Cadre légal régissant les hydrocarbures en Algérie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cadre légal régissant les hydrocarbures en Algérie"

Transcription

1 Cadre légal régissant les hydrocarbures en Algérie Journée de communication portant sur le cadre légal et contractuel régissant les hydrocarbures en Algérie. Alger, 25 novembre

2 Dispositif règlementaire Loi du 28 avril 2005, relative aux hydrocarbures, Complétée et modifiée par l ordonnance du 29 juillet 2006, Complétée et modifiée par la loi du 24 février 2013, Complétée et modifiée par la loi du 30 décembre 2014, portant loi de finances pour 2015, Une batterie de textes d application (décrets, arrêtés ) complètent le dispositif législatif. 2

3 Que définit la loi relative aux hydrocarbures? Le régime juridique des activités de recherche, d'exploitation, de transport par canalisation, de raffinage, de transformation des hydrocarbures, de commercialisation, de stockage, de distribution des produits pétroliers ainsi que des ouvrages et installations permettant leur exercice ; Le cadre institutionnel permettant d'exercer les activités susvisées; Les droits et obligations des personnes exerçant une ou plusieurs des activités susvisées. 3

4 Qui peut exercer les activités prévues par la loi? Toute personne morale étrangère, ainsi que toute personne morale privée ou publique algérienne, disposant des capacités financière et/ou techniques requises. Prospection des hydrocarbures Recherche et exploitation des hydrocarbures Transport par canalisation des hydrocarbures Raffinage Transformation des hydrocarbures Stockage et/ou distribution des produits pétroliers Toute personne Toute personne en partenariat avec SONATRACH SONATRACH ou une de ses filiales Toute personne en partenariat avec SONATRACH Toute personne en partenariat avec SONATRACH Toute personne 4

5 Activités de l Amont pétrolier et pré-qualification Toute personne souhaitant exercer des activités de prospection, de recherche et/ou d exploitation des hydrocarbures doit introduire une demande de pré-qualification auprès d ALNAFT. Les critères, règles et modalités de pré-qualification sont fixés par le décret exécutif du 9 juin 2007, modifié et complété. Opérateur- Investisseur Onshore -Offshore Opérateur- Investisseur Onshore Investisseur-non Opérateur La pré-qualification se base sur les antécédents et l expérience de la personne ou de la société qui la contrôle. Les principaux critères sont les capacités financières et techniques. La durée de la pré-qualification est de trois (3) ans renouvelable pour des périodes ultérieures de deux (2) ans 5

6 La prospection des hydrocarbures La prospection se fait sur la base d une autorisation de prospection, accordée par ALNAFT, sur simple demande, à toute personne souhaitant exécuter des travaux de prospection d'hydrocarbures sur un ou plusieurs périmètres. L autorisation de prospection peut être accordée à une seule personne ou conjointement à plusieurs personnes. Des autorisations de prospection peuvent être accordées à plusieurs personnes sur un même périmètre. La durée de la prospection est de deux (2) années, renouvelable une seule fois pour une durée maximale de deux (2) ans. 6

7 La prospection des hydrocarbures Pour bénéficier d une autorisation de prospection, le demandeur doit souscrire à l engagement de réaliser un programme de travaux. Le titulaire de l autorisation de prospection dispose d un droit de préférence dans le cas où le périmètre de prospection est mis en appel à concurrence. Les dépenses de prospection peuvent être considérées comme des investissements de recherche si la personne ayant exécuté des travaux de prospection obtient un contrat sur le périmètre concerné. Les procédures et conditions d octroi de l autorisation de prospection sont fixées par le décret exécutif n du 26 septembre 2007, modifié et complété. 7

8 La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures L exercice des activités de recherche et d exploitation des hydrocarbures L exercice des activités de recherche et d exploitation des hydrocarbures se font dans le cadre d un contrat conclu entre ALNAFT et le contractant. Le taux de participation de SONATRACH dans chaque contrat est d au moins 51%. Le contrat de recherche et d exploitation est conclu suite à un appel à la concurrence. 8

9 La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures Pour des motifs d intérêt général, le ministre chargé des hydrocarbures, peut déroger au principe d appel à concurrence. Le contrat ainsi que tout avenant à ce contrat est approuvé par décret pris en conseil des ministres et entre en vigueur à la date de publication du décret d approbation au Journal Officiel de la République algérienne démocratique et populaire. 9

10 La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures Le contrat de recherche et d exploitation Le contrat de recherche et d exploitation confère au contractant le droit exclusif : d exercer des activités de recherche d hydrocarbures, d exercer des activités d exploitation d hydrocarbures en cas de découverte et après approbation par ALNAFT du plan de développement relatif à ladite découverte, de disposer au point de mesure des hydrocarbures extraits après acquittement des impôts et taxes prévus par la Loi. 10

11 La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures Périodes contractuelles Hydrocarbures conventionnels 1 ère phase de trois (3) ans 2 ème phase de deux (2) ans 3 ème phase de deux (2) ans Prorogation de deux (2) ans Hydrocarbures non conventionnels 1 ère phase de trois (3) ans 2 ème phase de deux (2) ans 3 ème phase de deux (2) ans Phase pilote de quatre (4) ans maximum Vingt cinq (25) ans Phase de recherche non utilisée Trente (30) ans Prorogation de cinq (5) ans Prorogation de cinq (5) ans Phase de recherche non utilisée Trente (30) ans Phase de recherche non utilisée Quarante (40) ans Prorogation de cinq (5) ans Prorogation de cinq (5) ans Phase de recherche non utilisée 11

12 La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures La conduite des opérations pétrolières Période de recherche Période d exploitation Une des personnes constituant le contractant Une des personnes constituant le contractant ou par toute forme d organe conjoint convenue Le contrat spécifie laquelle des personnes constituant le contractant est opérateur durant la période de recherche. Le changement d opérateur est autorisé. 12

13 La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures L accord d opérations Un accord d opérations doit être signé par les personnes constituant le contractant et annexé au contrat. Cet accord définit les droits et obligations de la compagnie nationale SONATRACH et des autres personnes constituant le contractant. L accord d opérations précise les modalités de financements des coûts de recherche et d exploitation. L accord d opérations précise les modalités de remboursement des coûts de recherche par SONATRACH, dans le cas où elle ne participe pas au financement durant la période de recherche. L accord d opérations doit obligatoirement contenir une clause de commercialisation conjointe du gaz provenant du périmètre destiné à être commercialisé à l étranger. 13

14 La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures Principales dispositions en matière de recherche Le contrat de recherche et d exploitation spécifie le programme minimum de travaux de recherche que le contractant s engage à réaliser. Le programme minimum de travaux de recherche doit être couvert par une garantie bancaire de bonne exécution. Les conditions de passage d une phase de recherche à une autre sont fixées dans le contrat. Les programmes annuels de travaux et les budgets correspondant sont soumis annuellement, à ALNAFT pour approbation. 14

15 La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures Le contrat fixe le taux de rendu de surface à effectuer à la fin de chaque phase de la période de recherche. Le contrat fixe les conditions et modalités de rendus de surface pour les hydrocarbures non conventionnels. Les procédures de sélection et de délimitation des rendus de surfaces de recherche sont fixées par le décret exécutif n du 9 juin 2007, modifié et complété. Un droit de préférence est accordé au contractant ayant restitué des surfaces ou horizons géologiques, si ces derniers sont mis en appel à concurrence. 15

16 La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures Le contractant ayant découvert un gisement peut bénéficier d une autorisation de production anticipée d une durée maximum de douze (12) mois. Pour les hydrocarbures non conventionnels, le contractant peut prétendre à une autorisation de production anticipée dans la limite de la durée du pilote (4 ans maximum). Principales dispositions en matière d exploitation Dans le cas d une ou plusieurs découvertes jugées commercialement exploitable, le contractant adresse à ALNAFT, pour approbation, la déclaration de commercialité des découvertes accompagnée du plan de développement et le budget correspondant. 16

17 La recherche et/ou l exploitation des hydrocarbures Les révisions du plan de développement sont autorisées. Dans le cas où un gisement déclaré commercial s étend sur des périmètres, objet de contrats distincts, les contractants concernés doivent établir un plan d unitisation pour le développement et l exploitation du gisement concerné. Pour les gisements qui s étendent sur des périmètres libres, une adjonction de la surface de l extension au périmètre contractuel peut être envisagée. Les programmes annuels de travaux et les budgets correspondant sont soumis, annuellement, par le contractant à ALNAFT pour approbation. 17

18 L approvisionnement du marché national Le contrat de recherche et/ou d exploitation fixe les modalités et conditions d approvisionnement du marché national en hydrocarbures liquides. Le prix de cession des quantités prélevées est le prix de base déterminé conformément aux articles 90 et 91. «Moyenne du mois calendaire précédant le mois pour lequel les paiements sont dus des prix FOB publiés par une revue spécialisée précisée dans le contrat.» ALNAFT peut demander à chaque contractant de contribuer à la satisfaction des besoins du marché national en gaz. 18

19 L approvisionnement du marché national Le taux maximum de la contribution de chaque contractant, les modalités et les conditions d approvisionnement du marché national en gaz sont définis dans le contrat. Les quantités de gaz prélevées au titre de la contribution sont cédées à SONATRACH qui assure les besoins du marché national. Les quantités prélevées sont valorisées par un prix correspondant à la moyenne pondérée par les volumes, des prix des différents contrats de vente de gaz algérien à l exportation réalisés par le contractant. 19

20 Le transfert de droits et obligations Les personnes constituant le contractant peuvent transférer tout ou partie de leurs droits et obligations dans le contrat, selon les modalités prévues dans le contrat. SONATRACH peut transférer une partie de ses droits et obligations détenues dans le contrat, sans que sa participation ne soit inférieure à 51%. Le droit de préemption accordé à SONATRACH ne peut être exercé au-delà du délai de 90 jours. Le transfert est concrétisé par un avenant au contrat soumis à approbation. 20

21 Le transfert de droits et obligations Le transfert est soumis au paiement au Trésor public par la personne cédante d un droit équivalent à un (1%) du montant de la transaction. Le transfert entre une personne et ses filiales détenues totalement et directement n est pas soumis au paiement du droit de transfert. 21

22 Les dispositions environnementales Le volet environnemental est prévu par la loi sur les hydrocarbures à travers, notamment les dispositions suivantes : Prohibition du torchage du gaz, sauf cas exceptionnellement autorisés, Obligation de réaliser des études d impact sur l environnement avant d entamer les travaux, Obligation d élaborer un plan de gestion des risques inhérents aux activités hydrocarbures avant d entamer les travaux, Obligation d abandon et de restauration des sites. 22

23 Conversion des contrats d association Les parties aux contrats d association conclus dans le cadre dans la loi 86-14, peuvent demander, sous certaines conditions, la conversion de leurs contrats sous l égide de la loi Le nouveau contrat est conclu avec ALNAFT conformément aux dispositions de l article 30 de la loi 05-07, modifiée et complétée, relative aux hydrocarbures. Les investissements de recherche et de développement réalisés antérieurement sont pris en considération dans le nouveau contrat. 23

24 L appel à la concurrence Les conditions de participation La pré-qualification; L acquisition du cahier des charges. La commission de l appel à la concurrence Responsable du processus d'appel de la concurrence en matière de réglementation (Data Room, évaluation des offres, des résultats, des contrats). 24

25 L appel à la concurrence Le cahier des charges La procédure de sélection et de soumission; Les critères de sélection; Le projet de contrat; Les données. 25

26 L appel à la concurrence Processus d appel à la concurrence Acquisition du cahier des charges; L accès aux data room; Les réunions de clarifications; Les propositions de modifications des dispositions contractuelles; La création de consortiums; La soumission et l ouverture des offres; La signature des contrats. 26

27 Merci de votre attention 27

RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE ET D EXPLOITATION DES HYDROCARBURES

RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE ET D EXPLOITATION DES HYDROCARBURES RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE ET D EXPLOITATION DES HYDROCARBURES Journée de communication portant sur le cadre légal et contractuel régissant les hydrocarbures en Algérie Alger,

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION. du 17.12.2014

RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION. du 17.12.2014 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.12.2014 C(2014) 9656 final RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION du 17.12.2014 complétant la directive 2004/109/CE du Parlement européen et du Conseil en

Plus en détail

LA NOUVELLE LOI SUR LA PRODUCTION

LA NOUVELLE LOI SUR LA PRODUCTION Troisième Journée Tuniso-Allemande de l Energie Transition énergétique : Premiers Résultats et Futurs Engagements Tunis, 26 novembre 2013 LA NOUVELLE LOI SUR LA PRODUCTION DE L ÉLECTRICITÉ À PARTIR DES

Plus en détail

LOI PORTANT VALORISATION DES GAZ ASSOCIES

LOI PORTANT VALORISATION DES GAZ ASSOCIES REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie ASSEMBLEE NATIONALE 8 ème LEGISLATURE ANNEE LEGISLATIVE 2011 3 ème SESSION ORDINAIRE (Novembre 2011) LOI PORTANT VALORISATION DES GAZ ASSOCIES L Assemblée Nationale

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION FINANCIÈRE (Règlement numéro 2) Règlement 2 : adopté le 21 février 2012 1 Direction générale RÈGLEMENT NUMÉRO 2 - Règlement de gestion financière Adoption Numéro Date En

Plus en détail

Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI)

Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI) MADAGASCAR Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI) (du 2 décembre 1992)* TABLE DES MATIÈRES** Articles Titre Ier : De la nature juridique

Plus en détail

Autorisation d emprunt pour l acquisition d actions nominatives et au porteur de la Banque cantonale

Autorisation d emprunt pour l acquisition d actions nominatives et au porteur de la Banque cantonale Projet de loi (89) accordant une autorisation d emprunt de 6 00 000 F au Conseil d Etat pour financer l acquisition d actions nominatives et au porteur de la Banque cantonale de Genève et ouvrant un crédit

Plus en détail

de la République Démocratique du Congo

de la République Démocratique du Congo de la République Démocratique du Congo 49 ème Année Numéro spécial 12 juillet 2008 DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO 1 Conditions d abonnement, d achat du numéro et des insertions Les demandes d abonnement

Plus en détail

Journal Officiel - Numéro Spécial - 12 juillet 2008

Journal Officiel - Numéro Spécial - 12 juillet 2008 59 LOI N 08/008 DU 07 JUILLET 2008 PORTANT DISPOSITIONS GENERALES RELATIVES AU DESENGAGEMENT DE L ETAT DES ENTREPRISES DU PORTEFEUILLE EXPOSE DES MOTIFS Le programme de désengagement s inscrit dans le

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi

REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Famille, de la Solidarité Nationale de L Entreprenariat Féminin et de la Micro Finance -------------- Direction du Développement Communautaire

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

Adopté : CAD-15.06.2000 Modifié : CAD-31.01.2007. N/Réf. : G6 211 033. Service des affaires corporatives Cégep de Chicoutimi

Adopté : CAD-15.06.2000 Modifié : CAD-31.01.2007. N/Réf. : G6 211 033. Service des affaires corporatives Cégep de Chicoutimi Service des affaires corporatives Cégep de Chicoutimi N/Réf. : G6 211 033 RÈGLEMENT NO 9 portant sur la gestion financière du Collège Adopté : CAD-15.06.2000 Modifié : CAD-31.01.2007 Note : L utilisation

Plus en détail

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes s appliquent

Plus en détail

LOI HAMON DU 17 MARS 2014 : DE NOUVELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES

LOI HAMON DU 17 MARS 2014 : DE NOUVELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES LOI HAMON DU 17 MARS 2014 : DE NOUVELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES Le 27.01.15 La loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, dite «Loi Hamon» 1, contient de nouvelles dispositions relatives

Plus en détail

SOMMAIRE. 1- Objet du mode opératoire «GFPP» 3. 2- Domaine d application 3. 3- Définitions et terminologie 3. 4- Descriptif détaillé 3

SOMMAIRE. 1- Objet du mode opératoire «GFPP» 3. 2- Domaine d application 3. 3- Définitions et terminologie 3. 4- Descriptif détaillé 3 SOMMAIRE 1- Objet du mode opératoire «GFPP» 3 2- Domaine d application 3 3- Définitions et terminologie 3 4- Descriptif détaillé 3 4-1- Gestion Financière des Projets 3 4-1-1 Rappel des conditions générales

Plus en détail

- STATUTS - A / Dénomination Siège Objet Durée.

- STATUTS - A / Dénomination Siège Objet Durée. - STATUTS - A / Dénomination Siège Objet Durée. Article 1 : Dénomination. Entre les adhérents, personnes morales ou personnes physiques, signataires des présents statuts, il est créé une association régie

Plus en détail

Décret 362-2008, 16 avril 2008

Décret 362-2008, 16 avril 2008 Editeur officiel du Québec, 2008 1856 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 30 avril 2008, 140 e année, n o 18 Partie 2 peut cependant faire parvenir au secrétaire ses observations écrites en tout temps avant

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET N 02 AMI/2015

APPEL A MANIFESTATION D INTERET N 02 AMI/2015 APPEL A MANIFESTATION D INTERET N 02 AMI/2015 Développement de Partenariat autour des terres agricoles du domaine privé de l Etat au profit des entrepreneurs de la région d OUED-EDDAHAB-LAGOUIRA REGLEMENT

Plus en détail

DIRECTIVE CONCERNANT LA REDDITION DE COMPTES EN GESTION CONTRACTUELLE DES ORGANISMES PUBLICS

DIRECTIVE CONCERNANT LA REDDITION DE COMPTES EN GESTION CONTRACTUELLE DES ORGANISMES PUBLICS DIRECTIVE CONCERNANT LA REDDITION DE COMPTES EN GESTION CONTRACTUELLE DES ORGANISMES PUBLICS Loi sur les contrats des organismes publics (chapitre C-65.1, a. 26) OBJET 1. La présente directive a pour but

Plus en détail

E 6473 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT.

E 6473 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT. E 6473 ASSEMBLÉE NATIONALE TREIZIÈME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 1 er août 2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 1 er août

Plus en détail

Union internationale de coopération en matière de brevets (Union du PCT)

Union internationale de coopération en matière de brevets (Union du PCT) F PCT/A/47/7 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 7 AOÛT 2015 Union internationale de coopération en matière de brevets (Union du PCT) Assemblée Quarante-septième session (20 e session ordinaire) Genève, 5 14 octobre

Plus en détail

FONDS DE GARANTIE DE LA CLIENTELE DU MARCHE DES VALEURS MOBILIERES ET DES PRODUITS FINANCIERS «FGC» REGLEMENT INTERIEUR

FONDS DE GARANTIE DE LA CLIENTELE DU MARCHE DES VALEURS MOBILIERES ET DES PRODUITS FINANCIERS «FGC» REGLEMENT INTERIEUR FONDS DE GARANTIE DE LA CLIENTELE DU MARCHE DES VALEURS MOBILIERES ET DES PRODUITS FINANCIERS «FGC» REGLEMENT INTERIEUR Août 2009 SOMMAIRE 1 LE CADRE LEGAL 2 - LES PRINCIPES DE LA GARANTIE 2.1- Les risques

Plus en détail

(Directive sur les transactions du

(Directive sur les transactions du Directive La publicité des transactions du management (Directive sur les transactions du management; DTM) Directive concernant la publicité des transactions du management (Directive sur les transactions

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation

Plus en détail

EVOLUTION DES ACCORDS D EPARGNE SALARIALE DE BRANCHE

EVOLUTION DES ACCORDS D EPARGNE SALARIALE DE BRANCHE N 88 - SOCIAL n 33 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 juin 2010 ISSN 1769-4000 EVOLUTION DES ACCORDS D EPARGNE SALARIALE DE BRANCHE L essentiel La loi du 3 décembre 2008 n 2008-1258, et

Plus en détail

Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés

Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés Le ministre de l'économie, des finances et de l industrie, la ministre de l écologie

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION RÉSEAU CITÉ DES MÉTIERS

STATUTS ASSOCIATION RÉSEAU CITÉ DES MÉTIERS STATUTS ASSOCIATION RÉSEAU CITÉ DES MÉTIERS ARTICLE 1 OBJETS ET BUTS Il est créé, entre les membres qui adhèrent aux présents statuts, une association dénommée : «Réseau des Cités des Métiers», en référence

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté par le conseil d'administration lors de sa 275 e assemblée du 29 juin 2009. (résolution n o 2321) Tout au long du document, le masculin a été utilisé dans

Plus en détail

Standards de qualité pour la collaboration avec des intermédiaires et le télémarketing

Standards de qualité pour la collaboration avec des intermédiaires et le télémarketing Standards de qualité pour la collaboration avec des intermédiaires et le télémarketing Standards de qualité curafutura I Objectif Garantir la pérennité d un système d assurancemaladie libéral requiert

Plus en détail

Municipalité de Saint-Norbert-d Arthabaska

Municipalité de Saint-Norbert-d Arthabaska Municipalité de Saint-Norbert-d Arthabaska POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE DÉCEMBRE 2010 Copie certifiée conforme Ce 20 janvier 2011 La secrétaire-trésorière Linda Trottier, M.B.A. Table des matières

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE DE CONVENTION D ASSURANCE EN QUOTE-PART Les lignes directrices qui suivent ont été élaborées par la Compagnie d assurance Sun Life du Canada afin d

Plus en détail

CODE DE L'ENERGIE. (Extrait) PARTIE LEGISLATIVE LIVRE III : LES DISPOSITIONS RELATIVES A L'ELECTRICITE TITRE III : LA COMMERCIALISATION

CODE DE L'ENERGIE. (Extrait) PARTIE LEGISLATIVE LIVRE III : LES DISPOSITIONS RELATIVES A L'ELECTRICITE TITRE III : LA COMMERCIALISATION CODE DE L'ENERGIE (Extrait) PARTIE LEGISLATIVE LIVRE III : LES DISPOSITIONS RELATIVES A L'ELECTRICITE TITRE III : LA COMMERCIALISATION Chapitre VI : L'accès régulé à l'électricité nucléaire historique

Plus en détail

LOI 98-05 du 8 janvier 1998 portant CODE PETROLIER

LOI 98-05 du 8 janvier 1998 portant CODE PETROLIER REPUBLIQUE DU SENEGAL ---------------- UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI LOI 98-05 du 8 janvier 1998 portant CODE PETROLIER EXPOSE DES MOTIFS Durant ces dix dernières années, l environnement pétrolier international

Plus en détail

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006 RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION du 14 décembre 2006 portant modalités d application du règlement (CE) no 510/2006 du Conseil relatif à la protection des indications géographiques et des appellations

Plus en détail

- 55 - TABLEAU COMPARATIF

- 55 - TABLEAU COMPARATIF - 55 - TABLEAU COMPARATIF Code des postes et télécommunications Proposition de loi relative à la couverture territoriale en téléphonie mobile de deuxième génération par la mise en œuvre prioritaire de

Plus en détail

de la République Démocratique du Congo

de la République Démocratique du Congo JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République LOI N 08/007 DU 07 JUILLET 2008 PORTANT DISPOSITIONS GENERALES RELATIVES A LA TRANSFORMATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

Conseil de la formation du Centre

Conseil de la formation du Centre Conseil de la formation du Centre CONVENTION DE SUBROGATION DE PAIEMENT Entre les soussignés : D une part, Le Conseil de la Formation de la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat du Centre représenté

Plus en détail

REGLEMENT COBAC R-93/09 RELATIF AUX MODIFICATIONS DE SITUATION DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT

REGLEMENT COBAC R-93/09 RELATIF AUX MODIFICATIONS DE SITUATION DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT REGLEMENT COBAC R-93/09 RELATIF AUX MODIFICATIONS DE SITUATION DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT La Commission Bancaire de l Afrique Centrale, Vu la Convention du 16 octobre 1990 portant création d une Commission

Plus en détail

LE CADRE LEGAL DES SECTEURS MINIER ET PETROLIER

LE CADRE LEGAL DES SECTEURS MINIER ET PETROLIER RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE MINISTÈRE DU PÉTROLE, DE L ENERGIE ET DES MINES LE CADRE LEGAL DES SECTEURS MINIER ET PETROLIER Ahmed Salem Bab Ahmed et Dah khoumbara Attachés Juridiques au Cabinet

Plus en détail

POLITIQUE D AUTORISATION DES CONTRATS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL

POLITIQUE D AUTORISATION DES CONTRATS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL POLITIQUE D AUTORISATION DES CONTRATS SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL Février 2009 Adoptée : Rés. CA 2009-07 Modifiée : Rés. CA : 2012-35 et 2012-36 Modifiée : Rés. CA : 2013-38 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Conditions générales de vente auprès des particuliers de vente et d utilisation du bon cadeau de vente des ateliers sur mesure

Conditions générales de vente auprès des particuliers de vente et d utilisation du bon cadeau de vente des ateliers sur mesure Conditions générales de vente auprès des particuliers de vente et d utilisation du bon cadeau de vente des ateliers sur mesure Conditions Générales de Vente auprès des particuliers Article 1- Objet : Balade

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION Marché n 15.004 «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» REGLEMENT DE CONSULTATION Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET DE LA CONSULTATION 3 ARTICLE 2 - CONDITIONS DE LA CONSULTATION

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE DE LOGICIEL (Concession d un droit d utilisation)

CONTRAT DE LICENCE DE LOGICIEL (Concession d un droit d utilisation) CONTRAT DE LICENCE DE LOGICIEL (Concession d un droit d utilisation) ENTRE LES SOUSSIGNES SERVICES soft Eurl Dont le Siège social est : 1 er Groupe, Bt B Place du 1 er Mai Alger Ci après dénommer «LE PRESTATAIRE»

Plus en détail

C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992

C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992 RÈGLEMENT RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION FINANCIÈRE SERVICE ÉMETTEUR : Direction des services administratifs ADOPTION : C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992 DATE : 25 mars 2015 SECTION : Règlement NUMÉRO : R004

Plus en détail

DELIBERATION N 2011-10 DU 17 JANVIER 2011 PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA

DELIBERATION N 2011-10 DU 17 JANVIER 2011 PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DELIBERATION N 2011-10 DU 17 JANVIER 2011 PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA SOCIETE MONEGASQUE DE L ELECTRICITE ET DU GAZ (SMEG) RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE D UN TRAITEMENT AUTOMATISE

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Rabat, le 22 janvier 2001 CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212 du 21 septembre 1993 relatif

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport

Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport N : DL Rabat, le Note de présentation relative au projet d'arrêté du Ministre de l'equipement et du Transport relatif à l'autorisation pour l'ouverture

Plus en détail

Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle

Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle Charte du fournisseur SICAE-OISE dans le cadre de ses relations avec la clientèle professionnelle Préambule SICAE-OISE, dont le siège est situé à Compiègne, est fournisseur historique d électricité auprès

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I CHAMPS D APPLICATION ET INTERPRÉTATION...2 1. Objet...2 2. Interprétation...3 3. Champ d application...3 4. Définition...3 CHAPITRE II MESURES...3 Section I : Comité de sélection...3

Plus en détail

831.432.1. Ordonnance sur le «fonds de garantie LPP» (OFG) du 22 juin 1998 (Etat le 23 novembre 2004)

831.432.1. Ordonnance sur le «fonds de garantie LPP» (OFG) du 22 juin 1998 (Etat le 23 novembre 2004) Ordonnance sur le «fonds de garantie LPP» (OFG) 831.432.1 du 22 juin 1998 (Etat le 23 novembre 2004) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 56, al. 3 et 4, 59, al. 2, et 97, al. 1, de la loi fédérale du

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

ANNEXE. L Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture,

ANNEXE. L Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture, Annexe page 1 ANNEXE PROJET D ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DU MAROC ET L ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE (UNESCO) CONCERNANT LA CREATION D UN CENTRE

Plus en détail

Algérie. Opérations, instruments et procédures de politique monétaire

Algérie. Opérations, instruments et procédures de politique monétaire Opérations, instruments et procédures de politique monétaire Règlement de la Banque d n 09-02 du 26 mai 2009 Source : www.droit-algerie.com [NB - Règlement de la Banque d n 09-02 du 26 mai 2009 relatif

Plus en détail

DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992

DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992 DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992 PORTANT CREATION ET ORGANISATION DE L OFFICE MALGACHE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE (OMAPI) (J.O. N 2218 du 09 décembre 1992, p. 2639, Edition spéciale) Téléchargé sur

Plus en détail

Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international

Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international -Loi n94-42 du 7 mars 1994, fixant le régime applicable à l exercice des activités

Plus en détail

Personne physique M/Mme. (Nom, Prénom) demeurant à

Personne physique M/Mme. (Nom, Prénom) demeurant à LICENCE DE RÉUTILISATION D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE SEINE-ET-MARNE EN APPLICATION DU RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE RÉUTILISATION À TITRE GRATUIT Réutilisation non commerciale

Plus en détail

Politique linguistique d Investissement Québec

Politique linguistique d Investissement Québec Politique linguistique d Investissement Québec 1. Objet La présente politique comporte des règles qui devront être appliquées par tous les membres du personnel d Investissement Québec, quels que soient

Plus en détail

Directive concernant la publicité des transactions du management (Directive Transactions du management, DTM)

Directive concernant la publicité des transactions du management (Directive Transactions du management, DTM) Directive Transactions du management Directive concernant la publicité des transactions du management (Directive Transactions du management, DTM) Du Fondement juridique 9 octobre 008 art. 56 RC I. DISPOSITIONS

Plus en détail

Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers 1 LES FONDS COMMUNS DE CREANCES (FCC).

Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers 1 LES FONDS COMMUNS DE CREANCES (FCC). Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers 1 LES FONDS COMMUNS DE CREANCES (FCC). I. Qu est-ce que le FCC? Le fonds commun de créances est une copropriété ayant

Plus en détail

CONVENTION DE FINANCEMENT N../AMADER/DG/DAF POUR L ELECTRIFICATION DE LA. (Projet Energie Domestique et Accès Universel aux Services de Base)

CONVENTION DE FINANCEMENT N../AMADER/DG/DAF POUR L ELECTRIFICATION DE LA. (Projet Energie Domestique et Accès Universel aux Services de Base) Crédit IDA N 3828 MLI CONVENTION DE FINANCEMENT N../AMADER/DG/DAF POUR L ELECTRIFICATION DE LA (Projet Energie Domestique et Accès Universel aux Services de Base) Entre : L Agence Malienne pour le Développement

Plus en détail

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 RELATIF AUX MINIMA CONVENTIONNELS, A LA MISE EN PLACE D UNE

Plus en détail

EXEMPLE D HABILITATION DES ASSOCIATIONS À DÉLIVRER DES CARNETS TIR ET À SE PORTER CAUTION. 2. En particulier, [l ] (nom de l association) :

EXEMPLE D HABILITATION DES ASSOCIATIONS À DÉLIVRER DES CARNETS TIR ET À SE PORTER CAUTION. 2. En particulier, [l ] (nom de l association) : EXEMPLE D HABILITATION DES ASSOCIATIONS À DÉLIVRER DES CARNETS TIR ET À SE PORTER CAUTION 1. Conformément au paragraphe 1 de l article 6 de la Convention douanière relative au transport international de

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES A LA GESTION DU DOMAINE «.ma»

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES A LA GESTION DU DOMAINE «.ma» LIGNES DIRECTRICES RELATIVES A LA GESTION DU DOMAINE «.ma» Janvier 2007 1 Contexte Les premières assises nationales de l Internet, tenues le 8 novembre 2005 ont recommandé vivement la révision, en vue

Plus en détail

Le règlement général des subventions départementales

Le règlement général des subventions départementales Le règlement général des subventions départementales Les règles d ordre général Article 39. Le cadre général des subventions 39-1 - Définitions Une subvention se définit de la façon suivante : - Un concours

Plus en détail

Vu la Constitution notamment son article 92 ;

Vu la Constitution notamment son article 92 ; Royaume du Maroc ------ Ministère de PROJET DU DECRET N.. DU. MODIFIANT ET COMPLETANT LE DECRET N 2-63-364 DU 17 REJEB 1383 (4 DECEMBRE 1963) RELATIF A L'AGREMENT DES ENTREPRENEURS DE SERVICES PUBLICS

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les)

Plus en détail

Lot 8 / Fournitures et matériels de stratification

Lot 8 / Fournitures et matériels de stratification ACADEMIE DE POITIERS Marché publique de fournitures de produits de stratification Lot 8 / stratification Service coordonnateur : Intendance Lycée Professionnel ROMPSAY Rue de PERIGNY 17000 LA ROCHELLE

Plus en détail

Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées

Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées Objectif 1 L objectif de la présente norme est d assurer que les états financiers d une entité contiennent les informations nécessaires

Plus en détail

- que certains des signataires appliquent d ores et déjà tout ou partie des principes de la charte ;

- que certains des signataires appliquent d ores et déjà tout ou partie des principes de la charte ; PREAMBULE L étude des dossiers soumis à la Médiation du crédit depuis sa création en novembre 2008 a révélé un certain nombre de difficultés dans la relation des PME avec leurs grands clients, donneurs

Plus en détail

Note sur les textes régissant l enquête publique Document soumis à enquête publique

Note sur les textes régissant l enquête publique Document soumis à enquête publique Dossier d enquête SYNDICAT MIXTE DU BASSIN VERSANT DE LA BIEVRE SAGE Bièvre Note sur les textes régissant l enquête Document soumis à enquête Juin 2015 I Préambule Note sur les textes régisssant l enquête

Plus en détail

GARANTIES D EMPRUNTS DES LYCEES PRIVES SOUS-CONTRAT AVEC L ETAT RELEVANT DE L ENSEIGNEMENT AGRICOLE ET DE L EDUCATION NATIONALE

GARANTIES D EMPRUNTS DES LYCEES PRIVES SOUS-CONTRAT AVEC L ETAT RELEVANT DE L ENSEIGNEMENT AGRICOLE ET DE L EDUCATION NATIONALE CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibération n 15.12.379 DELIBERATION DE LA COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL GARANTIES D EMPRUNTS DES LYCEES PRIVES SOUS-CONTRAT AVEC L ETAT RELEVANT DE L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg 96. Loi du novembre 988 sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du mai 988 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE PROGRAMME DE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE Version du 13 mai 2016 NOTE AU LECTEUR Le Programme de financement de l agriculture est entré en vigueur le 15 octobre 2001 (2001, G.O. 1, 1113). La présente version

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BUDGET Arrêté du 12 juillet 2013 relatif à l enregistrement des véhicules soumis à la taxe sur les véhicules de transport

Plus en détail

Note d orientation 4 : Octroi des licences

Note d orientation 4 : Octroi des licences Cette note a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE pour apporter des conseils aux pays mettant en œuvre l ITIE sur la manière de satisfaire aux Exigences de la Norme ITIE. Les lecteurs

Plus en détail

EFFICACITE JURIDIQUE ET PERFORMANCE COMMERCIALE. Yatma Mody NDIAYE Directeur a2i-cabinet Conseils (221) 77 639 43 83/E-mail: yatmamody@yahoo.

EFFICACITE JURIDIQUE ET PERFORMANCE COMMERCIALE. Yatma Mody NDIAYE Directeur a2i-cabinet Conseils (221) 77 639 43 83/E-mail: yatmamody@yahoo. EFFICACITE JURIDIQUE ET PERFORMANCE COMMERCIALE Yatma Mody NDIAYE Directeur a2i-cabinet Conseils (221) 77 639 43 83/E-mail: yatmamody@yahoo.fr AGENDA I. IMPACTS DES PROBLEMES JURIDIQUES SUR LA PERFORMANCE

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY

POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY Adoptée au conseil municipal du 13 janvier 2015 Résolution numéro 2015-MC-R030 POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE

Plus en détail

Comment sécuriser les mentions légales obligatoires, les conditions générales de vente (CGV) et la protection des données de votre site internet?

Comment sécuriser les mentions légales obligatoires, les conditions générales de vente (CGV) et la protection des données de votre site internet? Comment sécuriser les mentions légales obligatoires, les conditions générales de vente (CGV) et la protection des données de votre site internet? JEUDI 15 SEPTEMBRE 2011 87 boulevard de Courcelles 75008

Plus en détail

Politique de gestion financière

Politique de gestion financière Politique de gestion financière Politique adoptée par le comité exécutif, le 30 mars 2012 TABLE DES MATIÈRES AVANT PROPOS... 1 OBJET... 1 1. RÈGLES DE GESTION FINANCIÈRE 1.1 Approbation du budget... 3

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Rapport au Président de la République relatif à l ordonnance n o 2008-556 du 13 juin 2008 transposant

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1213 du 10 août 2007 relatif aux schémas d aménagement et de gestion

Plus en détail

Règlement sur la création de l entreprise municipale autonome de transport de Bienne (TPB)

Règlement sur la création de l entreprise municipale autonome de transport de Bienne (TPB) Règlement sur la création de l entreprise municipale autonome de transport de Bienne (TPB) du 26 novembre 2000 RDCo 764.0 La Commune municipale de Bienne s'appuyant sur l article 12, chiffre 1, lettre

Plus en détail

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Provenant du transfert d une partie des revenus de la taxe fédérale d accise sur l essence

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE ARTICLE 1 : CHAMP D'APPLICATION - DÉFINITION Les présentes Conditions Générales de Vente s'appliquent à toutes les prestations de services conclues

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

Cahier des charges techniques national

Cahier des charges techniques national Cahier des charges techniques national Avis d appel à concurrence : FORMATIONS CONDUISANT SELON LES DIFFERENTES VOIES AU CERTIFICAT INDIVIDUEL POUR L UTILISATION PROFESSIONNELLE DES PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE FOOTBALL DE TABLE

FEDERATION FRANCAISE DE FOOTBALL DE TABLE Préambule Article 1 Organisation comptable Page 1 1.1. L Assemblée générale Page 1 1.2. Le Comité Directeur Page 1 1.3. Le bureau Page 1 1.4. Le président Page 1 1.5. Le trésorier général Page 1 Article

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE ATLANTIQUE VENDEE

CREDIT AGRICOLE ATLANTIQUE VENDEE CREDIT AGRICOLE ATLANTIQUE VENDEE Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : Route de PARIS 44949 NANTES Cedex 9 Siret 44 242 469 11 - APE 651 D Note d information émise à l occasion

Plus en détail

MODÈLE: ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS

MODÈLE: ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS MODÈLE: ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS ENTRE L Association. dont le siège social est situé.., représentée par M.. en sa qualité de.., ET L organisation syndicale représentée par M.., en sa qualité

Plus en détail

1) Loi du 3 décembre 2008 en faveur des revenus du travail (adoptée)

1) Loi du 3 décembre 2008 en faveur des revenus du travail (adoptée) Diane Patrimoine L actualité de l Epargne d Entreprise et de l Actionnariat Salarié L année 2008 a été très riche en modifications réglementaires relatives à l Epargne d Entreprise et à l Actionnariat

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE GESTION DE LA SUBROGATION DE PAIEMENT AVEC LES ORGANISMES DE FORMATION

CONDITIONS GENERALES DE GESTION DE LA SUBROGATION DE PAIEMENT AVEC LES ORGANISMES DE FORMATION 1 CONDITIONS GENERALES DE GESTION DE LA SUBROGATION DE PAIEMENT AVEC LES ORGANISMES DE FORMATION Dernière mise à jour : le 21/06/2012 Sommaire Article 1 : Conditions de mise en œuvre... 2 Article 2 : Matérialisation

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP)

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) Marché relatif à la conception, au développement, à l administration et à la mise en œuvre du site Internet et de l ensemble des outils Internet

Plus en détail

Contrat de commission portant dépôt d uvres d art

Contrat de commission portant dépôt d uvres d art Contrat de commission portant dépôt d uvres d art entre Galerie XY ci-après dénommée «la galerie» et YZ ci-après dénommé/e «l artiste» 1. Contrat écrit Le présent contrat repose sur le principe d une volonté

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Recommandation n 2004-R.01 du 23 juin 2004. 2 Définition du périmètre du patrimoine d affectation d un PERP

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Recommandation n 2004-R.01 du 23 juin 2004. 2 Définition du périmètre du patrimoine d affectation d un PERP CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Recommandation n 2004-R.01 du 23 juin 2004 relative aux dispositions comptables afférentes aux PERP (plans d épargne retraite populaire) Sommaire 1 Règles de tenue de

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT DE L UNIVERSITE D AIX-MARSEILLE FOURNITURES ET SERVICES

POLITIQUE D ACHAT DE L UNIVERSITE D AIX-MARSEILLE FOURNITURES ET SERVICES POLITIQUE D ACHAT DE L UNIVERSITE D AIX-MARSEILLE FOURNITURES ET SERVICES Références : Directive européenne 2004/18/CE du 31 mars 2004 modifiée relative à la coordination des procédures de passation des

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE TRAVAUX Date

CONTRAT TYPE DE TRAVAUX Date Madame, Monsieur, CONTRAT TYPE DE TRAVAUX Date Réf. : / / [INSÉRER LE NUMÉRO ET L INTITULÉ DU PROJET]] Le Programme des Nations Unies pour le développement (ci-après dénommé le «PNUD»), souhaite engager

Plus en détail

sur la promotion économique (RPEc) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

sur la promotion économique (RPEc) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg 900. Règlement du er décembre 009 sur la promotion économique (RPEc) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du octobre 996 sur la promotion économique (LPEc) ; Sur la proposition de la Direction

Plus en détail

MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES L AGENCE ALNAFT

MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES L AGENCE ALNAFT MINISTERE DE L ENERGIE L ET DES MINES L AGENCE ALNAFT Alger, 27 Février, F 2008 S O M M A I R E I - Dispositions générales. II - Missions d ALNAFT. III - Organisation et Fonctionnement. IV Perspectives

Plus en détail

ACCORD DU 10 JUIN 2008

ACCORD DU 10 JUIN 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national CAISSES D ÉPARGNE ACCORD DU 10 JUIN 2008 RELATIF À LA FUSION DE LA CAISSE

Plus en détail

MAIRIE DE JOUY-SUR-MORIN 11 place du Bouloi 77320 Jouy-sur-Morin Tél. : 01 64 04 07 07 Fax : 01 64 20 32 94 mairie-de-jouy-sur-morin@wanadoo.

MAIRIE DE JOUY-SUR-MORIN 11 place du Bouloi 77320 Jouy-sur-Morin Tél. : 01 64 04 07 07 Fax : 01 64 20 32 94 mairie-de-jouy-sur-morin@wanadoo. MAIRIE DE JOUY-SUR-MORIN 11 place du Bouloi 77320 Jouy-sur-Morin Tél. : 01 64 04 07 07 Fax : 01 64 20 32 94 mairie-de-jouy-sur-morin@wanadoo.fr Marché public de prestations intellectuelles ***** Elaboration

Plus en détail