14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS"

Transcription

1 14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS La mise en place de la prestation d accueil du jeune enfant (PAJE) en 2004, et plus particulièrement la création du complément mode de garde (CMG) remplaçant l allocation pour la garde d enfants à domicile (AGED) et l aide à la famille pour l emploi d une maternelle agréée (AFEAMA), a permis une importante revalorisation des allocations versées aux familles. Il s agissait notamment de faciliter l accès des familles les plus modestes à ce dernier mode de garde, qui était plus onéreux que la garde collective. Par ailleurs, les aides fiscales en faveur de la garde d enfants ont été renforcées depuis La mise en place de ces mesures a permis de rapprocher le des familles, c'est-à-dire le coût associé à la garde d un enfant une fois déduites les aides publiques (crédit d impôt et aides à la rémunération), qui ont recours à une maternelle, du de celles qui ont recours à un accueil collectif, et ceci quels que soient leurs revenus. Reflétant les conditions d offre et de demande de garde, le coût du recours à une maternelle est cependant plus ou moins onéreux selon les territoires. Par exemple, dans certaines grandes agglomérations, où l offre d accueil collectif est importante, la rareté de l offre de garde des s maternelles peut conduire à ce que le reste à charge des parents employant une maternelle dépasse largement le reste à charge de ceux qui ont recours à un établissement collectif. Le rapprochement des restes à charge dans le cadre d une garde en crèche ou du recours à une maternelle En 2007, d après l enquête de la DREES 2 sur les modes de garde et d accueil des jeunes enfants, quels que soient leurs revenus, les dépenses des familles sont relativement proches, que leur enfant soit gardé dans un établissement collectif ou par une maternelle. Après versement du CMG et réduction d impôt, une famille dont le niveau de vie mensuel ne dépasse pas dépense 14 euros en moyenne de plus lorsque l enfant est gardé par une maternelle que lorsqu il bénéficie d une garde collective (cf. tableau 1). Le nombre d heures de garde mensuel pour ces familles est toutefois légèrement plus faible lorsque la garde s effectue chez une maternelle (158 heures mensuelles contre 163 heures pour une garde en crèche). De même, le coût horaire pour les familles, avant versement du CMG et réduction d impôt, est différent selon leurs revenus : la dépense horaire dans le cadre de l emploi d une maternelle est de 2,9 pour les revenus les plus faibles, contre 3,2 pour les revenus les plus élevés. Après versement des aides publiques, ce coût est ramené respectivement à 0,7 et 1,9. 1 Le passage d une réduction d impôt à un crédit d impôt en 2006 a permis aux familles les plus modestes de bénéficier d une réduction du. En 2007, le taux de crédit d impôt est passé de 25% à 50%. La garde à domicile a connu également un changement en 2006 avec l application d un abattement de 15% du salaire brut de l employé dès lors que l employeur cotise sur l assiette réelle des rémunérations. 2 N. Blanpain, «Les dépenses pour la garde des jeunes enfants crèche et maternelle : un coût proche pour les familles après allocations et aides fiscales», Etudes et résultats n 695, juin 2009, DREES. 3 Par unité de consommation, soit une unité de consommation (UC) pour le 1 er adulte, 0,5 pour les autres personnes de 14 ans ou plus et 0,3 pour les personnes de moins de 14 ans.

2 ECLAIRAGES FAMILLE 173 Tableau 1 - dépenses suivant les revenus des familles coût mensuel après allocation et réduction (en ) crèche maternelle nombres d'heures de garde dépense horaire avant allocation et réduction (en ) crèche maternelle moins de 1100 euros ,9 de 1100 à 1700 euros ,4 2,9 de 1700 à 2300 euros ,8 3,1 plus de 2300 euros ,3 3,2 Source : DREES enquête 2007 «modes de garde et d accueil des jeunes enfants»- Etudes et résultats n 695. Champ : les enfants de moins de 3 ans non scolarisés qui ont un mode de garde principal payant. Carte 1 salaire horaire net moyen des s maternelles en 2008 (en ) Carte 2 nombre d heures mensuelles de garde par enfant de moins de 3 ans par maternelle en ,1 à 3,7 (23) 2,8 à 3,1 (25) 2,6 à 2,8 (23) 2,3 à 2,6 (25) moy France métro : 2,9 122,4 à 165 (23) 113,7 à 122,4 (25) 109,2 à 113,7 (24) 90,5 à 109,2 (24) moy France métro : 116,7 Source : Acoss centre pajemploi, Source : Acoss centre pajemploi, Champ : familles ayant recours à une maternelle uniquement pour des enfants de moins de trois ans. Les familles ayant recours à une garde pour un enfant de moins de trois ans et un enfant de plus de trois ans ne sont pas pris en compte, le détail des heures ne pouvant pas être distingué pour chacun des enfants. Ces familles ne représentent néanmoins que 14 % de l ensemble des familles qui ont recours à une maternelle pour un enfant de moins de trois ans.

3 174 COMMISSION DES COMPTES DE LA SECURITE SOCIALE - JUIN 2010 cache en fait de fortes disparités territoriales et entre familles selon leur revenu Le des familles, varie suivant plusieurs paramètres : le revenu des familles, le mode de garde utilisé, le salaire horaire de l maternelle employée et l amplitude horaire de la garde de l enfant. Une analyse par cas types est développée pour rendre compte des différences de taux d effort des familles dans le cas d un recours à une garde à temps plein en fonction des contraintes auxquelles elles sont confrontées (cf. encadré 1), en particulier de celles liées à leur lieu de résidence. En effet, le salaire horaire net des s maternelles varie d un département à l autre. En 2008, il varie de 2,26 dans le département de l Orne à 3,70 en Haute-Corse. C est en région PACA, en Corse et en Ilede-France que leur salaire est le plus élevé. En Pays de la Loire et dans la région Limousin, les salaires pratiqués sont les plus bas (carte 1) 4. Par ailleurs, le nombre d heures de garde demandé par les parents varie aussi d un département à l autre. Les départements de la région Ile-de-France et ceux de la bande côtière de la région PACA conjuguent salaires horaires élevés des s maternelles et amplitude horaire importante d accueil par enfant. A l opposé, dans certains départements du nord et de l est, le salaire net horaire des s maternelles est faible ainsi que l amplitude horaire d accueil par enfant (carte 2). Encadré 1 construction des cas types Les restes à charge sont calculés pour une famille dont les deux membres travaillent à plein temps et qui ont un seul enfant de moins de trois ans pour deux modes de garde différents : maternelle et établissement collectif (crèche collective). Les gardes à domicile ne sont pas prises en compte, du fait de leur utilisation assez restreinte par les familles. Ce mode de garde est en effet utilisé quasi exclusivement en région parisienne par les familles les plus aisées. Les cas types décrivent les dépenses occasionnées par la garde de l enfant au 1 er janvier Sont donc appliqués les montants de la PAJE et les plafonds en vigueur au 1 er janvier Le correspondant à une garde utilisée en 2008 inclut par anticipation l avantage fiscal que le ménage obtiendra en Le taux d effort est défini par le rapport entre les dépenses restant à la charge des parents et leur revenu net, allocation de base de la PAJE incluse. Les restes à charge sont calculés pour trois salaires horaires d s maternelles : 2,8 net de l heure représente le salaire net médian des s maternelles en 2008, 2,6 le salaire horaire net en dessous duquel 25 % des s maternelles sont rémunérées et 3,1, le salaire horaire net au dessus duquel 25 % des s maternelles sont rémunérées. Pour que la famille puisse bénéficier des aides de la CAF, le salaire d une maternelle doit rester compris entre 2,25 SMIC(soit le minimum légal correspondant à un salaire horaire de 2,4 au 1 er juillet 2008) et 5 SMIC par enfant gardé et par jour de garde, soit 3,8 net de l heure pour 9 heures de garde en juillet Les cas types ne prennent pas en compte les aides versées par certaines collectivités territoriales qui viennent compléter les aides versées par la CAF (cf. encadré 2). Trois cas types sont retenus dans cette analyse, illustrant la diversité des situations locales. Ainsi, la garde par une maternelle rémunérée à un salaire horaire net de 3,1 pour une garde de 10 heures peut être considérée comme un cas type illustratif des familles résidant en agglomération parisienne ou dans les départements méditerranéens (cf. tableau 3). Ces familles ont les restes à charge les plus élevés. A l opposé, la garde par une maternelle rémunérée à un salaire horaire net de 2,6 pour une garde de 8 heures illustre la situation des familles résidant dans les départements où le salaire de marché des s maternelles est peu élevé et l amplitude horaire de garde faible, soient les familles résidant plutôt dans le nord et l est (notamment les départements du Pas-de-Calais et des Vosges). Les familles qui versent un salaire horaire net moyen à l maternelle pour une amplitude horaire moyenne (2,8 pour une garde de 9 heures) illustrent la situation des familles résidant dans les départements du Sud-ouest tel que les Landes ou les Pyrénées- Atlantiques (cf. tableau 3). 4 Acoss stat N 92, «le repli conjoncturel atteint aussi les particuliers employeurs en 2008», octobre 2009, ACOSS.

4 ECLAIRAGES FAMILLE 175 Tableau 3 - Reste à charge des familles en fonction du mode de garde, du revenu de la famille, des contraintes horaires pour un couple bi-actif à temps plein avec un enfant de moins de 3 ans 8h de garde - salaire horaire maternelle : 2,6 maternelle crèche 9h de garde - salaire horaire maternelle: 2,8 10h de garde - salaire horaire maternelle : 3,1 2 SMIC 3 SMIC 4 SMIC coût total mensuel (1) des parents taux d'effort 6,4% 3,9% 9,1% 4,5% 13,8% 5,5% des parents taux d'effort 4,4% 5,1% 6,2% 6,1% 9,4% 7,1% des parents taux d'effort 4,4% 6,2% 6,0% 7,2% 10,0% 8,3% 6 SMIC des parents taux d'effort 3,7% 4,6% 5,0% 5,4% 6,6% 6,2% Source :ACOSS/ CNAF données Calculs : DSS-6C barème de la CNAF pour les crèches. Champ : familles dont les deux membres du couple travaillent et qui ont un seul enfant de moins de trois ans. (1) soit le coût total supporté par les pouvoirs publics (Etat, CAF et collectivités territoriales) et par la famille. Encadré 2 les aides des collectivités territoriales Un certain nombre de départements et de municipalités proposent en plus du complément mode de garde versé par la CAF une aide aux familles employant une maternelle ou une aide à domicile afin de compenser le supplément de coût d une garde individuelle par rapport à une garde collective. C est notamment le cas dans la plupart des départements d Ile-de-France. Ainsi, si dans le département des Hauts-de-Seine, les salaires des s maternelles sont les plus élevés, des aides spécifiques sont versées aux parents par le département (voire la commune dans certains cas) permettant ainsi une réduction substantielle du des familles. Les familles résidant dans ce département ayant un enfant de moins de trois ans gardé par une maternelle ou un salarié à domicile, et dont les revenus nets imposables ne dépassent pas par an, reçoivent en plus du CMG une allocation mensuelle de 100 par le département. Cette aide est de 200 lorsque les revenus des parents sont inférieurs à De même, à Paris, les s maternelles n étant pas assez nombreuses et les places en crèche insuffisantes, un grand nombre de familles doit faire appel à la garde à domicile. Une aide est donc versée par le département, sous condition de ressources, pour les familles employant une garde à domicile.

5 176 COMMISSION DES COMPTES DE LA SECURITE SOCIALE - JUIN 2010 Pour une famille avec 2 SMIC, le taux d effort peut être multiplié par 3,5 selon les conditions de l offre de garde dans le département de résidence (salaire de «marché» des s maternelles et besoin d heures de garde) : son taux d effort sera de près de 14 % (soit un de 306 ) pour une garde de 10 heures par une maternelle rémunérée 3,1 contre 3,9 % (soit un de 87 ) si elle fait garder son enfant en établissement collectif pour une durée de 8 heures. Par ailleurs, selon le salaire horaire net demandé par l maternelle, la crèche peut s avérer être un moyen de garde moins coûteux que le recours à une maternelle. Ainsi, pour un salaire horaire net de 3,1 pour l maternelle, quel que soit le revenu des parents, le sera toujours moins élevé lorsque l enfant est gardé dans un établissement collectif. A l opposé, pour un salaire horaire net de 2,6, c est uniquement pour les familles dont les revenus sont égaux à 2 SMIC que la dépense pour une garde en crèche est moins importante. Pour toutes les autres situations, la garde par une maternelle est moins coûteuse que la garde dans un établissement collectif. Toutefois, une part importante d enfants de moins de trois ans sont encore gardés principalement par leurs parents La mise en place de la PAJE a permis à un plus grand nombre de familles d accéder à une garde payante : près d un tiers des enfants de moins de trois ans accèdent à une garde payante en 2007 contre un quart en La garde par une maternelle a connu un développement particulièrement dynamique : +4,5 points entre 2002 et Elle s est notamment légèrement développée parmi les plus bas revenus : 4 % des enfants vivant dans une famille dont le niveau de vie mensuel par unité de consommation ne dépasse pas 1100 sont gardés principalement par une maternelle agréée contre 2 % en Entre fin 2007 et fin 2009, le recours à une maternelle continue de progresser fortement. Le nombre de familles employant une maternelle augmente de près de 9% sur cette période 6. Néanmoins, un grand nombre d enfants sont encore gardés principalement par leurs parents : 64 % d enfants de moins de trois ans étaient gardés principalement par un de leurs parents en 2007 (contre 70 % en 2002), dont la moitié exclusivement. Ainsi, au total, ce sont 48 % des enfants de moins de trois ans qui sont gardés uniquement par leurs parents. Parmi les revenus les plus faibles, cette part ne s est quasiment pas modifiée : près de neuf enfants sur dix âgés de moins de trois ans dont le niveau de vie des familles est inférieur à 1100 par unité de consommation sont gardés principalement par un de leur parent en 2002 comme en Certes, parmi ces familles, la proportion des couples dont un seul membre travaille est plus importante ce qui explique un recours largement moins important à une garde payante à temps plein. Toutefois, parmi ces couples, une part appréciable de parents ont fait le choix de s arrêter de travailler pour des raisons liées à la garde de leur enfant. Ainsi, d après une étude de la DARES de 2003, près de 4 femmes sur dix qui se sont arrêtées de travailler à la naissance d un enfant l on fait en partie pour des problèmes de garde ou un arbitrage financier 7. A contrario, dans le cas des familles dont les deux membres du couple travaillent, le recours à une garde payante est plus élevé lorsque la mère est cadre ou profession intellectuelle supérieure (70 % contre 42 % pour les employées et 20 % pour les ouvrières). 5 N. Blanpain, «Les dépenses pour la garde des jeunes enfants crèche et maternelle : un coût proche pour les familles après allocations et aides fiscales», Etudes et résultats n 695, juin 2009, DREES. 6 ACOSS STAT n 100, «les particuliers employeurs au quatrième trimestre 2009», mars 2010, ACOSS. 7 D Méda et alii, «pourquoi certaines femmes s arrêtent-elles de travailler à la naissance d un enfant?», premières synthèses n 29.2, juillet 2003, DARES.

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU [ Particulier employeur ] La Paje Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU 1 er janvier 2010 Vous bénéficiez, pour votre enfant né ou adopté à partir du 1 er janvier 2004 *, de la Prestation d accueil

Plus en détail

Indicateur n 9 : Coût des différents modes de garde «formels» pour les finances publiques Sous-indicateur n 9-1 : Au niveau microéconomique

Indicateur n 9 : Coût des différents modes de garde «formels» pour les finances publiques Sous-indicateur n 9-1 : Au niveau microéconomique 40 Partie I Données de cadrage Indicateur n 9 : Coût des différents modes de garde «formels» pour les finances publiques Sous-indicateur n 9-1 : Au niveau microéconomique Ventilation de la charge d une

Plus en détail

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU [ Particulier employeur ] La Paje Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU 1 er janvier 2011 Vous bénéficiez, pour votre enfant de la Prestation d accueil du jeune enfant (PAJE). Elle comprend, sous

Plus en détail

[ Particulier employeur ] Pajemploi. Avantages et formalités. À jour au

[ Particulier employeur ] Pajemploi. Avantages et formalités. À jour au [ Particulier employeur ] Pajemploi Avantages et formalités À jour au 1 er janvier 2012 Vous bénéficiez, pour votre enfant de la Prestation d accueil du jeune enfant (PAJE). Elle comprend, sous certaines

Plus en détail

résultats N 695 juin 2009

résultats N 695 juin 2009 études résultats et N 695 juin 2009 Crèche et assistante maternelle : un coût proche pour les familles après allocations et aides fiscales En 2007, 31,5 % des en fants âgés de moins de trois ans non scolarisés

Plus en détail

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant Accueil et modes de garde Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J adopte un enfant 1 2 J adopte ou j accueille un enfant en vue d adoption La prime à l adoption 4 J élève mon enfant L

Plus en détail

La Caf de Seine et Marne. Acteur économique au profit de la petite enfance

La Caf de Seine et Marne. Acteur économique au profit de la petite enfance La Caf de Seine et Marne Acteur économique au profit de la petite enfance La Caf et le contexte socio-économique 1 294 762 habitants 200 800 Allocataires 308 000 enfants Expansion démographique forte :

Plus en détail

Combien dépensent les familles pour la garde de leurs enfants de moins de 3 ans?

Combien dépensent les familles pour la garde de leurs enfants de moins de 3 ans? août numéro Combien dépensent les familles pour la garde de leurs enfants de moins de 3 ans? En 2013, 55 % des enfants de moins de 3 ans non scolarisés sont confiés à un moment de la semaine à un mode

Plus en détail

PAJE Prestation d Accueil du Jeune Enfant

PAJE Prestation d Accueil du Jeune Enfant PAJE Prestation d Accueil du Jeune Enfant La PAJE se substitue, depuis le 1er janvier 2004, à 5 prestations existantes en faveur de la petite enfance (AFEAMA, AGED, APJE, allocation parentale d éducation

Plus en détail

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE GARDE D ENFANTS Tout savoir sur la PAJE Sommaire Qu est-ce que la PAJE? Page 2 La prime à la naissance ou à l adoption Page 3 L allocation de base Page 4 Le complément de libre choix du mode de garde Page

Plus en détail

Garder et faire garder son enfant

Garder et faire garder son enfant Garder et faire garder son enfant Nathalie Blanpain* L arrivée d un enfant au sein d un foyer est pour ses parents un événement majeur générateur de changements en termes de rythme de vie et d organisation,

Plus en détail

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant Accueil du jeune enfant N oubliez pas personnalisées. Plus d informations sur vos prestations Connaissez-vous la Caf? enfant. Cnaf 04/2013 - Illustration : Aurélie de La Pontais - Document non contractuel

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

La garde des enfants au domicile des parents

La garde des enfants au domicile des parents La garde des enfants au domicile des parents La garde à domicile, Ce mode d accueil consiste à faire intervenir un salarié à votre domicile pour la garde de votre enfant. Vous pouvez avoir recours à ce

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Prestations familiales MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PETITE ENFANCE Rapport 2015 L ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN 2014 DONNÉES STATISTIQUES

OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PETITE ENFANCE Rapport 2015 L ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN 2014 DONNÉES STATISTIQUES OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PETITE ENFANCE Rapport 2015 L ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN 2014 DONNÉES STATISTIQUES Les données présentées ci-après ont été rassemblées et analysées par l Observatoire national

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant Accueil du jeune enfant Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant J attends un enfant La prime à la naissance dans le cadre de la

Plus en détail

De la garde à l accueil...

De la garde à l accueil... De la garde à l accueil... Nous privilégions le terme d accueil à celui de garde qui correspond à l évolution de notre société et à la place faite à l enfant et à sa famille Choisir un mode d accueil pour

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne S A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER EMPLOYEUR Les activités des services à la personne Famille Enfants, soutien scolaire, aide administrative ou informatique Vie quotidienne Ménage, bricolage, jardinage,

Plus en détail

PAJE, URSAFF, CESU et moi

PAJE, URSAFF, CESU et moi 1 PAJE, URSAFF, CESU et moi Au secours, c est le moment : embaucher, déclarer et payer une nounou! Après plusieurs entretiens (ou un seul si vous êtes veinard), c est le moment de passer aux choses sérieuses

Plus en détail

Impact des incitations financières sur l arrêt ou la réduction d activité des parents de jeunes enfants : une analyse par cas-types

Impact des incitations financières sur l arrêt ou la réduction d activité des parents de jeunes enfants : une analyse par cas-types DOSSIERS et Impact des incitations financières sur l arrêt ou la réduction d activité des parents de jeunes enfants : une analyse par cas-types N 28 2012 Lorsque leur enfant en bas âge n est pas encore

Plus en détail

AIDES ET PRISES EN CHARGE

AIDES ET PRISES EN CHARGE AIDES ET PRISES EN CHARGE 1. Réduction d impôts Afin de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d autonomie, le gouvernement a mis en place un dispositif permettant aux populations

Plus en détail

L ENFANCE ET LES MODES DE GARDE

L ENFANCE ET LES MODES DE GARDE L ENFANCE ET LES MODES DE GARDE prestations CNRS, fiscalité Madame PAILHAS-GOUTTEBROZE Assistante Sociale CNRS Mademoiselle DENCAUSSE Stagiaire Assistante Sociale PRESTATIONS CNRS Allocation aux parents

Plus en détail

Cesu. C est une offre proposée aux particuliers pour leur faciliter l accès à l ensemble des services à la personne.

Cesu. C est une offre proposée aux particuliers pour leur faciliter l accès à l ensemble des services à la personne. Cesu SOMMAIRE Définition Avantages Réductions d impôt Bénéficiaires I n f o r m a t i o n s 1. Qu'est-ce que le Chèque emploi service universel? Créé dans le cadre de la politique conduite pour favoriser

Plus en détail

L Accueil collectif du Jeune Enfant en France

L Accueil collectif du Jeune Enfant en France L Accueil collectif du Jeune Enfant en France 4,8 Millions d enfants de moins de 6 ans en France, au 1er janvier 2014 La France est toujours, avec l Irlande, le pays le plus fécond d Europe, avec 810 000

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014.

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Les changements sur la feuille de paie en 2014 2014-01-03 00:00:00 Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Barèmes

Plus en détail

La fréquentation des établissements d accueil du jeune enfant par les moins de 3 ans

La fréquentation des établissements d accueil du jeune enfant par les moins de 3 ans études résultats et N 824 décembre 2012 La fréquentation des établissements d accueil du jeune enfant par les moins de 3 ans En 2007, en France métropolitaine, 20 % des enfants de moins de 3 ans fréquentent

Plus en détail

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels République Slovaque République slovaque : le système de retraite en 212 Le régime de retraite public lié à la rémunération est analogue à un système à points, avec des prestations qui dépendent du salaire

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

A - Prime à la naissance ou à l adoption

A - Prime à la naissance ou à l adoption A - Prime à la naissance ou à l adoption Plafonds de ressources Nombre d'enfants au foyer (nés ou à naître) Couples avec un seul revenu Plafonds de ressources 2013 Parents isolés ou couples avec deux revenus

Plus en détail

Exemples concrets de l effet des mesures fiscales

Exemples concrets de l effet des mesures fiscales Exemples concrets de l effet des mesures fiscales Un certain nombre d exemples concrets de l effet des mesures fiscales sont présentés sur les pages suivantes. Ces calculs se sont fait sur base de l application

Plus en détail

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA)

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) 15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) Le revenu de solidarité active (RSA), mis en place depuis le 1 er juin 29 en métropole, remplace les dispositifs de minima sociaux allocation de parent isolé (API)

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

Séminaire évaluation des politiques sociales

Séminaire évaluation des politiques sociales Séminaire évaluation des politiques sociales L ÉVALUATION DES POLITIQUES SOCIALES EN FRANCE Une évaluation des politiques sociales incontournable 2 1990 : Evaluation inscrite au cœur des administrations

Plus en détail

Les prestations familiales

Les prestations familiales Les prestations familiales Les Caisses d allocations familiales, les Caf, versent une quinzaine de prestations, dont les allocations familiales. Plus de 80 milliards d euros sont ainsi distribués aux familles.

Plus en détail

12.1. Le cumul emploi-retraite

12.1. Le cumul emploi-retraite 12.1. Le cumul emploi-retraite Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui permet de cumuler le bénéfice d une pension avec la perception de revenus d activité. Dans un premier temps soumis à certaines

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale.

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale. QUESTION- DU 6 DECEMBRE 2013 2. Calcul du CICE Quelles sont les règles d arrondi? Le montant du CICE, du plafond d'éligibilité et de l'assiette est arrondi à l'euro le plus proche. La fraction d'euro égale

Plus en détail

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012 Royaume-Uni Royaume-Uni : le système de retraite en 212 Le régime public comporte deux piliers (une pension de base forfaitaire et une retraite complémentaire liée à la rémunération), que complète un vaste

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants, industriels Le statut de votre conjoint Édition janvier 2012 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul des cotisations

Plus en détail

ENTRE 1989, année de sa création, et 2003, le montant du Rmi a progressé

ENTRE 1989, année de sa création, et 2003, le montant du Rmi a progressé Rmistes et bas salaires : quelles évolutions des ressources depuis 1989? Valérie Albouy, François Bouton et Christel Colin (Insee) ENTRE 1989, année de sa création, et 2003, le montant du Rmi a progressé

Plus en détail

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 PREAMBULE LES PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L AIDE SOCIALE Le Règlement départemental

Plus en détail

Indicateur n 14 : Pension moyenne

Indicateur n 14 : Pension moyenne Programme «Retraites» 47 Indicateur n 14 : Pension moyenne Sous-indicateur n 14-1 : de l ensemble des retraités Les évolutions des pensions moyennes (avantage principal de droit direct) brutes en euros

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

La prestation d accueil du jeune enfant

La prestation d accueil du jeune enfant La prestation d accueil du jeune enfant PRIME A LA NAISSANCE ALLOCATION DE BASE Complément de libre Choix d activité Complément de libre Choix du mode de garde PRESTATION D ACCUEIL DU JEUNE ENFANT La prime

Plus en détail

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement les aides de la Caf pour le financement L investissement Depuis 2000, sept plans nationaux d investissement ont été mis en œuvre par la branche. Ils ont permis l ouverture de 66 438 places. Le dernier

Plus en détail

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006

Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Les salariés des particuliers-employeurs en 2006 Claire Marbot, Valérie Dejonghe et Véronique Bruniaux* Sur l ensemble de l année 2006, plus de 1,6 million de salariés ont été employés directement par

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 7 décembre 2013 TENDANCE AU 2 EME 2013 TRIMESTRE Une stabilisation fragile de l activité dans le champ de l emploi à domicile hors garde d enfants Après avoir

Plus en détail

DOSSIER de presse. 16 juin 2010

DOSSIER de presse. 16 juin 2010 DOSSIER de presse Réforme des retraites dans la Fonction publique Sommaire Le relèvement de l'âge de la retraite pour les fonctionnaires et des conditions de durée pour les militaires... Fiche 1 La convergence

Plus en détail

Les travaux d entretien et d amélioration 2

Les travaux d entretien et d amélioration 2 Les travaux d entretien et d amélioration 2 Aux dépenses courantes de logement que les ménages doivent supporter (loyers, remboursements d emprunts, énergie), viennent s ajouter les coûts des travaux d

Plus en détail

Dares Analyses. Les services à la personne qui y recourt? Et à quel coût?

Dares Analyses. Les services à la personne qui y recourt? Et à quel coût? Dares Analyses AOÛT 214 N 63 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les services à la personne qui y recourt? Et à quel coût? En 211, 13 % des ménages

Plus en détail

L impact des nouveaux modes de financement des CAF pour les places en crèches Une enquête menée dans les départements normands

L impact des nouveaux modes de financement des CAF pour les places en crèches Une enquête menée dans les départements normands formation pour pouvoir exercer ce métier et ne pas être ainsi confondue avec une employée de maison. Les assistantes parentales souhaiteraient aussi que ce métier soit rattaché à la Convention collective

Plus en détail

La Note. Mars 2015. Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social?

La Note. Mars 2015. Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social? 1 Sociale S La Note Sociale Mars 2015 Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social? L objectif de cette note est de faire le point sur le CICE, notamment à partir

Plus en détail

Particulier. employeur. Juin 2012. Tout. savoir. sur le. Cesu. [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! www.cesu.urssaf.

Particulier. employeur. Juin 2012. Tout. savoir. sur le. Cesu. [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! www.cesu.urssaf. Particulier employeur Juin 2012 Tout savoir sur le Cesu [ Chèque emploi service universel ] L essayer, c est l adopter! Le Chèque emploi service universel (Cesu) L essayer, c est l adopter! Qui n a pas

Plus en détail

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Muriel Nicolas Florence Thibault CNAF Direction des Statistiques, des Études et de la Recherche. Département des Statistiques, des Prévisions

Plus en détail

COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU?

COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU? COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU? Que vous soyez imposable ou non, vous êtes dans l obligation de faire une déclaration de ressources aux Impôts. Votre profession vous donne la possibilité de

Plus en détail

Impôts 2015. Enfants à charge. dans quel cas un enfant est-il à charge? que déclarer et comment?

Impôts 2015. Enfants à charge. dans quel cas un enfant est-il à charge? que déclarer et comment? Impôts 2015 Enfants à charge dans quel cas un enfant estil à charge? que déclarer et comment? Enfants à charge > Vous pouvez compter à charge vos enfants célibataires (ou ceux de votre conjoint ou de votre

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

Chapitre X. Les aides à la garde des jeunes enfants

Chapitre X. Les aides à la garde des jeunes enfants 333 Chapitre X Les aides à la garde des jeunes enfants LES AIDES A LA GARDE DES JEUNES ENFANTS 335 PRESENTATION La branche famille a consacré en 2007 près de 13 Md aux aides à la petite enfance, (10,9

Plus en détail

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne

Colloque régional DIRECCTE Alsace. Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Agence nationale des services à la personne Colloque régional DIRECCTE Alsace Prévention des risques professionnels dans les activités de services à la personne Strasbourg, 22 novembre 2010 La politique

Plus en détail

RH PAYE version 5.18f standard 4.10

RH PAYE version 5.18f standard 4.10 RH PAYE version 5.18f standard 4.10 Cette notice vous présente toutes les nouveautés et améliorations de cette nouvelle version. Nous vous rappelons la nécessité de procéder à des sauvegardes régulières

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

Tout. Particulier employeur. savoir. sur le. Cesu. L essayer, c est l adopter! Février 2014. www.cesu.urssaf.fr

Tout. Particulier employeur. savoir. sur le. Cesu. L essayer, c est l adopter! Février 2014. www.cesu.urssaf.fr Particulier employeur Tout savoir sur le Cesu L essayer, c est l adopter! Février 2014 Le Cesu l essayer, c est l adopter! Qui n a pas eu un jour envie d une aide pour le ménage, les devoirs des enfants,

Plus en détail

>> Incidence de la CSG et CRDS sur le calcul du complément employeur en cas d arrêt de travail : régularisation de la situation

>> Incidence de la CSG et CRDS sur le calcul du complément employeur en cas d arrêt de travail : régularisation de la situation Info n 1331 03 Informations ASJ 07 03 Pôle Relations Sociales et Juridiques >> Incidence de la CSG et CRDS sur le calcul du complément employeur en cas d arrêt de travail : régularisation de la situation

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

Le salaire et les indemnités des assistants maternels

Le salaire et les indemnités des assistants maternels Le salaire et les indemnités des assistants maternels Les assistants maternels sont des salariés à part entière, ils perçoivent donc un salaire mensuel et des indemnités dont les modalités de calcul sont

Plus en détail

COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU?

COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU? COMMENT REMPLIR VOTRE DECLARATION DE REVENU? Que vous soyez imposable ou non, vous êtes dans l obligation de faire une déclaration de ressources aux Impôts. Cette profession vous donne la possibilité de

Plus en détail

AIDES ET PRISES EN CHARGE

AIDES ET PRISES EN CHARGE AIDES ET PRISES EN CHARGE 1. Réduction d impôts Afin de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d autonomie, le gouvernement a mis en place un dispositif permettant aux populations

Plus en détail

15.1. Comparaison des politiques familiales, taux de fécondité et emploi des femmes en Europe

15.1. Comparaison des politiques familiales, taux de fécondité et emploi des femmes en Europe 15.1. Comparaison des politiques familiales, taux de fécondité et emploi des femmes en Europe A travers l étude des données de six pays européens, cette fiche met en évidence les liens entre taux de fécondité,

Plus en détail

Modes de garde et d accueil des enfants de moins de 6 ans en 2007

Modes de garde et d accueil des enfants de moins de 6 ans en 2007 études résultats et N 678 février 2009 Modes et d accueil des enfants de moins de 6 ans en 2007 Au 1 er janvier 2008, la France métropolitaine compte 2,4 millions d enfants de moins de 3 ans et autant

Plus en détail

Sujet. Quelle politique du logement?

Sujet. Quelle politique du logement? Concours B/L 2010 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Gaël Giraud et Pierre-Cyrille Hautcœur Sujet Quelle politique du logement? Dossier documentaire Document 1 : La politique du logement

Plus en détail

EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES

EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES EXONERATION FISCALE ET SOCIALE DES HEURES SUPPLEMENTAIRES Rapport présenté par Madame Claudie PAYET, au nom de la Commission de l emploi et des affaires sociales et adopté au Bureau du 28 juin 2007, selon

Plus en détail

Une analyse du recours aux services de garde d enfants

Une analyse du recours aux services de garde d enfants SOCIÉTÉ Une analyse du recours aux services de garde d enfants Olivier Guillot* D après les chiffres de l enquête Emploi du temps 19981999, plus de 85 % des ménages où vit au moins un enfant non scolarisé,

Plus en détail

CCFP 14 décembre 2015

CCFP 14 décembre 2015 CCFP 14 décembre 2015 Débat annuel sur les orientations de la politique des retraites dans la fonction publique 2 ème thème 1 2 ème thème 2. Une approche de l équité inter-régimes au regard de l impact

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS FAMILIAUX Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des finances et des comptes publics Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations

Plus en détail

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise Caisse cantonale genevoise de compensation Assurance-maternité cantonale genevoise Etat au 1 er juillet 2001 Introduction L'assurance-maternité est une assurance perte de gain obligatoire dans le Canton

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Le Chèque emploi service universel en quelques mots

Le Chèque emploi service universel en quelques mots Le Chèque emploi service universel en quelques mots Qu'est-ce que le Chèque emploi service universel? Créé dans le cadre de la politique conduite pour favoriser les services à la personne (plan de développement

Plus en détail

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE Une année mitigée En 2008, en Poitou-Charentes, le bilan social est mitigé. Le nombre d allocataires de l ASS et de l API décline. De même, le nombre de bénéficiaires de la CMUc est en retrait. Cela peut

Plus en détail

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PRESTATIONS FAMILIALES Revalorisation des plafonds d'attribution des prestations familiales, en métropole et en départements d'outre-mer (DOM), de 1,7 %, à compter du 1 er juillet

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants 1 Les prestations 2 Les prestations maladie-maternité 1/2 Les prestations maladie en nature (médicaments, honoraires ) sont les mêmes que les

Plus en détail

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007.

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. Edition 2008 LE PASS-TRAVAUX Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. A la demande de l ANPEEC, MV2 Conseil a réalisé, en 2007,

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

À quoi servent les cotisations?

À quoi servent les cotisations? À quoi servent les cotisations? [ Le réseau Urssaf vous rend des comptes À quoi servent les cotisations? ] Depuis 1945, la France a fait le choix d une Sécurité sociale protégeant solidairement l ensemble

Plus en détail

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES Les droits DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES et de leurs PROCHES ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 Les chiffres qui

Plus en détail

PARCOURS INTERNET DU PARENT EMPLOYEUR

PARCOURS INTERNET DU PARENT EMPLOYEUR PARCOURS INTERNET DU PARENT EMPLOYEUR Pour permettre aux parents de faire garder leur enfant par une assistante maternelle agréée de nombreuses démarches ont été allégées et sont disponibles sur internet.

Plus en détail

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 -

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 - L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES Travail des étudiants Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 - J ai travaillé

Plus en détail