Les Directives ATEX. Améliorer. la Sécurité et les Conditions de Travail : les Directives ATEX

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Directives ATEX. Améliorer. la Sécurité et les Conditions de Travail : les Directives ATEX"

Transcription

1 Les Directives ATEX Améliorer la Sécurité et les Conditions de Travail : les Directives ATEX

2 DIRECTIVE ATEX 1999/92/CE : LES OBLIGATIONS DE L EXPLOITANT L exploitant doit : établir un document relatif aux mesures de protection contre les explosions montrant : que les risques d explosion ont été déterminés et évalués, que des mesures adéquates seront prises pour atteindre les objectifs de la directive, quels sont les emplacements classés en zone, quels sont les emplacements auxquels s appliquent les prescriptions minimales (mesures organisationnelles, mesures de protection contre les explosions), que les lieux et les équipements de travail, y compris les dispositifs d alarme, sont conçus, utilisés et entretenus en tenant dûment compte de la sécurité, que des dispositions ont été prises pour que l utilisation des équipements de travail soit sûre. prendre toutes les mesures techniques et organisationnelles pour : empêcher la formation d atmosphères explosives, éviter l inflammation d atmosphères explosives, atténuer les effets nuisibles d une explosion. signaler les zones à risque : les zones où les atmosphères explosives peuvent se former sont définies sous la responsabilité de l exploitant et doivent être signalées. CLASSIFICATION DES EMPLACEMENTS OU DES ATEX PEUVENT SE PRESENTER Cas des poussières Zone 20 : Emplacement où une atmosphère explosive sous forme de nuage de poussières combustibles est présente en permanence pendant de longues périodes ou fréquemment. Cas des gaz, vapeurs et brouillards Zone 0 : Emplacement où une atmosphère explosive consistant en un mélange avec l air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard est présente en permanence pendant de longues périodes ou fréquemment. DANGER PERMANENT Zone 21 : Emplacement où une atmosphère explosive sous forme de nuage de poussières combustibles est susceptible de se présenter occasionnellement en fonctionnement normal. Zone 1 : Emplacement où une atmosphère explosive consistant en un mélange avec l air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard, est susceptible de se présenter occasionnellement en fonctionnement normal. DANGER POTENTIEL Zone 22 : Emplacement où une atmosphère explosive sous forme de nuage de poussières combustibles n est pas susceptible de se présenter en fonctionnement normal ou, si elle se présente néanmoins, elle n est que de courte durée. DANGER MINIME Zone 2 : Emplacement où une atmosphère explosive consistant en un mélange avec l air de substances inflammables sous forme de gaz, de vapeur ou de brouillard, n est pas susceptible de se présenter en fonctionnement normal ou, si elle se présente néanmoins, elle n est que de courte durée.

3 De la conception à l installation Notre démarche : Le constat : Quel que soit votre taille d entreprise ou votre secteur d activité, le surclassement des zones ATEX représente un surcoût important. Notre solution : Limiter l étendue des zones ATEX et donc réduire votre investissement avec : - la Ventilation (gaz ou solvants) - le Dépoussiérage (traitement des émissions de poussières) - l Aspiration Centralisée Haute Dépression (traitement des dépôts de poussières) en utilisant les référentiels que sont les normes NF EN , NF EN L ensemble de cette démar che s appuie sur notre expertise et est réalisé en par faite adéquation avec les directives A TEX 94/9/C E et 99/92/CE. Notre expertise : Analyse ATEX complète d installations aérauliques Analyse des poussières Mise en conformité ATEX des installations aérauliques existantes Maintenance par personnel habilité Nos compétences : Un réseau national de spécialistes Un formateur interne ISM ATEX niveau 3-M Un système d assurance qualité (ISO 9001 et ATEX) La fabrication d organes de sécurité Membre de la commission de normalisation S66A Atmosphères explosives de l AFNOR Ventilateur conforme à la NF EN Déflecteur sur évent d explosion. Aspiration Centralisée Haute Dépression. Big-bag isolé par Ecluse ATEX.

4 Recyclage de l air Découplage technique par : Vanne guillotine ou clapet d explosion Exemple d installation Dépoussiéreur Zone 20 côté air sale Zone 22 côté air propre Dépôt de dossier auprès d un organisme notifié pour installation en zone 1/21 et 2/22 Equipé d un séquenceur ATEX de décolmatage des éléments filtrants Découplage technique Clapet anti-retour Ou Clapet d explosion ou découpleur Liaisons équipotentielles Ou Découpleur en cas de risque d explosion en provenance du process Contrôleur de rejet ATEX pour déclasser le ventilateur et assurer le by-passage en cas de rejet Canalisation de l explosion Dimensionnement suivant NF EN Par évent Ventilateur Conforme à la norme NF EN Ou évent indoor Extraction des poussières Ecluse certifiée ATEX pour barrage à la flamme et résistance à la surpression Ou suppression d explosion

5 Exemples de systèmes de dépoussiérage et d Aspiration Centralisée Haute Dépression conformes aux directives ATEX dans différents types d industrie. Qu est-ce qu un système de protection au sens de la directive? Dispositif dont la fonction permet d arrêter ou limiter les effets d une explosion. A ce titre, ces éléments doivent posséder : - une attestation d examen CE de type - une assurance qualité ATEX de la production suivant NF EN Qu est-ce qu un découplage technique? C est un élément permettant d éviter la propagation d une explosion (dite primaire) vers un autre volume à risque conduisant à une deuxième explosion (dite secondaire) beaucoup plus dévastatrice. On utilise pour cela des appareils considérés comme système de protection.

6 Un siècle d aéraulique pour réussir aujourd hui et préserver demain Notre métier : Améliorer la qualité de l air en milieu industriel Conjuguer Efficacité et Développement Durable. DELTA NEU se développe depuis plusieurs dizaines d années dans le domaine de l aéraulique, dans lequel il fait autorité. Les plus grands noms de l industrie française et internationale font appel à ses compétences pour accroître l efficacité de leurs process, améliorer les conditions de travail de leurs salariés et les assister dans leur responsabilité environnementale. Proximité commerciale 12 agences en France 1 direction exportation Filiales au Royaume-Uni, au Bénélux et au Maroc Licenciés et agents dans de nombreux pays Qualité certifiée Contrôle permanent de la fabrication Haut niveau de formation des différents intervenants Certification ISO 9001 : 2000 et ATEX Services & maintenance Suivi et maintenance de vos installations Des contrats de services adaptés à l utilisation des installations Des offres de remise à niveau Un service pièces détachées d origine CEP : - Ed

ATmosphère EXplosive. Chauvet Florent Jouenne Loïc Begaud Florian

ATmosphère EXplosive. Chauvet Florent Jouenne Loïc Begaud Florian ATmosphère EXplosive Chauvet Florent Jouenne Loïc Begaud Florian -Définition -Logos importants liés aux ATEX -Deux directives pour ATEX 94/9/CE 1999/92/CE -Les différentes zones ATEX -Le rôle de l employeur

Plus en détail

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Introduction La présente fiche traite du risque d explosion susceptible d

Plus en détail

Département Audit et Conseil. 3 juin 2004

Département Audit et Conseil. 3 juin 2004 Elaboration d une méthode d évaluation et du document en réponse aux décrets 1553, 1554 relatifs à la protection des travailleurs contre les risques d explosion Contexte réglementaire Directive 1999/92/CE

Plus en détail

Atmosphère explosive?

Atmosphère explosive? ATEX I Atmosphère explosive? Mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la

Plus en détail

ATEX. I. Présentation du contexte réglementaire. II. Les textes en détails. III. Synthèse Globale de la Réglementation ATEX. A. La directive produit

ATEX. I. Présentation du contexte réglementaire. II. Les textes en détails. III. Synthèse Globale de la Réglementation ATEX. A. La directive produit ATEX I. Présentation du contexte réglementaire II. Les textes en détails III. Synthèse Globale de la Réglementation ATEX A. La directive produit 1) Conception des produits : 2 approches 2) Contenu 3) Des

Plus en détail

Atelier de chimie fine Démarche ATEX complète

Atelier de chimie fine Démarche ATEX complète Atelier de chimie fine Démarche ATEX complète Dans le cadre de la mise en conformité ATEX d un atelier de chimie fine, ECTARIS a assuré les prestations suivantes : Définition du zonage - Recueil des informations

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? DEMARCHE ATEX UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE.

LE SAVIEZ-VOUS? DEMARCHE ATEX UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE. 1 2 LE SAVIEZ-VOUS? UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE. 3 SOURCE INRS 4 Identification des atmosphères explosives Faire l inventaire

Plus en détail

Prévention des explosions Poussières combustibles

Prévention des explosions Poussières combustibles Conférence SSPS - Section Romande Prévention des explosions Poussières combustibles J.-F. André Dr.Ing.-chimiste EPFL Ingénieur sécurité Sécurité au Travail Secteur Industrie Arts & Métiers Chimie Atmosphère

Plus en détail

TGC Extrusion. TGC Extrusion : TGC. La démarche ATEX SOMMAIRE

TGC Extrusion. TGC Extrusion : TGC. La démarche ATEX SOMMAIRE : La démarche ATEX Destinataire : A l attention de : Date : 25/09/2007 Version N : 02 SOMMAIRE A. BUTS & OBJECTIFS...2 B. QUELQUES DEFINITIONS...2 C. ZONAGE ET CONFORMITE DES EQUIPEMENTS...3 D. CONSEILS

Plus en détail

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée Les ATmosphères EXplosives («ATEX») Prévention des Risques et Protection des Salariés R. REVALOR INERIS Méditerranée 1 ATEX : Les produits concernés ATMOSPHERE EXPLOSIVE Mélange avec l air, dans les conditions

Plus en détail

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE Prévention de l incendie sur les lieux de travail PRINCIPE La nouvelle réglementation relative à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (AR du 28 mars 2014) définit précisément les mesures

Plus en détail

NIBT 2015. Protection du conducteur neutre pas nouveau. Tableau 4.3.5.3.1 3L + N 3L L + N 2L S N = S L S N 0 S L LLLN LLLN LLL LN LL

NIBT 2015. Protection du conducteur neutre pas nouveau. Tableau 4.3.5.3.1 3L + N 3L L + N 2L S N = S L S N 0 S L LLLN LLLN LLL LN LL La filiation : le disjoncteur amont limiteur et aide les disjoncteurs en aval! Attention même fabricant et lire tabelle Si HPC en amont doit être testé en laboratoire Une étiquette doit être apposée sur

Plus en détail

Explosion et lieu de travail

Explosion et lieu de travail Explosion et lieu de travail Les explosions sur le lieu de travail sont souvent spectaculaires et parfois mortelles. Leur prévention fait l'objet d'une réglementation spécifique. Les chefs d'entreprise

Plus en détail

Formation. Protection INCENDIE en maison de repos 09-03-15. La réglementation en Belgique. Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos

Formation. Protection INCENDIE en maison de repos 09-03-15. La réglementation en Belgique. Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos Formation Sensibilisation à la prévention incendie en Maison de repos Laurent Vanassche Protection INCENDIE en maison de repos QUELLE REGLEMENTATION? La réglementation en Belgique Différents niveaux de

Plus en détail

Instrum : BTS1 1-a Capteur, transmetteur et environnement Cours n 12 Atex ATEX (Atmosphères Explosives) Page 1 sur 5

Instrum : BTS1 1-a Capteur, transmetteur et environnement Cours n 12 Atex ATEX (Atmosphères Explosives) Page 1 sur 5 Atex ATEX (Atmosphères Explosives) Page 1 sur 5 1 Définition d'une Atex Une atmosphère explosive (ATEX) est un mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme

Plus en détail

Assainir l air ambiant dans vos ateliers

Assainir l air ambiant dans vos ateliers Assainir l air ambiant dans vos ateliers Assurer la santé et le confort de vos opérateurs, Protéger vos outils de production, Améliorer l efficacité énergétique des installations, Préserver l environnement.

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE FORMATION ATEX (risque explosion) SéConForm Sécurité, Conseil, Formation GOARDOU Vincent 06.82.08.07.52 vincent.goardou@sfr.fr Savoir avancer Formations «Sécurité

Plus en détail

Qu est ce que la norme ATEX?

Qu est ce que la norme ATEX? La norme européenne Atex est associée aux produits utilisables en ATmosphères EXplosibles. La norme Atex est une norme de sécurité pour les zones dangereuses : zone 1 en contact avec gaz et zone 2 proche

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE. Les atmosphères explosives (ATEX)

DOSSIER THÉMATIQUE. Les atmosphères explosives (ATEX) THÉMATIQUE (ATEX) Sommaire 1. L essentiel à retenir...... 3 2. Guide pratique... 4 2.1. Une problématique à l échelle européenne... 4 2.2. Qu est-ce qu une atmosphère explosive?... 6 2.3. Qui est concerné?...

Plus en détail

Journée Industrielle Méthanisation Règles de sécurité des installations de méthanisation agricole Chambéry, 05 Octobre 2011

Journée Industrielle Méthanisation Règles de sécurité des installations de méthanisation agricole Chambéry, 05 Octobre 2011 Journée Industrielle Méthanisation Règles de sécurité des installations de méthanisation agricole Chambéry, 05 Octobre 2011 Sébastien EVANNO (sebastien.evanno@ineris.fr) Contexte Programme d appui annuel

Plus en détail

La performance sur toute la ligne

La performance sur toute la ligne Equipements pour Réseaux de Fluides Médicaux La performance sur toute la ligne www.airliquidemedicalsystems.com JUSQU AUX SERVICES UTILISATEURS Un environnement complexe à maîtriser La majorité des établissements

Plus en détail

ISM-ATEX Installation Service Maintenance en ATEX Version 7.0 Décembre 2014 REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION

ISM-ATEX Installation Service Maintenance en ATEX Version 7.0 Décembre 2014 REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION Installation - Service - Maintenance en ATEX VERSION 7.0 Référentiel ISM-ATEX page 1 / 130 PARTIE 2-1 PARTIE 1 Quel est le champ d application de la certification ISM-ATEX?

Plus en détail

COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES

COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES CLATEX COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES Alain Czyz - INERIS - BP2 60550 VERNEUIL EN HALATTE Tél: 03 44 55 65 42 Fax: 03 44 55 67 04 Alain.Czyz@ineris.fr

Plus en détail

Batteries Saft pour les industries du pétrole et du gaz. Où que vous soyez, elles alimentent toutes vos applications

Batteries Saft pour les industries du pétrole et du gaz. Où que vous soyez, elles alimentent toutes vos applications Batteries Saft pour les industries du pétrole et du gaz Où que vous soyez, elles alimentent toutes vos applications Saft : le choix idéal pour les besoins exigeants Dans un monde où la demande en énergie

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

15 ans de directives ATEX

15 ans de directives ATEX Quoi de neuf en ATEX? 15 ans de directives ATEX Xavier Lefebvre Président Commission AFNOR S66A Consultant UE CEN CENELEC ATEX Inspecteur certifié IECEX xl@exprevention.com Contexte réglementaire ATEX99/92

Plus en détail

Services. d entretien TI

Services. d entretien TI Services d entretien TI 1986 Année de fondation 3 000+ Clients dans plus de 70 pays MAINTENIR Comme partie intégrante de ses solutions TI, Hypertec Systèmes offre une grande variété de services d'entretien

Plus en détail

GANTS de protection Propriétés électrostatiques

GANTS de protection Propriétés électrostatiques GANTS de protection Propriétés électrostatiques Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Le danger ATEX - ATmosphères EXplosibles Vêtements et gants en zone ATEX La concentration

Plus en détail

Règlementation Domaine : ELECTRIQUE

Règlementation Domaine : ELECTRIQUE Règlementation Domaine : ELECTRIQUE DIRECTIVE 2007/30/CE «Lieux de travail» Parlement européen et du conseil du 20 juin 2007 (modifie la directive 89/391/CEE) (JO L 393 du 30.12.1989, p. 1) CONCERNANT

Plus en détail

LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Réunion d information

LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Réunion d information LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Réunion d information LES EAUX USEES DOMESTIQUES : Définition Quelles solutions de traitement? Quelle règlementation? Oct.09 Les Eaux Usées Domestiques

Plus en détail

MT-5096-2004. Système de gestion des gaz SYSTÈME CENTRAL D APPROVISIONNEMENT POUR LES GAZ MÉDICAUX

MT-5096-2004. Système de gestion des gaz SYSTÈME CENTRAL D APPROVISIONNEMENT POUR LES GAZ MÉDICAUX MT-5096-2004 Système de gestion des gaz SYSTÈME CENTRAL D APPROVISIONNEMENT POUR LES GAZ MÉDICAUX 02 D-1213-2009 Les gens à travers la planète font confiance aux produits et services de Dräger. Dräger

Plus en détail

Aide à l application de la réglementation ATEX. établissements d enseignement supérieur) J. CHAINEAUX Jacques.chaineaux@ineris.

Aide à l application de la réglementation ATEX. établissements d enseignement supérieur) J. CHAINEAUX Jacques.chaineaux@ineris. Aide à l application de la réglementation ATEX (pour une amélioration de la sécurité dans les établissements d enseignement supérieur) J. CHAINEAUX Jacques.chaineaux@ineris.fr 03 44 55 65 18 Sommaire Phénoménologie

Plus en détail

ATEX = ATmosphères EXplosives. ATEX 137 pour les entreprises Directive 1999/92/EG, 16.12.1999

ATEX = ATmosphères EXplosives. ATEX 137 pour les entreprises Directive 1999/92/EG, 16.12.1999 ATEX 137 et ATEX 95 ATEX = ATmosphères EXplosives ATEX 137 pour les entreprises Directive 1999/92/EG, 16.12.1999 ATEX 95 pour les fournisseurs d appareils Directive 94/9/EG, 23.03.1994 Deadline en Europe:

Plus en détail

PROTECTION CATHODIQUE DES CANALISATIONS EN ACIER SOMMAIRE 1. OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. DOMAINE D APPLICATION 2 3. NORMES DE REFERENCE 2

PROTECTION CATHODIQUE DES CANALISATIONS EN ACIER SOMMAIRE 1. OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. DOMAINE D APPLICATION 2 3. NORMES DE REFERENCE 2 CAHIER DES CHARGES AFG PROTECTION CATHODIQUE DES CANALISATIONS EN ACIER RSDG 13.1 Rev. 2 Juillet 2013 SOMMAIRE 1. OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. DOMAINE D APPLICATION 2 3. NORMES DE REFERENCE 2 4. CANALISATIONS

Plus en détail

Bureautique. Télécom & Réseaux. Communiquer Envoyer. Télécopier. Numériser. Accompagner

Bureautique. Télécom & Réseaux. Communiquer Envoyer. Télécopier. Numériser. Accompagner Imprimer Télécopier Numériser Copier Bureautique Accompagner Télécom & Réseaux Communiquer Envoyer Le partenaire des entreprises, en Bureautique, Télécom et Réseaux. Solutions Bureautiques, Impression

Plus en détail

Catalogue de Formation 2012

Catalogue de Formation 2012 Catalogue de Formation 2012 GREENTIPS Prévention des risques chimiques Initiation au risque amiante Les agents C.M.R. : connaissances réglementaires et actions de prévention GREENTIPS 91 C route des Romains

Plus en détail

La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire.

La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire. Le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire. Protéger l environnement des hommes et des lieux, Contribuer à la sécurité des interventions

Plus en détail

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. 1 COMMUNE DE Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT EN SANTE ET SECURITE DES TRAVAILLEURS

ACCOMPAGNEMENT EN SANTE ET SECURITE DES TRAVAILLEURS Votre conseil en immobilier d'entreprise ACCOMPAGNEMENT EN SANTE ET SECURITE DES TRAVAILLEURS Evaluations des risques professionnels (Document Unique) Evaluation des risques incendie et ATEX Management

Plus en détail

Le risque chimique en entreprise

Le risque chimique en entreprise Dossier de synthèse Le risque chimique en entreprise Les agents chimiques dangereux Les agents Cancérogènes, Mutagènes, toxiques pour la Reproduction Ce dossier de synthèse «Le risque chimique en entreprise»,

Plus en détail

Colles et produits adhésifs à base de résines synthétiques utilisés dans le bâtiment et les travaux publics

Colles et produits adhésifs à base de résines synthétiques utilisés dans le bâtiment et les travaux publics Risques principaux et précautions d emploi liés à l utilisation des produits tels que colles, revêtements de protection, mortiers, produits d injection contenant des résines synthétiques. Colles et produits

Plus en détail

Stockage et Manipulation des Produits dangereux. Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique

Stockage et Manipulation des Produits dangereux. Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique Stockage et Manipulation des Produits dangereux Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique Maîtrise du risque et gestion des Produits dangereux Maîtrise du risque principes de base Identification

Plus en détail

L efficacité énergétique dans l industrie française

L efficacité énergétique dans l industrie française L efficacité énergétique dans l industrie française 25 mars 2014 Frédéric STREIFF Service Entreprises & Eco-Technologies Direction Productions & Energies Durables L ADEME. Thématiques Déchets Énergie Transport

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

INTERCONTRÔLE Contrôle Non Destructif. AREVA NDE-Solutions, France

INTERCONTRÔLE Contrôle Non Destructif. AREVA NDE-Solutions, France INTERCONTRÔLE Contrôle Non Destructif AREVA NDE-Solutions, France INTERCONTRÔLE AREVA NDE-Solutions Intercontrôle fournit des solutions en Essais Non Destructifs (END) sûres, fiables, innovantes et compétitives

Plus en détail

MAINTENANCE SERVICES & puissance. spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment

MAINTENANCE SERVICES & puissance. spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment CONTRAT DE MAINTENANCE INSTALLATION ELECTRIQUE BASSE TENSION S130 SERVICES & MAINTENANCE puissance spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment VOS BESOINS évoluent NOS

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement :

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement : DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Etablissement : INTERVENANTS ET DEMARCHE L évaluation des risques professionnels a été réalisée par 1 le chef d entreprise et /ou le directeur

Plus en détail

plus loin ensemble au coeur de votre activité

plus loin ensemble au coeur de votre activité plus loin ensemble au coeur de votre activité une démarche professionnelle Ne rien concéder au risque... Roger et Jérôme DESAUTEL Depuis 1932, nous accompagnons votre développement en assurant la protection

Plus en détail

1. - OBJET DU CAHIER DES CHARGES

1. - OBJET DU CAHIER DES CHARGES CAHIER DES CHARGES AFG TRAVAUX EN CHARGE RSDG 11 30 juin 2003 SOMMAIRE 1. - OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. - OUVRAGES CONCERNES 2 3. - DOMAINE D APPLICATION 2 4. - NORME DE REFERENCE 3 5. - TERMINOLOGIE

Plus en détail

Catalogue 2010-2011. Systèmes de Sécurité Incendie. Safety solutions for industry. Au cœur de la sécurité industrielle

Catalogue 2010-2011. Systèmes de Sécurité Incendie. Safety solutions for industry. Au cœur de la sécurité industrielle Catalogue 2010-2011 Systèmes de Sécurité Incendie Safety solutions for industry Au cœur de la sécurité industrielle Pour un monde plus sécurisé, plus écologique et plus technologique. Avec la protection,

Plus en détail

des directives DSD/DPD *

des directives DSD/DPD * Répertoire des éléments d étiquetage des directives DSD/DPD * Ce document détaille les symboles, indications et phrases des dangers physiques, pour la santé et pour l environnement définis par les directives

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L ENTREPRISE EN MATIERE DE Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression

LES OBLIGATIONS DE L ENTREPRISE EN MATIERE DE Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression 12-A L article 8 de l Arrêté Modifié du 15 mars 2000 précise que le personnel chargé de la conduite des équipements sous pression doit

Plus en détail

l électricité Comment ça marche Une fois sur le site, deux chemins de navigation sont possibles :

l électricité Comment ça marche Une fois sur le site, deux chemins de navigation sont possibles : De l électricité Comment ça marche... Ce kit pédagogique a été conçu, en accord avec les programmes scolaires du collège, pour vous accompagner dans la mise en œuvre de vos cours. COMMENT ACCÉDER AU KIT

Plus en détail

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech 1 Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech La politique environnementale 2 Chaque année, la Direction s engage sur une politique environnementale en choisissant quelques objectifs prioritaires.

Plus en détail

Services. SAV / Métrologie Prestations sur site Formations

Services. SAV / Métrologie Prestations sur site Formations Services SAV / Métrologie Prestations sur site Formations Température / Humidité / Pression / Vitesse et débit d air / Analyse de gaz / Acoustique / Solaire Fabricant Français www.kimo.fr KIMO fabricant

Plus en détail

Arnaud GAUDRIER, AFNOR Tél. 01 41 62 84 26, arnaud.gaudrier@afnor.org. POLLUTEC Paris, 2 décembre 2009

Arnaud GAUDRIER, AFNOR Tél. 01 41 62 84 26, arnaud.gaudrier@afnor.org. POLLUTEC Paris, 2 décembre 2009 Norme Française (NF) «Systèmes de récupération de l eau de pluie pour son utilisation à l'intérieur et à l'extérieur des bâtiment» PR NF P16-005 Arnaud GAUDRIER, AFNOR Tél. 01 41 62 84 26, arnaud.gaudrier@afnor.org

Plus en détail

CQP Conducteur (trice) d équipement de fabrication des industries chimiques : Niveau IV*

CQP Conducteur (trice) d équipement de fabrication des industries chimiques : Niveau IV* CQP Conducteur (trice) d équipement de fabrication des industries chimiques : Niveau IV* Dossier VAE Candidat Nom :... Prénom :... Signature : *LE NIVEAU AUQUEL IL EST FAIT REFERENCE EST CELUI DE LA NOMENCLATURE

Plus en détail

Des solutions industrielles performantes, des experts métier au cœur de vos projets.

Des solutions industrielles performantes, des experts métier au cœur de vos projets. Région sud-ouest Arrêts d unités et Travaux neufs Manutention, levage et transfert industriel ouvrages hydraulique Des solutions industrielles performantes, des experts métier au cœur de vos projets. Ortec

Plus en détail

EXTINCTEURS, POSTES D INCENDIE ET ARTICLES DE PROTECTION INCENDIE

EXTINCTEURS, POSTES D INCENDIE ET ARTICLES DE PROTECTION INCENDIE EXTINCTEURS, POSTES D INCENDIE ET ARTICLES DE PROTECTION INCENDIE EXTINCTEURS ET POSTES D INCENDIE Extinction rapide de la plupart des feux naissants! Extincteurs dans toutes les classes d incendie JOMOS

Plus en détail

Détecteur de fuite de gaz, sans fil

Détecteur de fuite de gaz, sans fil Détecteur de fuite de gaz, sans fil Introduction Le détecteur de fuite de gaz sans fil de SEPTAM détecte un mélange d air et de gaz combustible (gaz naturel, méthane, propane et butane). Sur détection

Plus en détail

DELTA NEU. La Filtration

DELTA NEU. La Filtration DELTA NEU La Filtration La Filtration A l écoute de vos besoins, DELTA NEU conçoit et réalise votre installation sur 1 E A B 1 - A - Captage de brouillards d huile par capteur inducteur sur machine-outil.

Plus en détail

Acétylène. Bonnes pratiques. www.airliquide.ca

Acétylène. Bonnes pratiques. www.airliquide.ca Acétylène Bonnes pratiques www.airliquide.ca Utilisé principalement en soudage, coupage, brasage et chauffe, l acétylène est le gaz combustible le plus performant et le plus polyvalent. L acétylène est

Plus en détail

Les terrains de football et installations sportives utilisés pour le déroulement des compétitions officielles sont ainsi classés en six niveaux :

Les terrains de football et installations sportives utilisés pour le déroulement des compétitions officielles sont ainsi classés en six niveaux : FEDERATION FRANCAISE DE FOOTBALL EXTRAIT DU REGLEMENT DES TERRAINS ET INSTALLATIONS SPORTIVES CONCERNANT LA PARTIE ARROSAGE AUTOMATIQUE Nouveau texte adopté par l Assemblée Fédérale du 27 juin 2009. Les

Plus en détail

SECURITE AU TRAVAIL ATEX

SECURITE AU TRAVAIL ATEX ATEX Menu ATEX Définitions Aspects réglementaires Méthodologie Signalisation Définitions Que signifie ATEX? Le terme ATEX est donné à deux Directives Européennes réglementant les «Atmosphères Explosives».

Plus en détail

RAPPORT DE L INSPECTEUR DES INSTALLATIONS CLASSEES

RAPPORT DE L INSPECTEUR DES INSTALLATIONS CLASSEES PREFET DES ALPES MARITIMES Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement de Provence-Alpes-Côte d'azur Nice, le 17/07/2015 Unité territoriale Alpes-Maritimes Nice Leader Tour

Plus en détail

Lycée du Salève Ateliers Bois

Lycée du Salève Ateliers Bois GENERALITES Opération Le présent cahier des charges porte sur les travaux de remise aux normes des équipements de dépoussiérage des ateliers bois Lycée du Salève Ateliers Bois 74100 Annemasse Consistance

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR Leaders mondiaux dans les systèmes de formation aux incidents NRBC/Matières Dangereuses ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR INTRODUCTION

Plus en détail

Mise en œuvre de la réglementation relative aux atmosphères explosives

Mise en œuvre de la réglementation relative aux atmosphères explosives Mise en œuvre de la réglementation relative aux atmosphères explosives Guide méthodologique L Institut national de recherche et de sécurité L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) est une

Plus en détail

Commission de suivi des sites

Commission de suivi des sites Commission de suivi des sites 8 octobre 2013 PARTENAIRE PRIVILEGIE DE L INDUSTRIE L AUTOMOBILE Sommaire 1) Présentation du Groupe Arche et de S.A.M Technologies 2) Bilan des actions pour l amélioration

Plus en détail

NBN S21-100-1 et 2 Détection incendie Une nouvelle approche

NBN S21-100-1 et 2 Détection incendie Une nouvelle approche Sécurité Incendie Réglementation technique et normalisation Bart Vanbever Lead Expert Fire Safety NBN S21-100-1 et 2 Détection incendie Une nouvelle approche But de cette présentation Un manuel pour: L

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

Clauger IFFI - CNAM. Créateur de solutions en froid et air de process. Chanthy THOR, Directeur de Secteur - Clauger Process.

Clauger IFFI - CNAM. Créateur de solutions en froid et air de process. Chanthy THOR, Directeur de Secteur - Clauger Process. Clauger Créateur de solutions en froid et air de process IFFI - CNAM Chanthy THOR, Directeur de Secteur - Clauger Process - mars 2008 - En bref Société Anonyme française Date de création : 1971 260 personnes

Plus en détail

Améliorer la qualité de l air en milieu industriel

Améliorer la qualité de l air en milieu industriel Améliorer la qualité de l air en milieu industriel Notre objectif Protéger les hommes Préserver l environnement Protéger les équipements Découvrez notre vidéo de présentation Notre savoir-faire Dépoussiérage,

Plus en détail

Nos services en rapport au Règlement sur les urgences environnementales (RUE)

Nos services en rapport au Règlement sur les urgences environnementales (RUE) Nos services en rapport au Règlement sur les urgences environnementales (RUE) Contenu Présentation de l équipe MRI et secteurs d activités Services relatifs au RUE Présentation de l équipe Un savoir DIVERSIFIÉ

Plus en détail

IRO DÉTECTEUR DE FUMÉE. Manuel d installation et d utilisation D INCENDIE DAAF AUTONOME AVERTISSEUR. 0786 EN 14604:2005 + AC:2008 DoP n 010701

IRO DÉTECTEUR DE FUMÉE. Manuel d installation et d utilisation D INCENDIE DAAF AUTONOME AVERTISSEUR. 0786 EN 14604:2005 + AC:2008 DoP n 010701 IRO 08 0786 EN 14604:2005 + AC:2008 DoP n 010701 DAAF www.marque-nf.com DÉTECTEUR DE FUMÉE D INCENDIE AVERTISSEUR AUTONOME Manuel d installation et d utilisation IRO Ce document ne doit être ni reproduit,

Plus en détail

Arrêté du 15/09/09 relatif à l entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts

Arrêté du 15/09/09 relatif à l entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts Arrêté du 15/09/09 relatif à l entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts (JORF n 253 du 31 octobre 2009) NOR : DEVE0918467A Vus Le ministre d Etat,

Plus en détail

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES N/Réf. : CODEP-NAN-2016-016704 Nantes, le 29 Avril 2016 Service de médecine nucléaire Centre hospitalier de Saint Brieuc 22027 SAINT BRIEUC CEDEX 1 Objet : Inspection

Plus en détail

Processus d accompagnement pour la certification Halal

Processus d accompagnement pour la certification Halal Page 1 Organisme mandaté par bureau certitrace www.halal-institute.org Processus d accompagnement pour la certification Halal 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax

Plus en détail

Section 1 : Champ d'application

Section 1 : Champ d'application Version de septembre 2012 vérifiez les éventuelles modifications sur le site de Legifrance Code du travail Partie réglementaire nouvelle QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE II : DISPOSITIONS

Plus en détail

Plan d action espaces clos

Plan d action espaces clos Plan d action espaces clos Pour les municipalités/villes Octobre 2010 Rédigé par Élaine Guénette Noms des représentants : Employeur : Date : Travailleurs : Date : 2 Faire adopter une résolution pour l

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Décret n o 2015-1790 du 28 décembre 2015 relatif à certains fluides frigorigènes et aux gaz

Plus en détail

Planification des locaux de stockage spéciaux

Planification des locaux de stockage spéciaux Constructions rurales Planification des locaux de stockage spéciaux Constat Constat Exigences Exigences Objectifs Objectifs Comment? Comment? Constat Stockage spécial? Toute exploitation agricole

Plus en détail

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS ENERALES PAE 1 / 15 REVISION : 0 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des

Plus en détail

1. Comment doit-on faire : Pr NF P16-005

1. Comment doit-on faire : Pr NF P16-005 Quels référentiels et outils pour la réalisation d un projet? Quels référentiels et outils pour la réalisation d un projet? Normalisation et documents de référence Plan de la séquence 1. Comment doit-on

Plus en détail

MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises

MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises PROCEDURE ADAPTEE ART 28 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MAITRE D'OUVRAGE COMMUNAUTE

Plus en détail

qualité des prestations des

qualité des prestations des Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP Renforcer la qualité des prestations des entreprises pour augmenter leurs opportunités de marché Renforcer la qualité des prestations

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

Dossier de presse. Décembre 2010. www.airliquidewelding.com

Dossier de presse. Décembre 2010. www.airliquidewelding.com Dossier de presse Décembre 2010 www.airliquidewelding.com Air Liquide en bref Leader mondial des gaz pour l industrie, la santé et l environnement Chiffre d affaires 2009 : 12 milliards d euros Résultat

Plus en détail

Notice technique Installation de stockage d azote liquide

Notice technique Installation de stockage d azote liquide Notice technique Installation de stockage d azote liquide Air Liquide Assistance Assistance technique & Urgence sécurité 24h/24h INS-NOT-036 www.airliquide.fr Vous êtes client d Air Liquide France Industrie.

Plus en détail

La nouvelle dimension dans la détection incendie: Sinteso TM de Siemens

La nouvelle dimension dans la détection incendie: Sinteso TM de Siemens s La nouvelle dimension dans la détection incendie: Sinteso TM de Siemens Un seul mot d ordre pour la protection des personnes et des biens: Siemens Quand protection incendie rime avec qualité de vie L

Plus en détail

Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage de produits agro-alimentaires

Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage de produits agro-alimentaires MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Compléments du guide état de l art. ANNEXE D Application de la réglementation ATEX aux silos de stockage

Plus en détail

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques La santé dans toutes les politiques, de quoi s agit-il? La santé dans toutes les politiques est une approche intersectorielle des politiques

Plus en détail

Service Public. d Assainissement. Non Collectif. Un contrôle payant, pourquoi?

Service Public. d Assainissement. Non Collectif. Un contrôle payant, pourquoi? Un contrôle payant, pourquoi? Comme le service d assainissement collectif, le SPANC est un service public dont le budget est indépendant du budget général de la collectivité. La réglementation impose que

Plus en détail

"le développement durable vise à concilier efficacité économique, respect de l'environnement et équité sociale" DÉVELOPPEMENT DURABLE

le développement durable vise à concilier efficacité économique, respect de l'environnement et équité sociale DÉVELOPPEMENT DURABLE "le développement durable vise à concilier efficacité économique, respect de l'environnement et équité sociale" DÉVELOPPEMENT DURABLE 30 Exemples de bonnes pratiques Développement durable 31 Saut technologique

Plus en détail

Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression (3CEp)

Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression (3CEp) Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 14 Installations de Génie Climatique et Installations Sanitaires Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression

Plus en détail

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS INTRODUCTION Les dangers dans un espace clos : Occasionnent souvent des accidents graves ou mortels Travail à chaud Conditions de travail 60 % des victimes sont des travailleurs

Plus en détail

NOVA RADIOPROTECTION. Solutions de consultance en radioprotection médicale

NOVA RADIOPROTECTION. Solutions de consultance en radioprotection médicale Solutions de consultance en radioprotection médicale 1021, Avenue de Toulouse - Espace ARC-EN-CIEL (Hall 3) 34070 MONTPELLIER - www.nova-radioprotection.com courriel : contact@nova-radioprotection.com

Plus en détail

Réceptions et contrôles. pour établissements classés «réceptions commodo»

Réceptions et contrôles. pour établissements classés «réceptions commodo» Réceptions et contrôles pour établissements classés «réceptions commodo» Principes En tant que maître d'ouvrage ou exploitant d'un bâtiment administratif, d'un équipement industriel ou d'un atelier technique

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES

AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES 1 Introduction Contexte énergétique Contexte réglementaire L audit énergétique Périmètre Visite -Etat des lieux Analyse et rapport Exemple d audit énergétique 2 Présentation

Plus en détail