PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE"

Transcription

1 PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1

2 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information du personnel...4 1)Formation...4 2)Formation...6 D-Accidents et maladies professionnelles...6 1)Accidents du travail...6 2)Maladies à caractère professionnel...7 3)Suivi médical et premiers soins...8 II.HYGIÈNE...8 A-Circulation et accès...8 B-Locaux à disposition...9 1)Vestiaires et sanitaires...9 2)Nettoyage des locaux...9 3)Désinsectisation et dératisation...9 C-Ambiances physiques...9 1)Chauffage )Eclairage )Ventilation )Ambiance sonore )Ambiance particulière...11 III.SÉCURITÉ...11 A-Organisation )Organisation générale )Evaluation des risques professionnels )Permis d intervention )Intervenants extérieurs...12 B-Matériels et installations )Moyens de manutention )Contrôles techniques )Equipements de protection...14 C-Sécurité incendie )Interdiction de fumer )Dispositif d alerte et d intervention Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 2

3 I. ORGANISATION GÉNÉRALE A- Effectif et rythme de travail Le site de la société SAI va disposer d un effectif de 122 personnes afin d assurer sa nouvelle activité de fabrication de moteur universel. L établissement fonctionne environ 230 j/an selon les rythmes suivants : - en équipes postées (de journée et en 3x8h) pour les ouvriers en fonctionnement optimal (en mode dégradé, un fonctionnement différent peut être appliqué), - en journée pour les autres salariés. B- C.H.S.C.T. L effectif de la société étant supérieur à 50 personnes, la société SAI dispose d un Comité d'hygiène et de Sécurité des Conditions de Travail (C.H.S.C.T.). Conformément à l art.r du Code du Travail, les documents joints à la demande d autorisation sont portés à la connaissance du C.H.S.C.T. préalablement à leur envoi au Préfet. Le C.H.S.C.T. sera consulté sur le dossier établi par la société SAI à l appui de sa demande, dans le délai d un mois à compter de la clôture de l enquête publique prévue par le Code de l Environnement. Il émettra un avis motivé sur ce dossier après avoir pris connaissance des résultats de cette enquête. Le président du C.H.S.C.T. transmettra cet avis au Préfet dans un délai de 45 jours à compter de la clôture du registre de l enquête publique. C- Formation et information du personnel 1) Formation Dès son accueil, tout nouvel embauché reçoit une formation à la sécurité qui couvre les risques généraux et les risques spécifiques liés à son poste de travail. Une visite de site est réalisée avec le responsable hiérarchique. Il se voit remettre le règlement intérieur dans lequel sont rassemblées les règles et consignes de sécurité concernant les risques généraux et particuliers. Le règlement intérieur est affiché dans l atelier. Le lieu de consultation du document unique y est également indiqué. Il rassemble les règles et consignes de sécurité concernant les règles de discipline et d'hygiène, liées en particulier : - à la circulation intérieure (allées de circulation piétons, voies pour les véhicules, etc ), - à l'entretien et l'emploi du matériel, - aux interdictions générales, notamment celles de fumer ou d'apporter des points chauds. 3 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 3

4 2) Formation Le personnel bénéficie des formations suivantes : - Certificats d Aptitude à la Conduite En Sécurité des engins de levage et de manutention (C.A.C.E.S.) pour tous les caristes et tous les utilisateurs occasionnels de chariot, - Sauveteurs Secouristes du Travail (S.S.T.) pour tous les chefs d équipe ainsi que les personnes volontaires, - Manipulation des extincteurs. D- Accidents et maladies professionnelles 1) Accidents du travail Sur l année 2013, l établissement a enregistré 10 accidents avec arrêt et 6 accidents sans arrêt. Les graphiques suivants présentes les évolutions des taux de fréquence et taux de gravité depuis ) Maladies à caractère professionnel Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 4

5 Les activités exercées sur le site peuvent être à l'origine de maladies professionnelles particulières. Certains postes de travail sont visés par l art.r du Code du Travail relatif à une surveillance médicale spéciale. Cela concerne notamment le personnel exposé au bruit ou aux vibrations. Les travailleurs handicapés et les femmes enceintes bénéficient également d une surveillance spécifique. 3) Suivi médical et premiers soins Le suivi médical est assuré par la Médecine du Travail. Les salariés sont tenus de se soumettre à des examens médicaux : - avant l'embauche ou au plus tard avant l'expiration de la période d'essai (voir précisions aux art.r à R du Code du Travail), - au moins tous les 24 mois pour tout le personnel, selon l art.r du Code du Travail, - selon une surveillance médicale renforcée dont le Médecin du Travail reste seul juge, comme évoqué à l art.r du Code du Travail. Les salariés bénéficient également d'un examen par le Médecin du Travail, lors de la reprise du travail et au plus tard dans un délai de 8 jours : - après une absence pour cause de maladie professionnelle, - après une absence d'au moins 3 mois pour un accident du travail (visite de pré-reprise) ou d'une absence d'au moins 30 jours à la suite d un accident du travail, d'une maladie ou suite à un accident non professionnel, - après un congé de maternité. Des trousses de secours sont disponibles pour prodiguer les premiers soins. Une infirmière est actuellement présente sur le site au niveau de l infirmerie (zone 10). Cependant, avec la diminution progressive des effectifs, l infirmière ne sera plus présente. En cas d'accident plus grave, la victime est évacuée vers l'un des hôpitaux les plus proches par un organisme habilité (SAMU). II. HYGIÈNE A- Circulation et accès Les voies de circulation sont aménagées de façon à ce que la circulation des piétons, des véhicules particuliers et des camions s'effectue de manière sûre. Pour ce faire, les parkings et aires de manœuvre ont une surface suffisante pour permettre une circulation aisée et sans danger des véhicules sur le site. Un marquage au sol est appliqué afin de canaliser la circulation. Ce marquage au sol est régulièrement renouvelé. Le personnel est régulièrement sensibilisé sur le respect des voies de circulation. L'accès aux locaux est réglementé conformément aux dispositions de l'arrêté du 28 mars 1979, articles 3, 4 et 5 (JO du 6 mai 1979). 5 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 5

6 B- Locaux à disposition 1) Vestiaires et sanitaires Le personnel dispose de vestiaires, de sanitaires, de douches et de salles de pause, répartis sur l ensemble du site. 2) Nettoyage des locaux Le nettoyage des locaux est réalisé par une société spécialisée. Des travaux d entretien spécifique (nettoyage des machines et opérations de nettoyage ponctuelles diverses) peuvent également être réalisés par une société extérieure. 3) Désinsectisation et dératisation Les opérations de désinsectisation et de dératisation sont réalisées par le personnel de l entreprise ou une entreprise extérieure. C- Ambiances physiques 1) Chauffage Le chauffage de l atelier est réalisé par des aérothermes, les chaudières, les dravos et les make-up. 2) Eclairage L éclairage naturel et artificiel permet d assurer un niveau d éclairement au moins égal aux valeurs minimales conseillées, à savoir : - entrepôts et magasins 60 lux, - locaux de travail, vestiaires, sanitaires 120 lux, - travaux assimilables aux travaux de mécanique moyenne, de bureau 200 lux, - zones et voies de circulation extérieures 10 lux, - espaces extérieurs avec travail permanent 40 lux. L éclairage des bureaux et des ateliers est réalisé : - par la lumière naturelle (lanterneaux, skydômes ou vitres), - au moyen de tubes fluorescents et lampes. 3) Ventilation Les bâtiments sont principalement ventilés grâce une ventilation naturelle. 6 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 6

7 4) Ambiance sonore Le décret n du 19 juillet 2006, codifié au Code du Travail, définit les modalités de protection des travailleurs contre les risques dus au bruit : Niveau sonore supérieur à 80 db(a) Niveau sonore supérieur à 85 db(a) Information du personnel Mise à disposition d équipements de protection individuelle Signalisation des postes concernés Utilisation effective des équipements de protection Pour les opérations les plus bruyantes, des protections auditives sont mises à la disposition du personnel (bouchons d'oreille, bouchons moulés ou casques antibruit). Leur port est obligatoire dans l atelier. 5) Ambiance particulière Les zones à risque ont été définies par l'exploitant. Une étude ATEX a été réalisée et sera mise à jour dans le cadre de l implantation des nouvelles activités. Les zones ATEX définies sont clairement identifiées par un affichage. III.SÉCURITÉ A- Organisation 1) Organisation générale Le responsable du site a pour mission d'organiser et de veiller à la sécurité de l'établissement, de s'assurer de la bonne application des règles de sécurité par les employés. Le règlement intérieur et les consignes de sécurité donnés par responsable hiérarchique précisent les consignes de sécurité à suivre. 2) Evaluation des risques professionnels Conformément au décret n du 5 novembre 2001, codifié au Code du Travail, une évaluation des risques professionnels a été réalisée. Ce document est mis à jour annuellement ou lors de toute modification des installations. Il est tenu à disposition de toute Administration qui en fera la demande. 3) Permis d intervention Certaines opérations, notamment lors de la maintenance des installations, font l objet de permis de feu. Ce permis de feu a pour but de : 7 - faire état des mesures de prévention mises en place, - rappeler les consignes de sécurité à respecter, - donner les coordonnées des personnes à alerter en cas de problèmes, Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 7

8 - désigner les moyens de protection disponibles. 4) Intervenants extérieurs En cas d intervention d une société extérieure, celle-ci est informée des consignes de sécurité à respecter et se voit remettre un plan de prévention. Ce document comprend : - une inspection commune des lieux de travail, - une inspection du matériel éventuellement mis à disposition de l entreprise extérieure, - une délimitation du secteur de l intervention, - une matérialisation des zones de ce secteur qui peuvent présenter des dangers, - une communication aux chefs des Entreprises Extérieures des consignes de sécurité établies, - une analyse des risques pouvant résulter de l interférence entre les activités de l Entreprise Extérieure et de la société SAI. B- Matériels et installations 1) Moyens de manutention Les manutentions manuelles sont assistées par des chariots élévateurs électriques ou au gaz (propane et GPL). Seules les personnes ayant reçu la formation CACES (ou l autorisation de conduite en interne) ont l'autorisation de conduire ces équipements. La conduite de ces derniers est par ailleurs autorisée uniquement pour les personnes ayant reçu l aptitude médicale nécessaire par le Médecin du Travail. Des transpalettes sont également à la disposition du personnel pour les opérations de manutention. 2) Contrôles techniques Les installations soumises à contrôle réglementaire font l objet d un suivi régulier par des organismes agréés pour ce qui concerne les domaines suivants : 8 - systèmes d extinction, - extincteurs et RIA, - dispositif de sprinklage, - porte automatique, - chariots élévateurs, - transpalettes, - échelles et escabeaux, - installations électriques - machines dangereuses (presses), - appareils de levage, - installations électriques, Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 8

9 - chaudières. 3) Equipements de protection Les équipements de protection pour le personnel de la société SAI ou pour les intervenants extérieurs sont les suivants : - des gants, - des masques, - des chaussures de sécurité, - des bouchons d oreilles, - des vêtements de travail, - des lunettes. C- Sécurité incendie 1) Interdiction de fumer Il est interdit de fumer sur l ensemble du site sauf au niveau des zones fumeurs. Ces dernières permettent aux personnes de pouvoir fumer à l abri des intempéries. De plus, il est interdit d'apporter des feux nus à proximité des zones à risque d'incendie ou d'explosion (stockages de gaz). Ces consignes sont rappelées à l'entrée ou à proximité des zones concernées. 2) Dispositif d alerte et d intervention (a) Alerte En cas de sinistre, des téléphones sont présents sur le site afin de prévenir la centrale d alerte et/ou les secours. (b) Evacuation Les évacuations peuvent être réalisées de part et d'autre des bâtiments grâce aux larges portes toujours libres de tout encombrement. Les dégagements répondent aux dispositions du Code du Travail par leur nombre et leur largeur. Ces issues sont libres de tout encombrement, d'une largeur minimale de 0,80 m et sans impasse. Des plans indiquant le sens d évacuation des bâtiments sont également présents. (c) Intervention Les moyens d interventions mis en place sur le site sont clairement identifiés. Des formations régulières sur leur manipulation sont organisées. 9 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 9

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 344 SOMMAIRE I. ORGANISATION GENERALE... 346 A- Effectif et rythme de travail... 346 B- C.H.S.C.T.... 346 C- Formation

Plus en détail

NOTICE HYGIENE ET SECURITE

NOTICE HYGIENE ET SECURITE VI. NOTICE HYGIENE ET SECURITE 2013.39677.EV.DDAE MONSANTO Peyrehorade Page : 1 SOMMAIRE VI.NOTICE HYGIENE ET SECURITE... 1 VI.1 DISPOSITIONS GENERALES... 3 VI.1.1 REGLEMENTATIONS APPLICABLES... 3 VI.1.2

Plus en détail

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS MANUTENTION MANUELLE Postures inadaptées : Port de charge > 25 kg Matériels de manutention : Transpalettes : Chute de la charge Diables : Manutention ou manipulation répétée Chariots manuels : Cadence

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 Page 1/15 SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 2 - MOYENS DE SECURITE... 4 2.1 - CHARGE DE SECURITE... 4 2.2

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE DE L INSTALLATION PROJETEE AVEC LES PRESCRIPTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES RELATIVES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Notice Hygiène et sécurité - Page

Plus en détail

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE DE L INSTALLATION PROJETEE AVEC LES PRESCRIPTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES RELATIVES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Notice Hygiène et sécurité - Page

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

Sécurité Incendie Secourisme

Sécurité Incendie Secourisme Formations Sécurité Incendie Secourisme tel 01-60-26-34-15 fax 01-64-27-76-37 In Situ Formation 18 allée Apollon 77410 Gressy Centre de Formation Déclaration n 11770400477 Sommaire 1. Qui sommes-nous?

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

Action Entreprises Extérieures

Action Entreprises Extérieures Action Entreprises Extérieures Réunion des Carriers du 08/06/2012 Catherine PALAYRET - DREAL MP DSSS Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

REMISE À NIVEAU CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE SSIAP 3. Programme. Présence à l ensemble des séquences programmées pour la remise à niveau.

REMISE À NIVEAU CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE SSIAP 3. Programme. Présence à l ensemble des séquences programmées pour la remise à niveau. REMISE À NIVEAU CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE SSIAP 3 DURÉE : 5 jours n OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES Remise à niveau des connaissances SSIAP 3 n PROFIL DES PARTICIPANTS : Les personnes titulaires du diplôme

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

grille de Conformité Réglementaire

grille de Conformité Réglementaire N D ordre Objet Références Exigences 1 Prestations en SST Code de Travail C T : loi n 66 27 du 30/04/1966 modifié par la loin n 94 29 du 21/02/1994 et la loi n 96 62 du 15/07/1996 : grille de Conformité

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1 Centre de gestion Ce document est un récapitulatif des principales mesures à prévoir lors d un déménagement de Services Techniques dans de nouveaux locaux. Vous y trouverez donc un rappel des principales

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SECURITE

REGLEMENT INTERIEUR SECURITE REGLEMENT INTERIEUR DE SECURITE OBJET ET CHAMP D APPLICATION ARTICLE 1 Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser, sur certains points, l application de la réglementation hygiène et sécurité

Plus en détail

Formation et information des agents à la santé et à la sécurité

Formation et information des agents à la santé et à la sécurité Centre de Gestion du Haut Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 Fax : 03 89 20 36 29 cdg68@calixo.net www.cdg68.fr Circulaire n 05/2009 Cl. C 44 Colmar,

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

L organisation des exercices d évacuation d incendie

L organisation des exercices d évacuation d incendie L organisation des exercices d évacuation d incendie Afin de limiter les risques lors d un sinistre, il est nécessaire de mettre en place des consignes à suivre en cas d incendie au sein des différents

Plus en détail

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10 EPLOITATION EPLOITATION AGRICOLE EARL 72 DATE DE CRÉATION 1 juil. 10 MISE À JOUR 6 déc. 10. exploitante dates tâches si spécifiques travaux sur machines traitement Travailleurs permanents Y. YYYYY conjoint

Plus en détail

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 LOCALISATION DE L OPÉRATION : NATURE DE L OPÉRATION : Prestation de service en restauration collective Début de la prestation :... Fin de la prestation

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL SOMMAIRE 1. CONSTRUCTION... 3 1.1 MESURES D HYGIENE... 3 1.1.1 Eclairage Art. R.4213-2 et suivants / Art. R.4223-1 et suivants... 3 1.1.2 Aération - assainissement

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE NOM DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER LIEU DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER DATES DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER PLAN DE PREVENTION PONCTUEL ANNUEL ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE

Plus en détail

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Introduction La présente fiche traite du risque d explosion susceptible d

Plus en détail

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo.

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo. Charte sécurité charte sécurité La présente charte a pour objectif d améliorer la prévention des risques professionnels, la sécurité des salariés intérimaires Mastempo et d homogénéiser la démarche sécurité

Plus en détail

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 1 : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 PROGRAMME DE FORMATION : «Chef d équipe de sécurité incendie (SSIAP 2)» Formation des chefs d équipe de Sécurité Incendie

Plus en détail

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics.

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. Fiche Prévention SECURITE INCENDIE La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. La sécurité incendie est régie par de nombreuses réglementations

Plus en détail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Décret exécutif n 91-05 du 19.01.1991 Propreté des locaux Aération et éclairage des locaux Ventilation mécanique

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité 1. Les acteurs au sein de l entreprise ou la collectivité Les prérogatives des DP en santé-sécurité

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale Du bon sens et un peu de temps Entreprise Nom Logo PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Chantier Nom de l opération Adresse du chantier: Période d'exécution: Lot : Maître

Plus en détail

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 - MANAGER HSE- 1-OBJECTIFS A l issue de la formation, les Managers deviennent un moteur dans le déploiement de la politique HSE de l entreprise. Contribuer à définir la

Plus en détail

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Statistiques Un constat : 15 millions de salariés au régime général de la SS 900 000 accidents du travail et de trajet par an 1 800 mortels 5 000

Plus en détail

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION Etude de postes pour le document unique De la maitrise des risques à l étude de postes Maitriser les risques professionnels

Plus en détail

Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP

Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP Evacuation des personnes en situation de handicap Le contexte Les modifications réglementaires: Les modifications du CCH La modification

Plus en détail

Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention

Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention Page1 Flash Info Hygiène & Sécurité N 1 - Mars 2014 Service Hygiène et Sécurité Les Acteurs de la Prévention La qualité, la continuité du service public et la préservation de la santé et de la sécurité

Plus en détail

Dossier de Demande d Autorisation d Exploiter une installation de stockage de déchets non dangereux à Chagny (71)

Dossier de Demande d Autorisation d Exploiter une installation de stockage de déchets non dangereux à Chagny (71) Dossier de Demande d Autorisation d Exploiter une installation de stockage de déchets non dangereux à Chagny (71) Septembre 2014 Lieu-dit «Sur les Bois» Route de Lessard le National 71150 CHAGNY Agence

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

PRÉVENTION ET RISQUES

PRÉVENTION ET RISQUES AIST-Recto-Verso 13/12/05 10:26 Page 1 RÉDACTION ET ÉLABORATION MÉDECINS DU TRAVAIL ET INGÉNIEUR ERGONOME DU GROUPE MÉTIERS DU BOIS DE L AIST DU PUY-DU-DÔME CHRISTOPHE BONNAUD ET ALAIN CHOY INGÉNIEURS

Plus en détail

NOTICE HYGIENE ET SECURITE

NOTICE HYGIENE ET SECURITE (33) Lieu dit «Le Communal» DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE INSTALLATION CLASSEE : Exploitation de carrière (Prolongation) Rubrique 2510 1 NOTICE HYGIENE ET SECURITE PIECE REGLEMENTAIRE N 6 W141232/NOT

Plus en détail

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION Une entreprise présente différents type de risque. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves. De simples précautions peuvent éviter ou limiter

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

Affichages sur les lieux de travail : Obligations réglementaires

Affichages sur les lieux de travail : Obligations réglementaires Affichages sur les lieux de travail : Obligations réglementaires L employeur est tenu d afficher sur le lieu de travail un certain nombre de documents informatifs. ces obligations concourent au même objectif,

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

Parc Eolien avec Stockage de Grand Rivière

Parc Eolien avec Stockage de Grand Rivière SAS GRAND-RIVIÈRE EOLIEN STOCKAGE SERVICES (GRESS) DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER (DDAE) VOLUM E 4/6 : NO TIC E HYG IEN E SECU RI TE VERSION FINALE AVRIL 2015 ARTELIA EAU & ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail CHAPITRE 5 Annexe III - Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail Les s Annexe III Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique

Plus en détail

Chef d'établissement 30 ans dans l intérêt de l entreprise

Chef d'établissement 30 ans dans l intérêt de l entreprise Registre unique du personnel Un registre du personnel doit être tenu dans les établissements industriels, agricoles et commerciaux, les offices publics et ministériels, les professions libérales, les sociétés

Plus en détail

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 Gel pam SAS La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE Sécurité Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 IP Projects Sommaire Consignes de sécurité...3 1. La politique de sécurité... 4 2. Les

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE RENOVATION DE L IMMEUBLE SIEGE DE LA BAD A ABIDJAN PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE LOT 3 / SOUS LOT: CLIMATISATION - VENTILATION DESENFUMAGE P.P.S.P.S - CVD Page 1 SOMMAIRE 1.0

Plus en détail

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité

Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Gymnase Carole MONTILLET Procédures et consignes de sécurité Albens, PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE : La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation,

Plus en détail

REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE

REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE REGISTRE DE SÉCURITÉ INCENDIE Sont reproduits ci-après : - le sommaire de l ouvrage - un extrait de la partie 8 relative à l enregistrement des exercices d évacuation - un bon de commande ÉDITIONS BOUCHARD-MATHIEUX

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATION

CATALOGUE DES FORMATION CATALOGUE DES FORMATION Secourisme, Prévention des risques et Incendies Conduire l évaluation des risques professionnels de son entreprise: établir son document unique - RP001 Connaître la législation

Plus en détail

Inventaire des propositions d amélioration et des études complémentaires à réaliser :

Inventaire des propositions d amélioration et des études complémentaires à réaliser : Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de bactériologie par le guide Déparis Coordinateur : Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participant : - Médecin

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 De l obligation générale de sécurité de l élu-employeur vis-à-vis de ses agents "L'employeur prend les mesures nécessaires

Plus en détail

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant.

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Un certain nombre de connaissances et de formations sont obligatoires pour répondre : - aux exigences du code du travail vis à vis de la sécurité du

Plus en détail

MEMENTO SECURITE INCENDIE

MEMENTO SECURITE INCENDIE MEMENTO SECURITE INCENDIE PRINCIPES FONDAMENTAUX DE SECURITE La prévention incendie a pour but d'éviter l'éclosion d'un sinistre, de limiter sa propagation, de faciliter l'évacuation du public et l'intervention

Plus en détail

Programme. Formations

Programme. Formations Programme Formations 1 SOMMAIRE - Formation manipulation extincteur : 03 - Formation évacuation sur mesure : 04 - Exercice d évacuation sur mesure : 05 - Formation sécurité incendie (évacuation + extincteurs)

Plus en détail

C A T L O G U E R M N S

C A T L O G U E R M N S C A T A L O G U E D E F O R M A T I O N S 0 SOMMAIRE INCENDIE v PREMIERE INTERVENTION... 2 v EQUIPIER DE PREMIERE INTERVENTION. 3 v MANIPULATION D EXTINCTEUR 4 v TECHNIQUE D EVACUATION. 5 v EXERCICE D

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE BP 33 30132 CAISSARGUES Tél. : 04.66.38.61.58 Fax : 04.66.38.61.59 DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION EN REGULARISATION AU TITRE DES ICPE PLATEFORME DE REGROUPEMENT, TRI, BROYAGE, CRIBLAGE DE DECHETS INERTES

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2016

CATALOGUE FORMATION 2016 La réglementation des matières dangereuses CATALOGUE FORMATION 2016 Société d Assistance en Pyrotechnie BP 80029 13551 SAINT MARTIN DE CRAU CEDEX Tel : 04.90.47.03.77 / Fax : 04.90.47.03.02 / E-mail :

Plus en détail

AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE

AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE Service Prévention - 10/01/00 Modifié le 28/02/2013 AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE A- A la charge du Chef de

Plus en détail

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER)

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER) Entreprises de travail à façon de la viande Document unique d évaluation des risques (DUER) La sécurité du personnel passe par une démarche d identification et d analyse des risques, puis de recherche

Plus en détail

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES ET DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 Ce fascicule de crise est un document opérationnel destiné à aider les directeurs

Plus en détail

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS 29 avril 2015 PRÉFET DU GERS ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS DÉFINITIONS «Manifestation» : rassemblement de personnes sur la voie publique. Toute manifestation est soumise à

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement :

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement : DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Etablissement : INTERVENANTS ET DEMARCHE L évaluation des risques professionnels a été réalisée par 1 le chef d entreprise et /ou le directeur

Plus en détail

Unité de travail : PERSONNEL SPORTIF LIEU : DATE : Nombre de poste(s) :

Unité de travail : PERSONNEL SPORTIF LIEU : DATE : Nombre de poste(s) : Unité de travail : PERSONNEL SPORTIF LIEU : DATE : Nombre de poste(s) : A) S LIES A l'activité SEDENTAIRE 1) Risques de heurts ou de douleurs physiques (dus aux postes de travail proprement dit) S (ou

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité

Faire Face au Feu. Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Faire Face au Feu Sur 4 entreprises qui brûlent, plus de 3 ne REPRENNENT PAS leur activité Ce qu il faut savoir? Comment prévenir le risque? Comment procéder? Pour être prêt, Une priorité absolue : favoriser

Plus en détail

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012 Guide pour les entreprises utilisatrices de travailleurs temporaires 2012 2 Guide pour les entreprises utilisatrices Edito c Editorial Le travailleur temporaire, est un perpétuel nouveau, soumis à des

Plus en détail

CAHIER ANNUEL DE SECURITE

CAHIER ANNUEL DE SECURITE Situer sur les plans de(s) bâtiment(s) : ANNEE SCOLAIRE 2005/2006 L emplacement des organes de coupure : GAZ.. ELECTRICITE. HT BT CAHIER ANNUEL DE SECURITE EAU... MAZOUT.. PLAN PARTICULIER de MISE EN SURETE

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS dans les Etablissements scolaires du Second degré Depuis 1991, tout employeur a l'obligation d'évaluer les risques professionnels au sein de son

Plus en détail

Equipements de travail et machines

Equipements de travail et machines GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 19 août 2002 ITM-CL 61.2 Equipements de travail et machines Prescriptions de sécurité types Les présentes prescriptions comportent 7 pages Sommaire Article Page

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

OBLIGATIONS LEGALES DE FORMATION

OBLIGATIONS LEGALES DE FORMATION OBLIGATIONS LEGALES DE FORMATION SECURITE INCENDIE (code du travail) Art. L 231-3-1 "... il appartient au chef d'établissement de mettre en place une organisation de la sécurité de son établissement. Il

Plus en détail

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE

Circulaire 2015 02 PRÉVENTION DE L INCENDIE Prévention de l incendie sur les lieux de travail PRINCIPE La nouvelle réglementation relative à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (AR du 28 mars 2014) définit précisément les mesures

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Rappel sur les obligations des agents en hygiène et sécurité... 3 3-

Plus en détail

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement Gestion de la santé et de la sécurité au travail dans l entreprise Vingt thèmes pour évaluer votre niveau d organisation et l implication de votre personnel Nom de l établissement Date de mise à jour 01/04/09

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1 PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E Pages 1. Parties prenantes 1 2. Prescriptions générales 1 3. Inspection commune 1 & 2 4. Définition des phases d activités,

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE Contexte de la prévention des risques Crée le 5 novembre 2001 le Document Unique d Évaluation des Risques (DU) constitue le socle de la démarche de

Plus en détail

Document unique de prévention des risques professionnels sur l exploitation agricole

Document unique de prévention des risques professionnels sur l exploitation agricole Document unique de prévention des risques professionnels sur l exploitation agricole Culture de plein champ FDSEA de l Hérault Service main-d œuvre Juin 2003 Exploitation : RECOMMANDATIONS L employeur

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

Eléments de règlementation concernant la fiche d entreprised MH CERVANTES, MIRT, 27/01/2009

Eléments de règlementation concernant la fiche d entreprised MH CERVANTES, MIRT, 27/01/2009 Eléments de règlementation r concernant la fiche d entreprised MH CERVANTES, MIRT, 27/01/2009 Obligation réglementairer L obligation de réaliser r une FE est ancienne Décret du 13 juin 1969 Obligation

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

Région d intervention

Région d intervention ھيئة المھندسين المعماريين المجلس الجھوي للمنطقة الجنوبية منطقة النفوذ Région d intervention DEVELOPPEMENT DURABLE ET GESTION DES CHANTIERS Les chantiers font souvent l objet de vives critiques concernant

Plus en détail

FORMATION INITIALE EN CONDUITE DE CHARIOTS DE MANUTENTION AUTOMOTEURS A CONDUCTEUR PORTE (CACES

FORMATION INITIALE EN CONDUITE DE CHARIOTS DE MANUTENTION AUTOMOTEURS A CONDUCTEUR PORTE (CACES FORMATION INITIALE EN CONDUITE DE CHARIOTS DE MANUTENTION AUTOMOTEURS A CONDUCTEUR PORTE (CACES ) Réf de l action : ECF L210 indice 11 OBJECTIFS Etre capable de conduire et d utiliser un chariot automoteur

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS Décret no 2001-1016 du 5 novembre 2001 Article L. 230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième

Plus en détail

note technique La santé et la sécurité au travail : Comment réussir l accueil des nouveaux embauchés? Prévention et Gestion des Risques Professionnels

note technique La santé et la sécurité au travail : Comment réussir l accueil des nouveaux embauchés? Prévention et Gestion des Risques Professionnels Prévention et Gestion des Risques Professionnels note technique La santé et la sécurité au travail : Comment réussir l accueil des nouveaux embauchés? CRAM Alsace-Moselle la ligne prévention Les préconisations

Plus en détail

JADOUL Jacques Coordinateur Sécurité. PLAN de SECURITE et de SANTE

JADOUL Jacques Coordinateur Sécurité. PLAN de SECURITE et de SANTE PLAN de SECURITE et de SANTE CHANTIER / à 7911 ENTITE DE FRASNES LEZ ANVAING Maître de l ouvrage : Administration Communale de FRASNES LEZ ANVAING Auteur du Projet : H.I.T Description des travaux : Travaux

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

Le calendrier des formations

Le calendrier des formations Le calendrier des formations 2016 Entraigues Marseille Nice Entraigues Marseille Nice Santé Sécurité et Qualité de Vie au Travail S O M M A I R E 2 Sensibilisation arrêt cardiaque et DAE CHSCT 3 PRAP -

Plus en détail