Table ronde n 3. Jusqu où intégrer les énergies renouvelables dans les opérations?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table ronde n 3. Jusqu où intégrer les énergies renouvelables dans les opérations?"

Transcription

1 Table ronde n 3 Jusqu où intégrer les énergies renouvelables dans les opérations? Muriel Corporandy, Gironde Habitat Johann Alvaro, Cabinet d Architectes Vacheron Marina Monnereau, BE Math Ingénierie José Diaz, Ciliopée Habitat Frédéric Benoist, BE OTCE Michel Mares, Archi Conseils 1

2 Résidence Felix Arnaudin La Teste de Buch 2

3 Situation du projet 3

4 Plan de masse Chiffres clés: 27 logements Nombre de logements: 8 logements individuel 3T3 de 63 m 2 5T4 de 85 m 2 19 logements collectifs 10 T2 de 46 m 2 9 T3 de 65 m 2 Surface SHON/SHAB: 1965 m² / 1709 m² Coûts prévisionnels Travaux: HT (VRD+bâtiment) 4

5 Plan de masse -Logements orientés au SUD -Compacité des logements -Ossature planchers et voiles béton -Façades ossature bois -Isolation par l extérieur des pignons -Panneaux solaires pour la production ECS -VMC double Flux -Chauffage électrique -Panneaux photovoltaïque 5

6 Performance visée en phase conception 6

7 Principe Constructif Une ossature béton porteuse Une ossature bois isolante 7

8 Ossature béton porteuse L ossature est constituée de voile Beton Armé et de dallage en pré-dalle. Cette solution apporte - une inertie qui favorise le confort d été. - Une isolation acoustique entre les logements 8

9 Ossature porteuse en béton 9

10 Enveloppe manteau en Ossature bois Les façades sont désolidarisées. L ossature bois est utilisée pour sa fonction isolante. 10

11 Détail Technique 11

12 DONNEES TECHNIQUES Enveloppe Isolation sous plancher portés : unimat sol ultra R = 3.00 Isolation des combles : ouate de cellulose 300 R = 6.30 Baies vitrées: PVC vitrage 4/16/4 argon Uw< 1,60 Façades extérieure : - BA 13 R = Laine de roche 80 mm R = Laine de verre 140 mm R = Bardage bois R = 0.14 Pingons: - voile beton isolé R = U Bat moyen =

13 Mise en œuvre de l enveloppe isolante 13

14 Isolation par l exterieur des pignons sur site 14

15 Le recours aux énergies Solaires 15

16 Logement collectif, façade Sud La toiture sud des logements collectifs offre 250 m2 de toiture solaire. 16

17 Taux de couverture des énergies renouvelables. 17

18 Balcon et accès extérieur en ossature métallique indépendante Cette ossature favorise : - la suppression des ponts thermiques - l isolation acoustique des paliers et balcons. 18

19 Ossature métallique 19

20 Ossature métallique 20

21 Bilan de cette opération -Financier -Architectural -Technique -Social 21

22 Bilan Financier Cout de construction 1235,27 /m 2 SHAB ( THPE 2007 : +/- 40 % par rapport au THPE 2007 ) Isolation : Ht 926 /lgt Ventilation double flux : Ht 2900 /lgt Photovoltaïque 220 m 2 : Ht 8500 /lgt Surcout Total : Ht Surcout par logement Ht / lgt 22

23 Bilan Financier SUBVENTION Subvention ADEME Aliénor : Subvention ADEME Photovoltaïque : Subvention FEDER : non versée à ce jour Subvention Région : dont la moitié non versée à ce jour 23

24 Bilan Architectural Conception d un bâtiment «novateur» pour l ensemble de l équipe conception ( CABINET VACHERON et MATH INGENIERIE) Implication importante des entreprises conscientes de l enjeu du projet. CHANTIER PROPRE 24

25 Bilan Architectural Chantier maintenu propre par la filière sèche. 25

26 Bilan Technique Étanchéité à l air Résultat obtenu : 0,17 m 3 /h pour un objectif à 0,60 m 3 /h 26

27 Bilan Technique Acoustique bruit de choc Performance acoustiques supérieurs aux attentes de Cerqual 27

28 Bilan Technique Acoustique bruit Aérien Performance acoustiques supérieurs aux attentes de Cerqual 28

29 Bilan sur l installation solaire. Approvisionnement et retard d exécution. Difficultés de mise en œuvre. Difficultés de mise en service par ERDF A ce jour, KW produit et aucun versement de ERDF.. 29

30 Bilan Social Très bonne intégration du projet par le voisinage. Appropriation du projet par les locataires Un respect de la construction qui passe par le sentiment d utilité pour l environnement. 30

31 La résidence Félix Arnaudin 2 ans après. 31

32 La résidence Félix Arnaudin 2 ans après. 32

33 Bilan d expérience Omniprésence des labels et objectifs à atteindre Suprématie des logiciels d études thermiques sur le bon sens architectural et urbanistique Risque de dérive de la conception au profit de la technique L architecte doit conserver les lignes directrices du projet, susceptibles de générer des surcouts Centre d intérêt reste l usager ( pour Gironde Habitat et Le Cabinet Vacheron) et non le bilan énergétique 33

34 Bilan d expérience Difficile reproductibilité : BBC à 1200 ht difficile à réaliser ( toute énergie confondues, sauf avec béton cellulaire ) Aujourd hui 20 % d écart de prix entre THPE et BBC Solaire thermique offre un retour directe pour le locataire, ce qui n est pas le cas du photovoltaïque. Charge locative : Logement avec énergie fossile ( gaz ) + cumulus électrique : Logement Felix Arnaudin ( Solaire, VMC double flux ) 12,00 /mois 12,34 / mois Il s agit d un faux argument que les énergies renouvelables sont moins couteuses d entretient pour les locataires 34

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT Constructions Bois à GIRONDE HABITAT O.P.H. GIRONDE HABITAT Patrimoine de 13 000 logements sociaux Construction de 500 logements neufs par an Actions menées en faveur du Développement Durable depuis 2004

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Sérent, Morbihan 25 ans d existence 70 Salariés 5000 m2 d atelier de préfabrication

Sérent, Morbihan 25 ans d existence 70 Salariés 5000 m2 d atelier de préfabrication Sérent, Morbihan 25 ans d existence 70 Salariés 5000 m2 d atelier de préfabrication Maisons Individuelles (CMI), logement social, Bâtiments Tertiaires Publics et Privés. Ossature bois, charpente, Isolation,

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats Concours Maison Econome Édition 2011 Présentation des projets lauréats 3 catégories «particuliers» (3 vélos alloués) Construction : 5 candidats Rénovation : 4 candidats Prix spécial du jury Pas de candidat

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

LE JARDIN DE JULES ZAC des Maisons Neuves VILLEURBANNE (Rhône)

LE JARDIN DE JULES ZAC des Maisons Neuves VILLEURBANNE (Rhône) LE JARDIN DE JULES ZAC des Maisons Neuves VILLEURBANNE (Rhône) Innovation environnementale 1 Le Jardin de Jules : plan de situation 2 Le contexte : Le Jardin de Jules : le contexte Au sein de la ZAC des

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100)

CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100) CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100) Coopérative HLM : Rhône Saône Habitat (24 logements en accession sociale sécurisée) Coopérative d'habitants

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Construction de 77 logements locatifs sociaux intermédiaires. Quartier des Roissis à Clamart (92)

Construction de 77 logements locatifs sociaux intermédiaires. Quartier des Roissis à Clamart (92) Construction de 77 logements locatifs sociaux intermédiaires à Clamart (92) FR Christine DENIS 1 Construction de 77 logements locatifs sociaux intermédiaires Quartier des Roissis à Clamart (92) Christine

Plus en détail

Présentation du concept

Présentation du concept Label THPE RT 2005 2 niveaux d isolation disponibles Maisons INOV en clos couvert avec garantie décennale Version B du 11 mail 2009 SOMMAIRE Présentation du concept... 3 Descriptif du clos couvert des

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LOGEMENTS BASSE CONSOMMATION 10 logements sociaux individuels groupés

CONSTRUCTION DE LOGEMENTS BASSE CONSOMMATION 10 logements sociaux individuels groupés CONSTRUCTION DE LOGEMENTS BASSE CONSOMMATION 10 logements sociaux individuels groupés Le Hameau de l Espérance / ZAC Filleau LA BREDE - Gironde Opération lauréate de l appel à projets ALIENOR «Construction

Plus en détail

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 RT2012 et logement collectif 19 mars 2012 2 Demain : la RT 2012! 19 mars 2012 3 1 Le respect du Bbio Β Bio max Β

Plus en détail

RETOUR SUR LES AP BATIMENTS BASSES CONSOMMATION AU NIVEAU NATIONAL

RETOUR SUR LES AP BATIMENTS BASSES CONSOMMATION AU NIVEAU NATIONAL RETOUR SUR LES AP BATIMENTS BASSES CONSOMMATION AU NIVEAU NATIONAL 250 projets représentant 550 bâtiments et 360 000 m2 de SHON 75 % des projets dans le neuf 60% des projets dans le secteur résidentiel

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance 1 Contexte et objectif Maitre d ouvrage : Résidences de l Orléanais Architecte : GA Architecture AMO passif : FIABITAT Concept > 5 maisons passives mitoyennes, 3 T4 + 2 T5 508 m² shab > Réalisation Orléans

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina 1 I. Objet de l étude L étude consiste en la réalisation

Plus en détail

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud DERBI 2008 Perpignan Hervé GILLI Responsable du Pôle Habitat Grand Sud Premières conclusions du Grenelle de l Environnement (COMOP 1) : Dès 2010 : niveau d exigence du label «Très Haute Performance Énergétique»

Plus en détail

Le Clos de Baccharis 43

Le Clos de Baccharis 43 Le Clos de Baccharis 43 Le TOIT GIRONDIN Présentation du Toit Girondin Société anonyme coopérative de production d habitations à loyer modéré Société à capital variable (150 000 euros) 44 Le TOIT GIRONDIN

Plus en détail

H2CO. Po u r construire durablement. Habitat à Coûts et Consommations Optimisés. PUCA plan urbanisme construction architecture. Construire autrement

H2CO. Po u r construire durablement. Habitat à Coûts et Consommations Optimisés. PUCA plan urbanisme construction architecture. Construire autrement H2CO Habitat à Coûts et Consommations Optimisés Po u r construire durablement Ministère de l écologie, de l énergie, du Développement durable et de la mer Direction Générale de l aménagement, du logement

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI.

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI. Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI Philippe Guigon 1 Qui sommes nous Un réseau d experts spécialisés en optimisation

Plus en détail

Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010

Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010 Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010 Présentation du projet Maître d ouvrage: GRANDLYON HABITAT Maître d œuvre: ATELIER ARCHE 34 logements (31 PLUS 3 PLAI) Label BBC 2005 Ordre

Plus en détail

Energéticien Consultant Formateur

Energéticien Consultant Formateur 1 Energéticien Consultant Formateur 2 Cas 1 : maison contemporaine Maison individuelle 1972 Façade avant entrée Pignon jardin Façade arrière jardin 3 Description Présentation générale état initial 2 niveaux

Plus en détail

3 Les évolutions du procédé constructif

3 Les évolutions du procédé constructif 3 Les évolutions du procédé constructif 3.1 Trame Nous avons fait évoluer la trame de 2,70 m x 5,40 m vers 3 m x 6 m pour faciliter la prise en compte des contraintes d accès des personnes à mobilité réduite.

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS. Après le 01/01/1948

LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS. Après le 01/01/1948 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS Concerne les bâtiments terminés Après le 01/01/1948 Vendredi 24 avril 2009 ASTI 38950 St Martin le Vinoux a.s.t.i@orange.fr Gérard Maubleu le 20/04/2009

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Montreuil, le 10 mars 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Réunion Intermédiaire Florent LOUSSOUARN DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Bâtiments avant 1974 1 er choc pétrolier RT 74 Décret affichage

Plus en détail

L implication des coopératives dans la construction durable

L implication des coopératives dans la construction durable L implication des coopératives dans la construction durable 9 opérations Les enseignements Innovation et expérimentation préparation pour la RT 2012 et avance sur la concurrence surcout compris entre

Plus en détail

VILOGIA L énergie du développement

VILOGIA L énergie du développement VILOGIA L énergie du développement LES ENJEUX DE DEMAIN CONFORT ET ENERGIE Notre ambition: agir concrètement sur les charges des ménages à revenus modestes, pour lutter contre la réduction de leur pouvoir

Plus en détail

UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY

UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY Détail de façade Plan de situation SOMMAIRE Qu est-ce qu un bâtiment passif? Les éléments Gros œuvre Façade bois Détails façades Fenêtres Ventilation Vue extérieure

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Michel PERRIN rec eur op onne CNDB

Michel PERRIN rec eur op onne CNDB Michel PERRIN Directeur opérationnel CNDB Le logement collectif Le tout bois La mixité bois et béton La rénovation thermique 43 logements à Arques (62) : Résidence des Nénuphars et des roseaux Maître d'oeuvre

Plus en détail

P r o j e t L o g e m e n t s

P r o j e t L o g e m e n t s P r o j e t L o g e m e n t s PELLOUAILLES LES VIGNES (49) de 14 logements collectifs et d une structure Multiaccueil de 30 lits LES PONTS DE CE (49) de 16 Maisons Patios, ZAC des Grandes Maisons NANTES

Plus en détail

21èmes Journées d Etudes Professionnelles de la FPI

21èmes Journées d Etudes Professionnelles de la FPI 21èmes Journées d Etudes Professionnelles de la FPI Atelier «Mieux concevoir, exécuter et livrer des logements BBC : points de contrôle et premières réussites» Bellet Christophe (GrDF) Delphine Lepeix

Plus en détail

L ECONOMIE DES PROJETS BASSE CONSOMMATION ET BOIS

L ECONOMIE DES PROJETS BASSE CONSOMMATION ET BOIS L ECONOMIE DES PROJETS BASSE CONSOMMATION ET BOIS PRESENTATION DU 1 ER DECEMBRE 2009 PROGRAMME DE L INTERVENTION PAS DE BON PROJET SANS BON MAITRE D OUVRAGE IMPORTANCE DU TRAVAIL «D EQUIPE» DE LA MAITRISE

Plus en détail

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien Congrès Besançon 2015 Outils de mesure de la consommation du BATI ANCIEN Selon la consommation réelle mesurée (étude BATAN 2007) Logiciels thermiques

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats Concours «Ma maison éco» 2011 Présentation des projets lauréats ats PROJETS Rénovations R 4 Projets retenus Famille THIL 37330 Marcilly sur Maulne Famille THIL Natures des parois: Murs extérieurs Nord

Plus en détail

Bilan d exploitation

Bilan d exploitation Rénovation Energétique du Bâtiment Municipal à UGINE 21/01/2009 Bilan d exploitation Réalisé le 19 Mars 2012 à Saint Etienne 14/10/2010 Période réalisation des travaux : du 15 Avril 2010 au 21 Octobre

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept :

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept : CQFD : Logements optimisés Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais 5 Evolutions techniques et conceptuelles du procédé constructif 5.0 - PRÉAMBULE Depuis que la proposition LOGIPASS Un passeport pour l habitat

Plus en détail

14mai2010 Euromed Green Building. Lucie DUCLOS Ingénieur Construction Durable

14mai2010 Euromed Green Building. Lucie DUCLOS Ingénieur Construction Durable 14mai2010 Euromed Green Building Lucie DUCLOS Ingénieur Construction Durable Nobatek Technologie, Aménagement et Construction durables.. Association Loi 1901 Labellisé CRT par le Ministère de l Enseignement

Plus en détail

Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais

Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais La demande de Labels en 2010 dans le cadre des certifications La demande de labels en France

Plus en détail

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Olivier Servant Directeur des marchés Saint-Gobain Habitat Etude de cas : maison individuelle

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Troisième édition Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Sommaire Sommaire Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie

Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 OBJECTIF Evaluation des adaptions

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

CONTACT Laurent LEBOLLAY Tél: 02 47 87 15 76 laurent.lebolay@valtourainehabitat.fr

CONTACT Laurent LEBOLLAY Tél: 02 47 87 15 76 laurent.lebolay@valtourainehabitat.fr 30 logement BBC Joué les Tours Val Touraine Habitat (37), Public Laurent LEBOLLAY Tél: 02 47 87 15 76 laurent.lebolay@valtourainehabitat.fr BET fluides avec EXE Lots Chauffage-Ventilation-Climatisation,

Plus en détail

RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS. Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques

RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS. Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques 2 exemples de rénovation BBC Louise RANCK Architecte, agence Latitude 48 Une passoire thermique labelisée

Plus en détail

Rénovation thermique et énergétique du Groupe scolaire Mosaïque Commune de Léhon

Rénovation thermique et énergétique du Groupe scolaire Mosaïque Commune de Léhon C ep (kwh ep /m².an) Objet de la présentation (23/05/2013) : Bilan du programme de rénovation du groupe scolaire Mosaïque à 18 mois d avancement (avant recette / après maj de nos calculs) 50 110 210 350

Plus en détail

Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables. Portfolio

Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables. Portfolio Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables Portfolio Présentation du Bureau d Etudes Pic Energie Raison sociale : Pic Energie (branche de la SCOP Ekidina) Forme juridique : SCOP SARL

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées

Mise en place d une énergie renouvelable obligatoire en maison(s) individuelle et groupées Besoin bioclimatique inférieur au Bbio max Attestation à remettre au permis de construire Consommation d énergie primaire inférieure au Cep max Etude à finaliser avant le début de la construction Température

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ. «Logement social : rénovation en basse consommation»

Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ. «Logement social : rénovation en basse consommation» Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ Cd2e «Logement social : rénovation en basse consommation» 22 février 2012 Avant La résidence se situe à VILLENEUVE

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION Projet de Fin d Études

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Afin d améliorer le confort thermique de leur maison d après-guerre, un couple

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation thermique d une maison de bourg Localisation : 49250 Saint-Mathurin-sur-Loire

Plus en détail

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE 2 COLLOQUE EFFECACITE ENERGETIQUE SEINE AVAL 17 MAI 2011 LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE Maitrise d ouvrage: LES MUREAUX 78 - SEM 92 LE PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN L ENVIRONNEMENT ET LES AMENAGEMENTS

Plus en détail

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS Maître d ouvrage : Vilogia - Assistance à maîtrise d ouvrage : Itaq Equipe de conception-réalisation - Architecte : Atelier Charles Renard

Plus en détail

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service Le passif et le bois Etienne Vekemans, président La Maison Passive France La Maison Passive Service 1 Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr Sommaire: le passif et le bois, un matériau et un concept faits

Plus en détail

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Cadre réglementaire Rappel : délai d application

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif du l audit énergétique de NOGENT SUR OISE 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.

Plus en détail

ETIVAL-lès Le Mans Allée du Petit Train

ETIVAL-lès Le Mans Allée du Petit Train ETIVAL-lès Le Mans Allée du Petit Train L opération en bref Construction de 6 logements locatifs : 3 T3, 2 T4 et 1 T5 avec jardins Deux logements adaptés pour des personnes en situation de handicap Mise

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

LE PASSIF, À QUEL PRIX?

LE PASSIF, À QUEL PRIX? LE PASSIF, À QUEL PRIX? KONTEXT ARCHITECTES M. DAMIEN SCHIETSE ETUDE DE CAS Comparatif des coûts d une Maison Individuelle RT 2012 / PASSIF Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

LA HALLE COUVERTE DE LA BRESSE LA MAISON DE LA MUSIQUE DE GERARDMER 18 LOGEMENTS PASSIVHAUS DE CHANTRAINE

LA HALLE COUVERTE DE LA BRESSE LA MAISON DE LA MUSIQUE DE GERARDMER 18 LOGEMENTS PASSIVHAUS DE CHANTRAINE LA HALLE COUVERTE DE LA BRESSE LA MAISON DE LA MUSIQUE DE GERARDMER 18 LOGEMENTS PASSIVHAUS DE CHANTRAINE LA HALLE COUVERTE DE LA BRESSE - Halle destinée à diverses manifestations et abritant une patinoire

Plus en détail

Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés

Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés Étanchéité à l air de l extérieur des murs maçonnés André Baivier, ISOPROC Présentation de deux projets Transformation d une maison existante datant du début des années 90 SPRL CREA Bureau d architectes

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

La NEF Logements & bureaux

La NEF Logements & bureaux 4 ème Forum International Bois Construction 2014 La NEF Logements & bureaux l J. P. Desgeorges 1 La NEF Logements & bureaux Jean Philippe Desgeorges BOILLE & Associés FR-Tours 2 La NEF Logements & bureaux

Plus en détail

Rénovation performante : les bases à connaître

Rénovation performante : les bases à connaître Rénovation performante : les bases à connaître Enjeux de la performance des bâtiments Approche globale En pratique Les incitations financières Choisir un professionnel Grand Paris Seine Ouest Energie 2,

Plus en détail

PASSI'BAT - 12 avril 2016 Rénovation passive d un pavillon en ITE paille RÉNOVATION PASSIVE D'UNE HABITATION CONVENTIONNELLE DES ANNÉES 80

PASSI'BAT - 12 avril 2016 Rénovation passive d un pavillon en ITE paille RÉNOVATION PASSIVE D'UNE HABITATION CONVENTIONNELLE DES ANNÉES 80 RÉNOVATION PASSIVE D'UNE HABITATION CONVENTIONNELLE DES ANNÉES 80 ETAT DES LIEUX Rénovation d une maison de 96 m² de 1978, située sur la commune d Alixan (Drôme), liée à l opportunité de trouver une maison

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr

une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr une nouveauté terre vivante diffusée par dilisco. www.dilisco.fr disponible dès le 2 novembre 2015 UNE BIEN BELLE BOITE A OUTILS POUR L AUTOCONSTRUCTEUR! tout ce qu il faut savoir avant de se lancer dans

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE SYSTEME CONSTRUCTIF BBC-System NOTE TECHNIQUE STRUCTURE QUALITE DE L ENVELOPPE ET RT 2012 1 «JARDIN DE JULES» VILLEURBANNE - ARCHITECTE DETRY-LEVY / ARBOR ET SENS MAITRE D OUVRAGE RHONE SAONE HABITAT 2

Plus en détail

Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel

Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel TABLEAU DE BORD 2014 De la labellisation BBC-Effinergie Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel - de la certification BBC-Effinergie dans le neuf et la rénovation - de la certification

Plus en détail

REHABILITATION ET EXTENSION ÉCOLOGIQUE

REHABILITATION ET EXTENSION ÉCOLOGIQUE Contexte Situation Réhabilitation et extension écologique avec les principes du label "Habitat Passif" Lauréate des "100 Maisons basses Energie en région Rhônes Alpes" Marché privé : Famille CLAUDEL Surface

Plus en détail

Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB. Les Oléandres. Bâtiments 11 et 13. PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014

Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB. Les Oléandres. Bâtiments 11 et 13. PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014 Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB Les Oléandres Bâtiments 11 et 13 PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014 Réhabilitation thermique : Le site (60 logements) 2 Réhabilitation thermique

Plus en détail