mon avenir extra-sportif qui est en jeu. Si je le réussis, j aurai l esprit tranquille pour la suite de ma carrière sportive. Certes la boxe c est une passion, c est ma vie, mais il faut travailler pour vivre, donc il faut un métier». Un rêve ou un objectif? «Une consécration mondiale, c est certain. J aimerais même décrocher plusieurs ceintures planétaires mais je ne veux pas brûler les étapes. J ai 21 ans, bientôt 22, j ai donc le temps. Quasiment toutes les filles qui ont décroché ce titre planétaire l ont fait vers la trentaine». Un regard sur les autres sports? «L athlétisme, j admire ce sport parce que c est un sport individuel qui exige beaucoup d efforts pour parfois peu de reconnaissance comme dans la boxe. J aime aussi le football pour le jeu mais la mentalité, en revanche, ne me plaît pas du tout. Quand je vois les sommes d argent engagées par rapport à l investissement de certains sportifs, c est de la folie. Je ne vais peut-être pas me faire beaucoup d amis en disant cela, mais je trouve cela démentiel. Et puis il y a un manque évident de respect dans le football. Quand je monte sur un ring, je sais que je dois gagner, faire mal à mon adversaire pour la battre mais cela se fait toujours dans le respect des règles, dans le respect de l autre. Gagner oui, mais pas à n importe quel prix. C est ma philosophie. C est ça l essence même de la boxe car c est un sport et pas un combat de rue. C est le message que je veux faire passer, surtout en tant que femme». janvier - février 2012 Numéro 97 bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël

12 12 Dossier environnement & développement durable Les actions concrètes de la Ville Améliorer l environnement, qui n y est pas favorable? À l échelle de la commune ou de toute autre collectivité locale, l excellence environnementale est de plus en plus perçue non seulement comme une nécessité, mais également comme une opportunité de reconquérir et de valoriser les territoires. Le développement durable peut se définir ici comme un objectif de conciliation des problématiques locales et des problématiques planétaires : dynamisme économique, préservation du patrimoine naturel, maîtrise des impacts sur l environnement, équité sociale, solidarité, santé et qualité de vie. Saint-Raphaël est impliquée, depuis plusieurs années, dans une prise de conscience environnementale visant à atteindre des objectifs d économie et de promotion des énergies renouvelables. Consciente de l enjeu actuel et pour les générations futures d une mobilisation forte autour des questions climatiques, mais aussi soucieuse de préserver son patrimoine exceptionnel, la commune a mis en place des projets qui s inscrivent dans une démarche de développement durable. Elle a d ailleurs été sélectionnée, dès 2009, par la Région PACA, au titre du programme «A.G.I.R. pour l énergie», lancé pour accompagner les villes entreprenantes dans ces domaines. Les engagements pris par la Ville au titre de ce programme, pour la période , ne sont finalement que la suite logique des efforts entrepris depuis des années par la Municipalité pour réduire ses coûts énergétiques : on observe ainsi depuis plusieurs années, et ce malgré une hausse constante des prix unitaires, un recul global des dépenses énergétiques de la Ville qui sont passées de euros en 2006 à en 2010, soit une économie de plus de euros. La puissance totale projetée lors des illuminations de noël en 2011 a été de 55 kw/h contre 286 kw/h en % de leds sont utilisées pour ces installations. Réduction de la facture énergétique Saint-Raphaël a été en 2009 la première commune du Var à recevoir d EDF les fameux Certificats d Économie d Énergie, récompensant les actions concrètes menées par la Ville dans le domaine des économies d énergie, notamment sur l éclairage public et sur l utilisation efficace de l énergie dans les bâtiments communaux. Tous les moyens sont bons pour réduire la facture énergétique et montrer ainsi l exemple : réajustement systématique des contrats avec les fournisseurs d énergie ; suppression des forfaits et installations de compteurs individuels pour chaque point de livraison d électricité ; campagnes de remplacement des dispositifs d éclairage public par des systèmes «LED» ; travaux d isolation dans les bâtiments municipaux ; rénovation des chaufferies scolaires ; mise en place de systèmes de Gestion Technique du Bâtiment ; utilisation de plantes économes en eau pour les massifs communaux et mise en place de goutteurs autorégulés pour leur arrosage ; surveillance des consommations de carburants par les services municipaux Développement de l énergie photovoltaïque Cinquième ville de France par son ensoleillement, Saint-Raphaël dispose également d un formidable atout pour favoriser le développement de l énergie photovoltaïque. Un premier pas a été franchi dans le cadre de la réalisation du Pôle Victor Hugo entre 2005 et 2011, où une centrale de m² de panneaux photovoltaïques a été intégrée au bâtiment, permettant d éviter le dégagement de 28 tonnes de CO 2 par an et de dégager une recette supplémentaire annuelle provenant de la revente du surplus de production. Des capteurs solaires ont également été installés au Stade Nautique pour produire l eau chaude sanitaire, et la base nautique d Agay a été équipée de 13,4 m² de capteurs solaires permettant de couvrir à plus de 70 % ses besoins en eau chaude sanitaire. Un projet pilote sur le quartier de Boulouris est actuellement à l étude, visant à utiliser les toitures de certains bâtiments communaux (salle omnisports et stade nautique) pour y mettre en place des centrales photovoltaïques. De nouvelles alternatives de transport Celles-ci sont mises en place par la Ville avec : le pôle d échange multimodal en liaison avec la gare SNCF dans le cadre de l opération «Pôle Victor Hugo» ; l encouragement des initiatives privées visant à promouvoir des déplacements non polluants (navettes électriques de transports en commun, scooters électriques dans les ports, location de vélos à l Office du Tourisme) ; le programme pluriannuel de réalisation de pistes cyclables à intérêt départemental permettant de sécuriser les usagers et de promouvoir l utilisation des deux-roues ; le projet de bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël Numéro 97 janvier - février 2012

13 environnement & développement durable 13 création d une ligne de bus Haute Qualité de Service dans le cadre du réaménagement du bord de mer. Tri et collecte sélectifs des déchets Tri et collecte sont aujourd hui entrés dans les mœurs, tant chez les particuliers que dans les services municipaux : colonnes à papier et à verre (1 200 tonnes de verre collectées en 2009), poubelles individuelles recevant les emballages plastiques et métalliques, récupération du papier auprès des services municipaux et publics (plus de 30 tonnes par an), récupération des tissus usagers (plus de 13 tonnes par mois), tous les dispositifs mis en place rencontrent un franc succès et permettent de réduire l empreinte écologique des déchets ainsi triés et collectés. La Ville est également très attentive à la gestion des déchets BTP qui constituent des enjeux importants au regard des quantités élevées qu ils représentent. Ainsi, une obligation de traitement des déchets est aujourd hui systématiquement introduite dans tous les marchés de terrassement et de TP de la Commune. La déchetterie a été modernisée et étendue, des composteurs végétaux mis à la disposition des habitants. La station d épuration d Agay est passée en 2010, grâce à de lourds investissements, au traitement biologique. Elle est désormais adaptée à l importante amplitude saisonnière de population, puisqu elle permet de traiter «équivalents habitants» (contre auparavant), et de rejeter une eau d excellente qualité, très bien acceptée par le milieu naturel. Protection et valorisation du patrimoine naturel La Ville est bien entendu extrêmement investie dans la protection et la valorisation de son extraordinaire patrimoine naturel et veille à la qualité de ses espaces verts : création du Jardin Bonaparte en 2004 ; sauvetage de l Île Verte en 2006 ; acquisition d importantes réserves foncières sur le territoire communal (34 hectares au Caous ; espaces publics naturels préservés et aménagés tout au long du littoral ; 2 hectares aux Veyssières ; 31 hectares mis en réserve naturelle sur le site des lacs carriers au Dramont ; m² préservés de toute construction sur le site «Hôtel California» du Cap Roux) ; mise en place du Cantonnement de pêche du Cap Roux, le plus important de France continentale ; création de la route numérique «de rivages en calanques», inaugurée en 2011, visant à sensibiliser le grand public sur la pêche côtière ; surveillance constante de la qualité des eaux de baignade (lesquelles respectent déjà les dispositions réglementaires européennes à l horizon 2015) ; intégration du massif de l Estérel au Réseau Natura 2000, ensemble de sites naturels, à travers toute l Europe. Risques d incendies : un dispositif préventif Le massif de l Estérel, ainsi que ses zones périurbaines, étant très exposés aux risques d incendie, la Ville déploie un important dispositif préventif : programme annuel d entretien et de création de pare-feux (125 hectares), de pistes forestières de Défense Forestière Contre l Incendie (DFCI, 28 kilomètres), de balisage, d aménagement de plateformes de retournement, d entretien des citernes ; existence d un Comité Communal des Feux de Forêt (CCFF), composé de bénévoles et qui permet d augmenter la rapidité d intervention des secours ; convention de pâturage avec une bergère et son troupeau de 300 bêtes, permettant de débroussailler une partie du site ; adoption des règlementations nouvelles de prévention des risques, telles que le Plan de Prévention des Risques Incendie de Forêt. Le Plan Local d Urbanisme Celui-ci traduit la volonté de la Commune d accorder aux objectifs environnementaux et de développement durable la place qu ils méritent : conseil architectural visant à promouvoir le développement des énergies renouvelables et l utilisation de matériaux HQE pour toute demande de permis de construire pour un projet supérieur à 400 m² ; adaptation des règles d instruction des permis de construire aux équipements solaires ; prévision obligatoire d aires de stockage des ordures ménagères pour toute construction nouvelle ; protection des végétaux remarquables ; réglementation de la publicité afin de préserver le cadre de vie prémisses d une réflexion plus globale visant à prendre en compte les enjeux du développement durable, réflexion que la Ville a d ores et déjà entamée en 2008 en lançant une procédure générale de révision de son PLU. Une gestion du littoral «Haute Qualité Environnementale» Depuis la création, en 2008, de la Régie des Ports Raphaëlois, Saint-Raphaël maîtrise ses ports (Vieux-Port, Santa-Lucia, Agay et Boulouris), ce qui lui permet de mener librement une politique de réaménagement du bord de mer. Elle escompte ainsi des répercussions économiques importantes, tout en menant une gestion Haute Qualité Environnementale de son littoral. Le port Santa Lucia a obtenu en 2010 le très convoité «Pavillon Bleu», et les travaux d extension de son bassin sud se sont déroulés sans que les eaux en soient altérées. janvier - février 2012 Numéro 97 bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël

14 14 Dossier environnement & développement durable Le futur quai Jean Bart «Saint-Raphaël Station Nautique» a reçu, en décembre 2009, une seconde étoile de pôle d excellence du nautisme. À Agay, les 123 mouillages organisés de la Rade permettent de préserver la faune et la flore de près de jets d ancres individuelles, et l érosion de la plage a été stoppée par la mise en place du système Ecoplage. Prochaine étape : le projet de réaménagement du Vieux-Port, qui doit permettre de le sécuriser, de l ouvrir à la grande plaisance et de rendre globalement le site plus attractif d un point de vue touristique et économique. Ce projet a d ores et déjà reçu, en septembre 2010, le «Prix des ports de plaisance exemplaires», ainsi qu une dotation du fait du recours prévu aux énergies renouvelables et de sa cohérence globale. Soutien aux entreprises dans leurs démarches environnementales Non seulement les services municipaux se sont engagés dans une démarche d éco-administration (fournitures issus du recyclage, usage du papier recyclé, entretien à l aide de produits biodégradables, dématérialisation des bulletins de paie et des délibérations du Conseil Municipal), mais la Ville encourage et soutient les entreprises présentes sur son territoire dans leurs propres démarches en faveur de l environnement, de la construction durable et de l environnement durable. C est ainsi que la Carrière des Grands Caous privilégie la mise en place de procédures et de méthodes nouvelles pour préserver l environnement naturel et humain et réduire au maximum les nuisances qu elle pourrait engendrer. L obtention de la certification ISO en 2007, ainsi que l obtention du niveau 4 de la charte environnement UNI- CEM, attestent de l efficacité de la démarche entreprise. Quant au Technoparc Epsilon 1, sa démarche environnementale exemplaire a été récompensée par l attribution, en 2007, de cette même certification ISO Dans le cadre du programme «A.G.I.R. pour l énergie», et du projet pilote qu elle entend mener sur le site en matière de limitation des GES et d énergie renouvelable, la Ville, qui a porté le développement de cette zone dès l origine du projet en 1997, a fait réaliser en 2010 un bilan carbone sur ce Technoparc, permettant d évaluer les économies de GES pouvant être faites sur le site après mise en œuvre d actions spécifiques. Compte tenu de la réussite d Epsilon 1, l expérience a été renouvelée avec l aide financière de la Région et du Département sur le Technoparc Epsilon 1, où la conduite du chantier notamment, entre 2006 et 2008, s est déroulée de façon remarquable avec la réutilisation des matériaux de terrassement et des déchets verts. Dossier complet à télécharger sur le site Internet de la Ville bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël Numéro 97 janvier - février 2012

15 Nouvelles technologies 15 Programme Un showroom de m² d exposition et cinquante exposants, véritable vitrine des solutions innovantes appliquées aux e.tourisme. Vingt ateliers illustrés sur deux jours, avec des cas concrets qui permettront de répondre aux besoins recensés sur le terrain. Conférence plénière du philosophe académicien, Michel Serres, mercredi 1 er février à 18 h 00 dans l auditorium du Palais des Congrès. Un Barcamp pour les webmasters. Moment privilégié pour échanger sur les nouvelles tendances technologiques et marketing. La soirée «Anti-conventionnelle» Fun et Business, le mercredi 1 er février à 21 h 00. Une journée de formations le 3 février pour approfondir les thèmes développés en ateliers les 1 er et 2 février. Troisième voyage en multimédia Au Palais des Congrès, les 2 et 3 février Organisé par le pôle touristique Estérel-Côte d Azur, avec le soutien du Conseil Général du Var, de la Chambre de Commerce et d Industrie du Var, la collaboration de l Office de Tourisme de Saint-Raphaël et le soutien financier de nombreux partenaires, cet événement dont c est la troisième édition, a pour objectif de sensibiliser les différents acteurs, institutionnels et privés, aux enjeux du e-tourisme en augmentant leur niveau de compétences en ce domaine, et d améliorer ainsi leur compétitivité. Nouveautés 2012 Une nouvelle orientation : la e-distribution Huit ateliers spécifiques pour les professionnels du tourisme. Des parcours en ateliers plus ciblés : par niveau et par cible (débutant/confirmé, institutionnel/privé). Un speed-dating organisé pour favoriser la prise de contact entre exposants, experts et visiteurs, sous forme de pitchs d entreprises. Une surface d exposition plus importante (1 000 m 2 ). Pour toutes informations, rendez-vous sur Contact presse : Sandrine Legendre Tél. : saint-raph.info Service Communication Numérique de la Ville de Saint-Raphaël LE NOUVEAU SERVICE GRATUIT D INFORMATION DE VOTRE COMMUNE Pour vous informer plus rapidement et plus efficacement la Ville de Saint-Raphaël met à votre disposition un nouveau service intégrant les dernières technologies de communication numérique. saint-raph.info est un service d information pratique et urgente, qui pourra vous être envoyée par SMS sur votre téléphone mobile et sur votre adresse Internet. Un spectacle à ne pas manquer? Des modifications de lieux ou de dates d évènements auxquels vous devez vous rendre? Soyez-en informé! Dans quelque temps le registre de ces informations sera élargi à d autres thèmes de la vie de la cité. Des aléas de circulation dans un quartier de la Ville? Des conditions météo exceptionnelles nécessitant une vigilance particulière? Vous serez informés. Pour adhérer à ce nouveau service gratuit, veuillez préciser vos centres d intérêt dans le formulaire au verso. Ce formulaire d inscription est à adresser sous enveloppe affranchie au tarif en vigueur au Service Communication de la Mairie, 12 rue de la Liberté Saint- Raphaël, ou à déposer en Mairie ou dans les mairies annexes de Valescure, Boulouris, Le Dramont, Agay, Le Trayas ainsi qu au Centre Culturel, au Centre Communal d Action Sociale (CCAS), au BIJ (Bureau Information Jeunesse) et à l Office de Tourisme. Oui je souhaite recevoir de l information émanant de la ville de Saint-Raphaël : Culture et Loisirs Alertes : risques majeurs Informations pratiques et touristiques Civilité : Madame Monsieur Nom :... Prénom :... Adresse complète : Ville :...Code postal... Téléphone fixe :... Mobile :... Courriel :... Retrouvez toute l actualité de votre commune sur Vous y trouverez de l information sur : les services aux citoyens, la programmation culturelle, sportive, associative, votre Municipalité. Vous y trouverez également, dès la page d accueil, les formulaires d inscriptions : à la lettre de diffusion mensuelle* regroupant toute l actualité du mois à venir, au service gratuit d envoi d SMS et/ou de courriels* saint-raph.info, pour rester informé de l actualité culturelle, sportive et recevoir des informations pratiques de dernière minute. Catégorie socio-professionnelles Collégien Lycéen étudiant En activité Sans activité Si vous êtes sans activité, merci de préciser votre tranche d âge Moins de 60 ans Entre 60 et 70 ans Plus de 70 ans Quel est votre type de résidence? Secondaire Principale Précisez votre quartier : Agay - Anthéor - Le Trayas Beau Rivage - Santa Lucia - Notre Dame Boulouris Centre-ville - Arènes - Saint Exupéry Le Dramont Petit Défend - Peyron - Cerceron - Peire Sarade Les Plaines - Les Tasses Valescure Autre Avez-vous des enfants? Oui Non Si vous avez des enfants, indiquez leur année de naissance :... Oui je souhaite recevoir ces informations par : Téléphone mobile Internet Les informations recueillies font l objet d un traitement informatique pour être exploitées dans le cadre d opérations de communication par la Ville de Saint-Raphaël. Le destinataire des données est la Ville de Saint-Raphaël. Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978, vous disposez d un droit d accès, de modification, de rectification ou de suppression des données vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir des informations vous concernant, veuillez vous adresser au Service Communication de la Ville de Saint-Raphaël. Signature *La lettre de diffusion et les courriels seront envoyés directement dans votre boîte de messagerie internet. 2011, Ville de Saint-Raphaël, Service Communication janvier - février 2012 Numéro 97 bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël Découper selon les pointillés

16 16 Actus HLM du Dramont Visite du chantier de réhabilitation Engagés l été dernier, les travaux de remise à neuf des onze bâtiments et des quatre-vingt-quatorze logements se poursuivent activement. Ce qu est venu constater le Député-Maire ce vendredi 18 novembre en visitant le site ainsi que le logement témoin. Réfection de la toiture, remplacement des portes d entrée, des menuiseries par du double vitrage, des chauffe-eau, des sanitaires, pose de volets roulants, d un chauffage à chaleur douce, mise aux normes de l électricité, isolation thermique faite par l extérieur pour ne pas réduire la surface des appartements, le chantier de réhabilitation du Dramont 1 et 2 est en bonne voie ; son échéancier étant parfaitement respecté malgré les dernières intempéries. Fin des travaux au printemps 2012 L enjeu était de taille puisqu il s agissait de concilier le maintien des occupants, parfois âgés, dans les logements et de mener dans un même temps des travaux assez lourds ; chaque appartement requérant environ quinze jours de travail en discontinu. À voir la satisfaction des locataires lors de la visite du chantier organisée par Var Habitat, le pari semble tenu. Sentiment largement partagé par le Député-Maire qui en découvrant l appartement témoin parlait de «contraste saisissant» avec «l avant». Représentant un investissement de près de quatre millions d euros, réparti entre la Ville, la Communauté d Agglomération, le Conseil Général et la Région, la réhabilitation sera achevée au printemps François Cavallier et Martial Aubry, respectivement président et directeur général de Var Habitat, Jean-Louis Sirvent, suivi des travaux, l adjoint spécial pour le quartier du Dramont et l adjoint en charge des logements sociaux, ont également participé à la visite. XV e Forum des lycéens Une formule qui plaît aux jeunes Organisé chaque année depuis 1996 par la Ville, son Bureau Information Jeunesse (BIJ) et le Centre d Information et d Orientation de Fréjus (CIO), le Forum des lycéens a accueilli le 1 er décembre au Palais des congrès près de trois mille élèves issus des classes de premières et de terminales de tout le bassin Var-Est. Un quinzième forum inauguré par l adjointe aux actions pour l emploi, en présence du premier adjoint et vice-présidente du Conseil Général, de nombreux élus. C est un rendez-vous devenu incontournable pour les jeunes Varois qui souhaitent en savoir un peu plus sur les différentes filières s offrant à eux une fois le baccalauréat en poche. Une formule qui plaît et surtout qui simplifie grandement la tâche de ces lycéens parfois encore incertains sur le type d études qui déterminera leur avenir professionnel. Pour les aider dans cette quête, près d une centaine d exposants, de plus en plus nombreux au fil des ans, présente une très large palette de secteurs d activités variés tels l agriculture, les métiers de l art, la finance, le journalisme, le sport, le médical, le tourisme ou encore le commerce pour n en citer que quelques-uns. Avec un seul et même objectif pour tous : donner un maximum d informations aux élèves afin de les aider à faire le bon choix. Le square Auguste Lutaud a été inauguré Anticonformiste entré dans l histoire raphaëloise pour l édification de la tour de l Île d Or au cap Dramont en 1910, le facétieux docteur Lutaud qui s autoproclama «Roi» sous le titre d Auguste 1 er a désormais un square à son nom, face à son ancien domaine. L inauguration officielle s est déroulée le 4 novembre en présence du Député-Maire, entouré de nombreux élus, la famille, représentée par Nicole Lutaud-Lotrous, petite fille d Auguste Lutaud, Milène Lutaud, le Docteur Didier Cosserat, Yvonne Zucco, présidente du Cercle Dramontois, la population Dramontoise. Concours communal des jardins fleuris La traditionnelle cérémonie du Concours communal des jardins fleuris s est tenue en mairie d Honneur, villa Les Asphodèles, le 4 novembre en présence de l ensemble des lauréats venus recevoir leur diplôme et leurs cadeaux offerts par la Ville. À travers cette manifestation toute conviviale, la Municipalité récompense chaque année celles et ceux qui par l embellissement de leur jardin, leur balcon, leur copropriété, apportent un véritable plus à la beauté des paysages raphaëlois. Le prestigieux Prix de la Ville est allé à Madame Marie Campo-Franco pour le très beau fleurissement et les soins apportés à son balcon. Les lauréats ont reçu en cadeaux, en fonction des prix attribués, soit une petite serre, une étagère, un livre sur le jardin facile, un magnifique cyclamen. Les prix ont été distribués par Alain Brunet, directeur du service espaces verts, en présence de Claude Martinet et Daniel Arnaud du comité de sélection, de nombreux élus et de tous les participants. les lauréats récompensés Prix de la Ville : Mme Campo-Franco Catégorie Parc et Jardin 1 er Prix : M. et Mme Boucher, Prix de la fidélité : M. et Mme Vivié, Prix de la diversité végétale : M. Lesage, Prix du mérite : Mme Dauphin. Catégorie Petit Jardin et Patio, 1 er Prix : Mme Jeanson, Prix de la diversité végétale : Mme Laugier, Prix de la fidélité : Mme Weinachter, Prix du mérite : M. Sibille Bernard. Catégorie Balcons et Murs Fleuris, 1 er Prix balcon fleuri : Mme Quinery, Prix de la conception : Mme Contat, Prix de la fidélité : Mme Escudié Catégorie Collectivités et Grands Ensembles, 1 er Prix : Le Savoy, Prix d encouragement : Les Orangers, Prix de la fidélité : Le Clos Saint-François, Prix d espérance : Les Hauts de Saint-Raphaël. bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël Numéro 97 janvier - février 2012

17 11 novembre : l hommage aux soldats tombés pour la Patrie Le quatre-vingt-treizième anniversaire de la fin des combats du premier conflit mondial s est tenu au square du Souvenir Français en présence d autorités civiles et militaires, les associations patriotiques, d un nombreux public, associés dans l hommage rendu aux poilus et à ceux qui les ont suivis dans le sacrifice. Saint-Raphaël a célébré ce 11 novembre la mémoire de ceux qui sont morts pour la France lors de la Grande Guerre ( ) et celle des soldats «qui continuent de tomber pour le drapeau français» comme l évoquait le Député-Maire lors de la lecture du message du Président de la République. Suite à la lecture de l ordre du jour du 11 novembre 1918 par Alfred Braesch, président des sections des médaillés militaires de Saint-Raphaël-Fréjus, la Municipalité, les associations patriotiques, ont procédé à un dépôt de gerbes : pour la Ville, le Conseil Général, le Conseil Régional, le Comité d Entente et Liaison des Associations Patriotiques, l Amicale des Marins et Marins Anciens Combattants de Fréjus-Saint-Raphaël, les enfants de l école du Petit-Défend, ces derniers lançant avec émotion les premières mesures de l hymne national, reprises puissamment par l ensemble des troupes présentes et du public. La commémoration s est conclue par les honneurs au drapeau et le vin d honneur. À l occasion de la cérémonie, le colonel Jovanovic, commandant d armes de la place de Fréjus-Saint-Raphaël, a décoré de la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze les sergents Ancelle Hansen et Lamy, le caporal-chef Bret ; de la médaille d or de la Défense nationale avec étoile de bronze les adjudants-chefs Hembert et Keller, le sergent-chef Lamien, pour leur action au sein des forces françaises déployées en Afghanistan dans le cadre de l opération «PAMIR» en Aux morts de la guerre d Algérie, des combats du Maroc et de la Tunisie En cette journée nationale du 5 décembre, le Député-Maire et le Conseil Municipal, les autorités civiles et militaires, les associations patriotiques, ont rendu au square du Souvenir Français un hommage solennel à ceux et celles qui se sont sacrifiés pour Collecte des encombrantscontact : SGEA : actualités 17 Cérémonies des défunts La Municipalité honore les disparus Plusieurs cérémonies se sont déroulées le 2 novembre pour commémorer la mémoire des combattants disparus reposant en terre raphaëloise, cimetière Alphonse Karr. En premier lieu au carré militaire, puis sur les tombes du sénateur René-Georges Laurin, du maréchal Gallieni, du général Delayen et du colonel Lecocq. En dernier lieu, au pied de la stèle à la mémoire des Français inhumés Outre-mer. Un hommage rendu avec dépôt de gerbes, sonnerie aux morts et minute de silence par les autorités civiles et militaires, les anciens combattants, les associations patriotiques, qui ont ensuite rejoint la promenade René- Coty où Don Bruno Attuyt, curé doyen de la paroisse, a procédé à la bénédiction de la mer avant la messe solennelle célébrée en la Basilique Notre-Dame de la Victoire. la France, à leur combat valeureux et à leur engagement fidèle. C est devant un piquet d honneur appartenant à la Compagnie d Éclairage et d Appui du 21 e RIMA qu ont été célébrés les morts pour la France de la Guerre d Algérie ainsi que des combats du Maroc et de la Tunisie, militaires et victimes civiles. Avant que ne soit procédé un dépôt de gerbes, la sonnerie aux morts, la minute de silence et l hymne national, le Député-Maire devait lire le message de Monsieur le secrétaire d État auprès du ministre de la Défense et des Anciens combattants, précisant que «près de cinquante ans après le départ de la France d Afrique du Nord, le moment était venu de réconcilier enfin les consciences pour que le souvenir joue pleinement son rôle fédérateur». La cérémonie s est conclue par le salut aux porte-drapeaux et le vin d honneur. janvier 2012 lundi 9 : Saint-Sébastien, Notre Dame, Le Peyron, Les Plaines. Mardi 10 : Centre-ville sud, Bord de mer, Beaurivage. Mercredi 11 : Les Iscles, Les Arènes, Le Petit Défend. Jeudi 12 : Valescure, Vaulongue, Clair-Bois, Vallon Suveret, ZAC des Parcs de Valescure, ZAC des Collines, ZAC Vignes-Neuves, Les Bastides de Valescure, Les Veyssières. Vendredi 13 : Estérel plage, Logis de l Aspé, La Péguière, Boulouris. Samedi 14, lundi 16 : Aiguebonne, Le Dramont, Agay, Anthéor, Le Trayas. Février 2012 lundi 13 : Saint-Sébastien, Notre Dame, Le Peyron, Les Plaines. Mardi 14 : Centre-ville sud, Bord de mer, Beaurivage. Mercredi 15 : Les Iscles, Les Arènes, Le Petit défend. Jeudi 16 : Valescure, Vaulongue, Clair-Bois, Vallon Suveret, ZAC des Parcs de Valescure, ZAC des Collines, ZAC Vignes-Neuves, Les Bastides de Valescure, Les Veyssières. Vendredi 17 : Estérel plage, Logis de l Aspé, La Péguière, Boulouris. Samedi 18, lundi 20 : Aiguebonne, Le Dramont, Agay, Anthéor, Le Trayas. Ils vous encombrent!!! N en encombrez pas les autres Ramassages organisés Tél. : janvier - février 2012 Numéro 97 bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël

18 18 Actus Où trouver Le Lien Vient de paraître Saint-Raphaël, son patrimoine culturel et sacré Marie-ève Payen-Faucher Éditions Vivre tout simplement. Faisant suite à l ouvrage publié en 2010 «Saint-Raphaël, son patrimoine culturel et religieux», Marie-ève Payen-Faucher, ancienne conservatrice en chef de la bibliothèque de la Ville et historienne de l art, propose cette année «Saint-Raphaël, son patrimoine culturel et sacré». Abondamment illustré, le premier tome se révélait être un formidable témoignage de la mémoire collective raphaëloise du XIX e siècle. Le second s attache à l architecture et l histoire des édifices religieux construits au XX e siècle pour les populations nouvelles et ce, dans les différents quartiers de la commune. Sont également mis en valeur, les peintures, les musiques de l art sacré, les saints représentés et les fêtes traditionnelles des saints patrons. Pareillement, la représentation des cinq cultes chrétiens cohabitant de longue date sur la cité est largement traitée à travers l histoire et les rites. L ensemble étant illustré de quelque cinq cents photographies. Avec un véritable plus inclus dans l ouvrage, un CD de chorales et chants sacrés joués pour et par les Raphaëlois. Bref, un livre de référence et d une richesse patrimoniale incomparable. RCF Méditerranée prend ses quartiers à Boulouris La Radio Chrétienne Francophone a fait le choix de créer une seconde antenne dans l Est du Var pour davantage se rapprocher du public et se retrouver ainsi au cœur des réalités de la société. Si l élue est Saint-Raphaël, c est à Boulouris que les nouveaux studios ont été installés. Ce qu est venu constater le Député-Maire ce jeudi 10 novembre lors de l inauguration officielle des locaux de la rue Charles-Goujon, au presbytère de la chapelle du Sacré-cœur, renouvelant sa satisfaction de voir la communauté Saint-Martin, après la réalisation de l aumônerie du lycée et des collèges, s investir de nouveau dans la vie raphaëloise. La cérémonie inaugurale s est déroulée en présence de Monseigneur Rey, Évêque de Fréjus-Toulon, Monseigneur Jean-Yves Molinas, Vicaire général, Don Bruno Attuyt, curé doyen de la paroisse, de nombreux élus et fidèles, Yann de Rauglaudre, président de RCF, Agnès Luque, directrice adjointe Est-Var, les animateurs. RCF Méditerranée émet sur FM. CONNAISSEZ-VOUS L ADIL 83? L Agence Départementale d Information sur le Logement, association de droit privé, remplit en toute neutralité (elle n est pas une association de consommateurs et n a aucune activité à but lucratif, commerciale ou contentieuse) une mission de service public auprès des Varois, sous l égide de l Agence Nationale pour l Information sur le Logement (ANIL). Elle est composée, pour le département du Var, de huit juristes spécialisés, qui remplissent en premier lieu une mission d information des particuliers dans le domaine du logement (droit locatif, droit de la copropriété, droit de la construction, droit de l urbanisme, fiscalité immobilière, droit de la propriété immobilière etc.), par le biais d entretiens individuels et gratuits, sur rendez-vous ( ). Son antenne de Saint-Raphaël accueille ainsi les Raphaëlois, s agissant de cette mission générale, tous les quatrièmes jeudis du mois, de 14 h 00 à 17 h 00, au Centre de conciliation judiciaire, 287 Avenue de Valescure. Mais l ADIL 83 remplit aussi des missions spécifiques de solidarité à destination des publics les plus démunis, à savoir : lutte contre l exclusion, lutte contre l habitat indigne, traitement des impayés de loyers. Afin de lutter contre l exclusion, l ADIL met en œuvre divers moyens (médiation locative, expertise et veille juridique, préparation aux audiences d expulsion, négociation de plan d apurement pour les impayés de loyers, accompagnement juridique post-jugement etc.), et assure une information à destination des différents partenaires du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées. Elle est aussi l interlocuteur privilégié des bailleurs du parc privé lorsque ceux-ci sont confrontés à des locataires démunis (mise en place d un numéro spécialement dédié, le ), afin de prévenir les problèmes d impayés de loyers (négociation en vue de parvenir à un plan d apurement et d éviter l expulsion mission réalisée en partenariat avec la CAF du VAR et les travailleurs sociaux du Conseil Général). Afin de lutter contre l habitat indigne, l ADIL apporte un soutien juridique aux acteurs locaux dans le domaine de la connaissance des différentes procédures régissant l éradication de l habitat indigne et du relogement des occupants. En ce qui concerne ces missions spécifiques de solidarité, l antenne raphaëloise reçoit tous les deuxièmes lundis du mois, de 14 h 00 à 17 h 00, au Centre de conciliation judiciaire, 287 Avenue de Valescure (sur rendez-vous, ). Enfin, l ADIL du Var remplit également un rôle d observatoire, afin d offrir aux collectivités locales varoises un outil d observation du marché locatif privé, qui permettra, au travers d une base de données représentative, de suivre la structure du parc locatif varois. bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël Numéro 97 janvier - février 2012 vieille-ville Cave Au Bouchon d Or, 15 rue d Agay Traiteur Chez Jacky, Marché de la République XL Coiffure, rue de la Liberté Centre-ville Agence immobilière L Adresse, square de Gand Asie Délices, rue Gambetta Bar Le Blue Bar, 133 rue Jules Barbier Boucherie du Peyron, chemin de La Lauve Boulangerie Le Moulin de Païou, Les Plaines Boutique EDF Bleu Ciel 372 avenue du Général Leclerc Cave La Treille, boulevard G. Clémenceau Centre Leclerc, boulevard de l Aspé Cinémas Le Lido, Pôle Victor-Hugo FM dépannage, rue Anatole France France Loisirs, cours Jean Bart Halles Raphaëloises, rue Charles Hatrel Home Arménien, av. Maréchal Lyautey Hôtel-Bar l Excelsior, boulevard Félix-Martin Les Bateaux Bleus de Saint-Raphaël, Quai Nomy Les Vénitiennes, avenue de Valescure Les Vins du Var, Les Impérators chemin de la Lauve Maison de la Presse, Place Sadi Carnot Maroquinerie Carioca, 1 place Coullet Phox Photo Raph, Vieux-Port Rozanne Van Aalst coiffure, 71 rue Charles Hatrel Supermarché Casino, boulevard Jean Moulin santa lucia Le Belouga Capitainerie du port Agay Base nautique d Agay Boulangerie la Flûte Dorée Casino Escapade en Provence Mairie Annexe Pharmacie de l Estérel Tennis d Agay, boulevard de la Plage Syndicat d initiative Boulouris Boucherie Dussouchet, avenue de la Gare Casino France Mairie Annexe La Fournée, rue Charles Goujon Le Dramont Bar tabac Boulangerie Dalmasso, rue du Débarquement C.E.R.S. Saint-Raphaël, RN 98 Mairie Annexe Le Trayas Bureau de Poste Mairie Annexe Restaurant La Cigale Tatayo Palace Le XV e Corps Estérel coiffure Superette Vival, avenue du XV e Corps Pharmacie de Valescure, avenue du XV e Corps Valescure Golf de Valescure, Route des Golfs Golf Estérel, boulevard Royal Saint-Georges Mairie Annexe Mairie d Honneur «Villa les Asphodèles» Presse de Valescure, Centre commercial Golf Estérel Les Points Publics Bureau Information Jeunesse Bureau des Étrangers Centre Communal d Action Social Centre Culturel Centre Petite Enfance Centre Technique Municipal Communauté d Agglomération Foyer Les Acacias, avenue Commandant Charcot Saint-Raphaël Country Club, boulevard Jacques Baudino CREPS PACA site de Boulouris, avenue du Grand Défend Hôtel de Ville Saint-Raphaël La Poste, avenue Frédéric Mistral L hôpital Intercommunal de Fréjus/Saint-Raphaël Logis Familial Varois, 480 boulevard de l Aspé Maison des Associations Musée Office de Tourisme de Saint-Raphaël Palais des Congrès Parking Bonaparte Police Municipale de Boulouris Police Municipale de Saint-Raphaël Service Culture Animation et Patrimoine Service Environnement Station de Voile Stade Nautique

19 actualités 19 RECENSEMENT ANNUEL DE LA POPULATION 2012 Du 19 janvier au 25 février 2012 Organisé par l Institut National de la Statistique et des Études Économiques (I.N.S.E.E), le recensement de la population est une obligation légale pour les communes. Il permet de collecter de nombreuses informations sur la composition des logements et de mieux connaître l évolution de la population de notre commune, de notre pays. Le dernier recensement général de la population a été effectué en mars Depuis 2004, la méthode a changé : les enquêtes de recensement ont lieu chaque année, par tirage au sort de l I.N.S.E.E. d un échantillon d adresses à recenser. La collecte du recensement annuel 2012 se déroulera à Saint-Raphaël du 19 janvier au 25 février 2012 inclus. Les personnes recensées cette année vont recevoir la visite d un agent recenseur pendant cette période. Muni d une carte officielle et tenu au secret professionnel, il leur remettra les questionnaires à remplir concernant le logement et les personnes qui y habitent. Les questionnaires, dûment remplis et signés, doivent être remis à l agent recenseur ou retournés en mairie (ou dans l un des bureaux municipaux : Valescure, Boulouris, Dramont, Agay, Anthéor-Trayas) sous enveloppe fermée avant le 25 février 2012, délai de rigueur. Les réponses sont et resteront absolument confidentielles. Elles sont transmises à l INSEE et ne peuvent donner lieu à aucun contrôle administratif ou fiscal. PARTICIPER AU RECENSEMENT EST UN ACTE CIVIQUE. Aux termes de la loi du 7 juin 1951, c est également une OBLIGATION. Pour savoir si vous êtes recensés cette année, ou obtenir des renseignements complémentaires, Contactez la mairie au Quartier des Veyssières La Salle Municipale a été inaugurée L inauguration d un espace communal est toujours un temps fort dans la vie d une cité. Celle de la Salle Municipale des Veyssières vendredi 9 décembre n a pas dérogé à la règle en rassemblant de nombreux élus, commerçants, et un public considérable venus marquer l événement. Après le lancement en septembre du centre commercial «Les Jardins de Diane», la salle municipale se détermine comme «un atout qui aidera au lancement des commerces» soulignait le Député-Maire lors de la cérémonie inaugurale. Un investissement de euros La salle propose sur 170 m² un espace polyvalent, lumineux, ainsi qu un point lecture de quelque trois cents ouvrages. Celle-ci est réservable (au bureau municipal de Valescure) au coup par coup afin de satisfaire à la demande du plus grand nombre de personnes ou d associations. Ses aménagements ont mobilisé un budget de euros. La cérémonie inaugurale s est notamment déroulée en présence de Josiane Fernandès, présidente de l Amicale du Parc des Veyssières, Véronique Baquey, représentant les commerçants du centre commercial. Droit d expression de l opposition municipale LE VIEUX PORT SERA RENOVé Le groupe d opposition de gauche n a pas souhaité exercer son droit d expression dans ce numéro La régie municipale des ports de la ville de SAINT-RAPHAËL est un organisme indépendant financièrement. Depuis quelques années, ses investissements ont été mesurés et compatibles avec une saine gestion, tout en s endettant assez lourdement. Le dernier investissement conséquent, le nouveau bassin du port «SANTA LUCIA» a cependant démontré les limites d une telle opération en faisant payer la réalisation par les futurs amodiataires. À ce jour, les ventes de places dans ce bassin, de l ordre de 30 %, n ont pas obtenu le succès escompté. Compte tenu de sa bonne santé financière, pour le moment, les risques sont limités. Dans un avenir proche, c est-à-dire dès le mois de janvier 2012, une opération d une toute autre envergure va consister, pour cette régie, à se lancer dans la rénovation de fond en comble du «VIEUX PORT». Les phases administratives sont pratiquement terminées et un commissaire enquêteur est à votre disposition à la mairie pour recueillir vos remarques et suggestions sur ce projet qui, pour l essentiel, est finalisé. Le dossier est en voie d approbation à la préfecture du VAR, la subrogation a été votée par le conseil municipal à la régie des ports, le permis de construire est également voté pour la construction de commerces, d une brasserie, et d une nouvelle jetée. Alors pourquoi notre groupe hésite-t-il à voter cette réalisation somptuaire? C est tout simple : la leçon à petite échelle de la vente de places au port SANTA LUCIA, ne risque-t-elle pas de se reproduire dans cette opération? Le financement d un tel projet estimé à 30 millions d euros n est actuellement pas du tout consolidé. Les places du nouveau bassin à plusieurs centaines de milliers d euros (entre 400 et 600 k ) trouveront difficilement acquéreurs. Nous sommes donc extrêmement réservés sur cette méthode à risque en cette période de crise où, «le milliardaire» investit plutôt dans des valeurs sûres à l étranger. N hésitez pas à nous contacter par courrier adressé à notre nom en mairie. Rédigé par le Groupe d Opposition de Gauche Rédigé par le Groupe d Opposition «Saint-Raphaël Autrement» Rassemblement Démocrate au Centre http : // janvier - février 2012 Numéro 97 bulletin municipal de la ville de Saint-Raphaël

20

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

INFORMATIONS DESTINÉES AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE HAUT NIVEAU (ESHN) AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE L UNIVERSITÉ DE LORRAINE (ESUL)

INFORMATIONS DESTINÉES AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE HAUT NIVEAU (ESHN) AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE L UNIVERSITÉ DE LORRAINE (ESUL) INFORMATIONS DESTINÉES AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE HAUT NIVEAU (ESHN) OU AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE L UNIVERSITÉ DE LORRAINE (ESUL) A. Introduction efforts de l Université de Lorraine Les étudiant(e)s sportif(ve)s

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

nouvelle Taxe de séjour

nouvelle Taxe de séjour La Norma hiver 2015-2016 nouvelle Taxe de séjour guide pratique et fiche déclarative Un outil pour le développement touristque Au service de votre station pourquoi une taxe de séjour? La taxe de séjour

Plus en détail

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges La Mairie souhaite intégrer la perspective d un développement durable au cœur de ses missions de service public en engageant la commune de Chorges dans la démarche

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Saint-Raphaël, une ville sur la mer

Saint-Raphaël, une ville sur la mer Communiqué de Presse Saint-Raphaël, une ville sur la mer Situé à 45 min de Nice, entre Cannes et Saint-Tropez, Saint-Raphaël, station classée et station balnéaire reconnue, s étend sur 36 km de côte, entre

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Objet : Projet départemental «Objectif Rando»

Objet : Projet départemental «Objectif Rando» Evreux, le 20 octobre 2011 L Inspecteur d Académie Directeur des Services Départementaux de l Education Nationale de l Eure à Mesdames et Messieurs les Directeurs des écoles maternelles et élémentaires

Plus en détail

Dossier de candidature «Bourse au Permis de conduire» Terres de France. Dossier de candidature «Bourse au Permis de conduire»

Dossier de candidature «Bourse au Permis de conduire» Terres de France. Dossier de candidature «Bourse au Permis de conduire» Dossier de candidature «Bourse au Permis de conduire» 1 Principes du dispositif La «Bourse au permis de conduire», a pour vocation d attribuer une aide financière aux bénéficiaires pour le financement

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

La Lettre de l'etat en V@ucluse

La Lettre de l'etat en V@ucluse La Lettre de l'etat en V@ucluse L éditorial De Yannick BLANC Directeur de la publication Yannick BLANC Préfet de Vaucluse Conception et réalisation Rédaction Service Départemental de Communication Interministérielle

Plus en détail

INFORMATIONS DESTINÉES AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE HAUT NIVEAU (ESHN) AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE L UNIVERSITÉ DE LORRAINE (ESUL)

INFORMATIONS DESTINÉES AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE HAUT NIVEAU (ESHN) AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE L UNIVERSITÉ DE LORRAINE (ESUL) INFORMATIONS DESTINÉES AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE HAUT NIVEAU (ESHN) OU AUX ÉTUDIANTS SPORTIFS DE L UNIVERSITÉ DE LORRAINE (ESUL) A. Introduction efforts de l Université de Lorraine Les étudiant(e)s sportif(ve)s

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

Concrétiser votre projet...

Concrétiser votre projet... CONSTRUIRE AU CONGO (De PONTON à BRAZZA) Concrétiser votre projet... IL arrive dans l existence des événements tellement forts qu ils déterminent à eux seuls l avenir, la réussite, l épanouissement de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Qu est ce que le programme Athlètes et carrières?

Qu est ce que le programme Athlètes et carrières? Qu est ce que le programme Athlètes et carrières? C est un programme de recrutement adapté aux athlètes ayant vécu une activité sportive à haut niveau, quelle que soit la discipline pratiquée et s intéressant

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon Lundi 23 février 2015 Amiral, Madame le Sénateur, Mesdames, messieurs les maires, Conseillers généraux,

Plus en détail

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine Schéma départemental 2005-2020 Le mot du Président Lors de sa réunion du 16 décembre 2005, l Assemblée départementale a approuvé

Plus en détail

PRESENTATION DU PRIX DE LA COPROPRIETE

PRESENTATION DU PRIX DE LA COPROPRIETE PRESENTATION DU PRIX DE LA COPROPRIETE Organisé par le FORUM pour la Gestion des Villes et des Collectivités Territoriales en partenariat avec le Salon de la Copropriété 4 et 5 novembre-paris Table des

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION PRIX JUNIOR ET JEUNE MERITANT 2015

DOSSIER D INSCRIPTION PRIX JUNIOR ET JEUNE MERITANT 2015 DOSSIER D INSCRIPTION PRIX JUNIOR ET JEUNE MERITANT 2015 DOSSIER PRESENTE PAR :.... INTITULE DU DOSSIER :..... Dossier à renvoyer par voie postale ou à déposer au plus tard 7 mai 2015 à : La ville d Antibes

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE Preuve de son engagement dans la réduction des gaz à effet de serre, la Ville de Thionville a mis en place des mesures incitatives pour la rénovation thermique,

Plus en détail

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT

SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT SOUTIEN AUX PROJETS D EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES COLLEGIENS DE LA MARTINIQUE REGLEMENT REGLEMENT APPEL A PROJETS DEPARTEMENT MARTINIQUE 2015 1 CONTEXTE ET ENJEUX Depuis plus de dix ans,

Plus en détail

5 ème édition. Jeudi 6 & Vendredi 7 février 2014. Palais des Congrès de Saint-Raphaël. www.salon-etourisme.com. Page 1 sur 7

5 ème édition. Jeudi 6 & Vendredi 7 février 2014. Palais des Congrès de Saint-Raphaël. www.salon-etourisme.com. Page 1 sur 7 5 ème édition Jeudi 6 & Vendredi 7 février 2014 Palais des Congrès de Saint-Raphaël www.salon-etourisme.com Page 1 sur 7 Cibles Salon B to B réservé aux : Entreprises du tourisme Institutionnels du tourisme

Plus en détail

MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT

MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT MODES DE GARDE POUR VOTRE ENFANT LE RELAIS ACCUEIL PETITE ENFANCE VOUS GUIDE Qu est-ce que le Relais accueil petite enfance? Le Relais accueil petite enfance est un guichet unique pour informer, conseiller

Plus en détail

Pour aller à l essentiel

Pour aller à l essentiel PREPARONS NOTRE AVENIR AVEC LE SYNDICAT MIXTE POUR LE SUNDGAU Comment développer notre Sundgau? Le Syndicat Mixte pour le Sundgau, qui regroupe les 112 communes et 7 communautés, lance un grand temps de

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Collège St-Jean-Vianney 12630, boul. Gouin Est Montréal H1C 1B9 Tél. 514-648-3821 www.st-jean-vianney.qc.ca Mise en contexte Depuis plusieurs années,

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 DONNEZ VOTRE AVIS! En s engageant dans la mise en place d un Agenda 21 («ce qu il faut faire pour le 21 ème siècle»), la Mairie du Cannet souhaite intégrer

Plus en détail

PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne

PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne PRÉSENTATION Les jeunes garçons intègrent la structure du

Plus en détail

ENGAGEMENT. Sénior. Confort, bien-être et sécurité chez soi

ENGAGEMENT. Sénior. Confort, bien-être et sécurité chez soi ENGAGEMENT Sénior Confort, bien-être et sécurité chez soi La SLH s engage auprès des séniors La Société Lorraine d Habitat, soucieuse de la qualité de vie de ses locataires, s est inscrite dans un partenariat

Plus en détail

Internat Mixte. & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème. www.college-prive-moreau.com. écol e & collè G e L a ÏQues

Internat Mixte. & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème. www.college-prive-moreau.com. écol e & collè G e L a ÏQues Internat Mixte & demi-pension Établissement Privé sous-contrat du CM1 à la 3 ème écol e & collè G e L a ÏQues www.college-prive-moreau.com Le collège privé Moreau Créé en 1832, le Collège Privé Moreau

Plus en détail

SECTION SPORTIVE RUGBY Féminin

SECTION SPORTIVE RUGBY Féminin SECTION SPORTIVE RUGBY Féminin Cité Scolaire Jacques Brel VENISSIEUX (69) Section Sportive Rugby Féminin Cité Scolaire Jacques Brel Vénissieux (69) Mise en place de structures scolaires, éducatives et

Plus en détail

Dossier d inscription saison 2015-2016

Dossier d inscription saison 2015-2016 54 bis avenue des Marquisats 74000 ANNECY Tél : 04 50 45 26 66 Mail : info@escrime-annecy.com www.escrime-annecy.com Réservé administration Secrétariat FFE Trésorier FICHE DE RENSEIGNEMENTS ADHERENT Nom

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION

RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION RESIDENCE LA YOLE GRAN MOUN PRESENTATION Historique Le Foyer Logement de Châteauboeuf a été créé par la Municipalité de Fort-de- France désireuse d apporter une solution au problème de logement des personnes

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015

DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015 DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015 Dossier à retourner complet au Point Information Jeunesse ou au Service Engagement Citoyen Avant le 24 juin 2015 COORDONNÉES PHOTO OBLIGATOIRE Sexe : F M

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

Inscription CAP Petite Enfance

Inscription CAP Petite Enfance Inscription CAP Petite Enfance La préparation au CAP dans notre établissement ne concerne que les personnes titulaires d un CAP ou d un niveau supérieur, dispensées d examen d enseignement général. Le

Plus en détail

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014

RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE SFBT TUNIS 2014 SOMMAIRE EDITORIAL P04 ENVIRONNEMENT P06 SOCIAL P08 - Le mot de bienvenue du président. - Émissions - Eau

Plus en détail

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention Appel à Projets Développement Durable Dossier de demande de subvention IMPORTANT Ce dossier fait acte de document officiel et son usage est obligatoire. Nous vous invitons également à fournir tout document

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

FICHE D INSCRIPTION A UNE SESSION DE FORMATION BAFA A RENVOYER A L ASSOCIATION IMP-ACTES

FICHE D INSCRIPTION A UNE SESSION DE FORMATION BAFA A RENVOYER A L ASSOCIATION IMP-ACTES Ne rien inscrire dans ce cadre Identifiant stagiaire Identifiant Stage PARIS-75-10-2009 Reçu le : INSCRIPTION : Je souhaite m inscrire à : Une formation générale (théorique) BAFA Dates : Lieu : Une formation

Plus en détail

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription A compter de la rentrée 2015, la commune a décidé de se doter d un nouveau système de réservation par Internet. Conformément au règlement, chaque famille qui

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

17 ème Critérium National de Cross Country Des Agents Territoriaux U.N.A.S.A.T Quéven - Samedi 23 février 2013 ORGANISATION DE LA JOURNEE

17 ème Critérium National de Cross Country Des Agents Territoriaux U.N.A.S.A.T Quéven - Samedi 23 février 2013 ORGANISATION DE LA JOURNEE 17 ème Critérium National de Cross Country Des Agents Territoriaux U.N.A.S.A.T Quéven - Samedi 23 février 2013 ORGANISATION DE LA JOURNEE Samedi 23 février 2013 10h00 à 12h30 Accueil et remise des dossards

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

Présentation PROJET METAL. Synthèse du projet à destination des collectivités locales

Présentation PROJET METAL. Synthèse du projet à destination des collectivités locales Présentation PROJET METAL Synthèse du projet à destination des collectivités locales SOMMAIRE 1. Mieux recycler l aluminium, une nécessité 2. Pourquoi le projet métal? - Des taux de recyclage de l aluminium

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans REGLEMENT EP-One L EP-One vous propose, deux types d accueil : Accueil libre pour les 11 à 17 ans Hors vacances scolaires Mercredi 13h30 à 18h00 Vacances scolaires Lundi au vendredi 9h00 à 12h00 13h30

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Promenade numérique à Neuchâtel Promouvoir une mobilité douce et valoriser l urbanisme durable

Promenade numérique à Neuchâtel Promouvoir une mobilité douce et valoriser l urbanisme durable Promenade numérique à Neuchâtel Promouvoir une mobilité douce et valoriser l urbanisme durable Flâneur d Or 2014 Court Descriptif Dans le cadre des projets urbaine.ch et Holistic, la Ville de Neuchâtel,

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

3 BIS, RUE DES BOISSIERES 16000 ANGOULEME

3 BIS, RUE DES BOISSIERES 16000 ANGOULEME 1) Complétez informatiquement l'intégralité du bulletin d'inscription, 2) Imprimez le document en 2 parties, complété et retournez le par courrier rapidement au siège de l'association, à l'adresse suivante

Plus en détail

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE SA ISO N 2 01 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME & NUMÉRIQUE D E L I N F O R M AT I O N... À L AC C O M PAG N E M E N T 4-20 15 D O S F O R M U L A I R E AU ATELIERS CONFÉRENCES POURQUOI DES ATELIERS-CONFÉRENCES

Plus en détail

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014 Intervention de Thierry BRAILLARD Clôture du Forum sur l intégrité du sport Université de la Sorbonne Paris le 15 mai 2014 Mesdames, Messieurs, Chers amis du sport, Depuis que j'ai été nommé secrétaire

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac STG ou professionnel de comptabilité 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54

Plus en détail

Règlement du jeu concours photo lancé par la communauté d agglomération «Un cliché pour réduire ses déchets» du 13 octobre au 10 novembre 2014

Règlement du jeu concours photo lancé par la communauté d agglomération «Un cliché pour réduire ses déchets» du 13 octobre au 10 novembre 2014 Thème : La Réduction des Déchets Règlement du jeu concours photo lancé par la communauté d agglomération «Un cliché pour réduire ses déchets» du 13 octobre au 10 novembre 2014 1/ Contexte Dans le cadre

Plus en détail

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires!

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! Ecoles de la Communauté de Communes du Pays de Chalindrey École de LE PAILLY (maternelle & élémentaire) Cette plaquette est téléchargeable sur

Plus en détail

Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif

Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif 1 Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif Discours de Madame le Maire Vendredi 12 avril 2013 Mesdames,

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 La Région Centre accompagne les jeunes en Europe Parcours d Europe www.regioncentre.fr www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 De plus en plus de jeunes, lycéen(ne)s,

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Conférence bancaire et financière Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie,

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er

Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er Le conseil municipal a voté courant juillet la révision du plan local d urbanisme (PLU). Cette révision devra être terminée au plus tard le 1 er janvier 2017. Le conseil après en avoir délibéré a fixé

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION SALON HABITAT EXPO Pôle & vivre avec LE BOIS MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION HABITAT & RÉNOVATION BOIS & ÉCO-HABITAT AMÉNAGEMENTS INT. & EXT. 25.26.27 Avril 2014 salle du Jaï Alaï DOSSIER DE PRESSE Alliance

Plus en détail

Projet. Equipement numérique

Projet. Equipement numérique Projet Equipement numérique Service Mécénat Région Ile de France 7 mars 2013 Notre mission NOTRE MISSION Apprentis d Auteuil est une fondation reconnue d utilité publique qui éduque et forme plus de 13

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

Une année à l UQTR. 1. Pourriez- vous vous présenter rapidement?

Une année à l UQTR. 1. Pourriez- vous vous présenter rapidement? Une année à l UQTR 1. Pourriezvous vous présenter rapidement? Allo J Je m appelle Emilie et j ai 23 an. Après un bac ES option allemand renforcé (oui, oui), je décide de débuter une licence en Langues

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Les 1ères bornes de recharge électrique pour l habitat collectif locatif

Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Les 1ères bornes de recharge électrique pour l habitat collectif locatif Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Mon Logis, entreprise sociale pour l habitat, s est engagée dans une démarche éco-responsable, au travers d actions concrètes et de projets pilotes

Plus en détail

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables.

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables. Direction du cinéma Tourner à Nice Les personnes morales ou physiques s engageant à mentionner le nom de la Ville de Nice au générique de leur film ou sur leur prise de vue photographique peuvent, sous

Plus en détail

La politique sportive municipale

La politique sportive municipale Quelques chiffres pour commencer : La politique sportive municipale La Ville consacre 7% de son budget aux Sports 22 salles de sports 7 stades - 20 terrains 1 piscine (Danielle Lesaffre) 150 agents municipaux

Plus en détail

EXEMPLE DE CV CHRONOLOGIQUE

EXEMPLE DE CV CHRONOLOGIQUE CONSTRUIRE UN BON CV Le CV n est pas seulement un outil de recrutement. Il a une autre utilité, qui n est pas le moindre : celle de vous permettre de tracer petit à petit, votre carrière. Un CV bien construit

Plus en détail

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE MUSIQUES EN STOCK MUSIQUES EN STOCK 2016 DU 29 JUIN AU 2 JUILLET 2016 - CLUSES (74) PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE PRÉSENTATION DU MUSIQUES EN STOCK Musiques en Stock : un festival atypique

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

POLES ESPOIRS HANDBALL DE MIDI-PYRENEES MASCULIN ET FEMININ SAISON 2013-2014 PRESENTATION GENERALE

POLES ESPOIRS HANDBALL DE MIDI-PYRENEES MASCULIN ET FEMININ SAISON 2013-2014 PRESENTATION GENERALE POLES ESPOIRS HANDBALL DE MIDI-PYRENEES MASCULIN ET FEMININ SAISON 2013-2014 PRESENTATION GENERALE Une passerelle vers le haut niveau Les Pôles Espoirs Handball garçons et filles s inscrivent dans la filière

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÊT D ÉQUIPEMENTS AUX ORGANISMES RECONNUS PAR VILLE DE BÉCANCOUR

POLITIQUE DE PRÊT D ÉQUIPEMENTS AUX ORGANISMES RECONNUS PAR VILLE DE BÉCANCOUR POLITIQUE DE PRÊT D ÉQUIPEMENTS AUX ORGANISMES RECONNUS PAR VILLE DE BÉCANCOUR Service à la communauté Ville de Bécancour Mars 2013 Table des matières 1. Préambule... 3 2. But de la politique de prêt d

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE. Convention de partenariat 2010-2012

POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE. Convention de partenariat 2010-2012 Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 4 mars 2010 DOSSIER DE PRESSE POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE Convention de partenariat 2010-2012

Plus en détail

PROGRAMME DE BOURSES CHEMINEMENT VERS L EXCELLENCE EN SPORT ATHLÈTE

PROGRAMME DE BOURSES CHEMINEMENT VERS L EXCELLENCE EN SPORT ATHLÈTE PROGRAMME DE BOURSES CHEMINEMENT VERS L EXCELLENCE EN SPORT ATHLÈTE FORMULAIRE D INSCRIPTION 2015 Inscription avant le 30 avril 2015 1 Programme de bourses Cheminement vers l excellence en sport Présentation

Plus en détail