SOMMAIRE RÉTROACTIONS AU RAPPORT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE RÉTROACTIONS AU RAPPORT"

Transcription

1 SOMMAIRE RÉTROACTIONS AU RAPPORT EXAMEN DE LA GESTION DES LANGUES OFFICIELLES R.A. MALATEST VERSION DU 18 AOÛT 2011 LE 15 OCTOBRE 2011

2 SOMMAIRE 1. Conclusion générale Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) a demandé à notre firme de revoir le rapport de la revue de gestion en matière d appui offert aux communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) préparé par la firme R.A. Malatest. Nous sommes d avis que les conclusions de Malatest sont exactes et sont fondées sur les données générées lors de la revue de gestion. Nous sommes aussi d avis que les données objectives fournies par le CRSH dans le Rapport technique sont exactes. Globalement, la revue de gestion indique un écart entre les points de vue des répondants issus des communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) et les données objectives fournies par le CRSH, tant au niveau de l accès aux fonds qu au niveau de l appui offert aux langues officielles. Les répondants issus des CLOSM perçoivent que le CRSH ne leur offre pas une égalité réelle dans l accès à ses programmes et dans le traitement de leurs demandes. Les perceptions recueillies par Malatest sont à peu de chose près identiques à celles présentées dans le rapport du Commissariat aux langues officielles Le rôle des organismes fédéraux de financement de la recherche du Canada dans la promotion des langues officielles (janvier 2008). Nous avons revu en détail deux bases de données fournies par le CRSH, et nous avons réalisé de nouvelles analyses détaillées pour approfondir certaines questions. Une base de données contient des informations concernant demandes d appui soumises au CRSH pour les années de concours 2004 à L autre base de données contient projets de langues officielles réalisés entre 2000 et 2011, dont 70 projets du Programme de recherche et de diffusion lié aux langues officielles (PRDLO) entre et La somme investie dans la recherche sur les langues officielles a atteint $ pour les onze années en question. Les données objectives du CRSH confirment que les chercheurs des CLOSM reçoivent un traitement équitable. Cette conclusion suggère que le CRSH doit informer les chercheurs des CLOSM sur les résultats de la revue de la gestion pour tenter de réduire l écart entre la perception des chercheurs concernant leur traitement et la réalité objective. 2. Les conclusions concernant l appui au développement de la capacité de recherche dans les institutions des CLOSM Nous avons isolé les données pour l Université de Moncton, l Université Ste-Anne, le Collège universitaire de Saint-Boniface, l Institut français de l Université de Regina et le Campus Saint-Jean de l Université de l Alberta. Ces institutions sont comparées à des institutions de tailles semblables de la majorité linguistique dans les Maritimes et dans l Ouest canadien. Il n est pas possible d isoler les chercheurs de la minorité linguistique dans les institutions bilingues. Pour l analyse concernant le développement de la capacité, nous avons repris les catégories de projets utilisées dans le Rapport technique : Recherche, Chercheurs et Mobilisation des connaissances. Ces catégories correspondent aux résultats stratégiques du CRSH Constat concernant le nombre de demandes Selon les analyses supplémentaires que nous avons réalisées, il n y a pas de différence marquée entre les institutions des CLOSM et les institutions de la majorité pour ce qui est du nombre de demandes soumises

3 au CRSH, sauf pour l Ouest. Dans cette région, le nombre de demandes d appui dans la catégorie Chercheurs est beaucoup plus bas dans les institutions des CLOSM que dans celles de la majorité et le nombre relatif de demandes dans la catégorie Recherche, en proportion du nombre de chercheurs à temps plein, est beaucoup plus bas pour les institutions des CLOSM si l on exclut les demandes au Programme de recherche et de diffusion lié aux langues officielles (PRDLO). Le tableau suivant synthétise les données. Les cases ombragées soulignent les différences notables dans le nombre de demandes entre les institutions des CLOSM et celles de la majorité dans l Ouest canadien. Le rapport technique dégage le même constat. Nombre de demandes Recherche : demandes par institution Recherche, excluant le PRDLO : demandes par institution Chercheurs : demandes par institution par période de 2 ans Mobilisation des connaissances : Fréquence moyenne d une demande en mois, CLOSM* MAJORITÉ CLOSM MAJORITÉ 0,6 demande 0,3 demande par 19 mois 0,8 demande 0,8 demande 9 demandes par 16 mois 1,2 demande 1,2 demande 19 demandes par 5 mois 1, 1, 2s par 7 mois *Le calcul du nombre de demandes dans la catégorie Recherche inclut le Collège universitaire de Saint-Boniface seulement. Les données sur le nombre de chercheurs à temps plein n étaient pas disponibles pour le Campus Saint-Jean (University of Alberta) et l Institut français (University of Regina) Constat concernant le taux de succès Selon les analyses supplémentaires que nous avons réalisées, il n y a pas de différence marquée entre les institutions des CLOSM et les institutions de la majorité pour ce qui est du taux de succès des demandes, sauf dans deux cas : le taux de succès pour les demandes dans la catégorie Recherche est nettement moins grand pour les institutions des CLOSM que pour celles de la majorité dans l Ouest, et le taux de succès pour les demandes dans la catégorie Chercheurs est plus élevé pour les institutions des CLOSM que pour celles de la majorité dans les Maritimes. Le tableau suivant synthétise les données. Les cases ombragées soulignent qu il y a des différences notables entre les institutions des CLOSM et celles de la majorité, dans la catégorie Recherche où les CLOSM de l Ouest canadien sont défavorisées et dans la catégorie Chercheurs où les CLOSM des Maritimes sont favorisées. Le rapport technique dégage le même constat. Taux de succès des demandes Recherche : Pourcentage des CLOSM MAJORITÉ CLOSM MAJORITÉ 17 % 32 % 34 % 28 %

4 Taux de succès des demandes projets acceptés Chercheurs : Pourcentage des projets acceptés Mobilisation des connaissances : Pourcentage des projets acceptés CLOSM MAJORITÉ CLOSM MAJORITÉ 47 % 41 % 59 % 45 % 47 % 39 % 47 % 49 % Les données qui précèdent suggèrent que les institutions postsecondaires des CLOSM de l Ouest canadien sont encore sous-desservies concernant le pourcentage de projets acceptés dans la catégorie Recherche. Nous ne savons pas s il s agit d une question de capacités de recherche à développer ou si cette situation est tributaire d autres enjeux Niveau de financement Dans le Rapport technique, le CRSH a calculé le niveau de financement annuel moyen des institutions des CLOSM et de celles de la majorité. Les données dont nous disposons ne permettent pas d établir une comparaison en termes de niveaux absolus de financement. Le niveau de financement est clairement une fonction de la taille de l institution. Selon nous, l analyse des niveaux de financement ne semble pas être un indicateur valide pour mesurer le traitement équitable entre les institutions des CLOSM et celles de la majorité Projets de la «liste supplémentaire» - cote 4A Nous avons fait l exercice de dénombrer et de calculer la proportion des projets placés sur la «liste supplémentaire» (Unsuccessful, on supplementary list, code 4A dans la base de données du CRSH). Cette analyse n était pas comprise dans le rapport Malatest, mais l enjeu était soulevé de façon importante dans le rapport du Commissariat aux langues officielles : Certains chercheurs interrogés trouvent tout aussi frustrantes les méthodes du CRSH qui détermine qu un projet est admissible à du financement, mais qui n alloue aucun montant en prétextant qu il ne dispose pas des fonds nécessaires. Dans ce cas, le CRSH attribue à un projet la cote 4A, qui signifie qu il est de bonne qualité, mais qu il ne sera pas financé. Cette cote est considérée comme un euphémisme qui camoufle maladroitement qu un projet n est pas prioritaire par rapport aux autres, qui eux reçoivent un soutien financier du gouvernement fédéral. Par conséquent, bien que les fonds soient limités, les chercheurs sont convaincus qu ils auraient obtenu du financement si les sujets de recherche liés à la dualité linguistique et aux CLOSM avaient reçu la cote de priorité qu ils méritaient puisque l on avait reconnu la qualité de leurs projets. (Page 19) Suite à l analyse pour les institutions des CLOSM que nous pouvons isoler (Ouest canadien et Maritimes), nous constatons qu il n y a pas de différence significative dans la proportion des demandes cotées 4A (placées sur la «liste supplémentaire») entre les institutions des CLOSM et celles de la majorité. Le tableau suivant synthétise les données.

5 Projets placés sur la «liste supplémentaire» Projets cotés 4A (unsuccessful, on supplementary list) : Pourcentage du nombre de projets cotés 4A sur le nombre total de demandes CLOSM MAJORITÉ CLOSM MAJORITÉ 23,6 % 19,6 % 17,4 % 16,2 % 3. Les conclusions concernant l appui à la recherche sur les langues officielles 3.1. Investissements dans la recherche liée aux langues officielles Nous avons analysé les données détaillées concernant projets de langues officielles appuyés par le CRSH entre 2000 et 2011, dont 70 projets du PRDLO. La somme totale investie dans les langues officielles a atteint $ pour les onze années en question. Aux fins de l analyse de l appui à la recherche en langues officielles, les catégories de projets sont : 1. Subventions ordinaires de recherche 2. Aide aux ateliers et aux colloques de recherche 3. Aide aux revues savantes, Bourses de doctorat 4. Bourses postdoctorales 5. Bourses de maîtrise du Programme de bourses d études supérieures du Canada 6. Autres (Alliances de recherche universités-communautés, Chaires, programmes de développement de la recherche, etc.) Les données disponibles ont permis l analyse de 637 projets distincts. L écart entre ce total de 637 et les projets cités plus haut est dû à la méthode utilisée pour dénombrer les projets. Dans un cas, les projets sont comptés une seule fois, même s ils se poursuivent sur deux années ou plus et dans l autre cas, ils sont comptés comme projets distincts annuellement. Nous avons revu tous les titres des projets. Nous sommes assurés qu il s agit bien de projets pouvant être catégorisés «langues officielles» au sens large du terme. Le tableau suivant présente le pourcentage de projets en français et en anglais, de même que le pourcentage de projets dans la langue de la minorité. Les nombres en caractères gras indiquent les projets de la minorité linguistique et les cases ombragées indiquent les projets de la majorité. Nombre de projets de langues officielles Français Anglais Total Pourcentage langue de la minorité Québec % Canada moins le Québec % Total % Pourcentage français / anglais 52 % 48 % Les constats sont les suivants : Nombre de projets de langues officielles en français au Canada : 319 ou 52 % Nombre de projets de langues officielles en anglais au Canada : 289 ou 48 % Nombre de projets du Québec réalisés dans la langue de la minorité : 59 ou 28 % des 210 projets du Québec et 11 % du total des projets de langue officielle

6 Nombre de projets, Canada moins le Québec, réalisés en français : 168 ou 42 % des 398 projets réalisés à l extérieur du Québec Nombre de projets de langues officielles réalisés par la majorité linguistique : ( )/608 = 62 % Nombre de projets de langues officielles réalisés par la minorité linguistique : (168+59)/608 = 37 % Ce dernier constat permet de comprendre un peu mieux la situation et explique possiblement les conclusions tirées par Malatest et par le Commissariat aux langues officielles. Environ 62 % des projets de langues officielles sont réalisés dans la langue de la majorité au Québec et à l extérieur du Québec. Le CRSH a développé un nouvel espace de dualité linguistique par le financement de projets en langues officielles. Il s agit de projets menés par des chercheurs de la majorité sur de nombreux enjeux de langues officielles, incluant des enjeux ciblant les minorités de langue officielle. Les recherches entourant les enjeux des CLOSM menées par des chercheurs des CLOSM sont qualitativement différentes des recherches sur les langues officielles. Cela s observe en analysant les données du PRDLO. Les titres des recherches mentionnent souvent les mots minorités, en situation minoritaire, culture des minorités, Franco-Albertains, Franco-Ontariens, Acadiens, mobility, minorities, West Québecers, etc., mais cela n est pas le cas dans les recherches sur les langues officielles qui abordent des sujets plus généraux. Nous ne savons pas dans quelle mesure les chercheurs des communautés minoritaires interagissent avec les chercheurs des communautés majoritaires sur des enjeux de langues officielles. Les deux derniers symposiums sur la recherche organisés par le Secrétariat aux langues officielles ont invité notamment des chercheurs des CLOSM francophones et anglophones du Canada. Cette analyse suggère une piste de suivi possible : un symposium de recherche sur les langues officielles au Canada invitant les chercheurs de la majorité autant que les chercheurs des CLOSM Effet du PRDLO On remarque une augmentation notable de projets de langues officielles durant et après le PRDLO, mais cette augmentation ne se trouve pas dans les projets de recherche. Elle se trouve plutôt dans les catégories Bourses de maîtrise et doctorat et Aide aux ateliers et aux colloques de recherche. Nous n avons pas assez de données pour déterminer si cette augmentation est un effet du PRDLO ou non. projets de langues officielles Tous les projets de langues officielles Tous les projets de langues officielles - recherche seulement Nombre de projets moyenne annuelle à sans PRDLO Nombre de projets moyenne annuelle à avec PRDLO Nombre de projets moyenne annuelle à sans PRDLO 17, ,75 20, ,75

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English.

Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada. Sommaire de gestion. This report is also available in English. Appréciation et perceptions à l égard des deux langues officielles du Canada Sommaire de gestion Présenté au ministère du Patrimoine canadien Le 1er août 2012 par TNS Numéro du contrat : C1111-110947-001-CY

Plus en détail

L Association des collèges communautaires du Canada

L Association des collèges communautaires du Canada Les collèges et les instituts du Canada favorisent la dualité linguistique Avril 2009 Mémoire présenté au Comité permanent des langues officielles de la Chambre des Communes Association des collèges communautaires

Plus en détail

présentation de Michel Doucet, c.r., professeur titulaire et directeur de l Observatoire international des droits linguistiques, Faculté de droit,

présentation de Michel Doucet, c.r., professeur titulaire et directeur de l Observatoire international des droits linguistiques, Faculté de droit, présentation de Michel Doucet, c.r., professeur titulaire et directeur de l Observatoire international des droits linguistiques, Faculté de droit, Université de Moncton dans le cadre de la «Rencontre annuelle

Plus en détail

Offre active et prestation des services en français

Offre active et prestation des services en français Offre active et prestation des services en français 1 Ce projet a été financé par le gouvernement de l'ontario. Les opinions exprimées dans ce document représentent celles des auteures et ne représentent

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche

INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES. Politique de recherche INSTITUT CANADIEN DE RECHERCHE SUR LES MINORITÉS LINGUISTIQUES/ CANADIAN INSTITUTE FOR RESEARCH ON LINGUISTIC MINORITIES Politique de recherche Janvier 2004 Institut canadien de recherche sur les minorités

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

www.aufc.ca Programmes universitaires en français

www.aufc.ca Programmes universitaires en français www.aufc.ca Programmes universitaires en français À propos L Association des universités de la francophonie canadienne (AUFC) regroupe 14 établissements d enseignement universitaire répartis dans sept

Plus en détail

Bureau de la sécurité des transports du Canada. Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein

Bureau de la sécurité des transports du Canada. Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein Bureau de la sécurité des transports du Canada Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein des institutions fédérales (2005-2006) Modèle pour la

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université de Montréal Contexte

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

Instructions générales Programmes d allocation de fonds

Instructions générales Programmes d allocation de fonds Instructions générales Programmes d allocation de fonds INTRODUCTION Présentement, le Campus Saint-Jean offre les cinq sources de financement suivantes : - Fonds de voyages - Fonds de recherche - Fonds

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord

Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord RÉSUMÉ& LeCentredesantéetdeServicesSociauxdeQuébec5Norddoitpériodiquementréévaluerses priorités d action et champs

Plus en détail

Le Programme de bourses Canada- Brésil Ciência sem Fronteiras

Le Programme de bourses Canada- Brésil Ciência sem Fronteiras Le Programme de bourses Canada- Brésil Ciência sem Fronteiras David Comerford, Directeur jeudi, le 6 juin 2013 Colloque régional du BCEI au Québec à l`université de Sherbrooke Les objectifs du gouvernement

Plus en détail

RÉSUMÉ DE RECHERCHE. Fondé sur un rapport de recherche préparé pour l IB par : Ling Tan et Yan Bibby, Australian Council for Educational Research

RÉSUMÉ DE RECHERCHE. Fondé sur un rapport de recherche préparé pour l IB par : Ling Tan et Yan Bibby, Australian Council for Educational Research RÉSUMÉ DE RECHERCHE Comparaison des résultats d élèves issus ou non d établissements dispensant les programmes de l IB au programme ISA d évaluation des écoles internationales, et au questionnaire sur

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre 2015. ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Premier trimestre 2015. ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage détail en valeurs mobilières au Québec Juin 2015 Premier trimestre 2015 L Enquête sur le courtage détail en valeurs mobilières au Québec,

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec L Enquête nationale auprès des ménages (ENM) Analyse régionale Janvier 2014 Le portrait sur l Immigration et la diversité ethnique au Canada était la

Plus en détail

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au PROJET DE LOI 52 Mémoire de l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au Comité permanent de l Assemblée législative Août 2006 L Association des enseignantes et

Plus en détail

ANALYSE DE L INVESTISSEMENT DE LA SCC DANS LA RÉDUCTION DES FACTEURS DE RISQUE DE CANCER

ANALYSE DE L INVESTISSEMENT DE LA SCC DANS LA RÉDUCTION DES FACTEURS DE RISQUE DE CANCER ANALYSE DE L INVESTISSEMENT DE LA SCC DANS LA RÉDUCTION DES FACTEURS DE RISQUE DE CANCER ET LA PRÉVENTION DU CANCER POUR LA PÉRIODE DE 2006-2011 PRÉPARÉ PAR : RUDY VALENTIM DIRECTEUR, ÉVALUATION, INSTITUT

Plus en détail

En vigueur Page 1 de 6

En vigueur Page 1 de 6 1. GUIDE POUR LES TRAVAUX AVEC LES SECTEURS PUBLICS ET PRIVÉS De plus en plus, les universités canadiennes sont appelées à participer à des travaux de recherche et de développement impliquant les divers

Plus en détail

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais RESSOURCES HUMAIINES: RÉPERTOIIRE DES PRATIIQUES EN RÉSEAUTAGE Recherche effectuée pour la Mars 2009 Chantal Bourbonnais Introduction Le réseautage est la rencontre officielle et informelle de deux personnes

Plus en détail

RAPPORT PRÉSENTÉ AU MINISTRE POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1 ER AVRIL 2005 AU 31 MARS 2006

RAPPORT PRÉSENTÉ AU MINISTRE POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1 ER AVRIL 2005 AU 31 MARS 2006 PROGRAMME DES COÛTS INDIRECTS POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1 ER AVRIL 2005 AU 31 MARS 2006 PROGRAMME DES COÛTS INDIRECTS POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1 ER AVRIL 2005 AU 31 MARS 2006 TABLE DES MATIÈRES 1. Message

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

Préparé pour la Commission nationale des parents francophones par Glen Taylor, consultant

Préparé pour la Commission nationale des parents francophones par Glen Taylor, consultant Préparé pour la Commission nationale des parents francophones par Glen Taylor, consultant 10 novembre 2003 1 Tables des Matières Introduction...3 Les visées de la CNPF...4 Les enjeux et les besoins en

Plus en détail

Recherche et Évaluation. Division de l évaluation. Juillet, 2012

Recherche et Évaluation. Division de l évaluation. Juillet, 2012 Évaluation de l Initiative de recrutement et d intégration d immigrants d expression française au sein des communautés francophones en situation minoritaire Division de l évaluation Juillet, 2012 Recherche

Plus en détail

EXAMEN DU SUIVI DES ENTENTES DANS LE CADRE DU FONDS D ADAPTATION DES COLLECTIVITÉS (FAC) ET DU PROGRAMME INFRASTRUCTURES DE LOISIRS CANADA (PILC)

EXAMEN DU SUIVI DES ENTENTES DANS LE CADRE DU FONDS D ADAPTATION DES COLLECTIVITÉS (FAC) ET DU PROGRAMME INFRASTRUCTURES DE LOISIRS CANADA (PILC) EXAMEN DU SUIVI DES ENTENTES DANS LE CADRE DU FONDS D ADAPTATION DES COLLECTIVITÉS (FAC) ET DU PROGRAMME INFRASTRUCTURES DE LOISIRS CANADA (PILC) RAPPORT Août 2011 PRÉPARÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE

Plus en détail

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH Résumé 18 avril 2012 PRÉFACE ET REMERCIEMENTS BOURSES SPÉCIALES ET PRIX DU CRSH Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est l organisme

Plus en détail

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6 DIRECTIVE 2600-035 TITRE : ADOPTION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2008-07-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 8 juillet 2008 MODIFICATION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2014-04-08-05

Plus en détail

Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec

Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec Portrait statistique des immigrants anglophones au Québec Lorna Jantzen en collaboration avec Fernando Mata Février, 2012 Recherche et Évaluation Les points de vue et les opinions exprimés dans le présent

Plus en détail

Satisfaction des clients à l égard de la prestation de services par la SCHL

Satisfaction des clients à l égard de la prestation de services par la SCHL Satisfaction des clients à l égard de la prestation de services par la SCHL Sondage effectué auprès de coopératives d habitation Rédigé par l Agence des coopératives d habitation Novembre 2005 L Agence

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Table des matières. Page

Table des matières. Page Enquête salariale Table des matières Contexte et objectifs.... 2 Méthodologie. 3 Sommaire exécutif...... 4 Résultats détaillés... 10 Rémunération globale selon la fonction occupée 11 Rémunération globale

Plus en détail

En général, ces personnes jouent un rôle essentiellement consultatif dans la recherche.

En général, ces personnes jouent un rôle essentiellement consultatif dans la recherche. Le financement de la recherche communautaire Ce document contient des informations concernant le processus de demande de fonds. La première section décrit les principales étapes de ce processus et donne

Plus en détail

Pour apprendre et voir du pays

Pour apprendre et voir du pays Pour apprendre et voir du pays Deman bourse Veuillez remplir le formulaire en français ou en anglais. Les questions 10, 11, 12 et 14 doivent être soumises dans les ux s. 1. Université d accueil University

Plus en détail

Loi sur les LANGUES OFFICIELLES

Loi sur les LANGUES OFFICIELLES Mise en œuvre de l article 41 de la partie VII Loi sur les LANGUES OFFICIELLES pour les régions du Québec for Quebec Regions Mise en œuvre de l article 41 de la partie VII Loi sur les LANGUES OFFICIELLES

Plus en détail

RAPPORT NARRATIF- final

RAPPORT NARRATIF- final RAPPORT NARRATIF- final Pour la période du 29 octobre 2012 au 31 mars 2012 Remis par le Collège Éducacentre Au Réseau des Cégeps et des Collèges Francophones du Canada Titre du projet : Assurer l offre

Plus en détail

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects a) La définition des coûts indirects de la recherche à l UQAC Selon la Politique relative aux subventions de

Plus en détail

Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013

Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013 Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013 Diffusion : Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION Commission de la culture Consultation en ligne Vers une politique

Plus en détail

Tendances et enjeux. Les institutions sans but lucratif au service des

Tendances et enjeux. Les institutions sans but lucratif au service des Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages : Les organisations du domaine de la santé et des services sociaux Les institutions sans but lucratif

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE Au Canada, plus de mille chercheurs en sciences humaines financés par le CRSH étudient des questions qui contribuent à la prospérité des entreprises. Ils s intéressent

Plus en détail

NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT

NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT NOTES D ALLOCUTION DE L HONORABLE NOËL A. KINSELLA PRÉSIDENT DU SÉNAT À L OCCASION DU DÉJEUNER OFFERT PAR SON EXCELLENCE SHEILA SEALY-MONTEITH HAUT-COMMISSARIAT DE LA JAMAÏQUE RÉSIDENCE DE L AMBASSADEUR

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

Canada. Avez- Région. National C.-B. ALB. MB/SK ON. QUÉBEC MAR. Oui 62% 57% 68% 67% 70% 45% 68% Non 33% 40% 28% 29% 27% 47% 29%

Canada. Avez- Région. National C.-B. ALB. MB/SK ON. QUÉBEC MAR. Oui 62% 57% 68% 67% 70% 45% 68% Non 33% 40% 28% 29% 27% 47% 29% En tif de 800 québécois et 1,000 canadiens. Les répondant ont été choisis au hasard et - - est de +/- 3,46 % pour le Québec, et de +/- 3,16 % pour le Canada. Les résultats ont été statistiquement pondérés

Plus en détail

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 :

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 : SOMMAIRE À LA DIRECTION Dans un nouveau sondage mené à l échelle nationale auprès de 3 000 Canadiens par Greenberg Quinlan Rosner Canada pour le compte de l Institut Broadbent, on a posé des questions

Plus en détail

RÉPARTI EN FONCTION DES BUDGETS $ 9 - $ 2014-15 RAPPORT ANNUEL)

RÉPARTI EN FONCTION DES BUDGETS $ 9 - $ 2014-15 RAPPORT ANNUEL) Faits en bref au sujet du RCDR 2015 Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités déterminé à élargir le contenu numérique pour les activités de recherche

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Vice-président aux politiques et aux relations gouvernementales Chambre de commerce de l Ontario Plan de la présentation

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail

APESIA. Association des Parents d Elèves Section Internationale Anglophone - Nogent-sur-Marne REUNION DU 24/05/2014

APESIA. Association des Parents d Elèves Section Internationale Anglophone - Nogent-sur-Marne REUNION DU 24/05/2014 1 APESIA Association des Parents d Elèves Section Internationale Anglophone - Nogent-sur-Marne REUNION DU 24/05/2014 OBJET : Echanges sur l avenir de la Section Internationale des Collèges : WATTEAU et

Plus en détail

L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file?

L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file? L investissement en capital humain : le Québec est-il un chef de file? Jeremy Leonard Directeur de recherche Institut de recherche en politiques publiques 35 e congrès de l ASDEQ Le 13 mai 2010 Le plan

Plus en détail

Derrière les grands titres à la une des journaux :

Derrière les grands titres à la une des journaux : Derrière les grands titres à la une des journaux : À qui le plafond plus élevé du céli profite-t-il vraiment? (Resumé) PAR Jonathan Rhys Kesselman* Juin 2015 * Jonathan Rhys Kesselman occupe la chaire

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 Objectif Le but du programme des infrastructures communes est d offrir

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Une porte d entrée sur la formation linguistique et l adaptation culturelle en santé

Une porte d entrée sur la formation linguistique et l adaptation culturelle en santé Une porte d entrée sur la formation linguistique et l adaptation culturelle en santé Diane Bouchard-Lamothe, CNFS-volet Université d Ottawa Vendredi 22 novembre 2012 Portail de formation linguistique et

Plus en détail

Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et

Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et le rapport de première année Préparé pour : CRSH Conseil de recherches en

Plus en détail

Introduction et objectifs

Introduction et objectifs Les professionnels de la santé possédant des compétences linguistiques et les communautés de langue officielle en situation minoritaire au Québec: Analyse comparative avec le reste du Canada Présentation

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013

SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013 SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013 Coordination et rédaction Ministère de l'éducation, de l Enseignement et de la Recherche Direction de la planification et

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

FCCF. Vous, nous et tous

FCCF. Vous, nous et tous FCCF Élections Élection05 PRIORITÉS DU SECTEUR PARTIS POLITIQUES AU CANADA Vous, nous et tous nos partenaires La Fédération culturelle -française (FCCF) est un organisme national dont la mission est de

Plus en détail

TENDANCES DE L ÉNSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DANS LES MARITIMES

TENDANCES DE L ÉNSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DANS LES MARITIMES TENDANCES DE L ÉNSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DANS LES MARITIMES Volume 12, no 3 La promotion de 2012 Septembre 2015 Profil des titulaires d un premier grade et les notes méthodologiques Les titulaires d un premier

Plus en détail

Réduire la dette étudiante. Les raisons de la baisse de l endettement des étudiants universitaires au Manitoba

Réduire la dette étudiante. Les raisons de la baisse de l endettement des étudiants universitaires au Manitoba Réduire la dette étudiante Les raisons de la baisse de l endettement des étudiants universitaires au Manitoba Publié en 2007 par la Fondation canadienne des bourses d études du millénaire 1000, rue Sherbrooke

Plus en détail

Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes à l occasion des consultations pré budgétaires

Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes à l occasion des consultations pré budgétaires Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes à l occasion des consultations pré budgétaires Ottawa, le 8 octobre 2003 présenté par la présidente, Dr. Martha Crago Association canadienne

Plus en détail

La mémoire de 1982 : amnésie, confusion, acceptation, désillusion ou contestation?

La mémoire de 1982 : amnésie, confusion, acceptation, désillusion ou contestation? a3n 0s La mémoire de 1982 : amnésie, confusion, acceptation, désillusion ou contestation? François Rocher École d études politiques Université d Ottawa Communication présentée au colloque 30 ans après

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - Année scolaire 2012-2013

Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - Année scolaire 2012-2013 Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - 2012-2013 Renseignements généraux Les programmes à double reconnaissance de crédit, introduits dans le cadre de la stratégie

Plus en détail

LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER

LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER LE CHEMINEMENT ET LES RÉSULTATS SCOLAIRES DES JEUNES D ORIGINE IMMIGRÉE : UNE PERSPECTIVE COMPARATIVE ENTRE MONTRÉAL, TORONTO ET VANCOUVER Sommaire Soumis au Conseil canadien sur l'apprentissage et à Citoyenneté

Plus en détail

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS 2014 PROMOTION 2013 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS L enquête Jeunes Diplômés 2014 sur la promotion 2013 a été réalisée conjointement par des chercheurs

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015

CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 CONSULTATIONS COMMUNAUTAIRES 2014-2015 RAPPORT DE SYNTHÈSE Est de Terre-Neuve Ouest de Terre-Neuve Labrador TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 2. Portrait de la population répondante... 4 3. Les avis

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Ministère d État. Présentation des résultats des enquêtes successives conduites auprès des postulants à une bourse d études sur la période 2012/2014

Ministère d État. Présentation des résultats des enquêtes successives conduites auprès des postulants à une bourse d études sur la période 2012/2014 Ministère d État Présentation des résultats des enquêtes successives conduites auprès des postulants à une bourse d études sur la période 2012/2014 Sommaire Introduction p.3 Profil des répondants p.5 Résultats

Plus en détail

Mise à jour du 2ème trimestre 2015 30 juin 2015 Dans ce rapport :

Mise à jour du 2ème trimestre 2015 30 juin 2015 Dans ce rapport : Miseàjourdu2èmetrimestre 2015 30juin2015 Dcerapport: Miseàjourdesinformationsauxmembres OùinvestissentlesmembresduRRCID? Rendementdesplacements Des frais réduits Mise à jour des informations aux membres

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Diplômés internationaux en santé francophones (DISF). Le Consortium national de formation en santé à l avant garde au nord-ouest du Nouveau-

Diplômés internationaux en santé francophones (DISF). Le Consortium national de formation en santé à l avant garde au nord-ouest du Nouveau- Diplômés internationaux en santé francophones (DISF). Le Consortium national de formation en santé à l avant garde au nord-ouest du Nouveau- Brunswick. Maggy Razafimbahiny Juan Manuel Toro Lara Halifax,

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON

UNIVERSITÉ DE MONCTON UNIVERSITÉ DE MONCTON POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION POUR LE PERSONNEL ADMINISTRATIF, PROFESSIONNEL, TECHNIQUE, D ENTRETIEN, DE MÉTIERS ET DE SOUTIEN ADMINISTRATIF Mai 2003 VRARH TABLE DES

Plus en détail

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 MISE A JOUR LE 27 JUIN 2012 CHARTE DES BOURSES DE LA FONDATION PALLADIO Le programme de bourses de la Fondation Palladio, sous l égide de la Fondation de France, vise

Plus en détail

Pré- Congrès Metropolis sur l`immigration francophone. Yves Saint-Germain, Citoyenneté et Immigration Canada

Pré- Congrès Metropolis sur l`immigration francophone. Yves Saint-Germain, Citoyenneté et Immigration Canada Pré- Congrès Metropolis sur l`immigration francophone Yves Saint-Germain, Citoyenneté et Immigration Canada Séance Plénière IV: Formation linguistique générale et formation linguistique d appoint Yves

Plus en détail

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées

DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP. de la vie aux idées ÉTUDE À e ANNIVERSAIRE DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION PRÉSENTÉE PAR CROP de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 NOTORIÉTÉ DU RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION CANADIENNE 4 DE

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson. par Gino Lambert, chercheur à la Chaire

Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson. par Gino Lambert, chercheur à la Chaire Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson par Gino Lambert, chercheur à la Chaire 1997 Table des matières Introduction Analyse des taux díintérêt sur les cartes de crédit Analyse

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail