Chapitre 4 : Le langage SQL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 4 : Le langage SQL"

Transcription

1 Chapitre 4 : Le langage SQL Table des matières I) Introduction...2 II) Rappel...2 III) Gestion de la base de données...2 1) Création de la base de données...2 2) Modification de la base de données...2 3) Suppression de la base de données...3 IV) Gestion des tables...3 1) Création des tables...3 2) Modifications des tables...3 3) Suppression d une table...4 V) Manipulation des données (requêtes SQL)...5 1) Insertion d un enregistrement...5 2) Modification d un enregistrement...5 3) Suppression d un enregistrement...5 VI) Les requêtes de sélections (la projection)...5 VII) Les clauses...6 1) DISTINCT...6 2) WHERE...7 3) AND, OR...7 4) Prédicat IN...7 5) Prédicat BETWEEN...8 6) Prédicat LIKE...8 7) ORDER BY...8 VIII) Les fonctions d agrégats...8 IX) Les clauses GROUP BY et HAVING...9 1) GROUP BY...9 2) HAVING...9 X) Les jointures ) Produit Cartésien ou jointure croisée ) Jointure naturelle ) Les jointures internes ) Les jointures externes XI) Les sous requêtes ) Sous requêtes renvoyant une seul valeur ) Les sous requêtes renvoyant une liste Page 1 sur 12

2 I) Introduction Le SQL est un langage que l on utilise pour effectuer des traitements sur une base de données telle que MySQL par exemple. Au moyen de ce langage, nous pouvons donc créer, interroger, modifier et supprimer les éléments de notre base de données. Il existe plusieurs versions du SQL, nous allons voir dans ce chapitre le SQL3 et donc la syntaxe qui lui est propre. II) Rappel Modèle Relationnel Base de données Relations Tables Attributs Champs Clé primaire Clé primaire Clé étrangère Clé étrangère Le modèle relationnel permet de définir plus précisément quelles sont les clés primaires, clés étrangères et ainsi définir les liens entre les relations. III) Gestion de la base de données La base de données est un groupement d informations stockées dans un dispositif informatique. Elles sont organisées et structurées de manière à pouvoir facilement manipuler le contenu et stocker efficacement de très grandes quantités d informations. 1) Création de la base de données CREATE DATABASE nom_de_la_base DEFAULT CHARACTER SET utf8 COLLATE utf8_general_ci ; 2) Modification de la base de données ALTER DATABASE nom_de_la_base DEFAULT CHARACTER SET utf8 COLLATE utf8_general_ci ; Page 2 sur 12

3 3) Suppression de la base de données Exemple DROP DATABASE nom_de_la_base ; CREATE DATABASE groupepresse DEFAULT CHARACTER SET utf8 COLLATE utf8_general_ci; Nous venons de créer la base de données groupepresse. IV) Gestion des tables Dans les bases de données relationnelles, une table est un ensemble de données organisées sous forme d un tableau où les colonnes correspondent à des catégories d information (une colonne peut stocker des numéros de téléphone, une autre des noms...) et les lignes à des enregistrements, également appelés entrées. 1) Création des tables CREATE TABLE nom_de_table( nom_du_champ type(taille) NOT NULL AUTO_INCREMENT, nom_du_champ type(taille) NULL, PRIMARY KEY (nom_du_champ), FOREIGN KEY (nom_du_champ) REFERENCES nom_de_table(nom_du_champ)) ENGINE = INNODB DEFAULT CHARACTER SET utf8 COLLATE utf8_general_ci; 2) Modifications des tables ALTER TABLE nom_table ADD PRIMARY KEY (id_champ); ALTER TABLE nom_table ADD FOREIGN KEY (champ_sid) REFERENCES nom_table (id_champ); ALTER table nom_table add champ char(1) ; // Ajoute un champ ALTER table nom_table change champ champ_modif char(50) ; // modifie nom du champ ALTER table nom_table modify champ char(30) ; //modifie type du champ ALTER table nom_table drop champ; // supprime le champ Page 3 sur 12

4 3) Suppression d une table DROP TABLE nom_de_la_table ; create table ABONNE( id_abonne int not null auto_increment, nom_abonne varchar(50), prenom_abonne varchar(50), adr_abonne varchar(50), cp_abonne varchar(50), ville_abonne varchar(50), primary key(id_abonne)) engine = innodb default character set utf8 collate utf8_general_ci; Nous venons de créer la table ABONNE : Field Type Null Key Default Extra id_abonne int(11) NO PRI NULL nom_abonne varchar(50) YES NULL prenom_abonne varchar(50) YES NULL adr_abonne varchar(50) YES NULL cp_abonne varchar(50) YES NULL ville_abonne varchar(50) YES NULL create table ADRESSE_LIVRAISON( num_adr int not null auto_increment, adr_livr varchar(50), cp_livr varchar(50), ville_livr varchar(50), id_abo int, primary key(num_adr), foreign key(id_abo) references ABONNE(id_abonne)) engine = innodb default character set utf8 collate utf8_general_ci; Nous venons de créer la table ADRESSE_LIVRAISON : Field Type Null Key Default Extra num_adr int(11) NO PRI NULL auto_increment adr_livr varchar(50) YES NULL cp_livr varchar(50) YES NULL ville_livr varchar(50) YES NULL id_abo int(11) YES MUL NULL Page 4 sur 12

5 V) Manipulation des données (requêtes SQL) 1) Insertion d un enregistrement INSERT INTO nom_table (nom_champ1, nom_champ2,...) VALUES («valeur 1», «valeur 2»,...) ; insert into ABONNE(nom_abonne,prenom_abonne,adr_abonne,cp_abonne,ville_abonne) VALUES(«Jobs»,»Steve»,»3 place du pommier»,»75019»,»paris»); insert into ABONNE(nom_abonne,prenom_abonne,adr_abonne,cp_abonne,ville_abonne) VALUES(«Gates»,»Bill»,»12 boulevard de la fenêtre»,»01007»,»bug sur Plantage»); 2) Modification d un enregistrement Nous pouvons, parfois, être amenés à modifier les données contenues dans une table. Pour ce faire, il convient d utiliser la commande UPDATE. UPDATE nom_table SET nom_champ= [nouvelle valeur] WHERE {condition} ; UPDATE ABONNE SET nom_abonne = «Jobs» WHERE id_abonne = 1 ; UPDATE ABONNE SET cp_abonne = «75019», adr_abonne = «3 place du pommier» WHERE prenom_abonne = «Steve» and nom_abonne=»jobs» ; 3) Suppression d un enregistrement Nous pouvons, parfois, être amenés à supprimer des enregistrements d une table. Pour ce faire, il est possible d utiliser la commande DELETE FROM. DELETE FROM nom_table WHERE {condition} ; DELETE FROM ABONNE WHERE id_abonne = 1 ; VI) Les requêtes de sélections (la projection) Une projection est une instruction permettant de sélectionner un ensemble de colonnes dans une table. Les requêtes de sélections permettent d afficher une ou plusieurs informations d une table. Page 5 sur 12

6 SELECT nom_du_champ FROM nom_de_la_table ; Table ABONNE id_abonne nom_abonne prenom_abonne adr_abonne cp_abonne ville_abonne 1 Jobs Steve 3 place du Paris pommier 2 Gates Bill 12 boulevard de Bug sur la fenêtre plantage 3 Jobs Steven Square Garden 0100 Palo Alto Pour afficher uniquement les données relative au nom des abonnés : SELECT nom_abonne FROM ABONNE ; Cette requête va afficher : nom_abonne Jobs Gates Jobs Pour afficher plusieurs champs, nous devons mettre des virgules entre chaque champ : SELECT nom_abonne, prenom_abonne FROM ABONNE ; Cette requête va afficher : nom_abonne prenom_abonne Jobs Steve Gates Bill Jobs Steven Pour afficher la totalité des champs, on utilise le caractère * SELECT * FROM ABONNE ; VII) Les clauses 1) DISTINCT Avec la commande SELECT, nous obtenons tous les résultats contenus dans la table sélectionnée. Pour éviter une redondance des informations, nous utilisons le mot- clé DISTINCT. SELECT DISTINCT(nom_champ) FROM nom_table ; SELECT DISTINCT(nom_abonne) FROM ABONNE; nom_abonne Jobs Gates Page 6 sur 12

7 2) WHERE Il est possible de mettre des conditions à nos requêtes pour par exemple afficher les clients dont le nom est «Jobs». SELECT nom_champ FROM nom_table WHERE "condition" ; SELECT * FROM ABONNE WHERE nom_abonne = "Jobs"; id_abonne nom_abonne prenom_abonne adr_abonne cp_abonne ville_abonne 1 Jobs Steve 3 place du Paris pommier 3 Jobs Steven Square Garden 0100 Palo Alto SELECT * FROM produits WHERE pu_produit > 10 ; Retournera la liste des produits dont le pu_produit sera supérieur à 10. 3) AND, OR Nous venons de voir que la clause WHERE permet de faire une seule condition. Les clauses AND et OR permettent donc d ajouter d autres contraintes à notre requête. SELECT nom_champ FROM nom_table WHERE "condition" AND OR "condition" ; SELECT * FROM ABONNE WHERE nom_abonne = "Jobs" AND prenom_abonne = "Steve" ; id_abonne nom_abonne prenom_abonne adr_abonne cp_abonne ville_abonne 1 Jobs Steve 3 place du pommier Paris SELECT * FROM produits WHERE pu_produit > 10 AND pu_produit < 25 ; Retournera la liste des produits dont le pu_produit sera compris entre 11 et 24. 4) Prédicat IN Deux utilisations du mot- clé IN sont possibles dans SQL, et cette section décrit celle qui est relative à la clause WHERE. Utilisé dans ce contexte, ce mot clé nous permet de mettre une condition sur un champs avec des valeurs précises. SELECT nom_champ FROM nom_table WHERE nom_champ IN ('val1', 'val2,...) ; SELECT nom_abonne,prenom_abonne FROM ABONNE WHERE prenom_abonne IN("Bill","Steve"); nom_abonne Jobs Gates prenom_abonne Steve Bill Page 7 sur 12

8 5) Prédicat BETWEEN Alors que le mot- clé IN aide les utilisateurs à limiter le critère de sélection à une ou plusieurs valeurs distinctes, le mot- clé BETWEEN permet de sélectionner un intervalle. SELECT nom_champ FROM nom_table WHERE nom_champ BETWEEN 'val1' AND 'val2' ; SELECT * FROM personne WHERE date_naissance BETWEEN '01/01/1990' AND '01/01/1991'; Retournera la liste des personnes nées entre le 01/01/1990 et le 01/01/ ) Prédicat LIKE LIKE est un autre mot- clé utilisé dans la clause WHERE. LIKE permet d effectuer une recherche basée plutôt sur un modèle qu une spécification exacte de ce qui est souhaité (comme dans IN) ou une définition d un intervalle (comme dans BETWEEN). SELECT nom_champ FROM nom_table WHERE nom_champ LIKE 'expression'; 'A_Z' : toutes les chaînes commençant par 'A', ou un autre caractère, et terminant par 'Z'. Par exemple, 'ABZ' et 'A2Z' satisferaient la condition, alors 'AKKZ' ne le ferait pas (car il y a deux caractères entre A et Z au lieu d un). 'ABC%' : toutes les chaînes commençant par 'ABC'. Par exemple, 'ABCD' et 'ABCABC' satisferaient la condition. '%XYZ' : toutes les chaînes terminant par 'XYZ'. Par exemple, 'WXYZ' et 'ZZXYZ' satisferaient la condition. '%AN%' : toutes les chaînes contenant le modèle 'AN' quelle que soit sa position. Par exemple, 'LOS ANGELES' et 'SAN FRANCISCO' satisferaient la condition. SELECT * FROM ABONNE WHERE nom_abonne LIKE 'Ga%'; SELECT * FROM ABONNE WHERE ville_abonne LIKE '%sur%'; 7) ORDER BY La clause ORDER BY permet de trier notre résultat de manière particulière. Par exemple trier les résultats par ordre alphabétique du nom ou encore trier par âge. SELECT nom_champ FROM nom_table ORDER BY nom_champ ASC DESC; VIII) Les fonctions d agrégats AVG Effectue une moyenne sur un champ Page 8 sur 12

9 COUNT MAX MIN SUM Permet de compter le nombre de ligne Retourne la valeur maximale Retourne la valeur minimale Retourne la somme de toutes les valeurs SELECT AGREGAT(nom_champ) FROM nom_table ; SELECT COUNT(*) FROM ABONNE ; //Retourne le nombre de lignes SELECT AVG (note_etudiant) FROM ETUDIANT ; //Retourne la moyenne de l étudiant IX) Les clauses GROUP BY et HAVING 1) GROUP BY La clause BROUP BY est nécessaire dès que l'on utilise des fonctions de calculs statistiques avec des données brutes. Cette clause groupe les lignes sélectionnées en se basant sur la valeur de colonnes spécifiées pour chaque ligne et renvoie une seule ligne par groupe. SELECT AGREGAT(nom_champ) FROM nom_table GROUP BY nom_champ ; SELECT COUNT(*), num_client FROM COMPTE GROUP BY num_client ; Cette requête affichera le nombre de compte par client avec le num_client. Sans le group by, il sera afficher le nombre total de compte dans la table. 2) HAVING La clause HAVING permet de mettre une condition sur les fonctions d agrégats. La clause WHERE ne permet pas d effectuer une telle condition. SELECT nom_champ FROM nom_table HAVING "condition" ; SELECT num_client, SUM(solde) FROM COMPTE GROUP BY num_client HAVING SUM(solde) >=1500 ; Page 9 sur 12

10 Cette requête nous retournera la somme des comptes par client. X) Les jointures Table ABONNE Nous utilisons les jointures pour interroger plusieurs tables en même temps. La liaison entre les tables s appelle une JOINTURE. id_abonne nom_abonne prenom_abonne adr_abonne cp_abonne ville_abonne 1 Jobs Steve 3 place du Paris pommier 2 Gates Bill 12 boulevard de la fenêtre Bug sur plantage Table ADRESSE_LIVRAISON num_adr adr_livr cp_livr ville_livr id_abonne rue du pancréas RIP sur pomme boulevard de la fenêtre Bug sur plantage 2 1) Produit Cartésien ou jointure croisée La jointure croisée n'est autre que le produit cartésien de deux tables. Rappelons que le produit cartésien de deux ensembles n'est autre que la multiplication généralisée. Dans le cas des tables, c'est le fait d'associer à chacune des lignes de la première table, toutes les lignes de la seconde. On l utilise pour faire des vérifications sur le remplissage des tables. SELECT nom_champ FROM table1 CROSS JOIN table2; SELECT nom_abonne,num_adr FROM ABONNE CROSS JOIN ADRESSE_LIVRAISON ; 2) Jointure naturelle L'opérateur NATURAL JOIN permet d'éviter de préciser les colonnes concernées par la jointure. Dans ce cas, le compilateur SQL va rechercher dans les 2 tables, les colonnes dont le nom est identique. Bien entendu, le type de données doit être le même. Il faut que les colonnes portent le même nom. SELECT nom_champ FROM table1 CROSS JOIN table2; SELECT nom_abonne,adr_livr,cp_livr,ville_livr FROM ABONNE NATURAL JOIN ADRESSE_LIVRAISON ; nom_abonne adr_livr cp_livr ville_livr Page 10 sur 12

11 Jobs 2011 rue du pancréas RIP sur pomme Gates 12 boulevard de la fenêtre Bug sur plantage 3) Les jointures internes Comme il s'agit de la plus commune des jointures c'est celle qui s'exerce par défaut si on ne précise pas le type de jointure. Après le mot clef ON, on doit préciser le critère de jointure. Pour plus de simplicité, il est possible de surnommer les tables. SELECT nom_champ FROM table1 t1 INNER JOIN table2 t2; ON "condition"; SELECT nom_abonne,adr_livr,cp_livr,ville_livr FROM ABONNE a INNER JOIN ADRESSE_LIVRAISON al ; nom_abonne adr_livr cp_livr ville_livr Jobs 2011 rue du pancréas RIP sur pomme Gates 12 boulevard de la fenêtre Bug sur plantage 4) Les jointures externes Les jointures externes sont extrêmement pratiques pour rapatrier le maximum d'informations disponible, même si des lignes de table ne sont pas renseignées entre les différentes tables jointes. Les mots clefs LEFT, RIGHT et FULL indiquent la manière dont le moteur de requête doit effectuer la jointure externe. Ill font référence à la table située à gauche (LEFT) du mot clef JOIN ou à la table située à droite (RIGHT) de ce même mot clef. Le mot FULL indique que la jointure externe est bilatérale. SELECT * FROM TGauche tg LEFT FULL RIGHT OUTER JOIN TDroite td ON tg.id_table1 = td.id_table2 ; SELECT nom_client,solde FROM CLIENT cli LEFT OUTER JOIN COMPTE cpt ON cli.num_client=cpt.num_client ; Cette requête va afficher la liste des clients y compris ceux qui ne possèdent pas de compte nom_client solde Naymar 3000 Ochon 1200 Stique NULL Ouchedemin Page 11 sur 12

12 LEFT : On recherche toutes les valeurs satisfaisant la condition de jointure précisée dans prédicat, puis on rajoute toutes les lignes de la table TGauche qui n'ont pas été prises en compte au titre de la satisfaction du critère. RIGHT : On recherche toutes les valeurs satisfaisant la condition de jointure précisée dans prédicat, puis on rajoute toutes les lignes de la table TDroite qui n'ont pas été prises en compte au titre de la satisfaction du critère. FULL : On recherche toutes les valeurs satisfaisant la condition de jointure précisée dans prédicat, puis on rajoute toutes les lignes de la table TGauche et TDroite qui n'ont pas été prises en compte au titre de la satisfaction du critère. XI) Les sous requêtes 1) Sous requêtes renvoyant une seul valeur Nous utilisons les sous requêtes dans la clause WHERE afin d automatiser une condition et ainsi éliminer de la requête les valeurs que nous pouvons afficher par une autre requête. Les clients dont le montant est supérieur à la moyenne des comptes. SELECT nom_client,prenom_client FROM CLIENT NATURAL JOIN COMPTE WHERE solde > 1066 ; >>Nous pouvons ici remplacer 1066 par une requête. SELECT nom_client,prenom_client FROM CLIENT NATURAL JOIN COMPTE WHERE solde > ( SELECT avg (solde) FROM COMPTE ) ; 2) Les sous requêtes renvoyant une liste Nous utilisons les sous requêtes avec le prédicat IN. Les clients qui habitent la même ville qu une agence. SELECT nom_client,prenom_client FROM CLIENT WHERE ville_client IN ( SELECT ville_agence FROM AGENCE ) ; Page 12 sur 12

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Cours 3. : Le langage SQL Vincent Martin email : vincent.martin@univ-tln.fr page personnelle : http://lsis.univ-tln.fr/~martin/ Master 1. LLC Université du Sud Toulon

Plus en détail

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire cterrier.com 1/14 04/03/2008 Informatique Initiation aux requêtes SQL Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L.

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. Une base de données contient un nombre important d informations. Ces informations sont organisées, mais pour être effectivement exploitables, il faut pouvoir sélectionner,

Plus en détail

I) Bases de données et tables :

I) Bases de données et tables : I) Bases de données et tables : Un S.G.B.D. est un outil pour organiser, stocker, modifier, calculer et extraire des infos. Une B.D.R. peut être considérée comme un ensemble de tables à 2 dimensions. Exemple

Plus en détail

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL S. B. Lycée des EK 30 mai 2016 Le SQL (Structured Query Language = langage de requêtes structuré) est un langage informatique de dialogue avec une base de

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role IFT7 Programmation Serveur Web avec PHP Introduction à MySQL Base de donnée relationnelle Une base de données relationnelle est composée de plusieurs tables possédant des relations logiques (théorie des

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table Les requêtes de consultation Représente la ma jorité des requêtes SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

Memo : Fonctions SQL

Memo : Fonctions SQL Bases de Données Avancées Module A IUT Lumière, License CE-STAT 2006-2007 Pierre Parrend Memo : Fonctions SQL I. Sélectionner des données Sélectionner toutes les colonnes de la table Séléctionner seulement

Plus en détail

Bases de Données. SQL: Définition

Bases de Données. SQL: Définition Université Mohammed V- Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Rabat Bases de Données Mr N.EL FADDOULI 2014-2015 SQL: Définition Structured Query Langage(SQL): - Langage g de base dans les SGBD - Langage de

Plus en détail

Cours 3 Le langage SQL

Cours 3 Le langage SQL DUT SRC IUT de Marne-la-Vallée 05/02/2014 M2203 Bases de données Cours 3 Le langage SQL Philippe Gambette Sources Cours de Tony Grandame à l'iut de Marne-la-Vallée en 2010-2011 Cours de Mathieu Mangeot,

Plus en détail

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL)

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL) Introduction 1/39 2/39 Introduction Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 A partir de l algèbre relationnelle s est construit un langage informatique permettant d interroger les données : SQL

Plus en détail

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013 November 26, 2013 SQL : En tant que langage d interrogation En tant que langage de mise à jour En tant que langage de définition de données Langages de requête Langages qui permettent d interroger la BD

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

Introduction au langage SQL

Introduction au langage SQL Introduction au langage SQL Les bases de données relationnelles Le langage SQL est un langage universel destiné à travailler sur des bases de données relationnelles. Nous considérerons ici qu'une base

Plus en détail

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron Le langage SQL (deuxième partie) 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l algèbre relationnel

Plus en détail

Introduction aux bases de données relationnelles

Introduction aux bases de données relationnelles Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des ases de données» 24 au 27 /06/08 Introduction aux ases de données relationnelles Christine Tranchant-Dureuil UMR

Plus en détail

DUT Génie Biologique Option Bioinformatique. Les bases de données relationnelles. Travaux Pratiques n 4

DUT Génie Biologique Option Bioinformatique. Les bases de données relationnelles. Travaux Pratiques n 4 DUT Génie Biologique Option Bioinformatique Les bases de données relationnelles avec MySQL Éric Pipard Travaux Pratiques n 4 Jointures externes Requêtes internes et externes Vues et transactions Objectifs

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE SQL

INITIATION AU LANGAGE SQL ECOLE NATIONALE DES INGENIEURS DES TRAVAUX AGRICOLES DE BORDEAUX DEPARTEMENT ENTREPRISE ET SYSTEMES UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE ET GENIE DES EQUIPEMENTS ~o~o~o~ INITIATION AU LANGAGE SQL Notes de cours

Plus en détail

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage SQL. Durée : 1 h 50 TD 3 Requêtes SQL Description du système

Plus en détail

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données Instructions SQL Première partie : Langage de description et de gestion des données Quelques instructions et leur syntaxe 1. Introduction Trois principales catégories d instructions. Instructions de création

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données L2 Informatique Serenella Cerrito Département d Informatique Évry 2014-2015 Quels valeurs peut prendre un attribut? Ici, les types les plus

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

INTRODUCTION A SQL. http://www.lri.fr/~rigaux/bd/sql.html

INTRODUCTION A SQL. http://www.lri.fr/~rigaux/bd/sql.html 012345678901234567890123 INTRODUCTION A SQL SQL = Structured Query Language SEQUEL = Structured English as a QUEry Language standard ISO depuis 87. Avantages : implanté + ou - complètement sur principaux

Plus en détail

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL ENT - Clé sql2009 BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Insertion dans une relation Pour insérer un tuple dans une relation: insert into Sailors

Plus en détail

SQL : Origines et Evolutions

SQL : Origines et Evolutions SQL : Origines et Evolutions SQL est dérivé de l'algèbre relationnelle et de SEQUEL Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis ORACLE, INGRES, Il existe trois versions normalisées, du simple au complexe : SQL1

Plus en détail

UFR de Mathématiques et Informatique

UFR de Mathématiques et Informatique UFR de Mathématiques et Informatique Licence professionnelle "Les métiers de l'internet" Réf. Regles_MCD_MPD.doc Module BD1 (Partiel et examen) Date dernière version : Avril 2002 Diffusion : apprenants

Plus en détail

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5 1. Qu'est-ce que SQL?... 2 2. La maintenance des bases de données... 2 2.1 La commande CREATE TABLE... 3 2.2 La commande ALTER TABLE... 4 2.3 La commande CREATE INDEX... 4 3. Les manipulations des bases

Plus en détail

Bases de Données Relationnelles. SQL Le langage de définition des données de SQL

Bases de Données Relationnelles. SQL Le langage de définition des données de SQL Bases de Données Relationnelles SQL Le langage de définition des données de SQL Introduction SQL : Structured Query Language SQL est normalisé SQL 2: adopté (SQL 92) SQL 3: adopté (SQL 99) Standard d'accès

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL 1. Définitions Clause : mot-clé Requête : interrogation ou action structurée sur la BD Requête d interrogation composée de l ensemble des clauses :

Plus en détail

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS Activité 15 Requêtes S.Q.L. Objectif Interroger une base de données avec des requêtes SQL. Fiche de savoir associée Ressource à utiliser Csi1Projets.pdf (Dossier 4) B.1.1.b. 1 En cliquant sur l'objet "Requêtes"

Plus en détail

UTILISER LE SERVEUR MYSQL...

UTILISER LE SERVEUR MYSQL... MySQL (pour Windows 9x) UTILISER LE SERVEUR MYSQL... 2 LANCER LE SERVEUR MYSQL... 2 ARRETER LE SERVEUR MYSQL... 3 TRAVAIL AVEC LA CONSOLE MYSQL... 3 CREATION / SUPPRESSION D'UN BASE... 3 UTILISER UN BASE...

Plus en détail

SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN

SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

ORACLE SQL LDD. Langage de définition de données

ORACLE SQL LDD. Langage de définition de données ORACLE SQL LDD Langage de définition de données Le langage SQL (Structured Query Language) SQL a été normalisé par l ANSI puis par l ISO depuis 1986 sous ses différents aspects : LDD : définition des données

Plus en détail

Introduction au langage SQL

Introduction au langage SQL Introduction au langage SQL SQL (sigle de Structured Query Language, en français langage de requête structurée) est un langage informatique normalisé servant à effectuer des opérations sur des bases de

Plus en détail

Exploiter les données d'un PGI avec SQL

Exploiter les données d'un PGI avec SQL Exploiter les données d'un PGI avec SQL Propriétés Description Titre de la production Auteur Exploiter les données d'un PGI avec SQL Véronique Bennetot-Dereux GREID Académie de Créteil v.bennetot-dereux@ac-creteil.fr

Plus en détail

TD n 10 : Ma première Base de Données

TD n 10 : Ma première Base de Données TD n 10 : Ma première Base de Données 4 heures Rédigé par Pascal Delahaye 11 mars 2015 Le but de ce TD est de découvrirles principales fonctions d OpenOffice Base, le systèmede gestion de bases de données

Plus en détail

Olivier Mondet http://unidentified-one.net

Olivier Mondet http://unidentified-one.net T-GSI Ch.4 Le Langage SQL LDD, LCD Cet exercice guidé reprend le plan suivis lors de l intervention de formation faite pour l académie de Versailles. L objectif principal visait en la présentation du langage

Plus en détail

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1 PRESENTATION Les domaines couverts par la série STG sont tous des pourvoyeurs ou exploitants des bases de données. Que l'on gère la relation aux clients, le suivi de l'activité financière, la comptabilité

Plus en détail

Formation PHP/MySQL. Pierre PATTARD. Avril 2005

Formation PHP/MySQL. Pierre PATTARD. Avril 2005 Formation PHP/MySQL Pierre PATTARD Julien BENOIT Avril 2005 Le PHP Langage interprété, côté serveur pages interprétées par le serveur web pas de compilation, code éditable avec un bloc notes. aucune différences

Plus en détail

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS 08-11-2014 1 La base de données Gestion des commandes 08-11-2014 2 Les noms de colonnes sont volontairement simplifiés 3 Ajout de nouvelles colonnes dans des tables qui

Plus en détail

Modification des données stockées dans une base. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3. Exemple. Insertion. Insertion utilisant une requête

Modification des données stockées dans une base. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3. Exemple. Insertion. Insertion utilisant une requête Modification des données stockées dans une base LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3 E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr http ://liris.cnrs.fr/ ecoquery La modification s effectue par

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD 1 SQL : Introduction SQL : Structured Query Langage langage de gestion de bases de donn ees relationnelles pour Définir les données (LDD) interroger

Plus en détail

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du Proyecto FAO COPEMED Universidad de Alicante Ramón y Cajal, 4 03001 - Alicante, España GCP/REM/057/SPA Web : www.fao.org/fi/copemed Tel : +34 96 514 59 79 Fax : +34 96 514 59 78 Email : copemed@ua.es Formation

Plus en détail

Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 5 DDL et DML

Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 5 DDL et DML Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 5 DDL et DML MariaDB : https://mariadb.org/ Site officiel MySQL : http://www-fr.mysql.com/ Zone pour les développeurs : http://dev.mysql.com/

Plus en détail

Bases de données (SQL)

Bases de données (SQL) Skander Zannad et Judicaël Courant Lycée La Martinière-Monplaisir 2014-03-26 1 Le modèle logique (MLD) On a représenté des données par des tables. Par exemple, pour les films : titre date Gran Torino 2008

Plus en détail

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition)

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition) Introduction 1. Un peu d'histoire 11 2. Les normes SQL 12 3. Description rapide du modèle relationnel 14 3.1 Principaux concepts du modèle relationnel 15 3.2 Principales règles 16 4. Les opérateurs en

Plus en détail

COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3

COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3 COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3 Logiciels documentaires Par : Sahbi SIDHOM MCF.Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI Cours en ligne : www.loria.fr/~ssidhom/

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 CRÉATION DES OBJETS DE BASES DE DONNÉES... 2 1.1 Architecture d une base de données... 2 1.1.1 Niveau logique... 2 1.1.2 Niveau physique... 3 1.2 Gestion d une base de données... 3

Plus en détail

Kit de survie sur les bases de données

Kit de survie sur les bases de données Kit de survie sur les bases de données Pour gérer un grand nombre de données un seul tableau peut s avérer insuffisant. On représente donc les informations sur différentes tables liées les unes aux autres

Plus en détail

1/28. I Utiliser à bon escient les types de données proposés par SQL, ou. Introduction 3/28

1/28. I Utiliser à bon escient les types de données proposés par SQL, ou. Introduction 3/28 Introduction 1/28 2/28 Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 Objectifs Après ce cours, les TD et TP correspondants, vous devez être capables de I Créer des tables à partir d un modèle I Utiliser

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble?

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble? Chapitre IV Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation Relation : ensemble ou multi-ensemble? Un multi-ensemble (multiset) est une collection d éléments pour laquelle on

Plus en détail

Bases de données (SQL)

Bases de données (SQL) Bases de données (SQL) Skander Zannad et Judicaël Courant 2014-03-26 1 Le modèle logique (MLD) On a représenté des données par des tables. Par exemple, pour les films : The good, the Bad and the Ugly 1966

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Durée: 5 Jours Description Ce cours s'adresse aux utilisateurs d'oracle8i, Oracle9i

Plus en détail

TP de SQL. Premiers pas. Nom : Contrôle qualité : Observations : BTS IRIS MySQL TP 01. Analyse Codage Validation

TP de SQL. Premiers pas. Nom : Contrôle qualité : Observations : BTS IRIS MySQL TP 01. Analyse Codage Validation Nom : TP de SQL Premiers pas Contrôle qualité : 3 Conception et Analyse Schéma de la base Normalisation (si vue en cours) Non-normalisation (si vue en cours) Analyse Codage Validation 4 - Vérifications

Plus en détail

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE Exercice 1 Syntaxe des noms Les noms d objets SQL suivants sont-ils corrects? a. DEPART b. ARRIVÉE c. DATE d. _WIDE_ e. "CREATE" f. #CLIENT g. IBM_db2 h. 5e_avenue TD2 SQL Sont incorrects : b. Le caractère

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Plan Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 1 : Généralités & rappels 1.1 Avant-propos 1.2 Algèbre relationnelle kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/18 But du cours Organisation

Plus en détail

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R.

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R. SQL Description des données : création, insertion, mise à jour BD4 AD, SB, FC, N G de R Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Mars 2015 BD4 (Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/21

Plus en détail

Table des matières PREAMBULE...I 1 L OUTIL SQL*PLUS... 1-1 2 L INTERROGATION DES DONNEES... 2-1 3 LES OPERATEURS LOGIQUES... 3-1

Table des matières PREAMBULE...I 1 L OUTIL SQL*PLUS... 1-1 2 L INTERROGATION DES DONNEES... 2-1 3 LES OPERATEURS LOGIQUES... 3-1 Table des matières PREAMBULE...I 1 L OUTIL SQL*PLUS... 1-1 Le langage SQL... 1-2 Le langage PL/SQL... 1-4 Qu'est-ce que SQL*Plus?... 1-5 Commandes SQL*Plus... 1-7 Variables de substitution... 1-15 La commande

Plus en détail

Interrogation d une base de données Oracle 10G

Interrogation d une base de données Oracle 10G Interrogation d une base de données Oracle 10G 1 Requêtes LMD 1. Liste du contenu de chaque table de la base * tab * [NOM_TABLE] (où NOM_TABLE est le nom de la table à afficher) 2. Liste des serveurs Nom,

Plus en détail

TP n o 14 : Bases de données, première partie

TP n o 14 : Bases de données, première partie TP n o 14 : Bases de données, première partie I Introduction Dans ce TP nous allons effectuer des opérations élementaires sur une base de données ne comportant qu une seule table. Lors de la prochaine

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Durée: 3 Jours Description Ce cours offre aux étudiants une introduction à la technologie de

Plus en détail

Exercice 3: SQL. En vous aidant du modèle relationnel ci-dessus, vous écrirez les requêtes suivantes:

Exercice 3: SQL. En vous aidant du modèle relationnel ci-dessus, vous écrirez les requêtes suivantes: Exercice 3: SQL CLASSE (num_classe, nom_classe) Clé primaire: num_classe ETUDIANT ( num_et, nom_et, prenom_et, date_naiss_et, id_classe) Clé primaire: num_et Clé étrangère: id_classe faisant références

Plus en détail

SQL Requêtes simples. Outline ... A.D., S.B. Février 2013. .1 Introduction. .2 Requêtes mono-relation. .3 Requêtes multi-relations

SQL Requêtes simples. Outline ... A.D., S.B. Février 2013. .1 Introduction. .2 Requêtes mono-relation. .3 Requêtes multi-relations SQL Requêtes simples BD4 AD, SB Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Février 2013 BD4 (Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/19 Février 2013 1 / 19 Outline 1 2 Requêtes mono-relation

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours IFT3030 Base de données Chapitre 6 SQL Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle SQL Conception Fonctions avancées Concepts avancés Modèle des

Plus en détail

1.1 Création d'une table : CREATE TABLE

1.1 Création d'une table : CREATE TABLE SQL : LDD et LMD SQL ne se résume pas aux requêtes d'interrogation d'une base. Ce langage permet aussi de : - créer des tables - de modifier la structure de tables existantes - de modifier le contenu des

Plus en détail

Le Langage De Description De Données(LDD)

Le Langage De Description De Données(LDD) Base de données Le Langage De Description De Données(LDD) Créer des tables Décrire les différents types de données utilisables pour les définitions de colonne Modifier la définition des tables Supprimer,

Plus en détail

Mapinfo et les requêtes SQL

Mapinfo et les requêtes SQL 31 janvier 2007 Master I Géo-Environnement INTRODUCTION Introduction - Généralités SQL (Structured Query Language) est un LDD (Language de Définition de Données) Créer / modifier / supprimer tables LMD

Plus en détail

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD)

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Chantal Reynaud Université Paris X - Nanterre UFR SEGMI - IUP MIAGE Cours de Systèmes de Gestion de Données Licence MIAGE 2003/2004 1 Plan I. Langage

Plus en détail

CREATION WEB DYNAMIQUE

CREATION WEB DYNAMIQUE CREATION WEB DYNAMIQUE IV ) MySQL IV-1 ) Introduction MYSQL dérive directement de SQL (Structured Query Language) qui est un langage de requêtes vers les bases de données relationnelles. Le serveur de

Plus en détail

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Bases de données Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ Plan du cours I. Introduction II. Le

Plus en détail

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble.

14/04/2014. un ensemble d'informations sur un sujet : exhaustif, non redondant, structuré, persistant. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble. Gaëlle PERRIN SID2 Grenoble Le 10/04/2014 Base de Données (BD) : une grande quantité de données, centralisées ou non, servant pour les besoins d'une ou plusieurs applications, interrogeables et modifiables

Plus en détail

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données Requêtes mécanismes d interrogation des données SQL! En entrée : une ou plusieurs tables! En sortie : une table réponse sandra.bringay@univ-montp3.fr roland.mahiques@univ-montp3.fr alexandre.pinlou@univ-montp3.fr

Plus en détail

Plan. Bases de Données. Sources des transparents. Bases de SQL. L3 Info. Chapitre 4 : SQL LDD Le langage de manipulation de données : LMD

Plan. Bases de Données. Sources des transparents. Bases de SQL. L3 Info. Chapitre 4 : SQL LDD Le langage de manipulation de données : LMD Plan Bases de Données L3 Info Céline Rouveirol 2010-2011 Bases de Données 1 / 77 Sources des transparents Bases de Données 2 / 77 Bases de SQL - M.P. Dorville/F. Goasdoué, LRI, Université Paris Sud - V.

Plus en détail

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL

Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Chapitre 08 Les requêtes d'interrogation en langage SQL Introduction L'étude des requêtes d'interrogation de la base de données est séparée en deux parties : - Une première partie permet de revoir le langage

Plus en détail

Bases de données et Systèmes transactionnels

Bases de données et Systèmes transactionnels Bases de données et Systèmes transactionnels Dominique Laurent dominique.laurent@u-cergy.fr Tao-Yan Jen jen@u-cergy.fr Plan du cours Introduction Modèle Entité/Association Langage SQL - ORACLE Architectures

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 4 : Le langage MySQL

Introduction aux bases de données Cours 4 : Le langage MySQL Cours 4 : Le langage MySQL ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 Introduction 2 Identificateurs Types

Plus en détail

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données Commandes de définition de données (DDL) Commandes de mise-à-jour de données (DML) Vues SQL-MAJ, vues-1 / 33 Exemple Définition de la relation

Plus en détail

OI40: bases de données, TP 2

OI40: bases de données, TP 2 OI40: bases de données, TP 2 Frédéric Lassabe October 26, 2010 Ce TP requiert d avoir bien compris le TP précédent. 1 Sujet Lors de ce TP, il sera question d améliorer la base de données du TP précédent.

Plus en détail

Les Bases de données. Définition Composants de la base Communication avec la base Approche relationnelle

Les Bases de données. Définition Composants de la base Communication avec la base Approche relationnelle Les Bases de données Définition Composants de la base Communication avec la base Approche relationnelle Définition Une base de données est un ensemble de fichiers partagés par des utilisateurs et exploité

Plus en détail

Memento SQL. Memento SQL. Jérôme DESMOULINS 18 septembre Jérôme DESMOULINS Page 1 / 8

Memento SQL.  Memento SQL. Jérôme DESMOULINS 18 septembre Jérôme DESMOULINS Page 1 / 8 Memento SQL Jérôme DESMOULINS 18 septembre 2007 Jérôme DESMOULINS Page 1 / 8 Table des matières Commandes simples...3 UPDATE...3 WHERE... 3 SELECT...3 INSERT... 3 DELETE... 3 Jointure...4 Union - R1 U

Plus en détail

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC*

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC* Bases de données Architecture clients-serveur Architecture trois tiers Vocabulaire des BDD Algèbre relationnelle Création/modification d une table Commandes SQL de manipulation de tables Définition formelle

Plus en détail

Chapitre 7 Le Langage SQL

Chapitre 7 Le Langage SQL 7-1- Introduction Chapitre 7 Le Langage SQL SQL (Structured Query Language, traduit Langage de requêtes structuré ou langage d interrogation structuré) est un langage de quatrième génération (L4G), non

Plus en détail

Pierre Parrend, Régis Martinez, Soumaya El Kadiri Introduction à SQL, QLIO, 2006-2007. SQL: Introduction

Pierre Parrend, Régis Martinez, Soumaya El Kadiri Introduction à SQL, QLIO, 2006-2007. SQL: Introduction Introduction à SQL IUT Lumière, DUT QLIO 2006-2007 Pierre Parrend, Régis Martinez, Soumaya El-Kadiri SQL: Introduction I. Le Language SQL Pour interroger une Base de Données (BD), il faut dialoguer avec

Plus en détail

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique Bases de données Jean-Yves Antoine VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr L3 S&T mention Informatique Bases de Données IUP Vannes, UBS J.Y. Antoine 1 Bases de données SGBD

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD Cette partie est à réaliser sur papier uniquement. Il s agit de réaliser un modèle conceptuel de données (MCD) suivi du modèle

Plus en détail