Les difficultés attendues après la loi Pinel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les difficultés attendues après la loi Pinel"

Transcription

1 M e Géraldine Piedelièvre Avocat, associé Lefèvre Pelletier & associés, Avocats ANALYSE Les difficultés attendues après la loi Pinel Si les dispositions de la loi Pinel du 18 juin 2014 et de son décret d application du 3 novembre 2014 sont contraignantes pour tous les baux commerciaux, leur impact est encore plus significatif sur les baux renouvelés. Nous faisons le point sur les principales difficultés attendues depuis la publication de la loi Pinel au regard des imprécisions de cette loi qui, malheureusement, suscite plus d interrogations qu elle n apporte de solutions. L équilibre économique des baux commerciaux se trouve fondamentalement bouleversé, ce qui pourrait générer de nombreux contentieux dans les années à venir. Les impacts de la loi Pinel sur le bail renouvelé La durée du bail renouvelé conclu pour une durée initiale supérieure. Par exception, les parties peuvent convenir d une durée du bail renouvelé plus longue en stipulant expressément sa durée. parties peuvent convenir d une durée du bail des parties, pour une durée de renouvelle- (Cass. 3 e la clause contractuelle dans le bail initial sans effet si l accord des parties n est pas reconnu par la suite. Mais comment s articule cette situation avec public de la faculté de résiliation triennale du preneur (sauf pour les baux d une durée supé- bluesky

2 À défaut d accord amiable entre les parties sur la durée du bail renouvelé, celui-ci sera de prévoir une durée ferme. bail renouvelé serait conclu pour une durée se heurtent désormais aux dispositions de excluent toute possibilité de conclure un bail Quelle est la date du renouvellement à prendre en compte pour déterminer la er septembre compter de cette date. pour dire si sa conclusion est antérieure ou postérieure au 1 er prendre en compte la date de prise d effet du Il s agit de prendre en considération la date bail matérialise, même si sa prise d effet est renouvellement, même si ce renouvellement prend effet plusieurs années plus tôt. même si sa date de prise d effet est antérieure. Inversement, les baux renouvelés signés avant le 1 er conditions suspensives ne se réaliseraient réalisée, elle rétroagit et le contrat est réputé conclu depuis la date de sa signature initiale. d accord des parties sur le loyer du bail renou- intervient. renouvellement, mais le nouveau bail n est du loyer du bail renouvelé, on ne sait pas si Faut-il alors retenir la date de la décision applicable est la date d effet du renouvellement Nous ne disposons en l état ni de recul sur d effet du renouvellement. rend obligatoire l établissement d un état des lieux lors de la prise de possession des locaux. si les locaux sont en mauvais état lors du de la prise de possession initiale des locaux, et des lieux pour apprécier leur état au moment nouvel état des lieux soit établi conformément Que décider si aucun état des lieux d entrée n a été réalisé lors de la conclusion du bail est établi partie la plus diligente, à frais partagés entre les parties pour les baux conclus antérieurement au - état des lieux au moment de la signature du bail renouvelé, s il n a pas été réalisé lors de la conclusion du bail initial. Mais, l incidence pour le bailleur n est pas négligeable si les locaux sont en mauvais état au moment du servira de référence pour apprécier l état des locaux au moment de leur restitution. Quel est le montant du loyer du bail sauf s il existe un motif de déplafonnement valeur locative. pas non plus aux baux portant sur des terrains plafonnement pourra également être écarté de l un des éléments constitutifs de la valeur locative (par exemple des facteurs locaux de déplafonnement du loyer, une limitation des de l année précédente. Cette limitation des augmentations de loyer est applicable aux notable des éléments de la valeur locative, et aux baux déplafonnés en raison de leur durée 28

3 lissage des augmentations de loyer résultant peuvent y déroger contractuellement. bureaux et aux baux dont la durée a excédé 12 ans par l effet de la tacite prolongation. ment institué par la loi Pinel ne lui permettra du bail renouvelé, le loyer facturé au locataire s établira bien en-dessous de la valeur locative peut également se demander comment cela s articulera avec l application de l indexation annuelle. La révision du loyer Exemple de lissage du déplafonnement renouvellement. Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Année 6 Année 7 Année 8 Année 9 a également prévu le même mécanisme de lissage des augmentations de loyer résultant bail renouvelé. locative évaluée neuf ans auparavant. mobile. Ce plafonnement du loyer révisé est applicable ou leur destination contractuelle, et aucune sont d ordre public. bail renouvelé ou révisé en présence d une clause recette. Alexandra Karamyshev Si aucune des parties ne prend l initiative de du premier. Au cours de cette prolongation, le congé peut 29

4 être donné par chacune des parties pour le du renouvellement, le loyer du bail sera soumis mais également, dans certains cas, au nouveau lissage du déplafonnement instauré par la loi laisser se poursuivre par tacite prolongation ce déplafonnement ne sera pas plafonné en vertu des nouvelles dispositions de la loi Pinel. trimestre civil, moyennant un préavis de six mêmes termes et conditions, il n y aura pas de la clause d indexation pendant la période de prolongation. La réglementation des charges et impôts Si la situation antérieure était l absence de réglementation et la liberté contractuelle, précis et limitatif des catégories de charges, impôts, taxes et redevances, avec indication de leur répartition entre bailleur et locataire. Mais, surtout, le décret d application du 3 imputés au locataire. charges, impôts et travaux non refacturables dispose d une marge de négociation. La question de l indice échéance ont encore comme indice de référence l indice du coût de la construction. du coût de la construction dans les articles de favoriser le locataire devant des évolutions demande comment se calculera le loyer du prévoit une indexation sur l ICC. Le renforcement de l ordre public - d établir un inventaire précis et limitatif des catégories de charges, impôts et taxes, contraire aux dispositions d ordre public ne de baux commerciaux était applicable. Il sera donc possible de contester une clause durée. - contentieux. Les travaux, charges, impôts et taxes interdits - civil et, - les honoraires sur travaux, les travaux ayant travaux de mise en conformité. Parmi les charges non refacturables sur le du bailleur liés à la gestion des loyers du local». Cette notion suscite des interrogations. S agit-il des honoraires du bailleur lui-même, ou le cas échéant des honoraires du mandataire - S agissant des impôts, taxes et redevances, si le décret d application de la loi Pinel vise - usage de bureaux, locaux commerciaux ou de viennent le contester. 30

5 Renforcement de l obligation d information du bailleur à l égard des locataires Le bailleur doit non seulement indiquer la les différents locataires et les informer de tout Ces obligations d information et de transparence vont s avérer très contraignantes pour le bailleur. Question prioritaire de On peut se demander si les mesures de lissage du déplafonnement des loyers constituent des limitations légales au droit de propriété et si ces atteintes sont compatibles avec la Constitution. Certains auteurs émettent des doutes à ce lissage des déplafonnements à tous les baux quelle que soit leur durée ne serait pas nécessaire et proportionnée à un objectif à la Constitution. Aucun avis du Conseil la liberté du propriétaire d user de son bien apparaît limitée lorsqu il est privé d un revenu normal de ses biens. La détermination du loyer elle-même pourrait faire l objet d une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) tant la voire la réponse du Conseil constitutionnel à l occasion d une QPC posée lors d une instance en cours devant une juridiction. La QPC pourra contesté dès lors que celui-ci est contraire à un et que le texte contesté s applique au litige. La QPC est alors un moyen de défense que le bailleur pourra utiliser contre son locataire. Affaire à suivre OBLIGATOIRE LOI ALUR dès le 8 mars 2015 SPÉCIAL UNPI 1 détecteur de fumée agréé par les assureurs selon la norme C.E. EN ,00 TTC garantie ans autonomie ans maison appartement camping-car caravane Livraison sous 15 jours Franco de port à partir de 2 pièces Livré avec attestation pour l assureur 16 TTC Dans la limite des stocks disponibles 8, rue du Neuhof Willerwald Tél SIRET

ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX

ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX Note Juridique 02 février 2015 ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX La loi relative à l artisanat, au commerce et aux petites entreprises, dite «Loi Pinel» n 2014-626 en date du 18 Juin 2014, a réformé le statut

Plus en détail

LES BAUX COMMERCIAUX LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2015 MAI N 80. Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre

LES BAUX COMMERCIAUX LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2015 MAI N 80. Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2015 MAI N 80 LES BAUX COMMERCIAUX Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre Droit immobilier Droit de la construction Droit commercial Droit

Plus en détail

LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX

LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX Les baux dérogatoires La durée et le droit au renouvellement La fixation et la révision du loyer - 1-7 juillet 2015 Introduction Statut d ordre public o Location d immeubles

Plus en détail

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA LOI N 2014-626 DU 18 JUIN 2014 RELATIVE À L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRÈS PETITES ENTREPRISES DITE «LOI PINEL» Liste des mesures Modification des dispositions

Plus en détail

SOMMAIRE. ØLa Loi PINEL. ØD autres leviers d optimisation : www.actior.fr

SOMMAIRE. ØLa Loi PINEL. ØD autres leviers d optimisation : www.actior.fr SOMMAIRE ØLa Loi PINEL ØD autres leviers d optimisation : www.actior.fr La renégociation, 1 LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, EVOLUTION

Plus en détail

LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises,

LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, EVOLUTION DU REGIME DES BAUX COMMERCIAUX www.actior.fr 1 Les objectifs de la loi PINEL : équilibrer

Plus en détail

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX APPORTS DE LA LOI DU 18 JUIN 2014, DITE «LOI PINEL» ET DE SON DÉCRET D APPLICATION novembre 2014 Newsletter Baux Commerciaux La loi relative à l artisanat,

Plus en détail

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL. Textes. Articles L. 145-33 à 145-39 du code de commerce

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL. Textes. Articles L. 145-33 à 145-39 du code de commerce Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL Textes Loi LME du 4 août 2008 Loi MURCEF du 11 décembre 2001 Article L. 145-3 du code de commerce Article L. 145-5 du code de

Plus en détail

Le Bail commercial : Révision des loyers.

Le Bail commercial : Révision des loyers. Le Bail commercial : Révision des loyers. Article L145-38 du Code de commerce «La demande en révision ne peut être formée que trois ans au moins après la date d'entrée en jouissance du locataire ou après

Plus en détail

Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs

Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs Département Immobilier Eversheds Paris LLP Janvier 2015 1 - Allongement de la durée des baux dérogatoires

Plus en détail

L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS

L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX La véritable incidence de la loi Pinel sur les loyers commerciaux ne pourra être constatée qu'au regard de la réaction du marché (analyse à postériori).

Plus en détail

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Champ de compétence baux commerciaux et professionnels NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Jurisprudence

Plus en détail

B A U X C O M M E R C I A U X F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 L E S P R I N C I P A L E S D I S P O S I T I O N S

B A U X C O M M E R C I A U X F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 L E S P R I N C I P A L E S D I S P O S I T I O N S F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 Emmanuelle BELLAICHE membre du Réseau AJA - 7, avenue de la Bourdonnais - 75007 Paris e.bellaiche@aja-avocats.com + 33 (0) 1 71 19 71 47 L interdiction d

Plus en détail

Flash. Flash d information Immobilier. Parution du décret Pinel du 3 novembre 2014

Flash. Flash d information Immobilier. Parution du décret Pinel du 3 novembre 2014 SEPTEMBRE OCTOBRE NO VEMBRE 2014 Flash Dans ce numéro Baux 1-3 Vente immobilière 3-4 Diagnostic technique 4-5 Parution du décret Pinel du 3 novembre 2014 Flash d information Immobilier Le décret d application

Plus en détail

TOSTAIN & LAFFINEUR Real Estate Solutions

TOSTAIN & LAFFINEUR Real Estate Solutions TOSTAIN & LAFFINEUR Real Estate Solutions Siège Social 23 rue de la Performance Europarc BV3 59650 VILLENEUVE D'ASCQ Tél : 03 20 04 06 00 Fax : 03 20 79 09 42 Email : contact@tostain-laffineur.com Interview

Plus en détail

Le volet immobilier de la loi Pinel... ...entre Parlement et Sénat

Le volet immobilier de la loi Pinel... ...entre Parlement et Sénat Rencontre LPA Le volet immobilier de la loi Pinel......entre Parlement et Sénat Mardi 25 mars 2014 136 avenue des Champs-Elysées 75008 Paris - Tél. : +33 (0)1 53 93 30 00 Fax : +33 (0)1 53 93 30 30 www.lpalaw.com

Plus en détail

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL Vendredi 03 avril 2015 Solen REMY-GANDON Avocat Département Règlement des Contentieux FIDAL TROYES 03 25 82 65 01 Solen.remy-gandon@fidal.com 1 Baux commerciaux

Plus en détail

Jeudi 5 novembre 2015 Le bail commercial

Jeudi 5 novembre 2015 Le bail commercial Jeudi 5 novembre 2015 Le bail commercial organisé par organisé par Maître Fatiha NOURI Le bail commercial «Le fameux bail 3/ 6/ 9» Propos introductif UN STATUT PROTECTEUR QUI S APPLIQUE DE PLEIN DROIT

Plus en détail

Loi Pinel et décret du 3 novembre 2014 : Quels changements?

Loi Pinel et décret du 3 novembre 2014 : Quels changements? Loi Pinel et décret du 3 novembre 2014 : Quels changements? Caroline Varlet Directeur Juridique & Compliance JLL France RICS Rhône-Alpes Manifestation du 15 janvier 2015 Loi Pinel : la durée des baux Le

Plus en détail

REVISION DU LOYER COMMERCIAL

REVISION DU LOYER COMMERCIAL REVISION DU LOYER COMMERCIAL 04/03/2011 Les parties sont libres quant à la fixation du loyer initial. En revanche, le révision du loyer fait l objet d une réglementation spécifique. Il faut distinguer

Plus en détail

n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial

n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial FICHE THEMATIQUE n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1. LE BAIL COMMERCIAL 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial 1.2.1. Résiliation triennale 1.2.2. Résiliation anticipée

Plus en détail

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

ETAT ET PERSPECTIVES DU MARCHE LOCATIF A PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE ACTUALITE JURIDIQUE DES BAUX COMMERCIAUX

ETAT ET PERSPECTIVES DU MARCHE LOCATIF A PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE ACTUALITE JURIDIQUE DES BAUX COMMERCIAUX ETAT ET PERSPECTIVES DU MARCHE LOCATIF A PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE ACTUALITE JURIDIQUE DES BAUX COMMERCIAUX Jeudi 9 juillet 2015 Club Pierre #44 Magali MARTON Head of EMEA Research, DTZ Jean-Marc PEYRON

Plus en détail

Gestion. Négocier son bail commercial

Gestion. Négocier son bail commercial Gestion Négocier son bail commercial Adie Conseil Gestion INTRODUCTION Le bail commercial fait l objet d un statut réglementé dont les textes sont codifiés aux articles L.145-1 et suivants et R.145-1 et

Plus en détail

Droit des baux commerciaux

Droit des baux commerciaux SAS ECS Le droit des baux commerciaux - NA 49 - Chapitre 2 Paragraphe 2 Obligation relative à la chose louée L immeuble A USAGE DE LA CHOSE Le preneur doit user de la chose en bon père de famille. L abus

Plus en détail

La révision du loyer d'un bail commercial : le TGI de Paris rassure les bailleurs

La révision du loyer d'un bail commercial : le TGI de Paris rassure les bailleurs A s s o c i a t i o n d e s R e s p o n s a b l e s d e S e r v i c e s G é n é r a u x F a c i l i t i e s M a n a g e r s A s s o c i a t i o n Novembre 2011 La révision du loyer d'un bail commercial

Plus en détail

LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS FEVRIER 2016 - ESSEC

LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS FEVRIER 2016 - ESSEC LES LOYERS COMMERCIAUX Préambule : Pour les boutiques, il existe deux valeurs locatives : 1- La valeur locative de marché issue des loyers constatés pour des nouvelles locations. La valeur locative de

Plus en détail

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante

Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante Mesure n 7 : rendre possible la diminution des loyers au profit des locataires si l information sur la surface louée est fausse ou manquante D étendre l obligation d information sur les surfaces louées

Plus en détail

ENGAGEMENT DE CAUTION CONJOINTE ET SOLIDAIRE

ENGAGEMENT DE CAUTION CONJOINTE ET SOLIDAIRE ENGAGEMENT DE CAUTION CONJOINTE ET SOLIDAIRE Je soussigné (Nom, Prénoms) demeurant. déclare par la présente, me porter caution conjointe, solidaire et personnelle, sans bénéfice de discussion ni de division,

Plus en détail

Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie

Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie Gauthier Ervyn ge@vdelegal.be 1. LES BAUX COMMERCIAUX Diversité des règles en matière de bail : Régime

Plus en détail

NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Cabinet NICOLAS & DENIZOTAssociés I / Etude Actualité sur les indices

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 4. Les différents baux

Stage de Préparation à l Installation 4. Les différents baux Stage de Préparation à l Installation 4. 4.1. Le Bail Commercial 4.2. Convention Précaire et Bail de trois ans ans 4.3. Bail Professionnel et Bail Mixte 4.4. Pas de Porte et Droit au Bail 4.1. Le bail

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre Commentaire Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre (Renvoi au décret pour fixer certaines dispositions relatives à l exercice de la profession d avocat) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER

LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER Avocat au barreau de Paris Après le plan d action présenté par Madame PINEL le 19 juin 2013, le projet de loi du 21 août 2013 rassemblait un certain

Plus en détail

LA LETTRE DU CABINET

LA LETTRE DU CABINET LA LETTRE DU CABINET DROIT COMMERCIAL N 2 - Janvier 2015 REFORME DU REGIME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA LOI PINEL DU 18 JUIN 2014 & SON DECRET D APPLICATION DU 3 NOVEMBRE 2014 Par Bernard Puylagarde Bernard

Plus en détail

NEWSLETTER N 8 Septembre / octobre 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 8 Septembre / octobre 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Champ de compétence baux commerciaux et professionnels NEWSLETTER N 8 Septembre / octobre 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Jurisprudence

Plus en détail

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE La loi de finances pour 2015, qui a rebaptisé le dispositif «Duflot» en dispositif «Pinel», a apporté des améliorations au dispositif d investissement

Plus en détail

ACTUALITE JURIDIQUE. Sociétés - Commercial DROIT DES SOCIETES - DROIT COMMERCIAL. n 7 - Avril - Juin 2014

ACTUALITE JURIDIQUE. Sociétés - Commercial DROIT DES SOCIETES - DROIT COMMERCIAL. n 7 - Avril - Juin 2014 ACTUALITE JURIDIQUE Sociétés - Commercial n 7 - DROIT DES SOCIETES - DROIT COMMERCIAL 1. Le chèque ne vaut paiement que s il a été encaissé.... 2 2. Rachat par les sociétés non cotées de leurs propres

Plus en détail

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL : RETOUR A UN JUSTE EQUILIBRE?

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL : RETOUR A UN JUSTE EQUILIBRE? LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL : RETOUR A UN JUSTE EQUILIBRE? DROIT IMMOBILIER A peine deux mois après la loi ALUR qui a profondément modifié la loi du 6 juillet 1989 concernant les baux d habitation,

Plus en détail

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE NOUVEAU BAIL SANS RACHAT DE FONDS DE COMMERCE ET/OU DE DROIT AU BAIL 1. Textes légaux : Décret du 30 septembre

Plus en détail

LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Sommaire ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Eléments constitutifs du bail / Page 2 Durée du bail / Page 5 Renouvellement du bail / Page 5 Fixation

Plus en détail

A - Le fonds de commerce

A - Le fonds de commerce Chapitre 5 QUOI? Un fonds, des parts, une franchise, un commerce indépendant: les conséquences en sont différentes. Vous pouvez acheter un fonds de commerce, certes, mais aussi des parts de société et

Plus en détail

LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL

LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL COLLECTION DROIT ClVIL dirigee par Christian Larroumet SERIE : Etudes et Recherches Marie-Pierre BAGNERIS Docteur en Droit LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL Droit franqais compare et perspectives dans l'union

Plus en détail

1. Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux?... 4

1. Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux?... 4 Table des matières Introduction 1 Note préliminaire : la réforme institutionnelle 2 1 Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux? 4 11 Existence d un bail 4 12 Le commerce de détail 5 121

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Pour qu il y ait location d immeuble, il faut qu il y ait un «bail» Le bail est le contrat par lequel une personne (appelée le bailleur) s engage à faire jouir une autre personne

Plus en détail

Les principales mesures de la loi Pinel en matière de bail commercial

Les principales mesures de la loi Pinel en matière de bail commercial Les principales mesures de la loi Pinel en matière de bail commercial Article juridique publié le 13/03/2015, vu 1511 fois, Auteur : Avocat David MICHEL La loi relative à l'artisanat, aux commerces et

Plus en détail

BAUX COMMERCIAUX. Avocat au Barreau de Paris

BAUX COMMERCIAUX. Avocat au Barreau de Paris BAUX COMMERCIAUX ACTUALITÉ 2011 2012 IMMATRICULATION DU PRENEUR Décisions i de la Cour de cassation 3è ch. Civ. : 15 sept. 2010 n 09 68521 23 nov. 2010 n 09 68685 18 janv. 2011 n 10 11583 3 mai 2011 n

Plus en détail

LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ

LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ IMMOBILIER LOCATION LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ www.notaires.paris-idf.fr Location LE BAIL D HABITATION NOTARIÉ Lorsqu un propriétaire souhaite louer son bien immobilier, une des premières démarches à

Plus en détail

Résumé commenté de la "Loi Pinel"

Résumé commenté de la Loi Pinel 1-INTRODUCTION : Résumé commenté de la "Loi Pinel" Loi N 2014-626 du 18 juin 2014 dite "Loi Pinel" publiée le 19 juin 2014 décret d application en date du 03 novembre 2014 INTENTION DU GOUVERNEMENT : «permettre

Plus en détail

MON BAIL COMMERCIAL. Avertissement I. La conclusion du bail 1. La définition et la durée du bail commercial

MON BAIL COMMERCIAL. Avertissement I. La conclusion du bail 1. La définition et la durée du bail commercial + SOMMAIRE Avertissement I. La conclusion du bail 1. La définition et la durée du bail commercial 2. Les caractéristiques du local La consistance des lieux L état des lieux La destination des lieux Le

Plus en détail

Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises

Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises A l occasion de l examen du projet de loi Pinel sur l artisanat, le commerce et les très

Plus en détail

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LE BAIL COMMERCIAL Explications et conseils Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales,

Plus en détail

JURIDIQUE. Circulaire d information N 36. 17 juin 2014

JURIDIQUE. Circulaire d information N 36. 17 juin 2014 Circulaire d information N 36 17 juin 2014 JURIDIQUE Les nouveaux délais de prescription des révisions, impayés de loyers et de charges depuis la loi ALUR Pour des informations complémentaires contacter

Plus en détail

QUOI DE NEUF EN 2015?

QUOI DE NEUF EN 2015? Claire Valérie QUOI DE NEUF EN 2015? LE SOMMAIRE 1. Les baux commerciaux 2. La publicité des comptes au greffe 3. Les cotisations RSI 4. L autoliquidation de la tva 5. Nouveaux logiciels : les indicateurs

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Ordonnance n o 2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial

Plus en détail

LE CONTRAT DE BAIL. Le contrat de bail à loyer est un accord entre un bailleur qui cède l usage d une chose et un locataire qui en paie le loyer.

LE CONTRAT DE BAIL. Le contrat de bail à loyer est un accord entre un bailleur qui cède l usage d une chose et un locataire qui en paie le loyer. LE CONTRAT DE BAIL 1. Définition Le contrat de bail à loyer est un accord entre un bailleur qui cède l usage d une chose et un locataire qui en paie le loyer. 2. Distinction avec d autres contrats Le bail

Plus en détail

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Document rédigé par les experts BusinessFil Immo Contact : 01 47 87 49 49 Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier L édito Après

Plus en détail

Libre choix du réparateur en assurance automobile

Libre choix du réparateur en assurance automobile Mise à jour du 05/01/2015 Libre choix du réparateur en assurance automobile Que dit la Loi? La Loi impose aux Assureurs de mentionner la faculté pour l assuré, en cas de dommage garanti par le contrat,

Plus en détail

I. CONDITIONS DE VALIDITÉ DE LA SOUS-LOCATION II. EFFETS DE LA SOUS-LOCATION III. IRRÉGULARITÉ DE LA SOUS-LOCATION

I. CONDITIONS DE VALIDITÉ DE LA SOUS-LOCATION II. EFFETS DE LA SOUS-LOCATION III. IRRÉGULARITÉ DE LA SOUS-LOCATION SOUS-LOCATION 28/08/2014 La sous-location est le contrat par lequel une personne (le locataire principal) qui a la jouissance de locaux en vertu d'un bail remet à son tour la jouissance de tout ou partie

Plus en détail

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30. Décision n 2010-44 QPC 29 septembre 2010. Époux M.

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30. Décision n 2010-44 QPC 29 septembre 2010. Époux M. Décision n 2010-44 QPC 29 septembre 2010 Époux M. Le Conseil constitutionnel a été saisi le 12 juillet 2010 par le Conseil d État d une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) portant sur les

Plus en détail

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE LOYERS IMPAYÉS...3 CHAPITRE I CE QUI EST GARANTI...3 CHAPITRE II MONTANT...3 CHAPITRE III CE QUI N EST PAS GARANTI...3 CHAPITRE IV EN CAS DE SINISTRE...4

Plus en détail

L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du... 1, arrête:

L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du... 1, arrête: Code des obligations (Bail à loyer) Modification du... L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du..., arrête: I. Le titre huitième (Du bail à loyer) du code des

Plus en détail

PERIMETRE DU PRODUIT Loyers impayes GLI 201410-1

PERIMETRE DU PRODUIT Loyers impayes GLI 201410-1 PERIMETRE DU PRODUIT Loyers impayes GLI 201410-1 Périmètre du produit Loyers Impayés Sécuriser ses loyers et ses investissements immobilier en toute sérénité. Nos garanties permettent aux propriétaires

Plus en détail

L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL

L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL GUIDE PRATIQUE L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE GUIDE PRATIQUE L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL SOMMAIRE 1. Introduction p. 4 2. Focus : les différents types

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION DU CLOS DE KERBERDERY. de location initialement prévue sur le présent contrat, sauf accord du propriétaire.

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION DU CLOS DE KERBERDERY. de location initialement prévue sur le présent contrat, sauf accord du propriétaire. CONDITIONS GENERALES DE LOCATION DU CLOS DE KERBERDERY DISPOSITIONS GENERALES Le locataire ne pourra en aucune circonstance se prévaloir d un quelconque droit au maintien dans les lieux à l expiration

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: (Bail à loyer et à ferme) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: Le code des obligations 2 est modifié

Plus en détail

BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). M... Tél.. dénommé le «bailleur»,

BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). M... Tél.. dénommé le «bailleur», BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). Entre les soussignés : M. domicilié à.. Tél... dénommé le «bailleur», ET M.... domicilié à. Tél.. dénommé le «preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 er : Objet.

Plus en détail

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum)

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) En cas de litige découlant de l'interprétation des présentes

Plus en détail

Loyers payés = Logement conservé!

Loyers payés = Logement conservé! Loyers payés = Logement conservé! Suivez le guide... Quand faut-il que je paye mon loyer? Comment payer mon loyer? Quand faut-il que je paye mon loyer? Votre loyer est payable chaque mois à terme échu

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES ACHAT DE FOURNITURES DE BUREAU POUR LE CENTRE INTERCOMMUNAL DE GERONTOLOGIE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Achat de fournitures de

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2014-438 QPC du 16 janvier 2015. SELARL GPF Claeys

Commentaire. Décision n 2014-438 QPC du 16 janvier 2015. SELARL GPF Claeys Commentaire Décision n 2014-438 QPC du 16 janvier 2015 SELARL GPF Claeys (Conversion d office de la procédure de sauvegarde en une procédure de redressement judiciaire) Le Conseil constitutionnel a été

Plus en détail

BAIL DE LOCATION DE TERRAIN NU

BAIL DE LOCATION DE TERRAIN NU BAIL DE LOCATION DE TERRAIN NU Exemplaire preneur ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur et/ou Madame. (nom, prénom, adresse, code postal) Ci-après dénommé(e) «le BAILLEUR», d une part Ayant, si nécessaire, pour

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 PREAMBULE : 0.1 Le client déclare avoir pris connaissance des présentes conditions générales de vente avant la conclusion du contrat avec la Société

Plus en détail

655 Route des Baisses - 01 570 FEILLENS. Port : 06.79.64.83.00 Bureau : 03.85.21.31.19 Email : placyr-immo@orange.fr

655 Route des Baisses - 01 570 FEILLENS. Port : 06.79.64.83.00 Bureau : 03.85.21.31.19 Email : placyr-immo@orange.fr 655 Route des Baisses - 01 570 FEILLENS Port : 06.79.64.83.00 Bureau : 03.85.21.31.19 Email : placyr-immo@orange.fr FAIRE GERER SON BIEN PAR Alexandra La gestion locative décharge le propriétaire de «toutes

Plus en détail

- 29 - TABLEAU COMPARATIF

- 29 - TABLEAU COMPARATIF - 29 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi portant modernisation du marché du travail Article 1 er I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : 1 Le premier alinéa est ainsi rédigé : «Le

Plus en détail

L ADIL GUADELOUPE VOUS INFORME

L ADIL GUADELOUPE VOUS INFORME Juin 2015 n 015 15 À jour au 1 er juin 2015 Contrats types de location de logement à usage de résidence principale Décret n 2015-587 du 29.5.15 : JO du 31.5.15 / Arrêté du 29.5.15 : JO du 31.5.15 L ADIL

Plus en détail

Pour toute question supplémentaire, appelez le 05 56 52 75 23

Pour toute question supplémentaire, appelez le 05 56 52 75 23 Gestionet 53, rue Fondaudège 33 000 BORDEAU Tél : 05 56 52 75 23 GESTIONET & VOUS Quelle est la répartition des tâches entre Gestionet et le Propriétaire? 1 ) A l occasion du changement de locataire Lors

Plus en détail

SOPHIE NAYROLLES Avocat-associée au Barreau de Montpellier

SOPHIE NAYROLLES Avocat-associée au Barreau de Montpellier JEAN-CHARLES SIMON FRANÇOIS-LUC SIMON JACK DEMAISON* CHANTAL MILLIER-LEGRAND DAVID PITOUN NICOLAS BILLON CORINNE PECAUT STEPHANE CAVET CYRILLE GARNIER JEAN-FRANCOIS BETTE CRISTELLE ALBARIC ISABELLE ROBERT-VEDIE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, TROISIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, TROISIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 16/03/2014 Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 5 février 2014 N de pourvoi: 13-10174 ECLI:FR:CCASS:2014:C300128 Publié au bulletin Cassation M. Terrier (président), président Me

Plus en détail

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES Un schéma d optimisation d fiscale et patrimoniale 1 place du 18 juin 1940-74940 ANNECY LE VIEUX Tél. : 04.50.23.10.40 fax : 04.50.23.39.83 Mél. : contact@agika.fr Document

Plus en détail

L ÉTAT DES LIEUX Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

L ÉTAT DES LIEUX Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire L ÉTAT DES LIEUX Dossier juridique de la Sommaire 1 ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Utilité de l état des lieux / Page 2 Etablissement de l état des lieux / Page 2 Forme de l état des lieux / Page 3 Coût de

Plus en détail

Tableau comparatif Bail commercial

Tableau comparatif Bail commercial Tableau comparatif Bail commercial - Législation actuelle en vigueur au 3 août 2015 Projet de loi adopté par le Conseil de gouvernement en date du 31 juillet 2015 Peu clair: - Vise clairement tous les

Plus en détail

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard et Trichet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard et Trichet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 23 mai 2012 N de pourvoi: 11-17183 Publié au bulletin Rejet M. Terrier (président), président SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard

Plus en détail

Établissement Public de Santé Mentale Départemental de l Aisne 02320 PREMONTRE

Établissement Public de Santé Mentale Départemental de l Aisne 02320 PREMONTRE Établissement Public de Santé Mentale Départemental de l Aisne 02320 PREMONTRE Marché A Procédure Adaptée (Art. 28 CMP) C AH I E R D E S C L AU S E S AD M I N I S T R AT I V E S P AR T I C U L I E R E

Plus en détail

Table des matières. Section 1 : La définition jurisprudentielle 7...

Table des matières. Section 1 : La définition jurisprudentielle 7... Table des matières Les références renvoient aux numéros des paragraphes ( ) INTRODUCTION 1... PARTIE LIMINAIRE 5... 2236 Chapitre 1 : La notion de location meublée 6... Section 1 : La définition jurisprudentielle

Plus en détail

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié :

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité NOR : MTSX0805954L/Bleue-1 PROJET DE LOI portant modernisation du marché du travail ------ Article 1

Plus en détail

32 place sebastopol - 59000 LILLE Tél. : 09 82 20 60 11 www.colocatere.com RCS : Lille B 538 931 759 SIRET : 53893175900012

32 place sebastopol - 59000 LILLE Tél. : 09 82 20 60 11 www.colocatere.com RCS : Lille B 538 931 759 SIRET : 53893175900012 1 OBJET DU MANDAT Le présent mandat conclu entre le Mandant et le Mandataire pour les biens confiés est régi par les articles 1984 et 2010 du Code Civil ainsi que par les dispositions particulières de

Plus en détail

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit :

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit : www.grenecheimmo.fr Le Cabinet GRENECHE Immobilier est l une des plus anciennes agences de la ville d Evian et de la région, présente dans l ensemble des activités immobilières : - ventes : traditionnellement

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

Pouvoir adjudicateur :

Pouvoir adjudicateur : MARCHE PUBLIC A PROCEDURE ADAPTEE POUR FOURNITURE ET ACHEMINEMENT D ENERGIE ELECTRIQUE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) Pouvoir adjudicateur : Centre Enseignement Zootechnique Parc

Plus en détail

CESSION D UN CABINET D AVOCAT

CESSION D UN CABINET D AVOCAT CESSION D UN CABINET D AVOCAT Entre les soussignés : 1., Avocat au Barreau de PARIS, De nationalité française, Né le à ), Ayant son domicile à, (situation et régime matrimonial) Ci-après dénommé le Vendeur,

Plus en détail

Louez en toute Sérénité

Louez en toute Sérénité MK IMMOBILIER.ADMINISTRATEUR DE BIENS Louez en toute Sérénité 57, rue du Rendez-vous 75012 Paris Tél: 01 44 74 74 74 Site: www.mk-immobilier.com Fax: 01 73 76 93 56 mkimmo57@gmail.com cotegestion@gmail.com

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX

L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX PROBLEME Les communes sont parfois propriétaires d'un patrimoine important et susceptible de leur procurer des ressources qu'elles doivent gérer selon les

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION

CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION Loi n 89-462 du 6 juillet 1989 modifié par la loi n 94-624 du 21 juillet 1994 LOCAUX VIDES Entre les soussignés, M. (nom, prénom et adresse) désigné ci-après sous

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» La location meublée François Longin 1 www.longin.fr Plan La location de biens Le marché de la location meublée Aspects juridiques

Plus en détail

Yuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopas dfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklz xcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnm qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty

Yuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopas dfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklz xcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnm qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty Yuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopas dfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklz xcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnm qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty Dossier Candidats uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd Acte de Cautionnement

Plus en détail

Mise à jour le 29 juin 2007 PRET PASS-TRAVAUX

Mise à jour le 29 juin 2007 PRET PASS-TRAVAUX UESL Mai 2007 Mise à jour le 29 juin 2007 PRET PASS-TRAVAUX OFFRE PREALABLE DE PRET : PRET PASS-TRAVAUX (établie en application des articles L 311-1 et suivants du code la consommation) Montant des dépenses

Plus en détail

MANDAT DE GESTION LOCATION ET GERANCE

MANDAT DE GESTION LOCATION ET GERANCE MANDAT DE GESTION (Articles 1984 et suivants du Code Civil loi n 70-9 du 2 Janvier 1970 et décret d application n 72-678 du 20 Juillet 1972) LOCATION ET GERANCE N ENTRE LES SOUSSIGNES, M..... demeurant..........

Plus en détail