Atelier SOS Oxygène dans le cadre du FOREMS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier SOS Oxygène dans le cadre du FOREMS"

Transcription

1 06 Octobre 2015 CHU Amiens Atelier SOS Oxygène dans le cadre du FOREMS Muchembled Benjamin Commercial EHPAD Dessenne Jean Pharmacien SOS OXYGENE NORD JOLY MEDICAL LONGUEAU

2 Sommaire Présentation SOS Oxygène médical Différentes Sources d Oxygène Nettoyage et Désinfection Interface et consommable Nomenclature LPP

3 SOS OXYGENE Création : 1991 Spécialiste de l'oxygénothérapie, l'assistance respiratoire, la nutrition artificielle et la perfusion. Présent partout en France métropolitaine et dans les DOM-TOM 50 agences et collaborateurs spécialisés. SOS Oxygène assure une présence et un accompagnement de proximité. Disponibles 24h/24 et 7J/7.

4 Intervenants Muchembled Benjamin : Commercial EHPAD Dessenne Jean : Pharmacien

5 Oxygène médical 1997 : Les gaz à usage médical, dont l oxygène, obtiennent une AMM (article L ). Médicaments qui appartiennent au monopole pharmaceutique. Des organismes autres que les officines, sont autorisés par dérogation préfectorale à dispenser les gaz à usage médical (dont l O2) sous la responsabilité d un pharmacien. Le pharmacien est le garant de la qualité de la dispensation : les BPDOUM sont fixées par arrêté ministériel.

6 Différentes Sources d Oxygène L oxygène gazeux en bouteille Le concentrateur ou l extracteur d oxygène Concentrateur Mobile (Portable ou Transportable) Système remplisseur de bouteille (système Fill) L oxygène sous forme liquide

7 L oxygène gazeux en bouteille Les bouteilles d oxygène sont utilisées pour : - La déambulation occasionnelle - Comme moyen de secours en complément - L Algie Vasculaire de la Face (AVF) Bouteilles à oxygène Contenance en litre 3 m 3 1 m m l 1000 l 400 l Longueur 104 cm 66 cm 48 cm Diamètre 20 cm 14 cm 12 cm Poids 22 kg 9kg 4kg

8 Le concentrateur ou l extracteur d oxygène Première source pour l oxygénothérapie à domicile Appareil électrique qui fournit un mélange gazeux enrichi en O2 après passage de l air ambiant au travers d un tamis moléculaire. Concentrateur standard (ex : Everflo, Perfecto2 ) : pour les débits de 0,5 à 5 L/min Concentrateur haut débit (Platinum9) : pour les débits supérieurs à 5 L/min et jusqu à 9 L/min

9 L oxygène sous forme liquide Système est composé : - Réservoir fixe cylindrique (=cuve), contenant un volume important d O2 de 30 à 45 Litres sous forme liquide - Portable pouvant être rempli par le patient permettant la déambulation. 1 litre d O2 liquide 860 l d O2 gazeux

10 Nettoyage et Désinfection Appliquer aux Dispositifs Médicaux (DM) destinés à la location: - réutilisables : concentrateur, cuve,. - désinfection conformément aux recommandations de ce fabricant. Traitement biocide chimique Utilisation de produits nettoyants et/ou désinfectants destinés aux Dispositifs Médicaux. ( Laboratoire ANIOS) Le traitement s effectue en deux temps et comprend : -une phase de nettoyage destiné à enlever les salissures, -une phase de désinfection par action d un produit désinfectant de surface. Le traitement peut éventuellement s effectuer en un seul temps par application d un produit détergent-désinfectant. Suivi par Test et Contrôle du DM : changement du filtre antibactérien.

11 PLAN D IMPLATATION AGENCE SOS OXYGENE NORD JOLY MEDICAL REFECTOIRE BUREAU BUREAU WC DOUCHE WC STOCK CONSOMMABLES ZONE DE STOCKAGE DM - RAPPELES - REFUSES -RETOURNES ZONE DE RETOUR DM DEFECTUEUX STOCK MACHINES PROPRES REZ DE CHAUSSEE BUREAU BUREAU SALLE WC WC ARMOIRE ELECTRIQUE ZONE DE EXPEDITION- RECPETION BUREAU DU MAGASINIER PLAN TRAVAIL ZONE DE TEST PLAN TRAVAIL SAV ZONE DE STOCKAGE DM - RAPPELES - REFUSES -RETOURNES ZONE DE RETOUR DM DEFECTUEUX CUVES CONTROLEES PLAN TRAVAIL SAS ZONE DE NETTOYAGE DESINFECTION E V I E R DOUCHE CIRCUIT SALE CIRCUIT PROPRE DE REUNION HALL ACCEUIL PATIENTS BUREAU ACCEUIL BUREAU RTA ZONE RECEPTION MATERIEL NEUF SALLE DE RETOUR DES DM SALES STOCKAGE O2 GAZEUX PLEIN STOCKAGE O2 GAZEUX VIDE BOUTEILLES - RAPPELEES - REFUSEES -RETOURNEES ZONE DE RETOUR DM - RAPPELES - REFUSES -RETOURNES ZONE DE RETOUR DM DEFECTUEUX BOUTEILLES DEFECTUEUSES

12 Interface et consommable

13 Lunettes à Oxygène : Simple et pratique, c est le moyen de raccordement le plus fréquemment utilisé. Il est à noter que l O2 entraînant un durcissement du matériau des lunettes, celles-ci sont donc à changer régulièrement (toutes les 2 semaines) et à nettoyer quotidiennement à l eau savonneuse. Lunettes Classiques: 0,5 à 5L/min Lunettes Haut-Débit: à partir de 5-6L/min

14 Masque Simple: - Non étanche qui recouvre le nez et la bouche. - Débit moyen : 5 à 8 L/min. - Humidificateur obligatoire Masque à Haute Concentration en O2: - Réservoir souple qui permet un enrichissement à 100% en oxygène de l'air inspiré. - Valve unidirectionnelle : empêche l air expiré de retourner dans la réserve et limite ainsi le phénomène de réinhalationdu gaz expiré (CO2). - Débit fort : 8 L/min - Ne pas installer de système humidificateur

15 Humidificateur réutilisable à patient unique: Humification requise uniquement si débit d oxygène supérieur à 3 litres, ou si les muqueuses respiratoires sont lésées et sensibles. Couvercle noir = Débit 0 à 6L/min Couvercle blanc (Haut débit) = Débit 6 à 15L/min Eau changée tous les jours, humidificateur nettoyé au moins 1 fois par semaine à l eau savonneuse froide et bien rincer.

16 Humidificateurs à usage unique = AQUAPAK Recommandés par la HAS en EHPAD à partir de 3L/min Remplis d eau stérile Jetable après utilisation Changement si vide ou systématiquement après 28 jours.

17 MODALITES DE PRESCRIPTION DE L'OXYGENOTHERAPIE SELON LA LPPR PUBLIEE AU J.O. DU 27/02/2015

18 Oxygénothérapie à court terme (OCT 3.00) : Prescription < 3 mois Destinée au patient en IR Transitoire Hypoxémique en état clinique instable. Prise en charge : Ordonnance initiale d 1 mois renouvelable 2 fois, donc période maximale de 3 mois. Ne nécessite pas de gazométrie, ni de TDM6 ou d Epreuve fonctionnelle d exercice. Prescripteurs : Tout médecin Tout changement momentané de type de source d O2 nécessite une prescription.

19 Prise en charge de la dyspnée chez le patient en soins palliatifs ou en fin de vie ( ODYSP 3.30) : Destinée au patient non Hypoxémique en soins palliatifs ou en fin de vie Prise en charge et prescripteurs : Ordonnanceinitiale de 3 mois renouvelable 1 fois, donc période de 6 mois, par tout médecin. Au-delà des 6 mois, renouvellement avec DEP par un spécialiste: ex : Pneumologue, Oncologue, Médecins Soins Palliatifs Ne nécessite pas de gazométrie, ni de TDM6 ou d Epreuve fonctionnelle d exercice.

20 Oxygénothérapie à long terme (OLT) : Prescription 3 mois Destinée au patient IRCG Hypoxémique en état clinique stable nécessitant : -une oxygénothérapie de longue durée quotidienne (OLD) 15 h/j -sans déambulation ou déambulation < 1h/j (OLT1.XX) -ou avec déambulation > 1h/j (OLT2.XX) -ou une oxygénothérapie de déambulation exclusive (OLT2.XX) : O2 uniquement lors de la déambulation en dehors d une OLD quotidienne. Prise en charge : DEP (Demande d Entente Préalable) Prescripteurs : prescription initiale et renouvellement : Pneumologues, Médecins d un centre de mucoviscidose, Médecins d un centre de l HTAP ou Pédiatres experts de l IRC de l enfant. EXCEPTION pour les patients en EHPAD : renouvellement possible par le médecin Après avis d un spécialiste!

21 Question?

22 Merci pour votre attention

FORMATION INTERNE DU PERSONNEL. P. Samptiaux Pharmacien responsable version AQ.AA-BRI FORM PS ind 01-01/02/06

FORMATION INTERNE DU PERSONNEL. P. Samptiaux Pharmacien responsable version AQ.AA-BRI FORM PS ind 01-01/02/06 O2 DISTRIBUTION DE L OXYGENE A USAGE MEDICAL FORMATION Marina GERVAIS Pharmacien Responsable ALAIR & AVD Version PS-01 01/02/06 Oxygène: médicament L Oxygène est un médicament : - il appartient donc AU

Plus en détail

Oxygène : à partir du 1er Juillet

Oxygène : à partir du 1er Juillet NEXTPHARM 2012 Oxygène : à partir du 1er Juillet A partir du 1er juillet 2012 la règlementation concernant l oxygène changera fondamentalement. Le pharmacien d officine sera seulement impliqué dans l oxygénothérapie

Plus en détail

Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012

Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012 1 Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012 La règlementation relative au remboursement de l oxygénothérapie sera modifiée en profondeur à partir du 1 er juillet 2012. Les nouvelles

Plus en détail

Le pharmacien d officine n intervient que dans l oxygénothérapie de courte durée.

Le pharmacien d officine n intervient que dans l oxygénothérapie de courte durée. Cher.. La nouvelle réglementation en matière d'oxygène qui a été reportée 2x prendra cours le 1er juillet! Aucune modification n'a été apportée à la réglementation d'origine que nous avons décrite dans

Plus en détail

ATELIER 2 LA PPC EN PRATIQUE: MISE EN PLACE,

ATELIER 2 LA PPC EN PRATIQUE: MISE EN PLACE, ATELIER 3 - DE L'INDICATION DU TRAITEMENT AU SUIVI THÉRAPEUTIQUE DU SAHOS ATELIER 2 LA PPC EN PRATIQUE: MISE EN PLACE, RÉGLAGES ET ADAPTATION Dr Bernard Fleury Anne Campana Critères de prise en charge

Plus en détail

Organisation de la prise en charge de l insuffisance respiratoire à. Organisation de la prise en charge. domicile. Prestataires de service

Organisation de la prise en charge de l insuffisance respiratoire à. Organisation de la prise en charge. domicile. Prestataires de service DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE Code Désignation OXYGENOTHERAPIE A LONG TERME EN POSTE FIXE Date JO Entente préalable Surveillance

Plus en détail

Union des Pharmaciens de Bruxelles Rue Colonel Bourg, 127-129 Bte 04 1140 Bruxelles UPB-AVB: www.fpb.be - Tel: 02 219 40 56 - Email:

Union des Pharmaciens de Bruxelles Rue Colonel Bourg, 127-129 Bte 04 1140 Bruxelles UPB-AVB: www.fpb.be - Tel: 02 219 40 56 - Email: Union des Pharmaciens de Bruxelles Rue Colonel Bourg, 127-129 Bte 04 1140 Bruxelles UPB-AVB: www.fpb.be - Tel: 02 219 40 56 - Email: secretariat@fpb.be Dernière mise à jour : 01/01/2014 On différencie

Plus en détail

à Service Attendu long terme ; (SA) : du caractère Comparateu

à Service Attendu long terme ; (SA) : du caractère Comparateu COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 03 décembre 2013 CONCLUSIONS INOGEN ONE G3, Concentrateur d oxygène mobile Demandeur : SCALEO

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit NET TONDEUSE Page 1/5 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom du produit Référence Utilisation commerciale Fournisseur NET TONDEUSE BNETT Aérosol lubrifiant MINERVA-OIL SAS Rue du 11

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES DEPLACEMENTS DES PATIENTS AVEC LEUR MATERIEL

TOUT SAVOIR SUR LES DEPLACEMENTS DES PATIENTS AVEC LEUR MATERIEL TOUT SAVOIR SUR LES DEPLACEMENTS DES PATIENTS AVEC LEUR MATERIEL Il est important qu un insuffisant respiratoire qui désire se déplacer pour rendre visite à sa famille ou ses amis, ou prendre des vacances,

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013. IFILL, système pour oxygénothérapie à domicile avec déambulation

AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013. IFILL, système pour oxygénothérapie à domicile avec déambulation COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013 CONCLUSIONS IFILL, système pour oxygénothérapie à domicile avec déambulation

Plus en détail

CONCENTRATION ADULTE AVEC TUBULURE

CONCENTRATION ADULTE AVEC TUBULURE Intitulé du Dispositif médical MASQUE A OXYGENE MOYENNE CONCENTRATION ADULTE AVEC TUBULURE 1. Renseignements administratifs concernant l entreprise Date de mise à jour : 12-2011 Date d édition : 12-2011

Plus en détail

Les concentrateurs d oxygène.

Les concentrateurs d oxygène. Information produit / application Les concentrateurs d oxygène. À la maison et hors du domicile. 2 Contenu Table des matières. 3 PanGas Healthcare. 4 Oxygénothérapie. A chacun l offre qui convient. 4 Les

Plus en détail

DOSSIER OXYGENE GAZEUX A USAGE MEDICAL

DOSSIER OXYGENE GAZEUX A USAGE MEDICAL DOSSIER OXYGENE GAZEUX A USAGE MEDICAL NOUVEAUX ACCORDS JUIN 2006 NOUVEAUX ACCORDS POUR LE SERVICE AUX PATIENTS SOUS OXYGENE A PARTIR DE JUIN 2006. (Facturation fin juin) Concerne : rémunération complémentaire

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX

UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX L'oxygénothérapie UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX Promotion 2014-2017 1 Plan 1 - Définition 2 - Indications

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI 215 Avenue Marechal Lyautey 83700 SAINT RAPHAEL Mars 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts

VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts mètres (feet) 16 150 53 000 Altitude Le 1er problème c est

Plus en détail

Unité de fractionnement d air à Basel. Votre source d oxygène, d azote et d argon.

Unité de fractionnement d air à Basel. Votre source d oxygène, d azote et d argon. Unité de fractionnement d air à Basel. Votre source d oxygène, d azote et d argon. Qu est-ce que l air? L air que nous respirons est un mélange gazeux constitué de 78 % d azote, 21 % d oxygène et 0,9 %

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES MEDICALES AVIS DE LA COMMISSION. 17 avril 2012

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES MEDICALES AVIS DE LA COMMISSION. 17 avril 2012 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES MEDICALES AVIS DE LA COMMISSION 17 avril 2012 Dispositifs et prestations associées : Dispositifs médicaux et prestations associées

Plus en détail

MISE EN APPLICATION DES BONNES PRATIQUES DE DISPENSATION À DOMICILE DE L OXYGÈNE À USAGE MÉDICAL.

MISE EN APPLICATION DES BONNES PRATIQUES DE DISPENSATION À DOMICILE DE L OXYGÈNE À USAGE MÉDICAL. Pharmacien Inspecteur de Santé Publique Promotion - 2003 MISE EN APPLICATION DES BONNES PRATIQUES DE DISPENSATION À DOMICILE DE L OXYGÈNE À USAGE MÉDICAL. Sylvie BLONDEL Sommaire LISTE DES SIGLES UTILISÉS

Plus en détail

L oxygénation au domicile : O2 gazeux, oxyconcentrateur,, O2 liquide. Dr S Baldassarre Hôpital Erasme

L oxygénation au domicile : O2 gazeux, oxyconcentrateur,, O2 liquide. Dr S Baldassarre Hôpital Erasme L oxygénation au domicile : O2 gazeux, oxyconcentrateur,, O2 liquide Dr S Baldassarre Hôpital Erasme Convention ou pas? Sont non conventionnés les patients qui ont besoin momentanément d O2 Oxygène gazeux

Plus en détail

LITS MEDICAUX NORMES et REGLEMENTATIONS. Marketing/Affaires Réglementaires et médicale MAJ 25 04 13

LITS MEDICAUX NORMES et REGLEMENTATIONS. Marketing/Affaires Réglementaires et médicale MAJ 25 04 13 LITS MEDICAUX NORMES et REGLEMENTATIONS Marketing/Affaires Réglementaires et médicale MAJ 25 04 13 PLAN Evolutions réglementaires et normatives Norme CEI 60601-2-52:déc.2009 : Impacts Conclusion Annexe

Plus en détail

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010»

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010» L ASPIRATION ENDOTRACHEALE MATERIEL METHODES HYGIENE Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET Définition de l aspiration Différents types de sondes Différents types d appareils Installation du patient Méthodologie

Plus en détail

Oxygénothérapie à domicile

Oxygénothérapie à domicile RÉVISION DE CATÉGORIES HOMOGÈNES DE DISPOSITIFS MÉDICAUX Dispositifs médicaux et prestations associées pour traitement de l insuffisance respiratoire et de l apnée du sommeil Oxygénothérapie à domicile

Plus en détail

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS DOCUMENTATION

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS DOCUMENTATION CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS DOCUMENTATION DJS France Centre Paris Pleyel - 153 bd Anatole France - 93521 Saint-Denis Cedex 01 Tél : 01 83 64 66 59 / 06 77 55 85 38 - Fax : 01 83 64

Plus en détail

Les économies d eau, l affaire de tous

Les économies d eau, l affaire de tous Les économies d eau, l affaire de tous La robinetterie Les toilettes L électroménager Liens vers sites spécialisé Sources La robinetterie les réducteurs de pression individuel robinets mitigeurs robinets

Plus en détail

PSS utilisé en tant que centre de prise en charge, adaptation de l infrastructure

PSS utilisé en tant que centre de prise en charge, adaptation de l infrastructure OFFI CE FÉDÉRAL DE LA PROTECTION CIVILE Eclairage, à actionner depuis l intérieur Grille avec cadenas Conteneurs à ordures, supplémentaires Téléphone ou interphone Inscriptions (pictogrammes) Interdit

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Page 1 of 8 FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE LA SOCIETE. 1.1 Identification de la préparation: FINISH/ CALGONIT PROFESSIONNEL NETTOYANT MACHINE 5 LITRES 1.2 Fabricant

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013. Autres concentrateurs transportables

AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013. Autres concentrateurs transportables COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013 CONCLUSIONS ECLIPSE 3, concentrateur d oxygène transportable Demandeur : CHART

Plus en détail

Nom / prénom : Tél. : E-mail :

Nom / prénom : Tél. : E-mail : Domaine : Risques HPCI Catégorie : Secteur : Centre de charges Surveillance sanitaire année Etablissement concerné : Si multisite, site concerné : Si multisite, prière de remplir 1 fiche par site Personne

Plus en détail

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix Perfusion Bonnes pratiques IFSI - CH Roubaix Marion Coussemacq - 2012 Généralités Définition : Acte infirmier sur prescription médicale consistant à administrer par voie parentérale une préparation injectable

Plus en détail

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE Astrid Demarchi Soins Prédésinfection Lavage Stockage Retraitement des dispositifs médicaux stériles Désinfection Stérilisation Emballage Contrôles Le lavage est

Plus en détail

NUTRITION PARENTÉRALE Création de forfaits dédiés aux prestations à domicile. Nouvelle Législation

NUTRITION PARENTÉRALE Création de forfaits dédiés aux prestations à domicile. Nouvelle Législation NUTRITION PARENTÉRALE Création de forfaits dédiés aux prestations à domicile Nouvelle Législation 1 Refonte de la LPP avec individualisation des prestations relatives à la nutrition parentérale CE QUI

Plus en détail

Tableau des codes LPP pour l'assistance respiratoire à domicile

Tableau des codes LPP pour l'assistance respiratoire à domicile Tableau des codes LPP pour l'assistance respiratoire à domicile Type de Matériels, durée prescription Intitulé LPP concentrateur Oxygénothérapie à long terme en poste fixe 1136581 Oxygénothérapie à long

Plus en détail

AEROSOLS NON MEDICAMENTEUX ET OXYGENOTHERAPIE MOD 3: LES SOINS PROMOTION VAN GOGH 2015-2016 Novembre 2015 S. L ENFANT Que savez-vous? IFAS ST QUENTIN 2 IFAS ST QUENTIN 3 SOMMAIRE Aérosols non médicamenteux

Plus en détail

Atelier 1 gestion du matériel en réanimation

Atelier 1 gestion du matériel en réanimation Atelier 1 gestion du matériel en réanimation Atelier 1: Risque infectieux lié aux dispositifs médicaux Correction des TD et synthèse Principes d entretien des DM Le type d entretien appliqué va dépendre

Plus en détail

MODES D EMPLOI DES APPAREILS

MODES D EMPLOI DES APPAREILS MODES D EMPLOI DES APPAREILS MEDELA VARIO S:\00 Direction\Mes documents\site internet\docus word et pdf\appareils emploi\mode d'emploi Proximos Vario.doc/27/10/2011 1/7 En cas de questions ou de problèmes,

Plus en détail

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier?

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? DISPOSITIFS MEDICAUX Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? Guide pour le dossier déposé par les fabricants/distributeurs Adopté en séance de la CEPP* le 13 juillet 2005 *CEPP

Plus en détail

Assurance de qualité dans l officine

Assurance de qualité dans l officine Assurance de qualité dans l officine Nous aborderons ici les points essentiels de l assurance de la qualité qui concernent la fabrication d une préparation magistrale depuis la réception des matières premières

Plus en détail

N o 622 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N o 622 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N o 622 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 février 2003. PROPOSITION DE LOI visant à réglementer l entretien

Plus en détail

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours ADDITIF Juin 2012 REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours Harmonisation de la qualité des câbles d une installation Propriétés

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif. Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014

Service Public d Assainissement Non Collectif. Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014 Service Public d Assainissement Non Collectif Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014 TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE 95 610 habitants sur 27 communes 3 900 foyers non raccordés au réseau public soit

Plus en détail

DECLARATION DE CATEGORIE D ETABLISSEMENT DE SOINS VETERINAIRES Clinique vétérinaire - animaux de compagnie

DECLARATION DE CATEGORIE D ETABLISSEMENT DE SOINS VETERINAIRES Clinique vétérinaire - animaux de compagnie DECLARATION DE CATEGORIE D ETABLISSEMENT DE SOINS VETERINAIRES Clinique vétérinaire - animaux de compagnie Nom du déclarant : N d Ordre :... Dénomination sociale de la société :. Dénomination commerciale

Plus en détail

Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid

Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid voulant intégrer la vaccination Fièvre Jaune Présentation Dr N.TISSERAND Dr D.ARDILLON PLAN DE LA PRESENTATION Généralités sur

Plus en détail

NUTRITION À DOMICILE. V. PHILIP Pharmacie des Dispositifs Médicaux Stériles CHU DE BORDEAUX

NUTRITION À DOMICILE. V. PHILIP Pharmacie des Dispositifs Médicaux Stériles CHU DE BORDEAUX NUTRITION À DOMICILE V. PHILIP Pharmacie des Dispositifs Médicaux Stériles CHU DE BORDEAUX 1 Rappel anatomique 2 DÉNUTRITION Dénutrition: se définit par des apports ou des stocks énergétiques ou protéiniques

Plus en détail

NETTOYAGE DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX

NETTOYAGE DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX 1. OBJECTIF Eviter la transmission croisée de micro-organismes via les dispositifs médicaux (DM) de bas niveau de risque infectieux et de niveau intermédiaire 2. DOMAINE D APPLICATION Médecins, infirmiers,

Plus en détail

HOPITECH 2010 DEAUVILLE Les systèmes de Distribution de Gaz Médicaux aux blocs Opératoires

HOPITECH 2010 DEAUVILLE Les systèmes de Distribution de Gaz Médicaux aux blocs Opératoires HOPITECH 2010 DEAUVILLE Les systèmes de Distribution de Gaz Médicaux aux blocs Opératoires Les textes normatifs et réglementaires de référence Articles U : Arrêté du 10 décembre 2004 concernant La réglementation

Plus en détail

Nom / prénom : Tél. : E-mail :

Nom / prénom : Tél. : E-mail : Domaine : Risques HPCI Catégorie : Secteur : Centre de charges Surveillance sanitaire année Etablissement concerné : Si multisite, site concerné : Si multisite, prière de remplir 1 fiche par site Personne

Plus en détail

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE P r é v e n t i o n d u r i s q u e i n f e c t i e u x e n E HPAD V. MOULIN Praticien Hygiéniste D.SEVALI Biohygiéniste 03/04/2014 L'ENTRETIEN DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Fiche commerciale. Cuisine Pro. PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré. www.france-air.com

Fiche commerciale. Cuisine Pro. PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré. www.france-air.com Fiche commerciale Cuisine Pro PyroSafe Système de détection et d extinction feu integré Cuisine Pro Direct @ccess PyroSafe : Système de détection et d extinction incendie pour cuisine La réglementation

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

CANULES DE TRACHÉOTOMIE ET ACCESSOIRES

CANULES DE TRACHÉOTOMIE ET ACCESSOIRES CANULES DE TRACHÉOTOMIE ET ACCESSOIRES CANULES DE TRACHEOTOMIE Dispositif tubulaire court introduit dans la trachée par voie percutanée pour pallier une défaillance des voies aériennes supérieures Visée

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Pharmacie humaine

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Pharmacie humaine MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES _ SANTÉ Pharmacie Pharmacie humaine Arrêté du 16 juillet 2015 relatif aux bonnes pratiques de dispensation à domicile de l oxygène

Plus en détail

Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007

Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007 Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007 Type de révision d une position dans la LiMA actuelle : B: modification du montant de remboursement maximal C: modification

Plus en détail

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 1 Le circuit du médicament en HAD ORDONNANCE De l ordonnance à l administration à domicile Med. traitant Med. hospitalier

Plus en détail

BIENVENUE AUX PHARMACIENS HOSPITALIERS. Sébastien MENEUX Manager Activités Hospitalières Région Sud Air Liquide Medical

BIENVENUE AUX PHARMACIENS HOSPITALIERS. Sébastien MENEUX Manager Activités Hospitalières Région Sud Air Liquide Medical BIENVENUE AUX PHARMACIENS HOSPITALIERS Sébastien MENEUX Manager Activités Hospitalières Région Sud Air Liquide Medical Air Comprimé Médical Plan de la présentation Statut des gaz : Médicaments Dispositifs

Plus en détail

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 Capacité annuelle et nominale: Capacité annuelle et nominale: 17.000 m3 -avec 250 jours de travail

Plus en détail

Plus de confort moins de dépenses

Plus de confort moins de dépenses Carnet de bord Plus de confort moins de dépenses Sans investissement, nous avons réduit de 20% nos consommations... Astuces et bonnes pratiques... soit une économie de 350 euros par An. Réalisation: E

Plus en détail

Programme d inspection des cabinets dentaires à visée préventive et pédagogique

Programme d inspection des cabinets dentaires à visée préventive et pédagogique Programme d inspection des cabinets dentaires à visée préventive et pédagogique Dr Philippe PANOUILLOT pharmacien inspecteur de santé publique dept. Inspection contrôle évaluation (DICE) - ARS25 novembre

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION

CATALOGUE FORMATIONS CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION CATALOGUE FORMATIONS L E I R T S U D N I D I O FR CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION INTRODUCTION Clauger est centre

Plus en détail

Fiche de Données de Sécurité Selon 91/155/CEE

Fiche de Données de Sécurité Selon 91/155/CEE 1. Identification du produit et de la société Nom du produit Utilisation du produit / Préparation Fabricant La colle à joint FERMACELL Greenline est utilisée pour le traitement des joints entre plaques

Plus en détail

Chapitre 1. - Dispositifs médicaux, matériels et produits pour le traitement de pathologies spécifiques.

Chapitre 1. - Dispositifs médicaux, matériels et produits pour le traitement de pathologies spécifiques. Maj Du 11.07.2010 LISTE DES PRODUITS ET PRESTATIONS REMBOURSABLES PRÉVUE À L ARTICLE L 165 1 DU CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Chapitre 1. - Dispositifs médicaux, matériels et produits pour le traitement

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

Qu est-ce que la VNI?

Qu est-ce que la VNI? Qu est-ce que la VNI? Docteur Sandrine Pontier Service de Pneumologie, Unité de Soins Intensifs Hôpital Larrey CHU de Toulouse La Ventilation Non Invasive (VNI) est devenu au cours de ces dernières années,

Plus en détail

EURAF 32, rue Aristide Briand 92130 ISSY LES MOULINEAUX Tél : 01 46 94 93 40 Fax : 01 46 94 03 16 - e-mail : info@euraf.fr www.euraf.

EURAF 32, rue Aristide Briand 92130 ISSY LES MOULINEAUX Tél : 01 46 94 93 40 Fax : 01 46 94 03 16 - e-mail : info@euraf.fr www.euraf. AUTOMATE Préparation des Doses à Administrer Version Officine Janvier 2014 EURAF 32, rue Aristide Briand 92130 ISSY LES MOULINEAUX Tél : 01 46 94 93 40 Fax : 01 46 94 03 16 - e-mail : info@euraf.fr www.euraf.fr

Plus en détail

CE 0459 SS/CC 07/2003

CE 0459 SS/CC 07/2003 ASPIRATIONS TRACHEALES OU BRONCHIQUES ASPIRATEURS ATOMISOR CE 0459 Modèles : SV4G SV4P SV2 SVIG LA DIFFUSION TECHNIQUE FRANCAISE 114 à 120, rue Bergson B.P. 132 42003 SAINT-ETIENNE Cedex 1 Tél. 04.77.74.51.11

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT I LES DETERGENTS a) Définition : Substances utilisées pour le lavage ou le nettoyage. Le détergent a uniquement des propriétés nettoyantes. Il ne détruit pas

Plus en détail

En route vers l humidification

En route vers l humidification Intersurgical Brochure humidification En route vers l humidification Passive Humidification 2000 2026 Une gamme de produits pour vous aider à choisir la bonne route Qualité, innovation et choix Humidification

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Désinfection, stérilisation Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Formation élèves aidessoignants Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Plus en détail

Arrêtons: Chapitre 1 er - De la pharmacie hospitalière

Arrêtons: Chapitre 1 er - De la pharmacie hospitalière Règlement grand-ducal du 1er mars 2002 relatif à la pharmacie hospitalière et au dépôt hospitalier de médicaments. - base juridique: L du 28 août 1998 (Mém. A - 78 du 18 septembre 1998, p. 1564) L du 19

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE 1 CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE Préambule Conformément à la mesure 29 du premier Plan Cancer et à la mesure 18 du second plan, la pratique de la cancérologie,

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 27 mai 2008 CONCLUSIONS

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 27 mai 2008 CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 27 mai 2008 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant: Demandeur : Données disponibles : Service Rendu (SR) : Indications

Plus en détail

Rouen 05 décembre 2013 LAVE-BASSINS

Rouen 05 décembre 2013 LAVE-BASSINS LAVE-BASSINS I : Utilité du lave-bassins Le lave-bassins est un dispositif médical conçu pour les fonctions vidage, nettoyage et désinfection des différents ustensiles : bassins, urinaux, bocaux, seaux

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage (OIMEC) du 22 avril 2011 Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu l art. 9, al. 2, de la

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Hygiène au cabinet Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Environnement : air/eau Aération quotidienne des locaux Point d eau dans chaque salle de consultation

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT Généralités L EAU La tension superficielle : Phénomène naturel; paramètre qu a une surface a être mouillée( tension qu exerce l eau sur une surface) L eau

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE BIBERONS EN CRECHE DE VILLE ENTRETIEN DES BIBERONS ET TETINES EN CRECHE DE VILLE ET EN ETABLISSEMENT DE SANTE Janine BENDAYAN - Epidémiologie et hygiène hospitalière, Hôpital PURPAN - CHU Toulouse - septembre

Plus en détail

Règlement de maison. Visites

Règlement de maison. Visites Règlement de maison Les résidents jouissent d une liberté d action dans la mesure où elle n entrave pas celle des autres pensionnaires et dans les limites du présent règlement. Visites Les pensionnaires

Plus en détail

Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville. 28 mars 2015

Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville. 28 mars 2015 Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville 28 mars 2015 Comité de pilotage: CONDUITE DU PROJET Mme J.BORIE, présidente du conseil d administration, ISC Dr F.BLANC-LEGIER,

Plus en détail

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé Page 1 sur 6 Décembre Définition : Définir les règles de gestion des médicaments dans les unités de soins, au regard de la réglementation de qualité et pour garantir sa qualité et son effet thérapeutique.

Plus en détail

PRELUDE. 1 Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise

PRELUDE. 1 Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise Référence : FDS-LEVURE Page 1 sur 5 1 Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise Dénomination commerciale : Utilisation : Œnologie Fournisseur : Œnologie IMMELE SAS - 10,

Plus en détail

Recommandations d hygiène pour nettoyer les nébuliseurs et conserver leurs performances

Recommandations d hygiène pour nettoyer les nébuliseurs et conserver leurs performances CRCM NANTES pédiatrie Recommandations d hygiène pour nettoyer les nébuliseurs et conserver leurs performances d après les recommandations du GRAM ( Groupe Aérosols et Mucoviscidose) et de l association

Plus en détail

Mécanismes des maladies. Les échanges gazeux

Mécanismes des maladies. Les échanges gazeux Mécanismes des maladies Les échanges gazeux Pourquoi les patients sont-ils hypoxémiques? Le shunt Les malades atteints d œdème pulmonaire (OAP, SDRA) sont hypoxémiques du fait d un shunt intrapulmonaire.

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

EURAF 32, rue Aristide Briand 92130 ISSY LES MOULINEAUX Tél : 01 46 94 93 40 Fax : 01 46 94 03 16 - e-mail : info@euraf.fr www.euraf.

EURAF 32, rue Aristide Briand 92130 ISSY LES MOULINEAUX Tél : 01 46 94 93 40 Fax : 01 46 94 03 16 - e-mail : info@euraf.fr www.euraf. AUTOMATE Préparation des Doses à Administrer Version Hôpital Janvier 2014 EURAF 32, rue Aristide Briand 92130 ISSY LES MOULINEAUX Tél : 01 46 94 93 40 Fax : 01 46 94 03 16 - e-mail : info@euraf.fr www.euraf.fr

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

ATELIER E-FLOW 1ère journée du GREPI. 1 ère journee du GREPI

ATELIER E-FLOW 1ère journée du GREPI. 1 ère journee du GREPI ATELIER E-FLOW 1ère journée du GREPI 1 Aér : air Sol : solution Des médicaments dans les nuages 2 Aérosol : Suspension stable de particules ou de gouttelettes dans un gaz (tombant à moins de 0,5 m/ sec).

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participants: Interne en médecine

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : ANTI-MOISISSURES ECOGENE 1 L (réf. 000562) Utilisation du produit Société : Téléphone en cas d'urgence : : Anti-moisissures

Plus en détail

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Expérience de la Clinique du Parc de Charleville-Mézières Hélène Vanoverberghe Pharmacien Responsable Assurance Qualité Contexte institutionnel

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail