Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes"

Transcription

1 Niveau 9 Dans la présente leçon, les élèves seront amenés à mieux comprendre les rôles des institutions financières au moyen de l analyse de publicités bancaires. Après avoir effectué une recherche sur un produit ou un service financier, les élèves créeront un produit médiatique relatif à ce produit ou service. Cours Durée Résultats d apprentissage de la littératie financière Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes À la fin de cette leçon, les élèves pourront : utiliser aisément la financière; effectuer une prise de conscience à titre de consommateurs en examinant les produits et les services offerts par les institutions financières. Attentes et contenus d apprentissage Français, 9 e et 10 e année (2007) Français, 9 e année, cours théorique (FRA1D) Attente Lecture Interpréter une variété de textes littéraires et courants pour en construire le sens, y réagir de façon critique et se donner des repères culturels. Contenu d apprentissage Interprétation Interpréter des textes publicitaires en tenant compte, entre autres, des éléments suivants : la situation de communication, le format et la mise en page, le point de vue, les procédés indicatifs, les types d appuis pour convaincre ou persuader et les éléments visuels. PAGE 1

2 Attentes et contenus d apprentissage (suite) Affaires et commerce, 9 e et 10 e année (2006) Initiation aux affaires (BBI1O ou BBI2O) Attente Gestion financière Décrire les services offerts par les institutions financières aux ménages ainsi qu aux entreprises. Contenus d apprentissage Services financiers Comparer les besoins en matière d opérations bancaires d un ménage à ceux d une entreprise (par exemple, compte personnel, compte commercial, marge de crédit). Décrire les nouvelles tendances qui influent sur les activités financières (par exemple, banques en ligne, guichets automatiques, transactions en ligne). Évaluer les produits et les services offerts par les principales institutions financières canadiennes (par exemple, banques, caisses populaires, coopératives financières, banques en ligne). Contenus d apprentissage Planification financière Décrire les types d investissement (par exemple, fonds communs de placement, actions, obligations, fonds éthiques). Comparer les avantages de l investissement à ceux de l épargne. Évaluation Les élèves doivent produire une affiche, une brochure, une maquette de page Web, une publicité radiophonique ou un message publicitaire pour la télévision afin de faire la promotion de leur institution financière et de leur produit ou service financier. Utiliser la rubrique d évaluation «Publicités bancaires» (annexe B). Matériel Feuillets autocollants (deux couleurs); un feuillet de chaque couleur par élève Deux ou trois vidéos de messages publicitaires actuels d une durée de 30 secondes portant sur des institutions financières (des sites comme YouTube donnent accès à de telles publicités, lesquelles devraient, si possible, porter sur des institutions présentes dans la collectivité des élèves) Exemplaires pour les élèves du document Créez votre propre publicité bancaire! (annexe A) Ordinateurs avec accès à Internet Appareils d enregistrement (audio et vidéo) Matériel d artiste (ciseaux, colle, marqueurs, crayons et papier graphique) PAGE 2

3 Mise en situation Jour 1 Entamer une brève discussion en posant les questions suivantes : Allez-vous à la même institution financière que vos parents? Selon vous, pourquoi vos parents fréquentent-ils cette institution financière en particulier? Expliquer aux élèves que certaines études ont démontré que, parmi les facteurs qui suscitent la confiance des gens envers une institution financière, l un des facteurs clés est l exposition fréquente à des publicités de cette institution. Indiquer aux élèves qu ils vont visionner une série de messages publicitaires d institutions financières. Distribuer un feuillet autocollant de chaque couleur à chacun des élèves. Demander aux élèves de visionner les messages publicitaires, de repérer la mention d un produit ou d un service financier et d inscrire le nom de ce produit ou de ce service sur le feuillet autocollant de «couleur A». En même temps, les élèves doivent tenter de repérer les façons dont l institution financière essaie de susciter l intérêt du public, sur le plan des valeurs, de la culture ou des émotions. Les élèves doivent inscrire ces observations sur le feuillet autocollant de «couleur B». S ils n ont pas d observation à noter sur le feuillet de «couleur A» ou le feuillet de «couleur B», se servir de l absence de réponse pour amorcer une discussion à propos des méthodes publicitaires des institutions financières (c est-à-dire, donner de l information ou créer une perception) et de la sensibilité des élèves à une approche plutôt qu à l autre. Exemples : Produit ou service financier : Compte d épargne, régime enregistré d épargneretraite, prêt hypothécaire. Effets sur le plan des valeurs, de la culture ou des émotions : Suscite l intérêt par le truchement des rêves ou des objectifs futurs, en donnant des conseils personnels. Montrer les messages publicitaires. Demander aux élèves de coller leurs feuillets sur le tableau en regroupant ceux qui sont de la même couleur. Allouer aux élèves suffisamment de temps pour examiner les résultats. Si une couleur prédomine par rapport à l autre, discuter des raisons pouvant expliquer pourquoi il en est ainsi. Les institutions financières ont-elles davantage tendance à présenter de l information sur leurs produits ou services ou plutôt à créer chez les gens une certaine perception sur le plan des valeurs, de la culture ou des émotions? Les élèves sont-ils plus sensibles à une approche plutôt qu à l autre, ou pensent-ils que les institutions financières utilisent davantage une méthode que l autre? PAGE 3

4 Scénario Marc a vu une publicité à la télévision dans laquelle on offrait de meilleurs services bancaires que ceux qu il utilise déjà du moins c est ce qui lui semblait. Pour clarifier la question, Marc décide de comparer les publicités de quelques institutions financières. Par la suite, il ne sait plus quoi penser parce que dans chaque publicité, on affirme que l offre en question est la meilleure. Que peut-il faire pour déterminer laquelle des institutions financières lui convient réellement? Action Activité : Créer une publicité bancaire Inscrire une liste de sites Web d institutions financières au tableau et expliquer aux élèves qu ils créeront leur propre publicité. Par groupes de 4, les élèves travailleront pendant environ 40 minutes; ils visiteront les sites Web et suivront les directives figurant dans le document Créez votre propre publicité bancaire! (annexe A) de façon à obtenir les généraux dont ils ont besoin pour créer leur propre publicité. Offrir aux élèves plusieurs choix en ce qui concerne le média qu ils utiliseront pour présenter leur publicité. Veiller à allouer davantage de temps aux élèves qui choisissent de créer une publicité vidéo ou radiophonique. Consolidation Jour 2 Chacun des groupes présente sa publicité au reste de la classe. Pour chaque présentation, déterminer le produit ou le service financier faisant l objet de la publicité et inciter la classe à repérer l approche que le groupe a choisi de privilégier dans sa publicité (c est-à-dire, information ou perception). Poser les questions suivantes : 1. Qu est-ce qui vous influence le plus lorsque vous décidez d acheter quelque chose : l information donnée ou la perception que vous avez du produit ou du service? Selon vous, lequel de ces deux éléments est le plus important dans une publicité d institution financière? 2. S il y a lieu, quels sont les conflits d intérêts qui surviennent lorsque les institutions financières font la promotion de leurs produits et de leurs services? 3. La plupart des institutions financières imposent des conditions qui sont énoncées en «petits caractères» peu évidents sur leurs documents écrits. S il y a lieu, quels sont les enjeux d éthique liés au fait que ces sont moins visibles pour les consommateurs? PAGE 4

5 Annexe A Publicités bancaires Créez votre propre publicité bancaire! En tant que membre de l équipe d élite chargée de la publicité au sein de votre institution financière, vous avez la tâche de créer une nouvelle campagne publicitaire pour ses produits et ses services financiers. Étape 1 Pour la première étape de cette campagne, vous devez choisir l institution financière et le produit ou service financier dont vous ferez la promotion. À cette fin, rendez-vous sur le site Web d une institution financière (choisissez-en une dans la liste inscrite au tableau) et sélectionnez un produit ou un service. Déterminez trois avantages clés liés à l utilisation de ce produit ou service. Nom du produit ou du service : Trois avantages clés : Étape 2 Maintenant que vous connaissez le produit ou le service, vous devez décider quel sera votre public cible. Public cible : Groupe d âge (encerclez le groupe cible) : de 15 à 24 ans de 25 à 34 ans de 35 à 44 ans de 45 à 54 ans 55 ans et plus Sexe (hommes, femmes ou les deux) : Statut socioéconomique (encerclez le statut choisi) : revenu faible revenu moyen revenu élevé Étape 3 Déterminez ensuite la forme que prendra votre publicité : affiche, brochure, page Web (avec un plan de la page), publicité radiophonique ou message publicitaire pour la télévision. Étape 4 Vous devez maintenant travailler ensemble à la création de la publicité. Réfléchissez à l approche que vous souhaiteriez adopter : voulez-vous intéresser votre public au moyen d information ou influer sur sa perception des valeurs et de la culture de votre institution financière? La durée des publicités audio et vidéo ne devrait pas dépasser 30 secondes. PAGE 5

6 Annexe B Publicités bancaires Rubrique d évaluation «Publicités bancaires» Catégorie Niveau 1 (50 à 59 %) Niveau 2 (60 à 69 %) Niveau 3 (70 à 79 %) Niveau 4 (80 à 100 %) Connaissance et compréhension L élève utilise la aisance. une aisance limitée. une certaine aisance. grande aisance. une aisance exceptionnelle. Réflexion L élève comprend les textes médiatiques en repérant leurs divers éléments. Il fait preuve d une compréhension limitée des textes médiatiques. Il fait preuve d une certaine compréhension des textes médiatiques. Il fait preuve d une bonne compréhension des textes médiatiques. Il fait preuve d une excellente compréhension des textes médiatiques. Communication L élève crée des textes médiatiques qui transmettent le. limitée. moyenne. bonne. exceptionnelle. Application L élève crée des textes médiatiques qui financiers. limitée. moyenne. bonne. exceptionnelle. PAGE 6

Connaître vos revenus et vos dépenses

Connaître vos revenus et vos dépenses Connaître vos revenus et vos dépenses NIVEAU 9-12 La présente leçon donnera l occasion aux élèves d examiner leurs revenus et leurs dépenses, et d apprendre à établir un budget. Cours Initiation aux affaires

Plus en détail

40 minutes. Attente Vie active Participer à une variété d activités physiques dans le but d être une personne active tout au long de sa vie.

40 minutes. Attente Vie active Participer à une variété d activités physiques dans le but d être une personne active tout au long de sa vie. Vite à la banque! Niveau 4 Dans la présente leçon, les élèves participeront à une activité physique visant à simuler le concept d épargner de l argent en le déposant à la banque. Ce jeu vise également

Plus en détail

Faire des placements, 2 e partie

Faire des placements, 2 e partie Faire des placements, 2 e partie NIVEAU 9-10 Dans cette leçon, les élèves apprendront à connaître les instruments de placement et à structurer différents types de portefeuilles d investissement. Cours

Plus en détail

Qu est-ce que le crédit?

Qu est-ce que le crédit? Qu est-ce que le crédit? NIVEAU 9 11 Dans cette leçon, les élèves examineront les différents types de cartes de crédit offertes ainsi que les avantages et les inconvénients d acheter à crédit. Cours Initiation

Plus en détail

Comparer l intérêt simple et l intérêt composé

Comparer l intérêt simple et l intérêt composé Comparer l intérêt simple et l intérêt composé Niveau 11 Dans la présente leçon, les élèves compareront divers instruments d épargne et de placement en calculant l intérêt simple et l intérêt composé.

Plus en détail

PLAN DE LEÇON TITRE : Qu est-ce que le crédit? Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage

PLAN DE LEÇON TITRE : Qu est-ce que le crédit? Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : expliquer l objectif du crédit; analyser le rôle et l importance du crédit en ce qui concerne

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux Tombe facilement dans la lune (distraction interne) Compenser les déficits d attention des élèves ayant un TDAH : des moyens simples à proposer aux enseignants Line Massé Département de psychoéducation,

Plus en détail

Services bancaires. Introduction. Objectifs d apprentissage

Services bancaires. Introduction. Objectifs d apprentissage Services bancaires Introduction Les institutions financières, notamment les banques, les sociétés de fiducie, les coopératives de crédit et les caisses populaires, sont des entités essentielles à la gestion

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Planification financière

Planification financière Planification financière Introduction La planification financière couvre un large éventail de sujets et dans le meilleur des cas, elle les regroupe d une manière ordonnée et intégrée. Toutefois, vu qu

Plus en détail

Cultiver l esprit d équipe

Cultiver l esprit d équipe Cultiver l esprit d équipe Les objectifs : Promouvoir une prise de conscience de la nécessité de travailler en équipe et de cultiver les liens entre les personnes pour consolider l esprit d équipe Fournir

Plus en détail

TECHNIQUES DE SURVIE ÉCRITURE Leçon de littératie 2.6

TECHNIQUES DE SURVIE ÉCRITURE Leçon de littératie 2.6 Clair et net! Comprendre, structurer et expliquer un concept. Apprentissage critique Comprendre et apprécier l importance de fournir des consignes claires. Tenir compte du point de vue de l auditoire et

Plus en détail

Plan de commercialisation

Plan de commercialisation Plan de commercialisation Plan de commercialisation Organigramme VAliDATiON Du POSiTiONNEMENT ET DE la MiSSiON STrATÉGiES MArKETiNG MESSAGE PuBliciTÉ relations PuBliQuES PrOMOTiONS radio AcTiViTÉS SOciAlES

Plus en détail

AUTO-EVALUATION DES CAPACITES. 2Module. Evaluation des liens extérieurs. Table des matières. SECTION 1 Evaluation des liens extérieurs 54

AUTO-EVALUATION DES CAPACITES. 2Module. Evaluation des liens extérieurs. Table des matières. SECTION 1 Evaluation des liens extérieurs 54 2Module Evaluation des liens Table des matières SECTION 1 Evaluation des liens 54 53 Module 2 Section 1 Evaluation des liens Les domaines clés de sont les suivants : Relations avec les autres organisations

Plus en détail

Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens Association des banquiers canadiens Littératie financière : adolescents et parents Décembre 009 Données techniques Données techniques Le Strategic Counsel est heureux de présenter les résultats des deux

Plus en détail

Unité d enseignement

Unité d enseignement Unité d enseignement Volet : Titre : Matière d enseignement recommandée : Autre(s) matière(s) pertinente(s) : Autre matière pertinente : Protéger l argent et les biens Se protéger soi-même, sa famille

Plus en détail

Planificateur de campagne de publipostage

Planificateur de campagne de publipostage www.postescanada.ca Planificateur de campagne de publipostage Postes Canada 6-640 (11 04) Un guide par étapes pour vous aider à planifier et à créer votre prochaine campagne de publipostage Utilisez votre

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 8. fraude et de l escroquerie ISSD-043(8)-05-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 8. fraude et de l escroquerie ISSD-043(8)-05-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 8 fraude et de l escroquerie ISSD-043(8)-05-10 La fraude est le premier acte criminel en importance commis à l endroit des Canadiens âgés.

Plus en détail

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème Problématique / Problématiser / Problématisation / PROBLÉMATIQUE : UN GROUPEMENT DE DÉFINITIONS. «Art, science de poser les problèmes. Voir questionnement. Ensemble de problèmes dont les éléments sont

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION FONDS DES MÉDIAS DU CANADA Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques Date : Le 28 juin 2011 Présentatrices : C. Briceno et J. Look À DES FINS DE DISCUSSION OBJET : Indicateurs

Plus en détail

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS Magdalena Grębosz Jacek Otto Ecole Polytechnique de Lodz, Pologne L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS L Introduction L Internet est actuellement le plus grand réseau

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Mars 2001 Série socio-économique 79 Une analyse des placements des caisses de retraite et des REER dans le logement locatif canadien introduction Les économies accumulées par les

Plus en détail

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie 12 septembre 2011 Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 1 000 propriétaires canadiens âgés

Plus en détail

Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE APERÇU Pour avoir

Plus en détail

CHARGÉE DE COURS : Catherine Pelletier, MBA, chargée de communication, Service des communications et des relations avec le milieu, FSA

CHARGÉE DE COURS : Catherine Pelletier, MBA, chargée de communication, Service des communications et des relations avec le milieu, FSA MRK-20712 - MARKETING DIRECT Syllabus Automne 2008 Local 3307 PAP CHARGÉE DE COURS : Catherine Pelletier, MBA, chargée de communication, Service des communications et des relations avec le milieu, FSA

Plus en détail

Les Français et la publicité sur Internet

Les Français et la publicité sur Internet Les Français et la publicité sur Internet Juin 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Adyoulike Echantillon : Echantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18

Plus en détail

Unité D : Placements. Demi-cours VI

Unité D : Placements. Demi-cours VI Unité D : Placements Demi-cours VI DEMI-COURS VI Unité D : Durée : Placements 12 heures Résultat d apprentissage général : Apprendre à connaître et à différencier les différents types de placements financiers

Plus en détail

Financement d une nouvelle entreprise : Parc à vélos intérieur

Financement d une nouvelle entreprise : Parc à vélos intérieur Financement d une nouvelle entreprise : NIVEAU 11-12 La présente leçon permettra aux élèves de connaître les différentes méthodes et sources de financement utilisées par les entrepreneurs pour lancer une

Plus en détail

Jacques Choquette Communications

Jacques Choquette Communications PDF - Jacques Choquette Communications et relations publiques Document présentant nos services et nos réalisations Une agence de communications, de publicité et de relations publiques de Québec, oü vous

Plus en détail

Encourager les comportements éthiques en ligne

Encourager les comportements éthiques en ligne LEÇON Années scolaire : 7 e à 9 e année, 1 re à 3 e secondaire Auteur : Durée : HabiloMédias 2 à 3 heures Encourager les comportements éthiques en ligne Cette leçon fait partie de Utiliser, comprendre

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

TROUSSE D'INFORMATION Mise à jour : Novembre 2010

TROUSSE D'INFORMATION Mise à jour : Novembre 2010 Mise à jour : Novembre 2010 Centres Hypothécaires Dominion Inc. 2215 Coquitlam Avenue Port Coquitlam BC V3B 1J6 Sans frais : 1 888 806-8080 À propos des Centres Hypothécaires Dominion Centres Hypothécaires

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE MONOLOGUE SUIVI

Plus en détail

PROGRAMME D ARTISTES EN RÉSIDENCE DU LIEU HISTORIQUE NATIONAL DE LA PISTE- CHILKOOT-ÉDITION 2015 FORMULAIRE DE CANDIDATURE

PROGRAMME D ARTISTES EN RÉSIDENCE DU LIEU HISTORIQUE NATIONAL DE LA PISTE- CHILKOOT-ÉDITION 2015 FORMULAIRE DE CANDIDATURE PROGRAMME D ARTISTES EN RÉSIDENCE DU LIEU HISTORIQUE NATIONAL DE LA PISTE- CHILKOOT-ÉDITION 2015 FORMULAIRE DE CANDIDATURE RÉSUMÉ Le Centre des arts du Yukon, Parcs Canada et le Service des parcs nationaux

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

La commandite. Comment créer des conditions gagnantes. 30 avril 2014

La commandite. Comment créer des conditions gagnantes. 30 avril 2014 La commandite Comment créer des conditions gagnantes 30 avril 2014 Qu est-ce que la commandite? Qu est-ce que la commandite? Une relation de partenariat dans laquelle le commanditaire investit pour accéder

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

Le Marketing en ligne: La clé du succès. Planification & outils

Le Marketing en ligne: La clé du succès. Planification & outils Le Marketing en ligne: La clé du succès Planification & outils L agenda de cette présentation Ce que nous allons couvrir : L importance d une bonne planification d affaires Comment créer avec succès un

Plus en détail

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION À L USAGE DES ORGANISATIONS HUMANITAIRES ET DE DEVELOPPEMENT REALISANT UNE AUTO-EVALUATION SUR LA BASE DE LA NORME HAP 2010

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

web conversion 2 e édition Améliorer ses taux de Vers la performance des sites web au-delà du webmarketing Roukine Serge

web conversion 2 e édition Améliorer ses taux de Vers la performance des sites web au-delà du webmarketing Roukine Serge Serge Roukine Améliorer ses taux de web Vers la performance des sites web au-delà du webmarketing conversion Préface de Pierre Kosciusko-Morizet 2 e édition Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-12858-1

Plus en détail

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC Préambule L intention de ce contrat est de favoriser une compréhension mutuelle sur les différentes possibilités d interactions entre le Centre pour la Communication

Plus en détail

Notre planète mobile : Canada

Notre planète mobile : Canada Notre planète mobile : Canada Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2012 1 Les téléphones intelligents constituent une plateforme par laquelle les annonceurs peuvent entrer en contact avec les

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7. l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7. l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7 l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10 L exploitation financière est la forme la plus répandue de mauvais traitement envers les aînés

Plus en détail

Cessions d images de Droits Gérés simplifiées

Cessions d images de Droits Gérés simplifiées Cessions d images de Droits Gérés simplifiées 200069959-001, Michael Kelley/Stone+ Vous nous avez demandé de simplifier la cession d images de Droits Gérés. C est chose faite. Des cessions de droits flexibles.

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS École secondaire Louis-Philippe-Paré 235, boulevard Brisebois, Châteauguay (Québec) J6K 3X4 Téléphone : 514 380-8899 Télécopieur : 450 692-0031 Site Web : http://lpp.csdgs.qc.ca/ Courriel : lpp@csdgs.qc.ca

Plus en détail

Ob t e n e z 500 $ pour l avenir de votre enfant. Ci b l e t u d e s.c a LC-114-12-10

Ob t e n e z 500 $ pour l avenir de votre enfant. Ci b l e t u d e s.c a LC-114-12-10 Bon d études canadien Ob t e n e z 500 $ pour l avenir de votre enfant Ci b l e t u d e s.c a LC-114-12-10 Le Bon d études canadien Comme parent, vous faites de votre mieux pour que votre enfant réussisse.

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ Rédigé par Edwin L. Weinstein, Ph.D., C.Psych. The Brondesbury Group Résumé Le présent sondage a pour objectif premier de cerner les facteurs

Plus en détail

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE

ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE ÉCOLE SECONDAIRE PÈRE-RENÉ-DE-GALINÉE FRANÇAIS 12 e année Date: mars-juin 2015 Course Code: FRA 4U Enseignante: Mme L. Campagna et Mme Ducatel NOM DE L ÉLÈVE : Projet : Projet autonome Durée de l unité

Plus en détail

Ci b l e t u d e s.c a

Ci b l e t u d e s.c a Le REEE : Planifiez l é p a r g n e -études d e votre enfant Ci b l e t u d e s.c a LC-115-12-10 Le Régime enregistré d épargne-études Vous aimeriez que votre enfant continue ses études après le secondaire?

Plus en détail

La dynamique du pouvoir ou Comment influencer les autres acteurs pour atteindre ses objectifs politiques? Pierre Lainey HEC Montréal

La dynamique du pouvoir ou Comment influencer les autres acteurs pour atteindre ses objectifs politiques? Pierre Lainey HEC Montréal La dynamique du pouvoir ou Comment influencer les autres acteurs pour atteindre ses objectifs politiques? Pierre Lainey HEC Montréal OBJECTIFS Au terme de la conférence : vous serez en mesure d influencer

Plus en détail

Formation Storytelling par l image Partie 1 L importance du visuel + Pinterest

Formation Storytelling par l image Partie 1 L importance du visuel + Pinterest Formation Storytelling par l image Partie 1 L importance du visuel + Pinterest [ Agenda ] 1. Qu est-ce que le storytelling? 2. L importance de la photo et de la vidéo aujourd hui 3. Le potentiel de Pinterest

Plus en détail

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada Les enfants sont exposés aux livres illustrés tôt

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

APPEL D INSCRIPTIONS

APPEL D INSCRIPTIONS APPEL D INSCRIPTIONS DATE LIMITE DE SOUMISSION : Le 31 juillet 2015 Le concours Outstanding Retail Awards est possédé et exploité par : HARDLINES INC. 528 Queen St. E. Toronto, ON M5A 1V2 416-489-3396

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la. planification financière. planification financière ISSD-043(1)-05-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la. planification financière. planification financière ISSD-043(1)-05-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la planification financière 1 planification financière ISSD-043(1)-05-10 Préparer un plan financier est une façon de prendre en main votre avenir

Plus en détail

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Pourquoi choisir la TD pour vos besoins en gestion de patrimoine? Vos occasions se multiplient avec la croissance de votre

Plus en détail

L arbre de décision d achat des Français

L arbre de décision d achat des Français L arbre de décision d achat des Français Avril 2014 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Téléchargez U snap sur votre smartphone, vous ne verrez plus les publicités comme avant

Téléchargez U snap sur votre smartphone, vous ne verrez plus les publicités comme avant FIGAROMEDIAS, LE 1 ER PARTENAIRE DE LA LICENCE ET DE LA PLATEFORME U SNAP, VOUS PROPOSE D ENRICHIR VOS COMMUNICATIONS PRINT ET DE PROLONGER L EXPÉRIENCE DE MARQUE * Téléchargez U snap sur votre smartphone,

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mai 2013 PRÉAMBULE... 3 1. DISTRIBUER LA BONIFICATION DE 25M$... 4 2. OPTIMISER L AFE... 5 3. AMÉLIORER LA SENSIBILISATION DES

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE I. La démarche pas à pas Date Démarche Trouver un sujet qui vous intéresse Lire la bibliographie : thèses, articles Participer au séminaire «thèse»

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

Unité E : Services bancaires personnels. Demi-cours II

Unité E : Services bancaires personnels. Demi-cours II Unité E : Services bancaires personnels Demi-cours II MATHÉMATIQUES DU CONSOMMATEUR, 10 e ANNÉE Programme d études (2007) DEMI-COURS II Unité E : Services bancaires personnels Durée : 7 heures Résultat

Plus en détail

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents 7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents Sommaire Conseil n 1 : Soyez créatif dans la description du poste, PAS dans son

Plus en détail

«Est-ce que mon enfant est à risques?» Sécurité sur la rue

«Est-ce que mon enfant est à risques?» Sécurité sur la rue «Est-ce que mon enfant est à risques?» Sécurité sur la rue 1. Est-ce que votre enfant sait ce qu est un inconnu? 2. Est-ce que votre enfant connaît la différence entre un bon et un mauvais inconnu? 3.

Plus en détail

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête!

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! 18 SEPTEMBRE 2014 E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! Réputation : de quoi parle-t-on? «Ce que les gens disent ou pensent de moi» car ils l ont vu dans le journal, à

Plus en détail

PLAN DE LEÇON TITRE : Comprendre le crédit et votre rapport de solvabilité. Résultats d apprentissage de la littératie financière

PLAN DE LEÇON TITRE : Comprendre le crédit et votre rapport de solvabilité. Résultats d apprentissage de la littératie financière Comprendre le crédit et votre rapport de solvabilité 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : décrire les répercussions que pourront

Plus en détail

«On ne peut pas gérer ce qu on ne peut

«On ne peut pas gérer ce qu on ne peut Rapport 2006 du chef de la direction Michel Beauséjour, FCA «On ne peut pas gérer ce qu on ne peut pas mesurer» Sondage Multi Réso en 2006 Auprès des consommateurs Profil des acheteurs et des vendeurs

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

Plus de un propriétaire canadien sur trois du groupe d âge des 30 à 39 ans ne sait pas que les taux d intérêt n ont presque jamais été aussi bas.

Plus de un propriétaire canadien sur trois du groupe d âge des 30 à 39 ans ne sait pas que les taux d intérêt n ont presque jamais été aussi bas. Pour publication immédiate Le 12 septembre 2011 Connaissances limitées en matière de finances : un obstacle au remboursement des dettes Selon un sondage sur l endettement mené pour la Banque Manuvie du

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012

Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012 Comment évaluer des initiatives web 2.0 visant le changement des normes sociales? JASP, Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, 27 novembre 2012 Judith Gaudet, Ph.D., chercheuse Comsanté, UQAM Consultante en

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Bonnes Pratiques ont été approuvées

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

UN RÉSEAU D INFORMATIONS ET D OPPORTUNITÉS KIT MÉDIA PRINTEMPS 2014. quodieneconomique.com

UN RÉSEAU D INFORMATIONS ET D OPPORTUNITÉS KIT MÉDIA PRINTEMPS 2014. quodieneconomique.com UN RÉSEAU D INFORMATIONS ET D OPPORTUNITÉS KIT MÉDIA PRINTEMPS 2014 quodieneconomique.com UN RÉSEAU D INFORMATIONS ET D OPPORTUNITÉS NOTRE MISSION ÊTRE VOTRE PARTENAIRE DE CHOIX POUR LE DÉVELOPPEMENT DE

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail

Contenu de la publicité électorale

Contenu de la publicité électorale P 04 948 (2014-08-12) Contenu de la publicité électorale À l intention des : Candidats et directeurs de campagne électorale Agents officiels et agents principaux Représentants officiels Tiers Pour les

Plus en détail

OUTIL 6A 1. OUVRIR UNE SESSION... 1 2. AJOUTER UNE FORMATION DAFA... 2 3. INSCRIRE UN PARTICIPANT À UNE FORMATION... 5

OUTIL 6A 1. OUVRIR UNE SESSION... 1 2. AJOUTER UNE FORMATION DAFA... 2 3. INSCRIRE UN PARTICIPANT À UNE FORMATION... 5 OUTIL 6A UTILISATION DU WEB CADRE RESPONSABLE DE LA FORMATION 1. OUVRIR UNE SESSION... 1 2. AJOUTER UNE FORMATION DAFA... 2 3. INSCRIRE UN PARTICIPANT À UNE FORMATION... 5 4. ACTIVER LE STATUT DU PARTICIPANT...

Plus en détail

Avis d Appel d Offres Ouvert : Campagne Publicitaire pour l American English Language Program

Avis d Appel d Offres Ouvert : Campagne Publicitaire pour l American English Language Program Introduction : l Ambassade des Etats Unis au Niger est heureuse d annoncer l ouverture d un appel d offres ouvert pour une campagne publicitaire pour son programme d anglais qui vient juste d être transféré

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

Veille Opérationnelle Chapitre 5 Mesure de l efficacité des moyens de communication

Veille Opérationnelle Chapitre 5 Mesure de l efficacité des moyens de communication Annonce presse, spot télé, affichage Évalue ensemble de la campagne I) Définitions Pré-tests : ce sont des études qualitatives portant sur des projets et soumises à un public limité représentatif de la

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

22 Solut!ons pour planifier vos finances. Des stratégies éprouvées

22 Solut!ons pour planifier vos finances. Des stratégies éprouvées 22 Solut!ons pour planifier vos finances Des stratégies éprouvées pour améliorer vos finances L avenir que vous bâtissez aujourd hui est celui dont vous profiterez demain Seriez-vous rassuré de savoir

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Graphisme Publicitaire

Graphisme Publicitaire Graphisme Publicitaire Le street marketing actif Game Corentin Luchart Sommaire Introduction 1. Les objectifs Promouvoir la gamme de services Google Dynamiser l image de marque en créant le buzz Amorcer

Plus en détail

Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études

Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Programme canadien pour l épargne-études Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études LC_012-10-09F Vous pouvez obtenir cette

Plus en détail

La littératie financière en éducation coopérative. Leçon 3 : Le crédit. Plan de la leçon

La littératie financière en éducation coopérative. Leçon 3 : Le crédit. Plan de la leçon Liens avec la littératie financière Leçon 3 : Le crédit Plan de la leçon Les connaissances et les compétences en littératie financière qui seront abordées dans cette leçon par rapport aux attentes du curriculum

Plus en détail