Ministère de l enseignement supérieur, ***** Université de Sfax ***** Faculté de Médecine de Sfax. Mastère Professionnel en Médecine EPILEPTOLOGIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ministère de l enseignement supérieur, ***** Université de Sfax ***** Faculté de Médecine de Sfax. Mastère Professionnel en Médecine EPILEPTOLOGIE"

Transcription

1 Ministère de l enseignement supérieur, ***** Université de Sfax ***** Faculté de Médecine de Sfax Mastère Professionnel en Médecine EPILEPTOLOGIE Objectifs, organisation et programmes ********************* Document édité par la Faculté de médecine de Sfax Sous la responsabilité du comité d organisation Mars /16 Mastère Professionnel en Médecine : «Epileptologie» 06/08/10

2 Présentation (Annexe 1) L épilepsie est une maladie neurologique chronique d étiologies diverses et caractérisés par la survenue chez le même patient de au moins deux crises épileptiques spontanées séparées de plus de 24 heures. Il existe deux pics d apparition de l épilepsie : l enfant avant l âge de 10 ans et le sujet âgé après 75 ans et selon le type des crises, on distingue : 20 à 30 % des épilepsies sont généralisées, 60 à 70% sont des épilepsies partielles et 10 à 20% sont indéterminées. L épilepsie est une maladie neurologique fréquente, c est l affection la plus fréquente après la migraine. L OMS dénombre 50 Millions d épileptiques dans le monde. En Tunisie, on dénombre environ personnes épileptiques. Ce chiffre est sûrement sous estimé, en effet un grand nombre de patients ne consulte pas et/ou suivent encore la médecine traditionnelle (marabouts, charlatans.). Ces dernières années avec l explosion des moyens de diagnostic du type des crises épileptiques (avec l utilisation de l EEG vidéo), du diagnostic étiologique avec les nouvelles techniques d imagerie cérébrale (morphologique et fonctionnelle) et surtout l amélioration de la prise en charge des épileptiques qui ne se limitent plus à l utilisation des médicaments antiépileptique mais inclus aussi une prise en charge chirurgicale, psychologique et sociale de l épileptique ; une formation complémentaire s impose pour les médecins qui auront à s occuper de ces patients. C est dans cette optique, et pour répondre à cette demande de diagnostic et de traitement que cette formation est proposée. But et objectifs du mastère spécialisé L'objectif de ce mastère est de donner une formation de haut niveau destinée aux médecins en formation ou en exercice dans la prise en charge médicale, sociale et éducative des patients épileptiques en pratique hospitalière ou libérale. 2/16 Mastère Professionnel en Médecine : «Epileptologie» 06/08/10

3 L'enseignement théorique a pour objectifs : - Apprendre la démarche du diagnostic des crises et des syndromes épileptiques. - Connaître l intérêt et les indications des explorations complémentaires pour le diagnostic positif et étiologique des épilepsies. - Améliorer la prise en charge thérapeutique, sociale, éducative et professionnelle des malades épileptiques. - Participation á des activités spécifiques de recherche concernant l épileptologie. Ces objectifs répondent aux recommandations du Ministère de la Santé et du Ministère de l'enseignement Supérieur, d actualiser la formation médicale, de développer la recherche et de promouvoir les moyens de diagnostic et de prise en charge de ces patients. Conditions d inscription Ce mastère s'adresse à tout médecin s'occupant ou pouvant s'occuper de patients épileptiques et plus particulièrement aux médecins spécialistes (diplômés et/ou en formation) en neurologie adulte, neurologie pédiatrique, pédiatrie, neurochirurgie, psychiatrie, pédopsychiatrie, neurophysiologie, pharmacologie et aux médecins généralistes. (Qui sont habilités à s occuper de ces patients épileptiques ou qui exercent dans les régions de l intérieur de la Tunisie). Les médecins étrangers docteurs en médecine, dans les mêmes spécialités, et devant prendre en charge les patients épileptiques dans leur pays sur proposition du Doyen de leur Faculté et/ou de leur Chef de service. Organisation générale du mastère (Annexe 2) Thèmes Principaux de la Formation Ce mastère se veut d assurer une formation de haut niveau actualisée au diapason des dernières avancées dans le domaine de l épileptologie. Cette formation se déroulera en en 5 modules sur 16 mois : Module 1 : les bases fondamentales de l'épilepsie (2 mois). 3/16 Mastère Professionnel en Médecine : «Epileptologie» 06/08/10

4 Module 2 : la sémiologie clinique des épilepsies (4 mois). Module 3 : les explorations para cliniques des épilepsies (3 mois). Module 4 : Les syndromes épileptiques (4mois) Module 5 : prise ne charge des épileptiques (3 mois). Organisation de l enseignement Cet enseignement est majoritairement fait à distance sur la plateforme d'ead de la faculté de médecine de Sfax. Il est basé sur les techniques d'apprentissage actif. Les apprenants seront accompagnés par des tuteurs et des référents spécialisés. A côté de l'enseignement à distance des séances présentielles seront proposées sous forme de congrès, de journées ou de cours de formation médicale continue avec des séances de travaux dirigés organisés en fonction du besoin (séances interactives d études de cas cliniques). L'enseignement pratique consiste en un stage pratique dans des sites agréés par le responsable du mastère. Ce stage, d'une durée cumulée de 2 mois, sera accompagné d'un carnet (check list ) contenant les objectifs à valider. Gestion de la Formation Le Comité d organisation du mastère assurera le bon déroulement de la formation : Il coordonne les cours et séminaires organisés dans le cadre de cette formation et approuve les projets de mémoire proposés aux candidats participants. Programme des cours L enseignement se déroulera du début du mois d Octobre jusqu à la fin du mois de Mai. Les candidats participeront à environ 200 heures d enseignement réparties sur les 5 modules, selon l organigramme ci dessous. 4/16 Mastère Professionnel en Médecine : «Epileptologie» 06/08/10

5 Mémoire de fin d étude Le candidat participant au mastère doit préparer un mémoire de fin d études sous la responsabilité d un enseignant universitaire. Le mémoire portera sur un travail pratique ou sur un sujet bibliographique. Modalités d évaluation Le candidat est évalué sur les connaissances acquises à la fin de la formation théorique par une épreuve écrite qui aura lieu à la fin de chaque année universitaire. Les mémoires de fin d études, pour les candidats admis à l épreuve théorique, seront présentés devant un jury désigné par le comité d organisation à une date fixée. Le jury sera composé par l encadreur et deux enseignants du comité élargi, dont l un est président du Jury. Diplôme et certification A l'issue de la soutenance du mémoire, l'étudiant recevra de la faculté de médecine de Sfax un diplôme de mastère spécialisé en «Epileptologie». Programme d enseignement Volume horaire global : environ 200 heures Module 1 : les bases fondamentales de l'épilepsie (2 mois). Neuro-anatomie morphologique Neuro-anatomie fonctionnelle Physiopathologie des épilepsies Canaux ioniques et épilepsie Modèles animaux en expérimentation Génétiques des épilepsies 5/16 Mastère Professionnel en Médecine : «Epileptologie» 06/08/10

6 Module 2 : Sémiologie clinique des épilepsies (4 mois) Classifications des crises épileptiques (1981) des épilepsies (1989, 2001) Epidémiologie des épilepsies Sémiologie élémentaire des crises épileptiques Sémiologie clinique des crises généralisées Sémiologie clinique des crises focales (épilepsies lobaires) Les états de mal épileptiques Diagnostic positif d une épilepsie Diagnostic différentiel des épilepsies Diagnostic étiologique des épilepsies Module 3 : Les explorations paracliniques des épilepsies (3 mois) Bases élémentaires de l EEG Maturité cérébrale et EEG Eléments physiologiques de l EEG Eléments pathologiques de l EEG Syndromes épileptiques et EEG Neuromagerie morphologique Neuroimagerie fonctionnelle Bilan psychologique chez l épileptique Bilan préchirurgical Module 4 : Les syndromes épileptiques (4mois) Les crises néonatales Les syndromes épileptiques néonataux Le syndrome de Ohtahara 6/16 Mastère Professionnel en Médecine : «Epileptologie» 06/08/10

7 Les encéphalopathies épileptiques du nourrisson (épilepsie migrantes, syndrome de doose) Le syndrome de West Le syndrome de Lennox Gastaut Le syndrome de Dravet Les épilepsies myocloniques du nourrisson Les crises fébriles Les épilepsies généralisées et focales avec crises fébriles et CF+ Les absences de l enfant et adolescent Les épilepsies focales idiopathiques de l enfant (EPR, ETF, EFN ) Les épilepsies myocloniques juvéniles Les épilepsies myocloniques progressives Le syndrome mésio-temporal Les épilepsies tumorales Les épilepsies vasculaires et les malformations vasculaires Les épilepsies post-traumatiques Les épilepsies avec anomalies chromosomiques Epilepsie et malformation cérébrale (agénésie CC, dysplasie corticale ) Femme et épilepsie (puberté, contraception, grossesse, accouchement, allaitement ) Epilepsie du sujet âgé Module 5 : Prise en charge des épileptiques (3 mois) Hystérie et épilepsie Epilepsie et troubles affectifs (dépression, anxiété) Troubles psychopathologiques de l épilepsie Epilepsie et criminalité Troubles mentaux épileptiques critiques 7/16 Mastère Professionnel en Médecine : «Epileptologie» 06/08/10

8 Abord psychopathologiques des épilepsies Prise en charge psychologique des épileptiques Pharmacologie des médicaments antiépileptiques Bases du traitement antiépileptique Traitement chirurgical Autres thérapies (stimulation profonde, régime cétogène ) Vie quotidienne et épilepsie (sport, mariage, militaires, permis de conduire ) 8/16 Mastère Professionnel en Médecine : «Epileptologie» 06/08/10

PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS

PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS PROGRAMME DES ÉTUDES ET ORGANĐSATĐON DES ENSEĐGNEMENTS PREMIERE ANNEE MODULE 1 A - Santé publique * - Les outils - Les institutions sanitaires et sociales - Les pratiques - Les grands problèmes de santé

Plus en détail

DIPLOME D ETAT DE PSYCHOMOTRICIEN ANNÉE UNIVERSITAIRE 2013-2014. Dispositions communes aux 3 années du D.E PSYCHOMOTRICIEN

DIPLOME D ETAT DE PSYCHOMOTRICIEN ANNÉE UNIVERSITAIRE 2013-2014. Dispositions communes aux 3 années du D.E PSYCHOMOTRICIEN DIPLOME D ETAT DE PSYCHOMOTRICIEN MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Dispositions communes aux 3 années du D.E PSYCHOMOTRICIEN L absence de justificatif peut entrainer la non-validation du TD. Au-delà

Plus en détail

CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans)

CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans) Recommandations pour la pratique clinique Septembre 2004 (ANAES) CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans) Définition

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique,

Plus en détail

7- Les Antiépileptiques

7- Les Antiépileptiques 7- Les Antiépileptiques 1 Définition L épilepsie est un trouble neurologique chronique caractérisé par la survenue périodique et imprévisible de crises convulsives dues à l émission de décharges électriques

Plus en détail

DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle

DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle 2 rue du Dr Marcland 87025 Limoges cedex Tél. 05 55 43 58 00 Fax 05 55 43 58 01 www.unilim.fr DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle Règlement ARTICLE I

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

La prise en charge de votre épilepsie

La prise en charge de votre épilepsie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre épilepsie Vivre avec une épilepsie sévère Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

Présentation PLUS D'INFOS

Présentation PLUS D'INFOS MASTER 1 PSYCHOLOGIE CLINIQUE, PSYCHOPATHOLOGIE ET PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ PARCOURS NEUROPSYCHOLOGIE CLINIQUE ET PSYCHOPATHOLOGIE COGNITIVE, ADULTE ET PERSONNE ÂGÉE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme

Plus en détail

MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE

MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme)

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme) La migraine 1/Introduction : Céphalée primaire (sans lésion sous-jacente). Deux variétés principales: Migraine sans aura (migraine commune). Migraine avec aura (migraine accompagnée). Diagnostic: interrogatoire

Plus en détail

MASTER (LMD) METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE

MASTER (LMD) METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE MASTER (LMD) METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE SANTE Spécialité

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée Auteur : J.-A. M. Relecteurs : C. Q., C. L. Statistiques ECN 2008, dossier 4 2008, dossier 7 2010, dossier

Plus en détail

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1.

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. UEMS - OB/GYN SECTION Board et Collège Européen de Gynécologie et d' Obstétrique ( EBCOG) LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. ADOPTEES

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL (2 ème année)

MASTER PROFESSIONNEL (2 ème année) C U R R I C U L U M 04-05 MASTER PROFESSIONNEL ( ème année) Domaine : Sciences Technologies Santé Mention : Sciences de la Vie et de la Santé Spécialité : Produits de Santé : développement et distribution

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiologie d approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux

Plus en détail

43. Troubles du sommeil de l enfant et de l adulte

43. Troubles du sommeil de l enfant et de l adulte 43. Troubles du sommeil de l enfant et de l adulte Diagnostiquer les troubles du sommeil du nourrisson, de l enfant et de l adulte Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient RÉPONSES

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 161 31 août 2010. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 161 31 août 2010. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2757 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 161 31 août 2010 S o m m a i r e Règlement ministériel du 26 juillet

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. INTRODUCTION... 15 CHAPITRE 1 Le sommeil... 17 Incidence, état de la situation... 17 Un peu de théorie... 19

TABLE DES MATIÈRES. INTRODUCTION... 15 CHAPITRE 1 Le sommeil... 17 Incidence, état de la situation... 17 Un peu de théorie... 19 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 15 CHAPITRE 1 Le sommeil... 17 Incidence, état de la situation... 17 Un peu de théorie... 19 Développement des cycles de sommeil... 19 Phases de sommeil... 20 Prévention...

Plus en détail

Première année, 1 er semestre : 14 semaines Semestre commun avec la Licence fondamentale de psychologie 1

Première année, 1 er semestre : 14 semaines Semestre commun avec la Licence fondamentale de psychologie 1 Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis (9 avril Licence Appliquée en Psychomotricité (LAP) Domaine de formation : Sciences Humaines et sociales Mention : Psychomotricité / Parcours : Psychomotricité

Plus en détail

Quel(s) diagnostic(s)? Quels examens? Quelle prise en charge?

Quel(s) diagnostic(s)? Quels examens? Quelle prise en charge? Cas clinique Patiente de 70 ans Pas d'antécédent Après un cours de danse : troubles du comportement, désorientation temporo-spatiale, questions répétées à son mari Examen clinique : amnésie antérograde,

Plus en détail

POUR LES KINESITHERAPEUTES

POUR LES KINESITHERAPEUTES FORMATION POUR LES KINESITHERAPEUTES CERTIFICAT UNIVERSITAIRE en KINESITHERAPIE PEDIATRIQUE en 4 Modules Organisé par l Institut des sciences de la Motricité de l ULB. Autorité académique : Professeur

Plus en détail

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Contexte d ouverture En 2010 FMPOS de l UCAD : 53 ans UFR Médecine de l Université de Thiès : 2 ans UFR santé

Plus en détail

Licence Appliquée En Sciences Infirmières

Licence Appliquée En Sciences Infirmières République Tunisienne Institut Supérieur Privé des Sciences Infirmières "EL AMED" Etablissement universitaire privé agréé sous le N 03/2007 auprès du Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche

Plus en détail

HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN. Premier Service de soins de suite périnatals à Paris

HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN. Premier Service de soins de suite périnatals à Paris HOPITAL MERE-ENFANT DE L EST PARISIEN Premier Service de soins de suite périnatals à Paris Etablissement privéparticipant au service public hospitalier. Organisme gestionnaire: Association HORIZONS Siège

Plus en détail

Hospices cantonaux Centre Hospitalier Universitaire Vaudois DOSSIER DE PRESSE. Création du Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie

Hospices cantonaux Centre Hospitalier Universitaire Vaudois DOSSIER DE PRESSE. Création du Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie Hospices cantonaux Centre Hospitalier Universitaire Vaudois DOSSIER DE PRESSE Création du Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie 1. Le Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

U.F. 1.1 : Sciences infirmières : Principes généraux : 24 P. U.F. 1.2 : Sciences infirmières : Principes et exercices didactiques I : 124 P

U.F. 1.1 : Sciences infirmières : Principes généraux : 24 P. U.F. 1.2 : Sciences infirmières : Principes et exercices didactiques I : 124 P U.F. 1.1 : Sciences infirmières : Principes généraux : 24 P Principes généraux de soins infirmiers Méthodologie du projet pédagogique et professionnel Part d'autonomie 4 4 U.F. 1.2 : Sciences infirmières

Plus en détail

Éducateur spécialisé. Les métiers et les formations du travail social

Éducateur spécialisé. Les métiers et les formations du travail social Les métiers et les formations du travail social Éducateur spécialisé L éducateur spécialisé concourt à l éducation d enfants et d adolescents ou au soutien d adultes présentant un handicap, des troubles

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 15 octobre 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 15 octobre 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE 1 A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 2 1. Adultes et enfants d un an et plus La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. Psychologie. Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale. 0h 200h 604 ou (selon

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. Psychologie. Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale. 0h 200h 604 ou (selon 2012-201 Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Psychologie Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale M1 0 ES Volume horaire étudiant

Plus en détail

Postures et respiration en relaxation. Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E.

Postures et respiration en relaxation. Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E. Postures et respiration en relaxation Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E. Introduction «Les méthodes de relaxation sont des conduites thérapeutiques, rééducatives ou éducatives, utilisant des techniques

Plus en détail

Secrétariat médical (Formation certifiée LFMP) Formation ouverte aux hommes

Secrétariat médical (Formation certifiée LFMP) Formation ouverte aux hommes Secrétariat médical (Formation certifiée LFMP) Formation ouverte aux hommes PLAN DE COURS I. Tableau synoptique des matières enseignées II. Programme et objectifs III. Matériel pédagogique IV. Évaluation

Plus en détail

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite:

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite: CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure Ensuite: Majeures Développement : J11 (-1,-2, -3 pour options) et J12 pour profession Sociale : J21 (-1,-2, -3

Plus en détail

Programme d enseignement Service de neurologie Hôtel-Dieu de Lévis

Programme d enseignement Service de neurologie Hôtel-Dieu de Lévis Programme d enseignement Service de neurologie Hôtel-Dieu de Lévis Service de neurologie Le service de neurologie de l Hôtel-Dieu de Lévis opère dans un Centre Hospitalier Affilié à l Université Laval,

Plus en détail

Ifforthecc. Formation continue des médecins, des psychologues et du personnel para médical

Ifforthecc. Formation continue des médecins, des psychologues et du personnel para médical Ifforthecc Formation continue des médecins, des psychologues et du personnel para médical Ifforthecc -10 Avenue Gantin - 74150 Rumilly - France - Tel: 00 33 4 50 66 17 71 Fax : 00 33 4 50 64 58 46 - secretariat@ifforthecc.org

Plus en détail

EPP Epilepsie et travail réglementation

EPP Epilepsie et travail réglementation EPP Epilepsie et travail réglementation Séance du 9 décembre 2008 MP Lehucher-Michel, M Trani 1 Épilepsie et conduite L'ép2ilepsie fait partie des affections incompatibles avec la délivrance ou le maintien

Plus en détail

Equipe Mobile - MARSEILLE

Equipe Mobile - MARSEILLE Equipe Mobile - MARSEILLE 1. Contexte local Géographie Marseille est la deuxième commune de France, avec plus de 850 000 habitants. L équipe mobile décrit ci-dessous fait partie de l offre de L Assistance

Plus en détail

Programme de la Formation Continue (PFC) de la Société Suisse en Médecine Interne Générale (SSMI)

Programme de la Formation Continue (PFC) de la Société Suisse en Médecine Interne Générale (SSMI) Programme de la Formation Continue (PFC) de la Société Suisse en Médecine Interne Générale (SSMI) 1 er janvier 2011 Table des matières 1. Bases légales et réglementaires... 2 2. Personnes soumises au devoir

Plus en détail

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 INTRODUCTION Dans la poursuite de la pédagogie proposée dès le semestre 1, nous vous proposons, pour le semestre 2, de renforcer l apprentissage des savoirs et vous permettre

Plus en détail

Prenez note que l horaire est maintenant de 8 h 30 à 16 h

Prenez note que l horaire est maintenant de 8 h 30 à 16 h LES JEUDIS DE L INSTITUT (Jeudis CDC-IUD) PROGRAMMATION 2013-2014 Formation, consultation et enseignement INITIATION AUX CONCEPTS DE BASE EN DÉPENDANCE 26 septembre 2013 SENSIBILISATION À L APPROCHE MOTIVATIONNELLE

Plus en détail

26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31

26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31 26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31 DIRECTIVE 2009/113/CE DE LA COMMISSION du 25 août 2009 modifiant la directive 2006/126/CE du Parlement européen et du Conseil relative au permis

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse

Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse Formation Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse Durée : 42 Heures Contexte : Ces 15 dernières années 47 personnes ont bénéficiées d une formation «dialyse» soit à peine 30 % de

Plus en détail

STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION

STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION Responsable: Dr Pierre Landry, professeur agrégé de clinique Membres de l équipe professorale Dr Pierre Landry, professeur agrégé de clinique Autres

Plus en détail

Surveillance d une convulsion fébrile : au domicile ou à l hôpital?

Surveillance d une convulsion fébrile : au domicile ou à l hôpital? Surveillance d une convulsion fébrile : au domicile ou à l hôpital? Docteur Laurence Joly-Pedespan, pédiatre CHU Pellegrin Enfants Place Amélie Raba-Léon 33076 Bordeaux cedex laurence.joly-pedespan@chu-bordeaux.fr

Plus en détail

FICHE METIER DE MUSICOTHERAPEUTE

FICHE METIER DE MUSICOTHERAPEUTE FICHE METIER DE MUSICOTHERAPEUTE La profession Intitulé du métier Musicothérapeute Définition de l'emploi/métier «La musicothérapie est une pratique de soin, d aide, de soutien ou de rééducation qui consiste

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique (en anglais Master of

Plus en détail

COMPÉTENCES CLINIQUES - SANTÉ MENTALE CONNAISSANCES PRÉALABLE OBJECTIFS 1. ENTRETIEN PSYCHIATRIQUE. 1.1. Les buts de l entretien psychiatrique

COMPÉTENCES CLINIQUES - SANTÉ MENTALE CONNAISSANCES PRÉALABLE OBJECTIFS 1. ENTRETIEN PSYCHIATRIQUE. 1.1. Les buts de l entretien psychiatrique CONNAISSANCES PRÉALABLE Les séminaires de compétences cliniques de santé mentale se basent sur l enseignement «Anamnèse et compétences psychosociales» du N. Blondel & C. Salathé (2014) et les cours de

Plus en détail

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Cours MMD3507 Le stage obligatoire de médecine familiale à l externat n exige pas de stage préalable. Il peut donc prendre à chacune des périodes dans

Plus en détail

Kinésithérapie 2010-2011

Kinésithérapie 2010-2011 1 Université Paris Descartes Service Commun de Formation Continue Faculté de Médecine Paris Descartes Kinésithérapie 2010-2011 RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS (avant le 15 octobre 2010) Marie-Line LOHEZIC-

Plus en détail

AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1)

AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1) AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1) Responsables scientifiques et pédagogiques : Jérôme Palazzolo et Galina Iakimova Jérôme Palazzolo Psychiatre - Psychothérapeute (MD, PhD, HDR)

Plus en détail

Titre : Hémiplégie Alternante : une étude des épisodes paroxystiques.

Titre : Hémiplégie Alternante : une étude des épisodes paroxystiques. I.B.AHC 1. DESCRIPTION DE L ETUDE Titre : Hémiplégie Alternante : une étude des épisodes paroxystiques. Auteurs : Elisa De Grandis MD PhD, G Gaslini Institute, University of Genoa Melania Giannotta MD,

Plus en détail

Catalogue des formations 2014

Catalogue des formations 2014 Catalogue des formations 2014 Institut de Formation en Soins Infirmiers du Centre Hospitalier de Compiègne Code NAF: 851 A - N SIRET 200 034 650 00040 - N existence: 22.60.02.715.60 Sommaire des formations

Plus en détail

Compression Nerf ulnaire coude

Compression Nerf ulnaire coude Compression Nerf ulnaire coude site de compression Arcade du cubital antérieur Défile epitrochléoolécranien Atteinte Nerf ulnaire Parésthésie D4-D5 Perte de force : interosseux 1 Compression Nerf ulnaire

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 KINÉSITHÉRAPIE Du Grec: «KINESIS», mouvement «THERAPEIA», soin C est le soin par le mouvement, ou

Plus en détail

Place et conditions de réalisation de la polysomnographie et de la polygraphie respiratoire dans les troubles du sommeil

Place et conditions de réalisation de la polysomnographie et de la polygraphie respiratoire dans les troubles du sommeil TEXTE COURT DU RAPPORT D ÉVALUATION TECHNOLOGIQUE Place et conditions de réalisation de la polysomnographie et de la polygraphie respiratoire dans les troubles du sommeil Mai 2012 Service évaluation des

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE SUR LA PATHOLOGIE INFLAMMATOIRE ET DEMYELINISANTE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE SUR LA PATHOLOGIE INFLAMMATOIRE ET DEMYELINISANTE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL PATHOLOGIE INFLAMMATOIRE ET DEMYELINISANTE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL Université de Bordeaux, UFR Médicale Université Paul Sabatier, Toulouse 3, Faculté de Médecine de Purpan Université de Limoges, Faculté

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement :

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement : DIU de rééducation pelvi-périnéale DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE Responsables de l enseignement : Pr. Gérard AMARENCO (UPMC), Pr. Michel COSSON (CHU Lille), Pr. Gilberte ROBAIN (UPMC) 1. Cible La

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

CQP ANIMATEUR DANSE. Référentiel professionnel de l Animateur de danse. 1. Description du métier

CQP ANIMATEUR DANSE. Référentiel professionnel de l Animateur de danse. 1. Description du métier CQP ANIMATEUR DANSE CS 70014-88 rue Marcel Bourdarias 94146 ALFORTVILLE CEDEX Mail : cpnefanimation@cnea-syn.org Référentiel professionnel de l Animateur de danse 1. Description du métier 1.1. Appellation

Plus en détail

5. 6 ème Journée des Infirmières. Sfax, 2 Mars 2002 Les agents de santé et la surcharge mentale due au travail Marouen- Jamoussi S.

5. 6 ème Journée des Infirmières. Sfax, 2 Mars 2002 Les agents de santé et la surcharge mentale due au travail Marouen- Jamoussi S. ENSEIGNEMENTS POST-UNIVERSITAIRES & CONFERENCES (72) I- CINQUANTE QUATRE (54) CONFERENCES OU EPU ONT ETE PRESENTES EN INSTANCE INTERNATIONALE ET/OU NATIONALE ET DIXHUIT (18) COURS DE COLLEGES OU EPU SOIT

Plus en détail

Master Sciences humaines et sociales mention Psychologie parcours Psychologie du Développement, Education, Handicap

Master Sciences humaines et sociales mention Psychologie parcours Psychologie du Développement, Education, Handicap Master Sciences humaines et sociales mention Psychologie parcours Psychologie du Développement, Education, Handicap Master 1 Présentation et objectifs de la formation Le Master première année (M1) de Psychologie

Plus en détail

Université catholique de Louvain Faculté de médecine. Programme du baccalauréat en médecine (MED 1BA)

Université catholique de Louvain Faculté de médecine. Programme du baccalauréat en médecine (MED 1BA) Université catholique de Louvain Faculté de médecine Programme du baccalauréat en médecine (MED 1BA) Objectif de la formation La médecine se situe au confluent des sciences exactes et des sciences humaines.

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE

PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE 01. Généralités ------------------------------------------------------------------------------------------------------------- p. 2 02. Politique générale ----------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Profil d études détaillé. Bachelier en Soins Infirmiers 2014-2015

Profil d études détaillé. Bachelier en Soins Infirmiers 2014-2015 Profil d études détaillé Bachelier en Soins Infirmiers 2014-2015 Catégorie Paramédicale Département Gilly - Département Jolimont - Département Tournai/Mouscron www.helha.be Siège Social Haute École Louvain

Plus en détail

Master en Kinésithérapie

Master en Kinésithérapie Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Master en Kinésithérapie Catégorie Paramédicale HELHa Montignies-sur-Sambre 134 Rue Trieu Kaisin 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tél :

Plus en détail

COMMENT PRÉPARER UN ENSEIGNEMENT PAR APP

COMMENT PRÉPARER UN ENSEIGNEMENT PAR APP 1 sur 5 16/03/2007 15:03 COMMENT PRÉPARER UN ENSEIGNEMENT PAR APP (PCEM2 - DCEM1) L élaboration de cas d APP est un processus multisequentiel exécutable par étapes : I- constitution d un groupe de travail

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Un Métier Passionnant, Une Carrière d Avenir

Un Métier Passionnant, Une Carrière d Avenir ASSOCIATION REGIONALE DES COURS PROFESSIONNELS DE LA PHARMACIE Un Métier Passionnant, Une Carrière d Avenir Le Secrétariat Médico-Social et Officinal 1/ - CONDITIONS D ACCES Etre titulaire* : du Baccalauréat

Plus en détail

UNIVERSITE DU BURUNDI FACULTE DE PSYCHOLOGIE ET DES SCIENCES DE L EDUCATION

UNIVERSITE DU BURUNDI FACULTE DE PSYCHOLOGIE ET DES SCIENCES DE L EDUCATION B1 : PSCHOLOGIE ET SCIENCES DE L EDUCATION UNIVERSITE DU BURUNDI FACULTE DE PSYCHOLOGIE ET DES SCIENCES DE L EDUCATION ECUE Code CM TD TP TT VHP TPE TGE Crédi B1 PSE S1 UE1 : Disciplines d appui I : 6cr

Plus en détail

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Névroses Q266 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Hystérie Névrose d angoisse Phobies TOC PTSD Diagnostic d une conversion hystérique Diagnostic

Plus en détail

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Céphalées vues aux Urgences Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Deux Objectifs aux Urgences Identifier les céphalées à risque vital Optimiser le traitement des céphalées

Plus en détail

Cours N 1 : Le développement psychologique de 0 à 3 ans

Cours N 1 : Le développement psychologique de 0 à 3 ans Introduction Cours N 1 : Le développement psychologique de 0 à 3 ans Le développement psychologique du bébé C est un développement extraordinaire, en vitesse et en ampleur, en moins de 3 ans avec un programme

Plus en détail

Sommaire des objectifs par conférence - Demande d accréditation

Sommaire des objectifs par conférence - Demande d accréditation Sommaire des objectifs par conférence - Demande d accréditation Atelier : Perles cliniques en dermatologie chez l adulte 1. reconnaître les différents types de lésions cutanées; 2. utiliser le diagnostic

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ

GUIDE D INFORMATION DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament OPSUMIT de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

La qualification en Médecine Bucco-Dentaire

La qualification en Médecine Bucco-Dentaire CNEOC 5-6 mai 2012, Strasbourg Pr Martine Hennequin Université d Auvergne La qualification en Médecine Bucco-Dentaire ARRETE Arrêté du 24 novembre 2011 relatif aux règles de qualification des chirurgiens-dentistes

Plus en détail

Diplôme Universitaire D Odontologie Pédiatrique (DUOP)

Diplôme Universitaire D Odontologie Pédiatrique (DUOP) Diplôme Universitaire D Odontologie Pédiatrique (DUOP) I - ASPECT PEDAGOGIQUE 1- Modalités d admission Diplôme requis : Doctorat en Médecine Dentaire ou équivalent Pré requis pédagogiques : Connaissances

Plus en détail

Conduite à tenir devant un trouble de la marche aigu. Module Urgences Pédiatriques 9 novembre 2006

Conduite à tenir devant un trouble de la marche aigu. Module Urgences Pédiatriques 9 novembre 2006 Conduite à tenir devant un trouble de la marche aigu Module Urgences Pédiatriques 9 novembre 2006 La marche Elément sémiologique essentiel de l examen neurologique +++ et de l appareil locomoteur 60 %

Plus en détail

Master de Sciences Humaines et Sociales Mention Psychologie Responsable : Pr. Denis Mellier

Master de Sciences Humaines et Sociales Mention Psychologie Responsable : Pr. Denis Mellier Université de Franche Comté - http://univ-fcomte.fr Master de Sciences Humaines et Sociales Mention Psychologie Responsable : Pr. Denis Mellier Spécialité «Clinique Psychopathologique, Clinique de la Famille»

Plus en détail

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Dépistage, prise en charge et recommandations Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Prévalence: 3 à 6% Quel test? Quel seuil? Quelle population? A quel moment

Plus en détail

LE MÉTIER D INFIRMIER

LE MÉTIER D INFIRMIER LE MÉTIER D INFIRMIER L infirmier est un maillon essentiel de l équipe médicale, au sein de l hôpital. Il doit être capable d apporter son concours à l élaboration d un diagnostic et procéder aux soins

Plus en détail

Epilepsie et Sommeil chez l enfant. Perrine Plouin Hôpital Necker Enfants Malades Paris

Epilepsie et Sommeil chez l enfant. Perrine Plouin Hôpital Necker Enfants Malades Paris Epilepsie et Sommeil chez l enfant Perrine Plouin Hôpital Necker Enfants Malades Paris Sommeil et Epilepsie L épilepsie au cours du sommeil Les crises liées au sommeil Les crises liées au réveil Le diagnostic

Plus en détail

DOCTEUR CAROLE VUONG

DOCTEUR CAROLE VUONG S0MMAIRE Normes OMS Définitions des conduites d alcoolisation Comment reconnaître une personne qui a un problème d alcool? Que faire? DOCTEUR CAROLE VUONG COMMENT AIDER LE SALARIE ALCOOLO-DEPENDANT? 4

Plus en détail

Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés

Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Pr Jean-Michel Hascoët et Karine Petitprez Auto-saisine HAS - ANAES (2004) RPC

Plus en détail

Calendrier Sanitaire & Social

Calendrier Sanitaire & Social Calendrier Sanitaire & Social mise à jour : 28/10/2015 Calendrier Midi-Pyrénées SANITAIRE ET SOCIAL 2016 Réaliser une injection en chambre implantable Plaies et cicatrisation Voies veineuses centrales,

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine O B J E C T I F S Programme llongiitudiinall : Introduction Personne, santé, société (PSS) Cours d introduction - Présentation du cours PSS. - Importance des dimensions psycho-sociales dans la pratique

Plus en détail

A.Gt 24-03-1995 M.B. 10-08-1995. Le Gouvernement de la Communauté française,

A.Gt 24-03-1995 M.B. 10-08-1995. Le Gouvernement de la Communauté française, Lois 24363 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française fixant le programme de l'enseignement clinique pour l'obtention du brevet d'infirmier(ère) hospitalier(ère) et d'infirmier(ère) hospitalier(ère)

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Service des explorations fonctionnelles neurologiques. poste : 52501. Centre hospitalier universitaire de Limoges

Service des explorations fonctionnelles neurologiques. poste : 52501. Centre hospitalier universitaire de Limoges Service des explorations fonctionnelles neurologiques ii LA5_649-200ex - 04/11 poste : 52501 ii ii ii Centre hospitalier universitaire de Limoges 2, avenue Martin Luther King - 87042 Limoges cedex Tél.

Plus en détail