programme de reconnaissance La reconnaissance... l'affaire de tous

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "programme de reconnaissance La reconnaissance... l'affaire de tous"

Transcription

1 programme de reconnaissance La reconnaissance... l'affaire de tous

2 Remerciements Sylvain Mandeville et Céline Chartier, de la Direction des ressources humaines, tiennent à remercier et à souligner la collaboration des personnes suivantes qui ont contribué à l élaboration de ce programme innovateur et mobilisant : Hélène Allaire Nathalie Baumgartner Kathleen Bazile Sylvie Bélanger Louise Bélisle Jean-François Bellemare David Blain Julie Boisvenue Pierre Brodeur Stéphanie Caza Anie Chaput Nicole Cianci Catherine Dagenais Odette Delisle Jennifer Desjardins Julie Desormeaux Karine Desrochers Francine Duquette Josiève Forget Maxim Garant-Rousseau Anaïs Goulet-Robitaille Bertrand Guibord Anne-Sophie Jullien Suzanne Lalande Darly Kristel Lapaix Sylvie Laplante David Lebel Christine Levrot Richard Malo Angela Mastracci Josée Ménard Jean-Pierre Miron Sylvain Montmarquette Isabelle Montminy Francine Nadeau François Parent Sabrina Pavy Julie Roberge Leïla Sakhir France Séguin Émilie Summermatter Robert Tremblay

3 Table des matières 2 Préambule 3 Objectif général Objectifs spécifiques Définition de la reconnaissance 4 Pratiques de reconnaissance Différentes caractéristiques > 4 Formes de reconnaissance > 5 Façons de reconnaître > 6 Critères de qualité > 8 Reconnaissance, l affaire de tous > 9 Reconnaissance institutionnelle > 10 Activités et événements de reconnaissance formels > 10 Activités sociales de reconnaissance > 22 Reconnaissance d événements de la vie > 25 Reconnaissance externe > Conclusion 29 Responsabilités 30 Résumé des activités et des événements de reconnaissance

4 Préambule La reconnaissance fait partie du Programme intégré de santé globale qui a été mis en place au Cégep en 2007 et est établie comme étant une des solutions favorisant la valorisation du personnel. Chaque individu a besoin de voir sa contribution personnelle ou d équipe valorisée et reconnue. La reconnaissance favorise l accomplissement de la personne dans un climat de travail positif et permet de mettre en valeur non seulement celui qui est reconnu, mais aussi celui qui reconnaît. La reconnaissance des employés fait aussi partie intégrante de la philosophie de gestion des ressources humaines du Cégep Marie-Victorin, selon laquelle il importe de reconnaître les contributions individuelle et collective en fonction des valeurs institutionnelles. Ces valeurs sont ainsi énumérées dans la Politique institutionnelle de gestion des ressources humaines (politique numéro 16) : la transparence et l équité; le développement d un climat de confiance; l écoute, la compréhension et la collaboration entre les membres du personnel; la reconnaissance et la valorisation des contributions des personnes et des groupes afin de favoriser l accomplissement de chaque individu; la cohérence des actions et des décisions en matière de gestion des ressources humaines; l'intégration des membres du personnel à l'institution ainsi que leur participation à la mission éducative et au Plan stratégique de développement actuel; la promotion d habitudes de vie qui favorisent le plein épanouissement de la personne; le respect mutuel et l entraide; la valorisation de la qualité des relations personnelles et professionnelles. Afin de démontrer l importance de ces valeurs et de les appliquer, le présent programme de reconnaissance a été inspiré par les affirmations suivantes : «La reconnaissance au travail est un élément essentiel pour préserver et pour construire l identité des individus, pour donner un sens à leur travail, pour favoriser leur développement et pour contribuer à leur santé et à leur bien-être professionnel.» BRUN, Jean-Pierre, et Ninon DUGAS. La reconnaissance au travail : une pratique riche de sens, Québec, 2002 «La reconnaissance se manifeste dans une organisation lorsque les individus qui la composent ont l impression d exister aux yeux des autres.» JACOB, R. Reconnaissance au travail : Un cadre de gestion, conférence et document du colloque en gestion des ressources humaines, CHUQ, Québec, La reconnaissance... l'affaire de tous «L acte de reconnaître constitue une interaction entre deux ou plusieurs personnes qui peut se manifester de part et d autre. Ainsi que le mentionne un salarié interviewé " si la reconnaissance est réelle, [...] elle est réciproque [...] "». BRUN, Jean-Pierre, et Ninon DUGAS. La reconnaissance au travail : une pratique riche de sens, 2002 «Les gestes de reconnaissance assurent un niveau d engagement affectif élevé chez les employés et l adoption de comportements de mobilisation.» Tremblay, M., Gay, P., Simard, G., L engagement organisationnel et les comportements discrétionnaires : l influence des pratiques de gestion des ressources humaines, 2000

5 Objectif général Le présent programme a pour objectif de proposer une orientation aux pratiques de reconnaissance, afin d instaurer une culture basée sur la valorisation de la personne, d avoir un effet bénéfique sur le sens donné à son travail, de contribuer à l amélioration de la qualité de vie au travail ainsi que d accentuer le sentiment d appartenance. Objectifs spécifiques Favoriser la reconnaissance au quotidien; Promouvoir un environnement de travail humain, rassembleur, enrichissant, propice à la réalisation des rôles, des tâches et des fonctions de chacun, et suscitant la mobilisation et l engagement; Influencer le développement d attitudes et de comportements facilitant les relations humaines et les communications entre les personnes; Contribuer à l accroissement et au soutien d une culture de reconnaissance qui permet de maintenir un milieu propice à la reconnaissance entre les pairs et les collègues; du personnel d encadrement envers son personnel et vice versa; de l institution envers son personnel. Définition de la reconnaissance La reconnaissance est l expression de l appréciation d une contribution. Elle constitue une réaction sincère et constructive, qui se concrétise par des gestes formels et informels et s exprime de façon individuelle ou collective, privée ou publique. Elle est spécifique et cohérente, fondée sur l appréciation de la personne comme étant un être unique, méritant le respect et qui, par ses actions ou son attitude, apporte une contribution qui est soulignée sur une base quotidienne, régulière ou ponctuelle, et de préférence à court terme. 3 La reconnaissance... l'affaire de tous

6 Pratiques de reconnaissance Par où, comment et par qui la reconnaissance au travail s exerce-t-elle au Cégep Marie-Victorin? La reconnaissance au travail provient de différentes sources, est témoignée par différents porteurs et fait l objet de diverses dynamiques entre les personnes. Plus elle s exprime selon différentes modalités, plus le personnel s en trouve stimulé et valorisé, ce qui exerce une influence positive sur tous. Expression de la reconnaissance au Cégep Marie-Victorin : Différentes caractéristiques formes de reconnaissance; façons de reconnaître; critères de qualité de la reconnaissance; reconnaissance, l affaire de tous. Reconnaissance institutionnelle activités et événements de reconnaissance formels; activités sociales de reconnaissance; reconnaissance d événements de la vie. Reconnaissance externe Différentes caractéristiques La reconnaissance entraîne la création et le maintien d un lien relationnel favorable au cœur des relations au travail. Lorsque la reconnaissance est exprimée, les rapports humains s établissent entre des personnes de manière réciproque. Plus une relation est significative entre des individus, plus la reconnaissance porte ses fruits. Mais comment exprimer son appréciation aux autres? Selon les situations, la reconnaissance peut prendre différente formes, être effectuée de différentes façons et selon plusieurs critères de qualité. La reconnaissance fait abstraction des niveaux hiérarchiques, puisqu elle se manifeste à tous les niveaux sans égard au statut professionnel et au corps d emploi de chacun; elle est donc l affaire de tous. 4 La reconnaissance... l'affaire de tous

7 Formes de reconnaissance La reconnaissance d une personne peut notamment prendre deux formes, selon qu elle souligne sa façon d être en général, ou qu elle concerne la manière dont elle s acquitte de son emploi. La reconnaissance de la personne Cette forme de reconnaissance permet de mettre la personne qui est dans notre entourage à l avant-plan en tant qu individu plutôt qu en tant qu employé. Elle s intéresse à la personnalité et aux caractéristiques personnelles. Elle est à la base de toute forme de reconnaissance. La reconnaissance de la personne souligne, entre autres : la présence, l attitude, le comportement général; le professionnalisme et l apport positif démontrés; la qualité des relations interpersonnelles établies; un accomplissement personnel (cesser de fumer, perdre du poids, entreprendre une discipline d entraînement physique ou un nouveau sport, devenir parent, etc.); un engagement bénévole. La reconnaissance liée à l emploi Cette forme de reconnaissance vise à souligner la manière dont les tâches sont effectuées, la qualité du travail réalisé, la prise de responsabilités assumée, les qualités professionnelles, le souci envers autrui, l engagement et les efforts fournis. La reconnaissance liée à l emploi souligne, entre autres : la créativité, l innovation et l amélioration continue des méthodes de travail; la collaboration ou le partage de connaissances ou d information avec d autres; l apport de bonnes suggestions ou idées; l exécution de bonnes pratiques en matière d entraide aux collègues ou de service à la clientèle; la rigueur, l engagement, l implication, la motivation ou la responsabilisation démontrés; l accomplissement d une tâche ou d un projet en respectant les délais ou en surpassant les objectifs; le dévouement, l apport, l implication, la générosité dans une tâche, un dossier, un mandat ou un projet; les efforts consentis; la progression autant que le résultat. 5 La reconnaissance... l'affaire de tous

8 Façons de reconnaître Une fois que l on a opté pour une forme ou une combinaison de formes de reconnaissance, il y a d innombrables façons de démontrer sa reconnaissance aux autres personnes qui partagent notre quotidien au travail. La plupart de ces façons sont toutes simples : Reconnaissance et relation (agir en personne, par téléphone, par un mot ou par l envoi d un courriel) saluer, sourire; remercier, complimenter, respecter; écouter véritablement; exprimer une remarque positive, encourager ou féliciter; donner de la rétroaction rapidement et constructivement; conseiller, aider ou soutenir; faire parvenir une carte de souhaits, de remerciements ou autres; accorder de l attention aux champs d intérêt, aux passe-temps et aux passions. Reconnaissance et visibilité publier un article dans la section Parlons de nous de l Infocmv, dans la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet, dans d autres médias; transmettre des félicitations lors de rencontres en groupe; informer le supérieur immédiat ou hiérarchique; mettre un communiqué sur un babillard. 6 La reconnaissance... l'affaire de tous

9 Reconnaissance orientée vers le développement des personnes encourager la participation à un perfectionnement; effectuer de l encadrement professionnel, du coaching ou du mentorat; abonner à une revue spécialisée; assigner à un nouveau projet; recourir aux compétences et aux connaissances de l employé; présenter l appréciation de rendement, minimalement une fois par année (pour le personnel de soutien, professionnel et d encadrement); inviter à un colloque, à un congrès ou à d autres types d activité. Reconnaissance tangible provoquer une rencontre de célébration pour partager les bons coups, pour souligner l anniversaire de naissance ou de service, un autre événement de vie ou le départ d un employé (une pause, un lunch, une sortie en groupe ou avec un ou des collègues ou des membres d un autre service ou département, au restaurant ou au salon du personnel); organiser le tirage d un prix, d une récompense (un laissez-passer, une carte-cadeau, des billets de cinéma ou autres); offrir un café, des beignes, une viennoiserie, des fleurs, etc. 7 La reconnaissance... l'affaire de tous

10 Critères de qualité Exprimer ou manifester de la reconnaissance à quelqu un est un acte simple à la base et empreint d'une bonne intention. Cependant, afin d'être significatif pour la personne qui reçoit de la reconnaissance, elle doit être effectuée en considérant certains critères de qualité : la sincérité, l'immédiateté, la diversité des manières de reconnaître, la personnalisation et la spécificité. Ces critères font en sorte que la reconnaissance sera appréciée, reçue convenablement et justifiée aux yeux du récepteur. la sincérité l'expression de la reconnaissance doit être authentique et formulée d une manière franche et honnête. l'immédiateté la reconnaissance doit être manifestée le plus rapidement possible après l'accomplissement du travail, la contribution ou l'obtention du résultat. L'immédiateté d une action de reconnaissance devient le signe d'une attention particulière, une marque d intérêt et de suivi. la diversité des manières de reconnaître il est intéressant de varier nos manières, de manifester ou d exprimer notre appréciation. Être créatif, réinventer et diversifier les moyens en fonction de la personnalité et des attentes des gens ou selon les circonstances. la personnalisation plus la reconnaissance est adaptée aux caractéristiques et à la personnalité d une personne ou d un groupe d'employés, plus son effet est positif. À travers le principe de ne pas adresser la reconnaissance de la même manière à tout un chacun, on rend justice à la spécificité de la personne avant de pouvoir la reconnaître. Chacun a le loisir d adapter la reconnaissance aussi selon sa personnalité. la précision la reconnaissance doit être formulée de façon précise afin que la personne à qui s'adresse le témoignage soit apte à comprendre la gratitude exprimée. Le message doit clairement refléter la réalisation, l'effort, le trait de personnalité, l'attitude ou tout autre élément qui fait l'objet du témoignage et de la considération. 8 La reconnaissance... l'affaire de tous

11 Reconnaissance, l affaire de tous Afin de développer et de maintenir un climat de travail positif, valorisant, stimulant et agréable, chaque employé peut contribuer au maintien d une culture de reconnaissance en exprimant de l appréciation par rapport aux collègues, aux pairs, aux collaborateurs, au personnel des autres services ou départements, aux étudiants et auprès de toute autre personne qui fréquente le Cégep. Un membre du personnel d encadrement peut démontrer de la reconnaissance envers ses employés de façon individuelle ou à son équipe au complet, et l inverse est aussi possible. Le Cégep encourage son personnel à initier et à poser des gestes de reconnaissance régulièrement, d une façon créative et innovatrice, sincère et authentique, afin d arriver ultimement à instaurer de nouvelles pratiques de reconnaissance dans son environnement de travail. L effet de la reconnaissance est puissant, autant chez les autres que sur soi. C est en donnant de la reconnaissance que l on réalise que l on peut devenir source d influence positive. 9 La reconnaissance... l'affaire de tous

12 Reconnaissance institutionnelle Le Cégep a mis en place des activités et des événements de reconnaissance qui sont organisés régulièrement et qui permettent de soutenir et de souligner l engagement, la contribution, l implication ou tout simplement l unicité de la personne qui fait partie de l institution. Un tableau résumé des activités et des événements de reconnaissance institutionnels se trouve à la page 30. Activités et événements de reconnaissance formels 1. Reconnaissance des années de service À l occasion des 5, 15 et 25 ans de service, le Cégep est fier de reconnaître le sentiment d appartenance, la loyauté et la durée de l engagement de son personnel. Récompenses atteinte de 5 ans de service - diffusion des noms des personnes dans l Infocmv et à la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet du Cégep; atteinte de 15 ans de service - cadeau offert, par exemple un duo porte-mines et stylo rechargeable gravés avec le nom du Cégep; atteinte de 25 ans de service - cadeau offert, par exemple une montre gravée. Période dans l année où se déroule l activité de reconnaissance habituellement en janvier de chaque année, lors d une fête où tout le personnel est invité. Critères Catégorie de personnel Personnel de soutien et professionnel Personnel enseignant au secteur régulier et chargé de cours à la Formation continue Personnel non syndiqué de la Formation continue (formateurs et professionnels) Personnel d encadrement Critères pour le calcul des années d ancienneté ou de service années d ancienneté calculées au 30 juin de chaque année > souligné au mois de février suivant années d ancienneté calculées en août de chaque année > souligné au mois de février suivant années de service comportant 450 heures travaillées par année (ne peut accumuler plus d une année de service durant une même année) calculées au 30 juin de chaque année > souligné au mois de février suivant années de service calculées au 30 juin de chaque année > souligné au mois de février suivant 10 La reconnaissance... l'affaire de tous

13 Particularités du calcul des années d ancienneté ou de service si un employé s absente pour une raison non définie aux conventions collectives ou quitte le Cégep pour une période de moins d une année, la période de travail avant l absence ou le départ est considérée dans le calcul des années d ancienneté ou de service; si un employé s absente pour une raison définie aux conventions collectives, cette période est considérée dans le calcul des années d ancienneté ou de service; si un employé a occupé un emploi dans différentes catégories de personnel, il verra ses années de service calculées en considérant les règles de chacune des catégories de personnel. En voici un exemple : exemple Employé de soutien de septembre 2000 à la mi-août 2007 Devient enseignant à la mi-août 2007 a cumulé 6 ans et 25 semaines d ancienneté atteindra 15 ans de service en août 2016 s il a eu le statut de temps plein pour toute la durée de l'emploi > Célébration de ses 15 années de service en février 2017 publication dans l Infocmv et dans l Informavic et mention à la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet du Cégep. 2. Retraités Départ à la retraite La reconnaissance de la contribution, de l engagement et de l implication des personnes effectuant un départ à la retraite est mise en valeur lors d un vin d honneur qui met en vedette ces membres du personnel. Cet événement permet à la direction et aux collègues de souligner le passage de ces employés à Marie-Victorin et les principales réalisations accomplies au cours de leur carrière en présentant à chacun un témoignage; c est également l occasion pour ces employés de s exprimer afin de partager expériences et moments mémorables vécus au Cégep. Récompense un cadeau-souvenir, par exemple un cadre numérique avec un diaporama représentant des membres du personnel du Cégep, un enregistrement vidéo de de l événement où l hommage est rendu, un stylo rechargeable avec le logo du Cégep utilisé pour signer les documents requis pour la retraite. Période dans l année où se déroule l activité de reconnaissance habituellement en février de chaque année lors d une fête où tout le personnel est invité. Critère prise de la retraite imminente ou effectuée au cours de l année antérieure. publication dans l Infocmv et dans l Informavic et mention à la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet du Cégep. 11 La reconnaissance... l'affaire de tous

14 Avantages aux retraités La reconnaissance de la contribution, de l engagement et de l implication des personnes retraitées ne s arrête pas à leur départ à la retraite. La Direction du Cégep désire maximiser les possibilités de maintenir un lien concret avec ces personnes et leur offrir plusieurs avantages, même si elles ne sont plus en emploi, entre autres : l admissibilité au Programme d aide au personnel du Cégep pour une période d une année après la prise de la retraite; l octroi d une vignette de stationnement au site du Cégep au coût exceptionnel de 5 $ par année; l accès à la bibliothèque pour l emprunt de documents; l envoi d une carte de Noël adressée par la Direction; l invitation à des événements organisés par le Cégep; l adhésion, sur une base volontaire, à l Association des retraités du Cégep Marie-Victorin; le maintien de l accès de l adresse courriel personnalisée du Cégep pour une durée d une année; la diffusion de l information concernant des projets du Cégep pour l année à venir par l entremise de la rencontre annuelle des membres de l Association des retraités. Critère prise de la retraite. information par la Direction des ressources humaines lors de la rencontre individuelle pour la prise de la retraite et mention à la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet du Cégep. Denise Limoges, retraitée La reconnaissance... l'affaire de tous

15 3. Obtention du statut de permanence et de sécurité d emploi Cette reconnaissance souligne l engagement entre une personne et le Cégep qui se solde par l obtention du statut de permanence pour le personnel enseignant et professionnel et par la sécurité d emploi pour le personnel de soutien. Lors de cet événement, le Cégep Marie-Victorin félicite les employés ayant obtenu ce statut et les encourage à continuer d offrir un enseignement et des services de qualité. Période dans l année où se déroule l activité de reconnaissance habituellement en mai de chaque année, lors d une rencontre où tout le personnel est invité. Critères variation en fonction des critères du statut de permanence régis par les différentes conventions collectives. Les articles des conventions collectives suivants déterminent les conditions selon les catégories d emploi (personnel enseignant : article , personnel professionnel : article et personnel de soutien : article ). publication dans l Infocmv et mention à la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet du Cégep. Obtention du statut de permanence La reconnaissance... l'affaire de tous

16 4. «Hommage aux employés» pour la contribution à la pédagogie ou à la vie institutionnelle du Cégep Cet événement de type hommage a pour objectif de souligner les réalisations des membres du personnel, leur contribution à la pédagogie, à leur service ou à la vie du Cégep. Les personnes honorées de toutes les catégories de personnel peuvent être reconnues pour : une réalisation particulière; un projet innovateur; une idée qui a eu un impact positif pour leur service ou un autre, pour leur département d enseignement ou pour les étudiants; une constance et une exemplarité dans le service et dans l entraide; la réalisation de la mission éducative; une attitude exemplaire et inspirante qui démontre un engagement digne de mention; l amélioration du mieux-être; la manière d être dans une équipe : leur apport positif qui fait la différence, leur disponibilité, leur engagement et leur compétence. Récompense le texte de l hommage présenté est remis à chaque personne honorée. Période dans l année où se déroule l activité de reconnaissance habituellement en mai de chaque année lors d une rencontre où tout le personnel est invité. hommage Critère la candidature d un employé est proposée par un service, un département ou par un groupe de cinq personnes du Cégep qui doit remplir le formulaire à cet effet. publication dans l Infocmv et mention à la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet du Cégep. Hommage aux employés La reconnaissance... l'affaire de tous

17 5. Hommage aux diplômés de deuxième cycle en pédagogie (PERFORMA) Le Cégep est fier de souligner l obtention, par des membres de son personnel enseignant, de diplômes de deuxième cycle en enseignement au collégial dans le cadre du programme d études PERFORMA de l Université de Sherbrooke, un programme de perfectionnement et de formation des maîtres au collégial. Le succès et l excellence des diplômés qui ont investi dans leur développement personnel et professionnel sont mis en valeur lors d un vin d honneur où un hommage leur est rendu qui présente, entre autres, leur parcours de formation. Récompense une lettre de reconnaissance qui précède l obtention du diplôme. Période dans l année où se déroule l activité de reconnaissance habituellement en novembre, lorsqu une cohorte termine un programme d études (aux deux ou trois années) lors d une rencontre où tout le personnel est invité. Critère l obtention d un nouveau diplôme dans un programme d études en pédagogie. hommage publication dans l Infocmv et mention à la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet du Cégep. Hommage cohorte La reconnaissance... l'affaire de tous

18 6. Hommage au personnel enseignant (chargé de cours), formateur, évaluateur et moniteur de la Formation continue et des services aux entreprises La Direction de la formation continue et des services aux entreprises souligne la contribution remarquable d enseignants (chargés de cours), de formateurs, d évaluateurs et de moniteurs et tient à leur rendre hommage en témoignant de leur apport à la Formation continue, notamment quant aux qualités d engagement dans des projets particuliers visant la réussite des adultes en formation; à l appui à la francisation par la qualité des écrits ou du développement professionnel à travers la participation à des conférences ou à des colloques; à leur contribution significative au développement de projets ou de programmes de formation; à leur leadership positif auprès de leurs pairs; à leur participation soutenue aux activités de la Formation continue ou des services aux entreprises. Période dans l année où se déroule l activité de reconnaissance habituellement en mai de chaque année. Il se déroule sous la forme d un cocktail dînatoire et devient une occasion d échanges entre les membres du personnel des différents pavillons où se tiennent des activités de formation. hommage Critère un enseignant (chargé de cours), un formateur, un évaluateur ou un moniteur du secteur de la Formation continue et des services aux entreprises. mention à la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet du Cégep. Hommage Formation continue La reconnaissance... l'affaire de tous

19 7. Trophée Ariane Hommage à un membre du personnel de l École de mode Ce trophée a été remis pour la première fois en mai 2009 lors de l événement qui soulignait le 15 e anniversaire du prix Ariane, qui est décerné annuellement, depuis quinze ans, par la Fondation Collège Marie-Victorin à un créateur qui a su se démarquer autant par son style que par la place de choix qu il occupe au sein de son industrie. À l occasion de la remise du prix Ariane, le comité responsable remet donc en plus le trophée Hommage qui est, lui, décerné à une personne qui a apporté une contribution exceptionnelle au développement et à la croissance de l École de mode du Cégep. Récompense le Trophée Ariane Hommage. Période dans l année où se déroule l activité de reconnaissance habituellement en mai de chaque année lors du traditionnel Gala de mode au profit de la Fondation Collège Marie Victorin. Critère une personne (employé actif ou non) qui a apporté une contribution exceptionnelle au développement et à la croissance de l École de mode du Cégep. hommage publication dans l Infocmv et l InformaVic et mention à la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet du Cégep. photo : sebastien roy Francine Nadeau Trophée Ariane La reconnaissance... l'affaire de tous

20 8. Mention d honneur de l Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) Chaque année, le Cégep soumet la candidature d un enseignant qui reçoit la Mention d honneur de l AQPC afin de souligner sa contribution exceptionnelle au développement de l enseignement. Récompense une plaque commémorative est exposée au Service des programmes et du développement pédagogique. Période dans l année où se déroule l activité de reconnaissance habituellement en mai de chaque année lors d une rencontre où tout le personnel est invité. mention d'honneur Critère la qualité des réalisations pédagogiques; les retombées de ces réalisations sur les étudiants, les enseignants, le Cégep ou le réseau. publication dans l Infocmv et dans l InformaVic et mention à la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet du Cégep; publication dans la revue Pédagogie collégiale de l'aqpc à la section Mentions d honneur du numéro d automne de chaque année et dans le Cahier du colloque annuel de l AQPC, qui se tient en juin. Julie Roy 2012 Nathalie Belzile La reconnaissance... l'affaire de tous

21 9. Prix Fernand-Beaulé Ce prix est remis à une personne qui a contribué ou qui contribue de façon extraordinaire au développement et au rayonnement du Cégep à travers l ensemble de ses réalisations et de son engagement exceptionnel. Récompense un certificat honorifique. Période dans l année où se déroule l activité de reconnaissance habituellement en mai de chaque année lors d une rencontre où tout le personnel est invité. Critère Être un employé du Cégep qui, à l image du frère Fernand Beaulé : se démarque pour la qualité de son engagement et qui personnifie ce qu est le Cégep Marie-Victorin; est respecté de tous et respecte autrui, est soucieux du bien-être des autres et du bien du Cégep Marie-Victorin; se dédie à son travail de façon soutenue et influence son environnement par sa personnalité engageante et rassembleuse. publication dans l Infocmv et dans l InformaVic et mention à la rubrique Reconnaissance de la section Ressources humaines du site Internet du Cégep. Nicole Valiquette-Cianci 2011 Louise Bélisle La reconnaissance... l'affaire de tous

PROGRAMMES DE BOURSES

PROGRAMMES DE BOURSES PROGRAMMES DE BOURSES La Fondation du Cégep de Sainte-Foy a pour mission de soutenir l œuvre éducative du Cégep de Sainte-Foy en favorisant la qualité de l enseignement, la réussite scolaire et l innovation.

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL UNIVERSITÉ LAVAL http://cgsst.fsa.ulaval.ca Dans quatre

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2009-2010

PLAN D'ACTION 2009-2010 PLAN D'ACTION 2009-2010 Adopté par le conseil d administration, le 21 septembre 2009 - 2 - INTRODUCTION En 2009-2010, une des actions à mener en priorité sera de poursuivre la sollicitation des entreprises

Plus en détail

Guide pour la poursuite des études

Guide pour la poursuite des études Mars 2015 Guide pour la poursuite des études à l intention des étudiants déjà inscrits au CRLA LA RENTRÉE S ANNONCE Chère étudiante, Cher étudiant, Nous voici déjà rendus à la période de paiement des frais

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

GUIDE DES MÉRITES DE LA DIVISION ATLANTIQUE OUEST

GUIDE DES MÉRITES DE LA DIVISION ATLANTIQUE OUEST GUIDE DES MÉRITES DE LA DIVISION ATLANTIQUE OUEST POUR GARANTIR QUE VOTRE MISE EN CANDIDATURE SOIT PRISE EN CONSIDÉRATION, VEUILLEZ LA FAIRE PARVENIR AU RESPONSABLE AU PLUS TARD LE 31 JANVIER DE L ANNÉE

Plus en détail

Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon. Exercice terminé le 30 juin 2012

Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon. Exercice terminé le 30 juin 2012 Rapport annuel de la Fondation du Cégep de Lévis-Lauzon Exercice terminé le 30 juin 2012 Table des matières Mot du président... 3 Activités de financement... 4 1. Tournoi de Golf... 4 2. Tirage... 5 Nos

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE IMPORTANT PARTENARIAT AVEC LE MOUVEMENT DESJARDINS POUR LES 200 JOURS AVANT LA 49 e FINALE DES JEUX DU QUÉBEC Saint-Bruno-de-Montarville, 13 janvier 2014 Le

Plus en détail

Adoptée : En vigueur : Amendement :

Adoptée : En vigueur : Amendement : SCOLARISATION À LA MAISON Adoptée : En vigueur : Amendement : 9 novembre 2010 (CC-2010-463) 9 novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES.. 3 1.1 Objet et but de la politique 3 1.2 Champ

Plus en détail

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs

GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat. Au service de la réussite de chacun. Commission scolaire des Draveurs Commission scolaire des Draveurs GUIDE DU NOUVEL EMPLOYÉ Personnel enseignant régulier et à contrat Au service de la réussite de chacun N.B. Dans le présent texte, le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

Relation entre la mission et les valeurs:

Relation entre la mission et les valeurs: Le respect de la dignité des personnes et la recherche de relations justes et humaines L'esprit d'intégration et la synergie Le souci de l'intégrité de la Maison Vivre Relation entre la mission et les

Plus en détail

Politique de scolarisation à la maison

Politique de scolarisation à la maison Code : 2521-02-12-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique de scolarisation à la maison Date d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur : Date d entrée en vigueur : 13 juin 2012 Services

Plus en détail

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants POLITIQUE POLITIQUE D ÉDUCATION INTERCULTURELLE DATE : 26 mars 2014 SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants DESTINATAIRES : À toute la communauté

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Formation continue obligatoire

Formation continue obligatoire Formation continue obligatoire POLITIQUE (Organismes) Version décembre 2010 S E R V I C E D U D É V E L O P P E M E N T P R O F E S S I O N N E L Table des matières Section 1 : Information générale 3 1.

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

Caisse d économie des employés en Télécommunication

Caisse d économie des employés en Télécommunication Caisse d économie des employés en Télécommunication 1 HOMMAGES Hommage à M. Michel Laberge, ex-président du Conseil d administration de la Caisse d économie Desjardins des employés en Télécommunication

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

9h à 16h Séminaire d une journée avec Luc Jetté. Nouvelle formule cette année!

9h à 16h Séminaire d une journée avec Luc Jetté. Nouvelle formule cette année! Québec, le 3 mars 2011 Liste préliminaire des conférenciers et des sujets traités Colloque 2011 de l APAPI 24, 25, 26 et 27 mai 2011 Afin de débuter vos demandes de libération pour le colloque 2011 avant

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s)

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s) L'application de cette politique est sous la responsabilité et la coordination de la Direction générale en collaboration avec la Direction des études et la Direction de la formation continue (langue d

Plus en détail

Adopté à l automne 2006

Adopté à l automne 2006 Adopté à l automne 2006 PRÉAMBULE Un code d éthique pour l AQEM Notre mission Mise en perspectives Nos principales valeurs Application du code d éthique Chapitre 1 : Deux valeurs fondatrices de l AQEM

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS

RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS Adopté par le conseil d administration le 16 juin 2015 (résolution numéro CA-015-0942) et déposé au ministère de l Éducation,

Plus en détail

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie

Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Volume 2, numéro 5 Décembre 2008 Adoption du Plan pluriannuel 2008-2011 du réseau de la santé et des services sociaux de l Estrie Le conseil d administration de l Agence de la santé et des services sociaux

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

L art de la reconnaissance en gestion

L art de la reconnaissance en gestion L art de la reconnaissance en gestion Sophie Tremblay Coach & Stratège Dans votre parcours professionnel, quelle est la personne qui vous a offert la reconnaissance qui vous a le plus marqué? Quelles sont

Plus en détail

Règlement numéro 11 portant sur LES DROITS DE TOUTE NATURE EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS

Règlement numéro 11 portant sur LES DROITS DE TOUTE NATURE EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Règlement numéro 11 portant sur LES DROITS DE TOUTE NATURE EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS Adopté le 14 décembre 1998 CA-98-51-465 Amendé le 8 février

Plus en détail

Tamarha Pierce, professeure agrégée Faculté des sciences sociales, École de psychologie. Prix Distinction en enseignement pour les professeurs

Tamarha Pierce, professeure agrégée Faculté des sciences sociales, École de psychologie. Prix Distinction en enseignement pour les professeurs Concours des prix d excellence en enseignement 2012-2013 Lauréates et lauréats Volet Pratiques pédagogiques Yvan Bédard, professeur titulaire Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, Département

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE RAPPORT D ACTIVITÉS 2011-2012 MOT DE LA PRÉSIDENTE L année 2011-2012 fut une année d imprévus. L absence de madame Hélène Blackburn, directrice générale, a demandé une réorganisation des tâches. Madame

Plus en détail

Absences motivées : madame Francine Doucet, messieurs André Couture et Jacques Pineault.

Absences motivées : madame Francine Doucet, messieurs André Couture et Jacques Pineault. PROCÈS-VERBAL de la première (09-01) assemblée régulière de l année 2009 du Conseil d administration du Collège de Rimouski tenue le mardi 27 janvier 2009, à 17 h, au local G-130 du Cégep de Rimouski.

Plus en détail

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014

Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes. En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Normes de mise en œuvre des programmes et applications concrètes En vigueur à compter du 1 er

Plus en détail

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR)

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) Profession de foi Changer la façon de s habiller, sortir des sentiers battus, et proposer une autre vision du monde. Notre mission Le groupe FAST

Plus en détail

Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012

Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Préparé par le comité régional du développement de Jeunes Entreprises - Jean-Michel Gobeil, agent de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse - Chrystelle

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Division des communications NOVEMBRE 2010 TABLE DES MATIERES 1) DÉFINITION... 2 2) PRINCIPES DIRECTEURS... 2 3) LA COMMUNICATION INTERNE... 3 3.1) L accueil des employés... 3

Plus en détail

Politique de reconnaissance. et de soutien pour les organismes communautaires de Chelsea. Octobre

Politique de reconnaissance. et de soutien pour les organismes communautaires de Chelsea. Octobre Politique de reconnaissance et de soutien pour les organismes communautaires de Chelsea Présenté par Le Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire de Chelsea Octobre 2013 Table des Matières

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

CLUB DE PATINAGE ARTISTIQUE DE BOISBRIAND. Document régissant l'organisation de la Revue sur glace

CLUB DE PATINAGE ARTISTIQUE DE BOISBRIAND. Document régissant l'organisation de la Revue sur glace CLUB DE PATINAGE ARTISTIQUE DE BOISBRIAND Document régissant l'organisation de la Revue sur glace Document original approuvé par le conseil d'administration en octobre 1991 Dernière modification : 31 mai

Plus en détail

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE Service émetteur : Direction des études Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 20

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014

COMMUNIQUÉ. Prix Cardozo-Coderre 2014 COMMUNIQUÉ L OOAQ décerne près de 45 000 $ en prix et subventions de recherche en soutien aux orthophonistes et aux audiologistes pour des soins de qualité à la population. MONTRÉAL, le 16 juin 2015 Dans

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

GUIDE DE DÉTERMINATION DE L ÉCHELON SALARIAL

GUIDE DE DÉTERMINATION DE L ÉCHELON SALARIAL GUIDE DE DÉTERMINATIONN DE L ÉCHELON SALARIAL CALCUL DE L EXPÉRIENCEE ET DE LA SCOLARITÉ AVANCEMENT D ÉCHELON EN «PROGRESSION NORMALE» ET EN «PROGRESSION ACCÉLÉRÉE» CONVENTION 2010-2015 JANVIER 2012 Rédaction

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC

LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC LA MISSION DE L APER EST DE REPRÉSENTER ET DE DÉFENDRE LES DROITS DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC SOUTIEN, DÉVELOPPEMENT, REPRÉSENTATION L APER EST LA

Plus en détail

Vers l amélioration continue

Vers l amélioration continue Vers l amélioration continue Devis d évaluation et planification des travaux sur l assurance qualité Document recommandé par le comité de suivi du Plan stratégique, le comité de Régie interne et la Commission

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Cahier descriptif des bourses. de la Fondation. du Cégep Beauce-Appalaches

Cahier descriptif des bourses. de la Fondation. du Cégep Beauce-Appalaches Cahier descriptif des bourses de la Fondation du Cégep Beauce-Appalaches Adopté par le conseil d administration de la Fondation le 5 février 2009 Révisé le 8 mars 2010 FCBA Cahier descriptif des bourses

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Formulaire de mise en candidature Éloizes 2016

Formulaire de mise en candidature Éloizes 2016 Formulaire de mise en candidature Éloizes 2016 Voici le formulaire de mise en candidature des Éloizes 2016. Il est maintenant temps de soumettre votre candidature pour une œuvre, une prestation ou une

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Natalie Rinfret, Ph.D. Colloque de l Association des directeurs généraux des services

Plus en détail

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Modifié et voté en CA le 21/11/2013 Article 1er : Entrée en vigueur et modification du règlement intérieur Le présent règlement intérieur entrera

Plus en détail

On a changé de. de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX. Édition 2015

On a changé de. de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX. Édition 2015 On a changé de Programme de Bourse Émérite de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX Édition 2015 Ces informations sont également disponibles sur le site

Plus en détail

POLITIQUE INTERCULTURELLE

POLITIQUE INTERCULTURELLE POLITIQUE INTERCULTURELLE Adoptée à la 269 e réunion du conseil d administration du 21 septembre 2009 Politique interculturelle Préambule Le Collège de Maisonneuve évolue dans un contexte interculturel

Plus en détail

La reddition de comptes dans le cadre du soutien à la mission globale

La reddition de comptes dans le cadre du soutien à la mission globale La reddition de comptes dans le cadre du soutien à la mission globale Programme de soutien aux organismes communautaires SERVICES SOCIAUX Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé

Plus en détail

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013 DEVIS D ÉVALUATION Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan Automne 2013 La mise en contexte de l évaluation Depuis sa création en 1993, la commission d évaluation de l enseignement

Plus en détail

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ

1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Importance d un programme de sécurité et de santé 1. IMPORTANCE D UN PROGRAMME DE SÉCURITÉ ET DE SANTÉ Raison d être d un programme de sécurité et de santé Un bon programme de sécurité et de santé dans

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 1. Contexte PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 Dans le passé, on recherchait des superviseurs compétents au plan technique. Ce genre d expertise demeurera toujours

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2017

Plan stratégique 2012-2017 Plan stratégique 2012-2017 Présentation Le Plan stratégique 2012-2017 présente ce que Polytechnique Montréal s'engage à accomplir durant les cinq prochaines années dans le but de poursuivre sa mission,

Plus en détail

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations LA SCOLARISATION À LA MAISON Orientations Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2010 ISBN 978-2-550-57703-4 (PDF) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du

Plus en détail

Assurances collectives

Assurances collectives Assurances collectives Regroupement des organismes nationaux de loisir et de sport du Québec Conditions de renouvellement au 1 er avril 2015 et modification du choix d option Regroupement des organismes

Plus en détail

Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010. Section 07

Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010. Section 07 Politique relative au développement durable Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010 Recueil des règles de gestion Service des ressources matérielles 1. Préambule Cette politique

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

plan d affaires 2005-2008 Société du Centre des congrès de Québec

plan d affaires 2005-2008 Société du Centre des congrès de Québec plan d affaires 2005-2008 Société du Centre des congrès de Québec Le plan d affaires 2005-2008 de la Société du Centre des congrès de Québec Le nouveau plan d affaires de la Société du Centre des congrès

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

Catalogue de formations Management:

Catalogue de formations Management: Catalogue de formations Management: Tuteur formateur...page 2 Tuteur Hiérarchique...page 3/4 Réussir sa réunion management...page 5 Animer et diriger son équipe...page 6/7 Les leviers de la motivation...page

Plus en détail

- Quand gerer rime avec jongler. SESSION DE PERFECTIONNEMENT 22, 23 et 24 avril 2015 à l hôtel Delta à Sherbrooke

- Quand gerer rime avec jongler. SESSION DE PERFECTIONNEMENT 22, 23 et 24 avril 2015 à l hôtel Delta à Sherbrooke - Quand gerer rime avec jongler SESSION DE PERFECTIONNEMENT 22, 23 et 24 avril 2015 à l hôtel Delta à Sherbrooke LE MOT DU COMITÉ ORGANISATEUR Chers membres, Le comité organisateur est heureux de vous

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : Centre de santé et de services sociaux du Sud

Plus en détail

Bourse Jacinthe Jacinthe Leblanc bourse Jacinthe Leblanc

Bourse Jacinthe Jacinthe Leblanc bourse Jacinthe Leblanc Bourse Jacinthe Dans le but d encourager les étudiants à poursuivre leurs études dans le programme de premier cycle de l enseignement en adaptation scolaire et sociale, le conseil d administration a créé

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement

GUIDE ADMINISTRATIF. Classification et rémunération du personnel d encadrement GUIDE ADMINISTRATIF Classification et rémunération du personnel d encadrement En vigueur du 1 er avril 2007 au 31 mars 2010 Contenu et rédaction Association québécoise des centres de la petite enfance

Plus en détail

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS AVANT-PROPOS 1. Le Programme des cadres dirigeants (PCD) est un programme de séminaire en résidence de quatre jours et demi à l intention des officiers

Plus en détail

Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement

Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement Mai 2013 Qu est-ce qu un projet d établissement? Ce document exprime la volonté collective de réaliser pendant les années à venir les actions

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT

DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT Que devez-vous savoir sur la tutelle en vertu de la Loi sur la protection de la jeunesse? LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE CETTE BROCHURE A ÉTÉ RÉALISÉE

Plus en détail

Rapport d activités de. l Association Québécoise. pour les Enfants Dyspraxiques (AQED)

Rapport d activités de. l Association Québécoise. pour les Enfants Dyspraxiques (AQED) Rapport d activités de l Association Québécoise pour les Enfants Dyspraxiques (AQED) Année 2013-2014 Introduction L association a été constituée par lettres patentes du registraire des entreprises au nom

Plus en détail

Tournoi de golf 2012

Tournoi de golf 2012 Tournoi de golf 2012 Tournoi de golf annuel, mercredi 6 juin 2012 Golf le Maître de Tremblant Plan de visibilité Présidence d honneur 5000$ Mention de votre entreprise, et remerciement en tant que présidence

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015

CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 Dans le but d alléger le texte et d en faciliter la lecture, le masculin a été utilisé comme genre neutre pour désigner aussi bien

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

Formulaire de mise en candidature pour le prix d excellence du Sceau rouge

Formulaire de mise en candidature pour le prix d excellence du Sceau rouge Formulaire de mise en candidature pour le prix d excellence du Sceau rouge Le prix d excellence du Sceau rouge a été créé dans le but d honorer les contributions des employés provinciaux, territoriaux

Plus en détail

Jusqu à trois prix seront décernés annuellement et ce dans les deux catégories suivantes.

Jusqu à trois prix seront décernés annuellement et ce dans les deux catégories suivantes. Directives de mise en candidature Association des universités de l Atlantique Prix d enseignement distingué et de leadership en éducation, 2015 Objectif Le but de ce programme de prix est d encourager

Plus en détail

DONS, D HOSPITALITÉ. Lignes directrices 1. mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE

DONS, D HOSPITALITÉ. Lignes directrices 1. mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE DONS, AVANTAGES ET MARQUES D HOSPITALITÉ Lignes directrices 1 mai 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE 1 En application de l article 89 du Code, le commissaire peut publier des lignes directrices

Plus en détail

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne POUR VOUS ÉCLAIRER DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL Les bonnes pratiques du recrutement en ligne Avant-propos Au Québec, le commerce de détail compte près de 24 000 établissements et 300 000 employés. Les jeunes

Plus en détail

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR Site internet : ci-olympiquecourchamp.footeo.com Adresse mail : cioc@free.fr [Tapez un texte] Edito Ami footballeur, Te voilà en possession de ton livret qui va t accompagner

Plus en détail

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire Musique éthique Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire 1. Contexte Aujourd hui, la filière musicale est dominée par une poignée de «majors». La suprématie de la logique économique

Plus en détail

Vous êtes membre. Être membre de la Chambre de la sécurité financière, c est être bien encadré. En tant qu organisme

Vous êtes membre. Être membre de la Chambre de la sécurité financière, c est être bien encadré. En tant qu organisme Vous êtes membre Être membre de la Chambre de la sécurité financière, c est être bien encadré. En tant qu organisme d autoréglementation, la Chambre est là pour protéger le public, mais aussi pour contribuer

Plus en détail

Sommaire. Bourses d implication du REMDUS... 2 Poste à combler / Présidence... 3 Conférence sur les impacts de la grève... 3 Souper Multiculturel...

Sommaire. Bourses d implication du REMDUS... 2 Poste à combler / Présidence... 3 Conférence sur les impacts de la grève... 3 Souper Multiculturel... Sommaire REMDUS Bourses d implication du REMDUS... 2 Poste à combler / Présidence... 3 Conférence sur les impacts de la grève... 3 Souper Multiculturel... 4 Rubrique Communication Tension : Concours interuniversitaire

Plus en détail

Code d éthique Version révisée février 2011

Code d éthique Version révisée février 2011 Code d éthique Version révisée février 2011 Table des matières Introduction...3 1. Devoirs et obligations...4 1.1. Déclarations de la personne accompagnatrice... 4 1.2. Dispositions générales de la personne

Plus en détail

Adoption par le conseil d établissement : Résolution : CECL1109-21-09 Date : 21 septembre 2011 Résolution : Date :

Adoption par le conseil d établissement : Résolution : CECL1109-21-09 Date : 21 septembre 2011 Résolution : Date : TITRE : Règles d application du Cégep régional de Lanaudière à L Assomption relatives au Règlement n o 6 sur l admission des étudiants au Cégep régional de Lanaudière Adoption par le conseil d établissement

Plus en détail