CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER TECHNICIEN D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DE SYSTEMES ENERGIE PROPULSION NIVEAU IV

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER TECHNICIEN D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DE SYSTEMES ENERGIE PROPULSION NIVEAU IV"

Transcription

1 CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER TECHNICIEN D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DE SYSTEMES ENERGIE PROPULSION NIVEAU IV METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES REFERENTIEL D ACTIVITE ET DE Contacts : voir annuaire en ligne

2 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions La principale mission du technicien d exploitation et de maintenance de systèmes énergie propulsion est de conduire et d entretenir les installations de production et de transformation d énergie. Sous l autorité d un chef d équipe, il participe à la conduite et effectue la maintenance élémentaire préventive et corrective des installations et ensembles mécaniques (moteurs diesel, installations hydrauliques et pneumatiques). Il peut également intervenir dans le domaine de la sécurité. Dans le cadre d intervention sur des sinistres de différentes natures (feu, voie d eau), il assiste les équipes d intervention. 2) Description des activités Le technicien d exploitation et de maintenance des systèmes énergie propulsion, sous l autorité d un chef d équipe, effectue la mise en œuvre et la maintenance préventive et corrective des installations/ ensembles mécaniques (moyens de propulsion, bouilleur, osmoseur, compresseurs, frigo-vivres, frigo-air et installations hydrauliques). CONDUITE DES INSTALLATIONS/ ENSEMBLES MECANIQUES 1. Participer à la conduite des installations/ ensembles mécaniques. Encadré, à quai ou à la mer, le technicien d exploitation et de maintenance de systèmes énergie propulsion participe, à partir d un poste de commande ou directement sur l ensemble, à la conduite des ensembles mécaniques. 2. Effectuer des rondes techniques de surveillance d installations/ ensembles mécaniques. Il effectue, seul, des rondes dans les locaux où sont situées les installations pour relever et vérifier les paramètres techniques et en rend compte à son supérieur hiérarchique. MAINTENANCE D INSTALLATIONS MECANIQUES 3. Effectuer la maintenance préventive des installations/ ensembles mécaniques. 4. Participer à la maintenance corrective des installations/ ensembles mécaniques. Lors d avarie, sous la responsabilité directe de son supérieur hiérarchique, au sein d une équipe de maintenance, le technicien d exploitation et de maintenance de systèmes énergie propulsion effectue la maintenance préventive et participe à la maintenance corrective. SECURITE ET INTERVENTION CONTRE LES SINISTRES 5. Protéger les locaux et assister l équipe d intervention. 6. Intervenir contre les incendies et les voies d eau (hors situation NRBC). 7. Intervenir contre un sinistre de type Nucléaire Radiologique Biologique Chimique (NRBC). Le technicien d exploitation et de maintenance de systèmes énergie propulsion peut être amené à mettre le navire en alarme. Il participe à l intervention immédiate. Au sein du groupe d attaque, il met en œuvre le matériel de lutte contre les sinistres et peut être amené à intervenir directement sur le sinistre au sein de l équipe d intervention. 3) Fiche(s) ROME la ou les plus proches - I 1605 Mécanique de Marine. - I 1306 Installation et maintenance en froid, conditionnement d'air. - I 1308 Maintenance d installation de chauffage. 4) Cadres d exercice les plus fréquents A. Secteur d activité et taille des entreprises ou services employeurs Au sein de la Marine nationale (dans des unités à terre ou à bord des navires), des organismes de soutien de la Défense, d organismes interarmées, dans les instances internationales (OTAN), les titulaires de la certification sont employés dans des secteurs relatifs à la conduite, la maintenance et la logistique des installations et ensembles mécaniques de production et de transformation d énergie : - Machines Thermiques (propulsion du navire) - Auxiliaires (production et transformation des énergies) - Energie Sécurité (surveillance et sécurité des installations de production et de transformation d énergie). Ils exercent leurs activités dans divers contextes et environnements : sur le territoire national ou à l étranger, en opérations extérieures (missions de courte ou longue durée, dans un contexte de paix ou de crise), dans les bases navales ou aéronavales, à terre ou en mer à bord de navires de la Marine nationale.

3 Dans la marine, la population concernée par cette spécialité représente un effectif d environ 3000 personnes. Cet emploi peut s exercer au sein d unités à terre ou embarquées dont les effectifs varient de 30 à 2000 personnes. Dans le secteur civil, ils occupent des postes tels que : responsable de maintenance industrielle ; technicien supérieur en automatique et information industrielle ; mécanicien naval ; mécanicien hors-bord ; mécanicien marine de plaisance ; mécanicien côtier ; mécanicien 750 KW ; mécanicien et réparation automobile, cycles et motocycles ; maintenance industrielle ; maintenance du matériel de soutien aéronautique ; électromécanicien ; technicien en études mécaniques ; plomberie/ chauffagiste/ climatisation ; installation et maintenance des équipements thermiques ; technicien de maintenance en froid commercial. B. Responsabilité et autonomie caractérisant les postes ciblés Le technicien d exploitation et de maintenance de systèmes énergie propulsion est intégré à une équipe d opérateurs et de techniciens. Il peut également être amené à intervenir seul. Normalement subordonné à un chef d équipe, il est amené, dans les unités à faible effectif, à assurer la fonction de chef d équipe. C. Monographie fonctionnelle Chef de service Chef de secteur Chef d équipe d exploitation et de maintenance de systèmes énergie propulsion Technicien d exploitation et de maintenance de systèmes énergie propulsion Opérateurs de conduite et de maintenance de systèmes énergie propulsion 5) Réglementation d activités (le cas échéant) Décret N du 30 août 2010 relatif aux obligations de l employeur pour l utilisation des installations électriques des lieux de travail ; Décret N du 22 septembre 2010 relatif aux opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage. UTE C Recueil d instructions générales de sécurité d ordre électrique.. L obtention du statut militaire (sous réserve des conditions de recrutement en vigueur) est exigée par le ministère de la Défense pour exercer cet emploi en tant que militaire.

4 REFERENTIEL D ACTIVITES ET DOMAINE D ACTIVITE 1 : CONDUITE DES INSTALLATIONS/ ENSEMBLES MECANIQUES REFERENTIEL D ACTIVITES 1.1 Participer à la conduite des installations /ensembles mécaniques (moyens de propulsion, bouilleur, osmoseur, compresseurs, frigo-vivres, frigo-air et installations hydrauliques) Encadré, à quai ou à la mer, le technicien d exploitation et de maintenance de systèmes énergie propulsion met en œuvre, à partir d un poste de commande ou directement sur l installation, les installations mécaniques. Il assure la formation continue pratique des opérateurs sur leurs postes de travail C 1 : Procéder aux opérations de démarrage et d arrêt d installations mécaniques, en toute sécurité pour le personnel et pour le matériel, suivant les consignes de SST. S intégrer au sein d une équipe de travail. OU CAPACITES QUI SERONT EVALUEES Procéder aux opérations de démarrage et d arrêt d installations mécaniques en : - lançant et arrêtant en toute sécurité un ensemble mécanique en mode normal et en sous régime (mode dégradé). - effectuant et exploitant les relevés de paramètres (températures, pression, niveaux ). - assurant la surveillance des installations en exploitant la documentation technique (plans, carnet de tuyautage). - Rendre compte de manière rigoureuse des informations sur les paramètres et l état des installations (échauffement, bruit anormal ). - Mettre en œuvre les procédures d urgence en cas d avarie. Et /ou professionnelle sur bancs didactiques électrique et mécanique. Le candidat réalise et explique les préparatifs, le lancement, la conduite et l arrêt d'un moteur diesel. Le candidat : - Identifie clairement et sans erreur les organes constituant l'installation : il décrit et explique sans erreur le fonctionnement des principaux ensembles mécaniques et d'un moteur diesel, ainsi que les divers rôles des principaux composants. - Décrit correctement l'architecture des principaux circuits de fluides et les propriétés des combustibles et lubrifiants nécessaires à la mise en œuvre d'appareils mécaniques ; - Détermine de manière exacte le fonctionnement de l installation à travers un logigramme ; - Appréhende correctement les différents rôles et fonctionnement des capteurs sur une installation mécanique ; - Lance le moteur et commente de manière claire et juste la procédure de lancement d'un moteur diesel ; - Effectue un relevé de paramètres complet et rigoureux ; - Analyse et commente l'évolution de ces paramètres ; - Décrit les actions périodiques de surveillance sur ces installations ; - Applique strictement et dans les temps impartis les procédures d'urgence en cas d'avarie.

5 C 2 : Conduire les systèmes d énergie propulsion (mécanique, électrique, hydraulique et frigorifique) en mode normal et en sous-régime (mode dégradé), dans le respect des procédures réglementaires. Surveiller et maintenir les paramètres de fonctionnement nominaux (températures, pression, niveaux ) des installations en fonction de la charge. Repérer et diagnostiquer tout dysfonctionnement. C3 : Mettre en œuvre les procédures d urgence, en fonction des priorités données et dans le respect des consignes et règles de SST (sécurité du personnel, préservation du matériel). Conduire les systèmes d énergie propulsion en : - Tenant compte des risques propres (chaleur, pièces en rotation, fluide sous pression, voie d eau, danger électrique, vapeurs nocives dans un espace cloisonné et/ou confiné) aux compartiments. - Exploitant la documentation technique (paramètres nominaux constructeurs, plans, carnet de tuyautage). Coupler et découpler un groupe électrogène sur le réseau électrique. Diagnostiquer un dysfonctionnement au regard des paramètres de fonctionnement nominaux des installations. Rendre compte de manière rigoureuse des informations sur les paramètres et l état des installations. En cas de dysfonctionnement de l installation, appliquer les procédures d urgence applicables aux personnels et aux matériels requises par la situation. Communiquer de manière rigoureuse toute information relative aux paramètres et à l état des installations. Et /ou professionnelle : conduite d une installation type "frigo-vivres" et/ou conduite d une installation hydraulique type barre ou stabilisateur et/ou conduite d une installation moteur. Et/ou professionnelle sur bancs didactiques électrique et mécanique. Le candidat : - Établit le grafcet d'une installation mécanique ; - Définit clairement le fonctionnement et les différentes caractéristiques techniques d'une chaîne de régulation d'un système mécanique ; - Identifie sans erreur les principes de fonctionnement d'un alternateur, moteur asynchrone et moteur à courant continu. - Réalise le couplage d'un diesel alternateur sans erreur et en toute sécurité ; - Maintient rigoureusement les paramètres de fonctionnement nominaux, en fonction de la charge appliquée, des installations à dominante mécanique, en mode normal et dégradé ; - Identifie correctement les caractéristiques et performances des différents matériaux constituant des installations mécaniques - Explique clairement sur un plan le fonctionnement et la conduite d'une installation hydraulique et de ses composants, puis en déduit les dysfonctionnements à la lecture des différentes valeurs pertinentes ; - Décrit et explique sans erreur le principe de fonctionnement, de mise en œuvre et de conduite des installations ; - Diagnostique individuellement les différentes pannes proposées sur le simulateur en commentant son analyse au regard des paramètres défaillants ; - Identifie correctement les éventuels dysfonctionnements détectés après lecture et analyse des paramètres de fonctionnement des installations. - Détermine les avaries d'un moteur diesel, les variations des paramètres de fonctionnement et définit sans erreur les procédures à appliquer pour la sauvegarde de l'installation ; - Définit clairement et correctement les impératifs de fonctionnement et de conduite à tenir, les règles de sécurité à respecter, pour assurer la pérennité des installations. - Détermine l'état concret d'une installation, en regard des codes, signaux et symboles représentés sur les appareils de conduite à distance.

6 1.2 Effectuer les rondes techniques de surveillance des installations mécaniques. Le technicien d exploitation et de maintenance de systèmes énergie propulsion effectue, seul, en autonomie, les rondes techniques de surveillance des installations mécaniques. Il relève et vérifie la cohérence des paramètres techniques et en rend compte à son supérieur hiérarchique. Il assure la formation continue pratique des opérateurs sur leurs postes de travail. C4 : Identifier les paramètres de fonctionnements normaux Détecter les anomalies avec ou sans appareil de mesure (fuites, odeurs, bruits anormaux, fumées, suintement ) C5 : Réagir à une situation anormale. - Assurer la surveillance des installations en fonctionnement, en étant particulièrement vigilant aux risques propres (chaleur, pièces en rotation, fluide sous pression, voie d eau, danger électrique, vapeurs nocives dans des espaces cloisonnés et/ou confinés) des locaux où sont installées ces installations (moteurs, installations auxiliaires, etc) - Effectuer un relevé de paramètres (température, pression, niveaux de fluide) à l aide, le cas échéant, des appareils de mesure usuels. - Identifier les paramètres anormaux (températures, pression, niveaux ) en s appuyant sur la documentation technique usuelle (paramètres nominaux constructeurs, plans, carnet de tuyautage). - Consigner les relevés sur un cahier de quart. - Rendre compte de manière claire et rigoureuse de toute information relevée pendant la ronde. Réagir à une situation anormale en : - Appliquant la procédure d urgence requise par la situation. - Consignant les relevés sur un cahier de quart. - Vérifiant la cohérence entre les paramètres de fonctionnement des systèmes et sous-systèmes mécaniques et les valeurs nominales afin d'alerter en cas de dysfonctionnement. - Effectuant les purges, appoints, prélèvements et réglages nécessaires pour maintenir les paramètres de fonctionnement nominaux. Mettre en sécurité ou stopper d'urgence une installation en cas d'avarie ou d'accident imminent. Rendre compte de la situation. Etude du livret d expérience Et/ou professionnelle : Ronde sur moteur diesel en fonction Etude du livret d expérience Et/ou mise en situation professionnelle sur bancs didactiques électrique et mécanique - Localise les itinéraires de ronde et identifie précisément les ensembles mécaniques. - Identifie clairement les organes constituant l'installation et en définit exactement le principe de fonctionnement. - Identifie et expose sans erreur les risques auxquels il est exposé. - Les règles de sécurité et de prévention sont connues et strictement respectées. - Connaît et applique rigoureusement les procédures pour effectuer une consignation dans le domaine de la basse tension. - Se prémunit des risques encourus en fonction des ensembles mécaniques et électromécaniques présents dans les locaux concernés. - Effectue correctement un relevé de paramètres, analyse et expose leur évolution. - Décrit exactement les actions périodiques de surveillance sur ces installations. - Applique rigoureusement les procédures d'urgence en cas d'avarie. - Associe correctement et dans les temps impartis, les seuils nominaux de fonctionnement des principaux paramètres des ensembles mécaniques génériques quelle que soit la charge appliquée. - Réalise en toute sécurité et selon les procédures appropriées, les purges, appoints, prélèvements et réglages. - Met correctement en sécurité l installation et/ou la stoppe d urgence en fonction du cas rencontré (avarie, accident imminent). - Rend compte, suite à une anomalie de manière rigoureuse et commencer les investigations en exploitant la documentation en vigueur.

7 DOMAINE D ACTIVITE 2 : MAINTENANCE D INSTALLATIONS MECANIQUES REFERENTIEL D ACTIVITES 2.1 Effectuer la maintenance élémentaire préventive des ensembles mécaniques. Encadré, au sein d une équipe de maintenance, le technicien d exploitation et de maintenance effectue la maintenance préventive des installations électromécaniques. C 6 : Assurer l entretien courant des ensembles mécaniques à partir des consignes, plans et programmes de maintenance (nettoyage, vérification de l état des pièces, graissage, vidange ). OU CAPACITES QUI SERONT EVALUEES Assurer l entretien courant des ensembles mécaniques en toute sécurité et dans le respect des règles SST, en : - Préparant l outillage et les pièces de rechange. - Sécurisant l installation avant d intervenir (électricité, fluides ). - Évaluant l état d usure et/ou de bon fonctionnement des composants. - Posant et déposant des composants sur des installations à dominante mécanique. - Effectuant les opérations d entretien courant des composants des installations (vidange, nettoyage, lubrification, graissage ). - Effectuant la préparation des circuits et auxiliaires nécessaires au démarrage de l installation (électricité, fluides, réglages ). Et/ou professionnelle sur bancs didactiques hydraulique et/ou mécanique. - Les techniques et les méthodes d entretien mécanique sont connues et correctement appliquées. - Les règles d utilisation des appareils de métrologie et de l outillage sont connues et correctement appliquées. - Les procédures élémentaires de logistique liées à la maintenance sont connues et correctement appliquées. - La maintenance d'un injecteur est réalisée selon la procédure et en appliquant les règles SST. - Réalise une visite rigoureuse d'une pompe en respectant la chronologie de démontage et remontage et les règles SST. - Le contrôle de la régulation sur un moteur diesel est pertinent et juste. - Les changements de filtres sur des installations de production d'eau et d'air comprimé sont correctement effectués. - Les opérations de maintenance préventive sur des installations frigorifique et hydraulique sont correctement menées et dans les temps impartis. - La visite d'entretien courant d'un épurateur centrifuge est effectuée correctement, en y changeant les éléments défectueux avec l'outillage adapté. - Les mesures de prévention et les dispositions techniques nécessaires sont prises pour effectuer les opérations de maintenance en toute sécurité avant et durant toute la durée des travaux dans un environnement mécanique. - Les références des matériels nécessaires à la maintenance sont recherchées et correctement identifiées à l aide des documents usuels. - Les opérations de démontage et remontage d'une vanne sont effectuées selon les consignes et la documentation technique appropriée et respectent la méthodologie de préparation du travail à réaliser.

8 REFERENTIEL D ACTIVITES 2.1 Effectuer la maintenance élémentaire préventive des ensembles mécaniques. (suite) 2.2 Participer à la maintenance corrective des ensembles mécaniques. Lors d avarie, sous la responsabilité directe de son supérieur hiérarchique, le chef d équipe d exploitation et de maintenance, le technicien d exploitation et de maintenance, intégré au sein d une équipe de maintenance, participe à la maintenance corrective. C7 : Procéder à l échange standard de pièces ou d organes mécaniques dans le strict respect des règles de SST. C8 : Localiser une panne ou une anomalie d origine mécanique, électrique et/ou hydraulique. OU CAPACITES QUI SERONT EVALUEES Procéder à l échange standard de pièces ou d organes mécaniques en : - Préparant l outillage et les pièces de rechange. - Sécurisant l installation avant d intervenir (électricité, fluides ). - Posant et déposant des composants sur des installations à dominante mécanique en exploitant à bon escient le plan, la documentation technique, le schéma mécanique coté appropriés. - Évaluant l état d usure et/ou de bon fonctionnement des composants. - Effectuant les opérations d entretien courant des composants des installations (vidange, nettoyage, lubrification, graissage ). - Effectuant la préparation des circuits et auxiliaires nécessaires au démarrage de l installation (électricité, fluides, réglages). Rechercher et localiser une panne ou une anomalie d origine mécanique, électrique et/ou hydraulique en : - Évaluant l état d usure et/ou de bon fonctionnement des composants. - Sécurisant l installation avant d intervenir (électricité, fluides ). - Exploitant un schéma mécanique, électrique et/ou hydraulique afin d appliquer une procédure de recherche de panne appropriée. - Exploitant le retour d expérience disponible sur l installation en avarie. Et/ou professionnelle sur bancs didactiques hydraulique et/ou mécanique. Et/ou professionnelle sur bancs didactiques hydraulique, et/ou électrique et/ou mécanique. - Les notions techniques élémentaires relatives aux caractéristiques des fluides et des lubrifiants ainsi qu aux principaux domaines de la mécanique (pneumatique, hydraulique, thermodynamique, électrique ) sont connues et clairement explicitées. - Les composants sont déposés selon les procédures élémentaires de logistique dans le cadre d une maintenance. - Le vocabulaire technique usuel est employé à bon escient. - Les opérations d entretien courant, de lubrification et de graissage des installations sont correctes et réalisées dans les temps impartis. - Les plans et la documentation techniques utilisés sont appropriés et correctement exploités. - Les éléments provenant des précédents retours d expérience sont intégrés dans la réflexion. - Le diagnostic d'avarie a été correctement posé et explicité. - L état d usure et/ou de bon fonctionnement des éléments de l installation est rigoureusement évalué. - Le schéma mécanique, électrique et/ou hydraulique a été correctement exploité et a permis la recherche de panne efficacement et avec méthode.

9 REFERENTIEL D ACTIVITES 2.2 Participer à la maintenance corrective des ensembles mécaniques. (suite) C9 : Procéder à la réparation ou à l échange standard de pièces ou d organes mécaniques. OU CAPACITES QUI SERONT EVALUEES Procéder à l échange standard de pièces ou d organes mécaniques en : - Préparant l outillage et les pièces de rechange. - Sécurisant l installation avant d intervenir (électricité, fluides ). - Effectuant le calage d'un bloc pompe et d'un arbre à came sur un moteur diesel après diagnostic d'avarie. - Posant et déposant des composants sur des installations à dominante mécanique. - Exploitant un plan mécanique et réaliser une gamme de démontage. - Discernant les défaillances par contrôle non destructif. - Changeant les composants selon les procédures, dans le cadre d'une avarie ou d'une visite majeure. Effectuer la préparation des circuits et auxiliaires nécessaires au démarrage de l installation (électricité, fluides, réglages). Et/ou mise en situation professionnelle : sur bancs didactiques hydraulique, et/ou mécanique ; Visite majeure d un moteur ; d une pompe centrifuge ; remplacement et calage des éléments du moteur. - La visite majeure d'un moteur est méthodiquement réalisée, les règles de sécurité et mesures de protection sont rigoureusement respectées. - Les pièces nécessaires à la réparation sont correctement ajustées. - Les membranes d'un osmoseur et les clapets d'un compresseur sont correctement démontés lors de la visite majeure. - Les opérations spécifiques à la maintenance corrective sur des installations hydraulique et frigorifique sont parfaitement décrites et explicitées. - Les composants des installations sont correctement déposés, changés et montés en appliquant les procédures relatives aux installations à dominante mécanique. - Le bloc pompe et l arbre à came sur un moteur diesel sont correctement calés. C10 : Participer aux réglages, à la mise au point et aux essais de bon fonctionnement. Participer aux réglages des ensembles mécaniques et remettre les installations en état opérationnel en : - Effectuant des relevés vibratoires. - Effectuant les contrôles techniques nécessaires à l issue d une maintenance à l aide des plans, documentations techniques, et schémas cotés se rapportant à l installation. - Effectuant les essais de bon fonctionnement puis redisposant correctement l installation (purge niveau d huile - réglages ). Et/ou mise en situation professionnelle : Prise de mesure pratique ; Visite d une pompe centrifuge. - Le lignage et les mesures vibratoires d'un ensemble mécanique sont effectués sans erreur et en toute sécurité à l'issue de la visite. - Le contrôle de bon fonctionnement de l installation est pertinent et rigoureux. - La pompe centrifuge est parfaitement réglée à l'issue de la visite totale. - La surveillance et les procédures spécifiques relatives aux essais d'installations après visite sont correctement effectuées.

10 DOMAINE D ACTIVITE 3 SECURITE ET INTERVENTION CONTRE LES SINISTRES REFERENTIEL D ACTIVITES 3.1. Protéger les locaux et assister l équipe d intervention. Au sein des groupes de protection et de soutien, le technicien d exploitation et de maintenance assiste l équipe d intervention et protège les locaux. C 11 : Prévenir les risques C 12 : Prendre les mesures conservatoires lors d un incendie ou d une voie d eau OU CAPACITES QUI SERONT EVALUEES Afin de prévenir les risques : - Identifier l organisation de la prévention à bord, les risques de sinistre ou d'accident lors d'activités potentiellement dangereuses, les risques générés par les matériels présents dans les différents locaux. - Identifier et mettre en œuvre à bon escient le matériel spécifique à la prévention, la signalétique sécurité, les installations et moyens de ventilation des navires, les moyens d extinction, les évacuations et les risques potentiels. - Etre en mesure de confiner les locaux selon l ampleur et la nature du sinistre, en respectant le compartimentage, en tenant compte des risques propres aux compartiments et le bord. - Vérifier la tenue de ses équipiers. - Disposer le matériel et les moyens de prévention. Rendre compte à la hiérarchie fonctionnelle appropriée - Confiner les locaux. - Isoler et rétablir la ventilation. - Utiliser les moyens de transmissions radio portative et/ou téléphonique. - Installer efficacement, au sein d'une équipe, le matériel de lutte afin de protéger les locaux adjacents au sinistre. Rendre compte à la hiérarchie fonctionnelle appropriée. Étude du livret d expérience L organisation de la prévention à bord, les procédures et moyens de confinement des locaux, le compartimentage du navire sont correctement identifiés et permettent une bonne analyse et une prévention efficace des risques. - Les risques inhérents aux matériels présents dans les différents locaux et aux activités potentiellement dangereuses sont connus. - Le matériel spécifique à la prévention et à la sécurité sont correctement identifiés.

11 REFERENTIEL D ACTIVITES OU CAPACITES QUI SERONT EVALUEES 3.2 Intervenir contre les incendies et les voies d eau (hors situation NRBC). En cas de sinistre, le technicien d exploitation et de maintenance peut être amené à mettre le navire en alarme et participe à l intervention immédiate. Au sein du groupe d attaque, il met en œuvre le matériel de lutte contre les sinistres. C 13 : Lutter contre un incendie ou une voie d eau : au sein d'une équipe, éteindre un feu ou intervenir contre une voie d eau C 14 : Diriger un groupe d attaque Lutter contre un incendie ou une voie d eau en : - confinant les locaux. - évacuant un blessé de la zone sinistrée. - rendant compte oralement, avec précision et rapidité, de la situation rencontrée en utilisant les moyens de transmissions disponibles. - en mettant en œuvre, en toute sécurité, le matériel requis par la nature du feu ou de la voie d eau et en respectant les méthodes d'intervention. - portant les appareils respiratoires isolants en toute sécurité et dans le respect des règles de port d équipements de protection individuels. Diriger un groupe d attaque en : - recevant, appliquant et transmettant de manière rigoureuse les consignes sur l intervention. - coordonnant les actions de lutte contre l incendie et/ou la voie d eau menées par ses équipiers. - veillant à la sécurité de ses équipiers. - vérifiant la tenue, le port des équipements de protection individuels de ses équipiers. - utilisant les moyens de transmissions radio portative et/ou téléphonique. Évacuer un blessé de la zone sinistrée. Rendre compte oralement, avec précision et rapidité, de la situation rencontrée. Étude du livret d expérience - La typologie des feux et les procédés d extinction sont connus. - Les règles et mesures de sécurité à appliquer et faire appliquer par les équipiers lors d une intervention sont clairement identifiées. - Le rôle de chef du groupe d attaque, d équipier d un groupe d attaque et les techniques d intervention sont compris et mis en œuvre en toute sécurité.

12 REFERENTIEL D ACTIVITES 3.3 Intervenir contre un sinistre de type NRBC. En équipe, le technicien d exploitation et de maintenance participe à la lutte contre un sinistre de type NRBC. C 15: Participer à une équipe d intervention pour recherche de contamination. C 16: Participer à une équipe de décontamination. OU CAPACITES QUI SERONT EVALUEES Participer à la recherche de contamination en - Utilisant les différents appareils de détection NRBC. - Utilisant à bon escient et en toute sécurité le matériel et les équipements individuels et collectifs de protection NRBC. - Identifiant les risques liés aux agressifs NRBC. - Identifiant et respectant l organisation de la sécurité à bord en situation d alerte NRBC. - Participant à la mise en œuvre des mesures de décontamination. - S équipant de la tenue de protection individuelle NRBC. Participer à une intervention de décontamination, dans le strict respect des procédures et de l organisation d un sas de décontamination chimique et nucléaire, en : - Identifiant les risques liés aux agressifs NRBC afin de mettre en place les mesures de protection (individuelles et collectives) et de sécurité appropriées. - Utilisant les différents appareils de détection NRBC. Participant à la mise en œuvre des mesures de décontamination. - S équipant de la tenue de protection individuelle NRBC. - Equipant et tenant le rôle qui lui est dévolu dans la chaîne de décontamination au sein d un sas de décontamination chimique et nucléaire. Étude du livret d expérience. - Les risques liés aux agressifs NRBC sont connus. - Les différents appareils de mesure et les tenues de protection sont appréhendés. - Le rôle d équipier au sein d une équipe de décontamination est compris et mis en œuvre en toute sécurité.

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 08/11/2006 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en maintenance industrielle

Plus en détail

CQP Opérateur(trice) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Opérateur(trice) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Opérateur(trice) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : A Dernière modification : 13/12/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Opérateur (trice) en maintenance Industrielle

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs : COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2006 07 74 0251 Catégorie : B Dernière modification : 10/05/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Animateur (trice) d équipe

Plus en détail

CQP Conduite de ligne de conditionnement. Référentiel de compétences

CQP Conduite de ligne de conditionnement. Référentiel de compétences CQP Conduite de ligne de conditionnement Référentiel de compétences Le titulaire du CQP Conduite de ligne de conditionnement est capable de : Conduire tous les équipements d une ligne de conditionnement

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2009 09 76 0284 Catégorie : B REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Mécanicien(ne) en machines tournantes sous pression (installation

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Conducteur(trice) de ligne de conditionnement des Industries Chimiques : niveau IV* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification: 2006 07 92 0256 Catégorie: B Dernière modification : 17/04/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien de maintenance

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Inspecteur (trice) en vérification périodique d installations électriques

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Inspecteur (trice) en vérification périodique d installations électriques COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 06/07/2006 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Inspecteur (trice) en vérification périodique

Plus en détail

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE DE PRODUCTION DES INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES PROFIL DE QUALIFICATION 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.1.

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE DE PRODUCTION DES INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES PROFIL DE QUALIFICATION 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.1. CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55 33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.1. AGRO-ALIMENTAIRE TECHNICIEN / TECHNICIENNE DE

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à commande numérique de décolletage

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à commande numérique de décolletage COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 06/11/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1989 01 92 0019 Catégorie : A Dernière modification : 17/04/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Agent qualifié de maintenance

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Au sein

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES - 7 - LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE. 1. LE MÉTIER Secteur d activités et entreprise. Le BTS Maintenance Industrielle donne accès au métier de technicien

Plus en détail

CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER TECHNICIEN D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE TELECOMMUNICATIONS NIVEAU IV

CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER TECHNICIEN D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE TELECOMMUNICATIONS NIVEAU IV CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER TECHNICIEN D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE TELECOMMUNICATIONS NIVEAU IV METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES REFERENTIEL D ACTIVITE

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils à commande numérique

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils à commande numérique COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 06/11/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien(ne) d usinage sur machines outils

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 01 68 0148 Catégorie A Dernière modification : 12/03/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Equipier(ère) autonome de

Plus en détail

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Technicien d'intervention et de maintenance énergétique en conditionnement d'air.

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Technicien d'intervention et de maintenance énergétique en conditionnement d'air. REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL Technicien d'intervention et de maintenance énergétique en conditionnement d'air. Niveau IV Site : http://www.emploi.gouv.fr SOMMAIRE Pages

Plus en détail

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL MÉCANICIEN D ENTRETIEN AUTO ET UTILITAIRES LÉGERS Date d'édition: novembre 2012 ASBL EDUCAM VZW Avenue J. Bordetlaan 164, Bruxelles 1140 Brussel T 02 778 63 30 F 02 779 11 32

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 16/07/2015 En attente d approbation REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien(ne)

Plus en détail

MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES : ORGANES MECANIQUES, ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION

MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES : ORGANES MECANIQUES, ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION MAINTENANCE

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES Le titulaire du CAP Agent de prévention et de sécurité exerce ses fonctions soit dans une entreprise pourvue de son propre service de sécurité, soit auprès d'une

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Responsable d'études et de travaux en Hygiène Sécurité et Conditions de Travail. Au sein des établissements du

Plus en détail

8-11-14 kw. Manuel d utilisation EHSY-VE5-UTIL1.1

8-11-14 kw. Manuel d utilisation EHSY-VE5-UTIL1.1 8-11-14 kw Manuel d utilisation EHSY-VE5-UTIL1.1 Conformité CE et ROHS Ce produit est conforme aux directives européennes : LVD n 73/23 modifiée 93/68 CEE relative à la basse tension EMC n 89/336 modifiée

Plus en détail

Technicien/Technicienne de l'automobile

Technicien/Technicienne de l'automobile Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : Technicien/Technicienne de l'automobile COMPÉTENCE PARTICULIERE VISÉE Diagnostiquer et réparer avec ou sans appareil de

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE FORMATION ATEX (risque explosion) SéConForm Sécurité, Conseil, Formation GOARDOU Vincent 06.82.08.07.52 vincent.goardou@sfr.fr Savoir avancer Formations «Sécurité

Plus en détail

Conception pièces et outillages en injection

Conception pièces et outillages en injection Formations Techniques ( ) Conception pièces et outillages en injection Durée :... 2 x 5 jours - 70 heures Personnel concerné :... dessinateur industriel, agent de méthodes, concepteur de pièces devant

Plus en détail

Cap Agent de sécurité ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Cap Agent de sécurité ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1 Le titulaire du CAP «Agent de Sécurité» exerce ses fonctions dans des espaces ouverts au public ou non, de nature, par exemple industrielle, commerciale,

Plus en détail

Plan de formation Constructeur d installations de ventilation EFZ Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Constructeur d installations de ventilation EFZ Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Objectifs évaluateurs Expliquer et respecter les procédures en Remplir correctement les rapports de travail et les listes vigueur dans l'entreprise de matériel Citer

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES ANNEE I REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES A - Dénomination I DEFINITION DU DIPLOME Baccalauréat professionnel "MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES" à 4 options : Option : Voitures Particulières

Plus en détail

CQP Animation d équipe option maintenance. Référentiel de compétences

CQP Animation d équipe option maintenance. Référentiel de compétences CQP Animation d équipe option maintenance Référentiel de compétences Le CQP Animation équipe présente deux options : Production Maintenance Ce document présente le CQP Animation d équipe option maintenance

Plus en détail

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES DURÉE : 70 heures par personne n PROFIL DES PARTICIPANTS : Pré-requis : Respect des dispositions de l article 5 1 de l arrêté du

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

Electricien - automaticien SIIC 1

Electricien - automaticien SIIC 1 Electricien - automaticien SIIC 1 Rôle de la situation: Apprentissage Intégration Rôle de l'évaluation: Formative Certificative Étudiant:...... Professeur:...... Constitution d'un dossier électrotechnique

Plus en détail

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE N O 15 / Août 2007 PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL À l intention À du responsable

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE Certificat Aptitude Professionnelle Maintenance des Matériels Option tracteurs et matériels agricoles LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE NOM DU JEUNE LP DE CHATILLON SUR CHALARONNE Livret de suivi Maintenance

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Mécanicien de réparation des matériels mobilités terrestres Chef d équipe de réparation des matériels mobilités

Plus en détail

Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles SECRETAIRE ASSISTANT DE DIRECTION

Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles SECRETAIRE ASSISTANT DE DIRECTION Demande d enregistrement au Répertoire national des certifications s SECRETAIRE ASSISTANT DE DIRECTION FICHE 6 INGENIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES ET REFERENTIEL DE CERTIFICATION Domaine d activités 1

Plus en détail

CLIMATISATION ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat

CLIMATISATION ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat CLIMATISATION 88 CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat CLIMATISATION CLIMATISATION ET VENTILATION Guide de choix de vos formations

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION

CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION M07 CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION 18 Heures ISET MAHDIA Techniciens de bureau d études et installateurs. - Connaître le système de fonctionnement d une climatisation, - Connaître l ensemble

Plus en détail

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be

Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Vidyas - Parc scientifique Fleming, Fond des Més, 4 1348 Louvain-la-Neuve Tel. : 010 456 561 - info@vidyas.be www.vidyas.be Démarches à suivre en vue de L'habilitation des personnes en électricité Table

Plus en détail

ECOLE DES MARINS POMPIERS DE LA MARINE CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER

ECOLE DES MARINS POMPIERS DE LA MARINE CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER ECOLE DES MARINS POMPIERS DE LA MARINE CENTRE D INSTRUCTION NAVAL DE SAINT-MANDRIER COORDONNATEUR EN PREVENTION ET LUTTE CONTRE LES SINISTRES ET INCENDIES NIVEAU III METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES REFERENTIEL

Plus en détail

Guide pour le jury CQP

Guide pour le jury CQP Guide pour le jury CQP CPNEIS 26 06 2012 - Page 1 sur 23 Sommaire 1. Le rôle du jury dans le processus CQP.3 2. Règles déontologiques pour le fonctionnement du jury...4 3. Production : guide pour le jury

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ ANALYSE DE L'ACTIVITÉ 1 - EMPLOIS CONCERNES Le CAP se situe au niveau V de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation. 2 GENERALITES : Les entreprises d installation thermique apportent

Plus en détail

PRÉPARATION À L HABILITATION ÉLECTRIQUE FICHES PRODUITS DES FORMATIONS

PRÉPARATION À L HABILITATION ÉLECTRIQUE FICHES PRODUITS DES FORMATIONS PRÉPARATION À L HABILITATION ÉLECTRIQUE FICHES PRODUITS DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C 18-510 qui est le document de référence

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) appareils chaudronnés sous pression (réalisation installation)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) appareils chaudronnés sous pression (réalisation installation) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien(ne) appareils chaudronnés sous

Plus en détail

Demande d enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles

Demande d enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles Demande d enregistrement au répertoire national des certifications s Assistant comptable des services financiers Option «Comptabilité du matériel» Option «Gestion des matériels» Dossier n : Page 1 sur

Plus en détail

Profil d études détaillé. Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid

Profil d études détaillé. Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid Page1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera

Plus en détail

-Référentiel pédagogique S.S.I.A.P. 2- Durée totale indicative EVALUATION. Animation d une séquence pédagogique

-Référentiel pédagogique S.S.I.A.P. 2- Durée totale indicative EVALUATION. Animation d une séquence pédagogique ANNEXE III à l arrêté du 2 mai 2005 relatif aux missions, à l emploi et à la qualification du personnel permanent des services de sécurité incendie des établissements recevant du public et des immeubles

Plus en détail

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 1 : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 PROGRAMME DE FORMATION : «Chef d équipe de sécurité incendie (SSIAP 2)» Formation des chefs d équipe de Sécurité Incendie

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes

Plus en détail

Le contrôle des arrêts de réacteur. Autorité de sûreté nucléaire (ASN) Division de Lyon

Le contrôle des arrêts de réacteur. Autorité de sûreté nucléaire (ASN) Division de Lyon Le contrôle des arrêts de réacteur Autorité de sûreté nucléaire (ASN) Division de Lyon L ASN Les arrêts de réacteurs Le contrôle de l ASN 2 L ASN Les arrêts de réacteurs Le contrôle de l ASN 3 L ASN La

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION. CONTRAT D ENTRETIEN et MAINTENANCE MATERIEL DE LA CUISINE CENTRALE ET DES SATELLITES CCTP

MARCHE DE PRESTATION. CONTRAT D ENTRETIEN et MAINTENANCE MATERIEL DE LA CUISINE CENTRALE ET DES SATELLITES CCTP ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE CESTAS Tél. : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 MARCHE DE PRESTATION CONTRAT D ENTRETIEN et MAINTENANCE MATERIEL DE LA CUISINE CENTRALE ET DES

Plus en détail

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Technicien(ne) d'intervention en Froid Commercial et Climatisation.

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Technicien(ne) d'intervention en Froid Commercial et Climatisation. REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL Technicien(ne) d'intervention en Froid Commercial et Climatisation Niveau IV Site : http://www.emploi.gouv.fr SOMMAIRE Pages Présentation

Plus en détail

ANNEXE I c LEXIQUE. 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels

ANNEXE I c LEXIQUE. 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels ANNEXE I c LEXIQUE 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels Amélioration : Ensemble des mesures techniques, administratives et de gestion, destinées à améliorer la sûreté de

Plus en détail

Identifier les éléments d un moteur Tâche professionnelle 17 17

Identifier les éléments d un moteur Tâche professionnelle 17 17 Centre d intérêt 5 : Transformation d énergie Phase de découverte L enceinte thermique et l équipage mobile Nom :... TP 17 Identifier les éléments d un moteur Tâche professionnelle 17 17 Objectif Être

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle PILOTAGE DE PROCEDE DE CONDITIONNEMENT REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT

Certificat de Qualification Professionnelle PILOTAGE DE PROCEDE DE CONDITIONNEMENT REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT Nom et prénom du candidat : Entreprise : Certificat de Qualification Professionnelle PILOTAGE DE PROCEDE DE CONDITIONNEMENT REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT Le titulaire du C. Q. P. Pilotage de ligne

Plus en détail

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec BC Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec Rédigé par : Essais spécialisés de transport (TransÉnergie) Pour

Plus en détail

Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail

Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail Trois décrets du 30 août 2010 modifient les obligations de l employeur en cas d utilisation d installations électriques

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION

CATALOGUE FORMATIONS CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION CATALOGUE FORMATIONS L E I R T S U D N I D I O FR CONCEVOIR UNE INSTALLATION CONDUIRE UNE INSTALLATION MAINTENIR UNE INSTALLATION EXPLOITER ET OPTIMISER UNE INSTALLATION INTRODUCTION Clauger est centre

Plus en détail

Unités constitutives du diplôme (annexe IIa)

Unités constitutives du diplôme (annexe IIa) Unités constitutives du diplôme (annexe IIa) Unités professionnelles (U11, U2, U31, U32, U33) La définition du contenu des unités du diplôme a pour but de préciser, pour chacune d elles, quelles tâches

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

LEXIQUE. 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels

LEXIQUE. 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels LEXIQUE Amélioration : ensemble des mesures techniques, administratives et de gestion destinées à améliorer la sûreté de fonctionnement d un bien sans changer sa fonction requise (FD X 60-000 : mai 2002).

Plus en détail

AUTOMOBILE : AIDE - MECANICIEN - TRAVAUX D ELECTRICITE

AUTOMOBILE : AIDE - MECANICIEN - TRAVAUX D ELECTRICITE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AUTOMOBILE

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Peintre aéronautique (peinture, marquage, traçage, retouches)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Peintre aéronautique (peinture, marquage, traçage, retouches) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : A Dernière modification : 08/10/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Peintre aéronautique (peinture, marquage,

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS Répondre à vos besoins en formation CATALOGUE FORMATIONS 2007 PROGRAMME DES FORMATIONS 2007 Sommaire Conduite et maintenance des installations frigorifiques industrielles : FI 1 3 Perfectionnement en calcul

Plus en détail

Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne AEC : Dépannage et entretien de systèmes industriels ELJ.07 Description des cours

Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne AEC : Dépannage et entretien de systèmes industriels ELJ.07 Description des cours Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne AEC : Dépannage et entretien de systèmes industriels ELJ.07 Description des cours Informatique en milieu industriel (243-153-TB) PR : Aucun (45 heures) Cours de

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION page 1/6 GENERALITES La personne physique candidate à la certification démontre qu elle possède les connaissances

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

Mention Complémentaire. Technicien(ne) Ascensoriste. (Service et Modernisation)

Mention Complémentaire. Technicien(ne) Ascensoriste. (Service et Modernisation) Mention Complémentaire Technicien(ne) Ascensoriste (Service et Modernisation) 2006 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTE DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE 1 : REFERENTIELS DU DIPLOME 1a. Référentiel des activités

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 11/10/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration

Plus en détail

CRITERE N : 7a INTITULE : Gestion de l eau

CRITERE N : 7a INTITULE : Gestion de l eau CRITERE N : 7a INTITULE : Gestion de l eau 1 Note introductive (chapô) La mise en place d une démarche globale de gestion de la qualité de l eau consiste à assurer la maîtrise des risques sanitaires liés

Plus en détail

AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE. Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX. CAP APS Académie de BORDEAUX 1

AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE. Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX. CAP APS Académie de BORDEAUX 1 AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE Nicole NOILHETAS IEN économie Gestion Académie de BORDEAUX CAP APS Académie de BORDEAUX 1 Arrêté du 27 août 2001 - J.O du 5 septembre 2001 DEFINITION DES EPREUVES PONCTUELLES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 1. OBJET DU MARCHE Le présent CCTP a pour objet de définir et préciser les conditions et les modalités d exécution des prestations de téléassistance sur la commune

Plus en détail

Qualification minimale après obtention : Niveau IV, échelon 1

Qualification minimale après obtention : Niveau IV, échelon 1 CP Certificat de ualification Professionnelle Octobre 2005 Technicien Technicien de de maintenance ualification minimale après obtention Niveau IV, échelon 1 Des CP pour les salariés Ce que peut m apporter

Plus en détail

9.1.3. ASSISTANT(E) OPERATEUR(RICE) DE PRODUCTION DES ENTREPRISES AGRO-ALIMENTAIRES

9.1.3. ASSISTANT(E) OPERATEUR(RICE) DE PRODUCTION DES ENTREPRISES AGRO-ALIMENTAIRES 9. SCIENCES APPLIQUEES 9.1 ENTREPRISES AGRO-ALIMENTAIRES 9.1.3. ASSISTANT(E) OPERATEUR(RICE) DE PRODUCTION DES ENTREPRISES AGRO-ALIMENTAIRES PROFIL DE FORMATION (Art. 45) Approbation du PQ par la CCPQ

Plus en détail

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION Une entreprise présente différents type de risque. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves. De simples précautions peuvent éviter ou limiter

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0265 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Technicien (ne) en gestion et administration

Plus en détail

Règlementation Domaine : ELECTRIQUE

Règlementation Domaine : ELECTRIQUE Règlementation Domaine : ELECTRIQUE DIRECTIVE 2007/30/CE «Lieux de travail» Parlement européen et du conseil du 20 juin 2007 (modifie la directive 89/391/CEE) (JO L 393 du 30.12.1989, p. 1) CONCERNANT

Plus en détail

C.1. COMMUNIQUER-S INFORMER. Conditions de réalisation

C.1. COMMUNIQUER-S INFORMER. Conditions de réalisation C.1. COMMUNIQUER- INFORMER avoir faire C.1.1. : Communiquer avec le client Écouter le client Questionner le client sur le dysfonctionnement constaté et les conditions d utilisation du véhicule, du sous-ensemble

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique Certificat de Qualification Professionnelle CQP Agent Logistique 1 Les différentes relations fonctionnelles Service qualité Services périphériques Le pilote Animateur logistique Agent de maîtrise logistique

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

MODULE 1 Intermédiaire

MODULE 1 Intermédiaire Bac Pro Environnement Nucléaire - Formation par modules - Expérimentation Lycée Paul Emile Victor Obernai Les objectifs visent les tâches au sein d activités dans le cadre d une fonction professionnelle.

Plus en détail

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité 1. Les acteurs au sein de l entreprise ou la collectivité Les prérogatives des DP en santé-sécurité

Plus en détail

NF C 18-510, UTE C 18-510-1, UTE C 18-510-2, UTE C 18-531, UTE C 18-540, UTE C 18-550, et le comparatif de la publication UTE C 18-510 à la norme

NF C 18-510, UTE C 18-510-1, UTE C 18-510-2, UTE C 18-531, UTE C 18-540, UTE C 18-550, et le comparatif de la publication UTE C 18-510 à la norme Ce que vous devez savoir sur l habilitation électrique UTE NF C 18-510, UTE C 18-510-1, UTE C 18-510-2, UTE C 18-531, UTE C 18-540, UTE C 18-550, et le comparatif de la publication UTE C 18-510 à la norme

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 06/06/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l

Plus en détail

STRATEGIES DE MAINTENANCE CONCEPTS ET STRATEGIES DE MAINTENANCE SYNTHESE

STRATEGIES DE MAINTENANCE CONCEPTS ET STRATEGIES DE MAINTENANCE SYNTHESE I LA FONCTION MAINTENANCE : 11 Définition selon la norme NF-EN 13306 : La maintenance est l ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de management durant le cycle de vie d'un bien,

Plus en détail

Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes. Catalogue de formation 2013

Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes. Catalogue de formation 2013 Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes Catalogue de formation 2013 Liste des formations continues N Intitulé Durée (jours) Fiche descriptive 01 Formation Agent de sureté du navire (SSO)

Plus en détail

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 5. Électricité 5.5 Génératrice d urgence (Groupe électrogène)

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 5. Électricité 5.5 Génératrice d urgence (Groupe électrogène) Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction 5. Électricité 5.5 Génératrice d urgence (Groupe électrogène) Le 18 novembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 5. Électricité... 1 5.5 Génératrice d urgence (Groupe

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : A Dernière modification : 11/09/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Intégrateur Câbleur Aéronautique I OBJECTIF

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? RÉVISION

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? RÉVISION POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE RÉVISION LA RÉVISION EST UNE ÉTAPE NÉCESSAIRE À L ENTRETIEN DE VOTRE VÉHICULE Les opérations d entretien et de révisions sont essentielles au bon fonctionnement

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Agent logistique logistique www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE»

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» 1/9 L objectif de cette épreuve est de valider des compétences acquises au cours de la formation en établissement de formation ainsi

Plus en détail

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE Prévention de l incendie sur les lieux de travail PRINCIPE La nouvelle réglementation relative à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (AR du 28 mars 2014) définit précisément les mesures

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail