Commentaire de la pratique du. nyoung-nè

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Commentaire de la pratique du. nyoung-nè"

Transcription

1 Commentaire de la pratique du nyoung-nè

2 Une retraite intensive de purification 1995 pour tous pays : éditions Vajra Yogini Marzens (France) Tél : 33 (0) , télécopie : 33 (0) deuxième édition revue et corrigée (1 ère édition publiée en 1995 sous le titre : La Pratique du Nyoung Nai) ISBN : EAN : Photos de couverture : Thangka de Tchènrézi appartenant à Lama Kyabjé Zopa Rinpoché Guéshé Lobsang Tèngyé (photo M. Henry) Mise en page : Omorfia Marzens (France) Commentaire de la pratique du nyoung-nè Une retraite intensive de purification Guéshé Lobsang Tèngyé Traduit du tibétain en anglais par Tènzin Trinley Traduction française d éléa Redel assistée de Michel Henry Toute reproduction, même partielle de cet ouvrage pour un usage autre que strictement privé, par tous les moyens y compris la photocopie, doit être soumise à l autorisation préalable et écrite de l éditeur.

3 In t r o d u c t i o n S Selon le grand maître Lama Tsongkhapa, il y a deux types de véhicules de pratiques spirituelles menant à l éveil : le véhicule de la perfection (skt. paramitayana) et le véhicule tantrique (skt. vajrayana), c est-à-dire les véhicules des soutras et des tantras. Tout comme le soleil et la lune sont connus de tous, l on sait très bien que la pratique du véhicule tantrique mène plus rapidement à l éveil que celle du véhicule de la perfection. Selon de nombreux textes, quelle que soit la pratique dans laquelle nous nous engageons, l esprit d éveil (skt. bodhicitta) est la pratique initiale des deux véhicules. Quiconque possède l esprit d éveil est appelé «fils de Bouddha» et devient, pour tous les êtres, un objet digne d hommage. Nécessité de développer l esprit d éveil Cet esprit d éveil doit être développé par un entraînement sincère de notre esprit. Il n apparaîtra pas spontanément, sans aucun entraînement. Pour faire ce travail, il faut tout d abord suivre les conseils d un maître spirituel à la motivation pure, puis à l aide d une préparation exemplaire, il sera possible d éliminer progressivement les obstacles à l esprit d éveil. Il n existe pas de bodhisattva qui n ait entraîné son esprit dans la pratique de l amour et de la compassion. Atisha 1 a dit qu avant d entraîner notre esprit au développement de l esprit d éveil nous devons 1. Atisha Dipamkara Shri Jnana ( ), maître indien né au Bengale qui a activement participé à la seconde diffusion du bouddhisme au Tibet. Pour plus de détails, lire notamment Dromteunpa l Humble Yogi, éditions Vajra Yogini. 5

4 nous exercer à développer l amour et la compassion. Pour déployer une grande compassion correcte, il faut se familiariser avec les six causes (reconnaître tous les êtres comme sa mère, se souvenir de la bonté des êtres, rendre cette bonté, développer l amour impartial, la compassion et l attitude extraordinaire) et à travers ces pratiques, essayer de développer une attitude d amour envers tous les êtres. Nous pouvons estimer avoir développé la compassion juste si nous ressentons pour tous les êtres un amour semblable à celui que nous ressentons pour notre enfant unique, et que spontanément nous vient le souhait de les libérer de la souffrance. Prendre conscience qu il n y a pas de différence entre nous-mêmes et les autres amène un état de compassion duquel surgit tout naturellement un incroyable souhait d atteindre l éveil pour le bien de tous les êtres. Dès que nous pensons aux êtres, tout naturellement apparaît le souhait de les libérer de la souffrance et de les mener vers le chemin du bonheur. Nécessité de pratiquer la voie commune Pour développer une compassion juste aussi puissante, il est bon tout d abord de reconnaître notre propre souffrance et d avoir une peur effroyable des souffrances du cycle des existences (skt. samsara). Une telle attitude de renoncement aux plaisirs de l existence cyclique se développe tout d abord en travaillant sur notre esprit et en l exerçant au détachement de cette vie, et en souhaitant développer le bonheur pour les vies à venir. Nous souvenant de cela, nous prenons refuge dans les Trois Joyaux précieux. Puis nous devons exercer notre esprit à la pratique de la loi de cause à effet et respecter la loi du karma. Afin d accomplir correctement une telle pratique nous devons suivre les conseils d un maître capable de nous montrer le chemin de la façon la plus juste. Pour pratiquer le tantra nous devons progressivement étudier et méditer sur tous les points de la «Voie graduée vers l éveil» (tib. lam-rim). Sans cette pratique du lam-rim, celle du tantra ne sera pas vraiment efficace. C est pourquoi nous devons tout d abord méditer sur la précieuse renaissance humaine, nous rendre compte à quel 6 Introduction point elle est difficile à obtenir une nouvelle fois et reconnaître la valeur inestimable du but qu elle permet d accomplir. La meilleure façon de rendre sa vie utile est de s engager dans la pratique du grand véhicule (skt. mahayana). Quiconque développe l esprit d éveil devient un pratiquant du mahayana. Si notre pratique de l esprit d éveil se limite à de simples mots, alors nous n avons que le nom de «mahayaniste». Pour cette raison nous devons tout d abord purifier et éliminer tous les obstacles à la pratique d une telle voie, c est-à-dire : 1. Penser à l impermanence et à la mort, car si nous ne pratiquons pas correctement, nous pouvons renaître dans les royaumes inférieurs. 2. Développer un profond détachement aux plaisirs de l existence cyclique, puis exercer notre esprit à éliminer le chérissement de soi, ainsi que l attachement à notre plaisir pour le nirvana, par la pratique de l amour et de la compassion. 3. Développer le souhait d exercer notre esprit à la bodhicitta, puis prendre les vœux de bodhisattva et familiariser notre esprit avec ces vœux. Si, ayant ainsi entraîné notre esprit, nous développons le puissant souhait de pratiquer le tantra, tout est pour le mieux ; sinon, nous devons au moins étudier la voie commune car, sans elle, notre pratique du tantra ne deviendra pas stable. Si nous n obtenons aucune réalisation dans la voie commune, il est bon au moins de se familiariser avec cette pratique avant de s engager dans le tantra. Qualités du tantra Obtenir l éveil en suivant la voie tantrique est une méthode bien supérieure à celle utilisée par la voie des soutras. La différence ne vient ni de l esprit d éveil, ni de la motivation, ni de la pratique ellemême, car les deux véhicules expliquent la nécessité de s exercer à l esprit d éveil et aux six perfections inclus dans la voie commune aux soutras et aux tantras. Celui qui pratique le tantra doit avoir une intelligence plus vive que le pratiquant du véhicule de la perfection. 7

5 Quel que soit le niveau de tantra, les pratiques de l esprit d éveil et des six perfections sont nécessaires. Dire que la pratique du tantra est supérieure ne signifie pas que le tantra est seulement plus rapide que la pratique des soutras pour obtenir l éveil. Dans le véhicule de la perfection, certaines pratiques permettent d atteindre l éveil plus rapidement que d autres. Certaines de ces pratiques exigent un long entraînement alors que d autres sont un peu plus rapides. Dans le véhicule de la perfection, nous trouvons donc différentes «vitesses» pour atteindre l éveil. Ces allures différentes sont comparées à celles du soleil, de la lune, du chariot tiré par un cheval ou par un éléphant, etc., il y a ainsi de nombreuses analogies. La différence entre le tantra et le véhicule de la perfection n est pas liée non plus à la réalisation de la vacuité. Il n y a pas de distinction entre la réalisation de la vacuité obtenue par la pratique du tantra et celle réalisée par les soutras. Même dans le véhicule inférieur, les shravakas, les auditeurs, et les pratyékabouddhas, les réalisateurs solitaires, ont développé la vue juste de la vacuité, tous deux réalisent correctement le mode d existence des phénomènes. Le pratiquant du véhicule du tantra et celui des soutras ont, tous deux, le souhait d atteindre la bouddhéité ; tous deux font des efforts pour atteindre l éveil et libérer tous les êtres des trois royaumes. L accomplissement suprême, l éveil total, est le même. Il n y a pas de différence non plus en termes de résultat : que l on obtienne la bouddhéité en suivant le véhicule de la perfection ou celui des tantras, l état de bouddha est le même. Les causes pour accomplir la bouddhéité sont l accumulation de sagesse et l accumulation de mérites. Grâce à l accumulation de mérites, on obtient le corps de forme (skt. roupakaya). Grâce à l accumulation de sagesse on obtient le corps de vérité (skt. dharmakaya). Soutras et tantras mènent à l obtention de la bouddhéité, tous deux pratiquent la sagesse qui réalise la vacuité et la méthode des six perfections, ainsi que la manière de parvenir au stade d unification. 8 Introduction Nous avons deux types de corps de bouddha : le corps de vérité et le corps de forme, et c est ce dernier qui nous apparaît directement et devient bénéfique aux êtres. La différence principale entre le véhicule de la perfection et le véhicule tantrique provient des causes mises en œuvre permettant de parachever le corps de forme, celui qui apparaît directement aux êtres et enseigne. Dans le véhicule de la perfection, les causes pour atteindre le dharmakaya viennent de la méditation sur la nature ultime de tous les phénomènes comme étant vide de toute élaboration. Par contre, on n y trouve pas les causes permettant d atteindre le roupakaya qui sont spécifiquement expliquées dans le véhicule du tantra. Selon celui-ci, la cause principale pour atteindre le roupakaya est de se visualiser soi-même sous la forme de la déité (qui devient alors l objet de concentration) tout en méditant sur l absence d existence intrinsèque de cet objet. D après le tantra, le corps de vérité et le corps de forme sont de même nature. Dans le véhicule de la perfection, on développe les causes permettant d atteindre l éveil. Mais la particularité du tantra réside dans l utilisation du résultat au moment même du chemin causal. C est la grande différence entre soutras et tantras. Par exemple dans les soutras la visualisation de l environnement du Bouddha pendant la période causale n est pas expliquée alors qu on l utilise sur la voie tantrique. C est pourquoi elle est appelée le «vajrayana résultant». Pourquoi en est-il ainsi? Parce qu au cours de la pratique nous imaginons maintenant tout ce que nous allons atteindre dans l avenir. Pendant la période du chemin, nous pratiquons déjà la terre pure, le corps pur, ainsi que la pure richesse du Bouddha, (toutes les offrandes faites aux déités). Dans le tantra, nous pratiquons également les activités pures du Bouddha, enseigner et faire du bien à autrui. Voilà les caractéristiques spécifiques de la pratique tantrique. Dans le véhicule de la perfection, la production de soi-même en tant que déité n est pas expliquée. Il n y a pas non plus d explications concernant la manière de prendre l aspect du Bouddha avec toutes 9

6 ses marques majeures et mineures. Dans la voie tantrique par contre nous trouvons ces explications. La différence entre soutras et tantras vient donc des causes qui permettent d obtenir le corps de forme, mais non pas du corps de vérité. La pratique du tantra est supérieure en trois points : du point de vue de la visualisation, des conditions et du comportement. 1. Visualisation : Dans le véhicule du tantra on trouve la pratique de visualisation sous la forme de la déité, qui n est pas expliquée dans le véhicule de la perfection. Ce type de visualisation permet d accumuler des mérites très rapidement, en imaginant que toutes les apparences sont la déité. 2. Conditions : Ces conditions sont très puissantes du fait même de préserver la pureté des promesses faites, de prendre des vœux et de méditer sur les déités des mandalas. Ainsi nous recevons très rapidement les bénédictions des bouddhas. 3. Comportement : Lorsque l on pratique le tantra, on se comporte comme un bouddha, ce qui signifie que l on aide les autres, que l on enseigne, etc. Le fait de se voir soi-même comme un bouddha a une grande influence sur notre comportement. Chaque instant de cette pratique de visualisation sous la forme de la déité, du Bouddha ou d un bodhisattva permet d accumuler des mérites. Maintenir une telle pratique secrète est une autre caractéristique du tantra. Il n est pas bon de parler de pratiques tantriques à ceux qui n ont ni foi ni respect ou qui n observent aucun vœu. Pratiquer le tantra signifie protéger son esprit du comportement mondain ordinaire. Ceci a un sens très profond : il s agit de protéger son esprit des plaisirs de ce monde, de la chute dans les royaumes inférieurs dans les vies prochaines, de la chute dans les deux extrêmes et de la stagnation dans l extrême du bonheur pour soi-même, de l erreur de la saisie de la dualité des choses et de l existence en soi. Conduire ainsi son esprit à l obtention de l éveil en pratiquant les deux véhicules des soutras et des tantras, voilà ce que l on appelle le véhicule du mantra. 10 Introduction Pratiquer l union de la méthode et de la sagesse Le tantra explique comment atteindre l éveil dans une courte vie humaine en accumulant les causes nécessaires à l obtention du corps de forme. La méthode vaste explique comment atteindre le corps de forme, et la méthode profonde, comment obtenir le corps de vérité. Ce qui signifie que l obtention des deux corps du Bouddha nécessite l application de la sagesse et la méthode. La sagesse sans la méthode ou la méthode sans la sagesse ne mènent pas au résultat. Les deux doivent être pratiquées et considérées comme une aide mutuelle. Les shravakas ont réalisé la vacuité directement et abandonné les émotions perturbatrices. Ils sont à même d obtenir la libération du cycle des existences. Une telle sagesse réalisant la vacuité est commune. Tous les différents types d êtres, qu ils pratiquent le hinayana ou le mahayana, se doivent de la réaliser. La caractéristique principale du véhicule du mahayana est de guider les êtres grâce à une émanation du corps de forme. 11

7 Guélongma Palmo LLe sujet de cet enseignement porte sur la pratique du nyoungnè, pratique liée à la grande compassion. Le Nyoung-né appartient au premier niveau des tantras, le tantra de l action (kriya tantra en sanskrit) qui a été enseigné par le Bouddha. Cette pratique s est répandue en Inde puis graduellement au Tibet. La pratique du nyoung-nè qui a fleuri au Tibet et qui est expliquée ici, provient de la lignée de Guélongma Palmo [skt. bhishouni Lakshmi ou bhikshouni Shrimati]. Pourquoi la lignée de cette moniale pleinement ordonnée (skt. bikshouni, tib. guélongma) indienne a-t-elle fleuri au Tibet? C est parce que cette bikshouni a créé les nombreuses conditions nécessaires à cela, et qu elle avait comme support de méditation une statue de Tchènrézi. Grâce à ses pouvoirs miraculeux, Guélongma Palmo s était rendue au Tibet. Elle avait caché cette statue de Tchènrézi, tel un trésor, au fond d une cavité dans la montagne près du monastère de Séra. Il y avait là beaucoup de bergers qui gardaient des moutons et des chèvres. Une chèvre allait constamment se cacher dans la même grotte. Un jour, le berger, se demandant pourquoi sa chèvre allait toujours se réfugier dans ce trou, lança une pierre dans la pénombre. Il entendit un bruit, comme si le caillou avait touché une assiette de cuivre. Il pénétra dans la grotte et vit la statue de Tchènrézi qu il offrit plus tard au monastère de Séra. Cette statue se trouve toujours au monastère de Séra. C est ainsi que la pratique du nyoung-nè se répandit au Tibet. Guélongma Palmo a vraiment existé, on peut encore voir la base qu elle utilisait pour faire l offrande de mandala au monastère de Tashilounpo. 13

8 Guélongma Palmo appartenait à la caste royale. Dès son jeune âge, elle avait pris des vœux et étudiait intensément tous les soutras et tantras guidée par de nombreux maîtres. Elle vivait véritablement dans la pure moralité de tous ses vœux de bikshouni. Elle avait reçu de nombreuses instructions spirituelles de grands yogis. Après un certain temps, dû à son karma passé, elle contracta la lèpre. Une des raisons de sa maladie était en effet liée à son karma passé, mais comme elle était très belle, elle avait intentionnellement provoqué cette maladie pour se protéger de l attachement des autres et également pour pouvoir pratiquer. Son corps la faisait beaucoup souffrir, car il se déformait entièrement. Elle demanda alors conseil au roi Indrabodhi. Ce dernier lui dit que Tchènrézi était le chef de tous les nagas et esprits locaux, et que pour faire cette pratique elle devait se rendre à l endroit où se trouvait une statue de Tchènrézi à onze têtes. Elle devait pratiquer non loin de là, à l endroit où était inscrit le mantra à six syllabes, Om mani pédmé houm. Ainsi, sans aucun attachement envers ses amis ou ses parents, elle se rendit dans ce monastère et récita de nombreux mantras du Bouddha de la compassion, mais cela ne fût pas très bénéfique. Elle faisait ses prières et sa pratique de Tchènrézi à onze têtes pendant la journée, mais comme les femmes ne pouvaient pas rester dans les monastères la nuit, elle retournait près de l inscription du mantra à six syllabes. Puis, pendant une semaine elle fit une requête intense au mantra qui se transforma alors en Tchènrézi à onze têtes. C est à ce moment-là que sa lèpre fût complètement guérie et qu elle obtint de hautes réalisations. Elle développa une bodhicitta incroyable ainsi qu une immense compassion. Son corps devint à nouveau très beau, plus beau qu auparavant. Elle développa une concentration très puissante. Grâce à la force de son amour et de sa compassion, elle vainquit et dompta tous les esprits malfaisants et les mauvaises énergies. Il est dit que les quinze protecteurs devinrent ses assistants et qu elle eut la vision directe de Tara et du Bouddha Amoghasiddhi. Le quinzième jour du quatrième mois du calendrier 14 Guélongma Palmo tibétain, jour de la pleine lune, elle eut la vision directe de Tchènrézi et pour finir, un accomplissement spirituel très puissant. De retour au village, comme elle était plus belle qu avant, beaucoup de personnes commencèrent à médire d elle, disant qu elle était devenue belle parce qu elle avait transgressé ses vœux et pris plaisir à la vie mondaine. Toutes sortes de choses furent colportées à son sujet. Dans ce village avait lieu un festival de Tchènrézi appelé «Kasapani» durant lequel beaucoup de monde se rassemblait. Pour clarifier toutes ces médisances, le jour du festival, elle se trancha la tête, la piqua sur une tige de fer et dansa en exprimant cette parole de vérité : - S il est vrai que j ai transgressé mes vœux, que ma tête ne revienne jamais sur mon corps. Mais si je n ai rien transgressé, puissè-je redevenir normale. Aussitôt la tête rejoignit son corps et elle manifesta de nombreux pouvoirs miraculeux. Toutes les personnes qui avaient eu des doutes et avaient médit à son sujet, changèrent d attitude et développèrent une foi profonde. Elle transmit ensuite de nombreuses initiations, des bénédictions, et beaucoup de personnes devinrent des pratiquants accomplis. à partir de ce moment-là, Guélongma Palmo devint très populaire. Elle œuvra intensément pour la préservation de la doctrine par la pratique de Tchènrézi et composa la pratique du Grand Compatissant et de nombreux autres textes. Cette lignée de Tchènrézi en relation à la pratique du nyoung-nè vient en fait du Bouddha Shakyamouni. La lignée distante se réfère au Bouddha Shakyamouni et la lignée proche se réfère à Guélongma Palmo. Les deux pandits Guélongma Palmo avait beaucoup de disciples. Les deux principaux s appelaient Dawa Shouno et Yéshé Sangpo. Fils de brahmane, né dans la partie occidentale de l Inde, Dawa Shouno était un grand érudit (skt. pandit). Il était très intelligent. Il avait pris l ordination à l âge de treize ans et plus tard, devint un grand expert dans les cinq 15

9 arts des connaissances, tout particulièrement dans le soutra du son. à vingt et un ans, il prit l ordination complète et devint bikshou. Son disciple, Yéshé Sangpo, était un pratiquant très sérieux et très puissant. Mais un jour, il tomba gravement malade. Il envoya alors quelqu un chercher son maître. Le messager qu il avait choisi avait le pouvoir miraculeux de la rapidité, il arriva donc très vite chez Dawa Shouno. Tous deux prirent rapidement le chemin du retour. Mais en cours de route, à cause de certains obstacles, ils s endormirent un moment. Dawa Shouno rêva d une jeune fille qui portait des habits de feuilles et tenait une fleur outpala dans la main. Celle-ci lui dit : - La maladie de votre disciple Yéshé Sangpo est due à une transgression en rapport avec son maître spirituel précédent, vous ne pourrez pas le guérir. En fait, il a un gros abcès dans son corps. La meilleure façon de l aider est d aller voir Guélongma Palmo, grande pratiquante du Grand Compatissant Tchènrézi. Elle a reçu de nombreuses initiations et a obtenu des réalisations suprêmes. Elle habite à Dreunpou Sèpè Tsèl. Au réveil, ils se rendirent chez Guélongma Palmo et avec elle, allèrent au chevet de Yéshé Sangpo. Celui-ci était le fils d un roi. L abcès qui le faisait souffrir était dû à l influence négative de certains esprits. Il avait bien invité un grand yogi et reçu une initiation, mais son problème empirait et s accompagnait de fortes douleurs, de sensations de brûlures. On l avait plongé dans un lac d eau froide et l eau s était mise à bouillir. Lorsque Guélongma Palmo et Dawa Shouno arrivèrent, ils firent la pratique de Tchènrézi. L eau du lac se remit à bouillir, mais cette fois Tchènrézi à onze têtes apparut et la douleur fut soulagée. Le disciple reçut la transmission de la pratique de Tchènrézi de Guélongma Palmo et fit sept nyoung-nè, ce qui le guérit complètement. Tous les deux, Yéshé Sangpo et Dawa Shouno obtinrent les réalisations suprêmes. Cette pratique du nyoung-nè de Tchènrézi à mille bras est dite être à l origine de toute la doctrine, de toute pratique spirituelle et de tous les bouddhas. C est la pratique d un être avancé et intelligent. 16 Guélongma Palmo Guélongma Palmo, elle-même, fit la prière suivante : «Puisse cette pratique devenir très bénéfique aux pratiquants». C est ainsi que la transmission de cette pratique de Tchènrézi fut donnée aux deux pandits, et qu elle put se répandre largement. Elle fut ensuite donnée au pratiquant népalais Pèn Nyapa et graduellement se propagea vers la partie centrale du Tibet. Il y a, ainsi, un grand nombre de maîtres de la lignée qu il n est pas nécessaire de tous mentionner ici. Du Népalais Pèn Nyapa, la lignée se poursuit avec le Tibétain Dawa Gyèltsèn, puis le grand yogi Nipoupa et ainsi de suite... cela prendrait beaucoup de temps de parler de la biographie de tous ces grands êtres. 17

10 Comment pratiquer pendant la session

11 I. Pr at i q u e p r é pa r at o i r e L La pratique du nyoung-nè comporte deux parties principales : Comment pratiquer pendant la session et comment pratiquer après la session. La première est elle-même divisée en trois : la pratique préparatoire, le rituel proprement dite et la pratique de conclusion. Autant que possible, le pratiquant doit avoir reçu soit l initiation de Tchènrézi (tib. wang), soit la bénédiction (tib. djénang). La date propice pour commencer la pratique du nyoung-nè est le quinzième jour du quatrième mois du calendrier tibétain car c est le jour où le Bouddha a atteint l éveil. C est le jour particulier du Bouddha. Si l on fait un nyoung-nè ce jour-là, la pratique en devient plus bénéfique. C est également le jour où Guélongma Palmo, la fondatrice de la tradition du nyoung-nè dompta l esprit des cinq maras et obtint les plus hautes réalisations. C est pourquoi le texte dit qu il est très avantageux pour le disciple de pratiquer à l avenir le nyoung-nè ce jour particulier de pleine lune, sa pratique deviendra fructueuse et l obtention des réalisations sera plus rapide. Plus tard vous pourrez faire des nyoung-nès à tout moment, mais pour la première fois, il est bon de commencer ce jour-là. Ceci n est qu une simple information du texte, vous pouvez aussi commencer demain ou tout autre jour. Avant de commencer Si nous commençons par exemple le quinzième jour du mois, la veille sera celui de la préparation du lieu. Ce qui signifie qu il faut alors préparer la salle de méditation, la nettoyer, arranger l autel 21

Bureau de traduction de la FPMT France Catalogue de nos publications

Bureau de traduction de la FPMT France Catalogue de nos publications Bureau de traduction de la FPMT France Catalogue de nos publications Avril 2010 Livres de prières Prières bouddhiques essentielles, Livre de prières de la FPMT, volume 1 Prières et pratiques fondamentales

Plus en détail

Conseils du cœur pour la mort et la fin de vie. Lama Thoubtèn Zopa Rinpoché

Conseils du cœur pour la mort et la fin de vie. Lama Thoubtèn Zopa Rinpoché Conseils du cœur pour la mort et la fin de vie Lama Thoubtèn Zopa Rinpoché Conseils du cœur pour la mort et la fin de vie Titre original : Heart Advice for Death and Dying 2008 FPMT Inc. 1632 SE 11th Avenue

Plus en détail

Qu est qu un Swami? Par Swami Sai Shivananda

Qu est qu un Swami? Par Swami Sai Shivananda Qu est qu un Swami? Par Swami Sai Shivananda Le mot Swami ( sanskrit ) désigne un maître spirituel. Le terme littéralement signifie celui qui sait celui qui est maître de lui-même. Nous avons donc un cheminement

Plus en détail

«Rencontre avec une dakini» Conversation entre Khadro-la et Vén. Roger Kunsang (article paru dans le magazine Mandala de Janv.

«Rencontre avec une dakini» Conversation entre Khadro-la et Vén. Roger Kunsang (article paru dans le magazine Mandala de Janv. «Rencontre avec une dakini» Conversation entre Khadro-la et Vén. Roger Kunsang (article paru dans le magazine Mandala de Janv.-Mars 2009) Vén. Roger Kunsang : Pouvez-vous me dire pourquoi vous avez quitté

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

Devenir son Propre Thérapeute

Devenir son Propre Thérapeute Devenir son Propre Thérapeute Une introduction à la pensée bouddhique Lama Thoubtèn Yéshé Traduit de l anglais par éléa Redel L édition américaine originale a été publiée en 1998 par Lama Yeshe Wisdom

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Les trois brigands partie1. Les trois brigands partie1

Les trois brigands partie1. Les trois brigands partie1 Les trois brigands partie1 Il était une fois trois vilains brigands, avec de grands manteaux noirs et de hauts chapeaux noirs. Le premier avait un tromblon, le deuxième un soufflet qui lançait du poivre,

Plus en détail

6 cours en ligne. pour explorer et approfondir la méditation

6 cours en ligne. pour explorer et approfondir la méditation 6 cours en ligne pour explorer et approfondir la méditation 6 cycles réservés aux membres amis de l École en 2015 2016 : Les 7 voies Pratique de la bienveillance aimante Le cœur de la méditation Entrer

Plus en détail

Les trois brigands Episode 2. Les trois brigands Episode 2

Les trois brigands Episode 2. Les trois brigands Episode 2 Episode 1 Il était une fois trois vilains brigands, avec de grands manteaux noirs et de hauts chapeaux noirs. Les trois brigands Episode 1 Il était une fois trois vilains brigands, avec de grands manteaux

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie.

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. Réussir sa vie 1. Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. 2. Pour certaines personnes avoir une fonction importante, un poste à responsabilités, c est le signe de la réussite. 3. Pour

Plus en détail

le «Yoga psychologique», créé par Nicolas Bornemisza.

le «Yoga psychologique», créé par Nicolas Bornemisza. MÉTHODE IT Libérations des Images intérieures - Images de Transformation Présentation de la méthode de Nicolas Bornemisza La méthode IT a été co- créée par Marie Lise Labonté et Nicolas Bornemisza. Elle

Plus en détail

Comment retrouver ou développer une saine confiance en soi

Comment retrouver ou développer une saine confiance en soi Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment retrouver ou développer une saine confiance en soi À l attention du lecteur, Ce texte est protégé par la

Plus en détail

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Mission sans conversion Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Que la paix de Christ soit avec vous tous et que tous, nous devenions des instruments de paix. Avec beaucoup

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

LE POUVOIR DE LA PENSÉE PAR LE YOGA & LA MÉDITATION. Hossegor, Landes DU 17 AU 20 SEPTEMBRE 2015

LE POUVOIR DE LA PENSÉE PAR LE YOGA & LA MÉDITATION. Hossegor, Landes DU 17 AU 20 SEPTEMBRE 2015 LE POUVOIR DE LA PENSÉE PAR LE YOGA & LA MÉDITATION Hossegor, Landes DU 17 AU 20 SEPTEMBRE 2015 Un beau week end en perspective Au plaisir de vous enseigner dans la joie et l amour. Lieu: Lo Rey du Lac

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

Formation à l Accompagnement Sacré

Formation à l Accompagnement Sacré Formation à l Accompagnement Sacré But Espace intense de «travail» intérieur, individuel et collectif, cette formation a pour but de permettre à chacune et chacun d accompagner, en soi et autour de soi,

Plus en détail

2 tournées dans cette dernière partie de l année : septembre et décembre.

2 tournées dans cette dernière partie de l année : septembre et décembre. Chers amis, Merci encore pour tous ces beaux et chaleureux échanges que nous avons eus avec vous lors des tournées d avril, de juin et de fin juillet /début août. Voici donc le programme des activités

Plus en détail

Le loup et les 7 chevreaux

Le loup et les 7 chevreaux Episode 1 Il était une fois une chèvre qui avait sept jolis petits chevreaux. Un matin, elle voulut aller chercher de la nourriture pour elle et ses petits dans la pairie. Elle les rassembla tous les sept

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Georges BORGEAUD La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir Dans Echos de Saint-Maurice, 1966, tome 64, p. 18-22 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Souvenir

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Comment se protéger des frelons asiatiques?

Comment se protéger des frelons asiatiques? PREFET de l AUDE Comment se protéger des frelons asiatiques? Vous trouverez ci-dessous des conseils pour vous protéger du frelon asiatique, que vous soyez particulier, maire ou apiculteur ainsi que des

Plus en détail

Comment s affranchir de la peur

Comment s affranchir de la peur Comment s affranchir de la peur La peur est une sensation normale qui nous protège du danger. C est une réaction inconsciente chez la plupart des êtres vivants. Rares sont les êtres humains capables de

Plus en détail

Exposition de photo en pleine nature

Exposition de photo en pleine nature Le Zanskar, région du Ladakh dans l Himalaya indien Ce document est à disposition des visiteurs. Nous vous prions de le rapporter au départ de la balade. Nous vous remercions de votre participation et

Plus en détail

EXISTE-T-IL DES CONVERGENCES ENTRE BOUDDHISME ET FRANC-MAÇONNERIE?

EXISTE-T-IL DES CONVERGENCES ENTRE BOUDDHISME ET FRANC-MAÇONNERIE? EXISTE-T-IL DES CONVERGENCES ENTRE BOUDDHISME ET FRANC-MAÇONNERIE? Pierre DESOUTTER I/ INTRODUCTION : Né d un père agnostique et d une mère bouddhiste, en des rivages lointains, inondés d eau et de pagodes,

Plus en détail

LECTURE DE VOS MEMOIRES AKASHIQUES

LECTURE DE VOS MEMOIRES AKASHIQUES LECTURE DE VOS MEMOIRES AKASHIQUES Bonjour, Ce document présente les mémoires akashiques et les séances de lecture. Les mémoires sont un puissant outil de développement personnel et d évolution. Je fais

Plus en détail

Archives de sciences sociales des religions

Archives de sciences sociales des religions Archives de sciences sociales des religions Numéro 148 (octobre-décembre 2009) Varia André Padoux et Michel Angot Michel ANGOT, (éd., trad., présent.), Le Yoga-Sūtra de Patañjali. Le Yoga- Bhāṣya de Vyāsa.

Plus en détail

Chapitre 2 : La structure en escalier ARISE

Chapitre 2 : La structure en escalier ARISE Chapitre 2 : La structure en escalier ARISE La structure ARISE fut à l origine mise en place dans un but pédagogique de manière à enseigner l art de la Séduction avec un outil pédagogique simple et efficace.

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Quelques traductions françaises de la Bible en parallèle, par ordre de parution

Quelques traductions françaises de la Bible en parallèle, par ordre de parution Langage Convient plus particulièrement à Très proche de la formulation originale, conjugaisons vieillies Vocabulaire et conjugaisons vieillies, respect de la structure de la phrase originale. Vocabulaire

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

Quel est le secret qui permet d accéder au miraculeux?

Quel est le secret qui permet d accéder au miraculeux? Quel est le secret qui permet d accéder au miraculeux? Or la foi est une ferme assurance des choses qu on espère, une démonstration de celles qu on ne voit pas. Hébreux 11 : 1 par Daniel Kolenda Lors d

Plus en détail

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2 Agir avec Intelligence, assuranceetprudence 5-6 année Leçon 2 Leçon 2 Relations saines et relations malsaines Objectifs Comprendre qu une relation saine est une relation basée sur le respect de soi-même

Plus en détail

«POUR NOUS IL L A FAIT PÉCHÉ» Sur II Corinthiens V, 20 - VI, 2

«POUR NOUS IL L A FAIT PÉCHÉ» Sur II Corinthiens V, 20 - VI, 2 «POUR NOUS IL L A FAIT PÉCHÉ» Sur II Corinthiens V, 20 - VI, 2 (V, 20) C est pour Christ que nous sommes en ambassade, puisque c est Dieu qui appelle par nous. Nous vous (le) demandons pour Christ, réconciliez-vous

Plus en détail

13 Quelle est l église du Nouveau Testament?

13 Quelle est l église du Nouveau Testament? DU NOUVEAU TESTAMENT? 169 13 Quelle est l église du Nouveau Testament? Ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres (Rm 12.5). Par

Plus en détail

Cultiver l esprit d équipe

Cultiver l esprit d équipe Cultiver l esprit d équipe Les objectifs : Promouvoir une prise de conscience de la nécessité de travailler en équipe et de cultiver les liens entre les personnes pour consolider l esprit d équipe Fournir

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à la sagesse qu il lui faut, avant tout, adapter ses

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien!

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien! DOSSIER Pédagogique Semaine 21 Compagnie tartine reverdy C est très bien! 1 Sommaire Distribution istribution,, résumé,, a propos du spectacle 3 EXTRAIT 4 La compagnie 4 Biographie 4 Pistes de travail

Plus en détail

Epargne : définitions, formes et finalités.

Epargne : définitions, formes et finalités. Epargne : définitions, formes et finalités. 1) Définitions de l épargne. Le dictionnaire Larousse définit l épargne comme une «fraction du revenu individuel ou national qui n est pas affectée à la consommation»,

Plus en détail

L ESTIME DE SOI, C EST...

L ESTIME DE SOI, C EST... L'estime de soi Sources : C.A.P. Santé Outaouais. Votre guide d'animation Mieux-être en tête, 1994. SCRIPTOGRAPHIC COMMUNICATIONS LTD, Ce que vous devez savoir sur l'estime de soi, 1989. FORTIN, BRUNO.

Plus en détail

Protection juridique de l enfant en situation difficile

Protection juridique de l enfant en situation difficile Protection juridique de l enfant en situation difficile INTRODUCTION I- MESURES DE PROTECTION DES ENFANTS EN DANGER MORAL ET LES ORGANES JUDICIAIRES COMPETENTS II- SITUATION JURIDIQUE DES ENFANTS ABANDONNES

Plus en détail

Tous semblables et tous différents

Tous semblables et tous différents Chap. 1 Tous semblables et tous différents I. Caractères communs et caractères propres Caractère commun : Caractère normalement possédé par tous les êtres humains. On parle aussi d'attribut humain. Caractère

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

Très chers amis, Merci de nous aider, vous êtes toujours bien présents dans nos prières quotidiennes. Dans le Cœur de Jésus,

Très chers amis, Merci de nous aider, vous êtes toujours bien présents dans nos prières quotidiennes. Dans le Cœur de Jésus, nous avons, depuis peu, quelque espoir. Pour cela, il nous faut impérativement faire des travaux afin que notre maison soit juridiquement accessible. Très chers amis, Nous sommes très heureuses de vous

Plus en détail

Les soins palliatifs aux soins intensifs : une coexistence possible

Les soins palliatifs aux soins intensifs : une coexistence possible Les soins palliatifs aux soins intensifs : une coexistence possible Diane Guay, inf Étudiante au Doctorat en sciences cliniques (sc.inf.) Co-direction Pr Luc Mathieu Pre Cécile Michaud Plan de la présentation

Plus en détail

Subordonnée circonstancielle de temps

Subordonnée circonstancielle de temps DE MATÉRIEL TEMPS POUR ALLOPHONES 1 Notion de phrase Subordonnée circonstancielle de temps La subordonnée circonstancielle de temps sert à situer l action dans le temps. Elle peut exprimer : la simultanéité

Plus en détail

développe les solidarités le guide de l adoption

développe les solidarités le guide de l adoption développe les solidarités le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine

Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine Principes directeurs adoptés le 26 août 1999 Documents d application approuvés le 24 octobre 1999 Traduction

Plus en détail

COACH ENTREPRISE - FORMATRICE - MÉDIATRICE

COACH ENTREPRISE - FORMATRICE - MÉDIATRICE COACH ENTREPRISE - FORMATRICE - MÉDIATRICE MALA VOLERY COACH & THERAPEUTE J offre une formation ponctuelle ou continue pour chefs d'entreprise, cadres, enseignants, personnalités publiques. Le monde du

Plus en détail

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but DE MATÉRIEL CONSÉQUENCE POUR ET DE BUTALLOPHONES 1 Notion de phrase Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but 1 LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE DE CAUSE La subordonnée circonstancielle

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

les 3-4-5 octobre et 8-9 novembre 2014

les 3-4-5 octobre et 8-9 novembre 2014 Danielle SOLEILLANT FORMATRICE & ANIMATRICE DE SEMINAIRES P.E.A.T. certifiée par Z. MIHAJLOVIC SLAVINSKI p r o p o s e les 3-4-5 octobre et 8-9 novembre 2014 Formation aux systèmes PEAT à Paris Activer

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE Table des matières INTRODUCTION... 2 POURQUOI UNE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE... 3 L'IMPORTANCE DE LA SIESTE ET DU RESPECT DES RYTHMES BIOLOGIQUES... 3 À

Plus en détail

IV- Comment fonctionne un ordinateur?

IV- Comment fonctionne un ordinateur? 1 IV- Comment fonctionne un ordinateur? L ordinateur est une alliance du hardware (le matériel) et du software (les logiciels). Jusqu à présent, nous avons surtout vu l aspect «matériel», avec les interactions

Plus en détail

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 Vies consacrées, 83 (2011-3), 163-168 En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 «Un signe grandiose apparut dans le ciel» : ce signe, c est le voyant de Patmos

Plus en détail

le guide de l adoption

le guide de l adoption développe les solidarités www.gard.fr le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants

Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants Communiqué de presse A Iloni, le 03/09/2015 Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants 1 soirée, 2 thèmes : la charte d approche des mammifères marins et le réseau d observateurs C est

Plus en détail

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Paola Biancardi Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Le CVE de Grattapaille dans lequel je travaille comme directrice, se trouve dans les hauts de Lausanne et regroupe deux sites : la Nurserie Sous-Bois

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

Briller dans la communauté

Briller dans la communauté Leçon 7 Briller dans la communauté Au Musée du Canal de Panama, on peut voir un vieux phare. Celui-ci a été créé en France aux environs des années 1800 et il a été amené à Panama par les ouvriers français

Plus en détail

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013 Editeur responsable: Panathlon Wallonie-Bruxelles asbl Illustration imaginée et réalisée par Jason Vandepeute, 13 ans. 5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play La Journée du Fair Play

Plus en détail

Code d éthique Version révisée février 2011

Code d éthique Version révisée février 2011 Code d éthique Version révisée février 2011 Table des matières Introduction...3 1. Devoirs et obligations...4 1.1. Déclarations de la personne accompagnatrice... 4 1.2. Dispositions générales de la personne

Plus en détail

Changement des comportements et Formation

Changement des comportements et Formation Notre système change. Accélérer ce changement vers la durabilité est à la fois une urgence et une opportunité. Changement des comportements et Formation Éducation au développement durable dans les formations

Plus en détail

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE PILOTAGE À DISTANCE Je commande mes volets, mes éclairages, mon alarme et mon chauffage à distance PILOTAGE CHAUFFAGE Je fais des économies sur le poste chauffage

Plus en détail

Extraits d un carnet de route de mon voyage en Patagonie

Extraits d un carnet de route de mon voyage en Patagonie Manifestations-loisirs / Carnet de route Patagonie / extraits Page 1 / 7 Contenu : Patagonie ARGENTINE Glacier Perito Moreno / El Chalten Fitz Roy et Corre Torre Rédaction : Alain Krummenacher / entrepreneur

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Préparation aux concours

Préparation aux concours Préparation aux concours Infirmier Aide-soignant Auxiliaire de puériculture É c o l e p r i v é e d é c l a r é e a u p r è s d u R e c t o r a t Établissement ouvert en 1996 à Clermont-Ferrand Oui, si

Plus en détail

1 er Chant de Maitripa Départ du monastère

1 er Chant de Maitripa Départ du monastère 1 er Chant de Maitripa Départ du monastère 238/2? P2-0:A-.2%- K$- (J/- 0R-.0=- >- 2-

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

CONFERENCE 1 L AUTISME : COMMENT EDUQUER AUTREMENT?

CONFERENCE 1 L AUTISME : COMMENT EDUQUER AUTREMENT? CONFERENCE 1 L AUTISME : COMMENT EDUQUER AUTREMENT? Les institutions spécialisées ne sont pas la seule solution envisageable. Même si celles-ci sont dans l ensemble de plus en plus à l écoute des enfants.

Plus en détail

ETRE VRAIMENT DISCIPLE

ETRE VRAIMENT DISCIPLE ETRE VRAIMENT DISCIPLE Etre disciple constitue une relation vitale Quand un aspirant s'engage volontairement à suivre un Maître, on dit de lui qu'il devient un disciple. Mais si son adhésion n'est que

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

La Neuvaine de l'assomption

La Neuvaine de l'assomption La Neuvaine de l'assomption 6 au 14 août 2012-15 août fête de l'assomption Après chaque journée, terminer par une dizaine de chapelet aux intentions de Marie. Confession et communions recommandés durant

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Prochaines Dates séminaires 2015. Nom : Prénom :.. Date naissance :.. Adresse Complète :

Prochaines Dates séminaires 2015. Nom : Prénom :.. Date naissance :.. Adresse Complète : Bulletin d inscription Séminaire A renvoyer à Manuel SPERLING 33, rue des Tulipiers 93110 ROSNY ou à scanner à bougerlavie@gmail.com Séminaire 2015 choisi : Participation au séminaire : Module 3 et 4 =

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

Statuts du 16 mars 2013

Statuts du 16 mars 2013 Statuts du 16 mars 01 Nom et siège Article 1) L Association Suisse des Donneurs Vivants d Organe, ASDVO en abrégé, est une association selon l Article 60 du Code Civil Suisse (CC). Elle est neutre du point

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail