Groupe 11 TABLE DES MATIERES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Groupe 11 TABLE DES MATIERES"

Transcription

1 Groupe 11 TABLE DES MATIERES I. CHAMP D APPLICATION a) Domaine b) Objectif c) Constituants II. II. II. II. II. II. II. IX. IX. REMARQUES CONCERNANT LES IDENTIFICATEURS DOMAINE «SQL» DES CONSTITUANTS PREDICAT DES RELATIONS GRAPHE DES RELATIONS CREATE TABLE EXEMPLE D «INSERT TO» POUR CHAQUE CONSTITUANT QUESTIONS SUR LA BASE DE DONNEES a) Questions posées à la base de données b) Questions formulées à l aide de l «Algèbre relationnel» c) Questions formulées en «SQL» VUE a) Vue formulée en «SQL» b) Affichage de la vue MASQUE Page : 1

2 I. CHAMP D APPLICATION a) Domaine : Gestion des locations de cassettes vidéos dans un vidéoclub b) Objectif : L objectif de cette base de données est double, elle devra permettre, non seulement la gestion d un vidéoclub (une prise en charge des locations, des retours de cassettes et la facturation locations), mais,en plus, fournir certains services aux clients, trouver un film recherché avec un minimum d informations (un nom d acteur, réalisateur, ou un titre incomplet), par exemple. c) Constituants : Clients, Cassettes, Locations, Interprétation, Acteurs, Réservations, Classifications, Tarifs CONSTITUANTS IDENTIFICATEURS ABREVIATIONS CLIENTS Nom Nom_Client Prénom Prenom_Client Numéro de client Num_Client Adresse Adresse_Client No de téléphone Num_Tel Date de naissance Date_Naiss Solde du compte Solde_Cpt CASSETTES Numéro de Cassette Num_K7 Type tarif Type_tarif Titre Titre_K7 Durée Duree_K7 Distributeur Distrib Réalisateur Realis Année de production Annee_Prod Lieu de production Lieu_Prod Nombre d exemplaires Nb_Exempl Nombre Réservées Nb_Reserv Nom d acteur Nom_Act Page : 2

3 CONSTITUANTS IDENTIFICATEURS ABREVIATIONS LOCATIONS No de client Num_Client No de K7 Num_K7 Date de location Date_Loc Date de retour Date_Ret Type de paiement Type_Pmt INTERPRETATION Numéro de K7 Num_K7 Numéro d acteur Num_Act Rôle Role ACTEURS Numéro d acteur Num_Act Nom Nom_Act Commentaire Comment_Act RESERVATIONS Numéro de client Num_Client Numéro de K7 Num_K7 Date de réservation Date_Reserv CLASSIFICATIONS Numéro de K7 Num_K7 Genre Genre_K7 TARIFS Type tarif Type_Tarif Prix Prix_Base Page : 3

4 II. REMARQUES CONCERNANT LES IDENTIFICATEURS : CONSTITUANTS IDENTIFICATEURS REMARQUES CLIENTS No de téléphone Permet de contacter le client au cas ou il oublie de rendre une K7, ou s il a réservé une K7 et que celle-ci est disponible Date de naissance Une location gratuite offerte au client pour son anniversaire Solde du compte Indique si le client doit de l argent. Arrondi au franc CASSETTES Type tarif Dépend de la catégorie du film (nouveau/ancien) Nom d acteur 1 acteur enregistrés par K7 Numéro de client/numéro de cassette La relation «No de client» et «No K7», permet d informer le client au cas ou il s apprête à prendre en location un film qu il a déjà loué Date de retour Permet le calcul du prix de la location Type de paiement Paiement comptant ou débit du compte clients LOCATION Type de paiement Sur compte/cash ACTEURS Commentaire Filmographie de l acteur mentionné RESERVATIONS Genre Permet la combinaisons de genres, S.F.-Policier TARIFS Type tarif Permet la modification des tarifs de bases pour les nouveautés ou les anciens films Page : 4

5 III. DOMAINE «SQL» DES CONSTITUANTS CONSTITUANTS ABREVIATIONS TYPE DE DONNEES DOMAINE CLIENTS Nom_Client mot char(24) Prenom_Client mot char(24) Num_Client entier number(5) Adresse_Client texte char(80) Num_Tel texte char(13) Date_Naiss date date Solde_Cpt entier number(3) CASSETTES Num_K7 entier number(5) Type_tarif mot char(7) Titre_K7 mot char(40) Duree_K7 mot number(3) Distrib mot char(24) Realis mot char(40) Annee_Prod entier number(4) Lieu_Prod mot char(24) Nb_Exempl entier number(2) Nb_Reserv entier number(2) Nom_Act mot char(40) LOCATIONS Num_Client entier number(5) Num_K7 entier number(5) Date_Loc date date Date_Ret date date Type_Pmt mot char(7) INTERPRET. Num_K7 entier number(5) Num_Act entier number(5) Rôle texte char(40) ACTEURS Num_Act entier number(5) Nom_Act mot char(24) Comment_Act texte char(80) RESERVATIONS Num_Client entier number(5) Num_K7 entier number(5) Date_Reserv date date CLASSIFICA- Num_K7 entier number(5) TIONS Genre_K7 mot char(40) Page : 5

6 TARIFS Type_Tarif mot char(7) Prix_Base entier number(2) Page : 6

7 IV. PREDICAT DES RELATIONS (exprimé à l aide du langage de modélisation) CLIENTS : CASSETTES : LOCATION : (Num_Client, Nom_Client, Prenom_Client, Adresse_Client, Num_tel, Date_naiss, Solde_Cpt) Prédicat : «Clients (a, b, c, d, e, f, g) Le client ayant le numéro a, dont le nom est b et le prénom c qui habite à l adresse d ayant le numéro de téléphone e, né le f, présente un solde de compte g.» (Num_K7, Titre_K7, Durée_K7, Distrib_K7, Realis, Lieu_Prod, Annee_Prod, Nb_Reserv, Nb_Exempl, Type_tarif, Nom_Act) Prédicat : «K7 (a, b, c, d, e, i, j, k, m, n, o) La K7 dont le numéro est a et le titre b, dure c minutes, est distribuée par d et réalisée par e. Ce film est produit en/aux i en j, dont nous avons k exemplaires, louées au prix de Fr. m (n, cassettes sont déjà réservées) à pour interprète principal l acteur, l actrice o» (Num_Client, Num_K7, Date_Loc, Date_Ret, Type_Pmt) Prédicat : «Location (a, b, c, d, e) Le client numéro a a loué la K7 numéro b le c et l a rendue le d, il a payé e.» INTERPRETATION : (Num_K7, Num_Acteur, Role) Prédicat : «Interprétation (a,b,c) Dans la cassette a, l acteur numéro b joue le rôle c» ACTEURS : RESERVATIONS : (Num_Acteur, Nom_Act, Comment_Act) Prédicat : «Acteur (a, b, c) L acteur numéro a dont le nom est b fait partie de la filmographie c» (Num_Client, Num_K7, Date_Reserv) Prédicat : «Réservation (a,b,c) Le client a a réservé la cassette b pour le c» CLASSIFICATIONS : (Num_K7, Genre_K7) Prédicat : «Classification (a,b) La cassette numéro a est du genre b.» TARIFS : (Type_Tarif, Prix_Base) Prédicat : «Tarif (a,b) La cassette dont le type de tarif est a est louée à Fr. b.--.» Page : 7

8 V. GRAPHE DES RELATIONS Nom_Client Adresse_Client Date_Reserv Prenom_Client CLIENTS Num_Tel RESERVATION Solde_Cpt Date_Naiss Num_Client Date_Loc Date_Ret Type_Pmt LOCATION Genre_K7 CLASSIFICATION Num_K7 Titre_k7 Lieu_Prod Role Nb_Reserv Nb_Exempl Duree_K7 CASSETTE Annee_Prod Distrib Realis INTERPRETATION Type_Tarif Num_Act Nom_Act TARIFS ACTEUR Comment_Act Prix_Base Page : 8

9 VI. CREATE TABLE : CONSTITUANTS IDENTIFICATEURS CREATE TABLE CLIENTS CREATE TABLE CLIENTS ( Nom Nom_Client char (24) Prénom Prenom_Client char (24) Numéro de client Num-Client number (5) Adresse Adresse_client char (80) No de téléphone Num_Tel char (13) Date de naissance Date_Naiss Date Solde du compte Solde_Cpt number (3)) CASSETTES CREATE TABLE CASSETTES ( Numéro de Cassette Num_k7 number (5) Type tarif Type_tarif char (7) Titre Titre_k7 char (40) Durée Durée_k7 number (3) Distributeur Distrib char (24) Réalisateur Realis char(40) Année de production Année_Prod number(4) Lieu de production Lieu_Prod char (24) Nombre d exemplaires Nb_Exempl number(2) Nombre Réservées Nb_Reserv number(2)) Nom d acteur Nom_Act char(40) LOCATIONS CREATE TABLE LOCATIONS ( No de client Num_Client number (5) No de K7 Num_Cassette number (5) Date de location Date_Loc Date Date de retour Date_Ret Date Type de paiement Type_Pmt char (7)) INTERPRET ACTEURS CREATE TABLE INTERPRET ( Numéro de K7 Num_K7 number (5) Numéro d acteur Num_Act number (5) Rôle Rôle char(40)) CREATE TABLE ACTEURS ( Numéro d acteur Num_Act number (5) Nom Nom_Act char (24) Commentaire Comment_Act char (80)) Page : 9

10 RESERVATIONS CLASSIFICATIONS TARIFS CREATE TABLE RESERVATIONS ( Numéro de client Num_Client number (5) Numéro de K7 Num_K7 number (5) Date de réservation Date_Reserv date) CREATE TABLE CLASSIFICATIONS( Numéro de K7 Num_K7 number (5) Genre Genre_K7 char (40)) CREATE TABLE TARIFS( Type tarif Type_Tarif char (7) Prix Prix_Base number (2)) Page : 10

11 VII. EXEMPLE D «INSERT TO» POUR CHAQUE CONSTITUANT : CLIENTS insert into CLIENTS (Nom_Client,Prenom_Client,Num_Client,Adresse_Client,Num_Tel,Date_Naiss,Solde_Cpt) values ( BRUN, Francois,00001, 29 ch. du Barbolet 1213 Onex, 022/ , 26- aug-73,0); CASSETTES insert into CASSETTES (Num_K7,Type_Tarif,Titre_K7,Duree_K7,Distrib,Realis,Annee_Prod,Lieu_Prod,Nb_Exem pl,nb_reserv) values (00001, Ancien, Star Wars,135, Universal, George Lucas,1977, USA,2,0, Ford ); LOCATIONS insert into LOCATIONS (Num_Client,Num_K7,Date_Loc,Date_Ret,Type_Pmt) values (00001,00002, 20-jan-97, compte ); INTERPRETATIONS insert into INTERPRET (Num_K7,Num_Act,Role) values (00001,00001, Han Solo ); ACTEURS insert into ACTEURS (Num_Act,Nom_Act,Comment_Act) values (00002, Baldwin, Stephen Baldwin : «Deux garcons, une fille, trois possibilités» ); RESERVATIONS insert into RESERVATIONS (Num_Client,Num_K7,Date_Reserv) values ( 00004,00002, 31-jan-97); Page : 11

12 CLASSIFICATIONS insert into CLASSIFICATIONS (Num_K7,Genre_K7) values (00001, Science-Fiction ); TARIFS insert into TARIFS (Type_Tarif,Prix_Base) values ( ancien,6); Page : 12

13 VIII. QUESTIONS SUR LA BASE DE DONNEES : a) Questions posées à la base de données : 1) Afficher les titres des films et le numéro des cassettes dont l'acteur principal est "Pitt". 2) Afficher les informations concernant les clients qui ont réservé la cassette a la date du 31- JAN-97 et dont le titre est "Fled". 3) Afficher les informations sur le client qui fêté son anniversaire aujourd'hui(on suppose qu'aujourd'hui nous sommes le 26 août). 4) Rechercher les films considérés comme étant des nouveautés. 5) Rechercher les clients qui ont du retard dans la restitution de leur cassette (test effectué le 5 Février 1997). 6) Rechercher les clients qui ont un solde de compte négatif plus grand ou égal à 20. pour les en informer par téléphone. b) Questions formulées à l aide de l «Algèbre relationnel» : 1) (Nom_Act= Pitt ) (CASSETTES) [Num_K7,Titre_K7] 2) (*Date_ Reserv=31-JAN-97) ^ (Titre_K7= Fled ) (RESERVATIONS*CLIENTS*CASSETTES) [Num_client,Nom_client,Date_Reserv] 3) ((*Date_ Naiss=26-AUG) (CLIENTS) [Nom_Client,Prenom_Client, Num_Tel] 4) (*Type_Tarif= Nouveau ) (CASSETTES)[Num_k7, Titre_k7] 5) (Date_Ret is null)^(sysdate-date_loc>=2) (LOCATIONS*CLIENTS) [Nom_Client,Prenom_Client,Num_Tel,Date_Loc] 6) (*Solde_ Cpt>=20) (CLIENTS) [Nom_Client,Prenom_Client,Num_ Tel,Solde_ Cpt] Page : 13

14 c) Questions formulées en «SQL» : 1) SELECT Titre_K7, Num_K7 FROM CASSETTES WHERE Nom_Act='Pitt'; 2) SELECT Clients.Nom_Client, RESERVATIONS.Num_Client, Date_Reserv FROM CLIENTS, RESERVATIONS, CASSETTES WHERE Date_Reserv=to date ( 31-JAN-97 ) AND CLIENTS.Num_Client=RESERVATIONS.Num_Client AND RESERVATIONS.Num_K7=CASSETTES.Num_K7 AND CASSETTES.Titre_K7= Fled ; 3) SELECT Nom_Client, Prenom_Client, Num_Tel FROM CLIENTS WHERE Date_Naiss like '26-AUG-%%'; 4) SELECT Num_K7, Titre_K7 FROM CASSETTES WHERE Type_Tarif='Nouveau'; 5) SELECT Nom_Client, Prenom_Client, Num_Tel, Date_Loc FROM CLIENTS, LOCATIONS WHERE Date_Ret is null AND (to_date(sysdate)-date_loc)>=2 AND CLIENTS.Num_Client=LOCATIONS.Num_Client; 6) SELECT Nom_Client, Prenom_Client, Num_Tel, Solde_Cpt FROM CLIENTS WHERE Solde_Cpt>=20; Page : 14

15 d) Réponses obtenues : 1) TITRE_K7 NUM_K Kalifornia 6 Seven 9 2) NOM_CLIENT NUM_CLIENT DATE_RESE LIECHTI 4 31-JAN-97 3) NOM_CLIENT PRENOM_CLIENT NUM_TEL BRUN Francois 022/ ) NUM_K7 TITRE_K Fled 3 Dernieres Heures a Denvers 4 Personnel et confidentiel 5 City Hall 7 Nixon 8 Showgirls 9 Seven 11 Les amants du nouveau monde 12 Une nuit en enfer 5) NOM_CLIENT PRENOM_CLIENT NUM_TEL DATE_LOC CORBERY Evariste 022/ FEB-97 6) NOM_CLIENT PRENOM_CLIENT NUM_TEL SOLDE_CPT BERGER Vincent 022/ GUESNET Ines 022/ HEINRICHS Alexandre 022/ Page : 15

16 IX. VUE : But : Afficher les clients qui ont du retard dans la restitution de leur cassette. a) Vue formulée en «SQL» : CREATE VIEW En_Retard (Nom_Client, Prenom_Client, Num_Tel, Date_Loc) AS SELECT Nom_Client, Prenom_Client, Num_Tel, Date_Loc FROM CLIENTS, LOCATIONS WHERE Date_Ret is null AND (to_date(sysdate)-date_loc)>=2 AND CLIENTS.Num_Client=LOCATIONS.Num_Client; RESULTAT : View Created. b) Affichage de la vue: SQL> SELECT * FROM En_Retard; NOM_CLIENT PRENOM_CLIENT NUM_TEL DATE_LOC CORBERY Evariste 022/ FEB-97 Page : 16

17 X. MASQUE : INTERFACE CLIENTS POUR LA RECHERCHE DE CASSETTES VIDEOS TITRE du film recherché L LISTE DES FILMS CORRESPONDANTS A VOTRE ENTREE La Firme Les Incorruptibles Les Nerfs à vif Liaison fatale INFORMATIONS SUR LE FILM SELECTIONNE TITRE GENRE DUREE EN MIN. La Firme Thriller 154 CRUISE Tom ACTEUR PRINCIPAL FILMOGRAPHIE REALISATEUR DISTRIBUTEUR LIEU DE PROD. ANNEE PROD. POLLACK Sydney PARAMOUNT USA 1993 Zone de groupe 68 Mission impossible Entretien avec un Vampire Jour de tonnerre NB EXEMPL. DISPONIBLES 2 DESCRIPTION DU MASQUE : Notre but est de placer, dans notre vidéoclub, un ordinateur afin de permettre à nos clients de rechercher facilement une cassette vidéo. La recherche du film se fait par l intermédiaire du champ «TITRE du film recherché». Le client tape simplement la ou les premières lettres du film qu il recherche. Dans notre exemple, pour afficher l ensemble des films commençant par la lette «L», il suffit d entrer cette même lettre. Le résultat suivant apparaît «La Firme, Les Incorruptibles, Les Nerfs à vif, Liaison fatale». Le client n a plus qu à sélectionner le film désiré dans le champ «LISTE DES FILMS CORRESPONDANTS A VOTRE ENTREE» pour obtenir les renseignements disponibles au sujet de cette cassette. Page : 17

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E C A R T E S M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E G U S TAV O B A R R E N O J O S E C A R L O S C O R R E I A R E M I H Ä

Plus en détail

MODELISATION DES CROISIERES POUR LES AGENCES

MODELISATION DES CROISIERES POUR LES AGENCES MODELISATION DES CROISIERES POUR LES AGENCES Groupe 2: CORBERY Evariste (SI) HEINRICHS Alexandre (SI) PANNATIER Grégoire (HEC) IQUISE Victor (Science) 1. Introduction objectif description sources interrogations

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données L2 Informatique Serenella Cerrito Département d Informatique Évry 2014-2015 Quels valeurs peut prendre un attribut? Ici, les types les plus

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

Chapitre 4 : Le langage SQL

Chapitre 4 : Le langage SQL Chapitre 4 : Le langage SQL Table des matières I) Introduction...2 II) Rappel...2 III) Gestion de la base de données...2 1) Création de la base de données...2 2) Modification de la base de données...2

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

Travail du Groupe 4. Junior Entreprise Informatique TABLE DES MATIERES

Travail du Groupe 4. Junior Entreprise Informatique TABLE DES MATIERES Travail du Groupe 4 Junior Entreprise Informatique TABLE DES MATIERES 1. Introduction / Objectifs... 2. Présentation de la BD... 3. Constituants... 4. Tableau des relations... 5. Prédicats... 6. Questions...

Plus en détail

Corrigé Contrôle de connaissance

Corrigé Contrôle de connaissance Ecole Supérieure de la Statistique et de l Analyse de l Information المدرسة العلیا للا حصاء وتحلیل المعلومات بتونس Corrigé Contrôle de connaissance Bases de données (2011/2012) 2 ème année ESSAI Proposé

Plus en détail

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet

Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet Les bases de données (suite) Support de cours Pascal Ballet La saisie et l'impression des données Les formulaires de saisie Les formulaires de saisie jouent deux rôles importants : - la mise en forme des

Plus en détail

SQL : Origines et Evolutions

SQL : Origines et Evolutions SQL : Origines et Evolutions SQL est dérivé de l'algèbre relationnelle et de SEQUEL Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis ORACLE, INGRES, Il existe trois versions normalisées, du simple au complexe : SQL1

Plus en détail

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC*

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC* Bases de données Architecture clients-serveur Architecture trois tiers Vocabulaire des BDD Algèbre relationnelle Création/modification d une table Commandes SQL de manipulation de tables Définition formelle

Plus en détail

Prise en Main de Microsoft Access

Prise en Main de Microsoft Access laboratoire informatique gestion de bases de données Prise en Main de Microsoft Access Access est un logiciel de gestion de bases de données relationnelles (SGBDR) édité par Microsoft, qui permet la structuration,

Plus en détail

Création et Gestion des tables

Création et Gestion des tables Création et Gestion des tables Version 1.0 Z Grégory CASANOVA 2 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Pré-requis... 4 3 Les tables... 5 3.1 Les types de données... 5 3.1.1 Les types de données Sql Server... 5

Plus en détail

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE Exercice 1 Syntaxe des noms Les noms d objets SQL suivants sont-ils corrects? a. DEPART b. ARRIVÉE c. DATE d. _WIDE_ e. "CREATE" f. #CLIENT g. IBM_db2 h. 5e_avenue TD2 SQL Sont incorrects : b. Le caractère

Plus en détail

Informatique Pour Tous Interrogation n 5

Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Nom : Prénom : Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Soit la base de données relationnelle BANQUE constituée des trois relations (ou tables) suivantes : CLIENTS (idclient : int, nom, prenom, ville,)

Plus en détail

Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel

Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel J. Guyot - Université de Genève 1 Résumé des concepts Modèle Objet Modèle Relationnel Classe Relation Attribut Attribut Méthode (vue, fonction, attribut,

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ;

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ; RÈGLES A SUIVRE POUR OPTIMISER LES REQUÊTES SQL Le but de ce rapport est d énumérer quelques règles pratiques à appliquer dans l élaboration des requêtes. Il permettra de comprendre pourquoi certaines

Plus en détail

Gestion de base de données

Gestion de base de données Université Libre de Bruxelles Faculté de Philosophie et Lettres Département des Sciences de l Information et de la Communication Gestion de base de données Projet : Take Off ASBL Cours de M. A. Clève STIC-B-505

Plus en détail

Les procédures stockées et les fonctions utilisateur

Les procédures stockées et les fonctions utilisateur Les procédures stockées et les fonctions utilisateur Z Grégory CASANOVA 2 Les procédures stockées et les fonctions utilisateur [08/07/09] Sommaire 1 Introduction... 3 2 Pré-requis... 4 3 Les procédures

Plus en détail

Modèle entité-association 6pts

Modèle entité-association 6pts Examen NFP 107 17 juin 2009 Sujet 1 3H documents autorisés Enseignant : Christine Plumejeaud Modèle entité-association 6pts Le service de gestion du personnel d une entreprise désire s équiper d un outil

Plus en détail

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Bases de données Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ Plan du cours I. Introduction II. Le

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données 1/73 Introduction aux bases de données Formation continue Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr École Supérieure d Électricité Département Informatique Gif sur Yvette 2012/2013 2/73 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Gestion de la facturation des repas dans un restaurant scolaire

Gestion de la facturation des repas dans un restaurant scolaire Vêtement N vêtement Date minimum de reprise Remis (O N) Est classé Type vêtement N type de vêtement Libellé type de vêtement Tarif Est nettoyé Prix vêtement Client N client Nom client Tél. client Adresse

Plus en détail

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L.

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. Une base de données contient un nombre important d informations. Ces informations sont organisées, mais pour être effectivement exploitables, il faut pouvoir sélectionner,

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013 November 26, 2013 SQL : En tant que langage d interrogation En tant que langage de mise à jour En tant que langage de définition de données Langages de requête Langages qui permettent d interroger la BD

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle

Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle Cours N 3 : Langage de Manipulation de Données. Souheib BAARIR. Page web : http://pagesperso-systeme.lip6.fr/souheib.baarir/bdvba/support.htm

Plus en détail

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES 1 Base de données COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Objectifs du cours 2 Introduction aux bases de données relationnelles (BDR). Trois volets seront couverts : la modélisation; le langage d exploitation;

Plus en détail

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage SQL. Durée : 1 h 50 TD 3 Requêtes SQL Description du système

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

1.1 Création d'une table : CREATE TABLE

1.1 Création d'une table : CREATE TABLE SQL : LDD et LMD SQL ne se résume pas aux requêtes d'interrogation d'une base. Ce langage permet aussi de : - créer des tables - de modifier la structure de tables existantes - de modifier le contenu des

Plus en détail

Les corrigés des examens DPECF - DECF

Les corrigés des examens DPECF - DECF 1 er centre de formation comptable via Internet. Les corrigés des examens DPECF - DECF 2003 48h après l examen sur www.comptalia.com L école en ligne qui en fait + pour votre réussite Préparation aux DPECF

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

Alimentation et interrogation de la base de données depuis PHP

Alimentation et interrogation de la base de données depuis PHP Alimentation et interrogation de la base de données depuis PHP Jean-Philippe PERNIN Université Stendhal Département Informatique Pédagogique Bureau I109 e-mail : Jean-Philippe.Pernin@imag.fr Copyright

Plus en détail

Pour les débutants. langage de manipulation des données

Pour les débutants. langage de manipulation des données Pour les débutants SQL : langage de manipulation des données Les bases de données sont très utilisées dans les applications Web. La création, l interrogation et la manipulation des données de la base sont

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

Contenu. ELFE - Cours 4. Datalog et l algèbre relationnelle. Exemple : schéma du TP5 BDD. Opérations de l algèbre relationnelle

Contenu. ELFE - Cours 4. Datalog et l algèbre relationnelle. Exemple : schéma du TP5 BDD. Opérations de l algèbre relationnelle Contenu ELFE - Cours 4 Requêtes relationnelles en Datalog Satisfaisabilité de formules booléennes en Datalog C. Kuttler Licence 3 informatique, Université Lille 24 janvier 2013 Requêtes relationnelles

Plus en détail

Les Triggers SQL. Didier DONSEZ. Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.

Les Triggers SQL. Didier DONSEZ. Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes. Les Triggers SQL Didier DONSEZ Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.fr 1 Sommaire Motivations Trigger Ordre Trigger Ligne Condition Trigger

Plus en détail

Laboratoires de bases de données. Laboratoire n 3. Les Jointures. par Danièle BAYERS et Louis SWINNEN

Laboratoires de bases de données. Laboratoire n 3. Les Jointures. par Danièle BAYERS et Louis SWINNEN Département Informatique Laboratoires de bases de données Laboratoire n 3 Les Jointures par Danièle BAYERS et Louis SWINNEN Ce document est disponible sous licence Creative Commons indiquant qu il peut

Plus en détail

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4 1 Annexes Avec ce rapport il faut rendre en annexe le script SQL corrigé qui permet de créer la base de données selon votre modèle relationnel ainsi que de la peupler avec un nombre de tuples suffisant.

Plus en détail

Indépendance données / applications

Indépendance données / applications Vues 1/27 Indépendance données / applications Les 3 niveaux d abstraction: Plusieurs vues, un seul schéma conceptuel (logique) et schéma physique. Les vues décrivent comment certains utilisateurs/groupes

Plus en détail

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL)

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL) Introduction 1/39 2/39 Introduction Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 A partir de l algèbre relationnelle s est construit un langage informatique permettant d interroger les données : SQL

Plus en détail

Langage de Requêtes. talel@infres.enst.fr

Langage de Requêtes. talel@infres.enst.fr Langage de Requêtes talel@infres.enst.fr Supports de cours : (1) Database Management Systems, R. Ramakrishnan and J. Gehrke, ed. McGrawHill, 2000. (2) Bases de Données, G. Gardarin, ed. Eyrolles, 2001.

Plus en détail

1/28. I Utiliser à bon escient les types de données proposés par SQL, ou. Introduction 3/28

1/28. I Utiliser à bon escient les types de données proposés par SQL, ou. Introduction 3/28 Introduction 1/28 2/28 Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 Objectifs Après ce cours, les TD et TP correspondants, vous devez être capables de I Créer des tables à partir d un modèle I Utiliser

Plus en détail

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble?

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble? Chapitre IV Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation Relation : ensemble ou multi-ensemble? Un multi-ensemble (multiset) est une collection d éléments pour laquelle on

Plus en détail

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role IFT7 Programmation Serveur Web avec PHP Introduction à MySQL Base de donnée relationnelle Une base de données relationnelle est composée de plusieurs tables possédant des relations logiques (théorie des

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE SQL

INITIATION AU LANGAGE SQL ECOLE NATIONALE DES INGENIEURS DES TRAVAUX AGRICOLES DE BORDEAUX DEPARTEMENT ENTREPRISE ET SYSTEMES UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE ET GENIE DES EQUIPEMENTS ~o~o~o~ INITIATION AU LANGAGE SQL Notes de cours

Plus en détail

Olivier Mondet http://unidentified-one.net

Olivier Mondet http://unidentified-one.net T-GSI Ch.4 Le Langage SQL LDD, LCD Cet exercice guidé reprend le plan suivis lors de l intervention de formation faite pour l académie de Versailles. L objectif principal visait en la présentation du langage

Plus en détail

Compte rendu d activité Fiche n 1

Compte rendu d activité Fiche n 1 Compte rendu d activité Fiche n 1 Alexandre K. (http://ploufix.free.fr) Nature de l activité Création d une base de connaissances avec PostgreSQL Contexte : Le responsable technique souhaite la mise en

Plus en détail

TEPZZ 74 84 A_T EP 2 743 843 A1 (19) (11) EP 2 743 843 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G06F 17/30 (2006.01)

TEPZZ 74 84 A_T EP 2 743 843 A1 (19) (11) EP 2 743 843 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G06F 17/30 (2006.01) (19) TEPZZ 74 84 A_T (11) EP 2 743 843 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 18.06.14 Bulletin 14/2 (1) Int Cl.: G06F 17/ (06.01) (21) Numéro de dépôt: 1319246.7 (22) Date de dépôt:

Plus en détail

Memo : Fonctions SQL

Memo : Fonctions SQL Bases de Données Avancées Module A IUT Lumière, License CE-STAT 2006-2007 Pierre Parrend Memo : Fonctions SQL I. Sélectionner des données Sélectionner toutes les colonnes de la table Séléctionner seulement

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 1 : Vues et Index Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Les Vues Généralités Syntaxe Avantages Conditions de mise à jour 2 Index Généralités

Plus en détail

Licence de MIDO - 3ème année Spécialités Informatique et Mathématiques Appliquées

Licence de MIDO - 3ème année Spécialités Informatique et Mathématiques Appliquées Licence de MIDO - 3ème année Spécialités Informatique et Mathématiques Appliquées ANNEE 2014 / 2015 Désignation de l enseignement : Bases de données Nom du document : TP SQL sous PostgreSQL Rédacteur :

Plus en détail

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron Le langage SQL (deuxième partie) 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l algèbre relationnel

Plus en détail

TP de SQL. Premiers pas. Nom : Contrôle qualité : Observations : BTS IRIS MySQL TP 01. Analyse Codage Validation

TP de SQL. Premiers pas. Nom : Contrôle qualité : Observations : BTS IRIS MySQL TP 01. Analyse Codage Validation Nom : TP de SQL Premiers pas Contrôle qualité : 3 Conception et Analyse Schéma de la base Normalisation (si vue en cours) Non-normalisation (si vue en cours) Analyse Codage Validation 4 - Vérifications

Plus en détail

Chapitre 7 Le Langage de Définition de Données

Chapitre 7 Le Langage de Définition de Données Chapitre 7 Le Langage de Définition de Données Jusque là, nous avons réalisé toutes les interrogations possibles sur les données, sans pour autant savoir comment gérer leurs structures. Dans ce chapitre,

Plus en détail

Cours Web n o 7 MySQL et PHP

Cours Web n o 7 MySQL et PHP Introduction aux bases de données Cours Web n o 7 MySQL et PHP Sandrine-Dominique Gouraud (gouraud@lri.fr) Pierre Senellart (pierre@senellart.com) Semaine du 7 novembre 2005 S.-D. Gouraud, P. Senellart

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

Initiation Access 2003

Initiation Access 2003 Initiation Access 2003 Sommaire Introduction...3 1. Création d une base...3 1.1. Modélisation...3 1.2. Création de la base...4 2. Les tables...5 2.1. Création d'une table en mode Création...5 2.2. Les

Plus en détail

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Les commandes de base sous Unix Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique Bases de données Jean-Yves Antoine VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr L3 S&T mention Informatique Bases de Données IUP Vannes, UBS J.Y. Antoine 1 Bases de données SGBD

Plus en détail

Définition de contraintes. c Olivier Caron

Définition de contraintes. c Olivier Caron Définition de contraintes 1 Normalisation SQL-92 Les types de contraintes 1 Les types de contraintes Normalisation SQL-92 Les contraintes de domaine définissent les valeurs prises par un attribut. 1 Les

Plus en détail

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION Compréhension, développement et mise au point de requêtes d'interrogation Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation

Plus en détail

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données Instructions SQL Première partie : Langage de description et de gestion des données Quelques instructions et leur syntaxe 1. Introduction Trois principales catégories d instructions. Instructions de création

Plus en détail

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL Bases de données L2 sciences et technologies, mention informatique SQL ou : le côté obscure de la jolie théorie films titre réalisateur année starwars lucas 1977 nikita besson 1990 locataires ki-duk 2005

Plus en détail

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager TP base de données SQLite 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : La plupart des logiciels de gestion de base de données fonctionnent à l aide d un serveur. Ils demandent donc une installation

Plus en détail

On peut considérer les vues comme des «tables virtuelles» : leur contenu est constitué seulement au moment de la demande d exécution de cette vue.

On peut considérer les vues comme des «tables virtuelles» : leur contenu est constitué seulement au moment de la demande d exécution de cette vue. SQL Ch 9 DDL Vues, PL/SQL, procédures,... I. INTRODUCTION... 1 II. LES VUES (ANGLAIS «VIEWS»)... 1 A. CREER UNE VUE : CREATE VIEW... 1 B. SUPPRIMER UNE VUE DROP VIEW... 3 III. LANGAGE PL/SQL, PROCEDURES

Plus en détail

Bases de données. Licence Pro QSSI. patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel

Bases de données. Licence Pro QSSI. patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel Bases de données Licence Pro QSSI patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel contexte nous avons vu comment exprimer des requêtes simples nous avons vu des requêtes que nous ne

Plus en détail

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R.

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R. SQL Description des données : création, insertion, mise à jour BD4 AD, SB, FC, N G de R Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Mars 2015 BD4 (Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/21

Plus en détail

Auto-évaluation DB2 for z/os: cours de base

Auto-évaluation DB2 for z/os: cours de base Auto-évaluation DB2 for z/os: cours de base Document: f1067test.fm 22/01/2013 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION DB2 FOR Z/OS:

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 11 : Les tables comme objets (3ème partie) Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Tables objet Rappels Exemple d insertion Sélection 2 Vues

Plus en détail

Programmation Transact SQL

Programmation Transact SQL Programmation Transact SQL Procédure Ecrire une procédure qui permet de rendre un film emprunté. Cette procédure admet en paramètre le numéro d'exemplaire du film emprunté et se charge de compléter la

Plus en détail

CREATION WEB DYNAMIQUE

CREATION WEB DYNAMIQUE CREATION WEB DYNAMIQUE IV ) MySQL IV-1 ) Introduction MYSQL dérive directement de SQL (Structured Query Language) qui est un langage de requêtes vers les bases de données relationnelles. Le serveur de

Plus en détail

E4D : ÉTUDE DE CAS CAS TELINOS ÉLÉMENTS DE CORRECTION

E4D : ÉTUDE DE CAS CAS TELINOS ÉLÉMENTS DE CORRECTION BTS INFORMATIQUE DE GESTION 06NC-ISE4D SESSION 2006 E4D : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS TELINOS ÉLÉMENTS DE CORRECTION Barème Dossier 1 : Gestion de l'offre et des abonnements Dossier

Plus en détail

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire cterrier.com 1/14 04/03/2008 Informatique Initiation aux requêtes SQL Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Mini projet Base de donnée

Mini projet Base de donnée Mini projet Base de donnée Professeur responsable : Etudiants I2 : Slimane Sébastien Yvonnick HAMMOUDI FRANÇOIS BRUNET 1 1. Introduction 3 2. Construction du schéma conceptuel entité-association 3 1) Liste

Plus en détail

TP1 - Corrigé. Manipulations de données

TP1 - Corrigé. Manipulations de données TP1 - Corrigé Manipulations de données 1. Démarrez mysql comme suit : bash$ mysql -h 127.0.0.1 -u user4 -D db_4 p Remarque: le mot de passe est le nom de user. Ici user4 2. Afficher la liste des bases

Plus en détail

I4 : Bases de Données

I4 : Bases de Données I4 : Bases de Données Passage de UML au modèle relationnel Georges LOUIS Département Réseaux et Télécommunications Université de La Rochelle Module I4 2008-2009 1 G.Louis Sommaire 1 Des classes aux tables

Plus en détail

Sommaire. I4 : Bases de Données. Rappel : les tables. Rappel : le modèle relationnel. Des classes aux tables. Passage de UML au modèle relationnel

Sommaire. I4 : Bases de Données. Rappel : les tables. Rappel : le modèle relationnel. Des classes aux tables. Passage de UML au modèle relationnel Sommaire I4 : Bases de Données Passage de UML au modèle relationnel Georges LOUIS Département Réseaux et Télécommunications Université de La Rochelle Module I4 2008-2009 Peupler les tables 1 G.Louis 2

Plus en détail

TD n 10 : Ma première Base de Données

TD n 10 : Ma première Base de Données TD n 10 : Ma première Base de Données 4 heures Rédigé par Pascal Delahaye 11 mars 2015 Le but de ce TD est de découvrirles principales fonctions d OpenOffice Base, le systèmede gestion de bases de données

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

SQL (suite) Manipulation: CRUD Insertion, Suppression, mise à jour, lecture Triggers Vues. Bases de données

SQL (suite) Manipulation: CRUD Insertion, Suppression, mise à jour, lecture Triggers Vues. Bases de données SQL (suite) Manipulation: CRUD Insertion, Suppression, mise à jour, lecture Triggers Vues Manipulation CRUD INSERT INTO (Create) pour insérer des tuple SELECT FROM (Read) pour lire des tuples UPDATE (Update)

Plus en détail

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS 08-11-2014 1 La base de données Gestion des commandes 08-11-2014 2 Les noms de colonnes sont volontairement simplifiés 3 Ajout de nouvelles colonnes dans des tables qui

Plus en détail

formée par plusieurs colonnes. une clé étrangère dans une ou plusieurs autres tables. une clé primaire dans une autre table.

formée par plusieurs colonnes. une clé étrangère dans une ou plusieurs autres tables. une clé primaire dans une autre table. Correction BASE DE DONNEES PARTIE I (6 points) Exercice 1 (3 points=3*1 pt) Dans le contexte des bases de données, expliquer chacune des expressions suivantes NB: On acceptera toute proposition équivalente.

Plus en détail

Bases de données. Correction du TD 2

Bases de données. Correction du TD 2 Correction du TD 2 Exercice 1 La table Immeubles nomimm adresse nbetages anneeconstruction nomgerant Koudalou 3 Rue Blanche 15 1975 Doug Barabas 2, allée Nikos 2 1973 Ross Exprimez les requêtes suivantes

Plus en détail

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS 620.107bis DECF SESSION 2006 INFORMATIQUE Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS Ce dossier présente des éléments de corrigé à l attention

Plus en détail

CAS KART'IN. 1. Gestion des séminaires sur tableur. 2. Analyse du système d'information. 3. Requêtes SQL

CAS KART'IN. 1. Gestion des séminaires sur tableur. 2. Analyse du système d'information. 3. Requêtes SQL CAS KART'IN Sujet CAPET modifié La société KART'IN gère son activité de location de karts et du circuit à l'aide d'une base de données relationnelles. Les entreprises clientes organisent des séminaires

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bilan : Des vues à PL/SQL corrigé Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Cas exemple 2 Les tables... 3 Vues et index 4 Privilèges 5 Fonctions

Plus en détail

Le language SQL (2/2)

Le language SQL (2/2) Les commandes de base sous Unix SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle 1. a Ajouter un CHECK sur la table LigneCommande ALTER TABLE LigneCommande ADD (CONSTRAINT XXX CHECK (noarticle

Plus en détail

Les injections SQL. J. Hennecart. Lundi 23 février 2015. Serval-Concept. Les bases de données Les injections SQL Comment se protéger Conclusion

Les injections SQL. J. Hennecart. Lundi 23 février 2015. Serval-Concept. Les bases de données Les injections SQL Comment se protéger Conclusion J. Hennecart Serval-Concept Lundi 23 février 2015 J. Hennecart des injections SQL sont des vulnérabilités permettant de faire exécuter des commandes, non prévues initialement, à une base de données. La

Plus en détail