La nouvelle politique salariale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La nouvelle politique salariale"

Transcription

1 Puteaux le 11 septembre 2007 Section Syndicale Fortis Banque France Réf. : 2007_26 La nouvelle politique salariale rappel : Le groupe Fortis a décidé d harmoniser les emplois au niveau mondial, d évaluer les poids des fonctions et d établir une grille de rémunération qui tienne compte du marché, dans la droite ligne de sa fameuse devise : «Act as one»! La méthode Hay qui semble inoffensive au départ, va complètement modifier la structure de votre rémunération dans les mois à venir car elle va impacter : - Votre salaire fixe, - Votre rémunération variable et vos primes de bilan ou primes exceptionnelles. - Votre évaluation Individuelle Annuelle. La méthode se déroule en trois phase : Phase 1 : la méthode Hay C est une évaluation des postes qui repose sur 3 facteurs, eux-mêmes déclinés en 8 sous-facteurs : - Le facteur «compétence» avec les sous-facteurs «connaissance», «management» et «relations humaines», - Le facteur «résolution de problèmes» avec les sous-facteurs «niveau de complexité des tâches» et «importance des problèmes», 1

2 - Le facteur «responsabilité» avec les sous-facteurs «latitude d action», «ampleur du champ d action» et «impact sur le champ d action». - A chaque facteur évalué correspond un certain nombre de points qui, une fois additionnés, correspondent à un grade Hay (ou : tranche Hay, Hay Bucket). Mais la méthode Hay Job Grading ne s arrête pas là. Elle sert également à mettre en place une grille de rémunération qui prend en compte le salaire fixe annuel ainsi que les primes groupe. Cette deuxième phase s appelle «REWARD MODEL» Phase 2 : Reward Model La grille de rémunération (cf page 5 du dossier) reprend donc, pour un grade HAY, un salaire minimum, un salaire médian et un salaire maximum (donc une fourchette salariale), ainsi que le pourcentage de prime groupe applicable en fonction du salaire. Phase 3 : Evaluation de la performance La troisième phase consiste à mettre en place un nouveau système d évaluation des performances individuelles qui doit permettre de faire évoluer dans la fourchette prédéfinie dans la grille salariale : - le salaire fixe (évaluation de vos compétences et de votre comportement grâce aux fameux Fortiomas ) - la prime groupe (évaluation de vos résultats individuels par rapport aux objectifs fixés) Pour tout savoir sur l évaluation des postes (méthode Hay Job Grading), le Reward Model et l évaluation de la performance, consultez le dossier «Présentation du système d évaluation du groupe» qui est annexé à ce tract. Où en sommes-nous chez Fortis Banque France? L équipe Hay dédiée (consultants + salariés de la maison mère du Reward Competence Center et GRH logés en France) a déjà réalisé la phase 1 puisque vous avez tous reçu sous courrier individuel le grade correspondant à votre poste. 2

3 Sur ce point précis, les élus Force Ouvrière avaient demandé que tous les salariés soient informés des 3 notations (compétence, résolution de problèmes, responsabilité) qui ont permis le calcul du grade Hay du poste qu ils occupent. La Direction n en a bien entendu pas tenu compte, car la part d appréciation prise par le management est importante et peut faire évoluer à la hausse ou à la baisse le poids d un poste (cf page 4 du dossier joint). Nous ne pouvons que vous inviter à demander officiellement à la DRH de vous fournir ces informations. Vous pourrez ensuite utiliser le calculateur que nous mettons à votre disposition sur le site ou sur simple demande par mail. Quelles sont les autres demandes de vos élus FO? que la grille salariale fasse l objet d une négociation avec les partenaires sociaux, sachant que le management local est le seul habilité à fixer les salaires annuels et les pourcentages de prime groupe pour les grades 8 à 17, ce qui concerne un grand nombre de salariés de la banque : que la méthode Hay utilisée en Hollande depuis janvier 2006 soit analysée et éventuellement appliquée en France. Que toutes les primes de bilan accordées aux salariés du siège soient intégrées dans leurs salaires en A ce jour, trois réunions ont eu lieu en janvier Depuis, la Direction fait la sourde oreille Nous pensons qu avec le dossier joint, complété depuis sa première diffusion en octobre 2006 et le calculateur mis à votre disposition, nous pallions le défaut d information de la Direction sur ce sujet. 3

4 Dossier Force Ouvrière POLITIQUE SALARIALE DU GROUPE Phase 1 : Evaluation des postes (méthode Hay Job Grading) Phase 2 : Grille salariale (Reward Model) Phase 3 : Evaluation annuelle (Gestion des performances) Tableau de synthèse 4

5 PHASE 1 : HAY JOB GRADING Cette méthode consiste à : - décrire un poste selon un certain nombre de critères (généralités, organigramme, objectifs du poste, tâches à accomplir, connaissances et expérience requises, principaux contacts, données quantitatives, pouvoirs, compétences, spécificités) - faire évaluer ce poste par une équipe «HAY» constituée de consultants spécialisés et de salariés de la maison mère, selon une «méthode à points» basée sur 3 facteurs : Facteurs Sous-Facteurs Niveaux Compétence : Connaissance : étendue des connaissances dans le poste Connaissances, aptitudes et expériences quel que soit leur mode d acquisition, nécessaires pour remplir la fonction d une façon satisfaisante Résolution de problèmes : Degré d initiative et de réflexion originale que nécessite la fonction pour identifier, analyser et résoudre les problèmes Responsabilité : Contribution aux résultats de l entreprise ou l effet mesurable du poste sur les résultats finaux de l entreprise Compétence en management : compétences requises pour organiser, coordonner, piloter et arbitrer, en situation opérationnelle fonctionnelle ou de conseil Relations humaines : capacité à comprendre, influencer, motiver les autres dans les relations de personne à personne Niveau de complexité des tâches l étendue et la diversité des informations plus ou moins nécessaires à la résolution des problèmes posés Importance des problèmes niveau de réflexion nécessaire pour rechercher et mettre en œuvre les solutions appropriées à la complexité des problèmes Latitude d action : degré d autonomie et capacité à prendre des décisions d ordre technique, professionnel ou managérial Ampleur du champ d action dimension générale du champ d action du poste Nature de l impact : - évaluation quantitative du périmètre d activités pour le poste concerné - évaluation qualitative quant à l intensité des activités et leur portée sur le fonctionnement de l entreprise De A à G (de élémentaire à expertise ou maîtrise professionnelle) Aucun ou I à IV (de minimal à large) De 1 à 3 (de normal à indispensable) De A à H (de routine stricte/encadré à défini de façon. De 1 à 5 (de répétitif à pensée créatrice) De A à G (d étroite à pilotée) Minime ou De 1 à 5(de très faible à très grande) Non chiffrable : de A à D (de minime à crucial) Chiffrable : R : lointaine ; C : contributive ; S : partagée ; P : primordiale A ce niveau, l évaluateur détermine la note totale de chaque facteur, à l aide d une carte de notation composée de plusieurs valeurs, pour lui permettre d introduire les «nuances» qui décrivent le mieux les exigences du poste 2 5

6 Exemple théorique pour calculer le «poids» d un poste selon la méthode HAY : - Facteur «compétence» : Compétence technique évaluation retenue D Aptitude à la gestion évaluation retenue I Aptitude relationnelle évaluation retenue 3 La carte de notation prévoit les 3 nombres suivants pour le créneau D I nombre retenu si l évaluateur considère que le créneau doit être minoré 175 nombre retenu si l évaluateur considère que le créneau décrit parfaitement le poste évalué 200 nombre retenu si l évaluateur considère que le créneau doit être majoré - facteur «résolution de problèmes» Niveau de complexité des tâches évaluation retenue C Importance des problèmes évaluation retenue 3 La carte de notation prévoit les deux pourcentages suivants pour le créneau C 3 : 25 % pourcentage retenu par défaut 29 % pourcentage retenu si l évaluateur considère qu il y a une traction vers le haut sur l un des deux ou les deux éléments évalués. Un barème permet alors de déterminer, en fonction de la note retenue pour le facteur «compétences» et du pourcentage retenu pour le facteur «résolution de problèmes» le nombre de points HAY correspondant pour ce dernier facteur. - facteur «responsabilité» : Latitude d action évaluation retenue C Nature de l impact o non chiffrable évaluation retenue 1 o chiffrable évaluation retenue P La carte de notation prévoit les trois nombres suivants pour le créneau C 1 P : 57 nombre retenu si l évaluateur considère que le créneau doit être minoré 66 nombre retenu si l évaluateur considère que le créneau décrit parfaitement la responsabilité évaluée 76 nombre retenu si l évaluateur considère que le créneau doit être majoré 3 6

7 Sur base du même exemple théorique, et pour un même poste, l évaluateur peut donc calculer le nombre de points du poste comme suit : Evaluation Compétence D I 3 Résolution de problèmes C 3 Responsabilité C 1 P Possibilités de Calcul Mini Median Maxi 1 - Compétence Résolution de problèmes (% applicable aux points 25 % 25 ou 29 % 29 % «compétence» 3 -Responsabilité Résultats possibles : POINTS HAY 1 Mini + 2 Mini + 3 Mini Mini + 2 Mini + 3 Médian Mini + 2 Mini + 3 Maxi Mini + 2 Maxi + 3 Mini Mini + 2 Maxi + 3 Médian Mini + 2 Maxi + 3 Maxi Médian + 2 Mini + 3 Mini Médian + 2 Mini + 3 Médian Médian + 2 Mini + 3 Maxi Médian + 2 Maxi + 3 Mini Médian + 2 Maxi + 3 Médian Médian + 2 Maxi + 3 Maxi Maxi + 2 Mini + 3 Mini Maxi + 2 Mini + 3 Médian Maxi + 2 Mini + 3 Maxi Maxi + 2 Maxi + 3 Mini Maxi + 2 Maxi + 3 Médian Maxi + 2 Maxi + 3 Maxi 334 Le nombre total de points ainsi obtenu pour les 3 facteurs constitue ce que l on appelle le GRADE HAY (ou TRANCHE HAY) et est ensuite affecté à des échelons salariaux pour que les postes qui ont un classement similaire soient placés au même échelon. Cadres supérieurs Cadres Groupe Fortis grade Hay Nbre de points Hay Si l on reprend l exemple théorique ci-dessus, après calcul par l évaluateur, un même poste peut donc correspondre à 3 grades HAY différents, à savoir : 13, 14 ou 15. 7

8 4 PHASE 2 : «REWARD MODEL» Grille salariale Salaire Brut Fixe ANNUEL en Grade HAY Minimum Médian Maximum % Prime groupe Pour les grades 8 à 17, les salaires (Mini, Médian, Maxi) et les pourcentages de prime groupe sont à l appréciation du Management Local. Pour les autres grades, ils sont définis par le marché et par la Direction du groupe. Le salaire fixe ne peut donc évoluer (augmentation individuelle) que dans la fourchette définie par le grade. Un salarié au salaire maximum ne peut donc espérer une augmentation. Il faut qu il change de poste. Vous pouvez constater qu un salarié au grade 8/9 ou 10 doit atteindre le grade 12 pour voire sa grille salariale évoluer. Un salarié dont le salaire est proche du médian peut espérer une évolution. Pour un salarié dont le salaire est en dessous du minimum, nous ignorons quelles mesures seront prises, car après trois réunions qui se sont tenues en janvier 2007, la Direction a rompu les négociations. En ce qui concerne la prime groupe, celle-ci remplace les primes de bilan, primes exceptionnelles et primes de rémunération variable. Elle doit profiter à tous, y compris les salariés du siège (c est le seul point positif, si les primes de bilan des salariés qui en bénéficient sont intégrées dans leur salaire). La prime groupe est exprimée en % du salaire fixe pour chaque grade Hay. Le pourcentage est une base qui évoluera en fonction des résultats suivants : 1/3 du pourcentage de base en fonctions des résultats individuels. 1/3 en fonction des résultats de la ligne de métiers au niveau mondial et local. 1/3 en fonction des résultats du Groupe dans son ensemble. Un Bonus métier, qui sera exprimé également en % du salaire de base complétera la prime groupe, uniquement pour la ligne Commercial Banking (éligibles : Aera, Bcm, Acma). 5 8

9 PHASE 3 : SYSTÈME D EVALUATION DE LA PERFORMANCE 1. Etablissement d un document unique d évaluation groupe : - Qui repose sur des objectifs : o qualitatifs : Accomplissement de la fonction de référence Aptitudes et comportements basés sur les Fortiomas o quantitatifs Fixation d objectifs quantitatifs par ligne de métiers d appartenance (croissance PNB, ouverture de compte, skills ) - prend en compte les souhaits d évolution des collaborateurs : o développement personnel du collaborateur : acquisition de compétences/formation o ambition en termes de carrière et de mobilité 2. Cycle d évaluation de la performance Phases du cycle d évaluation de la performance Calendrier 1.Fixation des objectifs Mars au plus Détermination des indicateurs clés de la performance et objectifs personnalisés tard 2. Suivi et analyse des performances Réalisé tout au long de l année 3. Evaluation de la performance Décembre - Auto évaluation du collaborateur - Évaluation provisoire par le manager - Proposition de bonus par le manager 4. Evaluation individuelle L échelle d évaluation comporte 7 scores pour permettre une appréciation globale de l accomplissement général de la mission et des objectifs quantitatifs personnalisés : Janvier - Février Score 1 : clairement en dessous des attentes ; Score 2 : en dessous des attentes Score 3 : presque conforme aux attentes Score 4 : conforme aux attentes Score 5 : au dessus des attentes Score 6 : clairement au dessus des attentes Score 7 : excellent 5. Comité d ajustement Business/métier Pour assurer l ajustement des scores conformément à la distribution souhaitée au sein du personnel Fortis soit : Février Score1 Score 2 Score 3 Score 4 Score 5 Score 6 Score 7 2 % 8 % 20 % 40 % 20 % 8 % 2 % Idéalement, le score d évaluation individuelle au sein d une ligne de métiers devrait être de 4. 9

10 6. Décision en matière de rémunération Fin Février 1. Le score de la performance annuelle pour l accomplissement de la mission détermine l ajustement du salaire fixe Résultat de l évaluation/effet multiplicateur : Score 1 : 0 ; Score 2 : 0,50 ; Score 3 : 0,75 : Score 4 : 1 Score 5 : 1,25 ; Score 6 : 1,50 ; Score 7 : 2 Pas d accroissement de la rémunération si la performance est faible (score 1) ou si la rémunération de base est déjà en haut de l échelle Fortis. Accroissement significatif de la rémunération pour les collaborateurs qui signent des performances supérieures à la moyenne et qui n ont pas encore atteint le haut de l échelle des salaires. 2. prime groupe annuelle : de 0 à X % de la rémunération fixe 0 % lorsque la performance individuelle est évaluée inférieure aux objectifs (score 1). Dans ce cas, les dimensions lignes de métiers et Fortis se verront également attribuer 0 % de bonus. X % d accroissement n est possible que si les performances individuelles, lignes de métiers et Fortis sont toutes trois évaluées comme exceptionnelles 6 Phases Commentaires Calendrier 1. Suivi personnalisé de l évaluation avec mise en avant des points forts Mars et domaines perfectibles + définition des plans d action d accompagnement du collaborateur 2. Communication des scores qui peuvent faire l objet d une discussion avec le collaborateur, mais toute modification doit obtenir l approbation du comité d ajustement. 7.Suivi de l évaluation 8. Versement des primes et augmentations de salaire Avril Bonus ligne de métiers CB uniquement (éligibles : Area, BCM, Acma) : Le bonus métier est un complément de la prime groupe décrite ci-dessus. Les conditions de déclenchement sont les suivantes : Résultats individuels supérieurs aux objectifs fixés. Évaluation individuelle supérieure au score 2 Le bonus métier peut varier de 0 à 60 % maximum du salaire de base 60 % du salaire de base correspond à une atteinte d au moins 200 % des objectifs (soit un score 6 ou 7) 5 % du salaire de base correspond à une atteinte de 110 % des objectifs (score 4 ou 5). Le budget du bonus métier sera basé sur la croissance des revenus (PNB produit ; gross income) de la ligne de métier CB en France. 10

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

ACCORD SUR LA CLASSIFICATION NATIONALE DES EMPLOIS Adopté en CPN le 28 mars 2006 Modifié en CPN le 10 juin 2008 Modifié en CPN le XX/XX/2014

ACCORD SUR LA CLASSIFICATION NATIONALE DES EMPLOIS Adopté en CPN le 28 mars 2006 Modifié en CPN le 10 juin 2008 Modifié en CPN le XX/XX/2014 ACCORD SUR LA CLASSIFICATION NATIONALE DES EMPLOIS Adopté en CPN le 28 mars 2006 Modifié en CPN le 10 juin 2008 Modifié en CPN le XX/XX/2014 PREAMBULE : OBJECTIFS DE LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS Les Chambres

Plus en détail

CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE

CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE ACCORD DE CLASSIFICATIONS Entre les parties : La Chambre Syndicale de la Répartition Pharmaceutique - C.S.R.P., Syndicat professionnel inscrit au Registre

Plus en détail

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A)

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A) DIRECTION DES SERVICES FINANCIERS DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département Développement des compétences et parcours de carrière Contact Nathalie GIGOT Tél : 01 41 90 34 66 Fax : 01 41 90 34 09 E-mail

Plus en détail

Revalorisation annuelle de la rémunération des cadres salariés de l'enseigne La Poste pour 2010

Revalorisation annuelle de la rémunération des cadres salariés de l'enseigne La Poste pour 2010 Direction Générale de l'enseigne La Poste Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Contact Monique Maronne Tél : 01 55 44 09 66 Fax : 01 55 44 27 87 CP : T 219 E-mail : monique.maronne@laposte.f

Plus en détail

Session II: «Fonctionnaires» ou professionnels des administrations de l émergence.

Session II: «Fonctionnaires» ou professionnels des administrations de l émergence. MARDI 08 OCTOBRE 2013 Présentation : 11:15 11:45 Session II: «Fonctionnaires» ou professionnels des administrations de l émergence. Les personnels des administrations, un capital et une ressource cruciale

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION ELECTROFEU SUD OUEST. Proposition de barème sur 120 points

INDICATIONS DE CORRECTION ELECTROFEU SUD OUEST. Proposition de barème sur 120 points INDICATIONS DE CORRECTION ELECTROFEU SUD OUEST Proposition de barème sur 120 points Questions à traiter travaux demandés PARTIE 1 Dossier 1 LES CONDITIONS DE TRAVAIL 1.1 Identifier les risques auxquels

Plus en détail

La classification des salariés

La classification des salariés La classification des salariés Cette Fiche pratique vous propose de vous présenter la grille de classification des salariés introduite par le chapitre 9 de la Convention collective nationale du sport (CCNS).

Plus en détail

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Validé par les membres de la CMP, le 23 octobre 2012

Plus en détail

Mandat - Modèle détaillé

Mandat - Modèle détaillé La gouvernance des PME Mandat - Modèle détaillé - modèle détaillé mandat pour un comité consultatif Nous vous présentons ci-dessous un exemple de mandat pour un comité consultatif plus sophistiqué que

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES

ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES PREAMBULE : Le présent accord a pour objectif de moderniser la politique de rémunération du personnel cadre, en mettant en valeur des principes

Plus en détail

MEMENTO TECHNIQUE DE LA REMUNERATION DU COMMISSAIRE DE POLICE

MEMENTO TECHNIQUE DE LA REMUNERATION DU COMMISSAIRE DE POLICE Paris, le 5 octobre 2010 MEMENTO TECHNIQUE DE LA REMUNERATION DU COMMISSAIRE DE POLICE IRP : Décret n 2010-1102 du 21 septembre 2010 portant création d une indemnité de responsabilité et de performance

Plus en détail

Information Circular Circulaire d information Ref. ICC/INF/2005/004. Date: 18 août 2005. 1. Étude de qualification des emplois

Information Circular Circulaire d information Ref. ICC/INF/2005/004. Date: 18 août 2005. 1. Étude de qualification des emplois Le Greffe The Registry Information Circular Circulaire d information Ref. ICC/INF/2005/004 Date: 18 août 2005 Étude de qualification des emplois achevée en mai 2005 La présente circulaire a pour objet

Plus en détail

Guide pratique de l agent évalué

Guide pratique de l agent évalué ENTRETIEN PROFESSIONNEL Guide pratique de l agent évalué CENTRE DE GESTION DU BAS-RHIN Sommaire Pourquoi ce guide? PAGE 3 Les objectifs de l entretien professionnel PAGES 4-5 Les acteurs de l entretien

Plus en détail

Règlement des services

Règlement des services Règlement des services Version du 27.09.2009 11:30 Page 1 Index : 1 Les buts... 3 2 Descriptif du fonctionnement... 3 2.1 La définition d'un service :... 3 2.2 Fonctionnement... 3 2.3 Gestion du planning...

Plus en détail

Après la RPN du 18 octobre

Après la RPN du 18 octobre Spécial Classification n 2 Le 20 octobre 2013 Après la RPN du 18 octobre PROPOSITIONS DE L EMPLOYEUR POSITION DU SNPDOSS CFECGC LA CLASSIFICATION Six niveaux pour quatre fonctions Les quatre fonctions

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1 FICHE D APPRÉCIATION D UNE ACTIVITÉ OU D UNE TÂCHE DÉLÉGUÉE Nom du délégateur (gestionnaire) : Nom du délégataire (collaborateur) : Service : Période d évaluation : GUY NÉLANGER Dernière MAJ : Juillet

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Le recteur. Saint-Denis, le 14/02/2007. A / catégorie de personnels devant faire l objet d une proposition de note

Le recteur. Saint-Denis, le 14/02/2007. A / catégorie de personnels devant faire l objet d une proposition de note Le recteur à Rectorat Direction des personnels de l enseignement secondaire Dossier suivi par Marc Hildebrandt Valérie Fruteau de Laclos Anne-Marie Pébernet Téléphone 0 8 0 8 0 8 Fax 0 8 0 0 Mél dpe.secretariat@acreunion.fr

Plus en détail

Recommandation relative à l adoption d une bonne politique de rémunération dans les établissements financiers

Recommandation relative à l adoption d une bonne politique de rémunération dans les établissements financiers Circulaire _2009_34 du 26 novembre 2009 Recommandation relative à l adoption d une bonne politique de rémunération dans les établissements financiers Champ d'application: Les principes énoncés dans la

Plus en détail

L INDISPENSABLE. Ma rémunération. Ma carrière La CFDT m informe et me défend! Fonctionnaires 2014. f3c-cfdt.fr

L INDISPENSABLE. Ma rémunération. Ma carrière La CFDT m informe et me défend! Fonctionnaires 2014. f3c-cfdt.fr L INDISPENSABLE Fonctionnaires 2014 Ma rémunération f3c-cfdt.fr Ma carrière La CFDT m informe et me défend! INTRODUCTION V ous retrouverez dans ce fascicule les échelles indiciaires des fonctionnaires

Plus en détail

LE SYSTEME DE REMUNERATION

LE SYSTEME DE REMUNERATION LE SYSTEME DE REMUNERATION Le système de rémunération est un outil clé en termes de management, même s il ne s agit du seul outil de motivation. Le système de rémunération doit être adapté aux commerciaux

Plus en détail

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015!

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Qu est-ce que le plan de formation? Le plan de formation est un document qui regroupe les besoins de formation établi

Plus en détail

Examinez tous les éléments de votre demande pour vous assurer que celle-ci est complète. Les demandes incomplètes seront rejetées.

Examinez tous les éléments de votre demande pour vous assurer que celle-ci est complète. Les demandes incomplètes seront rejetées. Bureau de l équité salariale Programme de subventions pour les projets visant l équité salariale entre les sexes (PSPESS) Exigences de 2015-2016 relatives à la demande Directives relatives à la demande

Plus en détail

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S Travail de fin d études en didactique universitaire Magali Muller Bastien Walliser Septembre 2009 CHOIX D UNE PROBLEMATIQUE L étape choix d une problématique comprend les documents

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO Modifiée : Page 1 de 20 DIRECTIVES ADMINISTRATIVES DÉFINITIONS 1. La direction d école ou la direction nouvellement nommée s entend : a) d une direction qualifiée sans expérience dans ce poste au sein

Plus en détail

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON FICHE CONSEIL Page : 1/9 INTERPRETER SON Vous connaissez chaque année le résultat de votre activité lors de l élaboration de vos comptes annuels. Vous pouvez

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches (CQPI) «Technicien

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION INDIVIDUELLE No. : 11 DU PERSONNEL CADRE ET DE GÉRANCE Date : 2002-05-16 Page : 1 de 2

ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION INDIVIDUELLE No. : 11 DU PERSONNEL CADRE ET DE GÉRANCE Date : 2002-05-16 Page : 1 de 2 ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION INDIVIDUELLE No. : 11 DU PERSONNEL CADRE ET DE GÉRANCE Date : 2002-05-16 Page : 1 de 2 BUT Établir la façon de procéder concernant l évaluation de la contribution individuelle

Plus en détail

Identifier les compétences et élaborer le plan de formation Fiches outils. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil

Identifier les compétences et élaborer le plan de formation Fiches outils. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil Identifier les compétences et élaborer le plan de formation Fiches outils Employeurs ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES

Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES Qu est-ce que le Passeport Orientation/Formation? Le passeport Orientation/Formation est un document qui vous permet de faire le point sur vos compétences

Plus en détail

Dans la même collection, neuf autres guides méthodologiques sont disponibles auprès des délégations régionales du FAFSEA.

Dans la même collection, neuf autres guides méthodologiques sont disponibles auprès des délégations régionales du FAFSEA. Les quatre étapes de l entretien professionnel Guide méthodologique 4 Quatrième étape : Le suivi du parcours professionnel du salarié A l issue de cet entretien, sur la base des conclusions figurant dans

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE Commission Paritaire Nationale de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la branche Mutualité Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance Dossier de recevabilité

Plus en détail

Recherche d un contrat d apprentissage en entreprise

Recherche d un contrat d apprentissage en entreprise Recherche d un contrat d apprentissage en entreprise Responsable de la licence professionnelle EME FEVE Stéphanie 02 48 23 80 53 / Fax 02 48 23 80 51 Mail : stephanie.feve@univ-orleans.fr Secrétariat pédagogique

Plus en détail

SALARIÉS PERMANENTS ETT DE 10 SALARIÉS ET PLUS PLAN DE FORMATION MODE D EMPLOI. v1-11/2013 - photo : gettyimages

SALARIÉS PERMANENTS ETT DE 10 SALARIÉS ET PLUS PLAN DE FORMATION MODE D EMPLOI. v1-11/2013 - photo : gettyimages Adapter les salariés permanents à leur poste de travail et à l évolution de leur emploi Favoriser le maintien dans l emploi de vos collaborateurs Développer les compétences des permanents, en vue d une

Plus en détail

Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode. des Ressources Humaines de votre entreprise.

Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode. des Ressources Humaines de votre entreprise. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Le Bilan de Compétences / Le Bilan Professionnel Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique

Plus en détail

Construction du projet professionnel

Construction du projet professionnel Construction du projet professionnel Groupe Altedia, conseil en management, Ressources humaines et communication Consultant : Tel :. E-mail : NOM Prénom :. Mission :. Date :. INTRODUCTION Ce document d

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

Prenez le temps d anticiper

Prenez le temps d anticiper Prenez le temps d anticiper L IFC : UNE OBLIGATION LÉGALE Selon l article 122-14-13 du code du travail, lors du départ à la retraite d un de vos salariés, vous devez lui verser une indemnité exclusivement

Plus en détail

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06 Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale Convention collective nationale du sport 19/12/06 Convention collective nationale du sport (CCNS) L arrêté d

Plus en détail

LE BÂTONNIER : CHEF DES SERVICES DE L ORDRE. Rapport de Madame le Bâtonnier Marie-Laure VIEL, Membre du Bureau de la Conférence des Bâtonniers

LE BÂTONNIER : CHEF DES SERVICES DE L ORDRE. Rapport de Madame le Bâtonnier Marie-Laure VIEL, Membre du Bureau de la Conférence des Bâtonniers LE BÂTONNIER : CHEF DES SERVICES DE L ORDRE Rapport de Madame le Bâtonnier Marie-Laure VIEL, Membre du Bureau de la Conférence des Bâtonniers Séminaire des Dauphins Les 11 et 12 décembre 2015 Les fonctions

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Circulaire Sociale SUIVRE TOUTE VOTRE ACTUALITE SOCIALE

Circulaire Sociale SUIVRE TOUTE VOTRE ACTUALITE SOCIALE N 04 Juillet 2014 et.. Circulaire Sociale SUIVRE TOUTE VOTRE ACTUALITE SOCIALE Extension de l accord de branche du 31 janvier 2014 relatif à la révision de la convention collective BJOC L arrêté d extension

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois.

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois. Qu est-ce qu un SLIME? Le programme SLIME (Service Local d Intervention pour la Maîtrise de l Energie) est un programme national d information et d action en faveur de la maîtrise de la demande énergétique,

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR UN PROJET

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR UN PROJET DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR UN PROJET Année 2015-2016 Ce dossier est destiné aux associations désireuses d obtenir une subvention de la part de la commune pour un projet. Il ne concerne pas le

Plus en détail

Ordre du jour & projets de résolutions Assemblée générale mixte du 31 mai 2013

Ordre du jour & projets de résolutions Assemblée générale mixte du 31 mai 2013 Société ABC arbitrage Société anonyme à conseil d administration au capital de 835 310 euros 59 cents Siège social : 18, rue du Quatre Septembre, 75002 Paris 400 343 182 RCS Paris Ordre du jour & projets

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION SECTEUR : FILIERE : NIVEAU : TERTIAIRE TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES TECHNICIEN 1 Document élaboré par : Nom et Prénom Etablissement : Mohamed BACHAR :

Plus en détail

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI)

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) REPUBLIQUE DE MADAGASCAR GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) I. Contexte et Justification

Plus en détail

Rechercher une formation éligible. Titulaire

Rechercher une formation éligible. Titulaire éligible Titulaire éligible Afin de pouvoir effectuer une formation, vous devez en choisir une dans une liste de formations éligible au compte personnel de formation. Une fois choisie, vous pourrez créer

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Besoin de compétences en gestion salariale?

Besoin de compétences en gestion salariale? Besoin de compétences en gestion salariale? 2015-2016 Formation Sciences et Techniques de la Gestion Salariale PARIS Edito Depuis plus de 10 ans, Synopsis Paie dispense, à Paris, la formation Sciences

Plus en détail

Info-express Classification- évaluation des emplois Fonction publique

Info-express Classification- évaluation des emplois Fonction publique Classification- évaluation des emplois Emplois de complexité supérieure Une démarche que nous suivons de près Questions et réponses en rapport avec la Directive aux pages 2 et suivantes de ce bulletin

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2008 09 38 0274 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience

Validation des Acquis de l Expérience Nom patronymique : Nom marital : Prénom : Numéro de la demande : (reprendre le numéro qui figure sur l accusé de réception du livret 1) Validation des Acquis de l Expérience Académie : LIVRET 2 Diplôme

Plus en détail

Enoncé : Planification agile et gestion des risques

Enoncé : Planification agile et gestion des risques Enoncé : Planification agile et gestion des risques Tout projet a besoin d'être planifié. La planification est une tâche véritablement complexe pour un chef de projet et ses membres de l équipe, surtout

Plus en détail

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE L ENQUETE SOCIALE en neuf pas... Une enquête sociale, qu est-ce que c est? Une enquête sociale, pourquoi? Qui fait l

Plus en détail

Fongecif Pays de la Loire

Fongecif Pays de la Loire Salariés Fongecif Pays de la Loire Conseils en évolution professionnelle Suivi et accompagnement de parcours Aide au financement - congé individuel de formation - bilan de compétences - validation des

Plus en détail

PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF CONVENTIONNEL AREVA NC SA

PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF CONVENTIONNEL AREVA NC SA Ce projet d accord vous concerne? Alors votre avis est primordial! PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF AREVA NC SA TEMPS DE TRAVAIL, CONGES, REMUNERATION, DROIT SYNDICAL FO a réalisé un tableau

Plus en détail

UNE DEMARCHE POUR «OPTIMISER» NOS DEMANDES A L ANR Introduction :

UNE DEMARCHE POUR «OPTIMISER» NOS DEMANDES A L ANR Introduction : UNE DEMARCHE POUR «OPTIMISER» NOS DEMANDES A L ANR Introduction : - L ANR : missions, statistiques, budget, - Le programme blanc, Les questions à vous poser avant de commencer, Si vous décidez de déposer

Plus en détail

DÉCLARER LA PÉNIBILITÉ AU TITRE DE 2015 :

DÉCLARER LA PÉNIBILITÉ AU TITRE DE 2015 : DÉCLARER LA PÉNIBILITÉ AU TITRE DE 2015 : VADEMECUM SIMPLIFIÉ Le dispositif pénibilité se présente comme un ensemble de textes d une complexité inégalée avec un nombre important d incertitudes. Au moment

Plus en détail

N 13 LE DOCUMENT UNIQUE

N 13 LE DOCUMENT UNIQUE Fiche Info Prévention & Sécurité N 13 LE DOCUMENT UNIQUE REGLEMENTATION Médecine préventive - Nombreux sont les élus qui ont été contactés par des entreprises privées ou ont entendu parler du «document

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 81 27 avril 2009. S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION DE L ETAT

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 81 27 avril 2009. S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION DE L ETAT MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 961 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 81 27 avril 2009 S o m m a i r e CENTRE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

Plus en détail

SOMMAIRE GUIDE DU JURY

SOMMAIRE GUIDE DU JURY SOMMAIRE GUIDE DU JURY Certificat de Qualification Professionnelle CADRE TECHNIQUE D ATELIER Enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (Arrêté publié au Journal Officiel du

Plus en détail

CRÉATION D UN NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DE CATÉGORIE A : INFIRMIERS TERRITORIAUX EN SOINS GÉNÉRAUX

CRÉATION D UN NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DE CATÉGORIE A : INFIRMIERS TERRITORIAUX EN SOINS GÉNÉRAUX Notice explicative DOCUMENTATION / CONSEIL MARS 2013 DC2013_CIRC_REFINFIRMIERA CRÉATION D UN NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DE CATÉGORIE A : INFIRMIERS TERRITORIAUX EN SOINS GÉNÉRAUX Références : - Décret n 2006-1695

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES Notice d accompagnement Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES ((( Cette notice a pour objectif principal de vous aider à remplir votre demande de validation des acquis de l'expérience pour le diplôme

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on?

Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on? Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on? Qu est-ce que le rachat d années? Tout affilié a la possibilité de racheter toutes les années pendant lesquelles il n a pas cotisé à Préfon-Retraite entre

Plus en détail

1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS

1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS 1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS 1.1. FINANCEMENT DE L ANR MODE DE FINANCEMENT Le financement attribué par l ANR à chaque partenaire sera apporté sous forme d une aide non remboursable, selon les

Plus en détail

OUTILS R.H. FPG114. 2 ème session 2012-2013 06 septembre 2013. Durée : 3 Heures Documents papiers : NON AUTORISES Mme TABURET

OUTILS R.H. FPG114. 2 ème session 2012-2013 06 septembre 2013. Durée : 3 Heures Documents papiers : NON AUTORISES Mme TABURET CNAM PACA OUTILS R.H. FPG114 2 ème session 2012-2013 06 septembre 2013 Centre de Nice Nombre de pages du sujet : 6 (non compris la page de garde) Durée : 3 Heures Documents papiers : NON AUTORISES Mme

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Propositions de BPCE Dans le cadre d un projet d accord, BPCE propose les points suivants.

Propositions de BPCE Dans le cadre d un projet d accord, BPCE propose les points suivants. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE PROCÈS-VERBAL DE DÉSACCORD DU 22 FÉVRIER 2011 RELATIF À LA NÉGOCIATION ANNUELLE OBLIGATOIRE

Plus en détail

1. Problématique et consultations

1. Problématique et consultations Séance de Direction du lundi 4 juin 2007 Exposé des motifs concernant la Décision de Direction sur les Salaires des assistants doctorants à l 1. Problématique et consultations La problématique des conditions

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

5 e édition. Édition 2016. Date limite d inscription : 17 juin 2016

5 e édition. Édition 2016. Date limite d inscription : 17 juin 2016 5 e édition Édition 2016 Date limite d inscription : 17 juin 2016 La remise des prix aura lieu le vendredi 16 septembre 2016 au 255, route Principale, Val-des-Monts Soirée sur invitation seulement Informations

Plus en détail

Résumé de l évolution de l âge légal de départ (ouverture des droits) dans le tableau suivant : Générations suivantes 60 ans 2 ans 62 ans

Résumé de l évolution de l âge légal de départ (ouverture des droits) dans le tableau suivant : Générations suivantes 60 ans 2 ans 62 ans Réforme des retraites «2010» Les principales règles de «droit commun» qui changent pour les fonctionnaires Ce dossier n a pas pour ambition de reprendre l intégralité des différentes réformes passées,

Plus en détail

Système d information : Maximiser le retour sur investissement

Système d information : Maximiser le retour sur investissement Améliorer le contrôle interne Système d information : Maximiser le retour sur investissement LAURA FREDERICK, CONSULTANTE EN TI ET GESTION DU CHANGEMENT, ECHANGE, LLC, (MARS 2002) WWW.GLOBALECHANGE.COM

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 3 : La démarche compétence Chapitre 3 : La démarche compétence... 1 3.1. Les attentes des acteurs de la Démarche Compétence... 2 3.1.1 Les attentes de l entreprise... 2

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL DE L ENTRETIEN D EVALUATION réalisé le au titre de l année 20...

COMPTE RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL DE L ENTRETIEN D EVALUATION réalisé le au titre de l année 20... Ministère XXX Direction des Ressources Humaines COMPTE RENDU DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL DE L ENTRETIEN D EVALUATION réalisé le au titre de l année 20... (document à remettre à l agent au moins huit jours

Plus en détail

L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1

L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1 Centre de cas 9 30 1999 006 L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1 Cas rédigé par Marine MESSIN sous la direction de la professeure Sylvie ST-ONGE. La Banque Nationale

Plus en détail

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION RELOCALISATION DES SIÈGES LES MESURES D ACCOMPAGNEMENT EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ "Si vous êtes dans le doute face à une action à entreprendre demandezvous si elle rendra service aux plus petits et

Plus en détail

Agrément des experts en prévoyance professionnelle

Agrément des experts en prévoyance professionnelle français Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives de la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle (CHS PP) D 01/2012 Agrément des experts

Plus en détail

et bien naviguer sur votre compte!

et bien naviguer sur votre compte! Comprendre votre tarification AT/MP et bien naviguer sur votre compte! année 2011 comment est calculé votre taux de cotisation? Votre taux de cotisation AT/MP «Accidents du Travail et Maladies Professionnelles»

Plus en détail

Appel à projets pour la campagne CNDS 2013 NOTICE D INFORMATION LIGUES et COMITES

Appel à projets pour la campagne CNDS 2013 NOTICE D INFORMATION LIGUES et COMITES Appel à projets pour la campagne CNDS 2013 NOTICE D INFORMATION LIGUES et COMITES Madame la Présidente, Monsieur le Président, Vous trouverez ci-dessous déclinées les informations relatives à l appel à

Plus en détail

Le Droit d'option dans la Fonction Publique Hospitalière trois ans après... BILAN

Le Droit d'option dans la Fonction Publique Hospitalière trois ans après... BILAN Le Droit d'option dans la Fonction Publique Hospitalière trois ans après... BILAN Page 1 sur 5 Il y a environ trois ans, l ensemble des IADE travaillant dans la Fonction Publique Hospitalière (FPH) était

Plus en détail

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS CULTURELLES ET DE LOISIRS La commune de Thorigné-Fouillard souhaite apporter son soutien à la vie associative et offre aux associations des aides sous différentes formes

Plus en détail

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées?

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? pratiques [comité d entreprise] Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? Les activités sociales et culturelles du comité d entreprise sont principalement financées par une contribution

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 JUIN 2010 Comité du programme et budget Quinzième session Genève, 1 er 3 septembre 2010 POLITIQUE EN MATIERE DE PLACEMENTS Document établi par le Secrétariat 1. L article

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ACADEMIQUE A LA DISPOSITION DES MEMBRES DE JURYS VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE (VAE)

GUIDE METHODOLOGIQUE ACADEMIQUE A LA DISPOSITION DES MEMBRES DE JURYS VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE (VAE) Page 1 / 15 DISPOSITIF ACADEMIQUE DE VALIDATION DES ACQUIS Groupement d Intérêt Public Formation Continue et Insertion Professionnelle - Académie de la Martinique GUIDE METHODOLOGIQUE ACADEMIQUE A LA DISPOSITION

Plus en détail

Règles et procédures de modifications de projet et de révision des décisions de financement

Règles et procédures de modifications de projet et de révision des décisions de financement Règles et procédures de modifications de projet et de révision des décisions de financement Guide Utilisateur pour compléter le Formulaire de Modification Investir dans notre futur commun Guide Utilisateur

Plus en détail

Evaluation des enseignants Tableau comparatif

Evaluation des enseignants Tableau comparatif Evaluation des enseignants Tableau comparatif Vous trouverez ci dessous un tableau comparatif concernant le décret lié à l'appréciation de la valeur professionnelle et à l'avancement des enseignants, accompagné

Plus en détail