COMMENT PROCÉDER POUR RÉUSSIR SON TFE? Serge Terwagne, Anne-Sophie Gobin, Christophe Laduron

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENT PROCÉDER POUR RÉUSSIR SON TFE? Serge Terwagne, Anne-Sophie Gobin, Christophe Laduron"

Transcription

1 HAUTE ÉCOLE ALBERT JACQUARD Catégorie pédagogique Rue des Dames Blanches 3b 5OOO NAMUR COMMENT PROCÉDER POUR RÉUSSIR SON TFE? Serge Terwagne, Anne-Sophie Gobin, Christophe Laduron Vadémécum : réussir son TFE version

2 TABLE DES MATIÈRES COMMENT PROCÉDER... 1 INTRODUCTION...4 Objectfs du travail de fn d études CHOISIR SON SUJET COMMENT CHOISIR SON SUJET? NÉGOCIER UN CONTRAT AVEC DES LECTEURS / PROMOTEURS CONCEVOIR LA PARTIE THÉORIQUE : RECUEILLIR DES INFORMATIONS TRIER LES INFORMATIONS CONSTITUER UNE BIBLIOGRAPHIE LIRE, ANNOTER, RÉSUMER CONCEVOIR LA PARTIE PRATIQUE CONCEVOIR L EXPERIMENTATION DE MON DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE, DE MON OUTIL DIDACTIQUE PLANIFIER LA RÉCOLTE DES DONNÉES ANALYSER LES DONNÉES ÉVALUER LES DONNÉES RÉDIGER LA PARTIE THÉORIQUE STRUCTURER GLOBALEMENT («L ARCHITECTE») STRUCTURER LOCALEMENT («LE MENUISIER») PRÉSENTER LE TEXTE...25 INTRODUCTION CHOISIR SON SUJET CONCEVOIR LA PARTIE THÉORIQUE : RECUEILLIR DES INFORMATIONS CONCEVOIR LA PARTIE PRATIQUE CONCEVOIR L EXPERIMENTATION DE MON DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE, DE MON OUTIL DIDACTIQUE RÉDIGER LA PARTIE PRATIQUE SE RELIRE : CHECK-LISTS S ÉVALUER...30 Rappel des textes officiels : Décret 12/12/00 Art : «Le travail de fin d études est une production écrite personnelle et originale par laquelle l étudiant de troisième année utilise ses acquis dans le cadre particulier du sujet qu il a choisi de développer et de la recherche qu il mène à ce propos. Il donne lieu à une présentation orale.» Exposé des motifs, page 10 : «Le travail de fin d études est une production écrite personnelle. De l avis général des professeurs dans les départements pédagogiques, le TFE prend une ampleur démesurée compte tenu de l emploi du temps de la 3ème année et compte tenu des objectifs d un tel travail dans une formation professionnelle. En effet, l exercice, dans ce contexte, ne peut être une compilation théorique sans lien avec la pratique professionnelle. Il est en étroite liaison avec la pratique professionnelle. Il représente pour l étudiant l occasion d utiliser et de mettre en œuvre ses acquis de la formation, tant théoriques que pratiques et d en faire une synthèse. Ce travail s apparente davantage à la structure d un article scientifique et en aucun cas à une monographie 2. Il comporte au maximum 40 pages soit caractères, et son évaluation repose sur la rédaction et la présentation orale.» 1 Idem dans la circulaire du 7/6/01. 2 Défniton de «monographie» : étude d UN sujet bien précis qui se veut la plus complète possible.

3 Objectifs du travail de fin d études INTRODUCTION Le travail de fin d études (désormais désigné comme TFE dans ce texte) doit contribuer à vous apprendre : 1. à adopter une démarche de recherche, afin de vous préparer à la rencontre et à la résolution des problèmes pédagogiques et didactiques qui se poseront à vous dans le cadre de votre profession ; 2. à vous poser des questions sur votre pratique et à évaluer rigoureusement les résultats de vos interventions pédagogiques ; 3. à vous documenter correctement pour pouvoir résoudre les problèmes rencontrés : varier les sources (livres, articles scientifiques, enquêtes, émissions, sites Internet ), vous interroger sur leur pertinence, établir des liens entre elles, y sélectionner les informations 4. à vous approprier les documents consultés et à en rédiger une synthèse personnelle. 5. Il doit enfin vous amener à approfondir vos connaissances dans un domaine particulier à travers l étude d une problématique. CONCRÈTEMENT, il s agit d un travail qui doit vous permettre de démontrer à vos lecteurs : 1. que vous êtes capable d exposer la manière dont on aborde actuellement un problème psychologique et/ou pédagogique et/ou didactique donné (concernant le niveau d études où vous enseignerez). Cela implique que : a) vous choisissiez un sujet bien cerné ; b) que vous lisiez ce qui a été écrit à son propos en relevant les différentes hypothèses, les propositions pratiques éventuellement en présence ; c) que vous rédigiez un compte rendu critique de ces lectures. C est ce qu on appelle la partie théorique du travail. 2. Vous devrez aussi montrer que vous êtes capable : a. de recueillir sur le terrain des données qui permettront de confirmer ou d infirmer certaines des hypothèses ou propositions relevées lors de votre partie théorique ; ce recueil de données peut se faire - selon le sujet - par une enquête, par une expérimentation didactique, par des observations, etc. ; b. de pratiquer une analyse des données recueillies afin de juger de la validité de ce que vous avez obtenu et de formuler des conclusions provisoires que vous pouvez et voulez défendre. L exposé et l analyse des données constituent la partie pratique du travail. 3. Enfin (si on laisse de côté la défense orale), vous devrez montrer que vous êtes capable de rédiger ce travail en respectant non seulement les règles courantes du langage écrit et d une présentation soignée, mais aussi les conventions du genre. Vadémécum : réussir son TFE version

4 Un TFE doit être un objet communicable, facile à lire et à comprendre. Un TFE doit être un objet discutable : toute affirmation doit être étayée, toute proposition présentée en envisageant les objections possibles Notre ambition n est pas de vous proposer un exposé exhaustif quant à la manière de mener un travail de fin d études ceci n est pas une monographie. Nous pensons qu il est plus utile d insister avant tout sur ce qui risque de vous poser le plus de problèmes (si nous nous fions aux difficultés qu ont connues vos nombreux prédécesseurs!) Nous essaierons donc tout à la fois : a) de vous fournir des conseils pratiques ; b) de dégager des procédures d autocorrection - qui pourront aussi servir de critères de correction pour vos différents lecteurs. Ce document leur est donc aussi adressé. Il constitue un premier pas vers une évaluation critériée et standardisée. Ce document est évidemment provisoire. Toutes les remarques qui permettraient de l améliorer pour les générations futures sont les bienvenues, qu elles viennent des étudiants rédacteurs ou des professeurs lecteurs! 1 er CONSEIL : pour pouvoir bénéficier de la meilleure évaluation formative possible en cours d année, respectez scrupuleusement les différentes échéances qui vous seront données par la personne responsable de la coordination et par vos lecteurs. 2 ème CONSEIL : gardez toujours ce vadémécum («viens avec moi») sous la main et utilisez-le, relisez-le souvent Vadémécum : réussir son TFE version

5 1. CHOISIR SON SUJET Le choix du sujet est peut-être la partie la plus importante du travail! Les bons sujets font les bons TFE! Alors, ne négligez pas ce choix, consacrez-y du temps et de la réflexion. Pensez aussi que vous devrez vivre avec lui pendant plus d une année. Il vaut donc mieux qu il vous plaise. Sans cela, vous ne serez guère encouragé(e)s à y travailler, et vous produirez un travail médiocre. 1.1 COMMENT CHOISIR SON SUJET? Partez d une matière, d une question, d un problème psychologique, pédagogique ou didactique qui vous intrigue, qui vous intéresse, sur lequel vous souhaiteriez en savoir plus CERNEZ votre sujet. Il y a en effet 95 chances sur 100 pour que votre première idée soit beaucoup trop générale. Si vous pensez faire votre TFE sur l orthographe, le théâtre à l école, l enfant handicapé, la natation, la pollution, l apprentissage de la lecture dites-vous bien qu il s agit là de thèmes, beaucoup trop généraux pour constituer un sujet de TFE : il y a dans chacun d eux matière à 10, 20, 30 sujets différents! Heureusement, sans cela nous épuiserions tous les sujets possibles en un an ou deux! Il faudra donc cerner votre sujet. Pour cela, a) réfléchissez à ce que pourrait être la partie pratique de votre TFE (cf. chapitre quatre), avant de réfléchir à sa partie théorique et éliminez tout sujet qui - d une part, ne semble pas permettre la moindre expérimentation en classe, le moindre recueil de données en classe ou à l extérieur, la moindre analyse ; - d autre part, demande une expérimentation difficile à réaliser concrètement. Ex.: vous souhaitez observer la manière dont on peut intégrer des enfants handicapés dans une classe normale. D accord Mais connaissez-vous des cas que vous pourriez observer? Pourrez-vous accomplir votre stage dans une de ces classes? Pourrez-vous assurer un suivi de votre observation pendant toute l année? Etc. Si ce n est pas le cas, abandonnez ce sujet - vous courez au devant des pires difficultés. b) Vérifiez si votre sujet correspond bien à une QUESTION PRÉCISE. On ne voit pas très bien quelle question précise sous-tend un titre comme Le théâtre et l enfant. Par contre, La compréhension des conventions théâtrales chez les enfants du DM ou encore Les compétences développées grâce à la dramatisation au DI comportent des questions implicites relativement précises : les enfants du DM comprennent-ils les conventions du théâtre et puis-je les aider à les comprendre? Quelles sont les compétences? (Je n ai pas dit qu on ne pouvait pas trouver de meilleurs sujets!) Vadémécum : réussir son TFE version

6 c) Interrogez-vous sur l intérêt de votre projet. À quelles conditions un projet pédagogique, une activité didactique peuvent-ils servir de base à un TFE? - Tout d abord, si l activité, telle que vous la mènerez, présente des composantes originales précises qui peuvent concerner le sujet même de l activité, la méthode ou/et le matériel utilisés, le public visé ; votre partie théorique sera alors consacrée à expliquer en quoi ces composantes présentent une réelle nouveauté pédagogique par rapport aux pratiques courantes. - Ensuite, si vous prévoyez un dispositif permettant d évaluer les effets de votre nouvelle démarche, de votre matériel, etc Quand vous avez déjà déblayé le terrain de cette façon, allez voir le ou les professeur(s) qui vous semble(nt) susceptible(s) de vous aider à affiner encore davantage votre sujet. Par ailleurs, ils seront les plus aptes à juger si votre TFE présente des caractéristiques suffisamment originales pour qu il puisse être accepté. À retenir : ni un thème général (p. ex. «Le théâtre et l enfant») ni un projet mené dans une classe (p. ex. «La réalisation d une pièce de théâtre lors de mon stage») ne peuvent constituer des «sujets de T.F.E.» : pour être valide, le T.F.E. doit se baser sur une problématique/question précise (p.ex. La compréhension des conventions théâtrales chez les enfants du DM ). Par ailleurs, un projet de T.F.E. n implique pas nécessairement une action sur le terrain. Il existe d autres moyens à mettre en œuvre, comme une analyse réflexive personnelle, par exemple. Vadémécum : réussir son TFE version

7 2. NÉGOCIER UN CONTRAT AVEC DES LECTEURS / PROMOTEURS En premier lieu, remplissez un formulaire de NÉGOCIATION (modèle ci-joint) qui spécifiera : - le DOMAINE que vous avez déjà exploré (point du programme, activité, etc. dans le cadre d une discipline) lors du cours de RET. - la PROBLÉMATIQUE (la question) didactique, pédagogique qui fait l objet de votre TFE exprimée de la manière la plus précise possible. - les LECTURES que vous avez déjà faites sur la question. En deuxième lieu, contactez des professeurs (soit des personnes-ressources, soit des promoteurs potentiels) et négociez avec eux votre projet sur base du document ci-dessus. En fonction de leurs remarques, ajustez ou changez votre problématique! En troisième lieu, remplissez un premier jet du formulaire «ABSTRACT». Essayez déjà dans ce brouillon : - de donner une explication plus complète de votre problématique de recherche (que mettrez-vous dans votre partie théorique?). - d expliquer comment l expérimentation de votre dispositif pédagogique, de votre outil didactique sera menée. - de préciser le genre de données qui seront recueillies et comment elles seront analysées 3. En quatrième lieu, reprenez contact avec un ou deux «professeurs-conseil». Recherchez leur aide pour définir avec le plus de précision possible les trois points fondamentaux de ce projet : explication complète de votre problématique, du dispositif d expérimentation, de la manière dont vous allez pratiquer le recueil et l analyse de vos données. En cinquième lieu, rédigez la version définitive de votre «abstract» en distinguant bien les trois points fondamentaux et faites-la approuver par vos «professeurs-conseil». Rentrez-la auprès de la Coordination pour la date qui vous sera communiquée et réfléchissez au choix définitif de vos futurs promoteurs. Conseil sur le choix de vos promoteurs : Ne sollicitez pas des promoteurs simplement parce qu ils vous semblent sympathiques! Il faut surtout qu ils soient les plus compétents possibles dans la matière que vous aborderez! N attendez pas non plus de les rencontrer «par hasard» dans les couloirs! Informez-vous de leurs horaires, prenez note de leur adresse Internet, bref, montrez-vous actifs 3 Pour plus de renseignements à ce propos, consultez le chapitre 4 : «Concevoir la parte pratque». Vadémécum : réussir son TFE version

8 FORMULAIRE DE NÉGOCIATION (janvier) NOM, Prénom : Classe : Le domaine (par ex., point du programme, type d activité ) que j ai exploré jusqu à présent durant le cours de préparation au TFE. La question (didactique, pédagogique) que je souhaite approfondir dans mon TFE. Les lectures que j ai déjà faites sur la question. Nom et signature du/des professeur(s) qui a/ont consulté ce document (cette signature n engage en rien le(s) professeur(s) en tant que futur(s) promoteur(s)!) : Modifications à apporter à ce projet de TFE : Vadémécum : réussir son TFE version

9 FORMULAIRE «ABSTRACT» (mars-avril) Premier jet NOM, Prénom : Classe : Rappel de la question (didactique, pédagogique) que je souhaite approfondir dans mon TFE. Explication complète de ma problématique de recherche (ce qu on trouvera dans ma partie théorique). Ceci n est qu un modèle : vous ne devez pas vous sentir limité par l espace défini par les cadres Comment l expérimentation de mon dispositif pédagogique, de mon outil didactique sera-t-elle menée? Vadémécum : réussir son TFE version

10 Quelles sont les données qui seront recueillies? Comment seront-elles analysées? Noms du/des professeur(s) rencontré(s) et signature(s) 4 : Avis : favorable défavorable Modifications à apporter à ce projet de TFE : 4 La signature demandée sert à attester le passage de l étudiant auprès d un ou de plusieurs professeur(s). Elle ne «fixe» pas le projet de TFE de manière définitive. Vadémécum : réussir son TFE version

11 FORMULAIRE «ABSTRACT» (avril-mai) Deuxième jet (à remettre au secrétariat) NOM, Prénom : Classe : Rappel de la question (didactique, pédagogique) que je souhaite approfondir dans mon TFE. Explication complète de ma problématique de recherche (ce qu on trouvera dans ma partie théorique). Ceci n est qu un modèle : vous ne devez pas vous sentir limité par l espace défini par les cadres Comment l expérimentation de mon dispositif pédagogique, de mon outil didactique sera-t-elle menée? Quelles sont les données qui seront recueillies? Comment seront-elles analysées? Vadémécum : réussir son TFE version

12 Noms du/des professeur(s) rencontré(s) et signature(s) 5 : Avis : favorable défavorable Remarques éventuelles : 5 La signature demandée sert à attester le passage de l étudiant auprès d un ou de plusieurs professeur(s). Elle ne «fixe» pas le projet de TFE de manière définitive. Vadémécum : réussir son TFE version

13 3. CONCEVOIR LA PARTIE THÉORIQUE : RECUEILLIR DES INFORMATIONS 3.1 TRIER LES INFORMATIONS Attention : La partie théorique doit comprendre tout ce dont vous allez avoir besoin pour réaliser la partie pratique et non tout ce qui se dit sur le sujet! En bref, il s agira de définir (brièvement) les éléments essentiels de votre question / problématique, puis d apporter des éléments de théorie qui permettent déjà d y répondre partiellement. Evitez donc d alourdir votre partie théorique d éléments inutiles tels que : les définitions de quinze auteurs différents (qui n apportent rien au travail) et pour lesquelles vous ne vous prononcez pas, un historique ennuyeux qui n apporte aucune information justifiant la démarche adoptée dans la pratique du TFE, etc. 3.2 CONSTITUER UNE BIBLIOGRAPHIE Ce qu on vous demande dans la partie théorique, c est de faire une revue (éventuellement critique) de ce qui a déjà été écrit sur le sujet, sur la QUESTION PRÉCISE qui vous préoccupe Les étapes 1) Avant de prospecter vous-même, demandez des conseils et des références à vos lecteurs. 2) Classez vos documents selon leur qualité et utilisez surtout les meilleurs. - Plus un document est en étroite relation avec votre sujet, meilleur il est. - Plus la source est scientifique, meilleure elle est (préférez le texte d un chercheur, même s il est compliqué, à celui d un journaliste de Marie-Claire!). 3) Notez soigneusement les références précises des livres, articles, vidéos, CD-ROM, sites Internet que vous utiliserez peut-être (quand vous aurez rendu le document à la biblio/vidéothèque, il sera trop tard). Vous devez en effet, impérativement, a) toujours citer les références bibliographiques précises des oeuvres que vous utilisez aux endroits précis de votre texte où vous les utilisez. C est une question d honnêteté intellectuelle! Il n y a pas pire faute dans un tel travail que de recopier un passage d article écrit par quelqu un d autre sans citer cette personne. De plus, en le faisant, vous prouvez que vous avez soigneusement consulté des travaux sur le sujet. C est ce qu on vous demande. b) dresser en fin de travail une bibliographie des documents cités selon des conventions bien précises. Vous adopterez la norme internationale ISO 690. C est celle que la majorité des chercheurs en éducation utilisent désormais. Vadémécum : réussir son TFE version

14 3.2.2 Comment faire référence à un texte dans le corps de son propre texte? On a beaucoup simplifié les règles en la matière - mais cela ne veut pas dire qu elles sont moins rigoureuses! Il existe deux manières de faire référence au texte : a) Si vous RÉSUMEZ (en reformulant) le propos d un auteur, vous devez le signaler par une formule qui reprend son nom et la date de parution de son texte. Le numéro de la page peut être ajouté. Examinez bien les conventions suivantes, toutes valides : Exemples : Piaget (1975) nous dit que..., Piaget (1992a : 45) affirme que..., Par contre, Piaget (1880, p.25 et sq.) pense que..., D après Piaget (1956, pp.25-27)... Exemple : Selon Hébrard (1977), il est essentiel que l enfant qui apprend à lire ne perde jamais de vue qu il lit pour saisir des significations. Et c est tout! Pas de note de bas de page pour les citations. Si votre bibliographie est bien faite (nous verrons comment), ces renseignements (nom et date) suffisent au lecteur pour qu il retrouve les coordonnées précises. Si vous citez 2 textes différents écrits par le même auteur la même année, il faudra distinguer les textes par une lettre minuscule qui suivra la date. Exemple : (1992a). b) Si vous CITEZ un passage du livre de référence, le procédé est très proche. - Il faut d abord mettre le texte entre guillemets. Quand la citation est plus longue que trois ou quatre lignes, on l isole dans le texte, dans un paragraphe distinct, en retrait et avec une taille de caractère plus petite. - Il est ici impératif d indiquer la ou les pages où on peut trouver cette citation. Exemples : Comme le dit Hébrard (1977 : 75), il importe donc d installer l enfant, dès le début de son entrée dans le langage écrit, dans un rapport au texte tel qu il soit toujours en attente d une signification. Ou encore : Il faudrait donc installer l enfant [...] dans un rapport au texte tel qu il soit toujours en attente d une signification (HÉBRARD, 1977, p. 75). Remarques : 1. Vous pouvez mettre le nom en majuscules - mais alors vous devrez mettre tous les noms en majuscules! De même, vous pourriez citer le prénom de l auteur - mais alors il faudra toujours citer les prénoms de tous les auteurs. 2. Quand vous tronquez une citation, indiquez que vous sautez un passage par des crochets et trois petits points : [...] 3. Si le nom a une fonction grammaticale dans la phrase, seules les autres informations sont mises entre parenthèses. Vadémécum : réussir son TFE version

15 EN RÉSUMÉ : systèmes possibles - mais tenez-vous toujours à la même formule : Nom, NOM, Date (+lettre minusc. éventuelle) : N [-N ], p. N,pp. N -N,pp. N et sq Les conventions bibliographiques 1. Dans votre bibliographie, - les ouvrages seront classés par ordre alphabétique des NOMS des premiers auteurs ; - si vous citez plusieurs ouvrages d un même auteur, l ordre entre ces ouvrages est celui de la parution ; - si (répétons-le) vous citez plusieurs ouvrages d un même auteur qui sont parus la même année, vous distinguerez ces ouvrages par des minuscules : a, b, c, etc. 2. Comment écrire la référence d un texte? Il y a plusieurs systèmes de conventions possibles - mais il ne faut pas les mélanger! Aussi, pour vous faciliter la tâche, nous ne vous en développerons qu un seul. Dans les formules qui suivent, respectez bien les majuscules, signes de ponctuation. Le souligné peut être remplacé par l italique. a) POUR UN LIVRE NOM, P. (date), Titre du livre. Lieu : Maison d éditions. OU NOM, P. (date), Titre du livre. Lieu : Maison d éditions, collection. Exemple : BOREL-MAISONNY, S. (1970), Langage oral et langage écrit. Neuchâtel : Delachaux et Niestlé. Cas particuliers : - Si la date d édition manque, on écrira (s.d.). - S il y a plusieurs auteurs : NOM1, P., NOM2, P. (date), Titre du livre. Lieu : Maison d éditions. OU NOM1, P., NOM2, P. (date), Titre du livre. Lieu : Maison d éditions, coll. Exemple : BOURGUIGNON, J.-C., GROMER, B., STOECKLÉ, R. (1985), L album pour enfant. Pourquoi? Comment? Paris : Colin-Bourrelier, Pratique pédagogique. - Si un nom d auteur est mis en évidence sur la couverture : NOM, P. et coll. (date), Titre du livre. Lieu : Maison d éditions. OU NOM, P. et coll. (date), Titre du livre. Lieu : Maison d éditions, collection. Exemple : LENTIN, L. et coll. (1977), Du parler au lire. Paris : ESF. - Si le livre est constitué d articles recueillis par une ou plusieurs personnes : NOM, P., NOM, P. (Éds), (date), Titre du livre. Lieu : Maison d éditions. OU NOM, P., NOM, P. (Éds), (date), Titre du livre. Lieu : Maison d éditions, coll. Exemple : RIEBEN, L., PERFETTI, C. (Éds) (1989), L apprenti lecteur. Neuchâtel : Delachaux et Niestlé. N.B. : Éds (qui veut dire éditeurs ) devient Éd. (avec un point!) s il n y en a qu un! Vadémécum : réussir son TFE version

16 Pour un cours, des notes publiées au sein d une école ou d une université, on note en fin de référence Lieu : Nom de l institution, document ronéotypé. Pour un mémoire, une thèse, un TFE, on note Nom de l institution, le type de travail, inédit. Exemples : TERWAGNE, S. (1995), Compte rendu des didactiques d écriture en 2PP. Namur : Institut d Enseignement Supérieur Pédagogique de la Communauté française, document ronéotypé. MICHOTTE, C. (1995), L apprentissage de l abstraction et l enseignement des concepts grammaticaux à l école primaire. Institut Supérieur Pédagogique de la Communauté française de Namur, travail de fin d études, inédit. b) POUR UN ARTICLE DANS UNE REVUE NOM, P. (date), Titre de l article. Nom de la revue, numéro, page débutpage fin. Exemple : TERWAGNE, S. (1993), Apprentissage initial de la lecture : la question du son et du sens. Education-Formation, 230, On ne souligne donc pas le titre de l article, mais bien celui de la revue. c) POUR UN ARTICLE-CHAPITRE DANS UN LIVRE NOM, P. (date), Titre de l article. In P. NOM de(s) éditeurs (Éd(s.)), Titre du livre. Lieu : Maison d éditions, page début-page fin. Exemple : CAVALIÉ, R. (1990), La diversification? Au CM2, c est du théâtre. In B. SCHNEUWLY (Éd.), Diversifier l enseignement du français écrit. Neuchâtel : Delachaux et Niestlé, Constatons bien qu ici on indique le prénom de l éditeur avant le nom. Le In qui introduit la référence du livre n est pas obligatoire. Vadémécum : réussir son TFE version

17 Voici donc, si nous reprenons tous les titres auxquels il est fait référence cidessus, comment se présenterait la bibliographie. Notez bien l ordre alphabétique, ainsi que le retrait dès la deuxième ligne, qui rend le texte plus lisible. Ici, les titres n ont pas été soulignés mais mis en italique. BIBLIOGRAPHIE BOREL-MAISONNY, S. (1970), Langage oral et langage écrit. Neuchâtel : Delachaux et Niestlé. BOURGUIGNON, J.-C., GROMER, B., STOECKLÉ, R. (1985), L album pour enfant. Pourquoi? Comment? Paris : Colin-Bourrelier, Pratique pédagogique. CAVALIÉ, R. (1990), La diversification? Au CM2, c est du théâtre. B. SCHNEUWLY (Éd.), Diversifier l enseignement du français écrit. Neuchâtel : Delachaux et Niestlé, DELVAUX, F., PARTOUNE, C. (1999 nov.), Le tour du monde des peuples en péril. [En ligne]. Liège : Laboratoire de méthodologie des sciences géographiques. Disponible sur Internet <http://www.ulg.ac.be/geoeco/lmg/competences/activités/tourmonde.html> LENTIN, L. et coll. (1977), Du parler au lire. Paris : ESF. RIEBEN, L., PERFETTI, C. (Éds) (1989), L apprenti lecteur. Neuchâtel : Delachaux et Niestlé. TERWAGNE, S. (1993), Apprentissage initial de la lecture : la question du son et du sens. Education-Formation, 230, d) POUR LES RÉFÉRENCES DISCO-, CYBER-, VIDÉO-GRAPHIQUES Il faut s inspirer du système des références bibliographiques. 1) Pour tout ce qui n est pas support papier (livres, photocopies...), il vaut mieux tout d abord préciser APRÈS LE TITRE ET ENTRE CROCHETS [ ] de quel support il s agit. Exemples : (Les types de supports sont repris ici en gras, mais ce ne doit pas être le cas dans vos références, que vous pouvez titrer RESSOURCES MULTIMEDIA...) WARING, S. (s.d.), Les grenouilles. [33 tours]. Le chant du monde. LDX BEAUCARNE, J. (1993), Tours, temples et pagodes post-industriels. [CD]. Libellule. Compact DESROCHES NOBLECOURT, C. (1997), Toutankhamon. [Cédérom]. Syrinx. LAFONTAINE, A., TERWAGNE, S. (1999), Les cercles de lecture. 1. Discuter pour mieux comprendre les textes de fiction. [Vidéo VHS]. Bruxelles : AGERS. DELVAUX, F., PARTOUNE, C. (1999 nov.), Le tour du monde des peuples en péril. [En ligne]. Liège : Laboratoire de méthodologie des sciences géographiques. Disponible sur Internet <http://www.ulg.ac.be/geoeco/lmg/competences/activités/tourmonde.html> Vadémécum : réussir son TFE version

18 2) Notez la dernière référence d un texte sur Internet. On y a indiqué - le support : [En ligne] ; - pour ce type de support, il faut indiquer en fin de référence qu il est disponible sur Internet (il pourrait l être seulement sur un réseau interne), et indiquer l URL entre crochets obliques < >. On souligne également l URL et on la met en BLEU si on dispose de la couleur. - pour la date : vous indiquez la date d édition du site, de préférence celle de la dernière mise à jour, avec le mois. Si vous n en trouvez pas, vous indiquez la date de consultation. - remarquez que nous avons aussi indiqué l organisme qui héberge le site, comme s il s agissait de la maison d édition. 3) Pour une œuvre musicale particulière : on peut soit faire référence à une interprétation, soit à l œuvre musicale elle-même (sa partition). La différence? Voici un exemple : a) SOUCHON, A. (1993), C est déjà ça (A. Souchon/L. Voulzy - Ed. BMG). In A. Souchon, C est déjà ça. [CD] Virgin France b) ZAZIE, LE FORESTIER, M. (1997), C est déjà ça (A. Souchon/ L. Voulzy - Ed. BMG). In Sol En Si, vol. 3 [CD extra]. WEA 858. c) SOUCHON, A., VOULZY, L. (1993), C est déjà ça, Paris : Editions BMG. Explication : a) fait référence à l interprétation de Souchon de C est déjà ça sur son disque C est déjà ça ; b) fait référence à l interprétation de C est déjà ça de Zazie et Le Forestier sur le disque Sol En Si n 3. c) fait référence à la partition (Notez que les auteurs et la maison d édition étaient déjà reprises dans les références précédentes). Vadémécum : réussir son TFE version

19 3.3 LIRE, ANNOTER, RÉSUMER Si le livre consulté ne vous appartient pas, n y inscrivez jamais rien. Ce serait faire preuve d un sans-gêne impardonnable. Même les marques au crayon sont rarement effaçables sans laisser de traces! Faites donc une photocopie des textes qui sont susceptibles de vous servir. 1. Dans ces conditions, il est toujours intéressant de pratiquer une lecture annotée, de lire en cochant, soulignant, ou surlignant les passages qui retiennent votre attention. 2. Mais ce n est pas suffisant pour constituer une base pour votre propre écriture. Si vous vous bornez à ces seules traces, vous serez tenté(e) de vous contenter de COPIER les passages retenus et de les intégrer tels quels dans votre propre texte - ce qui, rappelons-le, constitue une faute grossière et une malhonnêteté. Il est donc conseillé, dès que vous avez terminé la lecture d un article, de faire un effort de rédaction (résumé et reformulation). ET METTEZ-Y LE TEMPS QU IL FAUDRA! RETENEZ LES RÈGLES ESSENTIELLES SUIVANTES : a) Vous ne pouvez faire que des citations réduites. N utilisez le procédé que si l expression de l auteur vous parait particulièrement heureuse et synthétique ou lorsque vous voulez analyser exactement ce qu il dit. Dans ce dernier cas, la citation peut être plus longue. b) Dans les autres cas, résumez en reformulant. On peut bien sûr résumer et insérer une ou deux petites citations dans son résumé. COMMENT RÉSUMER? Vérifiez d abord si l auteur lui-même ne vous fournit pas un résumé du passage qui vous intéresse (c est souvent le cas en début ou en fin de chapitre). Si c est bien le cas et si ce résumé ne dépasse pas deux ou trois lignes, envisagez une citation. Si ce résumé est plus long, envisagez une reformulation synthétique. Si vous ne trouvez pas de résumé tout fait, - demandez-vous d abord de quoi parle l auteur, quel est le sujet du passage. Il évoque généralement une situation puis pose un problème. - Voyez ensuite ce qu il en dit. Il envisage généralement des résolutions possibles et donne des informations détaillées. Vadémécum : réussir son TFE version

20 4. CONCEVOIR LA PARTIE PRATIQUE Le TFE doit présenter un caractère, une perspective, une orientation scientifique et non être une expérience scientifique : vous n avez ni la formation ni les moyens de réaliser une telle expérience pour qu elle soit valide d un point de vue scientifique. Ceci sous-entend tout de même de la rigueur dans la récolte des données et dans leur évaluation : j assume ce que je dis, je ne dis pas uniquement ce qui m arrange et qui n a pas été observé, je différencie observer (dresser un portrait objectif de la situation) et interpréter (proposer une explication, un commentaire). 4.1 CONCEVOIR L EXPERIMENTATION DE MON DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE, DE MON OUTIL DIDACTIQUE Comme il a déjà été dit plus haut, si vous choisissez de réaliser une expérimentation sur le terrain, veillez à la faisabilité de votre expérimentation. 1. D abord, n avez-vous pas vu un peu «trop grand»? 2. N avez-vous pas choisi un sujet dont l application sera matériellement impossible? 3. Ensuite, votre sujet concorde-t-il avec la période choisie, est-ce le meilleur moment pour réaliser un tel travail? 4. Disposerez-vous de suffisamment de temps? (ATTENTION : en raison d évènements extérieurs, il est possible que vous ne puissiez pas disposer des classes autant que vous l auriez imaginé au départ : fêtes d école, visites médicales, excursions, etc.) 5. Et finalement, réaliser son TFE durant le dernier stage est-il un choix opportun, compte tenu du délai à votre disposition une fois ce stage terminé? N oubliez pas que cette expérimentation peut également prendre la forme d une enquête, ou être remplacée par une analyse réflexive, etc. 4.2 PLANIFIER LA RÉCOLTE DES DONNÉES Pour pouvoir concevoir correctement cette étape de votre travail, il est nécessaire de se poser une série de questions et de réfléchir à plusieurs éléments. - Vous devez pouvoir décrire quel type de données vous voulez recueillir (quoi?). Dans ce cadre, veillez à toujours bien préciser le contexte de recueil de données : a) les sujets (qui, leur nombre, leur âge, les critères de choix des individus si leur nombre est limité, etc.) ; b) le contexte (où, quand, à quelle fréquence). - Vous devez choisir un ou des outil(s) pour récolter ces données (Comment? Est-ce faisable?). Exemples : a) filmer une séquence. Qui filme? Dois-je tout filmer? Comment encoder ce que je vois? Dois-je tout encoder? b) observer le groupe classe. Qui observe? Quoi observer? Observe-t-on tout le monde en même temps? Que faire si on me dérange? - Au besoin, vous devez construire votre outil d observation, le plus tôt possible! Par conséquent, cet outil doit être présenté en même temps que la partie théorique!! Vadémécum : réussir son TFE version

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

UNIVERSITE LA SAGESSE FACULTÉ DE GESTION ET DE FINANCE MBA OPTION MIS. MIAGe METHODES INFORMATIQUES APPLIQUEES A LA GESTION

UNIVERSITE LA SAGESSE FACULTÉ DE GESTION ET DE FINANCE MBA OPTION MIS. MIAGe METHODES INFORMATIQUES APPLIQUEES A LA GESTION GFM 296 UNIVERSITE LA SAGESSE FACULTÉ DE GESTION ET DE FINANCE MBA OPTION MIS MIAGe METHODES INFORMATIQUES APPLIQUEES A LA GESTION SPECIALITE SYSTEMES D'INFORMATION DES ENTREPRISES GUIDE POUR LA REDACTION

Plus en détail

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs!

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! Conseils généraux : Entre 25 et 60 pages (hormis références, annexes, résumé) Format d un

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015

GUIDE METHODOLOGIQUE ÉCOLE DE CULTURE GÉNÉRALE MONTHEY. pour le travail de maturité spécialisée, Édition 2014-2015 Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement ECCG Monthey Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen HFMS Monthey GUIDE METHODOLOGIQUE pour le travail

Plus en détail

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE FRANÇAIS 12 e année Date: mars-juin 2015 Course Code: FRA 4U Enseignante: Mme L. Campagna et Mme Ducatel NOM DE L ÉLÈVE : Projet : Projet autonome Durée de l unité

Plus en détail

Collège Sainte-Gertrude de Nivelles 7 ème Gestionnaire de Très Petites Entreprises. Vade-mecum

Collège Sainte-Gertrude de Nivelles 7 ème Gestionnaire de Très Petites Entreprises. Vade-mecum Collège Sainte-Gertrude de Nivelles 7 ème Gestionnaire de Très Petites Entreprises Vade-mecum Guide de l étudiant pour la réalisation d un travail de qualification Table des matières Fiche 1 : OBJECTIF

Plus en détail

Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Nom du professeur principal

Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Nom du professeur principal RAPPORT DE STAGE 3 ème Quels conseils méthodologiques pour la réalisation de votre rapport Voilà des conseils et des questions pour vous aider dans la réalisation de votre rapport. Ils vous sont proposés

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre

Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre Consignes pour les travaux d actualité Premier quadrimestre Principes de base Durant le premier semestre, vous serez amenés à remettre un travail effectué en groupe. Le but de celui-ci est de s intéresser

Plus en détail

SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ. Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690. Dernière édition : octobre 2011

SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ. Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690. Dernière édition : octobre 2011 SAISIE DES NOTES DE BAS DE PAGE et BIBLIOGRAPHIE MEMO RÉSUMÉ Norme AFNOR Z 44-005 NF ISO 690 Dernière édition : octobre 2011 Texte mis à jour le 29 janvier 2014 MM. DAUTHIER dauthier@univ-tln.fr 1 Notes

Plus en détail

Guide du mémoire de fin d études

Guide du mémoire de fin d études Guide du mémoire de fin d études à destination des enseignants et des étudiants Septembre 2011 AVERTISSEMENT Ce document rassemble les dispositions réglementaires d une part, le cadre des dispositions

Plus en détail

Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant

Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant Guide de rédaction d un BUSINESS PLAN dans la restauration Auteur : Amandine Prat Conseils en création et

Plus en détail

Ecrire pour le web. Rédiger : simple, concis, structuré. Faire (plus) court. L essentiel d abord. Alléger le style. Varier les types de contenus

Ecrire pour le web. Rédiger : simple, concis, structuré. Faire (plus) court. L essentiel d abord. Alléger le style. Varier les types de contenus Ecrire pour le web Un texte web de lecture aisée pour l internaute, l est aussi pour les moteurs de recherche ; l écriture peut ainsi être mise au service du référencement naturel. De façon complémentaire,

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Directives relatives au travail de maturité

Directives relatives au travail de maturité Directives relatives au travail de maturité Afin de permettre une meilleure lecture, seule la forme masculine est utilisée ci-après. 1. Dispositions légales Les textes suivants constituent la base légale

Plus en détail

TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de bourse du CRSNG

TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de bourse du CRSNG TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de bourse du CRSNG Narration : Lorsque vous présentez une demande de bourse au CRSNG, votre demande doit vous permettre de vous démarquer parmi

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

GUIDE DES TRAVAUX DES ÉLEVES MODULE D INITIATION À LA RECHERCHE : LE MÉMOIRE DE RECHERCHE ET D APPLICATION PROFESSIONNELLE

GUIDE DES TRAVAUX DES ÉLEVES MODULE D INITIATION À LA RECHERCHE : LE MÉMOIRE DE RECHERCHE ET D APPLICATION PROFESSIONNELLE MODULE D INITIATION À LA RECHERCHE : LE MÉMOIRE DE RECHERCHE ET D APPLICATION PROFESSIONNELLE Afin de valider leur formation, les élèves doivent rendre à la fin de leur cursus, un mémoire de recherche

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS)

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction des ressources DR Personnel DFAE Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) L ensemble des données figurant dans ce questionnaire sont soumises

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION

CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION CAHIER DES CHARGES POUR L ÉLABORATION D UN TRAVAIL DE MASTER CHAIRE RESSOURCES HUMAINES ET ORGANISATION Il est demandé aux étudiants qui souhaitent déposer un master à la chaire RHO de prendre connaissance

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE?

COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE? COMMENT REDIGER UN RAPPORT TECHNIQUE? Christiaens Sébastien Université de Liège Département PROMETHEE Institut de Mécanique et de Génie Civil, Bât. B52 Chemin des Chevreuils, 1 B-4000 Liège, Belgique Janvier

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE I. La démarche pas à pas Date Démarche Trouver un sujet qui vous intéresse Lire la bibliographie : thèses, articles Participer au séminaire «thèse»

Plus en détail

LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE

LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE LE PROBLÈME DE RECHERCHE ET LA PROBLÉMATIQUE Un problème de recherche est l écart qui existe entre ce que nous savons et ce que nous voudrions savoir à propos d un phénomène donné. Tout problème de recherche

Plus en détail

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser»

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» Séquence «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» CADRE PREALABLE : - Présentation du projet au CESC du collège en juin 2014. - Présentation du projet à Mme la Principale en septembre

Plus en détail

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada Les enfants sont exposés aux livres illustrés tôt

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

Abteilung für schulische Evaluation

Abteilung für schulische Evaluation Questionnaire pour les parents type d enseignement de votre enfant/vos enfants: (si vous avez plusieurs enfants dans cette école, remplissez svp pour l enfant aîné) école fondamentale: école maternelle

Plus en détail

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE (Préparation : 5 heures -- Exposé et Questions : 1 heure) Rapport établi par : P.J. BARRE, E. JEAY, D. MARQUIS, P. RAY, A. THIMJO 1. PRESENTATION DE L EPREUVE 1.1.

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Test d évaluation en éducation générale

Test d évaluation en éducation générale Test d évaluation en éducation générale GED : un service d évaluation permettant aux adultes d obtenir l équivalent d un diplôme d études secondaires INDEPENDE NT LE ARNI NG CE NTRE CENTRE D ÉTUDES INDÉPENDANTES

Plus en détail

Leempoels Valérie Ronchail Sarah ISPG. Scénario pédagogique en rapport avec les TIC Création d un livre de cuisine interactif

Leempoels Valérie Ronchail Sarah ISPG. Scénario pédagogique en rapport avec les TIC Création d un livre de cuisine interactif Leempoels Valérie Ronchail Sarah ISPG Scénario pédagogique en rapport avec les TIC Création d un livre de cuisine interactif Année scolaire : 2010-2011 Compétences spécifiques (n ) Compétences techniques

Plus en détail

Narration : Christian Reber : Jacques Marchand : Kathleen Gilmour : Nigel Roulet : Jacques Marchand :

Narration : Christian Reber : Jacques Marchand : Kathleen Gilmour : Nigel Roulet : Jacques Marchand : TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de subvention à la découverte du CRSNG Narration : Pour obtenir des fonds de recherche dans un milieu concurrentiel, vous devez présenter vos idées

Plus en détail

GUIDE DU STAGIAIRE 2014-2015 LICENCE FONDAMENTALE

GUIDE DU STAGIAIRE 2014-2015 LICENCE FONDAMENTALE Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Université de Tunis Institut Supérieur de Gestion La Direction des Stages www.isg.rnu.tn GUIDE DU STAGIAIRE Téléchargeable sur le site

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE Collège Denecourt de Bois Le Roi 3 ème STAGE DE DÉCOUVERTE D UN MILIEU PROFESSIONNEL (SÉQUENCES D OBSERVATION) RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE La règle

Plus en détail

Méthode universitaire du commentaire de texte

Méthode universitaire du commentaire de texte Méthode universitaire du commentaire de texte Baptiste Mélès Novembre 2014 L objectif du commentaire de texte est de décrire la structure argumentative et de mettre au jour les concepts qui permettent

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

d un site web universitas friburgensis Objectifs de l atelier

d un site web universitas friburgensis Objectifs de l atelier Conception d un site web Objectifs de l atelier 1. 2. 3. 4. Analyser ses besoins et créer un cahier des charges Structurer un site pour optimiser sa navigation Rédiger pour le web Optimiser pour les moteurs

Plus en détail

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Déroulement des deux journées Mardi 26 Matin : Intervention des IEN Jeudi 29 Matin : Production en binôme. Après-midi

Plus en détail

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Rédiger pour le web Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Sommaire 1. Rédiger des contenus... 2 Lire à l écran : une lecture contraignante... 2 Ecrire des phrases

Plus en détail

Structure et contenu d un mémoire de master pour les étudiants du M2 spécialité ASR

Structure et contenu d un mémoire de master pour les étudiants du M2 spécialité ASR Structure et contenu d un mémoire de master pour les étudiants du M2 spécialité ASR E. Angel, F. Pommereau Université d Évry-Val d Essonne Sommaire 1 Le travail de mémoire d un étudiant en M2 ASR..................................

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE STAGE

LIVRET DE SUIVI DE STAGE Lycée Professionnel Pierre MENDES FRANCE BRUAY BARLIN 3ième Préparatoire aux Formations Professionnelles PÉRIODES DE DECOUVERTE EN MILIEU PROFESSIONNEL LYCÉE PIERRE MENDES FRANCE Rue de Saint-OMER 62700

Plus en détail

Recommandations pour la réalisation pratique et la diffusion des mémoires

Recommandations pour la réalisation pratique et la diffusion des mémoires Recommandations pour la réalisation pratique et la diffusion des mémoires Sommaire 1 Décrire le contenu du mémoire : le résumé et les mots-clés...2 1.1.1 Le résumé...2 1.1.2 Les mots-clés...2 2 Bibliographie...4

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

MASTERS IUFM SECOND DEGRE LE MEMOIRE PROFESSIONNEL (S4) CAHIER DES CHARGES

MASTERS IUFM SECOND DEGRE LE MEMOIRE PROFESSIONNEL (S4) CAHIER DES CHARGES 2012 Année universitaire 2011 MASTERS IUFM SECOND DEGRE LE MEMOIRE PROFESSIONNEL (S4) CAHIER DES CHARGES 1 - DEFINITION ET ENJEUX Cet UE prolonge l initiation à la recherche, commencée en M1 à travers

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

Travail de Maturité. Guide de travail 2014-2015. 16/07/2014 Guide du travail de maturité (réf 1/09) 1/13

Travail de Maturité. Guide de travail 2014-2015. 16/07/2014 Guide du travail de maturité (réf 1/09) 1/13 Travail de Maturité Guide de travail 2014-2015 16/07/2014 Guide du travail de maturité (réf 1/09) 1/13 Tables des matières 1. Qu est-ce que le travail de maturité? 2. Planification générale du travail

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot majuscu conjugaison >>>, L orthographe singulier syllabe virgule mémoire lettres et son enseignement graphie suffixe usage accent ; écrire féminin temps voyelles mot point Renforcer l enseignement de l

Plus en détail

Quatrième partie IV. La documentation

Quatrième partie IV. La documentation Quatrième partie IV Les différents types de Constat Il n y a pas de logiciel de qualité sans une documentation de qualité est un outil de communication Les paroles s envolent, les écrits restent Exemple

Plus en détail

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer MODULE ÉVALUER SON PROJET COMPRENDRE UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer L ÉVALUATION DE L IMPACT SOCIAL L Impact Social

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes

Projet de Fin d Etudes République Tunisienne Ministère de l'enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique ---- *** ---- Ecole Supérieure Privée de d Ingénierie, Sciences et Technologies de Sousse (SupTech Sousse) Projet

Plus en détail

Université de Mons UMONS Institut d Administration Scolaire. Direction Générale des Enseignements

Université de Mons UMONS Institut d Administration Scolaire. Direction Générale des Enseignements Ce fascicule a été réalisé dans le cadre d une recherche-action commanditée par la Province de Hainaut intitulée «Implémentation de l approche orientante au sein de l enseignement secondaire provincial».

Plus en détail

TECHNIQUES DE SURVIE ÉCRITURE Leçon de littératie 2.6

TECHNIQUES DE SURVIE ÉCRITURE Leçon de littératie 2.6 Clair et net! Comprendre, structurer et expliquer un concept. Apprentissage critique Comprendre et apprécier l importance de fournir des consignes claires. Tenir compte du point de vue de l auditoire et

Plus en détail

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows Ce dossier a une forme un peu différente des précédentes : c est un ensemble de «fiches» décrivant chacune une des opérations que l on peut effectuer avec un fichier (enregistrer, renommer, etc.). Chaque

Plus en détail

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive.

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive. L ANALYSE ET L INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS Une fois les résultats d une investigation recueillis, on doit les mettre en perspective en les reliant au problème étudié et à l hypothèse formulée au départ:

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Guide de formation. Modules de remédiation 2012-2013. A lire en priorité 1 1 W016 GU PA 01 13

Guide de formation. Modules de remédiation 2012-2013. A lire en priorité 1 1 W016 GU PA 01 13 Guide de formation Modules de remédiation 2012-2013 A lire en priorité 1 1 W016 GU PA 01 13 Bienvenue! Le Cned est heureux de vous accueillir pour ces formations complétant votre parcours au CFA Descartes

Plus en détail

Atelier rédactionnel

Atelier rédactionnel Baccalauréat professionnel Gestion - Administration Atelier rédactionnel Exemples de séances réalisées en première et au début de l année de terminale Joëlle PERRETIER & Patrice VIRIEUX Lycée professionnel

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉDIGER. une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉDIGER. une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment RÉDIGER une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Avec le soutien du Fonds social européen A quoi sert une lettre de motivation? Lorsque vous faites

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage

Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage Merci de suivre strictement les recommandations de ce manuel qui a pour but de vous aider à préparer un livre dont la qualité de mise en page est

Plus en détail

Élaborer des objectifs d apprentissage SMART

Élaborer des objectifs d apprentissage SMART Élaborer des objectifs d apprentissage SMART Introduction Ce guide vous aidera à élaborer et à rédiger des objectifs d apprentissage «SMART». Un objectif d apprentissage énonce ce que vous souhaitez apprendre

Plus en détail

Tutoriel BLOGGER. Pour vous donner une idée, voici un exemple de blog : http://formationlaragne.blogspot.fr/

Tutoriel BLOGGER. Pour vous donner une idée, voici un exemple de blog : http://formationlaragne.blogspot.fr/ Tutoriel BLOGGER Blogger est un outil Google gratuit de publication de blogs qui permet de partager du texte, des photos et des vidéos. C est un outil simple, bénéficiant du référencement de Google, ce

Plus en détail

Organisation de la fin d année du Master 2 de stratégie de communication globale

Organisation de la fin d année du Master 2 de stratégie de communication globale Organisation de la fin d année du Master 2 de stratégie de communication globale Dossiers de suivi de stage - Rapport intermédiaire de Mission A rendre courant février (date précisée sur le site et sur

Plus en détail

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2?

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2? Une tâche complexe peut-être traitée : Gestion d une tâche complexe A la maison : notamment les problèmes ouverts dont les connaissances ne sont pas forcément liées au programme du niveau de classe concerné

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

EMSp MOUTIER Ecole de Maturité Spécialisée

EMSp MOUTIER Ecole de Maturité Spécialisée EMSp MOUTIER Ecole de Maturité Spécialisée Maturité spécialisée Directives sur le travail de maturité 1. Bases légales 2. Objectifs et contenus 3. Forme et structure du travail de certificat 4. Calendrier

Plus en détail

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5)

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5) ANNEXE 4 Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information (Module 3, partie I, section 2.5) Dans les pages qui suivent, nous présentons neuf méthodes de collecte d information.

Plus en détail

LIVRET DE STAGE. Etablissements Scolaires / Administrations SOMMAIRE

LIVRET DE STAGE. Etablissements Scolaires / Administrations SOMMAIRE Nom et Prénom :... Classe :.. 2014-2015 LIVRET DE STAGE Etablissements Scolaires / Administrations SOMMAIRE Ce livret contient 8 feuillets. Il est à renseigner au fur et à mesure du déroulement de la séquence

Plus en détail

Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS)

Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS) Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS) Pour les personnes qui utilisent un ou plusieurs ordinateurs dans l enseignement en classe, que l établissement soit porteur ou non d

Plus en détail

MASTER 2 «PSYCHOLOGIE DES PERTURBATIONS COGNITIVES : CLINIQUE DE L ENFANT ET DE. Consignes pour la rédaction du mémoire L ADULTE»

MASTER 2 «PSYCHOLOGIE DES PERTURBATIONS COGNITIVES : CLINIQUE DE L ENFANT ET DE. Consignes pour la rédaction du mémoire L ADULTE» MASTER 2 «PSYCHOLOGIE DES PERTURBATIONS COGNITIVES : CLINIQUE DE L ENFANT ET DE L ADULTE» Consignes pour la rédaction du mémoire UFR de Lettres et Sciences Humaines Mention de Master de Psychologie Spécialité

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Préparer un entretien d embauche

Préparer un entretien d embauche Préparer un entretien d embauche FICHE D ANIMATION À travers une étude de cas, cette séquence a pour objectif de faire connaître aux élèves les procédures lors d un recrutement. Une rencontre avec des

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Conseils pour rédiger votre curriculum vitae en vue d une validation de vos acquis expérientiels et professionnels (cf. formulaire détaillé du CV)

Conseils pour rédiger votre curriculum vitae en vue d une validation de vos acquis expérientiels et professionnels (cf. formulaire détaillé du CV) Conseils pour rédiger votre curriculum vitae en vue d une validation de vos acquis expérientiels et professionnels (cf. formulaire détaillé du CV) La rédaction du curriculum vitae est une étape importante

Plus en détail

MASTER 2 PROFESSIONNEL

MASTER 2 PROFESSIONNEL UNIVERSITE DE NICE - SOPHIA ANTIPOLIS Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines Département «SCIENCES DE LA COMMUNICATION» MASTER 2 PROFESSIONNEL Ingénierie de la Création Multimédia et Direction

Plus en détail

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013)

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Considérant le nombre d articles scientifiques disponibles, il est essentiel

Plus en détail

Rédiger et administrer un questionnaire

Rédiger et administrer un questionnaire Rédiger et administrer un questionnaire Ce document constitue une adaptation, en traduction libre, de deux brochures distinctes : l une produite par l American Statistical Association (Designing a Questionnaire),

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

STAGE D INITIATION RAPPORT DE. Elaboré par. Prénom NOM. Encadré par : Mr Prénom NOM (Société) Société d accueil :. (Sigle de la société d accueil)

STAGE D INITIATION RAPPORT DE. Elaboré par. Prénom NOM. Encadré par : Mr Prénom NOM (Société) Société d accueil :. (Sigle de la société d accueil) (Sigle de la société d accueil) REPUBLIQUE TUNISIENNE ***** MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE ***** DIRECTION GENERALE DES ETUDES TECHNOLOGIQUES *****

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS

NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS Les Presses de l Université du Québec NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS Le manuscrit, en version complète et définitive, doit être présenté de la manière la plus simple et uniforme possible, afin de

Plus en détail

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE Introduction I. Les étapes de la recherche d'information II. Méthodologie spécifique 2.1 Bibliothèque 2.2 Internet Conclusion INTRODUCTION Lorsque on débute une réflexion sur

Plus en détail

Accompagnement personnalisé 6e

Accompagnement personnalisé 6e éduscol Accompagnement personnalisé 6e Accompagnement personnalisé en 6ème Problème pédagogique : l élève fait des erreurs dans la conjugaison du présent de l indicatif. Compétence 1 : Conjuguer les verbes,

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail