Les étudiants de l Université d Ottawa témoignent : «traiter avec l administration de l Université peut être pénible!!!»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les étudiants de l Université d Ottawa témoignent : «traiter avec l administration de l Université peut être pénible!!!»"

Transcription

1 1 Les étudiants de l Université d Ottawa témoignent : «traiter avec l administration de l Université peut être pénible!!!» C est vrai. Le Centre de recours étudiant en est témoin et désire exposer les choses, telles qu elles sont. Le Centre de recours étudiant (ci-après le Centre) est un service gratuit de la Fédération étudiante de l Université d Ottawa. Nous offrons de l aide et de l appui aux étudiants qui désirent faire appel d une décision de l administration. 1 De plus, nous venons en aide aux étudiants qui ont des difficultés avec l administration de l Université et nous leurs offrons la possibilité de porter plainte à cet égard. C est la première fois qu un rapport portant sur le processus d appel, l administration de l Université et les activités du Centre de recours étudiant est publié. Il fait maintenant partie du mandat du Centre de publier un tel rapport tous les six mois. Ce rapport est divisé en quatre sections : 1. Le processus d appel et les injustices du système Le Centre a été témoin de plusieurs tendances que nous exposons dans cette première section. 2. Le Comité d appel du Sénat. Plusieurs étudiants sont curieux d en savoir plus sur ce Comité et ses procédures. Cette section mettra la question au clair en plus d exposer d alarmantes statistiques sur les échecs encourus devant le Comité. 3. Changer le processus d appel. 4. Statistiques du Centre de recours étudiant 1 er mai Octobre Le processus d appel et les injustices du système. Quelle est l injustice la plus marquante du processus d appel? C est de faire croire aux gens qu il s agit d un processus qui s inspire des principes de la justice. Le Centre de recours étudiant, en participant et en respectant les règles du processus d appel contribue à cet artifice. D avoir choisi la balance de la justice comme logo est trompeur. Nous nous en excusons. Il ne faudrait pas croire qu aucun étudiant ne gagne son recours ou qu il est impossible de faire renverser une décision en faisant appel à une instance supérieure. 2 Malgré cela, les membres de l administration se soutiennent et travaillent ensemble. Faire appel d une 1 Veuillez consulter notre tableau Motifs pour faire appel pour voir le type de décisions qui peuvent être portées en appel. 2 Comparativement aux autres types de dossiers, les dossiers de fraude scolaire sont plus souvent renversés à un niveau d appel plus élevé.

2 2 décision ne veut pas dire qu on fait appel à une personne indépendante et objective. Dans plusieurs facultés, l appel à une instance supérieure est illusoire et représente une perte de temps pour l étudiant. Plusieurs problèmes mériteraient d être exposés. Afin d assurer un rapport bref, nous nous limiterons aux problèmes les plus marquants. Prendre son mal en patience Le processus d appel est très long. D après nous, lorsqu un étudiant envoie une lettre à l administration, il devrait recevoir une réponse en deux semaines. Malheureusement, cela ne correspond qu aux meilleurs des cas. 3 Au Centre, nous dédions en moyenne 48 jours à chaque dossier. 4 Dans les pires des cas, les étudiants ne reçoivent jamais de réponse. Cela est un problème fréquent. Si l étudiant ne fait pas le suivi, il en sera tenu coupable. Surtout, les périodes d attentes inhérentes au processus sont une importante source de stress pour les étudiants. Pour certains étudiants, la décision en question détermine tout l avenir de leur carrière universitaire et l attente est insupportable. Limites de temps Référez-vous aux annuaires de premier cycle des facultés ainsi qu à la procédure du Comité d appel du Sénat. Vous remarquerez qu il y a toujours des limites de temps qui doivent être respectées par les étudiants afin qu ils puissent faire recours. Par contre, il n existe aucune limite de temps qui s applique à l administration. 5 Décisions Quoique nous ne saurons jamais quels facteurs sont véritablement pris en compte lorsque l administration arrive à une décision, nous avons remarqué certaines tendances déplorables. L une des tendances les plus fâcheuses est le sérieux manque de considération des arguments ayant trait aux finances personnelles de l étudiant. Certaines des décisions négatives obligent l étudiant à passer plus de temps à l Université. Plusieurs étudiants (surtout les étudiants internationaux) ne peuvent tout simplement pas allonger leur séjour universitaire puisqu ils n en ont pas les moyens. Ces étudiants se voient donc dans l obligation d abandonner leurs études universitaires. Le Centre encourage toujours les 3 Il y a une importante exception à noter; l administratrice des études de premier cycle de la Faculté des sciences sociales répond toujours rapidement aux étudiants. 4 Cette statistique a été calculée en sélectionnant au hasard 60 dossiers sur 193. En réalité, le processus d appel est plus long que ce qui est présenté ici puisque cela ne représente que la période de temps durant laquelle l étudiant a consulté le Centre de recours. 5 Le Centre de recours étudiant a tenté de modifier la procédure du Comité d appel du Sénat afin qu elle prévoie des délais qui s imposent aux étudiants ainsi qu à l administration. Le résultat de cette proposition est inconnu à la date de la publication de ce rapport.

3 3 étudiants à plaider ces arguments de nature financière. Malgré cela, nous n avons jamais été témoin de décisions où ces arguments ont été considérés sérieusement. Intimidation, discrimination et éthique professionnelle Certains étudiants sont victimes d intimidation, de discrimination ou se plaignent d un comportement non éthique de la part d un professeur ou d un membre de l administration. Le Centre vient en aide à ces étudiants si la plainte est liée à leur carrière scolaire. 6 Il est rare que ces plaintes soient prisent au sérieux ou que les dommages subis par l étudiant soient réparés. Il est alarmant de constater tout le tord causé aux étudiants à cause de l inexistence d une politique contre le harcèlement et l intimidation au premier cycle. Il est aussi important de noter que 43% des étudiants qui retiennent les services du Centre de recours étudiant sont des minorités visibles. Les étudiants: menteurs et fraudeurs L administration dépeint souvent les étudiants comme étant des tricheurs, fraudeurs ou menteurs. La véridicité des propos d un étudiant est toujours remise en question. Lorsqu un professeur et un étudiant ont une version différente des faits, si l étudiant n a aucune preuve de ce qu il avance, l Université considère toujours que c est le professeur qui dit la vérité. 7 Succès et échecs Référez-vous au premier tableau de la quatrième section; vous constaterez qu un grand nombre d étudiants perdent leur recours. Sachez que plusieurs de ces échecs ne s expliquent pas par la faiblesse des arguments avancés par l étudiant ni par le manque de légitimité du recours. Pour savoir si un recours risque de réussir, il est plus important de savoir qui en sera le juge plutôt que d analyser la légitimité des revendications. Plus l étudiant fait appel à une instance supérieure, plus son recours risque d échouer. 6 Par exemple, certains étudiants qui souhaitent faire réviser leurs notes allèguent aussi avoir été victime d intimidation ou de discrimination. Le Bureau du représentant étudiant peut aussi venir en aide aux étudiants qui sont victimes de discrimination ou d harcèlement. 7 Un doyen a déjà déclaré: «lorsqu un étudiant allègue avoir été victime de racisme, je consulte le professeur, qui, de toute évidence, nie toujours ces propos. Si l étudiant n a pas de preuve de ce qu il avance, je ne peux rien faire.»

4 4 2. Le Comité d appel du Sénat Le Comité d appel du Sénat (CAS) est la plus haute instance d appel à l Université d Ottawa : il s agit du dernier espoir. Cette section vous éclairera sur le fonctionnement de ce niveau d appel. Depuis mai 2007, quinze étudiants ont demandé au Centre de recours étudiant de les aider à faire appel au Comité. Parmi ces quinze dossiers, deux étudiants ont gagné leur recours. D après nous, deux de ces étudiants avançaient des arguments peu convainquant, deux autres étudiants avançaient des arguments plutôt persuasifs alors que onze étudiants avaient un dossier solide avec des arguments très convaincants qui ont bien été présentés. Alors, que se passe-t-il vraiment au Comité d appel du Sénat? C est bien simple. 1. Vous préparez votre appel pendant des semaines, parfois des mois. 2. Vous vous présentez à l audience. 3. Vous répondez à quelques questions. 4. Vous quittez la salle d audience. 5. Vous perdez votre cause. 1. Vous préparez votre appel pendant des semaines, parfois des mois. En moyenne, il faut compter 78 jours pour faire appel au Comité. 8 La procédure à suivre pour faire appel se divise en trois étapes. 1. L étudiant envoie une première lettre au CAS dans laquelle il indique ses motifs pour faire appel. 2. La faculté répond en fournissant ses commentaires L étudiant a 21 jours pour soumettre une dernière lettre en réponse aux commentaires de sa faculté. Quoique cette procédure soit longue, elle est parfois avantageuse pour l étudiant puisqu il peut répondre officiellement aux arguments avancés par la faculté. 2. Vous vous présentez à l audience. Il y a sept membres du Comité qui sont juges du dossier. Il s agit de six professeurs réguliers à temps complet et d un étudiant. Les membres du Comité ont lu tous les documents au dossier et ont préparé des questions. 8 Ces statistiques se basent sur quize dossiers. Dans le pire des cas, 135 jours se sont écoulés entre l initiation de la procédure et la décision finale. Dans le meilleur des cas, 25 jours se sont écoulés. Il est aussi important de noter que les délais seraient encore plus longs si la secrétaire associée n accommodait pas certains étudiants. 9 La procédure du CAS ne prévoit aucun délai à l intérieur duquel la faculté doit soumettre ses commentaires.

5 5 Les membres du Comité d appel du Sénat refusent de dévoiler leur identité. Les étudiants et le personnel du Centre ignorent le nom ainsi que la faculté respective de ces juges. Pendant le mois d octobre 2007 le Centre de recours a demandé au président du Comité de modifier le déroulement des audiences afin que puissent s introduire les membres. La demande a été rejetée et l explication fournie par le président indiquait que «pour des raisons de confidentialité, les membres du Comité préfèrent ne pas dévoiler leur identité personnelle.» Faisons le point. - D être nommé membre du prestigieux Comité du Sénat est un privilège pour les professeurs. Ils sont choisis par le Comité exécutif du Sénat qui est composé, entre autres, du recteur, du vice-recteur et de la secrétaire de l Université. - Alors que les membres du Comité désirent garder leur anonymat, les étudiants qui leur font appel dévoilent de l information très personnelle : maladie grave (dépression, maladie chronique), difficultés d apprentissage, mortalité dans la famille immédiate et pauvreté. Les étudiants dévoilent aussi leur nom, leur adresse, leur numéro d étudiant en plus d exposer tous les détails de leur carrière scolaire. - Selon le Centre de recours étudiant, il est impensable que les membres du Comité puissent nier aux étudiants le droit de connaître l identité de leurs juges. Il s agit d une pratique qui dénote un sérieux manque de respect et qui est contraire aux principes fondamentaux de la justice. 3. Vous répondez à quelques questions. L audience dure entre cinq et quinze minutes. Il s agit d une rencontre rapide et plusieurs étudiants ont l impression que le Comité est déjà arrivé à sa décision avant même de rencontrer l étudiant. Certaines questions ne sont pas pertinentes 10 et d autres se rapportent à des événements qui n ont aucun lien avec le recours. 11 Que les étudiants répondent parfaitement aux questions ne semble aucunement affecter la décision rendue. 4. Vous quittez la salle d audience. La réunion se termine abruptement. Dès l interrogatoire terminé, l étudiant quitte la salle et les membres du Comité discutent du dossier. 5. Vous perdez votre cause. Le nombre de recours qui ont récemment été rejetés par le Comité d appel du Sénat est renversant. C est une importante preuve de l injustice du système d appel à l Université d Ottawa. Lorsqu un appel est rejeté, l étudiant reçoit une 10 Un étudiant a eu à répondre à la question «comment ta faculté aurait pu réagir autrement?» 11 Par exemple, à plus d une reprise, les étudiants ont eu à expliquer pourquoi ils avaient obtenu de faibles résultats scolaires à l automne 2001.

6 6 copie conforme du courriel qui est envoyé à tous ceux qui perdent. 12 Les motifs de la décision sont inconnus. L étudiant ignore aussi combien de membres ont voté pour ou contre le succès de son recours. Les décisions du CAS sont définitives et sans appel. 3. Changer le processus d appel Ultimement, tous les problèmes qui sont ici exposés s expliquent par l asymétrie de pouvoir qui règne entre l administration de l Université d Ottawa et ses étudiants. Recommandations Il revient autant à l administration qu aux étudiants de changer le processus d appel. Pour l administration : - Avant toute autre chose, la mentalité des gens qui administrent le système doit changer. Les étudiants sont avant tout des clients qui paient cher. Le système ne devrait pas être perçu comme étant un système accusatoire. Les administrateurs devraient faire tout ce qu ils peuvent (puisqu ils ont une si grande marge de pouvoir) pour assurer la satisfaction et le succès de leurs étudiants. - Une importante réforme de toutes les politiques administratives doit être entreprise. Entre autres, des limites de temps doivent être imposées à l administration. - La Fédération étudiante doit avoir un droit de véto pour toutes les décisions concernant les affaires scolaires. Pour les étudiants : - Si vous êtes témoin d une situation injuste, n acceptez pas qu on vous dise «non». Changez votre façon de voir les choses et souvenez-vous que vous êtes le client. - Vous n êtes pas d accord? Dites-le! Écrivez au recteur, écrivez à votre doyen, contactez les medias, dites-le à vos amis et à votre communauté. Votre Fédération étudiante vous appuiera. - Vous croyez que le processus d appel est injuste? Ne vous sentez pas obligé de suivre les règles qui vous ont été imposées arbitrairement. - Ne laissez pas tomber. Faites recours. - Vous avez besoin d aide, de conseils ou vous désirez simplement raconter votre histoire? Consultez le Centre de recours étudiant au local 101 du Centre universitaire. 12 «Après avoir considéré votre appel à sa réunion du DATE, le Comité d appel du Sénat a convenu de le rejeter, n'ayant pas trouvé de motifs qui justifiaient de renverser la décision de la Faculté X concernant votre cas. Veuillez prendre note que les décisions de ce comité sont définitives et sans appel.»

7 7 Conclusion Nous avons rencontré plusieurs étudiants qui se sont sentis abusés et impuissants face à l administration. Notre objectif n est pas de décourager les étudiants. Le personnel du Centre de recours est toujours disponible pour aider et rencontrer les étudiants. Depuis des années, les étudiants ont respecté le processus d appel avec obéissance; le tout, sans résultat. Il est temps que ça change. Nous souhaitons dédier ce rapport à nos étudiants; les étudiants qui ont partagé leur histoire, qui se sont battus afin d être traités équitablement et qui nous ont exprimé leur désir que toute la communauté universitaire sache ce qu ils ont vécu. Tous les dossiers du Centre de recours sont confidentiels. Les étudiants sont bien libres de nous contacter dans l anonymat. Par souci de concision, la forme masculine employée dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

8 4. Statistiques du Centre de recours étudiant Statistics from the Student Appeal Centre 8

9 9

10 10

Comment suis-je protégé(e)?

Comment suis-je protégé(e)? Comment suis-je protégé(e)? Comment suis-je protégé(e)? Plusieurs choses nous passent par la tête lorsqu on se demande si l on doit faire une divulgation protégée d un acte répréhensible. Bien souvent,

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management DIRIGEANTS DE PME avril 2007 Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? Collection Management Comme toutes les entreprises, les PME reçoivent de nombreux cv de candidats qui souhaitent

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR INTRODUCTION AU BUREAU DE L AVOCAT PUBLIC FEDERAL COMMIS A LA DEFENSE ET AU SYSTEME JUDICIAIRE FEDERAL

CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR INTRODUCTION AU BUREAU DE L AVOCAT PUBLIC FEDERAL COMMIS A LA DEFENSE ET AU SYSTEME JUDICIAIRE FEDERAL CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR INTRODUCTION AU BUREAU DE L AVOCAT PUBLIC FEDERAL COMMIS A LA DEFENSE ET AU SYSTEME JUDICIAIRE FEDERAL F E D E R A L P U B L I C D E F E N D E R O F F I C E 1 2 6 C O L L E G

Plus en détail

Demande d Inscription Initiale

Demande d Inscription Initiale Demande d Inscription Initiale ATTENDEZ D AVOIR TOUTE LA DOCUMENTATION REQUISE AVANT DE REMPLIR CE FORMULAIRE. Documents requis : Il incombe aux candidats de s assurer que leur relevé de notes est envoyé

Plus en détail

Manuel MyUnifiedPost. Bienvenue dans le monde sans papier de MyUnifiedPost! Partie I: Enregistrement

Manuel MyUnifiedPost. Bienvenue dans le monde sans papier de MyUnifiedPost! Partie I: Enregistrement Manuel MyUnifiedPost Bienvenue dans le monde sans papier de MyUnifiedPost! Partie I: Enregistrement Version Date dernière mise à jour 2.0 20 décembre 2009 Contenu 1. Je n ai pas encore de compte MyUnifiedPost...4

Plus en détail

Conditions générales d installation Egardia

Conditions générales d installation Egardia Conditions générales d installation Egardia Article 1. Définitions Pour éviter tout malentendu, nous vous donnons ci-après les définitions de certains concepts que vous trouverez dans ces termes et conditions

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Demande d équivalence académique d un diplôme étranger d études supérieures

Demande d équivalence académique d un diplôme étranger d études supérieures Demande d équivalence académique d un diplôme étranger d études supérieures Ministère de la Communauté germanophone Département Formation et Organisation de l Enseignement 1, Rue Gospert 4700 Eupen e-mail:

Plus en détail

Administré par Universités Canada. Ville Province Code postal

Administré par Universités Canada. Ville Province Code postal 1. RENSEIGNEMENTS SUR LE CANDIDAT 1 Administré par Universités Canada M. M me Prénom Adresse permanente N o et rue App. Ville Province Code postal Téléphone Courriel* * Obligatoire : Universités Canada

Plus en détail

CITATION DIRECTE DEVANT LA CHAMBRE CORRECTIONNELLE DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE D ALBERTVILLE

CITATION DIRECTE DEVANT LA CHAMBRE CORRECTIONNELLE DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE D ALBERTVILLE CITATION DIRECTE DEVANT LA CHAMBRE CORRECTIONNELLE DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE D ALBERTVILLE L AN DEUX MIL TREIZE et le ONZE FEVRIER A LA REQUETE DE : Monsieur David MOURVILLIER, né le 20 avril 1974

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Bureau de. l ombudsman. Rapport annuel 2010. Un message de Don Moffatt, ombudsman À votre écoute Améliorer votre expérience À votre service

Bureau de. l ombudsman. Rapport annuel 2010. Un message de Don Moffatt, ombudsman À votre écoute Améliorer votre expérience À votre service Bureau de l ombudsman Rapport annuel 2010 Un message de Don Moffatt, ombudsman À votre écoute Améliorer votre expérience À votre service Un message de Don Moffatt, ombudsman Constitué le 25 juillet 2009,

Plus en détail

STUDENT COMPLAINTS PROCEDURE. (French)

STUDENT COMPLAINTS PROCEDURE. (French) STUDENT COMPLAINTS PROCEDURE (French) Plaintes à l encontre des centres membres d English UK Ce document présente la façon dont English UK traite les plaintes à l encontre de ses centres de langue membres.

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002

LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002 LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002 LE POINT DE VUE DES MILIEUX DU TRAVAIL Me Claudine Roy Contrairement aux autres conférenciers qui, jusqu à présent, vous ont

Plus en détail

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Table des matières Introduction... 3 Méthodes... 4 Résumé des résultats... 5 Conclusion

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS)

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) 2. Pourquoi avoir mis un tel centre de répartition en place? Le CRDS de l Ouest a été mis

Plus en détail

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan?

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? I. Pré-parrainage A. Sélection et recrutement : Comment puis-je m inscrire au programme parrainage? Modalités et documents demandés : une lettre de motivation

Plus en détail

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons :

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons : http://www.lecap.be/ Octobre 2014 /2 Madame, Monsieur, La loi sur le bien-être du 4 août 1976 consacre un chapitre entier aux mesures que l'employeur doit prendre afin d'éviter que ses collaborateurs ne

Plus en détail

preuve de participation, les cartes d embarquements ou billets de train ainsi que toutes les factures originales.

preuve de participation, les cartes d embarquements ou billets de train ainsi que toutes les factures originales. Dépenses Frais de voyage Q. J ai effectué un déplacement, comment présenter ma demande de remboursement et m assurer que mon dossier est complet? R. Pour demander votre remboursement, vous devez présenter

Plus en détail

Treizième Session de l Instance permanente sur les questions autochtones. New York, 12-23 Mai 2014

Treizième Session de l Instance permanente sur les questions autochtones. New York, 12-23 Mai 2014 Treizième Session de l Instance permanente sur les questions autochtones New York, 12-23 Mai 2014 Guide relatif à la participation de nouvelles organisations de peuples autochtones et institutions académiques

Plus en détail

Guide pratique pour les candidats aux Bourses du Gouvernement français (BGF)

Guide pratique pour les candidats aux Bourses du Gouvernement français (BGF) Guide pratique pour les candidats aux Bourses du Gouvernement français (BGF) Avant de remplir le formulaire de candidature, vous êtes invités à lire attentivement le document suivant qui recense l ensemble

Plus en détail

Guide : S inscrire en ligne au cours SOCI 631 comme étudiant spécial

Guide : S inscrire en ligne au cours SOCI 631 comme étudiant spécial Guide : S inscrire en ligne au cours SOCI 631 comme étudiant spécial Les politiques sociales à l épreuve des données canadiennes Veuillez noter que l inscription en ligne pour le cours SOCI 631 offert

Plus en détail

Troubles médicaux. automobile. et conduite. Permis de conduire

Troubles médicaux. automobile. et conduite. Permis de conduire Permis de conduire Troubles médicaux et conduite automobile Incidences des troubles médicaux sur la conduite En cas de nouveau trouble médical Incidences sur le permis de conduire Être médicalement apte

Plus en détail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail ANNEXE AU RÈGLEMENT DE TRAVAIL ; protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail Domaine d application L employeur et

Plus en détail

La négociation en entreprise

La négociation en entreprise Histoires du soir pour business(wo)men débordés! Gundula Welti La négociation en entreprise, 2011 ISBN : 978-2-212-55224-9 1 er soir L histoire du vendeur de voiture d occasion ou la négociation «gagnant-gagnant»

Plus en détail

Comprendre ma façon d apprendre 1

Comprendre ma façon d apprendre 1 1 de 2 Comprendre ma façon d apprendre 1 Bref questionnaire pour connaître mon profil d apprentissage Mise en situation pour répondre à ce bref questionnaire : Choisissez un endroit calme et faites une

Plus en détail

APPRÉCIER UN BON FILM

APPRÉCIER UN BON FILM Carte de l élève B1 APPRÉCIER UN BON FILM Vous venez de regarder un bon film et vous voulez le recommander à un(e) ami(e). Vous lui décrivez avec enthousiasme pourquoi vous aimez particulièrement ce film.

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

Formulaire de candidature 2014-2015

Formulaire de candidature 2014-2015 Formulaire de candidature 2014-2015 Bourse d études supérieures en arts visuels Yvonne L. Bombardier 2e et 3e cycles universitaires PROGRAMME DE BOURSES D ÉTUDES BOURSES D ÉTUDES FONDATION SUPÉRIEURES

Plus en détail

Fourchette d avertissement Trousse d inscription

Fourchette d avertissement Trousse d inscription 1 Trousse d inscription POUR VOUS INSCRIRE AU PROGRAMME BONNE CONDUITE Vous trouverez dans la présente trousse tout ce dont vous avez besoin pour vous inscrire à Bonne conduite, le programme ontarien de

Plus en détail

1/ Annonce profils acheteur- revendeur

1/ Annonce profils acheteur- revendeur 1/ Annonce profils acheteur- revendeur Vous cherchez à compléter vos revenus à temps choisis avec un partenaire sérieux en intégrant une équipe dynamique? Vous souhaitez travailler à domicile en toute

Plus en détail

ANNEXE À LA RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR MALADIE PROFESSIONNELLE PULMONAIRE

ANNEXE À LA RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR MALADIE PROFESSIONNELLE PULMONAIRE ANNEXE LA RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR Comment remplir le formulaire Vous devez remplir ce formulaire lorsque vous croyez être atteint d une maladie professionnelle pulmonaire causée par votre travail. Ce

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

Projet de loi n o 92

Projet de loi n o 92 Mémoire présenté à la Commission de la santé et des services sociaux Le 27 avril 2016 Le Collège des médecins est l ordre professionnel des médecins québécois. Sa mission : Une médecine de qualité au service

Plus en détail

Anatomie d un sinistre

Anatomie d un sinistre Anatomie d un sinistre Automne 2007 Cette présentation permettra à nos membres de bien comprendre comment des incidents peuvent devenir des sinistres et même donner lieu à des poursuites. Si elles comprennent

Plus en détail

Impôts. Lisez soigneusement le contrat avant de le signer. Demandez à votre employeur d expliquer les clauses que vous ne comprenez pas entièrement.

Impôts. Lisez soigneusement le contrat avant de le signer. Demandez à votre employeur d expliquer les clauses que vous ne comprenez pas entièrement. Travail Parler l estonien est un avantage lors de la recherche d un travail, mais la maîtrise du russe et de l anglais est aussi utile. Vous devez être actif et ouvert aux différentes options. En tant

Plus en détail

Service administratif de rajustement de la pension alimentaire pour enfants

Service administratif de rajustement de la pension alimentaire pour enfants Service administratif de rajustement de la pension alimentaire pour enfants En quoi consiste ce service? Le gouvernement du Yukon envisage d offrir un service administratif qui se chargerait de rajuster

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE)

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier incluant une note d accompagnement à destination du candidat 1. Conditions de recevabilité d une demande de VAE

Plus en détail

Comment rencontrer l âme sœur

Comment rencontrer l âme sœur Pabloemma Comment rencontrer l âme sœur 25 façons et trouvez l amour Essai 1 Du même auteur : 2013 paroles intimes (poésie) 2013 En finir avec le passé (poésie) 2013 La vie sépare ceux qui s aiment (poésie)

Plus en détail

Politique en vue d assurer un milieu de travail et d étude exempt de toute forme de harcèlement

Politique en vue d assurer un milieu de travail et d étude exempt de toute forme de harcèlement Politique en vue d assurer un milieu de travail et d étude exempt de toute forme de harcèlement Adoptée : Le 1 er janvier 2005 1. Préambule HEC Montréal reconnaît le droit de tout membre de la communauté

Plus en détail

CNAC. Appel à commentaires. Missions de compilation. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification

CNAC. Appel à commentaires. Missions de compilation. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Appel à commentaires Missions de compilation préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Date limite de réception des commentaires : le 1 er février 2011 CNAC APPEL À COMMENTAIRES MISSIONS

Plus en détail

Maître GOURBAL Philippe. Avocat à la cour. 56-58 rue Alsace Lorraine 31000 Toulouse. Lettre recommandée avec A.R : N 1 A 093 078 1287 3

Maître GOURBAL Philippe. Avocat à la cour. 56-58 rue Alsace Lorraine 31000 Toulouse. Lettre recommandée avec A.R : N 1 A 093 078 1287 3 Monsieur LABORIE André Le 15 janvier 2014 N 2 rue de la Forge «Transfert courrier» 31650 Saint Orens Mail : laboriandr@yahoo.fr http://www.lamafiajudiciaire.org Tél : 06-14-29-21-74 Tél : 06-16-15-23-45

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel [TRADUCTION] Citation : J. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 248 No d appel : 2013-0091 ENTRE : J. B. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION

Plus en détail

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé UFR EILA Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Adresse postale : Bâtiment Biopark Case courrier 7002 Site PRG 75205 Paris cedex 13 GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures -

Plus en détail

Thinking Capital. Foire aux questions. Faire une demande

Thinking Capital. Foire aux questions. Faire une demande Faire une demande Q. Comment savoir si je suis admissible au financement? R. Nous fi nançons les petites et moyennes entreprises respectant les critères suivants : Elles sont établies au Canada. Elles

Plus en détail

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Référentiel en vigueur disponible sur http://www.global-standard.org ou transmis sur simple demande. 1 Sommaire 1/ Référentiel GOTS International

Plus en détail

GUIDE : RONDE PRÉLIMINAIRE

GUIDE : RONDE PRÉLIMINAIRE PLACE À LA JEUNESSE GUIDE : RONDE PRÉLIMINAIRE Félicitations d avoir accepté le défi Place à la jeunesse. Ce document vous présentera les lignes directrices de la ronde préliminaire. 1. LE CAS D AFFAIRES

Plus en détail

guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ

guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ guide pour les professeurs nouvellement nommés comment négocier le salaire de départ table des matières Publié par l Association canadienne des professeures et professeurs d université 2705, promenade

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

SCAU 9-1-1 / TERREBONNE

SCAU 9-1-1 / TERREBONNE SCAU 9-1-1 / TERREBONNE Prise de connaissance de l emploi de préposé aux télécommunications sur appel / Préentrevue d un(e) candidat(e) Alors qu il y a beaucoup d aspects gratifiants dans le travail de

Plus en détail

Les mesures d adaptation au travail. Questions fréquemment posées. Travailleurs. Questions fréquemment posées Travailleurs 1

Les mesures d adaptation au travail. Questions fréquemment posées. Travailleurs. Questions fréquemment posées Travailleurs 1 Les mesures d adaptation au travail Questions fréquemment posées Travailleurs Questions fréquemment posées Travailleurs 1 Comment un emploi continu d un travailleur est assuré après un congé autorisé ou

Plus en détail

«Le Grand emprunt, c est nous qui le paierons. Alors faisons-nous entendre!» RESULTATS DE L ENQUETE DE L UNI SUR LE GRAND EMPRUNT NATIONAL

«Le Grand emprunt, c est nous qui le paierons. Alors faisons-nous entendre!» RESULTATS DE L ENQUETE DE L UNI SUR LE GRAND EMPRUNT NATIONAL «Le Grand emprunt, c est nous qui le paierons. Alors faisons-nous entendre!» RESULTATS DE L ENQUETE DE L UNI SUR LE GRAND EMPRUNT NATIONAL Enquête menée auprès des étudiants dans toute la France, en septembre

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : V. L. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 22 Appel n o : GE-14-30 ENTRE : V. L. Appelant et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL DE

Plus en détail

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Formule T1 Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Directives Section A : Quand utiliser cette formule.. p. 1 Section B : Comment remplir cette formule p. 2

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

Utilisez «Le Léger Avantage» (The Slight Edge) à votre avantage, pas à votre désavantage.

Utilisez «Le Léger Avantage» (The Slight Edge) à votre avantage, pas à votre désavantage. Stratégie de Marketing Internet Facebook Mentoring For Free ETAPE 1 - Les Scripts Modifiez les scripts - mettez vos coordonnées à l intérieur. ÉTAPE 2 - Introduction Trouvez une page de fan de marketing

Plus en détail

Section 1 : Les thèmes

Section 1 : Les thèmes Section 1 : Les thèmes 1. Introduction / page 3 2. Premier thème : L essentiel du message de l Évangile / page 5 3. Deuxième thème : Le baptême, le Christ, et l Église locale / page 11 4. Troisième thème

Plus en détail

Questionnaire de consultation à l intention des personnes ayant déjà administré une petite succession en Ontario

Questionnaire de consultation à l intention des personnes ayant déjà administré une petite succession en Ontario Simplification des procédures pour l administration des petites successions Questionnaire de consultation à l intention des personnes ayant déjà administré une petite succession en Ontario La Commission

Plus en détail

MANUEL DE GESTION AGRESSION SEXUELLE DIRECTIVE 1. RAISON D ÊTRE DSC-DIR-05-03

MANUEL DE GESTION AGRESSION SEXUELLE DIRECTIVE 1. RAISON D ÊTRE DSC-DIR-05-03 ANNEXE 1 DSC-DIR-05-03 MANUEL DE GESTION TITRE : AGRESSION SEXUELLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Directeur des services à la clientèle Destinataire : Tout le personnel et les

Plus en détail

Ligne directrices pour garantir l équité et la transparence du processus de recrutement et de mise en candidature

Ligne directrices pour garantir l équité et la transparence du processus de recrutement et de mise en candidature Ligne directrices pour garantir l équité et la transparence du processus de recrutement et de mise en candidature Le Programme des chaires de recherche du Canada s engage à favoriser l excellence de la

Plus en détail

1. Accédez au site internet de l école Fadette à l adresse suivante : www.fadette.cssh.qc.ca. 2. Vous atteindrez la page suivante :

1. Accédez au site internet de l école Fadette à l adresse suivante : www.fadette.cssh.qc.ca. 2. Vous atteindrez la page suivante : Procédure d utilisation : Module 7 Motiver les absences 2014-2015 et les retards 2014-10-02 1. Accédez au site internet de l école Fadette à l adresse suivante : www.fadette.cssh.qc.ca 2. Vous atteindrez

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

VIVRE SUR LES MÉDIAS SOCIAUX COMME DANS LA VRAIE VIE!

VIVRE SUR LES MÉDIAS SOCIAUX COMME DANS LA VRAIE VIE! VIVRE SUR LES MÉDIAS SOCIAUX COMME DANS LA VRAIE VIE! >- --> 1 Pourquoi parler des médias sociaux? Ce sont des nouveaux moyens de communication, utilisés par tous, avec lesquels il faut se familiariser!

Plus en détail

pour l avancement du bénévolat et de la société civile Modalités

pour l avancement du bénévolat et de la société civile Modalités pour l avancement du bénévolat et de la société civile Modalités 1. La bourse a été établie pour offrir un congé sabbatique à un leader du secteur sans but lucratif 1. La bourse n est pas conçue comme

Plus en détail

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur 2009-2010 Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet le logiciel anti plagiat plébiscité Guide d utilisateur 2009-2010 SOMMAIRE 1 Prise en main de Compilatio.net : p3 1. Identifiez vous

Plus en détail

Nous sommes là pour vous aider

Nous sommes là pour vous aider Nous sommes là pour vous aider N 50717#03 Demande de fixation d une contribution aux charges du mariage. (Article 214 du Code Civil, Articles1070 à 1074, 1137 et suivants du Code de Procédure Civile 1

Plus en détail

Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques

Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques Version consolidée adopté par décision du conseil d administration MB/11/2008 du 14 février 2008 modifié

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Des musées gratuits : une mesure controversée

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Des musées gratuits : une mesure controversée ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Des musées gratuits : une mesure controversée Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle

Plus en détail

INSTRUCTIONS PROGRAMME DE MOBILITE PROPOSE

INSTRUCTIONS PROGRAMME DE MOBILITE PROPOSE INSTRUCTIONS L objectif du contrat d études est de permettre une préparation transparente et efficace de la période de mobilité et de garantir que les composantes pédagogiques complètement validées par

Plus en détail

Tribunal administratif

Tribunal administratif Nations Unies AT/DEC/1158 Tribunal administratif Distr. limitée 30 janvier 2004 Français Original: anglais TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement n o 1158 Affaire n o 1254 : ARAIM Contre : Le Secrétaire général

Plus en détail

Suspension et. renvoi : Ce que les parents devraient savoir

Suspension et. renvoi : Ce que les parents devraient savoir Suspension et Ce que les parents devraient savoir renvoi : Un climat positif à l école et un milieu d apprentissage et d enseignement sécuritaire sont indispensables à la réussite scolaire des élèves.

Plus en détail

Vous avez perdu un proche. Quelles démarches entreprendre?

Vous avez perdu un proche. Quelles démarches entreprendre? Vous avez perdu un proche. Quelles démarches entreprendre? Vos Experts Le décès d un proche est toujours un moment difficile, quelles que soient les circonstances. Pourtant de nombreuses formalités doivent

Plus en détail

Législation relative à la justice pénale pour les jeunes

Législation relative à la justice pénale pour les jeunes Capsule juridique Législation relative à la justice pénale pour les jeunes Au Canada, le taux d incarcération des adolescents est plus élevé que chez les adultes. Environ 80 pour cent des peines de placement

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

Biens laissés par un locataire lorsqu il quitte son logement

Biens laissés par un locataire lorsqu il quitte son logement Biens laissés par un locataire lorsqu il quitte son logement Renseignements brochure La Loi de 2006 sur la location à usage d habitation (la Loi) renferme un certain nombre de règles sur ce qu on peut

Plus en détail

Commissions d enquête

Commissions d enquête RAPPORT AU MINISTRE DE LA DÉFENSE NATIONALE AVRIL 2015 Commissions d enquête Pleins feux sur les familles 1 Constatations 2 Depuis dix ans, le Bureau de l Ombudsman se penche et produit des rapports sur

Plus en détail

STRATÉGIE DE LA JUSTICE APPLICABLE AUX AUTOCHTONES FONDS DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS. Formulaire de demande de financement

STRATÉGIE DE LA JUSTICE APPLICABLE AUX AUTOCHTONES FONDS DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS. Formulaire de demande de financement STRATÉGIE DE LA JUSTICE APPLICABLE AUX AUTOCHTONES FONDS DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Formulaire de demande de financement Le Fonds de renforcement des capacités de la Stratégie de la justice applicable

Plus en détail

DECISION DCC 14-092 DU 15 MAI 2014

DECISION DCC 14-092 DU 15 MAI 2014 DECISION DCC 14-092 DU 15 MAI 2014 Date : 15 Mai 2014 Requérante : Toïbatou A. YESSOUFOU épouse SOUMANOU Contrôle de conformité Loi Fondamentale (violation article 3) Droits fondamentaux de la personne

Plus en détail

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison.

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison. uérison gles sentiers de la Comprendre et prévenir la violence Cahier d exercices pour les jeunes autochtones Les réponses aux exercices Jeu-questionnaire : Les sentiers de la guérison Faites ce jeu-questionnaire!

Plus en détail

CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ

CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ Les artistes de tous les pays, toutes les spécialités ou disciplines artistiques sont éligibles. Les critères examinés dans les dossiers de candidature sont les capacités artistiques,

Plus en détail

Paris, le 11 février 2007. URGENCE PAPA 46, Rue Montorgueil, 75002 PARIS

Paris, le 11 février 2007. URGENCE PAPA 46, Rue Montorgueil, 75002 PARIS Paris, le 11 février 2007 46, Rue Montorgueil, 75002 PARIS A l attention de Monsieur/Madame XXXXX Candidat à la Présidence de la République Partie Politique, Adresse 1, Adresse 2 VILLE LETTRE RECOMMANDEE

Plus en détail

Procédure relative aux conseils de disciplines

Procédure relative aux conseils de disciplines Annexe 5 Procédure relative aux conseils de disciplines I - LES REGLES RELATIVES A LA MISE EN PLACE DU CONSEIL DE DISCIPLINE. C est au chef d établissement qu il revient d apprécier, s il y a lieu, d engager

Plus en détail

Chronique Histoire d orientation

Chronique Histoire d orientation Kinésiologie Chronique Histoire d orientation Nota Bene 1. Abandon Juin 2015 Service de psychologie et d orientation Table des matières 1. AB comme dans «abandon» 2. Obtenir un diplôme ou non? 3. Survivre

Plus en détail

Cahier des Participants. Module 6 : Cibles et Canaux. Cycle de formation pour les chargés de communication

Cahier des Participants. Module 6 : Cibles et Canaux. Cycle de formation pour les chargés de communication Cahier des Participants Module 6 : Cibles et Canaux Cycle de formation pour les chargés de communication Auteurs : Alaoui, Lannel Date : Septembre 2010 Sommaire 1 Les Principaux Canaux...2 1.1 Télévision

Plus en détail

Le rapport à l'apprentissage en formation continue. Résultats d'une étude de cas d'une formation de formateurs de l'université de Genève

Le rapport à l'apprentissage en formation continue. Résultats d'une étude de cas d'une formation de formateurs de l'université de Genève Book Chapter Le rapport à l'apprentissage en formation continue. Résultats d'une étude de cas d'une formation de formateurs de l'université de Genève BOSSET, Isabelle Anne Reference BOSSET, Isabelle Anne.

Plus en détail

L image corporelle : Influence des médias

L image corporelle : Influence des médias L image corporelle : Influence des médias Alberta Education, Santé et préparation pour la vie, Programmes d études, Résultats d apprentissage L élève pourra: B 7.2 examiner les aspects de la propreté et

Plus en détail

1 er congrès SADTV Territoriaux de Vénissieux jeudi 26 février 2015

1 er congrès SADTV Territoriaux de Vénissieux jeudi 26 février 2015 Présents : 24 syndiqués salle Rivat 1 er congrès SADTV Territoriaux de Vénissieux jeudi 26 février 2015 1) Intervention de Denis GUILLET, secrétaire du SADTV : cher(e)s camarades, Bienvenue à ce premier

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note :

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note : Solution 6.02.07 BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007 Französisch Alle Abteilungen Zeit: 45 Minuten Nom: Numéro : Points : Note : Compréhension : 22 points Vocabulaire / Production écrite : 12 points Grammaire

Plus en détail

Comment être indemnisé en cas de. dommage médical?

Comment être indemnisé en cas de. dommage médical? E n p r at i q u e Comment être indemnisé en cas de dommage médical? Une publication des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 - F 02 778 94 04 commu@mloz.be Cover > Reporters

Plus en détail

CAS PRATIQUE N OJT4. Monsieur G était, par ailleurs, administrateur de la société luxembourgeoise.

CAS PRATIQUE N OJT4. Monsieur G était, par ailleurs, administrateur de la société luxembourgeoise. EFB MODULE PRATIQUES ET TECHNIQUES DU CONTENTIEUX SOCIAL OPTION JUDICIAIRE TRADITIONNELLE: CONSEIL DE PRUD'HOMMES, COUR D'APPEL, JUGE DES REFERES CAS PRATIQUE N OJT4 I EXPOSE DES FAITS Monsieur G est un

Plus en détail

FIDUCIES DESTINÉES AUX ENFANTS QUESTIONS ET RÉPONSES

FIDUCIES DESTINÉES AUX ENFANTS QUESTIONS ET RÉPONSES FIDUCIES DESTINÉES AUX ENFANTS QUESTIONS ET RÉPONSES Révisé Avril 2011 Table des matières Définitions 2 Qu est-ce que le Curateur public du Manitoba? 2 Quelles sont les fonctions du Curateur public? 2

Plus en détail

ALLOCUTION DU REPRESENTANT DE L UNICEF A LA CLOTURE DE L ATELIER DE PHOTOGRAPHIE DES ENFANTS

ALLOCUTION DU REPRESENTANT DE L UNICEF A LA CLOTURE DE L ATELIER DE PHOTOGRAPHIE DES ENFANTS Clôture de l Atelier de Photographie pour enfants ALLOCUTION DU REPRESENTANT DE L UNICEF A LA CLOTURE DE L ATELIER DE PHOTOGRAPHIE DES ENFANTS N Djamena, le 9 mai 2014 Chers Collègues ; Chers parents ;

Plus en détail

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE L ENQUETE SOCIALE en neuf pas... Une enquête sociale, qu est-ce que c est? Une enquête sociale, pourquoi? Qui fait l

Plus en détail

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Toute reprise ou reproduction totale ou partielle du texte ou illustration de cette brochure n est autorisée que moyennant mention

Plus en détail