Guide Questionnaire d analyse. Préparé par : Jean-Pierre Brisebois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide Questionnaire d analyse. Préparé par : Jean-Pierre Brisebois"

Transcription

1 Guide Questionnaire d analyse Préparé par : Jean-Pierre Brisebois Le 19 février

2 Contenu I) Introduction. p.3 II) Conseils pratiques p.4 III) Lexique. p.12 IV) Diagramme.. p.15 Annexe - 1 : Tableau d équivalence p.16 Note : La terminologie utilisée dans ce document désigne tant le masculin que le féminin. 2

3 Guide Questionnaire d analyse Voici quelques conseils pratiques se rapportant à la préparation de votre questionnaire d analyse I) Introduction Ce guide intitulé Guide Questionnaire d analyse a pour but de vous assister dans la préparation de votre questionnaire d analyse de votre poste. Il contient un lexique (exemples de verbes d action) favorisant le choix de verbes précis et significatifs qui permettront d étaler plus fidèlement la portée et les responsabilités propres à votre poste. Le questionnaire d analyse permettra de recueillir le maximum de données pertinentes qui serviront éventuellement à la rédaction de votre description de poste. Dans le cadre de cet exercice de mise à jour des descriptions de poste, l École a retenu les services de ressources expérimentées qui effectueront la rédaction des descriptions de postes, et ce, à partir des questionnaires d analyse préparés conjointement par les titulaires de poste et par leur supérieur immédiat. Cette approche structurée devrait permettre un traitement systématique et objectif des données recueillies ainsi qu une approche et un style uniforme dans la rédaction des descriptions de postes. Lorsque complétée, votre description de poste sera utilisée par le service des ressources humaines et par les gestionnaires pour des fins d organisation du travail, d encadrement, de dotation (affichages de postes), d évaluation des emplois et de rémunération (en fonction d une juste valeur du poste établie selon une méthode d évaluation fiable et rigoureuse) et de comparaisons internes et externes. 3

4 II) Conseils pratiques Vous constaterez que le questionnaire d analyse que nous proposons diffère, dans sa structure et son format, des descriptions de tâches traditionnelles. En effet, il importe de faire ressortir les responsabilités principales et les moyens essentiels utilisés par le titulaire pour fournir les résultats attendus. Aussi, en complétant votre questionnaire d analyse, ne vous inquiétez pas de ne pas y trouver toutes les tâches ou activités à accomplir, cherchez plutôt les éléments de votre poste qui font appel à vos compétences et à votre expérience acquise. Voici donc quelques conseils pratiques se rapportant aux sections correspondantes de votre questionnaire d analyse (Partie I à VI) Au sujet du questionnaire d analyse ( p.1 ) Le présent questionnaire a été conçu pour recueillir de l'information sur les emplois occupés par les gestionnaires et les professionnels de l'école Polytechnique de Montréal. Ce questionnaire d analyse servira à produire une description de poste concise et représentative, et celle-ci permettra de mesurer la juste valeur du votre poste à partir d une méthode d évaluation fiable et rigoureuse. La méthode d évaluation Hay a été retenue par l École Polytechnique. Cette méthode est une forme de comparaison de facteurs dont se servent des centaines d entreprises pour évaluer leurs postes, qu il s agisse de postes de soutien technique ou de bureau, de métiers, de postes spécialisés, de professionnels, de cadres et d exécutifs. Plusieurs universités canadiennes et québécoises utilisent la méthode Hay depuis plusieurs années. Les quatre facteurs principaux utilisés par la méthode Hay sont : La compétence : Ce facteur mesure l ensemble des aptitudes et connaissances qui, indépendamment de leur mode d acquisition, permettent au titulaire de donner un rendement satisfaisant. L initiatrice créatrice : Ce facteur mesure la réflexion nécessaire pour traiter les problèmes inhérents à un poste La finalité : Ce facteur mesure le degré relatif d influence du poste sur les résultats finals de l entreprise ou d une unité au sein de l entreprise. Les conditions de travail : Ce facteur reconnaît et mesure le niveau d inconvénients significatifs que l on retrouve dans certains postes. Ces quatre facteurs principaux sont respectivement accompagnés de douze (12) dimensions connexes qui furent intégrées à votre Questionnaire d analyse. 4

5 L ensemble de ces facteurs et dimensions connexes seront évalués, comparés et validés à partir d approches et de techniques éprouvées, par un comité d évaluation dûment formé à la méthode Hay. Finalement, la méthode retenue satisfait pleinement aux exigences imposées par la Loi sur l équité salariale du Québec. Il est important de comprendre que le questionnaire porte sur les exigences de votre poste et non sur vous personnellement. À cet égard, on doit souligner qu il faut s en tenir aux exigences du poste, par opposition à la performance et au profil professionnel du titulaire actuel, lesquels pourraient déroger des attentes fondamentales reliées à ce poste. Note : Pour les employés qui occupent un poste pour lequel une description de poste a déjà été rédigée (selon le format standard de l École), un tableau d équivalence a été préparé afin de permettre un appariement des éléments contenus dans les descriptions de poste (existantes) à la nouvelle structure du Questionnaire d analyse proposé. Ce tableau se retrouve à l annexe - 1 du présent document. Veuillez communiquer avec le Service des ressources humaines pour obtenir une copie de votre description de poste, si existante. 5

6 Partie I - Nature du travail ( p.2 ) A. Dans la case intitulée Raison d'être principale du poste, veuillez décrire la raison d'être principale de votre poste et comment il contribue à la mission de votre service. B. Veuillez décrire les cinq responsabilités les plus importantes et les résultats attendus. Veuillez estimer le pourcentage de temps consacré à chacune des responsabilités. La somme de vos estimés devrait généralement se situer au delà de 75%. Les énoncés devraient répondre à deux questions : Que doit réaliser ce poste, et Pourquoi? Ainsi, vous devriez être en mesure de comprendre, à la lecture de cette partie seulement, la raison fondamentale de l existence du poste dans votre organisation. Il faut aussi porter une attention particulière au choix des verbes utilisés. A cet effet, la section III) du présent document contient un lexique comprenant une série d exemples de verbes d action qui vous permettra de sélectionner des termes appropriés et significatifs. Important : Toujours inscrire de brefs énoncés, tout en respectant (le plus possible) les espaces prévus au formulaire. Partie II - Compétence ( p.3 ) La compétence est l'ensemble des aptitudes et connaissances qui, indépendamment de leur mode d'acquisition, permettent au titulaire de donner un rendement pleinement satisfaisant et de répondre aux besoins pratiques, techniques ou scientifiques du poste. Inscrire le niveau de scolarité (ou expérience équivalente) requis et y ajouter toutes exigences essentielles (reconnues) du poste : Attestations, certifications, membres d associations professionnelles, expériences de gestion (nombre d années) ou toutes connaissances particulières ( Ex : planification stratégique, connaissances avancées en bureautique, utilisation de langues étrangères etc) A la section Organisation du travail, il s agit de décrire votre rôle dans l organisation. Décrire le rôle selon que le titulaire exécute, coordonne, contrôle, planifie, supervise ou dirige une ou plusieurs activités/mandats définis, moyennement définis ou peu définis, à titre de contributeur, coordonnateur, conseiller, spécialiste ou expert reconnu, et ce, pour une sous-fonction ou fonction dans un secteur d activités (Finance, Immeubles, Ressources humaines, Régistrariat, Services informatiques etc) ou pour un groupe formé de plusieurs secteurs. La compétence portant sur la communication vise à préciser et à reconnaître qu il s agit d un poste dans lequel le titulaire est soit responsable de motiver et de superviser du personnel, soit de négocier des ententes, soit de conseiller les autres, soit de communiquer et de présenter des sujets complexes à des auditoires de tailles variées, ou soit de transmettre à d autre personnes des renseignements bien définis, avec courtoisie. Inscrire les exigences particulières se rapportant aux habiletés de rédaction, si applicable. Indiquer la fréquence des communications (occasionnelles ou fréquentes). 6

7 Partie III - Initiative créatrice - défis et problèmes ( p.4 ) L'initiative créatrice correspond au degré et à la nature de la réflexion nécessaire pour analyser, raisonner, évaluer, innover, créer, etc. Dans cette section du questionnaire, il s agit de mettre en évidence que le travail est encadré par des pratiques et des méthodes existantes ou bien que le mandat nécessite la recherche de nouvelles façons de faire faisant appel à la créativité ou encore qu il nécessite des analyses approfondies servant à identifier la nature et les causes de problèmes à résoudre. En plus du descriptif apparaissant dans le questionnaire, voici quelques questions qui pourraient guider votre réflexion lorsque vous aborderez les rubriques suivantes : Amélioration des processus de travail et résolution de problèmes : Q : Est-ce que vous recevez des directives générales sur la façon de résoudre des problèmes? Q : Avez-vous à faire face à des situations ou problèmes récurrents et semblables dont la solution requiert de faire des choix judicieux à l intérieur de faits connus ou des précédents? Recherche, analyse et innovation : Q : Est-ce que votre poste requiert un niveau moyen ou élevé de recherche, d analyse et d interprétation dans des faits connus ou dans des secteurs inexplorés? Assistance et encadrement : Q : Est-ce que votre travail est régit par des normes, des procédures, des politiques ou des règlements auxquels vous devez vous conformer? Q : Avez-vous accès à des ressources susceptibles de vous assister dans la recherche de solutions se rapportant à des problèmes devant être réglés par votre poste? 7

8 Partie IV - Finalité ( p.5 ) La finalité est reliée à la possibilité dans un poste donné, de réaliser certains résultats, ainsi qu'à l'importance et l impact de ceux-ci au succès global de l'école. Le degré de liberté d action du titulaire sera généralement lié à la mesure à laquelle le titulaire doit rendre compte (est imputable) de ses résultats. À ce chapitre, il sera important de préciser la nature des mandats et le type de contribution attendu. S agit-il de mandats de type opérationnel (axés sur l exécution) ou de mandats de type fonctionnel (axés sur le soutien direct ou indirect à d autres postes)? Pour qualifier la liberté d action d un titulaire, il s agit de mesurer le degré de contrôle exercé sur les activités et les ressources qui produisent les résultats. Voici quelques exemples établis en fonction d une structure hiérarchique normale, qui pourraient vous aider à situer votre niveau de liberté d action : 1- Votre poste est encadré par des pratiques et méthodes normalisées et par une supervision de la progression du travail et des résultats. 2- Votre poste est encadré par des précédents et des politiques bien définies et par une supervision d ensemble qui s effectue une fois le travail terminé. Le titulaire possède une certaine marge de liberté pour modifier les approches, les plans et les lignes de conduite entourant son mandat. 3- Votre poste est encadré par des pratiques et des orientations globales. Les fonctions du titulaire sont déterminées, mais la façon de les effectuer est laissée à la discrétion du titulaire. L impact du poste sur les résultats peut être qualifié à partir du type de contribution attendue par le titulaire. Voici quelques exemples établis en fonction d une structure hiérarchique normale, qui pourraient vous aider à qualifier l impact de votre poste sur les résultats de votre organisation. 1- Votre poste contribue et influence la prestation de service pour l unité ou la section que vous représentez 2- Votre poste doit maintenir ou améliorer le rendement de votre unité ou votre section, par l analyse et l amélioration des processus de travail 3- Votre poste contrôle les ressources et les activités de plusieurs sections ou des unités administratives que vous soutenez 4- Votre poste gère des ressources importantes et offre des recommandations qui touchent une grande partie de l entreprise 5- Votre poste dirige des ressources d envergure, offre des orientations stratégiques et participe à l élaboration de politiques d entreprise. La combinaison de votre degré de liberté d action et d impact sur les résultas finals servira à établir un niveau d imputabilité de votre poste envers l organisation. 8

9 Données administratives connexes: Les données se rapportant au nombre d employés et au budget devraient servir à mieux cerner l impact ou l imputabilité du poste pour une période prolongée. Par exemple, vous pourriez utiliser les notions d employés moyens (moyenne annuelle) et équivalents (conversion d employés occasionnels, à temps partiel ou contractuels, sur une base équivalente à des Employés à Temps Complet (ETC). De plus, les données budgétaires devraient être présentées de façon à exclure toutes situations ou événements exceptionnels ou non-récurrents. Indiquer le nombre réel d employés dans les cases appropriés et inscrire entre parenthèses, le nombre converti d Employés à Temps Complet (ETC), si applicable. NOTES: Le budget de fonctionnement représente l ensemble des dépenses de salaires (incluant les avantages sociaux) et toutes les autre dépenses Inscrire le budget de salaires seulement (excluant les avantages sociaux) Les données se rapportant au budget de recherche se retrouvent dans le rapport SIRU

10 Partie V - Conditions de travail ( p.6 et 7 ) Les conditions de travail mesurent l'intensité, la fréquence et la durée des exigences physiques, environnementales, sensorielles ou psychologiques imposées au titulaire dans l exercice de ses fonctions. Cette section du questionnaire qui traite des conditions de travail, permet d assurer la conformité de notre système d évaluation des emplois aux exigences de la Loi sur l équité salariale du Québec. Les conditions de travail couvrent quatre (4) éléments principaux dont le but est d identifier et de reconnaître les différents niveaux de difficultés et d inconvénients noncontrôlables, imposés à ce poste. Il s agit donc d identifier des inconvénients significatifs qui seront justifiés par des exemples pertinents, en fonction de leur degré d intensité, de leur durée et de leur fréquence durant une période prolongée (ex : au cours d une année complète de travail.) Important : Des justifications devront être fournies seulement si vous cochez les niveaux 2, 3 et 4 du questionnaire. A titre indicatif, voici quelques exemples de niveaux couramment utilisés dans d autres milieux / entreprises : A) Effort physique : Niveau -1 : Travailleur de bureau -2 : Préposé au comptoir - constamment debout, mais en contrôle de ses mouvements, serveur, opérateur de machine à coudre -3 : Pompier, employé de construction ou déménageur -4 : Émondeur, aide-maçon B) Environnement : Niveau -1 : Standardiste, opérateur de machine fixe, caissier ayant à subir un risque léger d accident et de blessures -2 : Voyageur de commerce (déplacements ), technicien en laboratoire, peintre ou charpentier -3 : Blanchisseur, aide-maçon -4 : Agent de police ou pompier C) Attention sensorielle : Niveau -1 : Secrétariat, ouvrier sur chaîne de production -2 : Enseignant, vérificateur au contrôle de qualité, correcteur d épreuves -3 : Infirmier, contrôleur aérien, dégustateurs d aliments -4 : Chef d orchestre, chirurgien 10

11 D) Stress psychologique : Niveau -1 : Travailleur de bureau ayant à subir des pressions et délais occasionnels -2 : Bon nombre de postes qui exigent d être en contact avec des clients internes ou externes (incl. contacts sociaux déplaisants, plaintes ou contestations. Situations où le titulaire a très peu de contrôle sur le débit du travail ou les retards de production (Ex : Responsable de la paie, des états financiers etc) -3 : Perturbations régulières de la vie familiale / sociale, négociateur de conventions collectives, employé en milieu psychiatrique -4 : Contrôleur aérien, infirmier auprès de patients en phase terminale, gardien de prison Partie VI - Signatures ( p.7 ) Les signatures du/des titulaires ainsi que celle du supérieur immédiat, signifient qu ils ont dûment remplis le questionnaire d analyse et que celui-ci représente fidèlement les principales responsabilités et exigences du poste. 11

12 III) Lexique Voici une série de verbes d action que vous pourriez utiliser ACQUÉRIR Entrer en possession de. ACTIVER ADAPTER ADMINISTRER AIDER AJUSTER ANALYSER APPROUVER ASSEMBLER ASSURER CALCULER COMPILER CONSEILLER CONCEVOIR CONSULTER CONTRIBUER COORDONNER Accélérer le processus ou le progrès de. Ajuster ou faire correspondre en modifiant. Gérer ou diriger l exécution des affaires. Offrir son aide ou son appui. Mettre dans un état satisfaisant; rendre conforme; mettre dans une position plus efficace. Étudier les aspects d un problème en vue de trouver une solution appropriée. Juger satisfaisant, autoriser d une manière définitive l engagement de ressources. Réunir dans un ordre prédéterminé à partir de diverses sources. Devenir certain de, garantir. Déterminer mathématiquement. Réunir de l information, recueillir à partir de divers documents. Prodiguer des conseils, recommander une ligne de conduite, donner une opinion informée fondée sur des connaissances spécialisées. Imaginer, créer et exécuter suivant un plan. Demander conseil aux autres, donner des consultations. Donner son appui à un but/objectif commun. Combiner (par répartition, synchronisation, intégration) les efforts des autres en vue de réaliser un objectif précis. La coordination peut s effectuer sans pouvoir hiérarchique. 12

13 CRÉER DÉLÉGUER DÉTERMINER Donner l existence à produire en faisant appel à son imagination. Charger quelqu un d accomplir des tâches ou fonctions pouvant comporter des degrés précis de responsabilité ou d autorité. Résoudre, obtenir des connaissances précises et de première main. DÉVELOPPER Faire croître, donner de l ampleur à. DIRIGER Guider le déroulement des activités en établissant des objectifs, des politiques, des règlements, des pratiques et des normes. ENTREPRENDRE Commencer, introduire, être à l origine de. ESTIMER Mesurer approximativement la valeur et le temps. EXÉCUTER Mettre à effet en vue de réaliser. FOURNIR IMAGINER Procurer le nécessaire. Se représenter dans l esprit de nouvelles combinaisons ou applications d idées ou de principes. INFORMER Faire savoir. INSPECTER INTERPRÉTER MAINTENIR MENER METTRE EN OEUVRE ORGANISER PLANIFIER PRÉPARER PRÉSENTER Examiner ou déterminer, analyser d une façon critique en fonction des besoins. Expliquer ou clarifier. Garder dans un état d efficacité ou de validité. Guider ou diriger dans une direction, diriger une activité. Réaliser, mettre en application. Élaborer des plans et des procédures pour atteindre des objectifs. Imaginer et déterminer une ligne de conduite en vue d atteindre un résultat visé. Faire tout ce qu il faut en vue d atteindre un but précis. Offrir aux fins de réflexion. 13

14 PROPOSER Offrir aux fins d acceptation ou d adoption. RECOMMANDER Conseiller une ligne de conduite, offrir ou formuler des suggestions aux fins d adoption. RÉVISER Retravailler en vue de corriger ou d améliorer, faire une version nouvelle, améliorée ou mise à jour. SUIVRE Surveiller de près afin de vérifier le progrès. SUPERVISER VÉRIFIER Donner des instructions détaillées à des subordonnés sur le travail qu ils doivent accomplir (soit directement, soit par la mise en application de règlements bien établis), répartir le travail, observer le rendement et travailler avec les subordonnés pour améliorer le rendement. Examiner en vue de constater l exactitude des résultats ou la conformité. 14

15 IV) Diagramme Voici le processus proposé pour la mise à jour des descriptions de postes : 1- Questionnaire d analyse de poste À cette étape, le questionnaire est préparé par le(s) titulaire(s) et endossé par le supérieur 2- Vérification Une vérification du questionnaire sera effectué. Dans le cas où les informations seraient incomplètes, le questionnaire sera retourné, au besoin. 3- Rédaction des descriptions de postes La rédaction de la description de poste (version préliminaire) sera effectuée par une ressource désignée et sera soumise au(x) titulaire(s) et au supérieur pour commentaires et ratification. 4- Soumission et approbation par le supérieur La description de poste (version finale) sera alors soumise au supérieur pour approbation et contiendra les initiales du ou des titulaire(s) visés. Toute contestation ou demande de révisions subséquentes seront soumises au SRH. 5- Consignation par le Service des ressources humaines Les descriptions approuvées seront conservées par le Service des ressources humaines et serviront à alimenter différents processus internes, tels que l équité salariale, les affichages de postes (dotation), développement de carrière, etc. 15

16 Annexe 1 TABLEAU D ÉQUIVALENCE Voici donc les principales sections du nouveau questionnaire d analyse ainsi qu une référence à des informations équivalentes qui peuvent être retrouvées dans les descriptions de postes (existantes) conservées par le Service des ressources humaines : Questionnaire d analyse Identification I- Nature du travail Raison d être du poste Responsabilités principales Résultats attendus II- Compétence Connaissances Aptitudes Expériences III- Initiative créatrice défis et problèmes Résolution de problèmes Recherche, analyse et innovation Assistance et encadrement IV- Finalité et contribution à d autres postes Liberté d action Imputabilité Impact et type de contribution Données administratives Organigramme Descriptions de postes (existantes) 1- Identification 2- Raison d être de l unité 4- Raison d être du poste 6- Finalités principales ( incl. responsabilités et résultats finals) 7- Défis et problèmes ( incl. connaissances requises) 7- Défis et problèmes ( incl. types de problèmes à résoudre) 6- Finalités principales ( incl. moyens pour y parvenir) 3- Organisation et organigramme 5- Données administratives 6- Finalités principales ( incl. résultats finals) V- Conditions de travail Non- existant Note : L ensemble des éléments contenus dans les descriptions de postes (existantes) se retrouvent dans le nouveau questionnaire d analyse. 16

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION Le profil de poste sert à décrire tous les aspects entourant chacun des postes de l entreprise, à savoir les compétences requises, les tâches et les responsabilités, la rémunération prévue

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL)

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) Conseil d administration I. Mandat Le conseil d administration (le «conseil») de BCE Inc. (la

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 100 personnes salariées ou plus La Loi sur

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 La présente Instruction contient des dispositions générales pour le processus

Plus en détail

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012 2012 PRÉAMBULE Cette version 2012 du Guide du stage d expérience pratique vise non seulement à fournir toutes les informations dont un candidat a besoin afin de remplir avec succès les exigences relatives

Plus en détail

Postes en technologie de l information

Postes en technologie de l information Mutation 2013 Postes en technologie de l information Consultez les témoignages de nos ambassadeurs Suzanne Samson Gestionnaire en technologies de l information Simon Barriault Analyste en informatique

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

Programme de recrutement et dotation

Programme de recrutement et dotation Programme de recrutement et dotation Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET :

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET : NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des sections de Revenu Québec (RQ) Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des

Plus en détail

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DEMANDE DE VALIDATION SUR LE FOND Nom Prénom Matricule RÉSERVÉ AU SERVICE N de la demande Date de réception Date de recevabilité Décision de recevabilité jointe Date

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

La méthode HAY pour l évaluation des postes

La méthode HAY pour l évaluation des postes Hay La méthode HAY pour l évaluation des postes Roch Laflamme, Professeur titulaire et adjoint au directeur du département Département des relations industrielles Expert de la Méthode Hay 1. Connaissances

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. COMPOSITION ET QUORUM Le Comité des ressources humaines et de la rémunération (le «Comité») est composé d au moins trois administrateurs,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013 1. Identification Titre : Procédure de déclaration des accidents, des incidents et des situations dangereuses en milieu de travail. Ce document s adresse : aux membres du personnel enseignant et non enseignant

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Le réviseur ou la réviseure travaille avec des textes de nature extrêmement variée, ceux-ci allant

Le réviseur ou la réviseure travaille avec des textes de nature extrêmement variée, ceux-ci allant 1. IDENTIFICATION Poste n o Titre de poste Poste du superviseur 08-13415 Réviseur ou réviseure Inuinnaqtun Gestionnaire, Translation Bureau Ministère Division/Région Collectivité Lieu Culture et Patrimoine

Plus en détail

Directives pour les travaux pratiques individuels (TPI) des opératrices et des opérateurs de machines automatisées

Directives pour les travaux pratiques individuels (TPI) des opératrices et des opérateurs de machines automatisées Association pour la formation des opérateurs/opératrices de machines automatisées Vereinigung für die Ausbildung von Anlagenführern/Anlagenführerinnen FOMA Belpstrasse 41, 3007 Bern Tel. +41 31 381 64

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations Poste En bref : En tant que Conseiller implantation de logiciel chez Gestion Portail Santé, vous pourrez contribuer à la croissance d une entreprise reconnue pour moderniser les résidences de personnes

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES

CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. OBJET Le Comité de gouvernance et de rémunération (le «Comité») est un comité permanent du Conseil d administration de

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

DIRECTIVES DE RÉMUNÉRATION ET D ÉVALUATION DES MEMBRES DE LA HAUTE DIRECTION (ENSEIGNEMENT ET RECHERCHE)

DIRECTIVES DE RÉMUNÉRATION ET D ÉVALUATION DES MEMBRES DE LA HAUTE DIRECTION (ENSEIGNEMENT ET RECHERCHE) Date d entrée en vigueur : 7 juin 2013 Remplace/amende : s. o. Origine : Ressources humaines et vice-rectorat exécutif aux affaires académiques Numéro de référence : HR-40 Remarque : Le masculin est utilisé

Plus en détail

RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. [sur le rapport de la Cinquième Commission (A/48/801/Add.2)]

RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. [sur le rapport de la Cinquième Commission (A/48/801/Add.2)] NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GÉNÉRALE A/RES/48/218 B 12 août 1994 Quarante-huitième session Point 121 de l ordre du jour RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE [sur le rapport de la Cinquième

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

Déléguer efficacement

Déléguer efficacement Déléguer efficacement La délégation n est pas une aptitude innée La délégation est un des éléments essentiels du leadership Copyright 2002 - Tous droits réservés Paule Bolduc inf. M. Éd. Le leadership

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION 1. Généralités Le conseil d administration de la société (le «conseil») a formé un

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET :

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET : NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des sections de Revenu Québec (RQ) Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des

Plus en détail

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 1 er juillet 2013 SECTION : Programme NUMÉRO : PG301 PAGES : 6 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines

Plus en détail

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/grantees/grantees_r7.html

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK. Politique sur l éducation professionnelle continue

ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK. Politique sur l éducation professionnelle continue ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK Politique sur l éducation professionnelle continue Approuvée à la réunion annuelle juin 1997/modification approuvée par le Conseil le 1 mai 1999/des

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Description des cours TBU

Description des cours TBU des cours TBU 201-213-RO - Mathématiques appliquées au travail de bureau Le cours Mathématiques appliquées au travail de bureau (201-213-RO) permet de développer les habiletés requises pour résoudre des

Plus en détail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail

MODULE 3 - Gestion Introduction Résultats visés... Fonctions de gestion. Compétences de gestion. Prendre des décisions...

MODULE 3 - Gestion Introduction Résultats visés... Fonctions de gestion. Compétences de gestion. Prendre des décisions... - Introduction 41 Résultats visés... 41 Fonctions de gestion. 42 Compétences de gestion. 43 Prendre des décisions... 44 Rédaction d un CV ou d une biographie. 45 40 Introduction : Le présent module permettra

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES 1. Constitution MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES Est constitué un comité du conseil d administration appelé comité des ressources humaines. (art. 13.3) 2. Composition Le comité est composé des

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle Évaluation des apprentissages en formation professionnelle L évaluation des apprentissages fait partie intégrante de l enseignement. L APEQ vous propose ici un document qui devrait vous permettre de clarifier

Plus en détail

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission RAPPORT D AUDIT Projet # 14/15 01 02 préparé par la Direction, audit et évaluation JUIN 2015 AUDIT DU CADRE DE GESTION DE SÉCURITÉ ET ASSURANCE

Plus en détail

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE AVIS AU SECTEUR Novembre 2012 FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE Objet La Société ontarienne

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES SCECR-DIR-04-09 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Service conseil à l évaluation, aux communications et à la recherche Destinataires

Plus en détail

Principes Critères Protocole Compétences. aux fins de l obtention du titre de. ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A)

Principes Critères Protocole Compétences. aux fins de l obtention du titre de. ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A) Principes Critères Protocole Compétences aux fins de l obtention du titre de ARBITRE AGRÉÉ/ARBITRE AGRÉÉE (Arb.A) I INTRODUCTION L arbitrage est un processus par lequel les parties prenantes à un différend

Plus en détail

La gestion de la performance. au cœur de la réussite. Présentation générale

La gestion de la performance. au cœur de la réussite. Présentation générale La gestion de la performance au cœur de la réussite. Présentation générale La gestion de la performance au cœur de la réussite. Au sein de Watson, nous savons que la réussite mondiale de notre entreprise

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

CHAPITRE 2 DESCRIPTION DES POSTES

CHAPITRE 2 DESCRIPTION DES POSTES DESCRIPTION DES POSTES Une des premières choses à faire en gestion des ressources humaines est de déterminer les tâches, les qualifications et les habiletés requises pour exercer une fonction au sein de

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE D AUTORISATION AU MINISTRE DES FINANCES CONCERNANT L ATTRIBUTION OU LE TRANSFERT D ACTIONS AVEC DROIT DE VOTE PAR UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives 1 Domaine et application 1.1 Objectif QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives Fournir une méthode efficace et uniforme d aborder les problèmes, les plaintes, les suggestions et les anomalies concernant

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence :

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence : STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE AVOCAT - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE 15 MAI 2012 Document 212021 POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE A. INTRODUCTION Le présent document énonce le processus et les critères définis par le Conseil des normes

Plus en détail

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION BUT POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION En vue de répondre à ses besoins et de développer les compétences particulières des salariés, le Collège fournit à tous ses salariés les possibilités réelles

Plus en détail

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE»)

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») La présente Charte du Comité des ressources humaines incorpore la Charte du comité de rémunération et la Charte du comité

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE

INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE INSTRUCTION GÉNÉRALE 25-201 RELATIVE AUX INDICATIONS À L INTENTION DES AGENCES DE CONSEIL EN VOTE CHAPITRE 1 OBJET ET CHAMP D APPLICATION 1.1. Objet Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (les

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET :

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET : NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des sections de Revenu Québec (RQ) Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des

Plus en détail

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/information-grantees

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Contenu du profil de compétences. Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec

Contenu du profil de compétences. Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec Le profil de compétences des gestionnaires immobiliers membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec Près de 15 % des membres de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec pratiquent en gestion immobilière,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT Le Comité de vérification (le «Comité») du Conseil d'administration (le «Conseil») de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (la «Société») a pour mandat

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail