30 témoignages d artisans en 2010 en Haute-Normandie FORMATION PROJET D ENTREPRISE RECRUTEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "30 témoignages d artisans en 2010 en Haute-Normandie FORMATION PROJET D ENTREPRISE RECRUTEMENT"

Transcription

1 30 témoignages d artisans en 2010 en Haute-Normandie FORMATION PROJET D ENTREPRISE RECRUTEMENT DÉCEMBRE 2010

2 Paroles d artisans Madame, Monsieur, Depuis plus de trois ans, la CAPEB Haute-Normandie, soutenue par la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'emploi) et le Fond Social Européen, accompagne les entreprises artisanales du bâtiment et des travaux publics de la région à la gestion et l'évolution des compétences des salariés dans le cadre de l'action Démarche Compétences. Etre artisan et chef d'entreprise, c'est se confronter, au quotidien, à l'ensemble des tâches associées à la gestion d'une entreprise. Au départ technicien, nous devenons, par nécessité responsable financier, commercial, mais surtout responsable des ressources humaines. Plus que tous les autres domaines, la gestion des hommes et des femmes dans l'entreprise ne s'improvise pas. Dans nos entreprises, nous avons la chance d'avoir une grande proximité avec nos collaborateurs, cependant, nous n'avons pas toujours le réflexe d'aborder les thèmes liés à la formation et aux projets de nos salariés. Dans cette optique, les CAPEB en Haute-Normandie nous soutiennent pour mettre en place la démarche d'accompagnement adaptée à notre entreprise. Ce recueil permet de laisser la parole aux artisans et chefs d'entreprises qui ont bénéficié de cette démarche d'accompagnement. Nous vous présentons une trentaine de témoignages avec différents aspects liés aux entreprises. Nous espérons que vous apprécierez le format et le contenu que nous avons choisi. Vous en souhaitant bonne lecture. Eric Mollien, Président CAPEB Haute-Normandie Sommaire EDITO 2 INTRODUCTION 3 ENTREPRISE PETREL 4 ENTREPRISE DUBUISSON 5 ENTREPRISE SAMPIC GAZ 6 DISTRI TEC 7 ENTREPRISE BARDIN ACTIF 8 TOITURE VILLAGE 9 ENTREPRISE CLOTURE DEJARDINS 10 ENTREPRISE JOLYS 11 ENTREPRISE LEROY COBERT 12 ENTREPRISE INPEC 13 ENTREPRISE J.L. MONAI 14 ENTREPRISE PTB BRISSET 15 ENTREPRISE JMT 16 ENTREPRISE JOUTEL 17 PAROLES D ARTISANS, LA SYNTHESE 18 ENTREPRISE GUIGNERY FILS 20 ENTREPRISE NATURE MAT 21 ENTREPRISE B.BARRAY 22 ENTREPRISE BLOSSEVILLE 24 ENTREPRISE BRUNEAU SARL 26 ENTREPRISE VINCENT 27 ENTREPRISE EN VERT LA TERRE 28 ENTREPRISE BENHER 29 ENTREPRISE H20 EVOLUTION 30 ENTREPRISE MATTHIEU LUCAS 31 ENTREPRISE BOUTEILLER 32 ENTREPRISE DPA CONCEPT 33 ENTREPRISE LAFFILLÉ 34 ENTREPRISE ECO CONSTRUCTEURS NORMANDS 35 Remerciements Ce guide a été réalisé grâce à la participation des chefs d entreprises artisanales du bâtiment de Haute-Normandie et de leurs conjoints. Il a été soutenu par la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi (DIRRECTE) de Haute-Normandie et le Fond Social Européen (FSE). Fait par Charlène Kammerlocher, James Colas et Grégor Aupaix sous la direction de Pascal Dufour. Un grand merci à tous... 2

3 Démarche Compétences Action en faveur de l'emploi et du développement des compétences des femmes et des hommes dans les entreprises artisanales du bâtiment et des travaux publics. I. Le contexte : La construction regroupe toutes les activités du bâtiment et des travaux publics. Elle rassemble plus de actifs pour entreprises haut-normandes. Après une décennie de croissance, la construction a eu à faire face à des difficultés conjoncturelles dans plusieurs secteurs d'activité. La situation a globalement tendance à s'améliorer. La situation sociale et démographique du secteur en région Haute-Normandie et son évolution, l'accélération des mutations économiques et son impact sur le contenu des emplois et la pérennité et le développement des entreprises, rendent nécessaire un accompagnement spécifique pour adapter et développer les compétences et les qualifications des actifs dans les entreprises du secteur. Afin de faciliter le maintien de l'existence de celles-ci, il est aussi important de favoriser, dans des bonnes conditions, le transfert de compétences, de savoirs et de professionnalisation lors de la reprise d'entreprise. En parallèle, les nouvelles normes environnementales liées à la réalisation des objectifs fixés par le Grenelle de l'environnement appellent les entreprises du secteur à adapter leur offre et à développer les compétences de l'ensemble des actifs pour permettre la mise en œuvre de ces nouvelles exigences. Ces objectifs, en matière de performance énergétique des bâtiments, entrainent de nouvelles organisations, de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques à maîtriser. Cette évolution engendre de profondes modifications des compétences des salariés en poste mais aussi des candidats. Tous les métiers du bâtiment sont concernés : maçon, couvreur, chauffagiste, plaquiste, charpentier La mise en œuvre des réglementations thermiques en matière de rénovation des habitations, le maintien de la TVA à 5.5% en rénovation de constructions de plus de 2 ans, les programmes de rénovation urbaine et l'engagement des collectivités territoriales à favoriser la construction neuve, etc. sont autant de raisons qui font que les entreprises continueront à recruter dans l avenir. La formation initiale permet de répondre en partie à cette demande mais de nombreuses offres d'emplois ne sont pas encore pourvues dans notre secteur. Pour répondre à ces enjeux majeurs pour notre secteur en matière d'évolution des compétences des actifs et de recrutement de nouveaux salarié(e)s, il est donc indispensable d'accompagner les entreprises artisanales de la construction de Haute-Normandie avec des méthodes et outils spécifiques et adaptés. II. Objectifs du programme : Ce programme a pour objet : - Sensibiliser tous les publics (jeunes, demandeurs(ses) d'emplois ) aux métiers du bâtiment et des travaux publics - Développer l'emploi d'hommes et de femmes dans les entreprises artisanales du bâtiment et des travaux publics - Favoriser l'égalité des chances entre les hommes et les femmes en matière d'accès à l'emploi dans notre secteur - Accompagner les entreprises dans leur stratégie de recrutement de salarié(e)s. - Aider l'entreprise à assurer une gestion des ressources humaines plus efficace (motiver, fidéliser ) - Faire évoluer les compétences des salariés - Favoriser l'analyse des besoins des salariés en matière d'illettrisme et développer des formations adaptées 3

4 Comment êtes-vous entré dans la démarche compétences? Mon objectif est de faire progresser mon entreprise et mes salariés. Il y a trois ans, j'ai essayé la démarche compétences. Ce fut un flop. À l'époque, la démarche n'abordait pas les compétences nécessaires à l'entreprise. J'avais commencé cette démarche, car c'est dans ma fibre de faire progresser mes gars. Le problème est que l'outil n'était pas assez fin. Du coup, mon salarié n'a pas adhéré à la démarche, il a refusé toutes les formations en bloc. Qu'est-ce qui a changé aujourd'hui? Aujourd'hui, c'est l'approche par les compétences. Le fait que tout le monde apporte sa pierre à l'édifice. Autre chose, je pense que le contexte économique a beaucoup joué dans la mise en place de la démarche. Les gars se disent qu'avec la crise, il faut se serrer les coudes. Ils sont obligés de progresser. Du coup, mon salarié a effectué son habilitation électrique sans rechigner alors qu'avant il aurait trouvé un truc pour ne pas y aller, j'aurais eu un arrêt maladie ou autre chose Comment se sont déroulés la formation et les entretiens d'évaluation des compétences? PROJET D ENTREPRISE Ent. Pétrel PEINTURE M. Pétrel Didier - 50 ans 1 salarié, 2 apprentis, St Cyr de Salerne 27 Au niveau de la formation, j'avais peur de tomber dans la redondance, mais la formation était très concrète. L'évaluation devient plus personnelle et la démarche s'en trouve facilitée. Pour les entretiens, la présence de la CAPEB m'a rassuré. J'ai découvert que mon salarié était ouvert à une VAE (Validation des Acquis de l'expérience) et qu'il avait pour projet de créer son entreprise. Un de mes apprentis, qui montrait des signes d'agacement par rapport à la formation au CFA, a émis le souhait de faire une mention complémentaire plaquiste! Ces entretiens m'ont permis de les cerner un peu mieux. Quelle continuité allez-vous donner à la démarche compétences? Mis à part les formations, je pense que l'on peut harmoniser les liens entre l'entreprise et le CFA pour les apprentis. Il faut arriver à réduire les écarts! L'entreprise et le CFA sont complémentaires. Chacun doit être force de propositions. La démarche compétences peut être une feuille de route pour les jeunes apprentis. Qu'est-ce qui a changé dans votre entreprise depuis la mise en place de la démarche compétences? Ma vision de l'entreprise a évolué. Je suis confiant et conforté dans mes perspectives. Grâce à la démarche, je fais évoluer la gestion de mon équipe. Je vais pouvoir responsabiliser davantage mes salariés. Je me suis aperçu que j'étais trop paternaliste, que je préparais tout, du coup ils n'étaient plus que des exécutants. Je voudrais leur donner des tâches en amont du chantier pour qu'ils soient plus autonomes. 4

5 FORMATION Comment êtes-vous entré dans la démarche compétences? Je suis entré dans cette démarche pour faire évoluer mon entreprise et pour pouvoir associer mon personnel à cette évolution. Je voulais faire un bilan sur mon personnel pour savoir jusqu'où je pouvais l'emmener. Grâce à mon ancien métier, je connaissais déjà le principe de la démarche compétences. Je l'avais déjà mise en place par obligation dans mon ancienne entreprise. À l'époque tout le monde le faisait, les employés, les responsables, les directeurs mais c'était très hiérarchisé. Ent. Dubuisson CLÔTURES ET PLOMBERIE CHAUFFAGE M. Dubuisson Philippe - 46 ans 2 salariés - Hénouville 76 Aujourd'hui que retirez-vous de la formation? D'une part, cette formation m'a donné la possibilité de me remettre dedans. Pour moi, c'était une piqûre de rappel par rapport à l'application que j'avais eue dans mon ancien métier. Mais c'est une démarche différente par rapport aux gens du bâtiment. D'autre part, l'outil de travail est très pratique. Moi, dans mon ancienne activité, je travaillais avec du papier et un crayon Là, on a un outil complet, on peut choisir le métier, on peut créer notre propre métier en enlevant ou en apportant des missions. Parce qu'en fin de compte, tous les plombiers ne travaillent pas de la même façon. Cet outil permet de représenter son entreprise. Pour aller plus loin, je dirais que l'outil de la démarche compétences est plus professionnel que ce que j'ai connu dans mon ancienne activité. Que retirez-vous des entretiens individuels? Les entretiens m'ont permis de mieux cerner certaines choses. Pour mon salarié, j'ai maintenant une visibilité sur ses compétences, je sais ce que je peux mettre en place pour lui apporter plus de choses. C'était aussi un moyen pour voir ce qui l'intéressait. Donc aujourd'hui, je suis en train de voir pour lui faire suivre des formations. Ce qui est intéressant c'est que mon salarié vient d'une formation AFPA, avant il était pâtissier et il s'est reconverti dans la plomberie et le chauffage, donc ce qui est ressorti de l'entretien, c'est qu'il a besoin de formations périphériques à la plomberie, comme l'électricité et le carrelage. Le but, c'est de pouvoir lui donner plus d'autonomie. Il ne faut pas qu'on soit toujours dans la situation : «bah, ça tu ne sais pas le faire, il faut que je vienne t'aider». Parce qu'à un moment si on ne progresse pas, on va être bloqué. Mon salarié c'est quelqu'un qui est volontaire et qui avance très bien, donc il mérite que je lui apporte des connaissances. Pour mon apprenti, je lui ai fait un questionnaire propre à lui, et il a été motivé pour répondre aux questions et pour suivre la démarche avec nous. Pour lui, la démarche permet de travailler sur sa motivation. Je vois qu'il n'aime pas faire certaines choses, parce qu'il ne les maîtrise pas. Il faut qu'il arrive à prendre l'habitude de dire : «Bon, je ne sais pas le faire, mais je vais essayer d'y arriver» alors qu'aujourd'hui il dit plutôt : «Je ne sais pas le faire, donc je n'aime pas le faire». Avec lui, je sais aujourd'hui que je dois travailler sur sa mentalité pour le débloquer vis-à-vis de certaines tâches. Qu'est-ce qui a changé dans votre entreprise depuis la mise en place de la démarche compétences? Dans l'ensemble la démarche a confirmé ma vision sur l'entreprise. Pour mon salarié, je cerne un peu plus le personnage, mais c'est quelqu'un qui veut avancer et qui a envie d'apprendre. Mon objectif, était de savoir si je pouvais en faire mon bras droit, mon référent technique capable d'encadrer mes apprentis. Aujourd'hui, j'en suis sûr, il deviendra quelqu'un d'excellent. 5

6 RECRUTEMENT A 15 ans, j'ai commencé mon apprentissage en plomberie. J'ai eu mon CAP à 18 ans, ce qui m'a permis de travailler pendant 7 ans en tant qu'agent de maintenance. J'ai créé mon entreprise en 1991 car j'ai toujours eu envie de monter un commerce et surtout je n'arrivais pas à m'épanouir en tant que salarié. Donc, j'ai décidé de m'associer avec mon épouse, qui est secrétaire, pour former une SARL familiale. Ent. Sampic Gaz PLOMBIER CHAUFFAGISTE M. Sampic Christophe - 45 ans 11 salariés - Sotteville lès Rouen 76 Dans quel cadre avez-vous fait appel à la CAPEB? On souhaitait recruter une secrétaire, un plombier ainsi qu'un dépanneur. Nous avions déposé des annonces dans d'autres organismes mais elles étaient moyennement filtrées. Il y avait trop de CV à traiter et nous n'avions pas le temps. Donc, nous avons fait appel à la CAPEB dans le but de gagner du temps et surtout de filtrer les candidatures. Le recrutement, fait par la CAPEB, est une réussite car les profils ont bien été cernés. C'est plutôt l'intégration des personnes qui a été difficile car elles ne sont pas rentrées dans «le moule» de l'entreprise. Quel est le bilan que vous faîtes de cette intervention? J'ai appris en terme d'écoute et d'analyse. Pour moi, ce qui est important ce n'est pas le diplôme sur le CV mais la pratique sur le terrain et le relationnel. Je pose des questions sur ces aspects concrets alors que Grégor Aupaix a une technicité autre que notre cœur de métier. Il est important de s'entourer d'intervenants extérieurs compétents car nous ne sommes pas en mesure d'avoir un service RH au sein de notre entreprise. D'ailleurs, la CAPEB s'inscrit dans un schéma puisque nous faisons appel à d'autres organismes. Elle est complémentaire dans ce processus de recrutement. On est très vigilants sur la communication dans notre entreprise, il est important d'être attentif. La CAPEB est un appui indispensable pour tout ce qui est juridique, formation et recrutement. Elle permet de soulager intellectuellement notre tâche. On n'est pas obligé de courir, c'est un gain de temps, elle nous enlève une pression supplémentaire. Quels sont les projets de l'entreprise? Pour le moment, notre objectif est de stabiliser le chiffre d'affaires. Cependant, on ne reste pas fermé à un éventuel développement, notamment, d'un service après vente. De plus, nous sommes en plein recrutement d'un dépanneur justement avec la CAPEB et d'autres intervenants extérieurs. 6

7 PROJET D ENTREPRISE J'ai travaillé dans différents secteurs : Agent de maintenance des billards et commercial dans une grande entreprise internationale ainsi que dans une concession automobile. Cette expérience m'a amené à passer un Bac pro force de vente en alternance puis un BTS par la suite dans l'entreprise que mon père a créée en Au départ, nous étions spécialisés dans la vente de produits pétroliers jusqu'en Les ventes devenaient de plus en plus compliquées donc on a décidé de cibler la partie technique, c'est-à-dire l'entretien des chaudières fioul. L'entreprise est devenue 100 % plomberie. Dans le même temps, on a racheté une petite entreprise de Oissel afin de développer notre activité. Nous avons gardé le salarié qui m'a d'ailleurs formé à la plomberie. En 2004, j'ai repris l'entreprise de mon père dans la continuité. Il y avait 5 salariés, aujourd'hui, il y en a 9. Distri Tec PLOMBERIE M.Deleau Laurent - 40 ans 9 salariés, Sotteville lès Rouen 76 Dans quel contexte avez-vous fait intervenir la CAPEB? Il y a 1 an, j'ai voulu recruter deux personnes pour des postes de plombier. Dans ces circonstances, on ne sait jamais comment faire car on n'a pas les méthodes, ce n'est pas notre «fer de lance». Ce n'est pas du tout mon truc, je vois une personne qui a une bonne tête et je me dis que cela va le faire. C'est une aubaine d'avoir pu compter sur la CAPEB pour m'aider à recruter car on avait passé des annonces mais cela n'avait pas marché. On a recruté deux personnes dont une qui nous a quittés. Du coup, on a basculé les compétences de notre commercial sur le poste du plombier car il est polyvalent et tout à fait capable de s'occuper de la technique plutôt que de recruter une autre personne. Quant à l'autre salarié, il est embauché depuis 1 an et cela se passe très bien. C'est un homme qui a un cursus professionnel atypique puisqu'il a un profil de responsable de magasin. Il en avait marre de la gestion du personnel alors il a effectué une formation plombier chauffagiste à l'afpa et a postulé chez nous. Son parcours m'a plu. On a pris le temps de bien le former aux techniques. Aujourd'hui, il fait du bon travail et tient très bien son rôle. Son objectif est de se mettre à son compte. Quel bilan en tirez-vous? Je suis très satisfait d'avoir fait appel à la CAPEB. Avec les méthodes de recrutement que nous montre le chargé de mission, on casse un système établi naturellement. On essaie de perdre les petites habitudes prises au départ. Ce n'est pas toujours facile car le naturel a tendance à revenir au galop mais j'essaie de suivre une base construite au départ pour m'aider même s'il m'arrive de dériver vite sur un autre sujet. Il faut avoir l'habitude de le faire car c'est bien de savoir lire un CV et poser les bonnes questions. Je n'hésiterais pas à rappeler la CAPEB si je devais recruter à nouveau. Pour le moment, ce n'est pas d'actualité. On n'a pas vraiment de visibilité. On ne peut pas prévoir l'avenir de l'entreprise. Le tout c'est que nos clients nous fassent confiance. 7

8 FORMATION Mon mari et moi étions tous deux issus d'une entreprise où lui a été chef d'équipe pendant 6 ans et moi secrétaire comptable durant 3 ans. Puis, mon mari a décidé de créer son entreprise en Au départ, il n'avait qu'un employé puis je l'ai rejoint par la suite en tant que secrétaire comptable. Au fur et à mesure du temps, nous avons recruté jusqu'à 3 ouvriers. Aujourd'hui, je suis la seule salariée. Ent. Bardin Actif ELECTRICITE Mme Pain Clotilde et M.Bardin Denis - 46 ans 1 salarié, Montivilliers 76 Quelles sont les actions qui ont été menées par la CAPEB? Nous avons fait appel à la CAPEB afin d'effectuer un audit sur l'entreprise. C'était la première fois et nous ne regrettons pas car cette démarche s'est très bien déroulée. James Colas nous a très bien conseillé, il a su adapter l'outil informatique et apporter des modifications à certaines compétences qui ne nous semblaient pas tout à fait adaptées à l'entreprise. Cela nous a permis de faire un réel point sur les compétences de nos salariés et d évaluer leurs besoins en formation notamment au niveau des habilitations électriques et du CACES nacelle. Quant aux entretiens professionnels, nous comptons les remettre en place dès que nous aurons recruté d'autres personnes car ils nous permettent de cibler les besoins et de communiquer. Comment les salariés ont-ils vécu cette démarche? Ils ont vu que ce n'était pas un jugement, ils l'ont bien perçu. Cela les a fait s'auto-juger mais dans le bon sens. Cette démarche les a valorisés. Un de nos salariés a pu voir qu'il lui manquait des choses qu'il a d'ailleurs pu améliorer par la suite. Malheureusement, la situation économique de notre entreprise s'est dégradée et nous avons dû mettre fin aux contrats de nos salariés. Quel bilan faites-vous de cette intervention? La CAPEB a très bien su nous guider et amener les choses auprès des salariés. C'est une très bonne démarche qui nous a permis de nous projeter dans l'avenir et de réagir à certaines situations auxquelles nous n'aurions pas pu faire face auparavant. Quels sont les projets de l'entreprise? Aujourd'hui, nous souhaiterions développer notre chiffre d'affaires et, pourquoi pas, recruter de nouveau. Nous ferons donc appel à la CAPEB pour nous aider dans cette démarche car nous sommes très satisfaits des actions qui ont été menées. 8

9 RECRUTEMENT A la base, j'ai un CAP en couverture. J'ai travaillé pendant 15 ans dans une entreprise de rénovation de monuments historiques en tant que chef d'équipe. J'ai eu la chance de participer à la rénovation du beffroi d'evreux ainsi qu'à celle du Mont Saint Michel. On faisait beaucoup de déplacements ce qui était peu compatible avec ma vie familiale. J'ai donc décidé de démissionner et de créer mon entreprise en Ent. Toiture Village COUVERTURE RÉNOVATION M. Vialatte Tony - 37 ans 1 salarié - Brosville 27 Pourquoi avez-vous fait appel à la CAPEB? Je travaillais seul sur un chantier lorsqu'une maman est venue me voir pour me demander si je cherchais quelqu'un. J'ai eu le CV d'un jeune de 22 ans que j'ai reçu en entretien. Je lui ai surtout posé des questions techniques. Mais je voulais avoir quelqu'un de confirmé derrière, qui me dise si, le candidat était capable de s'adapter à mon entreprise. J'ai donc fait appel à la CAPEB pour m'aider. Grégor Aupaix a évalué ses compétences avec un outil qui nous a permis d'identifier quelques faiblesses, il n'avait pas fait beaucoup d'ardoises, par exemple. Ce qui m'intéressait, c'était de savoir s'il était possible de le former. Il était bien et j'ai décidé de le former aux techniques qui lui manquaient. Il est timide mais c'est un garçon très courageux. Je le forme à mes techniques qui sont très pointilleuses. Il a parfois des difficultés à changer ses anciennes méthodes de travail mais on voit qu'il a envie d'apprendre. Désormais, pensez-vous réaliser un entretien de recrutement en autonomie? Je pourrais le faire seul. Cependant, la CAPEB pourrait être un complément. Il me faut des méthodes pour m'y prendre. J'ai été très satisfait des questions et réponses posées par le chargé de mission. Cela m'a bien aidé car je ne connaissais rien au recrutement. Nous les artisans, on ne pose pas toujours les bonnes questions alors que les gens du recrutement ont leur méthode. Quel bilan faîtes-vous de l'intervention de la CAPEB? Quels sont les projets de votre entreprise? Si l'entreprise fonctionne bien, je recruterai un second salarié plus qualifié pour épauler mon jeune. Mon objectif serait d'arriver à 4 ou 5 salariés mais pas plus. Cela deviendrait compliqué de gérer une trop grande entreprise. Il vaut mieux avoir un petit chez soi qu'un grand chez les autres. Je suis très satisfait. Dès que j'ai une question, j'ai toujours la réponse par la CAPEB. En plus, ils répondent rapidement. 9

10 PROJET D ENTREPRISE J'ai un niveau BAC Techno. J'ai travaillé 2 ans dans une entreprise industrielle qui correspondait à ma filière de base. Puis, j'ai été licencié et j'ai décidé de rejoindre mon père artisan dans la pose de clôtures et de portails en tant qu'ouvrier. Avec de la motivation personnelle et diverses formations, j'ai pris successivement la place de ma mère qui s'occupait de la partie administrative de l'entreprise. Aujourd'hui, je gère la partie administrative, commerciale et un peu comptable de l'entreprise. Je n'hésite pas à aller sur le terrain comme on dit «avec la pelle et la pioche» pour aider les gars s'il le faut mais ma partie relève surtout du travail de chargé d'affaires. Le but est de m'affirmer au fil du temps et ainsi succéder à mon père. Pour cela, j'ai fait confiance à la CAPEB chez qui je suis adhérent depuis quelques années, et qui m'a aidé dans cette démarche. Ent. Clôture Dejardins CLÔTURES ET PORTAILS - MACONNERIE M.Dejardins Patrice - 33 ans 5 salariés - Eletot 76 Comment s'est déroulée l'intervention de la CAPEB? Au départ, je suis venu à la CAPEB pour me renseigner sur les démarches de cession/reprise. Puis la CAPEB m'a conseillé d'effectuer des formations pour approfondir mes connaissances. J'ai pu effectuer une formation Comptabilité/Gestion, une formation Gestion d'une Entreprise Artisanale du Bâtiment (GEAB) et une VAE BTS assistant gestion PME/PMI qui est en cours. J'ai vraiment bien été accompagné par tous les intervenants de la CAPEB pour effectuer ma VAE. Au début, je croyais que c'était une simple formalité administrative alors que c'était beaucoup plus difficile. J'avais du mal à m'orienter et à savoir ce qu'il fallait réellement faire. Heureusement, les accompagnateurs de la VAE ont su me guider et m'assister dans ma démarche notamment lors de petites réunions de groupe qu'ils organisaient pour nous aider. Ils nous «tiraient un peu les vers du nez», ce qui nous a permis de montrer ce dont on était capables. On prend conscience de ce que l'on est. C'est bien d'avoir un document officiel qui reprend ses compétences, ça nous valorise. On a également fait appel à la CAPEB pour le recrutement d'un ouvrier poseur. On avait passé des annonces mais nous avions des difficultés à rencontrer des candidats motivés et sérieux. Donc, James Colas nous a conseillé un jeune à l'essai qui est très bien. Il est toujours dans l'entreprise. Il demande à apprendre, il est comme une «éponge», c'est rare chez les jeunes de maintenant. Surtout que dans notre secteur, il n'y a pas d'apprentissage, on est obligé d'apprendre sur le tas. Quel bilan faîtes-vous de cette intervention? La CAPEB est une organisation qui m'a vraiment bien aidé et conseillé. Elle sait nous orienter tant dans les formations que dans le recrutement. Elle sait trouver les bons candidats, ceux qui sont motivés. Elle est vraiment un partenaire avec qui on peut échanger facilement. Elle m'apporte des aides et des services sur différents domaines. Elle m'a trouvé de bons organismes de formations qui m'ont permis d'améliorer mes compétences et surtout d'acquérir toutes les bases pour connaître la gestion complète de l'entreprise. 10

11 FORMATION Quel est votre parcours? Auparavant, je travaillais en tant que chaudronnier et commercial jusqu'au jour où j'ai voulu changer de métier. J'ai passé un CAP de plombier-chauffagiste à l'afpa en 1993, ce qui m'a permis de travailler en tant que plombier pendant 5 ans chez un artisan. Puis, j'ai voulu «gagner un peu plus ma croûte» alors je me suis mis à mon compte en J'ai recruté jusqu'à 6 salariés. Aujourd'hui, nous sommes 2 dans l'entreprise, mon fils en tant qu'apprenti et moi-même. Ent. Jolys PLOMBERIE CHAUFFAGISTE M.Jolys Daniel - 48 ans, 1 salarié, La Trinité de Thouberville 27 Dans quel contexte avez-vous fait appel à la CAPEB? A l'époque où j'avais deux ouvriers, je me posais des questions sur l'organisation de l'entreprise. Le but était de mettre les choses au clair avec eux. Je souhaitais m'agrandir et leur faire prendre conscience d'un éventuel développement en vue d'organiser des équipes et de les responsabiliser. Je souhaitais travailler également sur la communication et essayer de les cerner car au bout d'un moment on ne sait plus trop comment se parler. Parfois, c'est difficile de dire les choses à son patron. Grégor Aupaix m'a aidé à mettre les choses à plat car il connait ma façon d'être et il a su aller dans le sens qui me convenait. Qu'avez-vous pu constater? On s'est entretenu avec chaque salarié, ce qui a permis de connaître leurs motivations et de voir s'ils avaient besoin de se former. Du coup, un des salariés a effectué des formations sur le gaz et un stage en électricité. J'ai fait ce qu'il y avait à faire. Quant à mon fils, il a eu son CAP en plomberie. Pour le moment, il fait 2 ans de chauffage et veut par la suite passer son BAC pro. Quand il sera formé, on verra pour reprendre un apprenti qu'il formera à son tour. Quel bilan faîtes-vous de cette intervention? Cette démarche m'a permis de savoir où je me situais par rapport à mes salariés. Elle nous a permis aussi de gagner du temps sur l'organisation des chantiers car ce n'était pas clair. Je pense que c'est une question de motivation pour l'entreprise que ce soit du côté du salarié ou du patron. Il faut que tout le monde joue le jeu pour que ça marche. Aujourd'hui, on n'a pas pu aller au bout de la démarche car le salarié ne travaille plus ici. Cependant, je pense continuer dans ce sens car je vais devoir recruter à un moment donné. Quels sont vos projets pour l'avenir? Pour le moment, on va se maintenir comme cela pendant 2 ans. Il y a du travail mais pas assez pour plusieurs salariés. 11

12 RECRUTEMENT Mon mari et moi avons fait une école hôtelière. Lui a un CAP de cuisinier et moi un CAP de serveuse. Suite à cela, nous avons tenu un café-brasserie pendant 5 ans. Comme l'activité ne marchait pas, nous avons décidé de travailler avec mon père qui tenait cette entreprise. Mon mari a appris le métier de couvreur sur le tas et a obtenu par la suite un CAP de couvreur. Quant à moi, je me suis formée au secrétariat à la chambre des métiers. Nous avons repris l'entreprise en 2004 lorsque mon père est parti à la retraite. Ent. Leroy Cobert COUVERTURE Mme Cobert Nadège - 42 ans 4 salariés, St André de l Eure 27 Dans quel contexte avez-vous fait appel à la CAPEB? Un de mes salariés nous a quitté pour se mettre à son compte. Il fallait donc recruter quelqu'un pour le remplacer. Je ne voulais pas m'embêter avec cela et je ne souhaitais pas passer par d'autres organismes que la CAPEB pour m'aider. Elle a donc fait une présélection en tenant compte du profil qu'on lui avait demandé. On ne cherchait pas forcément quelqu'un de diplômé. Nos gars ont tous appris sur le tas. Par contre, on demandait au moins un an d'expérience dans le métier. Le plus important pour nous était qu'il s'adapte bien à l'équipe. Comment s'est déroulé ce recrutement? Je n'aime pas recruter. On ne sait pas toujours poser les bonnes questions. Lors de la tempête de 1999, nous avions recruté dans l'urgence et cela s'est mal passé. Du coup, on ne voulait pas refaire les mêmes erreurs. On souhaitait vraiment cibler la bonne personne cette fois. Le but était que le nouveau salarié s'adapte bien à notre manière de fonctionner car on est une équipe soudée où la relation patron-salarié n'existe pas. Grégor Aupaix a su poser les bonnes questions, c'est son métier, il a l'habitude. On a fait le recrutement de 3 personnes dont une qui nous a vraiment plu. On a tout de même eu des doutes au départ car il avait un parcours difficile mais on ne regrette pas notre choix car il est bien. Il a appris sur le tas avec les autres salariés. Il a envie de bien faire et prend des initiatives. Quel bilan faites-vous de l'intervention de la CAPEB? C'est bien car le chargé de mission trie les candidatures, c'est un gain de temps. Il a ciblé tout ce qui correspondait à ce que nous voulions. Il pose des questions que je n'ai pas l'habitude de poser. Si je devais recruter à nouveau, je ferais appel à la CAPEB car je ne veux pas le faire seule. Quels sont les projets de l'entreprise? L'entreprise est très bien comme cela. On n'a pas envie d'agrandir. Gérer beaucoup de salariés deviendrait très compliqué. 12

13 PROJET D ENTREPRISE Ent. Inpec PLOMBIER ELECTRICIEN M. Chandelier Benoit - 35 ans 1 salarié, Lammerville 76 J'ai un CAP/BEP électromécanique qui m'a permis de travailler chez un artisan électricien à chaque vacance d'été pendant 2 saisons. Par la suite, j'ai travaillé 13 ans dans une grande société d'équipements laitiers dans laquelle j'étais responsable de développement. La structure a changé et le métier ne me plaisait plus, je n'avais plus vraiment ma place. Je voulais évoluer et l'idée de créer mon entreprise m'avait toujours intéressé. C'est ce que j'ai fait en Dans quel cadre la CAPEB est-elle intervenue? La CAPEB est intervenue pour faire un bilan de compétences avec mon salarié Alexandre. Tous ensemble, nous avons fait un point sur ses compétences. Alexandre ne s'est pas mis en avant pourtant il savait déjà faire beaucoup de choses. Mon but est de le former à l'image de l'entreprise pour le garder le plus longtemps possible. J'aimerais qu'il devienne responsable d'équipe lorsqu'on s'agrandira. Comment a-t-il perçu la démarche? Cela lui a plu. Grégor Aupaix a su le mettre à l'aise. Avec toutes ses explications, il a eu confiance et a compris que c'était pour lui. Il a fait des efforts pour écrire ce qu'il pensait. D'ailleurs, il a noté qu'il se sentait vraiment bien dans l'entreprise. C'est agréable de lire cela. Quel bilan faîtes-vous de cette intervention? C'est une très bonne démarche car cela permet de discuter sans être sur le chantier. Il faut prendre le temps de le faire. C'est également plaisant pour Alexandre car il voit qu'il n'est pas là que pour bosser. J'essaie d'être présent pour le former et répondre à ses besoins. Il va faire des formations en secourisme et passer ses habilitations. Il voit que je le mets à la page. De plus, Grégor Aupaix a pu poser des questions à Alexandre auxquelles je n'aurais jamais pensé. On a pu discuter ouvertement. Quels sont les projets de votre entreprise? Je vais m'associer avec un autre chef d'entreprise à partir du 1 er janvier Le but est de nous agrandir et développer l'entreprise sur d'autres activités. Nous pensons recruter jusqu'à 4 personnes. Nous allons avoir des locaux à Bacqueville en Caux, ce qui va être plus pratique pour nous. 13

14 FORMATION Dès mon plus jeune âge à l'école, je voulais être maçon. Donc, j'ai fait des études dans ce secteur et j'ai obtenu mon CAP à 16 ans. Par la suite, j'ai effectué un Brevet Professionnel et Un Brevet de Maîtrise en carrelage. J'ai travaillé pendant 11 ans en tant que salarié dans l'entreprise de mon père qui était artisan. Ensuite, j'ai créé mon entreprise en 1996 à l'âge de 31 ans. Au départ, j'étais seul puis j'ai embauché jusqu'à 7 salariés. Aujourd'hui, nous sommes 4. Ent. J.L.Monai MAÇONNERIE M. Monai Jean-Luc 46 ans 3 salariés, Gouy 76 Dans quel contexte avez-vous fait intervenir la CAPEB? Lors de la formation FEE BAT qui se déroule à la CAPEB, j'ai exposé mes difficultés concernant la masse salariale à M.Luberda qui m'a orienté vers Grégor Aupaix. En effet, je souhaitais recruter une personne pour me seconder car il était difficile de tout gérer seul. Je cherchais quelqu'un de compétent avec la double compétence en maçonnerie et en carrelage et surtout une personne qui puisse gérer une équipe. Nous avons effectué le recrutement de cette personne à deux car je souhaitais avoir deux avis. Mon avis est professionnel, plus technique alors que le chargé de mission va s'occuper de tout le reste. C'est important car auparavant je recrutais au «feeling» et ce n'était pas forcément bon. Malheureusement, la personne que nous avons recrutée n'a pas répondu à mes attentes. De ce fait, je vais recruter de nouveau dans les mois à venir. Suite à ce recrutement, nous avons travaillé sur la démarche compétences que je viens tout juste de terminer avec la CAPEB. Je peux déjà dire que c'est très bien de se poser et de réfléchir à ce que l'on veut faire. On met les choses à plat. Je ne l'avais jamais fait avant et l'on m'avait déconseillé d'entrer dans cette démarche car elle ne servait soi disant à rien. Ce n'est pas du tout le cas, au contraire, je pense qu'elle est très bénéfique car elle permet de connaître et de confirmer des choses qu'on ne dit pas toujours à l'oral. Comment les salariés ont-ils perçu la démarche? Quel bilan faîtes-vous de cette intervention? Il faut dire que nous communiquions déjà pas mal entre nous mais avec cette démarche, on va plus loin et je compte mettre en place les entretiens tous les ans car je suis satisfait de ce qui en est ressorti. Quels sont vos projets pour l'avenir? A l'avenir, j'aimerais que l'entreprise grandisse un peu, c'est pour cette raison que je vais recruter un nouveau chef d'équipe. Pour le moment, on n'a pas à se plaindre, l'entreprise se porte bien. Au départ, les gars appréhendaient un peu cette démarche mais au final ils l'ont très bien pris. Cela les a fait avancer. Ils se positionnent un peu mieux. Ils vont effectuer des formations : Le brevet de secourisme et le permis E (remorque). 14

15 RECRUTEMENT J'ai obtenu un BTS en électricité qui m'a permis de travailler dans le secteur industriel pendant 5 ans. Je n'ai pas pu évoluer comme je le souhaitais donc j'ai décidé de me reconvertir dans l'exploitation agricole familiale. Puis, j'ai créé ma SARL en électricité en Au départ, c'était une activité secondaire avec 1 salarié, aujourd'hui elle est devenue familiale et nous sommes 7. Ent. PTB Brisset ELECTRICITE M Brisset Pascal - 52 ans 6 salariés, Cheronvilliers 27 Pour quelles raisons avez-vous fait appel à la CAPEB? Je suis adhérent CAPEB depuis longtemps. Il y a deux ans, je cherchais un manœuvre avec une capacité d'adaptation pour évoluer dans l'entreprise avec une formation interne, car je suis convaincu que la spécificité de nos petites entreprises exige un temps d'adaptation pour chaque salarié. Grégor Aupaix m'a présenté un gars très motivé qui correspondait au profil recherché et nous avons envisagé une formation en alternance avec l'afpa. Cependant, le passage de ce salarié dans l'entreprise a mis à jour des événements que je n'avais pas envisagés, ce salarié n'est pas resté avec nous. Ensuite, j'ai recruté une personne chargée de gérer le magasin de pièces détachées, l'accueil téléphonique et les clients. Nous avons créé une fiche de poste précise et nous avons reçu trois candidats. J'ai retenu la candidate qui correspondait le mieux au profil établi. Cette personne s'est très bien adaptée au poste proposé et aujourd'hui, elle est en CDI. Quel bilan faîtes-vous de cette intervention? Je suis très satisfait. Grégor Aupaix a su définir une fiche de poste précise. De plus, on a tendance à se retrancher derrière un jugement purement professionnel alors qu il intervient sur un autre plan, c'est un complément. J'ajouterais qu'il n'y a pas que la démarche mais qu'il y a également l'impression que l'on ressent instantanément au premier contact, c'est ce qu'on appelle «l'effet de Halo». C'est une autre méthode d'analyse, les gens ne peuvent pas tout savoir. Aujourd'hui, j'ai une certaine sérénité dans les méthodes de recrutement. Il faut dire que j'ai effectué la formation GPEC. Je voulais avoir une stratégie pour l'entreprise afin d'amenuiser la distance entre le patron et le salarié. Quels sont les projets de l'entreprise? Courant 2011, nous comptons déménager à Rugles dans un atelier neuf en début de construction. On va dans le même temps réorganiser le travail et les postes, et j'espère pouvoir offrir un poste à notre apprenti actuel. La réorganisation devrait permettre une plage hebdomadaire de l'activité professionnelle plus large afin de répondre à une demande de plus en plus pressante de nos clients. Avez-vous mis en place une autre organisation depuis cette formation? J'ai appris à analyser les besoins en formation de mes salariés. De ce fait, certains ont effectué des formations, à savoir : habilitations électriques, CACES, installation antenne TV, secourisme... 15

16 PROJET D ENTREPRISE Pouvez-vous nous présenter votre entreprise? Ent. JMT PEINTURE M. Tamion Jean-Michel - 46 ans 1 salarié, Saint Etienne du Rouvray 76 J'ai créé mon entreprise en 2003, exclusivement de peinture au départ. Puis, j ai fait évoluer l entreprise sur la décoration, notamment de «stucco afresco», des produits très italiens. Vous avez travaillé avec la CAPEB sur une démarche de gestion des compétences de vos salariés, pourquoi avoir décidé de travailler sur cet aspect? C'est vrai que le recrutement et la formation, quand on est novice, c'est une catastrophe avec tout le parcours compliqué que nécessitent la recherche et l'accompagnement du salarié. Avant de travailler avec la CAPEB sur la démarche compétences, il y a eu la crise. Je me suis dit qu'il fallait sauvegarder l'emploi et notamment celui de Guillaume, un apprenti que j'ai formé et qui fait encore aujourd'hui parti de mon effectif. Alors, pour cela, il fallait que je sache ce que Guillaume envisageait de faire dans l'entreprise. J'ai mis en place des entretiens professionnels qui ont permis à mon salarié et moi de nous entendre sur toutes les lignes. Nous avons donc travaillé avec la CAPEB pour envisager de former plutôt que de licencier. Le but était de proposer une formation à Guillaume. Quelles sont les actions que vous avez mises en place avec Guillaume? Nous avons travaillé sur des fiches métiers de peintre, d'aménageur et de décorateur qui nous ont permis de valider les compétences de Guillaume. Le bilan que nous avons extrait de ce travail c'est que Guillaume avait encore besoin de progresser pour gagner en autonomie et en savoir-faire. Et puis l'avantage des formations, c'est de pouvoir actualiser nos connaissances et nos méthodes de travail, car le bâtiment c'est un secteur qui évolue très fortement, notamment avec les travaux du Grenelle de l'environnement. Il faut impérativement le faire pour que les entreprises puissent évoluer. Et aujourd'hui? L'activité est repartie, et c'est tant mieux d'ailleurs. Les formations que Guillaume va suivre lui permettront de devenir autonome, garantir son emploi, de m'apporter un plus pour pouvoir envisager de recruter quelqu'un dans les années à venir et pour lui devenir un maître-ouvrier. J'ai la possibilité en tant qu'artisan de valoriser ma profession, à travers mes salariés, parce qu'il ne faut pas rêver, je n'existe pas si je n'ai pas de bons salariés avec moi. 16

17 Monsieur Joutel a un CAP de maçon, il a travaillé dans la restauration de bâtiment pendant 20 ans. Quant à moi, j'ai un diplôme de comptabilité qui m'a permis de travailler 15 ans dans les banques. Lorsque je me suis retrouvée au chômage, on a pris la décision de se lancer. On a toujours eu envie de créer une entreprise mais on attendait une opportunité. Comme je n'avais plus d'activité, c'était le bon moment. On a démarré l'entreprise en aout 2005 en tant qu'associés. Il est important de le préciser car les femmes d'artisans sont souvent salariées ou collaboratrices. Nous avons commencé avec 2 salariés, 1 manœuvre et 1 maçon. L'activité s'est vraiment bien développée et aujourd'hui, nous avons 14 salariés. FORMATION Ent. Joutel MACONNERIE M. Joutel Patrice & Nadège - 44 ans 14 salariés, Ste Marie au Bosc 76 Pour quelles raisons avez-vous fait appel à la CAPEB? On connaissait de réputation. James Colas nous a proposé de faire un bilan des compétences de nos salariés, ce qui nous a semblé intéressant pour les ouvriers. Il y a une bonne entente dans l'équipe, on est un peu comme une entreprise familiale. Comment cette démarche s'est-elle déroulée? On a fait une réunion collective pour expliquer la démarche aux gars. Nous avons bien insisté sur le fait que ce n'était pas une punition. Ils ont compris que c'était bien pour eux. C'était important de savoir comment ils se plaçaient dans la société car certains avaient tendance à se sousestimer et ce qu'ils voulaient faire à l'avenir. Nous avons été étonnés de certains rendus notamment par le fait que certains salariés sont encore plus compétents que ce que nous connaissions d'eux. Il faut dire que certains salariés n'osaient pas s'exprimer au départ. Le chargé de mission leur a dit de ne pas hésiter à dire les choses : «Si vous savez faire telle ou telle chose, notez-le». Comme cela, on a pu découvrir des compétences de certains de nos ouvriers que nous ignorions. Ils ont tous rempli les dossiers et ça nous a permis de voir ce qui leur manquait. Parfois, ils ne nous donnent pas tous les détails et on n'a pas forcément le temps pour le savoir. Cela nous a donc permis de prendre le temps pour eux et de savoir si certains voulaient faire des formations. Ils ont tous écrit des choses intéressantes. Dans l'ensemble, ils veulent se perfectionner et persévérer dans leur boulot. Avez-vous effectué des entretiens suite à cette réunion? Nous n'avons fait que deux entretiens pour le moment. Les salariés que nous avons vu ont toutes les compétences nécessaires et ne souhaitent pas se former pour le moment. Nous allons prendre le temps pour continuer les entretiens car certains souhaitent se perfectionner dans la restauration. Donc, nous allons essayer de répondre à leur demande. Quel bilan tirez-vous de cette démarche? C'est bien car les gars ont vu qu'on s'intéressait à eux et on a écouté leur demande. Il y a un salarié qui ne voulait pas faire de carrelage donc on évite de le mettre sur des chantiers où il y a du carrelage. On essaie d'être à l'écoute et de répondre à leurs attentes. S'il y en a un qui veut faire du gros œuvre, on ne va pas le mettre dans la restauration. On respecte leurs goûts. On a réorganisé des choses par rapport aux compétences des salariés. Quels sont vos projets pour l'avenir? Jusqu'alors, cela se passe bien. On veut stabiliser les choses. On souhaite déménager car on n'a plus de place. On compte rester dans le coin mais dans quelque chose de plus grand. 17

18 LE RECRUTEMENT La CAPEB accompagne les artisans dans leur démarche de recrutement, en leur proposant une méthode pour mener à bien ce projet. Il s agit d aider le chef d entreprise à définir le profil de candidat correspondant aux compétences attendues par l entreprise. Pour épauler les artisans dans leur décision, il est nécessaire de connaître précisément leurs besoins et de leur donner des clefs pour mener un entretien d embauche de la manière la plus efficace. LES PROJETS Toutes les entreprises artisanales, doivent anticiper et développer leurs projets. Recruter, former, réorganiser le travail ne s improvisent pas. La CAPEB propose aux artisans d être conseillés dans l élaboration de leurs projets à travers la Démarche Compétences. Cette dernière permet de poser un cadre et d avoir un fil conducteur. Les artisans élaborent alors une feuille de route efficace qui leur donne une vision plus claire des perspectives de l entreprise. 18

19 LA FORMATION La Démarche Compétences permet aux artisans d évaluer les savoirs et les compétences de leurs salariés et de déterminer avec eux les éventuels besoins en formation. L entreprise est accompagnée pour mettre en oeuvre son plan de formation et ce, en lien avec le service de formation de la CAPEB. Beaucoup d actions sont réalisées et permettent aux entreprises d être plus fortes sur leur marché, et aux salariés de maintenir leur employabilité et de développer leurs compétences. Synthèse de l'enquête : Résultats enquête qualité : Fin 2010, La CAPEB a mené une enquête qualité auprès d'entreprises artisanales du bâtiment qui ont bénéficié de la Démarche Compétences. Nous avons interrogé 20 entreprises dans différents secteurs d'activités sur deux aspects : le recrutement et la Gestion des Ressources Humaines. La priorité principale pour ces entreprises est pour : - 90 % maintenir, renforcer ou développer le chiffre d'affaires. - 75% développer les compétences de leurs salariés % répondre aux enjeux environnementaux Moyenne d'âge des artisans interrogés : 43 ans Répartition par secteur d'activité en pourcentage : Activité : 12 entreprises, soit 60%, ont été accompagnées sur le recrutement. Ainsi, 65 % des entreprises pensent que l'accompagnement de la CAPEB a favorisé l'intégration de leur salarié et que leurs capacités à mener un entretien de recrutement en autonomie se sont fortement améliorées. 15 entreprises, soit 75 %, ont été accompagnées sur la Gestion des Ressources Humaines. Les résultats de l'enquête ont montré que, suite à cette démarche, 60 % des entreprises proposent davantage de formation à destination des salariés et 80 % souhaitent mettre en place d'autres entretiens professionnels à l'avenir. Ensuite, 67% des entreprises pensent que cette démarche leur a permis d'améliorer fortement leurs capacités à gérer leur personnel et que leur entreprise a pu développer sa rentabilité à 80%. Enfin, 90 % des chefs d'entreprise recommanderaient l'accompagnement Ressources Humaines et l'aide au recrutement de la CAPEB à des confrères et 45% d'entres elles l'ont déjà fait. 19

20 Comment avez-vous connu la CAPEB? J'ai contacté la CAPEB que j'avais eu l'occasion de rencontrer lors d'un salon. Ils m'ont mis à l'aise. Ils sont à l'écoute et très pointus. J'avais besoin d'un appui dans la gestion de mon entreprise et je voulais faire une formation dans le management car je voulais savoir comment j'étais avec mes salariés. Pouvez-vous nous parler de votre parcours? A 40 ans, je me suis dit qu'il me restait 25 ans à travailler donc je me suis demandé ce que j'allais pouvoir faire ou si je devais rester dans ce que je faisais. Donc je me suis dit : Pourquoi ne pas reprendre quelque chose à mon compte? J'ai travaillé dans l'entreprise que j'allais reprendre par la suite donc c'était difficile comme position car j'étais repreneur et en même temps salarié... L'ancien patron et moi n'avions pas du tout la même façon de voir les choses. Comment avez-vous vécu votre passage de salarié à chef d'entreprise? N'était-ce pas difficile de vous positionner vis-à-vis de vos salariés? FORMATION Ent. Guignery filss PLOMBERIE M Remaud Philippe - 42 ans 11 salariés, Le Havre 76 Le positionnement s'est fait dès le départ car j'étais adjoint avant. Donc le passage s'est fait naturellement et j'ai passé 1 an sur le terrain avec eux. Mon but était d'améliorer le quotidien des gars car pour certains ce n'était pas facile. Il y en avait un qui venait de loin et qui mangeait dans sa voiture le midi été comme hiver donc j'ai fait de la place dans un coin cuisine que j'ai aménagé pour qu'il puisse manger au chaud. D'ailleurs, d'autres salariés sont venus manger avec lui. Il est important de penser au quotidien des gars même si le but de l'entreprise est de gagner de l'argent. Quelles sont les actions que vous avez menées avec la CAPEB? J'ai fait appel à la CAPEB pour le recrutement d'un plombier chauffagiste. Il faut dire que c'est un gain de temps, il y a tout un travail de présélection, une espèce de filtre qui nous amène potentiellement sur le bon candidat. Grâce aux conseils du chargé de mission, j'ai pu me servir des méthodes d'entretien pour recruter en toute autonomie. D'ailleurs, j'ai du recruter en urgence car je devais démarrer un chantier. J'ai donc embauché un gars qui avait les diplômes mais j'avais pressenti dès le départ que cela ne marcherait pas dans sa façon d'organiser les choses, il se posait beaucoup de questions. Il est d'ailleurs parti peu de temps après mais sa décision ne m'a pas étonné car je m'y attendais. Ensuite, j'ai mis en place des entretiens professionnels avec mes salariés. J'en avais déjà fait mais il me manquait un cadre, quelque chose de bien défini. Ces entretiens ont été une bonne chose. On a un retour intéressant sur tout ça. Le but était de voir les attentes de chacun. A la suite de ces entretiens, j'ai réuni mes salariés afin de leur expliquer ce qui allait changer et la manière dont l'entreprise allait évoluer. Je souhaite effectuer des entretiens régulièrement maintenant que j'ai les bases pour les faire. Avez-vous senti des changements après l'intervention de la CAPEB? La communication s'améliore doucement même si les gars sont des «taiseux», ils font des efforts pour s'exprimer un peu plus. Je les laisse en autonomie sur certains points comme par exemple participer au choix du matériel car c'est eux qui travaillent avec et je ne veux pas tout décider. On sent alors qu'il y a de plus en plus de reconnaissance et ils en ont besoin. Quels sont vos projets à long terme? Je souhaite stabiliser l'entreprise sur les recrutements de manière à consolider l'équipe. On n'a pas vocation à être une grande entreprise. L'idée c'est qu'elle puisse vivre seule. Le but est d'assurer une certaine autonomie aux salariés et me permettre d'être un relais. 20

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

DIPLÔME D'ÉTAT INFIRMIER Session de juin 2014 - Soutenance le 11 juin 2014 Mémoire de fin d'études écrit et personnel SOUTENANCE ORALE

DIPLÔME D'ÉTAT INFIRMIER Session de juin 2014 - Soutenance le 11 juin 2014 Mémoire de fin d'études écrit et personnel SOUTENANCE ORALE DIPLÔME D'ÉTAT INFIRMIER Session de juin 2014 - Soutenance le 11 juin 2014 Mémoire de fin d'études écrit et personnel L'EXPÉRIENCE DANS LA PRISE EN CHARGE DE L'URGENCE PAR L'INFIRMIER SAPEUR-POMPIER SOUTENANCE

Plus en détail

client. ECOUTE, SIMPLICITE, SERVICE... Pour ELCIA, l'accompagnement est la clé de la satisfaction ELCIA, le savoir-faire et l'écoute

client. ECOUTE, SIMPLICITE, SERVICE... Pour ELCIA, l'accompagnement est la clé de la satisfaction ELCIA, le savoir-faire et l'écoute Communiqué de presse Octobre 2007 ECOUTE, SIMPLICITE, SERVICE... Pour, l'accompagnement est la clé de la satisfaction client. «Gagner du temps, être plus réactif» «Hyper convivialité et souplesse d utilisation»

Plus en détail

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal.

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. 1 Je m'appelle Gabrielle, j'ai 20 ans et je suis partie en tant que bénévole pour Urgence Afrique au Sénégal à Noflaye dans la région

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Fictif prenom 908 Fictif nom 908. Candidature pour un emploi de psychologue du travail

Fictif prenom 908 Fictif nom 908. Candidature pour un emploi de psychologue du travail Fictif prenom 908 Fictif nom 908 Candidature pour un emploi de psychologue du travail Présentation 24 ans, titre de psychologue du travail avec une expérience de 30 mois de travail (équivalent 2 ans et

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2007

Communication sur le Progrès 2007 Monsieur le Secrétaire Général de l'onu, L'année 2007 a été marquée par la réorganisation de la branche construction d'eiffage. En effet, les différentes sociétés EIFFAGE CONSTRUCTION se sont regroupées

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

Rapport de stage février 2015

Rapport de stage février 2015 Rapport de février 2015 Ce dossier, qui sera évalué par votre professeur principal, est à rendre impérativement après les vacances, le 16 mars. Il sera obligatoirement rédigé sur feuilles en format A4

Plus en détail

Session : Principale

Session : Principale Page : 1 / 4 CORRECTION DE L EXAMEN TQM L'ÉTUDE DE CAS FABINC (PREMIÈRE PARTIE) COMPRENDRE ET IMPLANTER ISO 9000 COMPRENDRE ET IMPLANTER LE TQM COMPRENDRE LA DIFFÉRENCE Question no 1 Quel est le rôle et

Plus en détail

Conclusions 1. CEFA. Témoignage de Jean-Marc Bourgeois

Conclusions 1. CEFA. Témoignage de Jean-Marc Bourgeois Conclusions En guise de conclusion, nous avons voulu laisser la parole à deux professionnels en fonction, l un employeur-gérant et l autre indépendante, qui par leurs parcours, leurs engagements et leurs

Plus en détail

2. En quoi le marché des connaissances sert-il aux apprentissages des élèves?

2. En quoi le marché des connaissances sert-il aux apprentissages des élèves? 1. Qu'est-ce qu'un marché des connaissances? Un marché des connaissances, c'est un moment organisé et structuré pour permettre à une partie des enfants que nous appelons " marchands " de partager avec

Plus en détail

AUTODIAGNOSTIC DE VOTRE GESTION

AUTODIAGNOSTIC DE VOTRE GESTION AUTODIAGNOSTIC DE VOTRE GESTION DU TEMPS AU QUOTIDIEN Voici un questionnaire qui passe en revue plusieurs situations concrètes dans lesquelles il peut vous arriver de vous retrouver au quotidien. Pour

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES CLASSES-LECTURE

ENQUÊTE SUR LES CLASSES-LECTURE ENQUÊTE SUR LES CLASSES-LECTURE Dans le souci d évaluer le plus complètement possible les effets de leur séjour dans leur centre, les responsables du Centre de classes-lecture de Grenoble multiplient les

Plus en détail

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître...

Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Pour commencer, quelques questions pour mieux vous connaître... Vous êtes... Une femme Un homme Quel est votre âge? Avez-vous d'autres personnes à charge : parents, etc.? Oui Non Combien avez-vous d'enfants?

Plus en détail

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR»

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» Les bâtiments existants Ils sont très hétérogènes. Ils émettent dans leur ensemble 25% des émissions françaises de gaz

Plus en détail

Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1

Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1 Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1 Introduction Bienvenue et merci d'avoir pris le temps de télécharger ce rapport gratuit. Voici l'affaire. Après la lecture

Plus en détail

Retranscription du t chat sur l alternance dans l enseignement supérieur

Retranscription du t chat sur l alternance dans l enseignement supérieur Retranscription du t chat sur l alternance dans l enseignement supérieur Retrouvez ci-dessous l intégralité des échanges qui se sont déroulés vendredi 11 mars 2011, de 10h30 à 11h30. Modératrice : Bonjour!

Plus en détail

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Chantier à Lièpvre - Entreprise COLMAR CHARPENTES (Colmar) - MÉTIERS DE LA CHARPENTE - OCTOBRE 2012 1 1. L emploi 594 charpentiers en

Plus en détail

L emploi des jeunes. Les résultats de l étude Avril 2015. pour

L emploi des jeunes. Les résultats de l étude Avril 2015. pour L emploi des jeunes Les résultats de l étude Avril 2015 pour Contact : Laurent Bernelas Directeur de l activité Corporate & Management Tel : 01 78 94 89 87 Mob : 07 77 94 30 21 Email : lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

Bilan de stage à Montréal!

Bilan de stage à Montréal! Bilan de stage à Montréal! J'ai commencé mon deuxième stage au Centre de Réadaptation en Déficiences Intellectuelles et en Troubles Envahissants du Développement (CRDITED) de Montréal pour une durée de

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

Ce stage a été une très bonne expérience pour moi, d'autant plus que mon maître de stage a fait preuve d'une très grande disponibilité à mon égard.

Ce stage a été une très bonne expérience pour moi, d'autant plus que mon maître de stage a fait preuve d'une très grande disponibilité à mon égard. COMMENTAIRES DES STAGIAIRES DE P2 Ce sont les commentaires relevés dans la case «observations personnelles des grilles d évaluation des stages par les stagiaires. A Clermont Ferrand, le stage de P2 est

Plus en détail

Martine Boucher : Bonjour.

Martine Boucher : Bonjour. Date : 18/11/2014 Entreprise : France Télévisions Intervenantes : Martine Boucher, Responsable du Département Diversité Égalité des chances Radia Saoud Journaliste : Vous êtes bien sur Handichat.fr, et

Plus en détail

Églantine et les Ouinedoziens

Églantine et les Ouinedoziens Églantine et les Ouinedoziens La grande migration Monsieur Lessig fait une partie de golf avec 3 autres directeurs d'entreprise. Il est très fier de partager son nouveau savoir à base de libertés. Mais

Plus en détail

Trouver un Expert-Comptable :

Trouver un Expert-Comptable : Trouver un Expert-Comptable : 1. Expert-comptable - Qui est-il? Présentation de l'expert comptable Il est le conseiller du chef d entreprise. Celui qui guide, oriente et renseigne dans tous les domaines

Plus en détail

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000)

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Depuis Septembre 1997, un groupe composé de patients et de soignants

Plus en détail

Du collège Alésia de. Venarey-Les Laumes. (Côte d'or) découvre les commerces de proximité. Venarey-Les Laumes

Du collège Alésia de. Venarey-Les Laumes. (Côte d'or) découvre les commerces de proximité. Venarey-Les Laumes Du collège Alésia de Venarey-Les Laumes (Côte d'or) découvre les commerces de proximité Venarey-Les Laumes Chez Sophie, la photographe En deux années, elle a réussi à monter sa propre entreprise. Elle

Plus en détail

Coordonnées du tuteur de stage : Nom et prénom: Fonction dans l'entreprise Numéro de téléphone : Adressa mail :

Coordonnées du tuteur de stage : Nom et prénom: Fonction dans l'entreprise Numéro de téléphone : Adressa mail : Coordonnées du tuteur de stage : Nom et prénom: Fonction dans l'entreprise Numéro de téléphone : Adressa mail : Stage effectué du 12 au 16 janvier 2016 NOM et Prénom du stagiaire : Activité ou poste proposé

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

Second oeuvre du bâtiment

Second oeuvre du bâtiment Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment 51 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Second oeuvre du bâtiment Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

Un Plombier- Chauffagiste

Un Plombier- Chauffagiste Pôle de développement de l Economie Sociale et Solidaire Etude de cas Un Plombier- Chauffagiste Sommaire : Article 1 Une histoire de reconversion Article 2 Parcours / Description de l entreprise Article

Plus en détail

destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître

destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître DOCTORIALES franco-belges 20112 QUESTIONNAIRE DE PRE-EVALUATION destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître L accès au questionnaire se fera en vous identifiant sur le site

Plus en détail

CaroleBlancot: Le tchat sur la paie avec Pierre-Jean Fabas, auteur de "l'abécédaire social et Paye 2008" débutera à 16h

CaroleBlancot: Le tchat sur la paie avec Pierre-Jean Fabas, auteur de l'abécédaire social et Paye 2008 débutera à 16h CR de tchat sur la paie avec Pierre-Jean FABAS Auteur de "l'abécédaire social et Paye 2008" le 24/10/09 sur http://gestionpaieetgrhquichoisir.blogspot.com/ CaroleBlancot: Le tchat sur la paie avec Pierre-Jean

Plus en détail

Retours sur la formation Licence informatique 2014-2015

Retours sur la formation Licence informatique 2014-2015 Retours sur la formation Licence informatique 2014-2015 La formation est intéressante, j'ai apprécié surtout les retours d'expérience mais un peu moins les interventions universitaires qui ressemblaient

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ANALYSE PROSPECTIVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS cordiste.mov - MÉTIERS DE LA COUVERTURE - DECEMBRE 2012 1. L emploi 1 241 couvreurs en 2010 soit 5% des salariés de la production du BTP

Plus en détail

Introduction : Les métiers du bâtiment

Introduction : Les métiers du bâtiment Introduction : Les métiers du bâtiment Le jeudi 13 Janvier 2011, nous avons visité le CFA d Agnetz plusieurs métiers nous ont été présentés : Carreleur, Peintre, Menuisier, Plaquiste, Maçon, Plombier,

Plus en détail

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI

Témoignage de Jean-François Baudrais, franchisé WSI (adsbygoogle = window.adsbygoogle []).push({}); franchisé WSI Témoignage d'un Témoignage d'un franchisé Midas Témoignages de franchisés Autosmart Témoignages de franchisés La Mie Câline Témoignages franchisé

Plus en détail

Construire une maquette de la cour de récréation pour apprendre à se repérer dans l'espace, dès la maternelle

Construire une maquette de la cour de récréation pour apprendre à se repérer dans l'espace, dès la maternelle Construire une maquette de la cour de récréation pour apprendre à se repérer dans l'espace, dès la maternelle Type d outil : activité d'apprentissage permettant à l'enfant de se repérer dans l'espace et

Plus en détail

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers http://www.investir et immobilier.com Sommaire Sommaire... 2 1. Bien définir son objectif et sa stratégie... 3 2. Acheter dans un secteur

Plus en détail

HEIDI KIPFER COMÉDIENNE

HEIDI KIPFER COMÉDIENNE HEIDI KIPFER COMÉDIENNE MILENA DE ET PAR HEIDI KIPFER, D APRÈS INTERVIEW Une femme albanaise de Serbie, un foulard autour des épaules, est assise dans un bureau communal. Elle est venue chercher de l'aide.

Plus en détail

EVALUATION DU STAGE MATHC2+ - OCTOBRE 2014

EVALUATION DU STAGE MATHC2+ - OCTOBRE 2014 EVALUATION DU STAGE MATHC2+ - OCTOBRE 2014 16 élèves (sur 27 au total) ont répondu au questionnaire à la fin du stage mathc2+. Voici quelques éléments qui sont ressortis de ce questionnaire (j ai laissé

Plus en détail

Le climat social en France dans les entreprises privées et les administrations

Le climat social en France dans les entreprises privées et les administrations L Observatoire Cegos présente : Le climat social en France dans les entreprises privées et les administrations Une grande enquête menée auprès des salariés du secteur privé, des agents de la fonction publique

Plus en détail

Impact de la vie professionnelle sur la vie de couple

Impact de la vie professionnelle sur la vie de couple Impact de la vie professionnelle sur la vie de couple Merci de prendre le temps de remplir ce questionnaire. Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, il s'agit seulement de s'exprimer au plus près

Plus en détail

EMPLOI. aux Baignots. Un chantier qualification deuxième chance. www.dax.fr. Dossier de Presse

EMPLOI. aux Baignots. Un chantier qualification deuxième chance. www.dax.fr. Dossier de Presse www.dax.fr Dossier de Presse EMPLOI Un chantier qualification deuxième chance aux Baignots Dans un contexte économique difficile, la Ville de Dax mène depuis 2008 le déploiement d un projet global visant

Plus en détail

L'emploi, les seniors et les nouvelles technologies

L'emploi, les seniors et les nouvelles technologies L'emploi, les seniors et les nouvelles technologies Bonjour, dans le cadre de la thèse de doctorat que je réalise en Sciences Humaines et Sociales, je mène une étude traitant des questions relatives aux

Plus en détail

Enquête éco-construction. Bilan et résultats

Enquête éco-construction. Bilan et résultats Enquête éco-construction Bilan et résultats Introduction Lancée sur l ensemble de la région Rhône-Alpes en juin 29 par le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat de Rhône-Alpes et en partenariat

Plus en détail

Refondation de l'école primaire : prenez la parole

Refondation de l'école primaire : prenez la parole Refondation de l'école primaire : prenez la parole Depuis cet été des concertations pour refonder l'école ont été engagées. Vous qui en serez au quotidien les premiers acteurs, qu'en pensez-vous? À travers

Plus en détail

Exemples de lettres de motivation Master

Exemples de lettres de motivation Master Exemples de lettres de motivation Master Madame, Monsieur, Titulaire d'un Master sciences technologie et ingénierie de la santé obtenu à l'université d'angers, je souhaiterai maintenant me spécialiser

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

La recherche d'une entreprise d'accueil

La recherche d'une entreprise d'accueil La recherche d'une entreprise d'accueil Comment faire ses démarches par téléphone! Ce document vous apporte quelques conseils ainsi que la démarche générale pour prendre contact avec les entreprises et

Plus en détail

Les conditions de réussite de l accueil d un jeune

Les conditions de réussite de l accueil d un jeune Les conditions de réussite de l accueil d un jeune Pourquoi prendre un stagiaire ou un apprenti? «J aime transmettre mon métier» «je vois dans le jeune que j accueille un futur collègue agriculteur» «L

Plus en détail

Enquête retour de stage 2009 (87 étudiants GEA2)

Enquête retour de stage 2009 (87 étudiants GEA2) observations 1 département GEA IUT Annecy Enquête retour de stage 2009 ( étudiants GEA2) février 2010 Vous êtes en : PMO 48 55,2% FC 39 44,8% Total 100,0% observations 2 Quel stage? Pays Vous avez effectué

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

Rapport du responsable du stage 13

Rapport du responsable du stage 13 Collège Jules Ferry 5 rue des Ecoles 78200 Mantes La Jolie Tél : 01 30 33 57 73 Fax : 01 34 77 40 99 RAPPORT DE STAGE (du au 2012) Nom : Prénom : Classe : 1 SOMMAIRE Première partie : Recherche du stage

Plus en détail

FORT et DROIT BP 121 Tel : 06 62 83 67 50 contact@centaures-footus.com 38001 GRENOBLE CEDEX 1 Fax : 04 76 22 79 29 www.centaures-footus.

FORT et DROIT BP 121 Tel : 06 62 83 67 50 contact@centaures-footus.com 38001 GRENOBLE CEDEX 1 Fax : 04 76 22 79 29 www.centaures-footus. Cher(e)s licencié(e)s, adhérents et partenaires, Vous trouverez ci dessous mon bilan moral pour la saison 2013/2014. L'année dernière, je vous alarmais sur la situation financière du club qui était catastrophique.

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE STAGE

LIVRET DE SUIVI DE STAGE Lycée Professionnel Pierre MENDES FRANCE BRUAY BARLIN 3ième Préparatoire aux Formations Professionnelles PÉRIODES DE DECOUVERTE EN MILIEU PROFESSIONNEL LYCÉE PIERRE MENDES FRANCE Rue de Saint-OMER 62700

Plus en détail

Les entreprises et leurs organigrammes

Les entreprises et leurs organigrammes Les entreprises et leurs organigrammes quelque soit l'établissement, il y a nécessairement une personne qui s'occupe du commercial, des ventes, même si c'est très réduit. Selon la taille de l'entreprise,

Plus en détail

Tableau parcours. Année scolaire Diplôme(s) préparé(s) Engagements associatifs Expériences professionnelles Formations complémentaires

Tableau parcours. Année scolaire Diplôme(s) préparé(s) Engagements associatifs Expériences professionnelles Formations complémentaires Tableau parcours Année scolaire Diplôme(s) préparé(s) Engagements associatifs Expériences professionnelles Formations complémentaires 20.. / 20.. Légende : Diplôme(s) préparé(s) : marquer ici le(s) diplôme(s)

Plus en détail

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions Cette toute première phase de réflexion, pas forcément simple ni évidente, devra se faire en deux temps. Ainsi, vous serez d abord

Plus en détail

TEST SUR LES METHODES DE TRAVAIL

TEST SUR LES METHODES DE TRAVAIL TEST SUR LES METHODES DE TRAVAIL M-AMA Méthode : apprendre à mieux apprendre - Inventaire de stratégies d'apprentissage pour étudiantes et étudiants Christoph Metzger - Claire f. Weinstein - David R. Palmer

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

-Avez-vous eu le concours en une ou deux année?

-Avez-vous eu le concours en une ou deux année? Témoignages Pour vous, étudiants qui êtes actuellement en PACES, l ANEPF a retrouvé ceux qui comme vous étaient assis sur ces mêmes bancs, une ou deux années avant vous. La PACES, porte d entrée aux études

Plus en détail

Temoignages. Laurent et Steph

Temoignages. Laurent et Steph Laurent et Steph Nous tenons tout particulièrement a remercier la société excel-taux qui par son professionnalisme a su trouver la solution au refinancement du prêt de notre résidence principale Nous avons

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Page 2/5. Vivre dans une résidence sociale, à Paris.

Page 2/5. Vivre dans une résidence sociale, à Paris. Page 1/5 Vivre dans une résidence sociale, à Paris. Je viens d une petite île en Italie de 9,2 kilomètres. Ma grand-mère y tient une épicerie. J ai 33 ans et ça fait 21 ans que ma mère fait des ménages

Plus en détail

COMMUNIQUE PRESSE. Coordonnées des centres de formation :

COMMUNIQUE PRESSE. Coordonnées des centres de formation : COMMUNIQUE PRESSE Le 4 avril 2009, les centres de formation de la Chambre de Métiers et de l Artisanat et du Bâtiment ouvriront leurs portes aux jeunes et à leur famille. Coordonnées des centres de formation

Plus en détail

Enquête. La formation des jeunes

Enquête. La formation des jeunes Enquête La formation des jeunes à Paris et en Petite Couronne Année 2014/2015 FFB GRAND PARIS Direction des Affaires Economiques et Juridiques 10 rue du Débarcadère 75852 PARIS Cedex 17 Téléphone 01 40

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Fiche métier. conducteur(trice) de travaux. http://www.onisep.fr/ressources/univers-metier/metiers/conducteur-trice-de-travaux/

Fiche métier. conducteur(trice) de travaux. http://www.onisep.fr/ressources/univers-metier/metiers/conducteur-trice-de-travaux/ Page 1 of 5 Onisep.fr. L'info nationale et régionale sur les métiers et les formations. Ministère de l'éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Ministère de l'enseignement supérieur

Plus en détail

Être Gestionnaire. d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme!

Être Gestionnaire. d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme! Être Gestionnaire d une Entreprise Artisanale du Batiment : Ça s acquiert Ça se complète ou Ça se confirme! La certification GEAB un grand nombre de conjoints travaillent au sein des entreprises artisanales

Plus en détail

Sommaire : III Présentation de l'entreprise 1. L Entreprise Page 5 2. Activités Page 5 3. Organigramme et Fonction du Personnel 4.

Sommaire : III Présentation de l'entreprise 1. L Entreprise Page 5 2. Activités Page 5 3. Organigramme et Fonction du Personnel 4. Sommaire : I Introduction Page 2 II La Structure d'accueil 1. Situation Géographique Page 3 2. Présentation du lieu Page 4 III Présentation de l'entreprise 1. L Entreprise Page 5 2. Activités Page 5 3.

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

Une action éducative menée autour du classement des documents personnels. en Maison d Enfant à Caractère Sociale

Une action éducative menée autour du classement des documents personnels. en Maison d Enfant à Caractère Sociale Une action éducative menée autour du classement des documents personnels en Maison d Enfant à Caractère Sociale Joël FISCHER juillet 2008 L'éducateur joue un rôle important dans l'acquisition de l'autonomie

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

Bilan Stage «Programme ton ordi en python»

Bilan Stage «Programme ton ordi en python» Bilan Stage «Programme ton ordi en python» Château de Ladoucette, 22-24 décembre 2014 A l'occasion de la manifestation «Ladoucette 3.0» qui s'est déroulée au Château de Ladoucette à Drancy du 6 décembre

Plus en détail

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi?

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? 60, Rue Georges Corète Tel : 01.47.92.79.68 Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King 1. Je souhaite travailler Inscrivez-vous

Plus en détail

Enquête de satisfaction CIL PASS-ASSISTANCE

Enquête de satisfaction CIL PASS-ASSISTANCE SYNTHESE Enquête de satisfaction CIL PASS-ASSISTANCE Mars 2011 Service CIL PASS-ASSISTANCE Avril 2011 Action Logement Les entreprises s engagent avec les salariés 1 Données de l enquête Enquête de type

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Commission Mixte Paritaire 19 septembre 2013 Service Observatoires

Plus en détail

Dale Carnegie Livre blanc

Dale Carnegie Livre blanc Dale Carnegie Livre blanc Copyright 2012 Dale Carnegie & Associates, Inc. Tous droits réservés. Enhance_engagement_031814_wp_fr RENFORCER L'ENGAGEMENT DES EMPLOYÉS : LE RÔLE DU SUPÉRIEUR DIRECT L'engagement,

Plus en détail

Églantine et les Ouinedoziens

Églantine et les Ouinedoziens Églantine et les Ouinedoziens La grande migration Églantine, 24 ans, est informaticienne. Elle a grandi dans un monde de libertés informatiques. Elle survit dans notre société propriétaire en faisant du

Plus en détail

Correction des exercices et des projets personnels. Commentaires particuliers 6/5/2013 17:10:18 20 Très bons Très bonne Bonne ITIC

Correction des exercices et des projets personnels. Commentaires particuliers 6/5/2013 17:10:18 20 Très bons Très bonne Bonne ITIC Horodateur Note générale relative à l'enseignement de Pierre Vélon Supports de cours et travaux dirigés Correction des exercices et des projets personnels Disponibilité de Pierre Vélon en dehors des heures

Plus en détail

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain La fin de l année est l occasion pour chacun de faire le point sur la situation économique

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

ANALY ANAL S Y E S PR

ANALY ANAL S Y E S PR ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS AUDA BATIMENT MÉTIERS DE LA PLOMBERIE NOVEMBRE 2014 1 1. L emploi 1 086 plombiers en 20122 soit 4% des salariéss de la production du

Plus en détail

A fond, à fond, à fond!

A fond, à fond, à fond! A fond, à fond, à fond! Dernière ligne droite dans les présentations des équipages qui feront partie du Twingo R1 Swiss Trophy, en compagnie de Thierry Krummenacher, à la limite du «junior» et Sébastien

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

La gestion du personnel

La gestion du personnel Auto-diagnostic de votre fonction Ressources Humaines Le questionnaire ci-après vous permet de préparer vos réponses avant de les saisir en ligne sur www.fact.aract.fr Evaluez la gestion des compétences

Plus en détail

Le coaching : Utopie, Gadget ou Réalité par Danièle Darmouni

Le coaching : Utopie, Gadget ou Réalité par Danièle Darmouni Le coaching : Utopie, Gadget ou Réalité par Danièle Darmouni Le style traditionnel de management qui impose le changement du haut vers le bas n'est pas approprié pour répondre aux challenges actuels, innovation,

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme «Initiative pour l Emploi des Jeunes»

CAHIER DES CHARGES. Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme «Initiative pour l Emploi des Jeunes» 2015 CAHIER DES CHARGES Le GRAIN met en place une procédure de mise en concurrence en conformité avec les exigences réglementaires et notamment les principes fondamentaux de la commande publique, à savoir

Plus en détail

Il n'est pas non plus de progrès continu, sans phases de retour d'expérience régulières.

Il n'est pas non plus de progrès continu, sans phases de retour d'expérience régulières. Sommaire: * 1 * 2 Ce qu'il est, son importance * 3 Intégrer, capitaliser l'expérience * 4 Les obstacles à son développement Concernant à la fois l'individu, l'équipe et l'entreprise, il n'est de progression

Plus en détail

Les métiers du secrétariat et de la bureautique

Les métiers du secrétariat et de la bureautique Les métiers du secrétariat et de la bureautique Présentation des métiers Alors que l'on avait annoncé la quasi-disparition des secrétaires, supplantées par les ordinateurs, elles bénéficient aujourd'hui

Plus en détail