28.6 À PROPOS DU MEDICINES PATENT POOL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "28.6 À PROPOS DU MEDICINES PATENT POOL"

Transcription

1 MPP 2015

2 35 millions de personnes dans le monde sont touchées par le VIH 28.6 millions devraient bénéficier d un traitement* Pourtant seuls 12.9 millions y ont aujourd hui accès * conformément aux directives de l Organisation mondiale de la santé (OMS) LE MEDICINES PATENT POOL AMÉLIORE L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET ENCOURAGE L INNOVATION POUR DES FORMULATIONS PLUS ADAPTÉES À PROPOS DU MEDICINES PATENT POOL Le démarrage d un traitement du sida à un stade précoce est primordial pour les personnes atteintes du VIH. Les recherches scientifiques ont confirmé qu un traitement permet non seulement de prolonger et de sauver des vies, mais également de réduire considérablement le risque de transmission du virus. Le Medicines Patent Pool a pour mission d améliorer l accès à des médicaments de qualité, nouveaux ou existants, pour les personnes touchées par le VIH qui vivent dans les pays en développement. Il a été fondé en 2010 à la demande de la communauté internationale, avec le soutien d UNITAID, mécanisme de financement innovant. Son action porte sur l un des défis principaux pour assurer une distribution équitable de médicaments de qualité à bas prix, à savoir la nécessité de partager les brevets. Il est donc impératif que des médicaments anti-vih à bas prix et faciles d utilisation soient plus largement accessibles dans les pays en développement, où réside la grande majorité des personnes vivant avec le VIH. En outre, les formulations antirétrovirales doivent être adaptées aux besoins existants. Les combinaisons à dose fixe (des comprimés regroupant plusieurs médicaments) permettent d améliorer le respect de la prescription par le patient. Le développement de formulations adaptées aux enfants est essentiel. Alors que la communauté internationale a fourni des efforts considérables pour intensifier les programmes de traitement destinés aux adultes, seuls enfants bénéficient d un traitement antirétroviral sur les 3,2 millions qui vivent avec le VIH. Les brevets visent à récompenser l innovation. Cependant, en l absence de licences, ils peuvent empêcher la fabrication et la vente de médicaments génériques de qualité à bas prix, ou l élaboration de nouvelles formulations. En outre, étant donné que la plupart des pays en développement doivent importer les médicaments dont ils ont besoin, la détention d un brevet sans concession de licence dans un pays producteur de génériques stratégique peut signifier une hausse des prix dans de nombreuses régions du globe où l épidémie fait des ravages. Les licences, quant à elles, permettent à la fois d améliorer l accès à des médicaments existants essentiels et d accélérer la mise sur le marché de nouveaux produits. «Je rends hommage à UNITAID pour avoir pris l initiative de créer le Medicines Patent Pool. La Stratégie mondiale et le Plan d action de l OMS pour la santé publique, l innovation et la propriété intellectuelle ont reconnu très tôt le potentiel de tels mécanismes volontaires... Donnons un nouvel élan à cette double innovation qui a caractérisé la riposte au VIH : d une part, l innovation pour mettre en œuvre les interventions existantes, d autre part l innovation pour obtenir de nouveaux outils pour faire plus.» Margaret Chan, Directrice Générale de l Organisation mondiale de la Santé, à propos de la création du Medicines Patent Pool, 2011

3 FONCTIONNEMENT 3 NÉGOCIER DES LICENCES AXÉES SUR LES BESOINS DE SANTÉ PUBLIQUES dans le but d améliorer l accès aux médicaments. Le Medicines Patent Pool (MPP) négocie des licences avec les titulaires de brevets concernant des médicaments essentiels contre le VIH. Des sous-licences sont ensuite octroyées par le MPP à des fabricants de médicaments génériques leur permettant de développer, de produire et de vendre ces médicaments dans un grand nombre de pays en développement, y compris ceux où des brevets sont en vigueur. La concurrence qui s installe entre les fabricants de médicaments entraîne alors une baisse des prix. De plus, les licences rendent possible le développement de formulations pour lesquelles un besoin existe dans les pays en développement, telles que les formulations pédiatriques ou les combinaisons à dose fixe, plus faciles à administrer. Le MPP négocie les termes et conditions générales de ses licences afin de couvrir une zone géographique large et d avoir un impact maximal sur la santé publique. En outre, les licences du MPP sont également un modèle de transparence, puisque tous les accords sont publiés dans leur intégralité sur le site web du MPP. «Le Medicines Patent Pool a été créé comme modèle économique d avenir. Il réunit les différents acteurs participant à la lutte contre le VIH (gouvernements, entreprises pharmaceutiques, professionnels de santé et personnes vivant avec le VIH) afin de trouver des solutions satisfaisantes pour tous.» Philippe Douste-Blazy, Président du Conseil exécutif d UNITAID Le Medicines Patent Pool est un modèle avantageux pour toutes les parties. Grâce aux licences, les titulaires de brevets peuvent partager leurs innovations dans les pays où les ressources manquent, en échange d une redevance raisonnable. Les fabricants de médicaments génériques peuvent ainsi produire plus rapidement et plus facilement de nouveaux médicaments à des prix abordables. Cette solution est également avantageuse pour les donateurs et pour les gouvernements des pays en développement, qui, avec un budget équivalent, peuvent soigner un plus grand nombre de personnes. Enfin, point fondamental, ce modèle permet aux personnes touchées par le VIH d accéder plus rapidement aux médicaments de qualité dont elles ont besoin. MPP 1 DÉTERMINER LES MÉDICAMENTS CONTRE LE VIH prioritaires, en s appuyant sur l analyse des besoins médicaux et des brevets existants. CONCLURE 4 DES ACCORDS de licence. INCITER 2 LES TITULAIRES DE BREVETS concéder des licences pour permettre à d autres de mettre au point des médicaments adaptés ou pour vendre des versions génériques dans les pays en développement. OCTROYER 5 DES SOUS-LICENCES AUX FABRICANTS DE GÉNÉRIQUES et d antirétroviraux pour le développement, la production et la commercialisation de médicaments dans le strict respect des exigences de qualité. 6 FAIRE BAISSER LES PRIX POUR AMÉLIORER L ACCÈS Une fois la fabrication de génériques lancée, une concurrence sans entrave garantit une commercialisation à des prix abordables et un meilleur accès aux traitements.

4 PREMIERS RÉSULTATS PARTAGER LES CONNAISSANCES Le Medicines Patent Pool travaille en partenariat étroit avec les fabricants de génériques et a mis en place un programme de gestion des licences pour garantir la distribution rapide de médicaments efficaces et de qualité à des prix abordables. Le traitement de première intention recommandé par l OMS pour les adultes et les adolescents âgés de 10 à 19 ans est un traitement à base de fumarate de ténofovir disoproxyl (TDF). Pour les enfants de moins de 10 ans, l OMS préconise entre autres un traitement de première intention à base d abacavir (ABC). Les entreprises partenaires du MPP contribuent d ores et déjà à améliorer la disponibilité de ces médicaments. Obtenir des informations fiables sur les brevets peut s avérer être très difficile. Pourtant, ces données sont indispensables si l on veut prendre des décisions stratégiques en matière d accès aux médicaments. «En réduisant le clivage qui existe entre les pays développés et les pays en développement en matière d accès à de nouveaux médicaments contre le VIH performants, le MPP contribue à l amélioration de la santé publique dans les pays les plus touchés par la pandémie.» Greg Perry, directeur exécutif du Medicines Patent Pool Avec l aide de l Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et des offices des brevets nationaux et régionaux, le Medicines Patent Pool recueille et publie des données relatives aux brevets portant sur les antirétroviraux prioritaires. Sa base de données sur le statut des brevets constitue la plus importante source d informations en libre accès consacrée à ce thème ; le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme estime qu il s agit d une «source de référence impartiale et essentielle» et l UNICEF la décrit comme une «avancée majeure vers un meilleur accès aux traitements». À l heure actuelle, elle regroupe des données relatives à 73 brevets portant sur 25 médicaments anti-vih dans 85 pays.

5 Chemin Louis-Dunant Genève, Suisse The Medicines Patent Pool a été crée par UNITAID en 2010.

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce, accès aux médicaments et droits humains Maroc

Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce, accès aux médicaments et droits humains Maroc Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce, accès aux médicaments et droits humains Maroc Résumé Avril 2006 1. Le Maroc a pris des mesures ambitieuses pour améliorer l accès

Plus en détail

Accès aux antiviraux contre les hépatites dans les pays à bas et moyens revenus : produire localement des génériques. Maurice Cassier CNRS CERMES3

Accès aux antiviraux contre les hépatites dans les pays à bas et moyens revenus : produire localement des génériques. Maurice Cassier CNRS CERMES3 Accès aux antiviraux contre les hépatites dans les pays à bas et moyens revenus : produire localement des génériques Maurice Cassier CNRS CERMES3 Production de génériques dans les PVD et accessibilité

Plus en détail

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities REPUBLIC OF SOUTH AFRICA Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities Topic 9: The Use of Compulsory Licenses Durban, South Africa

Plus en détail

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative Références Sélection

Plus en détail

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 Mettre fin à l épidémie de sida ces mots renferment de tels espoirs et de telles promesses. Grâce à des engagements mondiaux et à des objectifs précis,

Plus en détail

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE 77 PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Les lois fédérales sur les brevets, le droit d auteur et les marques de commerce assurent la protection de la propriété intellectuelle au Canada. Le Canada a signé l Accord

Plus en détail

Accès équitable aux médicaments essentiels : cadre d action collective

Accès équitable aux médicaments essentiels : cadre d action collective Perspectives Politiques de l OMS sur les médicaments 8 Accès équitable aux médicaments essentiels : cadre d action collective Mars 2004 Organisation mondiale de la Santé Genève L orsqu ils sont disponibles,

Plus en détail

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Résumé d orientation La tuberculose reste l une des maladies transmissibles causant le plus de décès dans le monde. En 2013, selon les estimations,

Plus en détail

Traitement et questions connexes

Traitement et questions connexes Traitement et questions connexes L essentiel du congrès sur le sida AIDS 2012 (et des ateliers du congrès 14 th International Workshops on Comorbidities and Adverse Drug Reactions in HIV, juillet 2012)

Plus en détail

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., ÉUA, du 30 septembre au 4 octobre 2013 CD52/DIV/9 (Fr.)

Plus en détail

Protection de la propriété intellectuelle et accès aux médicaments. Dr. Othman Mellouk ALCS Maroc o.mellouk@gmail.com

Protection de la propriété intellectuelle et accès aux médicaments. Dr. Othman Mellouk ALCS Maroc o.mellouk@gmail.com Protection de la propriété intellectuelle et accès aux médicaments Dr. Othman Mellouk ALCS Maroc o.mellouk@gmail.com Réunion du Réseau parlementaire de lutte contre le sida, Casablanca le 27 mars Introduction

Plus en détail

Conférence Epicentre Paris, 21 Février 2012. Propriété Intellectuelle et Accès aux Traitements Antirétroviraux dans les PED. Où en sommes nous?

Conférence Epicentre Paris, 21 Février 2012. Propriété Intellectuelle et Accès aux Traitements Antirétroviraux dans les PED. Où en sommes nous? Conférence Epicentre Paris, 21 Février 2012 Propriété Intellectuelle et Accès aux Traitements Antirétroviraux dans les PED Où en sommes nous? Benjamin Coriat (Président AC27, ANRS, France Université Paris

Plus en détail

POLICY BRIEF : FORMATION FRANCOPHONE DIPLOMATIE ET SANTÉ 1

POLICY BRIEF : FORMATION FRANCOPHONE DIPLOMATIE ET SANTÉ 1 POLICY BRIEF : FORMATION FRANCOPHONE DIPLOMATIE ET SANTÉ 1 POLICY BRIEF FORMATION FRANCOPHONE DIPLOMATIE ET SANTÉ La diplomatie en santé place la «santé globale» 1 dans le contexte géopolitique actuel.

Plus en détail

CHAPITRE QUINZE POLITIQUE DE CONCURRENCE, MONOPOLES ET ENTREPRISES D ÉTAT

CHAPITRE QUINZE POLITIQUE DE CONCURRENCE, MONOPOLES ET ENTREPRISES D ÉTAT CHAPITRE QUINZE POLITIQUE DE CONCURRENCE, MONOPOLES ET ENTREPRISES D ÉTAT Article 15.1 : Droit et politique en matière de concurrence 1. Chacune des Parties adopte ou maintient des mesures prohibant les

Plus en détail

Informations générales

Informations générales PHARMACEUTICAL INSPECTION CONVENTION PHARMACEUTICAL INSPECTION CO-OPERATION SCHEME Informations générales PS/INF 71/2012 26 septembre 2012 Le schéma de coopération dans le domaine de l inspection pharmaceutique

Plus en détail

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus

Plus en détail

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Parc d Innovation d Illkirch, France, le 10 mars 2010 Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Transgene (Euronext

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor Z I G U I N C H O R REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

POLITIQUE GÉNÉRALE. Tirer parti des flexibilités de l Accord sur les ADPIC pour améliorer l accès au traitement du VIH. Contexte.

POLITIQUE GÉNÉRALE. Tirer parti des flexibilités de l Accord sur les ADPIC pour améliorer l accès au traitement du VIH. Contexte. Tirer parti des flexibilités de l Accord sur les ADPIC pour améliorer l accès au traitement du VIH POLITIQUE GÉNÉRALE Introduction Le droit de chaque être humain à bénéficier du plus haut niveau de santé

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque.

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque. glossaire Accessibilité financière Le coût d un traitement par rapport au revenu de la population. dans cette enquête, le salaire journalier minimum d un employé non-qualifié du secteur public est comparé

Plus en détail

Remboursement des médicaments

Remboursement des médicaments REMBOURSEMENT DES MÉDICAMENTS / 5 Remboursement des médicaments En 2011, l État a affecté 2,77 milliards d euros au remboursement des médicaments délivrés en pharmacie. Les dépenses concernaient 111,4

Plus en détail

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET TOI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ

LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET TOI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET TOI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE 3 La propriété intellectuelle et toi LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET TOI Table des matières INTRODUCTION 3 LE DROIT

Plus en détail

Investir pour des résultats au bénéfice des individus

Investir pour des résultats au bénéfice des individus NOTE D ORIENTATION 2012 ONUSIDA/ccp(30)12.CRP.4 Investir pour des résultats au bénéfice des individus Un outil d investissement centré sur les individus destiné à mettre fin au sida ÉQUITÉ Données probantes

Plus en détail

LA REVISION DE LA LEGISLATION PHARMACEUTIQUE DOCUMENT DE DISCUSSION COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE ENTREPRISES

LA REVISION DE LA LEGISLATION PHARMACEUTIQUE DOCUMENT DE DISCUSSION COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE ENTREPRISES COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE ENTREPRISES Marché unique, environnement législatif, législation verticale Produits pharmaceutiques et cosmétiques Bruxelles, le 22 janvier 2001 F4 LA REVISION

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

«Pourquoi choisir les médicaments génériques?»

«Pourquoi choisir les médicaments génériques?» Luxembourg, le 05.09.2014 Communiqué: Les ministres Lydia Mutsch et Romain Schneider présentent le prochain lancement de la politique de substitution des médicaments «Pourquoi choisir les médicaments génériques?»

Plus en détail

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE KALLE A.D A (1), BENGALY L (2)., KONE D ( 1), COULIBALY S.M (2). DIAKITE A.S. (2) DIAMOUTENE A (2) (1) Service de Pharmacie Hôpital Gabriel

Plus en détail

Perspectives en sciences sociales et santé publique. Bernard Taverne (CRCF/IRD)

Perspectives en sciences sociales et santé publique. Bernard Taverne (CRCF/IRD) Perspectives en sciences sociales et santé publique Bernard Taverne (CRCF/IRD) Journée scientifique ANRS, Dakar 25 juin 2010 Le devenir des patients au delà d un processus de recherche clinique, Organisation

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (34)/14.14 Date de publication: 27 juin 2014 TRENTE-QUATRIEME REUNION Date: 1 er -3 juillet 2014 Lieu: Salle du Conseil exécutif, OMS,

Plus en détail

FINAL ACCORD DE LA MANCHA 25 juin 2006, Athènes L ACCORD DE LA MANCHA

FINAL ACCORD DE LA MANCHA 25 juin 2006, Athènes L ACCORD DE LA MANCHA L ACCORD DE LA MANCHA Le processus de La Mancha est né de la nécessité de relever les défis internes et externes auxquels se heurte l'action de MSF. Après plus d une année de discussions et de débats,

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES ORIENTATIONS SUR LE FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES 09 9.1 Introduction 176 9.2 Observance du traitement antirétroviral 176 9.2.1 Obstacles à l observance du traitement antirétroviral 176 9.2.2

Plus en détail

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante?

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante? Découvrir ISO 26000 La présente brochure permet de comprendre les grandes lignes de la Norme internationale d application volontaire, ISO 26000:2010, Lignes directrices relatives à la responsabilité. Elle

Plus en détail

Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde : résultats, impact et opportunités. Juin 2013

Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde : résultats, impact et opportunités. Juin 2013 Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde : résultats, impact et opportunités Juin 2013 RÉSUMÉ Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde

Plus en détail

Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte

Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte Il est prévu que les recommandations contenues dans ce document resteront valables jusqu

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

La sélection des médicaments essentiels

La sélection des médicaments essentiels Perspectives Politiques de l OMS sur les médicaments 4 La sélection des médicaments essentiels Juin 2002 Organisation mondiale de la Santé Genève Le concept des médicaments essentiels Les médicaments essentiels

Plus en détail

ENSEMBLE NOUS METTRONS FIN AU SIDA.

ENSEMBLE NOUS METTRONS FIN AU SIDA. ENSEMBLE NOUS METTRONS FIN AU SIDA. Copyright 2012 Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) Tous droits réservés Les appellations employées dans cette publication et la présentation

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé Prise de position sur les biosimilaires Résumé Les médicaments biotechnologiques, appelés également biomédicaments, occupent une place importante dans le traitement de maladies comme le cancer, la polyarthrite

Plus en détail

COMPTE À REBOURS JUSQU À zero

COMPTE À REBOURS JUSQU À zero COMPTE À REBOURS JUSQU À zero Y croire Le faire. PLAN MONDIAL POUR ÉLIMINER LES NOUVELLES INFECTIONS À VIH CHEZ LES ENFANTS À L HORIZON 2015 ET MAINTENIR LEURS MÈRES EN VIE 2011-2015 Copyright 2011 Programme

Plus en détail

Le graphique ci-dessous représente l offre et la demande pour le médicament Zinzin utilisé dans le rhume.

Le graphique ci-dessous représente l offre et la demande pour le médicament Zinzin utilisé dans le rhume. Problème 1 Le graphique ci-dessous représente l offre et la demande pour le médicament Zinzin utilisé dans le rhume. Q1 En l absence de remboursement de Zinzin, quels sont la quantité échangée et le prix?

Plus en détail

Groupe de travail sur le développement juridique du système de Madrid concernant l enregistrement international des marques

Groupe de travail sur le développement juridique du système de Madrid concernant l enregistrement international des marques F MM/LD/WG/13/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER SEPTEMBRE 2015 Groupe de travail sur le développement juridique du système de Madrid concernant l enregistrement international des marques Treizième session

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets Protection de la propriété intellectuelle au Canada En cette période où la recherche scientifique, le domaine technique et les activités commerciales évoluent rapidement, il devient de plus en plus important

Plus en détail

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa éminaire pour les onsultants Francophones - estion des Approvisionments et des Stocks pour VIH, la TB et le Paludisme Assurance Qualité des Médicament s Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006 Dr Joël Keravec MSH/RPM

Plus en détail

LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN

LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN LE CHEMINEMENT COMPLEXE D UN VACCIN Chaîne de production, exigences réglementaires et accès aux vaccins International Federation of Pharmaceutical Manufacturers & Associations LE CHEMINEMENT COMPLEXE D

Plus en détail

Améliorer l accès à des. médicaments de qualité via une mise en réseau d ONG

Améliorer l accès à des. médicaments de qualité via une mise en réseau d ONG Améliorer l accès à des médicaments de qualité via une mise en réseau d ONG Contexte Le marché pharmaceutique mondial est caractérisé par la coexistence de standards multiples de qualité: là où les patients

Plus en détail

Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le

Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le Recommandation de la Commission du 18 mai 2005 relative à la gestion collective transfrontière du droit d auteur et des droits voisins dans le domaine des services licites de musique en ligne (Texte présentant

Plus en détail

Vente en ligne de médicaments : où en eston

Vente en ligne de médicaments : où en eston JIM.fr -Vente en ligne de médicaments : où en est-on? Page 1 sur 5 Publié le 15/11/2014 Vente en ligne de médicaments : où en eston? Barbara Bertholet (à droite) et Caroline Balosso Paris, le samedi 15

Plus en détail

Politique sur la propriété intellectuelle en matière de recherche

Politique sur la propriété intellectuelle en matière de recherche TITRE : Politique sur la propriété intellectuelle en matière de recherche Adoption par le conseil d administration : Résolution : CARL-150421-13 Date : 21 avril 2015 Révisions : Résolution : Date : TABLE

Plus en détail

Le mépris des enjeux de l'accès aux médicaments

Le mépris des enjeux de l'accès aux médicaments Octobre 2009 Le mépris des enjeux de l'accès aux médicaments Les priorités commerciales de l Union européenne sur la mauvaise pente www.haiweb.org www.oxfam.org Résumé Lʹaccès aux médicaments représente

Plus en détail

contrat de concession et de licence

contrat de concession et de licence REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI contrat de concession et de licence relatif a l exploitation de plusieurs parties du secteur de l electricite En date du 31 mars 1999 TABLE DES MATIERES :

Plus en détail

Organisation actuellement en constitution

Organisation actuellement en constitution Organisation actuellement en constitution Options de participation Ce document provisoire complète les Informations Générales de la version indienne datée de juin 2010 à l attention des ONGs. BePangea

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique

BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique 1. Qu est-ce qu un brevet de produit? Un brevet de produit est un brevet qui donne une protection à un produit en tant que tel, comme par exemple

Plus en détail

Renforcement des systèmes de santé

Renforcement des systèmes de santé SOIXANTE-QUATRIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A64/13 Point 13.4 de l ordre du jour provisoire 7 avril 2011 Renforcement des systèmes de santé Tendances et défis actuels Rapport du Secrétariat POUR

Plus en détail

Garantir l accès aux soins de santé

Garantir l accès aux soins de santé 10 April 2011 Operational Guidance on Refugee Protection and Solutions in Urban Areas Ensuring Access to Health Care Garantir l accès aux soins de santé Directives opérationnelles en matière de protection

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

reuteler & cie SA Chemin de la Vuarpillière 29 CH-1260 Nyon Switzerland Tel +41 22 363 79 40 Fax +41 22 363 79 49 mail@reuteler.

reuteler & cie SA Chemin de la Vuarpillière 29 CH-1260 Nyon Switzerland Tel +41 22 363 79 40 Fax +41 22 363 79 49 mail@reuteler. La marque - FAQs Délivrée par l autorité compétente, la marque enregistrée est un signe distinctif protégé permettant à une entreprise de différencier ses produits ou ses services de ceux d autres entreprises.

Plus en détail

Table des matières. Rapport du Directeur général... 2. Certification des états financiers... 7. Lettre d envoi... 8

Table des matières. Rapport du Directeur général... 2. Certification des états financiers... 7. Lettre d envoi... 8 Page 1 Table des matières Pages Rapport du Directeur général... 2 Certification des états financiers... 7 Lettre d envoi... 8 Opinion du Commissaire aux Comptes... 9 États financiers État de la performance

Plus en détail

Résumé du projet (french) http://www.univie.ac.at/phc. Karl Krajic Jürgen Pelikan Petra Plunger Ursula Reichenpfader

Résumé du projet (french) http://www.univie.ac.at/phc. Karl Krajic Jürgen Pelikan Petra Plunger Ursula Reichenpfader Résumé du projet (french) http://www.univie.ac.at/phc Karl Krajic Jürgen Pelikan Petra Plunger Ursula Reichenpfader Institut Ludwig Boltzmann de sociologie de la santé et de la médecine Avril 2001 Introduction

Plus en détail

POINT DE DÉCISION DE LA FRANCOPHONIE : STOPPER LES NOUVELLES INFECTIONS AU VIH ET GARANTIR LES TRAITEMENTS POUR TOUS

POINT DE DÉCISION DE LA FRANCOPHONIE : STOPPER LES NOUVELLES INFECTIONS AU VIH ET GARANTIR LES TRAITEMENTS POUR TOUS POINT DE DÉCISION DE LA FRANCOPHONIE : STOPPER LES NOUVELLES INFECTIONS AU VIH ET GARANTIR LES TRAITEMENTS POUR TOUS SOMMET DE LA FRANCOPHONIE kinshasa Octobre 2012 Messages clés : Les pays membres de

Plus en détail

La promotion des droits humains dans le cadre de la lutte contre le VIH/sida en Francophonie

La promotion des droits humains dans le cadre de la lutte contre le VIH/sida en Francophonie La promotion des droits humains dans le cadre de la lutte contre le VIH/sida en Francophonie M. Christian Levrat, Député au Conseil des Etats (Suisse) Berne (Suisse) 8 juillet 2015 1 Tables des matières

Plus en détail

Combattre le VIH/SIDA

Combattre le VIH/SIDA Combattre le VIH/SIDA Guide à l intention des responsables de la passation des marchés de médicaments et produits connexes BANQUE MONDIALE RÉDACTEUR : Yolanda Tayler 2004 The International Bank for Reconstruction

Plus en détail

Table des matières INTRODUCTION

Table des matières INTRODUCTION LE REGIME DE LA SOUS-TRAITANCE INDUSTRIELLE EN ALLEMAGNE Table des matières A. POSSIBILITES D ORGANISATION...2 1. Contrat - cadre...2 2. Evaluation du fournisseur...3 3. Convention sur l assurance - qualité...3

Plus en détail

C O N D I T I O N S G É N É R A L E S

C O N D I T I O N S G É N É R A L E S VERSION GLOBALE 13 novembre 20142 mai 2014 C O N D I T I O N S G É N É R A L E S D E S E R V I C E 1. INTRODUCTION VOLVO souhaite vous offrir les meilleurs Services disponibles (tels que définis au bas

Plus en détail

Création d une agence de communication interne _Au cours de ces dernières années, l équipe Marketing-Communication de Galexis a dû faire face à d

Création d une agence de communication interne _Au cours de ces dernières années, l équipe Marketing-Communication de Galexis a dû faire face à d Création d une agence de communication interne _Au cours de ces dernières années, l équipe Marketing-Communication de Galexis a dû faire face à d importants changements. Dans le cadre de la gestion du

Plus en détail

Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé. Introduction

Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé. Introduction OMM GROUPE D EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L ÉVOLUTION DU CLIMAT PNUE Introduction Le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (GIEC) Pourquoi le GIEC a été créé Les activités humaines

Plus en détail

Les dirigeants mondiaux se rallient à la Feuille de route de l Union africaine sur le sida, la tuberculose et le paludisme :

Les dirigeants mondiaux se rallient à la Feuille de route de l Union africaine sur le sida, la tuberculose et le paludisme : Les dirigeants mondiaux se rallient à la Feuille de route de l Union africaine sur le sida, la tuberculose et le paludisme : Choisir la responsabilité partagée et la solidarité mondiale comme vision du

Plus en détail

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Présenté par Hans-Martin Späth Département pharmaceutique de Santé Publique, ISPB, Université Lyon 1 Plan L Autorisation de Mise sur

Plus en détail

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz Installer l eau ou le gaz dans la région lausannoise nécessite de passer par une entreprise au bénéfice d une concession. A Lausanne et dans les communes

Plus en détail

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE I. Introduction 1. En substance, le transfert de technologie est le processus par lequel une technologie, des compétences, un savoir-faire ou

Plus en détail

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE L INVESTISSEMENT DANS LA SANTE POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIOECONOMIQUE DE L AFRIQUE ARRIERE-PLAN La Commission macroéconomie et santé (CMS), qui réunit des économistes de premier plan et des experts de la

Plus en détail

L étude des différentes possibilités et lignes d action politiques

L étude des différentes possibilités et lignes d action politiques 11 L étude des différentes possibilités et lignes d action politiques nombreux sont les facteurs qui peuvent être la cause de prix élevés des médicaments et d une faible disponibilité. Ce chapitre présente

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE HUMAIN AVEC LEURS REPONSES CORRESPONDANTES 1 Mme S.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

CEM: les comptes d épargne médicale

CEM: les comptes d épargne médicale CEM: les comptes d épargne médicale 1. Situation Le financement du système suisse de santé est à l évidence en passe de devenir un des sujets les plus discutés au cours du siècle. Comme dans la plupart

Plus en détail

Guide d'élaboration d'un plan de gestion des achats et des stocks

Guide d'élaboration d'un plan de gestion des achats et des stocks Guide d'élaboration d'un plan de gestion des achats et des stocks Atelier de formation sur la gestion des achats et des stocks Addis Abbeba, 21-25 février 2005 Fonds Mondial pour la Lutte contre le SIDA,

Plus en détail

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Stipulations liminaires La licence ODbL (Open Database License) est un contrat de licence ayant pour objet d autoriser les utilisateurs à partager,

Plus en détail

Politique globale concernant. les interactions avec les professionnels de la santé

Politique globale concernant. les interactions avec les professionnels de la santé Politique globale concernant p les interactions avec les professionnels de la santé Politique globale concernant les interactions avec les professionnels de la santé P fizer est résolu à collaborer avec

Plus en détail

marque REPèREs Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque

marque REPèREs Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque La marque REPèREs Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque La marque Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque sommaire Pourquoi déposer une marque? Une protection efficace de

Plus en détail

gestion des achats et des stocks

gestion des achats et des stocks Novembre 2009 GUIDE SUR LA POLITIQUE DU FONDS MONDIAL EN MATIÈRE DE gestion des achats et des stocks sida Liste des acronymes ADPIC ARV Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce

Plus en détail

Importations parallèles: intérêt du consommateur et intégration communautaire

Importations parallèles: intérêt du consommateur et intégration communautaire «Le traitement des restrictions verticales en droit comparé de la concurrence» Université Paris II Panthéon Assas & University College London Paris, le 23 mai 2008 Importations parallèles: intérêt du consommateur

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE?

QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE? QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE? TABLES DES MATIÈRES Publié par la Fédération mondiale de l hémophilie (FMH) Fédération mondiale de l hémophilie, 2014 La FMH encourage la traduction et la redistribution de

Plus en détail

A la pointe du mouvement ehealth

A la pointe du mouvement ehealth Autres: HealthCare Information 44_ Autres: HealthCare Information Galenica rapport annuel 2009 Lionel Decrey _«Voilà longtemps déjà que nos bases de données et solutions logicielles sur mesure contribuent

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA Préambule Dans l intérêt de ses utilisateurs, SNCF a décidé de s engager dans une démarche «OPEN DATA», de partage de certaines informations liées à son activité, par la mise à disposition

Plus en détail

AgiSSONS ensemble. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida

AgiSSONS ensemble. Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida AgiSSONS ensemble Soutenons la démarche communautaire pour en finir avec le VIH/sida Le mot de la présidente Chère donatrice, Cher donateur, Tout d abord, merci d avoir choisi de soutenir Coalition PLUS.

Plus en détail

AAA/SWITCH e-infrastructure for e-science

AAA/SWITCH e-infrastructure for e-science AAA/SWITCH e-infrastructure for e-science 1. Situation de départ: SWITCH a réalisé avec ses partenaires l infrastructure d authentification et d autorisation (SWITCHaai), qui permet aux étudiants et collaborateurs

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

0.975.254.9 Accord entre la Confédération suisse et le Royaume du Maroc concernant la promotion et la protection réciproques des investissements

0.975.254.9 Accord entre la Confédération suisse et le Royaume du Maroc concernant la promotion et la protection réciproques des investissements Texte original 0.975.254.9 Accord entre la Confédération suisse et le Royaume du Maroc concernant la promotion et la protection réciproques des investissements Conclu le 17 décembre 1985 Entré en vigueur

Plus en détail

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Table ronde ReMed «Améliorer l acc accès aux soins des Femmes et des Enfants» Paris, 4 novembre 2011 Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Jean-Marie Trapsida Coordonnateur,

Plus en détail

SOIXANTE-SIXIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A66/7 Point 12.3 de l ordre du jour provisoire 19 avril 2013

SOIXANTE-SIXIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A66/7 Point 12.3 de l ordre du jour provisoire 19 avril 2013 SOIXANTE-SIXIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A66/7 Point 12.3 de l ordre du jour provisoire 19 avril 2013 1 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 1 AVANT-PROPOS DU DIRECTEUR GÉNÉRAL... 2 INTRODUCTION...

Plus en détail

Pénuries de médicaments au Canada

Pénuries de médicaments au Canada Pénuries de médicaments au Canada Aperçu des principaux enjeux, des causes et des solutions possibles Bureau des politiques de la santé le 22 mars 2012 Enjeux Le Canada fait face à des pénuries de médicaments

Plus en détail

Licensing et technique de négociation. Tania Garcia-Boudet (tania.garcia@univ-tlse2.fr) Responsable du service Valorisation et Partenariats

Licensing et technique de négociation. Tania Garcia-Boudet (tania.garcia@univ-tlse2.fr) Responsable du service Valorisation et Partenariats Licensing et technique de négociation Tania Garcia-Boudet (tania.garcia@univ-tlse2.fr) Responsable du service Valorisation et Partenariats Sommaire Introduction Définition : qu est ce que le «licensing»

Plus en détail

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face La professionnalisation des gestionnaires de chaîne logistique de santé publique pour de meilleurs résultats en matière de santé Livre blanc n 1 Coalition pour les Produits de Santé de la Procréation Défis

Plus en détail

INDICATEURS D ALERTE PRÉCOCE DE RÉSISTANCE DU VIH AUX ANTIRÉTROVIRAUX

INDICATEURS D ALERTE PRÉCOCE DE RÉSISTANCE DU VIH AUX ANTIRÉTROVIRAUX INDICATEURS D ALERTE PRÉCOCE DE RÉSISTANCE DU VIH AUX ANTIRÉTROVIRAUX Indicateurs de l Organisation mondiale de la Santé pour surveiller la prévention de la résistance du VIH aux antirétroviraux sur les

Plus en détail