CASERNE : PROJET DE RÉNOVATION REJETÉ PAGE 5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CASERNE : PROJET DE RÉNOVATION REJETÉ PAGE 5"

Transcription

1 Nous vous plaçons au cœur de l'événement Volume 13 nº 04 Édition du 22 avril au 5 mai exemplaires 25 avril à 17h Centre communautaire à Odanak Entrée : 25 $ Informations Massage de détente Thérapeutique Jeannette Panadis, prop. 1059, Awassos, Odanak sur rendez-vous T CASERNE : PROJET DE RÉNOVATION REJETÉ PAGE 5 UNE RENCONTRE ImPORTANTE DE LA TAbLE DE CONCERTATION RÉGIONALE DU LAC SAINT-PIERRE A LIEU à ST-FRANçOIS-DU-LAC. PAGE 2 NICOLET PRÉSENTE SON PLAN STRATÉGIQUE PAGE 6 VALIDE JUSQU AU 31 JUILLET Nettoyeur à haute pression RE $ Prix de détail suggéré 229,95$ Coupe-herbe à essence FS $Prix de détail suggéré 179,95$ ÉQUIPEMENTS RAYDAN Location - Vente - Réparation Saint-François-du-Lac ou Scie à chaine à essence MS $ Prix de détail suggéré 279,95$ avec guide-chaîne de 16 po Souffleur à main à essence BG $Prix de détail suggéré 219,95$ Prix promotionnel pour une durée limitée, voir détails en magasin.

2 2 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 04 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 Sorel-Tracy appuie le ProjeT de Parc éolien Le conseil municipal de la Ville de Sorel-Tracy affirme de nouveau son appui au projet Parc éolien Pierre-De Saurel. Une résolution en ce sens a été adoptée, lors de la séance publique du 13 avril dernier, par une majorité des conseillers. Non seulement le conseil actuel apporte-t-il son soutien, mais il réitère également son appui à la réalisation du projet, selon la conclusion d'une résolution adoptée le 3 mai 2010 par le précédent conseil. Dans le préambule de la résolution du 13 avril 2015, la Ville mentionne que son adoption est faite conformément à une demande de la MRC. «Considérant que la MRC de Pierre-De Saurel soumettait le 26 octobre 2012 aux douze municipalités de son territoire un projet de résolution demandant de nouveau aux différents conseils de ces municipalités, leurs appuis au projet du parc communautaire éolien Pierre-De Saurel», mentionne-t-on dans le préambule. [F.B.] Protéger et mettre en valeur le lac Saint-Pierre et son archipel Par François Beaudreau Plus d'une trentaine de participants étaient réunis au Centre communautaire de Saint-François-du-lac, pendant toute la journée du 9 avril dernier, dans le cadre d'une rencontre de la Table de concertation régionale du lac Saint-Pierre. Il y avait entre autres des représentants de plusieurs municipalités régionales de comté, les MRC, de même que de différents organismes et ministères. Ensemble, ils ont discuté des enjeux concernant le lac Saint-Pierre, notamment des questions touchant les habitats et les milieux humides. «Nous nous réunissons trois à quatre fois par année», explique Louise Corriveau, coordonnatrice de la Table de concertation régionale. «Nous rassemblons les différents intervenants et les représentants des ministères concernés pour régler les problématiques qui concernent le lac Saint-Pierre.» Mme Corriveau rappelle les cinq priorités identifiées par les membres de la Table de concertation régionale du lac Saint- Pierre. Ainsi, il est question de la conservation des habitats et de la biodiversité rattachés aux milieux humides; de l'amélioration de la qualité de l'eau, notamment en ce qui a trait aux apports agricoles et municipaux ; de la gestion du territoire dans le littoral, ainsi que la gestion des pratiques agricoles dans cette zone; de la gestion des niveaux d'eau; de la navigation commerciale et de plaisance. Une rencontre de la Table de concertation régionale du lac Saint-Pierre a lieu à Saint-François-du-Lac. Elle réunissait plusieurs intervenants intéressés à régler les problématiques qui concernent le lac Saint- Pierre. Sur la photo : Dominic Thibeault, biologiste, Pierre Yelle, maire de Saint-François-du-Lac et représentant de la MRC de Nicolet-Yamaska, Roger Michaud, maire de Maskinongé et représentant de la MRC de Maskinongé, Alain Deguise, conseiller à la municipalité de Saint-Ignace de Loyola et représentant de la MRC D'Autray ainsi que François Bélisle, conseiller municipal à Trois-Rivières. Sur la page frontispice, Pierre Yelle en compagnie de Louise Corriveau, coordonnatrice de la Table de concertation régionale. PHOTO FRANÇOIS BEAUDREAU «Nous voulons dégager un consensus sur les actions posées sur le terrain», ajoute-elle. Le maire de Saint-François-du- Lac, Pierre Yelle, prenait part à la rencontre. Il représentait la MRC de Nicolet-Yamaska. Il rappelle que sur le territoire de la MRC, en plus de la communauté d'odanak et de la Ville de Nicolet, trois municipalités sont établies le long du lac Saint-Pierre, soit Saint-François-du-Lac, Pierreville et Baie-du-Febvre. «Plusieurs problématiques retiennent notre attention», souligne Pierre Yelle. Parmi celles-ci, il mentionne la navigation de plaisance et ses impacts sur l'érosion des berges. «Toutes les municipalités riveraines sont concernées. Même la Fédération québécoise des municipalités va se pencher là-dessus.» M. Yelle précise que le problème de l'érosion des berges touche plusieurs usagers, depuis les agriculteurs jusqu'aux adeptes de villégiature. ÉCOSYSTÈME MAL EN POINT Par ailleurs, il rappelle que l'écosystème du lac Saint-Pierre est mal en point. Par exemple, la diminution des populations de plusieurs espèces de poissons est préoccupante. Outre la perchaude, d'autres poissons comme le crapet-soleil, la barbotte et le brochet sont affectés. Par contre l'esturgeon et d'autres espèces sont en émergence. «C'est difficile de mener des interventions pointues mais il y a des initiatives intéressantes qui sont menées. Il y a par exemple un projet-pilote en agriculture pour favoriser une nouvelle culture qui abîme moins les berges», précise Pierre Yelle. Rappelons que la Table de concertation régionale du lac Saint-Pierre a été fondée le 6 février Le projet est coordonné par le Comité de la zone d'intervention prioritaire (ZIP) du lac Saint-Pierre. La Table de concertation régionale regroupe soixante-dix organismes concernés par le développement durable de ce plan d'eau. Son mandat principal est d'élaborer une vision du développement durable du lac Saint-Pierre. Pour ce faire, la Table de concertation régionale informe, mobilise et sensibilise la population. Elle favorise la concertation des personnes et des organismes concernés. Enfin, elle contribue à l'élaboration, la mise en oeuvre et au suivi d'un plan de gestion intégré régional.

3 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 VOLUME 13 n O 04 L'ANNONCEUR 3 NOUS SOMMES OUVERTS LE SAMEDI DE 9 H À 15 H NICOLETCHRYSLER.COM CENTRE DU CAMION NICOLET CHRYSLER FIAT LEPRIXDUGROS.COM rio $ * DU PRIX PAR JOUR FINANCEMENT À L ACHAT SUR 96 MOIS DU GROS T C EST COMME PAYER letrio 8 8AUX 3,49 % Modèle limited montré DODGE JOURNEY SE OBTENEZ LES ITEMS SUIVANTS POUR LA Modèle 200 C montré CHRYSLER 200 LX SUR LES MODÈLES SÉLECTIONNÉS!VOS PNEUS* Modèle blacktop montré DODGE GRAND CARAV VAN SE AVEC LE PRIX DU GROS VOUS SAUVEZ TOUJOURS DE L ARGENT VOS PLAQUETTES DE FREIN* C EST GARANTI VOS CHANGEMENTS D HUILE* *CERT TAINES CONDITIONS S APPLIQUENT. DÉTAILS EN CONCESSION. LES RABAIS ONT ÉTÉ CALCULÉS SUR LES PDSF ORIGINAUX DES VÉHICULES. 2E CHANCE AU CRÉDIT À PARTIR DE 4.29% LE PRIX DU GROS LE PLUS GROS INVENTAIRE D OCCASION AU QUÉBEC DÉMARREZ VOTRE MAGASINAGE EN LIGNE SUR LEPRIXDUGROS.COM

4 4 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 04 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 Actualités ConSTruCTIon SoreL LTée décroche Le ConTraT pour La ConSTruCTIon du parc éolien «Il s'agit d'un des projets de la plus grande envergure des dernières années», notent les promoteurs. L ASSURANCE COURTIER la sécurité d être bien assuré! Rejoignez LUSSIER en 2015 et recevez 100$ de rabais* en moyenne sur votre prime Présent à Pierreville! LUSSIER ( ) Assurance HABITATION $ Une marque commerciale de Lussier Dale Parizeau inc. *Certaines conditions, limitations et exclusions s appliquent. Rabais applicable sur le prix offert par l assureur à la souscription d une assurance habitation auprès de LUSSIER Cabinet d assurances entre le 15 mars et le 30 novembre Le rabais d une valeur moyenne de 100$ est calculé sur la prime moyenne annuelle d assurance habitation des clients de LUSSIER. Par François Beaudreau La Ville de Sorel-Tracy annonce la nomination de Benoit Ducharme, à titre de gestionnaire attitré au projet de réaménagement du quai no. 2. M. Ducharme est membre de l'ordre des urbanistes du Québec. Il est titulaire d'un baccalauréat en urbanisme de l'université du Québec à Montréal. Il détient également un diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion urbaine dans les pays en développement de l'université de Montréal. Mentionnons qu'à la séance du 19 janvier dernier, le conseil municipal de Sorel-Tracy approuvait la création d'un poste contractuel de gestionnaire de projet, pour le développement du quai no. 2. Les élus autorisaient ensuite l'embauche de Benoît Ducharme pour ce poste, à compter du 9 février «Il s'occupe de la planification, la coordination et la supervision des travaux effectués par les professionnels impliqués dans la réalisation du projet et relève du Service de la planification et du développement urbain de la Ville», note Marie-Lise Tellier, porte-parole à la Ville de Sorel-Tracy. Dans le cadre de la planification des travaux, le Groupe SM réalise des études géotechniques. «La présentation du plan d'aménagement final et certaines mises à niveau des réseaux d'aqueduc et d'égout du quai no. 2 sont prévues pour la fin de l'été. À l'automne prochain, des travaux de préparation pour le réaménagement du site pourront être amorcés.» Les promoteurs de Parc éolien Pierre- De Saurel S.E.C. annoncent l'octroi du contrat de construction de cet ensemble qui comprendra 12 éoliennes à l'entreprise Construction Sorel Ltée. Les travaux devraient débuter au cours des prochains mois, indiquent les promoteurs. Jusqu'à une centaine d'ouvriers de la construction et de soutien administratif, seront appelés sur ce chantier qui recoupe trois municipalités sur le territoire de la MRC de Pierre-De Saurel, soit Yamaska, St-Aimé et St-Robert. La valeur du contrat octroyé est de 26,6 millions de dollars. Les travaux comprennent notamment l'aménagement des chemins d'accès et des aires de travail, la construction des fondations, l'érection des turbines, l'enfouissement de tout le filage requis et la construction du poste d'interconnexion avec Hydro-Québec. «Le montant comprend aussi une contingence de 1.4 M $ dans le cas où les travaux devraient être finalisés au début de l'été 2016», précisent les responsables du projet Ṫrois firmes avaient été qualifiées en vertu de l'appel d'offres pour passer à la seconde étape du processus. Construction Sorel Ltée a devancé les autres soumissionnaires, grâce à son offre de prix la plus basse, précisent les promoteurs de la société en commandite Parc éolien Pierre- De Saurel. Le projet éolien est élaboté sous l'égide de la MRC de Pierre-De Saurel. Selon ses promoteurs, les retombées directes sont estimées à 48 millions de dollars au cours des 20 prochaines années. Elles serviront à vitaliser l'ensemble de la région. [F.B.] Une autre étape de franchie dans le réaménagement du quai no. 2 La Ville de Sorel-Tracy procède à l'embauche du chargé de projet et à la réalisation d'études de sol. Benoit Ducharme, gestionnaire attitré au projet de réaménagement du quai no. 2 à Sorel-Tracy. PHOTO GRACIEUSETÉ La Ville s'assure également de la collaboration de divers partenaires, dont la Société des traversiers du Québec, afin d'assurer ultérieurement la bonne conduite des travaux. À la Ville de Sorel-Tracy, on prévoit que les travaux de préparation pour le réaménagement du site pourront être amorcés à l'automne Rappelons que le 28 mars 2012, le gouvernement du Canada transférait les droits de propriété du quai no. 2 à la Ville de Sorel-Tracy. L'administration fédérale s'était également engagée à verser une compensation financière de l'ordre de 4,9 millions de dollars. Cette somme est destinée à assurer la mise à niveau de cette infrastructure. Le quai no. 2 est situé tout juste à côté du terminus du traversier de Sorel-Tracy.

5 Actualités DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 VOLUME 13 n O 04 L'ANNONCEUR 5 La caserne de Pierreville ne sera par rénovée. Le projet de rénovation de la caserne de Pierreville est rejeté Par François Beaudreau Le projet de rénovation de la caserne incendie située à Pierreville ne verra pas le jour. Yamaska, une des cinq municipalités membres de la Régie d'incendie Pierreville - St-François-du-Lac, retire son appui. Le maire de Yamaska, Louis R. Joyal, confirme que les élus ont pris cette décision, lors de l'assemblée du 13 avril dernier. «Le projet, tel qu'il était présenté, ne nous semblait pas bien ficelé. Ce n'était pas intéressant à long terme», confie M. Joyal, lors d'un entretien téléphonique. Le maire de Yamaska considère que la rénovation du bâtiment pourrait être beaucoup plus onéreuse que le coût du projet, estimé à $. Il craint que des frais cachés fassent grimper la facture, lorsqu'il s'agit de rénover un vieux bâtiment. De l'avis de M. Joyal, l'emplacement du bâtiment actuel pose également problème. La caserne est située en zone résidentielle, sur le même quadrilatère que l'école primaire. De plus, l'espace de stationnement pour les pompiers volontaires est à peine suffisant. Le maire pense qu'il serait opportun de considérer de nouveau le projet de construire une caserne neuve à Saint- François-du-Lac, avec un accès direct à la route 132. Ce projet faisait partie de plusieurs propositions présentées par la Régie en PHOTO JOCELYNE HAMEL une des cinq municipalités membres de la régie d'incendie retire son appui. «Nous pensons qu'il vaut mieux prendre le temps de bien préparer un projet et de bien le présenter à la population. Nous devons tenir compte de la possibilité d'aller chercher des subventions», précise Louis R. Joyal. Mentionnons qu'avant les derniers développements, les cinq municipalités qui constituent la Régie d'incendie Pierreville - St-François-du-Lac avaient donné leur accord au projet de rénovation. Chacune avait adopté une résolution, au cours de leur séance du conseil respective, soit en février ou en mars dernier. Chaque Municipalités autorisait la Régie d'incendie à contracter un règlement d'emprunt avec le ministère des Affaires municipales et de l'occupation du territoire, pour un montant n'excédant pas $, sur une période de 20 ans. Cette somme devait être investie pour les travaux de rénovation du bâtiment et pour l'achat de matériel roulant. En effet, en plus du projet de rénovation de la caserne des pompiers, estimé à $, la Régie considérait également l'achat d'un camion autopompe pour $ et d'une unité de secours à un coût estimé à $ ; La Régie d'incendie Pierreville - Saint- François-du-Lac assure le service de protection incendie, notamment aux municipalités de Pierreville, Saint- François-du-Lac, Saint-Gérard-Majella, Yamaska et Saint-Pie-de-Guire. Chevrolet Cobalt LT 2009 No Unité 09P195A A/C, rég. vitesse, glaces teintées, lecteur DC, km $ Chevrolet Malibu 2LT 2008 No Unité 11P3A A/C, On Star, antidémarreur, glaces teintées, km $ Chevrolet Cruze LT 2012 No Unité 15526A Autom., On Star, radio satellite, lecteur DC/MP3, km $ Chevrolet Impala LTZ 2008 Avant de signer PASSEZ CHEZ No Unité 14683B A/C, aileron, lecteur DC/MP3, glaces teintées, km $ CHEVROLET - BUICK - GMC CHEVROLET Choisis ta route. Chevrolet Sonic LS 2014 No Unité 14P52A A/C, antidémarreur, freins ABS, glaces teintées, km $ Chevrolet Silverado No Unité 15819A Roues 17 po acier, radio satellite, Bluetooth, On Star, km $ Toyota Yaris CE 2007 No Unité CDR Manuelle, radio AM/FM, glaces teintées, km $ Jeep Wrangler Sport 2013 No Unité 15P27A A/C, rég. vitesse, freins ABS, lecteur DC, antidémarreur, km $ Gaby Auger Conseiller Raymond Lemire Location Réjean Auger Directeur général Danny Auger Conseiller Phillipe Bruel Conseiller

6 6 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 04 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 Actualités Le directeur général Pierre Genest et le maire Alain Drouin à l'occasion de la présentation de la Planification stratégique de la Ville de Nicolet. PHOTO FRANÇOIS BEAUDREAU Nicolet livre son plan pour les années à venir La Ville dévoile les orientations qui vont servir à faire des choix afin de rassembler les citoyens autour de projets communs. Par François Beaudreau Le maire Alain Drouin et le directeur général Pierre Genest ont présenté la Planification stratégique de la Ville de Nicolet, à l'occasion d'une conférence de presse, le 13 avril dernier à l'hôtel de ville. Cet exercice permet de définir les orientations qui guideront les choix à venir pour rassembler les citoyens autour de projets communs, souligne le maire. «Les Villes sont en compétition pour attirer des investissements et accueillir des citoyens, tant individuels que corporatifs», indique Alain Drouin. «Cette compétition est l'une des préoccupations qui est à la base de la Planification stratégique», poursuit-il. Pour le maire, Nicolet doit regarder au-delà des services qu'une Ville doit rendre; elle doit également se soucier des services qui ne relèvent pas directement de son autorité, comme en santé ou en éducation. «Nous devons faire des efforts pour les retenir et pour en attirer de nouveaux.» M. Drouin précise que le développement doit être fait en se préoccupant de maintenir une «cohabitation la plus harmonieuse possible». En effet, la zone urbaine de Nicolet occupe seulement le dixième du territoire, alors que l'agriculture y est présente sur les neuf dixièmes. VISION D'AVENIR La Planification stratégique repose sur une vision d'avenir en vertu de laquelle Nicolet sera reconnue pour plusieurs qualités, dont un milieu de vie exceptionnel et le dynamisme de sa communauté. La Planification est élaborée en tenant compte de trois valeurs d'engagement que sont l'intégrité, le respect et la solidarité. D'après le maire Drouin, cette solidarité s'exprime dans les services que les citoyens se donnent. «Des gens nous disent que nous avons les services d'une Ville de habitants. Mais nous avons habitants sur le territoire de Nicolet. Bravo à la population pour cette belle solidarité.» Pour sa part, le directeur général de la Ville, Pierre Genest, réitère que Nicolet connaît une croissance soutenue depuis plusieurs années. «Entre janvier 2010 et décembre 2014, il y a eu 525 unités nouvelles qui ont été construites sur le territoire de la Ville.» En conséquence, Nicolet prévoit repenser la stratégie de financement en lien avec le développement résidentiel, dans la Planification stratégique. Le directeur explique également les orientations stratégiques de la Ville, regroupées en quatre thèmes, soit de protéger et développer les acquis ; promouvoir et communiquer ; maintenir et améliorer la performance de l'organisation municipale ; attirer de nouveaux arrivants et les retenir pour les secteurs résidentiel, commercial, industriel et institutionnel. Rappelons que la Planification stratégique est le résultat du travail des membres du conseil municipal et des gestionnaires municipaux dans le cadre d'un lac-à-l'épaule, en octobre «La rencontre a permis de dégager des consensus quant aux orientations stratégiques et au développement futur de notre territoire. Cette journée a aussi été bénéfique sur la qualité des échanges et la relation de confiance établie entre les élus et les gestionnaires municipaux. Je suis confiant que nous relèverons ensemble ces défis qui visent à servir celui qui est au centre de nos préoccupations quotidiennes, le citoyen», assure Pierre Genest. Les personnes intéressées peuvent consulter la Planification stratégique sur le site Internet nicolet.ca

7 Actualités DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 VOLUME 13 n O 04 L'ANNONCEUR 7 PierreVille Travaux d'asphaltage à venir sur la route 132 Le ministère des Transports du Québec poursuit les préparatifs en vue des travaux d'asphaltage à venir, lesquels auront lieu sur la rue Maurault, soit la route 132. La Municipalité de Pierreville a reçu dernièrement une correspondance du ministère à cet effet. Les travaux seront réalisés sur un segment de 0,5 kilomètre depuis la rue Lieutenant- Gouverneur-Paul-Comtois (route 226) jusqu'à la rue Awassos, à Odanak. Les responsables du ministère demandent à la Municipalité de planifier, s'il y a lieu, des travaux dans le même secteur. Selon le maire André Descôteaux, les infrastructures souterraines, sur ce tronçon, ne nécessitent pas de travaux. Seuls les trottoirs devront être refaits. [F.B.] odanak Un prix d'excellence pour le Musée des Abénakis L'Association des musées canadiens, l'amc, a remis le Prix d'excellence dans la catégorie Recherche au Musée des Abénakis d'odanak pour son projet «Fort d'odanak : le passé revisité», dans le cadre du Congrès national 2015 de l'amc, qui a eu lieu à Banff, en Alberta, le 15 avril dernier. Les prix de cette catégorie visent à souligner les activités de recherche menées dans les musées ou appliquées à la pratique muséale qui favorisent la compréhension et l'acquisition de nouvelles connaissances. «Le Musée des Abénakis a su, grâce à son projet archéologique d'envergure nationale, dépasser les normes actuelles de la pratique muséale et favoriser la compréhension et l'acquisition de nouvelles connaissances», soulignent les responsables du Musée des Abénakis. Il s'agit du onzième prix pour le Musée depuis [F.B.] Sorel-Tracy Un réseau de commerce illégal de poissons Les agents de protection de la faune ont mis fin aux pratiques illégales d'individus dans les secteurs de Pointe-Calumet, de Saint-Joseph-du-lac et de Sorel-Tracy. Deux perquisitions ont été effectuées le 31 mars 2015 et 13 personnes sont visées. Les actes de braconnage qui leur sont reprochés concernent la vente illégale de poissons capturés sportivement et la possession de poissons au-delà de la limite permise. Une cinquantaine de chefs d'accusation sont comptabilisés jusqu'à présent et d'autres pourraient s'ajouter en fonction de la preuve recueillie. S'ils sont reconnus coupables, les suspects sont passibles d'amendes pouvant totaliser au moins $. Plus de 20 agents de protection de la faune ont pris part à cette opération. [F.B.]

8 8 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 04 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 Actualités ST-FrançoIS-du-LaC préoccupée par La gestion de L'égLISe patrimoniale Le conseil municipal demande qu'une répartition représentative équitable soit instaurée immédiatement à la Fabrique. Germain Parenteau et Clément Duhaime ont obtenu une lettre d'appui de la Municipalité de Saint-François-du-Lac dans leurs démarches pour la restauration et la préservation de l'église. PHOTO FRANÇOIS BEAUDREAU Par François Beaudreau La Municipalité de Saint-François-du-Lac donne son appui à deux marguilliers, Germain Parenteau et Clément Duhaime, dans leurs démarches pour la restauration et la préservation de l'église Saint-François-Xavier ; un bâtiment patrimonial érigé en 1842 et classé monument historique. Lors de la séance du conseil du 13 avril dernier, le maire Pierre Yelle a fait la lecture d'une lettre dont le texte a été entériné à l'unanimité par les élus. Destinée aux deux marguilliers, cette lettre a également été envoyée à l'évêque du diocèse de Nicolet, Mgr André Gazaille. INÉGALITÉ REPRÉSENTATIVE «Il y a une inégalité représentative au niveau de l'administration de la Fabrique de Sainte-Marguerite-d'Youville qui regroupe les églises de Saint-François-du-Lac, Pierreville et Notre-Dame», affirme le maire, lors de la séance du conseil. Deux marguilliers de Saint- François-du-Lac siègent sur l'assemblée de Fabrique. Selon M. Yelle, il s'agit-là d'une situation inacceptable. Avec la répartition actuelle, il y a deux votes pour Saint-François-du-Lac et quatre du côté de Pierreville et Notre-Dame, plaide-t-il. Le maire estime qu'en conséquence, il ne sera jamais possible pour Saint-François-du-Lac d'aller de l'avant dans les dossiers de restauration et de préservation de son église. RÉPARATION DE L'ORGUE M. Yelle rappelle que l'assemblée de la Fabrique a décidé, l année dernière, de ne pas réparer l'orgue de l'église. «Les motifs évoqués ne sont pas pertinents et s'apparentent à une action tendancieuse», relève-t-il. Plus loin dans la lettre, le maire soutient qu'il est question d'un dossier administratif et non liturgique. «Ce dossier administratif est sous la responsabilité pleine et entière de l'église de Saint- François-du-Lac», note-t-il. «À cette période, les argents disponibles provenaient d'une part, d'une subvention du Conseil du patrimoine religieux du Québec (73563 $) et d'autre part d'un compte spécial créé dans les années 2011 pour la réfection de notre église (27259 $).» Le conseil municipal demande donc que la représentation, à l'assemblée de la Fabrique, soit changée immédiatement pour qu'il y ait trois des six marguilliers qui proviennent de Saint- François-du-Lac. COMITÉ INDÉPENDANT Le conseil propose également que la gestion du monument historique de Saint-François-du-Lac soit confiée à un comité indépendant qui fera rapport à l'assemblée de la Fabrique sans droit de véto. «Nous demandons aux responsables de notre église de reprendre les démarches auprès du Conseil du patrimoine religieux du Québec afin d'obtenir les subventions pour la restauration de l'orgue», poursuit Pierre Yelle. «Dans cette démarche de la part de la Municipalité, il ne faut pas voir un engagement monétaire mais un appui politique pour la bonne marche de la restauration et de la sauvegarde de notre église», conclut-il.

9 Actualités DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 VOLUME 13 n O 04 L'ANNONCEUR 9 Grâce à vous, nous sommes LA MARQUE AUTOMOBILE QUI CONNAÎT LA CROISSANCE LA PLUS RAPIDE AU CANADA Selon le volume des ventes au détail des marques à gamme complète et calculé de façon continue sur une période de 12 mois. Le directeur général, Benoît Gauthier, au centre, entouré du maire Serge Péloquin et du président André Lussier. Debout, des membres du comité exécutif de la Corporation des fêtes du 375 e de Sorel-Tracy, Sylvain Descheneau, Marc Guévremont, Vicky Bussière, Caroline Pelletier, Michel Lefebvre et Louis Trempe. Absente pour la photo, Michèle Gauthier. PHOTO GRACIEUSETÉ Benoît Gauthier à la barre de la Corporation des Fêtes du 375e de Sorel-Tracy pierrevillien d'origine, il possède une solide expérience en planification et en gestion d'équipements et d'événements culturels. Benoit Gauthier assumera la direction générale de la Corporation des Fêtes du 375 e anniversaire de Sorel-Tracy. «Nous sommes rassurés de pouvoir compter sur un gestionnaire chevronné qui saura faire profiter la région de sa vaste expertise dans le secteur de l'histoire et du patrimoine industriel», déclare André Lussier, président de la Corporation. Il ajoute que M. Gauthier s'est vite démarqué lors des entrevues grâce à son expérience et sa compréhension des enjeux reliés à son poste, dans le cadre des préparatifs entourant les célébrations du 375e anniversaire de la Ville de Sorel-Tracy en Originaire de Pierreville, détenteur d'une maîtrise en études québécoises, Benoît Gauthier a une feuille de route impressionnante. Il a notamment participé à la création de la Cité de l'énergie de Shawinigan, au début des années 1990, où il a occupé le poste de directeur des expositions et du développement muséologique. En 2005, il accède au poste de directeur général du Musée québécois de culture populaire de Trois-Rivières et en 2012, il prend la direction des arts et de la culture de la Ville de Trois-Rivières. «Administrateur chevronné, monsieur Gauthier possède une solide expérience en planification et en gestion d'équipements et d'événements culturels. Très impliqué dans son milieu, il a siégé sur de nombreux conseils d'administration du domaine culturel et touristique. Il a notamment siégé au conseil d'administration de Télé-Québec, du Conseil québécois du patrimoine vivant, de l'association québécoise pour le patrimoine industriel et du Festival international de DansEncore. Jusqu'à tout récemment, il occupait la présidence de Tourisme Mauricie et il siégeait au conseil d'administration des ATR Associées du Québec», notent les responsables de la Corporation des Fêtes du 375 e de Sorel-Tracy. M. Gauthier occupe temporairement un bureau à la maison des Gouverneurs et travaille à mettre en place les différents outils de la Corporation. [F.B.] NISSAN SENTRA 1.8 S 2014 avec boite manuelle VOUS POUVEZ MAINTENANT L OBTENIR POUR $+ Offre disponible à l'achat au comptant et AUSSI PEU QUE au financement à l achat. PLUS GRAND VOLUME INTÉRIEUR TOTAL QUE LA HONDA CIVIC ET LA TOYOTA COROLLA. PLUS DE TECHNOLOGIE DE CONNECTIVITÉ OFFERTE QUE LA MAZDA3. Ces offres sont en vigueur du 3 mars au 31 mars 2015 chez les concessionnaires nissan participants. Les offres sont d une durée limitée et sont soumises à l approbation du crédit par nissan Canada Finance. Les frais de transport et de prélivraison, la surcharge sur le climatiseur (si applicable), les rabais du manufacturier et les contributions des concessionnaires sont inclus. Le permis de conduire, l immatriculation, les assurances, les droits spécifiques sur les pneus neufs (15 $) et les taxes sont en sus et exigés à la signature du contrat. Le modèle illustré est à titre indicatif seulement. Les offres sont exclusives et peuvent être modifiées, prolongées ou annulées sans préavis. Les concessionnaires peuvent fixer leurs propres prix. Visitez votre concessionnaire nissan du Québec participant pour tous les détails. Selon le volume des ventes au détail des marques à gamme complète (incluant voitures et camions) et calculé de façon continue sur une période de 12 mois. *prix à l achat à partir de $ pour le modèle illustré : Sentra 1.8 SL 2014 (C4Tg14 aa00) à boîte Xtronic CVT md. Certaines conditions s appliquent. + prix à l achat au comptant et au financement à l achat à partir de $ pour une nissan Sentra 1.8 S 2014 (C4Lg54 aa00) avec boîte manuelle. Le rabais de $ est inclus dans le prix annoncé et est disponible à l achat au comptant et au financement à l achat pour les contrats signés et livrés entre le 3 et le 31 mars 2015 par l entremise de nissan Canada Finance à un taux de financement non-subventionné. Le rabais est basé sur des dollars d exploitation non-additionnables et sera déduit du prix de vente négocié avant les taxes. Cette offre ne peut être combinée avec aucune autre offre. Certaines conditions s appliquent. en fonction du volume intérieur total de L de la Sentra 2014, comparativement à L pour la Corolla pour les modèles Sentra SV, Sr, SL 2014 équipés du système d applications nissanconnect. La connectivité pour téléphones intelligents donne accès aux applications mobiles courantes et aux services connectés (p. ex. google SendtoCar) nissan Canada inc. et nissan Canada Finance, une division de nissan Canada inc. Les noms, logos, slogans, noms de produits et noms des caractéristiques de nissan sont des marques de commerce utilisées sous licence ou appartenant à nissan motor Co. ltd. ou à ses filiales nord-américaines.

10 10 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 04 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 Actualités BÉNÉVOLAT Québec reconnaît l'apport de Jean-Pierre Perreault SAINT-FRANÇOIS-DU-LAC CENTRE-DU-QUÉBEC Ensemble et autrement Le ministre du Travail, de l'emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale- Nationale, Sam Hamad, et Jean-Pierre Perreault. PHOTO LOUISE LEBLANC» Le ministre du Travail, de l'emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale- Nationale, M. Sam Hamad, a remis les prix Hommage bénévolat-québec à des bénévoles et à des organismes remarquables en raison de leur engagement dans leur communauté et de leur dévouement lors d'une cérémonie qui s'est tenue à l'assemblée nationale. Parmi les lauréats, M. Jean-Pierre Perreault a mérité un prix dans la catégorie Bénévole. M. Jean-Pierre Perreault est bénévole dans la communauté de Sorel-Tracy et des environs depuis Membre de plusieurs conseils d'administration, il a contribué à mettre en œuvre de nouveaux projets et à faire avancer les choses. Actuellement, il s'implique au sein de plusieurs organismes : le Service de transport adapté et collectif régional de la MRC Pierre-De Saurel, l'association de la déficience intellectuelle de la région de Sorel, le Groupement des associations de personnes handicapées Richelieu- Yamaska et les Aînés de la résidence du Château Langelier. Malgré son horaire chargé, il assure la viabilité des différentes causes qui lui tiennent à cœur, en offrant de la visibilité et en contribuant financièrement. On peut dire que ses gestes ont une influence directe sur les organismes et les personnes qui en bénéficient. D'ailleurs, avec les années, M. Perreault a reçu plusieurs prix soulignant son apport bénévole. SOURCE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET DE LA SOLIDARITÉ SOCIALE Le dîner communautaire spécial, organisé par le Centre d'action bénévole du lac Saint-Pierre, a eu lieu au Centre communautaire de St-François-du-Lac, le 16 avril dernier. PHOTO FRANÇOIS BEAUDREAU dîner communautaire spécial» Une centaine de personnes ont participé au dîner communautaire spécial, le 16 avril dernier, au Centre communautaire de Saint-François-du-Lac. Ce rendezvous était organisé par le Centre d'action bénévole du lac Saint-Pierre, dans le cadre de la Semaine de l'action bénévole. «Il s'agit d'un party de reconnaissance pour vous, les bénévoles», a déclaré Nicole Vallée, directrice générale du Centre d'action bénévole, devant les invités. «S'il y a une belle qualité qui mérite d'être souligner chez vous, les bénévoles, c'est que vous avec le sens des responsabilités», a-t-elle mentionné, au sujet du sens de l'engagement démontré par les personnes impliquées auprès du Centre d'action bénévole. Plusieurs personnalités, dont les maires des municipalités environnantes ainsi que des élus de la communauté d'odanak, étaient présentes. Les personnes intéressées peuvent consulter la galerie de photos affichée sur la page Facebook du journal. [F.B.] GROUPE SOUCy: 140 NOUVEAUx EmPLOIS à DRUmmONDVILLE» Le gouvernement du Québec, par l'entremise d'investissement Québec, attribue deux prêts totalisant 17,8 millions de dollars à Groupe Soucy. L'entreprise va réaliser des projets d'investissement évalués à 107,8 millions de dollars à ses deux usines de Soucy International implantées à Drummondville ainsi qu'à son usine de Soucy Techno située à Sherbrooke. «Reconnu mondialement pour son expertise et sa capacité d'innover, Groupe Soucy est un véritable chef de file dans les secteurs des équipements de transport et de la défense. Notre gouvernement est donc fier d'appuyer ses projets d'envergure, qui renforceront la compétitivité du Québec en plus de créer 140 emplois à Drummondville et 22 emplois à Sherbrooke», soutient le ministre de l'économie, de l'innovation et des Exportations, Jacques Daoust. L'entreprise investira notamment 93,6 millions de dollars à ses usines de Drummondville pour l'acquisition d'équipements spécialisés servant à fabriquer des chenilles en caoutchouc pour les secteurs agricole et de la défense, ainsi que des systèmes de traction chenillés pour véhicules agricoles. L'entreprise souhaite également implanter un centre d'essais afin d'expérimenter ses nouveaux produits. Groupe Soucy regroupe entre autres sept entreprises manufacturières exploitant huit usines situées à Drummondville, à Sherbrooke et à Saint Jérôme ainsi que dans son centre de distribution localisé à Drummondville. [F.B.]» Le Collectif de lutte contre la pauvreté Centre-du-Québec entreprend une tournée d'activités pour offrir un espace de prise de parole aux personnes en situation de pauvreté. Entreprise à la mi-avril, cette tournée, sous le thème «Se raconter, Ensemble, Autrement!», se poursuit jusqu'à la mimai. Après Victoriaville, la tournée s'arrête à Nicolet le 7 mai, à Plessisville le 14 mai puis Drummondville le 15 mai. «C'est pour permettre aux personnes en situation de pauvreté de sortir de leur isolement et de pouvoir s'exprimer librement dans une ambiance conviviale et valorisante que le Collectif de lutte contre la pauvreté a mis sur pied une demi-journée d'expression créative», précisent les responsables du projet. Les personnes intéressées prendront part à un atelier, animé par l'artiste Isabelle Massey, accompagnée de la conteuse Sophie Boissonneault, qui leur aura préalablement offert un kit de survie contre l'adversité. Pour plus d'informations, contactez l'association des groupes d'éducation populaire autonome Centre-du-Québec au numéro ou par courriel à l'adresse [F.B.] PIERRE - DE SAUREL Une nouvelle étude pour le projet de Parc éolien» Un rapport de la firme indépendante WSP confirme que les vents mesurés sur le site du futur Parc éolien Pierre- De Saurel sont suffisants pour assurer la rentabilité du projet. Les responsables de la société en commandite Parc éolien Pierre-De Saurel indiquent, par voie de communiqué que si le parc éolien avait été en opération, il aurait produit 12% plus d'énergie que prévu par les experts pour mars. «C'est un total de $ que le parc éolien aurait généré en revenus. Un profit net d'environ $ aurait été obtenu et partagé par les municipalités, les agriculteurs et la MRC», estiment les promoteurs. Les résultats compilés par la firme WSP s'ajoutent à ceux produits déjà pour le compte de la société en commandite, par deux autres entreprises indépendantes. Toutes les trois confirment les calculs de production d'énergie envisagée par Parc éolien Pierre-De Saurel. [F.B.]

11 Le sondage de RetailMenot.ca révèle des habitudes d'achat qui démontrent que les Canadiens se tournent vers les souhaits électroniques cette année Lorsque les Canadiens doivent rendre hommage à leurs parents, maman arrive devant papa. En fait, même la fête du Canada est davantage célébrée que celle de papa selon un nouveau sondage commandé par le site Web de couponnage numérique RetailMenot.ca. Soixante et onze pour cent des répondants canadiens âgés de 18 à 54 ans prévoient souligner la fête des Mères, alors que seulement 57 % en feront autant à la fête des Pères, soit moins que les 61 % qui seront de la fête du Canada. Le favoritisme à l'égard de maman est aussi palpable dans la planification des dépenses, puisque 26 % indiquent qu'ils débourseront probablement plus pour leur mère qu'ils le feront pour leur père. Le sondage indique aussi qu'il n'y a pas une grande différence entre les hommes et les femmes. En effet, les hommes dépenseront un petit peu plus que les femmes, soit 28 % contre 24 %. Les habitants de la Colombie-Britannique sont les plus partiaux à l'égard de maman, alors que 38 % des répondants prévoient dépenser plus d'argent pour la gâter. Selon le sondage, le cadeau le plus populaire à offrir à maman cette année est un bouquet de fleurs, alors que c'est plutôt une carte qui attend papa. Le sondage révèle aussi que les Canadiens sont beaucoup plus susceptibles que leurs voisins du Sud à utiliser la technologie pour exprimer leur amour à leurs parents. Presque la moitié des Canadiens (48 %) croient qu'il est acceptable de transmettre ses souhaits lors de la fête des Mères ou des Pères par message texte ou par courriel. Les États-Uniens sont plus traditionnels, car seulement 17 % affirment qu'il est OK de transmettre des souhaits électroniques à maman ou à papa pour souligner l'événement. Côté budget, les Canadiens se montrent économes cette année. Selon le sondage, la majorité de ceux-ci dépenseront 50 $ ou moins en cadeaux pour la fête des Mères et la fête des Pères (60 % et 63 %, respectivement). Profiter des aubaines n'est pas pour autant à l'ordre du jour, puisque seulement 12 % des répondants cherchent un article en vente ou à prix réduit lorsqu'ils achètent le cadeau de maman, suivi de 10 % pour celui de papa. Seulement 20 % des répondants ont déjà fait un achat en ligne pour l'offrir à leurs parents en ces occasions. «Ce sont des moments importants à la fois pour les mères et pour les pères, et ce, peu importe le budget», a déclaré Christy Rabil, directrice des relations publiques à RetailMenot, Inc. «Être un consommateur averti signifie être en mesure de trouver le cadeau idéal à bon prix.» Voici d'autres constatations : Dites-le avec des fleurs : Les fleurs (46 %), les cartes (39 %), les repas (27%) et les cartes-cadeaux (25%) comptent parmi les cadeaux les plus populaires pour maman; Dites-le avec des mots : Une carte (36 %), un repas (27 %), de l'alcool (18 %) et un vêtement (17 %) sont les cadeaux les plus prisés pour papa; Maman devance papa : Les Canadiens et les États- Uniens sont relativement égaux lorsqu'il s'agit de dépenser davantage pour maman que pour papa (26 % contre 29 %, respectivement); La nourriture en cadeau : 17 % des Canadiens et 15 % des Américains croient qu'ils n'ont pas besoin d'offrir un cadeau à maman à l'occasion de la fête des Mères s'ils lui achètent un repas. RetailMenot.ca mène régulièrement des sondages sur le comportement des consommateurs pour évaluer les habitudes de dépenses de consommation des Canadiens. DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 VOLUME 13 n O 04 L'ANNONCEUR 11 Fêtes des Mères Les Canadiens sont des fils et des filles à maman : 71 % célèbreront la fête des Mères, alors que seulement 57 % souligneront la fête des Pères Massothérapie (suédois) Kinésithérapie Orthothérapie les tensions musculaires, raideurs articulaires, Maux de tête, cou, épaules, bras, dos, hanches, jambes Cervicalgie - Dorsalgie Lombalgie - Sciatalgie - Fibromyalgie 57, Grande Plaine, St-Elphège Tél. :

12 12 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 04 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 Bonne fête des Mères À PARTIR DE assemblage et taxes incluses Plusieurs autres modèles en stock - Choix de couleurs Aussi disponibles Causeuses - Chaises berçantes Gazebo - Ensembles de patio Service de remplacement (pièces) LAURENT LEMIRE,prop. 3140, Bl. Louis-Fréchette, Nicolet Tél. et Téléc. : Produits de marque Qualité et garantie à bon prix HEURES D OUVERTURE Lundi au vendredi 9 h à 17 h Samedi 9 h à 13 h Dimanche fermé Brioche aux amandes et à la cannelle Rien de mieux pour commencer la journée du bon pied que des brioches aux amandes et à la cannelle fraîchement sorties du four! Ce délice santé et nutritif combinant cannelle et amandes est idéal au brunch ou encore avec un bon café en compagnie de maman le jour de la fête des Mères. Prop. André Gamelin 123, Marie-Victorin St-François-du-Lac Tél. : Dépêchez-vous! Places limitées 14, Marie-Victorin St-François-du-Lac portions Ingrédients 550 ml (2 1/4 tasses) de farine de de blé entier (environ) 125 ml (1/2 tasse) de son de blé 60 ml (1/4 tasse) d'amandes broyées 60 ml (1/4 tasse) de cassonade bien tassée 8 g (1 sachet) de levure rapide 250 ml (1 tasse) de lait d'amande, réchauffé 45 ml (3 c. à soupe) d'huile de canola Garniture : 60 ml (1/4 tasse) de cassonade bien tassée 10 ml (2 c. à thé) de cannelle moulue 60 ml (1/4 tasse) de beurre d'amande naturel Miel liquide ou sucre à glacer (facultatif) Préparation Dans un grand bol, combiner 500 ml (2 tasses) de farine, les amandes, le son de blé, la cassonade et la levure. Faire un petit puits au centre et y verser l'huile et le lait. À l'aide d'une cuillère en bois, bien mélanger jusqu'à ce que la pâte soit légèrement collante. Abaisser la pâte sur une surface enfarinée et la pétrir, en ajoutant le reste de la farine, pendant environ 3 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit lisse. Couvrir et laisser lever 30 minutes. Rouler la pâte de sorte à former un rectangle de 12 x 16 po (30 x 40 cm). Garniture : Dans un petit bol, combiner la cassonade et la cannelle. Étendre le beurre d'amande uniformément sur la pâte et saupoudrer le mélange de cassonade. Rouler dans le sens de la longueur à la façon d'un roulé à la confiture et sceller le joint en pinçant avec les doigts. Couper en 16 tranches égales à l'aide d'un couteau-scie et disposer dans des moules en papier pour muffins sur une plaque à pâtisserie. Couvrir et laisser reposer 30 minutes. Cuire au four à 375 ºF (190 ºC) pendant environ 20 minutes ou jusqu'à ce que les brioches soient dorées. Servir chaud. Avant de servir, on peut verser un filet de miel ou saupoudrer de sucre à glacer. Conseil : Pour obtenir un léger goût de vanille, utiliser le lait d'amande à la vanille que l'on trouve dans le comptoir des produits laitiers. Analyse nutritionnelle : par portion Calories : 148 Matières grasses : 6 g Gras saturés : 1 g Gras monoinsaturés : n.d. Gras polyinsaturés : n.d. Protéines : 4 g Glucides : 22 g Fibres : 4 g Cholestérol : 0 mg Sodium: 22 mg Calcium : n.d. Magnésium : n.d. Potassium : 175 mg Vitamine E : n.d. * Équivalent total en alpha-tocophérol Cette recette a été évaluée par les diététistes de la Fondation des maladies du coeur et de l'avc et respecte les recommandations du Guide alimentaire canadien pour une alimentation saine. Consultez le site almonds.compour obtenir d'autres recettes.

13 Fêtes des Mères DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 VOLUME 13 n O 04 L'ANNONCEUR 13 Les cadeaux classiques : pour être certain de plaire, il y a des valeurs sûres qui raviront maman à tous les coups. Bien qu un simple «je t aime» soit souvent suffisant, nous sommes tous à la recherche d un cadeau original qui fera sensation. Un cadeau vient du cœur et c est le geste qui compte, néanmoins, il est toujours agréable de voir les yeux de sa chère et tendre mère éblouis devant un magnifique présent. Voici quelques idées cadeaux qui sauront la combler. Les cadeaux originaux : des cadeaux classiques, c est bien, mais pourquoi pas faire dans l originalité? Mardi/Mercredi 9h à 17h - Jeudi 9h à 20h30 - Vendredi 9h à 18h - Samedi 9h à 16h30 3, rte Marie-Victorin, Saint-François-du-Lac Les parfums : pensez aux coffrets, plus avantageux qu un simple parfum. Les bijoux : si vous savez quels sont les goûts de votre maman, vous pouvez également lui offrir une belle parure collier-bague ou boucle d oreilles. Et pourquoi pas une montre-bracelet? Les vêtements : là aussi si vous avez repéré ce qu elle souhaitait porter, vous pouvez tenter de lui offrir une belle robe par exemple, mais seulement si vous savez ce qu elle aime! ne prenez pas le risque de lui offrir un vêtement qu elle ne portera pas Les fleurs : parfois contesté mais toujours apprécié, un beau bouquet de fleurs fera toujours plaisir. Les forfaits spas Les chocolats ou les macarons Faites le bon choix pour ravir le palais de votre tendre maman. Le macaron est également gage de plaisir. CÉLINE JOYAL Ostéopathe d.o. Membre R.I.T.M.A. Le roman personnalisé : Vous pourrez y mettre en scène votre maman bien aimée, qui découvrira avec stupeur qu elle est finalement le personnage central de l histoire! Album photo Laissez tomber le cadre numérique, numérisez les vieilles diapositives de la famille pour qu elle puisse de nouveau les regarder sur son ordinateur. Les cadeaux faits maison pour votre maman Ce n est pas parce que vous avez perdu vos dents de lait que les cadeaux maison sont interdits. Soyez imaginatif ou découvrez les joies du Do It Yourself. Parce qu un vrai cadeau c est aussi donner de sa personne et de son temps. Source : terrafemina.com Institut Mise au point de bicyclette + pièces et taxes BY-O INNOVATEUR ET RÉVOLUTIONNAIRE - Léger, compact et facilement maniable - S adapte à tous les vélos 10 % d escompte* Stabilisateur de bicyclette * sur achat de bicyclette en magasin Du 1 er au 11 mai , Maurault, Pierreville Lundi au vendredi de 9 h à 20 h - Samedi de 9 h à 16 h Certificats cadeaux Nous fabriquons les orthèses sur place et sur mesure Vos spécialistes du pied : Robert Lachapelle orthésiste Doris Laforce conseillère 272 Boul. Fiset Sorel-Tracy (voisin Canadian Tire)

14 14 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 04 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 Un huard faible peut-il donner un coup de pouce à l'agriculture canadienne? les réserves ne cessent de s'accroître, et on n'entrevoit aucune hausse de la demande. Dans ce contexte de faiblesse prolongée des cours du pétrole, l'influence immédiate sur la valeur du dollar canadien par rapport à son vis-à-vis américain est la politique monétaire. Chacun sait qu'il est difficile de prévoir les fluctuations de la valeur des monnaies parce qu'elles sont influencées par des facteurs politiques et économiques. Le huard a atteint récemment son niveau le plus bas en six ans par rapport au dollar américain. Ce déclin s'explique par la baisse des prix de l'énergie et les hausses imminentes des taux d'intérêt aux États-Unis, qui exercent une pression à la baisse sur notre monnaie depuis Quelle est l'incidence d'un huard faible sur l'agriculture canadienne? Les prix de la majorité des produits agricoles sont libellés en dollars américains. Un dollar américain élevé fait normalement diminuer la demande parce qu'il fait augmenter le prix que paient les acheteurs étrangers; ainsi, il n'est pas rare de voir les prix des produits de base baisser lorsque le dollar américain s'apprécie. Toutefois, la conversion en dollars canadiens des prix libellés en dollars US protège en partie les producteurs canadiens contre les baisses de prix. Les cours des devises ont aussi une incidence sur la compétitivité des produits sur les marchés internationaux. En tant qu'exportateurs nets de produits agricoles, les entreprises et les producteurs canadiens sont plus concurrentiels lorsque le huard s'affaiblit. Prenons le cas des céréales et des oléagineux. Le marché américain est la deuxième destination en importance pour les exportations canadiennes. Comme le huard est faible, les prix des céréales et des oléagineux canadiens devraient être concurrentiels sur le marché américain. Cependant, les États-Unis ne représentent que 16 % de l'ensemble des exportations canadiennes de céréales et d'oléagineux. La Chine reçoit 18 % de nos exportations et se classe ainsi au premier rang. Le Japon, l'union européenne (UE) et le Mexique représentent respectivement 11 %, 8 % et 6 % de nos exportations et occupent les trois derniers rangs de nos cinq principaux marchés. Or, l'euro, le yen japonais et le peso mexicain se sont affaiblis par rapport au dollar américain au cours des 12 derniers mois, de sorte que ces monnaies ont peu fluctué par rapport au dollar canadien. La compétitivité des produits canadiens sur ces marchés est donc demeurée pratiquement inchangée. Une exception notoire est la devise chinoise (appelée renminbi), qui est en hausse par rapport au huard, ce qui est de bon augure pour les exportateurs canadiens qui cher-chent à profiter de la croissance de la demande alimentaire en Chine. Les entreprises canadiennes devraient aussi tirer parti de la plaque tournante du renminbi chinois qui vient d'être créée et qui permettra aux exportateurs canadiens d'éco-nomiser sur les coûts de change en éliminant la devise intermédiaire qu'est le dollar US. Chacun sait qu'il est difficile de prévoir les fluctuations de la valeur des monnaies parce qu'elles sont influencées par des facteurs politiques et économiques. Selon cette logique, quelle est la tendance probable pour le dollar canadien? Rien n'indique que les prix du pétrole augmenteront à court terme. En effet, Les décisions de la Banque du Canada et de la Réserve fédérale concernant les taux d'intérêt détermineront la tendance que suivra le huard au cours des prochains mois. La Banque centrale des États-Unis a récemment laissé entendre que les taux augmenteront d'ici la fin de l'année. La Banque du Canada, de son côté, semble satisfaite des effets de la baisse des taux imposée en janvier, mais n'a pas écarté la possibilité d'une autre baisse, peutêtre au milieu de l'été. Ces deux facteurs devraient exercer une pression à la baisse sur la valeur du huard. Ainsi, il n'est vraiment pas impossible que le dollar canadien descende aux environs de 75 cents US. Malgré tout, il me paraît improbable que notre dollar chute à 65 cents, comme le laissent entendre certains prévision-nistes. Pour que cela se produise, il faudrait que la Réserve fédérale des États-Unis hausse les taux de façon très brusque. À l'heure actuelle, les autorités monétaires américaines sont à peu près les seules qui envisagent de supprimer leurs mesures de stimulation monétaire; l'ue, le Japon et la Chine font exactement le contraire. Des hausses de taux brusques nuiraient à la majorité des économies. Les producteurs agricoles et les transfor-mateurs d'aliments du Canada profite-ront probablement de la faiblesse du dollar. Même si les prix des intrants agricoles risquent d'augmenter, un huard faible devrait soutenir les marges des éleveurs et des producteurs de cultures, de même qu'élargir l'accès au marché pour les produits alimentaires canadiens. Un huard faible n'est pas un remède miracle contre tous les problèmes de concurrence. Il devrait toutefois donner le temps aux producteurs et aux fabricants de produits alimentaires de réaliser des gains d'efficience et garantir leur rentabilité à long terme. Source : Financement agricole Canada

15 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 VOLUME 13 n O 04 L'ANNONCEUR 15 Les cultures génétiquement modifiées (GM) vous intriguent-elles? 1) Si vous vivez au Canada, vous avez consommé des aliments GM. V F 2) Les aliments GM pourraient influer sur les gènes humains. V F 3) Sur le plan nutritif, les aliments GM sont supérieurs aux aliments non GM. V F 4) Les Cheerios contiennent depuis peu de l'«avoine exempte d'ogm». V F 5) Les graisins sont un fruit géant créé à partir de modifications génétiques. V F 6) Les semences hybrides sont la même chose que les semences GM. V F 7) Les scientifiques ont créé une pomme qui ne brunit pas lorsqu'on la coupe. V F 8) L'orge est un aliment GM populaire. V F 9) Les cultures GM sont règlementées de façon stricte au Canada. V F 10) Les États-Unis sont le seul pays qui produit du coton GM. V F Réponses : 1) Vrai Si vous vivez en Amérique du nord, il est à peu près certain que vous avez consommé des aliments issus de cultures génétiquement modifiées. On estime que 70 % des aliments des supermarchés ont été produits ou transformés en utilisant des cultures GM. 2) Faux Il n'y a eu aucun cas recensé où les aliments GM auraient affecté la santé humaine depuis que ceux-ci ont été mis sur le marché au cours des années ) Faux Sur le plan nutritionnel, ils ne sont ni meilleurs ni pires que les aliments «conventionnels». La plupart des plantes GM actuellement offertes sont conçues pour aider les agriculteurs à produire des aliments de façon plus efficace. 4) Faux L'avoine des Cheerios a toujours été exempte d'ogm. En fait, aucune avoine cultivée en Amérique du nord n'a été génétiquement modifiée. 5) Vrai Ces raisins géants ont été créés par l'institut national de génétique du Japon. Bien qu'ils aient un goût identique à celui des petits raisins secs, ils sont une toute nouvelle forme de ce fruit. 6) Faux L'hybridation des semences implique de croiser deux variétés différentes mais apparentées de semences. Les semences GM, de leur côté, ont fait l'objet d'une introduction de nouveaux gènes. Toutefois, les deux processus utilisent la phytologie (la science des plantes) pour améliorer les caractères désirables. 7) Vrai Les variétés de pommes Arctic ont été créées en Colombie-Britannique par Okanagan Specialty Fruits. Cette société recherchait un produit qui pourrait apporter des avantages tout le long de la chaîne de valeur. 8) Faux L'orge n'est pas une culture GM. 9) Vrai Santé Canada effectue une évaluation en profondeur de la sécurité de chaque culture biotech avant qu'elle n'atteigne le marché. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) règlemente aussi la mise en marché des végétaux dotés de caractères nouveaux. Il faut souvent de 7 à 10 ans pour compléter tout le processus d'homologation. 10) Faux Bien que 93 % du coton cultivé aux États-Unis soit génétiquement modifié, bien d'autres pays cultivent également du coton GM. En fait, 43 % du coton cultivé dans le reste du monde l'est à partir de variétés GM. Faites ce jeu-questionnaire «Vrai ou faux» pour en apprendre davantage : ÉPANDAGE DE LISIER ET DE FUMIER SOLIDE ÉQUIPÉ DE 6 RÉSERVOIRS À PURIN 3) gal. avec pneus de flottaison 1) gal. avec pneus de flottaison 1) gal. avec pandillards Épandage entre rangs de maïs 1) gal. avec pandillards Économie d engrais chimiques FUMIER SOLIDE - FUMIER DE VOLAILLE BOUES DE PAPETIÈRE 1) agitateur 30 pieds (screw), 2 pompes 42 pieds 1) pompe 21 pieds et 1 pompe verticale 8' à 12' ÉPANDAGE L.B. SENC. 218, Marie-Victorin, Baie-du-Febvre Pour réservation ou estimation : Guy Benoît au ou

16 16 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 04 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 La Tribune Libre LES USURPATEURS DE LA DÉmOCRATIE OU COmmENT VOLER LÉGALEmENT? Lionel émard, prêtre En lisant l'ouvrage de Susan George, Les usurpateurs. Comment les entreprises transnationales prennent le pouvoir (1), jusqu'à son chapitre «Conclusion» (pp ), j'ai été taraudé par cette question: Les Églises, les œuvres de bienveillance de tous genres sont-elles conscientes qu'elles jouent le jeu des entreprises transnationales en empêchant les pauvres, les exclus de se révolter contre les entreprises transnationales qui les plongent et les maintiennent dans la pauvreté et la misère? L'ouvrage de Susan George, n'est pas difficile à lire, il suscite plus la rage que l'indignation et on comprend le pourquoi du cynisme des citoyens envers la politique et les politiciens. Les compagnies transnationales «holdupent» les démocraties pour s'enrichir davantage, c'est ce que Susan George cherche à démontrer. Le chapitre 1 «Questions de principe» mérite d'être lu et compris pour être en mesure de suivre l'auteure dans la démonstration qu'elle fait de l'usurpation de la démocratie par les entreprises transnationales. À propos des entreprises transnationales, l'auteure la définit ainsi: «Plutôt que de parler de «multinationales», je préfère qualifier ces entreprises de «transnationales» (ETN); la plupart des dirigeants de ces entreprises sont en effet ressortissants du pays où elles ont leur siège social. Le qualificatif de multinationales reste pertinent dans la mesure où ces entreprises ont des bureaux, des usines et des clients dans plusieurs pays.» (p. 10) Au chapitre «Lobbies et mégalobbies» (pp ), Susan George démonte les mécanismes dont se servent les lobbies qui sont d'abord au service des compagnies qui les paient grassement pour défendre leurs intérêts. Pourquoi, par exemple, les gouvernements mettent si peu d'entrain pour combattre les paradis fiscaux? Décortiquons qui sont ces lobbyistes! Posons-leur deux questions: Qui es-tu? Tu travailles pour qui? Nous comprendrons bien des choses. Le chapitre «Les traités internationaux: du sur-mesure pour les entreprises transnationales» (pp ), peut faire enrager plus d'un lecteur, car il nous fait saisir comment nous sommes bernés par ces traités internationaux censés donner la prospérité pour tous et toutes. Un exemple de cela? Parlant de cette entente commerciale entre le Canada, les États-Unis et le Mexique (ALÉNA), l'auteure écrit: «Ces dommages collatéraux méritent d'être évoqués... Les partisans de l'aléna se targuaient d'avoir trouvé la formule magique pour relancer d'un coup les économies, américaine, canadienne et mexicaine. En réalité, ils allaient y faire beaucoup de dégâts Les États-Unis ont porté un coup fatal à 2 millions de petits exploitants agricoles, écrasés par la concurrence des importations à bas coût Les États-Unis s'efforcent aujourd'hui d'endiguer l'immigration mexicaine en construisant des murs et en renforçant les patrouilles aux frontières.» (p.92) Les trois autres chapitres, «La coopération en matière de réglementation», «Du transnational au supranational: les entreprises s'invitent aux Nations Unies» et «Laisserons-nous notre avenir se jouer à Davos?» sont de la même eau, pour ne pas dire de la même boue que les trois chapitres précédents. Elles veulent notre bien et elles l'ont! Le chapitre «Conclusion» ne nous conduit pas à ce «Grand soir qui chante», mais nous fait saisir qu'il y a encore de ces militants qui travaillent pour que la situation change en faveur de la protection de la Planète, des démunis et des exclus. L'auteure écrit: «Malgré tout, à mon sens, travailler avec d'autres en vue d'amener des changements positifs dans le monde reste la manière de vivre la plus gratifiante qui soit.» (p. 184) (1) GEORGE, Susan. Les usurpateurs. Comment les entreprises transnationales prennent le pouvoir. Traduit de l'anglais par myriam Dennehy. Paris, Seuil p. Une histoire, une vie, une image, une maison bâtie... La municipalité de Sainte-Victoire-de-Sorel met en vente un immeuble pour déménagement, afin de permettre d'implanter un projet de développement résidentiel. Par Marie-linda St-Martin En plein coeur du village, tout près de l'église Ste-Victoire de Sorel, une des plus vieilles maisons risque d'être démolie. Construite en 1895 par Zéphirin Leduc (père) et aidé de Mathias Péloquin, cette maison pièce sur pièce comprend deux lucarnes et une grande galerie tout autour. Ce bâtiment représente la richesse du passé historique de ce village. L'ancien propriétaire, Zéphirin Leduc (père) était propriétaire du moulin à scie Leduc et Leclerc. Ce dernier a fourni tout le bois nécessaire aux constructions des maisons qui ont formé le village et les campagnes environnantes. On parle ici d'une des plus vieilles maisons car en 1923 à la JOCELYNE HAMEL... éditrice THERESA WATSO... ConSeILLère en publicité FRANÇOIS BEAUDREAU... éditeur adjoint ÉLIANE BÉLISLE / GRAFFIK ART...InFographIe HEBDO LITHO... ImpreSSIon POSTES CANADA, LE SAC PLUS... distribution fin de l'automne, un incendie détruit une partie du village, depuis du magasin général de Paul Bardier jusqu'à la résidence de M. Beaudreau, soit une dizaine de maisons à l'époque. Zéphirin Leduc (père), époux de Joséphine Cardin, habitait cette maison ainsi que son fils Zéphirin Leduc Junior, époux de Rosie-Anne Antaya et leurs enfants: Rollande Leduc, Aimée- Rose Leduc-Bardier, Georges- Étienne et Jean-Louis Leduc. Cette résidence de la belle d'époque hébergea trois générations de Leduc. Jean-Louis perdit sa mère à l'âge de 3 mois et sa grandmère Joséphine l'éleva jusqu'à l'âge de son entrée au collège. Historien de profession, il enseigna l'histoire dans notre région. L' ANNONCEUR DU BAS-SAINT-FRANÇOIS 108, rue maurault, pierreville (QuébeC) j0g 1j0 TéLéphone : TéLéCopIeur : Jean-Louis Leduc fut député à Ottawa sous la gouverne libérale de 1979 à C'est grâce à lui si un octroi de $ fut accordé à la municipalité de Ste- Victoire-de-Sorel pour la construction du Centre récréatif en 1985, subvention provenant du fonds Laprade. Il fut également maire de 1951 à 1953, propriétaire de l'épicerie-boucherie du village, maître de poste dans la bâtisse de Colbert St-Martin. Quel héritage doit-on laisser sur notre passé? Qu'aurons-nous conservé pour leur raconter? Une histoire, une vie, une image, une maison bâtie... En terminant, je tiens à remercier toutes les personnes qui ont partagé de précieuses informations pour la rédaction de ce texte. CourrIeL : SITe InTerneT : dépôt LégaL bibliothèque nationale du QuébeC ISSn

17 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 VOLUME 13 n O 04 L'ANNONCEUR 17

18 18 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 04 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 Les Petits Annonceurs DIVERS w HABITATION w SERVICES w EMPLOI Divers GRANDE VENTE MOITIÉ PRIX DU 22 AU 25 AVRIL INCLUS sur toute la marchandise en magasin Ouvert du mercredi au samedi DE 9H30 À 16H30 VESTIAIRE ST-FRANÇOIS 262-A rang Grande-Terre n GRANDE VENTE DÉBARRAS à Nicolet, samedi 16 mai de 9 h à 15 h. Coût : 5$/emplacement. Réservation : poste 237. n HOMME DANS MI -SOIXANTAINE. Recherche compagne 50 ans et plus, honnête. Jérémy n MERCI MÈRE TERESA. Dites neuf fois Je vous salue Marie par jour, durant 9 jours. Faites 3 souhaits, le premier concernant les affaires et les 2 autres pour l impossible. Publiez cet article, le 9 e jour, vos souhaits se réaliseront, même si vous n y croyez pas. MERCI MÈRE THERESA. C est incroyable mais vrai. E.A. n PONTIAC G , km, set de cuisine+ vaisselier, chaise berçante sur billes, lot de cadres, emballeuse à légumes sans rouleau n REMERCIEMENTS au Sacré-Coeur. Que le Sacré-Coeur de Jésus soit loué, adoré et glorifié à travers le monde pour des siècles et des siècles, Amen. Dites cette prière 6fois par jour pendant 9jours et vos prières seront exaucées. N'oubliez pas de remercier le Sacré- Coeur avec promesse de publication quand la faveur sera obtenue. A. P. n REMERCIEMENTS au Sacré- Coeur, à Saint-Antoine de Padoue et Saint-Judes pour faveur obtenue. R.G. Divers n SKI DOO.Alpine 1975 moteur 640. Bonne condition. Prix à discuter. Info.: Habitation PIERREVILLE LOGEMENTS 1½, 3½, 4½, 5½ et 6½ pièces disponibles dès maintenant DENIS: n BAIE-DU-FEBVRE. 3½ au 2 e étage 360$/mois, libre 1 er juillet. Aussi 5½ pièces 455$/mois libre 1 er juillet. Références demandées. Pas d animaux n BAIE-DU-FEBVRE. 372 rue Principale grand 5 ½ 475$/mois, non chauffé, non éclairé ou Cell.: n PIERREVILLE. 2 logements 5½, grand balcon, remise intérieure au sous-sol, air climatisé, chauffage coût minime. Pas d animaux, références demandées. Libre 1 er juillet. Pour personne tranquille n PIERREVILLE. Chenal Tardif 5½ au 2 e étage, face à la rivière. Références demandées. Libre 1 er juillet n PIERREVILLE. Au coeur du village, grand 4½, climatisé, insonorisé, facile à chauffer. Remise intérieure et extérieure. Aspirateur central. Pas d animaux, références demandées. Libre 1 er juillet. Pour personne tranquille n PIERREVILLE. Au coeur du village, grand 3½ semi-meublé demi sous-sol, plancher chauffant, facile à chauffer. Pas d animaux, références demandées. Libre 1 er juillet. Pour personne tranquille n PIERREVILLE. Au coeur du village, grand 4½, climatisé, insonorisé, facille à chauffer. Remise intérieure et extérieure. Pas d animaux, références demandées. Libre 1 er juillet. Pour personne tranquille Habitation n PIERREVILLE. rue Georges 3½, 4½ et 5½ à louer. Tous libres 1 er juillet. Références demandées n ST-FRANÇOIS DU LAC. Grand 5½, très propre sur grand terrain avec grand stationnement. Aussi 2½ meublé ou non. Libres 1 er juillet. Info : n OFFICE MUNICIPAL D HABI- TATION DE ST-FRANÇOIS-DU-LAC. 3 ½, entièrement rénové, situé au 444 rue Notre-Dame disponible immédiatement. Logement accessible seulement aux gens de 60 ans et +. Pour plus d e renseignements, contactez Diane Martineau au Services n VOS SOUVENIRS SUR DVD. Faites transférer sur DVD vos films 8 mm, 16 mm, diapositives, négatifs, 35 mm, photos et cassettes VHS, S-VHS, VHS-C, MINI DV, HI-8, Sonimage 498, boul. Fiset, Sorel-Tracy FAÇONS MINI ENTREPÔTS STAR Intérieur et extérieur Entreposage commercial ou résidentiel. Meubles, VTT, motoneige, bateau, VR etc. LOCATION DE REMORQUE MINIENTREPOTSSTAR.COM Par la poste ou directement à nos bureaux : L'annonceur 108, rue maurault, pierreville (Québec) j0g 1j0 Paiements : Chèques, mandats postaux, argent comptant Par courriel : Services DÉMÉNAGEMENT ST-GERMAIN INC. Résidentiel ou commercial, local ou longue distance. SERVICE 7 JOURS/24 HEURES Assurance complète. MULTI ENTREPÔTS INFO: ÉRIC RAMANCHEUR Mal de dos, nerf sciatique mal de tête, etc. INFO:DIANE GOUDREAULT Je peux régler tous vos problèmes Emploi Excavation manuelle Ouverture et fermeture de terrain Trottoir et patio en pavé Plantation d arbres et de fleurs Par téléphone : (ligne sans frais) lannonceur.ca Recherche Préposé à l entretien ménager léger et lourd, effectué apr;es 14h30 tous les jours du lundi au vendredi pour un total de 16.25h/semaine DÉBUT : IMMÉDIATEMENT Région St-Zéphirin Faire parvenir CV : ou par télécopie: (450) GSF, de la performance à l excellence POUR FAIRE PARAÎTRE VOTRE ANNONCE APPEL D OFFRE No POSTE DE SECRÉTAIRE- RÉCEPTIONNISTE La Municipalité de Saint-François-du-Lac est présentement en recrutement pour le poste de secrétaire-réceptionniste. Sous la supervision de la directrice générale et secrétaire-trésorière et/ou la directrice générale et secrétaire-trésorière adjointe, le ou la secrétaire-réceptionniste, devra effectuer les tâches suivantes : Accueillir et informer les contribuables Prendre les appels et les messages Encaisser les paiements et balancer les dépôts Faire la gestion des chèques postdatés Classer ou déclasser les archives selon le calendrier de conservation des archives nationales Faire la gestion des paiements de location de salles Faire la gestion des paiements de constats d infractions et coordonner avec la cour municipale Faire la gestion du site internet Faire la gestion du panneau d affichage électronique Faire la gestion et le montage des bulletins municipaux et communiqués Utiliser le logiciel ATLAS pour les informations et l impression de matrices graphiques Utiliser le logiciel municipal PGMegaGest Faire les index des livres de procès-verbaux et règlements Dépouiller et ouvrir le courrier Faire la gestion des courriels Différentes tâches connexes selon les dossiers (lettres,photocopies, recherches archives, etc ) Les candidats ou candidates devront posséder les compétences et aptitudes suivantes : Savoir gérer des situations délicates et diverses clientèles Faire preuve de discrétion et respecter le secret professionnel Diplomatie, entregent et patience Apprécier le travail d équipe et participer positivement aux améliorations à apporter Établir un lien de confiance avec ses collègues et savoir communiquer Diplôme de secrétariat et comptabilité serait un atout ou expérience équivalente Connaissance des logiciels Word, Excel, Publisher et Outlook Informations et coordonnées : Salaire : à discuter Nombre d heures par semaine : 35 heures Statut d emploi : temps plein de jour Durée de l emploi : Période d essai de 3 mois À réévaluer Date prévue d entrée en fonction : septembre 2015 Date prévue pour la réception des candidatures : au plus tard le 1 er juin 2015 Nom des personnes à contacter : Peggy Péloquin ou Hélène Latraverse Moyens de communication : Téléphone ou télécopieur Courriel : En personne ou par courrier : 400, rue Notre-Dame, Saint-François-du-Lac, Québec, J0G 1M0 Spécifications : Seulement les candidats ou candidates retenues seront contactés pour une entrevue La municipalité ne s engage à accepter aucune des candidatures DONNÉ à Saint-François-du-Lac, ce 21 e jour d avril Peggy Péloquin Directrice générale et secrétaire-trésorière, gma

19 APPEL D OFFRES RÉFECTION DE PAVAGE Une partie de la route de la ligne Une partie de la route Saint-Louis Dossier : TR-AS-2015 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 VOLUME 13 n O 04 L'ANNONCEUR 19 Sports La Municipalité de Pierreville demande des soumissions pour la réalisation de travaux de pavage pour une par tie de la route de la ligne et une par tie de la route Saint-Louis. Ces travaux comprennent pour une partie de la route de la ligne : a) Travaux de pulvérisation et de mise en forme, sur une sur face de m.c. b) Pose d une couche de pavage de 65 mm, mélange EB-10S, de m.c. = t.m. Ces travaux comprennent pour une partie de la route Saint-Louis : c) Travaux de pulvérisation et de mise en forme, sur une sur face de m.c. d) Pose d une couche de pavage de 65 mm, mélange EB-10S, de m.c. = t.m. DOCUMENTS DISPONIBLES : Les documents relatifs à cet appel d offres peuvent être obtenues en s adressant au Service électronique d appel d offres (SEAO) en communiquant avec un de ses représentants par téléphone au , ou en consultant le site web, en stipulant le numéro de référence «TR-AS-2015». Les documents peuvent être obtenus au coût établi par le SEAO. CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ : Seules les personnes, sociétés et compagnies, ayant leur principale place d affaires au Québec ou ayant un établissement dans une province ou un territoire visé par un accord de libération des marchés publics, qui détiennent une licence appropriée en vertu de la Loi sur la qualification professionnelle des entrepreneurs de construction sont admises à soumissionner. Que les soumissions devront être présentées sur le formulaire prévu à cet effet par la municipalité. GARANTIE DE SOUMISSION : Une garantie de soumission sous forme de chèque visé ou de cautionnement de soumission au montant de 10% du montant de la soumission fait à l ordre de la Municipalité de Pierreville, doit accompagner la soumission, en plus d une copie de la police d assurance responsabilité d une valeur minimale de $. La validité du cautionnement est de soixante (60) jours. Que le délai pour l exécution des travaux est de trente (30) jours suivants la date de prise en considération. OUVERTURE DES SOUMISSIONS : Les soumissions, portant la mention «Travaux d asphaltage 2015», devront être reçues avant le 6 mai 2015 à 11h00 au bureau de la municipalité, situé au 26, rue Ally à Pierreville, pour y être ouvertes publiquement et dont la prise en considération aura lieu lors de la séance régulière du 11 mai 2015 à 19h30, à l Hôtel de ville de Pierreville. La Municipalité de Pierreville n accepte aucune offre expédiée par télécopieur, toute offre ainsi transmise sera automatiquement rejetée. La Municipalité de Pierreville n encourt aucune responsabilité du fait que les avis écrits ou documents quelconques véhiculés par système électronique soient incomplets ou comportent quelque erreur ou omission que ce soit. En conséquence, tout soumissionnaire doit s assurer, avant de présenter son offre, d obtenir tous les documents reliés à cet appel d offres. La Municipalité de Pierreville n est pas tenue d accepter ni la plus basse ni aucune des soumissions reçues, ni d encourir aucune obligation, ni aucun frais envers le ou les soumissionnaires. Donné à Pierreville, ce 16 avril 2015 Lyne Boisvert, CPA CGA Directrice générale Municipalité de Pierreville Mission accomplie! Après 3 ans avec les Rebelles, le finissant Alexandre Charbonneau savoure ce moment inoubliable. PHOTO KARELLE FARLEY Un grand sentiment de fierté Les rebelles du Cégep de Sorel-Tracy remportent le Championnat de hockey collégial. Par François Beaudreau Le Championnat provincial de hockey collégial masculin revient aux Rebelles du Cégep de Sorel- Tracy remporte. Il aura suffit de quatre affrontements pour départager les vainqueurs. La série opposait Les Rebelles au Boomerang du Cégep André-Laurendeau. Sorel-Tracy avait échappé le premier match par la marque de 8 à 5. Les Sorelois ont ensuite signé trois victoires d'affilée, ce qui leur a permis de remporter les grands honneurs. «Vincent Michaud, un joueur de soutien qui travaille toujours avec acharnement et très apprécié de ses co-équipiers, marque son seul but en séries dans le dernier match pour porter le score 1 à 1. Ce but a provoqué toute une réaction sur le banc et dans les estrades auprès des nombreux partisans des Rebelles qui avaient fait le déplacement à Ville LaSalle», note Richard Farley, responsable du programme hockey au Cégep de Sorel-Tracy. «Justement le fameux septième joueur... les partisans des Rebelles ont été d'un support incroyable qui force toute l'équipe à vouloir en donner davantage!» Tout au long des séries, le joueur de centre Antoine Leblanc est l attaquant qui a été le plus utilisé, note Richard Farley, responsable du programme hockey au Cégep de Sorel- Tracy. «Il jouait sur tous les désavantages numériques et le rôle de son trio était de contrer les meilleurs attaquants de l équipe adverse. En passant, c était le même rôle que jouait Éric Messier lors de la conquête de la Coupe Stanley de l Avalanche en 2001!» Trois des joueurs des Rebelles ont été nommés étoiles de la semaine au hockey collégial par le Réseau de sport étudiant du Québec, le RSEQ. Les attaquants Xavier Lamarche et Jason Lavallée, de même que le défenseur Pier-Luc Morin, ont reçu cette distinction. De plus, Pierre-Luc Morin reçoit le titre de joueur par excellence des séries. «Il a été de loin le joueur le plus utilisé, a excellé dans toutes les facettes du jeu et a exercé un leadership positif sur cette jeune équipe. Le gardien Émilien Boily a continué sur la même lancée qu'en saison régulière en étant dominant et intimidant devant le filet. Xavier Lamarche, Jason Lavallée et Gabriel Morin ont marqué la moitié des buts de l'équipe en séries (17/34). Cependant, ce n'est pas un cliché que d'admettre que ce championnat est une victoire d'équipe», souligne M. Farley.

20 20 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 04 DU 22 AVRIL AU 5 MAI 2015 SOREL-TRACY ON VOUS ATTEND! SANS FRAIS LES AUBAINES DU PRINTEMPS, C EST MAINTENANT! ACCENT L MANUELLE 5 PORTES 2015 ELANTRA L MANUELLE 2015 LOCATION 60 MOIS Basé sur un prix de 13333$* Taux d intérêt de 0% 0$ COMPTANT Obligation totale du consommateur 10160$ (taxes incluses) Transport et préparation inclus (1595$) Basé sur un kilométrage de KM 0,12$ du kilométrage excédentaire TUCSON À TRACTION AVANT GL MANUEL 2015 MODÈLE GLS ILLUSTRÉ 34 $* / SEMAINES TOTAL DE 260 VERSEMENTS SONATA 2015 LOCATION 60 MOIS Basé sur un prix de 15950$* Taux d intérêt de 0% 0$ COMPTANT Obligation totale du consommateur 11376$ (taxes incluses) Transport et préparation inclus (1595$) Basé sur un kilométrage de KM 0,12$ du kilométrage excédentaire MODÈLE LIMITED ILLUSTRÉ 38 $* / SEMAINES TOTAL DE 260 VERSEMENTS SANTA FE À TRACTION AVANT 2.4L 2015 MODÈLE LIMITED ILLUSTRÉ ACHAT 96 MOIS Basé sur un prix de 23411$* Taux d intérêt de 1.9% 0$ COMPTANT Transport et préparation inclus (1760$) 59 $* $ / SEMAINES TOTAL DE 416 VERSEMENTS VOUS PAYEZ LE PRIX DE LA FACTURE DU CONCESSIONNAIRE MC Les noms, logos, noms de produits, noms des caractéristiques, images et slogans Hyundai sont des marques de commerce appartenant à Hyundai Auto Canada Corp. * Taxes, RDPRM et immatriculation en sus. Les photos peuvent différer. Certaines conditions s appliquent. Communiquez avec un de nos représentant pour plus de détails. Le prix de la facture du concessionnaire comprend l ajustement de prix. Les ajustements de prix s appliquent aux prix avant taxes. Sur modèles sélectionnés seulement. ** Le concessionnaire reçoit du fabricant un montant de retenue inclus dans le prix de la facture pour chaque véhicule vendu. Voir détails en magasin. Le calcul des ajustements de prix se fait à partir du prix de base de chaque véhicule. Ajustements de prix jusqu à 750 $ disponibles sur les Elantra 2015 / Tucson 2015, jusqu au 30 avril 2015 seulement. Les ajustements de prix s appliquent au prix avant taxe. Voir détails en magasin. ACHAT 84 MOIS Basé sur un prix de 24567$* Taux d intérêt de 0.9% 0$ COMPTANT Transport et préparation inclus (1695$) MODÈLE LIMITED ILLUSTRÉ 70 $* / SEMAINES TOTAL DE 364 VERSEMENTS LOCATION 60 MOIS Basé sur un prix de 27506$* Taux d intérêt de1.9%% 0$ COMPTANT Obligation totale du consommateur 22477$ (taxes incluses) Transport et préparation inclus (1795$) Basé sur un kilométrage de KM 0,12$ du kilométrage excédentaire MODÈLE LIMITED ILLUSTRÉ 75 $* / SEMAINES TOTAL DE 260 VERSEMENTS DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H À 21H 1864, BOULEVARD FISET, SOREL-TRACY Suivez ALBI LE GÉANT sur

COMPTE-RENDU DE LA CONSULTATION PUBLIQUE ARRONDISSEMENT DE BROMPTON RÉVISION DU SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE

COMPTE-RENDU DE LA CONSULTATION PUBLIQUE ARRONDISSEMENT DE BROMPTON RÉVISION DU SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE COMPTE-RENDU DE LA CONSULTATION PUBLIQUE ARRONDISSEMENT DE BROMPTON RÉVISION DU SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE 13 JUIN 2012 19 h BUREAU D ARRONDISSEMENT DE BROMPTON SONT PRÉSENTS

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

VOTRE PRÉSENCE À 18H30

VOTRE PRÉSENCE À 18H30 LUNDI 2014/10/06 19H30 HÔTEL DE VILLE SALLE DU CONSEIL VOTRE PRÉSENCE À 18H30 Sont présents : M. Jacques Lessard - Mme Juliette Jalbert - M. Charles Audet - M. Germain Martin Mme Pauline T. Poirier - M.

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 VERSION REVISEE EN JUILLET 2013 Avenant au plan 2009-2012 Le gouvernement du Québec a autorisé, le 29 février 2012, par décret, le report de l exercice

Plus en détail

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Automne 2014 UN PROGRAMME PERTINENT ET NÉCESSAIRE Les besoins de logements abordables

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique

3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique 3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique Ce crédit vise tous les particuliers (personnes physiques) et non pas seulement ceux

Plus en détail

Faites-vous «pré-approuvé»

Faites-vous «pré-approuvé» Faites-vous «pré-approuvé» Être pré-approuvé veut dire que votre banque ou institution financière est déjà prête à vous endosser jusqu'à une limite déterminé par vos revenus et vos dépenses. Il y a de

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 DIRECTIVE RÉGISSANT LES ACTIVITÉS FINANCIÈRES DÉCOULANT DE LA PERCEPTION DES REVENUS DANS LES ÉTABLISSEMENTS 1.0 FONDEMENTS 1.1 Devoir d'établissement

Plus en détail

Était également présente Angèle Germain, directrice générale/secrétaire-trésorière.

Était également présente Angèle Germain, directrice générale/secrétaire-trésorière. Procès-verbal d'une séance ordinaire du Conseil de la municipalité de Villeroy, tenue le mardi 5 juin 2012, à 19 h 30, à la salle de l'école Centrale, 378, Principale. Sont présents : Réjean Perron, Yvan

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS

RÈGLEMENT DU CONCOURS RÈGLEMENT DU CONCOURS Le concours GAGNEZ VOTRE ACHAT MC est organisé par Formation de vendeurs professionnels ainsi que les concessionnaires automobiles, véhicule d'occasion, motos, véhicules tout terrain,

Plus en détail

POLITIQUE FINANCIÈRE

POLITIQUE FINANCIÈRE POLITIQUE FINANCIÈRE SYNDICAT DES ÉTUDIANTS ET ÉTUDIANTES SALARIÉS-E-S DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI (SEES-UQAR) ALLIANCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA (AFPC)/FTQ Adoptée en AG le 30 octobre

Plus en détail

Séance du 22 août 2011

Séance du 22 août 2011 Séance du 22 août 2011 A une séance ordinaire du Conseil de cette municipalité tenue à la salle du Conseil, lundi, le 22 août, à 20h00. Sont présents: M. Éric Duhamel, Mme Jocelyne Calvé, M. Jacques Martin,

Plus en détail

Canada. m y 1*1. 8^1 Agriculture AUG. f/jfwjêkw. Canada. Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5

Canada. m y 1*1. 8^1 Agriculture AUG. f/jfwjêkw. Canada. Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5 Canada 8^1 Agriculture Canada Canadian Agriculture Llbrary Bibliothèque canadienne de l'agriculture Ottawa K1 A 0C5 AUG ftïiï? ] 3 I999 1*1 m y f/jfwjêkw Agriculture et Agroalimentaire Canada Agriculture

Plus en détail

Le tout sous la présidence de monsieur Jacques Hémond, préfet. CONSIDÉRANT la présence de l ensemble des membres du Conseil;

Le tout sous la présidence de monsieur Jacques Hémond, préfet. CONSIDÉRANT la présence de l ensemble des membres du Conseil; Trois cent vingt-neuvième séance du Conseil de la Municipalité régionale de comté des Sources, SÉANCE SPÉCIALE tenue au 309 rue Chassé à Asbestos, le mardi 30 juin 2009 20h00. PRÉSENCES ASBESTOS ville

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY PROCÈS-VERBAL de la séance ordinaire du conseil municipal tenue le 3 mai 2011 à 19 h 30 à la salle

Plus en détail

Le conseiller, monsieur, Réjean Beaulieu. 1. Ouverture de la séance La séance est ouverte à 19h30 par M. le maire.

Le conseiller, monsieur, Réjean Beaulieu. 1. Ouverture de la séance La séance est ouverte à 19h30 par M. le maire. À UNE SÉANCE RÉGULIÈRE DU CONSEIL MUNICIPAL DE NOTRE-DAME- DU-PORTAGE TENUE À LA SALLE GILLES-MOREAU LE LUNDI 8 AVRIL 2013 À 19:30 HEURES. Sont présents Est absent : Les conseillers, messieurs, Michel

Plus en détail

Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage

Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage Cette initiative fait partie du plan quinquennal du Manitoba pour une meilleure protection du consommateur.

Plus en détail

CANADA Province de Québec M.R.C. Vallée-de-la-Gatineau Municipalité de Grand-Remous

CANADA Province de Québec M.R.C. Vallée-de-la-Gatineau Municipalité de Grand-Remous CANADA Province de Québec M.R.C. Vallée-de-la-Gatineau Municipalité de Grand-Remous Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil de la Municipalité de Grand-Remous, tenue le lundi 27 octobre 2014

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

CANADA VILLE DE POHÉNÉGAMOOK MRC DE TÉMISCOUATA

CANADA VILLE DE POHÉNÉGAMOOK MRC DE TÉMISCOUATA CANADA VILLE DE POHÉNÉGAMOOK MRC DE TÉMISCOUATA PROCÈS-VERBAL de la séance régulière du Conseil municipal de la Ville de Pohénégamook, MRC de Témiscouata, tenue le 3 août 2015, à 20 h, en la salle des

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE. DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Hydro-Québec

OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE. DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Hydro-Québec OFFICE NATIONAL DE L ÉNERGIE DEMANDE DE PERMIS D EXPORTATION D ÉLECTRICITÉ Conformément à la Loi sur l Office national de l'énergie, S.R.C. 1985, c. N-7 et au Règlement de l Office national de l énergie

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC VALLÉE-DE-LA-GATINEAU MUNICIPALITÉ DE KAZABAZUA. Procès verbal Mardi 2 août 2011

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC VALLÉE-DE-LA-GATINEAU MUNICIPALITÉ DE KAZABAZUA. Procès verbal Mardi 2 août 2011 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC VALLÉE-DE-LA-GATINEAU MUNICIPALITÉ DE KAZABAZUA Procès verbal Mardi 2 août 2011 À la session régulière du Conseil de la Municipalité de Kazabazua, tenue à la date susmentionnée

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 4.7 Régimes de retraite, REER et REEE Compétence Législative Paragraphe 7 (3) de la Loi. Paragraphe 14 (1), article 15.1, paragraphe 17 (2), articles 32, 38,39,

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU 13 JANVIER 2014

SÉANCE ORDINAIRE DU 13 JANVIER 2014 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE MONTPELLIER SÉANCE ORDINAIRE DU 13 JANVIER 2014 PROCÈS-VERBAL de la séance ordinaire du conseil de la municipalité de Montpellier, tenue le 13 janvier 2014 à 19 h 30

Plus en détail

ROULEZ ÉLECTRIQUE Guide du participant 22 mai 2014

ROULEZ ÉLECTRIQUE Guide du participant 22 mai 2014 ROULEZ ÉLECTRIQUE Guide du participant 22 mai 2014 2 / TABLE DES MATIÈRES 1. APERÇU DU PROGRAMME...3 1.1 Contexte...3 1.2 Description...3 2. ADMISSIBILITÉ...3 2.1 Clientèles admissibles...3 2.2 Véhicules

Plus en détail

OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR. 6.05; Coupe de bois à l aqueduc 6.06; Achat de camion de service

OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR. 6.05; Coupe de bois à l aqueduc 6.06; Achat de camion de service Procès-verbal de l assemblée régulière du conseil municipal de Montcerf- Lytton tenue le lundi 6 juin 2011 à 19.30 heures au deuxième étage du centre communautaire au 18 rue Principale Nord. Sont présents

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PRÉAMBULE La Fondation juge que les déplacements des membres de sa communauté sont nécessaires et souhaitables dans une optique de recherche, d apprentissage, de dissémination

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de MÉMOIRE présenté à la Commission nationale d examen sur l assuranceemploi Le 12 juillet 2013 Ce document

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU 2 FÉVRIER 2015

SÉANCE ORDINAIRE DU 2 FÉVRIER 2015 MUNICIPALITÉ DE MONT-CARMEL PROVINCE DE QUÉBEC SÉANCE ORDINAIRE DU 2 FÉVRIER 2015 Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal de Mont-Carmel, tenue à la salle du conseil municipal au 22,

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-BRIGIDE-D IBERVILLE Séance ordinaire du 11 août 2014

PROCÈS-VERBAL DES DÉLIBÉRATIONS DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINTE-BRIGIDE-D IBERVILLE Séance ordinaire du 11 août 2014 -2772- Séance ordinaire du Conseil municipal de Sainte-Brigide-d Iberville tenue le lundi 11 août 2014 à 20h00, à la salle du Conseil municipal située au 555, rue Principale à Sainte-Brigide-d Iberville,

Plus en détail

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les... 1 sur 2 2008-09-18 13:54 Sujet : Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives De : Guy Guilbert

Plus en détail

Une offre à la hauteur de votre réussite

Une offre à la hauteur de votre réussite Offre Distinction Avantages pour les membres particuliers Transactions courantes Une offre à la hauteur de votre réussite Desjardins est fier d être partenaire de l Association du Jeune Barreau de Montréal

Plus en détail

Séance ordinaire du comité exécutif du mercredi 29 mars 2006

Séance ordinaire du comité exécutif du mercredi 29 mars 2006 Séance ordinaire du comité exécutif du mercredi 29 mars 2006 ORDRE DU JOUR ADOPTÉ 10 Sujets d'ouverture Ordre du jour CE Adoption de l'ordre du jour de la séance du comité exécutif Procès-verbal CE Affaires

Plus en détail

Multi Menu franchising inc. Franchiseur 1700 Boul. St-Elzear Ouest, local 105 Laval, Qc H7L 3N2 1-877-462-0056 info@multimenu.ca

Multi Menu franchising inc. Franchiseur 1700 Boul. St-Elzear Ouest, local 105 Laval, Qc H7L 3N2 1-877-462-0056 info@multimenu.ca Multi Menu franchising inc. Franchiseur 1700 Boul. St-Elzear Ouest, local 105 Laval, Qc H7L 3N2 1-877-462-0056 info@multimenu.ca Bonjour, Nous vous remercions de votre intérêt pour Multi Menu. Si vous

Plus en détail

Mémoire de la Corporation des associations de détaillants d automobiles présenté dans le cadre du processus prébudgétaire 2014

Mémoire de la Corporation des associations de détaillants d automobiles présenté dans le cadre du processus prébudgétaire 2014 Mémoire de la Corporation des associations de détaillants d automobiles présenté dans le cadre du processus prébudgétaire 2014 Présenté au : Comité permanent des finances de la Chambre des communes Présenté

Plus en détail

INTERLIGUE Q.B.C. STATUTS

INTERLIGUE Q.B.C. STATUTS INTERLIGUE Q.B.C. STATUTS Adopté au Bureau des gouverneurs le 22 avril 2015 Entériné à l'assemblée générale des membres le XXX 2015 Table des matières 1. Nom... 3 2. Siège social et adresse... 3 3. Définition...

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL. Séance régulière du conseil municipal. Tenue le 07 février 2014

PROCÈS-VERBAL. Séance régulière du conseil municipal. Tenue le 07 février 2014 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC MARIA-CHAPDELAINE MUNICIPALITÉ DE ST-EUGÈNE-D ARGENTENAY PROCÈS-VERBAL Séance régulière du conseil municipal Tenue le 07 février 2014 Séance régulière de la municipalité de

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2013 ÉTATS FINANCIERS TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE L AUDITEUR INDÉPENDANT 3 et 4 ÉTATS FINANCIERS État de la situation financière 5 État des résultats 6 État de la variation

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 1er juin 2013 au bureau de Badminton Québec. Ordre du jour

Compte-rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 1er juin 2013 au bureau de Badminton Québec. Ordre du jour Compte-rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 1er juin 2013 au bureau de Badminton Québec Ordre du jour 1- Ouverture de la réunion 2- Adoption de l'ordre du jour 3- Lecture et adoption

Plus en détail

Adopté à l unanimité des conseillers

Adopté à l unanimité des conseillers Province de Québec M.R.C. d Arthabaska Municipalité de Saint-Albert Ouverture de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Saint- Albert, tenue le 2 avril 2013 à 19h30, au bureau municipal,

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant phénylcétonurique Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de phénylcétonurie. Aujourd'hui votre enfant va bien mais vous

Plus en détail

Assistent également :

Assistent également : PROCÈS-VERBAL d'une séance ordinaire du conseil d'administration de la Société de transport du Saguenay, tenue au 1330 rue Bersimis, arrondissement Chicoutimi, le 15 octobre 2014 à 16h30, sous la présidence

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Politique de gestion contractuelle de la SHDM

Politique de gestion contractuelle de la SHDM Politique de gestion contractuelle de la SHDM Adoptée par les membres du conseil d administration le 22 octobre 2013 Direction des affaires juridiques et corporatives Politique de gestion contractuelle

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-BARNABÉ

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-BARNABÉ PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MASKINONGÉ MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-BARNABÉ Lundi, 19 septembre 2011 Procès-verbal d une séance extraordinaire du conseil municipal de

Plus en détail

15-23 ADOPTION DES PROCÈS-VERBAUX DES SÉANCES DU 12 ET 19 JANVIER 2015

15-23 ADOPTION DES PROCÈS-VERBAUX DES SÉANCES DU 12 ET 19 JANVIER 2015 PROCÈS-VERBAL de la session ordinaire du conseil municipal de la Municipalité de Saint-Flavien, tenue le lundi 9 février 2015 à 20h00, au lieu habituel des sessions dudit Conseil. PRÉSENTS : Madame Lucie

Plus en détail

APIQ. Association des Patients Immunodéficients du Québec. PROCÈS-VERBAL de 2^ ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE AG-002-PV-09-2013

APIQ. Association des Patients Immunodéficients du Québec. PROCÈS-VERBAL de 2^ ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE AG-002-PV-09-2013 APIQ Association des Patients Immunodéficients du Québec 2^ ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE AG-002-PV-09-2013 PROCÈS-VERBAL de la 2*^ assemblée générale annuelle de l'association des Patients Immunodéficients

Plus en détail

Rapport de la direction

Rapport de la direction Rapport de la direction Les états financiers consolidés de Industries Lassonde inc. et les autres informations financières contenues dans ce rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont

Plus en détail

Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché

Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché IP/03/1022 Bruxelles, le 16 juillet 2003 Proposition de la Commission sur les allégations nutritionnelles et de santé en vue de mieux informer les consommateurs et d'harmoniser le marché Aujourd'hui la

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

VÉRIFICATION DU QUORUM ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR

VÉRIFICATION DU QUORUM ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA MATANIE Procès-verbal de la séance ordinaire du comité administratif de la Municipalité régionale de comté de La Matanie tenue le 12 août

Plus en détail

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC Faits et statistiques Les assurances de personnes au QUÉBEC Édition 2008 Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Canadian Life and Health Insurance Association Inc. Les assurances

Plus en détail

Le maire, Gilles Marchand, ouvre la session à 20 h 06. 2014-11-226 Adoption du procès-verbal de la séance ordinaire du lundi 6 octobre 2014

Le maire, Gilles Marchand, ouvre la session à 20 h 06. 2014-11-226 Adoption du procès-verbal de la séance ordinaire du lundi 6 octobre 2014 PROCÈS-VERBAL de la séance régulière du Conseil municipal de la Municipalité de Saint-Louis-de-Blandford qui a eu lieu le lundi 3 novembre 2014 à 20h00 à la salle du Conseil municipal située au 80, rue

Plus en détail

Séance ordinaire du conseil municipal de Grand-Saint-Esprit tenue le septième jour du mois de mars deux mille treize à 20h00 à la salle municipale.

Séance ordinaire du conseil municipal de Grand-Saint-Esprit tenue le septième jour du mois de mars deux mille treize à 20h00 à la salle municipale. Province de Québec MRC Nicolet-Yamaska Municipalité de Grand-Saint-Esprit Séance ordinaire Lundi, le 4 mars 2013 Séance ordinaire du conseil municipal de Grand-Saint-Esprit tenue le septième jour du mois

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DU 10 AVRIL 2015 SÉANCE ORDINAIRE

PROCÈS-VERBAL DU 10 AVRIL 2015 SÉANCE ORDINAIRE PROCÈS-VERBAL DU 10 AVRIL 2015 SÉANCE ORDINAIRE 1. Présences et quorum PRÉSENTS: ABSENT : M. Alain Goulet Mme Nancy Pineault Mme Jeanne-Paule Beaulieu (19h15) M. Rodrigue Ouellet Mme Bibiane Gagnon M.

Plus en détail

Concours «Sondage Vidéotron» RÈGLEMENT DE PARTICIPATION

Concours «Sondage Vidéotron» RÈGLEMENT DE PARTICIPATION Concours «Sondage Vidéotron» RÈGLEMENT DE PARTICIPATION 1. Le concours «Sondage Vidéotron» (ci-après le «Concours») est organisé par La Fédération de l Âge d Or du Québec (ci-après l Organisateur») et

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil tenue à l hôtel de ville de Chertsey, le lundi 21 juillet 2014, à 19 h 30.

Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil tenue à l hôtel de ville de Chertsey, le lundi 21 juillet 2014, à 19 h 30. PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MATAWINIE MUNICIPALITÉ DE CHERTSEY Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil tenue à l hôtel de ville de Chertsey, le lundi 21 juillet 2014, à 19 h 30. Présents : M. Michel

Plus en détail

Procès-verbal de la séance ordinaire tenue le 12 octobre 2010, au lieu et à l heure habituels des sessions.

Procès-verbal de la séance ordinaire tenue le 12 octobre 2010, au lieu et à l heure habituels des sessions. MUNICIPALITÉ DE LAC-SAINT-PAUL M.R.C. D ANTOINE-LABELLE PROVINCE DE QUÉBEC Le, 12 octobre 2010 Procès-verbal de la séance ordinaire tenue le 12 octobre 2010, au lieu et à l heure habituels des sessions.

Plus en détail

Utilisation d une automobile : incidences fiscales

Utilisation d une automobile : incidences fiscales Utilisation d une automobile : incidences fiscales Les frais engagés pour l utilisation d une automobile dans le cadre d un emploi ou d une entreprise présentent un élément d affaires justifiant leur déductibilité

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada Bienvenue chez desjardins le premier groupe financier coopératif au canada 04 Vous accueillir. Vous accompagner. Vous simplifier la vie. desjardins souhaite faciliter votre intégration au pays. dans cette

Plus en détail

Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement

Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement Lancement de l appel de projets : 12 février 2015 Date limite dépôt des dossiers : 6 mars 2015 Résumé Dans le cadre

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Un défibrillateur automatisé (DEA) pour la sécurité des citoyens

Un défibrillateur automatisé (DEA) pour la sécurité des citoyens Eau Courant, Numéro 41/ 2014-01 juin 2013 / Février 2014 Un défibrillateur automatisé (DEA) pour la sécurité des citoyens La Morandière Guylaine Blouin, propriétaire du dépanneur l Essenciel. Dépanneur

Plus en détail

Québec, 28 février 2001

Québec, 28 février 2001 Québec, 28 février 2001 Chèr(e)s collègues, Le comité organisateur des troisièmes Journées francophones de la recherche opérationnelle est heureux de vous accueillir ce printemps dans la ville de Québec.

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

Carnet du covoitureur

Carnet du covoitureur Carnet du covoitureur Le Carnet du covoitureur est un guide pratique pour assurer le bon fonctionnement de l équipage et contribuer à la bonne entente entre covoitureurs. 1 Sommaire Bienvenue aux nouveaux

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 Sommaire de gestion Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile Principal indicateur de la rentabilité du secteur Survol des tendances de l industrie : Automobile Principaux faits nouveaux En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont été fortes, soit 18

Plus en détail

Madame Nathalie Ouellet, OMA, directrice générale et Madame Rita Parent, OMA, greffière assistent également à cette assemblée.

Madame Nathalie Ouellet, OMA, directrice générale et Madame Rita Parent, OMA, greffière assistent également à cette assemblée. La parution de ce procès-verbal est autorisée conditionnellement à la réserve suivante : Le procès-verbal sera approuvé lors de la séance du 03 octobre 2011 et signé par le greffier et le maire ou la personne

Plus en détail

Concours RÈGLEMENT DE PARTICIPATION

Concours RÈGLEMENT DE PARTICIPATION Concours RÈGLEMENT DE PARTICIPATION 1. Le concours «La facture en ligne de Vidéotron, ça rapporte gros» (ci-après le «Concours») est organisé par Vidéotron s.e.n.c. (ci-après l «Organisateur»). Le Concours

Plus en détail

offre distinction pour les membres de l ajbm

offre distinction pour les membres de l ajbm offre distinction pour les membres de l ajbm L offre Distinction, à la hauteur de votre réussite Desjardins est fier de vous offrir, en tant que membre de l Association du Jeune Barreau de Montréal, des

Plus en détail

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007.

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007. NOTE AU LECTEUR Fondée en 1961, l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec (APCHQ) est une référence en matière de construction et de rénovation résidentielles. Regroupant quelque

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

185-11-2009 1.0 LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR (RÉSOLUTION 185-11-2009)

185-11-2009 1.0 LECTURE ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR (RÉSOLUTION 185-11-2009) CANADA, PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-AURÉLIE COMTÉ DE BEAUCE-SUD Procès-verbal d une assemblée régulière du Conseil municipal de Sainte-Aurélie, tenue le 9 novembre 2009, à 19 h, au 149, Chemin

Plus en détail

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Ce livret de l évaluateur se divise en deux sections. La première section comprend : des instructions à l intention de l évaluateur sur la façon d administrer le

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC PAROISSE DE SAINT-CÔME

PROVINCE DE QUÉBEC PAROISSE DE SAINT-CÔME 4077 PROVINCE DE QUÉBEC PAROISSE DE SAINT-CÔME À une séance ordinaire du Conseil municipal, dûment convoquée et tenue le lundi 8 décembre 2014 à 19h00 au lieu ordinaire des séances étaient présents : Martin

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

Veuillez transmettre vos soumissions et vos questions à : M me Maria Policelli Directrice de politique

Veuillez transmettre vos soumissions et vos questions à : M me Maria Policelli Directrice de politique CCRRA Le 30 mars 2004 Madame, Monsieur, Au nom du Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance (CCRRA), je suis heureux de vous annoncer la publication d un document de consultation

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

Madame Lisette Côté Madame Guylaine Jacques Madame Renée Lessard Monsieur Charles Vachon Monsieur Rock Carrier Monsieur Richard Fauchon

Madame Lisette Côté Madame Guylaine Jacques Madame Renée Lessard Monsieur Charles Vachon Monsieur Rock Carrier Monsieur Richard Fauchon PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL TENUE LE 11 NOVEMBRE 2013, À 19 HEURES 30 À L ENDROIT ORDINAIRE, SOUS LA PRÉSIDENCE DE MONSIEUR HECTOR PROVENÇAL, MAIRE, ET À LAQUELLE ÉTAIENT PRÉSENTS LES

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail