Je crois que, s il fallait absolument faire un choix entre la lâcheté et la violence, je conseillerais la violence. (Gandhi)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Je crois que, s il fallait absolument faire un choix entre la lâcheté et la violence, je conseillerais la violence. (Gandhi)"

Transcription

1 Je crois que, s il fallait absolument faire un choix entre la lâcheté et la violence, je conseillerais la violence. (Gandhi) Est de gauche ( ) tout refus, même partiel, de ce qui est. Tout jugement, tout acte qui peut être dit de gauche ( ) est une contestation, timide ou radicale, fortuite ou systématique, de ce qui se présente comme établi. Il nie quelque chose de ce qui tente de s imposer comme non dépassable, comme impossible, comme interdit. (Dyonis Mascolo) Un pessimiste n est rien d autre qu un optimiste bien informé Petite annonce sur «le bon coin.fr» : «Vends bébé neuf». Photo à l appui. Tout est dans le «neuf» (il n y manque que l incontournable «jamais servi» des annonces en ligne). À se demander s il existe des bébés «vieux» Il paraît qu elle avait été postée par un monsieur qui avait des doutes sur sa paternité. Cela fout les boules et la chair de poule. Depuis samedi 1 er septembre, tous les médias répercutent et commentent les résultats d un énième sondage sur le «moral des français». ( ) Il marquerait ( ) une chute «au plus bas» de ce moral, chute qui serait sans précédent depuis % seraient toujours pessimistes? En dépit de l arrivé de la gauche au pouvoir. Diable! ( ) En réalité, cette perception est mensongère. Le sondage en question ne correspond pas vraiment à ce que disent les titres. Comme pour les contrats d assurance, il faut lire ce qui est écrit en petits caractères. On apprendra ainsi que le fameux moral est surtout «en baisse» chez les personnes âgées, les commerçants et les inactifs, mais qu il ne l est pas du tout chez les ouvriers. Ces derniers seraient même nettement plus optimistes (+4%) qu en janvier. On suppose qu il en va de même pour les employés. Au total, il aurait été plus exact de titrer ce sondage : «Les classes populaires ont meilleur moral». Qui a pris cette peine? Pourquoi personne ne l a fait? ( ) Essayons d aller plus loin. L Insee, organisme d État et non plus entreprise privée comme l Ifop, publie mensuellement depuis 1994 une enquête dite «de conjoncture» auprès des ménages. ( ) Depuis 2004, le questionnaire utilisé ( ) a été refondu et harmonisé au niveau européen. Il consiste désormais en onze questions. Surprise : elles sont toutes financières -niveau de vie espéré, épargne projetée, dépenses prévues, etc. Bref, ce ne sont pas vraiment les Français que l on sonde, mais le consommateur qui sommeille en eux ( ) Au final, ce qu on appelle notre «moral» se ramène tout bêtement à notre envie d acheter! Notre âme, celle de nos concitoyens et concitoyennes, se trouve ainsi indexée sur la seule agilité de leur carte de crédit. C est fou! (Jean-Claude Guillebaud) L art est ce qui vous rend la vie plus intéressante que l art. (cité par Juliette Kapla) La solution aux crises que nous traversons est de subvertir le réel, non de le reproduire ; de rendre possible le souhaitable et non de se mouler dans les cadres existants. (Clémentine Autain) Musique : fait penser à un tas de choses. Adoucit les mœurs. Ex : la Marseillaise. (Flaubert, Dictionnaire des idées reçues) Maintenant, «Mister President», le plus difficile reste à faire : refaire le monde, comme promis. Mais vous allez vous apercevoir que Jésus et le Che ont un léger avantage sur vous : ils sont morts et ne peuvent donc plus décevoir. (Ted Stanger, journaliste américain) La véritable paix c est quand le loup et l agneau partageront la même couche ; mais alors l agneau ne dormira pas beaucoup. (Woody Allen) Si les gens ne croient pas que les mathématiques sont simples, c est uniquement parce qu ils ne réalisent pas à quel point la vie est compliquée. (Neumann, mathématicien)

2 Le plus dur n est pas la chute, c est l atterrissage. (réplique dans le film La haine de Mathieu Kassovitz) Une campagne, c est de la poésie ; mais gouverner, c est de la prose. (Mario Cuomo, ex-gouverneur de New-York) 21% des Français sont à découvert en fin de mois. Les Amis de la Terre, qui depuis deux ans se battent contre l obsolescence programmée, notent que pas moins de 37% de nos gadgets high-tech ne vivent pas plus d un an et demi ( ) Ils proposent que la garantie de tous ces bibelots soit portée à dix ans. Mais, dix ans, est-ce suffisant? Rappelons que, fabriquer des objets durables, l industrie sait parfaitement faire. Regardez les Airbus : ils ne subissent leur première révision complète qu après vingt-cinq années d exploitation. La moindre vis doit tenir le coup un quart de siècle. Et les centrales nucléaires ( ) EDF veut prolonger leur vie jusqu à 50 ans minimum. Cette logique de l obsolescence gagne pourtant tous les objets qui nous environnent. Or le gadget jetable mène à un monde jetable. Nous forçant à acheter de la camelote, c est transformer ce monde en camelote. Et l on sait depuis les écrits de Günther Anders que cela mène à l «obsolescence de l homme». (Jean-Luc Porquet) Être privés de sexe ou d Internet pendant un an? S ils devaient faire ce terrible choix, 18% des jeunes Allemands ont avoué préférer renoncer à l étreinte plutôt qu à l écran. Le PS, je crois qu il est mort. Pas les socialistes ou leurs idées, mais le parti. Il peut survivre quelques années, mais il n est plus capable d incarner la grande force du changement en France. ( ) Le PS est devenu incapable d écouter la société. Il n a ni projet, ni perspectives, ni militants. (Déclarations, en novembre 1992, d Harlem Désir, nouveau Premier secrétaire du PS) L orgueil est un défaut, la fierté un minimum. (Jérôme Cahuzac) Les musulmans n oublieront jamais ni les croisades contre les infidèles ni le fait que des étrangers règnent en Terre sainte. Leur rejet de l Occident est aussi fort que celui qui a frappé pendant des siècles le peuple juif, peuple déicide qui n a pas su reconnaître le Seigneur. Aujourd hui, tous les enfants musulmans apprennent à haïr les occupants de la Palestine comme, pendant si longtemps, les enfants chrétiens ont appris à se souvenir que c était les juifs qui avaient tué le Christ. (Jean Daniel) Comment croire la réponse de quelqu un qui n a pas compris qu on lui posait une question? En France, un dossier de surendettement est déposé toutes les deux heures. A l heure où la France est sommée de se taire plutôt que de «jeter de l huile sur le feu», et où un acte de résistance («Charlie Hebdo») est assimilé à une provocation, il est terrible de constater à quel degré de veulerie et d impuissance nous sommes tombés. (Samuel G., Le courrier des lecteurs, Nouvel Obs) Pourquoi l Élysée emploi-t-il près de 900 personnes alors que la Maison Blanche ne compte que 583 employés? Pourquoi es dépenses courantes de l Élysée sous Sarko avaient-elles atteint 19,8 millions d euros alors que celles d Obama à la Maison Blanche ne s élevaient qu à 10 millions? En 40 ans, la consommation de vin en France est passée de 95,6 à 22,7 litres par personne et par an ; et, la preuve que nos compatriotes sont passés à l eau : en 60 ans, le pourcentage de personnes déclarant prendre au moins une douche par jour est passé de 37% à 71%! Toute colonisation entraîne un double désastre, celui du colonisé, celui du colonisateur. (Ellul)

3 La solitude, c est mieux à deux En France, le nombre de milliardaires est passé de 89 en 1996 à 278 en Quant à leur bas de laine, il a enflé, dans le même temps, de 21,3 à 107 milliards. La France est classée 26 ème sur 30 pays pour le rattrapage des inégalités sociales à l école. Il croit qu il sait, il ne sait pas qu il croit. (Jean Rostand, biologiste) Il y a seulement moins de dix ans, Facebook n existait pas, twitter était un son, le cloud était toujours un nuage et 4G un numéro de place de parking Avec le tabac, l alcool occasionne morts par an. Qu est-ce qui arrive à notre Vieux Continent pour que «l éthique de l argumentation» (au sens où l entend le philosophe Jürgen Habermas) s y trouve à ce point profanée? Tant de glissades vers la vulgarité inculte, le glapissement irréfléchi et le «plan média» à la petite semaine laissent sans voix. (Jean-Claude Guillebeaud) Dix-sept mètres de plus, et ce serait la tour Eiffel. Le «One57» sera l immeuble résidentiel le plus élevé de New York quand il sera inauguré, fin Les neuf étages les plus élevés ont déjà été vendus ; parmi eux, deux duplex qui sont partis à plus de 90 millions de dollars l unité. Les six héritiers de la famille Walton, propriétaires de la chaîne de supermarchés Wal-Mart, ont une fortune égale au patrimoine cumulé de 100 millions d Américains! Les 1% les plus riches, ces fameux 1% que dénonçait Occupy Wall Street, possèdent autant que 90% de la population! La technologie du «narrowcasting» (diffusion étroite d informations) permet de ne recevoir que les infos confortant votre identité, vos convictions, à l exclusion des autres. Cette religion politique de l individu n est pas nouvelle. Tocqueville soulignait déjà les dangers de l individualisme démocratique, et Paul Ryan, le colistier de Mitt Romney, a décrit sa jeunesse en termes que n aurait pas reniés Ayn Rand, l écrivain fétiche de la droite : «Mon propre chemin, mon propre voyage, un voyage américain où je pouvais penser pour moi-même, décider pour moi-même, définir le bonheur pour moi-même.» Dilemme intéressant, au passage, pour l Amérique conservatrice : les interdits moraux collectifs qu elle défend sont directement minés par son hyper-individualisme doctrinaire. Après avoir écouté Paul Ryan, un jeune républicain n a pas beaucoup plus de raisons qu un démocrate de s interdire de choisir sa sexualité et celle de son partenaire. Avec les nouvelles générations, tous ces interdits sont balayés par l individualisation. Dans le Dakota du Sud, des élus ont tenté de faire voter une loi pour légaliser le meurtre des médecins pratiquant l avortement. Une drôle de façon de se proclamer pro-vie Les États-Unis représentent à peine plus de 5% de la population mondiale, mais 25% de la population carcérale du monde. Contrairement à ce que les médias colportent allègrement, les Afro-Américains ne représentent pas la majorité des condamnés à mort. Ce sont bien les Blancs qui peuplent majoritairement les couloirs de la mort. En revanche, et c est très révélateur, la majorité des exécutés sont bel et bien afro-américains. (puisé dans le dossier spécial USA du Nouvel Obs du 18 au 24 octobre 2012)

4 La gauche moderne semble avoir abandonné sa quête d une métaphysique de la raison (Schopenhauer) au profit d un réalisme soumis aux forces prosélytes des religions et des obscurantismes cachés de la laïcité. (Jean Guilhem Le Rouge, courrier des lecteurs du N.Obs) Ne conviendrait-il pas de mettre un terme à la mascarade sportive des héros de la grande boucle? Ou alors, ce sont les médecins qui devraient monter sur le podium. (Guillaume Malaurie) Grâce à l appui de sénateurs des deux bords, l amendement Cardin-Lugar a pu être voté : la loi oblige désormais toutes les sociétés minières et pétrolières cotées à la Bourse de New York à déclarer les sommes qu elles ont dû débourser afin d obtenir leurs contrats. C est ce que nous disent les Africains : notre continent est riche, il y a de telles réserves sous les pieds de nos enfants, minéraux, pétrole, gaz, sans parler des ressources naturelles comme la deuxième plus grande forêt tropicale au monde. Comment extraire ces richesses du sol au profit de nos concitoyens? En luttant contre la corruption, qui tue plus d enfants que la malaria, le sida ou la tuberculose. Quel est le vaccin qui permet d éradiquer la corruption? C est la transparence. C est la lumière du jour. Quand tout est révélé au grand jour, les sociétés civiles peuvent poser les bonnes questions à leurs gouvernements : où est passé cet argent? Combien avez-vous touché pour les mines d or, les concessions gazières? La lumière du jour est l ennemie de la corruption. (Bono, rock star et cofondateur de l ONG One) Si l ouragan «Sandy» avait frappé un pays du tiers monde, les télés nous montreraient les tristement sempiternelles files d attente et bagarres pour se procurer de l eau potable, du lait, un peu de maïs, des couvertures ou des médicaments d urgence. À New York, on assiste à la quête de prises électriques pour recharger les portables. Si, si! (vu à la télé) L objet de la philosophie politique n a guère changé depuis sa fondation par les Grecs : il s agit de déterminer les critères du juste et de l injuste, de penser les conditions de la vie en commun. Ce qui est nouveau, c est la montée d un sentiment de dépossession démocratique et le reflux des perspectives de progrès. La politique ne parvient plus à décider de la vie en commun, qui se joue au niveau de puissances économiques n ayant pas à répondre de leurs actes. Financiarisation de l économie et médiatisation du politique ont convergé pour priver la politique d enjeux réels. (Jean-Claude Monod) Nous avons le sentiment de vivre au bord d un gouffre. Face à la catastrophe qui menace, nous traduisons nos exigences en termes de préservation : il faut sauver la nature, la planète, les frontières, la culture, la langue La philosophie politique suit la même évolution : qu elle se soucie du «care» (le soin), des «capabilités» (c est le thème central d Amartya Sen) ou du catastrophisme écologique, l idée domine qu une société juste doit s intéresser aux conditions concrètes de vie des individus plutôt qu à leur destin commun. (Michaël Fœssel) N.Obs : Prendre en compte les conditions concrètes de vie, cela semble une bonne chose Bien sûr, mais il y a un prix à payer. Réduire la vie humaine à la vie individuelle (biologique, psychique, économique ) c est confondre la politique et la morale. La première vise le juste et se déroule dans l espace public, la seconde cherche le bien et relève plutôt de la sphère privée. Or, quand la politique se pique de morale, on l a vu par le passé, elle cesse d être démocratique. Il n y a plus de confrontation d opinions, mais seulement des évidences qui s imposent sans discussion. Et qui énonce ces évidences? L expert. Lui seul sait ce qui est bien, sait ce qu il faut préserver. ( ) (MF) Il existe ce que j appelle une «illusion des bienfaits automatiques de l impersonnel», d ailleurs commune au marxisme et au néolibéralisme : pour le premier, ce sont les masses anonymes qui font l Histoire ; pour le second, c est le marché autorégulé qui assure le bien-être commun. Moins il y a de volonté humaine et mieux le monde se porterait. ( ) J-CM) Le néolibéralisme a trahi le libéralisme politique. Il ne vise pas la liberté, mais l efficience via des contrôles et des normes. Sa liberté est limitée à sa liberté d entreprise, laquelle s accommode très bien de la disparition des autres libertés, comme en attestent la Chine, la Russie ou la Tunisie de

5 Ben Ali. C est que le néolibéralisme repose sur l idée d un savoir supérieur que seuls les experts possèdent. En philosophie politique, il existe un clivage essentiel autour de la question suivante : la politique relève-t-elle d un savoir? Platon répond oui et veut confier les affaires de la cité au philosophe, qui détient ce savoir du bien. Aristote répond non et croit à la confrontation des convictions. Les technocrates néolibéraux sont, d une certaine manière, les platoniciens d aujourd hui : pour eux, le marché est source de vérité et la parole du peuple ne peut produire que du désordre. Voilà pourquoi le néolibéralisme est tendanciellement antidémocratique : c est le fameux «there is no alternative» de Margaret Tatcher. (MF) Le libéralisme est une composante de la démocratie qui permet de limiter chaque pouvoir et de l équilibrer par d autres pouvoirs. Sur ce point, l Europe est libérale, elle veille au respect des droits et c est une très bonne chose. Mais la démocratie ne se limite pas au droit, elle se définit aussi pouvoir du peuple sur son sort. De ce point de vue, il y a de moins en moins de démocratie. Le néolibéralisme, qui s est construit en réaction aux totalitarismes, nourrit une certaine phobie envers la politique et envers l État. C est cette tendance-là que nous combattons tous.( ) Le néolibéralisme a lancé une OPA sur l avenir. Notre travail est de réinjecter du possible et du désirable dans un univers économique, politique, médiatique et intellectuel où tout paraît impossible. (J-CM) Le néolibéralisme a engendré depuis vingt ans une explosion des inégalités et une mise à sac démentielle des ressources de la planète. Parce qu ils doivent colmater la rage grandissante des dépossédés, des rejetés, des endettés, les régimes néolibéraux sont voués à devenir des États policiers. Le problème est que, dès qu on prétend contester le dogme de l efficience des marchés, on se voit retourner l éternel argument du totalitarisme. On vous balance Staline en pleine tête, comme s il fallait décider entre le marché dérégule et le goulag. «Malheur à moi, je suis une nuance.» écrivait Nietzsche. Aujourd hui, il faut redonner une dignité à la volonté politique plutôt que d attendre les effets enchanteurs d une autorégulation qui ne profite qu à une minorité. (Frédéric Gros) (Extraits d un débat de l Obs : Trois philosophes jugent le néolibéralisme. Extension du domaine du marché)

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction introduction Camus l a joliment formulé : le seul choix qui s offre à nous, aujourd hui, est d être soit un pessimiste qui rit, soit un optimiste qui pleure. L optimiste croit que tout va bien. Dans La

Plus en détail

La puissance des Etats-Unis d Amérique

La puissance des Etats-Unis d Amérique La puissance des Etats-Unis d Amérique Sur quoi est fondée la réussite de la première puissance mondiale et comment le pays parvient-il à surmonter les difficultés et les agressions extérieures? Sommaire

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Table des matières (cliquable)

Table des matières (cliquable) Table des matières (cliquable) De l importance de se créer des revenus passifs et alternatifs...4 Pourquoi investir dans une place de parking?..6 Qu est ce qui fait un bon emplacement de parking?...8 Gare

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Parents écolos ; bébé durable Ou l idéal écolo d une future maman

Parents écolos ; bébé durable Ou l idéal écolo d une future maman Le sujet de mon article aujourd hui, c est mon bébé. Ce n est pas ma faute, je focus vraiment sur cet enfant qui naîtra au début du mois d octobre. Je suis une femme qualifiée d écolo. J ai aussi un idéal

Plus en détail

Le meilleur placement!

Le meilleur placement! 25 e DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE C Frère Antoine-Emmanuel Am 8, 4-7 ; Ps 112 ; 1 Tm 2, 1-8 ; Lc 16, 1-13 8 septembre 2013 Sanctuaire du Saint-Sacrement, Montréal Le meilleur placement! La première page

Plus en détail

Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret

Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret Chapitre 5 Pourquoi investir en bourse? Pour gagner nettement plus qu avec un livret Achetez de bonnes actions et gardez-les jusqu à ce qu elles augmentent, ensuite vendez-les. Si elles n augmentent pas,

Plus en détail

METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE

METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE by Du global au local : 2015-2030 - 2050 1 METTRE FIN À LA PAUVRETÉ PARTOUT DANS LE MONDE 1 1 L élimination de la pauvreté dans le monde est le premier des Objectifs du Millénaire pour le Développement

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements

2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs. Revoir la notion des placements 2014 Sondage d AGF sur les perspectives des investisseurs Revoir la notion des placements Un message de Blake C. Goldring, m.s.m., ll.d., cfa PRÉSIDENT DU CONSEIL ET CHEF DE LA DIRECTION, LA SOCIÉTÉ DE

Plus en détail

Les bibliothèques: une tâche publique

Les bibliothèques: une tâche publique Les bibliothèques: une tâche publique Argumentaire pour les autorités, les parlements et les politiques A l ère d Internet, où peut-on encore créer du lien social? Aujourd hui, qu est-ce qui fait l identité

Plus en détail

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Valeurs, identité et aspirations des jeunes avant l élection présidentielle Mars 2012 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Glamour

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Lutter contre le sentiment d impuissance

Lutter contre le sentiment d impuissance ANALYSE 2010 Lutter contre le sentiment d impuissance Publié avec le soutien de la Communauté française Lutter contre le sentiment d impuissance Les phénomènes sociétaux et les conflits qui font l actualité

Plus en détail

génération C DOSSIER : Technologies de l information Auteurs : Roman Friedrich, Michael Peterson et Alex Koster L avis de

génération C DOSSIER : Technologies de l information Auteurs : Roman Friedrich, Michael Peterson et Alex Koster L avis de PREMIUM DOSSIER : Technologies de l information 48 49 Tout sur la génération C L arrivée prochaine de la génération C aura un effet comparable à celui de la révolution industrielle, mais en accéléré. Votre

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

LE FUNAMBULE LES PROCHAINS TOURS DE PISTE

LE FUNAMBULE LES PROCHAINS TOURS DE PISTE 1 «Je n ai pas le temps de m arrêter pour penser à ma retraite. Je dois continuer à avancer pour ne pas tomber!» LE FUNAMBULE En équilibre au-dessus du vide! Le type funambule a devant lui un rêve lointain,

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007 Annexes La publication des données qui fondent

Plus en détail

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER JEAN-LUC BUCHALET CHRISTOPHE PRAT IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER Acheter ou louer? Investir? Les clés pour éviter de se faire piéger, 2014 ISBN : 978-2-212-55888-3 Introduction Ce que disent

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français Préface NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français et leur longévité augmentent bien plus que nous ne l avions imaginé depuis cinquante ans. Dans de nombreux domaines, on

Plus en détail

contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble!

contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble! contact@ensemble-fdg.org 20 rue Chaudron 75010 Paris www.ensemble-fdg.org Communiqué de Ensemble! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire. Déclaration d Ensemble Assemblée des

Plus en détail

Flore-Aline Colmet Daâge*

Flore-Aline Colmet Daâge* NOTE n 153 - Fondation Jean-Jaurès - 23 janvier 2013 - page 1 Un enjeu clé pour dynamiser l emploi Flore-Aline Colmet Daâge* * Directrice d études, département «Opinion et stratégies d entreprise», Ifop

Plus en détail

Les Français et la politique d aide au développement de la France

Les Français et la politique d aide au développement de la France 21 octobre 2014 Étude réalisée auprès de l ensemble des Français âgés de 15 ans et plus Contacts : François Kraus Jean-Philippe Dubrulle 01 72 34 94 64 / 01 72 34 95 45 francois.kraus@ifop.com Les Français

Plus en détail

aupres des personnes agees `

aupres des personnes agees ` aupres des personnes agees ` La problématique du suicide chez les personnes âgées Informer, soutenir, accompagner les professionnels qui entourent les personnes âgées dans leur quotidien. ^ L intervenant

Plus en détail

Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier

Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier L.P. Léonard de Vinci MONTPELLIER Christine THOMAS Lettres - Histoire Sortie pédagogique au «musée de l infanterie» de Montpellier Le jeudi 6 octobre de 8h30 à 12h30. Classe concernée : 2 nde B.E.P. T.I.S.T.

Plus en détail

Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com

Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa www.legermarketing.com Méthodologie À l aide d une méthode d échantillonnage sophistiquée répliquant les conditions d un échantillon aléatoire

Plus en détail

Images et réalités du modèle américain dans «West Side Story» (1961)

Images et réalités du modèle américain dans «West Side Story» (1961) Terminale Les grands modèles idéologiques des années 1950 Images et réalités du modèle américain dans «West Side Story» (1961) Réalisée par Robert Wise et Jerome Robbins et mise en musique par Léonard

Plus en détail

20 commonly asked questions

20 commonly asked questions Oral Abstract Topics 20 commonly asked questions 1. Le tabagisme des jeunes est-il un problème? Pourquoi? Que peut-on faire? 2. L alcoolisme sévit-il dans votre région?? Pourquoi? Que peut-on faire? 3.

Plus en détail

Introduction. Groupe Eyrolles

Introduction. Groupe Eyrolles Introduction La crise ferait vendre! C est en tout cas le constat que peuvent se faire nombre de libraires depuis 2008 : près d une centaine d ouvrages sur le sujet auraient déjà été publiés Pratiquement

Plus en détail

Pourquoi ce sondage Netino / Opinion Way *?

Pourquoi ce sondage Netino / Opinion Way *? Sondage : la perception des commentaires sous article (sites d actualités) Pourquoi ce sondage Netino / Opinion Way *? Lemonde.fr, Lefigaro.fr, Tf1News.fr, RTL.fr, Yahoo Actualités etc tous les grands

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC

Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC Décembre 2011 Intelligence de marchés (Marketing) à BDC Sommaire Financement collectif Processus de planification Dette et incertitude économique Moins

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Le journalisme. Diaporama réalisé à partir de la présentation de M-C Lipani de l IJBA

Le journalisme. Diaporama réalisé à partir de la présentation de M-C Lipani de l IJBA Le journalisme Diaporama réalisé à partir de la présentation de M-C Lipani de l IJBA LA LIBERTE D EXPRESSION L Ce qu elle garantie Déclaration des droits de l homme et du citoyen de 1789 Liberté de la

Plus en détail

Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs

Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs CONFERENCE COMMENT PENSER LA GAUCHE SANS LA CROISSANCE? Conclusion par Barbara ROMAGNAN députée du Doubs Après les interventions fortes et passionnantes de Guillaume Duval et Patrick Viveret, il me revient

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC :

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : 1ere Edition Baromètre SOCIAL MINDS Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : Présentation «Social Minds» est un baromètre quantitatif dont la 1 ère édition a été réalisée en Mars 2012, commandité

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux.

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux. 1 Prédication de mariage de Ginette DARBOUX et de Roland OUFFOUE Mission libanaise, à Dakar Samedi 26 avril 2008 Pasteur Vincent BRU De l Eglise Réformée Evangélique (France) Chers frères et sœurs en Christ,

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques Dépistage VIH Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE Quelques données épidémiologiques Selon l Institut de Veille Sanitaire (InVS) 1, en 2007 cinq millions de

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Philippe Villemus. Qui est riche? La vérité sur les riches, les pauvres et les autres... Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53990-5

Philippe Villemus. Qui est riche? La vérité sur les riches, les pauvres et les autres... Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53990-5 Philippe Villemus Qui est riche? La vérité sur les riches, les pauvres et les autres..., 2007 ISBN : 978-2-212-53990-5 En synthèse, qu est-ce qu être riche? «Pour un pays comme pour un individu, ce n est

Plus en détail

Les conséquences des Jeux Olympiques sur la Chine

Les conséquences des Jeux Olympiques sur la Chine Les conséquences des Jeux Olympiques sur la Chine Dr. Zhan SU Professeur titulaire de management international et de stratégie de l entreprise Directeur du Groupe d Études et de Recherche sur l Asie Contemporaine

Plus en détail

Indice canadien de report de la retraite Sun Life

Indice canadien de report de la retraite Sun Life Indice canadien de report de la retraite Sun Life Rapport sur l Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014 La vie est plus radieuse sous le soleil Table des matières À propos de l Indice canadien

Plus en détail

La communication, et après?

La communication, et après? 14e congrès RANACLES 24 novembre 2006 La communication, et après? Mythes, fantômes et clichés Christian MARCON Maître de conférences ICOMTEC Institut de la Communication Université de Poitiers 1999 : un

Plus en détail

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet Marie-Anne Frison-Roche L engagée. Mercredi 29 octobre, avant une session extraordinaire des Grandes Questions du Droit, Marie-Anne Frison-Roche a accordé un entretien de près d un quart d heure au Parvenu,

Plus en détail

Intervention générale

Intervention générale PROPOSITION DE LOI N 909 PORTANT DEBLOCAGE EXCEPTIONNEL DE LA PARTICIPATION ET DE L INTERESSEMENT Intervention générale Monsieur le Président, Monsieur le rapporteur, Chers collègues, Nous sommes appelés

Plus en détail

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Gabriella Battaini-Dragoni Coordinatrice du dialogue interculturel Directrice générale «Éducation, Culture et Patrimoine, Jeunesse

Plus en détail

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Comment mieux formuler votre déclaration, pour votre interview «RSD» (Refugee Status Declaration Détermination de Statut de Réfugié) auprès de l UNHCR, en vue

Plus en détail

LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT.

LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT. LES «JEUNES» LEUR APPORT DANS LA DEMOCRATIE LOCALE AU TRAVERS D UNE MUNICIPALITE ET LES ENJEUX EDUCATIFS QUI EN DECOULENT. Gérard SERVANT, Personnel de Direction, Académie d Aix-Marseille, Docteur en Sciences

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7 JF/JPD N 111965 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Les Français et l interruption volontaire

Plus en détail

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées.

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées. Élève 1 Nombre total de points 2 (77%) Devoir 1: Entretien 5 points Devoir 2 : Jeu de rôle 5 points Devoir 3 : Commentaire 4 points Transcription du commentaire (Temps de production 1:32 min) Prestation

Plus en détail

Bénabar : L effet papillon

Bénabar : L effet papillon Bénabar : L effet papillon Paroles et musique : Bénabar - Bénabar EPIC JIVE / Sony BMG Thèmes La vie quotidienne, la protection de l environnement, la politique économique. Objectifs Objectifs communicatifs

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA ASTIER Marine Université Jean Monnet Saint -Etienne Rapport de fin de séjour Explo RA Sup Ecole polytechnique de Montréal CANADA 2010-2011 L opportunité m a été offerte de pouvoir effectuer mon stage de

Plus en détail

Initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative sur l or)»

Initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative sur l or)» Département fédéral des finances DFF Initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative sur l or)» Etat: septembre 2014 Questions et réponses Que demande l initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

Plaidoyer pour une éthique du «placement»

Plaidoyer pour une éthique du «placement» Plaidoyer pour une éthique du «placement» Pascal Poli Gériatre, Fondation Le Bon Sauveur d Alby (Albi), Groupe de réflexion «Éthique et Sociétés - Vieillesse et vulnérabilités», Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27 Une méditation évangélique pour des personnes engagées dans une action au service d un dun monde plus juste et solidaire Marc 10, 17 27 Evangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 10, 17 22) Jésus se

Plus en détail

ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION

ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION ATELIER DE REFLEXION 1 PROMOUVOIR LA LIBERTE D EXPRESSION LA QUESTION DE LA LIBERTE D EXPRESSION DANS UN CONTEXTE PARTICULIER La promotion de la liberté d expression n est pas un sujet nouveau pour l Institut

Plus en détail

Le jeu des Zoolalas. ou des inégalités mondiales et nationales

Le jeu des Zoolalas. ou des inégalités mondiales et nationales Le jeu des Zoolalas ou des inégalités mondiales et nationales Objectif : L objectif de cette animation est de faire comprendre aux participants les inégalités qui existent entre les différents habitants

Plus en détail

SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT. Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14

SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT. Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14 SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14 Peuple du Seigneur, L Esprit de Dieu est présent partout, il est en action partout dans la création, mais il agit de manière

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

Introduction Quels défis pour l Administration Publique face àla crise? Crise et leadership : quelles relations? Quels défis pour les dirigeants?

Introduction Quels défis pour l Administration Publique face àla crise? Crise et leadership : quelles relations? Quels défis pour les dirigeants? Renforcement des capacités en matière de Leadership au niveau du Secteur Public dans le contexte de la crise financière et économique Par Dr. Najat ZARROUK Introduction Quels défis pour l Administration

Plus en détail

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie 2011 MasterIndex MC sur les femmes et la technologie État de la situation MasterCard: Au premier plan de l évolution de la technologie mobile Du paiement sans contact aux paiements mobiles, MasterCard

Plus en détail

Climat social 2015 : 1 salarié sur 4 dit avoir déjà subi un problème psychologique grave ou été victime de harcèlement moral au cours de sa carrière

Climat social 2015 : 1 salarié sur 4 dit avoir déjà subi un problème psychologique grave ou été victime de harcèlement moral au cours de sa carrière Communiqué de presse Issy-les-Moulineaux, 22 octobre 2015 Baromètre Cegos «Climat social et qualité de vie au travail» Climat social 2015 : 1 salarié sur 4 dit avoir déjà subi un problème psychologique

Plus en détail

Canicule et business, quand la météo fait l économie!

Canicule et business, quand la météo fait l économie! Canicule et business, quand la météo fait l économie! La canicule actuelle, par conséquent la meteo en général, a de nombreuses conséquences sur le business des entreprises : 70 % environ des entreprises

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Jeu sérieux. LAMBOLEY Jack et DE CSIKY Arthur

Jeu sérieux. LAMBOLEY Jack et DE CSIKY Arthur Jeu sérieux LAMBOLEY Jack et DE CSIKY Arthur SCENARIO Le scénario se passe au XIXeme siècle, quand l Italie subit de fortes émigrations, Vous incarnerez un paysan pauvre et sans avenir dans le pays qui

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail

Donateur : qui es tu? «Donateur : qui es-tu?» - 4 oct.

Donateur : qui es tu? «Donateur : qui es-tu?» - 4 oct. Donateur : qui es tu? Ton profil? 2 Plus de la moitié des Français sont concernés par le don d argent % Donne au moins tous les 2/3 ans 53 47 53 53 57 46 45 42 Donne rarement ou jamais Crise 2004 2005

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

Vous avez dit. arbitrages?

Vous avez dit. arbitrages? Vous avez dit @ arbitrages? Club Saint Eloi - 26 mars 2013 Michel choukroun Consultant en Problématiques de distribution Professeur affilié à l Université Paris Dauphine m.choukroun@mc-analysis.com En

Plus en détail

La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de

La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de Êtes-vous fait pour la communication? La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de nouveau produit, pas d élus politiques, pas de spectateurs dans les salles de cinéma,pas de lecteurs pour

Plus en détail

Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi?

Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi? Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi? Regnier Thomas QUI? Mais qui sont ces pourvoyeurs de popularité jamais en manque de solutions concernant ce sujet? Un jeune

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Test à envoyer par e-mail à l adresse suivante pedagogie@lyon-bleu.fr

Test à envoyer par e-mail à l adresse suivante pedagogie@lyon-bleu.fr Voici les conditions idéales pour faire le test : 60 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûr(e). Ne devinez pas. pas de dictionnaire, ni de livre de grammaire, ni d'aide extérieure

Plus en détail

Projet de loi de régulation et de séparation des activités bancaires Intervention générale

Projet de loi de régulation et de séparation des activités bancaires Intervention générale Nom du sénateur Eric Bocquet Groupe Communiste Républicain Citoyen Sénateur du Nord Paris, le 19 mars 2013 Projet de loi de régulation et de séparation des activités bancaires Intervention générale Monsieur

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

4 - LA DISCRIMINATION BLANC/NOIR, UNE PEUR ENFANTINE? LA DISCRIMINATION CHRÉTIEN/MUSULMAN, UNE AFFAIRE DE FAMILLE?

4 - LA DISCRIMINATION BLANC/NOIR, UNE PEUR ENFANTINE? LA DISCRIMINATION CHRÉTIEN/MUSULMAN, UNE AFFAIRE DE FAMILLE? Cycle d audioconférences Lutter contre les discriminations Présentée par le CAFOC de Besançon 4 - LA DISCRIMINATION BLANC/NOIR, UNE PEUR ENFANTINE? LA DISCRIMINATION CHRÉTIEN/MUSULMAN, UNE AFFAIRE DE FAMILLE?

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail