d agglo Développement économique et préservation de l environnement, un équilibre délicat Grand angle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "d agglo Développement économique et préservation de l environnement, un équilibre délicat Grand angle"

Transcription

1 Le magazine de la communauté d agglomération - N 9 - juin 2015 d agglo Grand angle Développement économique et préservation de l environnement, un équilibre délicat Photo et montage : Laure Royan

2 4-7 En un clin d œil ACCM partenaire des Rencontres de la photographie La station d épuration remise à neuf à Saint-Martin-de-Crau Poursuite du Cési Dans le car comme en voiture, attache ta ceinture! Bois-de-Leuze, un réseau routier fonctionnel 8-11 Au quotidien Le Plie, un pas vers le retour à l emploi Les entreprises créent leur association Du blues en fanfare le 14 juillet 70 enfants sur scène avec l orchestre régional d Avignon Provence Rémi Benali Rémi Benali 20 C'est voté Cinq Fisac pour le territoire Ils font l'agglo Otello, l homme qui voit sous la terre Marc Rius, une bulle (animée) de créativité Laure Royan Rémi Benali Laure Royan 19 Zoom sur Des clauses et des emplois, durables Laure Royan Sommaire Un été dans l'agglo L été, en 15 idées de balades, découvertes, sorties au gré de l agglo 21 Libre expression communautaire Infos pratiques Balade dans l agglo Les Marais du Vigueirat FM - Marais du Vigueirat

3 12-18 Grand angle Développement économique et préservation de l environnement, un équilibre délicat Com d agglo Semestriel d information de la communauté d agglomération Arles Crau Camargue Montagnette N 9 juin 2015 ISSN Directeur de la publication : Claude Vulpian Directeur de la rédaction : François Fornero Rédactrice en chef : Laure Royan Rédaction : Laure Royan, Magalie Ramos, Maquettage : Agence Graphistes associés- Emmanuel Vidon Crédits photos : Rémi Benali, Florent Gardin, Jean-Luc Maby, Magalie Ramos, Lionel Roux, Laure Royan, service communication ACCM Marais du Vigueirat (Vincent Piccolomo, B. Dumas, JL. Lucchesi), JE. Roche PNR Camargue, Comité du foin de Crau, ville de Saint-Martin-de-Crau, société de joute provençale, Cyril Girard Life Photo et montage photo de couverture : Laure Royan Imprimerie : Riccobono Imprimé à exemplaires sur papier PEFC. Distributeur : Médiapost ACCM Cité Yvan Audouard BP Arles cedex Tél / Fax Rémi Bénali n 9 Le mot du président Rigueur et solidarité territoriale, telle pourrait être la devise en cette année Rigueur parce que le législateur a confirmé, par la loi de finances 2015, le plan d économie de 50 milliards d euros sur lequel repose le redressement des finances publiques à l horizon Les collectivités territoriales et leurs établissements publics sont évidemment concernés avec une baisse des dotations de 11 milliards d euros sur 3 ans. Cela va se traduire, pour la communauté d agglomération, par une ponction de plus de 13 millions d euros sur la durée de la mandature. Une telle baisse de recettes ne peut évidemment être sans conséquences. Nous devrons donc d une part optimiser nos ressources, en développant notamment les partenariats avec le conseil départemental des Bouches-du-Rhône et le conseil régional Provence-Alpes-Côte d Azur, et d autre part maîtriser, voire réorienter nos dépenses, en fonction des priorités que nous fixerons. Parmi ces priorités, figure encore et toujours le développement économique créateur d emplois et l accompagnement des demandeurs du territoire vers ces emplois, notamment ceux qui s en sont éloignés et doivent être soutenus pour surmonter un à un les freins qui les pénalisent. Contraintes budgétaires obligent, nous devrons également, pour maintenir un niveau de service public de qualité et continuer à investir dans nos communes, «mieux» dépenser. Cela passera nécessairement par de nouveaux transferts de compétences des communes à ACCM, qui permettront à terme de réaliser des économies d échelle par des effets de mutualisation. Cette gestion rigoureuse ne devra pas, pour autant, se faire au détriment d une nécessaire solidarité territoriale. L intercommunalité est un espace de projet et de développement ; ce doit être aussi un espace au sein duquel s organisent les solidarités. Solidarités envers nos concitoyens qui souffrent et rencontrent des difficultés d accès à l emploi, au logement, aux services publics, à la culture Solidarités également entre les communes, à travers notamment l effet péréquateur de la dotation de solidarité communautaire. En 2014, ACCM a ainsi versé 5,4 M dans ce cadre à ses six communes. Malgré la baisse des dotations dont est victime l agglo, il sera proposé d abonder, à titre exceptionnel, cette dotation d un million d euros en 2015 et 2016 afin de soutenir les communes qui font face à des difficultés particulières, particulièrement Arles et Tarascon, qui accueillent des quartiers prioritaires de la politique de la ville et qui doivent bénéficier, à ce titre, de la solidarité intercommunale. Claude Vulpian

4 maison de l emploi du Pays d Arles 4 EN UN CLIN D ŒIL Un forum pour l emploi à Tarascon La communauté d agglomération organise FORUM INSERTION EMPLOI à Tarascon Jeudi 21 mai 2015 de 9h à 13h Quartier Kilmaine Pour tout savoir : Le 21 mai dernier, la communauté d agglomération en partenariat avec la ville de Tarascon, le conseil départemental, Pôle emploi, la Mission locale du delta et la Maison de l emploi, a organisé le forum de l insertion et de l emploi au quartier Kilmaine. L objectif de ce forum était notamment de rapprocher offres et demandes d emplois sur la commune de Tarascon. Une matinée qui a permis aux demandeurs d emploi d accéder gratuitement à un ensemble d ateliers, de rendez-vous conseils, d informations visant à renforcer leurs démarches quotidiennes de recherche d emploi et d insertion. Également proposée, une «info métiers» sur l agroalimentaire pour mieux connaître ce secteur d activité emblématique sur la commune avec des rencontres entre demandeurs d emploi et entreprises qui recrutent. À travers ce forum insertion et emploi, l objectif pour la communauté d agglomération et ses partenaires est d offrir un soutien supplémentaire aux demandeurs d emploi tarasconnais, de leur apporter des outils et des conseils utiles à leur recherche d emploi et de permettre la rencontre directe avec les employeurs locaux qui recrutent. 500 personnes se sont rendues sur ce forum. Pensez à venir avec vos CV! Bois-de-Leuze, un réseau routier fonctionnel ACCM poursuit les aménagements de la zone du Bois-de-Leuze à Saint-Martin-de- Crau. Sur cet espace, sont construits ou en cours de construction plus de m 2 de bâtiments logistiques (Katoen Natie, Castorama et Maisons du Monde). Afin d optimiser les flux routiers, la communauté a créé une voie d accès le long de la RN568 en provenance de Fos-sur-Mer. L ouverture a été effectuée le 22 avril. En parallèle, ACCM va démarrer la construction d un giratoire d accès à la zone du Bois-de-Leuze permettant ainsi également l accès au futur parc logistique (Maison du Monde) en construction le long de la RD24 (route de la Dynamite). Les autres entrées, à l est et ACCM vient d installer un Conseil économique et social intercommunal (Cési), dont l objectif est de partager les projets en matière d économie et d emploi avec tous les acteurs concernés du territoire. 20 propositions d actions pour l économie et l emploi ont été présentées. La première réunion du Cési s est tenue le 18 décembre dernier en présence des représentants des organisations syndicales, patronales, professionnelles, des services publics, au nord (côté Écopôle) étant maintenues, la zone sera, à terme, accessible par les quatre points cardinaux, ce qui répond à l objectif que s est fixé la communauté de faciliter l accessibilité routière de la zone et son développement. Ultérieurement, d autres projets de voirie verront le jour : la réhabilitation du pont des Morts (au-dessus de la voie ferrée) permettant de relier Ecopôle à Bois-de-Leuze et la transformation en route carrossable de l axe nord/sud de la zone Bois-de-Leuze. La zone économique de Saint-Martin-de- Crau, ce sont 130 entreprises installées et plus de emplois. ACCM mise sur la concertation de l État, des collectivités territoriales, des chambres consulaires et des acteurs de l emploi. Tous ont manifesté leur volonté d être étroitement associés à l élaboration des actions conduites et engagées par ACCM, dans les domaines de l emploi et de l économie. Une deuxième séance du Cési s est tenue le 8 avril. Celle-ci a permis, notamment, de détailler les actions proposées pour l aide à la création, la consolidation et la reprise des entreprises ainsi que les premières orientations en matière de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Pour David Grzyb, premier vice-président délégué à l économie et à l emploi, à l origine de la création du Cési, «cette nouvelle instance de concertation doit permettre à la communauté d agglomération de prioriser ses actions en matière d économie et d emploi et de mieux hiérarchiser ses orientations budgétaires en fonction des attentes et des besoins exprimés par les divers participants.» Lionel Roux Service communication ACCM

5 EN UN CLIN D ŒIL. 5 ACCM partenaire des Rencontres de la photographie Dans le cadre de sa compétence «développement économique», la communauté d agglomération, en partenariat avec la ville d Arles, a mandaté l EPF (établissement public foncier) pour acquérir le site des anciennes Papeteries étienne à Trinquetaille. 24 hectares de bâtiments industriels en friche, traversés par l avenue de Camargue, sont désormais inscrits dans divers projets de réhabilitation et de développement économique conduits par l'agglo, la ville et la chambre de commerce et d industrie du Pays d Arles. Dans l attente de la réalisation de ces projets, ACCM et la ville d Arles, désireuses de contribuer au rayonnement international des Rencontres de la photographie et de participer à la valorisation de cette friche La station d épuration remise à neuf à Saint-Martin-de-Crau industrielle, ont fait le choix de mettre à disposition du festival de la photographie la partie Sud du site (environ 12 hectares). Cette mise à disposition, à titre gracieux et temporaire, sera renouvelée jusqu à la réalisation des projets de valorisation de ces espaces. Pour l édition 2015, les Rencontres d Arles organisent, aux Papeteries étienne, la «nuit de l année», le jeudi 9 juillet. En parallèle, ACCM met à disposition des Rencontres de la photographie un ensemble de bâtiments acquis en 2012 sur le boulevard émile Combes. Ces espaces seront utilisés par le festival comme atelier de menuiserie et de stockage. Dix mois de travaux ont été nécessaires pour permettre la mise en conformité de la station d épuration de la commune de Saint-Martin-de-Crau, d une capacité de équivalent-habitants. En service depuis 1996, la station nécessitait des ajustements, notamment sur les parties pré-traitement des eaux usées, la filière des boues, le pont du clarificateur et la mise aux normes du bâtiment d exploitation. Les travaux, débutés en octobre 2014 et achevés au mois de juin 2015, permettent de faciliter son exploitation, de la fiabiliser et de renforcer son respect de la règlementation en vigueur. Enfin, les deux bassins d orage fonctionnant désormais dans de meilleures conditions permettront de protéger le cours d eau de la Chapelette et de supporter les surplus hydrauliques lors des événements pluvieux. Ces travaux, d un montant de TTC ont été réalisés par ACCM avec le soutien du conseil départemental à hauteur de HT. Ville de Saint-Martin-de-Crau Bus, vélo, covoiturage, train du nouveau en gare de Saint-Martin. Le 18 décembre dernier ACCM inaugurait les aménagements des abords de la gare de Saint-Martin-de-Crau en zone Écopôle. Nés d une réflexion commune entre usagers, acteurs économiques locaux et collectivités locales, ils favorisent la multimodalité des transports, répondent aux besoins en matière d accessibilité aux personnes à mobilité réduite, tout en renforçant la sécurité et le confort des usagers. La gare est donc désormais au cœur d un réseau permettant de relier TER, service de transport public routier, réseaux routiers avec parking aménagé facilitant le covoiturage, pistes cyclables et réseau piétonnier sécurisés. Au-delà des Saint-martinois et des habitants des villages voisins, plus de salariés fréquentent chaque jour la zone économique attenante et sont susceptibles de bénéficier de ces aménagements. Lionel Roux Coût total des travaux réalisés par ACCM : HT dont un soutien du conseil départemental à hauteur de et du conseil régional à hauteur de

6 6 EN UN CLIN D ŒIL Un nouveau record pour les navettes féria La féria est l occasion de mettre en place des navettes nocturnes au départ d Arles et à destination des communes et hameaux d ACCM afin de permettre aux habitants amateurs de fête de rentrer sans avoir à conduire. Cette année, les navettes de la féria de Pâques ont atteint un nouveau record avec près de passagers. Lors de la prochaine féria, pensez-y et rentrez en toute sécurité avec Envia! Laure Royan Dans le car comme en voiture, attache ta ceinture! jeunes du territoire communautaire ont été sensibilisés au port de la ceinture dans les transports scolaires. Les récents contrôles ont montré que de nombreux élèves ne respectent pas cette obligation pourtant garante de leur sécurité. Un courrier a donc été adressé à chaque famille d abonné afin de rappeler combien il est indispensable de porter sa ceinture et qu un oubli peut occasionner une amende de 135 euros. Parallèlement, une campagne d affichage a fleuri dans les bus et des autocollants ont été distribués à chacun Au bord de l eau pour 1 euro! Jean-Luc Maby Dans le car comme en voiture attache ta ceinture! Communauté d agglomération Arles Crau Camargue Montagnette - 5 rue Yvan Audouard Arles La communauté d agglomération, par le biais de son réseau de transport communautaire, vous conduit jusqu aux plages tout l été pour 1 euro. Depuis le 1 er mai, la ligne 20 des Saintes-Maries-de-la-Mer et dès le 4 juillet, la ligne Agglo 10 à destination de Salin-de- Giraud et Piemanson offrent une desserte plus importante des plages depuis Arles, afin de permettre à tous de profiter du soleil et de l eau. Renseignements et horaires sur ou au (n azur, prix d un appel local). Transport scolaire : préparons la rentrée des futurs collégiens Avec le passage en 6 e, certains élèves vont découvrir le transport scolaire. Aussi, tout au long du mois de mai, ACCM a accompagné les enfants dans cette transition en organisant une rencontre avec chaque classe de CM2 susceptible de compter de futurs passagers. Onze écoles primaires du territoire, soit près de 300 écoliers, ont donc accueilli l équipe composée d intervenants de la communauté d agglomération, de la société délégataire de transport Transdev ainsi que des médiateurs de l Addap 13. Ces interventions, à vocation pédagogique et préventive, apportent des réponses concrètes aux élèves : fonctionnement d un réseau de transport (arrêts, circuits, horaires), règles de bon comportement (respect du personnel, des autres usagers, du matériel, port de la ceinture de sécurité). Les interventions se sont clôturées par un échange question-réponse avec les élèves. À Raphèle, Lou se demande comment faire si sa carte d abonnement ne fonctionne pas? et Rayan cherche à savoir où il peut trouver les fiches horaires? Chacun à sa façon commence à s approprier le futur chemin du collège Les dossiers d inscription sont à retirer : - à Arles : depuis le 1 er juin à l agence commerciale Envia (halte routière Clemenceau), dans les mairies annexes de Raphèle-les-Arles, Moulès, Mas-Thibert du 1 er juin au 31 août, à Salin-de-Giraud du 1 er juin au 31 juillet, au Sambuc du 15 au 30 juin en journée, et du 1 er juillet au 31 août le matin. - Et dans les mairies de : - Boulbon et Saint-Pierre-de-Mézoargues du 1 er juin au 31 août - Saintes-Maries-de-la-Mer du 29 juin au 31 juillet - Saint-Martin-de-Crau du 15 juin au 31 août - Tarascon du 6 juillet au 14 août (de 8h30 à 11h30). Les dossiers sont à rendre à partir du 30 juin afin que les élèves disposent de leur carte avant la rentrée scolaire. Jean-Luc Maby version mobile Le site internet de l agglo est désormais accessible en version mobile, consultable plus simplement depuis vos smartphones et tablettes.

7 EN UN CLIN D ŒIL. 7 Rencontres de l emploi, un bilan positif ACCM organisait les 5 es Rencontres de l emploi du 16 au 20 février dernier à la Chambre de commerce et d industrie du Pays d Arles. Une manifestation désormais incontournable pour les demandeurs d emploi du territoire qui viennent trouver, durant une semaine, un accompagnement à leur recherche d emploi. L objectif d ACCM est de proposer, durant ces 5 jours, un accompagnement complet aux demandeurs d emploi au travers d une grande diversité d ateliers individuels ou collectifs et de «trucs» et conseils pour la recherche d emploi : rédiger son CV, booster ses réseaux, relooker son image, construire son projet professionnel, se préparer aux entretiens d embauche, s informer sur les métiers, etc. Autant d ateliers qui n ont pas désempli durant les 5 jours avec plus de personnes reçues et accompagnées. Point phare de la semaine : la «journée recrutement» avec une matinée-forum permettant de rencontrer librement des entreprises locales en recherche de personnel (47 entreprises étaient présentes), puis un job dating, moment crucial de rencontres avec des employeurs (39 entreprises présentes). La semaine s'est clôturée par une matinée dédiée à la création d entreprise pilotée par Initiative Pays d Arles, association subventionnée par ACCM et proposant un accompagnement aux porteurs de projet. Plus d une centaine de personnes ont été accueillies et ont participé aux ateliers d aides à la création d entreprise proposés. Les Rencontres de l emploi sont organisées en collaboration étroite avec Pôle emploi, la mission locale du Delta, la Maison de l emploi et la Chambre de commerce et d industrie du Pays d Arles. Rémi Benali Plie ACCM. Tél Des subventions pour les propriétaires Slam, graff, hip-hop et DJing! Après-midi réussie pour le 3 e Gala des cultures urbaines organisé, cette année, par le conservatoire de musique du Pays d Arles entouré d un collectif de partenaires. Fruit d un travail réalisé tout au long de l année au sein des centres sociaux d Arles ou par des amateurs éclairés, la scène était ouverte aux jeunes danseurs arlésiens le mercredi 13 mai aprèsmidi dans la cour de l Archevêché. Et ça a slamé! Avec l ouverture du gala, cette année, par un jeune violoniste alto talentueux du quartier de Barriol, Ryan, qui a enthousiasmé la centaine de jeunes venus écouter du rap, du slam et danser le hip-hop. à 11 ans, cet adolescent passionné par le violon a su donner le ton de l ouverture culturelle et du mélange réussi des musiques actuelles et classiques. Après une première partie «scène ouverte», l après-midi, ensoleillée et joyeuse, s est poursuivie avec les prestations applaudies des groupes Mer2Crew et Kamikaz ainsi que celle du chorégraphe et danseur Miguel Nosibor. La manifestation était organisée en partenariat avec l espace familial de vie de Barriol, le centre social du Mas Clairanne, la maison publique de quartier de Griffeuille, le centre social de Mas Thibert, l Addap 13, les associations Silence é cri, On da floor, Passada, les Suds à Arles, le service animation de proximité et le service culturel de la ville d Arles. ACCM, dans le cadre de la politique de la ville, participe au financement des ateliers hip-hop organisés tout au long de l année par l espace familial de vie de Barriol, le centre social du Mas Clairanne au Trébon et le festival Les Suds à Arles. En parallèle, le conservatoire de musique intervient dans les quartiers avec l animation d ateliers scratch. Laure Royan Aides à l amélioration de l habitat En 2015 faites germer vos projets locatifs avec l Opah subventions, conseils et assistance gratuite Opération programmée d'amélioration de l'habitat de la communauté d'agglomération ACCM ACCM a mis en place depuis 2013 une deuxième opération programmée d amélioration de l'habitat «Opah de l'agglo». Ce dispositif permet de subventionner les propriétaires occupants ou bailleurs, sous conditions, pour la réalisation de travaux de réhabilitation. La première opération ( ) avait permis de rénover 82 logements grâce à 2,3 millions d euros de subventions versées aux particuliers. Dans ce cadre une équipe de professionnels est à votre disposition gratuitement pour vous conseiller et vous assister dans vos projets de travaux ainsi que vos demandes de subventions. Une exposition itinérante illustrant l opération et des réhabilitations est visible dans les mairies : Arles jusqu au 31 juillet, Tarascon du 3 août au 23 octobre et Saint-Martinde-Crau du 26 octobre au 30 décembre. Renseignements. Tél

8 8 AU QUOTIDIEN Vers une nouvelle politique de la ville pour accompagner nos quartiers La politique de la ville est une politique publique mise en place pour valoriser les quartiers les plus en difficulté et réduire les inégalités entre les habitants d une même commune. Elle favorise la cohésion sociale et urbaine par le soutien financier à des actions en direction des populations de ces quartiers. Rémi Benali Plusieurs mesures et dispositifs se sont succédé et superposés au cours des années. Le gouvernement a entrepris en 2014 une réforme avec la loi pour la ville et la cohésion urbaine. De nouveaux contrats de ville remplacent aujourd hui les contrats urbains de cohésion sociale (Cucs) pour une durée de six ans ( ). La géographie prioritaire désigne et délimite les quartiers les plus fragiles. La réforme prévoit désormais un périmètre unique : le quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). ACCM en compte 4 : Barriol, Trébon, Griffeuille à Arles, et centre historique-ferrages à Tarascon. En parallèle, un nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) concourt à la requalification des QPV présentant les dysfonctionnements urbains les plus importants. ACCM en compte deux : Barriol à Arles et centre-ville-ferrages à Tarascon. En 2015, près de 90 actions sont financées sur les quartiers prioritaires représentant plus de de subventions. Le contrat de ville ACCM devrait être signé fin juin Sur notre territoire, des habitants volontaires et passionnés contribuent à valoriser les quartiers. Et à leur côté des professionnels œuvrent au quotidien pour accompagner et développer la vie sociale. À Griffeuille rencontre avec Myriam Ouessai,une professionnelle investie Myriam Ouessai est éducatrice spécialisée à l Addap 13 dans le quartier de Griffeuille à Arles. Cela fait 10 ans que sa fine silhouette et son sourire discret arpentent les rues, les bas d immeubles, les sorties d écoles à la rencontre des jeunes mais aussi des pères, des grands frères ou sœurs «Ce que je préfère dans ma profession, c est justement ce travail de rue : gagner la confiance des habitants, déceler les problèmes et accompagner. Il se dit des choses dans la rue qui ne se disent pas dans un bureau. Alors c est essentiel!». Plus concrètement? Myriam, comme ses collègues éducateurs, est à l écoute des besoins de chacun. Elle peut accompagner un élève dans sa recherche de stage pour le démarchage, la rédaction d une lettre de motivation ou la préparation d un entretien. Il lui arrive aussi parfois d être l oreille attentive qui va aiguiller un adolescent en difficultés familiales ou même répondre à des préoccupations d ordre plus intime. Au-delà de cet accompagnement individuel, les éducateurs de l Addap 13 contribuent à l épanouissement des groupes de jeunes en organisant différentes activités collectives. Décidées conjointement, elles sont d ordre très diverses et Myriam vogue entre atelier hip-hop, cuisine, jeux de société, sorties au cinéma Magalie Ramos L éducateur spécialisé entre donc dans la vie de celui qui l y invite pour l aider à trouver son chemin. Myriam illustre son propos joliment : «J avance à côté d eux, avec eux et à un moment, je lâche. Alors je les vois partir seuls et gagner leur autonomie». Finalement, pour elle, rien n est plus gratifiant que de voir ces progrès et sentir qu elle a modestement impulsé un petit quelque chose dans leur vie. Une jeune femme de 19 ans prénommée également Myriam, confirme : «Je suis allée lui parler de mon projet [professionnel] et elle nous laisse pas tomber, elle nous aide jusqu au bout!». «Il se dit des choses dans la rue qui ne se disent pas dans un bureau.» Myriam Ouessai, éducatrice spécialisée à l'addap 13 «Ces activités sont aussi l occasion de créer du lien avec les filles et les garçons que l on croise tous les jours. à la Addap 13 : Association départementale pour pause, on discute et on peut apporter notre expertise ou le développement des actions de prévention. Tél proposer notre soutien». Encore amusée, l éducatrice explique alors que l été dernier, elle a mené sa petite troupe découvrir des expositions photo lors des Rencontres de la photographie. Et malgré toutes les interrogations que quelques clichés ont suscitées, à sa grande surprise, certains ont souhaité prolonger cette nouvelle expérience en y menant leurs parents. Grâce à l audace de l éducatrice, la culture a été une nouvelle fois un vecteur de cohésion sociale et familiale pour ce groupe d ados venu de Griffeuille Comme conclut Sabrina, 18 ans, avec une profonde sincérité : «On fait plein de choses avec eux. Heureusement qu ils sont là pour nous!»

9 AU QUOTIDIEN. 9 Le Plie, un pas vers le retour à l emploi Retrouver un travail peut devenir un véritable parcours du combattant, surtout pour ceux qui sont éloignés de l emploi depuis longtemps. Le plan local pour l insertion et l emploi, géré par ACCM, met à disposition de ses adhérents un accompagnement personnalisé et adapté à chaque situation particulière avec un objectif : le retour à l emploi. En 2014, 865 demandeurs d emploi ont été ainsi accompagnés et 544 ont accédé à un contrat de travail (emploi de parcours et emploi durable). Les adhérents du Plie bénéficient d ateliers tels que «techniques de recherche d emploi», «préparation et simulation d entretien d embauche», «estime de soi». Ils bénéficient également de mises en situation professionnelle via des structures d insertion par l activité économique (chantier d insertion, entreprise d intérim d insertion, régie de quartier). Vers la création d entreprise Le Plie propose aussi un accompagnement à la création d entreprise par le biais du dispositif Cité labs, mis en œuvre par Initiative Pays d Arles. En 2014, 47 adhérents ont ainsi bénéficié d un accompagnement à la création d entreprise. Le dispositif Cité labs permet d accompagner la personne dans l étude de faisabilité de son projet, apporte une aide à l amorçage et oriente le porteur de projet vers les dispositifs de création d entreprise. Huit entreprises sont en cours de création. Plie. Tél : Le Plie est un outil d animation, de coordination et de mise en œuvre locale des politiques d emploi et d insertion, fortement soutenue par l Union européenne, qui rassemble l État, la région Paca, le conseil départemental des Bouches-du-Rhône et la chambre de commerce et d industrie du Pays d Arles, cosignataires de ce dispositif aux côtés d ACCM. Le nouveau protocole du Plie couvre la période Rémi Benali «Le Plie m a tendu la main et je l ai saisie» Mickaêl vient de finir une formation de chauffeur poids lourd. «Je n y croyais plus. J avais le RSA depuis 2 ans et j étais entré, petit à petit, dans un cercle vicieux. Au RSA, on ne vit pas, on survit! Et puis j ai passé la porte du Plie. J ai rencontré un accompagnateur à l emploi qui a pris le temps de m écouter et m a aidé à réaliser mon rêve : devenir chauffeur poids lourd. Il m a aidé à trouver une formation et le financement, il m a reboosté! Ça a été un déclic. J ai déjà trouvé un stage et j espère être embauché très vite.» «Je veux devenir infirmière» Patricia veut reprendre en main son rêve : devenir infirmière. «Sur conseil de mon accompagnatrice à l emploi du Plie, j ai profité des ateliers proposés aux Rencontres de l emploi pour me redynamiser. Mon objectif aujourd hui est de trouver un emploi d ASH (agent de service hospitalier) pour reprendre pied avec la vie active et ensuite tenter à nouveau le concours d aide-soignante. Après, je passerai celui d infirmière. Le Plie m accompagne dans ce projet et m aide à reprendre confiance en moi.» Des élèves dans les coulisses du réseau Envia Pour la 2 e année consécutive, ACCM et son réseau de transport Envia ont reçu deux classes des collèges René Cassin de Tarascon et Robert Morel d Arles au cœur du dépôt de bus. Ces matinées pédagogiques, organisées avec l Addap 13, association départementale de prévention, permettent de faire découvrir aux élèves l envers du décor de l entreprise, de présenter les métiers du transport, de rappeler les consignes de sécurité et l importance du respect du personnel et des véhicules. Les élèves ont d abord été conduits du collège au dépôt en autocar. L occasion, pour les médiateurs de l Addap 13, de rappeler les consignes de sécurité et les notions de respect du conducteur, des voyageurs et du matériel. Au dépôt, un mécanicien de l atelier leur a exposé son parcours, Jean-Luc Maby les différents aspects de son métier et a effectué des démonstrations autour d un véhicule. Des élèves, casques sur la tête, ont pu tester l appareil qui permet de démonter les roues. D autres ont apprécié les conditions de travail en observant les outils utilisés pour prévenir les risques. Un élève témoigne : «On a vu le mécanicien utiliser un plateau à roulettes pour transporter et positionner la roue qu il devait changer.» Une conductrice a présenté aux élèves son quotidien à bord des bus, ainsi que la formation à suivre, les qualités requises, les responsabilités et les engagements à respecter. Les élèves ont pu prendre conscience du déroulé d une journée de travail d un conducteur : ses horaires, le soin à apporter à son véhicule ou la relation aux voyageurs. Puis, assis derrière le volant, les élèves ont mesuré la grandeur du véhicule et observé les angles morts : «c est énorme!». Après la présentation des métiers, ils ont visité la salle des conducteurs, les bureaux et la salle d exploitation où un écran relié au système GPS des véhicules permet d assurer la régulation du trafic. Autant de dispositifs qui leur ont montré les moyens utilisés pour assurer leur sécurité. à l issue de la matinée, quelques-uns sont intéressés par la filière pour leur avenir professionnel et tous s accordent à dire qu ils porteront un œil nouveau sur les personnes qui œuvrent au quotidien pour garantir ponctualité et sécurité dans les bus. Le réseau Envia, c est : - 22 lignes régulières - 19 lignes scolaire ouvertes à tous. - chaque année, près de km effectués élèves transportés de la maternelle au lycée, - un coût de 8 millions d euros.

10 10 AU QUOTIDIEN Conservatoire Du blues en fanfare le 14 juillet Un saxophoniste baigné de blues, des collégiens motivés, des musiciens passionnés tous les ingrédients sont réunis pour créer une rencontre musicale dans l esprit des fanfares de la Nouvelle Orléans. Vous avez dit blues? «Je veux des solistes qui se lancent!» Le Capitole s est animé ce soir-là de l énergie communicative de Raphaël Imbert, en pleine répétition avec l orchestre d harmonie du Pays d Arles. «Notre objectif est de créer une fanfare dans l esprit de la Nouvelle Orléans» explique le saxophoniste de la compagnie Nine Spirit, en résidence au conservatoire de musique depuis la rentrée «Dans les fanfares américaines, tout le monde joue ensemble, quel que soit son niveau musical ou son âge. La musique a une fonction sociale et festive. C est cet esprit de partage que nous souhaitons transmettre aux collégiens et aux adultes qui participent au projet.» Côté collégiens, ça secoue aussi ce matin-là dans la salle de musique du collège Morel. Entre rires et gêne, les élèves se lancent, un à un, à la découverte de leurs nouveaux compagnons de route : saxophone et trombone. «Je n y arrive pas, c est dur!» souffle Louisiana. «Tu t en sors très bien!» répond Raphaël, Le conservatoire de musique organise Musiques en balade, du 18 au 27 septembre 19 concerts de tous les genres musicaux vous baladent au travers des lieux patrimoniaux emblématiques du territoire communautaire, de Salin-de-Giraud à Saint-Pierre-de-Mézoargues en passant par les Saintes-Maries-de-la-Mer. Et quelques belles nouveautés pour cette deuxième édition, riche et variée - Entrée libre et gratuite. Et pour la rentrée? Reprise des cours au conservatoire le 7 septembre. Les inscriptions sont ouvertes jusqu au 4 juillet et à partir du 7 septembre dans les sites du conservatoire. infos. Jean-Luc Maby enthousiaste, accompagné de Dominique Eldin, professeur de trombone au conservatoire. «La musique permet de montrer aux adolescents qu il est essentiel de savoir s écouter pour jouer ensemble. C est la base!» Le résultat : une fanfare New Orleans regroupant des musiciens, danseurs, chanteurs amateurs et professionnels, le tout orchestré par Raphael Imbert et sa compagnie. Créé par les Suds à Arles, en partenariat Le conservatoire de musique accueille en résidence, depuis la rentrée 2014, l Orchestre régional d Avignon Provence (Orap). Un partenariat actif qui a donné lieu à trois concerts : concert du Patrimoine lors de l inauguration du Capitole à Arles en septembre, Ali baba de Damien Lehnan en novembre à Saint-Rémyde-Provence et L histoire du Soldat d Igor Stravinsky au théâtre de Tarascon en décembre. Cette résidence se clôturera, pour cette année scolaire, par une représentation de La sorcière du placard aux balais de Marcel Landowski à Saint-Martin-de-Crau le 21 juin à l occasion de la fête de la musique. Pour Isabelle Ronzier, chargée de médiation des actions culturelles au sein de l Orap, ce projet s intègre pleinement dans la mission de l orchestre : aller à la rencontre des publics, même les plus jeunes. «C est une chance d avoir un conservatoire qui s engage dans cette démarche de rencontre et accueille l orchestre de Fête de la musique, le programme du conservatoire Tarascon : 20 juin, place Mistral à 17 h 30. Jod et les groupes de musiques actuelles. Boulbon : 20 juin, place Léontin à 19 h. Blues-rock avec le duo d Adrian Burns et Stop breaking douwn. Saintes-Maries-de-la-Mer : 21 juin, place Jean XXIII à 18 h. Raphaèl Imbert et l ensemble d harmonie du Pays d Arles. Saint-Martin-de-Crau : 21 juin, salle Mistral à 17 h, La sorcière du placard aux balais de M. Landowski par l Orchestre régional d Avignon et les élèves des classes de formation musicale. Arles : 21 juin, place Charles de Gaulle à 20 h. Rock avec les Funny traders. avec une dizaine d associations et de structures publiques dont le conservatoire de musique, cet ambitieux projet sera présenté, gratuitement, le 14 juillet le long du Rhône dans le cadre de «La nuit des fleuves». «C est un projet phare de l année 2015, souligne René Villermy, directeur du conservatoire. Et une chance pour les musiciens et les collégiens d avoir travaillé avec Raphaël Imbert.» Let s go and see! La nuit des fleuves. Mardi 14 juillet- 19h30 Arles - Infos : 70 enfants sur scène avec l Orchestre régional d Avignon Provence Laure Royan région en résidence car c est un projet ambitieux. Cela a été une belle opération de confiance réciproque.» Environ 70 enfants des classes de formation musicale du conservatoire sont engagés dans ce projet et chanteront aux côtés d une trentaine de musiciens professionnels encadrés par Sébastien Bouin, chef d orchestre. En parallèle, les professeurs du conservatoire ont réalisé, tout au long de l année, un travail en milieu scolaire autour de l œuvre de Marcel Landowsky et tous les enfants sont attendus, avec leur famille, le 21 juin pour entendre le concert La résidence avec l Orap se poursuivra durant l année scolaire avec, d ores et déjà, deux concerts programmés : le 18 septembre au théâtre de Tarascon et le 22 novembre au Capitole à Arles. Pour le plaisir des oreilles. La sorcière du placard aux balais. 21 juin à 17h - salle Mistral - Saint-Martin-de-Crau - Lionel Roux

11 Zones d activités Les entreprises créent leur association C était dans l air depuis quelques mois, c est désormais effectif depuis le 10 février à Saint-Martin-de-Crau et le 26 mars à Tarascon : les entreprises des zones économiques du Roubian/Radoubs à Tarascon et de Bois-de-Leuze/écopôle/Salat/Cabrau à Saint-Martin se sont regroupées dans deux associations : CIA2RT et ECSMC. Pour ACCM, qui a impulsé et accompagné la création de ces associations, l objectif est clair : travailler avec les entreprises des zones d activités au plus près de leurs besoins dans une démarche partenariale et de concertation. Dans cet objectif, l agglo prend en charge l animation et l administration des associations. Pour Jean-Michel Reuilly, président d ECSMC, le premier pas est d impulser des rencontres. «Pour l instant, les entreprises travaillent chacune dans leur coin. Notre objectif est de rassembler les compétences pour que tout le monde en profite et de mutualiser nos moyens et services communs comme le gardiennage, la signalisation, les impacts environnementaux. Nous pensons même mutualiser du personnel pour les entreprises saisonnières avec un transfert de personnel sur les périodes creuses.» L association a transmis un questionnaire aux entreprises afin de recenser les besoins en termes de recrutements, formations, plans de transports, réunions thématiques. «être un interlocuteur unique va faciliter les relations, tant au niveau des entreprises que des collectivités qui soutiennent le développement des zones d activités et c est un plus.» Du côté de Tarascon La zone du Roubian fait l objet d un projet de requalification porté par l agglo qui va s étaler sur les trois prochaines années (cf ci-dessous). Pour Jean Martin, président de l association CIA2RT, la priorité est l embellissement de la zone : «Nous sommes tous impatients de voir les travaux prévus par ACCM démarrer. Nous souhaitons des plantations, de la verdure, une meilleure signalétique, des trottoirs pour sécuriser les piétons. Cette association va nous permettre d être un interlocuteur privilégié de la collectivité et c est très important car c est tous ensemble que nous pourrons agir pour stimuler l économie locale sur la zone.» L association envisage ensuite de créer une crèche d entreprises, et de réfléchir à des actions communes avec les entreprises de Saint-Martin-de-Crau. Autant de projets qui vont tous dans le même sens : booster l économie locale et l emploi. ECSMC. tél CIA2RT. tél AU QUOTIDIEN. ECSMC : Entreprises et compétences de Saint-Marin-de-Crau CIA2RT : Commerce, industrie, artisanat, Radoub, Roubian Tarascon Travaux de requalification au Roubian Un programme de travaux de requalification du Roubian a été défini par ACCM, avec le concours du Conseil architecture urbanisme environnement (CAUE) des Bouches-du-Rhône en intégrant les remarques exprimées par les entreprises. La maîtrise d œuvre est en cours et les travaux de la 1 re tranche seront réalisés en Le montant budgété par ACCM pour ces travaux est de 2,7 M (avec une subvention de 1,6 M du conseil départemental). Les tranches ultérieures concerneront notamment la partie industrielle de la zone. En parallèle, la construction d un système de défense incendie, dimensionné pour l ensemble de la zone du Roubian et indépendant du réseau d eau potable, a été achevé en Par ailleurs, ACCM a acquis un terrain de m 2 afin de créer une aire de stationnement poids lourds. Depuis 2008, ACCM a investi 5,2 M de travaux d extension et de sécurisation de la zone et 3,5 M de travaux de requalification sont programmés d ici Jean-Luc Maby 11 ÉCONOMIE Archeomed : un projet porteur ACCM soutient la filière des industries culturelles et du patrimoine au travers, notamment, d une subvention annuelle versée au pôle industries culturelles et patrimoines. Dans cet objectif, elle accompagne, depuis 2010, le projet Archeomed porté par Jean-Bernard Memet, directeur de l entreprise A.Corros spécialisée dans les études de corrosion et la conservationrestauration de biens culturels. «L ambition d Archeomed, dès le démarrage du projet il y a 9 ans, était de favoriser le regroupement des membres du pôle et des entreprises de la filière industries culturelles et patrimoines, de faciliter la mutualisation des ressources techniques, technologiques et administratives dans un esprit d économie collaborative et circulaire,» explique Jean-Bernard Memet. C est une belle ambition! Et une première étape.» Laure Royan Installé dans l ex bâtiment Trivella à Gimeaux (Chemin de Severin), Archeomed a été inauguré le 10 avril dernier. 15 entreprises y sont installées, représentants 29 employés dont un emploi créé par Archeomed pour animer le site. «Notre challenge dans les mois à venir est de créer de l activité économique et des emplois supplémentaires» Jean-Bernard Memet, président d'archeomed «Notre objectif est triple, poursuit Jean-Bernard Memet. Au-delà de la pérennisation des entreprises et des emplois existants, notre challenge dans les mois à venir est de créer de l activité économique et des emplois supplémentaires en développant notre compétitivité et notre excellence.» Dans cet objectif Archeomed, qui projette l acquisition de nouveaux outils techniques de pointe, a déjà remporté trois marchés publics en groupement avec certains des résidents et attend les décisions de 12 autres. ACCM a cofinancé, en 2010, l étude de faisabilité d Archéomed. Elle soutient aujourd hui le fonctionnement de l association par une subvention annuelle de euros pendant 3 ans. Archeomed. Tél

12 12 grand angle Développement économique et préservation de l environnement, un équilibre délicat

13 grand angle. 13 ACCM, plus grande communauté d agglomération de la région Paca hectares, 60 km à vol d oiseau entre le nord et le sud, 40 km entre l est et l ouest, une urbanisation inférieure à 10%. Le reste? Des espaces agricoles et naturels, la plupart protégés au titre de réglementations ou de conventions régionales, nationales et internationales. Au centre, Arles, ville romaine classée au patrimoine mondial de l humanité de l Unesco. Sur ce territoire vaste et unique, quatre écosystèmes se côtoient, chacun au cœur d enjeux écologiques et de développement. Au nord, la Montagnette et les Alpilles, vastes territoires d espaces naturels protégés. Au sud, la Camargue, terreau des cultures de riz français, partage ses espaces humides entre les derniers chevaux sauvages d Europe, des élevages bovins et des marais salins. à l est, la Crau au double visage steppique et verdoyant, est source de vie pour les éleveurs ovins, les producteurs de foin, les productions maraîchères et fruitières et près de habitants alimentés par l eau potable de sa nappe phréatique. Et puis l eau, omniprésente. Une ressource précieuse gérée ingénieusement par les agriculteurs grâce à des centaines de km de canaux d irrigation en Camargue et en Crau et qui peut aussi s avérer cause de risques majeurs qu il est nécessaire de prévenir. Sur ce territoire unique en France, comment concilier préservation des espaces naturels et développement humain? Plongée au cœur d un territoire d exception au travers du regard de ses acteurs. Rémi Benali Trois questions à : David Grzyb, vice-président d ACCM délégué à l économie et à l emploi et président du Parc naturel régional de Camargue. Avec votre double casquette de vice-président d ACCM délégué à l économie et à l emploi et de président du Parc de Camargue, quelle est votre vision d un développement économique respectueux de la préservation des espaces naturels? Avec la Camargue, la Crau, la Montagnette et les Alpilles, nous disposons, sur le territoire communautaire, d un patrimoine naturel exceptionnel. C est une chance pour notre développement, qu il soit économique bien sûr, mais également humain et social. Ce patrimoine naturel contribue à notre qualité de vie et à notre notoriété. à nous d être innovants pour générer, sur ces espaces, de nouvelles activités, sources de nouvelles richesses. Les réflexions qui sont engagées sur le devenir des marais et étangs des salins de Camargue, acquis à la Compagnie des salins Les espaces protégés sur le territoire d ACCM 3 réserves naturelles nationales : les Coussouls de Crau, la Camargue (La Capelière), les Marais du Vigueirat 2 réserves naturelles régionales : la Tour du Valat, le Marais d Ilon 2 parcs naturels régionaux : le Parc de Camargue et le Parc des Alpilles 6 sites protégés au titre des directives Natura 2000 (habitat et oiseaux) : la Crau, la Camargue, les Marais d Arles, les Marais du Vigueirat, le Rhône aval, les Alpilles. par le Conservatoire du littoral et confiés en gestion au Parc naturel régional de Camargue, illustrent parfaitement cette volonté. Avec le Parc, la communauté d agglomération souhaite promouvoir le développement durable de cette partie de notre territoire. Cette démarche expérimentale, sur un site unique, pourra utilement servir d exemple pour la mise en œuvre d une politique de développement durable sur l ensemble d ACCM. Lionel Roux Comment voyez-vous la mise en œuvre de cette politique? Sur le territoire intercommunal, les difficultés, liées au chômage et à la précarité, sont fortes. Pourtant, nous bénéficions de véritables atouts pour générer une nouvelle attractivité. Des réussites, comme le développement du pôle logistique de Saint-Martinde-Crau, le démontrent. à l avenir, nous souhaitons renforcer cette dynamique, en promouvant un pôle agroalimentaire à Tarascon et un pôle des industries culturelles et du patrimoine à Arles. Alors que d autres territoires ont peu de foncier disponible, nous disposons, au sein d ACCM, de nombreux espaces, susceptibles d accueillir de nouvelles entreprises. Pour nous accompagner, nous avons créé un Conseil économique et social intercommunal réunissant l ensemble des acteurs de l économie et de l emploi. Celui-ci guidera nos choix et orientera nos politiques de développement. Il nous permettra, notamment, de définir les conditions de mise en œuvre des 20 actions identifiées comme prioritaires, tels que le développement du haut débit, la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, le renforcement de notre «marketing territorial», la requalification de nos zones d activités ou la promotion de l économie sociale et solidaire. Enfin, nous souhaitons créer une société publique locale qui sera le bras armé de nos politiques d aménagement et de reconquête d espaces, tels que les friches des Papeteries Etienne ou des Minimes, à Arles. Le patrimoine naturel exceptionnel de notre territoire peut-il être source de richesses économiques? Sur l ensemble du territoire d ACCM, nous disposons d espaces naturels, ouverts au public et donc à forte valeur ajoutée touristique. Avec l ensemble des structures gestionnaires, il nous faut engager une réflexion sur la promotion touristique de ces espaces. D autant plus que la compétence tourisme devrait être transférée aux intercommunalités en 2017*. Avec le tourisme, un nouveau champ de compétence s ouvre à notre intercommunalité. Nous devons donc engager, en concertation avec tous les acteurs du tourisme et notamment les offices, une réflexion globale sur la politique touristique à conduire à l échelle de la communauté d agglomération, voire du Pays d Arles dans son ensemble. Le tourisme, s appuyant sur des patrimoines exceptionnels que le monde entier nous envie, sera créateur de nouveaux emplois. De même, nous devons soutenir l agriculture, en accompagnant notamment les agriculteurs, dans leurs efforts pour de nouvelles pratiques culturales, encore plus respectueuses de notre environnement. Sur ces espaces sensibles, nous devons également promouvoir de nouvelles activités, telle que l aquaculture extensive ou la production d énergies renouvelables. Face à la situation difficile que rencontrent nos concitoyens, il nous faut concentrer toutes nos forces sur les politiques de l économie et de l emploi et mobiliser tous les leviers de développement à notre disposition. *loi Matpam de janvier 2014 et projet de loi NOTRee

14 14 grand angle La Camargue, un enjeu de développement durable La grande Camargue, entre Rhône et petit Rhône, ce sont hectares d espaces naturels protégés sur les communes d Arles, des Saintes-Maries-de-la-Mer et de Port-Saint-Louis-du-Rhône. Elle accueille, depuis une soixantaine d années, une activité agricole essentiellement rizicole, des éleveurs bovins et ovins, des activités salines et une présence humaine et touristique forte. Façonnée par l homme depuis des siècles, la Camargue est aujourd hui face à des enjeux de développement cruciaux notamment dus aux changements climatiques, qui vont entrainer des évolutions inévitables des pratiques agricoles, mais également du fait d un besoin croissant d urbanisation et d activités économiques. Quel devenir pour la Camargue? Regards croisés. Les Marais du Vigueirat, un laboratoire du développement durable «Mon cheval de bataille est de montrer, par des expériences positives, que le patrimoine naturel extraordinaire de la Camargue peut être créateur de richesses économiques.» Jean-Laurent Lucchesi, directeur de l association des amis des Marais du Vigueirat, invente, sur ce site naturel protégé propriété du conservatoire du littoral, diverses actions de développement de l économie locale et rurale. «Notre cœur de métier est la préservation de l environnement. Sur les hectares du site, 15 programmes scientifiques de préservation des espèces sont en cours. En parallèle, nous réfléchissons au développement durable du village de Mas Thibert. Je défends l idée que l avenir des zones rurales dépend des espaces naturels protégés, de l agriculture et du tourisme et que l habile mélange de ces ingrédients participe à la création de richesses économiques et d emplois sur le territoire.» Les actions menées sont variées : accompagnement des agriculteurs à la diversification de leurs activités (hébergements, visites d exploitation, vente de produits dérivés, etc.), mise en place de nouvelles offres in situ : création de sentiers de découvertes, d un jardin potager, accueil d artistes créateurs de structures pérennes ou encore de concerts (en partenariat avec le conservatoire de musique du Pays d Arles ou le festival les Suds). En parallèle, Jean-Laurent Lucchesi a mis en place, depuis plusieurs années, une réflexion sociale forte Rémi Benali «Il ne s agit pas, en Camargue, de remplacer les hommes par les flamants roses!» Jean Jalbert, directeur de la Tour du Valat autour du village de Mas Thibert. «Notre démarche est d impliquer les habitants de Mas Thibert à la vie du site car les retombées économiques du tourisme doivent, en priorité, profiter aux habitants du territoire.» Dans cet objectif, un agent de développement a été recruté avec le soutien d ACCM et de la région Paca pour co-construire, avec les habitants, des projets de développement économique du village. Sont ainsi en train d émerger, la création d une micro-crèche dans le village et la réouverture de la station-service. Autant de «petits» projets qui font dire à Jean-Laurent Lucchesi que les Marais du Vigueirat sont «une start-up du développement durable sur le territoire!». Marais du Vigueirat. Tél La tour du Valat, une vision humaniste de l environnement Fondation scientifique pour l étude et la préservation des zones humides du bassin méditerranéen, la Tour du Valat, créée par Luc Hoffmann en 1954, est aujourd hui, aux côtés du Parc naturel régional de Camargue, de la Réserve naturelle nationale de Camargue et des Marais du Vigueirat, un acteur incontournable de la préservation des milieux naturels de Camargue. Elle a en charge hectares (dont classés en réserve naturelle régionale), sur lesquels elle répertorie, étudie et protège 600 espèces de plantes et plus de 300 espèces d oiseaux. également acteur économique (premier employeur de Camargue avec 70 salariés), la Tour du Valat teste diverses actions agro-écologiques (pâturage extensif où chevaux et taureaux sont élevés selon les règles de l agriculture biologique, culture du riz, blé, luzerne, foin en rotation, réserve de chasse durablement gérée) dont elle partage les résultats avec les agriculteurs locaux. La Tour du Valat se veut aussi être un acteur social. C est le cas au travers d une expérience réussie de gestion partagée du site naturel des marais du Verdier avec les habitants du village du Sambuc. 120 hectares sont ainsi cogérés depuis 10 ans et accueillent des activités développées de manière collective tout en préservant la valeur écologique du site. Aujourd hui, tout l enjeu, pour Jean Jalbert, directeur de la Tour du Valat, est «d'assurer la préservation du patrimoine naturel exceptionnel de la Camargue, triangle d or de la biodiversité européenne, tout en permettant l épanouissement économique et social des hommes. Nous soutenons une idée humaniste de la protection de l environnement. Les interactions entre l homme et la nature ont façonné, depuis des siècles, le paysage de Camargue. L agriculture a un rôle important à jouer, tout comme la préservation des milieux. Il ne s agit pas, en Camargue, de remplacer les hommes par les flamants roses! Mais bien au contraire d accompagner le développement économique, en particulier agricole, et ses inévitables mutations dans le plus grand respect des espaces naturels. Des réflexions en ce sens doivent avoir lieu, avec tous les acteurs du territoire, au sein d'instances telles que le Parc de Camargue ou la communauté d agglomération.» Tour du Valat. Tél Marais du Vigueirat - GMZ

15 grand angle. 15 Filière rizicole, chronique d une mort annoncée? L annonce de la suppression des aides couplées de la politique agricole commune à la filière rizicole de Camargue a fait l effet d une bombe à retardement. Pour Bertrand Mazel, président du syndicat du riz de Camargue, nous assistons au «début de l enterrement du riz de Camargue». Quelles conséquences pour les 195 riziculteurs installés sur ce territoire? «Le point d équilibre économique existant depuis des décennies pour les riziculteurs est terminé. Nous sommes aujourd hui dans une situation critique. La production de riz a diminué de 50 % en 3 ans en passant de à hectares. Si nous descendons au-dessous du seuil critique de hectares, le riz disparaitra.» Les conséquences de cette baisse de production sont triples. économiques et sociales car toute la filière est impactée : organismes-stockeurs, riziers conditionneurs, négociants personnes vivent aujourd hui du riz. «Les conséquences sont aussi environnementales car la culture du riz favorise la biodiversité de la Camargue,» précise Bertrand Mazel. Chaque printemps 700 millions de mètres cubes d eau douce sont pompés du Rhône et immergent les cultures grâce aux 400 kilomètres de canaux d irrigation qui sillonnent la Camargue depuis le 19 e siècle. «L irrigation des rizières permet de diminuer la salinité des sols, «La Camargue est un modèle de développement durable. Il faut le préserver.» Bertrand Mazel, président du syndicat du riz de Camargue ce qui favorise la biodiversité de la flore et de la faune et maintient l écosystème de Camargue.» L entretien des canaux d irrigation, pris en charge par les riziculteurs, pose également question. Autant de questions sans réponses, même si les riziculteurs réfléchissent à une évolution de leur profession. «Toute la difficulté, pour mettre en place des cultures compensatoires, est la structure des sols qui, par leur salinité, limite Florent Gardin la diversification des cultures» explique Bertrand Mazel. La Camargue demain, un désert salé? «La Camargue a été façonnée par les hommes depuis des centaines d années et a su s adapter aux changements. L essentiel est de conserver un équilibre entre la préservation du milieu naturel et hydraulique, de l agriculture, de l élevage et du tourisme. Cet équilibre fonctionne depuis au moins 60 ans. La Camargue est un modèle de développement durable. Il faut le préserver.» Tous les acteurs du territoire, conscients de ces enjeux, agissent en ce sens. Salin-de-Giraud : les habitants acteurs de leur développement Aménager l espace naturel au profit du développement local : le projet «gérons ensemble notre environnement» à Salinde-Giraud en donne un exemple réussi. Depuis plus d un an, une vingtaine de Saliniers volontaires se réunit tous les mois pour faire émerger des projets de redynamisation économique du village. Ce projet est porté par le Parc naturel régional de Camargue dans le cadre d un appel à projet financé par la Fondation de France. Au cœur de ses missions d animations du territoire, le Parc, entouré de la Tour du Valat, de la Réserve naturelle de Camargue, de l Office du tourisme d Arles et des Salins, accompagne et apporte son expertise technique aux habitants engagés dans cette démarche, première du genre en Camargue. «Cette participation des habitants est le chapeau qui manquait à toutes les actions de valorisation des espaces naturels du village» explique Stephan Arnassant, responsable du pôle biodiversité au Parc. Pour l instant, trois projets ont émergé. Le premier est la création d un sentier patrimonial au cœur du village. En parallèle, le Parc travaille à l aménagement touristique des anciens salins de Camargue (cf encadré). Enfin, les habitants souhaitent mieux valoriser les évènements culturels se déroulant sur le village. La fête du Parc se déroulera à Salin en octobre et inaugurera le circuit de visite du village. Un moment attendu par les Saliniers, fiers de partager, au profit du développement de leur village, toute la richesse et l originalité de leur histoire. Renseignements. PNR de Camargue : / JE. Roche - PNR Camargue Les salins : un devenir écologique et touristique Au nord et au sud de la digue à la mer, hectares cédés en 2008 par les Salins du Midi au conservatoire du littoral ont été confiés à la gestion du Parc de Camargue avec l objectif de ne réaliser aucune construction et de développer des activités respectueuses du milieu naturel. Ces espaces, pour la plupart sujets à de fortes érosions marines et très mouvants, vont être réservés à des activités de découverte accompagnées telles que des balades à cheval. «Le développement de ce site est un vrai challenge car il va demander des adaptations permanentes aux évolutions de la nature. C est un site unique en termes d enjeux de gestion durable," explique Gaël Hemery, chef de projet espaces naturels au Parc. Les premières balades à cheval sont possibles dès cet été.

16 16 grand angle La Crau, un défi éco «lo» nomique La Crau, vaste plaine de hectares limitrophe de 7 communes. En lisière, Saint-Martin-de-Crau qui abrite, sur ses hectares, une forte activité agricole (maraîchage, pâturage, vergers, prairies) côtoyant un important parc d activité logistique. Dans cet environnement où 93% des espaces sont naturels et protégés, l équilibre entre activités économiques et préservation de l environnement est un défi. Les Coussouls de Crau, la plus grande steppe d Europe Florent Gardin Les espaces naturels de Saint-Martin-de-Crau sont protégés dans le cadre de deux directives européennes Natura 2000, d une directive paysagère du Parc naturel régional des Alpilles et de la réserve naturelle nationale des Coussouls de Crau, soit 93% du territoire communal! En 2001, l État a créé la réserve naturelle nationale des Coussouls de Crau qu il a confiée, cas unique en France, en cogestion au Conservatoire d espaces naturels régional (Cen Paca) et à la Chambre d agriculture des Bouches-du-Rhône hectares de nature exceptionnelle (dont sur la commune de Saint-Martin-de-Crau) et les activités agricoles qui la soutiennent sont ainsi sauvegardés, dans une démarche complémentaire, par un acteur de l environnement et un acteur économique. Le pastoralisme en Crau c est une centaine d éleveurs et plus de moutons qui paissent en hiver dans les prairies, puis se rendent en Crau sèche au printemps avant de transhumer dans les alpages pour les mois d été. Pour Axel Wolff, conservateur de la réserve naturelle des Coussouls, cette cogestion est «la manière la plus efficace de mettre les enjeux pastoraux au même niveau d importance que les enjeux environnementaux en Crau. On voulait que les éleveurs soient impliqués dans la gestion de la réserve naturelle pour affirmer l intérêt majeur du pastoralisme dans la préservation des espaces naturels.» Et en effet, sur le terrain, tout l intérêt est démontré : réflexions en amont avec la chambre d agriculture et les éleveurs lors de la prise de décisions naturalistes et inversement, prise en compte, par «On voulait que les éleveurs soient impliqués dans la gestion de la réserve naturelle.» Axel Wolff, conservateur de la réserve naturelle des Coussouls de Crau les éleveurs, dans leur schéma d exploitation, des impacts écologiques du pastoralisme. «Nous avons mis en place, par exemple, un système de protection d une niche de criquets sur un Coussouls clôturé en tenant compte de l espace nécessaire dont le troupeau a besoin pour se déplacer» explique Axel Wolff. C est ainsi l impact écologique du pastoralisme en Crau qui est mis en avant. «Sans les moutons, il n y aurait plus d herbe rase, ce qui modifierait l équilibre floristique des Coussouls et donc tout l écosystème de la Crau.» Le foin de Crau, un enjeu écologique Depuis le 18 e siècle, les Coussouls de Crau sont irrigués, pour y produire du foin, par 400 km de canaux qui dérivent, vers la Crau, les eaux de la Durance. Aujourd hui, on cultive du foin en Crau sur hectares de prairies qui servent de pâturage des troupeaux en hiver. Par un système d irrigation dite gravitaire, l eau apportée des canaux alimente en majorité la nappe phréatique de la Crau. Le reste est utilisé par les plantes fourragères ou retourne aux réseaux d irrigation. L infiltration des eaux d irrigation des prairies de fauche représente 70 % des apports d eau à la nappe alors que les pluies n en apportent que 30 %. Finalement, tout le territoire dépend de la culture du foin de Crau et de son mode d irrigation. De son côté, la nappe phréatique de Crau alimente en eau potable habitants jusqu à Martigues! Pourtant, aujourd hui, l équilibre de cet écosystème est incertain. La diminution du nombre de prairies, les annonces de baisse des prélèvements autorisés d eau dans la Durance, le jeu des vases communicants des aides de la PAC entre les filières agricoles de Camargue et de Crau ajoutés aux difficultés économiques rencontrées par la profession depuis deux ans à cause de mauvaises conditions climatiques, autant d éléments qui créent une inquiétude quant au devenir du foin de Crau. «Au final, moins de prairies en Crau veut dire moins de foin et donc moins d eau pour la nappe phréatique. Cela veut aussi dire moins d éleveurs car moins de prairies pour le pâturage hivernal des troupeaux, explique Didier Tronc, directeur du comité du foin de Crau. C est tout l écosystème de la Crau qui est en jeu avec la production du foin, mais c est aussi l équilibre économique, social et humain des 15 communes alimentées par la nappe. Le foin de Crau doit être préservé et protégé, c est une nécessité écologique et économique.» Comité du foin de Crau La Crau abrite 300 exploitations et hectares de prairies de foin de Crau AOC (appellation d origine contrôlée) et AOP (appellation d origine protégée) vendu dans le monde entier pour la nourriture des chevaux de course, des vaches, chèvres et brebis.

17 grand angle. 17 Zone d activité logistique, un site créateur d emplois Installées depuis 1995, les zones d activités de Bois-de-Leuze et Ecopole rayonnent sur un espace d environ 380 hectares. C est à la fois beaucoup et très peu si l on ramène cet espace à la commune de Saint-Martin-de-Crau : hectares. Les zones représentent ainsi 1,6 % du territoire communal (3,7 % avec les espaces urbanisés). Le reste est constitué de terres agricoles (prairies, vergers, maraîchage et pâturage) la plupart classées en espaces naturels protégés. Le développement économique et urbain à Saint-Martin-de-Crau ne se fait donc pas, loin s en faut, au détriment de l environnement. Sur les espaces économiques, environ 130 entreprises sont installées, les plus grandes dans la filière logistique. Aujourd hui plus de m 2 de bâtiments logistiques sont construits ou en train de sortir de terre représentant environ salariés. Les projets d extension de la zone devraient se traduire par la création de plus de emplois supplémentaires. ACCM accompagne, depuis sa création, le développement économique de la zone (réseaux hydrauliques, voiries, défense incendie, aménagement des abords de la gare). Six millions d euros ont été investis en 2013 et 2014 et des travaux d aménagements se poursuivent encore cette année. Cossure : un projet pilote Lorsque la création d activités économiques entraine la destruction d espèces protégées, et une fois épuisées les solutions alternatives à la destruction et les mesures de réduction des impacts, la loi, renforcée par les directives européennes Natura 2000, impose aux entreprises concernées des mesures de compensations écologiques. Une évaluation de la qualité et de l ampleur de la compensation est alors faite au cas par cas, selon les études d impacts. A Saint-Martin-de-Crau, un système novateur d offre de compensations a été mis en place sur impulsion de la Caisse des dépôts et consignations et sa filiale CDC biodiversité, soutenues par le ministère de l Ecologie : anticiper globalement les impacts écologiques de destruction des espèces. La société CDC biodiversité a ainsi acheté, en 2008, 350 hectares de vergers abandonnés en Crau, le site de Cossure, qu elle a transformé en un espace pastoral à forte valeur patrimoniale pour la biodiversité (création de deux bergeries, reconstruction de pelouse sèche). Concrètement, le site est une réserve d actifs naturels où chaque hectare équivaut à un actif. Les entreprises concernées par les mesures compensatoires ont ainsi acheté un nombre d actifs du site de Cossure. «L avantage de cette opération d ampleur, menée à l échelle du territoire, est qu elle permet de mutualiser des besoins de compensation épars et de taille différente, explique Michel Oberlinkels, responsable d antenne sud-est à CDC Biodiversité. C est une réussite écologique et territoriale.» Ce projet pilote en inspire au moins quatre autres en France. Des actions pour l environnement ACCM, consciente des enjeux écologiques sur ses zones économiques, a mis en place des mesures pour l environnement dans ses aménagements. Cela se traduit, par exemple, suite à une étude lancée par Groupe chiroptère de Provence en 2013*, par une limitation des éclairages sur les voies publiques lorsque ce n est pas nécessaire afin de respecter la vie nocturne des chauvessouris (cf ci-dessous). Cela se traduit également par la modification du tracé de la route traversant la zone du Bois-de-Leuze afin de préserver l espace naturel au centre «Ce projet a le mérite d anticiper les impacts écologiques de destruction des espèces en créant une cohérence spatiale à la reconstruction des habitats.» Axel Wolff, conservateur de la réserve naturelle des Coussouls de Crau, cogestionnaire du site de Cossure avec la chambre d agriculture Cyril Girard Life 2010 du parc éolien où nichent des outardes canepetières, espèce protégée en Crau. Pour les entreprises installées, les aspects environnementaux sont également pris en compte au travers d obligations réglementaires de compensations écologiques (cf ci-dessous) et de mise en place de mesures d évitement ou de réduction des impacts. *L étude d impact lumineux est menée par le Groupe chiroptère de Provence, soutenu par la DDTM13. Bois-de-Leuze, des chiroptères préservés Diverses actions ont été menées en faveur des chiroptères sur le site du Bois de Leuze par le Groupe chiroptères de Provence (GCP), le bureau d étude Biotope, la commune de Saint-Martin-de- Crau et ACCM. La première a été conduite au cœur du parc éolien dès 2009 afin de diminuer la mortalité des chauves-souris migrant ou chassant au milieu des éoliennes. Un outil expérimental (chirotech ) a été installé sur 4 des 8 éoliennes afin d en réguler le fonctionnement durant les heures de forte activité des chiroptères. Cet outil a permis une diminution de plus de 90% de la mortalité constatée des espèces se déplaçant sur ce site. Cette régulation est toujours en service. Dans le cadre du programme européen Life+, un corridor artificiel a été installé en 2010 sur le pont traversant la RN113 au niveau de la Baisse de Raillon afin de permettre aux chiroptères de traverser la voie express sans être happés par les phares des véhicules. En parallèle, un revêtement spécifique a été posé sur des tronçons des RD570 et RD572 comme avertisseur sonore pour les chauves-souris. Enfin, une étude a été lancée en 2013 sur le secteur de Bois-de- Leuze par le Groupe chiroptère de Provence visant à diminuer la pollution lumineuse artificielle nocturne. Les actions sur le parc éolien ont été menées avec l Adème, la Dreal Paca, la DDTM13, le gestionnaire du parc éolien. Les actions routières ont été menées avec la Dirmed, le Cerema, le CD13, la Région Paca, la Dreal. Pour plus d infos : / / Rémi Benali

18 18 grand angle Tarascon et Saint-Martin-de-Crau, villes «porte» du Parc naturel régional des Alpilles Au même titre que les 14 autres communes des Alpilles, Tarascon et Saint-Martin-de-Crau sont signataires, depuis sa création en 2007, de la charte du Parc naturel régional des Alpilles. A ce titre, l ensemble des actions du Parc, qu elles soient en faveur de la pédagogie sur l environnement, de la valorisation des espaces naturels ou du développement de l économie agricole, sont mises en œuvre avec les deux communes, sur leur territoire. à Tarascon, 935 hectares sont sur le périmètre du Parc, à la lisière de la zone d activités du Roubian. Les deux tiers environ sont des espaces boisés, l autre partie se situant sur le site antique d Ernaginum. Sur les espaces boisés, le Parc met en œuvre un Pidaf (plan intercommunal d aménagement et de débroussaillement forestier). «Le Pidaf est géré de manière réfléchie et concertée avec la commune et les acteurs et partenaires du territoire et prend en compte la dimension paysagère du site, la biodiversité et les besoins pastoraux,» explique Laurent Filipozzi, chargé de mission au Parc. Le Parc gère également, avec la commune et la Safer (société d aménagement foncière et d établissement rural), un dossier d animation foncière en vue de préserver la terre disponible pour l agriculture. En parallèle, la commune de Tarascon a signé des conventions de pastoralisme afin de privilégier une gestion multi-usage des espaces naturels (prévention des Deux directives Natura 2000 concernent Tarascon et Saint- Martin-de-Crau et encadrent la gestion et le développement des espaces naturels La Montagnette, une zone naturelle et sauvage Espace boisé de hectares et peint inlassablement par Auguste Chabaud, la Montagnette est une forêt communale gérée par chacune des communes incluses dans son territoire et protégée par une Znieff (zone naturelle d intérêt économique floristique et faunistique). Quatre communes sont concernées : Tarascon, Boulbon (qui accueille le point culminant de la Montagnette à 168 mètres), Barbentane et Graveson. Sur les communes de Tarascon et de Boulbon, l ONF met en œuvre un Pidaf et gère le massif dans le cadre d un plan d aménagement pluriannuel. L activité agricole sur ces espaces boisés est essentiellement oléicole. incendies, tourisme) et accueille les intervenants du Parc dans les classes élémentaires, dans le cadre de ses actions à l environnement. ACCM, partenaire associée du Parc des Alpilles, soutient, au titre de sa compétence développement économique, les actions mises en œuvre en faveur de l agriculture. Elle soutient, par ailleurs, la filière agro-alimentaire fortement présente sur la commune de Tarascon, notamment sur la zone économique du Roubian. Du côté de Saint-Martin-de-Crau hectares communaux se situent dans le périmètre du Parc. Un espace important composé de forêts (Santa Fé et Chambremont), de coussouls et de collines. Comme pour Tarascon, le Parc gère, sur les espaces de collines, le Pidaf (pour les bandes de terre situées vers Eyguières) et intervient dans les classes de la commune. Le Parc intervient également, Et les risques? L eau est une ressource omniprésente sur le territoire communautaire traversé par plus de 800 km de canaux d irrigation en Crau et en Camargue, par le fleuve Rhône et riche de la plus vaste nappe phréatique de France, la Crau. L eau peut aussi être à l origine de crises majeures (crues du Rhône, inondations de plaine par ruissellement) que l État et les élus locaux se sont engagés à prévenir au travers de la sécurisation des ouvrages de protection (Plan Rhône) et documents réglementaires (PPRI notamment). Sur ces questions de risques d inondations, ACCM apporte son soutien technique aux communes et intervient en tant qu organisme associé à la concertation, Florent Gardin en soutien de la commune, sur la régulation de la fréquentation des espaces naturels. Un projet agritouristique «La Routo», porté par la Maison de la Transhumance est soutenu par le Parc et les deux communes. Articulé autour d un chemin de randonnée reliant la Provence à l Italie sur les pas de la transhumance, les Saint-Martinois et les Tarasconnais pourront découvrir les élevages des Alpilles à travers deux boucles de randonnée sur leur commune. En parallèle, les communes travaillent, en partenariat avec le Parc, au tracé de moindre impact écologique du futur gazoduc Eridan de GRT Gaz. notamment pour les plans de prévention des risques adoptés par l État. Celui d Arles a été approuvé par le préfet le 3 février dernier. Ceux de Tarascon, Boulbon, Saint-Pierre-de-Mézoargues et des Saintes-Mariesde-la-Mer sont en cours d élaboration et feront l objet d une concertation élargie aux populations lors des enquêtes publiques des plans locaux d urbanisme (PLU). à Saint-Martin-de-Crau, commune non concernée par les risques d inondations liés aux crues du Rhône, il n y a pas de PPRI prescrit par l État. La commune prend en compte les risques d inondations par l élaboration, en partenariat avec ACCM, d un schéma de gestion des eaux pluviales. En parallèle, la loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (Matpam) de janvier 2014 a institué la nouvelle compétence de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations (Gemapi) pour les communautés d agglomération. Pour en savoir plus reserves-naturelles.org Florent Gardin

19 ZOOM SUR Des clauses et des emplois, durables Depuis 2008, ACCM propose aux entreprises locales un dispositif «clé en main» pour les accompagner dans l application des clauses d insertion dans les marchés publics. Dans cette démarche, l agglo a signé des conventions de coopération avec un grand nombre de donneurs d ordre du territoire, tels que les 13 bailleurs sociaux, l hôpital d Arles, l école nationale supérieure de la photographie, l état, l Area ou encore la Fondation LUMA pour le chantier en cours sur le site des anciens ateliers de la SNCF. Ainsi, de huit marchés «clausés» en 2011, 45 ont été mis en œuvre en 2014 sur le territoire. Une progression à effet positif sur la création d emplois. En effet, ce dispositif légal a permis à l agglo, dans ses propres marchés en 2014, de faire embaucher 37 personnes en parcours d insertion. Tous donneurs d ordres confondus, 85 personnes ont ainsi été recrutées sur le territoire. Un chiffre positif puisque plus de la moitié de ces personnes ont poursuivi, après leur premier contrat de 6 mois, une activité professionnelle stable (CDD, CDI ou interim). Sur le chantier de la Fondation LUMA, au Parc des Ateliers, c est le cas d Ikrame, Valérie et Khalid, Une clause d insertion est un dispositif légal prévu par le code des marchés publics (articles 14, 53, 30) obligeant les sociétés attributaires des marchés, de recruter, pour la réalisation du marché, des salariés en parcours d insertion. La mise en place des clauses d insertion dans les marchés permet ainsi de favoriser l insertion professionnelle des personnes en difficulté d accès à l emploi. En conjuguant efficacement développement économique et croissance de l emploi sur les territoires, les clauses d insertion sont un véritable outil de lutte contre le chômage. présentés par le Plie il y a 7 mois à l entreprise Vinci Construction France, attributaire du marché de travaux de la Fondation LUMA. «11 de nos salariés ont été engagés dans le cadre de la clause sur plusieurs corps de métier, explique Mustapha Cheddad, directeur de travaux gros œuvre chez Vinci Construction France. «Notre objectif est de mettre en œuvre la clause de manière qualitative et de permettre à ces personnes de se former pour monter en compétence pour soit retrouver du travail plus facilement ailleurs, soit être embauchées chez nous. Au moins deux d entre elles seront d ailleurs gardées en contrat de professionnalisation. Nous prenons la clause très au sérieux et accompagnons nos salariés le plus loin possible.» Ikrame et Valérie, agents d entretien sur le chantier, sont plus que ravies de cette opportunité. «Je suis là parce que le Plie a proposé ma candidature à Vinci Construction France», explique Ikrame, tout sourire. «J ai été recrutée et suis super contente! Ici, je me sens bien, je suis autonome dans mon travail et bien entourée. Je suis très motivée pour rester sur le chantier jusqu au bout!» Avis partagés par Valérie, mais également par Hédi, coffreur, et Khalid, ferrailleur sur le chantier. «J ai Pour chaque marché «clausé», ACCM apporte son aide aux donneurs d ordre : identification des marchés, définition du volume des engagements demandés à l entreprise, appui technique dans la rédaction des clauses, définition des profils de poste, présélection des candidats et suivi de l exécution de la clause tout au long du marché. L objectif étant, dans tous les cas, de permettre un retour à l emploi durable des personnes ainsi recrutées. beaucoup appris sur ce chantier, précise Hédi. J ai passé le Sésame sécurité de Vinci Construction France et le travail est intéressant. De A à Z je suis content!» Pour la Fondation LUMA, cette démarche volontaire d inclure la clause dans ses marchés de travaux dénote une attention particulière donnée, par cet acteur privé d envergure, aux entreprises et demandeurs d emplois du territoire, tel que le souligne Maja Hoffmann, Producteur Exécutif de LUMA Arles et Présidente de la Fondation LUMA : «J ai fait le choix de développer ce projet à Arles car je désire que les premiers bénéficiaires en soient les Arlésiens. C est dans cette perspective que j ai demandé pour la construction dans un premier temps puis pour la production et le fonctionnement dans un second temps que l on crée les conditions permettant aux entreprises d Arles de prendre part activement à nos côtés. Nos standards sont internationaux, mais notre ancrage est avant tout local.» Laure Royan Depuis 2010, plus de heures d insertion ont été réalisées sur l ensemble des marchés soit 80 équivalents temps plein ainsi recrutés. Une vraie satisfaction pour l agglo, coordinateur de l application de cette clause sur son territoire. «J ai fait le choix de développer ce projet à Arles car je désire que les premiers bénéficiaires en soient les Arlésiens.» Maja Hoffmann, Producteur Exécutif de LUMA Arles et Présidente de la Fondation LUMA Laure Royan «Mon CV a été proposé par le Plie au chantier et j ai été recruté par Vinci Construction France. Pour moi, Arlésien, c est la palme de l opportunité! Je suis super bien ici et carrément motivé!» Khalid, ferrailleur sur le chantier de la Fondation Luma Laure Royan «J'ai été vraiment bien accompagnée dès le début. A tel point que le jour même où je suis entrée au Plie, je commençais à travailler dès l après-midi! Je recommande le Plie à tous les demandeurs d emploi qui n y arrivent plus tout seul.» Ikrame, agent d entretien sur le chantier de la Fondation Luma

20 20 c est voté Cinq Fisac pour le territoire Un Fisac (fonds d intervention pour les services, l artisanat et le commerce) est un dispositif d aides permettant de favoriser le maintien et le développement du commerce de proximité. Lorsqu il est notifié, il se décline de différentes manières : des aides directes aux commerçants et artisans d une part et des études et actions de dynamisation du commerce de proximité d autre part. ACCM coordonne 5 dispositifs Fisac sur son territoire : «Crau Montagnette» pour les communes de Boulbon, Saint-Martin-de-Crau et Saint-Pierre-de- Mézoargues notifié en 2013, en cours d exécution «Arles zones urbaines sensibles» (quartiers de Barriol, Trébon et Griffeuille), notifié en 2014, en cours d exécution «Arles quartiers et villages», notifié en 2014, en cours d exécution «Arles centre-ville secteur sauvegardé», notifié en 2014, lancé prochainement enfin, un programme sur la commune de Tarascon (centre ancien Les Ferrages), notifié fin 2014, qui sera présenté en 2015 Des aides directes Le Fisac permet d accorder une aide directe aux commerçants, artisans et entreprises de services pour des actions liées à la modernisation de leurs activités et de leurs équipements. Ces aides peuvent aller, selon les périmètres et sous conditions, de 40 à 70% du montant des dépenses. Pour le Fisac «Crau Montagnette», 21 entreprises (commerce et artisanat) ont été subventionnées, et l enveloppe allouée est entièrement engagée ( euros financés pour moitié par ACCM et l État). Pour les Fisac «Arles zones urbaines sensibles», présenté en réunion publique le 10 février 2015, «Arles quartiers et villages» présenté les 3 et 4 juin, L engagement financier d ACCM et de l État sur les Fisac est de plus de 2 millions d euros : Crau Montagnette : Etat ACCM Arles Zus : Etat ACCM Arles villages et quartiers : Etat ACCM Arles secteur sauvegardé : Etat ACCM Tarascon : Etat ACCM le dispositif d aides directes est ouvert. Les entreprises peuvent se rapprocher d ACCM pour retirer un dossier de demande. Pour les Fisac «Arles centre-ville secteur sauvegardé» et «Tarascon centre ancien Les Ferrages», les dispositifs seront ouverts à la fin de l année Attention! Les dossiers déposés complets sont instruits dans l ordre chronologique d arrivée. Des actions de redynamisation Dans le cadre du programme d actions du Fisac «Arles zones urbaines sensibles», ACCM réalise une étude sur les comportements d achats et les besoins des résidents des quartiers de Barriol, Griffeuille et Trébon. En parallèle, pour aider à redynamiser le centre commercial de Barriol, ACCM a engagé une réflexion avec l'epareca (établissement public national d'aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux), en partenariat avec la ville d Arles, les chambres consulaires et la Caisse des dépôts et consignations. Le but est de réaliser une étude sur la potentialité commerciale du centre et les évolutions des activités. Renseignements. ACCM Tél Rémi Benali Témoignages «Le Fisac, grâce à sa clarté et ses avantages m a séduit dès le début du projet. Mes travaux d'embellissement ont été réalisés grâce au Fisac, ce qui m a permis de gagner en visibilité, d attirer une nouvelle clientèle et de mettre mon restaurant aux nouvelles normes d accessibilité. Cela a changé l'image du restaurant. En période difficile, ce soutien est vraiment précieux et j'ai été très bien accompagnée sur le projet et très écoutée.» Nadine Imbert, restaurant «Le Cabrau», Saint-Martin-de-Crau «J ai eu connaissance des aides proposées par le Fisac grâce à la mairie de Saint-Pierre-de- Mézoargues et cela m a bien aidé. J ai pu changer mon véhicule, acheter une bétonnière, un marteau-piqueur et un cloueur. C est un soutien vraiment utile et intéressant.» Jean-Claude Bort, artisan maçon, Saint-Pierre-de-Mézoargues.

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Edition 2015 Juillet 2015 Document Grand Public 83, rue du Mail - CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 Tél. : www.angers.fr 02 41 22 32 30

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Aimez la. à Sathonay-Camp

Aimez la. à Sathonay-Camp Aimez la à Sathonay-Camp ÉDITO Sathonay est une ville où il fait bon vivre. Son esprit village caractéristique offre une qualité de vie remarquable aux portes de la 2 e agglomération de France. Le quartier

Plus en détail

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 INTRODUCTION ACCUEIL Daniel Boulens Directeur du service des espaces verts de Lyon Membre du jury régional INTRODUCTION LE FORMATEUR Mathieu Battais

Plus en détail

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises Conférence départementale Economie Emploi Formation, Mercredi 27 février

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Ateliers Citoyens Départementaux sur la Mobilité Arrondissement de l Avesnois

Ateliers Citoyens Départementaux sur la Mobilité Arrondissement de l Avesnois Ateliers Citoyens Départementaux sur la Mobilité Arrondissement de l Avesnois Maubeuge - Hôtel de Ville 14 mars 2013 80 participants Les mots de la mobilité dans l Avesnois : la mobilité pour vous c est

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL Les Parcs naturels régionaux, institués il y a maintenant 40 ans, ont pour objectif de protéger le patrimoine naturel et culturel remarquable d'espaces ruraux de qualité

Plus en détail

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne La gare, une chance pour la ville ou le village qui l accueille Groupe SNCB Souvent proche du

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Budget primitif 2014 de la CREA

DOSSIER DE PRESSE. Budget primitif 2014 de la CREA Lundi 10 février 2014 Les conseillers communautaires de la CREA se réunissent une dernière fois pour le vote du budget primitif avant les municipales et l élection du nouveau conseil communautaire le 14

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

La Camargue. Géographie, réglementation et institution. Première partie : Le cadre géographique et patrimonial

La Camargue. Géographie, réglementation et institution. Première partie : Le cadre géographique et patrimonial La Camargue Géographie, réglementation et institution Première partie : Le cadre géographique et patrimonial Définition du territoire La Camargue est un territoire constitué par le delta du Rhône au sens

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

3. Développement du Pôle touristique Fluvial sur le Canal des Houillères

3. Développement du Pôle touristique Fluvial sur le Canal des Houillères OPERATION N 3 3. Développement du Pôle touristique Fluvial sur le Canal des Houillères SOMMAIRE 3.1 Le Canal : un vecteur touristique en expansion. 3.2 Le port et la halte fluviale de Harskirchen-Bissert

Plus en détail

Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens

Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Sommaire Classe en entreprise : un nouveau dispositif pour les collégiens a Des cours en entreprise

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Pôle ressources sur l habitat et la ville durables

Pôle ressources sur l habitat et la ville durables Pôle ressources sur l habitat et la ville durables 1 UNE MAISON AU SERVICE DE TOU-TE-S LES ESSONNIEN-NE-S LA MAISON DÉPARTEMENTALE DE L HABITAT Pôle ressources sur l habitat et la ville durables, la Maison

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE ATELIER COMMERCE 1. La vitalité des centres-villes et centres-bourgs ruraux Difficulté de restauration mises aux normes Préserver le commerce local Maintien de l artisanat et des services Maintien du lien

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE»

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» 1. Contexte L article 68 du Règlement (CE) n 1678/2005 du

Plus en détail

Résumé des actions de l Agenda 21

Résumé des actions de l Agenda 21 Résumé des actions de l Agenda 21 AXE 1: Vie locale et liens sociaux : leviers du vivre ensemble Renforcer les liens entres les habitants Action 1 : Créer un réseau social local Nous avons constaté une

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous»

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» 1. L internat : la réussite pour tous 2. Un recrutement des internes répondant aux orientations nationales 3. Un projet pédagogique

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse... 3 Le Nord-Pas de Calais se mobilise pour réussir la transition écologique de son économie. 5 Economie verte : définition... 5 Economie verte : la région Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

LA MAISON DE LA BARTHE

LA MAISON DE LA BARTHE NOUVEL ESPACE MUNICIPAL LA MAISON DE LA BARTHE La nature en cœur de ville DOSSIER DE PRESSE Dossier de Ouverture presse décembre mars 2014 2013 www.dax.fr www.dax.fr SOMMAIRE Le poumon vert du cœur de

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022 PDU 2012-2022 Orientation N 1 Enjeux urbains et intermodalité Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes

Plus en détail

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain. Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain Élaboration des projets de renouvellement urbain dans le cadre des contrats de ville François Pupponi, Président de l Agence Nationale pour la Rénovation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES. Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales

DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES. Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales COMMUNIQUÉ DE PRESSE Marseille, le 26 novembre 2015 ÉLECTIONS RÉGIONALES

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY

COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY Plateforme mobilité Transport et qualité de service Ce projet se construit autour de cinq dispositifs : le dispositif mobilité «IMAGINE» qui propose une plateforme mobilité,

Plus en détail

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle Quoi? Une friche industrielle réhabilitée Les anciens établissements Cannelle En 1945, la famille Cannelle, originaire du territoire de Belfort, décide de s installer en bord de Loire port des Noues, afin

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

Agriculture et haute valeur environnementale. Territoires, emplois, filières pour la qualité

Agriculture et haute valeur environnementale. Territoires, emplois, filières pour la qualité Agriculture et haute valeur environnementale Territoires, emplois, filières pour la qualité 2 Edito Vers une agriculture à haute valeur environnementale. Soutenir le développement agricole et rural d un

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 DU PÔLE MOBILITÉ

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 DU PÔLE MOBILITÉ Mise à disp véhicule RAPPORT D ACTIVITÉ 214 DU PÔLE MOBILITÉ I. LE CADRE D INTERVENTION 1) Les missions du Pôle Mobilité Créé en 212, fruit d un Marché À Procédure Adaptée (MAPA) et géré par l Association

Plus en détail

COMMUNE DE GRASSE PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES

COMMUNE DE GRASSE PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES 2 COMMUNE DE GRASSE PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Groupement d études : Cabinet AGIS, Étienne Mary, Iris Consult et Alain Goudot

Plus en détail

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Projet de note méthodologique ANRU Janvier 2008 ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Note méthodologique 1. PRESENTATION GENERALE 1. Enjeux et objectifs des points d étape Les points d étape, réalisés deux

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial

Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial 1 Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial Le Syndicat Mixte du SCoT du Pays du Mans, a arrêté son projet de Schéma de Cohérence Territoriale en comité syndical le 9 Avril 2013.

Plus en détail

Inauguration de la vélo-station de la gare de Lille Flandres

Inauguration de la vélo-station de la gare de Lille Flandres Inauguration de la vélo-station de la gare de Lille Flandres 30 septembre 2010 Dossier de presse Contacts presse : Lille Métropole SNCF région Fatima KHADIR Pauline Spinnewyn-Cozzolino Julie VANHOVE 06.87.73.10.23

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 > L eau, cette ressource vitale que l on pensait renouvelable à l infini, n est pas inépuisable. 40 % des territoires sur lesquels intervient l

Plus en détail

Dossier de presse. Le conseil général du Calvados à la foire internationale de Caen du 14 au 24 septembre 2012

Dossier de presse. Le conseil général du Calvados à la foire internationale de Caen du 14 au 24 septembre 2012 Dossier de presse Le conseil général du Calvados à la foire internationale de Caen du 14 au 24 septembre 2012 Marianne Fresnais Attachée de presse du conseil général du Calvados J ai la fibre 02 31 Calvados

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

CONTEXTE. Cet outil de planification à moyen et long terme doit permettre de traiter l ensemble des problématiques de déplacements et de mobilité.

CONTEXTE. Cet outil de planification à moyen et long terme doit permettre de traiter l ensemble des problématiques de déplacements et de mobilité. Plus qu un simple mode de transport, TediCov offre une solution facile, économique, écologique et fiable pour se déplacer. C est surtout une manière pratique et conviviale de partager ces trajets et les

Plus en détail

- organiser plus efficacement la gouvernance touristique du Cotentin.

- organiser plus efficacement la gouvernance touristique du Cotentin. LEADER 2014-2020 GAL du Pays du Cotentin Action 2 Conforter et optimiser la dynamique touristique de la destination Cotentin Sous-mesure 19.2 - Aide à la mise en œuvre d opérations dans le cadre de la

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 ADESS Cornouaille Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 1 L ADESS Cornouaille est un des quinze pôles de développement de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. C

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Le programme national insertion/rénovation

Le programme national insertion/rénovation www.lacse.fr www.anru.fr Le programme national insertion/rénovation Un partenariat pour l emploi dans les quartiers DR DR DR ANRU/Acsé : un partenariat pour l emploi dans les quartiers Un partenariat innovant

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi?

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? Vendredi 23 septembre 2011 à Bordeaux Dossier de presse de la Fédération Nationale des CREPI Contact presse : Guillaume BENOIT 06 19 47 37

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Plan triennal de mobilisation pour les copropriétés fragiles et en difficulté (2015-2018)

Plan triennal de mobilisation pour les copropriétés fragiles et en difficulté (2015-2018) Plan triennal de mobilisation pour les copropriétés fragiles et en difficulté (2015-2018) Les copropriétés dans leur diversité 1. un petit immeuble datant du moyen âge (15 ème siècle), en pans de bois,

Plus en détail

Le programme national insertion/rénovation

Le programme national insertion/rénovation www.lacse.fr www.anru.fr Le programme national insertion/rénovation Un partenariat pour l emploi dans les quartiers DR DR DR ANRU/Acsé : un partenariat pour l emploi dans les quartiers Un partenariat innovant

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine

MODULE 6 : Mobilité. Inciter les collectivités à mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite leur patrimoine MODULE 6 : Mobilité Quelques éléments de contexte Se déplacer, un «droit» fondamental pour accéder aux besoins essentiels : s éduquer, se soigner, travailler, consommer, se divertir... Désormais, la mobilité

Plus en détail

- DOSSIER RESSOURCE -

- DOSSIER RESSOURCE - COREPS - Groupe de travail n 1 CRÉATION / PRODUCTION / DIFFUSION Réunion n 1-16 décembre 2011 - DRAC de Basse-Normandie - DOSSIER RESSOURCE - Documents en lien avec la réflexion sur la thématique Charte

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL

CONSEIL DÉPARTEMENTAL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES, DE L ASSEMBLEE ET DE LA DOCUMENTATION Secrétariat général de l assemblée départementale Session des 10 et 11 décembre 2015 consacrée au budget primitif

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE

QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE Orientation 1 : Positionner la Gironde sur le marché du tourisme par la promotion et la commercialisation Axe 1.1 : La création d une destination

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES

RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES PROGRAMME 2013/2018 RÉDUIRE LES POLLUTIONS PONCTUELLES DOMESTIQUES ET INDUSTRIELLES VERS LES MILIEUX AQUATIQUES Réduire l impact des activités humaines sur les milieux aquatiques en vue d atteindre le

Plus en détail

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Projet Schéma d Orientation Régional pour la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Vu la Loi N 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création de l Emploi d Avenir Vu le Décret N 2012-1210 du 31

Plus en détail

La commune de Flagy. LE RÉFERENTIEL (a) ménager la Seine-et-Marne EN APPLICATION. département de Seine-et-Marne. seine-et-marne.

La commune de Flagy. LE RÉFERENTIEL (a) ménager la Seine-et-Marne EN APPLICATION. département de Seine-et-Marne. seine-et-marne. LE RÉFERENTIEL (a) ménager la Seine-et-Marne EN APPLICATION La commune de Flagy Mai 2014 département de Seine-et-Marne Hôtel du Département CS 50377 77 010 Melun cedex tél. : 01 64 14 77 77 seine-et-marne.fr

Plus en détail

TRANSPORT AU SERVICE DE LA MUTATION D UNE METROPOLE EMERGENTE

TRANSPORT AU SERVICE DE LA MUTATION D UNE METROPOLE EMERGENTE CASABLANCA LE DEVELOPPEMENT D UNE OFFRE DE TRANSPORT AU SERVICE DE LA MUTATION D UNE METROPOLE EMERGENTE Mots clés : Gouvernance urbaine ; Planification ; Projets de transports publics ; Systèmes de transports

Plus en détail

Communiqués de presse

Communiqués de presse s Nos étudiants pour l obtention du permis de conduire Parce qu il est difficile de trouver un emploi, un stage ou une formation pour les étudiants qui ne sont pas titulaires du permis de conduire, les

Plus en détail

LA POLITIQUE NUMERIQUE

LA POLITIQUE NUMERIQUE N 14 Infos Thématiques LA POLITIQUE NUMERIQUE Face à la révolution numérique, qui bouleverse l économie mais aussi la société et le quotidien des Français, le gouvernement a engagé depuis 18 mois une action

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

«ANGERS, VERS UN TERRITOIRE DURABLE»

«ANGERS, VERS UN TERRITOIRE DURABLE» EXPO les villes en mouvement 2 ème édition «ANGERS, VERS UN TERRITOIRE DURABLE» Débat du 30 octobre 2008 CAUE du Maine et Loire En présence de :, Adjoint au Maire, à l Urbanisme et au logement, Ville d

Plus en détail

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT)

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT) Partie I. Décisions du CMPP du 4 avril 2008 Page 1 sur 5 LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE () Quelles sont les missions

Plus en détail

Financez vos projets grâce à l Europe

Financez vos projets grâce à l Europe Financez vos projets grâce à l Europe Des fonds européens pour votre territoire Guide pratique de l élu Cette publication est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage avec le Fonds européen

Plus en détail

CONFÉRENCE DES ÉLUS DU JEUDI 9 OCTOBRE 2014

CONFÉRENCE DES ÉLUS DU JEUDI 9 OCTOBRE 2014 CONFÉRENCE DES ÉLUS DU JEUDI 9 OCTOBRE 2014 PROGRAMME Soirée animée par Sébastien Hembert 17h30 INTRODUCTION «Du projet de territoire jusqu à la plus petite parcelle de vie : associer les élus et les habitants»

Plus en détail