Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www. Moteurs de recherche. Médias Sociaux. Web. Mobilité. Assurance automobile

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www. Moteurs de recherche. Médias Sociaux. Web. Mobilité. Assurance automobile"

Transcription

1 Votre outil pour vous démarquer sur le terrain de l interactivité. www Web Mobilité Médias Sociaux Moteurs de recherche Assurance automobile

2 Votre nouveau terrain de concurrence: l interactivité On parle d une ère 2.0 des médias interactifs. Au départ, l internet était un outil d affichage, de communication commerciale, une vitrine, ou le consommateur pouvait prendre connaissance des produits. À l ère 2.0, le magasin lui-même est en ligne et le consommateur peut choisir d y compléter ses transactions immédiatement. Depuis longtemps, on possède des outils de mesure de l efficacité de la communication commerciale, par ex. des mesures d auditoires, des tests, des panels. Puisqu on souhaite aujourd hui interagir directement avec les coonsommateurs sur le web ou sur des mobiles, on doit évidemment évaluer la performance du «magasin virtuel», sa capacité à retenir et à sécuriser le client jusqu au bout d une transaction, sa capacité à faire revenir le client et à susciter un bouche-à-oreille favorable. imarkscore s est donné pour objectif de répondre à ce besoin par l élaboration d un outil de recherche capable de mesurer la qualité perçue de l expérience interactive des grandes marques canadiennes au contact des différentes formes de présence interactive des grands acteurs canadiens sur divers marchés de détail Liste des entreprises Allstate Banque Nationale Assurances belairdirect Cooperators Desjardins Assurances générales Geico Greypower Industrielle Alliance Intact Assurances La Capitale Progressive RBC Assurances SSQ Assurances Générales TD Assurance Wawanesa imarkscore vous propose les résultats d une campagne de recherche menée à l été sur l offre de service en ligne de l industrie de l assurance automobile.

3 Présentation de En mai-juin, imarkscore a entrepris de mesurer la performance de la présence interactive de 15 entreprises du secteur de l assurance automobile, dont 13 canadiennes et 2 américaines. Pour chacune des entreprises étudiées, nous avons travaillé avec un groupe de 100 consommateurs (pour une taille d échantillon pour l industrie de plus de 1500 répondants), recrutés au sein du panel Web de Léger Marketing, au Québec, en Ontario et en Alberta. Puisque notre ambition est d offrir une comparaison avec les meilleures pratiques de l industrie, en particulier en termes d impact de la présence interactive sur les consommateurs, nous avons inclus dans l échantillon soumis à notre panel deux sociétés d assurances américaines, Geico et Progressive, qui se distinguent par «l agressivité» commerciale de leur présence interactive. L assurance auto, des consommateurs prêts pour L industrie de l assurance automobile est entrée dans l ère du commerce en ligne il y a déjà plusieurs années et sa proposition transactionnelle sur le web est bien développée. Le consommateur qui préfère réaliser l ensemble de ses transactions en mode interactif peut le faire. À l aide du panel de Léger Marketing, et à partir des réactions de l industrie à notre expérience de 2011, nous avons entrepris de mesurer les préférences des consommateurs, telle qu elle se traduit à l égard de cinq types de transactions : une demande de soumission pour une police l achat d une police d assurance la mise à jour de son dossier le renouvellement de sa police d assurance la présentation d une réclamation + d interactivité Nous avons trouvé, par exemple, que plus de 50 % des consommateurs canadiens sont disposés à recourir à un site Web s il est question de demander une soumission d assurance auto ou de modifier son profil. Pour l achat d une police, cette proportion tombe sous la barre des 25%. Des données toutes aussi intéressantes émmergent pour les autres tâches, soit le renouvellement de la police et la réclamation. Il est aussi intéressant de suivre la préférence accordée à la mobilité et aux réseaux sociaux pour ces tâches. De plus, l étude imarkscore demande aux consommateurs d exprimer leurs intentions comportementales à l égard des différentes dimensions des services interactifs offerts par leur fournisseur. Ces réponses des consom-mateurs sont ensuite mises en perspective par nos experts, qui en tirent des recommandations stratégiques sur la gestion du site web et de la présence interactive en général. Des fournisseurs américains rendent déjà possible de remplir une réclamation sur un mobile, avec photos à l appui. Les Canadiens sont-ils prêts?

4 Que couvre? Rechercher de l information Consommateurs (quantitatif) évaluation Mobilité www Site web intentions www Revisiter le site web Appeler le service-clientèle Moteurs de recherche Médias sociaux Parler à des amis ou collègues Acheter sur le site web Le questionnaire imarkscore permet d abord de qualifier les consommateurs selon leurs préférences à l égard de différents canaux interactifs, et selon leur attitude préalable à l égard de la marque qui leur est proposée. Ces attentes des consommateurs permettent de mieux expliquer l évaluation que font les consommateurs de la présence interactive et les intentions à l égard des offres interactives des sociétés commerciales. Sommairement le questionnaire imarkscore mesure les préférences des consommateurs, leur attitude envers les marques de même que la notoriété de ces dernières. De plus, suite à une tâche très pertinente, imarkscore investigue les perceptions de l expérience vécue et les intentions associées. D une série d analyses émmergent des constats et des recommandations centrés sur la réalité actuelle de l industrie de l assurance automobile

5 Consommateurs Pour chacune des marques étudiées, 100 consommateurs ont exécuté une tâche (demander une soumission d assurance auto en ligne), en débutant sur un moteur de recherche (Google.ca), afin d évaluer la performance perçue de la présence interactive de la marque. Avec 15 entreprises à l étude, cet échantillon tiré du panel Web de Léger Marketing a donc réuni plus de 1500 consommateurs. Experts Afin de tirer des conclusions pertinentes et d offrir des pistes de recommandations, des experts provenant d agences de l industrie de l interactif, ainsi que de la chaire de commerce électronique RBC Groupe Financier ont évalué, à l aide d approches qualitatives, les différentes présences interactives. Focus industrie L évaluation que font les consommateurs (1500+) de la présence interactive de l entreprise contribue à former leurs intentions de comportements futurs. Les intentions de comportements suivantes ont été évaluées : Intention de revisiter le site Web Intention de passer à une étape subséquente dans la relation commerciale. Dans le secteur de l assurance auto, l étape suivante la réception d une soumission consiste évidemment à contracter une police d assurance. Intention de bouche-à-oreille positif intentions de chercher de l information sur le site Web intention de téléphoner au centre d appels intentions d achat de la police sur le site Web intentions de visiter un lieu physique associé à la marque

6 8 sources d intelligence Les préférences des consommateurs Une donnée riche, et par région, sur les préférences des consommateurs quant au canal interactif (site Web, centre d appels, réseaux sociaux et applications et sites mobiles) le plus approprié en fonction de la tâche dans la relation d affaires. Le imarkscore de chaque entreprise. L ensemble de l expérience-consommateur, dans les quatre modes d interaction, pondérés, est résumé dans un score unique sur 100. Encore ici, ce score permet à des entreprises d un même secteur économique de comparer leurs performances sur le terrain de l interactif. 3. Importance relative des canaux et des dimensions du site web. L importance relative des canaux et aussi des dimensions de la qualité du site Web dans l expérience-consommateur varie d une entreprise à l autre. Le rapport imarkscore permet une visualisation de cette hiérarchie pour chaque entreprise évaluée. 4. Performance des canaux et des dimensions du site web. Le raffinement de notre questionnaire permet de quantifier la performance perçue de l expérience interactive, selon les canaux d interaction (moteur de recherche, site Web, médias sociaux et sites et applications mobiles) et selon les dimensions spécifiques du site web : esthétique, facilité de navigation, qualité de l information, sentiment de sécurité et qualité de l interactivité/personnalisation. 5. Notoriété de l entreprise, attitude et attributs des consommateurs 6. Intentions des consommateurs La satisfaction des consommateurs à l égard de leur expérience interactive influence leurs intentions : recherche d informations sur la marque, revisite du site Web, appeler le centre d appels, visiter un lieu physique de la marque, bouche-à-oreille et finalement acheter sa police d assurance auto en ligne. 7. Recommandations stratégiques sur la gestion du site web L échantillon tiré du panel de consommateurs permet de produire une appréciation chiffrée de leur expérience interactive, tandis que notre panel d expert produit plutôt une appréciation qualitative : dimension esthétique, clarté de la navigation et de l information, impression de sécurité, etc. Le rapport imarkscore propose des recommandations stratégiques sur les interventions prioritaires qui permettraient d améliorer à brève échéance l expérience des consommateurs. 8. Recommandations stratégiques sur l expérience interactive globale Les médias sociaux ou les appareils mobiles ne jouent pas encore un rôle prépondérant dans le déploiement de la présence interactive des sociétés d assurance auto, mais les tendances, telles qu annoncées par les «early-adopters» et par certains marchés américains, européens et asiatiques, laissent entendre que la capacité à conquérir et à conserver l intérêt des consommateurs sur ces nouvelles plateformes deviendra un outil concurrentiel stratégique à brève échéance. Notre rapport propose des interventions prioritaires susceptibles de soutenir la position concurrentielle d une entreprise dans ces nouvelles modalités interactives. Notre questionnaire permet de qualifier ces dimensions de l expérience-consommateur à l égard d une marque donnée (dans le cas présent, d une société d assurance), en vue de rechercher les corrélations statistiques ou empiriques entre ces dimensions et l expérience interactive mesurée.

7 Deux forfaits imarkscore a analysé la performance de votre présence interactive de même que celle de vos concurrents et de deux leaders du marché américain. Les résultats de nos analyses sont offerts sous deux formats standard : Le rapport d entreprise décrit les moyennes et les scores détaillés pour une entreprise donnée en comparaison avec les autres joueurs de l industrie. De plus, il détaille l importance relative des variables et l impact des antécédents sur les variables centrales, ce qui permet d identifier les éléments de la présence interactive sur lesquels il faut travailler en priorité. Le rapport d industrie présente les scores détaillés pour les quinze grands joueurs de l assurance auto. De plus, il détaille l importance relative des variables et l impact des antécédents sur les variables centrales, ce qui permet d identifier les éléments de la présence interactive sur lesquelles l industrie gagnerait à travailler en priorité. Entreprise Industrie Nombre d entreprises incluses dans le rapport 1 15 Votre imarkscore en comparaison de la performance de l industrie 8 sources d intelligence pour mieux gérer vos plateformes interactives Des opinions d experts qui détaillent vos points forts et vos points faibles Des recommandations pour faire progresser votre capacité concurrentielle sur les médias interactifs L imarkscore détaillé de vos concurrents 8 sources d intelligence sur vos concurrents Une analyse de la performance des meilleures pratiques de l industrie...et bien plus encore! Coût: 4 995$ 9 995$

8 Comment connaître son www Appelez-nous: (514) Visitez notre site web: Écrivez-nous: Suivez-nous: twitter.com/imarkscore facebook.com/imarkscore Qui nous sommes Une équipe d experts L indice imarkscore a été développé par la Chaire de commerce électronique RBC Groupe Financier de HEC Montréal. L équipe est composée de consultants et chercheurs expérimentés, dont certains d entre eux possèdent une expérience de plus de 15 ans dans le domaine du marketing électronique. Elle comporte aussi des étudiants de maîtrise et de doctorat en marketing, commerce électronique, intelligence d affaires et technologies de l information. Chaire de commerce électronique RBC Groupe Financier de HEC Montréal La Chaire RBC a pour mission de développer et de diffuser des connaissances ainsi que de partager une expertise de pointe sur tout ce qui a trait à l adoption et à l utilisation des nouvelles technologies par les consommateurs canadiens. Par dessus tout, la Chaire RBC veut permettre à ses clients de surpasser leurs objectifs de performance en leur fournissant des outils personnalisés. partenaire recherche partenaire commercial Se comparer et mieux se positionner. partenaire média partenaire événement

L INTÉRÊT D INTERNET PIERRE DANSEREAU RICHARD TASCHEREAU. Association des actuaires I.A.R.D 21 novembre 2003 Page 1

L INTÉRÊT D INTERNET PIERRE DANSEREAU RICHARD TASCHEREAU. Association des actuaires I.A.R.D 21 novembre 2003 Page 1 L INTÉRÊT D INTERNET PIERRE DANSEREAU RICHARD TASCHEREAU JEAN-YVES ST-ARNAUD Association des actuaires I.A.R.D 21 novembre 2003 Page 1 AGENDA de la présentation Faire le point sur Internet Au-delà des

Plus en détail

L efficacité d un site Web selon les consommateurs : une question de qualité qui repose avant tout sur la facilité d utilisation

L efficacité d un site Web selon les consommateurs : une question de qualité qui repose avant tout sur la facilité d utilisation L efficacité d un site Web selon les consommateurs : une question de qualité qui repose avant tout sur la facilité d utilisation Par Serey-Bopha Sandrine Prom Tep Étudiante au Ph.D. Marketing, HEC Montréal

Plus en détail

PROPOSITION DE PROJET DE RECHERCHE

PROPOSITION DE PROJET DE RECHERCHE PROPOSITION DE PROJET DE RECHERCHE Cas UBISOFT Présenté à L ASSOCIATION DE LA RECHERCHE ET DE L INTELLIGENCE MARKETING EN COLLABORATION AVEC UBISOFT, MICHEL PAUZÉ ET ASSOCIÉS INC ET TNS CANADIAN FACTS.

Plus en détail

Profil de compétences. Agent en assurance de personnes

Profil de compétences. Agent en assurance de personnes Profil de s Agent en assurance de personnes Février 2013 Pre sentation du profil de compe tences Le profil de s qui vous est présenté aujourd hui est le résultat des consultations effectuées lors des

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Sept-13 DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Audit commercial Développement de réseau SERVICES Développement commercial Formation vente/négociation Formation management opérationnel Formation communication

Plus en détail

CONFÉRENCE-ATELIER : BRUNCHEZ VOS AFFAIRES AVEC LA CDEC. Le commerce électronique : un enjeu stratégique pour votre entreprise

CONFÉRENCE-ATELIER : BRUNCHEZ VOS AFFAIRES AVEC LA CDEC. Le commerce électronique : un enjeu stratégique pour votre entreprise CONFÉRENCE-ATELIER : BRUNCHEZ VOS AFFAIRES AVEC LA CDEC Le commerce électronique : un enjeu stratégique pour votre entreprise À PROPOS DU CONFÉRENCIER MIRZET KADRIC Co-fondateur d une agence numérique

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Executive Summary. Pour Direction Générale

Executive Summary. Pour Direction Générale Executive Summary Pour Direction Générale Proposer à chaque entreprise la première solution d industrialisation du savoir-faire permettant de transformer les équipes au contact des clients en de véritables

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Cycle Innovation & Connaissance 57 petit déjeuner Jérôme SANZELLE, Allmyski 11 avril 8h30-10h SKEMA Animatrice : Valérie BLANCHOT COURTOIS

Plus en détail

Étude de cas détaillée: Matelas Bonheur

Étude de cas détaillée: Matelas Bonheur Étude de cas détaillée: Matelas Bonheur Qui est Matelas Bonheur? Une chaine de magasins spécialisés dans la vente de matelas et d accessoires de sommeil 15 magasins dans la région de Montréal Plus de 25

Plus en détail

DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion. www.datacrunching.co.ma

DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion. www.datacrunching.co.ma DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion 2015 www.datacrunching.co.ma 1 Agenda Présentation du cabinet Pourquoi nous? Métiers du cabinet Méthodologie & Outils Références significatives

Plus en détail

Les médias sociaux : Facebook et Linkedin. Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye

Les médias sociaux : Facebook et Linkedin. Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye Les médias sociaux : Facebook et Linkedin Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye Avant de commencer Veuillez S.V.P. tester votre matériel audio en utilisant l assistant d installation audio. Plan Qu

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT VENDRE EN LIGNE? Emmanuel Tremblay, Stratège web

POURQUOI ET COMMENT VENDRE EN LIGNE? Emmanuel Tremblay, Stratège web POURQUOI ET COMMENT VENDRE EN LIGNE? Emmanuel Tremblay, Stratège web Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? 1 personne sur 2 achète en ligne Pourquoi? 8 000 000 000 $ Pourquoi? Les québécois achètent de ces entreprises

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale... sans en

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Projet Détail Formation

Projet Détail Formation Projet Détail Formation Programmation 2015-2016 des ateliers, formations et services-conseils pour les entreprises de détail, de services, de restauration, d alimentation et de tourisme. Partenaires du

Plus en détail

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» :

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : Synthèse Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : 1. Les études d acceptabilité : exemple du tableau blanc interactif (TBI) par Philippe WOLF. 2. Etwinning, une

Plus en détail

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE Programmes de fidélisation : vous faites les règles Une solution entièrement configurable rend l expérience de fidélisation plus facile

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Principales constatations de l Enquête 2013 auprès des emprunteurs hypothécaires Lorsqu ils

Plus en détail

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation commerciale?... 6 A. Le temps... 6 B. La productivité...

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE Au Canada, plus de mille chercheurs en sciences humaines financés par le CRSH étudient des questions qui contribuent à la prospérité des entreprises. Ils s intéressent

Plus en détail

www.commercesolidaire.com

www.commercesolidaire.com www.commercesolidaire.com et Commerce solidaire est un organisme à but non lucratif regroupant des entreprises d économie sociale de tout secteur d activités, partout au Québec. Il a pour mission de soutenir

Plus en détail

Panel en ligne Points de vue :

Panel en ligne Points de vue : Panel en ligne Points de vue : Opinion des entrepreneurs canadiens sur la situation économique actuelle Mai 2009 1 Méthodologie du sondage > Nous avons effectué ce sondage auprès d entrepreneurs membres

Plus en détail

Livre blanc ekomi. Obtenez un meilleur taux de conversion dans Google grâce aux avis clients. Novembre 2012

Livre blanc ekomi. Obtenez un meilleur taux de conversion dans Google grâce aux avis clients. Novembre 2012 Livre blanc ekomi Obtenez un meilleur taux de conversion dans Google grâce aux avis clients Novembre 2012 Introduction : l époque où les clients croyaient aveuglément aux promesses des vendeurs en ligne

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Marie-Claire Capobianco, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas et Directeur des Réseaux France Bernard Roy, Directeur de la Stratégie de La Banque Postale Laurent Goutard, Directeur

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Vecteur Plus N 1 français de l information commerciale qualifiée juin 2009 SOMMAIRE 1/ En quoi consiste une veille commerciale?

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Inter intra Accompagnement des structures touristiques 4 domaines de formation : - Communication - Organisation et Ressources humaines - Développement commercial et stratégique -

Plus en détail

Les publicités Facebook pour le recrutement

Les publicités Facebook pour le recrutement Les publicités Facebook pour le recrutement Introduction Saviez-vous que 1 minute sur 7* du temps sur le web est passé sur Facebook? Aujourd hui, Facebook est le plus grand réseau social du monde en nombre

Plus en détail

Chronique Assurances et gestion des risques. par Gilles Bernier 1

Chronique Assurances et gestion des risques. par Gilles Bernier 1 Chronique Assurances et gestion des risques par Gilles Bernier 1 Il me fait plaisir de confirmer que la Chaire en assurance L Industrielle-Alliance de l Université Laval a répondu favorablement à l invitation

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage :

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage : Sommaire 1. Gérer la publicité : 1.1 Les acteurs de la publicité : 1.2. Les objectifs publicitaires : 1.3 La détermination du budget : 1.4 L élaboration du message : 1.5 Le choix des médias et des supports

Plus en détail

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012 Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad Rapport d analyse 1 Information Management Unit - OCHA Tchad Mai 2012 Sommaire I- Déroulement de l enquête... 3 II- Techniques de l enquête

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec

Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec Mémoire d AluQuébec à la Commission de révision permanente des programmes du gouvernement du Québec Février 2015 AluQuébec : vision, mission et objectifs Mission Favoriser la synergie et l arrimage entre

Plus en détail

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015 PRÉSENTATION L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation Sophie Vincent, Spécialiste en recherche consommateurs et évaluation sensorielle 22 janvier 2015 CINTECH

Plus en détail

L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT

L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT Une vision avant-gardiste Depuis trois décennies, VeriFone est le leader mondial en matière de technologies de paiement. Précurseur et chef de file du secteur, VeriFone

Plus en détail

Le tourisme à l ère du commerce électronique

Le tourisme à l ère du commerce électronique SYLLABUS DE COURS Le tourisme à l ère du commerce électronique But visé par l atelier Cet atelier de perfectionnement a pour but de permettre aux participants d être en mesure d intégrer le commerce électronique

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 3 : le e-commerce. Baromètre Akio EXPÉRIENCE CLIENT Baromètre Akio Saison 3 : le e-commerce Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en juillet 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1001 panélistes

Plus en détail

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE Programmes de fidélisation : vous faites les règles Une solution entièrement configurable rend l expérience de fidélisation plus facile

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

Politique de développement et de gestion des ressources humaines

Politique de développement et de gestion des ressources humaines RÈGLEMENT N 3 Politique de développement et de gestion des ressources humaines Adopté par le Conseil d administration Le 26 mars 1996 - Résolution n o 1931 Table des matières I. Préambule... 3 II. Objectifs

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

La stratégie d action

La stratégie d action La Télé-Prospection Michel SOUFIR Directeur Général 0970 407 007 +216 21243787 La stratégie d action La réussite d une opération de téléprospection, réside dans l analyse du contexte de la mission pour

Plus en détail

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante Septembre 2009 Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante par Max Starkov Comme spécialistes du marketing hôtelier en ligne depuis bientôt 15 ans,

Plus en détail

L ASSURANCE EN LIGNE. Etat des lieux et prospective

L ASSURANCE EN LIGNE. Etat des lieux et prospective L ASSURANCE EN LIGNE Etat des lieux et prospective www.audirep.fr Restitution des résultats d une étude menée par Internet sur un échantillon de 908 ménages représentatifs de la population française AUDIREP

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING SOMMAIRE Résumé analytique Conseil 1 : S accorder sur les définitions 2 3 Résumé analytique Équipes ventes et marketing. Ils passent

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Enquête de satisfaction Épargnants 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Enquête de satisfaction épargnants 2013 Renforcer la qualité des relations entretenues avec

Plus en détail

Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME. Juillet 2012

Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME. Juillet 2012 Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME Juillet 2012 Baromètre Edition PME 206 Directeurs Généraux, Directeurs Administratifs et Financiers Entreprises de 1 à 1000 salariés

Plus en détail

Résumé du rapport remis aux centres de formation à la suite de la rencontre du 27 janvier 2011. Présenté à : Par :

Résumé du rapport remis aux centres de formation à la suite de la rencontre du 27 janvier 2011. Présenté à : Par : Stratégies pour des avenues de formation aux fins du secteur des contenus numériques interactifs québécois particulièrement pour les industriels du jeu vidéo Résumé du rapport remis aux centres de formation

Plus en détail

La clé pour un remplacement. de clavier NIP reussi. Livre blanc pour les gestionnaires de magasins et de restaurants canadiens

La clé pour un remplacement. de clavier NIP reussi. Livre blanc pour les gestionnaires de magasins et de restaurants canadiens La clé pour un remplacement de clavier NIP reussi Livre blanc pour les gestionnaires de magasins et de restaurants canadiens La première question à vous poser : Pourquoi remplacer vos claviers NIP? Beaucoup

Plus en détail

Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009

Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009 Résumé du Président de la deuxième Assemblée générale de la CARD Tokyo, 4 juin 2009 La deuxième Assemblée générale de la «Coalition pour le développement du riz en Afrique» (CARD) s est tenue à Tokyo du

Plus en détail

MON MARIAGE AU BOUT D UN CLIC!

MON MARIAGE AU BOUT D UN CLIC! MON MARIAGE AU BOUT D UN CLIC! Kit média - Juillet 2015 L unique répertoire virtuel de commerçants du mariage au QUéBEC! jememarie.ca c est quoi? Une plateforme unique et inestimable pour les fournisseurs

Plus en détail

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» ****

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» **** Termes de référence «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» Contexte général **** La mobilisation nationale autour des réformes entamées depuis 2000 dans le secteur de l éducation,

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Opération Management & Compétitivité

Opération Management & Compétitivité Opération Management & Présentation par AQM - BN 1 Sommaire Présentation de l AQM L action collective management et compétitivité. Processus et déroulement. Les intervenants. Les étapes de formation et

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

CONDUISEZ VOTRE MARQUE SUR LE PODIUM Conclusions d une étude économétrique réalisée via un partenariat entre un annonceur national dans le secteur de

CONDUISEZ VOTRE MARQUE SUR LE PODIUM Conclusions d une étude économétrique réalisée via un partenariat entre un annonceur national dans le secteur de CONDUISEZ VOTRE MARQUE SUR LE PODIUM Conclusions d une étude économétrique réalisée via un partenariat entre un annonceur national dans le secteur de l automobile et Bell Média. L achat d automobile en

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise

Plus en détail

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation La Banque mondiale a entrepris de revoir ses politiques de passation des marchés et des contrats dans le cadre de ses

Plus en détail

- CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009

- CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009 - CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009 1/5 CONSULTATIONS 1 Consultation 1 heure 2 Consultation 15 minutes 3 Consultation 4 heures En 15min, 1heure ou 4heures, avoir l avis d un consultant

Plus en détail

«Les outils Web au service du B2B» INFOPRESSE Octobre 2007

«Les outils Web au service du B2B» INFOPRESSE Octobre 2007 INFOPRESSE Octobre 2007 1 2 Brève présentation Gesca Investissements Numériques Ltée est une société spécialisée dans l investissement de capitaux dans des entreprises du secteur des nouveaux médias et

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

MEMOIRE DE SPÉCIALISATION

MEMOIRE DE SPÉCIALISATION COUGARD Cécile GRIJOL Bénédicte MARTINEZ Céline Mai 2011 Promotion 2010-2011 MEMOIRE DE SPÉCIALISATION «L e-merchandising, les meilleures recettes pour vendre mieux et plus en ligne» Dans quelle mesure

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI)

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) de La Gestion des Talents L impact de la Gestion des Talents sur l entreprise 23 % 4,6 % d augmentation d augmentation du chiffre d affaires par employé de la capitalisation

Plus en détail

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Partie 1: Trouver les bonnes personnes Julie Geller, Vice-président, Marketing @juliegeller, La curation de contenu qui consiste en la recherche,

Plus en détail

DROITS D AUTEUR Le contenu du présent document est protégé par des droits d auteur qui demeurent la propriété unique et exclusive de Audit T Mesures

DROITS D AUTEUR Le contenu du présent document est protégé par des droits d auteur qui demeurent la propriété unique et exclusive de Audit T Mesures DROITS D AUTEUR Le contenu du présent document est protégé par des droits d auteur qui demeurent la propriété unique et exclusive de Audit T Mesures et Performances. Aucune partie d un élément de contenu

Plus en détail

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Frais bancaires Troisième rapport annuel 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Aperçu Cette année, le rapport annuel porte sur : 1. L attitude des Canadiens à l égard des frais bancaires

Plus en détail

CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT. Atelier 6

CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT. Atelier 6 CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT Atelier 6 Connaître son secteur d activité Certaines personnes se disent intéressées par votre idée de projet d entreprise mais est-ce suffisant??

Plus en détail

la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils

la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils la mutation de la fonction commerciale à l heure du digital méthode & outils Le monde a changé, sachez vous adapter! 1. Laissez vos prospects s informer avant de les contacter. 2. Usez du digital pour

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise

Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise 1 Pourquoi s intéresser au management des processus? Résumé Réaliser des prestations d excellente qualité,

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

COMMENT DÉVELOPPER UNE STRATÉGIE WEB INTÉGRÉE QUI VA DU MOBILE AUX MÉDIAS SOCIAUX

COMMENT DÉVELOPPER UNE STRATÉGIE WEB INTÉGRÉE QUI VA DU MOBILE AUX MÉDIAS SOCIAUX COMMENT DÉVELOPPER UNE STRATÉGIE WEB INTÉGRÉE QUI VA DU MOBILE AUX MÉDIAS SOCIAUX Programme unique au Québec offert par le HEC Montréal! Une exclusivité en Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale! L

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

Ficoba. Le Parc des Expositions du Gipuzkoa

Ficoba. Le Parc des Expositions du Gipuzkoa Le Parc des Expositions du Gipuzkoa «Pour bien préparer un Salon» Justification des Salons - Le SALON est l outil de marketing le plus utilisé après la propre force de vente. - Contacter un visiteur à

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail