Procédure Gestion du linge MCO et EHPAD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Procédure Gestion du linge MCO et EHPAD"

Transcription

1 Procédure Gestion du linge MCO et EHPAD Référence BM :#Référence unique# Ref. Service :#Référence autre##référence client# Version : 02 Centre Hospitalier de Hyères Qualité Nombre de pages : 5 1. OBJET Cette procédure décrit la gestion du linge de l hôpital et du Centre de Gérontologie ainsi que l organisation définie pour : - le tri du linge sale et la gestion des contenants - le stockage du linge sale dans les services - la collecte de linge sale dans les services et le stockage dans les locaux intermédiaires en attendant leur orientation vers le local central - la livraison du linge propre dans les services - le conditionnement des chariots de nursing - l entretien du matériel 2. NATURE DES MODIFICATIONS APPORTEES V.2 : Révision 3. DESCRIPTION DE LA PROCEDURE Le linge à usage courant et les tenues de travail sont traitées par le dans le cadre d une convention de location entretien. Les franges pour le sol, les chiffonnettes, le linge des résidents, le linge spécifique sont traités par la buanderie de l établissement. Pour la manipulation de linge, il est recommandé de porter un tablier UU et des gants. Les mains doivent être lavées au SHA après manipulation de sacs de linge sale et avant manipulation de linge propre. Gestion du linge Version 2- Novembre Hygiène CH Hyères -Page 1 sur 5

2 QUI? QUOI? COMMENT?,, IDE Tri du linge et sac correspondant cf & 4.1 Au lit du patient : Corbeille ou taie d oreiller retourné,, IDE Fermer le sac avec le sandow ou un collier Serflex et le déposer dans le local sale intermédiaire du service Ramasser les sacs de linge sale de tous les services MCO Chariot de transport Déposer tous les sacs de linge sale dans le local à linge sale central Récupéré par Récupérer le linge sale () QUI? QUOI? COMMENT? Livraison du linge propre Local central «Linge propre» Compléter les armoires des services Livrer les armoires dans les services Conditionner le chariot de nursing en limitant le remplissage aux besoins du matin Le chariot devant être désinfecté entre chaque service, il faut limiter le remplissage aux besoins de chaque service car le linge non utilisé ne peut pas être remis dans l armoire. En fonction des dotations des services A déposer à l entrée du service de soins Ne pas rentrer le chariot dans les chambres Recouvrir le linge du charriot de nursing d un drap pour protection Nettoyer et désinfecter le chariot de nursing Re conditionner le chariot de nursing en limitant le remplissage aux besoins de l après midi Au changement d équipe Gestion du linge Version 2- Novembre Hygiène CH Hyères -Page 2 sur 5

3 NB : Le linge manipulé plus de 3 fois est considéré comme sale Nettoyer et désinfecter à nouveau le chariot de nursing avant le remplissage des besoins pour la nuit Au changement d équipe 4. DETAIL DE LA PROCEDURE 4.1 Tri du linge LINGE PRIS EN CHARGE PAR Draps plats Serviettes éponges Serviettes nid d abeille Serviettes de table Taies d oreiller et de traversin Draps bébé + enfants Torchons Draps housse adulte Couverture Tenues du personnel blanc, rose, Tenues du service technique Tenues du personnel bleu et vert Linge très souillé (selles diarrhées infectieuses, gâle, parasitose) LINGE TRAITE PAR LA BLANCHISSERIE DE L HOPITAL Lavettes (à séparer des chiffonnettes) conditionnées en filet de 10 lavettes. Chiffonnettes, conditionnées en filet de 20 chiffonnettes. Microfibres vapeur Couleur de sac de la Blanc Jaune Bleu Violet Orange Orange rayé Double emballage tissu couleur du tri de l article (ci-dessus) Couleur de sac Blanchisserie Sac plastique vert 1 couleur par pôle : Pôle Mére enfant : blanc- filet écru Pôle Médecine : bleu- filet écru Chirurgie : rose et jaune-filet écru URMT : vert-filet écru Direction : bleu-filet bleu EHPAD : rose-filet vert Filet jaune NB Chiffonnettes : Si usagées, ne pas les jeter mais les mettre dans un sac plastique 50 l transparent pour échange de chiffonnettes neuves à la lingerie. Couverture, petit linge de pédiatrie et de la maternité Sac plastique transparent Les franges : à déposer dans filets 40X60 de couleur, Filet écru pour Court Séjour (frange 50X13) puis dans sac plastique vert 110 L, fermer le sac Bleu pour stérilisation et laboratoire (frange 40X13), Bloc (frange 50X13) Vert pour EHPAD (frange 50X13) Gestion du linge Version 2- Novembre Hygiène CH Hyères -Page 3 sur 5

4 Linge spécifique : - ceinture pelvienne, contention, filets lève malade - veste «froid» de la restauration, parkas des services techniques et s : sac plastique transparent 50l - rideaux réanimation, urgences, Linge des résidents du Centre de Gérontologie -sac plastique transparent 50 ou 110 l identifié au nom du service -sac plastique transparent 50l -sac plastique transparent 50l Sac transparent 110 l par type de linge Chaussettes à mettre au préalable dans filet rouge de 40X Sacs de linge sale : technique et fréquence de lavage Les sacs tissus doivent être disponibles sur le chariot de linge sale (rolls) sous protection plastique. Les sacs de linge sale sont ramassés 2 fois par jour. WE et jours fériés : 1 fois par jour, le matin sur le MCO, l après-midi à l EHPAD 4.3 Rythme des livraisons de linge propre: - Armoire de linge : tous les jours du lundi au vendredi. La dotation est doublée pour les week ends. Une armoire de draps est disponible à chaque étage. - Protections d incontinence et Absorbex (usage unique) : livraison hebdomadaire. 4.4 Nettoyage et fréquence de nettoyage des armoires des services : Le nettoyage intérieur et extérieur est à réaliser une fois par semaine (par l agent, dans la blanchisserie) avec : - 1 Tenue professionnelle propre + Tablier + SHA - 1 Flacon désinfectant de surface haute + 1 chiffon nette par armoire avec le nettoyeur vapeur une fois par trimestre. 4.5 Fréquence de renouvellement du linge : Linge Utilisation Fréquence de renouvellement Nid d abeille Toilette intime Quotidien Serviettes éponge Toilette du corps Tous les 2 jours Drap housse Drap plat Taies d oreiller Chemise d opéré Patient perfusé, opéré, examen para cliniques, patient en soins continus 1 fois par semaine Quotidien si souillé ou si patient alité Tous les 3 jours Quotidien si souillé ou si patient alité Quotidien Nb : Trousseau non fourni, à apporter par l entourage (pyjama, serviettes de toilette, gants, nécessaire de toilette) 5. DOCUMENTS SOCIES - Fiche «Circuit du linge propre et circuit du linge sale» - Fiche de traçabilité du nettoyage des armoires 6. DOMAINE D APPLICATION Tous les services MCO, Centre de Gérontologie, Blanchisserie,, Service économique, Service Gestion du linge Version 2- Novembre Hygiène CH Hyères -Page 4 sur 5

5 7. RESPONSABILITES Directeur, Responsable du service économique, Cadres de santé, Cadre hygiéniste, 8. DOCUMENTS DE REFERENCE Guide des recommandations nationales SFHH avril 2009 Prévention de la transmission croisée Précautions complémentaire contact, 100 recommandations du CTN DGS 1999 Circuit hospitalier du linge C CLIN du Sud est 9. DEFINITION ET LEXIQUE Définition des termes et abréviations utilisés dans la procédure afin de faciliter la compréhension du lecteur. 10. MOTS CLE pour la recherche sur le logiciel de Gestion Electronique de Documents Linge Rédaction Validation Diffusion Nom : Marie France TEXIER (1) Sophie RIEHL (2) Pascale ISNARD (1) Jean Luc BOUTONNE (2) Sophie RIEHL Fonction : Cadre Hygiéniste (1) Qualiticienne (2) Responsable des Services Economiques (1) Responsable des transports et services internes (2) Cellule qualité Visa : Date : 18/11/ /11/ /11/2013 Reproduction interdite Version en vigueur sur le logiciel de Gestion Electronique de Documents (GED) Gestion du linge Version 2- Novembre Hygiène CH Hyères -Page 5 sur 5

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

La gestion du linge en EMS

La gestion du linge en EMS La gestion du linge en EMS Quelles mesures mettre en place? Journée Cclin Est / ARLIN Lorraine 6 Novembre 2014 K. Guerre Introduction (1) Rôle primordial dans le confort et la protection des résidents

Plus en détail

LE CIRCUIT DU LINGE A L HÔPITALL

LE CIRCUIT DU LINGE A L HÔPITALL LE CIRCUIT DU LINGE A L HÔPITALL UE 2.10 Semestre 1 «INFECTIOLOGIE-HYGIENE» Hervé OLEON Cadre de Santé Formateur IFSI Saint-Louis Objectifs pédagogiquesp A l issue l de ce cours, l él étudiant sera capable

Plus en détail

GALE gestion d une épidémie. B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU

GALE gestion d une épidémie. B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU GALE gestion d une épidémie B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU 1 Mesures immédiates pour la prise en charge des patients atteints : «isolement contact» Pour les soignants Pas de contact directe

Plus en détail

CIRCUIT DU LINGE IFSI 2012

CIRCUIT DU LINGE IFSI 2012 Hôpitaux Universitaires La Pitié-Salpêtrière-Charles Foix CIRCUIT DU LINGE IFSI 2012 Christine KHAVAS, IDE Hygiéniste EOHH Charles FOIX - IFSI Les Règles R professionnelle des infirmier(e)s e)s L article

Plus en détail

L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients

L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients Martine Blassiau Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009 Gestion du risque infectieux associé aux soins

Plus en détail

ENTRETIEN COURANT DE LA CHAMBRE DU RESIDENT Fiche N 3

ENTRETIEN COURANT DE LA CHAMBRE DU RESIDENT Fiche N 3 1. OBJECTIFS Maintenir un environnement visuellement propre afin d offrir un confort et un accueil agréable aux résidents et à leurs proches. Limiter le risque de transmission croisée des microorganismes

Plus en détail

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE P r é v e n t i o n d u r i s q u e i n f e c t i e u x e n E HPAD V. MOULIN Praticien Hygiéniste D.SEVALI Biohygiéniste 03/04/2014 L'ENTRETIEN DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Sommaire. Toile et cotonnade d antan p 05. Table des familles p 39. Les émotions retrouvées p 27. Les métiers du fer p 59. Mémoire de nos maisons p 75

Sommaire. Toile et cotonnade d antan p 05. Table des familles p 39. Les émotions retrouvées p 27. Les métiers du fer p 59. Mémoire de nos maisons p 75 Sommaire Toile et cotonnade d antan p 05 Linge de Table p 06 Linge de Lit p 12 Linge de Maison p 18 Toilette et Bain p 24 Les émotions retrouvées p 27 Bain p 28 Senteurs et Bougies p 30 Allumettes p 33

Plus en détail

BIONETTOYAGE EN EHPAD ET LONG SEJOUR

BIONETTOYAGE EN EHPAD ET LONG SEJOUR BIONETTOYAGE EN EHPAD ET LONG SEJOUR PS ENS ENT 002 v2 2012 1/10 MODIFICATION(S) APPORTEE(S) - Nouveaux chariots - Méthode de pré-imprégnation - Individualisation des chiffonnettes OBJET Améliorer la qualité

Plus en détail

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel?

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel? L entretien en radiologie conventionnelle Il existe plusieurs sortes d entretiens à l hôpital Selon le service, le risque infectieux, la zone à entretenir et les actes effectués, l entretien sera différent.

Plus en détail

REFLEXION AUTOUR D UNE METHODE DE BIONETTOYAGE PAR LA VAPEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS

REFLEXION AUTOUR D UNE METHODE DE BIONETTOYAGE PAR LA VAPEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS REFLEXION AUTOUR D UNE METHODE DE BIONETTOYAGE PAR LA VAPEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS LE CENTRE HOSPITALIER D USSELD LE CENTRE HOSPITALIER D USSELD Établissement public de 329 lits avec activités:

Plus en détail

Infectiologie, hygiène L'hygiène des mains dans le cadre de la toilette

Infectiologie, hygiène L'hygiène des mains dans le cadre de la toilette Couvreur Maïa Institut de Formation en Soins Infirmiers Promotion 2013-2016 C.H ST JOSEPH ST LUC 42 bis, rue Professeur Grignard 69007 LYON Infectiologie, hygiène L'hygiène des mains dans le cadre de la

Plus en détail

LA NORME RABC EN BLANCHISSERIE NOYONS SEPTEMBRE 2012

LA NORME RABC EN BLANCHISSERIE NOYONS SEPTEMBRE 2012 LA NORME RABC EN BLANCHISSERIE NOYONS SEPTEMBRE 2012 SOMMAIRE La norme RABC, qu est-ce que c est? Les grandes lignes La blanchisserie et la Fonction linge - incidences sur l application de la méthode Les

Plus en détail

Bio nettoyage au bloc opératoire

Bio nettoyage au bloc opératoire Bio nettoyage au bloc opératoire Béatrice CROZE Infirmière hygiéniste Service d hygiène et d épidémiologie novembre 2012 Le bio nettoyage au bloc L impression omniprésente de travailler dans l urgence

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

Conduite à tenir face à un cas de gale ou à une épidémie de Gale

Conduite à tenir face à un cas de gale ou à une épidémie de Gale Conduite à tenir face à un cas de gale ou à une épidémie de Gale Formation CorrespondantsHygiène 02/04/2015 Marc PHILIPPO, Praticien Hygiéniste, CHU SE et CH FOREZ 02/04/2015 1 Pourquoi une formation Gale?

Plus en détail

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEU Établissement : Date d'évaluation : le 23 novembre 2009 Évaluation réalisée par : Mme ROTH Infirmière hygiéniste EIHH-GR Mme

Plus en détail

l indispensable LE CIRCUIT DU LINGE Le linge. Le changement Contexte réglementairer plus en plus exigeant A -B -C

l indispensable LE CIRCUIT DU LINGE Le linge. Le changement Contexte réglementairer plus en plus exigeant A -B -C Le linge. LE CIRCUIT DU LINGE l indispensable Hygiène du linge et méthode m R-R A -B -C 16/05/13 le circuit du linge/c- 16/05/13 le circuit du linge/c- Le changement Un contexte réglementaire r de plus

Plus en détail

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé Page 1 sur 6 Décembre Définition : Définir les règles de gestion des médicaments dans les unités de soins, au regard de la réglementation de qualité et pour garantir sa qualité et son effet thérapeutique.

Plus en détail

La gestion des excreta en région Nord-Pas de Calais

La gestion des excreta en région Nord-Pas de Calais 14 besoins fondamentaux selon Virginia Henderson La gestion des excreta en région Nord-Pas de Calais Journée EHPAD Ile de France 03 avril 2014 Nouara Baghdadi pour le groupe de travail Nord Pas de Calais

Plus en détail

Équipements professionnels

Équipements professionnels Équipements professionnels hébergement loisirs protection literie linge de lit literie et accessoires linge de toilette Les marques Plaçant le confort de vos clients au cœur de ses préoccupations, SUBRENAT

Plus en détail

Ne laissez pas votre vélo dormir dehors. Notre parking vélo est là pour ça. Gratuit, sécurisé. Pratique.

Ne laissez pas votre vélo dormir dehors. Notre parking vélo est là pour ça. Gratuit, sécurisé. Pratique. Nos services LES SERVICES INCLUS DANS LE PRIX TOUT COMPRIS Service courrier Parce que vous êtes chez vous, chaque résident dispose de sa boite aux lettres personnelle. Si vous attendez un colis, il sera

Plus en détail

FICHE N 1 LA TENUE DU PERSONNEL

FICHE N 1 LA TENUE DU PERSONNEL 1- Hygiène personnelle indispensable 2- Cheveux propres et attachés FICHE N 1 LA TENUE DU PERSONNEL Objectif : Protéger le patient et le soignant en évitant la propagation des micro-organismes. 3- Port

Plus en détail

Fabricant. Chambre. Spa et Fitmess. Wellness. Chausson d accueil. Salle de bain. Accueil enfant. Détente. créateur de linge

Fabricant. Chambre. Spa et Fitmess. Wellness. Chausson d accueil. Salle de bain. Accueil enfant. Détente. créateur de linge Fabricant créateur de linge L USAGE UNIQUE POUR L HOSTELLERIE Chambre Spa et Fitmess Wellness Chausson d accueil Salle de bain Accueil enfant Détente Caractère-hostellerie 2 rue Léon Mauvais F-93600 Aulnay

Plus en détail

Maison de jeunesse de l Armée du Salut. Stiegelschwandstrasse 20 3715 Adelboden

Maison de jeunesse de l Armée du Salut. Stiegelschwandstrasse 20 3715 Adelboden nì~êíáéê=d å ê~ä=çé=äû^êã É=Çì=p~äìí= www.groups.ch/k-0598-3286 = = rl=fããçäáäáéêë= i~ìééåëíê~ëëé=r=ó=`~ëé=éçëí~äé=srtr=j=`ejpmmn=_éêåé= q äk=hqn=pn=puu=mr=vn=j=c~ñ=hqn=pn=puu=mr=vr= `m=w=pmjstouusjv=

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI CLINIQUE DU PARC LYON. 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007

ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI CLINIQUE DU PARC LYON. 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007 ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE DU PARC LYON 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007 ACC01_F042_A Page 1 sur 11 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de l établissement

Plus en détail

Le change au lit du résident dépendant

Le change au lit du résident dépendant Le change au lit du résident dépendant Journée EHPAD Nord-Pas de Calais 22 mai 2014 Nouara Baghdadi pour le groupe de travail Nord Pas de Calais «Gestion des excreta» H.Andre ; C.Barroun ; F.Debosschere

Plus en détail

Les équipements de protection individuels. Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015

Les équipements de protection individuels. Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015 Les équipements de protection individuels Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015 Les E.P.I (équipements de protection individuels) Le bon usage des gants

Plus en détail

PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES :

PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES : 1 PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES : AUDIT DU GREPHH: PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DU RÉSEAU D HYGIÈNE CHOLETAIS-SAUMUROIS Murielle Chapu & Agnès Petiteau, IDE Hygiènistes Audit National 2 Audit proposé sur 3

Plus en détail

PROCEDURE BIONETTOYAGE DES UNITES DE SOINS EN COURT SEJOUR

PROCEDURE BIONETTOYAGE DES UNITES DE SOINS EN COURT SEJOUR PROCEDURE BIONETTOYAGE DES UNITES DE SOINS EN COURT SEJOUR PG ENS ENT 014 v4 2012 1/11 MODIFICATIONS APPORTEES - Nouveaux chariots - Méthode de pré-imprégnation - Individualisation des chiffonnettes OBJET

Plus en détail

ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES

ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES 1 ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES A. NETTOYAGE COURANT Il est effectué: en dernier lieu, Idéalement ½ heure minimum après la réfection du lit. en

Plus en détail

Date attribution Procédure Objet Désignation Attributaire Montant (Euros HT) BC Mini

Date attribution Procédure Objet Désignation Attributaire Montant (Euros HT) BC Mini Collectivité: EPD DE GRUGNY LISTE ANNUELLE DES MARCHES ATTRIBUES EN 2011 (art. 133) Date impression: 24/11/2015 à 14 h 28 Date attribution Procédure Objet Désignation Attributaire Montant (Euros HT) BC

Plus en détail

La gale. 1 Caractéristiques. 1.1 Parasite. 1.2 Transmission. 1.3 Facteurs de risque. 1.4 Incubation

La gale. 1 Caractéristiques. 1.1 Parasite. 1.2 Transmission. 1.3 Facteurs de risque. 1.4 Incubation La gale 1 Caractéristiques La gale est une dermatose parasitaire (maladie de la peau), liée à une contamination par un acarien : Sarcoptes scabiei hominis. La femelle fécondée creuse son sillon dans l

Plus en détail

DOSSIER INTERNAT 2015 2016

DOSSIER INTERNAT 2015 2016 DOSSIER INTERNAT 2015 2016 NOM :..Prénom :.. Fille Garçon 1ère demande Réinscription Classe à la rentrée 2015 :.. Adresse de la résidence principale :.....CP :...Ville... Eléments motivant la demande:

Plus en détail

BIONETTOYAGE EN SOINS DE SUITE 2009

BIONETTOYAGE EN SOINS DE SUITE 2009 PS ENS-ENT 010 V1 BIONETTOYAGE EN SOINS DE SUITE 2009 n page 1/14 OBJET Améliorer la qualité de l'environnement du patient, contribuant ainsi à diminuer le risque d'infection. En cohérence avec le manuel

Plus en détail

NETTOYAGE DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX

NETTOYAGE DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX 1. OBJECTIF Eviter la transmission croisée de micro-organismes via les dispositifs médicaux (DM) de bas niveau de risque infectieux et de niveau intermédiaire 2. DOMAINE D APPLICATION Médecins, infirmiers,

Plus en détail

Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI

Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI Règlement de sécurité pour l utilisation des chapelles de chimie au CMI Nocif Comburant Corrosif Toxique Inflammable CMI - 2008 Introduction Des produits chimiques de différents degrés de danger sont utilisés

Plus en détail

Fiche de poste : Agent d entretien FICHE DE POSTE. AGENT d ENTRETIEN 1/7

Fiche de poste : Agent d entretien FICHE DE POSTE. AGENT d ENTRETIEN 1/7 FICHE DE POSTE AGENT d ENTRETIEN Fiche de poste actualisée le lundi 18 février 2013 1/7 1 SOMMAIRE 2 Positionnement... 3 3 Relations internes et externes... 3 4 Presentation du service entretien... 4 5

Plus en détail

BC LABEL Location de bornes photos numériques

BC LABEL Location de bornes photos numériques BC LABEL Location de bornes photos numériques Mise a jour le 11-09-2014 page 1 / 23 Cle usb Carte de Visite Slim 2 1Go, 2Go, 4Go, 8Go, 16Go Impression Quadri Sur Demande 85 x 54 mm 10 g ABS Brillant 1001-01-11-00-02

Plus en détail

Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux

Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux Annexe 3 Les procédures de gestion de déchets de soins médicaux à appliquer aux laboratoires médicaux (181) La gestion des déchets de soins médicaux dans les laboratoires médicaux reste une question sensible

Plus en détail

GRILLE D'ANALYSE DES ACTIVITÉS OPÉRATION "GRAND MÉNAGE"

GRILLE D'ANALYSE DES ACTIVITÉS OPÉRATION GRAND MÉNAGE GRILLE D'ANALYSE DES ACTIVITÉS OPÉRATION "GRAND MÉNAGE" ORGANISATION DU TRAVAIL ET REVALORISATION DES PRATIQUES ANNEXE 19 CONSIGNE D'UTILISATION DE LA GRILLE L opération vise à dégager du temps afin de

Plus en détail

Association des courtiers d assurances du Canada. remplacement. remplacement. Chaise(s), fauteuil(s) Ensemble pour dînette Appareils électriques

Association des courtiers d assurances du Canada. remplacement. remplacement. Chaise(s), fauteuil(s) Ensemble pour dînette Appareils électriques INVENTAIRE DES BIENS PERSONNELS Un inventaire à jour de vos biens personnels pourrait vous être utile, à vous et à votre assureur, en cas d incendie ou de cambriolage. Un inventaire vous aidera également

Plus en détail

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection A. CHATELAIN Cadre hygiéniste Produits utilisés pour la détergence et la désinfection Les produits utilisés en établissement de soins participent à la prévention et la lutte contre les infections nosocomiales.

Plus en détail

AFFICHES DIVERSES MANIPULATION SÉCURITAIRE DES MÉDICAMENTS DANGEREUX. Affiche porte salle de traitement par aérosolisation

AFFICHES DIVERSES MANIPULATION SÉCURITAIRE DES MÉDICAMENTS DANGEREUX. Affiche porte salle de traitement par aérosolisation AFFICHES DIVERSES MANIPULATION SÉCURITAIRE DES MÉDICAMENTS DANGEREUX Affiche porte salle de traitement par aérosolisation Affiche salles de toilette centre de chimiothérapie.. Affiche salles de toilette

Plus en détail

Soins à domicile en cas de risque de contagion

Soins à domicile en cas de risque de contagion Lavage des mains Désinfection des mains Mettre un masque de protection Moyens auxiliaires Changer les draps du patient alité Retirer des gants Bandage des jambes d un patient qui doit garder le lit Lavage

Plus en détail

Entretien du MATERIEL de soins

Entretien du MATERIEL de soins Entretien du MATERIEL de soins 1ère partie : Matériel restant au service L. SCHATZ IDE hygiéniste Unité d Hygiène Hospitalière HCC IFSI novembre 09 PLAN Les différents types de matériel Risques Classification

Plus en détail

TROUSSEAU TYPE D'UN RESIDENT EN MAISON DE RETRAITE

TROUSSEAU TYPE D'UN RESIDENT EN MAISON DE RETRAITE 56, place du Coudert 63116 BEAUREGARD L EVEQUE Tel : 04-73-68-02-83 Fax : 04-73-68-00-30 TROUSSEAU TYPE D'UN RESIDENT EN MAISON DE RETRAITE 10 Culottes de coton 90 5 Chemises de corps coton 90 10 Collants,

Plus en détail

LES PRECAUTIONS «STANDARD»

LES PRECAUTIONS «STANDARD» LES PRECAUTIONS «STANDARD» ANTENNE NPC DU CCLIN PARIS NORD 28 MAI 2009- HYGIENE EN EHPAD Ghislaine LEMAIRE IDEH CH BAILLEUL HYGIENE EN EHPAD Respecter la vocation des établissements pour personnes âgées

Plus en détail

Système de contrôle Medi-Tex

Système de contrôle Medi-Tex Système de contrôle Medi-Tex MOPLOG 2 Innovation MopLog de VERMOP un système d avenir Avec le système de contrôle MopLog, VERMOP vous offre une manière moderne de documenter, gérer et contrôler vos textiles

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT RESIDENCE DOCTEUR PAUL GACHE EHPAD PUBLIC REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Les structures d accueil de jour reçoivent une ou plusieurs fois par semaine des personnes vivant à domicile et pouvant souffrir de

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

SEPTEMBRE 2011 LINGERIE BLANCHISSERIE GUIDE DE PRÉVENTION. Evaluation des risques professionnels

SEPTEMBRE 2011 LINGERIE BLANCHISSERIE GUIDE DE PRÉVENTION. Evaluation des risques professionnels SEPTEMBRE 2011 LINGERIE BLANCHISSERIE GUIDE DE PRÉVENTION Evaluation des risques professionnels INTRODUCTION Ce guide est un outil pour prévenir les risques professionnels dans les lingeries/blanchisseries

Plus en détail

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Objectifs Assurer une propreté visuelle Assurer un environnement agréable au patient/résident Prévenir la transmission croisée La classification

Plus en détail

Dossier de travail du candidat

Dossier de travail du candidat DCL FP 05/13-03 c Dossier de travail du candidat Page 1 sur 16 Diplôme de Compétence en Langue Français Professionnel Session du vendredi 24 mai 2013 Dossier de travail du candidat Rendre tous les documents

Plus en détail

Entretien des DM Entretien des locaux Gestion du linge Gestion des déchets Gestion de la qualité de l eau EN EHPAD. MISSIONS de l ARLIN Bretagne

Entretien des DM Entretien des locaux Gestion du linge Gestion des déchets Gestion de la qualité de l eau EN EHPAD. MISSIONS de l ARLIN Bretagne Entretien des DM Entretien des locaux Gestion du linge Gestion des déchets Gestion de la qualité de l eau EN EHPAD MISSIONS de l ARLIN Bretagne Conseils et assistance aux ES et aux EHPAD FAM MAS Animation

Plus en détail

Nettoyage et désinfection des chariots de douche en Chirurgie plastique (CPR)

Nettoyage et désinfection des chariots de douche en Chirurgie plastique (CPR) Nettoyage et désinfection des chariots de douche en Chirurgie plastique (CPR) 1. Objet Ce document décrit les modalités de nettoyage et de désinfection à l Incidin Plus des chariots de douche en Chirurgie

Plus en détail

PIECE N 3 : CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Consultation Simple - MAPA

PIECE N 3 : CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Consultation Simple - MAPA MAISON DE RETRAITE DE MORNANT (Rhône) PIECE N 3 : CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Consultation Simple - MAPA «Fourniture de produits d entretien avec mission de conseils et de formation pour

Plus en détail

CATALOGUE DE COSTUMES CPA Terrebonne

CATALOGUE DE COSTUMES CPA Terrebonne CATALOGUE DE COSTUMES CPA Terrebonne POUR INFORMATION CONTACTEZ Chantal Pépin au (450) 961-1162 ou 514-591-0201 ou COURRIEL chantal.pepin7@videotron.ca Novembre 2014 /1 3 Camisoles 6 ans 10 Shorts noirs

Plus en détail

oui non Nombre de résidents Ou unité psycho gériatrique PASA(pôle d activités de soins adaptés) oui non Nombre de places Unité d Hébergement

oui non Nombre de résidents Ou unité psycho gériatrique PASA(pôle d activités de soins adaptés) oui non Nombre de places Unité d Hébergement Page 1 sur 7 septembre 2015 La CFDT santé sociaux 38 a décidé de mener une enquête sur l ensemble des EHPAD du département afin de mesurer la charge de travail et les conditions de travail des personnels

Plus en détail

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

GESTION DU RISQUE INFECTIEUX EN ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX

GESTION DU RISQUE INFECTIEUX EN ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX GESTION DU RISQUE INFECTIEUX EN ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX (EHPAD 1, MAS 2 et FAM 3 ) Référentiels des pratiques V 2011-02-02 EHPAD 1 = Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes MAS

Plus en détail

GESTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD 1, MAS 2 et FAM 3. Référentiels des pratiques

GESTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD 1, MAS 2 et FAM 3. Référentiels des pratiques GESTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD 1, MAS 2 et FAM 3 Référentiels des pratiques Juillet 2009 EHPAD 1 = Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes MAS 2 = Maison d accueil spécialisé

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Gestion d une épidémie de gale. EHPAD Les Minimes

Gestion d une épidémie de gale. EHPAD Les Minimes Gestion d une épidémie de gale EHPAD Les Minimes PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Etablissement privé composé de deux bâtiments Résidence Dedelay Résidence H.Durand Capacité de 133 lits dont 10 lits pour

Plus en détail

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS?

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS? 3 ème Journée Régionale de formation et d information destinée aux EHPAD HYGIENE ET PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Jeudi 17 Novembre 2011 CHU de ROUEN Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage

Plus en détail

Localisation. Les prestations

Localisation. Les prestations Localisation EHPAD L OREE DU PARC 131 rue de Nazareth 49100 Angers Tél. : 02 41 72 46 46 email : accueil.oreeduparc@mfam49-53.fr Pour en savoir plus Située à proximité du Parc de la Garenne et du Centre

Plus en détail

Bordereau des Prix Unitaires

Bordereau des Prix Unitaires Consultation d entreprises Procédure adaptée article 28 du CMP Bordereau des Prix Unitaires Fournitures de produits d entretien et de réception Délai de remise des offres : Le vendredi 24 août 2012 à 12h00

Plus en détail

LISTE DE BESOINS de Freiwillige helfen, Fehrbelliner Platz 4

LISTE DE BESOINS de Freiwillige helfen, Fehrbelliner Platz 4 Liste de besoins: Fehrbelliner Platz 4 LISTE DE BESOINS de Freiwillige helfen, Fehrbelliner Platz 4 Horaire d ouverture pour la collecte des dons : Lundi : jour de repos PAS DE COLLECTE des dons! Mardi-

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente ( Particuliers ) Affichage : Des panneaux spécifiques sont à votre disposition dans la plupart des salles : pas de clou, pas de punaise et pas de scotch en dehors de ces panneaux

Plus en détail

APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR

APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR Place de la méthode vapeur pour l entretien des locaux dans les EHPAD Corinne FILLON CH de Dieppe 17Novembre 2011 Méthode vapeur Principes - La vapeur est un gaz qui réunit

Plus en détail

ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR : REGLES ET CONSIGNES POUR LES SPORTIFS INTERNES AU CREPS DE BORDEAUX *

ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR : REGLES ET CONSIGNES POUR LES SPORTIFS INTERNES AU CREPS DE BORDEAUX * ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR : REGLES ET CONSIGNES POUR LES SPORTIFS INTERNES AU CREPS DE BORDEAUX * * Les sportifs internes en établissement scolaire doivent se référer au règlement intérieur de leur

Plus en détail

[LIVRET D ACCUEIL] Bienvenue au foyer de vie «Les parelles» De l APEI de CHAMBERY. APEI de CHAMBERY 647 chemin des Parelles 73190 CHALLES LES EAUX

[LIVRET D ACCUEIL] Bienvenue au foyer de vie «Les parelles» De l APEI de CHAMBERY. APEI de CHAMBERY 647 chemin des Parelles 73190 CHALLES LES EAUX 2014 APEI de CHAMBERY 647 chemin des Parelles 73190 CHALLES LES EAUX Bienvenue au foyer de vie «Les parelles» De l APEI de CHAMBERY [LIVRET D ACCUEIL] Texte de référence : décret n 2004-1274 du 26 novembre

Plus en détail

HYGIENE HOSPITALIERE METHODE PRODUITS

HYGIENE HOSPITALIERE METHODE PRODUITS HYGIENE HOSPITALIERE METHODE PRODUITS Usine & bureaux : Z.I. La Croix-St-Pierre - 19800 EYREIN - Tél. 05 55 27 65 27 - Fax 05 55 27 66 08 - www.eyrein-industrie.com L HYGIENE HOSPITALIERE Le système hospitalier

Plus en détail

PRIMUS VOUS OFFRE LA MEILLEURE PROTECTION

PRIMUS VOUS OFFRE LA MEILLEURE PROTECTION HYGIÈNE EXPERTS EN HYGIÈNE LES ÉTUDES MONTRENT QUE LE LINGE EST UN FACTEUR MAJEUR DE PROPAGATION D INFECTIONS PAR DES GERMES PATHOGÈNES. 10 à 15% des infections nosocomiales sont dues à une qualité insuffisante

Plus en détail

TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON

TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON PF-03-SOINS-D07-FT-E SH Total pages : 05 version Rédacteur(s) Vérificateur(s) Approbateur Nature de la modification 1 Cf. rédacteurs PEDIATRIE CLIN Date 2006 2006

Plus en détail

Qu est ce qu une BMR? Bactérie Multi Résistante aux antibiotiques

Qu est ce qu une BMR? Bactérie Multi Résistante aux antibiotiques Les BMR en EHPAD Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD 28 mai 2009 SGRIVi CHRU - Lille Qu est ce qu une BMR? Bactérie Multi Résistante aux antibiotiques Résistante aux antibiotiques Ex: SARM

Plus en détail

RESERVATION DE LA SALLE

RESERVATION DE LA SALLE COMMUNE DE FROBERVILLE SALLE POLYVALENTE «LEONARD DE VINCI» CONTRAT ET REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION POUR LES DIFFERENTS UTILISATEURS RESERVATION DE LA SALLE Toute demande de réservation sera adressée

Plus en détail

Point de situation ARS. Comité régional PHARE du 27 juin 2014

Point de situation ARS. Comité régional PHARE du 27 juin 2014 Achats domaine immobilier Point de situation ARS Comité régional PHARE du 27 juin 2014 Immobilier : des enjeux partagés ES-ARS Un domaine d achat à très fort impact en termes d efficience - Coût de construction

Plus en détail

Mai Thanh LE - Pôle Hygiène

Mai Thanh LE - Pôle Hygiène Sodexo Le Better Tomorrow Plan Nos actions de progrès en bio nettoyage Mai Thanh LE - Pôle Hygiène Présentation de l entreprise Sodexo Depuis la création de l entreprise en 1966, Sodexo est le partenaire

Plus en détail

Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD. Maîtrise de la bio contamination et place du bio nettoyage. Jeudi 28 mai 2009

Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD. Maîtrise de la bio contamination et place du bio nettoyage. Jeudi 28 mai 2009 Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD Maîtrise de la bio contamination et place du bio nettoyage Jeudi 28 mai 2009 Alain LEFEBVRE - Cadre supérieur de santé Hygiéniste 1 Le bio nettoyage

Plus en détail

Gardez bien ce document jusqu au départ! (Informations diverses en page 2)

Gardez bien ce document jusqu au départ! (Informations diverses en page 2) Douai, le 24 Octobre 2012 Madame, Monsieur, Vous souhaitez inscrire votre enfant au séjour de ski du vendredi 15 Février au samedi 23 Février 2013 à Saint-Gervais et l équipe d encadrement vous remercie

Plus en détail

Conseils pour l éviction des Acariens

Conseils pour l éviction des Acariens Conseils pour l éviction des Acariens 1/ Température entre 18 et 20 C surtout dans les chambres Aérer tous les jours pendant au moins 15 minutes car il faut maintenir le taux d humidité entre 40 et 50%.

Plus en détail

Hygiène bucco-dentaire en gériatrie

Hygiène bucco-dentaire en gériatrie Hygiène bucco-dentaire en gériatrie 1 ière journée régionale de formation et d information destinée aux EHPAD 30/11/2009 Hygiène bucco-dentaire - Marina Neveu Page 1 Introduction Le centre hospitalier

Plus en détail

INFORMATIONS PRATIQUES de A à Z

INFORMATIONS PRATIQUES de A à Z INFORMATIONS PRATIQUES de A à Z A comme AVANT DE VENIR Vous avez reçu ce livret de participation. Lisez-bien ce livret il permettra de répondre à la majorité des questions que vous pouvez vous poser sur

Plus en détail

GP 1: Biathlon GP2: Journée Trappeur. Chiens de traîneau et raquettes. encadrée par ESF GP 2: Biathlon. Chevrerie encadrée par ESF

GP 1: Biathlon GP2: Journée Trappeur. Chiens de traîneau et raquettes. encadrée par ESF GP 2: Biathlon. Chevrerie encadrée par ESF DIMANCHE 15/01/2012 LUNDI 16/01/2012 MARDI 17/01/2012 MERCREDI 18/01/2012 JEUDI 19/01/201 VENDREDI 20/01/2012 SAMEDI 21/01/2012 (prévoir petit déjeuner) Arrivée vers 9h Essais matériels et installation

Plus en détail

Ensemble pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière En Réseau

Ensemble pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière En Réseau PARTENARIAT ESTHER en Hygiène Hospitalière Coopération entre le CHU de Rennes et 2 hôpitaux de Bujumbura, Burundi Hôpital Prince Régent Charles Centre Hospitalo-Universitaire Kamenge L. SAUNDERS, F. NIYONKURU

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE CHIRUGIE DIGESTIVE FOUQUE (FCG)

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE CHIRUGIE DIGESTIVE FOUQUE (FCG) LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE CHIRUGIE DIGESTIVE FOUQUE (FCG) PRESENTATION HOPITAL SAINT JOSEPH Le personnel de l hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. Établissement

Plus en détail

Une nouvelle résidence à Strasbourg

Une nouvelle résidence à Strasbourg Une nouvelle résidence à Strasbourg RSS «Les Allées des Brasseurs» Strasbourg (67) 1 Eco-quartier de la Brasserie Sur près de 3,7 Hectares 400 logements, commerces et services Développement durable et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE & L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES VENDREDI 14 JUIN 2013 A 15 heures Salle de visioconférence Centre

Plus en détail

Prévenir la Diffusion des BHRe en région Centre : les nouvelles recommandations françaises pour le SSR, le SLD, l HAD et le secteur Médico-Social

Prévenir la Diffusion des BHRe en région Centre : les nouvelles recommandations françaises pour le SSR, le SLD, l HAD et le secteur Médico-Social Prévenir la Diffusion des BHRe en région Centre : les nouvelles recommandations françaises pour le SSR, le SLD, l HAD et le secteur Médico-Social Bruno Grandbastien pour le groupe de travail du HCSP Faculté

Plus en détail

Classe verte à Hollenfels

Classe verte à Hollenfels Classe verte à Hollenfels Du lundi 10 mai au mercredi 12 mai 2010 C.E.1 de Madame Lanneluc SOMMAIRE 1. Personnel d encadrement 2. Transport 3. Hébergement 4. Projet pédagogique 5. Budget 6. Annexes : -

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux ENTRETIEN DES LOCAUX Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux Classification des locaux selon le risque infectieux L entretien doit prendre en compte : la diversité des locaux les

Plus en détail

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité Référence : PT/HYG/003-C Page :Page 1 sur 15 Objet : - Permettre de dispenser des soins de qualité dans un environnement maîtrisé (garantie de propreté visuelle et bactériologique). - Eviter la propagation

Plus en détail

SACS à déchets en polyéthylène

SACS à déchets en polyéthylène SACS À DÉCHETS PolyÉTHylènE SACS à déchets en régénérés PAgE 26 PAgE 27 PAgE 31 HouSSES ConTEnEurS PAgE 34 SAnglES Pour HouSSES ConTEnEurS PAgE cycle de vie du Régénéré : issu des déchets collectés de

Plus en détail

LES DIFFERENTES ETAPES

LES DIFFERENTES ETAPES LES DIFFERENTES ETAPES DE LA DEMARCHE R.A.B.C Etape 1 : Dresser la liste de tous les dangers microbiologiques associés à chacune des étapes, puis dresser la liste de toutes les mesures de contrôle destinées

Plus en détail

Pratiques liées aux gestes invasifs et antécédents d Accidents Exposant au Sang (AES) dans les EHPAD

Pratiques liées aux gestes invasifs et antécédents d Accidents Exposant au Sang (AES) dans les EHPAD Pratiques liées aux gestes invasifs et antécédents d Accidents Exposant au Sang (AES) dans les EHPAD Dr Christine CHANSIAUX-BUCALO, PH Equipe Mobile de Gériatrie, Hôpital Bretonneau, 7518 Paris Dr Christine

Plus en détail

Retour d expérience de l utilisation de nettoyeurs vapeur dans un centre hospitalier

Retour d expérience de l utilisation de nettoyeurs vapeur dans un centre hospitalier Retour d expérience de l utilisation de nettoyeurs vapeur dans un centre hospitalier Jean-Christophe HILAIRE Cadre infirmier hygiéniste Centre hospitalier de Versailles Réunion de formation du réseau CoCLINNOR

Plus en détail

DATE LIMITE DE RECEPTION DES OFFRES : MARDI 4 MARS 2014 A 12H. Objet du marché : FOURNITURE DE PRODUITS D ENTRETIEN MENAGER ET D HYGIENE

DATE LIMITE DE RECEPTION DES OFFRES : MARDI 4 MARS 2014 A 12H. Objet du marché : FOURNITURE DE PRODUITS D ENTRETIEN MENAGER ET D HYGIENE Hôtel de Ville 58 bis rue Poincaré 59 160 CAPINGHEM Téléphone : 03.20.92.17.66 Fax : 03.20.92.58.99 accueilag@ville-capinghem.fr MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail