L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques"

Transcription

1 L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques H. GUILLERMAIN Sûreté de fonctionnement des systèmes informatiques complexes ouverts CNRS - Réseau Thématique Pluridisciplinaire Ministère Recherche et Technologie - Paris

2 Enjeux des FH La Propulsion Nucléaire (PN) : des réacteurs intégrés, embarqués sur les Sous-Marins et Porte-Avions Le rôle de l homme est essentiel : la conduite du réacteur doit intégrer le contexte opérationnel Un conflit Sûreté Nucléaire et Disponibilité de la Propulsion, est arbitré via la Sécurité du Bâtiment 2

3 Optimiser la défense en profondeur en exploitation et en conception Vérifications Réalisation APS-Etudes Orga.Projet Cahier des charges Besoins client Exploitation Démarrage Automatismes, Gestion de crise, Systèmes ultimes, Doc,... ACCIDENT Adapté de Reason 3

4 L Ingénierie des Facteurs Humains : Intégrer, en conception, les «FH en exploitation» Retour d expérience Études d impacts Veille technologique BdD retour d expérience Analyses de l activité Analyse fonctionnelle : coopération ingénieurs Maquettage V&V Spécifs Organisation du travail répartition des tâches Exploitabilité, maintenabilité, robustesse des systèmes Architecture bâtiments Identification des risques Facteurs Humains Salle de supervision Locaux opérationnels Axes de progrès Analyse opérationnelle : coopération exploitants Supervision, conduite, maintenance, gestion de crise, interfaces homme/machine, systèmes d aide Doc., Procédures Communications 4

5 Analyse de l existant : bilan des problèmes (à régler) et des points forts (à reconduire), en conception Temps (mn) Non détection > 30 mn Non détection > 47 mn Détection (4mn), abandon, redétection (27mn) Détection (28mn) abandon > 70 mn Détection (20mn) Détection (28mn) Ex : supériorité des courbes sur les afficheurs numériques ou galvanomètres pour la détection des dérives lentes 5

6 Rôle de l équipe dans la Sûreté des Opérations : tolérance aux erreurs et masse critique du collectif Production d erreurs opérateur Collectif : tolérance aux erreurs Causes Erreurs internes Défaillances opé Défaillances collectif Défaillances système Mécanismes socio-techniques de défense en profondeur Bénin Grave Crise 6

7 L Ingénierie des Facteurs Humains : analyse fonctionnelle & opérationnelle Fonctions de conduite F1 F2 F3 F4 FN S1 Objectif Situations Opérationnelles S2 S3 S4 SN Paramètres Indicateurs IHM* * interfaces homme/machine Moyens Actionneurs Commandes Documentation Tâches Répartition des tâches au sein de l équipe Répartition des tâches Hommes / Automatismes Maquettage, test et validation Retours sur conception 7

8 Démarche Retour d expérience Études d impacts Organisation du travail répartition des tâches Exploitabilité, maintenabilité,robustesse des systèmes Architecture bâtiments Salle de supervision Locaux opérationnels Supervision, conduite, maintenance, gestion de crise, interfaces homme / machine, systèmes d aide Doc., Procédures Communications L Ingénierie des Facteurs Humains : Ana.besoins Avant projet sommaire Conception préliminaire Conception détaillée Réalisation Intégration Analyse fonctionnelle Analyse opérationnelle Points forts et problèmes FH de l existant, Axes de progrès FH, Validation Démarrage Management des risques Projet / FH, Études d impacts, Analyse de la valeur Spécification technique des besoins (STB) FH / systèmes, sous-systèmes, circuits, composants, essais, validation Matrice de circulation (personnes, matières, informations), maquettes CAO virtuelles, A/R concepteurs/exploitants STB, essais, validation Fonctionnalités, maquettes A/R concepteurs/exploitants STB, essais, validation Principes d exploitation (conduite, maintenance, crise), maquettes IHM, simulations, A/R concepteurs/exploitants - STB, essais, validation Organisation du plan documentaire, maquettes A/R concepteurs/exploitants, STB, essais, validation phasage / étapes Projet Durée vie Démantèlement Rôle de l homme / sûreté et disponibilité, missions, fonctions, tâches, effectifs, critères de (non) automatisation, répartition des tâches entre hommes 8

9 Interfaces Hommes - Machines Aménagement locaux, systèmes, circuits Plan d armement Conduite, Maintenance Conception Conception Répartition des tâches Hommes / Automatismes Sûreté Sûreté Facteurs Humains FH Tolérance aux erreurs R&D Erreurs Récupérations Surfiabilité R&D Domaines & thèmes FH Conflits Sûreté Disponibilité Gestion de crise Exploitation Retour d Expd Expérience Exploitation Maintenance Formation Documentation Procédures Communications Charge de travail Maintenance Formation Travail collectif Partage des tâches Organisation Gestion du stress Analyse d incidents / accidents Amélioration fiabilité humaine fiabilité collective Entraînement Analyse opérationnelle Simulation Culture de Sûreté Culture FH Pratiques sécuritaires 9

10 Complexité de la situation Organisation de crise interne / externe Moyens de conduite : Etudes projet Situations non maîtrisables par le système socio-technique Documents de conduite? Approche Par Etats Approche Par Evénements Documents de conduite Carnet des incidents Actions humaines automatisées (formation, entraînement) Automatismes Contrainte de temps 10

11 Complexité de la situation Moyens de conduite : Etudes projet et axes R&D Organisation de crise interne / externe Traitement des états / sécurité? Situations non maîtrisables par le système socio-technique Simulation? Traitement des évolutions? Documentation Intégrée? Traitement des états / SdF?? Approche Par Objectifs? Traitement du REx? Traitement des événements Logigrammes, check-lists? Documents de conduite Carnet des incidents Automatisation? Actions humaines automatisées (formation, entraînement) Automatismes Contrainte de temps 11

Présentation d une problématique industrielle dans le domaine du nucléaire

Présentation d une problématique industrielle dans le domaine du nucléaire GDR Psycho-Ergo Présentation d une problématique industrielle dans le domaine du nucléaire EDF R&D Département Management des Risques Industriels Groupe Facteurs Humains Présentation du Groupe FH Groupe

Plus en détail

Contribution de l ergonomie à la maîtrise des risques en conception: le cas d une. Cecilia DE LA GARZA EDF R&D MRI

Contribution de l ergonomie à la maîtrise des risques en conception: le cas d une. Cecilia DE LA GARZA EDF R&D MRI Contribution de l ergonomie à la maîtrise des risques en conception: le cas d une future salle de commande Cecilia DE LA GARZA EDF R&D MRI Plan 1.Présentation générale: Facteurs Humains (FH) et Ergonomie

Plus en détail

EDF: L INNOVATION AU SERVICE DES INTERVENANTS EN SITUATION DE CRISE

EDF: L INNOVATION AU SERVICE DES INTERVENANTS EN SITUATION DE CRISE EDF: L INNOVATION AU SERVICE DES INTERVENANTS EN SITUATION DE CRISE Emmanuelle Gaillard-Lecanu, Cecilia de la Garza, Stéphanie Viollon, Benoît Ricard, Sandrine Tonnoir, Marc Sion, Christophe Pilleux SOMMAIRE

Plus en détail

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109 ff p. 105 à 109 Découverte Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Préparer les ingénieurs et managers français à mieux travailler avec des interlocuteurs

Plus en détail

Expert ou chef de projet en contrôle-commande

Expert ou chef de projet en contrôle-commande Expert ou chef de projet en contrôle-commande C1C25 Electronique, électrotechnique ou contrôle-commande - IR Spécialités L expert ou chef de projet en contrôle-commande peut être amené à se spécialiser

Plus en détail

Gestion des projets moteurs

Gestion des projets moteurs Gestion des projets moteurs p. 107 à 111 Gestion des projets moteurs MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours Niveau : Découverte Préparer les ingénieurs

Plus en détail

FICHE METIER Responsable de service

FICHE METIER Responsable de service DOCUMENT DE TRAVAIL FICHE METIER Responsable de service METIER RESPONSABLE DE SERVICE Date de création/modification Janvier 2011 Définition du métier En relation et en cohérence avec les objectifs de la

Plus en détail

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE PLAN Architecture GVA et NGVA SDF dans Architecture GVA

Plus en détail

3 Mai 2012. SAS au capital de 500 000 - Siret 433 922 150 000 19 N TVA FR78 433922150

3 Mai 2012. SAS au capital de 500 000 - Siret 433 922 150 000 19 N TVA FR78 433922150 et 3 Mai 2012 SAS au capital de 500 000 - Siret 433 922 150 000 19 N TVA FR78 433922150 NMJ Services en chiffres Effectifs Chiffre d Affaires (M ) 160 165 175 190 225 11 11.8 12 +15 % 13.8 16 910 2008

Plus en détail

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier Vos Enjeux Acteurs du marché de l immobilier, la performance énergétique est pour vous un enjeu économique, écologique et

Plus en détail

Les métiers d'apte SYSTEM

Les métiers d'apte SYSTEM 1 place Jean-Baptiste CLEMENT 75018 PARIS Tél : 01 42 51 21 70 Fax : 01 42 51 61 31 Mail : laval@apte-system.com Les métiers d'apte SYSTEM Société de conseil et formation en analyse systémique, analyse

Plus en détail

Facteurs Humains et gestion des risques

Facteurs Humains et gestion des risques Facteurs Humains et gestion des risques La prise en compte des Facteurs Humains et le retour d expérience en chirurgie Clermont Ferrand le 16 décembre 2014 1 2 3 Les Facteurs Humains clef de la sécurité

Plus en détail

5 mars 2013. Note d information

5 mars 2013. Note d information 5 mars 2013 Note d information Bilan des incidents de transport de matières radioactives à usage civil : l IRSN tire les enseignements des événements déclarés entre 1999 et 2011 Quelque 900 000 colis de

Plus en détail

Sommaire. Le management de la communication globale... 9

Sommaire. Le management de la communication globale... 9 Sommaire Chapitre 1 Le management de la communication globale... 9 1. Penser la communication globale... 10 2. Coordonner les discours... 11 3. Sensibiliser à la communication interculturelle... 12 4.

Plus en détail

ENJEUX DE SÉCURITÉ DES INFRASTRUCTURES SCADA POUR LE TRANSPORT DE L ELECTRICITE

ENJEUX DE SÉCURITÉ DES INFRASTRUCTURES SCADA POUR LE TRANSPORT DE L ELECTRICITE ENJEUX DE SÉCURITÉ DES INFRASTRUCTURES SCADA POUR LE TRANSPORT DE L ELECTRICITE CLUSIF Paris, 17 avril 2007 Philippe Bedu Frédéric Lenoir RTE - Réseau de Transport d'electricité www.rte-france.com 2 Sommaire

Plus en détail

«Vers le véhicule connecté»

«Vers le véhicule connecté» «Vers le véhicule connecté» Le cercle des idées Quimper Technopole-Cornouaille Jeudi 26 septembre 2013 Philippe COSQUER : Chargé de Projets ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité

Plus en détail

GROUPE CS COMMUNICATION & SYSTEMES

GROUPE CS COMMUNICATION & SYSTEMES GROUPE CS COMMUNICATION & SYSTEMES CS, CONCEPTEUR, INTEGRATEUR ET OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Répondre aux enjeux de ses clients par la conception, l intégration, l exploitation ou le maintien en condition

Plus en détail

Distribution publique. Gestion des réseaux électriques Sepam unité de protection et contrôle-c o m m a n d e

Distribution publique. Gestion des réseaux électriques Sepam unité de protection et contrôle-c o m m a n d e Distribution publique Gestion des réseaux électriques Sepam unité de protection et contrôle-c o m m a n d e Protégez votre installation: disponibilité, optimisation et re n t a b i l i té La protection

Plus en détail

L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA

L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA 14 décembre 2011 L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA Le groupe AREVA a transmis à l autorité de sûreté nucléaire (ASN), en janvier 2010, un rapport

Plus en détail

MOYENS DE TESTS & ÉQUIPEMENTS MÉCATRONIQUES. Partenaire de l ingénierie

MOYENS DE TESTS & ÉQUIPEMENTS MÉCATRONIQUES. Partenaire de l ingénierie MOYENS DE TESTS & ÉQUIPEMENTS MÉCATRONIQUES Partenaire de l ingénierie Une entreprise à taille humaine pour une prestation sur-mesure Vous êtes à la recherche de solutions pour tester vos produits ou simuler

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Boite aux lettres communicante

Boite aux lettres communicante Classe concernée : Terminale S Science de l ingénieur Nombre total d élèves : 3 Nombre de s pour ce projet :2 Boite aux lettres communicante On se propose d'équiper une boite aux lettres normalisée d'un

Plus en détail

Solutions informatiques (SI) Semestre 1

Solutions informatiques (SI) Semestre 1 Solutions informatiques (SI) Cette unité vise l acquisition de compétences générales à partir desquelles sont construites les compétences propres aux parcours de spécialisation. Elle comprend, d une part,

Plus en détail

Guide de conduite de petits projets. Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes

Guide de conduite de petits projets. Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes Guide de conduite de petits projets Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes Christian Coudre Janvier 2007 Étape 0 : Préparation du projet Étape 1 : Collecte des informations Étape

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général CONFÉRENCE DE PRESSE 3 septembre 2015 Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général Xavier URSAT Directeur Exécutif Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire EDF, ÉLECTRICIEN RESPONSABLE CHAMPION DE LA CROISSANCE

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE Z.I. Saint Lambert des Levées - 49412 SAUMUR Cedex - France Tél. (+33) 02 41 40 41 40 - Fax. (+33) 02 41 40 41 49 www.castel.fr SOMMAIRE TITRE SECTION TABLE DES MATIERES Domaine

Plus en détail

Qualité Logiciel. Sommaire d un Plan Qualité type. 05/09/2007 T. Fricheteau - Plan Qualité type - V1.0

Qualité Logiciel. Sommaire d un Plan Qualité type. 05/09/2007 T. Fricheteau - Plan Qualité type - V1.0 Qualité Logiciel Sommaire d un Plan Qualité type 1.But, domaine d application et responsabilités 1.1.Objet 1.2.Présentation succincte du projet 1.3.Fournitures concernées par le Plan Qualité 1.3.1.Matériels

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

Global Project. Conseil Opérationnel PARTENAIRE DE VOS PROJETS DE TRANSPORT. Global Project

Global Project. Conseil Opérationnel PARTENAIRE DE VOS PROJETS DE TRANSPORT. Global Project PARTENAIRE DE VOS PROJETS DE TRANSPORT Global Project Conseil Opérationnel Global Project 18, rue Volney 75002 Paris - France Tél. : +331 44 83 66 60 Fax : +331 44 83 95 04 1 SOMMAIRE Global Project Approche

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Q1 2015 Calculateurs embarqués Contrôle-commande Gestion de l énergie électrique Ingénierie de tests et de la mesure www.adetelgroup.com sales@adetelgroup.com Fiabilité, sûreté, disponibilité,

Plus en détail

Certification ISO 9001 v2000 afin :

Certification ISO 9001 v2000 afin : Objectif OBJECTIF d UNE CERTIFICATION ISO 9001 Certification ISO 9001 v2000 afin : de fiabiliser et d orienter l ensemble des processus de l entreprise vers la satisfaction de ses clients De mettre en

Plus en détail

Analyse de sûreté des systèmes informatisés : l approche de l IRSN

Analyse de sûreté des systèmes informatisés : l approche de l IRSN 02 Novembre 2009 Analyse de sûreté des systèmes informatisés : l approche de l IRSN 1 ROLE DES SYSTEMES INFORMATISES DANS LES CENTRALES NUCLEAIRES Les centrales nucléaires sont de plus en plus pilotées

Plus en détail

ANNEE 2013-2014. Le tableau ci-dessous présente ces unités d'enseignement ainsi que leurs coefficients et leurs volumes horaires respectifs.

ANNEE 2013-2014. Le tableau ci-dessous présente ces unités d'enseignement ainsi que leurs coefficients et leurs volumes horaires respectifs. ANNEE 2013-2014 PLAN DE FORMATION Licence Professionnelle en Alternance AII-SIAM «AUTOMATIQUE ET INFORMATIQUE INDUSTRIELLE» «SYSTEMES INDUSTRIELS AUTOMATISES ET MAINTENANCE» «PARCOURS AUTOMATISMES» 1 OBJECTIFS

Plus en détail

Modélisation comportementale pour l ingénierie système

Modélisation comportementale pour l ingénierie système Modélisation comportementale pour l ingénierie système Contexte étude Système à spécifier L inverseur de source Objectif Capter et formaliser les besoins Produire les spécifications du système Valider

Plus en détail

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents

C1 S informer. C1.1 Rechercher, Exploiter des documents C1 S informer C1.1 Rechercher, Exploiter des documents Une commande Un besoin exprimé Expliciter le besoin*. Le service rendu, les utilisateurs, les conditions d'utilisation sont listés. Les performances

Plus en détail

Evaluation de la Sûreté de Fonctionnement des logiciels du SAET Météor : Bilan et perspectives

Evaluation de la Sûreté de Fonctionnement des logiciels du SAET Météor : Bilan et perspectives Evaluation de la Sûreté de Fonctionnement des logiciels du SAET Météor : Bilan et perspectives Loïc PELHATE Responsable de l Atelier de Qualification des Logiciels de la RATP (AQL) PLAN La sécurité du

Plus en détail

Apport des Méthodes formelles pour la certification du Falcon 7X Division DÉFENSE

Apport des Méthodes formelles pour la certification du Falcon 7X Division DÉFENSE Apport des Méthodes formelles pour la certification du Falcon 7X février 04 1 Les analyses Sdf utilisées dans le cadre d une certification aéronautique civile; un processus précis et réglementé Normes

Plus en détail

Facteurs humains, organisationnels et culturels de la sécurité

Facteurs humains, organisationnels et culturels de la sécurité Facteurs humains, organisationnels et culturels de la sécurité Ivan BOISSIERES - ivan.boissieres@icsi-eu.org Institut pour une Culture de Sécurité Industrielle Groupement professionnel Centrale QSE Performance

Plus en détail

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS...

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... 4 2. DOMAINE D APPLICATION... 4 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 4 4. OBJECTIFS... 5 5. RESPONSABILITES ET REGLES... 5 6. ANIMATION

Plus en détail

Expert en Acoustique et en Vibration

Expert en Acoustique et en Vibration Expert en Acoustique et en Vibration L entreprise , filiale AREVA Energie nucléaire Energies renouvelables Des solutions pour produire de l électricité sans CO2 47,817 personnes 20 pays Présence industrielle

Plus en détail

Les grandes familles du numérique

Les grandes familles du numérique Les grandes familles du numérique Les métiers de la production Gérer, exploiter et veiller les systèmes informatiques et réseaux Technicien infrastructure Technicien système, intégration, réseau, télécom,

Plus en détail

RENCONTRE SECURITE DES ASSOCIATIONS COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 10 DECEMBRE 2014 ADEIC AFOC CNAFAL FENVAC FNAUT INDECOSA SOURIRE DES ANGES UNAF

RENCONTRE SECURITE DES ASSOCIATIONS COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 10 DECEMBRE 2014 ADEIC AFOC CNAFAL FENVAC FNAUT INDECOSA SOURIRE DES ANGES UNAF RENCONTRE SECURITE DES ASSOCIATIONS COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 10 DECEMBRE 2014 Participaient à la réunion : Représentants des Associations : ADEIC AFOC CNAFAL FENVAC FNAUT INDECOSA SOURIRE DES ANGES

Plus en détail

Master Electronique Electrotechnique Automatique

Master Electronique Electrotechnique Automatique Master Electronique Electrotechnique Automatique Spécialité Energie et Fiabilité Gilles DESPAUX Directeur des études Arnaud VIRAZEL Responsable 1 er année www.master-eea.univ-montp2.fr Philippe ENRICI

Plus en détail

Domaine de formation : Sciences Appliquées, Technologie et Ingénierie. Parcours Filière : Génie Industriel et Logistique.

Domaine de formation : Sciences Appliquées, Technologie et Ingénierie. Parcours Filière : Génie Industriel et Logistique. 0 Unité d'enseignement (fondamentale/ Transversale/ 1 Mathématiques 1 Automatismes et Instrumentations Systèmes Informatiques Mécanique et fabrication Unité Transversale Transversale Semestre : Mathématiques

Plus en détail

Les Organisations Hautement Fiables DEFINITION. European HRO conference 5-6 novembre 2013 AIX EN PROVENCE Christian Morel

Les Organisations Hautement Fiables DEFINITION. European HRO conference 5-6 novembre 2013 AIX EN PROVENCE Christian Morel Les Organisations Hautement Fiables DEFINITION European HRO conference 5-6 novembre 2013 AIX EN PROVENCE Christian Morel INTRODUCTION La pensée sur les HRO C est une constellation formée par le modèle

Plus en détail

LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC)

LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC) LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC) Donnez à votre comité de direction une visibilité à 360, en temps réel, du cadre de Gouvernance d Entreprise REGULATORY COMPLIANCE Rc

Plus en détail

COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE

COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE Non-Qualités de Maintenance MOREAU Christophe Société EDF SA Sommaire Constat et préoccupation Définition des Non Qualités de Maintenance Classification

Plus en détail

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP)

Fiche de poste. Identification du poste : Etudes et Projets (SEP) Fiche de poste Identification du poste : Intitulé : Chef de projets Applicatifs Affectation : Service Etudes et Projets Cadre d emploi : Ingénieur territorial Rattachement hiérarchique : Chef du service

Plus en détail

Technologie de sécurité. La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa

Technologie de sécurité. La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa Technologie de sécurité La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa Les systèmes CENTUM CS et CENTUM CS3000 sont sur le marché depuis plus de 10 ans et sont utilisés avec succès sur de nombreuses

Plus en détail

Avenant n 1 à la Convention d application entre le Département des Yvelines et la société AKKA Ingénierie Produit, relatif au programme de formation

Avenant n 1 à la Convention d application entre le Département des Yvelines et la société AKKA Ingénierie Produit, relatif au programme de formation Avenant n 1 à la Convention d application entre le Département des Yvelines et la société AKKA Ingénierie Produit, relatif au programme de formation Vu le Code Général des collectivités territoriales et

Plus en détail

Référentiel des métiers de la spécialité Instrumentation - Automatique - Informatique

Référentiel des métiers de la spécialité Instrumentation - Automatique - Informatique Référentiel des métiers de la spécialité Instrumentation - Automatique - Informatique Référentiel des métiers de la spécialité Instrumentation - Automatique - Informatique Copyright 2015 Polytech Annecy-Chambéry

Plus en détail

Conférence retour d expérience Maths et Industrie. La modélisation de processus au service de l industrie

Conférence retour d expérience Maths et Industrie. La modélisation de processus au service de l industrie Conférence retour d expérience Maths et Industrie La modélisation de processus au service de l industrie 1 Performances d un d logiciel de calcul des coûts Le problème de l industriel l : Le CEA avait

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure d Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Électronique

Plus en détail

Ponts, Tunnels, Aéroports et Grandes Infrastructures

Ponts, Tunnels, Aéroports et Grandes Infrastructures Ponts, Tunnels, Aéroports et Grandes Infrastructures Gestion de la Maintenance et Optimisation des Coûts Evaluation Non Destructive des Propriétés Résiduelles des Matériaux Surveillance des Intrusions

Plus en détail

POUR RASSEMBLER NOS ENERGIES!

POUR RASSEMBLER NOS ENERGIES! 3è RDV Business du civil POUR RASSEMBLER NOS ENERGIES! Mercredi 29 janvier 2014 Fil rouge de la présentation Présentation de l association et de sa représentativité Ses rôles et missions Actions et exemples

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement 14 12 28 10 PIBA offre une gamme cohérente de savoirs faire en assistance à Maîtrise d Ouvrage, en Maîtrise d Ouvrage Déléguée ainsi qu en Pilotage

Plus en détail

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Amélioration des performances de l entreprise : Piloter les systèmes de production (de biens et de services), Optimiser les flux (stock, délai, matière

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

Programme en termes de compétences

Programme en termes de compétences Semestre 7 Compétences de base Programme en termes de compétences Concevoir et mettre en œuvre les méthodes d'évaluation Compétences "métiers" Rassembler et analyser la documentation technique et/ou organisationnelle

Plus en détail

Programme en cas d urgence nucléaire

Programme en cas d urgence nucléaire Programme en cas d urgence nucléaire Ministère de la Sécurité publique Décembre 2011 BUT Décrire l état actuel de nos capacités et de notre préparation pour la remise en service de la centrale prévue pour

Plus en détail

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux»

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE EN «Manager de grands projets industriels internationaux» Objectifs professionnels Le gestionnaire de projet

Plus en détail

Cours de Gestion de projet

Cours de Gestion de projet Cours de Gestion de projet Plan des cours Cours 1 : Vision Générale Cours 2 : Les différents types de projets Informatiques/Urbanisation d un SI Cours 2 : Les cycles de vie Cours 3 : Focus sur «Le suivi

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

GESTION DE PROJET. Toute action ou ensemble d actions destiné à réaliser un. objectif, qu il soit physique ou intellectuel (un bâtiment,

GESTION DE PROJET. Toute action ou ensemble d actions destiné à réaliser un. objectif, qu il soit physique ou intellectuel (un bâtiment, GESTION DE 2.PROCESSUS? Toute action ou ensemble d actions destiné à réaliser un objectif, qu il soit physique ou intellectuel (un bâtiment, une machine, une étude, un divertissement, une démarche individuelle

Plus en détail

L énergie, des enjeux pour tous

L énergie, des enjeux pour tous L énergie, des enjeux pour tous Transformer le Système d'information EURIWARE conçoit, développe et met en œuvre des systèmes d information métiers en réponse aux enjeux majeurs de performance et de transformation

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE PROJET SYSTÈME D INFORMATION DÉCISIONNEL BI - BUSINESS INTELLIGENCE. En résumé :

MÉTHODOLOGIE PROJET SYSTÈME D INFORMATION DÉCISIONNEL BI - BUSINESS INTELLIGENCE. En résumé : En résumé : Phase I : collecte des besoins I - Expression des besoins II - Étude de faisabilité III - Définition des priorités IV - Rédaction puis validation du cahier des charges Phase II : implémentation

Plus en détail

Visual IT Operations Club 17 Juin 2010. Philippe PUJALTE Directeur Centre de Production Infogérance

Visual IT Operations Club 17 Juin 2010. Philippe PUJALTE Directeur Centre de Production Infogérance Visual IT Operations Club 17 Juin 2010 Philippe PUJALTE Directeur Centre de Production Infogérance Euriware en synthèse La Business Unit Conseil et Systèmes d Information du groupe AREVA Chiffre d affaires

Plus en détail

La vidéo protection à la RATP. Réalités d aujourd hui et perspectives de demain

La vidéo protection à la RATP. Réalités d aujourd hui et perspectives de demain La vidéo protection à la RATP Réalités d aujourd hui et perspectives de demain Evolution des systèmes vidéo Les systèmes vidéo un outil au service de la gestion du risque 1970 1995-96 1999 2002 2006 Surveillance

Plus en détail

REACTEURS A EAU PRESSURISEE

REACTEURS A EAU PRESSURISEE REACTEURS A EAU PRESSURISEE Stage LIESSE Durée : 3 jours Date : 19,20 et 21 mai 2008 Lieu : Cherbourg Ecole des applications militaires de l énergie atomique ( E.A.M.E.A. ) BP19 50115 CHERBOURG ARMEES

Plus en détail

Processus d étude de sécurité pour la certification du système protection HGV de signalisation ferroviaire

Processus d étude de sécurité pour la certification du système protection HGV de signalisation ferroviaire Processus d étude de sécurité pour la certification du système protection HGV de signalisation ferroviaire Client : EUROTUNNEL RIS Atelier thématique n 5 Justification de sûreté de fonctionnement (safety

Plus en détail

JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000. Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles

JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000. Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000 Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles Mise en œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles

Plus en détail

«Vous accompagner de l idée à la réalisation»

«Vous accompagner de l idée à la réalisation» Plan Climat des Alpes-Maritimes K. Daudin 15 Novembre 2013 «Vous accompagner de l idée à la réalisation» SOMMAIRE 1 Qu est-ce que le BIM? 2 Son concept 3 Son usage 4 Quelles sont les attentes? 5 Les enjeux

Plus en détail

Ingénieur de l Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM Li65) Gestion d entreprise (IAE Paris-Dauphine)

Ingénieur de l Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM Li65) Gestion d entreprise (IAE Paris-Dauphine) Daniel BERTRAND DIPLOMES Ingénieur de l Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM Li65) Gestion d entreprise (IAE Paris-Dauphine) DOMAINES DE COMPETENCES Consultant en Management, organisation

Plus en détail

Canon Bretagne. Sous-traitance industrielle. Ensemble, imaginons demain. Étude et développement industrialisation, production et services

Canon Bretagne. Sous-traitance industrielle. Ensemble, imaginons demain. Étude et développement industrialisation, production et services Canon Bretagne Ensemble, imaginons demain Sous-traitance industrielle Étude et développement industrialisation, production et services Canon www.canon-bretagne.fr Nos marchés Nos clients évoluent dans

Plus en détail

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur. La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) 25/06/2013

L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur. La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) 25/06/2013 La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) EXECUTIVE CERTIFICATES en MANAGEMENT de PROJETS L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur L École Centrale Paris, fondée en 1829, forme

Plus en détail

EMPLOI DU TEMPS SEMESTRE I 2014/2015 CLASSE : 1A-GM- G1 08.30-10.00 10.00-11.30 11.30-13.00 14.00-15.30 15.30-17.00 17.00--18.30

EMPLOI DU TEMPS SEMESTRE I 2014/2015 CLASSE : 1A-GM- G1 08.30-10.00 10.00-11.30 11.30-13.00 14.00-15.30 15.30-17.00 17.00--18.30 EMPLOI DU TEMPS SEMESTRE I 0/0 CLASSE : A-GM- G 08.30-0.00 0.00-.30.30-3.00.00-.30.30-.00.00--8.30 Atelier Physique LAB MECA Atelier Physique LAB MECA Algorithmique & Programmation B8 E0 Atelier Matériaux

Plus en détail

quelques chiffres 5 implantations : Paris Evry Fontainebleau Palaiseau Sophia Antipolis 15 centres de recherche + de 2000 personnes sur sites

quelques chiffres 5 implantations : Paris Evry Fontainebleau Palaiseau Sophia Antipolis 15 centres de recherche + de 2000 personnes sur sites quelques chiffres 5 implantations : Paris Evry Fontainebleau Palaiseau Sophia Antipolis 15 centres de recherche + de 2000 personnes sur sites 6 formations Corps des MINES Ingénieurs Civils des MINES MASTERS

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Rencontres Nucléaire et Santé

Rencontres Nucléaire et Santé La Sûreté Nucléaire Rencontres Nucléaire et Santé Le Parc Nucléaire français 3 La Sûreté Nucléaire L exploitant est responsable de la sûreté La sûreté nucléaire, c est l ensemble des dispositions prises

Plus en détail

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection 9 juin 2010 / UIC Paris Présenté par E. COGEZ, IRSN Contexte

Plus en détail

Réduire les risques en santé

Réduire les risques en santé Réduire les risques en santé «Mieux vaut penser le changement que changer le pansement» Marie-Françoise Dumay, Garménick Leblanc, Marc Moulaire, Gilbert Mounier 1 Définition du risque «Possibilité de dommage»

Plus en détail

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Maxime RENAUD Ingénieur marketing, National Instruments Sommaire Les défis de la mécatronique Prototypage virtuel Avantages économiques

Plus en détail

BUSINESS ERP APPLICATIONS. mastercomputersystem.com infos@ mastercomputersystem.com 20-32-12-16 / 20-32-84-32 Fax : 20 32 92 15

BUSINESS ERP APPLICATIONS. mastercomputersystem.com infos@ mastercomputersystem.com 20-32-12-16 / 20-32-84-32 Fax : 20 32 92 15 ERP BUSINESS Un OUTIL de GESTION pour les besoins vitaux de l entreprise APPLICATIONS BBUUDDGGEETT AACCHHAATT SSTTOOCCKK IIM MM MOOBBIILLIISSAATTIIOON N PPAATTRRIIM MOOIIN NEE FFRRAAIISS GGÉ ÉN NÉ ÉRRAAUUXX

Plus en détail

Méthodes de commissionnement adaptées à la GPE

Méthodes de commissionnement adaptées à la GPE Méthodes de commissionnement adaptées à la GPE En collaboration avec: Julien Caillet Mohamed Elmtiri, Raphael Salvazet!! Myriam Humbert, Didier Meaux!! Frédéric Gal!! Jean Dominique Lenard 1 Objectifs

Plus en détail

Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité

Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité Intégration de la simulation dans une stratégie d apprentissage de la sécurité Dr Franck Lagneau Service d anesthésie-réanimation CHU Henri MONDOR, Créteil Deux manières d aborder le sujet Apprentissage

Plus en détail

viser une garantie de performance énergétique dans le neuf et l existant

viser une garantie de performance énergétique dans le neuf et l existant Une démarche en construction à la Ville de Nîmes : viser une garantie de performance énergétique dans le neuf et l existant Colloque 2014 de la Fondation Bâtiment Energie «Fiabilité et massification des

Plus en détail

Projet Personnalisé Encadré PPE 2

Projet Personnalisé Encadré PPE 2 BTS Services Informatiques aux Organisations Session 2014 Projet Personnalisé Encadré PPE 2. GESTION D'UTILISATEURS SYSTÈMES ET BASE DE DONNÉES, INSTALLATION ET CONFIGURATION D'OUTILS DE SUPERVISION ET

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation

Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation L ingénierie des systèmes complexes Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation Référence Internet 22745.010 Saisissez la Référence Internet 22745.010 dans le moteur de

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

La gestion des risques en établissement de santé Point de vue de la Société française de gestion des risques en établissement de santé SoFGRES

La gestion des risques en établissement de santé Point de vue de la Société française de gestion des risques en établissement de santé SoFGRES La gestion des risques en établissement de santé Point de vue de la Société française de gestion des risques en établissement de santé SoFGRES Gilbert Mounier 1 La SoFGRES association loi 1901 à but non

Plus en détail

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sûreté de fonctionnement Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sommaire Evolution des réseaux industriels et conséquences Modèle de prévention selon

Plus en détail

Présentation Intactile DESIGN

Présentation Intactile DESIGN SECTION I Présentation Intactile DESIGN Création industrielle en interface homme machine [I.H.M.] Le métier d Intactile consiste à designer des produits et à élaborer des interfaces en prenant en compte

Plus en détail

Managements des risques industriels : quelques verrous scientifiques et techniques à résoudre pour le futur. Le point de vue d'un industriel.

Managements des risques industriels : quelques verrous scientifiques et techniques à résoudre pour le futur. Le point de vue d'un industriel. Managements des risques industriels : quelques verrous scientifiques et techniques à résoudre pour le futur. Le point de vue d'un industriel. Workshop du GIS 3SGS Reims, 29 septembre 2010 Sommaire Missions

Plus en détail

1 Les clés de lecture du livre

1 Les clés de lecture du livre 1 Les clés de lecture du livre 1 Les clés de lecture du livre La logique de notre ouvrage Cet ouvrage est destiné aux lecteurs ne connaissant pas l ingénierie système et qui veulent comprendre rapidement

Plus en détail