RECUEIL DES DECISIONS DE CLASSEMENT TARIFAIRE ANNEE : 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECUEIL DES DECISIONS DE CLASSEMENT TARIFAIRE ANNEE : 2012"

Transcription

1 Mai 2013 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION GENERALE DES DOUANES DIRECTION DE LA FISCALITE ET DU RECOUVREMENT SOUS DIRECTION DU TARIF DOUANIER ET DE L ORIGINE DES MARCHANDISES RECUEIL DES DECISIONS DE CLASSEMENT TARIFAIRE ANNEE : , RUE DOCTEUR SAADANE ALGER

2 Préface Le présent recueil reprend, dans l ordre chronologique, les principales décisions de classement tarifaire des marchandises dans la nomenclature nationale, au nombre de 21, établies durant l année 2012 par la. Il constitue le sixième recueil qui vient s ajouter aux cinq recueils de décisions de classement tarifaire, édités respectivement en mai 2008 (regroupant celles de 2002 à 2007), février 2009 (regroupant celles de 2008), février 2010 (regroupant celles de 2009), février 2011 (regroupant celles de 2010) et janvier 2012 (regroupant celles de 2011). Il s inscrit dans le cadre de la continuité de la démarche engagée ayant pour objectif une plus grande maitrise des éléments de taxation en général et de l espèce tarifaire des marchandises en particulier. Il est conçu pour guider tous ceux qui utilisent le SH afin de s adapter à la complexité croissante du classement tarifaire. Il marque une avancée ambitieuse dans la méthodologie de la détermination du classement tarifaire des marchandises. Il explique pour chaque décision, d une façon simple et méthodique, les différentes étapes, méthodes et règles permettant la classification d une marchandise dans sa rubrique tarifaire appropriée. Aussi, dans le souci de donner plus de précision sur l identification des produits examinés figurant dans le présent recueil, des illustrations et des photos ont été rajoutées. Enfin, il constituera un outil appréciable dans la détermination du classement tarifaire pour l'ensemble des usagers du commerce extérieur traitant de l espèce tarifaire (douaniers, commissionnaires en douane, importateurs, exportateurs, producteurs, transporteurs, banquiers, etc.). Il vient enrichir les bibliothèques de nos différentes écoles des douanes. Enfin, ce recueil est téléchargeable sur notre site des douanes (www.douane.gov.dz). Le Directeur de la Fiscalité et du Recouvrement I. ABALOU

3 Sommaire N Identification du produit Référence de la décision Page 01 Flacons en verre pour parfum avec leurs accessoires. Modèle 110 N 19 /DGD/D du 16/01/ Préparations lubrifiantes destinées pour moteurs de véhicules N 20/DGD/D du 19/01/ Plaque en marbre. Modèle 110 N 27 /DGD/D du 30/01/ Plaques en granit. Modèle 110 N 28 /DGD/D du 30/01/ Produits dénommés «Xylitol (E967), Psyllium ou Ispghul et Maca». 06 Joint en caoutchouc non durcit pour déflecteur 07 Compresseur d air dépourvu de roues et de dispositif de remorquage 08 N 29 /DGD/D du 02/02/ Modèle 110 N 31 /DGD/D du 02/02/ Modèle D40 N 35 /DGD/D du 12/02/2012 Micro-ordinateur. Modèle 110 N 52 /DGD/D du 28/02/ Feuilles métallique, étamées, vernissées Modèle 110 N 67 /DGD/D du 21/03/ et imprimées 10 Dévidoir en acier. Modèle 110 N 68 /DGD/D du 21/03/ Un livre «le Saint Coran» avec un stylo lecteur MP3. N 89 /DGD/D du 03/04/ Colle à base de dérivés d amidons, dénommée «EMCOL KKB 40». Modèle 110 N 105 /DGD/D du 10/04/ Dispositif électronique dénommé «cigarette électronique». Modèle D40 N 166 /DGD/D du 20/05/ Carte bancaire (CIB) à puce. N 240 /DGD/D du 17/07/ Panneau de brassage, Boitier en caoutchouc et tiroir optique 16 Composants de robinetterie. 17 Modèle D40 N 302 /DGD/D du 26/09/ Modèle 110 N 319 /DGD/D du 30/09/ Panneaux en PVC (faux plafond). N 374/DGD/D du 12/11/ Collier pour chien dénommé commercialement «Kiltix». N 402/DGD/D du 12/11/ Accumulateur électrique pour téléphone cellulaire Modèle 110 N 411/DGD/D0412 DU 17/12/ Mousse de polyuréthannes, dénommée «PATTEX FIX & FILL». Modèle 110 N 426/DGD/D DU 26/12/ Produit dénommé «Anti-humidité». N 433/DGD/D DU 30/12/

4 Référence de la décision : Modèle 110 N 19 /DGD/D du 16/01/2012 Service demandeur : DR- Alger Port. Description du produit : Flacons en verre pour parfum avec leurs accessoires. Position(s) /Sous position(s) envisagée(s) : / 70.13/ DECISION DE L ADMINISTRATION CENTRALE Sous position(s) tarifaire(s) retenue(s) : Justificatif : 1- Description du produit : L examen du dossier ainsi que les échantillons transmis fait ressortir qu il s agit d un ensemble de composants, présentés à l état non monté, et destinés à être utilisés pour emporter des parfums. Il s agit des composants suivants : - Deux flacons (réservoirs) en verre disposant d un goulot sur lequel sera sertis une pompe vaporisateur ; chacun de ces flacons est d une contenance de 100 ml, l un d une forme cylindrique et l autre de forme rectangulaire. - Deux pompes vaporisateurs (tètes de vaporisation), destinées à être serties sur le goulot du flacon, composées d'un bouton-poussoir, d un gicleur, d un ressort à piston, d un corps de valves et d un tube plongeur en matière plastique. - Un cache bouton en matière plastique ; - Deux boites pour l emballage de ces articles (l une en papier de forme rectangulaire et l autre en aluminium de forme cylindrique avec couvercle). Les flacons et leurs tètes de vaporisation sont présentés ensemble à l état non monté, et destinés à être montés par une simple opération de sertissage et ce après l opération de remplissage en parfum. 2- Sous positions envisagées : La question posée est de savoir si l ensemble des articles présentés à l état non monté constitue un vaporisateur à parfum du n au sens de la règle générale interprétative 2 a) du SH, comme il a été préconisé par le CID et son IPCOC, ou bien comme des flacons du n comme il a été estimé par le DR et déclaré par l opérateur ou encore d articles qui doivent suivre leur régime propre (classement séparé). Aussi, une autre position est susceptible d être prise en considération pour le classement de ces articles à savoir le n englobant, entre autres, les corps de vaporisateurs. 1

5 3- Classement du produit : De prime abord, il est nécessaire de rappeler que le classement tarifaire des marchandises doit s opérer sur la base des caractéristiques objectives de ces marchandises et conformément aux règles et principes de classement édictés par le SH. Ainsi, il est à souligner que les règles générales interprétatives du SH posent les principes de classement qui, sauf dispositions expresses contraires découlant du libellé même des positions ou des sous positions ou des Notes de Sections ou de Chapitres, s appliquent à l ensemble de la Nomenclature. Ces règles s appliquent par ordre hiérarchique, c'est-à-dire la règle 1 avant la règle 2, et la règle 2 avant la règle 3 et ainsi de suite. En effet, aux termes de la RGI 1 qui est la règle fondamentale, le classement des marchandises est déterminé légalement d'après les libellés des positions et des Notes de Sections ou de Chapitres, et au besoin, lorsqu'elles ne sont pas contraires aux termes desdites positions et Notes, d'après les dispositions des Règles 2, 3, 4 et 5. Il est à signaler également que le chapitre 70, couvre le verre sous toutes ses formes, ainsi que les ouvrages en verre, sous réserve des exceptions résultant, soit de la Note 1 du Chapitre, soit de positions plus spécifiques de la Nomenclature. La position couvre les bonbonnes, bouteilles, flacons, bocaux, pots, emballages tubulaires, ampoules et autres récipients de transport ou d'emballage, en verre; les bocaux à conserves en verre; les bouchons, couvercles et autres dispositifs de fermeture, en verre. Ces récipients en verre sont des types servant communément dans le trafic commercial à l'emballage ou au transport de produits liquides ou solides (poudres, granulés, etc.). Parmi les articles relevant de cette position certains flacons utilisés pour l'emballage de parfums (alinéa A) des Notes explicatives du n 70.10). Il est précisé dans les notes explicatives de ladite position que la plupart des articles décrits dans l alinéa A) de ces notes, sont généralement destinés à être fermés au moyen de bouchons ordinaires (en liège, en verre, etc.), de billes de verre, de capsules métalliques, de bouchons à vis (en métal ou en matière plastique), de dispositifs spéciaux (cas des bouteilles de bière, de boissons gazeuses ou d'eau de Seltz, par exemple). Ainsi, selon la note d exclusion g) des Notes explicatives de la position 70.10, sont exclus de cette position, les corps de vaporisateurs (n 70.13), les vaporisateurs de toilette (n 96.16). Par ailleurs, le n couvre, entre autres, les objets pour le service de la toilette. Parmi ces articles, les corps de vaporisateurs de toilette, flacons de toilette pour parfums. Pour être classés dans le chapitre 70, les flacons ou réservoirs (corps de vaporisateurs) doivent être présentés isolément. Ce principe est confirmé par la note d exclusion a) des notes explicatives de la position indiquant que les flacons ou réservoirs (corps de vaporisateurs) présentés isolément suivent le régime de la matière constitutive. 2

6 A cet effet, et du fait que les flacons objets de l examen sont présentés avec leurs pompes vaporisateurs, ils ne sont pas couverts ni par la position ni par la position De plus, en vertu de la note 1-g) du chapitre 70, sont exclus dudit chapitre, les boutons, les vaporisateurs, les bouteilles isolantes montées et autres articles du Chapitre 96. Les flacons objets de l examen sont présentés avec leurs pompes vaporisateurs, qui sont, en vertu de la RGI 2-a) du SH, constituent un article présenté à l état non monté repris spécifiquement ailleurs (96.16). De ce qui précède, et conformément à la RGI 2-a) du SH, et des dispositions susvisées, les articles en question sont couverts par la position Aussi, en vertu des notes explicatives de la position alinéa 1), la présente position couvre, entre autres, les vaporisateurs à parfum, brillantine, etc., pour la toilette, qu'ils soient de table, de coiffeur ou de poche. Ces articles sont constitués par un flacon (ou réservoir) en verre, matières plastiques, métal ou autres matières, sur lequel est vissée la monture; cette dernière comporte une tête contenant un ajutage vaporisant et un système pneumatique à poire (parfois garni de matières textiles) ou à piston. Le même cas d'espèce a fait l objet d un avis de classement par l'omd à la sous position L article est décrit comme «Vaporisateur de toilette (parfum) (il est constitué d'un flacon en verre (100 ml) et d'une tête de vaporisation (bouton-poussoir en matière plastique muni d'un ajutage, une coupelle en métal, des joints, un ressort en acier, une bille d'étanchéité et un tube plongeur en matière plastique) (le flacon et la tête de vaporisation sont présentés ensemble, a l'état non monté). Compte tenu de ce qui suit, les flacons avec leurs pompes vaporisateurs objet de l examen constituent des vaporisateurs à parfum, vide, présentés à l état non monté, et qui doivent être classés à la position tarifaire 96.16, sous position par application des dispositions des RGI 1, 2-a) et 6 du SH et de l avis de classement susvisé. Enfin, s agissant des emballages (boites) destinés à contenir ces articles après remplissage en parfum, ils doivent suivre leurs régimes. Illustration de l article objet de l avis de l OMD Articles objet de la présente décision 3

7 Référence de la décision : N 20/DGD/D du 19/01/2012 Service demandeur : Un opérateur. Description du produit : Préparations lubrifiantes destinées pour moteurs de véhicules. Position(s) /Sous position(s) envisagée(s) : / DECISION DE L ADMINISTRATION CENTRALE Sous position(s) tarifaire(s) retenue(s) : Justificatif : 1- Description des produits : Produit1 : dénommé «Castrol EDGE turbo diesel 5W-40», destiné pour réduire les contacts métal sur métal ainsi que les frottements internes du moteur diesel des véhicules. Il est constitué, selon sa fiche de composition, de 5,5% à base pétrolière et 86,7% à base d huile synthétique et d autres additifs de performance. L huile de base de cette préparation est modifiée chimiquement selon la fiche de donnée de sécurité dudit produit. Produit 2 : dénommé «Castrol GTX 10W-40 A3/B4», destiné pour réduire les contacts métal sur métal ainsi que les frottements internes du moteur diesel et essence des véhicules. Il est également utilisé en vue de lubrifier et protéger les moteurs contre les attaques auxquelles ils doivent faire face ainsi que contre la formation de cambouis. Il est constitué, selon sa fiche de composition, de 37,3% à base pétrolière et 55,0 % à base d huile synthétique et d autres additifs de performance. L huile de base de cette préparation est hautement raffinée et modifiée chimiquement selon la fiche de donnée de sécurité dudit produit. Produit 3 : dénommé «Castrol GTX 15W-40 A3/B3», présenté sous forme liquide, destiné pour réduire les contacts métal sur métal ainsi que les frottements internes du moteur diesel et essence des véhicules. Il est également utilisé en vue de lubrifier et protéger les moteurs contre les attaques auxquelles ils doivent faire face ainsi que contre la formation de cambouis. Il est constitué, selon sa fiche de composition, de 37,3% à base pétrolière et 55,0 % à base d huile synthétique et d autres additifs de performance. L huile de base de cette préparation est hautement raffinée selon la fiche de donnée de sécurité dudit produit. Produit 4 : dénommé «Castrol Magnatec diesel 5W-40 DPF», présenté sous forme liquide, destiné pour réduire les contacts métal sur métal ainsi que les frottements internes du moteur diesel des véhicules. Il est destiné à être utilisé comme préparation de graissage ainsi que comme fluide de protection. Il est constitué, selon sa fiche de composition, de 19,8% à base pétrolière et 70,4% à base d huile synthétique et d autres additifs de performance. L huile de base de cette préparation est modifiée chimiquement selon la fiche de donnée de sécurité dudit produit. 4

8 Produit 5 : dénommé «Castrol Magnatec 5W-40 C3», présenté sous forme liquide, destiné pour réduire les contacts métal sur métal ainsi que les frottements internes du moteur diesel des véhicules. Il est destiné à être utilisé comme préparation de graissage ainsi que comme fluide de protection. Il est constitué, selon sa fiche de composition, de 4,1% à base pétrolière et 85,9% à base d huile synthétique et d autres additifs de performance. L huile de base de cette préparation est modifiée chimiquement, selon la fiche de donnée de sécurité dudit produit. 2- Sous positions tarifaires envisagées : Telles que décrites, ces préparations lubrifiantes sont susceptibles de relever de la position tarifaire en tant que préparations non dénommées ni comprises ailleurs, contenant en poids 70 % ou plus d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base et de la position tarifaire en tant que préparation lubrifiante destinée à réduire la friction entre les parties ou pièces mobiles de machines, véhicules, aéronefs ou autres dispositifs, appareils ou instruments autres que celles du n Classement tarifaire : Conformément aux dispositions contenues dans le Système harmonisé de désignation et de codification des marchandises, le classement tarifaire des marchandises, au sein de la Nomenclature, doit s opérer sur la base des caractéristiques objectives de ces marchandises et conformément aux règles et principes de classement édictés par le Système harmonisé (SH). Ainsi, les règles générales interprétatives du SH posent les principes de classement qui, sauf dispositions expresses contraires découlant du libellé même des positions ou des sous positions ou des Notes de Sections ou de Chapitres, s appliquent à l ensemble de la Nomenclature. En effet, aux termes de la RGI 1 qui est la règle fondamentale, le classement des marchandises est déterminé légalement d'après - les libellés des positions et des Notes de Sections ou de Chapitres, - et au besoin, lorsqu'elles ne sont pas contraires aux termes desdites positions et Notes, d'après les dispositions des Règles 2, 3, 4 et 5. La position couvre, entre autres, les préparations non dénommées ni comprises ailleurs, contenant en poids 70 % ou plus d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base. A cet effet, les préparations lubrifiantes ne sont comprises dans cette position que si elles remplissent à la fois les deux conditions suivantes : 1- Si elles ne sont pas désignées spécifiquement dans d autres positions de la Nomenclature ; et 2- Si elles contiennent en poids 70 % ou plus d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base. 5

9 Ces deux conditions sont d ailleurs confirmées par la note d exclusion c) des notes explicatives de cette position, précisant que ne sont pas comprises dans le n 27.10, les préparations contenant des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux en quelque proportion que ce soit (même supérieure à 70 % en poids) et qui sont dénommées ou comprises dans d'autres positions plus spécifiques de la Nomenclature et celles qui ont pour constituant de base d'autres produits que les huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux. En vertu des Notes explicatives de la position 27.10, alinéa C-2), cette dernière comprend, entre autres, les lubrifiants formés par le mélange d'huiles de graissage avec des quantités très variables d'autres produits (produits améliorant leur onctuosité, tels que des huiles ou graisses végétales, antioxygènes, antirouille, antimousses, tels que les silicones). Ces lubrifiants comprennent les huiles compoundées, les huiles pour service sévère, les huiles graphitées (graphite en suspension dans les huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux), les lubrifiants pour hauts de cylindres, les huiles d'ensimage, ainsi que les lubrifiants consistants (graisses) composés d'huile de graissage et de savon de calcium, d'aluminium, de lithium, etc. (ce dernier dans une proportion de l'ordre, par exemple, de 10 à 15 %). Tels que décrits et présentés, les produits en question ne sont pas couverts par le n pour les raisons suivantes : - Ces préparations contiennent des huiles de pétrole avec une proportion ne dépassant pas 70% en poids (produit 1 : 5,5% ; produit 2 : 37,3% ; produit 3 : 37,3% ; produit 4 : 19,8% et produit 5 : 4,1%) ; - L huile de base de ces préparations est synthétique. - Les préparations en question sont désignées spécifiquement ailleurs. Par ailleurs, le n couvre les préparations lubrifiantes (y compris les huiles de coupe, les préparations pour le degrippage des écrous, les préparations antirouille ou anticorrosion et les préparations pour le démoulage, a base de lubrifiants) et préparations des types utilisés pour l'ensimage des matières textiles, l'huilage ou le graissage du cuir, des pelleteries ou d'autres matières, à l'exclusion de celles contenant comme constituants de base 70% ou davantage en poids d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux. Au sens des notes explicatives du n 34.03, et à l'exclusion des produits contenant en poids en tant que constituants de base 70 % ou plus d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (voir n 27.10), cette position comprend notamment les mélanges préparés des types suivants : A) Les préparations lubrifiantes destinées à réduire la friction entre les parties ou pièces mobiles de machines, véhicules, véhicules aériens ou autres dispositifs, appareils ou instruments. En général, ces lubrifiants consistent en mélanges d'huiles ou graisses animales, végétales ou minérales ou sont à base de ces produits et contiennent fréquemment des additifs, tels que graphite, bisulfure de molybdène, talc, noirs de carbone, savons calcaires ou métalliques, poix,produits antirouille ou antioxydants. Toutefois, la présente position comprend également des préparations lubrifiantes synthétiques à base, par exemple, de sébaçate de dioctyle ou de dinonyle, d'esters phosphoriques, de polychlorobiphényles, de poly(oxyéthylène) (polyéthylène glycol) ou de poly(oxypropylène) (polypropylène glycol). Les lubrifiants synthétiques, notamment ceux à base de silicones et les préparations dites jet lube oils (ou synthetic ester lubes), sont 6

10 destinés à être utilisés dans des conditions particulières (lubrifiants ignifuges, lubrifiants pour roulements d'instruments de précision, moteurs à réaction, etc.). Dans ces conditions, les préparations lubrifiantes objet de l examen, doivent relever de la position par application de la Règles générales interprétatives 1 du système harmonisé. S agissant de la sous position tarifaire, et du fait que ces préparations contiennent des huiles de pétrole, elles doivent être rangées dans le n par application des dispositions susvisées et des Règles générales interprétatives 6 du système harmonisé. 7

11 Référence de la décision : Modèle 110 N 27 /DGD/D du 30/01/2012 Service demandeur : DR- Alger Port. Description du produit : Plaque en marbre. Position(s) /Sous position(s) envisagée(s) : / DECISION DE L ADMINISTRATION CENTRALE Sous position(s) tarifaire(s) retenue(s) : Justificatif : 1- Description du produit : L examen du dossier ainsi que l échantillon transmis fait ressortir qu il s agit d une plaque (tranche) en marbre de couleur blanche, d une épaisseur de 02 Cm. Ladite plaque ne présente sur sa surface aucun aspect inégal ou onduleux, ni aucune trace d'outils ayant servi à son découpage. Elle présente plutôt une surface lisse du fait des ouvraisons de polissage qu'elle a subi. 2- Sous positions envisagées : La question posée est de savoir si les plaques en question sont correctement classées au n à titre de marbres simplement débités, par sciage ou autrement, en blocs ou en plaques de forme carrée ou rectangulaire ou bien au n à titre de plaques en marbre qui ont subi une ouvraison supérieure au travail de carrière habituel du Chapitre Classement du produit : Le classement tarifaire des marchandises doit s opérer sur la base des caractéristiques objectives de ces marchandises et conformément aux règles et principes de classement édictés par le SH. Aussi, les règles générales interprétatives du SH posent les principes de classement qui, sauf dispositions expresses contraires découlant du libellé même des positions ou des sous positions ou des Notes de Sections ou de Chapitres, s appliquent à l ensemble de la Nomenclature. Le marbre doit, pour être compris dans la position 25.15, se présenter à l'état brut ou avoir été dégrossis ( ) ou simplement débités, par sciage ou autrement, en blocs ou en plaques de forme carrée ou rectangulaire ( ). En vertu de la note de la sous position , il faut entendre par bruts les blocs et plaques simplement refendus selon les plans de clivage naturels de la pierre. Ces matériaux 8

12 présentent souvent sur les faces un aspect inégal ou onduleux et portent fréquemment des traces des outils qui ont servi à les diviser (leviers ou «pinces», coins, pics, etc.). Sont également reprises dans cette sous position les pierres de carrière brutes qui proviennent de l'abattage des roches en carrière (au pic, aux explosifs, etc.). Leurs faces sont inégales et bosselées, leurs arêtes irrégulières. Les pierres de l'espèce montrent bien souvent des traces de leur extraction : trous de mines, encoches dues aux coins, aux pinces, etc. Ces matériaux sont utilisés en l'état pour la construction de digues, de jetées, de fondations routières, etc. Cette sous-position comprend également les déchets de forme irrégulière provenant de l'extraction elle-même ou d'ouvraisons ultérieures (pierres de carrière, déchets provenant du sciage, etc.) mais seulement si leurs dimensions permettent de les utiliser aux fins de la taille ou de la construction. Les produits ne remplissant pas les conditions ci-dessus sont à classer au n On désigne par dégrossies les pierres qui après leur extraction en carrière ont été amenées par une ouvraison très sommaire à l'état de blocs ou de plaques, présentant encore des faces brutes et inégales. Cette ouvraison consiste dans l'élimination, à l'aide d'outils du type marteau ou burin, des saillies, bosses, aspérités, etc., superflues. La présente sous-position ne comprend pas les blocs ou plaques qui ont été débités de forme carrée ou rectangulaire. La note explicative de la sous position précise que pour être classés ici, les blocs et les plaques simplement débités par sciage doivent présenter sur leurs faces des traces perceptibles de la scie (fil, scie, etc.). Il peut arriver, lorsque le sciage a été fait avec soin, que ces traces soient très faibles. En pareil cas, il convient d'appliquer sur la pierre une feuille de papier mince qu'on frotte régulièrement et sans appuyer avec un crayon tenu le plus à plat possible. Ce moyen permet bien souvent de découvrir, même sur des surfaces finement sciées ou à structure très granuleuse, des stries de sciage. Sont également classés dans cette sous-position les blocs et les plaques de forme carrée ou rectangulaire obtenus par d'autres procédés que le sciage, notamment par un travail au marteau ou au burin. Par ailleurs, conformément aux notes explicatives de la position 68.02, le Chapitre 25 comprend les pierres de taille ou de construction présentées en blocs, moellons ou plaques (tranches) bruts, simplement débités (fractionnés ou refondus), dégrossis (grossièrement équarris) ou simplement débités par sciage (toutes les faces étant de forme carrée ou rectangulaire). Celles qui ont subi une ouvraison supérieure appartiennent au Chapitre 68. Ainsi, au sens des mêmes notes explicatives, la position comprend les pierres de taille ou de construction, quelle que soit leur forme (même en blocs, plaques ou tranches), constituant ou non des ouvrages achevés, ayant subi un façonnage, tel que ciselures et bossages (encadrement aplani avec face faisant saillie), piquage, bouchardage, charruage, rabotage, frottage au sable, égrisage ou adoucissage, polissage, chanfreinage, moulurage, tournage, décoration, sculpture. 9

13 Parmi ces ouvrages, on peut citer les matériaux destinés à la construction des bâtiments ou à d'autres fins, y compris les plaques ayant subi l'une des ouvraisons susvisées, les dalles et carreaux de revêtement de murs, les marches ou semelles d'escaliers Telle que présentée, la plaque de marbre en question a subi des ouvraisons supérieures au travail de carrière habituel des produits du Chapitre 25. De plus, elle ne présente sur sa face aucune trace perceptible de scie; bien au contraire, un aspect de polissage est bien apparent sur sa face. De ce qui précède, l article sous examen est exclu de la position et aisément classable à la position 68.02, par application des dispositions susvisées et de la RGI 1 du SH. D'ailleurs, plusieurs décisions de classement prises par l administration centrale ayant trait à ce type de produit figurent dans les différents recueils de décisions de classement tarifaire et donnent des directives claires sur le classement à retenir pour le cas d'espèce. S'agissant de la sous position tarifaire et du fait que l article en question est destiné à subir d autres opérations de finition notamment l opération de découpage en dimensions voulues (marche, carreaux, etc.), l opération d arrondir des rebords et l opération d emballage dans des caisses, il est à classé à la sous position tarifaire par application de la RGI 6 du SH. La sous position ne peut être retenue du fait que celle-ci couvre les plaques de marbre ayant subi un façonnage supérieur à la taille ou au sciage, ce qui n est pas le cas pour le cas d espèce. 10

14 Référence de la décision : Modèle 110 N 28 /DGD/D du 30/01/2012 Service demandeur : DR- Alger Port. Description du produit : Plaques en granit. Position(s) /Sous position(s) envisagée(s) : / DECISION DE L ADMINISTRATION CENTRALE Sous position(s) tarifaire(s) retenue(s) : Justificatif : 1- Description du produit : L examen du dossier notamment le rapport d expertise (n 301/C.C/31/10/MRD/11 du 31/10/2011) ainsi que les échantillons transmis fait ressortir qu il s agit de deux plaques (tranches) en granit, d une épaisseur de 02 cm. Les deux plaques ne présentant sur leurs surfaces aucun aspect inégal ou onduleux, ni aucune trace d'outils ayant servi à leur découpage. Le rapport d expertise affirme que ces plaques ont subi des ouvraisons de polissage. 2- Sous positions envisagées : La question posée est de savoir si les plaques en question sont correctement classées au n à titre de granits simplement débités, par sciage ou autrement, en blocs ou en plaques de forme carrée ou rectangulaire ou bien au à la position tarifaire à titre de plaques en granit qui ont subi une ouvraison supérieure au travail de carrière habituel du Chapitre Classement du produit : Le classement tarifaire des marchandises doit s opérer sur la base des caractéristiques objectives de ces marchandises et conformément aux règles et principes de classement édictés par le SH. Aussi, les règles générales interprétatives du SH posent les principes de classement qui, sauf dispositions expresses contraires découlant du libellé même des positions ou des sous positions ou des Notes de Sections ou de Chapitres, s appliquent à l ensemble de la Nomenclature. 11

15 La position tarifaire couvre, entre autres, le granit qu il soit présenté à l état brut ou dégrossi ( ) ou bien simplement débité, par sciage ou autrement, en blocs ou en plaques de forme carrée ou rectangulaire ( ). En vertu de la note explicative de la sous position , applicable mutatis mutandis aux produits du n , il faut entendre par bruts les blocs et plaques simplement refendus selon les plans de clivage naturels de la pierre. Ces matériaux présentent souvent sur les faces un aspect inégal ou onduleux et portent fréquemment des traces des outils qui ont servi à les diviser (leviers ou «pinces», coins, pics, etc.). Sont également reprises dans cette sous position les pierres de carrière brutes qui proviennent de l'abattage des roches en carrière (au pic, aux explosifs, etc.). Leurs faces sont inégales et bosselées, leurs arêtes irrégulières. Les pierres de l'espèce montrent bien souvent des traces de leur extraction : trous de mines, encoches dues aux coins, aux pinces, etc. Ces matériaux sont utilisés en l'état pour la construction de digues, de jetées, de fondations routières, etc. Cette sous-position comprend également les déchets de forme irrégulière provenant de l'extraction elle-même ou d'ouvraisons ultérieures (pierres de carrière, déchets provenant du sciage, etc.) mais seulement si leurs dimensions permettent de les utiliser aux fins de la taille ou de la construction. Les produits ne remplissant pas les conditions ci-dessus sont à classer au n On désigne par dégrossies les pierres qui après leur extraction en carrière ont été amenées par une ouvraison très sommaire à l'état de blocs ou de plaques, présentant encore des faces brutes et inégales. Cette ouvraison consiste dans l'élimination, à l'aide d'outils du type marteau ou burin, des saillies, bosses, aspérités, etc., superflues. La présente sous-position ne comprend pas les blocs ou plaques qui ont été débités de forme carrée ou rectangulaire. De son coté, la note de la sous position applicable aux produits du n , précise que pour être classés ici, les blocs et les plaques simplement débités par sciage doivent présenter sur leurs faces des traces perceptibles de la scie (fil, scie, etc.). Il peut arriver, lorsque le sciage a été fait avec soin, que ces traces soient très faibles. En pareil cas, il convient d'appliquer sur la pierre une feuille de papier mince qu'on frotte régulièrement et sans appuyer avec un crayon tenu le plus à plat possible. Ce moyen permet bien souvent de découvrir, même sur des surfaces finement sciées ou à structure très granuleuse, des stries de sciage. Sont également classés dans cette sous-position les blocs et les plaques de forme carrée ou rectangulaire obtenus par d'autres procédés que le sciage, notamment par un travail au marteau ou au burin. Par ailleurs, les notes explicatives de la position précisent que le Chapitre 25 couvre les pierres de taille ou de construction présentées en blocs, moellons ou plaques (tranches) bruts, simplement débités (fractionnés ou refondus), dégrossis (grossièrement équarris) ou simplement débités par sciage (toutes les faces étant de forme carrée ou rectangulaire). Celles qui ont subi une ouvraison supérieure appartiennent au Chapitre 68. Au sens des mêmes notes explicatives, la position comprend les pierres de taille ou de construction, quelle que soit leur forme (même en blocs, plaques ou tranches), constituant ou non des ouvrages achevés, ayant subi un façonnage, tel que ciselures et bossages (encadrement 12

16 aplani avec face faisant saillie), piquage, bouchardage, charruage, rabotage, frottage au sable, égrisage ou adoucissage, polissage, chanfreinage, moulurage, tournage, décoration, sculpture. Parmi ces ouvrages, on peut citer les matériaux destinés à la construction des bâtiments ou à d'autres fins, y compris les plaques ayant subi l'une des ouvraisons susvisées, les dalles et carreaux de revêtement de murs, les marches ou semelles d'escaliers Telles que présentées, les deux plaques de granit en question, ont subi des ouvraisons supérieures au travail de carrière habituel des produits du Chapitre 25. De plus, elles ne présentent sur leurs faces aucune trace perceptible de scie ; bien au contraire, un aspect de polissage est bien apparent sur leur face (comme d ailleurs confirmé par le bulletin d analyse transmis). De ce qui précède, les deux plaques sont à exclure de la position et doivent relever de la position 68.02, par application des dispositions susvisées et de la RGI 1 du SH. S'agissant de la sous position et du fait que les plaques en cause sont simplement taillées ou sciées et à surface plane ou unie, destinés à subir d autres opérations de finition notamment le lustrage, l opération de découpage en dimensions voulues (marche, carreaux, etc.), elles doivent être rangées à la sous position , par application des dispositions susvisées et de la RGI 6 du SH. La sous position ne peut être retenue du fait que celle-ci couvre les plaques de granit ayant subi un façonnage supérieur à la taille ou au sciage, ce qui n est pas le cas pour les cas d espèce. 13

17 Référence de la décision : N 29 /DGD/D du 02/02/2012 Service demandeur : Un opérateur. Description du produit : Produits dénommés «Xylitol (E967), Psyllium ou Ispghul et Maca». Position(s) /Sous position(s) envisagée(s) : / DECISION DE L ADMINISTRATION CENTRALE Sous position(s) tarifaire(s) retenue(s) : / / Justificatif : 1- Description du produit : L opérateur précise qu il s agit des articles suivants : Article 1 : Xylitol (E967) est un polyol (sucre alcool), La formule brute du xylitol est C 5 H 12 O 5. Son nom systémique est 2, 3, 4, 5 tetrahydroxy-pentanol ou bien Pentahydroxypentane D-Xylit. Son N Cas Le xylitol, comme la plupart des polyols tels l'érythritol, le mannitol et le sorbitol, produit un effet rafraîchissant en bouche. Le xylitol est un édulcorant de friandises. Article 2 : Psyllium ou Ispghul est une plante originaire de l'inde. Il est très riche en mucilages. Les graine de cette plante sont récoltées et destinées à être broyées et purifiées sous forme de poudre. Il peut être utilisé comme compliment alimentaire destiné à être ajouté aux liquides et potages et notamment dans le cadre d'un régime amincissant. Il est très utile pour l obésité. Article 3 : Maca (Lepidium meyenii Walpers) est une plante à racine pivotante de la famille des Brassicaceae. Elle est cultivée comme aliment depuis le Néolithique dans les Hautes Andes péruviennes. La maca est une plante tubéreuse, représente une source alimentaire de qualité supérieure, très riche en protéines, acides aminées, vitamines et minéraux. Ces valeurs nutritives lui donnent des effets positifs sur la fertilité combat la fatigue. Cette plante à des propriétés tonifiantes. 2- Classement tarifaire : Le classement tarifaire des marchandises au sein de la Nomenclature tarifaire, est effectué conformément aux dispositions contenues dans le Système harmonisé de désignation et de codification des marchandises, et ce après identification exacte des marchandises. En effet, selon les renseignements fournis par l opérateur, les produits susvisés peuvent être classés comme suit : 14

18 1- Le Xylitol qui est un polyalcool relève de la sous position tarifaire Présenté autrement (préparation alimentaire, mélangé avec d autres substances, ), il relève des positions de ces préparations et mélanges. 2- Le Psyllium ou ispghul (Plantago psyllium) présenté en feuilles, tiges et en graines relève de la sous position tarifaire Présenté autrement (préparation alimentaire, mélangé avec d autres substances, ), il relève des positions de ces préparations et mélanges. 3- La maca en latin «Lepidium meyenii», est un tubercule connu également sous le nom de «ginseng péruvien». Présentée sous forme de tubercule (présenté à l état frais, réfrigérés, congelés ou séchés, même débités en morceaux ou agglomérés sous forme de pellets), elle relève de la sous position tarifaire Présenté en tant que compliment alimentaire à base de maca (sous forme de gélules, comprimés, etc.), elle relève de la position tarifaire Ce classement est établi conformément aux informations contenues dans la lettre de l opérateur. Produit 1 : Xylitol Produit 2 : Grains de Psyllium Produit 3 : Tubercule de maca Compliment alimentaire à base de maca 15

19 Référence de la décision : Modèle 110 N 31 /DGD/D du 02/02/2012 Service demandeur : DR- Alger Port. Description du produit : Joint en caoutchouc non durcit pour déflecteur. Position(s) /Sous position(s) envisagée(s) : 40.16/84.84/ DECISION DE L ADMINISTRATION CENTRALE Sous position(s) tarifaire(s) retenue(s) : Justificatif : 1- Description du produit : L examen du dossier ainsi que l échantillon fait ressortir qu il s agit d un joint en caoutchouc vulcanisé non durci, reconnaissable en l état comme étant destiné à être monté dans un véhicule lourd (type camion), pour abriter plus spécifiquement le déflecteur. Ce joint comporte des rainures sur le long de sa partie extérieure, permettant sa fixation autour des cadre du déflecteur pour assurer une isolation entre la vitre du véhicule et le cadre du déflecteur. 2- Sous positions envisagées : La question posée est de savoir si ce joint est correctement classé à la position tarifaire à titre d autres ouvrages en caoutchouc vulcanisé non durci, comme il a été déclaré par l opérateur et préconisé par le DR et le CID ou bien comme profilé en caoutchouc vulcanisé non durci, comme il a estimé par l IPCOC et l'inspecteur vérificateur. Aussi, d autres positions tarifaires sont susceptibles d être prises en considération pour le classement de cet ouvrage à savoir le n englobant, entre autres, les joints d'étanchéité mécaniques et la position relative aux parties et accessoires des véhicules automobiles des n s à Classement du produit : Les règles générales interprétatives du SH posent les principes de classement qui, sauf dispositions expresses contraires découlant du libellé même des positions ou des sous positions ou des Notes de Sections ou de Chapitres, s appliquent à l ensemble de la Nomenclature. Ces règles s appliquent par ordre hiérarchique, c'est-à-dire la règle 1 avant la règle 2, et la règle 2 avant la règle 3 et ainsi de suite. En effet, aux termes de la RGI 1 qui est la règle fondamentale, le classement des marchandises est déterminé légalement d'après les libellés des positions et des Notes de Sections ou de Chapitres, et au besoin, lorsqu'elles ne sont pas contraires aux termes desdites positions et Notes, d'après les dispositions des Règles 2, 3, 4 et 5. 16

20 Les Notes explicatives de la position stipulent que pour être classés dans cette position, les parties et accessoires doivent satisfaire les conditions suivantes : 1 ) Etre reconnaissables comme étant exclusivement ou principalement destinés aux véhicules de l'espèce, et 2 ) Ne pas être exclus par les Notes de la Section XVII (voir les Considérations générales de cette Section). La Note 2 alinéa a) de la section XVII, précise que ne sont pas considérés comme parties ou accessoires, même lorsqu'ils sont reconnaissables comme destinés à du matériel de transport, les joints, rondelles et similaires en toutes matières (régime de la matière constitutive ou n 84.84) ainsi que les autres articles en caoutchouc vulcanisé non durci (n 40.16). De ce fait, l article objet de l examen est exclu de la position par la Note 2-a) de la Section XVII susvisée. Aussi, la position tarifaire couvre les joints d'étanchéité mécaniques (joints à anneaux glissants et joints à anneaux-ressorts, par exemple) qui constituent des ensembles mécaniques assurant une jonction étanche entre deux surfaces planes et rotatives qui empêche ainsi les fuites de liquide à haute pression dans les machines ou appareils sur lesquels ils sont montés et cela, en dépit des pressions et sollicitations dont ils peuvent être l'objet, soit de la part des organes en mouvement, soit du fait des vibrations, etc. Néanmoins, la Note 1, alinéa a) de la section XVI précise que la présente Section ne comprend pas les courroies transporteuses ou de transmission en matières plastiques du Chapitre 39, les courroies transporteuses ou de transmission en caoutchouc vulcanisé (n 40.10), ainsi que les articles à usages techniques en caoutchouc vulcanisé non durci (n 40.16). De ce qui précède, l article objet de l examen, est à exclure du n du fait qu il diffère, nettement, de par ses caractéristiques, des joints couverts par cette dernière. L article en question est également exclu de la position du fait qu il ne répond pas aux caractéristiques des articles de cette position. Par ailleurs, la position couvre tous les ouvrages en caoutchouc vulcanisé non durci qui ne sont ni compris dans les positions précédentes du Chapitre 40, ni dans d'autres Chapitres. Parmi les articles couverts par cette position l on trouve les joints en caoutchouc vulcanisé non durci. Compte tenu des dispositions susvisées, l article sous examen trouve son classement à la position tarifaire par application de la RGI 1 (note 2 alinéa a) de la section XVII, note 1, alinéa a) de la section XVI). Par conséquent l avis du directeur régional est partagé. S agissant de la sous position, cet article doit relever plus exactement de la sous position où il est plus spécifiquement repris et ce, par application de la RGI 6 du SH. 17

TABLEAU DES DROITS ET TAXES PERCUS PAR LA DOUANE SUR LES LUBRIFIANTS ET ADDITIFS APPLICABLES A PARTIR DU 1er JANVIER 2015 I - Droits de douane

TABLEAU DES DROITS ET TAXES PERCUS PAR LA DOUANE SUR LES LUBRIFIANTS ET ADDITIFS APPLICABLES A PARTIR DU 1er JANVIER 2015 I - Droits de douane ANNEXE 1 TABLEAU DES DROITS ET TAXES PERCUS PAR LA DOUANE SUR LES LUBRIFIANTS ET ADDITIFS APPLICABLES A PARTIR DU 1er JANVIER 2015 I - Droits de douane Nomenclatures douanières S.H. N.C. TARIC CANA Désignations

Plus en détail

LA NOMENCLATURE DOUANIERE ET TARIFAIRE (Cameroun)

LA NOMENCLATURE DOUANIERE ET TARIFAIRE (Cameroun) LA NOMENCLATURE DOUANIERE ET TARIFAIRE (Cameroun) Afin de faciliter l application du tarif extérieur commun (application des mêmes droits de douane quelque soit le point d entrée de la marchandise sur

Plus en détail

À chaque nuance son domaine d application Conseil d utilisation

À chaque nuance son domaine d application Conseil d utilisation > Les nuances de carbure à grain ultra-fin se caractérisent par une dureté très élevée et une excellente résistance à l usure. Elles sont utilisées à la fabrication d outils de fraisage et de forets pour

Plus en détail

CLEANassist Emballage

CLEANassist Emballage Emballage Dans la zone d emballage, il est important de vérifier exactement l état et la fonctionnalité des instruments, car ce sont les conditions fondamentales pour la réussite d une opération. Il est

Plus en détail

Marquage laser des métaux

Marquage laser des métaux 62 Colorer Marquage laser des métaux TherMark Produit à base aqueuse pour un nettoyage rapide. Appliquer une fine couche de produit sur le métal, laisser sécher moins de 2 minutes et graver au laser. L

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

2. Indique le type de chacune de ces contraintes. a) L objet doit avoir des couleurs neutres. Contrainte humaine.

2. Indique le type de chacune de ces contraintes. a) L objet doit avoir des couleurs neutres. Contrainte humaine. ACTIVITÉS 1. Avant d entreprendre un projet technologique, il est important de prendre connaissance de son cahier des charges. Quelle est l utilité d un cahier des charges? Un cahier des charges définit

Plus en détail

Graisses MULTIS COMPLEX. La haute technologie au service d environnements industriels extrêmes

Graisses MULTIS COMPLEX. La haute technologie au service d environnements industriels extrêmes Graisses La haute technologie au service d environnements industriels extrêmes , le haut de gamme des graisses multi-fonctions n SHD Graisses synthétiques PAO Températures très basses à fortes Vitesses

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda. Service de la qualité République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Commerce Direction du Commerce Wilaya de Skikda Service de la qualité Produits Chimiques L'action entreprise par la Communauté européenne dans

Plus en détail

FORMULAIRE DE REPONSE

FORMULAIRE DE REPONSE Lot 1 : Item 2 : Table d Etudiant Dimensions : 70 X 50X75 cm - Piètement en tube acier carré type «serrurier» de 30X30X1.5 mm - Traverses du cadre en tube acier rectangulaire tube «serrurier» de 30X15X1.5

Plus en détail

Réussir l assemblage des meubles

Réussir l assemblage des meubles Réussir l assemblage des meubles Assemblages en ligne Systèmes d accrochage de meuble LES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les différents types d assemblage Les assemblages en angle ou en croix permettent

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE RUN 50CC

REGLEMENT TECHNIQUE RUN 50CC REGLEMENT TECHNIQUE RUN 50CC Article 1.1 1.1. Définition des types de machines. Ne seront autorisé à prendre le départ que les véhicules de type deux roues (2 ou 4 temps) ayant une cylindrée maximum de

Plus en détail

T.I.P.E. Optimisation d un. moteur

T.I.P.E. Optimisation d un. moteur LEPLOMB Romain Année universitaire 2004-2005 LE ROI Gautier VERNIER Marine Groupe Sup B, C, D Professeur accompagnateur : M. Guerrier T.I.P.E Optimisation d un moteur 1 1. Présentation du fonctionnement

Plus en détail

FORT EN CHIMIE DEGRIPPANTS, GRAISSES ET LUBRIFIANTS

FORT EN CHIMIE DEGRIPPANTS, GRAISSES ET LUBRIFIANTS FORT EN CHIMIE DEGRIPPANTS, GRAISSES ET LUBRIFIANTS DEGRIPPANTS Dégrippant PREMIUM ICE - Art. nr. 200774 - Dégrippant puissant et rapide - Décale les éléments et raccords filetés bloqués par la rouille

Plus en détail

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Quelle voiture achetée? Carburation : les nouveaux diesel sont plus «propres» que les

Plus en détail

Un partenaire Un partenaire solide

Un partenaire Un partenaire solide Un partenaire Un partenaire solide Le groupe IMO dont le siège se situe à Gremsdorf dans la région de Nuremberg vous propose plus de 16 années d expérience et d innovations dans le domaine de la fabrication

Plus en détail

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Lors de l installation de la clôture Zenturo ou Zenturo Super en tant que mur décoratif, vous devez tenir compte de quelques

Plus en détail

Un nouveau standard d étanchéité pour une durée de vie accrue

Un nouveau standard d étanchéité pour une durée de vie accrue Un nouveau standard d étanchéité pour une durée de vie accrue Roulements rigides à billes munis de joints RSL et RSH Propriétés d étanchéité améliorées Faible frottement Durée de vie accrue Roulements

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

Les véhicules La chaîne cinématique

Les véhicules La chaîne cinématique Un peu d histoire 1862 : M. BEAU DE ROCHAS invente le cycle à 4 temps 1864 : premier moteur à 4 temps, par M.OTTO 1870 : industrialisation de la voiture 1881 : première voiture électrique par M. JEANTAUD

Plus en détail

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB Dual Lock 250 Système de fixation ouvrable et refermable Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010 Description du produit Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement QU EST CE QU UNE UNE INSTALLATION CLASSÉE? Les ateliers, usines, dépôts, chantiers qui peuvent être source de pollution ou de risque pour

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

Plaques vibrantes. Modèles unidirectionnels ou reversibles. www.multiquip.com

Plaques vibrantes. Modèles unidirectionnels ou reversibles. www.multiquip.com Plaques vibrantes Modèles unidirectionnels ou reversibles www.multiquip.com Plaques vibrantes unidirectionnelles Les compacteurs Mikasa de Multiquip sont reconnus comme étant la norme de l'industrie de

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

Vis à billes de précision à filets rectifiés

Vis à billes de précision à filets rectifiés sommaire Calculs : - Capacités de charges / Durée de vie - Vitesse et charges moyennes 26 - Rendement / Puissance motrice - Vitesse critique / Flambage 27 - Précharge / Rigidité 28 Exemples de calcul 29

Plus en détail

FRANCE GAMME PRODUITS. Dossiers Techniques TORTEROLO & RE IL VALORE DELLA SICUREZZA

FRANCE GAMME PRODUITS. Dossiers Techniques TORTEROLO & RE IL VALORE DELLA SICUREZZA FRANCE GAMME PRODUITS GAMME 2007 SERIE PROTECTION D30 C30 P30 DOSSIER D30 / C30 Les versions chantier de la série Protection permettent d offrir une entrée de gamme déjà complètement évoluée dans ses caractéristiques

Plus en détail

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_33

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_33 PAE 1/15 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des établissements classés; Annexe Nomenclature des établissements classés : N 33 Ateliers et garages de réparation

Plus en détail

Notice de montage de la sellette 150SP

Notice de montage de la sellette 150SP S O M M A I R E Informations sur la sécurité... 2 1.1 Fonctionnement... 2 1.2 Installation... 2 1.3 Entretien... 2 Usage correct... 3 2.1 Application... 3 2.2 Conception... 3 2.3 Garantie... 4 Fonctionnement...

Plus en détail

Construction d'une villa familiale / parcelle n 711 / CH-1343 Les Charbonnières

Construction d'une villa familiale / parcelle n 711 / CH-1343 Les Charbonnières 204 Soumission n 6 Maître de l'ouvrage M. Loutan et Mme Piccinin Architecte DE GIOVANNINI SA Atelier d'architecture EPFL-SIA Rue de la Ravière 8 Rue de Malatrex 38 1269 Bassins 1201 Genève t 022 366 49

Plus en détail

Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222

Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222 Rabat, le 30 décembre 2005 CIRCULAIRE 4976/222 OBJET : - Entrée en vigueur de l'accord de Libre Echange conclu entre le Royaume du Maroc et la République de Turquie. REFER : - Correspondance n 18094/003008

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.1.- Caractéristiques d absorption B2.1.1.- Coefficients d absorption de surfaces couvertes par différents éléments Maçonnerie et enduits

Plus en détail

Le stockage du granulé

Le stockage du granulé Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Construire le stockage PROPELLET TOUR www.propellet.fr Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Comprendre et choisir le stockage

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS NOTE COMMUNE N 24/2007 R E S U M E. Aménagement des taux de la taxe sur la valeur ajoutée

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS NOTE COMMUNE N 24/2007 R E S U M E. Aménagement des taux de la taxe sur la valeur ajoutée BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2007/05/18 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2007/35 NOTE COMMUNE N 24/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Caractéristiques Techniques au 01 janvier 2014. Le Crafter Combi

Caractéristiques Techniques au 01 janvier 2014. Le Crafter Combi Caractéristiques Techniques au 01 janvier 2014 Le Crafter Combi Les caractéristiques techniques, motorisations et consommations du Crafter Combi. Norme antipollution EU5+. 2,0 l TDI 109 BVM6 2,0 l TDI

Plus en détail

GUIDE D INSTRUCTION. Montage Entretien

GUIDE D INSTRUCTION. Montage Entretien GUIDE D INSTRUCTION Montage Entretien INSTRUCTIONS PARTICULIÈRES Dès réception des marchandises, veuillez vérifier le bon état de l'emballage. Veuillez mentionner tout dégât éventuel de transport sur le

Plus en détail

Réussir la pose d'une serrure multipoints

Réussir la pose d'une serrure multipoints Réussir la pose d'une serrure multipoints DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! Les outils LES OUTILS marteau ciseau à bois pointeau tournevis crayon équerre scie cloche perceuse forets lime à métaux

Plus en détail

COM(2013) 737 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 13 novembre 2013 Le 13 novembre 2013

COM(2013) 737 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 13 novembre 2013 Le 13 novembre 2013 COM(2013) 737 final ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 13 novembre

Plus en détail

RECUEIL DES DECISIONS DE CLASSEMENT TARIFAIRE ANNEE : 2013

RECUEIL DES DECISIONS DE CLASSEMENT TARIFAIRE ANNEE : 2013 Janvier 2014 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE DIRECTION GENERALE DES DOUANES DIRECTION DE LA FISCALITE ET DU RECOUVREMENT SOUS DIRECTION DU TARIF DOUANIER ET DE L ORIGINE DES MARCHANDISES

Plus en détail

Manuel d utilisation MJ519 Table élévatrice hydraulique mobile de style à ciseau 300 kg (660 lb)

Manuel d utilisation MJ519 Table élévatrice hydraulique mobile de style à ciseau 300 kg (660 lb) Manuel d utilisation MJ59 Table élévatrice hydraulique mobile de style à ciseau 300 kg (660 lb) AVERTISSEMENT! Lisez ce manuel d utilisation attentivement et comprenez parfaitement les instructions d opération.

Plus en détail

Les engins roulants, Ecole Paul Salomon 1 / Hélène LEBON ET Madeleine RIVIERE, MS

Les engins roulants, Ecole Paul Salomon 1 / Hélène LEBON ET Madeleine RIVIERE, MS Fiche connaissances pour l enseignant Ce qu'il faut savoir. Pour comprendre ce que fait une voiture qui roule il faut comprendre ce qu'est une FORCE. On appelle «force» une action capable de fournir une

Plus en détail

Matériel et engins de la section d'appui

Matériel et engins de la section d'appui Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de la protection de la population OFPP Instruction Matériel et engins de la section d'appui Partie

Plus en détail

Annexe 4. Activité économique et installations classées.

Annexe 4. Activité économique et installations classées. Annexe 4. Activité économique et installations classées. La nomenclature d'activités économique a été élaborée dans un cadre européen harmonisé, imposé par un Règlement (CEE) du Conseil (n 3037/90 du Conseil

Plus en détail

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE PAVÉS EN BETON CONCEPTION APPROPRIÉE + MISE EN OEUVRE PROFESSIONNELLE = RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE 10 règles de base pour une mise en œuvre correcte de revêtements de pavés en béton 1 2 3 4 5 6 7 8

Plus en détail

GUIDE DE L ENSEIGNANT

GUIDE DE L ENSEIGNANT Au ménage! GUIDE DE L ENSEIGNANT 2010-2011 -1- Description de la situation d apprentissage Préparation Activité 1 À leur entrée en classe, les élèves découvrent quatre bouteilles sur le bureau de l enseignante

Plus en détail

Système de graissage par injection SKF

Système de graissage par injection SKF 1-4101-FR Système de graissage par injection SKF Lubrification pour chaîne et galets de convoyeurs par injection de graisse directement dans les axes Les systèmes de graissage GVP permettent le graissage

Plus en détail

Sommaire buses. Buses

Sommaire buses. Buses Sommaire buses Buses Pour tous types de machines hautes pression Pour des canalisations jusqu au Ø 600 mm Efficacité maximale Pour toutes sortes d obstruction Radiales ou rotatives Avec ou sans jet avant

Plus en détail

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Série UF V 700 Congélateurs très basse température Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Le nouveau congélateur très basse température BINDER ULTRA.GUARD garantit le stockage longue durée et fiable

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

1. Rotax Mini-MAX. 1.1. Châssis Seuls les châssis de type standard sont autorisés.

1. Rotax Mini-MAX. 1.1. Châssis Seuls les châssis de type standard sont autorisés. ROTAX MOJO MAX Challenge Réglementation technique 2015 Appendice pour la configuration 125 Mini MAX et 125 Micro MAX (Cette réglementation technique 2015 remplace la version 2014) Version 05 juin 2015

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T.

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T. L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation L isolation toiture Soirée d information 23 avril 2013 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Quelques notions techniques. La prime

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Série FX Série F6-F9 Série XP

Série FX Série F6-F9 Série XP Marteaux hydrauliques Furukawa Série FX Série F6-F9 Série XP Fiabilité et durabilité améliorées Puissance de frappe incomparable Amélioration sensible de l insonorisation Marteaux hydrauliques série compacte

Plus en détail

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511 CANTER 3S13 2105-2110 mm 1695 mm 990 mm Porte-à-faux avant 3500 3995 4985 Longueur max. de carrosserie** 2500 2800 3400 Empattement 4635 4985 5785 Longueur hors tout Masses/dimensions Modèle 3S13 Modèle

Plus en détail

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement L Epoxy facile DOMAINES D EMPLOI Recommandé pour salle de bain, douche, plan de travail cuisine, piscine, bassins thermaux,

Plus en détail

LES MENUISERIES INTÉRIEURES

LES MENUISERIES INTÉRIEURES Les portes intérieures Seuls les ouvrages relatifs aux portes intérieures sont décrits ci-après. Pour la description des pièces de bois (montant, traverse ) et des accessoires de quincaillerie (paumelle,

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

Mobilier et système de rangement pour garage automobile

Mobilier et système de rangement pour garage automobile Mobilier et système de rangement pour garage automobile Rangement des outils Gestion des fluides Elimination des déchets Mobilier et système de rangement pour garage automobile Adapté à vos besoins Pour

Plus en détail

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie Guide d installation d un escalier pour bricoleurs L escalier représente souvent

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

ESCALIER POUR DÉAMBULATION. ANGLE OU PONT Art. 260355 «BROOKLYN»

ESCALIER POUR DÉAMBULATION. ANGLE OU PONT Art. 260355 «BROOKLYN» ESCALIER POUR DÉAMBULATION ANGLE OU PONT Art. 260355 «BROOKLYN» MODE D ASSEMBLAGE, EMPLOI ET ENTRETIEN LES CARACTÉRISTIQUES PEUVENT ÊTRE MODIFIÉES, SANS PRÉAVIS, POUR INTRODUIRE DES AMÉLIORATIONS 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Des trappes de toit intelligentes

Des trappes de toit intelligentes Des trappes de toit intelligentes Une qualité durable éprouvée Une sécurité optimale et une grande facilité d utilisation Des solutions complètes pour chaque situation Trappes de toit Staka, une qualité

Plus en détail

Tables. Tables individuelles réglables en hauteur manuellement

Tables. Tables individuelles réglables en hauteur manuellement Table réglable en hauteur Ropox Ergobasic, largueur 90 cm, inclinable Cette table économique réglable en hauteur est basée sur la table thérapeutique ROPOX ST, depuis des années une image fidèle dans les

Plus en détail

Séquence rédigée de manière provisoire : Document de travail FAIRE ROULER - "Petites Voitures" CYCLE II

Séquence rédigée de manière provisoire : Document de travail FAIRE ROULER - Petites Voitures CYCLE II Séquence rédigée de manière provisoire : Document de travail FAIRE ROULER - "Petites Voitures" CYCLE II Point du programme Choisir un outil en fonction de son usage et mener à bien une construction simple.

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

Avis et communications de la. Direction générale des douanes et droits indirects

Avis et communications de la. Direction générale des douanes et droits indirects Avis et communications de la Direction générale des douanes et droits indirects Avis aux importateurs de certains produits agricole et agricoles transformés originaires d Israël L attention des importateurs

Plus en détail

APPLICATION, NETTOYAGE ET ENTRETIEN Le Groupe Pavigrés représente une vaste gamme de produits céramiques pour application au sol et au mur.

APPLICATION, NETTOYAGE ET ENTRETIEN Le Groupe Pavigrés représente une vaste gamme de produits céramiques pour application au sol et au mur. APPLICATION, NETTOYAGE ET ENTRETIEN Le Groupe Pavigrés représente une vaste gamme de produits céramiques pour application au sol et au mur. Ces produits se divisent en 3 groupes : Grés cérame, Grés émaillé

Plus en détail

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure IR Temp 210 Thermomètre infrarouge Contenu 1. Spécifications...26 2. Touches et affichages...28 3. Utilisation...30 4. Entretien...31 5. Elimination des piles et de l appareil...31 6. Tableau de facteur

Plus en détail

www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC

www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC 2 INTELLIGENTE DRUCKLUFT MADE IN GERMANY ALMiG Kompressoren GmbH est un nom associé à une technologie de haut de gamme en matière

Plus en détail

Roulements à billes en plastique

Roulements à billes en plastique Roulements à billes en plastique Linear Motion and Assembly Technologies 1 STAR Roulements à billes en plastique Roulements à billes en plastique Construction Bague intérieure/extérieure Polyacétal Cage

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

Périodiquement, nettoyer les surfaces de l unité pour les maintenir dans une condition sanitaire et ce, aussi souvent que nécessaire.

Périodiquement, nettoyer les surfaces de l unité pour les maintenir dans une condition sanitaire et ce, aussi souvent que nécessaire. Périodiquement, nettoyer les surfaces de l unité pour les maintenir dans une condition sanitaire et ce, aussi souvent que nécessaire. Laver les surfaces à l aide d une solution d eau tiède et de savon,

Plus en détail

Fiche technique de l USM TK 005

Fiche technique de l USM TK 005 1 Fiche technique de l USM TK 005 Percements de membranes de toits Union Suisse du Métal Association professionnelle construction métallique, Seestrasse 105, Case postale, 8027 Zurich Tél. 044 285 77 77,

Plus en détail

Instructions de réparation Vanne à boisseau sphérique BR 26d

Instructions de réparation Vanne à boisseau sphérique BR 26d Instructions de réparation Vanne à boisseau sphérique BR 26d 1. Introduction La présente notice a pour but d aider l utilisateur pour le montage et la réparation des vannes à boisseau sphérique de la série

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Pour le traitement des déchets

Pour le traitement des déchets 1 S A T O M tél. 024 / 472.77.77 Case postale 92 fax 024 / 472.82.02 1870 - MONTHEY (Suisse) e-mail info@satom-monthey.ch Pour le traitement des déchets 1. Généralités pages 2-4 1.1. Matières acceptées

Plus en détail

ACADEMIE DU JEUDI 61 rue Falguière 75015 Paris 01 45 48 75 55

ACADEMIE DU JEUDI 61 rue Falguière 75015 Paris 01 45 48 75 55 ACADEMIE DU JEUDI 61 rue Falguière F-75015 Paris Tél. (+33) 01 45 48 75 55 Fax : (+33) 09 56 60 78 66 es@arnostern.com DEVIS D EQUIPEMENT MATERIEL FIXE Prix TTC (TVA 20%) ADJ 01 Table-Palette 500 Godets

Plus en détail

NORSPRAY EQUIPEMENT DE PULVERISATION HAUTE PRESSION

NORSPRAY EQUIPEMENT DE PULVERISATION HAUTE PRESSION NORSPRAY EQUIPEMENT DE PULVERISATION HAUTE PRESSION NORSPRAY Les atouts techniques NOREXCO NOREXCO Les équipements de pulvérisation haute pression NORSPRAY ont été développés pour répondre aux besoins

Plus en détail

modélisation solide et dessin technique

modélisation solide et dessin technique CHAPITRE 1 modélisation solide et dessin technique Les sciences graphiques regroupent un ensemble de techniques graphiques utilisées quotidiennement par les ingénieurs pour exprimer des idées, concevoir

Plus en détail

OUTILS DE SENSIBILISATION : L INFO-TRI POINT VERT

OUTILS DE SENSIBILISATION : L INFO-TRI POINT VERT OUTILS DE SENSIBILISATION : L INFO-TRI POINT VERT Juillet 2014 1 Suivi des mises à jour du Guide MAI 2012 : JUIN 2012 : Précision concernant la consigne à donner pour les opercules. - Précisions concernant

Plus en détail

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT:

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT: Panneaux de terrasse TimberStar Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2 Veuillez lire l intégralité de la notice de pose avant de commencer le montage! Les panneaux de terrasse TimberStar peuvent être sciés,

Plus en détail

MASCOU LIQUIDES CATALOGUE 2014 LIQUIDES DE COUPE ET DE PERÇAGE DE QUALITÉ SUPÉRIEURE!

MASCOU LIQUIDES CATALOGUE 2014 LIQUIDES DE COUPE ET DE PERÇAGE DE QUALITÉ SUPÉRIEURE! CATALOGUE 2014 MASCOU LIQUIDES LIQUIDES DE COUPE ET DE PERÇAGE DE QUALITÉ SUPÉRIEURE! À l exception des produits et, fabriqués en Allemagne MASCOU-CUT LIQUIDE DE COUPE SEMI-SYNTHÉTIQUE ET BIOSTABLE La

Plus en détail

Se référant à la décision V/24 sur la classification des déchets et la définition de leurs caractéristiques de danger,

Se référant à la décision V/24 sur la classification des déchets et la définition de leurs caractéristiques de danger, 52 der Beilagen XXIV. GP - Staatsvertrag - 06 Entscheidung VI 35- französische Sprachfassung (Normativer Teil) 1 von 6 VI/35. Révision ou modification des listes de déchets figurant dans les Annexes VIII

Plus en détail

VENTOUSES AUTO-FIXANTES

VENTOUSES AUTO-FIXANTES SOLEYMIEUX, F 69590 LARAJASSE, Tél. : +33 (0)4 78 44 46 83 Fax : +33 (0) 4 78 48 17 02 E mail : info@interactfrance.net www.ventouses.soufflets.com Informations utiles sur www.ventouses.info VENTOUSES

Plus en détail

La pose d un plafond. La prise des mesures

La pose d un plafond. La prise des mesures La prise des mesures La prise des mesures, souvent contraignante chez nos confrères, même pour l établissement d un devis, est réduite à sa plus simple expression chez nous. Il suffit de prendre la plus

Plus en détail

SIMPLEMENT DIFFÉRENT! VISCOM SIGN Le panneau de mousse léger

SIMPLEMENT DIFFÉRENT! VISCOM SIGN Le panneau de mousse léger SIMPLEMENT DIFFÉRENT! VISCOM SIGN Le panneau de mousse léger VISCOM SIGN EASYPRINT SIMPLEMENT DIFFÉRENT! Ce panneau d un blanc pur, issu de notre propre matière haute-performance Stadurlon présente de

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE MAITRE D'OVRAGE: Commune de Saint André de Corcy Aménagements de circulation et de réduction de vitesse dans l agglomération - RD n 4 et RD n 82 Référence dossier 01 333 09 01/ 09099_DQE-base_rev1 Dossier

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

*"&# +',-./! -! " #$$%&'$## '( '$## ) *! " '%+,&,( '-. #/,(0 )0 ) 1 0 5%6'7'0 5%6'7-0 5%6'760 5%6'7+0 5%6'7%0 5%6'7(0

*&# +',-./! -!  #$$%&'$## '( '$## ) *!  '%+,&,( '-. #/,(0 )0 ) 1 0 5%6'7'0 5%6'7-0 5%6'760 5%6'7+0 5%6'7%0 5%6'7(0 !"#$##%$&&$%&"#$'(#)$ *"&# +',-./! - '$#$0''$#$"&#$&$*1##'#"'$"&#$"'")$# $$,$"'$2! " #$$%&'$## '( '$## ) *! " '%+,&,( '-. #/,(0 )0 ) 1 ) 2 ) 3 '%+ 4 3 0 5%6'7'0 5%6'7-0 5%6'760 5%6'7+0 5%6'7%0 5%6'7(0

Plus en détail

G 7.10 G 7.10, 1.194-701.0, 2015-05-30

G 7.10 G 7.10, 1.194-701.0, 2015-05-30 G 7.10 Le nettoyeur haute pression thermique G 7.10 M fonctionnant grâce à son moteur essence est indispensable pour les opérations de nettoyage en extérieur loin d'une source électrique. Adapté au térrains

Plus en détail

SOMMAIRE. Machine TORNAdO. Machine AIRSTREAM. Machine BREEZE. Page 3 Portage AIR (Fibre Optique) Page 9 Portage AIR (Micro-tubes)

SOMMAIRE. Machine TORNAdO. Machine AIRSTREAM. Machine BREEZE. Page 3 Portage AIR (Fibre Optique) Page 9 Portage AIR (Micro-tubes) Catalogue Machines SOMMAIRE Machine TORNAdO Page 3 Portage AIR (Fibre Optique) Page 9 Portage AIR (Micro-tubes) Page 11 Portage EAU (floating) Page 12 Pousseur/Tirage aiguille Machine AIRSTREAM Page 13

Plus en détail

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 4 847 Vannes 2 voies VVP47.-0.25 à VVP47.20-4.0 Vannes 3 voies VXP47.-0.25 à VXP47.20-4.0 Vannes 3 voies avec Té de bipasse VMP47.-0.25 à VMP47.15-2.5 Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 VMP47... VVP47... VXP47...

Plus en détail

Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour

Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour 99 Avaloirs pour parking couvert, siphons de terrasse/cour, avaloirs de toit -les avantages typiques

Plus en détail