CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES"

Transcription

1 MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d ouvrage : CONSEIL GENERAL DE LA SOMME 43, Rue de la République AMIENS CEDEX Travaux de maintenance, de mise en conformité de complément et de rénovation des installations dans les Bâtiments départementaux. Alarme Anti-Intrusion Marchés à bons de commandes

2 SOMMAIRE I - OBJET...3 II - DESCRIPTION DES TRAVAUX D ALARME ANTI-INTRUSION...3 II Objet des travaux...3 II Déroulement des operations...3 II Consistance des travaux...3 II Constitution generale des prix unitaires...4 II Description technique des travaux...4 II Spécifications du câblage...7 II Travaux de VRD...8 II Essais et contrôle de l'installation...10 II Documents a fournir...10 II Non compris dans ces travaux...10 III - GENERALITES...10 III Prescriptions réglementaires...10 III Spécifications particulières...11 III Coordination avec les autres corps d'état...13 III Plan des installations...13 IV - MISE EN OEUVRE DU MATERIEL...14 IV Qualité du matériel mis en oeuvre...14 IV Principes de pose...14 IV Garanties du matériel...16 IV Certificats et procès verbaux...16 IV Protection contre la corrosion...16 IV Fixation des appareils...16 IV Connexions et dérivations...16 IV Percements - Tranchées et scellements...16

3 I - OBJET Le présent cahier a pour objet de définir les prescriptions techniques communes à tous les marchés de travaux de maintenance, de mise en conformité de complément et de rénovation des installations dans les Bâtiments Départementaux - Alarme Anti-Intrusion. II - DESCRIPTION DES TRAVAUX D ALARME ANTI-INTRUSION II Objet des travaux Les travaux détaillés dans le Bordereau de prix unitaires concernent la maintenance et la rénovation des systèmes d alarme anti-intrusion des Bâtiments Départementaux de la Somme. Ils consistent à fournir les équipements nécessaires et à les installer suivant les règles de l art, l ensemble du matériel sera conforme aux normes AFNOR et NFA2P. II Déroulement des opérations L Entreprise effectuera un diagnostic nécessaire de l existant à partir du besoin qui lui sera signifié et établira son devis de travaux en utilisant les références répertoriées dans le bordereau de prix unitaires. Après acceptation du devis par le maître d ouvrage, la commande correspondante valant ordre de service, sera établie préalablement à tout commencement d exécution des travaux. Les travaux ne pourront pas être exécutés s il n ont pas fait l objet d un bon de commandes. La facture correspondante pourra être établie après exécution complète et sera réglée sur certification du service fait par le représentant du maître d ouvrage II Consistance des travaux Les travaux de maintenance et de rénovation des systèmes d alarme anti-intrusion comprennent essentiellement, pour les ouvrages de l'espèce définis par le marché : l'installation du chantier et de ses magasins les études, calculs, dessins, plans schémas et notices nécessaires à l'établissement définitif du projet et à l'exécution du chantier. les fournitures autres corps d'état, des indications concernant les réservations, les puissances électriques, les positions exactes des équipements etc... la fourniture de tous les échantillons qui devront être approuvés par le Maître d'ouvrage et le Maître d œuvre. les circuits de terre et équipements de protection contre les mises sous tension accidentelles des masses métalliques. l'ensemble des chemins de câbles ou échelles à câbles, supports physiques et leurs accessoires. l'ensemble des canalisations courants forts primaires et secondaires nécessaires l alimentation des systèmes d alarme anti-intrusion les équipements de protection contre la foudre les canalisations spécifiques aux courants faibles et notamment les canalisations spécifiques aux installations de systèmes d alarme anti-intrusion

4 l'ensemble des équipements, d'alarme anti-intrusion les percements, saignées, branchements, tamponnages et scellements ainsi que les raccords et rebouchages correspondants les essais, les réglages et la mise en ordre de marche des installations et matériels électriques objet du marché la réfection de tous les ouvrages détériorés du fait de l'entreprise la descente et l'évacuation aux décharges publiques de tous les ouvrages détériorés du fait de l'entreprise le nettoyage général de l'ensemble des supports avant, pendant et après les travaux d'électricité. la fourniture des plans de recollement sous forme de mise à jour des plans d'exécution des ouvrages les notices de fonctionnement, d'utilisation, de maintenance et l'instruction du personnel II Constitution générale des prix unitaires Les coûts du diagnostic du devis et de l obligation de conception et de résultat seront pris en compte dans les prix unitaires du bordereau. Les installations seront livrées raccordées et en état de marche. D une manière générale, elles seront réalisées suivant les règles de l'art. Les prix unitaires seront des prix de vente incluant la fourniture et la pose, sauf indication contraire détaillée dans le bordereau. Le matériel proposé devra être conforme aux normes et adapté aux conditions de sa mise en œuvre (température, humidité, indices de protection, lumière..) Les prix unitaires du bordereau comprennent toutes les sujétions de mise en œuvre et en particulier : Produits, matériels et consommables annexes. Percements, calfeutrements et restitution des degré coupe feu des parois traversées. Sujétions de bonne finitions Le démontage et remise en œuvre si nécessaire de faux plafonds. Les plans d exécution des ouvrages et plans de récolements Les garanties à dater de la réception des ouvrages D une manière générale, toute sujétion d exécution des travaux dans les règles de l art. II Description technique des travaux II Installations de surveillance périmétrique La surveillance périmétrique est destinée à découvrir et signaler les offensives sur l enveloppe du bâtiment. En période d occupation, elle permet de dissuader les gens d utiliser les issues de secours par le déclenchement d une sirène et d un flash local. Cette surveillance repose sur l usage de détecteurs d ouverture sur les ouvrants. Le détecteur d ouverture est généralement constitué d un contact magnétique pour montage en encastré dans le chambranle et sur le vantail pour l'aimant.

5 Les portes «sectionnelles» seront équipées d un SABOT. Les portes de grandes dimensions seront contrôlées par deux détecteurs à sabot. II Installations de surveillance intérieure La surveillance intérieure a pour but de détecter la présence d intrus dans un espace protégé et de contrôler l'accès dans certaines zones. Cette surveillance repose sur l usage : de détecteurs de présence de dispositifs de déclenchement volontaire et discret d alarme de barrières volumétriques. II Installations de surveillance spécifique Le local concerné sera protégé au moyen de : détecteurs de présence contacts d ouverture II Spécifications de la centrale et du terminal de commande / visualisation La centrale de détection d intrusion saisit les signaux d alarme et de sabotage des détecteurs d intrusion. Elle pilote les dispositifs d affichage d alarme et de transmission d alarme. Son prix unitaire comprend au minimum les fonctions suivantes : Centrale et auto-surveillance des circuits, Centralisation des informations, Analyse, traitement et visualisation des informations, Mise en œuvre de claviers de commande déportés, Transmission par l intermédiaire d un transmetteur téléphonique de l information, Clé permettant l essai, la mise hors service. Ses caractéristiques minimum sont les suivantes : Alimentation par chargeur batterie d une autonomie de 12 heures. Possibilité d activation-désactivation par clavier déporté Boîtier en aluminium satiné ou peinture époxy IP 54 Anti vandale, Sortie imprimante d enregistrement des alarmes

6 II Spécifications du matériel de détection II Détecteurs D une façon générale : on utilisera des détecteurs infrarouges pour tous les locaux et zones vitrés situés en façade, ainsi que pour les circulations et les sorties de secours. on positionnera des détecteurs formant barrage aux points de passage obligés et en complément éventuel des protections périmétriques. Les détecteurs devront posséder au minimum les caractéristiques suivantes : limiter les fausses alarmes communication directe sur le bus dispositif anti-spray dispositif anti-masque intégration d un dispositif de test pour faciliter la maintenance. Les détecteurs seront sélectionnés selon les caractéristiques communiquées par le fabriquant. II Détecteurs sismiques Les détecteurs sismiques décèlent les vibrations mécaniques. II Bouton poussoir d appel Des Dispositifs de déclenchement discret d'alarme devront permettre à des personnes menacées de déclencher l alarme manuellement par bouton poussoir. Ils seront avec identification «Alarme» en clair. II Sirènes et flashes La signalisation se fera par déclenchement des sirènes selon NFA2PT3 auto-protégées et auto-alimentées et éventuellement des flashes. L installation de ces dispositifs devra se faire suivant les règles de l art avec la recherche de la meilleure efficacité. II Détection périphérique Les barrières volumétriques seront du type hyperfréquence à effet doppler, auto-protégé. II Signaux d'alarme L alarme ou tout autre information concernant l anti-intrusion sera traitée comme suit : action des sirènes action vers télésurveillance asservissement éclairage asservissement éventuel avec l'installation vidéo.

7 II Télésurveillance Les alarmes pourront être transmises vers un poste de télésurveillance. Cette communication se fera par modem en respectant la Règle R31. Le transmetteur sera de type multi-protocoles. L alimentation électrique sera sécurisée par batterie. II Asservissement éclairage et VIDEO Le Système anti-intrusion pourra générer des commandes vers le système d éclairage et la vidéosurveillance : allumage des éclairages extérieurs périphériques déclenchement des caméras de la zone concernée II Spécifications du câblage Les prix unitaires des câbles comprendront leur fourniture et pose suivant les règles de l art, avec notamment les caractéristiques minimum suivantes : Pose en encastré Câblage suivant la norme NFC avec des types de câble adaptés au matériel utilisé. alimentation en 220V : depuis le tableau électrique le mieux adapté, par câble U1000 R2V posé sous tube IRL ou sur chemin de câbles courants forts Câblage du bus avec câbles SYT1. Câblage des détecteurs et contacts magnétiques par câble souple avec écran. Câblage de la détection périmétrique avec câbles RVFV. Supports nécessaires et toutes sujétions de mise en œuvre Câbles de liaisons posés de façon dissimulée pour éviter les actes de vandalisme. Matériel de montage et de fixation cadmié. Percements permettant le passage des câbles ou chemins de câbles y compris leurs rebouchages propres et l enlèvement des gravois. Tout support intermédiaire à rajouter pour les fixations. Distribution dans les conduits : sous tube ICT encastré dans les cloisons pour les descentes sur les prises et goulottes sous tube IRL pour les parcours apparents dans le plénum des faux plafonds sous tube IRO pour la pose en apparent. Ce tube sera du type ICT et sera posé dans des saignées. Ces saignées seront exécutées obligatoirement par des machines réalisant une largeur et une profondeur en adéquation avec le tube considéré. L installateur devra comprendre dans le prix unitaire du tube la saignée et son rebouchage soigné.

8 Pose en apparent Les conduites montées en apparent seront du type IRO. L entraxe de leur fixation sera au maximum de 0,60 ml. Les conduits devront être parfaitement rectilignes. Pose sur chemin de câbles Les câbles seront solidement fixées aux chemins de câbles au moyen de colliers «RILSAN» ou similaires. Important : Lorsque le nombre de câbles sur un même tracé est supérieur à cinq, il sera utilisé obligatoirement du chemin de câble comme support. Pose sous goulotte de distribution Les goulottes utilisées seront de teinte blanche, à 2 compartiments (hauteur de 10 cm mini ) et devront être équipées d un couvercle démontable. Les changements de direction seront réalisés par des pièces spéciales incluses dans les prix unitaires. Des agrafes de retenue de câbles devront être mises en place tous les 30 cm. La fixation se fera suivant les supports et conformément à la norme NF C par vissage, cloutage ou collage. Matériel de pose Dans le cas ou la pose nécessite l utilisation de matériel de pose, le coût sera calculé comme suit : - Pour un échafaudage : coût unitaire de montage + coût d utilisation NB : Le prix unitaire d utilisation d un échafaudage sera calculé pour 1mètre de longueur, 1 mètre de hauteur et 1 jour d utilisation.(prix/m²/jour) - Pour une nacelle : coût unitaire d amenée de matériel + coût d utilisation. II Travaux de VRD Les prix unitaires des travaux de VRD comprennent au minimum : Toutes les sujétions d exécution des travaux dans les règles de l art. La remise en état et en fonction de l existant et notamment des espaces verts y compris le ré-engazonnement, la remise en état des chaussées et toutes les détériorations pouvant survenir pendant l exécution de ses travaux. Des tranchées de profondeur 0.80 m en pleine terre et 1 m sous chaussée. NB : Des profondeurs inférieures peuvent être suffisantes à condition d assurer une protection mécanique incluse dans les prix unitaires des câbles et adaptée au terrain. Les grillages avertisseurs, fourreaux et chambres de tirage des câbles enterrés

9 Les prix unitaires des prestations sous voiries et trottoir comprendront au minimum : Toutes les sujétions d exécution des travaux dans les règles de l art. la découpe soignée des revêtement de surface Les terrassements et évacuation des déblais excédentaires La pose des fourreaux, chambres de tirages et grillages avertisseurs Les remblais compactés matériaux nobles La reprise à l identique des revêtements de surface L entreprise devra s assurer de la présence des réseaux de toute nature existant dans les zones d intervention afin de prévenir de la détérioration éventuelle des canalisations existantes. Dans le cas d une détérioration, l entreprise effectuera à ses frais les réparations nécessaires. Les chapes et revêtements existants seront découpés à la tranche à 0.20 m de part et d autres de la tranchée.. Les couches de gazon, destinées au réemploi après rebouchage, seront découpées sur la largeur de la fouille, enroulées et mise en dépôt à l abri du soleil ou du gel. ou ré engazonné Pendant l exécution de la fouille, les engins doivent être adaptés aux conditions du chantier de sorte qu il n en résulte aucune dégradation des sols environnants. Dans le cas contraire, il sera procédé à la remise en état à la charge de l Entreprise. Les produits extraits réutilisables sont entreposés au long de la fouille de façon à entraver le moins possible la circulation. Les produits non réutilisables sont évacués au fur et à mesure. L évacuation y compris les frais de décharge et de transport seront inclus dans les prix unitaires. Des dispositions sont prises pour permettre la protection et les accès nécessaires et sécurisé pour les personnes pendant toute la durée du chantier. Les tranchées seront remblayées avec une couche de sable de 10 cm d épaisseur, les fourreaux seront recouverts d une autre couche de 20 cm de mêmes matériaux avec mise en place d un grillage avertisseur en matière plastique rouge à 30 cm au dessus des fourreaux. En traversée de route, le remblayage se fera en grave de 0/40 compactée surmontée d une couche de grave de 0/40 avec dosage de 75 kg de ciment par m3 ou équivalent et revêtement identique à celui de la chaussée existante. En trottoir ou allée revêtus : même mode opératoire que ci-dessus mais la couche de grave mélangée de ciment n aura que 20 cm d épaisseur et le revêtement existant sera reconstitué. L entrepreneur devra également inclure dans les prix unitaires les percements pour la pénétration des fourreaux dans les bâtiments concernés. Les fourreaux seront du type TP annelé lisse à l intérieur et aiguillés ( 100 mini avec grand rayon de courbure pour la pose des câbles fibres optiques).

10 II Essais et contrôle de l'installation Avant toute réception de l'installation, il sera procédé, en présence du Maître d'ouvrage ou de son représentant, aux essais et contrôles de bon fonctionnement de l'installation. Un rapport d essais sera fourni. Le chiffrage de cette prestation sera ramené à un prix unitaires/détecteurs II Documents a fournir En fin de travaux, l'installateur devra fournir sous forme d un exemplaire «papier» et d un fichier informatique, chacun des documents suivants : La répartition des sections et des zones de détection avec identification des détecteurs Les corrélations entre les zones de détection et de diffusion d'alarme, Le(s) schéma(s) de principe et les plans de câblage détaillés de l'installation. Liste des matériels mis en oeuvre, les documentations constructeur et certificat de conformité correspondants, Les instructions de manoeuvre, Notice d'exploitation et de maintenance. Cette fourniture est comprise dans les prix unitaires du bordereau. II Non compris dans ces travaux Gamme fonctionnant par radio fréquence Lecteurs de badges Supervision sécurité Contrat de maintenance III Prescriptions réglementaires III - GENERALITES Les études de conception et les travaux d'exécution des ouvrages seront à réaliser selon les règles de l art et les textes en vigueur au jour de la soumission et, notamment : Les diverses règles et les prescriptions du Cahier des Clauses Techniques Générales devront être respectées et en particulier les textes des documents suivants : Le recueil des D.T.U. Les normes françaises Arrêtés : Arrêtés concernant la sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les Etablissements Recevant du Public. Arrêtés concernant la sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les Etablissements du Type R (Enseignement)

11 Arrêtés concernant la sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les Etablissements du Type L (salles d'audition, de conférences,...) Arrêtés concernant la sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les Etablissements du Type S (bibliothèque) Arrêtés concernant la sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les locaux techniques non accessibles au public et Arrêté reprenant les dispositions particulières à appliquer. Les normalisations, spécifications et règles techniques établies par l'u.t.e. (dernière édition en vigueur), concernant l'appareillage en général, les conducteurs, les moulures, conduits, etc... Les décrets Décret : portant règlement d'administration publique concernant la sécurité des travailleurs et notamment dans le bâtiment et les travaux publics. Décret : relatif aux contrôles et à l'attestation de conformité des installations électriques aux normes de la sécurité. Décret relatif à la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent en oeuvre les courants électriques. Les règles professionnelles : les recommandations professionnelles de l'union Technique de l'électricité (UTE). Les recommandations de l'association Française de l'eclairage. Les recommandations PROMOTELEC. les règles imposées par E.D.F., ses services techniques locaux. Le code des postes et télécommunications. L'application de ces documents auxquels les installations susvisées peuvent être tenues de satisfaire, ne dispense pas de respecter les prescriptions, règles, circulaires et décrets administratifs tant généraux que particuliers, ainsi que tous les textes officiels, complétant ou modifiant les pièces dont il est fait état, qui seront publiés postérieurement à l'élaboration du présent Cahier des Clauses Techniques Particulières et connus au jour de l'attribution. III Spécifications particulières a) Quelles que soient les directives données pour le choix des moyens, l'entreprise est tenue de garantir sous son entière responsabilité tous les résultats imposés ou non qui n'auraient pas fait l'objet de réserves de sa part.

12 Le fait d'avoir soumissionné suppose que l entrepreneur a obtenu tous les renseignements nécessaires à la parfaite réalisation des travaux, qu'il a visité les lieux, et qu'il s'engage ainsi à exécuter ceux-ci dans les règles de l art. Si cela n'était pas l'avis de l'entrepreneur, il ne pourrait toutefois se prévaloir de la brièveté ou de l'absence d'une prestation pendant ou après la période d'exécution. b) Le fait de commencer les travaux de sa compétence, suppose qu'il accepte les lieux tels qu'ils sont. Il devra pour éviter tout conflit avec les autres entrepreneurs, réceptionner les ouvrages sur lesquels il aura à travailler. c) Suivant les règles énoncées dans le CCTP ou le CCAP, l'entrepreneur est responsable de tous les dégâts qui pourraient survenir aux ouvrages de son fait, de celui de son personnel, des intempéries. Pour pallier à ces inconvénients, il lui appartient donc de prendre toutes les précautions utiles (protection contre le vol, bâchage, etc...). Celles-ci sont implicitement contenues dans sa proposition. Il assurera une surveillance sérieuse de son chantier. d) Quand des documents écrits ou dessinés seront remis à l'entrepreneur ils ne pourront être considérés que comme des bases d'exécution, il devra donc après avoir visité les lieux, signaler les dispositions qui n'auraient pas son agrément. Le fait d'exécuter sans rien y changer les prescriptions des documents remis, implique son adhésion et soumet à la responsabilité de l'entrepreneur la totalité des installations. L'entrepreneur doit en plus des travaux décrits plus loin : l'ensemble des démarches nécessaires auprès des administrations concernées et particulièrement les services de EDF. l'aide éventuelle au Maître de l ouvrage pour les démarches auxquelles les administrations le soumettraient. Avant tout début d'exécution, l'entrepreneur adressera au Maître d'ouvrage en double exemplaire des plans d'exécution précis, établis par lui sous sa propre responsabilité. Après examen, le Maître d'ouvrage retournera une série de plans acceptés et accompagnés de ses remarques éventuelles. Cette approbation ne diminuera en rien la responsabilité de l'entrepreneur en ce qui concerne la stabilité, la tenue et les aspects qualitatifs des ouvrages. e) Les installations ne seront réceptionnées que dans la mesure où elles répondront aux conditions suivantes : conformité des installations avec les conditions imposées par l'ensemble des prescriptions Fourniture dans un délai de quinze jours ouvrables avant la date de réception des documents techniques A la fin des montages, il sera procédé quelque soit l'état de la finition de la construction et en présence du Maître de l ouvrage à une réception visant la bonne réalisation des installations et consistant en un essai de fonctionnement. Cette réception fera l'objet d'un procès verbal signé sur place entre les parties.

13 Il est rappelé que les marques et matériels retenus dans le cadre marché approuvé, ne pourront être changés sous aucun prétexte. III Coordination avec les autres corps d'état a) Les travaux seront exécutés en étroite liaison avec toutes les entreprises éventuellement présentes sur le chantier, notamment pour les travaux de maçonnerie, de plâtrerie et particulièrement en ce qui concerne les réservations à créer. NOTA : l'entreprise attributaire doit les rebouchements des percements et des réservations. Les prescriptions ci-après seront appliquées sauf prescriptions différentes de la part du Maître d œuvre en charge du chantier. Travaux inclus dans le marché «Alarme Anti-Intrusion» : La fourniture des indications des plans de réservations et de percements (supérieurs à 10 dm²) dans les ouvrages en béton. Les rebouchements et calfeutrements avec respect des degrés coupe-feu de même constitution que la paroi considérée et fourreaux nécessaires. La fourniture des fourreaux de pénétration en bâtiment La fourniture des indications, en temps utile, pour la réalisation des découpes en faux plafonds suspendus aux emplacements des équipements techniques (luminaires, blocs de secours...). Les coffrets de coupures de sécurité. III Plan des installations L'entrepreneur se reportera au CCTP propre à chaque bon de commande délivré. Néanmoins et en général, les plans d'exécution de chantier, de réservations, calepinage et coordinations pour le passage des fluides, les notes de calculs,... sont à la charge de l'entreprise (Exemple : schémas, calculs de détection, coupes et détails des canalisations en rapport avec les autres corps d'états fluides,...). L'entrepreneur devra établir tous les plans de détails nécessaires à la parfaite exécution des travaux d'installation. Il devra fournir les plans de réservation et donner les dispositions indispensables à la mise en place correcte du matériel. Les plans seront fournis au Maître d'ouvrage et devront être approuvés par celui-ci avant toute exécution correspondante. L'exécution devra être obligatoirement conforme à ces plans approuvés. Tous ces plans d'électricité devront être soumis également à la Commission de sécurité du département concerné un mois avant le début de son intervention.

14 Il devra notamment : Plans guides de Génie Civil. Plans de réservations nécessaires à la coordination avec les autres corps d'état (Gros Oeuvre, Chauffage, etc...). Notices techniques, plans, coupes, vues éclatées du matériel fourni. Les implantations du matériel et câblage. Plans et schémas des armoires, tableaux, coffrets électriques. Synoptique précis des différentes installations mises en oeuvre (courants forts et courants faibles). Manuels d'entretien et notice de maintenance de tous les matériels installés. Notes de calculs. NOTA : La production de ces documents conditionnera la réception des ouvrages. IV - MISE EN OEUVRE DU MATERIEL IV Qualité du matériel mis en oeuvre. Le matériel utilisé pour l'exécution des installations devra être neuf et de première qualité et porter le label NF USE chaque fois que la réglementation en prévoit l'attribution.il devra être soumis à l'agrément du Maître d'ouvrage. A cet effet, l'entrepreneur présentera un tableau comportant un échantillon des divers appareils et matériaux. Après accord, ce tableau restera sur le chantier jusqu'à la réception provisoire. IV Principes de pose a) Généralités La mise en oeuvre des matériaux et appareillages sera réalisée, en plus des règles de l'art, suivant les indications des conducteurs et conformément aux prescriptions de l'a.f.n.o.r. La pose de l'appareillage et de canalisations sera réalisée solidement et soigneusement, en particulier toutes précautions seront prises pour éviter la détérioration des gaines isolantes. Pour l'ensemble des ferrures, conduits et appareillages non protégé, il sera prévu un enduit d'une couche de peinture anti-rouille (ou tout autre procédé) et de deux couches de peinture ordinaire.

15 b) Pose des conducteurs Gaines et canalisations non encastrées et encastrées dans les maçonneries et cloisons, saignées éventuelles et rebouchages sont inclus dans le marché. Gaines et canalisations à l'intérieur des cloisons et au-dessus des faux plafonds, seront étanches à la fumée. Pour les canalisations apparentes, le choix sera fixé suivant la destination des locaux et les risques qu'ils représentent. NOTA : l'attention de l'entrepreneur est attirée sur le fait que la distribution principale devra se faire sur chemins de câbles dans les vides de faux plafond et dans les vides sanitaires du rez de jardin. Les fils seront posés dans des conduits aiguillés qui auront été préalablement posés et fixés. c) Pose des conduits Les conduits seront fixés par colliers à raison d'un collier tous les 0.70 m maximum pour les conduits rigides et 0.35 m pour les conduits souples. Un collier sera placé de part et d'autre de chaque changement de direction ainsi qu'à l'entrée de tout appareil ou boîte de dérivation. d) Pose des chemins de câbles et échelles à câbles Les chemins de câbles seront réalisés généralement en fils d'acier soudés avec protection électrozinguée, de même que la boulonnerie et exceptionnellement en tôle perforée. Le titulaire devra tous les accessoires de fixations tant pour les éléments suspendus que pour les éléments posés en applique, et également la fourniture et la pose des chemins de câbles distincts et séparés COURANTS FORTS, COURANTS FAIBLES. Les écartements entre fixations devront assurer la bonne rigidité de l'ensemble. Les chemins de câbles courants forts doivent être distincts des chemins de câbles courants faibles et distants obligatoirement de 300 mm à partir de 20 mètres en cheminement parallèle. Pour des longueurs de cheminement parallèle inférieurs, la distance de séparation nécessaire est proportionnelle à la longueur des cheminements (ex : S = 150 mm pour L = 15m,..) avec une distance minimum de 100 mm. L'ensemble de l'installation devra être particulièrement soigné, l'architecte ou le Bureau d'etudes se réservant le droit de refuser les ouvrages installés et ne répondant pas aux prescriptions ci-dessus décrites.

16 IV Garanties du matériel L'entrepreneur sera tenu d'entretenir son installation en état de fonctionnement pendant la période comprise entre l'achèvement des travaux et la mise en service des installations et la réception définitive des travaux. En tout état de cause, le délai de garantie sera prolongé pour les organes et pour ceux qui en dépendent d'une durée qui sera déterminée par le Maître de l ouvrage sans pouvoir dépasser un an. IV Certificats et procès verbaux Les certificats C.S.T.B. ainsi que les procès verbaux d'agrément des matériaux seront fournis par l'entrepreneur sur simple demande du Maître d'ouvrage ou du Bureau de Contrôle. IV Protection contre la corrosion Toutes les parties métalliques, autres que celles des luminaires d'intérieur ou pièces en acier inox, ou chromées, recevront après préparations des pièces, une protection par le revêtement suivant : primaire anti-corrosion 2 couches de peinture de finition en laque glycérophtalique de couleur à déterminer. IV Fixation des appareils L'entrepreneur sera tenu pour responsable de la fixation des canalisations, appareillages, tableaux, répartiteurs, sous répartiteurs et centrales. Toutes les boulonneries seront traitées anti-rouille (cadmiées ou chromées). IV Connexions et dérivations Tous les raccordements et dérivations seront faits sur des bornes largement dimensionnées, fixées soit sur les appareils terminaux eux-mêmes, soit dans des boîtes ou coffrets prévus à cet effet, et dans tous les cas, devant rester accessibles. Aucune épissure ne sera tolérée. Aucune dérivation ou raccordement ne sera fait dans les boîtes ou coffrets si l'accès est condamné, en particulier dans les faux plafonds non démontables de type BA 13. IV Percements - Tranchées et scellements. Les percements et saignées à réaliser dans la maçonnerie ou dans les enduits plâtre, sont inclus dans le marché. Les rebouchements des réservations, des percements et saignées seront réalisés avec des matériaux identiques à ceux employés pour la construction et avec les mêmes soins Les traversées de parois seront obstruées au plâtre.

17 Le polochonnage au plâtre pour les boites d'encastrement de l'appareillage sera obligatoire lorsque le degré pare-flammes ou coupe feu de la paroi sera requis. NOTA : les boites d'encastrement dos à dos sont à proscrire.

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) SÉCURISATION DE DEUX BÂTIMENTS A USAGE SPORTIF: COSEC - CHEMIN SOUS LE FORT SALLE MARCEL RAMILLIER RUE ANDRE GELAS Marché n 14.025T LOT 2 : DISPOSITIF

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2015 07 Ville de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur Ville de Bergues, Hôtel de ville - Place de la République 59380

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

BORDEREAU DE PRIX UNITAIRE

BORDEREAU DE PRIX UNITAIRE dule GPI, carte 2 relais, Lecteurs muraux Badge logiciel de gestion de contrôle d'accès & Formation Acquisition d'une nouvelle application Extension du logiciel "Protecsys" VILLE DE CHAMBLY Place de l'hôtel

Plus en détail

EQUIPEMENT ANTI-INTRUSION

EQUIPEMENT ANTI-INTRUSION Le présent additif au CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - C.C.T.P. - concerne l équipement anti-intrusion à prévoir pour la Médiathèque, la mise à jour de la légende des luminaires et de 2 types

Plus en détail

RENOVATION DES LOCAUX DU BATIMENT CITADELLE SIS 8, RUE DE LA CITADELLE A METZ

RENOVATION DES LOCAUX DU BATIMENT CITADELLE SIS 8, RUE DE LA CITADELLE A METZ MINISTERE DE L INTERIEUR, PREFECTURE DE LA MOSELLE DIRECTION DES RESSOURCES ET DES MOYENS MUTUALISES Bureau des Affaires Immobilières et du soutien 9, Place de la Préfecture 57034 METZ CEDEX Tél. 03.87.34.88.06

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 SOMMAIRE 1 - CLAUSES COMMUNES A TOUS LES LOTS P. 3 1.1 DEFINITION

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES M A I T RE D O U V R A G E VILLE DE BAYON EGLISE DE BAYON Consolidation & entretien C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 03 SERURRERIE JANVIER 2013 ATELIER PATRIMOINE & PAYSAGE Sarl

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 6. Serrurerie

EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 6. Serrurerie EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 6 Serrurerie JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72 e mail

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre :

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre : DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone :

Plus en détail

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015

Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS. Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18 rue Blatin 63000 CLERMONT FERRAND Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Lot N 03 SERRURERIE 27/03/2015 MAÎTRE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Ministère de l'intérieur Préfecture de Belfort Représentant du Pouvoir Adjudicateur

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP.

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP. 1 COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP Lot 3 MENUISERIES BOIS Février 2013 ATÉCO Economiste de la Construction

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles RESTAURANT DU CNRS PHASE PRO DCE Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles 39 allée Félix NADAR - 33700 MERIGNAC - Tel : 05 57 92 32 10 - Fax : 05 56 34 02 24 - e-mail :artec.ing@wanadoo.fr

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

"Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO"

Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO Département de l'hérault commune de Montpellier CEMAGEF Groupement de Montpellier Domaine de Lavalette 361 rue jean François Breton 34196 Montpellier C.C.T.P. "Construction d'un Laboratoire sec sur la

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès «Contrôle d accès» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Date et heure limites de remise des offres : Observatoire

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE 6.1 GENERALITES ELECTRICTE SECURITE 6.1.1 NORMES ET REGLEMENTS L'ensemble des installations sera réalisé conformément aux normes, règles et décrets actuellement en vigueur 6.1.2 OUVRAGES PREVUS Le présent

Plus en détail

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE Maîtrise d Œuvre : C3C 21 rue Normande 28230 EPERNON Tél : 06.32.89.12.95 Fax : 09.58.83.45.69 E-mail : c3c.capelle@gmail.com Maître d Ouvrage LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

Département de l Hérault Commune de JACOU 34830

Département de l Hérault Commune de JACOU 34830 Département de l Hérault Commune de JACOU 34830 AMENAGEMENT D UNE SALLE DES MARIAGES DANS UN BATIMENT COMMUNAL EXISTANT & RENOVATION DU PARVIS Place de la Mairie 34830 JACOU - PHASE DCE - 16 Mai 2014 -

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Elle est donc mise en œuvre pour assurer la protection des biens et des personnes face aux risques d intrusion et d agression.

Elle est donc mise en œuvre pour assurer la protection des biens et des personnes face aux risques d intrusion et d agression. L'ANTI-INTRUSION Comment assurer la sécurité des biens et des personnes? 1. DÉFINITIONS : La détection intrusion a pour finalité principale la détection de personnes qui forcent ou tentent de forcer les

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170)

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170) Octobre 2013 Maître d'ouvrage Communauté de Communes des Trois Rivières Rue Pasteur BP10 14170 SAINT PIERRE SR DIVES CONSTRCTION D'N ATELIER INDSTRIEL POR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SR DIVES (14170)

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO. 1, cours du général de Gaulle CS 40201.

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO. 1, cours du général de Gaulle CS 40201. MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO 1, cours du général de Gaulle CS 40201 33175 Gradignan CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché à procédure

Plus en détail

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE page 1 1. CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1. OBJET DE LA NOTICE La présente notice CCTP concerne la description des travaux du lot MENUISERIES EXTERIEURES

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN Rue Jean Bouin 69320 FEYZIN Maître d ouvrage : Ville de FEYZIN 18 rue de la mairie 69320 FEYZIN Maître d œuvre : REFECTION ETANCHEITE TERRASSE EX SOLARIUM LPG ARCHITECTE

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF)

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF) Maître d Ouvrage LEGTA de MANCY 410, Montée Gauthier Villars 39015 LONS LE SAUNIER Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF des TRAVAUX (CCTP & DPGF) LOT N 5 REVETEMEMENTS

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature

Plus en détail

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES)

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES) DEPARTEMENT DU GERS Maître d ouvrage : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE 60, Avenue Gambetta 32 500 FLEURANCE AMENAGEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE ZONE INDUSTRIELLE «LA COUTURE» 32 700 LECTOURE

Plus en détail

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 1.1 - Objet 1.2 - Qualification 1.3 - Offre 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 2.0 Mobilier d archivage fixe 2.1 Meuble à plan 2.2 Armoire à produits dangereux 2.3

Plus en détail

VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE

VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE LOT UNIQUE : SERRURERIE / METALLERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME Rénovation de la cage d escalier Changement de certaines menuiseries extérieures - LOT 02 MENUISERIE BOIS MENUISERIE PVC

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF)

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF) Maître d Ouvrage LEGTA de MANCY 410, Montée Gauthier Villars 39015 LONS LE SAUNIER Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF des TRAVAUX (CCTP & DPGF) LOT N 3 METALLERIE

Plus en détail

une centrale ou organe de commande des détecteurs des dispositifs de signalisation d alarme (sirène, alarme lumineuse)

une centrale ou organe de commande des détecteurs des dispositifs de signalisation d alarme (sirène, alarme lumineuse) L ANTI-INTRUSION Comment assurer la sécurité des biens et des personnes? Définitions La détection intrusion a pour finalité principale la détection de personnes qui forcent ou tentent de forcer les protections

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE CASTELNAU DE BRASSAC. Lieu-dit «Bonpas» D.C.E. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE CASTELNAU DE BRASSAC. Lieu-dit «Bonpas» D.C.E. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE CASTELNAU DE BRASSAC REHABILITATION et EXTENSION D UN ENTREPOT MUNICIPAL Lieu-dit «Bonpas» D.C.E. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 2 CHARPENTE COUVERTURE

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

PROJET: Restructuration des bâtiments scolaire à VILLE M-O : Syndicat Intercommunal de la Vallée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

PROJET: Restructuration des bâtiments scolaire à VILLE M-O : Syndicat Intercommunal de la Vallée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 13 CADRE GENERAL REGLEMENTAIRE CLAUSES GENERALES En complément des CCAG, CCAP, norme NFP 03.001 et toutes pièces administratives, on notera les points suivant: L'entrepreneur doit avoir apprécié la nature

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Objet du marché TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG 4 - B O R D E R E A U D E S P R I X U N I T A I R E S ( B P U ) Maître de l'ouvrage Commune de Mouzeil

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 22 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 31 Site Internet : www.ciep.fr MARCHE DE TRAVAUX D AMENAGEMENT

Plus en détail

PREFECTURE DU VAR PAGE 1 SECURISATION DE ZONES ACCESSIBLES ET CREATION D UNE PASSERELLE METALLIQUE MARCHE DE TRAVAUX

PREFECTURE DU VAR PAGE 1 SECURISATION DE ZONES ACCESSIBLES ET CREATION D UNE PASSERELLE METALLIQUE MARCHE DE TRAVAUX PREFECTURE DU VAR PAGE 1 PREFECTURE DU VAR MINISTERE DE L INTERIEUR BD DU 112EME REGIMENT D INFANTERIE BP 1209 83 070 TOULON TEL : 04 94 18 83 83 FAX : 04.94.18.85.88 Mise en sécurité des accès du public

Plus en détail

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation NOTICE D'UTILISATION DU du type Ma - / MaME - pages 1 introduction 2 2 encombrement 3 fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 fonctionnement 5 à 6 contrôle, essai 5 caractéristiques 7 techniques 6

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3 DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE LORRAINE BORDEREAU DESCRIPTIF QUANTITATIF formant D.P.G.F. LOT N 3 : ELECTRICITE - ECLAIRAGE MAITRE DE L'OUVRAGE CONTROLEUR TECHNIQUE ET COORDONNATEUR SPS

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE DE SERVICES Achat de locaux modulaires Cahier des Clauses Techniques Particulières Désignation de la personne publique contractante : Commune Saint-Pathus 6 rue Saint-Antoine 77178 SAINT-PATHUS

Plus en détail

Alarme anti-intrusion

Alarme anti-intrusion A quoi ça sert? Alarme anti-intrusion Comment ça marche? 1 A B C R A + # B + # C + # D + # # # N N BOUCLE Libellé BOUCLE Libellé NF A ALARME VOL A quoi sa sert? Les alarmes anti-intrusion ont pour fonction

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE Le Grand Carré - 13, Bd des Martyrs - 04 301 FORCALQUIER CONSTRUCTION D UN BÂTIMENT D ACCUEIL MONTAGNE DE LURE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

CHATEAU EINHARTZHAUSEN. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SERRURERIE (Lot n 6)

CHATEAU EINHARTZHAUSEN. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SERRURERIE (Lot n 6) CCTP lot 6 Serrurerie Réaménagement rez-de-chaussée château Einhartzhausen Phalsbourg 1 CHATEAU EINHARTZHAUSEN PROPRIETE VILLE DE PHALSBOURG Réaménagement rez-de-chaussée Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD.

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD. CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD Chemin du stade 39240 ARINTHOD MAITRE D'OUVRAGE Commune d'arinthod Cour de la Mairie 39240 ARINTHOD Tél : 03 84 48 04 78 Fax : 0.3 84 48

Plus en détail

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot n 06 - Plâtrerie / Isolation EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION AVRIL 2007

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot n 06 - Plâtrerie / Isolation EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION AVRIL 2007 EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION Allée de la Boétie 33400 TALENCE LOT : ARCHITECTE DOSSIER N PHASE DATE : 06-17 AVRIL 2007 A.P.D. C.C.T.P. Lot n 06 - Plâtrerie /

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

Manuel d utilisation. Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique. Réf. : AL-800. En cas de problèmes

Manuel d utilisation. Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique. Réf. : AL-800. En cas de problèmes En cas de problèmes PHENIX apporte tous les soins nécessaires à l élaboration de ses produits. Si toutefois vous rencontriez un problème avec ce modèle, ne le retournez pas au magasin où vous l avez acheté

Plus en détail

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté ELECTRICITE / CORANTS FORTS ET FAIBLES CORANTS FORTS NITAIRE 1 RESEA DE TERRE Prise de terre Piquet de terre en acier cuivre Barrette

Plus en détail

REFECTION RESEAUX OXYGENE, ACETHYLENE, PROPANE. Lycée G.BRASSENS à Rive de Gier(42)

REFECTION RESEAUX OXYGENE, ACETHYLENE, PROPANE. Lycée G.BRASSENS à Rive de Gier(42) www.cogifluide.com 3 bis rue Lafayette 42400 Saint Chamond Téléphone : 04 77 25 70 00 E-mail : contact@cogifluide.com Siret 502 779 911 00036 - APE 7112 B - TVA FR27 502 779 911 00036 Affaire n A 14400

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

LOT N 2 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE CCTP CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAIRIE DE ROMAGNAT

LOT N 2 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE CCTP CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAIRIE DE ROMAGNAT MAIRIE DE ROMAGNAT 63540 ROMAGNAT MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE DE L ACCUEIL DE LA MAIRIE LOT N 2 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE ARCHITECTE : ATELIER GIRY-BONNICEL 58 rue Abbé Prévost 63100 CLERMONT-FERRAND

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE*

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* BIEN CHOISIR SON PRODUIT : 1 ) Composition d un bloc-porte : Un bloc-porte est composé d une porte (1) associée à une huisserie (ou dormant ou cadre (2)). 2 )

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D'UN SATELLITE DE RESTAURATION MARCEL FOLLET/VICTORINE AUTIER AMIENS (80)

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D'UN SATELLITE DE RESTAURATION MARCEL FOLLET/VICTORINE AUTIER AMIENS (80) CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D'UN SATELLITE DE RESTAURATION MARCEL FOLLET/VICTORINE AUTIER AMIENS (80) DCE LOT N 09 - SERRURERIE - METALLERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières Révision

Plus en détail