à partir de janvier 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "à partir de janvier 2011"

Transcription

1 V O L U M E 1 9, N U M É R O 3 D É C E M B R E sommaire MOT DU président françois jean Président-directeur général L année 2010 sera bientôt derrière nous. On peut dire qu en rétrospective, elle fût mouvementée. Le contexte économique québécois reste préoccupant et le budget adopté par le gouvernement du Québec au printemps dernier est venu imposer de nouveaux sacrifices qui se sont traduits pour les gestionnaires par différentes mesures de compressions telles que : La suppression du boni au rendement pour les années budgétaires et Le remplacement d un départ à la retraite sur deux pour le personnel administratif y incluant les cadres. La réduction de 25 % des dépenses de formation, de frais de déplacement et de publicité. Malgré ce contexte difficile, votre Association a, par le leadership qu elle a exercée au comité d équité salariale, contribué au règlement du dossier d équité salariale dont le deuxième affichage a été signé le 25 octobre dernier. Cela fera en sorte qu au cours de 2011, 3444 cadres intermédiaires regroupés dans 195 catégories d emplois à prédominance féminine, bénéficieront des correctifs salariaux. En rubrique actualités, nous vous présentons en primeur l évolution de notre logo qui deviendra notre signature corporative à compter de janvier 2011 et qui reflète l évolution de notre Association vers de nouveaux horizons après quarante années d existence. ACTUALITÉS Mot du président En regard de vos conditions de travail, M e Valérie Pepin vous présente les modifications en voie d adoption au RRPE ainsi que de l information sur le nouveau taux de cotisation qui entrera en vigueur le 1 er janvier Vous trouverez dans un cahier spécial au centre de cette édition de L Intermédiaire, les faits saillants de notre congrès, en mots et en images, qui fût à n en pas douter un franc succès autant par le niveau de participation des membres et délégués que par la qualité de nos conférenciers et conférencières. La rubrique Espace retraite présente, entre autre, les résultats du sondage auquel ont répondu nos retraités ainsi que le Programme 55 ans au volant. En formation et développement professionnel, nous vous présentons notamment le programme de formation relatif au Guide d accueil a l intention des sections locales de l Association. En capsule d information, nous vous présentons mesdames Lorraine Sauvé, nouvelle secrétaire-réceptionniste de l Association et Joanie Maurice-Philippon, avocate, agente en ressources humaines. Au moment où vous lirez ces lignes, nous serons à quelques jours de la période des Fêtes. Permettez-moi, au nom des membres du conseil d administration ainsi que de l équipe de la permanence de votre Association, de vous offrir nos meilleurs vœux de bonheur et de santé à vous ainsi qu à tous vos proches. Bonne lecture! François Jean Président-directeur général Un nouveau logo de l AGESSS à partir de janvier Mot du président Actualités Nouveau logo de l AGESSS Condition de travail Modifications au RRPE Conditions de travail Taux de cotisation au RRPE Espace retraite Programme 55 ans au volant Rappel des résultats du dernier sondage Assurance - tarification 2011 pour les retraités CAHIER SPÉCIAL à conserver Congrès AGESSS 2010 Des clés à votre portée! Pour des conditions d excercice bien orchestrées Conditions de travail Assurance - tarification 2011 pour les actifs Formation et développement professionnel Programme d accueil des nouveaux membres Recherche sur les préoccupations des cadres Publicité Groupe de codéveloppement Capsules d info Deux nouvelles recrues à l AGESSS Publicité Fonds de solidarité FTQ Publicité La Personnelle Publicité Desjardins Sécurité financière Publicité La Personnelle Publicité La Capitale L Association a pour mission de : 1. représenter, promouvoir et défendre les intérêts et les droits des membres ; 2. consulter et tenir informés les membres en tout temps ; 3. influencer les acteurs en participant aux réflexions et débats concernant les principaux enjeux du réseau de la santé et des services sociaux ; 4. contribuer au développement ainsi qu au déploiement des meilleures pratiques en gestion ; 5. valoriser l excellence en gestion. Hélène St-Pierre Coordonnatrice aux communications L AGESSS aujourd hui C est en 1993 que l Association s est dotée d une nouvelle dénomination et par le fait même d une nouvelle image, passant de l ACIAS à l AGESSS. Un logo a ainsi été créé par l agence Triomphe communication marketing pour représenter, de façon graphique et visuelle, l identité et les valeurs fondamentales de l organisme. Après 16 ans d utilisation, et conformément au Plan de communication adopté par le conseil d administration de l Association, ce logo a été revu en entier afin de s arrimer davantage à la nouvelle réalité de l AGESSS. En effet, la mission de l AGESSS s est davantage précisée et de nouvelles valeurs ont été adoptées dans le cadre du Positionnement et plan stratégique La relève cadre se définit également par des attentes et des standards différents en matière de communication et de marketing, par rapport à ses prédécesseurs. Aussi, les couleurs du logo, la signature de même que la typographie de la signature ellemême méritent d être mises à jour. Les nouvelles tendances en matière de logo privilégient d ailleurs des formes plus arrondies et l utilisation de lettres minuscules. suite en page 2 601, rue Adoncour, bureau 101 Longueuil (Québec) J4G 2M6 Téléphone : Sans frais : Télécopieur : envoi poste publication canadienne numéro de convention

2 actualités Un nouveau logo de l AGESSS à partir de janvier 2011 suite et à partir de janvier 2011 Voici donc la nouvelle identification visuelle de l AGESSS que vous pourrez apercevoir progressivement à partir de janvier L AGESSS se donne 18 mois afin de modifier son identification visuelle par le biais de tous ses outils de communication (site Web, documentation, publicité, matériel promotionnel, etc.). Encore une fois, l AGESSS a fait appel à l agence Triomphe communication marketing pour réfléchir à cette nouvelle image et créer ce nouveau logo qui suscitera, nous l espérons, beaucoup d enthousiasme chez les membres. Voici, en quelques paragraphes, la symbolique de ce nouveau logo : avec sa structure allégée, ce nouveau logo veut inspirer le mouvement et les aptitudes de l Association pour anticiper et répondre aux attentes de ses membres. Chaque losange représente l une des régions desservies par l AGESSS. La multitude de couleurs, du jaune et vert, couleurs de l ancien logo, vers les bleus, qui s harmonisent en un tout cohérent, veut témoigner de la diversité des défis, mais aussi des consensus qui en découlent. Il y a un élan évident dans l assemblage des formes et l évocation d un rebond, ceci afin de symboliser la résilience, mais surtout le dynamisme des régions, des membres et de l Association elle-même. Le symbole vient coiffer la signature. Il pointe, en quelque sorte, vers l acronyme de l Association, les régions convergeant vers l ensemble. Au final, on remarquera que la police de caractère choisie présente des formes judicieusement arrondies, mais également solides. C est une façon adéquate d exprimer la solidité des fondements de l AGESSS et aussi le leadership mobilisateur dont elle sait faire preuve en tout temps. En portant attention à l ensemble, on ne peut s empêcher de percevoir qu il y a, quelque part, une allusion certaine à la victoire... À toutes ces réussites qui émaillent l histoire de l AGESSS et à celles qui écriront les prochaines pages de son livre d histoire. Alors, restez à l affut de cette nouvelle identification visuelle que vous pourrez apercevoir, dès janvier 2011, sur notre site Web au N OUBLIEZ PAS DE CONSULTER NOTRE ENCART SUR L ÉQUITÉ SALARIALE JOINT À CET ENVOI DU JOURNAL L INTERMÉDIAIRE CONDITIONS DE TRAVAIL Modifications au RRPE Valérie Pepin, avocate Conseillère en ressources humaines À compter du 1 er janvier 2011, trois modifications entreront en vigueur au Régime de retraite du personnel d encadrement (RRPE), à savoir : déplafonnement du nombre maximal d années de service pouvant être reconnu aux fins du calcul de la rente de retraite Les modalités actuelles du RRPE prévoient que le nombre maximal d années de service pouvant être reconnu aux fins du calcul de la rente de retraite est plafonné à 35 années. À compter du 1 er janvier 2011, ce nombre sera graduellement déplafonné afin d atteindre 38 années. L objectif est d offrir une mesure attrayante de rétention afin de permettre aux cadres de demeurer sur le marché du travail plus longtemps et de bonifier de cette façon leur rente de retraite. Pour pouvoir bénéficier de cette nouvelle mesure, certaines conditions s appliquent, à savoir : 1. le service reconnu au-delà de 35 années doit être du service effectué à compter du 1 er janvier 2011; 2. il ne peut y avoir aucune application rétroactive. Le service antérieur au 1 er janvier 2011 qui permettrait d excéder 35 années de service au 31 décembre 2010 ne pourra, en aucun temps, être cotisé ou racheté; 3. la règle de coordination avec la rente de la Régie des rentes du Québec applicable à compter de l âge de 65 ans ne s applique pas aux années de service créditées aux fins du calcul de la pension en excédent de 35 ans; 4. une personne qui bénéficie d une prestation d assurance salaire de longue durée ne peut accumuler au-delà de 35 années pouvant être créditées aux fins du calcul de la pension. Enfin, il est important de ne pas confondre le déplafonnement du nombre maximal d années de service aux fins du calcul de la rente de retraite avec les critères d admissibilité à la retraite sans réduction actuarielle, lesquelles demeurent les suivants : avoir au moins 60 ans (peu importe le nombre d années de service); 35 années de service reconnus pour l admissibilité (peu importe l âge); avoir 55 ans et avoir atteint le «facteur 88» (âge + années de service). L abolition de la banque de 90 jours servant à combler des périodes d absence sans traitement Les règles actuellement en vigueur au RRPE prévoit qu une banque de 90 jours peut vous être créditée par la CARRA afin de compenser tout type d absence non rémunérée, et ce, lors de la prise de la retraite. Dorénavant, les congés sans traitement postérieurs au 31 décembre 2010 et non rachetés par la suite ne pourront plus être compensés par cette banque de 90 jours. Toutefois, les congés sans traitement découlant de congés parentaux et les congés sans traitement non rachetés antérieurs au 1 er janvier 2011 pourront toujours donner droit à du service crédité gratuitement à la prise de retraite, c est-à-dire que ladite banque maximale de 90 jours s appliquera toujours dans ces 2 situations. L abolition du rachat de service antérieur sous forme de crédit de rente Présentement, il est possible pour un cadre de racheter, sous la forme d un crédit de rente, des périodes de service antérieur non cotisées auprès d un employeur devenu visé par le RRPE. En vertu des nouvelles règles en vigueur au 1 er janvier 2011, il ne sera désormais plus possible de procéder à un tel rachat. Pour vous prévaloir de ce droit, vous devrez présenter une demande de rachat à la CARRA au plus tard le 31 décembre Le formulaire de rachat est disponible sur le site web de la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances (CARRA) à l adresse 2 L i n t e r m é d i a i r e d é c e m b r e

3 C O N D I T I O N S D E T R A V A I L Taux de cotisation au RRPE Valérie Pepin, avocate Conseillère en ressources humaines D entrée de jeu, rappelons-nous que le taux de cotisation pour les années 2008 à 2010 était de 11,21 %, lequel avait été réduit à 10,54 % grâce à une bonne situation financière. D ailleurs, suite aux rendements positifs de la caisse, nous avions également pu mettre en réserve 543 millions $ dans le fond de stabilisation, lequel avait pour objectif d absorber tous déficits futurs et ainsi, assurer la stabilité du taux de cotisation. Or, le 15 octobre dernier, les actuaires de la CARRA dévoilaient les résultats de l évaluation actuarielle de la caisse de retraite des participants du RRPE au 31 décembre 2008 en vertu de la méthode dite «prime unique», à savoir : Afin de permettre aux 2 comités de mener et de terminer leurs travaux au cours de l année 2011, les représentants des différentes associations de cadres et les représentants du gouvernement ont convenu de fixer le taux de cotisation pour l année 2011 à 11,54 %, le tout effectif à compter du 1 er janvier. Les taux pour 2012 et 2013 seront fixés ultérieurement et tiendront compte des conclusions des travaux. Vous trouverez ci-dessous un tableau comparatif illustrant l écart annuel entre le taux de cotisation applicable en 2010 et celui de Nous vous rappelons que la cotisation au RRPE s applique sur le montant brut de votre paie, c est-à-dire avant les déductions fiscales. Donc, l incidence de l augmentation du taux de cotisation (l écart) pourrait diminuer de 30 % à 50 % en fonction du taux d imposition qui est applicable à votre salaire. Déficit : 499 millions $ Taux de cotisation : 13,59 % Plusieurs raisons viennent expliquer cette situation. Cependant, la principale raison est sans contredit le mauvais rendement de la caisse en Les hypothèses actuarielles de notre régime étaient basées sur un rendement attendu de la caisse de 6,5 %. Or, la Caisse de dépôt et de placements (CDP) a atteint un rendement de -24,3 %. Ceci a donc eu un impact de -30,8 % sur la caisse représentant l écart entre le rendement attendu et le rendement réalisé. Ainsi, pour la période 2006 à 2008, la caisse du RRPE a enregistré un manque à gagner de 2,4 milliards %. À cet égard, lors du changement de la méthode actuarielle en 2007, la reconnaissance graduelle des écarts de rendements (déficit/surplus) sur une période de 5 ans avait été maintenue. Une mesure avait été également prévue afin que les déficits puissent être amortis sur une période de 15 ans et ajoutés à la cotisation, et ce, après avoir utilisé en partie ou en totalité le fond de stabilisation. Ces mesures permettaient d éviter de trop grandes fluctuations du taux de cotisation. Sans ces mesures, le déficit au 31 décembre 2008 aurait été de 1,085 milliards $ plutôt que 499 millions $. Comme nous venons de l énoncer, les pertes de rendement ne sont pas pleinement reconnues au 31 décembre 2008 dû à cette mesure de reconnaissance graduelle. Toutefois, elles le seront lors de la prochaine évaluation actuarielle. Or, à moins d obtenir d excellents rendements de la caisse au cours des 3 prochaines années, soit des rendements moyens de 15 % par année, le taux de cotisation augmentera à nouveau en 2014 pouvant même atteindre 16 ou 17 %. Afin d éviter de se retrouver dans une telle situation, 2 comités de travail ont été mis sur pied : Le mandat du premier comité concerne l investissement guidé par le passif. Présentement, l actif est géré indépendamment du passif. De nouvelles stratégies de placement mieux adaptées au financement des prestations seront déterminées, et ce, afin de permettre à plus long terme une réduction de la volatilité du taux de cotisation; Le mandat du deuxième comité est d examiner les dispositions et les problématiques du RRPE ainsi que les modifications à y apporter pour atteindre les objectifs suivants : 1. Maintenir un taux de cotisation raisonnable; 2. Veiller à la pérennité du régime; 3. Préserver le caractère distinctif du régime. Par le biais de ce comité, nous entendons régler 2 problématiques coûteuses pour notre régime soit le coût des transferts RREGOP/RRPE lors des promotions et le retour ou le maintien au travail des retraités qui ne cotisent plus à notre régime de retraite. Classe Traitement maximum a Exemption de base RRQ b Traitement cotisable c Tx. Cotis. 10,54 % Tx. Cotis. 11,54 % Écart entre 10,54 % et 11,54 % ,00 $ ,00 $ ,00 $ 2 385,31 $ 2 611,62 $ 226,31 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 2 619,93 $ 2 868,50 $ 248,57 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 2 854,76 $ 3 125,61 $ 270,85 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 3 090,96 $ 3 384,22 $ 293,26 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 3 326,53 $ 3 642,14 $ 315,61 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 3 625,55 $ 3 969,53 $ 343,98 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 3 942,28 $ 4 316,31 $ 374,03 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 4 277,55 $ 4 683,39 $ 405,84 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 4 632,33 $ 5 071,83 $ 439,50 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 5 007,87 $ 5 483,00 $ 475,13 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 5 405,44 $ 5 918,29 $ 512,85 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 5 826,41 $ 6 379,20 $ 552,79 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 6 272,04 $ 6 867,11 $ 595,07 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 6 743,49 $ 7 383,29 $ 639,80 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 7 242,88 $ 7 930,06 $ 687,18 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 7 771,35 $ 8 508,67 $ 737,32 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 8 330,71 $ 9 121,10 $ 790,39 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 8 923,06 $ 9 769,65 $ 846,59 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ 9 549,87 $ ,93 $ 906,06 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,26 $ ,26 $ 969,00 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,65 $ ,29 $ 1 035,64 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,35 $ ,55 $ 1 106,20 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,69 $ ,59 $ 1 180,90 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,77 $ ,71 $ 1 259,94 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,20 $ ,31 $ 1 276,11 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,20 $ ,31 $ 1 276,11 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,20 $ ,31 $ 1 276,11 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,20 $ ,31 $ 1 276,11 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,20 $ ,31 $ 1 276,11 $ a) Source : Classes salariales du personnel d encadrement du réseau de la santé et des services sociaux b) Le maximum des gains admissibles (MGA) déterminé par la RRQ pour l année 2011 est de $. Donc, l exemption de base se calcule comme suit : $ x 35 % = $ c) Salaire maximum cotisable au RRPE en 2010 : $ $ = $ 3 e édition Absentéisme au travail Une approche GLOBALE : Prévention, gestion des absences et réintégration au travail 25 au 27 janvier 2011, Hyatt Regency, Montréal Rabais sur l inscription avant le 30 décembre 2010! Information et inscription : lesaffaires.com/evenements L i n t e r m é d i a i r e d é c e m b r e

4 e s p a c e r e t r a i t e Programme 55 ans au volant Améliorez vos compétences au volant en fonction de la circulation d aujourd hui Richard Adams Représentant des retraités région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine Au cours de la dernière année, j ai suivi une formation et suis devenu moniteur certifié par le Conseil canadien de la sécurité. Depuis, je présente des sessions de formation d une durée de 6 heures à l intention de personnes ayant 55 ans et plus, qui proviennent soit d associations de retraités ou de la population. Cette session qui s intitule «55 ans au volant» a été élaborée par le Conseil canadien de la sécurité, qui est le plus important organisme de sécurité non gouvernemental et à but non lucratif au Canada. Ce cours permet aux participants de conduire plus efficacement et plus prudemment dans les situations de conduite d aujourd hui. C est le cours le plus complet s adressant aux conducteurs ainés et qui prend en compte les changements physiques qui s opèrent lors du vieillissement et aide à les compenser. Cette session rappelle aux participants les compétences et les techniques apprises il y a 40, 50, 60 ans passés. Cette session peut aider quiconque à rouler en toute confiance et en toute sécurité. Il faut également se rappeler qu à 55 ans, certaines personnes ont commencé à prendre certains médicaments et qu il peut y avoir certains effets sur la conduite automobile. Au cours de la prochaine année, j entends bien présenter cette session à différents regroupements de retraités et dans différentes régions. D ailleurs, pour obtenir de l information concernant cette formation, je vous invite à consulter le site web du Conseil canadien de la sécurité à http ://archive.safety-council.org/ccs/ formation/55/55ansau.htm ou vous pouvez me contacter par courriel à l adresse Rappel des résultats du dernier sondage Valérie Pepin, avocate Conseillère en ressources humaines Le 10 mars 2010, nous avons sondé votre opinion sur les questions suivantes : Souhaitez-vous maintenir votre abonnement à la revue Le Point en administration de la santé et des services sociaux ou annuler votre abonnement afin de réaffecter les sommes allouées dans l amélioration des services aux retraités? Avez-vous des commentaires ou suggestions relativement à l amélioration des services qui vous sont offerts? Au courant de l été 2010, certains d entre vous ont reçu les résultats de ce sondage par l entremise du représentant des retraités de votre région. Nous vous présentons un bref survol des résultats. Nous avons reçu un total de 311 réponses correspondant à un taux de participation de 39 %. De ce nombre, 40 personnes ont manifesté le désir de maintenir leur abonnement alors que 271 personnes ont manifesté le désir d annuler leur abonnement. Tel que mentionné au sondage, la décision exprimée par la majorité des membres retraités s applique pour l ensemble du groupe. Ainsi, à compter du 1 er avril 2011, vous ne recevrez plus la revue Le Point en administration de la santé et des services sociaux. À cet égard, nous vous rappelons que l annulation de l abonnement n aura pas pour effet de réduire le coût de votre cotisation annuelle. Les sommes afférentes à l abonnement seront réaffectées afin de financer de nouvelles activités ou services dédiés aux membres retraités. Par ailleurs, pour ceux qui voudraient continuer de recevoir la revue Le Point en administration de la santé et de services sociaux, vous pourrez le faire par le biais d un abonnement individuel. Les détails concernant le coût de l abonnement et les modalités d inscription vous seront transmis ultérieurement. Enfin, nous avons reçu plusieurs suggestions et commentaires quant à l amélioration souhaitée des services qui sont offerts aux membres retraités. Votre comité des retraités sera à l œuvre au courant de la prochaine année afin de développer de nouveaux services. À cet égard, si vous avez des suggestions à nous transmettre, nous vous invitons à communiquer avec le représentant des retraités de votre région dont vous trouverez les coordonnées sur notre site web à l adresse Assurance tarification 2011 pour les retraités Valérie Pepin, avocate Conseillère en ressources humaines régimes d assurance maladie (base et enrichi) La tarification globale de 2011 est majorée de 4,2 % selon le groupe d âge et le régime (base ou enrichi). Par ailleurs, l octroi des congés de primes en 2010 a eu pour effet d épuiser les montants en réserve. Donc, malheureusement aucun congé de primes ne sera applicable cette année. Nous vous présentons le tableau de la prime mensuelle payable par le participant pour l année 2011 : régime d assurance vie La prime d assurance vie tant pour l adhérent retraité que celle de la vie additionnelle du conjoint de l adhérent retraité sont réduites de 7,5 %. La prime d assurance vie du conjoint et des enfants à charge de l adhérent retraité est maintenue. Pour l ensemble de ces protections, le congé de primes passe de 20 % en 2010 à 24 % pour l année régimes tarification 2011 taux de primes mensuels individuelle monoparentale familiale Assurance maladie Régime de base Moins de 65 ans 116,06 $ 149,66 $ 228,49 $ 65 ans ou plus 10,09 $ 12,84 $ 19,20 $ Surprime pour les 65 ans 261,51 $ 261,51 $ 523,00 $ ou plus 1 Assurance maladie Régime enrichi Moins de 65 ans 167,13 $ 216,62 $ 335,17 $ 65 ans ou plus 33,67 $ 43,79 $ 65,39 $ Surprime pour les 65 ans 261,51 $ 261,51 $ 523,00 $ ou plus 1 Les taux de primes n incluent pas la taxe provinciale de 9 %. 1 : la surprime est applicable pour les personnes de 65 ans ou plus qui conservent la garantie de médicaments chez SSQ plutôt qu à la RAMQ. Pour l adhérent qui atteint l âge de 65 ans dans le courant de l année, les modifications des primes et protections se feront le 1er jour du mois qui coïncide avec son 65e anniversaire ou qui le suit. 4 L i n t e r m é d i a i r e d é c e m b r e

5 Un succès bien orchestré! MANON LAVOIE Secrétaire C est au rythme du coeur de Montréal, à l hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth, que s est tenu le congrès 2010 de l AGESSS, présenté cette année sous le thème d actualité de l amélioration des conditions d exercice des gestionnaires du réseau de la santé et des services sociaux. Au programme, cinq conférences, ponctuées d activités à caractère récréatif, ont été offertes, du 28 au 30 octobre 2010, à plus de 500 gestionnaires, visiblement heureux de se retrouver. Avec ces cinq conférences de haut calibre et fortes en contenu sur le thème des conditions d exercices, les participants ont eu matière à réflexion. Ils ont d ailleurs souligné leur appréciation de la qualité des conférences présentées et ont trouvé les sujets intéressants et d actualité. La conférence du D r Omar Aktouf, «Travail et conditions d exercice en contexte de crise et de transformation», s est toutefois démarquée. Avec un taux de satisfaction moyen de 99 % et de nombreux commentaires élogieux, il s agit d un succès incontesté. Les conférences de mesdames Lucie Lacroix et Chantal Viens, «REVERBERE : un projet de développement des conditions d exercice», madame Chantal Boutin, «Être bâtisseur du futur : rêve, vœu pieux ou réalité?» ainsi que celle de madame Lucie Dumas, «Un leadership fort et inspiré» ont aussi obtenu d excellents taux de satisfaction et de nombreux commentaires positifs. Pour ce qui est de la conférence du Dr Arthur T. Porter, bien que plusieurs ont jugé qu il s agissait d un contenu de qualité, certains ont trouvé que la traduction simultanée ne favorisait pas la spontanéité et l interaction avec l auditoire. Cette année, histoire d apporter un peu de détente à l événement, l Association a sollicité les services de monsieur Christopher Hall, humoriste, à titre de maître de cérémonie. Cette formule a suscité beaucoup d enthousiasme chez les participants, qui ont tenu à le souligner dans leurs nombreux commentaires. Dans la même veine, le spectacle d humour de Louis-José Houde, offert en fin de congrès, a donné lieu à de nombreux éclats de rire. Du nouveau cette année, deux soirées dansantes ont été offertes aux congressistes, animées par le Boogie Wonder Band et l Orchestre 1945 qui ont enflammé la piste de danse et permis à tous de s éclater un peu après deux journées bien remplies. Quant à l Assemblée générale annuelle et le Gala du Prix d excellence, les nouvelles formules de présentation et de remise des prix d excellence ont fait l objet de nombreux commentaires positifs. Concernant l Assemblée générale annuelle, celle-ci a été l occasion de dire au revoir à deux membres du conseil d administration, soit madame Ghislaine Dumais, présidente sortante de la région de Laval (remplacée par madame Suzanne Levert), de même que madame Maryse Janelle, présidente sortante de la région de Lanaudière (remplacée par madame Pauline Girard). De plus, soulignons la présence, lors de la soirée Gala, du ministre de la Santé et des Services sociaux, le D r Yves Bolduc, qui a agi à titre de président d honneur pour le Prix d excellence Sa présence a été appréciée par l ensemble des membres. Côté logistique, un grand nombre de personnes nous ont signalé dans le questionnaire d évaluation leur appréciation de la qualité de l hôtel et des repas servis. Toutefois, un petit nombre nous ont fait part de leur insatisfaction quant au confort de leur chambre et l absence de fruits au petit déjeuner. En conclusion, il faudra retenir que la majorité des congressistes ont trouvé le congrès excellent et ont tenu à offrir leurs félicitations aux organisateurs ainsi qu au maître de cérémonie, monsieur Christopher Hall. Rendez-vous l automne prochain à la formation associative/aga 2011 en Montérégie! Le comité organisateur du congrès 2010 de Montréal : dans l'ordre habituel, en première rangée : mesdames Diane Brault, Denise Champagne, Louise Beauchesne, présidente de l'agesss pour la région de Montréal, Angèle Robillard et Monique Fillion. En deuxième rangée : messieurs Francis Roby et François Couture, madame Jocelyne Tremblay et messieurs Armando Taddeo et Richard Archambault. N apparait pas sur la photo : Elaine C. Mancina. Madame Sylvie Jobin, trésorière de l Association lors de la présentation des états financiers. Madame Chantal Blanchard, attachée d administration à la direction générale de l AGESSS. Monsieur François Jean, président-directeur général. Madame Ghislaine Dumais, membre sortante au conseil d administration provincial. Madame Dumais a fait partie du CA pendant 15 ans, dont les 5 dernières au comité exécutif. Monsieur Guy Tassé, le président de l Assemblée générale annuelle. C A H I E R S P É C I A L D U C O N G R È S à c o n s e r v e r

6 Les évaluatrices et membres du comité de l équité salariale ont été chaudement applaudies pour le travail accompli dans ce dossier complexe. Madame Chantal Boutin, directrice générale du Groupe Conseil CFC, avec le maître de cérémonie, monsieur Christopher Hall. Le tandem de conférencières, mesdames Chantal Viens, professeur titulaire à la Faculté des sciences infirmières de l Université Laval et madame Lucie Lacroix, directrice générale du CSSS Québec-Nord, ont présenté REVERBÈRE, une projet de développement des conditions d exercice. Monsieur Omar Aktouf, professeur titulaire à HÉC Montréal, a connu un fort succès avec sa conférence sur le travail et les conditions d exercice en contexte de crise et de transformation. Madame Lucie Dumas, directrice générale au Centre de réadaptation Estrie, a parlé aux congressistes d un leadership fort et inspiré. Le Dr Arthur T. Porter, chef de la direction au CUSM a ouvert le congrès avec sa conférence intitulée «Faire du travail un plaisir». Le magnifique décor du Fairmont Reine-Élizabeth était fo

7 Monsieur François Jean et le Dr Yves Bolduc se sont adressés aux convives. Monsieur François Jean, président-directeur générale, et le Dr Yves Bolduc, ministre de la Santé et des Services sociaux et président d honneur des Prix d excellence 2010 de l AGESSS, ont prix quelques minutes pour échanger avant le Gala. Les récipiendaires des Prix d excellence 2010 Photographiés en présence du D r Yves Bolduc, ministre de la Santé et des Services sociaux et président d honneur des Prix d excellence 2010 de l AGESSS et de monsieur François Jean, président-directeur générale de l AGESSS. Monsieur François Beauséjour, coordonnateur du Prix d excellence et maître de cérémonie de la soirée, et madame Carole Roy, membre de l équipe de la permanence et hôtesse du Prix d excellence. Monsieur Gervais Tremblay, chef de programme Santé au travail au CSSS de Rimouski-Neigette, récipiendaire pour la région du Bas-Saint-Laurent. Madame Agathe Larouche, conseillère-cadre à la Direction des soins infirmiers au CSSS de Chicoutimi, récipiendaire pour la région du Saguenay Lac-Saint-Jean. Monsieur Jacques Vézina, chef des services brancarderie et messagerie (retraité) au CHUQ, récipiendaire pour la région de la Capitale-Nationale. Madame Karine Laflamme, cadre intermédiaire au CSSS- IUGS de Sherbrooke et relève associative, en compagnie du président-directeur général et du ministre. Madame Louise Gagnon, chef du service d hygiène et salubrité au Centre hospitalier régional de Trois- Rivières, récipiendaire pour la région de la Mauricie et Centre-du-Québec. Madame Lyne Juneau, chef d administration des programmes au CSSS Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke, récipiendaire pour la région de l Estrie. Madame Louise Beauchesne, coordonnatrice du programme de santé mentale adulte au CSSS de Dorval-Lachine-Lasalle, récipiendaire pour la région de Montréal. rt approprié pour la soirée du Gala du Prix d excellence. Madame Diane Boulanger, conseillère pratiques professionnelles au CSSS de Gatineau, récipiendaire pour la région de l Outaouais. Madame Ginette Germain, conseillère en prévention des infections au CSSS des Aurores-Boréales, récipiendaire pour la région de l Abitibi-Témiscamingue. Madame Christine Arsenault, infirmière chef des unités de soins de chirurgie, pédiatrie, de l'unité de médecine de jour et de maternité au CSSS de la Baie-des Chaleurs, récipiendaire pour la région Gaspésie Îles-de-la-Madeleine. Suite en page 8

8 Les récipiendaires des Prix d excellence 2010 Suite Madame Geneviève Nadeau, coordonnatrice de clientèle au CHAU Hôtel-Dieu de Lévis, récipiendaire pour la région de Chaudière-Appalaches. Monsieur Sylvain Beaulieu, chef de service intervention milieu au Centre Jeunesse Laval, récipiendaire pour la région de Laval. Madame Pauline Girard, coordonnatrice des programmes services généraux, santé publique et organisation au CSSS du Nord de Lanaudière, récipiendaire pour la région de Lanaudière. Monsieur Robert Côté, adjoint à la direction santé mentale et dépendance au CSSS de Saint-Jérôme, récipiendaire pour la région des Laurentides. Madame Louise Verville, coordonnatrice clinico-administratif au CSSS Jardins- Roussillon, récipiendaire pour la région de la Montérégie. Madame Hélène St-Pierre, coordonnatrice aux communications à l AGESSS, en compagnie du président-directeur général et du Ministre. Quelques membres de l équipe de la permanence de l AGESSS en compagnie de membres du comité organisateur et de partenaires de l Association. Les hôtesses du Prix d excellence et membres de la permanence de l AGESSS : mesdames Valérie Sylvestre, Sylvie Dutka, Manon Lavoie, Monique Dumais et Monia Audy. Les convives ont pu profiter (et danser) grâce à l excellente performance de l Orchestre Merci à nos partenaires

9 CONDITIONS DE TRAVAIL ASSURANCE TARIFICATION 2011 POUR LES ACTIFS Valérie Pepin, avocate Conseillère en ressources humaines Bonne nouvelle! La tarification du régime d assurance collective pour l année 2011 a été entérinée. Vous trouverez ci-après la tarification et les congés de primes applicables pour 2011 pour chacune des protections. RÉGIME OBLIGATOIRE DE BASE D ASSURANCE ACCIDENT MALADIE Nous vous rappelons que les coûts de cette protection sont partagés entre l employeur et les cadres. Cette année, la tarification du régime obligatoire de base d assurance accident maladie est majorée de 7 %. Toutefois, grâce à une augmentation du congé de primes qui passe de 15 % en 2010 à 19,7 % en 2011, les montants prélevés sur les paies demeureront les mêmes qu en Nous vous présentons un tableau comparatif des années 2010 et 2011 de la prime payable par le participant par période de 14 jours, de laquelle est soustrait le congé de primes applicables : régime obligatoire d assurance vie Cette protection est entièrement payée par les cadres. Globalement, la prime baisse de 15,33 % et passe de 0,137 % du salaire à 0,116 % du salaire. De plus, nous maintenons pour cette année le congé de prime de 90 % qui avait été accordé en régime facultatif d assurance vie additionnelle de l adhérent et du conjoint Cette protection facultative est également à la charge des cadres qui ont demandé d en bénéficier. La tarification baisse de 15 %. En ce qui concerne le congé de primes, nous maintenons également pour 2011 la valeur du congé de 2010 qui était de 50 %. En vigueur au 1 er janvier 2010 En vigueur au 1 er janvier 2011 Statut Employé Congé de primes Total de la prime payable Employé Congé de primes Total de la prime payable Individuel 29,28 $ 4,39 $ 24,89 $ 30,99 $ 6,10 $ 24,89 $ Monoparental 30,86 $ 4,63 $ 26,23 $ 32,66 $ 6,43 $ 26,23 $ Familial 59,17 $ 8,88 $ 50,29 $ 62,62 $ 12,33 $ 50,29 $ Le Programme d accueil et d intégration des nouveaux membres : c est parti! Monique Dumais, M. Ps. Conseillère en développement des ressources humaines et en gestion de la carrière F O R M A T I O N E T D É V E L O P P E M E N T P R O F E S S I O N N E L Le 14 septembre dernier avait lieu à Longueuil, dans les bureaux de l AGESSS, la formation des formateurs pour la diffusion régionale de l atelier de formation portant sur l accueil et l intégration des nouveaux membres. Rappelons que cet atelier de formation a été conçu pour être diffusé aux représentants désignés des sections locales de l Association pour favoriser l accueil et l intégration de nouveaux membres au sein de l AGESSS. L ensemble des présidents régionaux sont responsables de collaborer à la démarche d implantation du programme d accueil dans leur région respective en constituant des groupes de représentants locaux pour suivre cette formation et transférer et adapter son contenu à la réalité de la vie associative en établissement. Dans le cadre de l atelier, nos formateurs, qui sont des membres retraités ayant une excellente expérience de la vie associative, présentent le guide d accueil développé par le Service de formation de l AGESSS. Ils échangent avec les participants sur le processus d accueil et les pratiques gagnantes et rappellent les rôles et responsabilités des différents intervenants. La formation offerte aborde également les différents outils de promotion et de suivis développés de même que la petite histoire de l Association (40 ans déjà), ses modes de fonctionnement et bien sûr les services et activités offerts aux membres en règle. Le déploiement des ateliers de formation s échelonnera du mois de novembre 2010 au mois de décembre Nous vous tiendrons au courant de l évolution de cette importante démarche destinée à renforcer la vie et la relève associative et ainsi assurer la pérennité de notre association. Recherche sur les préoccupations des cadres face à leur rôle d agent de changement Monique Dumais, M. Ps. Conseillère en développement des ressources humaines et en gestion de la carrière Benoit Riel Conseiller en gestion du changement CGI Deux cent quatre gestionnaires, membres de l AGESSS ont participé, au début de l été 2010, à une recherche universitaire portant sur les préoccupations des gestionnaires en période de changement. La recherche, conduite par monsieur Benoît Riel, étudiant à la maîtrise aux HÉC de Montréal, a permis d identifier non seulement les principales préoccupations des gestionnaires en période de changement, mais également les stratégies d adaptation et d intervention utilisées pour maîtriser les défis de gestion du changement rencontrés. En voilà un bref compte-rendu. Le réseau de la santé est actuellement en pleine transformation. En effet, les résultats de la recherche révèlent que 61 % des répondants au questionnaire, soutenant cette étude, vivent des changements touchant l ensemble de leur organisation et 55 % d entre eux doivent composer avec plus de deux changements à la fois. En ce qui concerne les préoccupations énoncées par les gestionnaires, soulignons leur désir d avoir plus d espace décisionnel (71 %) 1 par rapport au changement que l organisation souhaite mettre en place (rythme du changement, façon d implanter le changement, moment de remettre certains livrables, etc.). La majorité des répondants a manifesté le besoin de réaliser plus d activités reliées à la gestion du changement avec leurs collègues de même niveau (75 %) afin de briser les silos organisationnels en place. Ils ont également témoigné leur difficulté à composer simultanément avec une double gestion (93 %), soit celle du changement et celle des activités quotidiennes. Cette double gestion complexifie la planification des ressources (budget) et du temps dont disposent les gestionnaires pour faciliter l intégration du changement par leurs employés. Enfin, notons que dans le contexte turbulent actuel du réseau de la santé, de nombreuses préoccupations ont été énoncées en lien avec la capacité à gérer la transition humaine 1 % des cadres étant assez et très préoccupés par cet aspect. suite en page 10 L i n t e r m é d i a i r e d é c e m b r e

10 F O R M A T I O N E T D É V E L O P P E M E N T P R O F E S S I O N N E L Recherche sur les préoccupations des cadres face à leur rôle d agent de changement (suite) du changement en termes de mobilisation et de coaching (85 %). Au niveau des stratégies utilisées pour composer avec ces préoccupations, la communication avec le supérieur immédiat et la discussion informelle avec les collègues sont nettement ressorties des autres stratégies proposées. Plusieurs recommandations ont été faites à la suite du rapport d étude, dont la création d un réseau de collaborateurs intéressés par les meilleures pratiques en gestion du changement ainsi que le partage et la promotion de ces pratiques au moyen de méthodes d apprentissage interactives et conviviales. Plusieurs types de formation sur l influence stratégique des cadres en changement ont également été proposés. La mise en place d indicateurs concrets permettant d évaluer la progression du changement dans les divisions ou services et l accompagnement proactif des leaders négatifs fait partie des principales recommandations pouvant favoriser la gestion du changement pour les cadres intermédiaires. Si vous souhaitez de plus amples informations concernant cette recherche, vous pouvez consulter le résumé disponible sur le site web de l AGESSS à l adresse En terminant, la direction de l AGESSS tient à remercier l ensemble des personnes qui ont contribué à la recherche. Groupe de codéveloppement Exclusif aux cadres intermédiaires du réseau de la santé et des services sociaux En réponse aux besoins des membres qui souhaitent développer leurs compétences pour être plus efficaces dans leur pratique professionnelle et faire partie d un groupe où l on partage ses préoccupations et ses stratégies d action, le Service de formation et de développement des compétences en gestion de l AGESSS vous offre la possibilité de participer à un groupe de codéveloppement. Pourquoi participer à un groupe de codéveloppement? Pour bénéficier de l expérience d autres gestionnaires et professionnels qui vivent des situations similaires aux vôtres. Si vous souhaitez apprendre des autres et partager votre expérience et vos réflexions afin d améliorer votre pratique professionnelle, cette activité de développement peut vous intéresser. Le déroulement Le groupe se réunit de sept à neuf gestionnaires qui se rencontre aux cinq semaines pour apprendre les uns des autres en utilisant un processus structure de consultation où chacun agira à tour de rôle comme client et comme consultant, le tout supporté par un animateur expérimenté. Les sept rencontres sont d une durée de trois heures chacune. Les dates des rencontres seront établies lors de rencontres d information. Pour nous joindre Si vous souhaitez former un groupe de codéveloppement au sein de votre établissement ou participer à un groupe existant, vous pouvez nous contacter : Monique Dumais, M.Ps. Conseillère en développement des ressources humaines Tél. : poste 2055 Sans frais : poste 2055 Courriel : C A P S U L E D I N F O Deux nouvelles recrues se joignent à l équipe de la permanence de l AGESSS Lorraine Sauvé Secrétaire-réceptionniste JOANIE MAURICE- PHILIPPON, Avocate Agente en ressources humaines L AGESSS a le plaisir d accueillir, parmi les membres de son équipe, madame Lorraine Sauvé à titre de secrétaireréceptionniste au sein du Service des ressources financières et informationnelles ainsi que M e Joanie Maurice-Philippon au sein du Service des affaires professionnelles. Madame Sauvé a une expérience fort appréciable puisqu elle a travaillé à l hôpital Charles-LeMoyne à titre de secrétaire de direction et elle a assumé le poste d adjointe administrative et de coordonnatrice à l agence publicitaire Cossette. Elle a également une expérience au niveau de la comptabilité et du service à la clientèle. Quant à M e Maurice-Philippon, elle a terminé ses études en droit en août 2009 et était en stage à l AGESSS depuis février Elle remplacera M e Monia Audy, qui sera en congé de maternité à partir de janvier Elle se joint donc à l équipe de M e Eugène Abarrategui, coordonnateur d activités en ressources humaines et affaires juridiques, composée notamment des conseillères en ressources humaines M e Valérie Pepin et M e Valérie Sylvestre. Nul doute que leurs compétences respectives seront précieuses pour le maintien des services aux membres. Bienvenue à toutes les deux! Ça paie d épargner Investissez dans votre REER à chaque paie, obtenez 30 % d économies d impôt supplémentaires et faites tourner l économie d ici. RE +30 % ÉCONOMIES D IMPÔT ER FONDS (3663) 1 0 L i n t e r m é d i a i r e d é c e m b r e

11 P u bl i c i t é Les gagnants du congrès 2010 Grâce à la généreuse contribution de notre partenaire La Personnelle lors du congrès 2010, représenté par madame Marie-Claude Bénard, directrice de comptes, l AGESSS a pu faire tirer un certificat-voyage d une valeur de 2000 $ et deux GPS TomTom. L heureux gagnant du certificat-voyage de 2000 $ est monsieur Guy Munger, du CSSS de la Vallée-de-l Or (Abitibi-Témiscamingue). Les personnes ayant gagné un GPS sont mesdames Jocelyne Turbide du CSSS Lucille-Teasdale de Montréal et Eliane Trempe du CSSS St-Léonard et St-Michel de Montréal. Président-directeur général François Jean Éditeur: L Association des gestionnaires des établissements de santé et de services sociaux 601, rue Adoncour, bureau 101, Longueuil (Québec) J4G 2M6 Téléphone : Sans frais : Courriel : Numéro de convention : Coordination Hélène St-Pierre Graphisme et édition électronique Triomphe marketing et communication Photographie Normand Huberdeau Johanne Aubin Design Impression J.B. Deschamps inc. 30% Sources Mixtes SW-COC FSC Les textes publiés n engagent que la responsa bilité exclusive de leurs auteurs et ne peuvent ainsi être assi milés à la position de l AGESSS. Toute reproduction intégrale ou partielle peut être autorisée à la condition d obte nir l accord écrit de l AGESSS. l i n t e r mé d i a i r e d é ce m b r e

12 CSC-Pub-FR_Sante_ACSSS_07-10.indd :13 ConCours rêves en banque! Courez la chance de réaliser vos projets les plus chers grâce au concours rêves en banque! Il s agit là d un autre privilège que vous réserve le partenariat entre l Association des gestionnaires des établissements de santé et de services sociaux et La Personnelle. À gagner : $ en argent, dont un grand prix de $ $ en prix 1 prix de 2 prix de $ $ 10 prix de $ pour participer : demandez une soumission d assurance auto, habitation ou entreprise ; ou transmettez vos dates de renouvellement si vos assurances ne sont pas encore échues. Vite, il ne reste que quelques semaines pour participer! groupes lapersonnelle.com/revesenbanque ( ) MC Marque de commerce de La Personnelle, compagnie d assurances. 5-1_C-F_8.5x5.5-CMYK_10.indd :02 Vous assurez la santé des gens, nous assurons votre santé financière. La Capitale services conseils, une filiale de La Capitale groupe financier, vous offre les produits et services financiers suivants : Notre point commun : la santé Conseils en finances personnelles Épargne, placements et fonds Assurances vie et santé individuelles Prêts hypothécaires et personnels Assurances automobile, véhicule récréatif, habitation, voyage et protection juridique Assurances des entreprises Assurances collectives ASSURANCES ÉPARGNE PRÊTS RETRAITE

François Jean Président-directeur général Monia Audy, avocate Conseillère en ressources humaines

François Jean Président-directeur général Monia Audy, avocate Conseillère en ressources humaines DÉCEMBRE 2012 L année 2013 est à nos portes et nous réservera sans doute encore bien des défis à relever, notamment celui de conclure de manière satisfaisante, le dossier de modernisation du système de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Montréal, le 27 septembre 2010 NO 27. AUX AGENTES ET AGENTS DE PROTECTION DE LA FAUNE «Pour affichage»

COMMUNIQUÉ. Montréal, le 27 septembre 2010 NO 27. AUX AGENTES ET AGENTS DE PROTECTION DE LA FAUNE «Pour affichage» COMMUNIQUÉ Montréal, le 27 septembre 2010 NO 27 AUX AGENTES ET AGENTS DE PROTECTION DE LA FAUNE «Pour affichage» Chères consoeurs, Chers confrères, MODIFICATIONS AU RÉGIME DE RETRAITE (RREGOP) Le 22 septembre

Plus en détail

Québec LETTRE D INTENTION RELATIVE AU RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS POUR:

Québec LETTRE D INTENTION RELATIVE AU RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT ET DES ORGANISMES PUBLICS POUR: POUR: Québec POUR LE COMPTE DES GROUPES SYNDICAUX QU ILS REPRÉSENTENT LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) AU RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DU GOUVERNEMENT LA FÉDÉRATION DES TRAVAILLEURS

Plus en détail

Questions de retraite

Questions de retraite Questions de retraite Vous entreprenez une nouvelle étape de votre vie : la retraite. Elle sera, nous l espérons, des plus enrichissantes et remplie de nouvelles expériences. Pour cela, il vous faut la

Plus en détail

Rachat de services passés Enrichir votre pension

Rachat de services passés Enrichir votre pension Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information explique le rachat de services et donne des exemples de situations de rachat. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service

Plus en détail

Le 22 avril 2013 LE RAPPORT D AMOURS EN BREF SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 13-06. La rente longévité SOMMAIRE

Le 22 avril 2013 LE RAPPORT D AMOURS EN BREF SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 13-06. La rente longévité SOMMAIRE SOMMAIRE La rente longévité Loi RCR : - La fin des mesures de financement particulières dans les régimes du secteur public Une capitalisation renforcée - Une solvabilité allégée - Les valeurs de transfert

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux (AQESSS)

Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) L Intermédiaire, septembre 2013, vol. 22, no 3 En cette rentrée d automne, l AGESSS poursuit ses représentations dans les différents dossiers qu elle mène. Dans le dossier prioritaire de la modernisation

Plus en détail

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF Pour De Tous Service de fiscalité Marcel Bergeron, CPA auditeur, CA Date Le 1 er décembre 2013 SECTEUR MANUFACTURIER,

Plus en détail

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE)

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE) Service PRASE Édifice 500, rue Murray, bureau 500 Sherbrooke, Québec J1G 2K6 Téléphone : 819 780-2200, poste 47777 Sans frais : 1 855 780-2220, poste 47777 Télécopie : 819 780-1821 Site web : www.csss-iugs.ca/prase

Plus en détail

Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20)

Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20) PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 58 (2015, chapitre 20) Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective Ma ligne de protection de revenu régime d assurance collective Mes assurances salaire 2 Bonjour, je suis Fiche Salaire, et je viens vous entretenir d un sujet capital en matière de sécurité financière,

Plus en détail

Les rachats de service

Les rachats de service Les rachats de service Table des matières 3 3 5 7 8 9 10 11 12 13 Qu est-ce qu une proposition de rachat? Avez-vous vraiment besoin de racheter du service? Est-ce financièrement avantageux pour vous d

Plus en détail

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE)

Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE) Paie, rémunération, avantages sociaux Estrie Guide Le départ à la retraite Questions fréquentes sur le régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP et RRPE) Service

Plus en détail

Préparation à la retraite

Préparation à la retraite Préparation à la retraite RÉGIME DE RETRAITE DE LA CORPORATION DE L ÉCOLE POLYTECHNIQUE 2 novembre 2010 Objectifs de la séance Vous aider à mieux comprendre les enjeux de la retraite et à mieux vous préparer

Plus en détail

Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ

Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ QUEBEC PROVINCIAL ASSOCIATION OF TEACHERS L ASSOCIATION PROVINCIALE DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS DU QUÉBEC Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ QUEBEC PROVINCIAL ASSOCIATION

Plus en détail

QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE

QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE Le 22 juillet 2013 QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE Québec a publié un projet de règlement prévoyant des mesures d

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

RREGOP Session d information

RREGOP Session d information Notre régime de retraite RREGOP Session d information 8 avril 2015 Par Gaétan Guérard et Marc Séguin Plan de la session Le RREGOP La CARRA La cotisation au RREGOP La coordination Le RRQ PSVC Le relevé

Plus en détail

Résumé du budget du Québec 2013-2014

Résumé du budget du Québec 2013-2014 Résumé du budget du Québec 2013-2014 Le 20 novembre 2012 INTRODUCTION Le ministre des Finances et de l Économie, M. Nicolas Marceau, a déposé aujourd hui le budget du Québec pour 2013-2014. Voici les grandes

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans À quel moment la coordination au RRQ prend-elle effet? À votre retraite, la coordination au RRQ prendra effet le mois suivant l atteinte de vos 65 ans, âge auquel la rente du RRQ devient payable sans réduction.

Plus en détail

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Service des ressources humaines et financières Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Votre régime de retraite à l Université de Sherbrooke Modes de prestations

Plus en détail

Faits méconnus sur le RPC/RRQ

Faits méconnus sur le RPC/RRQ Faits méconnus sur le RPC/RRQ STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 8 Pour les Canadiens qui ont atteint ou qui approchent l âge de la retraite, le Régime de pensions du Canada/Régime des rentes du Québec

Plus en détail

OBJET : Objectifs de rendement de la Société de gestion des placements du N.-B.

OBJET : Objectifs de rendement de la Société de gestion des placements du N.-B. Le 27 avril 2015 Ministre des Finances en qualité de responsable de la gouvernance pour la Loi sur la pension des juges de la Cour provinciale Conseil des fiduciaires du RRPSP Conseil des fiduciaires du

Plus en détail

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec Édition 2015-2016 Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPATABILITÉ AVANTAGES SOCIAUX FUTURS Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 La comptabilisation des avantages sociaux futurs peut être complexe, mais

Plus en détail

Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite

Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée aux états financiers présentés par les régimes

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Régime de rentes du Québec

Régime de rentes du Québec RETRAITE QUÉBEC Guide du bénéficiaire Régime de rentes du Québec Pour connaître vos droits et vos obligations Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre

Plus en détail

Cotisations Volontaires

Cotisations Volontaires Cotisations Volontaires Document d information à l intention des participants Direction du Régime de retraite des chargés de cours printemps 2011 Introduction Le Régime de retraite des chargés de cours

Plus en détail

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES

Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite QU EST-CE QU UN RVER? ET SURTOUT POUR DES RAISONS FINANCIÈRE SUN LIFE POUR DES RAISONS FINANCIÈRES G UI D E EMPL YÉ POUR DES RAISONS FINANCIÈRES Plein de bonnes raisons d épargner pour la retraite Dans certaines grandes entreprises, des milliers de Québécois participent déjà à un régime d épargneretraite

Plus en détail

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22 SOMMAIRE Restructuration obligatoire pour tous les régimes Processus de restructuration Autres dispositions Tableau des principaux amendements depuis le 12 juin 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DES PROFESSEURS ET PROFESSEURES DE L'UNIVERSITÉ LAVAL (RRPPUL) Guide pour les nouvelles professeures et les nouveaux professeurs

RÉGIME DE RETRAITE DES PROFESSEURS ET PROFESSEURES DE L'UNIVERSITÉ LAVAL (RRPPUL) Guide pour les nouvelles professeures et les nouveaux professeurs RÉGIME DE RETRAITE DES PROFESSEURS ET PROFESSEURES DE L'UNIVERSITÉ LAVAL (RRPPUL) Guide pour les nouvelles professeures et les nouveaux professeurs Principales dispositions au 1 er janvier 2011 INTRODUCTION

Plus en détail

Présentation de la CREPUQ au Comité d experts sur l avenir des régimes complémentaires de retraite

Présentation de la CREPUQ au Comité d experts sur l avenir des régimes complémentaires de retraite Présentation de la CREPUQ au Comité d experts sur l avenir des régimes complémentaires de retraite Le 2 février 2012 CREPUQ PRÉSENTATION DE LA CREPUQ AU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DES RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail

Si vous désirez conserver vos choix actuels, vous n avez rien à faire durant la campagne.

Si vous désirez conserver vos choix actuels, vous n avez rien à faire durant la campagne. L a campagne de réadhésion pour 2013 et 2014 arrive à grands pas. Vous êtes donc invité à faire vos choix du 19 au 30 novembre 2012. ESSENTIEL DE LA CAMPAGNE DE RÉADHÉSION Durant la campagne de réadhésion,

Plus en détail

MODIFICATIONS ENVISAGÉES À L ÉGARD DU RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL D ENCADREMENT. DOCUMENT DE CONSULTATION Le 5 décembre 2011

MODIFICATIONS ENVISAGÉES À L ÉGARD DU RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL D ENCADREMENT. DOCUMENT DE CONSULTATION Le 5 décembre 2011 Sous-secrétariat aux politiques de rémunération et à la coordination intersectorielle des négociations MODIFICATIONS ENVISAGÉES À L ÉGARD DU RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL D ENCADREMENT DOCUMENT DE CONSULTATION

Plus en détail

NOUVEAU RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE

NOUVEAU RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX NOUVEAU RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE FSSS FP (CSN) au 1 er avril 2009 RESTRUCTURATION DES RÉGIMES D ASSURANCE MALADIE ET DE SOINS DENTAIRES Régime d assurance santé CAMPAGNE D

Plus en détail

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité

RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Par : Service de fiscalité RÉSUMÉ POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Par : Service de fiscalité PRÉSENTATION Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues

Plus en détail

Le meilleur est le moins que nous puissions faire! INFOLETTRE. Vol. 41

Le meilleur est le moins que nous puissions faire! INFOLETTRE. Vol. 41 Le meilleur est le moins que nous puissions faire! INFOLETTRE G ROUPE FINANCIER MOREAU Vol. 41 Semaine du 7 décembre 2015 N oubliez pas de vous inscrire! Cher partenaire, Les fêtes de fin d'année approchant

Plus en détail

Unissez-vous à l ACIQ

Unissez-vous à l ACIQ Unissez-vous à l ACIQ NOTRE MISSION L Association des couples infertiles du Québec (ACIQ) a pour mission de représenter et de promouvoir les intérêts des couples infertiles du Québec afin que ceux-ci puissent

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Nouveau régime d imposition des dividendes Désignation tardive

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Office des personnes handicapées du Québec Un peu d histoire Dans les années 70, la plupart des personnes handicapées vivaient en institution.

Plus en détail

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 58 Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec Présentation Présenté

Plus en détail

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer?

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec (RRCCUQ)

Plus en détail

Campagne biennale de réadhésion Programme flexible d assurance collective des contremaîtres syndiqués du 15 au 28 novembre 2014 Bulletin d information

Campagne biennale de réadhésion Programme flexible d assurance collective des contremaîtres syndiqués du 15 au 28 novembre 2014 Bulletin d information Novembre 2014 Campagne biennale de réadhésion Programme flexible d assurance collective des contremaîtres syndiqués du 15 au 28 novembre 2014 Bulletin d information Il est temps de revoir : vos protections

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

COLLOQUE PROGRAMME PRÉLIMINAIRE L APPROCHE TOYOTA LEAN HEALTHCARE QUELLE INFLUENCE A-T-ELLE SUR LA PRATIQUE MÉDICALE

COLLOQUE PROGRAMME PRÉLIMINAIRE L APPROCHE TOYOTA LEAN HEALTHCARE QUELLE INFLUENCE A-T-ELLE SUR LA PRATIQUE MÉDICALE COLLOQUE PROGRAMME PRÉLIMINAIRE L APPROCHE TOYOTA LEAN HEALTHCARE QUELLE INFLUENCE A-T-ELLE SUR LA PRATIQUE MÉDICALE VENDREDI 4 DÉCEMBRE 2009 HÔTEL FAIRMONT REINE ELIZABETH MONTRÉAL OBJECTIFS DE LA JOURNÉE

Plus en détail

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016)

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) à l intention des centres de formation professionnelle Document révisé le 19 mars 2015 Introduction

Plus en détail

Programme d épargne collectif AGF

Programme d épargne collectif AGF PL ACEMENT S AGF Programme d épargne collectif AGF Simple comme bonjour Guide d administration du promoteur Dans ce guide, vous trouverez les renseignements suivants : À qui vous adresser Accès en ligne

Plus en détail

MANUEL DE GESTION. OBJET : Politique de développement des ressources humaines NUMÉRO : 3400-451-05

MANUEL DE GESTION. OBJET : Politique de développement des ressources humaines NUMÉRO : 3400-451-05 1. OBJECTIF Promouvoir le développement professionnel et personnel pour que chacun contribue à l atteinte des objectifs organisationnels, à l amélioration continue de la qualité et de l efficacité des

Plus en détail

Admissibilité à la retraite

Admissibilité à la retraite LA RETRAITE PROGRESSIVE LA RETRAITE Le présent document vous est transmis à titre informatif. Il ne constitue pas un outil de travail détaillé. De plus, le syndicat n offre pas le calcul de vos prestations

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Pour un avenir de classe Conçu pour vous aider à financer des études postsecondaires à temps plein ou à temps partiel, le REEE vous donne

Plus en détail

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques

Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Février 2015 Offre d adhésion exclusive! Forfait Services juridiques Bonjour, Il nous fait plaisir de vous transmettre une proposition d adhésion aux services juridiques personnalisés de l AQCPE. Ces services

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale PROJET DE LOI N O 108 LOI MODIFIANT LA LOI SUR L ASSURANCE PARENTALE ET D AUTRES DISPOSITIONS LÉGISLATIVES Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne?

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? A1213-RJ-018 RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? Réseau des jeunes 30 et 31 mai 2013 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Contenu Quelques notions de base sur les régimes

Plus en détail

255, rue Albert Ottawa, Canada K1A 0H2

255, rue Albert Ottawa, Canada K1A 0H2 Bureau du surintendant des institutions financières Canada 255, rue Albert Ottawa, Canada K1A 0H2 Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255 Albert Street Ottawa, Canada K1A 0H2

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour à toutes et à tous, Bonjour à toutes et à tous, Il nous fait un énorme plaisir de vous présenter la 13 e édition de notre journal local. Cet hiver, nous entamerons une fois de plus la nouvelle année sur le thème de la mobilisation.

Plus en détail

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée;

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée; Rapport d étape HYDRO-QUÉBEC MISE EN ŒUVRE DU PLAN D EFFICIENCE DE TRANSÉNERGIE Raymond Chabot Grant Thornton & Cie Conseillers en administration Société en nom collectif Le 29 juin 2007 Monsieur Pierre

Plus en détail

C est quoi le RREGOP?

C est quoi le RREGOP? C est quoi le RREGOP? C est un acronyme signifiant : Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics. Créé le 1 er juillet 1973, le RREGOP vise les employés réguliers et occasionnels

Plus en détail

Dialogue sur le financement

Dialogue sur le financement CONSEIL EXÉCUTIF EB137/3 Cent trente-septième session 20 mai 2015 Point 5 de l ordre du jour provisoire Dialogue sur le financement Rapport du Secrétariat INTRODUCTION 1. Par la décision WHA66(8), l Assemblée

Plus en détail

Guide. d administration

Guide. d administration Guide d administration Mai 2007 Cette publication a été préparée par le Service des communications. La forme masculine utilisée à certains endroits désigne aussi bien les femmes que les hommes. Dépôt légal

Plus en détail

Caractéristiques et Règlement du Régime

Caractéristiques et Règlement du Régime Caractéristiques et Règlement du Régime En tout temps, les dispositions du Régime ainsi que celles de la Loi ont préséance sur toute information contenue dans le présent document. Il vous est possible

Plus en détail

Bulletin d information no 2

Bulletin d information no 2 Société de compensation en assurance médicaments du Québec Bulletin d information no 2 Le 13 décembre 2004 À l attention des assureurs et des administrateurs de régimes d avantages sociaux Le système de

Plus en détail

ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation

ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation Luc Godbout 2 Suzie St-Cerny Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques

Plus en détail

ALERTE budget provincial

ALERTE budget provincial Mars 2015 ALERTE budget provincial présence locale portée mondiale Dans un premier budget équilibré depuis des années, le ministre des Finances Carlos Leitão a introduit plusieurs changements qui affectent

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES PERSONNES DIPLÔMÉES DU 1 er CYCLE DE LA FACULTÉ D ADMINISTRATION

SONDAGE AUPRÈS DES PERSONNES DIPLÔMÉES DU 1 er CYCLE DE LA FACULTÉ D ADMINISTRATION SONDAGE AUPRÈS DES PERSONNES DIPLÔMÉES DU 1 er CYCLE DE LA FACULTÉ D ADMINISTRATION Objectif de l étude : Mesurer le taux de placement à court terme des nouveaux diplômés en administration et en économique

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Février 2015 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais LA VIE VOUS MÈNE AILLEURS, MAIS PARCOURS ASSURANCE SANTÉ VOUS SUIT PARTOUT AUCUNE PREUVE D ASSURABILITÉ N EST EXIGÉE! 2 Parcours assurance

Plus en détail

LE FRACTIONNEMENT DU REVENU DE PENSION

LE FRACTIONNEMENT DU REVENU DE PENSION MC Retraiteréfléchie PRÉSERVATION DU CAPITAL FISCALEMENT AVANTAGEUSE LE FRACTIONNEMENT DU REVENU DE PENSION Le fractionnement du revenu de pension constitue l une des modifications les plus importantes

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs.

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. En tant qu investisseur, vous êtes unique. Vos objectifs financiers, votre situation financière actuelle, votre expérience en matière de placement et

Plus en détail

Foire aux questions. 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes :

Foire aux questions. 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes : Foire aux questions Mise à jour le 5 janvier 2011 Liste des questions 1. Comment savoir quels ajustements s appliquent aux trois fonctions suivantes : Technicien / Technicienne en coordination du travail

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

État civil. Je certifie ne pas avoir de conjoint répondant à la définition du règlement du Régime de retraite de l Université du Québec.

État civil. Je certifie ne pas avoir de conjoint répondant à la définition du règlement du Régime de retraite de l Université du Québec. Demande de rente 1. Renseignements généraux Établissement Nom Téléphone résidence ( ) travail ( ) poste Nom à la naissance (si différent) Prénom Adresse Code postal Sexe F M Date de naissance État civil

Plus en détail

RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE

RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE MRE RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE DATE LIMITE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES Aucune demande ne sera acceptée après le 15 janvier. Les demandes incomplètes

Plus en détail

CV INSTITUTIONNEL ENSEMBLE POUR VOTRE AVENIR LA CARRA, UN EMPLOYEUR À DÉCOUVRIR POUR NOUS JOINDRE. Du personnel qualifié.

CV INSTITUTIONNEL ENSEMBLE POUR VOTRE AVENIR LA CARRA, UN EMPLOYEUR À DÉCOUVRIR POUR NOUS JOINDRE. Du personnel qualifié. ENSEMBLE POUR VOTRE AVENIR Notre clientèle étant très diversifiée, nous devons nous assurer de bien la connaître afin de mettre UN EMPLOYEUR À DÉCOUVRIR en place une prestation de services adaptés à ses

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Don d assurance vie Une stratégie de constitution d un legs Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Plusieurs personnes disposent d une partie de revenu qu elles investissent et souhaitent

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Frais généraux du Professionnel

Frais généraux du Professionnel ASSURANCE INVALIDITÉ INDIVIDUELLE Frais généraux du Professionnel Coup d œil n Caractéristiques intégrées n Avenants de garantie facultative n Renseignements importants Table des matières Frais généraux

Plus en détail

Régime d assurance collective du secteur soutien scolaire FEESP (CSN)

Régime d assurance collective du secteur soutien scolaire FEESP (CSN) d assurance collective du secteur soutien scolaire FEESP (CSN) Tableau synthèse de gestion de situations d assurance à compter du 1 er janvier 2010 Structure du régime RÉGIME Assurance Maladie Assurance

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES COMMENTAIRES DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA

Plus en détail

Croissance des entreprises et des régions

Croissance des entreprises et des régions Programme Croissance des entreprises et des régions pour les régions du Québec for Quebec Regions L Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec a pour mission d appuyer les

Plus en détail

On a changé de. de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX. Édition 2015

On a changé de. de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX. Édition 2015 On a changé de Programme de Bourse Émérite de l Association des MBA du Québec RÈGLEMENTS DE SÉLECTION DES LAURÉATS ET D OCTROI DU PRIX Édition 2015 Ces informations sont également disponibles sur le site

Plus en détail

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5))

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Introduction Bien des propriétaires d entreprises se demandent,

Plus en détail

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 1 er juillet 2013 SECTION : Programme NUMÉRO : PG301 PAGES : 6 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la certification de certaines ressources offrant de l hébergement

Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la certification de certaines ressources offrant de l hébergement Projet de loi n o 56 Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la certification de certaines ressources offrant de l hébergement Mémoire présenté en commission parlementaire

Plus en détail