POURQUOI C EST SI DUR DE CHANGER?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POURQUOI C EST SI DUR DE CHANGER?"

Transcription

1 POURQUOI C EST SI DUR DE CHANGER? Bruno Jarrosson, Bernard Jaubert, Philippe Van den Bulke Les idées reçues sur le changement 1. Le changement s oppose à la conservation. Nous n aimons pas le changement a priori, en tout cas pas quand il signifie perte de ce que nous aimons. Or, pour conserver ce à quoi nous sommes le plus attachés, nous devons être capables de changer des choses auxquelles nous sommes moins attachés. Ces changements s inscrivent donc dans un objectif plus large de conservation! Je veux bien changer A pour conserver B auquel je tiens davantage qu à A. En outre, la conservation n a pas d intérêt en soi si elle n a pas pour objectif le changement! Si je veux conserver ma bonne santé, ce n est pas pour le plaisir de me conserver mais c est pour garder ma capacité de produire du changement dans ce monde! Décidément, conservation et changement marchent ensemble! Vous ne pouvez vendre le changement que si vous l associez à la conservation. 2. Il faut s adapter au changement. Si l homme des cavernes s était bien adapté à sa caverne, il y serait resté! Comme les animaux qui savent remarquablement s adapter à leur milieu naturel. Bien plus que sur l adaptation, la capacité de changement de l homme est fondée sur son imagination et sur ses capacités de projection. Nous sommes des machines à penser ce qui n est pas. Dans l idée d adaptation, je prends le monde tel qu il est et j essaie de faire avec. Dans l idée de projection, j essaie de changer le monde à partir de l idée de quelque chose qui n existe pas encore. Un changement réussi consiste d une part à prendre en compte toutes les contraintes et d autre part à élaborer un projet à partir d une idée qui peut changer certaines des contraintes de la réalité. Celui qui n est que dans l adaptation court à la mort stratégique! 3. Pour conduire le changement, il faut vaincre la résistance au changement. Personne ne résiste à un changement qui sert ses intérêts! Par ailleurs une organisation est une structure de résistance au changement : on fige les processus qui fonctionnent. De la même façon, une structure vivante est une structure de résistance au changement, première condition de la survie. Vivre, c est maintenir une structure fixe en dépit des changements de l environnement. Vivre, ce n est pas s adapter, c est résister! A l inverse, mourir c est s adapter à son environnement en se fondant en lui, c est cesser de résister. La vie est une structure qui produit du changement en résistant au changement. Pour réussir le changement, il va donc falloir faire fonctionner ensemble des réalités que nous avons tendance à considérer de prime abord comme contradictoires.

2 Le changement de l autre Dans l univers économique (mais c est aussi vrai dans la sphère personnelle ou familiale), notre capacité à produire de la valeur n est pas simplement liée à notre performance personnelle mais aussi à notre capacité à entrer en coopération avec les autres. Comment alors amener l autre à faire ce que je souhaite plutôt que ce qu il souhaite? Trois types de stratégie se dégagent : 1. L autorité : Elle s inscrit dans un rapport de forces. Or la première condition pour s engager dans un rapport de forces et en sortir avec succès est d être le plus fort. La seconde condition est de ne pas avoir besoin de l autre plus tard. Car l épreuve de forces rompt durablement la coopération. 2. La persuasion : Elle postule que nous conformons nos actes à nos croyances, qu il n y a qu une seule cause à un comportement et que cette cause est la croyance. Or si un fumeur fume, ce n est en général pas parce qu il croit que c est bon pour sa santé, c est parce qu il en a envie. Donc si vous lui expliquez que c est mauvais pour sa santé, vous risquez de ne pas arriver à le persuader d arrêter! Parce que ce n est pas pour cette raison-là qu il fume. Au-delà de cette croyance (partagée) il y a une raison plus forte qui l incite à ne pas la respecter. 3. L engagement : Ce que chacun fait dépend en partie de ce qu il est mais aussi en grande partie des circonstances dans lesquelles il est amené à agir. Cf l expérience menée par Robert Vincent Joule : seuls 20% des gens rendent son billet à quelqu un qui l a perdu par mégarde. On pourrait en déduire que 80% des gens sont malhonnêtes. Toutefois, si l on refait l expérience en introduisant un événement supplémentaire avant la perte du billet, les chiffres sont différents. En l occurrence le test introduit une autre personne qui demande son chemin à la personne dont on veut mesurer l honnêteté. Dans tous les cas, cette dernière lui indique bien volontiers (c est juste de l autre côté de la place). Puis reprend son chemin et tombe sur la personne perdant son billet Dans ce cas de figure, ce sont 40% des gens qui rendent le billet! Si l on fait encore varier l expérience en demandant à la personne cherchant son chemin de faire semblant de mal comprendre (par exemple c est un étranger qui fait répéter), du coup l échange est plus long et dans ce cas, le taux de gens honnêtes monte à 60%. Dernière étape : cette fois-ci l étranger ne comprend vraiment pas et son interlocuteur se sent obligé de l accompagner de l autre côté de la place. Après cette bonne action, ce sont 80% des personnes qui rendent alors son billet à celle qui l a perdu!!! On est passé de 20% à 80% de comportements honnêtes! D où l on voit que ce que font les gens dépend de ce qu ils sont, certes, mais pas seulement. Cela dépend tout autant des circonstances dans lesquelles ils sont amenés à agir. L expérience montre que ce que nous faisons nos décisions produit une certaine adhérence. Nous avons tendance à reproduire les comportements que nous venons d avoir. Si j ai été serviable une fois, j aurai tendance à être plus serviable par la suite. Robert Vincent Joule appelle ce principe de dépendance de la croyance à l acte le principe de rationalisation qui fonctionne en symétrique du principe de rationalité : je n agis pas en fonction de ce que je crois, j ai plutôt tendance à croire en fonction des actions que j ai menées. Ce qui fait que les gens sont d accord avec le changement, c est qu ils commencent à agir! L adhésion n est pas nécessairement le préalable au changement, elle peut se construire DANS le changement. Du coup, la question du changement n est pas tant de créer l adhésion que de susciter l engagement. Ce qui fait que l on change c est qu on commence à changer!

3 Le changement dans les organisations Un problème de communication? Quand on interroge les dirigeants sur un échec stratégique, ils répondent invariablement que le plan était brillant mais que malheureusement les gens en-dessous étaient trop bêtes pour le mettre en œuvre correctement. Curieux comme des gens aussi intelligents n aient pas intégré cet élément dans leur plan stratégique! La communication a bon dos C est au contraire PARCE QUE les gens sont intelligents qu ils refusent le changement. Une organisation ne fonctionne pas avec des pions mais avec des acteurs. Or un acteur est compliqué parce que c est une personne avec des dimensions multiples. Et la réalité de l acteur n est connaissable que sur le terrain de l acteur. Un changement avec des acteurs se négocie bien plus qu il ne se communique. Négocier, c est modifier les contraintes et les ressources. Définir et mettre en œuvre une stratégie, c est cheminer habilement vers un objectif dans un champ de contraintes en optimisant des ressources. Un changement nécessite de la coopération donc de la confiance. Une erreur courante est de trop s occuper des opposants systématiques que de toute façon on ne convaincra jamais ; et de négliger ceux qu on pourrait convaincre mais qui ont besoin d être engagés dans le processus de changement. La confiance ne désarme pas les acteurs qui préfèrent le conflit. De ce point de vue, le conflit est une façon de ne pas changer. Une voie dans ce cas est le recadrage créatif. Par exemple Atatürk voulait éviter le port du voile en Turquie. Plutôt que de s opposer frontalement aux partisans du voile (par un décret ou tout autre acte autoritaire) il a pris le problème différemment et imposé le port du voile aux prostituées! Très efficace! La procédure et le changement Le propre du management est de gérer de l action transformatrice. Transformer c est faire évoluer. Or le professionnalisme s incarne avant tout dans la répétition : savoir faire, c est savoir refaire. Comment alors sauvegarder le bon geste professionnel tout en le faisant évoluer? Par ailleurs, vouloir agir sur le facteur humain c est intervenir sur du vivant, qui continue à bouger après que l on est intervenu. Or le temps humain, en particulier le temps de l apprentissage et de la connaissance, c est du temps long. Comme le remarquait Henri Bergson, si je veux boire mon café sucré, j ai beau m impatienter, il me faut attendre que le sucre fonde On peut aller vite pour décider mais pas pour changer. Et plus il y a d interactions, plus il faudra du temps pour conduire le changement. Les raisons que l on se donne de changer L homme est rationalisant avant d être rationnel : s il change son comportement, il trouvera de bonnes raisons de l avoir fait! Et si ça marche, il changera de plus en plus, cela deviendra de l engagement. Il pourra même demander des formations pour mieux faire ce qu il a déjà commencé à faire. La distribution des rôles Ensuite, si l on veut survivre dans la complexité, il faut accepter une part d improvisation. Avec le changement, on réécrit la pièce. Et soudain, on ne sait pas si on va aimer les nouveaux rôles. Beaucoup de gens attendent qu on leur explique le scenario jusqu au bout pour s engager. Or par définition il n est pas encore écrit : on donne les grandes orientations, on donne le signe d un basculement vers quelque chose de nouveau mais on ne distribue pas la pièce, les acteurs vont devoir l écrire eux-mêmes en la jouant. Ce qui suscite naturellement quelques résistances

4 Une pièce en quête d acteurs Les acteurs voient d abord ce qu ils perdent. A ce stade, ils ont trois revendications systématiques : - Une demande d égalité, en tout cas d équité dans le traitement de chacun face au changement - Une demande de reconnaissance du mérite : souvent on ne respecte pas assez ce que les gens ont été jusque là - Une demande d autonomie, un minimum de latitude d action dans le nouveau cadre imposé. Comme elles ne sont jamais toutes remplies pour chacun des acteurs, le changement s accompagne d un sentiment d injustice. D ailleurs le changement est injuste au fond car l acteur dévoué a développé l entreprise et c est d ailleurs parce qu il l a développée qu il n est plus à la hauteur. Il va falloir accepter d être coiffé par quelqu un qui a la capacité de tenir ce rôle dans la nouvelle complexité. On ne crée pas un monde juste mais une entreprise plus performante. Le bon schéma pour passer du connu à l inconnu s articule autour du triptyque : Informer > faire participer (les «procédures d implication») > donner de l autonomie. L autonomie Les gorilles vivent en tribu, centrée sur le mâle dominant, dans un environnement fermé. Tandis que les chimpanzés vivent en lisière des forêts, dans un environnement ouvert. Lorsqu un danger survient, celui ou celle qui détient l information du danger, même s il s agit d une femelle impubère, envoie un signal à l ensemble de la tribu qui va alors s abriter dans la forêt. Chez les chimpanzés, l individu qui détient l information, quel que soit son statut, a le pouvoir d assurer la protection de la communauté. Et les chimpanzés survivent là où les gorilles, pourtant beaucoup plus forts, disparaissent. Les entreprises aujourd hui ont besoin d autonomie pour survivre. Elles doivent mettre le client au centre, sinon il va voir ailleurs. La mission première de la ligne hiérarchique n est donc plus de détenir un savoir pour asseoir sa position mais de créer les conditions de la performance pour celui qui se trouve en face du client. Une organisation est toujours un mélange de dur et de mou : le dur, c est la responsabilité impartie à chacun (qui fait quoi?) ; le mou, c est l ensemble des relations que chacun tisse au sein des structures. Mouvement perpétuel La vie de l entreprise est un mouvement perpétuel : 1. Impliquer : en inspirant, en créant de la confiance et en étant clair sur les rôles et responsabilités. 2. Aligner : tout le monde se met en phase pour optimiser l exécution. 3. Déployer : si l action est cadrée et cohérente, la performance est au RV. Comme les gens se sont approprié la contrainte d exécution, ils peuvent bénéficier de davantage d autonomie pour tirer l énergie et la reconnaissance qui les rendra capables de recommencer. La boucle est bouclée ; l organisation est agile et réactive. Renouvellement et conservation N importe quel système vivant est préoccupé d une seule chose : le maintien de son état. Les outils de lecture dont il dispose sont internes ; c est le principe d auto-référence. Or est-ce bien ainsi qu il faut voir les choses? Est-ce que l on ne pourrait pas penser autrement? Apprendre à apprendre (l apprentissage «double loop»), c est être capable de remettre en question ses outils de lecture pour les valider. Or l organisation préfère souvent la cohérence interne donc l immobilisme à la prise en compte des contraintes nouvelles. Et plus l organisation est puissante, plus elle risque d assurer en priorité son propre fonctionnement au détriment des attentes de ses clients.

5 Le dilemme du manager Dans ce contexte de changement perpétuel, le rôle du manager est de développer ses collaborateurs, c est-à-dire les aider à se développer jusqu à un certain point pour qu ils acquièrent leur autonomie! (NDLR : cf le rôle du coach!) En conclusion Pour survivre sur une mince couche de glace il faut patiner vite! Il n y a que deux types de compagnies : celles qui sont en train de changer et celles qui ferment! Les organisations pérennes sont celles qui arrivent à se mettre en tension positive. En s appuyant sur 3 qualités dans la conduite du changement : - L intelligence, qui permet d ajuster l action - La gentillesse, «ce stade suprême de l intelligence» selon Victor Hugo - Le courage enfin qui seul permet de prendre les décisions difficiles. Trois qualités banales certes mais rarement réunies en une seule personne.

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

DEVENIR MANAGER. PUBLIC : Manager débutant

DEVENIR MANAGER. PUBLIC : Manager débutant PARCOURS MANAGEMENT Un parcours permettant le développement commun et cohérent des managers du groupe qui facilite des passerelles en entre BU/ métiers. DEVENIR MANAGER Manager débutant Réussir sa prise

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Savoir déléguer CADRES DE SANTE

Savoir déléguer CADRES DE SANTE Savoir déléguer CADRES DE SANTE Le 3 avril 2015 Walter DALLE VEDOVE Qu est-ce que déléguer? Nous avons vu que le manager: répartit le travail entre ses subordonnés coordonne les activités (dans son équipe

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

1) En quoi ce cours vous donne-t-il une nouvelle compréhension du business en général? et plus largement de la société?

1) En quoi ce cours vous donne-t-il une nouvelle compréhension du business en général? et plus largement de la société? LEARNING-LOG 1) En quoi ce cours vous donne-t-il une nouvelle compréhension du business en général? et plus largement de la société? Raphaëla : Ce cours nous a permis de nous pencher sur un sujet qui est

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Principes de management collectif Publication UNGANA 1304 CIDR Tous droits de reproduction réservés SE Séquence 1: Les stades de développement d'une

Plus en détail

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires Comment favoriser la qualité de vie des professionnel-le-s dans les établissements scolaires? Marc Thiébaud Jürg Bichsel But de la présentation Présenter les pratiques développées en Suisse romande pour

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime L estime de soi La période des études universitaires coïncide souvent avec une période de changements et de remises en question très intenses où l estime de soi peut être particulièrement mise à l épreuve.

Plus en détail

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN»

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» ATELIER 1 FORMATION-ACTION «ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» 20-10 -2014 Formatrice : Myriam GAYOT myriam.gayot@mg-rh.fr MGRH - «être Manager au quotidien» 1 20/10/2014 Objectifs de l atelier 1 Visualiser le

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Les 7 compétences du chef de projet efficace

Les 7 compétences du chef de projet efficace Formation Nodesway Les 7 compétences du chef de projet efficace Nodesway Alain Fernandez À ton avis, quelles sont les principales compétences d un chef de projet efficace? C est un organisateur avant tout.

Plus en détail

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool.

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool. Dossier : fatigue Introduction S endormir au volant peut être fatal. Pourtant, de nombreux conducteurs continuent à conduire alors qu ils se sentent fatigués. Ils pensent pouvoir chasser le sommeil qui

Plus en détail

Deux regards sur la société des individus

Deux regards sur la société des individus Deux regards sur la société des individus Véronique GUIENNE Dans leurs derniers ouvrages, Robert Castel et François Dubet s interrogent sur la recherche en sociologie et son utilité sociale et politique.

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE réseau PLURIDIS LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE COACHING 1. ANALYSER LA DEMANDE, UNE ACTION DE COACHING A PART ENTIERE Dans la relation de coaching, l étape de l analyse de la demande représente

Plus en détail

La GRH au cœur de la stratégie d entreprise

La GRH au cœur de la stratégie d entreprise 17ème Université d Eté La GRH au cœur de la stratégie d entreprise Tunis, 05 06 Juin 2014 Abdellah CHENGUITI DRH Sews Cabind Maroc, Vice-Président de l AGEF Qu est-ce que le changement Processus de passage

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Qu entend-on par leadership?

Qu entend-on par leadership? Qu entend-on par leadership? Position d un leader Capacité à diriger L action de diriger Le leadership est une capacité reconnue à un membre d un groupe par les autres membres du groupe de pouvoir influencer

Plus en détail

Qualité des relations et coresponsabilité,

Qualité des relations et coresponsabilité, Qualité des relations et coresponsabilité Info-lien. L actualité de la qualité des relations dans l entreprise. Juillet 2013. Jean-Claude MONTBLANC Avec Eva-Marie ENGZELL Qualité des relations et coresponsabilité,

Plus en détail

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe.

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe. Cours 12 Le pouvoir au sein d une organisation Les liens entre pouvoir, autorité et obéissance Le leadership et les traits personnels Les théories du leadership situationnel Pouvoir Capacité d un individu

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009)

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) Les concours peuvent être considérés comme des compétitions mettant en concurrence des candidats issus de tout le territoire national. On peut les

Plus en détail

www.coachemploi.org Mes réalisations marquantes

www.coachemploi.org Mes réalisations marquantes Les différentes phases : Affiner son projet (document 3/4) Définir sa stratégie de recherche (2 documents) Muscler sa communication Réussir son entretien (1 document) Assurer son suivi (1 document) Mes

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Solid Salut Solid! Il parait que tu exerces dans un domaine finalement peu connu,

Plus en détail

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment

Plus en détail

Management médical Améliorer le management médical de vos pôles et spécialités

Management médical Améliorer le management médical de vos pôles et spécialités Management médical Améliorer le management médical de vos pôles et spécialités MANAGEMENT MÉDICAL AMÉLIORER LE MANAGEMENT MÉDICAL DE VOS PÔLES ET SPÉCIALITÉS Le paradoxe du médecin manager Les réformes

Plus en détail

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS?

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS? Travailler en îlots bonifés selon la méthode pédagogique créée par Marie Rivoire. par Catherine Manesse et Anne Dauvergne IPR Langues vivantes Académie de Dijon Cette façon de travailler, dont on entend

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

Préambule. dynamiser = passif à actif, motiver = donner (trouver, affecter) du sens aux actions, manager = mobiliser des ressources autour d'un projet

Préambule. dynamiser = passif à actif, motiver = donner (trouver, affecter) du sens aux actions, manager = mobiliser des ressources autour d'un projet Préambule Ces fiches ont été réalisées comme supports de travail sur le thème : Produire avec plaisir contexte entreprise Je vous les propose gratuitement, pour un usage personnel. Si vous souhaitez les

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager!

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager! La gestion d une équipe vie scolaire Quelques petits conseils pour être un super manager! Les facteurs de stress Dans une équipe, on peut repérer différents facteurs de stress Une direction trop autoritaire

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

Cultiver l esprit d équipe

Cultiver l esprit d équipe Cultiver l esprit d équipe Les objectifs : Promouvoir une prise de conscience de la nécessité de travailler en équipe et de cultiver les liens entre les personnes pour consolider l esprit d équipe Fournir

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

CONDITIONS DE RÉUSSITE D UNE PRÉSENTATION: TRANSFORMATION DES ORGANISATIONS

CONDITIONS DE RÉUSSITE D UNE PRÉSENTATION: TRANSFORMATION DES ORGANISATIONS CONDITIONS DE RÉUSSITE D UNE CONDUITE DU CHANGEMENT EN ENTREPRISE, DES PROCESSUS MAIS SURTOUT DES HOMMES Céline Montay- Fondatrice Minka Conseil 14/11/2014 PRÉSENTATION: TRANSFORMATION DES ORGANISATIONS

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos de la réédition de 2011...11 Introduction... 13. PREMIÈRE PARTIE Tout le monde a une salade à vendre!

Table des matières. Avant-propos de la réédition de 2011...11 Introduction... 13. PREMIÈRE PARTIE Tout le monde a une salade à vendre! Table des matières Avant-propos de la réédition de 2011..................11 Introduction........................................ 13 PREMIÈRE PARTIE Tout le monde a une salade à vendre! 1 Pourquoi se vendre?.............................21

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

L intelligence collective et le leadership dans la complexité *

L intelligence collective et le leadership dans la complexité * L intelligence collective et le leadership dans la complexité * Nouveaux enjeux / nouveaux modes de management par Pascale Massios ** "Tout ce que vous faites pour nous, vous le faites pour notre bien

Plus en détail

Activité : L'île déserte

Activité : L'île déserte CPS : Problèmes, Décisions Thème : Prise de décision collective Type d'activités : Exploration Activité : L'île déserte Niveau : 8-12 ans Participants : 25 Durée : 45 45 mn Objectifs : S inscrire en groupe

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

Libérez-vous d une relation toxique au travail!

Libérez-vous d une relation toxique au travail! Libérez-vous d une relation toxique au travail! Permettez-moi de vous poser ces trois questions : Travaillez-vous avec une personne qui vous fait souvent sortir de vos gonds et qui siphonne votre enthousiasme,

Plus en détail

Franck POTIE ( ADONNANCES) et Jean DenysJOUBERT (ALIGNANCE) 25 Septembre 2007

Franck POTIE ( ADONNANCES) et Jean DenysJOUBERT (ALIGNANCE) 25 Septembre 2007 Club Pro Management des Personnes et des Organisations (MPO) Le coaching A quoi ça sert, pour qui, comment? Franck POTIE ( ADONNANCES) et Jean DenysJOUBERT (ALIGNANCE) 25 Septembre 2007 Février 2005 Au

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail

LEADERSHIP & MANAGEMENT

LEADERSHIP & MANAGEMENT LEADERSHIP & MANAGEMENT 3 JOURS SEQUENCES Présentation DE LA VISION A L ACTION Diriger aujourd hui un service, une direction régionale, une filiale ou une entreprise nécessite la maîtrise des outils et

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

sommaire Introduction...11 La conception des jumeaux

sommaire Introduction...11 La conception des jumeaux Titre partie sommaire Introduction..............................11 La conception des jumeaux «Avoir des jumeaux saute une génération.»...........17 «Les vrais jumeaux sont toujours dans la même poche.»..23

Plus en détail

Devenir un chef de projet efficace

Devenir un chef de projet efficace Formation Nodesway Devenir un chef de projet efficace 12 bonnes pratiques pour un management humain Vidéo disponible sur http://youtu.be/bd70a8a4ti4 Nodesway Alain Fernandez Pour toi, c est quoi un chef

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Connaissez-vous des manager-coach?

Connaissez-vous des manager-coach? Savez-vous manager-coach, à la mode, à la mode, Savez-vous manager-coach à la mode de chez nous! Sylvie Bellard Connaissez-vous des manager-coach? Qu est ce qui fait qu ils sont manager-coach? Des réponses,

Plus en détail

outil les niveaux logiques 32 n GO juin 2014

outil les niveaux logiques 32 n GO juin 2014 outil les niveaux logiques 32 Comment expliquer l isolement de quelqu un? Pourquoi un tel arrive souvent en retard? Et comment comprendre les motivations de celui-ci? Le chercheur américain Robert Dilts

Plus en détail

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français Préface NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français et leur longévité augmentent bien plus que nous ne l avions imaginé depuis cinquante ans. Dans de nombreux domaines, on

Plus en détail

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 Discours de M. Eric WOERTH Messieurs les Ministres, Madame et Messieurs

Plus en détail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Illustration : Olivier Prime Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-073858-8 Avant- propos Dunod - Toute reproduction non

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

Qu est- ce qu un Mentor?

Qu est- ce qu un Mentor? Qu est- ce qu un Mentor? Défini'on d un Mentor Un mentor est quelqu un qui a de l avance sur le chemin que je veux suivre. Si je veux devenir une superstar du catch, je m adresserai certainement à The

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Premiers résultats présentés par Karinne Guilloux et Stéphanie Guillemard Chaire de recherche sur la jeunesse

Premiers résultats présentés par Karinne Guilloux et Stéphanie Guillemard Chaire de recherche sur la jeunesse Journée «jeunesse, quartier populaires et pratiques participatives» RésO Villes 6 février 2015, Angers «Jeupart : participation formelle et informelle des jeunes» Premiers résultats présentés par Karinne

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

L art de créer de nouveaux possibles. www.ataraxia.coop

L art de créer de nouveaux possibles. www.ataraxia.coop L art de créer de nouveaux possibles www.ataraxia.coop UN NOM QUI TRADUIT UN CONCEPT Approcher notre public par le questionnement plutôt que les certitudes. Nous pensons en effet que les personnels auxquels

Plus en détail

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie.

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. Réussir sa vie 1. Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. 2. Pour certaines personnes avoir une fonction importante, un poste à responsabilités, c est le signe de la réussite. 3. Pour

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection Venture Philantropy FAQ 1. Candidats Critères de sélection Est-ce qu une association de fait peut participer à l appel à candidature? Est-ce qu une coopérative avec les valeurs d économie sociale mais

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

Manager le changement

Manager le changement Une vraie démarche structurée pour réussir le changement Le changement? Une opportunité mais aussi un risque. Dans un contexte de plus en plus fluctuant, la capacité à bien gérer les transitions est devenue

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

BILAN DE COMPETENCES PROFESSIONNELLES

BILAN DE COMPETENCES PROFESSIONNELLES INSTITUT DU SALARIE SARL au capital de 20.000 - R.C.S. Paris 752 468 900 46 avenue des Ternes, 75017 PARIS Téléphone 01 40 68 93 22 - Télécopie : 09 72 35 70 45 - Centre de formapon enregistré sous le

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers 3 principes fondamentaux pour un management efficace : A chaque objectif opérationnel un objectif managérial La motivation des collaborateurs : préoccupation centrale La relation Manager / collaborateur

Plus en détail

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre.

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre. Bureau du président-directeur général PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005 À TOUS LES DIRECTEURS GÉNÉRAUX, LES PRÉSIDENTS ET LES GESTIONNAIRES DES TECHNOLOGIES DES COMMISSIONS SCOLAIRES Objet : Position

Plus en détail

PRESENTATION DU CYCLE DE FORMATION MANAGEMENT ENTREPRENEURIAL CCBLM. Mouhcine AYOUCHE Mostafa KHARBACHI

PRESENTATION DU CYCLE DE FORMATION MANAGEMENT ENTREPRENEURIAL CCBLM. Mouhcine AYOUCHE Mostafa KHARBACHI PRESENTATION DU CYCLE DE FORMATION MANAGEMENT ENTREPRENEURIAL CCBLM Mouhcine AYOUCHE Mostafa KHARBACHI C est au moment où il a le plus besoin d aide, que le responsable est le plus seul. Paradoxe 1 La

Plus en détail

Principes métaphysiques pour réussir dans la vie et dans les affaires (même en temps de crise)

Principes métaphysiques pour réussir dans la vie et dans les affaires (même en temps de crise) ALPHA INTERNATIONAL B.P 25531 ~ 34071 Montpellier Cedex 3 téléphone/fax : 04-67-78-29-43 e-mail : Assoalpha@aol.com Principes métaphysiques pour réussir dans la vie et dans les affaires (même en temps

Plus en détail

La pratique des décisions dans les affaires

La pratique des décisions dans les affaires Association Française Edwards Deming Une philosophie de l action pour le XXIème siècle Conférence annuelle, Paris, 8 juin 1999 Jean-Marie Gogue, Président de l AFED La pratique des décisions dans les affaires

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

Module 5 Communication interne: Clés de succès, évaluation Présentations D. Lannel

Module 5 Communication interne: Clés de succès, évaluation Présentations D. Lannel Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Eau Module 5 Communication interne: Clés de succès,

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

D.E. natation course 2015-2016. Séminaire 2 Support 2. La performance

D.E. natation course 2015-2016. Séminaire 2 Support 2. La performance D.E. natation course 2015-2016 Séminaire 2 Support 2 La performance Le pratiquant en situation de compétition Ethique du pratiquant - Ethique de la performance Pour certains sportifs, musiciens, peintres,

Plus en détail