La commandite. Comment créer des conditions gagnantes. 30 avril 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La commandite. Comment créer des conditions gagnantes. 30 avril 2014"

Transcription

1 La commandite Comment créer des conditions gagnantes 30 avril 2014

2 Qu est-ce que la commandite?

3 Qu est-ce que la commandite? Une relation de partenariat dans laquelle le commanditaire investit pour accéder au potentiel commercial exploitable associé à la propriété. Un acte de commercialisation. Un investissement marketing. Une initiative permettant de s approprier les caractéristiques de marque de la propriété. La commandite n est pas un don! La commandite peut être à caractère commercial ou sociétale (cause marketing) mais elle vise essentiellement les mêmes objectifs de visibilité ou de rayonnement dans la communauté. -3-

4 Pourquoi un entreprise commandite-t-elle? La commandite constitue un outil efficace de branding et de notoriété : Elle contribue à la notoriété spontanée en démontrant sa proximité et son engagement envers la communauté Elle permet à la marque de s approprier un secteur d activités et de le dominer Elle permet au commanditaire de s approprier les attributs de la propriété et de les utiliser au profit de sa propre marque Elle fait vivre la marque en créant un lien direct et émotif avec le consommateur et en lui faisant vivre une expérience unique et mémorable Ce faisant, elle permet de démontrerplutôt que de dire, i.e. de passer de l appréciation d une campagne à une appréciation tangible et à la désirabilité de la marque -4-

5 Pourquoi un entreprise commandite-t-elle? La commandite est devenue un élément essentiel et efficace du mix marketing : Elle représente un excellent investissement Elle complète les efforts publicitaires en permettant la convergence de tous les éléments de la communication-marketing à travers une propriété ou un événement En associant la marque à des propriétés existantes et autonomes, elle permet de prévoir le rendement sans courir les risques associés à l organisation d un événement Elle génère des «événements dans l événement», qui suscitent un intérêt accru et une couverture médiatique élevée (par rapport au RP traditionnelles) : -5-

6 Le monde a évolué

7 L évolution du marché de la commandite Traditionnellement, la commandite était une action de relations publiques visant à : Renforcer l image corporative Redonner à la communauté Bien paraître L action de commanditer s appuyait sur des critères subjectifs : Est-ce que c est bon pour eux? Est-ce que c est bon pour nous? OK. Combien ça coûte? -7-

8 L évolution du marché de la commandite Depuis 20 ans, les investissements en commandite ont constamment augmenté plus vite que les autres secteurs de la communication-marketing. Les raisons de cette augmentation rapide : Baisse de l efficacité des médias traditionnels et de la publicité Évolution des priorités sociales Évolution des valeurs individuelles Besoin grandissant pour une plus grande interaction (two-way communication) Plus grande acceptation de la commandite commerciale par les consommateurs -8-

9 L évolution du marché de la commandite Aujourd hui, les entreprises ont l obligation d être rigoureuses dans leurs investissements. De plus en plus, les directions d entreprises et actionnaires demandent un retour sur leur investissement. La commandite est donc considérée comme une discipline à part entière et un élément essentiel du mix marketing, au même titre que les autres secteurs : Publicité, marketing promotionnel, marketing relationnel, marketing interactif, etc. La commandite est donc en concurrence avec ces secteurs et elle se doit d être au moins AUSSI sinon PLUS PERFORMANTE que les autres investissements. De cette obligation de PERFORMER découle une obligation de MESURER (valeur, performance, résultats) Obligation de performer Obligation de mesurer -9-

10 L état du marché

11 Dépenses commandites 2013 Un marché d acheteurs où le sport continue de dominer -11-

12 Une croissance constamment plus élevée pour la commandite -12-

13 Les défis de la commandite

14 Les défis de la commandite Le grand défi des propriétés : savoir passer de la QUÊTE à L OFFRE! Développer une identification forte : Savoir qui on est, développer sa marque et son ADN de façon à être facilement identifié et reconnaissable S ouvrir à la commercialisation : Trouver le juste équilibre entre l obligation de commercialisation (pour fins de financement) et le maintien de l'adn et de l intégrité de marque de la propriété; Devenir attrayant, voire incontournable, pour un commanditaire : Pourquoi tout le monde veut-il être associé au club de hockey Canadien? Être pertinent : Savoir à qui l on s adresse : connaître les clientèles Savoir s adapter au besoins du commanditaire, se mettre à sa place Offrir de la valeur, BEAUCOUP DE VALEUR : Baser son programme sur la VALEUR OFFERTE plutôt sur les besoins ou sur les coûts -14-

15 Les éléments de valeur La valeur de votre propriété provient de : L achalandage sur le site Le nombre de personnes que vous rejoignez : Hors du site des événements Via marketing relationnel Via marketing viral Votre présence publicitaire Votre présence médiatique Votre présence promotionnelle La qualité des activations que vous allez proposer à vos commanditaires -15-

16 10 façons d accroître la valeur de votre programme de commandite 1. Générez une présence médias accrue POUR VOTRE COMMANDITAIRE : Paidvs Ownedvs EarnedMedia Le média gagné est 10 X plus efficace que le média payé 2. Allez au-delà du logo : créer une expérience de marque UNIQUE et MÉMORABLE -16-

17 10 façons d accroître la valeur de votre programme de commandite 3. Ouvrez-vous aux alternatives à l argent : Présence dans un réseau 4. Prenez soin de vos commanditaires : Occasions de réseautage et de promotion croisée entre commanditaires Post-mortems 5. Offrez à vos commanditaires un accès exclusif à vos clients : Bases de données Marketing relationnel 6. Développez des programmes que les commanditaires peuvent «dominer» et s approprier Volet régional Volet sociétal adapté au commanditaire potentiel 7. Développez des activations sur mesure pour répondre aux besoins du commanditaire : Activations incluses dans votre offre ou à être réalisées par le commanditaire -17-

18 10 façons d accroître la valeur de votre programme de commandite 8. Développer des contenus exclusifs : Clips exclusifs, interviews et «makingof» Utiliser le contenu pour générer de l intérêt pour les fans et les consommateurs, et susciter le partage dans les réseaux sociaux Rendre le contenu commandité disponible sur plusieurs platesformes(site web, mobile, tablette, réseaux sociaux) Encourager le contenu généré par l'utilisateur et le partage / commentaires 9. Intégrer le commanditaire dans vos efforts de médias sociaux : Tout comme pour les autres éléments de visibilité, les propriétés devraient intégrer les commanditaires dans leurs pages Facebook et autres initiatives interactives. 10.Mesurer le succès : Les propriétés peuvent augmenter les chances de renouvellement de leur commandite en contribuant aux succès d affaires des commanditaires. -18-

19 Le contenu de votre proposition de commandite

20 Le contenu de la proposition Qui? Présentation de la propriété et de ses promoteurs (historique, réputation, etc.) Quoi? Survol de la propriété et de ses diverses ramifications À qui? Description de la clientèle : sociodémographiques, psychographiques Autres éléments de recherche s il y a lieu (notoriété, satisfaction de la clientèle) Pourquoi? Pourquoi votre organisation devrait s associer à nous : bénéfices génériques Historique de commandites à succès (success stories) -20-

21 Le contenu de la proposition Comment? Présentation du programme de commandite (le menu) : Recherche d uniformité et équité entre les niveaux Les meilleurs bénéfices aux commanditaires de plus haut niveau Valeur marginale attrayante Bénéfices offerts, valeur et investissements demandés Proposition spécifique s il y a lieu Possibilités et exemples d exploitation -21-

22 Le contenu de la proposition La question qui tue : combien? Ce que tout le monde veut savoir, mais il n y a pas de recette magique! Plusieurs façons de procéder : Recourir à des professionnels de la commandite pour évaluer précisément et en détails la valeur Comparer avec des événements similaires Établir les valeurs une par une, en fonction d équivalences publicitaires Règle générale : Il est difficile de demander plus d un dollar par personne rejointe, pour une commandite majeure : Votre propriété rejoint personnes? N espérez pas plus de $ pour une commandite majeure -22-

23 Le démarchage d une commandite

24 Approcher un commanditaire Quand? Qui? 6 à 18 mois avant l événement Durant la planification de l année qui vient Plusieurs portes d entrée : Avec quoi? Du haut vers le bas : Président Directeur/VP Marketing, Responsable des commandites, Agence Proposition faite sur mesure Les bénéfices doivent répondent aux besoins du commanditaire Miser sur des créneaux qui permettront au commanditaire de se distinguer et d afficher une présence dominante dans le volet commandité Proposition à l aspect professionnel 5 à 20 pages Textes courts et précis Visuels : Photos, tableaux, graphiques -24-

25 Approcher un commanditaire Comment? Aller au-delà des filtres : Le filtre détermine automatiquement si la propriété répond aux critères de base du commanditaire Le logiciel ne réfléchit pas! Il faut donc agir en conséquence Identifier et connaître ses concurrents : Qu est-ce que les concurrents font de bien/de mal? Qui sont leurs commanditaires Comment peut-on se distinguer? Identifier et connaître ses alliés : Qui peut vous ouvrir des portes? Membres du CA, bénévoles, etc. Créer une relation personnalisée : Identifier les portes d entrée Susciter une rencontre Inviter vos commanditaires potentiels à votre événement -25-

26 Rencontrer un commanditaire Connaissez l entreprise à qui vous vous adressez : Que commandite-t-elle? D où proviennent les budgets Écoutez les besoins du commanditaire Positionnez-vous comme étant une solution à ses problématiques Adaptez l offre aux besoins exprimés par le commanditaire : Personnalisez votre programme pour répondre aux objectifs d affaires du commanditaire Développez votre argumentaire : Caractéristiques et UNICITÉ de votre propriété Valeurs offertes Ne pas se laisser abattre par un refus initial : Revenir à la charge Sachez «fermer le deal»! -26-

27 Deuxième partie : L activation d une commandite

28 Comment bien activer sa commandite

29 Comment bien activer sa commandite Adoptez une approche proactive de l'activation : Répondez aux objectifs d affaires de vos commanditaires Le PGA Tour s'est éloigné de la vente de visibilité et de bénéfices pour démontrer plutôt comment un partenariat peut être activé pour soutenir les objectifs de commercialisation d'un commanditaire. Sachez réinvestir : Réinvestissez une partie des revenus dans le produit de commandite offert Intégrez vos commanditaires dans vos activités et dans vos communications : Sachez sortir de l entente contractuelle Entretenez vos commanditaires : La commandite ne se termine pas par un chèque, elle commence par un chèque! Devenez de réels partenaires -29-

30 Comment bien activer sa commandite Sachez recevoir vos invités : Offrez des occasions uniques d hospitalité : Développez des expériences uniques plutôt que de simples billets Utilisez le talent et le contenu de votre organisation comme effet de levier Surprenez et ravissez vos partenaires avec des surprises Créez des occasions qui élargirons vos bases de clientèles respectives -30-

31 Comment bien activer sa commandite Répondez aux attentes des commanditaires : Mettez en place des plateformes favorisant l appropriation Surprenez et engagez le consommateur par votre activation Développez des activations clés en main Concevez des histoires pertinentes qui donnent un sens à la marque Suscitez la participation du public Générez le partage et les commentaires Prévoyez des programmes d'engagement destiné au personnel Mesurez, recherchez et développez une intelligence d affaire -31-

32 Comment bien activer sa commandite Soyez à la fine pointe des tendances : Utilisez les médias sociaux pour engager davantage votre auditoire : Activités favorisant le partage dans les médias sociaux Production et diffusion de nouveau contenu Allonger le calendrier promotionnel Générez des «leads» pour vos commanditaires : À partir de vos bases de données À partir de la participation du public À partir des activations Appuyez vos activations par des communications appropriées : Publicité, relations publiques, réseaux sociaux -32-

33 Comment bien activer sa commandite Sachez éviter les erreurs : Erreur no 1 : Faible présence sur le site Erreur no 2 : Faible mobilisation de la haute direction et des employés Erreur no 3 : Absence de génération de leads ou de données consommateurs Erreur no 4 : Faible participation des festivaliers dans les réseaux sociaux Erreur no 5: Absence de recherche et de rétroaction -33-

34 Comment bien activer sa commandite Importance relative des commanditaires -34-

35 Comment bien activer sa commandite Quoi NE PAS faire : Merci beaucoup! -35-

36 Comment bien activer sa commandite Quoi NE PAS faire : C est qui déjà vos commanditaires? -36-

37 Comment bien activer sa commandite Quoi NE PAS faire : Tous égaux devant l éternel! -37-

38 Le cas Vidéotron

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49 En guise de conclusion

50 QUALITÉ D UNE COMMANDITE = PORTÉE + PASSION + ENGAGEMENT -50-

51 10 grandes tendances en commandite 1. Les commandites ont évolué de véhicules pour générer de la notoriété, vers un moyen d'emprunter de l'imagerie et de gagner un effet de halo, pour être désormais un catalyseur pour assurer que les marques se donnent un sens et racontent leurs histoires efficacement. 2. Les commanditaires désirent de plus en plus s approprier les propriétés. 3. En contrepartie, les commanditaires dépensent moins en achat de droits et davantage en activation. 4. Les commanditaires recherchent désormais des bénéfices qui ont pour effet de modifier les attitudes et comportements des consommateurs : Moins intéressés par la visibilité et la notoriété Plus intéressés par des bénéfices qui génèrent qui l'engagement du public. 5. L accès et le développement de bases de données constitue le nouveau nerf de la guerre en commandite : Pour utilisation en marketing relationnel (CRM) -51-

52 10 grandes tendances en commandite 6. Les commandites événementielles et les commandites média sont de plus en plus intégrées et complémentaires. 7. Les commanditaires désirent faire vivre au consommateur une expérience de marque unique et mémorable afin de les engager davantage envers leur marque et d accroître la fidélité à la marque : Moins de logo, plus d expérientiel 8. Lorsqu elles sont bien activées, les commandites permettent d aller au-delà de la visibilité et d obtenir non seulement de la notoriété, mais également de la crédibilité et du capital de sympathie pour la marque. 9. Les propriétés doivent trouver des moyens pour aider les commanditaires à activer leur commandite par le biais des médias sociaux. Cela implique de trouver et de fournir un contenu qui est unique, pertinent et partageable. 10.Les commanditaires recherchent un maximum d insights sur la perception de leur marque par les publics des propriétés exigent mûres comprendre comment des propriétés. -52-

53 Conclusion La commandite est un partenariat d affaires qui nécessite des investissements ($, temps) et de la passion Et qui exige flexibilité, respect, ouverture et créativité Mais surtout, la commandite doit demeurer en tout temps une alliance gagnant-gagnant! -53-

54

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 Stratégies marketing Augmenter sa créativité en période de changement Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 La présentation Marketing en temps de crise Quelques principes

Plus en détail

conception de site web production vidéo stratégie internet catalogue de services

conception de site web production vidéo stratégie internet catalogue de services conception de site web stratégie internet production vidéo catalogue de services NEXION.BIZ Imprimé sur du papier recyclé NOTRE EXPERTISE Chez Nexion, nous possédons une solide expertise dans le domaine

Plus en détail

10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook

10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook LIVRE BLANC 10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook 07/ 2014 www.kontestapp.com Introduction Facebook est incontestablement devenu le réseau social mondial le plus populaire. Avec 1,23 milliard

Plus en détail

Le Marketing en ligne: La clé du succès. Planification & outils

Le Marketing en ligne: La clé du succès. Planification & outils Le Marketing en ligne: La clé du succès Planification & outils L agenda de cette présentation Ce que nous allons couvrir : L importance d une bonne planification d affaires Comment créer avec succès un

Plus en détail

La mobilisation des employés: importance et facteurs clés de succès. Conférence IGF 25 mars 2015

La mobilisation des employés: importance et facteurs clés de succès. Conférence IGF 25 mars 2015 La mobilisation des employés: importance et facteurs clés de succès Conférence IGF 25 mars 2015 Ce dont je vais vous parler L importance de la mobilisation Notre rôle comme gestionnaire Le parcours de

Plus en détail

MARKETING INTERNET ET IMPRIMÉ STRATÉGIE, CONSEILS, CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT

MARKETING INTERNET ET IMPRIMÉ STRATÉGIE, CONSEILS, CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT MARKETING INTERNET ET IMPRIMÉ STRATÉGIE, CONSEILS, CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT CONCEPTION DE SITE WEB Rien qu au Canada, 160 millions de recherches se font à chaque jour sur internet! 86% des Canadiens visitent

Plus en détail

Guide pratique. Pour une recherche efficace de sponsors

Guide pratique. Pour une recherche efficace de sponsors Guide pratique Pour une recherche efficace de sponsors Guide Pratique Association Interfédérale du Sport Francophone asbl Quai de Rome 53 4000 LIEGE Tél.: 04/344 46 06 Fax: 04/344 46 01 E-mail: info@aisf.be

Plus en détail

Guide de pratiques exemplaires en matière de commerce mobile. Des techniques concrètes pour surpasser les normes de l industrie

Guide de pratiques exemplaires en matière de commerce mobile. Des techniques concrètes pour surpasser les normes de l industrie Guide de pratiques exemplaires en matière de commerce mobile Des techniques concrètes pour surpasser les normes de l industrie TABLE DES MATIÈRES LA MOBILITÉ EN HAUSSE... 3 INCURSION DANS L UNIVERS DE

Plus en détail

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL de Postes Canada EDUCATION, ATELIERS À AWARENESS L INTENTION & DES HANDS-ON PROFESSIONNELS TRAINING FOR AGENCY PROFESSIONALS DE LA PUBLICITÉ Fundamentals Pour des campagnes

Plus en détail

Le markéting en ligne. Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus

Le markéting en ligne. Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus Le markéting en ligne Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus Plan de la présentation Introduction Naissance des réseaux sociaux L influence des relations en ligne L importance d

Plus en détail

Plan de commercialisation

Plan de commercialisation Plan de commercialisation Plan de commercialisation Organigramme VAliDATiON Du POSiTiONNEMENT ET DE la MiSSiON STrATÉGiES MArKETiNG MESSAGE PuBliciTÉ relations PuBliQuES PrOMOTiONS radio AcTiViTÉS SOciAlES

Plus en détail

Transformer une simple envie en une véritable pulsion

Transformer une simple envie en une véritable pulsion Transformer une simple envie en une véritable pulsion CONSEIL ET STRATéGIE Publicité Promotion Identité Corporate événementiel AUDIO-VISUEL SUPPORTS IMPRIMéS SITES INTERNET Pulsion Agence de communication

Plus en détail

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés IMAGINE CANADA ET BÉNÉVOLES CANADA FORUM 2011 DES PARTENARIATS CANADIENS ENTRE LES ENTREPRISES ET LA COLLECTIVITÉ Montebello 9 juin 2011 Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Plus en détail

Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014

Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014 Le FAQ de Syntec Conseil en Relations Publics 2014 Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les relations avec les publics Ce FAQ a été réalisé à la suite de rencontres entre des professionnels

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

Plan de visibilité 2015

Plan de visibilité 2015 Plan de visibilité 2015 DIAMANT 1. Le nom de votre entreprise sera dans la section «Diamant» des commanditaires de notre site 2. Insertion de votre publicité (300px X 190px) dans la bannière de notre site

Plus en détail

La contribution des réseaux sociaux peut et doit être mesurée

La contribution des réseaux sociaux peut et doit être mesurée La contribution des réseaux sociaux peut et doit être mesurée Jean-François Renaud, M.Sc. Associé, Adviso Conseil Inc. 4 novembre 2010 www.adviso.ca 3 points de mesures principaux Mesurer le trafic généré

Plus en détail

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Liège, 10 / 10 / 2014 Joël Gayet Chercheur associé à Sciences Po Aix Directeur de la Chaire «Attractivité & Nouveau Marketing Territorial» Attractivité

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE POUR L ÉLABORATION D UN PLAN DE COMMUNICATION

AIDE-MÉMOIRE POUR L ÉLABORATION D UN PLAN DE COMMUNICATION AIDE-MÉMOIRE POUR L ÉLABORATION D UN PLAN DE COMMUNICATION Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Benoît Tremblay Conseiller en gestion Collaborateurs : MM. Paul Bleau,

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux au service de l évènement. Inviter

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux au service de l évènement. Inviter Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux au service de l évènement Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux font partie intégrante de notre vie privée et ont également investi notre vie

Plus en détail

Lancer et réussir sa campagne de collecte

Lancer et réussir sa campagne de collecte Lancer et réussir sa campagne de collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Lancer et réussir votre campagne de collecte Étape 1 : Rédiger votre page de collecte - Présenter votre projet

Plus en détail

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication

Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication Hospitality Awards 2012 Meilleure opération de communication hotelbb.com Rejoignez-nous sur une problématique STRATéGIE : Faire de b&b hôtels, une marque «brand friend» Quelle communication de challenger

Plus en détail

Comment organiser efficacement son concours photo

Comment organiser efficacement son concours photo Livre blanc Comment organiser efficacement son concours photo Juillet 2014 www.kontestapp.com Introduction Que vous soyez un Community Manager soucieux de l activité de votre page fan Facebook ou bien

Plus en détail

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne POUR VOUS ÉCLAIRER DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL Les bonnes pratiques du recrutement en ligne Avant-propos Au Québec, le commerce de détail compte près de 24 000 établissements et 300 000 employés. Les jeunes

Plus en détail

MBA GAMES 2016 PLAN DE COMMANDITE

MBA GAMES 2016 PLAN DE COMMANDITE MBA GAMES 2016 PLAN DE COMMANDITE 1 Québec, le 30 mars 2015 Madame, Monsieur, Je suis fier, au nom de la Faculté des sciences de l administration de l Université Laval (FSA ULaval), d appuyer la démarche

Plus en détail

PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE

PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE LA SÉMANTIQUE & LE DIGITAL Les internautes parlent des marques et de leurs usages de manière spontanée dans leurs échanges. Mais cette voix du consommateur est souvent sous exploitée

Plus en détail

Au sujet de la «promoteur»

Au sujet de la «promoteur» Le Web, les médias sociaux et moi Au sujet de la «promoteur» Edith Jolicoeur; une entrepreneure qui sort du cadre. Professionnelle en arts visuels et métiers d art, et descendante de plusieurs générations

Plus en détail

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal Orlando G. Cerocchi LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal :: INTRODUCTION :: OBJECTIF DU PROGRAMME :: FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS TOURISTIQUES ADMISSIBLES :: CHAMPS

Plus en détail

Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux

Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux Dopez votre présence en ligne grâce aux Médias Sociaux Objectifs de l atelier Qu est-ce que sont les Médias Sociaux? Les Médias Sociaux dans votre stratégie référencement Etudes de cas/débat Qu est-ce

Plus en détail

Présenta>on. 201, rue de Vaugirard - 75015 Paris - 01.53.58.36.36 uniteamsport.fr

Présenta>on. 201, rue de Vaugirard - 75015 Paris - 01.53.58.36.36 uniteamsport.fr Présenta>on 201, rue de Vaugirard - 75015 Paris - 01.53.58.36.36 uniteamsport.fr Une Agence Conseil en Marke1ng Communica1on et Ac1va1on des consommateurs par le sport 2 Quelques chiffres qui nous qualifient

Plus en détail

Hélène Douville Accélératrice de succès

Hélène Douville Accélératrice de succès Hélène Douville Accélératrice de succès Fondatrice & Présidente de Groupe conseil DCA 1997 Formation Coaching Conférence 1. Vente et développement d affaires 2. SAC-Expérience client 3. Gestion d équipe

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

Groupe Dyadeo _ Offre Conquête. 22/08/2013 GROUPE DYADEO - Reproduction interdite

Groupe Dyadeo _ Offre Conquête. 22/08/2013 GROUPE DYADEO - Reproduction interdite Groupe Dyadeo _ Offre Conquête 1 Les enjeux de la conquête Conquérir, c est : Rendre concrètes les ambitions stratégiques, Avoir une cohérence globale entre sa politique de communication globale, sa démarche

Plus en détail

SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS

SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS Faire de l écoute et de l analyse des réseaux sociaux un outil stratégique pour une marque Intervention 28/11/2014 Les marques et Internet Perspective sur 20 ans 1995

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION MARC ARTHUR CONSULTING AND PARTNERS Pour une image forte, des valeurs sûres 2014-2015 Tous droits réservés Agence conseil en communication publicitaire et évènementielle 1- NOS

Plus en détail

Comment utiliser les Réseaux Sociaux à des fins de conservation

Comment utiliser les Réseaux Sociaux à des fins de conservation Comment utiliser les Réseaux Sociaux à des fins de conservation Formation Web présentée par Diane Bourque Spécialiste Web : WordPress, Réseaux Sociaux et Formation Web le 4 avril 2014, Dans le cadre des

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail

Construire son e-réputation. Les médias sociaux au service de l e-réputation

Construire son e-réputation. Les médias sociaux au service de l e-réputation Construire son e-réputation Les médias sociaux au service de l e-réputation Les réseaux sociaux sont devenus stratégiques à chacune des 5 étapes d un séjour. Réservation Les réseaux sociaux au service

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Chapitre 4 La planification : le marketing opérationnel ou marketing-mix Le marché cible est défini,

Plus en détail

PROGRAMME ENTREPRENEURSHIP

PROGRAMME ENTREPRENEURSHIP PROGRAMME ENTREPRENEURSHIP 12 ateliers 48 heures en partenariat avec Pour information ou inscription : Chambre de commerce du Saguenay 418 543.5941 poste 221 194, rue Price Ouest, Chicoutimi, G7J 1H1 info@ccsaguenay.ca

Plus en détail

Le financement participatif. Rencontre Sport Com

Le financement participatif. Rencontre Sport Com Le financement participatif Rencontre Sport Com Internet bouleverse l économie Consommation collaborative & finance participative De nouvelles valeurs Ouverture Horizontalité Transparence Choix Recherche

Plus en détail

ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE LAVAL 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR

ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE LAVAL 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE LAVAL 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR 17 SEPTEMBRE 2012 1 TABLE DES MATIÈRES 1. L ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE LAVAL 3 2. CADRE D APPLICATION

Plus en détail

Des solutions concrètes et efficaces pour. Dans un contexte de Tourisme d Affaires

Des solutions concrètes et efficaces pour. Dans un contexte de Tourisme d Affaires Des solutions concrètes et efficaces pour Dans un contexte de Tourisme d Affaires Sommaire I. Qui sommes-nous? II. III. Nos services Bénéfices clients I. Qui sommes-nous? Clientis développe le relationnel

Plus en détail

Grande nouvelle à la Bananeraie, nous cherchons un(e) stagiaire communication et évènementiel.

Grande nouvelle à la Bananeraie, nous cherchons un(e) stagiaire communication et évènementiel. La Bananeraie 3.0 11 février 2011 Bonjour! Grande nouvelle à la Bananeraie, nous cherchons un(e) stagiaire communication et évènementiel. Si vous nous dénichez la personne idéale et qu elle nous rejoint,

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

S informer et se développer avec internet

S informer et se développer avec internet S informer et se développer avec internet S informer et se développer sur Internet - CCI Caen 03/03/2014 1 1 Le réseau internet Sommaire Internet : un média devenu incontournable S informer sur Internet

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir. stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir. stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS Une action de communication ne s engage pas n importe quand, n importe comment et à n importe

Plus en détail

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder.

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. 2015 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Pour réussir son année, 7 sujets majeurs à mettre sur votre to-do-list. Les 7 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Selon Laurent Ollivier,

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

... tu me trouves! mon site web pour être plus visible sur internet et créer du trafic dans mon commerce. www.achat-loire.com

... tu me trouves! mon site web pour être plus visible sur internet et créer du trafic dans mon commerce. www.achat-loire.com ... tu me trouves! mon site web pour être plus visible sur internet et créer du trafic dans mon commerce www.achatloire.com PourQuoi communiquer sur internet? les chiffres clés du ecommerce en France ÉVOLUTION

Plus en détail

Ag en ce de Co mm un ica tio

Ag en ce de Co mm un ica tio n Ag en ce de Co mm un ica tio & Marketing Services ARTS&TENDANCESGAZDEFRANCEPEUGEOTCARGLASS J E T T O U R S R E N A U LT V Y G O N G M F A D A K U K A B B R A U N F I R S TA L E R T S K A N D I A C L

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

L art de la reconnaissance en gestion

L art de la reconnaissance en gestion L art de la reconnaissance en gestion Sophie Tremblay Coach & Stratège Dans votre parcours professionnel, quelle est la personne qui vous a offert la reconnaissance qui vous a le plus marqué? Quelles sont

Plus en détail

Stim. Quelles sont les tendances et les règles d or pour réussir une opération de stimulation BtoB?

Stim. Quelles sont les tendances et les règles d or pour réussir une opération de stimulation BtoB? Stim Quelles sont les tendances et les règles d or pour réussir une opération de stimulation BtoB? La motivation est indissociable de la condition humaine Motivation, récompense et considération sont indissociables.

Plus en détail

Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012

Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012 Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012 Judith Gaudet, Ph.D., chercheuse Comsanté, UQAM Consultante en

Plus en détail

création et gestion image corporative et publicitaire

création et gestion image corporative et publicitaire création et gestion image corporative et publicitaire BRANDING CAMPAGNE PUBLICITAIRE WEB ET RÉSEAUX SOCIAUX 1réflexion2exploration3création4intégration5résultat Bienvenue au Niveau 5 Complicité, efficacité

Plus en détail

Forums et Ateliers numériques

Forums et Ateliers numériques 2015 Programme Animation Numérique de Territoire Forums et Ateliers numériques Châtaigneraie Cantal F O R U M S A T E L I E R S ACCOMPAGNEMENT N U M E R I Q U E ANIMATION NUMERIQUE DE TERRITOIRE EN CHÂTAIGNERAIE

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

Guide pratique pour les entreprises comment mettre en place une stratégie de recrutement sur les réseaux sociaux

Guide pratique pour les entreprises comment mettre en place une stratégie de recrutement sur les réseaux sociaux Guide pratique pour les entreprises comment mettre en place une stratégie de recrutement sur les réseaux sociaux .ca Document créé par OKAM Auteurs : Mylène Pellerin et Léa Roman Juillet 2013 Table des

Plus en détail

Next Level 2. avec L OBSERVATOIRE DE REFERENCE DES GAMERS COMPORTEMENTS DE JOUEURS ET D ACHETEURS. 18 Octobre 2012

Next Level 2. avec L OBSERVATOIRE DE REFERENCE DES GAMERS COMPORTEMENTS DE JOUEURS ET D ACHETEURS. 18 Octobre 2012 Next Level 2 L OBSERVATOIRE DE REFERENCE DES GAMERS COMPORTEMENTS DE JOUEURS ET D ACHETEURS avec 18 Octobre 2012 Un marché qui quadruple en 10 ans CA en M 45 000 40 000 35 000 30 000 25 000 20 000 Consoles

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Les affaires et le Web

Les affaires et le Web Les affaires et le Web Plan de la journée Initiation aux réseaux sociaux Vos expériences Principes de base vs clientèle type Facebook vs autres réseaux Twitter et Pinterest Les médias sociaux au jour le

Plus en détail

Se doter d un site web: par où commencer?

Se doter d un site web: par où commencer? Se doter d un site web: par où commencer? Table des matières Définitions L importance d avoir un site web Les éléments indispensables Le commerce électronique Les 5 pièges à éviter lors de la création

Plus en détail

La Structuration pragmatique de l approche commerciale

La Structuration pragmatique de l approche commerciale La Structuration pragmatique de l approche commerciale «Augmenter durablement ses résultats en prospection, en vente et en réseautage» Connaissances Structure Fct Long terme Personne Entreprise Tous les

Plus en détail

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ Publigo PUBLIGO Agence de communication Agence spécialisée dans le conseil en communication pour les professionnels et grands comptes (web,

Plus en détail

«Les rendez-vous du Tourisme» Proposé par la CCI de Meurthe-et-Moselle Véronique CHARPENET-BOUCHARD Conseil en Marketing & Communication Tous droits réservés OBJECTIFS Cette rencontre a pour objectifs

Plus en détail

LE DIGITAL AU SERVICE DU RETAIL 360

LE DIGITAL AU SERVICE DU RETAIL 360 LE DIGITAL AU SERVICE DU RETAIL 360 L événement premium DES INNOVATIONS RETAIL 21 > 23 Septembre 2015 Paris expo Porte de Versailles Pavillon 1 un événement www.digital-in-store-event.com #DIS15 EQUIPMAG*,

Plus en détail

Cours de Community Management Master 2 CAWEB

Cours de Community Management Master 2 CAWEB Cours proposé le 6 janvier 2015 Cours de Community Management Master 2 CAWEB Chargé d enseignement : Max Schleiffer, consultant social media Notre Programme 19/11 : Présentation du métier de Community

Plus en détail

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes Niveau 9 Dans la présente leçon, les élèves seront amenés à mieux comprendre les rôles des institutions financières au moyen de l analyse de publicités bancaires. Après avoir effectué une recherche sur

Plus en détail

webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT

webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT webgem.be VOTRE SOLUTION DE DESIGN & DÉVELOPPEMENT QUI SOMMES NOUS? WEBGEM EST UNE AGENCE WEB QUI PROPOSE DE VOUS ACCOMPAGNER DANS LA CRÉATION DE VOTRE SITE INTERNET, DE REFLÉTER UN UNIVERS DE MARQUE,

Plus en détail

Formation Storytelling par l image Partie 1 L importance du visuel + Pinterest

Formation Storytelling par l image Partie 1 L importance du visuel + Pinterest Formation Storytelling par l image Partie 1 L importance du visuel + Pinterest [ Agenda ] 1. Qu est-ce que le storytelling? 2. L importance de la photo et de la vidéo aujourd hui 3. Le potentiel de Pinterest

Plus en détail

NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 5 PG-3 - Normes d utilisation des médias sociaux Septembre 2011

NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 5 PG-3 - Normes d utilisation des médias sociaux Septembre 2011 NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 5 MISE EN CONTEXTE Les médias sociaux permettent aux gens de se réunir en ligne en fonction de leurs intérêts et de créer, partager ou prendre connaissance

Plus en détail

Agence & co m : l agence du blog Webmarketing & co m

Agence & co m : l agence du blog Webmarketing & co m Agence & co m : l agence du blog Webmarketing & co m Top Classement Teads & Golden Blog Award 2013 (catégorie Marketing) + de 100 rédacteurs 250 000 visiteurs uniques/mois 64 000 fans sur Facebook 56 000

Plus en détail

Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux. Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité.

Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux. Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité. Guide de rédaction Politique d utilisation des médias sociaux Note : Il est important d adapter votre politique selon vos besoins et votre réalité. 24 janvier 2012 Page 2 Guide de rédaction Politique d

Plus en détail

NetObserver Europe. TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008

NetObserver Europe. TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008 NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008 Constat issu de la 17 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences de profils et de comportement

Plus en détail

communication digitale

communication digitale communication digitale 1 Conseil en stratégie e-marketing Pour gagner une guerre, il faut en comprendre les enjeux Le web occupe aujourd hui une place centrale dans les plans de communication des entreprises

Plus en détail

Sponsoring d une grande entreprise ou d une PME. Les facteurs clés de succès

Sponsoring d une grande entreprise ou d une PME. Les facteurs clés de succès Sponsoring d une grande entreprise ou d une PME Les facteurs clés de succès Agenda 1. Qu est-ce que le sponsoring? 2. Le Cas Troger 2.1. La stratégie sponsoring 2.2. L activation sponsoring 2.3. L évaluation

Plus en détail

Viadeo, prêt à l emploi. livret de formation pour les particuliers

Viadeo, prêt à l emploi. livret de formation pour les particuliers Viadeo, prêt à l emploi livret de formation pour les particuliers sommaire Objectifs de la formation Cette formation, dispensée par Viadeo et Orange, poursuit un triple objectif : vous aider à comprendre

Plus en détail

INF 5075-2 Infographie matricielle

INF 5075-2 Infographie matricielle INF 5075-2 Infographie matricielle Légende DURÉE : 5 heures Domaine d apprentissage : Mathématique, science et technologie Programme d étude : Informatique Cours : Infographie matricielle (INF 5075-2)

Plus en détail

SE PASSER D INTERNET C EST GRAVE DOCTEUR?

SE PASSER D INTERNET C EST GRAVE DOCTEUR? LAD C. MENES / Shutterstock SE PASSER D INTERNET C EST GRAVE DOCTEUR? Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 PRÉAMBULE Peut-être avez-vous déjà connu cette situation? Suite

Plus en détail

Dons de charité ÊTRE UN DONATEUR AVERTI

Dons de charité ÊTRE UN DONATEUR AVERTI Dons de charité ÊTRE UN DONATEUR AVERTI Cette brochure a pour but de fournir au public de l information générale sur les dons de charité. Elle aborde divers aspects tels que les différents statuts des

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL UNIVERSITÉ LAVAL http://cgsst.fsa.ulaval.ca Dans quatre

Plus en détail

Notes de cours - MOOC Communication

Notes de cours - MOOC Communication 2013 Notes de cours - MOOC Communication Eric Sevrin Jememooc.wordpress.com 2013 Sommaire I. Les 3 étapes chronologiques pour construire un plan de communication (Méthode)... 4 1) Poser un cadre (périmètre),

Plus en détail

«Les outils Web au service du B2B» INFOPRESSE Octobre 2007

«Les outils Web au service du B2B» INFOPRESSE Octobre 2007 INFOPRESSE Octobre 2007 1 2 Brève présentation Gesca Investissements Numériques Ltée est une société spécialisée dans l investissement de capitaux dans des entreprises du secteur des nouveaux médias et

Plus en détail

Appel d'offre n 2 Equipe n 08, le 04 / 02 / 2014

Appel d'offre n 2 Equipe n 08, le 04 / 02 / 2014 Appel d'offre n 2 Equipe n 08, le 04 / 02 / 2014 L'équipe Laura Vuillequez Sara Kol Anne-Sophie Valleray Ergonome Chef de projet Planneur stratégique Pierre Bellenger Pierre Guilhou Martin Fave Lead designer

Plus en détail

D assurance-vie avec participation

D assurance-vie avec participation D assurance-vie avec participation Le Réalisateur Patrimoine et Le Réalisateur Succession Michel Poulin,Pl,fin. Expert-conseil Régional De Commercialisation Ordre du jour Aperçu de l assurance-vie avec

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? La société. Notre solution pour le tourisme. Une plateforme robuste et éprouvée

QUI SOMMES-NOUS? La société. Notre solution pour le tourisme. Une plateforme robuste et éprouvée QUI SOMMES-NOUS? La société Fondée à Toulouse en 2006 (20 employés) Notre métier : concepteur et éditeur d une solution internet pour le commerce et le tourisme Notre philosophie : une équipe réactive,

Plus en détail

2) NOTRE ORGANISME EST-IL PRÊT À RECRUTER DES BÉNÉVOLES

2) NOTRE ORGANISME EST-IL PRÊT À RECRUTER DES BÉNÉVOLES 2) NOTRE ORGANISME EST-IL PRÊT À RECRUTER DES BÉNÉVOLES DE PLUS DE 50ANS? O N Si non : Voir trucs et astuces SOMMES-NOUS PRÊTS À RECEVOIR LES BÉNÉVOLES DE PLUS DE 50 ANS? Savons-nous pourquoi nous voulons

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

Table des matières PARTIE I : LES FONDAMENTAUX DU MARKETING DIGITAL

Table des matières PARTIE I : LES FONDAMENTAUX DU MARKETING DIGITAL Introduction... IX Auteurs.... XIX Liste des Mini-cas.... XXI Liste des Zoom Recherche.... XXIII Liste Digital marketing insight... XXV Liste des figures... XXVII Liste des tableaux... XXXI PARTIE I :

Plus en détail

UN RÉSEAU D INFORMATIONS ET D OPPORTUNITÉS KIT MÉDIA PRINTEMPS 2014. quodieneconomique.com

UN RÉSEAU D INFORMATIONS ET D OPPORTUNITÉS KIT MÉDIA PRINTEMPS 2014. quodieneconomique.com UN RÉSEAU D INFORMATIONS ET D OPPORTUNITÉS KIT MÉDIA PRINTEMPS 2014 quodieneconomique.com UN RÉSEAU D INFORMATIONS ET D OPPORTUNITÉS NOTRE MISSION ÊTRE VOTRE PARTENAIRE DE CHOIX POUR LE DÉVELOPPEMENT DE

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail