Procédure Gestion du linge MCO et EHPAD

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Procédure Gestion du linge MCO et EHPAD"

Transcription

1 Procédure Gestion du linge MCO et EHPAD Référence BM :#Référence unique# Ref. Service :#Référence autre##référence client# Version : 02 Centre Hospitalier de Hyères Qualité Nombre de pages : 5 1. OBJET Cette procédure décrit la gestion du linge de l hôpital et du Centre de Gérontologie ainsi que l organisation définie pour : - le tri du linge sale et la gestion des contenants - le stockage du linge sale dans les services - la collecte de linge sale dans les services et le stockage dans les locaux intermédiaires en attendant leur orientation vers le local central - la livraison du linge propre dans les services - le conditionnement des chariots de nursing - l entretien du matériel 2. NATURE DES MODIFICATIONS APPORTEES V.2 : Révision 3. DESCRIPTION DE LA PROCEDURE Le linge à usage courant et les tenues de travail sont traitées par le dans le cadre d une convention de location entretien. Les franges pour le sol, les chiffonnettes, le linge des résidents, le linge spécifique sont traités par la buanderie de l établissement. Pour la manipulation de linge, il est recommandé de porter un tablier UU et des gants. Les mains doivent être lavées au SHA après manipulation de sacs de linge sale et avant manipulation de linge propre. Gestion du linge Version 2- Novembre Hygiène CH Hyères -Page 1 sur 5

2 QUI? QUOI? COMMENT?,, IDE Tri du linge et sac correspondant cf & 4.1 Au lit du patient : Corbeille ou taie d oreiller retourné,, IDE Fermer le sac avec le sandow ou un collier Serflex et le déposer dans le local sale intermédiaire du service Ramasser les sacs de linge sale de tous les services MCO Chariot de transport Déposer tous les sacs de linge sale dans le local à linge sale central Récupéré par Récupérer le linge sale () QUI? QUOI? COMMENT? Livraison du linge propre Local central «Linge propre» Compléter les armoires des services Livrer les armoires dans les services Conditionner le chariot de nursing en limitant le remplissage aux besoins du matin Le chariot devant être désinfecté entre chaque service, il faut limiter le remplissage aux besoins de chaque service car le linge non utilisé ne peut pas être remis dans l armoire. En fonction des dotations des services A déposer à l entrée du service de soins Ne pas rentrer le chariot dans les chambres Recouvrir le linge du charriot de nursing d un drap pour protection Nettoyer et désinfecter le chariot de nursing Re conditionner le chariot de nursing en limitant le remplissage aux besoins de l après midi Au changement d équipe Gestion du linge Version 2- Novembre Hygiène CH Hyères -Page 2 sur 5

3 NB : Le linge manipulé plus de 3 fois est considéré comme sale Nettoyer et désinfecter à nouveau le chariot de nursing avant le remplissage des besoins pour la nuit Au changement d équipe 4. DETAIL DE LA PROCEDURE 4.1 Tri du linge LINGE PRIS EN CHARGE PAR Draps plats Serviettes éponges Serviettes nid d abeille Serviettes de table Taies d oreiller et de traversin Draps bébé + enfants Torchons Draps housse adulte Couverture Tenues du personnel blanc, rose, Tenues du service technique Tenues du personnel bleu et vert Linge très souillé (selles diarrhées infectieuses, gâle, parasitose) LINGE TRAITE PAR LA BLANCHISSERIE DE L HOPITAL Lavettes (à séparer des chiffonnettes) conditionnées en filet de 10 lavettes. Chiffonnettes, conditionnées en filet de 20 chiffonnettes. Microfibres vapeur Couleur de sac de la Blanc Jaune Bleu Violet Orange Orange rayé Double emballage tissu couleur du tri de l article (ci-dessus) Couleur de sac Blanchisserie Sac plastique vert 1 couleur par pôle : Pôle Mére enfant : blanc- filet écru Pôle Médecine : bleu- filet écru Chirurgie : rose et jaune-filet écru URMT : vert-filet écru Direction : bleu-filet bleu EHPAD : rose-filet vert Filet jaune NB Chiffonnettes : Si usagées, ne pas les jeter mais les mettre dans un sac plastique 50 l transparent pour échange de chiffonnettes neuves à la lingerie. Couverture, petit linge de pédiatrie et de la maternité Sac plastique transparent Les franges : à déposer dans filets 40X60 de couleur, Filet écru pour Court Séjour (frange 50X13) puis dans sac plastique vert 110 L, fermer le sac Bleu pour stérilisation et laboratoire (frange 40X13), Bloc (frange 50X13) Vert pour EHPAD (frange 50X13) Gestion du linge Version 2- Novembre Hygiène CH Hyères -Page 3 sur 5

4 Linge spécifique : - ceinture pelvienne, contention, filets lève malade - veste «froid» de la restauration, parkas des services techniques et s : sac plastique transparent 50l - rideaux réanimation, urgences, Linge des résidents du Centre de Gérontologie -sac plastique transparent 50 ou 110 l identifié au nom du service -sac plastique transparent 50l -sac plastique transparent 50l Sac transparent 110 l par type de linge Chaussettes à mettre au préalable dans filet rouge de 40X Sacs de linge sale : technique et fréquence de lavage Les sacs tissus doivent être disponibles sur le chariot de linge sale (rolls) sous protection plastique. Les sacs de linge sale sont ramassés 2 fois par jour. WE et jours fériés : 1 fois par jour, le matin sur le MCO, l après-midi à l EHPAD 4.3 Rythme des livraisons de linge propre: - Armoire de linge : tous les jours du lundi au vendredi. La dotation est doublée pour les week ends. Une armoire de draps est disponible à chaque étage. - Protections d incontinence et Absorbex (usage unique) : livraison hebdomadaire. 4.4 Nettoyage et fréquence de nettoyage des armoires des services : Le nettoyage intérieur et extérieur est à réaliser une fois par semaine (par l agent, dans la blanchisserie) avec : - 1 Tenue professionnelle propre + Tablier + SHA - 1 Flacon désinfectant de surface haute + 1 chiffon nette par armoire avec le nettoyeur vapeur une fois par trimestre. 4.5 Fréquence de renouvellement du linge : Linge Utilisation Fréquence de renouvellement Nid d abeille Toilette intime Quotidien Serviettes éponge Toilette du corps Tous les 2 jours Drap housse Drap plat Taies d oreiller Chemise d opéré Patient perfusé, opéré, examen para cliniques, patient en soins continus 1 fois par semaine Quotidien si souillé ou si patient alité Tous les 3 jours Quotidien si souillé ou si patient alité Quotidien Nb : Trousseau non fourni, à apporter par l entourage (pyjama, serviettes de toilette, gants, nécessaire de toilette) 5. DOCUMENTS SOCIES - Fiche «Circuit du linge propre et circuit du linge sale» - Fiche de traçabilité du nettoyage des armoires 6. DOMAINE D APPLICATION Tous les services MCO, Centre de Gérontologie, Blanchisserie,, Service économique, Service Gestion du linge Version 2- Novembre Hygiène CH Hyères -Page 4 sur 5

5 7. RESPONSABILITES Directeur, Responsable du service économique, Cadres de santé, Cadre hygiéniste, 8. DOCUMENTS DE REFERENCE Guide des recommandations nationales SFHH avril 2009 Prévention de la transmission croisée Précautions complémentaire contact, 100 recommandations du CTN DGS 1999 Circuit hospitalier du linge C CLIN du Sud est 9. DEFINITION ET LEXIQUE Définition des termes et abréviations utilisés dans la procédure afin de faciliter la compréhension du lecteur. 10. MOTS CLE pour la recherche sur le logiciel de Gestion Electronique de Documents Linge Rédaction Validation Diffusion Nom : Marie France TEXIER (1) Sophie RIEHL (2) Pascale ISNARD (1) Jean Luc BOUTONNE (2) Sophie RIEHL Fonction : Cadre Hygiéniste (1) Qualiticienne (2) Responsable des Services Economiques (1) Responsable des transports et services internes (2) Cellule qualité Visa : Date : 18/11/ /11/ /11/2013 Reproduction interdite Version en vigueur sur le logiciel de Gestion Electronique de Documents (GED) Gestion du linge Version 2- Novembre Hygiène CH Hyères -Page 5 sur 5

Questions d hygiène du linge. XIe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Rouen le 11 avril 2013

Questions d hygiène du linge. XIe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Rouen le 11 avril 2013 Questions d hygiène du linge LE LE CENTRE CENTRE DE DE TRAITEMENT TRAITEMENT TEXTILE TEXTILE HOSPITALIER HOSPITALIER Une structure de coopération interhospitalière performante au service des patients de

Plus en détail

LE CIRCUIT DU LINGE. Introduction. Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste

LE CIRCUIT DU LINGE. Introduction. Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste LE CIRCUIT DU LINGE Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste Introduction Le linge est au plus près du malade, à son contact direct. C est un élément de confort indispensable. Les articles textiles doivent répondre

Plus en détail

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Véronique Bussy-Malgrange Martine Blassiau Journée interrégionale de formation CClin-Est-Resclin,

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

Mini Guide des Bonnes pratiques en blanchisserie selon la norme EN 14065 et le système RABC,

Mini Guide des Bonnes pratiques en blanchisserie selon la norme EN 14065 et le système RABC, , Mini Guide des Bonnes pratiques en blanchisserie selon la norme EN 14065 et le système RABC, Electrolux Professional Mini guide Photo Denis Paillard - Tous droits cédés à Electrolux Laundry Systems France

Plus en détail

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Référence : Page : 1 Date d application : Immédiate Classement : Rédaction : Olivier GEROLIMON,

Plus en détail

Entretien d une chambre d un patient ou résidant. Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste

Entretien d une chambre d un patient ou résidant. Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste Entretien d une chambre d un patient ou résidant Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste RECOMMANDATIONS GENERALES 1. Aérer la pièce 2. Sortir les déchets 3. Travailler toujours

Plus en détail

La gestion du linge en EMS

La gestion du linge en EMS La gestion du linge en EMS Quelles mesures mettre en place? Journée Cclin Est / ARLIN Lorraine 6 Novembre 2014 K. Guerre Introduction (1) Rôle primordial dans le confort et la protection des résidents

Plus en détail

AUDIT GESTION DES EXCRÉTA. La maitrise du «péril fécal» ETS COMET L Hôpital Départemental Le Luc en Provence MF Texier, S Sabatier, D Massot

AUDIT GESTION DES EXCRÉTA. La maitrise du «péril fécal» ETS COMET L Hôpital Départemental Le Luc en Provence MF Texier, S Sabatier, D Massot AUDIT GESTION DES EXCRÉTA La maitrise du «péril fécal» ETS COMET L Hôpital Départemental Le Luc en Provence MF Texier, S Sabatier, D Massot CONTEXTE Evolution de l incidence des EBLSE La menace des BHRe

Plus en détail

La maîtrise de l hygiène du linge. Docteur Fabien Squinazi Directeur du Laboratoire d hygiène de la ville de Paris

La maîtrise de l hygiène du linge. Docteur Fabien Squinazi Directeur du Laboratoire d hygiène de la ville de Paris La maîtrise de l hygiène du linge Docteur Fabien Squinazi Directeur du Laboratoire d hygiène de la ville de Paris De nouvelles maladies apparaissent, les germes s adaptent, des épidémies de maladies que

Plus en détail

Procédure de maintenance. des réseaux d eau. Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE /GDR Nombre de page : 5

Procédure de maintenance. des réseaux d eau. Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE /GDR Nombre de page : 5 Procédure de maintenance des réseaux d eau Référence BM : Environnement Ref. Service : Eau Version : 0 Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE /GDR Nombre de page : 5 1. OBJET Cette procédure vise, dans le

Plus en détail

LE CIRCUIT DU LINGE. Le changement

LE CIRCUIT DU LINGE. Le changement LE CIRCUIT DU LINGE 4 ème journée e de formation et d information Prévention du risque infectieux en EHPAD Le changement Le contexte réglementaire r est de plus en plus exigeant.. Circulaire inter ministérielle

Plus en détail

LE CIRCUIT DU LINGE A L HÔPITALL

LE CIRCUIT DU LINGE A L HÔPITALL LE CIRCUIT DU LINGE A L HÔPITALL UE 2.10 Semestre 1 «INFECTIOLOGIE-HYGIENE» Hervé OLEON Cadre de Santé Formateur IFSI Saint-Louis Objectifs pédagogiquesp A l issue l de ce cours, l él étudiant sera capable

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer

COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer La démarche qualité appliquée à l établissement «test» 1) Le contexte Dégradation des résultats

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SSIAD

LIVRET D ACCUEIL SSIAD Centre Hospitalier LE FAOUET 36, rue des Bergères 56320 LE FAOUET Tél.: 02 97 23 35 18 Standard : 02 97 23 08 99 LIVRET D ACCUEIL SSIAD SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Page1/8 SOMMAIRE I. Organisation

Plus en détail

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines Prélèvement pour la réalisation d un Examen Cyto Bactériologique des Urines Réf.: N2-SMT-Lab- Ana -MICR- 01 V2 ECBU Total pages : 06 LABORATOIRE Localisation du document écrit : Classeur : "Guide des prélèvements

Plus en détail

Convention pour le traitement et la location du linge.

Convention pour le traitement et la location du linge. CN/BLC/SQ/01 - C Page 1 sur 10 Convention pour le traitement et la location du linge. N.I.: «Année»/«initiales du rédacteur»/«numéro» L objet de cette convention concerne la prise en charge de la prestation

Plus en détail

HOPITAL LOCAL CLAUDE DEJEAN

HOPITAL LOCAL CLAUDE DEJEAN HOPITAL LOCAL CLAUDE DEJEAN BP 34 07170 VILLENEUVE-DE-BERG : 04.75.88.80.26 - : 04.75.88.80.31 POUR VOTRE CONFORT VOTRE LINGE PERSONNEL pendant votre séjour L établissement fournit le linge hôtelier tel

Plus en détail

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN A CONCEPTION DES LOCAUX B ENTRETIEN DES LOCAUX 1. ENTRETIEN DES SOLS ET SURFACES 2. ENTRETIEN DES EQUIPEMENTS

Plus en détail

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE P r é v e n t i o n d u r i s q u e i n f e c t i e u x e n E HPAD V. MOULIN Praticien Hygiéniste D.SEVALI Biohygiéniste 03/04/2014 L'ENTRETIEN DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Vêtements Enfants De 0 à 5 ans. 5.00 4.50 De 6 à 10 ans... Traitements Apprêt... Vêtement en lin ou en soie..

Vêtements Enfants De 0 à 5 ans. 5.00 4.50 De 6 à 10 ans... Traitements Apprêt... Vêtement en lin ou en soie.. Magasin Business Chemise - Chemisier 5.50 3.90 Pull - Gilet 8.00 7.20 Pantalon - Jupe simple 12.00 10.80 Veste - Blouson 13.00 11.70 Manteau - Imperméable 23.00 20.70 Vêtements Chemise pliée.... 6.50 5.80

Plus en détail

PREVENTION ET CONDUITE A TENIR EN CAS DE GASTRO-ENTERITE AIGUES (GEA)

PREVENTION ET CONDUITE A TENIR EN CAS DE GASTRO-ENTERITE AIGUES (GEA) 1. OBJECTIFS Prévenir la transmission croisée des micro-organismes responsables des GEA par la mise en œuvre de mesures appropriées pour tous les professionnels de l EHPAD. Prévenir le risque épidémique

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE. 2 e PROCÉDURE. Centre hospitalier 2, rue du Potelet BP 102 91 415 Dourdan

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE. 2 e PROCÉDURE. Centre hospitalier 2, rue du Potelet BP 102 91 415 Dourdan ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE 2 e PROCÉDURE Centre hospitalier 2, rue du Potelet BP 102 91 415 Dourdan Septembre 2008 PARTIE 1 Additif au rapport de certification - 2 éme procédure

Plus en détail

Médicaments. cytotoxiques. et soignants. Manipuler avec précaution!

Médicaments. cytotoxiques. et soignants. Manipuler avec précaution! Médicaments cytotoxiques et soignants Manipuler avec précaution! Les médicaments cytotoxiques : de quoi parle-t-on? Les médicaments cytotoxiques sont largement utilisés dans les services d oncologie dans

Plus en détail

EQUIPEMENTS AFFECTES A L ENSEIGNEMENT TECHNOLOGIQUE ET AUX PREFORMATIONS PROFESSIONNELLES EN S.E.G.P.A.

EQUIPEMENTS AFFECTES A L ENSEIGNEMENT TECHNOLOGIQUE ET AUX PREFORMATIONS PROFESSIONNELLES EN S.E.G.P.A. EQUIPEMENTS AFFECTES A L ENSEIGNEMENT TECHNOLOGIQUE ET AUX PREFORMATIONS PROFESSIONNELLES EN S.E.G.P.A. DANS LE CHAMP PROFESSIONNEL HYGIENE ALIMENTATION SERVICES Ce guide, spécifique au champ professionnel

Plus en détail

CIRCUIT GENERAL PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX

CIRCUIT GENERAL PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX La ou la stérilisation du matériel propre permet d éliminer les organismes pathogènes présents et d éviter leur transmission par ce matériel à d autres

Plus en détail

GALE gestion d une épidémie. B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU

GALE gestion d une épidémie. B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU GALE gestion d une épidémie B. HUC Service d Hygiène Hospitalière CH de PAU 1 Mesures immédiates pour la prise en charge des patients atteints : «isolement contact» Pour les soignants Pas de contact directe

Plus en détail

Gestion d une épidémie en EHPAD

Gestion d une épidémie en EHPAD Gestion d une épidémie en EHPAD EHPAD Roger BESSON Sandrine BERTHELOT, Brigitte FLEURY, Catherine MAISONNIAL - St GERAND le PUY - 03 1 Présentation de l EHPAD Établissement public dans un village de 1000

Plus en détail

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif adaptables au dispositif DPC (conformément aux orientations nationales) La liste des formations énumérées ci-après est indicative

Plus en détail

PRECAUTIONS STANDARDS

PRECAUTIONS STANDARDS JOURNEE DE FORMATION D AUTOMNE DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE PRECAUTIONS STANDARDS Marc PHILIPPO, PH Hygiène Hélène ZANOVELLO, IDE Hygiène 28/10/2014 1 OBJECTIFS Prévention des AES: lors de

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS 1. OBJECTIF Appliquer une hygiène des mains adaptée à chaque activité, afin d éviter la transmission croisée manuportée des micro-organismes. 2. DOMAINE D APPLICATION L ensemble des professionnels de,

Plus en détail

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS SOMMAIRE Définition des niveaux de risque page 2 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à faible risque page 3 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à risque élevé page 4 Plan de nettoyage

Plus en détail

LES POINTS DE VIGILANCE

LES POINTS DE VIGILANCE Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI) LES POINTS DE VIGILANCE Délégation territoriale de l Essonne / département de Veille et de Sécurité Sanitaire / Contrôle et Sécurité

Plus en détail

Change d une couche lavable

Change d une couche lavable Change d une couche lavable (à destination des professionnelles de l EAJE) Organisation Attention, les couches lavables nécessitent des changes fréquents, ne pas dépasser 2 h : noter l'heure de change

Plus en détail

Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques

Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Lecture et explication du Décret 2-09-139 Relatif à la Gestion des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques Pr DERRJI S S. Derraji 18/01/2011 1 Plan Introduction Historique Décret 2-09-139 - CHAPITRE 1 : Objectifs,

Plus en détail

L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients

L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients Martine Blassiau Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009 Gestion du risque infectieux associé aux soins

Plus en détail

Livret d accueil de l internat

Livret d accueil de l internat 12. Inscription C est au moment de l inscription que la famille fait le choix de l internat pour l année scolaire. Tout changement de régime ne peut être qu exceptionnel et justifié par une raison majeure.

Plus en détail

Questionnaire pour les entreprises qui font partie du réseau d'entreprises (entreprise collective)

Questionnaire pour les entreprises qui font partie du réseau d'entreprises (entreprise collective) Questionnaire pour les entreprises qui font partie du réseau d'entreprises (entreprise collective) Entreprise :... Adresse :... N postal, lieu :...... Descriptif de l entreprise et type d activités :......

Plus en détail

CIRCUIT DU LINGE IFSI 2012

CIRCUIT DU LINGE IFSI 2012 Hôpitaux Universitaires La Pitié-Salpêtrière-Charles Foix CIRCUIT DU LINGE IFSI 2012 Christine KHAVAS, IDE Hygiéniste EOHH Charles FOIX - IFSI Les Règles R professionnelle des infirmier(e)s e)s L article

Plus en détail

Nos savoir-faire. Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7

Nos savoir-faire. Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Entreprise adaptée APPS Nos savoir-faire Blanchisserie Nettoyage industriel Prestation de service et mise à disposition de personnel Espaces verts Note sur la récupération des unités bénéficiaires Page

Plus en détail

Gestion des déchets Elimination du linge

Gestion des déchets Elimination du linge Gestion des déchets Elimination du linge 10 ème journée romande de formation en hygiène pour les soins chroniques, Yverdon-les-Bains Delphine Scalia ISC- HUG Cas concret 1 Mme G, 90 ans, diabète non insulino-dépendant,

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE LUNEVILLE. 2, Rue Level 54301 LUNEVILLE CEDEX

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE LUNEVILLE. 2, Rue Level 54301 LUNEVILLE CEDEX ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE LUNEVILLE 2, Rue Level 54301 LUNEVILLE CEDEX JUIN 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom

Plus en détail

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE POS/DUS/SANTE/S005 du 05H119 Page 1/ 7 Date de mise en application : 01/05/09 PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE NETTOYAGE ET DESINFECTION D UN VEHICULE DE PREMIERS (VPSP) ANNULE ET REMPLACE Cette POS annule

Plus en détail

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits)

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits) Infections liées aux soins Guide de prévention (extraits) Technique du lavage des mains Mouiller Savonner Rincer Sécher par tamponnement Fermer le robinet avec l essuie-mains Indications du lavage des

Plus en détail

Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes

Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes Aïcha ZRAIB - IDE Hygiéniste Agenda Introduction Contexte Méthodologie

Plus en détail

Groupement de commandes de la région Rhône-Alpes

Groupement de commandes de la région Rhône-Alpes Appui individualisé au développement des groupements de commandes Vague 1 Groupement de commandes de la région Rhône-Alpes Filière: Linge Restitutiondu 17/09/2013 Sommaire Propos liminaires Informations

Plus en détail

IDENTIFICATION DU DOCUMENT

IDENTIFICATION DU DOCUMENT Pages : 1 /7 IDENTIFICATION DU DOCUMENT Domaine RÉALISATION DU SERVICE Fonction ELIMINATION/DÉCHETS Caractéristique SOINS MÉDICAUX Type PROCÉDURE Date de péremption 04/09/2010 Mots clefs : DECHETS/ EMAS/

Plus en détail

CONTEXTE ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES PRIORITE REGIONALE 2010. Participation à l état des lieux OBJECTIF DE LA REUNION REGION CENTRE JANVIER 2010

CONTEXTE ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES PRIORITE REGIONALE 2010. Participation à l état des lieux OBJECTIF DE LA REUNION REGION CENTRE JANVIER 2010 CONTEXTE ETAT DES LIEUX DES PRATIQUES REGION CENTRE JANVIER 010 infections urinaires fréquentes et concernent établissements de santé et EHPAD 30 % des bactériémies ont une porte d entrée urinaire Des

Plus en détail

ENTRETIEN COURANT DE LA CHAMBRE DU RESIDENT Fiche N 3

ENTRETIEN COURANT DE LA CHAMBRE DU RESIDENT Fiche N 3 1. OBJECTIFS Maintenir un environnement visuellement propre afin d offrir un confort et un accueil agréable aux résidents et à leurs proches. Limiter le risque de transmission croisée des microorganismes

Plus en détail

FORMATION SITE INTERNET

FORMATION SITE INTERNET NS/BLC/SQ/22-E Page 1 sur 12 FORMATION SITE INTERNET A. LES SITES INTERNET DU SILGOM Le SILGOM dispose actuellement de 4 sites internet : - www.silgom.fr : Site de présentation de tout le SILGOM - www.silgom.fr/blanchisserie

Plus en détail

Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) - Madame Annick CLEMMER, Directeur de la Qualité et de la Certification

Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) - Madame Annick CLEMMER, Directeur de la Qualité et de la Certification CONDUITE À TENIR DEVANT UN RISQUE DE TRANSMISSION DE Référence : PR/HYG/007-A Page 1 sur 26 Date de validation : 05/07/2007 Date de remise à jour : Date de diffusion : 31/10/2007 Edition : 1 ère Objet

Plus en détail

Isolement "Grippe A" H1N1

Isolement Grippe A H1N1 Isolement "Grippe A" H1N1 Rédigé par: Unité de Prévention des Infections Nosocomiales 'DESP), avec la collaboration des services de Médecine du Travail et de Maladies Infectieuses et Tropicales Validé

Plus en détail

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques V1 05/02/2015 1 Sommaire Présentation du laboratoire....3 Informations de prescription...6

Plus en détail

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D.

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. DAURIAC MARIE-CHRISTINE INFIRMIERE EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CH AUCH 9 JUIN 2011 Projet de vie / projet de soins Les deux projets,

Plus en détail

Déchets d activité de soins à risque infectieux : Quelle logique de tri?

Déchets d activité de soins à risque infectieux : Quelle logique de tri? 10 e Rencontre de Prévention du Risque Infectieux Nosocomial de l Océan Indien - Vendredi 26 avril 2013 Déchets d activité de soins à risque infectieux : Quelle logique de tri? Hélène Boulestreau Service

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

Les déchets hospitaliers

Les déchets hospitaliers Les déchets hospitaliers C est l ensemble des sous-produits des activités de soins. L établissement est responsable de l élimination des déchets. Les points importants sont le tri à la source et l approche

Plus en détail

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé Page 1 sur 6 Décembre Définition : Définir les règles de gestion des médicaments dans les unités de soins, au regard de la réglementation de qualité et pour garantir sa qualité et son effet thérapeutique.

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Nous contacter : Tél. : 09 69 32 22 72 - Fax : 08 20 56 90 05 - E-mail : formation@alpagroupe.fr Contexte : Afin de prévenir le risque infectieux et maîtriser l hygiène

Plus en détail

Centre Hospitalier. 16 rue Voltaire BP 20 03310 NERIS LES BAINS APPEL D OFFRES OUVERT N 2013-02

Centre Hospitalier. 16 rue Voltaire BP 20 03310 NERIS LES BAINS APPEL D OFFRES OUVERT N 2013-02 Centre Hospitalier 16 rue Voltaire BP 20 03310 NERIS LES BAINS APPEL D OFFRES OUVERT N 2013-02 CONCEPTION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE AU CENTRE HOSPITALIER DE NERIS-LES-BAINS Cahier des Clauses

Plus en détail

19/06/2014. LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE

19/06/2014. LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2014 1 L incontinence fréquente, de grave conséquence chez le sujet âgé. L incontinence

Plus en détail

Respect des précautions standard

Respect des précautions standard Respect des précautions standard 11 e journée régionale de prévention des infections associées aux soins Jeudi 11 avril 2013 Denis THILLARD Circulaire DGS/DH n 98-249 du 20 avril 1998 : «Des précautions

Plus en détail

Précautions complémentaires d hygiène

Précautions complémentaires d hygiène Précautions complémentaires d hygiène Évaluation des pratiques au CHU de Nîmes et au CRLC Val d Aurelle Jeudi 6 décembre 2012 Amandine Minchella Pharmacien Équipe opérationnelle d hygiène CRLC Val d Aurelle

Plus en détail

PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6

PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6 EHPAD DE BLERE Rédaction : POIRRIER Date : 25/06/2014 Vérification : Direction PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6 Version Validation : COURET Date de la dernière modification N PRO/PHARM/02

Plus en détail

ARTICLE2 : DÉFINITION DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILABLES

ARTICLE2 : DÉFINITION DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILABLES RÈGLEMENT DU SERVICE DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES DECHETS 1 ARTICLE 1 : PRÉAMBULE Les prescriptions du présent règlement sont applicables à l usager effectif du service, notamment à toute personne

Plus en détail

FICHE DE POSTE DE TRAVAIL. Sommaire :

FICHE DE POSTE DE TRAVAIL. Sommaire : Sommaire : poste N 1 : gestion des produits lessiviels (poudre ou liquide)..1 poste N 2 : contrôle entrée linge sale et tri.2 poste N 3 : chargement lavage.3 poste N 4 : déchargement et orientation......4

Plus en détail

TARIFS PRESTATION CREATIVITE ET RETOUCHE AMEUBLEMENT RETOUCHES*

TARIFS PRESTATION CREATIVITE ET RETOUCHE AMEUBLEMENT RETOUCHES* AMEUBLEMENT RETOUCHES* RIDEAUX / VOILAGES 2014-2015 (Fourniture non comprises, en mètre piqué linéaire) Panneau à plis tapissier / tête flamande (le pli) 3,00 Panneau à plis plats (différentes possibilités)

Plus en détail

Prévention conjointe des TMS et des RPS Intervention au CHU de Bordeaux

Prévention conjointe des TMS et des RPS Intervention au CHU de Bordeaux Prévention conjointe des TMS et des RPS Intervention au CHU de Bordeaux Olivier Lhospital (Ergonome Européen CHU de Bordeaux) Vitoria 14/06/2013 Contexte Importance des TMS en milieu de travail, lien établi

Plus en détail

LES MAISONS DE RETRAITE

LES MAISONS DE RETRAITE LES MAISONS DE RETRAITE La décision d entrer en maison de retraite se mûrit. Tout changement dans la vie d une personne âgée et particulièrement une admission en maison de retraite est vécu avec inquiétude.

Plus en détail

CHAPITRE 12 DECHETS. Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite

CHAPITRE 12 DECHETS. Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite CHAPITRE 12 DECHETS Coordonnateurs et Auteurs Marie-Hélène Hours Centre Hospitalier Bourgoin Jallieu Isabelle Poujol C.CLIN Sud-Est Pierre-Bénite Guide Technique d'hygiène Hospitalière 2004 C.CLIN Sud-Est

Plus en détail

Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile.

Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile. Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile. Frédérique SIESSE,infirmière libérale, Perpignan, Référente RVPCLR pôle Perpignan 1 La responsabilité de l infirmière

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX

RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEUX RAPPORT D'AUDIT DU CIRCUIT DES DÉCHETS D'ACTIVITÉS DE SOINS À RISQUE INFECTIEU Établissement : Date d'évaluation : le 23 novembre 2009 Évaluation réalisée par : Mme ROTH Infirmière hygiéniste EIHH-GR Mme

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERS CCTP MARCHÉ PRESTATIONS DE BLANCHISSERIE 2017

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERS CCTP MARCHÉ PRESTATIONS DE BLANCHISSERIE 2017 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERS CCTP MARCHÉ PRESTATIONS DE BLANCHISSERIE 2017 Octobre 2016 Article 1 er : objectifs principaux de la prestation Le titulaire du marché s engage à réaliser le

Plus en détail

mentaires en EHPAD : Quand les lever?

mentaires en EHPAD : Quand les lever? Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire Réseau CEN T RE HO S PIT AL IE R LE MANS Les Précautions Complémentaires mentaires en EHPAD : Quand les lever? 2 ème Journée inter-régionale Prévention

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER

DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER PRESENTATION GENERALE DE L HOPITAL ORGANISATION DE LA D.H.I.N. INDICATEUR DE RESULTATS : TAUX DE CONFORMITE

Plus en détail

LES CIRCUITS AU BLOC OPERATOIRE

LES CIRCUITS AU BLOC OPERATOIRE LES CIRCUITS AU BLOC OPERATOIRE Atelier-action du Resclin «Gestion du risque infectieux associé à une intervention chirurgicale» 4ème Trimestre Prévention du risque infectieux Priorité Préoccupation constante

Plus en détail

MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX GESTION DU LINGE EN EMS. Réunion annuelle du Réseau de Correspondants en Hygiène des EMS. Vendredi 27 mars 2015

MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX GESTION DU LINGE EN EMS. Réunion annuelle du Réseau de Correspondants en Hygiène des EMS. Vendredi 27 mars 2015 MAITRISE DU RISQUE INFECTIEUX ET GESTION DU LINGE EN EMS Réunion annuelle du Réseau de Correspondants en Hygiène des EMS Vendredi 27 mars 2015 CONTEXTE Vieillissement de la population, Augmentation du

Plus en détail

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel?

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel? L entretien en radiologie conventionnelle Il existe plusieurs sortes d entretiens à l hôpital Selon le service, le risque infectieux, la zone à entretenir et les actes effectués, l entretien sera différent.

Plus en détail

CARNET DE L ELEVE STAGE D APPLICATION EN 3EME SEGPA

CARNET DE L ELEVE STAGE D APPLICATION EN 3EME SEGPA Page 1 sur 12 ACADEMIE D AIX MARSEILLE S.E.G.P.A du collège Frédéric Mistral BP 208 13528 PORT DE BOUC Cedex Tél : 04.42.06.25.08 Fax : 04.42.06.05.78 CARNET DE L ELEVE STAGE D APPLICATION EN 3EME SEGPA

Plus en détail

SERVICE DE STERILISATION

SERVICE DE STERILISATION Enquête du CHSCT SERVICE DE STERILISATION mai 2012 2 Sommaire Introduction Organisation du travail Les locaux Transport/réception du matériel La zone de lavage La zone conditionnement La zone de déchargement

Plus en détail

Patients porteurs de BMR en EHPAD

Patients porteurs de BMR en EHPAD Patients porteurs de BMR en EHPAD Formation hygiène en Gériatrie ARLIN Lorraine arlin@chu-nancy.fr La colonisation par les BMR (bactéries multirésistantes aux antibiotiques) Simple portage Aucun symptôme

Plus en détail

HYGIENE ET QUALITE DU LINGE / RABC FORMATION RABC

HYGIENE ET QUALITE DU LINGE / RABC FORMATION RABC FORMATION RABC Présentée par : Sylvie BARTHOD, infirmière hygiéniste Polyclinique de F.C. - 13/03/2011 1 Contenu : 1. Le malade 2. L analyse des risques 3. La norme EN 14065 4. Le circuit du lit au lit

Plus en détail

LAMAC MACHINERY est une firme qui offre une solution complète pour la branche de l industrie de nettoyage.

LAMAC MACHINERY est une firme qui offre une solution complète pour la branche de l industrie de nettoyage. LAMAC MACHINERY est une firme qui offre une solution complète pour la branche de l industrie de nettoyage. Notre équipe très motivée et enthousiaste chez LAMAC MACHINERY est engagée pour le développement

Plus en détail

l indispensable LE CIRCUIT DU LINGE Le linge. Le changement Contexte réglementairer plus en plus exigeant A -B -C

l indispensable LE CIRCUIT DU LINGE Le linge. Le changement Contexte réglementairer plus en plus exigeant A -B -C Le linge. LE CIRCUIT DU LINGE l indispensable Hygiène du linge et méthode m R-R A -B -C 16/05/13 le circuit du linge/c- 16/05/13 le circuit du linge/c- Le changement Un contexte réglementaire r de plus

Plus en détail

PAPETERIE & EMBALLAGE

PAPETERIE & EMBALLAGE PAPETERIE & EMBALLAGE CLASSEUR TRIEUR CHEMISE HIVER 2015 www.itec-b2b.eu INDEX Lot de 40 porte-vues A4 de 20 pochettes en polypropylène 8611... 4 Lot de 56 porte-vues A4 de 30 pochettes en polypropylène

Plus en détail

Fiche résident. MédicElite 7.0. Administratif

Fiche résident. MédicElite 7.0. Administratif Fiche résident MédicElite est la solution pour la gestion informatique des soins en EHPAD. Simple et facile d utilisation, il s apprend très vite et permet d assurer la traçabilité des soins. Il s adresse

Plus en détail

Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile?

Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile? le point sur PRODUITS DE SANTÉ ET DU CORPS HUMAIN > Produits de santé, thérapeutiques et cosmétiques Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile? Depuis le 1 er novembre 2011, la distribution

Plus en détail

Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile?

Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile? PRODUITS DE SANTÉ ET DU CORPS HUMAIN > Produits de santé, thérapeutiques et cosmétiques Comment jeter vos déchets de soins à risques produits à domicile? Depuis le 1 er novembre 2011, la distribution gratuite

Plus en détail

31/01/2017. Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS. 1.Législation: 2.Étude de cas: Sommaire:

31/01/2017. Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS. 1.Législation: 2.Étude de cas: Sommaire: Sommaire: Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS IFAS 2017. Module 6 CIDC Cadre formateur 1.Législation 2.Étude de cas Circuit du linge propre et 3.Le linge propre a. Stockage b. Du bon usage

Plus en détail

Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile. F. Taillardas CDS hygiéniste

Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile. F. Taillardas CDS hygiéniste Gestion des Déchets d Activités de Soins à Risque Infectieux lors des soins à Domicile F. Taillardas CDS hygiéniste Présentation HAD du littoral 3 antennes: Berck sur mer, Boulogne sur mer et Fruges Prise

Plus en détail

Les nouvelles recommandations pour prévenir les infections associées aux soins

Les nouvelles recommandations pour prévenir les infections associées aux soins 1ère journée ALIAS Lille - mardi 29 mars 2011 Les nouvelles recommandations pour prévenir les infections associées aux soins Bruno Grandbastien Faculté de Médecine Henri Warembourg, Université de Lille

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

! " # #! $%&' #'%( 1/19

!  # #! $%&' #'%( 1/19 ! " # #! )*+), ) % $%&' #'%( $%&!+$- ) )./'0('0( % 1/19 .1!2 3 33..(/4"..(5(6 7 89:5::/6 2.99: " 3 1 /1 )33 3! ; 3 $%&! + 3 < = # 7>?3< @A1A ) 3 7< >?3< AAA1 > B 3 3 AAAAA*A 7C >3 #B *!>1 D 3

Plus en détail

MODE OPERATOIRE DOUCHE D UN PATIENT A DOMICILE

MODE OPERATOIRE DOUCHE D UN PATIENT A DOMICILE SOMMAIRE : 1. Objet 2. Domaine d application 3. Documents associés. Textes de référence 5. Destinataires 6. Contre-indications 7. Matériel 8. Déroulement du soin 9. Hygiène 10. Sécurité 11. Confort DATE

Plus en détail

Gestion efficace d une épidémie de colonisations et infections à Burkholderia cepacia dans un service d hémodialyse

Gestion efficace d une épidémie de colonisations et infections à Burkholderia cepacia dans un service d hémodialyse Gestion efficace d une épidémie de colonisations et infections à Burkholderia cepacia dans un service d hémodialyse Anne Jacquard, Elisabeth Masson CMC CHAUMONT Resclin-Champagne-Ardenne 25 novembre 2008

Plus en détail

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER?

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? Isabelle JOZEFACKI IDE HYGIENISTE UPIN DESP Le 17 novembre 2011 3 ème journée régionale de formation destinée aux EHPAD Moyens de

Plus en détail