LE CRIME DE LA RUE NOTRE DAME DE PROVINS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CRIME DE LA RUE NOTRE DAME DE PROVINS"

Transcription

1 LE CRIME DE LA RUE NOTRE DAME DE PROVINS Chapitre 1 : Bruits violents Le brouillard était présent depuis quatre heures du soir en ce dernier jeudi du mois d Octobre. Il semblait contenir toute la ville de Provins qui s y trouvait encore plus isolée. Aucun espoir de voir la Lune automnale ou quelque autre étoile. Il était déjà tard. La dernière sonnerie de Saint- Ayoul avait depuis longtemps retenti et la ville médiévale s endormait profondément. Rue Notre Dame, seuls quelques chats harets traînaient encore dans la rue, enchantés de cette atmosphère blafarde qui leur permettait un parfait camouflage. Louise était une figure de la Ville Basse. Elle avait vécu longtemps à Villiers-Saint- Georges, gros bourg à vingt kilomètres au Nord. Sa vie avait été rude : dans sa jeunesse, elle avait aidé son père à recueillir puis distribuer les produits de leur ferme dans toutes les épiceries de l est de la France jusqu à Nancy! Après la guerre, un mariage raté avait saboté sa vie et elle avait péniblement pu atteindre sa retraite en vivant de petits travaux et en élevant ses deux enfants. Seule dans cet appartement loué, elle vivait paisiblement ses derniers jours rythmés chaque semaine par la messe de la vieille église médiévale. Au troisième étage de son immeuble banal, entouré d allées goudronnées sans âme et de jardins trop verts, elle essayait de trouver le sommeil en regardant un vieux Derrick enregistré en allemand sous-titré. Les couleurs passées qui viraient peu à peu à l orange ou les bruns qui abondaient assoupissaient son cerveau via son nerf optique. La fin était connue : l inspecteur aux grands yeux allait, sans un coup de feu, arrêter un assassin dont le noir dessein avait été guidé par un implacable destin Louise sursauta. Des cris semblaient jaillir des murs. Son cœur commença à battre la chamade. Il fallait qu ils cessent. Ils ne s arrêtaient pas. Un cauchemar commença. Après quelques secondes, elle sentit que les bruits forts provenaient du studio audessus d elle. Que faire? Elle tremblait! Une dispute seulement? Elle pourrait s arranger avec elle-même, attendre un peu que cela se calme. Ne rien entendre. Ne pas avoir d ennuis. Non, elle ne le pouvait pas, ces cris avaient paru sinistres. Tout était maintenant calme mais l atmosphère était devenue bien étrange. Devait-elle finalement appeler la police? Comment éviter d être ridicule devant le fonctionnaire de Melun qui l accueillerait au téléphone? «Je m appelle Louise Bozon, j habite Provins et j ai entendu un bruit». Avec ma voix de vieille femme, il me prendra pour une malade d Alzheimer se dit-elle. Elle se rappela cependant qu elle avait gardé le numéro de la sœur de son voisin du dessus. Renaud Clapeyron partait en été et laissait sa clef à Louise pour arroser les fleurs et, systématiquement, lui donnait le numéro de portable de sa sœur, au cas où. Fébrilement, Louise chercha rapidement le papier dans le vieux secrétaire briard seul héritage de son père décédé- et une fois trouvé, appela au téléphone la sœur de Monsieur Clapeyron, Anna Weierstrass. Elle répondit tout de suite : habitant Montereau, elle n avait pas le choix. Même s il n y avait rien, elle devait se rendre à Provins. Elle posa quelques questions avec son lourd accent souabe qu elle avait acquis lorsque leur mère commune s était remariée avec un cadre de l usine Klupp de Nördlingen. Elle rompit la conversation pour filer vers sa voiture. Pendant le trajet routier, elle essayait de trouver des souvenirs communs avec son frère : ils étaient peu nombreux. Elle avait vécu en Allemagne et son accent était à

2 couper au couteau. Renaud était resté avec son père depuis l âge de 8 ans. Depuis la seconde, il avait été fasciné par la chimie. Il avait passé un baccalauréat scientifique puis avait poursuivi des études de chimie jusqu au doctorat. Le monde universitaire avec ses arcanes et ses manœuvres mesquines l avait peu à peu exclu : il avait été trop naïf pour un tel marigot. Il trouva un emploi à Bâle, capitale suisse de la chimie. Chaque jour, il avait traversé le Rhin pour relier son domicile alsacien au centre chimique de la société Synthevenis. Anna savait que son frère avait été bien gradé dans ce centre, au-delà d un chef de service. Comme elle n avait jamais réussi à équilibrer une équation chimique, elle n a jamais exactement su ce que faisait son frère. Renaud est un homme discret qui travaille actuellement dans une entreprise de chimie proche de Nangis, à Grandpuits et vit seul dans l appartement de Provins de la rue Notre Dame. Il ne voulait pas habiter près de son lieu de travail pour couper sa journée de labeur et, par ce choix, rentrait souvent tard. C est un ancien camarade de classe de seconde de lycée qui habitait Provins qui lui avait conseillé la ville. Il fallait qu il évite la solitude à son arrivée en Ile-de-France et il était content de retrouver son ancien copain François Clerc avec lequel il avait passé tant de bons moments! A l époque lycéenne, il le laissait copier ses compositions en classe et, tout en copiant, François le corrigeait. Une coopération mutuelle qui avait toujours été profitable. Ils avaient peu à peu perdu le contact et le hasard du nouveau travail de Renaud fit que les deux compères se retrouvaient à nouveau. De plus, François était un chimiste hors pair qui avait fait aussi ses études en suisse alémanique. C était un original : il détestait conduire et n avait pas de voiture. Il restait dans une grande maison à Saint-Brice qui donnait sur le soleil levant. Renaud Clapeyron était un homme réservé, sans vice, il ne fumait pas et buvait peu. Cheveux bruns, de haute stature, proche de la trentaine, il avait des yeux gris-marrons. Sa figure avait toujours été juvénile camouflant son âge. Il avait toujours gardé une bonne musculature qu il avait cultivée dans son jeune âge. Maintenant, sa seule passion en dehors de la chimie était le golf. Il y jouait souvent avec Jonathan Moivre, son adversaire préféré. Ils s étaient connus dès son arrivée dans la Brie. Jonathan était professeur d espagnol au lycée de la Sainte Chapelle. Ce jeune professeur parlait rarement de ses élèves au golf et voyait cette activité comme une échappatoire à son morne destin. Ils sortaient souvent ensemble pour aller boire un verre au café «La coupole» juste après avoir réalisé un parcours entier au golf des Sonnebières sur la route d Epernay. Jonathan est ce qu on peut appeler un homme à femmes multipliant les conquêtes au fil de l année. Il aimait particulièrement les blondes. Renaud recevait chaque été une carte postale de Berlin où son ami aimait se détendre. La ville avait tellement changé depuis la réunification et les constructions modernes lui plaisaient bien. Cela changeait tellement par rapport à Provins. Le destin les avait rapprochés : Anna avait suivi son mari Karl à Montereau. Elle n aimait pas cette ville mais Karl était responsable d un lieu de stockage du géant allemand de l armement au bord de la Seine. Elle avait retrouvé un emploi de secrétaire médicale qui la rendait plus ou moins indépendante. Anna arriva à l immeuble et vit Louise qui l attendait nerveusement. Après plusieurs coups de sonnette infructueux, elle ouvre l appartement avec le double de clés en sa possession. Dans l appartement, un grand désordre augmente la tension nerveuse des deux femmes. Dans une profonde panique, les deux femmes arpentent l appartement. Tout est en désordre, sens dessus dessous.

3 Plus grave, le frère n est pas là, n est plus là. L absence du frère rend encore la scène plus inquiétante. Anna, très anxieuse, appelle la police. Quelques dizaines de minutes plus tard, en arrivant sur place, les policiers estiment la situation suffisamment grave pour contacter le procureur de Melun. Celui-ci commande l intervention immédiate des techniciens de la police scientifique. Il est déjà 23 heures et la rue qui avait été si calme depuis la tombée de la nuit est maintenant éclairée par les gyrophares bleus de la police. Les gens de l immeuble, curieux, sont sortis voir ; les uns en robe de chambre, d autres en survêtement ajoutant un léger ridicule à la scène. En arrivant sur place, les techniciens photographient les lieux. L appartement est minutieusement examiné. Dans un angle du studio, le lit rouge est défait, le coincuisine est parsemée de vaisselle renversée. Dans le living donnant au sud, un bureau en désordre est jonché de papiers sous une fenêtre ouverte. Dans la même pièce, un canapé est écarté, une télévision à écran plat coûteux est accrochée au mur, un écran d ordinateur est allumé sur Facebook, des vêtements ainsi qu un sac de sport sont posés à même le sol. Enfin, un lézard Pogona dans sa boîte, des clubs de golf et une plante verte complètent les derniers objets de cette salle. Puis ils repèrent et prélèvent différents indices. Plusieurs taches de sang frais sur le mur et au sol sont présents et, à côté du bureau, dans une corbeille à papier, les enquêteurs découvrent un papier froissé en boule sur lequel figure une série de mots incompréhensibles «IJAJCEINZ ». Sur le parquet jauni, une pierre est posée, on distingue sur le mur des traces de sang en forme d ellipse. Dans le pot de la plante verte, un mégot de cigarette est écrasé. Des cheveux sont prélevés dans l appartement de Clapeyron. Pour terminer, au pied du canapé, on trouve un verre vide contenant une poudre blanche et un tube de paracétamol a été laissé sur la table basse. Chapitre 2 : Au domicile de Patrick Reckler ******************** Dans l appartement de Renaud, les inspecteurs de la police criminelle de Provins ont retrouvé son carnet d adresse : le commissaire Fleury, leur chef, se rend au domicile indiqué rue de Charmois à Courton l Eglise. Il s agit d une grande maison briarde entourée d un jardin clos. Le jardin n est pas bien entretenu, la pelouse est haute et les mauvaises herbes ont commencé à coloniser la petite roseraie qui constituait l unique endroit intéressant de la maison. Pendant ses jours de congé, Fleury aime bien s occuper de son jardin loin du bruit et du souvenir des corps en décomposition qu il a si souvent observés. Bientôt, ses 62 ans atteints, il pourra partir en retraite loin de la moisissure sur le corps meurtri des victimes et de la fréquentation des petites frappes enivrés d Iphone volés qui hantent les salles de garde à vue. Il s occupera de son jardin et l odeur de moisi ne viendra que de celle des pétales de roses fanées et humidifiées par le brouillard d automne. Les voisins, intéressés comme des suricates, sont sortis observés curieusement la voiture de police. Le commissaire s approche d eux et leur demande qui habite cette maison. La voisine raconte alors qu elle est louée par un Anglais, Patrick Reckler qui l avait habitée depuis

4 l année dernière. Ils ne le voyaient pas souvent : bizarrement, ils entendaient sa voiture repartir le dimanche soir un peu après le journal télévisé. La demeure semble inoccupée depuis plusieurs semaines et, sans mandat du juge d instruction, Fleury ne peut que se contenter de tourner autour du bâtiment et traîner un peu pour observer le champ de bataille où liserons et rosiers se livrent une guerre impitoyable. Il faudra revenir demain avec un mandat Cela ne l empêche pas de découvrir une empreinte de pas au bas d une fenêtre. Au contraire de hier matin, cette journée ressemble à une journée de Toussaint. Muni de l autorisation du juge et surtout accompagné de son vieil ami le serrurier, il entre dans la maison. Une odeur de renfermé attendue l envahit subitement : la maison est déserte. Tout paraît banal, la décoration est bourgeoise. La maison pourrait servir de décor à la Chabrol. C est en se dirigeant vers le bureau que Fleury va être surpris. En poussant la porte, le bureau détone par rapport au reste : des traces de sang tachent la moquette. L ordinateur est encore allumé. Il faudra prendre les empreintes et regarder les s puis fouiller le disque dur. Comme d habitude, se dit Fleury, car de plus en plus, internet et le courrier électronique racontent les scènes de crime et ses gens impliqués comme dans un livre ouvert. La brigade trouvera en effet le lendemain dans la corbeille du gestionnaire de messagerie de l ordinateur, parmi des courriels d échanges anodins, un codé : SCJWR`XQCGYQWALHCRUSKNVLO` UEWH`RV. Que d indices en plus! L affaire n est pas encore prête à être résolue et il faudra meubler et mousser un peu ses résultats quand il reverra son préfet. Il prévoit de le traiter comme avec ses roses : les préfets sont des fleurs difficiles, de vraies divas à la Castafiore. Heureusement, il avait le bénéfice de l âge et son supérieur avait toujours peur de froisser le commissaire comme on aurait de l attention pour une personne âgée dans un bus. Pendant ce temps, les mathématiciens de la section balistique ont été mobilisés pour identifier le point d où a pu être lancée la pierre trouvée chez Monsieur X et présente les résultats initiaux des premières études sur la trajectoire de la pierre

5 Chapitre 3 : Promenade macabre Le promeneur devait remplir son devoir quotidien : Negra, sa Jack Russell noire était bien exigeante : elle désirait une promenade tous les jours. Comme pour les grande dame, il n y avait pas à négocier et, après tout, elle avait tant d énergie qu il fallait qu elle la consommât un minimum en longeant dans tous les sens le fossé des grands remparts de Provins. Comme Negra était en forme, sa promenade pouvait bien continuer jusqu au Trou au Chat et quelques descentes et remontées au lancer de bâton soigneusement ajusté allait la fatiguer rapidement. Bizarrement, Negra divergea de la direction du bâton qui lui servait de jet temporaire et fila jusqu au bosquet qui terminait la partie où les remparts étaient encore entiers. Elle allait encore se complaire dans un reste de déjection de gibier comme son instinct la poussait. Il n était pas encore prêt à manger avec sa femme. Il faudrait encore la laver en rentrant! En colère, le promeneur la rappela à l ordre mais rien n y fit et il se promet de la tancer une fois retrouvée, parée surement d une matière fécale à l odeur repoussante Ce n est pas l effluve sur Negra qui le frappa mais plutôt l odeur générale derrière le bosquet, dans les halliers qui recouvraient les pierres des décombres médiévaux. Ce n était pas un champignon comme le satyre puant qui provoquait cette émanation mais un corps dont la mort remontait visiblement à plusieurs jours et dont du sang séché semblait avoir coulé d une blessure sur le côté droit. Le promeneur devint terrorisé, choqué : il prit son portable et appela le 17. avec la disparition de Monsieur Clapeyron et appellent aussitôt le commissaire Fleury à son domicile. Malgré l état avancé de décomposition du cadavre, ceux-ci l identifient et chargent les techniciens de la police scientifique d un relevé d indices. Le corps est emporté à l institut médicolégal pour autopsie et prélèvement d indices supplémentaires. On relève des balles d un métal à déterminer. Le mystère semble s épaissir Quelques jours plus tard, Fleury finissait sa journée dans son jardin, il réfléchissait à l affaire en taillant ses beaux rosiers avant les premières gelées. Les Rosiers Gallica étaient bien envahissants pour une floraison annelle : heureusement qu ils avaient une bonne réputation médicinale. Et là, soudain, tout se mit en place : Les indices qu il avait répertoriés commençaient à s assembler et il avait maintenant une vision claire de ce qui s était passé. Archimède, le grand génie de Syracuse, devait avoir ressenti la même satisfaction dans sa baignoire! Lui, c était à une moindre échelle, devant son parterre de fleurs. Il allait téléphoner tout de suite au juge d instruction pour qu il interpelle le coupable. C était bien sûr cette personne! Le procès allait être retentissant! Du jamais vu à la cour d Assises de Melun. Saurez-vous, vous aussi, trouver le meurtrier de Renaud Clapeyron? N oubliez pas qu il faut des preuves solides pour arrêter un homme et que, jusqu à son passage devant Thémis, il demeure innocent. Arrivés sur les lieux, les policiers de permanence ce dimanche soir font le lien

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage».

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». EPISODE 1- Le Piège. Internet : sûrement le plus fabuleux réseau qui relie les hommes. Des continents entiers peuvent être reliés entre eux. Mais

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture Episode : Lecture découverte Episode : Lecture Il était une fois trois ours qui vivaient dans une petite maison au milieu de la forêt. Il y avait Tout Petit Ours, Ours Moyen et Très Grand Ours. Chaque

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

L UTILISATION DE L IMPARFAIT

L UTILISATION DE L IMPARFAIT L UTILISATION DE L IMPARFAIT A) Une description (= Beschreibung) Aujourd hui, notre village est assez grand. (petit) Mais avant, notre village... Aujourd hui, il y a 5'000 habitants. (300) Mais avant,.....

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes :

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes : Cas n o 1 M me Melanson M me Melanson (75 ans) vit dans une région rurale de la Nouvelle-Écosse. Sa fille aînée, Caroline (54 ans), est retournée vivre avec elle il y a cinq ans après le décès du mari

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien 1 Au Japon, dans un petit village, vivait un vieil homme. Il habitait une minka une petite maison de bambou et cultivait le riz avec sa femme. Un jour, dans la forêt, le vieil homme vit son chien gratter

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

décidément toujours compter sur moi. Le directeur continua la visite et j allai dans mon bureau pour commencer à travailler.

décidément toujours compter sur moi. Le directeur continua la visite et j allai dans mon bureau pour commencer à travailler. L apparition Nous étions tous autour d un feu. Moi et mes amis nous nous amusions beaucoup à nous raconter des histoires et des petites anecdotes qui nous étaient arrivées. Et voilà que mon tour arriva

Plus en détail

Cela lui donna des envies de meurtre. «Ploucomobile!» pensa-t-il. Il sourit en se disant qu il pourrait déposer une marque avec çà.

Cela lui donna des envies de meurtre. «Ploucomobile!» pensa-t-il. Il sourit en se disant qu il pourrait déposer une marque avec çà. I C était son habitude de compter trop large ses trajets. Il finissait toujours par être en avance à ses rendez-vous. Telle était la marque d Henri Trappénil. Celui-ci n avait pas failli à la coutume.

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup UNIVERSITE CLAUDE BERNARD Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup Stage de 3 mois à la fac d ingénierie de l université de Porto Gabriel MESTRE 2013 Je suis actuellement étudiant en 2eme année d un

Plus en détail

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes *********** Extraits de nos récits. *********** Mercredi 19 mars, nous sommes allés visiter le Centre de Tri de la Poste. Nous étions à

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net TABLE DES MATIERES RAIPONCE...1 RAIPONCE...2 i Auteur : Frères Grimm Catégorie : Jeunesse Conte des frères Grimm Traducteurs :

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

LA BARBE BLEUE. Charles PERRAULT

LA BARBE BLEUE. Charles PERRAULT LA BARBE BLEUE Charles PERRAULT Il y avait autrefois un homme qui était très riche. Il avait des maisons magnifiquement meublées à la ville et à la campagne, sa table était toujours couverte de vaisselle

Plus en détail

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Nom : Prénom : Date : Mode d emploi Des situations en contexte professionnel ont été élaborées sous forme de questions à choix multiples.

Plus en détail

Olaf était face à l océan.

Olaf était face à l océan. Olaf était face à l océan. Rêvasser, c était tellement plus amusant qu apprendre à déchiffrer les runes. Cette écriture bizarre ne lui servirait pas à grand-chose quand il prendrait la mer. Trouver son

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 31

Indications pédagogiques E1 / 31 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 31 E. APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 3 : DISTINGUER DANS UN MESSAGE UN PLAN D ARGUMENTATION Objectif

Plus en détail

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant 1 - Découverte : Le verbe au participe passé Rappel : le verbe au participe présent, c est : Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant C est grâce au participé présent

Plus en détail

La petite fille qui voulait attraper le soleil

La petite fille qui voulait attraper le soleil La petite fille qui voulait attraper le soleil Un beau matin, une fillette fût réveillée par un drôle de petit rayon de soleil, qui rentra dans sa chambre, lui caressa la joue et vint lui chatouiller le

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

AZOUZ BEGAG. Salam Ouessant ROMAN ALBIN MICHEL

AZOUZ BEGAG. Salam Ouessant ROMAN ALBIN MICHEL AZOUZ BEGAG Salam Ouessant ROMAN ALBIN MICHEL Nous étions près d accoster sur Ouessant. Depuis les crêtes des falaises grises taillées en dents de requin, de vastes oiseaux guettaient l entrée au port

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel.

Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel. Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel. Octobre 2015 Froid Dans la forêt derrière ma maison, le feuillage est rouge

Plus en détail

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel Par Sophianne Pierre-Louis Cassandra Sauvé Sabrina Turmel - 1 - Au Pôle Nord, en ce jour du 24 décembre, le Père Noël était bien occupé à fabriquer de beaux jouets. Les rennes gambadaient ou se reposaient.

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

Maison et jardins de. Claude Monet. carnet de jeux 5/8. ans. Ce carnet appartient à : ... J ai... ans Date de ma visite à Giverny : ...

Maison et jardins de. Claude Monet. carnet de jeux 5/8. ans. Ce carnet appartient à : ... J ai... ans Date de ma visite à Giverny : ... Maison et jardins de Claude Monet carnet de jeux 5/8 ans Ce carnet appartient à :.............................................................. J ai.................... ans Date de ma visite à Giverny

Plus en détail

Ecole maternelle les Ramières, PS/MS Classe de Mme Nicolas

Ecole maternelle les Ramières, PS/MS Classe de Mme Nicolas Défi sciences, ville de SORGUES Ecole maternelle les Ramières, PS/MS Classe de Mme Nicolas «Fabriquer un vase pouvant contenir des fleurs et de l eau» Démarche de l enseignante, point de départ pour annoncer

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

Pierre et Samuel, collégiens de St-Maurice ayant effectué un échange linguistique avec l école suisse de Bangkok.

Pierre et Samuel, collégiens de St-Maurice ayant effectué un échange linguistique avec l école suisse de Bangkok. Pierre et Samuel, collégiens de St-Maurice ayant effectué un échange linguistique avec l école suisse de Bangkok. Pierre et Samuel, deux étudiants en 3e année au Lycée-Collège de l Abbaye St-Maurice, ont

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Enquête au collège : le meurtre de Gertrude. chapitre 1: La nouvelle

Enquête au collège : le meurtre de Gertrude. chapitre 1: La nouvelle Enquête au collège : le meurtre de Gertrude chapitre 1: La nouvelle Comme à son habitude Gertrude passait la serpillère. Or, le Mardi 17 Septembre personne ne l'avait vue! Toute l'école disait qu'elle

Plus en détail

La guerre des trolls

La guerre des trolls La guerre des trolls Il était une fois, un jeune paysan nommé Titou. Il vivait seul, à l orée d une forêt et il cultivait des champs. Un jour, il alla dans la forêt pour chasser. Au détour d un chemin,

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse.

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. L'école buissonnière Hors les murs Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. Nous avons passé la semaine à découvrir

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Dans le célèbre conte populaire, il n y a pas de père. Ce n est pas un oubli. Il y a une petite fille, une mère, une grand-mère et le loup, bien sûr. Joël Pommerat laisse aux enfants la liberté

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Code : Connaissance De Soi TITRE : STRATEGIES POUR ORGANISER SON TEMPS Niveau : 4ème Groupe : Matériel : ½ Classe questionnaire organiser son temps Durée

Plus en détail

ACTIVITÉ DE CRÉATION LITTÉRAIRE

ACTIVITÉ DE CRÉATION LITTÉRAIRE ACTIVITÉ DE CRÉATION LITTÉRAIRE Point de départ : Le roman Tous mes amis sont des superhéros de Andrew Kaufman, paru aux éditions Alto. But : Demander aux participants de se créer un alter ego superhéros

Plus en détail

Je m appelle Jérôme, j habite une petite ville de province. Je mentirais si je disais que j ai atteint m a vingt et unième année sans rien connaître

Je m appelle Jérôme, j habite une petite ville de province. Je mentirais si je disais que j ai atteint m a vingt et unième année sans rien connaître 1 Je m appelle Jérôme, j habite une petite ville de province. Je mentirais si je disais que j ai atteint m a vingt et unième année sans rien connaître au sexe, mais je n avais des aventures qu avec des

Plus en détail

Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011

Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011 Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011 Cela devait être un week-end entre copines pour fêter la fin des examens de cette première année à l université. Nous avions décidé de célébrer l évènement en campant

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016. Thème du bac choisi : Espaces et échanges

Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016. Thème du bac choisi : Espaces et échanges Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016 Thème du bac choisi : Espaces et échanges L année dernière, durant mon année de seconde, mon professeur de ais, présenta à la classe le projet Colibri

Plus en détail

L essentiel sur. Le passécomposé. & L imparfait. Ernst Ludwig KIRCHNER DAVOS

L essentiel sur. Le passécomposé. & L imparfait. Ernst Ludwig KIRCHNER DAVOS L essentiel sur Le passécomposé & L imparfait Ernst Ludwig KIRCHNER DAVOS s utilise pour raconter une action passée. Il se forme avec être ou avoir au présent + le participe passé Manger J ai mangé Tu

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Objectifs L enseignement des mathématiques contribue à former un être humain méthodique, inventif et critique, doué de la faculté de raisonner

Plus en détail

Le sort des Juifs de Saint-Amand-Montrond, été 44

Le sort des Juifs de Saint-Amand-Montrond, été 44 Le sort des Juifs de Saint-Amand-Montrond, été 44 Saint-Amand-Montrond - Bourges - Savigny-en-Septaine (Les puits de Guerry) Dans la nuit du vendredi au samedi 22 juillet j ai été réveillée violemment

Plus en détail

Le partenariat maison-école :

Le partenariat maison-école : TDAHetvous.ca : une ressource pour la rentrée scolaire Le partenariat maison-école : Soutien à l enfant atteint de TDAH Pour les enfants atteints de TDAH, les difficultés et les réussites en lien avec

Plus en détail

Fanny. (sur le thème du temps)

Fanny. (sur le thème du temps) Fanny Dans une petite maison, dans le bois de nénuphars, habitait Monsieur Piloge avec ses deux enfants : Paul et Laure. Ce jour-là, toute la famille partait chez des amis Avant de s en aller, les enfants

Plus en détail

Dans le passage ci-dessous, retrouve et entoure au crayon de couleur rouge, tous les verbes (conjugués et non conjugués) :

Dans le passage ci-dessous, retrouve et entoure au crayon de couleur rouge, tous les verbes (conjugués et non conjugués) : La sorcière du placard aux balais partie 1 (p 1-2) La sorcière du placard aux balais partie 1 (p 1-2) Dans le passage ci-dessous, retrouve et entoure au crayon de couleur rouge, tous les verbes (conjugués

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

L e peu de clarté qui filtrait entre la cime

L e peu de clarté qui filtrait entre la cime Louis Lymburner 1 L envoûtement L e peu de clarté qui filtrait entre la cime des arbres n était pas pour encourager Will. Il continua cependant d avancer, un peu rassuré par le chant des oiseaux. Depuis

Plus en détail

Rapport Bourse Explo RA Stage de fin d étude

Rapport Bourse Explo RA Stage de fin d étude 2011 Rapport Bourse Explo RA Stage de fin d étude Yohann BENSADOUN EDI, Davis, CA, USA 28/06/2010 1 Contenu Dates du stage:... 2 Finance :... 2 Budget mensuel :... 2 A compter aussi :... 2 Conditions de

Plus en détail

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD TEXTE 1 1. La maison du géant Il était une fois au fond de la forêt un géant qui s appelait Kolos. Tout le monde

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Un songe de William Miller

Un songe de William Miller Un songe de William Miller J ai rêvé que Dieu, par une main invisible, m avait envoyé un bel écrin ciselé, d ébène et de perles curieusement incrustées, d environ vingtcinq centimètres sur quinze. Une

Plus en détail

L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés

L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés produit par L Association yukonnaise d éducation et d information juridiques janvier 2015 L Héritage de Jean Une production de

Plus en détail

Le diamant n y est plus!

Le diamant n y est plus! Un soir, dans le musée des pierres précieuses, il y a eu le vol d un diamant qui était gardé par deux gorilles. Ils se sont endormis et ont même un peu ronflé. A minuit, l alarme a sonné deux ou trois

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

Passion au manoir Risserand

Passion au manoir Risserand Passion au manoir Risserand chapitre 1 Zoé Sullivan À lire très important Le simple fait de lire le présent livre vous donne le droit de l'offrir en cadeau à qui vous le souhaitez. Vous êtes autorisé à

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

Les gars, allez! Je vous ramène! Allez, allez, allez. Il accélère, laissant ses amis sur le parking. Ils courent après la voiture. Martin et Al: Oh!

Les gars, allez! Je vous ramène! Allez, allez, allez. Il accélère, laissant ses amis sur le parking. Ils courent après la voiture. Martin et Al: Oh! 1. Ext. nuit. Parking boîte de nuit bord de l autoroute. Une Mercedes noire toute rutilante est garée sur un terrain vague en contrebas d une boîte de nuit. Ivres, Franck, Al et Martin, la trentaine, en

Plus en détail

SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait. Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny

SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait. Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny En janvier dernier, Louise Lecarpentier soufflait ses 100 bougies. Elle vit encore dans sa maison

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

ÉPREUVE DE PRODUCTION ORALE : DELF scolaire A1

ÉPREUVE DE PRODUCTION ORALE : DELF scolaire A1 ÉPREUVE DE PRODUCTION ORALE : DELF scolaire A1 25 points Consignes pour les examinateurs Déroulement de l épreuve : en accueillant le candidat, et après avoir vérifié son identité, vous lui indiquez très

Plus en détail

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Harry Mathews 20 lignes par jour traduit par Marie Chaix P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e PRÉFACE Comme beaucoup d écrivains je trouve souvent que me mettre au travail le matin est une entreprise

Plus en détail

LE SIGNE La petite marquise de Rennedon dormait encore, dans sa chambre close et parfumée, dans son grand lit doux et bas, dans ses draps de batiste légère, fine comme une dentelle, caressants comme un

Plus en détail

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes,

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, Texte B CM2 de M. Pivano Chapitre 1 Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, demeurait un roi qui avait été, des années auparavant, empoisonné par des huîtres.

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail