CCTP lot n 13 Electricité CF / Cf

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CCTP lot n 13 Electricité CF / Cf"

Transcription

1 Réhabilitation de la piscine intercommunale de Vic-en-Bigorre Phase DCE CCTP lot n 13 Electricité CF / Cf Emetteur : Date Phase 01/12/2015 DCE Rédigé par Indice CD2I 02 Nom fichier Type Format VICENBIGORRE_CD2I_MALE_DCE_CCTP13 docx A4

2 Grille de révision INDICE DATE ETABLI PAR Objet indice 01 16/11/2015 CD2I Remise informatique PRO 02 01/12/0215 CD2I Remise informatique DCE CD2I - B MALE CCTP DCE Electricité CF / Cf - Ind 02 CC Vic Montaner - Réhabilitation de la piscine intercommunale

3 SOMMAIRE 0 - PREAMBULE CCTP PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES PRESTATIONS DUES AU PRESENT LOT GENERALITES LIMITES DE PRESTATIONS DOCUMENTS NORMATIFS CELLULE DE SYNTHESE ET COMPTE PRORATA ETUDES D EXECUTION SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES DONNEES DE BASE NATURE DU COURANT REGIME DE NEUTRE CLASSEMENT DU BATIMENT NIVEAUX D ECLAIREMENT ORIGINE DE L INSTALLATION MISE A LA TERRE PRISE DE TERRE LIAISONS EQUIPOTENTIELLES CONDUCTEURS DE PROTECTION DEPARTS EN ARMOIRES TABLEAUX D ALLUMAGE DISTRIBUTION GENERALE CHEMINS DE CABLES ET CONDUITS CABLES DISTRIBUTION EQUIPEMENTS DES LOCAUX DIVERS LUMINAIRES GENERALITES COMMANDE DE L ECLAIRAGE ECLAIRAGE DES LOCAUX ECLAIRAGE DE SECURITE EVACUATION ANTI-PANIQUE ECLAIRAGE DE SECURITE DES GALERIES TECHNIQUES CANALISATIONS ALIMENTATIONS DIVERSES ALIMENTATION KITCHENETTE ALIMENTATION GROUPE DE RELEVAGE ALIMENTATION CONTROLE D ACCES ALIMENTATION SONORISATION (OPTION ESPACE BIEN-ETRE) ALIMENTATION SURPRESSEURS (OPTION ESPACE BIEN-ETRE) SONORISATION (OPTION ESPACE BIEN-ETRE) ALARME INCENDIE MATERIEL ASSERVISSEMENT DIVERS RACCORDEMENTS ESSAIS ET CONTROLES CONTROLE D ACCES CD2I - B MALE CCTP DCE Electricité CF / Cf - Ind 02 CC Vic Montaner - Réhabilitation de la piscine intercommunale

4 0 - PREAMBULE CCTP Les travaux du présent lot concernent toutes les prestations nécessaires aux travaux d électricité courants forts courants faibles dans le cadre de la réhabilitation de la piscine intercommunale à Vic-en-Bigorre (65). Option : réalisation de l espace bien-être 1 - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES PRESTATIONS DUES AU PRESENT LOT Les travaux du présent lot concernent l'ensemble des ouvrages suivants : les installations électriques, courants forts, les installations d éclairage artificiel intérieur, les installations d éclairage de sécurité, l alarme anti-incendie, le système de contrôle d accès GENERALITES OBLIGATIONS D une manière générale, le titulaire du présent lot doit la fourniture et la pose des éléments décrits dans le présent document, y compris câblage, conduit et tous accessoires, et les raccordements à chaque extrémité de tous les appareils fournis et posés dans le cadre du présent lot. L entrepreneur du présent lot devra le rebouchage de toutes les réservations intéressant ces travaux à l exception des réservations au niveau des bassins ou ces dernières seront réalisées par le lot Gros-œuvre. DOCUMENTS D'ETUDES L'entrepreneur, lors de sa soumission, aura étudié de façon approfondie le dossier de consultation et donnera un prix forfaitaire pour l'ensemble des travaux à réaliser. Ainsi, une omission sur un dessin ou dans le devis descriptif ne saurait le soustraire à exécuter les ouvrages tels qu'ils sont soit dessinés, soit décrits. Sauf stipulation contraire, le fait de devoir la pose entraînera la fourniture et le raccordement si nécessaire du matériel demandé. II lui appartiendra de signaler en temps utile, en tout cas avant exécution, les omissions, les imprécisions ou les contradictions qu'il aurait pu relever dans les documents fournis et de demander les éclaircissements nécessaires. En conséquence, le soumissionnaire ne pourra se prévaloir d'aucune erreur ou omission susceptible d'être relevée dans les pièces du marché pour refuser l'exécution des travaux nécessaires au complet achèvement des installations en ordre de marche ou pour prétendre ultérieurement à des suppléments au montant de sa soumission. CD2I - B MALE CCTP DCE Electricité CF / Cf - Ind 02 CC Vic Montaner - Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 1 sur 26

5 RECONNAISSANCE DES LIEUX Les marchés étant à prix global et forfaitaire, les soumissionnaires devront avoir pris connaissance, avant d'établir leur soumission, des plans, des lieux et matériaux prévus, sur lesquels seront réalisés les travaux définis au marché. Ils ne pourront pas, en effet, invoquer, après notification du marché, leur méconnaissance de telle ou telle caractéristique des lieux, pour réclamer des suppléments au montant de leur soumission ou pour justifier un mauvais fonctionnement. NATURE DES MATERIELS L'entrepreneur devra chiffrer dans tous les cas sa proposition avec le matériel précisé dans le présent devis. Cependant, il aura la possibilité de proposer des matériels équivalents à ceux définis dans le présent devis, mais ils ne pourront être mis en œuvre qu'avec l'accord du Maître d'œuvre. Aucun changement au projet ne pourra être apporté en cours d'exécution sans l'autorisation expresse et écrite du Maître d'œuvre, les frais résultant de changements non autorisés et toutes leurs conséquences, ainsi que tout travail supplémentaire exécuté sans ordre écrit seront à la charge de l'entreprise. L'entrepreneur devra remettre au Maître d Œuvre ou à son représentant qualifié, tous les procès-verbaux d'essais ou de référence que celui-ci demandera. Le Maître d'œuvre, ou son représentant qualifié, pourra demander, s'il le juge utile, de nouveaux essais et restera seul juge de l acceptation de ce matériel, sans que pour autant la responsabilité de l'entreprise soit atténuée. L'entrepreneur déclarera qu'il a bien et dûment la propriété industrielle des systèmes, procédés ou objets qu'il emploie et à défaut, s'engagera vis-à-vis du Maître d'ouvrage, tant en ce qui concerne ses sous-traitants que luimême, à acquérir, sous sa responsabilité et à ses frais, toutes les licences nécessaires relatives aux brevets qui les concernent. II garantira, en conséquence, le Maître d'ouvrage contre tous recours qui pourraient être exercés à ce sujet par des tiers, au cas où lui seraient contestés soit la propriété industrielle des systèmes, procédés ou objets mentionnés, soit le droit de les employer s'ils sont couverts par des brevets. Le matériel électrique installé par le présent lot devra être choisi dans les conditions suivantes : MATERIEL FAISANT L'OBJET DE NORMES UTE Tout le matériel faisant l'objet de normes UTE devra être conforme à celles-ci. UNE MARQUE DE QUALITE EXISTE Lorsque, pour un matériel déterminé, les normes UTE prévoient l'attribution de la marque, il ne devra être utilisé que du matériel revêtu de la marque nationale de conformité aux normes NF USE ou de la norme UTE. UNE MARQUE DE QUALITE N'EXISTE PAS Lorsqu'il n'existe pas de marque de qualité pour un matériel faisant l'objet de normes (normes françaises ou UTE), ou de recommandations de l UTE, la conformité de ce matériel aux spécifications en vigueur sera garantie par la présentation d'un procès-verbal d'essais délivré par un organisme habilité à cet effet, ou par la possession de l'estampille d'un des organismes de la CEE. CD2I - B MALE CCTP DCE Electricité CF / Cf - Ind 02 CC Vic Montaner - Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 2 sur 26

6 MATERIEL NE FAISANT L'OBJET NI D'UNE NORME, NI DE RECOMMANDATION DE L'UTE Lorsqu il n'existe aucune norme ou recommandation de l UTE concernant le matériel utilisé, celui-ci devra présenter toutes les qualités de solidité, de durée, d'isolement et de bon fonctionnement désirables. II devra notamment répondre aux recommandations ou spécifications techniques générales ou fondamentales concernant l'usage auquel il est destiné. PROTECTION DES OUVRAGES L'entrepreneur sera responsable jusqu'à la réception de la protection de ses ouvrages. A cet effet, il devra prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter toutes dégradations. Au cas où il en serait constaté, il devra remettre en état, entièrement à ses frais et sans pouvoir prétendre à une indemnité, les ouvrages détériorés. REPERAGE D une manière générale, toutes les installations devront être repérées. Les organes à repérer sont les suivants : TGBT, Armoires divisionnaires, Tableaux d'allumages. Câbles électriques courants forts (distribution primaire) Boîtes de dérivation distribution secondaire (courants forts) Chemins de câbles. Chacun de ces équipements sera repéré par étiquette gravée et rivetée sur la face avant du tableau. Cette étiquette indiquera le repère de l'armoire utilisé dans les schémas des armoires. CABLES ELECTRIQUES COURANTS FORTS (DISTRIBUTION PRIMAIRE) Chaque câble de la distribution primaire sera repéré à ses deux extrémités. Le repérage sera réalisé par étiquette plastique. Cette étiquette indiquera le tenant (armoire et repère de la protection) et l'aboutissant (repère du récepteur). Ces repères seront marqués sur une plaque d'identification plastique. Ces étiquettes seront solidement attachées aux câbles par des colliers type RILSAN ou techniquement équivalent. BOITES DE DERIVATION DISTRIBUTION SECONDAIRE COURANTS FORTS Les boîtes de dérivation utilisées pour cette distribution seront repérées par étiquettes gravées et collées. Ces étiquettes seront fixées sur une face de la boîte et non pas sur le couvercle. Elles indiqueront le repère de l armoire et du disjoncteur de protection dont le circuit installé dans celle-ci dépend. PRESTATIONS LIEES AU PGC SPS L entrepreneur en charge du présent lot devra se conformer aux demandes formulées dans le PGC SPS pour lequel il assurera les prestations liées au lot électricité courants forts. Les frais engendrés par celles-ci seront compris dans son offre. CD2I - B MALE CCTP DCE Electricité CF / Cf - Ind 02 CC Vic Montaner - Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 3 sur 26

7 CONTROLES ET ESSAIS A) CONTROLES II sera procédé au contrôle des matériaux et appareils de l'installation avant mise en œuvre. L'entrepreneur devra présenter au Maître d'œuvre des échantillons avant tout commencement des travaux. Pour les gros matériels, ou installés en petit nombre, des échantillons sur catalogues et spécifications techniques seront présentés. Tout matériel posé et non conforme à celui qui a été retenu sera refusé, et remplacé par du matériel conforme. B) ESSAIS ET VERIFICATIONS REGLEMENTAIRES Les essais et vérifications de la conformité de l'installation seront effectués par un organisme agréé, sous couvert et au frais de l'entreprise. Celui-ci devra présenter un certificat de conformité de l'installation à la fin des travaux. L entrepreneur prévoira également dans son offre la réalisation du CONSUEL complet, par un organisme agréé. C) ESSAIS DE FONCTIONNEMENT Les essais seront effectués à l'initiative du Maître d'œuvre, en présence de l'entrepreneur. Celui-ci devra mettre à disposition du Maître d'œuvre toutes fournitures, appareillage de mesure, outillage, matériels spéciaux d'essais etc..., ainsi que la main d œuvre qualifiée pour effectuer les essais, ceci à ses frais. Les installations subiront les essais suivants : Vérification de la conformité des armoires électriques, Essais des reports d'alarme, Essais d'éclairage et contrôle des niveaux d'éclairement. Essais du bon fonctionnement des luminaires. Essais de fonctionnement de l'éclairage de sécurité. L'éclairement sera mesuré en plusieurs points, à la hauteur correspondant à ce qui est indiqué au paragraphe "données de base". Le nombre de points de mesure dépendra de la taille des locaux considérés. Le niveau d'éclairement retenu sera la moyenne arithmétique des mesures effectuées. Aucune valeur relevée ne devra s'écarter de plus ou moins 25 % de cette valeur moyenne. DOCUMENTS A FOURNIR AVANT EXECUTION L installateur devra se conformer strictement au planning d exécution qui lui sera fourni, et indiquer toutes les contraintes imposées aux différents corps d état pour le bon fonctionnement des installations du présent lot, dès l ouverture du chantier. II soumettra à l'accord du Maître d'œuvre, en trois exemplaires, tous les plans qui seront nécessaires, et notamment : Les plans intéressant le gros-œuvre (trémies, réservations, etc..) dès que la demande lui en sera faite. Les dispositions particulières concernant le passage du matériel pendant le chantier. Un planning exact des besoins à l'égard des autres corps d'état, de manière à ne pas retarder le planning d'ensemble. CD2I - B MALE CCTP DCE Electricité CF / Cf - Ind 02 CC Vic Montaner - Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 4 sur 26

8 Tous les plans de fabrication et schémas : les schémas électriques, les sections des conducteurs, les plans de filerie, les borniers, etc... les notes de calculs définitives Toute exécution prématurée, faute d'avoir en temps utile soumis les plans à l approbation du Maître d'œuvre, s'effectuerait sous la seule responsabilité de l'entrepreneur, et les modifications qui pourraient lui être demandées seraient entièrement à sa charge, y compris les conséquences du retard sur le planning des travaux. L'installateur du présent lot sera tenu de fournir, à la date prévue sur le planning, tous les plans d'exécution, renseignements et précisions concernant les dispositions ayant une incidence sur les autres corps d'état. En cas d'erreur, de retard de transmission des documents ou d'omission, l'installateur du présent lot aura à supporter toutes les conséquences qui en découleront, tant sur ses propres travaux que sur ceux des autres corps d'état. II sera demandé à l'installateur du présent lot de vérifier la conformité des ouvrages ou installations des autres corps d'état au fur et à mesure de leur exécution, ceci pour tout ce qui peut avoir une incidence sur ses propres installations, de façon à permettre, dans le cadre du planning, les corrections éventuelles qui seraient nécessaires. PENDANT L'EXECUTION Le titulaire du présent lot effectuera toutes les démarches nécessaires concernant ses installations auprès des différentes administrations pour que l'installation puisse être en fonctionnement à l'ouverture des locaux. L entrepreneur devra transmettre au contrôleur technique tous les documents nécessaires à la bonne réalisation de sa mission (plans, schémas, notes de calculs). Il accompagnera également le contrôleur technique lors de ses visites. L entrepreneur communiquera deux semaines au minimum avant le contrôle de leur installation, le programme de ces vérifications techniques. AVANT RECEPTION Dès que possible et obligatoirement avant la réception des ouvrages, l'entrepreneur devra remettre au Maître d'œuvre, un dossier des ouvrages exécutés (D.O.E) comprenant : Quatre exemplaires (dont un reproductible sur support informatique) des plans et schémas d'exécution "certifiés conformes" à la réalisation. Les consignes détaillées de fonctionnement des installations permettant à toute personne chargée de la maintenance d'intervenir sans erreur ni omission, ainsi que les garanties sur les différents matériels mis en œuvre. Une liste des pièces de rechange de première nécessité à approvisionner par le Maître d'ouvrage, ainsi que la nomenclature de tous les matériels mis en œuvre (marques et caractéristiques des appareils, notices de fonctionnement et d'entretien). L'état des interventions obligatoires à prévoir dans le contrat de maintenance avec leur périodicité. Ces éléments viennent en complément de ceux demandés au CCAP. CD2I - B MALE CCTP DCE Electricité CF / Cf - Ind 02 CC Vic Montaner - Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 5 sur 26

9 1.3 - LIMITES DE PRESTATIONS A LA CHARGE DE DESIGNATION Fourniture Pose / Scellement Branchement / Raccordement REMARQUES Branchement électrique de chantier Lot Gros-oeuvre Lot Gros-oeuvre Lot Gros-oeuvre Socles béton pour équipement technique Lot gros-œuvre Lot gros-œuvre Réseau électrique intérieur au chantier au présent lot A la demande des lots techniques concernés Découpes dans faux-plafond pour luminaires, encastrés Découpe au présent lot Réservations pour réseaux techniques Lot gros-œuvre Sur demande des lots techniques concernés en synthèse Alimentation des armoires des lots techniques, compris protection Lot électricité CF Lot électricité CF Raccordement sur attente par les lots techniques Fourreaux en traversées de soubassement pour alimentations en fluides Lot gros-œuvre Lot gros-œuvre Jusqu à 0,50 m à l extérieur des façades, sur plans des lots techniques. Fourreaux en sous-œuvre et en traversées de planchers et de poutres Lot gros-œuvre Lot gros-œuvre A la demande des lots techniques concernés en synthèse Rebouchages de réservations demandées en synthèse Lots gros-œuvre Calfeutrement des carottages Lot technique concerné CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 6 sur 26

10 1.4 - DOCUMENTS NORMATIFS Les installations seront réalisées conformément à la réglementation en vigueur dans son édition la plus récente, à tous les D.T.U. (cahier des charges et règles de calculs), aux avis techniques sur les matériaux et matériels. Ne sont pas considérées comme travaux supplémentaires les modifications imposées par les organismes de contrôle et notamment en cas d'application des règlements de sécurité, des normes, des textes de lois et des règles de l'art en vigueur un mois avant la remise de l'offre par l'entreprise. D'une manière générale, les indications données dans le présent devis ne portent que sur les points non précisés par les règlements, sur les bases à admettre pour les calculs et en aucun cas sur les règlements que l'entrepreneur déclare, par le fait même qu'il soumissionne, parfaitement connaître. Les projets remis seront étudiés en toute connaissance de cause. Si une modification à une norme ou à un règlement intervenait après la date d'établissement de l'étude d'appel d'offres, il appartiendra à l'adjudicataire, sous sa seule responsabilité, d'en informer le Maître d'œuvre, par écrit, éventuellement avec accusé de réception (ou sur le compte-rendu de chantier) en indiquant les conséquences techniques et financières résultant de cette modification. Le Maître d'œuvre soumettra la proposition, avec éventuellement l'avis motivé du bureau de contrôle, au Maître d'ouvrage, qui prendra la décision nécessaire. Si cette décision est négative, l'installateur devra en demander notification par écrit. La liste ci-avant n'est pas exhaustive et tous les documents concernant les normes, règles de calculs ou D.T.U. en vigueur sont applicables. En conséquence, les entreprises ne pourront se prévaloir au cours de l'exécution des travaux, de leur ignorance ou de la mauvaise interprétation des textes concernant la réglementation de la construction des bâtiments pour présenter des travaux supplémentaires visant à mettre leurs ouvrages en conformité avec ces textes CELLULE DE SYNTHESE ET COMPTE PRORATA L entrepreneur du présent lot devra impérativement participer à la cellule de synthèse et au Compte prorata comme défini dans le Cahier des Clauses Communes. Ces prestations, en hommes et en moyens, seront incluses dans l offre ETUDES D EXECUTION Les études d exécution sont à la charge de l entreprise. CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 7 sur 26

11 2 - SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES ARMOIRES ELECTRIQUES Les armoires électriques seront du type PRISMA P ou G de MERLIN GERIN ou similaire. Elles seront en tôle électrozinguée épaisseur 15/10e, revêtement époxy polyester, teinte beige. Elles seront constituées des éléments suivants : Ossature avec toit, Porte pleine, Fond vissé, Jeu de panneaux latéraux, Socle, Cadre support plastrons. Le degré IP des enveloppes sera au minimum égal à 25, le degré IK sera au minimum égal à 07 sauf précision contraire. Le degré IP ne devra en aucun cas être compromis par : La pénétration des câbles. Le montage en face avant d'appareillages de toute nature. Une pochette à plans fixe sera prévue à l'intérieur de chaque tableau. A l'intérieur des cellules, tout l'appareillage sera obligatoirement disposé et fixé sur des châssis ou sur des platines amovibles. Des plastrons seront installés en face avant des cellules. Dans chaque cellule, des emplacements libres seront réservés pour permettre d'éventuelles adjonctions d'appareillages. Ces emplacements libres seront égaux à 30 % des équipements initialement installés par sous-jeu de barres. Les adjonctions devront pouvoir s'effectuer sans démontage préalable de matériels ou équipements de toute nature déjà installés. A cet effet, les jeux de barres généraux et principaux seront dimensionnés et positionnés pour permettre les adjonctions précitées. Une aération correcte des cellules empêchera tous les échauffements anormaux des conducteurs et de l'appareillage. A cet effet la disposition des équipements sera suffisamment "aérée", y compris le câblage. Les tableaux seront livrés avec tous les dispositifs de transport, manutention et de levage qui sont nécessaires. Les dispositifs seront conçus pour garantir l'exécution des manutentions sans aucune détérioration et déformation des enveloppes. Chaque armoire sera équipée d une ventilation permettant d éviter les échauffements. CABLAGE INTERNE En aval des interrupteurs généraux, la distribution de puissance sera réalisée par l'intermédiaire d'un jeu de barres général. La continuité des jeux de barres sera assurée sans interruption. Les jeux de barres généraux seront dimensionnés en fonction des courants d'emploi déterminés par la puissance maxi disponible en amont majorée de 30 %. Les jeux de barres devront être d'un modèle préfabriqué et perforé en usine. CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 8 sur 26

12 Chaque dispositif de protection sera alimenté soit depuis le jeu de barres soit depuis le bloc de répartition. En aucun cas les pontages entre appareils ne seront admis. Les raccordements sur les jeux de barres seront réalisés par l'intermédiaire d'éclisses anti-cisaillement. L'emploi des cosses sera obligatoire pour le raccordement des câbles souples. Tous les dispositifs de commandes, sectionnements et protections seront omnipolaires, et devront assurer la coupure simultanée de tous les conducteurs actifs. Les départs terminaux seront protégés par disjoncteurs (coupe-circuit à fusibles exclus). Ils seront de type modulaire, encliquetables sur rail DIN ou OMEGA, de courbe U, L, D ou accompagnement moteur (MA), de pouvoir de coupure adapté. Ils devront pouvoir être facilement équipés d'accessoires tels que contacts auxiliaires de position ou de défaut, bobine de déclenchement, etc..., afin de permettre l'établissement de divers asservissements, en particulier dans le cas des associations disjoncteur/contacteur. Les contacteurs seront de type compact industriel, encliquetables sur rail DIN ou OMEGA. L'alimentation de la bobine de commandes sera coupée par ouverture du dispositif de protection associé. Le calibre nominal sera toujours au moins égal au courant assigné du circuit commandé. Les relais auxiliaires seront de type débrochable, socles sur profil DIN ou OMEGA. Les contacts pour report d'informations seront de type inverseur O.F. Les appareils de commandes et de visualisation placés en façade des armoires seront repérés par des étiquettes gravées, type Dilophane, rivetées ou soudées. Les étiquettes plastiques embouties à la pince et collées sont interdites. BORNIERS DE RACCORDEMENT Il sera obligatoirement fait usage de borniers pour : Les sections inférieures à 10 mm², Les canalisations comportant plusieurs câbles en parallèle, Les canalisations des circuits de commande, Les canalisations de reports d alarme. Des embouts devront être prévus sur tous les câbles. Les borniers seront constitués de bornes encliquetables sur profilé. Les borniers de report d'alarmes seront constitués de pôles sectionnables avec bornes test. Le raccordement de plusieurs câbles sur une même borne sera interdit. Chaque bornier sera repéré et comportera 30 % de réserve. BARRES COLLECTRICES DE TERRE Des barres collectrices de terre seront prévues. Leur section sera égale à la section de liaison avec la prise de terre. Elles auront une continuité électrique sans interruption. Seront individuellement raccordés sur les barres collectrices : Le PE de chaque canalisation, CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 9 sur 26

13 Les conducteurs complémentaires de terre, Les conducteurs assurant la mise à la terre de l'armoire, Le conducteur de protection de la prise de terre. Les raccordements sur la barre collectrice seront réalisés par l'intermédiaire de cosses serties ou de systèmes anticisaillement. L'utilisation de cosses sera obligatoire pour les câbles souples. Le raccordement de plusieurs câbles PE sur une même borne ne sera pas admis. REPERAGE ET IDENTIFICATION Dans la réalisation des câblages, le code européen des couleurs devra être impérativement respecté. Chaque organe accessible ou visible en face avant sera repéré. Chaque fil au niveau des armoires sera repéré à chaque extrémité avec un anneau numéroté de marque SES ou équivalent. ECRANS ET OBSTACLES Chaque écran ou obstacle devra être transparent et démontable seulement avec outil. II sera dans tous les cas pourvu des étiquettes réglementaires (homme foudroyé par un éclair). COFFRET D ARRET D URGENCE ELECTRIQUE / VMC Le type de coffret d arrêt d urgence sera équipé d un coup-de-poing verrouillable, et des voyants rouges et verts reflétant la position de l'appareil commandé. Le boîtier, conforme à la norme NFC 15100, sera équipé comme suit : Un coffret en polycarbonate. Appareillage classe II, IP 44. Deux voyants (vert et rouge) équipés de diode, Un bouton coup-de-poing verrouillable à clef. CABLES Les câbles seront à âme cuivre rigide, isolant PRC, type R02V, CR1, série 278, SYT, ou conducteur H07 W U pour la distribution secondaire, suivant les modes et conditions de pose. CHEMIN DE CABLES Les chemins de câbles et leurs supports seront en matière plastique rigide, marque UNEX ou équivalent. La boulonnerie et les accessoires seront en acier inoxydable 316L. Les chemins de câbles seront dimensionnés afin de limiter au mieux les effets de proximité des câbles et de permettre des adjonctions ultérieures de l'ordre de 20%. Les chemins de câbles placés à moins de 1,50 mètre du sol recevront un couvercle assurant une protection efficace des câbles contre les risques de détérioration mécanique. CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 10 sur 26

14 Tous les chemins de câbles recevront, tous les 15 mètres en galerie technique et tous les 10 mètres en fauxplafond, une identification au moyen d'un panneau en aluminium fixé sur le chemin de câbles. Ces panneaux aux dimensions 200 x 40 mm indiqueront la nature du chemin de câbles (courant fort HTA, courant fort BTA, ). Tous les éléments de fixation sur les chemins de câbles seront de préférence de la même marque que les chemins de câbles. Le passage des chemins de câbles au niveau des galeries techniques du sous-sol nécessitera des réservations dans les murs et éventuellement dans les poutres béton. Les courants forts et les courants faibles circuleront sur des chemins de câbles géographiquement séparés. Ils pourront avoir des supports communs. Ils seront reliés à la liaison équipotentielle générale. L'entrepreneur devra s'assurer de la continuité électrique entre les chemins de câbles. Le degré coupe-feu des cloisons, murs, et dalles traversées sera rétabli. L'entrepreneur devra prévoir dans son offre tous les accessoires nécessaires à une parfaite réalisation des ouvrages. 3 - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES DONNEES DE BASE NATURE DU COURANT La piscine est alimentée en Basse Tension 400 V dans le cadre d un abonnement EDF Tarif Jaune 100 kva REGIME DE NEUTRE Le régime de neutre est de type TT CLASSEMENT DU BATIMENT La piscine est classée en type X, 3 ème catégorie NIVEAUX D ECLAIREMENT Les niveaux d éclairement dans les locaux atteints au niveau du sol seront les suivants : vestiaires du personnel 250 lux galeries techniques 100 lux option espace bien-être (accueil, salle de repos) : 200 lux Les niveaux d'éclairement seront obtenus après dépréciation (coefficient applicable de 1.25). L uniformité des niveaux d éclairement sera de 0.8 minimum. CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 11 sur 26

15 ORIGINE DE L INSTALLATION L entrepreneur du présent lot devra prévoir dans son offre le remplacement du câblage électrique depuis le poste de transformation existant en limite de propriété jusqu au TGBT (câblage sous fourreau). Puissance actuelle du TGBT : 100 kva. Puissance nouvelle du TGBT : 200 KVA. Les installations électriques des vestiaires du personnel seront raccordées depuis le TGBT. Les installations électriques de l option espace bien-être seront raccordées depuis le TGBT. Dans le cadre de son marché, l entrepreneur vérifiera la valeur du cosinus général de l installation MISE A LA TERRE PRISE DE TERRE L entrepreneur devra la vérification et validation de la valeur de la prise de terre existante. En cas de résistance trop élevée, il sera prévu un complément par un ou plusieurs pieux cuivre plantés dans le sol et raccordés sur la barrette de terre présente dans le TGBT. La valeur de la résistance de la prise de terre devra être inférieure à 1 Ohm. Une prise de terre sera disposée sur le périmètre de l extension en fond de fouilles. Elle sera réalisée en câble de cuivre nu de section adaptée, relié aux armatures métalliques du béton armé par brasure ou serre-câble à griffe, et bouclée sur la barrette de coupure normalisée. Les connexions seront particulièrement soignées. Le câble sera placé sous le béton de propreté ou contre les murs extérieurs à au moins 1 m de profondeur. La liaison équipotentielle principale doit être réalisée à la pénétration des différentes canalisations dans le bâtiment et relier les éléments conducteurs suivants : conducteur principal de protection, canalisations métalliques, éléments métalliques de la construction LIAISONS EQUIPOTENTIELLES GENERALE L'installateur électricien complètera la liaison équipotentielle générale de l'établissement, entre toutes les masses susceptibles d'être mises accidentellement sous tension (gaines de ventilation, tuyauteries d'eau chaude et d'eau froide,...). Elle sera réalisée en câbles de cuivre nu Ø 25 mm², et reliée à la barrette de mesure normalisée. Dans les zones "pieds humides", toutes les masses métalliques devront être reliées à la liaison équipotentielle (équipements du bassin, pommes de douches, siphon de sol inox,...) SECONDAIRE Des liaisons équipotentielles secondaires seront réalisées au niveau des locaux sanitaires et techniques, et reliées à la liaison équipotentielle générale. CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 12 sur 26

16 Le raccordement de chaque liaison sur les canalisations se fera à l'aide de colliers ou similaire. Pour les raccordements des autres organes des cosses serties seront employées CONDUCTEURS DE PROTECTION Etant donné que le régime de neutre est un régime TT, il sera prévu un conducteur de protection spécifique (PE) sur tous les circuits. Pour les circuits réalisés en câble unipolaire, le conducteur de protection aura le même cheminement que les conducteurs de phase et de neutre DEPARTS EN ARMOIRES Dans le cadre des travaux, il sera prévu la mise en œuvre des départs suivants dans le TGBT : Eclairage vestiaires personnel, PC (vestiaires personnel, local MNS, infirmerie, galerie technique, salle de repos personnel), Alimentation kitchenette, Alimentation groupe de relevage bac tampon, Alimentation du contrôle d accès. En option pour l espace bien être, il sera prévu la mise en œuvre des départs suivants dans le TGBT : Eclairage espace forme, PC espace forme, Alimentation générateur de vapeur, Alimentation saunas, Alimentation brise-soleil orientable. Alimentation des surpresseurs des douches massantes, Alimentation du digicode. Chaque départ sera pourvu d un disjoncteur équipé d une signalisation d état (ouvert ou fermé). Les circuits terminaux seront protégés par des mini disjoncteurs unipolaires + neutres : Prises de courant : différentiel 30 ma Eclairage locaux humides : différentiel 30 ma Eclairage locaux pieds secs : différentiel 300 ma Les protections alimentant les locaux à risques BE2 seront à protéger par l adjonction de blocs différentiels de 300 ma maxi. NOTA: L'emploi d'interrupteur différentiel est interdit dans les armoires. Les protections alimentant les locaux à risques d'incendie ou d'explosion (BE2/BE3) seront à protéger par l'adjonction de blocs différentiels de calibre au plus élevé à 300mA TABLEAUX D ALLUMAGE En option pour l espace bien-être, il sera prévu un tableau d allumage dans le local MNS pour l éclairage de : L accueil, CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 13 sur 26

17 La salle de repos. Chaque commande d éclairage sera réalisée par l intermédiaire d interrupteurs à voyant ou de boutons-poussoirs avec voyant, reflétant l éclairage du local désigné. Tous les circuits du tableau d allumage ainsi réalisés seront repérés par des étiquettes gravées de type dilophane rivetées au plastron. Il sera prévu autant de commandes d éclairage que de circuits. Le nombre de commande sera indiqué au niveau des schémas électriques. La disposition des organes de commandes sur le tableau sera organisée d une manière logique et soumise à l accord du Maître d Ouvrage DISTRIBUTION GENERALE CHEMINS DE CABLES ET CONDUITS Pour permettre la pose des divers câbles d'alimentation et de distribution générale, il sera prévu la mise en place de chemins de câbles qui chemineront en apparent dans les locaux et galeries techniques ainsi que dans les fauxplafonds. Le passage des chemins de câbles au niveau des galeries techniques du sous-sol nécessitera des réservations dans les murs et éventuellement dans les poutres béton. Les chemins de câbles du hall bassin seront à traiter contre tous risques de corrosion et permettront de distribuer les câbles pour l'appareillage se trouvant installé dans le hall bassin. Les courants forts et les courants faibles circuleront sur des chemins de câbles géographiquement séparés. Ils pourront avoir des supports communs. Ils seront reliés à la liaison équipotentielle générale. L'entrepreneur devra s'assurer de la continuité électrique entre les chemins de câbles. Les chemins de câbles placés à moins de 1,50 mètre du sol recevront un couvercle assurant une protection efficace des câbles contre les risques de détérioration mécanique. Le degré coupe-feu des cloisons, murs, et dalles traversées sera rétabli. L'entrepreneur devra prévoir dans son offre tous les accessoires nécessaires à une parfaite réalisation des ouvrages. Les chemins de câbles seront en PVC type UNEX ou équivalent, éventuellement en acier galvanisé à chaud, perforé, résistant aux ambiances humides et chlorées (pour les espaces techniques sous-sol) et en PVC pour les chemins de câbles de la halle bassin et faux plafonds RDC. Les conduits encastrés dans les ouvrages en béton armé seront du type ICD APE (gris). Les conduits disposés dans les vides de construction ou encastrés dans tous les ouvrages autres qu en béton armé seront de type ICD APE (gris). Les conduits en montage apparent seront de type IRO APE et du type ICO (APE) pour ceux installés au-dessus des faux-plafonds CABLES Les câbles seront de type U 1000 R02V à âme cuivre, sous réserve de justifier au Maître d œuvre la section du câble proposé vis-à-vis de l intensité assignée de l organe de protection situé en amont de ce câble, et sous réserve que la section soit supérieure ou égale à 25 mm². CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 14 sur 26

18 3.6.3 DISTRIBUTION La distribution se fera en conducteurs à âme cuivre, de la série H07-V-U sous fourreaux encastrés, en câbles isolés de la série U 1000 R02V, ou en câbles CR1, suivant le cas et le mode de pose. Les boîtes encastrées dans une paroi séparatrice seront décalées pour éviter les ponts phoniques entre les locaux. Pour les parois en contact avec l extérieur, les conduits pourrons être encastrés dans les doublages, à la condition expresse que la mise en œuvre soit particulièrement soignée. En particulier, il devra toujours rester de l isolant derrière le conduit. Tout défaut d aspect après exécution (fissures, etc ), sera imputé au titulaire du présent lot, et la remise en état se fera à ses frais. Les sections des câbles en fonction des organes de protection installés en amont seront les suivantes, sauf spécifications contraires ci-après : Protection calibre 10 A : 1,5 mm² Protection calibre 16 A : 2,5 mm² Protection calibre 20 A : 4 mm² Protection calibre 32 A : 6 mm² Au niveau des locaux pieds humides, les alimentations des luminaires se feront par le haut, et non par le bas, pour éviter d'effectuer des reprises d'étanchéité aux traversées des dalles. Pour tous les autres locaux, la distribution se fera depuis les chemins de câbles fixés dans les faux-plafonds. Les boîtes de dérivations seront toutes fixées sur le chemin de câbles et repérées par des étiquettes gravées. CIRCUIT D'ECLAIRAGE L'alimentation des foyers lumineux fixes des salles pouvant recevoir plus de cinquante personnes doit être assurée par deux circuits au moins et protégée par des disjoncteurs différents assurant la protection contre les surintensités et les défauts à la terre. Chaque circuit ne doit pas compter plus de huit points de raccordement pour appareils d'éclairage (luminaires, appliques, etc). Les circuits alimentant les locaux accessibles au public seront commandés et protégés indépendamment des locaux non accessibles au public. CIRCUIT PRISE 16 A Chaque circuit ne doit pas alimenter plus de cinq points de raccordement pour prises simples ou doubles. Les prises de courant seront de type à éclipses empêchant l'introduction d'objets dans les alvéoles EQUIPEMENTS DES LOCAUX DIVERS L'appareillage sera conforme aux normes UTE, qualité USE estampillé CE : appareillage étanche en saillie dans les locaux techniques, type MUREVA, marque SCHNEIDER ELECTRIC ou équivalent, appareillage étanche IP 44 encastré dans les locaux humides, type AQUADESIGN, marque SCHNEIDER ELECTRIC ou équivalent, finition au choix de l architecte, appareillage encastré dans les locaux secs, type ALVAIS, marque SCHNEIDER ELECTRIC ou équivalent, finition au choix de l architecte, CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 15 sur 26

19 Les hauteurs de pose de l'appareillage seront celles qui sont retenues par l'arrêté du 01 Août 2006 concernant l'accessibilité des personnes handicapés, soit entre 0,40 m et 1,30 m du sol fini. Dans les cloisons sèches, il sera utilisé une scie cloche haute finition pour permettre l'encastrement des collerettes et avoir ainsi un placage correct de l'appareillage. Pour tous les locaux non clairement répertoriés sur le plan, l entrepreneur prévoira l équipement minimum suivant : appareils d éclairage, 3 prises de courant 10/16 A + T, une ou des commandes d éclairage suivant le nombre d accès LUMINAIRES GENERALITES L entrepreneur veillera à ce que tous les luminaires soient bien fixés, de façon sûre et durable, aux éléments de la structure du bâtiment (murs, charpentes, dalles, etc...). Tous les luminaires, à l exception de ceux de classe 2, seront reliés au conducteur de protection. Les luminaires seront déterminés afin de tenir compte : de l utilisation précise du luminaire, de la spécificité du local éclairé, de l éclairement naturel du bâtiment. Les lampes satisferont aux conditions suivantes : efficacité lumineuse supérieure à 80 lumens/w, durée de vie de heures, indice de rendu des couleurs supérieur à 80, température de couleur comprise entre K et K, teneur en mercure réduite : A usage général et < 30 W : 2,5 mg par bruleur, A usage général et > 30 W et <50 W : 3,5 mg par brûleur, A usage général et > 50 W et <150 W : 5 mg par brûleur, A usage général et structure de forme circulaire ou carrée ou un tube de diamètre <17mm : 7mg par bruleur. Les luminaires s intègreront dans une démarche d optimisation de l énergie et des coûts de maintenance. Ils seront conformes aux normes de la série NFEN Les luminaires situés dans les locaux avec éclairage naturel seront obligatoirement équipés de cellules photo électriques pour s adapter à l éclairage naturel. Les luminaires commandés par détecteur de présence et/ou cellule photo-électrique seront obligatoirement équipés de ballasts électroniques graduables de type A1 selon la classification CELMA. Tous les luminaires seront équipés des lampes correspondantes. Tous les points lumineux seront équipés d'un conducteur de protection, à l exception des luminaires de classe II. Les luminaires seront implantés selon les plans et pourront être de marques différentes de celles indiquées au présent document, mais devront présenter des caractéristiques équivalentes. CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 16 sur 26

20 Les couleurs des luminaires seront au choix de l'architecte dans la palette des fabricants. L'Entrepreneur devra proposer au Maître d'ouvrage et aux Concepteurs un échantillonnage du matériel proposé. Le choix du matériel ne sera définitif qu'après accord complet du Maître d œuvre et du Maître d Ouvrage. Tout appareil qui serait installé sans avoir reçu l'approbation du Maître d'œuvre pourra être remplacé à la charge du titulaire du présent lot, sur simple demande. Tous les luminaires équipés de lampes halogènes basse tension seront équipés de transformateurs conformes à la norme NF EN L'installation sera conforme à la norme UTE C Un système de sécurité coupera automatiquement le circuit TBT en cas de surcharge ou de court-circuit. Avec une tension au primaire de 230 V, le secondaire ne devra pas dépasser la tension de 11,5 V. Les luminaires fluorescents équipés de ballast électromagnétique commandés par minuterie ou détection de présence seront impérativement équipés de starter 100 % électronique. Les luminaires commandés par minuterie ou détection de présence seront impérativement relayés par un contacteur. Les lampes à incandescence sont prohibées sur le présent projet. La tenue au feu des appareils sera de 850 C minimum (essai au fil incandescent). L implantation des luminaires devra respecter les volumes de protection du bassin et douches, conformément à la NFC Les luminaires des locaux pieds nus seront de classe II, avec un indice de protection minimal IP 341. Nota : l entrepreneur devra obligatoirement fournir une étude d éclairage correspondant aux luminaires choisis COMMANDE DE L ECLAIRAGE Afin de réduire les consommations électriques, les luminaires seront commandés : par interrupteur local pour les galeries techniques, par télérupteur sur tableau d allumage pour les locaux à occupation continue accessibles au public, par détection de présence pour les locaux à occupation discontinue, Toutes les commandes seront doublées par une commande manuelle, afin de garantir la sécurité des usagers. Les détecteurs de présence permettront l allumage et l extinction automatique de l éclairage du local considéré, avec possibilité de temporisation avant extinction. Ils seront positionnés de manière à contrôler l ensemble du volume du local. Le présent lot doit prévoir dans son offre tous les accessoires pour la fixation des luminaires. Les fixations sur les faux plafonds ne seront pas acceptées, excepté les encastrements ECLAIRAGE DES LOCAUX Galeries techniques / Accès bac tampon : Luminaire : Plafonnier étanche IP65, Lampe : Fluorescent 2 x 58 W et 2 x 36 W, Implantation : sur plafond ou mural, CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 17 sur 26

21 Type : type SYLPROOF, marque SYLVANIA ou équivalent, Commande : interrupteur local en entrée. Bloc du personnel (local technique, dégagement, vestiaires, sanitaires) : Luminaire : Encastré architectural orientable étanche, IP44 Lampe : Led 11W Implantation : en faux-plafond, Type : type CORELINE ACCENT marque PHILIPS ou équivalent, Commande : détecteur de présence. Option espace bien-être (douches) : Luminaire : Encastré architectural orientable étanche, IP44 Lampe : Led 11W Implantation : en faux-plafond, Type : type CORELINE ACCENT marque PHILIPS ou équivalent, Commande : détecteur de présence. Option espace bien-être (accueil) : Luminaire : Encastré architectural orientable étanche, IP44 Lampe : Led 11W Implantation : en faux-plafond, Type : type CORELINE ACCENT marque PHILIPS ou équivalent, Commande : télérupteur. Option espace bien-être (salle de repos) : Option hammam : Luminaire : Architectural indirect, spot patère Lampe : Led 7,5 W Implantation : en paroi, Type : type PARTICON marque PHILIPS ou équivalent, Particularité : variation de lumière par gradateur Commande : télérupteur. Luminaire : fibre optique, Implantation : en faux-plafond, Particularité : ambiance lumineuse de type «ciel étoilé» Type : marque AMBIANCE LUMIRE ou équivalent, Commande : coffret de commande hammam. Option saunas : Luminaire : spécifique sauna (lot n 12), Commande : coffret de commande sauna. CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 18 sur 26

22 3.9 - ECLAIRAGE DE SECURITE L éclairage de sécurité s effectuera par des blocs autonomes, en extension de l installation existante, et compatibles avec la télécommande actuelle. L éclairage de sécurité sera conçu suivant les articles EC7 à EC15 de l arrêté du 19/11/2001, avec des blocs autonomes testables automatiquement conformes aux normes de la série NFC et admis à la marque NF- AEAS : Réglette LED - 60 lumens pour l éclairage d évacuation, Réglette de LED lumens pour l éclairage d anti-panique (5 lm/m²) EVACUATION Les blocs de balisage seront équipés des étiquettes réglementaires (sortie, flèche, pictogrammes normalisés) et signaleront les obstacles (escaliers, changements de direction). D autre part, l entrepreneur prévoira pour l évacuation, la fourniture et la pose tous les quinze mètres d un bloc de sécurité. Dans les locaux humides, les blocs de balisage seront étanches. En règle générale, les blocs de sécurité respecteront les indices de protection donnés dans la NFC Des blocs d évacuation seront également prévus dans les locaux techniques (Code du Travail). Caractéristiques des luminaires d évacuation : flux lumineux : 45 lm, IP43 (IP 66 pour les blocs étanches), Débrochable, 100% leds, 1,6 W. Il sera prévu un bloc d évacuation dans les locaux suivants : Vestiaires personnel H, Vestiaires personnel F, Dégagement (au-dessus de la porte de sortie). En option pour l espace bien-être, il sera prévu un bloc d évacuation dans les locaux suivants : espace accueil (au-dessus de la porte d entrée), Salle de repos (au-dessus de la porte de sortie). Sans objet ANTI-PANIQUE ECLAIRAGE DE SECURITE DES GALERIES TECHNIQUES L'éclairage de sécurité des galeries techniques sera assuré par des blocs autonomes d évacuation à postes fixes, conformément au Code du Travail, complétés par des blocs portatifs autonomes de sécurité de type PL1 de marque CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 19 sur 26

23 LUMINOX ou équivalent, équipés de leur support de fixation, à raccorder sur les prises de courants prévues dans les locaux CANALISATIONS L alimentation des blocs d éclairage de sécurité se fera en câbles U1000R2V sans aucun dispositif de commande ou de protection le long des cheminements. Les boîtes de dérivation devront être conformes à la réglementation concernant la résistance au feu. Chaque dérivation sera effectuée dans une boîte et non sur les luminaires. Pour les locaux publics, il sera prévu au minimum deux circuits d'éclairage d'anti-panique. L'entrepreneur alternera d'un circuit sur l'autre l'alimentation des blocs autonomes installés dans un même local. L'entrepreneur veillera lors de la réalisation de l'éclairage d évacuation à disposer les luminaires sur deux circuits différents en mixant les circuits dans les locaux pourvus de plus d'un appareil d'éclairage de sécurité. De plus, les locaux de services seront repris au minimum sur deux circuits avec alimentation des blocs d'éclairage de sécurité par alternance d'un circuit sur l'autre. Tous ces circuits d'éclairage de sécurité emprunteront des cheminements différents de ceux des courants forts et les fixations des câbles devront être réalisées par collier de type plastique ou métallique conforme à la réglementation incendie concernant la résistance au feu ALIMENTATIONS DIVERSES L entreprise doit prendre en compte non seulement l alimentation, mais aussi le raccordement de l équipement concerné ALIMENTATION KITCHENETTE L entrepreneur devra la pose et le raccordement de l alimentation de la kitchenette salle de repos : Depuis le TGBT, une ligne en câble U 1000 R2 V jusqu à la kitchenette, y compris disjoncteur différentiel 15 A+N-30 ma ALIMENTATION GROUPE DE RELEVAGE L entrepreneur devra la pose et le raccordement de l alimentation du groupe de relevage du bac tampon : Depuis le TGBT, une ligne en câble U 1000 R2 V jusqu au groupe de relevage, y compris disjoncteur différentiel 15 A+N-300 ma ALIMENTATION CONTROLE D ACCES L entrepreneur devra la pose et le raccordement des alimentations de contrôle d accès : Depuis le TGBT, une ligne en câble U 1000 R02V jusqu au contrôle d accès situé à l accueil de l établissement, y compris disjoncteur différentiel 15 A+N 300 ma, CC Vic Montaner Réhabilitation de la piscine intercommunale Page 20 sur 26

CCTP lot n 10 Revêtement résine de bassin

CCTP lot n 10 Revêtement résine de bassin Réhabilitation de la piscine intercommunale de Vic-en-Bigorre Phase DCE CCTP lot n 10 Revêtement résine de bassin Emetteur : Date Phase 30/11/2015 DCE Rédigé par Indice CD2I 02 Nom fichier Type Format

Plus en détail

ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES. 1-2 En particulier : 1-2 Choix des équipements-appareillages. 1-3 Protection contre la corrosion

ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES. 1-2 En particulier : 1-2 Choix des équipements-appareillages. 1-3 Protection contre la corrosion ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES L'ensemble des Installations doit répondre aux prescriptions et spécifications des textes des normes qui a pour but de définir les conditions de fourniture et de pose

Plus en détail

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température PRESENTATION DU PROJET L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température 1 - ETENDUE DE LA PRESTATION Les travaux concernent la conception

Plus en détail

CONSTRUCTION DES NOUVELLES TRIBUNES - DCE MAIRIE de Saint-Sulpice sur Lèze - Août 2013 LOT 03 ELECTRICITE

CONSTRUCTION DES NOUVELLES TRIBUNES - DCE MAIRIE de Saint-Sulpice sur Lèze - Août 2013 LOT 03 ELECTRICITE LOT 03 ELECTRICITE page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot ELECTRICITE pour la construction des nouvelles tribunes

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 1 : ELECTRICITE (CCTP) Accord-cadre concernant les

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 5 ELECTRICITE ECONOMISTE:

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin

Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin 11.028 T MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX 1 OBJET DU MARCHE Le présent cahier des clauses

Plus en détail

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes ANNEXE III Tableau de correspondance entre les articles R.4215-3 à R.4215-13 exprimant les principes généraux qui s appliquent à la conception et à la réalisation des installations électriques et les parties,

Plus en détail

Département du Pas-de-Calais. Commune d Haillicourt. Eglise Notre-Dame. Restauration

Département du Pas-de-Calais. Commune d Haillicourt. Eglise Notre-Dame. Restauration Département du Pas-de-Calais Commune d Haillicourt Eglise Notre-Dame Dossier de Consultation des Entreprises Cahier Des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) LOT N VII : ELECTRICITE Novembre 2010

Plus en détail

Coffret comptage S19. Fiche Technique V0 Version du 01/09/2011. Guide Matériel 1- GÉNÉRALITÉS 2- DESCRIPTION 3- DIMENSIONS

Coffret comptage S19. Fiche Technique V0 Version du 01/09/2011. Guide Matériel 1- GÉNÉRALITÉS 2- DESCRIPTION 3- DIMENSIONS 1- GÉNÉRALITÉS Le coffret comptage S19 est destiné au raccordement des clients basse tension dont la puissance souscrite est supérieure à 36 kva et limitée à 250 kva. Celui-ci, conformément à la NF C 14-100,

Plus en détail

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3 1. Étendue

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Consultation d entreprises Procédure adaptée article 28 du CMP Cahier des Clauses Techniques Particulières Installation de chauffage de l église de Kunheim Remplacement du générateur d air Date limite

Plus en détail

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS MAÎTRE DE L OUVRAGE CREDIT MUNICIPAL DE 75004 - OPERATION AMENAGEMENT DE DEUX SALLES INFORMATIQUES DOCUMENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 8 TRAVAUX DE CLIMATISATION DOSSIER

Plus en détail

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. ROSIERES EN SANTERRE CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES... 3 ARTICLE 1 - OBJET DES TRAVAUX...3 ARTICLE 2 DEFINITION

Plus en détail

TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE

TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE LOT N 2: REMPLACEMENT DE LUMINAIRES Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA Dossier de Consultation des Entreprises Réfection de la terrasse de la cour de l Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. 1 GÉNÉRALITÉS... 2 1.1 OBJET DES TRAVAUX... 2 1.2 CLASSEMENT DE L ÉTABLISSEMENT...

Plus en détail

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques V I L L E D E G U I P A V A S SERVICES TECHNIQUES LOT : 3 ELECTRICITE CCTP Renseignements généraux d ordre Technique Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas Mairie de Guipavas Services Techniques Monsieur

Plus en détail

Phase DCE. Réhabilitation de la piscine intercommunale de Vic-en- Bigorre. CDPGF lot n 13 Electricité CF/Cf CD2I. Date 30/11/2015 Rédigé par

Phase DCE. Réhabilitation de la piscine intercommunale de Vic-en- Bigorre. CDPGF lot n 13 Electricité CF/Cf CD2I. Date 30/11/2015 Rédigé par Réhabilitation de la piscine intercommunale de Vic-en- Bigorre Phase DCE CDPGF lot n 13 Electricité CF/Cf Emetteur : Date 30/11/2015 Rédigé par CD2I Nom fichier VICENBIGORRE_CD2I_MALE_DCE_CDPGF09 Type

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes. mardi 20 octobre 2009

DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes. mardi 20 octobre 2009 DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes mardi 20 octobre 2009 LOT N 002 CAHIER DES PRESCRIPTIONS COMMUNES mardi 20 octobre 2009 1/7 1 Liste des corps d états Lot 001 Cahier des charges particulières

Plus en détail

CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE Maître d'ouvrage Mai 2012 Mairie de Portes lès Valence Place de la République 26 800 PORTES lès VALENCE CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence LOT N 4 ELECTRICITE

Plus en détail

SECTION 16428-C TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION. TYPE Pow-R-Line C 400A À 2500A, 18 de Profond / 600 V c.a. maximum

SECTION 16428-C TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION. TYPE Pow-R-Line C 400A À 2500A, 18 de Profond / 600 V c.a. maximum TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION TYPE Pow-R-Line C 400A À 2500A, 18 de Profond / 600 V c.a. maximum PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS 1.01 PORTÉE A. L'Entrepreneur devra fournir et installer, lorsque indiqué sur

Plus en détail

Communauté de Communes du Pays de l Orne

Communauté de Communes du Pays de l Orne MAITRE D OUVRAGE : Communauté de Communes du Pays de l Orne 3, place de l Hôtel des Ouvriers 5431 HOMECOURT Restructuration du centre culturel Pablo PICASSO Phase 3 --- Place du Général Leclerc 5431 HOMECOURT

Plus en détail

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT Local technique électrique : Le local technique devra respecter les dimensions prescrites ci-dessous, être équipé d un point lumineux et d une porte

Plus en détail

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES LYCEE DE L ALBANAIS Rue du Lycée BP 102 74152 RUMILLY CEDEX TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES Lot N 03 ELECTRICITE Beauquier architectes 2, Avenue d'aléry - 74000

Plus en détail

LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE

LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE Page 1/5 5.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 5.1.1 Généralités Les présents prescriptions techniques particulières au lot ravalement / échafaudage sont complémentaires

Plus en détail

SECTION 16428-A TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION. TYPE CMP-A1 800 ampères maximum/600 V c.a. maximum

SECTION 16428-A TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION. TYPE CMP-A1 800 ampères maximum/600 V c.a. maximum TABLEAUX COMMERCIAUX BASSE TENSION TYPE CMP-A1 800 ampères maximum/600 V c.a. maximum PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS 1.01 PORTÉE A. L'Entrepreneur devra fournir et installer, lorsque indiqué sur les dessins, un

Plus en détail

CCTP Système de Sécurité Incendie

CCTP Système de Sécurité Incendie UNAF 26 place Saint Georges 75009 Paris IMMEUBLE DE BUREAUX 26 place Saint Georges 75009 Paris REMPLACEMENT DE L EQUIPEMENT D ALARME B.E.T. PREVENTION INCENDIE INGENIERIE MAÎTRISE D ŒUVRE 52 rue Jacques

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 08 Peinture Maîtrise d'ouvrage Société

Plus en détail

DPGF ELE LOT 11 MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE V I L L E D E G R E N A Y ALPES STRUCTURES: BET STRUCTURES. ESTB: BET CVC ELEC CF cf

DPGF ELE LOT 11 MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE V I L L E D E G R E N A Y ALPES STRUCTURES: BET STRUCTURES. ESTB: BET CVC ELEC CF cf V I L L E D E G R E N A Y MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE DPGF ELE LOT 11 JUIN 2012 ELE03 Maîtrise d Ouvrage :Ville de Grenay APD: http://www.richardschoeller.eu/2011/10/21/mediatheque-estaminet-degrenay/

Plus en détail

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE Tous les documents sont à rendre en fin d épreuve. Le dossier sujet est le dossier-réponse.

Plus en détail

MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises

MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises PROCEDURE ADAPTEE ART 28 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MAITRE D'OUVRAGE COMMUNAUTE

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 2 : PLOMBERIE- SANITAIRE (CCTP) Accord-cadre concernant

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME Rénovation de la cage d escalier Changement de certaines menuiseries extérieures - LOT 04 - PEINTURE 1 GENERALITES VISITE

Plus en détail

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique VILLE DE BRUAY SUR L ESCAUT Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique Maîtrise d œuvre D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises Mai 2013 B.P.U.

Plus en détail

CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Partie 1: LES NIVEAU D'HABILITATION Objectif : Nommer les limites d'habilitations Enoncé : Face au différentes interventions, manœuvres et travau, cocher la colonne qui correspond au niveau d'habilitation

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE. HÔPITAL DE JOUR CARDIOLOGIE Location de bâtiments modulaires I.U.R.C. site ILLKIRCH GRAFFENSTADEN

DESCRIPTIF TECHNIQUE. HÔPITAL DE JOUR CARDIOLOGIE Location de bâtiments modulaires I.U.R.C. site ILLKIRCH GRAFFENSTADEN DESCRIPTIF TECHNIQUE HÔPITAL DE JOUR CARDIOLOGIE Location de bâtiments modulaires I.U.R.C. site ILLKIRCH GRAFFENSTADEN 1/5 La construction sera conforme à toutes les réglementations liées aux bâtiments

Plus en détail

ELECTRICITE PRESCRIPTIONS RELATIVES A LA SECURITE DE L EQUIPEMENT ELECTRIQUE DES STANDS DANS LES SALONS

ELECTRICITE PRESCRIPTIONS RELATIVES A LA SECURITE DE L EQUIPEMENT ELECTRIQUE DES STANDS DANS LES SALONS 1 REGLEMENT DE SECURITE DE BRUSSELS EXPO ELECTRICITE PRESCRIPTIONS RELATIVES A LA SECURITE DE L EQUIPEMENT ELECTRIQUE DES STANDS DANS LES SALONS 4.1 INTRODUCTION Ces prescriptions ont été établies pour

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE. Marché N 15.

VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE. Marché N 15. VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE Marché N 15.018T Lot unique : Peinture SOMMAIRE 1 - GENERALITES 1.1 Objet du marché

Plus en détail

Lot N 04 ELECTRICITE

Lot N 04 ELECTRICITE MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18, rue Blatin 63000 CLERMONT-FERRAND LOGEHAB - PORTE DE LA VARENNE Rénovation extérieure de la résidence 9, rue du Creux Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P 03/06/2016

Plus en détail

Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai des Pâquis à Monthermé DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai des Pâquis à Monthermé DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Communauté de Communes Meuse et Semoy 1 rue Etienne DOLET 08800 MONTHERME Tel: 03 24 36 08 61 - Fax: 03 24 36 08 94 E-mail: ccmeuse.semoy@wanadoo.fr Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai

Plus en détail

CCTP lot n 08 Peinture

CCTP lot n 08 Peinture Réhabilitation de la piscine intercommunale de Vic-en-Bigorre Phase DCE CCTP lot n 08 Peinture Emetteur : Date Phase 30/11/2015 DCE Rédigé par Indice Bernard MALE 02 Nom fichier Type Format VICENBIGORRE_CD2I_MALE_DCE_CCTP08

Plus en détail

CCTP / DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF LOT N 7 - ELECTRICITE

CCTP / DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF LOT N 7 - ELECTRICITE 7 ELECTRICITE -1/9 - ECOLE DE MUSIQUE INTERCOMMUNALE DU GRANDVAUX CREATION DE SALLE DE REPETITION EN SOUS SOL 6 Place Charles Thévenin ST LAURENT EN GRANDVAUX 39150 Maître d Ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

COMMUNE DE QUINT FONSEGRIVES. Place de la Mairie 31130 QUINT FONSEGRIVES COMMUNE DE QUINT FONSEGRIVES 31130 QUINT FONSEGRIVES

COMMUNE DE QUINT FONSEGRIVES. Place de la Mairie 31130 QUINT FONSEGRIVES COMMUNE DE QUINT FONSEGRIVES 31130 QUINT FONSEGRIVES COMMUNE DE QUINT FONSEGRIVES Place de la Mairie 31130 QUINT FONSEGRIVES COMMUNE DE QUINT FONSEGRIVES Construction d une salle multi-usages et d un ALSH Route de la SAUNE 31130 QUINT FONSEGRIVES CAHIER

Plus en détail

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Conditions de Raccordement d'un consommateur individuel au RPD Basse Tension pour une puissance supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Résumé Ce modèle présente les conditions techniques, les types

Plus en détail

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de 18.1 GÉNÉRALITÉS DE CONSISTANCE ET DE DESCRIPTION DE TRAVAUX 18.1.1 Préambule Ce CCTP fait partie intégrante de l'ensemble du CCTP comportant les Prescriptions Communes TCE et 19 lots dont le présent lot

Plus en détail

CCTP lot n 06 Serrurerie

CCTP lot n 06 Serrurerie Réhabilitation de la piscine intercommunale de Vic-en-Bigorre Phase DCE CCTP lot n 06 Serrurerie Emetteur : Date Phase 30/11/2015 DCE Rédigé par Indice Bernard MALE 02 Nom fichier Type Format VICENBIGORRE_CD2I_MALE_DCE_CCTP06

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10 à 13 du code de la construction et de l'habitation. Arrêté du 4 avril 2011 modifiant l arrêté du 8 juillet 2008

Plus en détail

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. 1 COMMUNE DE Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

CAHIER CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CAHIER CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES AMENAGEMENT DE BUREAUX Immeuble «Les Cascades» 26400 Blacons COMMUNE DE MIRABEL ET BLACONS (26400) Département de la Drôme MARCHE PUBLIC DE MAITRISE D OEUVRE

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES C.C.A.P SELARL d'architecture CREVEL N d' inscription au tableau Régional de l'ordre S 75

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES La procédure de consultation utilisée

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME - LOT 10 - METALLERIE CONCEPTION MAITRISE D ŒUVRE

Plus en détail

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3 TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3 C.C.T.P Lot n 4 : PEINTURE Page 1 SOMMAIRE 1. GENERALITES : 1.1 Présentation du projet 1.2 Présentation de l offre 1.3 Connaissance des lieux 1.4 Documents

Plus en détail

Lanrivoaré (29) salle multifonctions et réhabilitation du complexe attenant Octobre 2011 Phase DCE LOT 08 PEINTURE page 1/5 IMPORTANT

Lanrivoaré (29) salle multifonctions et réhabilitation du complexe attenant Octobre 2011 Phase DCE LOT 08 PEINTURE page 1/5 IMPORTANT LOT 08 PEINTURE page 1/5 LOT 08 PEINTURE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes (lot 00) ainsi que des autres lots. ETAT DES LIEUX :

Plus en détail

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Versant EST

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Versant EST TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Versant EST C.C.T.P Lot n 2 : RENFORTS CHARPENTE Page 1 SOMMAIRE 1. GENERALITES : 1.1 Présentation du projet 1.2 Présentation de l offre 1.3 Connaissance des lieux

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT DE L'ARDECHE MAITRISE D'OUVRAGE : COMMUNE DE FLAVIAC PLACE JEAN JAURES PRO DCE LOT N 8 ELECTRICITE - CHAUFFAGE ELECTRIQUE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - CCTP - ARCHITECTE BUREAU

Plus en détail

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON MAITRE D'OUVRAGE SMINA 135 avenue Pierre SEMARD 84000 AVIGNON Lot n 14 ELECTRICITE DPGF MAITRE D'OEUVRE : Monsieur J. F. QUELDERIE 5 rue Nicolas Lescuyer 84000

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME - LOT 05 FAIENCE CONCEPTION MAITRISE D ŒUVRE Jean-

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT 2 : COUVERTURE ÉTANCHÉITÉ CCTP LOT2 COUVERTURE / ETANCHEITE - page 1 LOT 2 COUVERTURE / ETANCHEITE ARTICLE 1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 3 2.01 Réfection

Plus en détail

CCTG - CCTP. Création d'un Restaurant scolaire & d'une Salle de loisir CCTP LOT 10 NETTOYAGES. Mairie de Corneilla Del Vercol ARCHI CONCEPT

CCTG - CCTP. Création d'un Restaurant scolaire & d'une Salle de loisir CCTP LOT 10 NETTOYAGES. Mairie de Corneilla Del Vercol ARCHI CONCEPT 21006 Restaurant scolaire & Salle de loisir à Corneilla Del Vercol CCTP LOT 10 NETTOYAGES MAITRE D'ŒUVRE : ARCHI CONCEPT 2, Boulevard des Pyrénées - 66000 PERPIGNAN Tel : 04-68-34-59-42 Fax : 04-68-34-02-40

Plus en détail

État de l installation intérieure d Électricité

État de l installation intérieure d Électricité État de l installation intérieure d Électricité Bien Immobilier Propriétaire Donneur d ordre Logement Distributeur d électricité 94, rue de Courcelles 51100 REIMS REIMS METROPOLE Direction de la Maintenance

Plus en détail

DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES VILLE DE MOULINET C A H I E R D E S C L A U S E S T E C H N I Q U E S P A R T I C U L I E R E S ( C. C. T. P.

DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES VILLE DE MOULINET C A H I E R D E S C L A U S E S T E C H N I Q U E S P A R T I C U L I E R E S ( C. C. T. P. DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES VILLE DE MOULINET C A H I E R D E S C L A U S E S T E C H N I Q U E S P A R T I C U L I E R E S ( C. C. T. P. ) MAITRE DE L OUVRAGE : VILLE DE MOULINET MAITRE D ŒUVRE :

Plus en détail

Maître de l ouvrage Lycée Rabelais 6, rue Georges Langrognet 92190 MEUDON ---------

Maître de l ouvrage Lycée Rabelais 6, rue Georges Langrognet 92190 MEUDON --------- Maître d œuvre : C3C CAPELLE Cyrille 21, rue Normande 28230 EPERNON Tél : 06 32 89 12 95 Maître de l ouvrage Lycée Rabelais 6, rue Georges Langrognet 92190 MEUDON --------- - TRAVAUX DE REMPLACEMENT DE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES APPLICABLE AUX TRAVUX D'ECLAIRAGE PUBLIC ZONE 1 Personne publique Mairie de Ribécourt Dreslincourt Personne responsable du marché Monsieur Le Maire

Plus en détail

Lot 6 : ÉLECTRICITÉ CF et cf

Lot 6 : ÉLECTRICITÉ CF et cf Rédacteur du document: AS2A - Agence Stéphany Alvernhe Architecture 24, Rue Albert Camus 81 400 CARMAUX Ref consultation : 2015-007 Maître d'ouvrage : ÉCOLE DES MINES ALBI-CARMAUX Campus Jarlard - 81000

Plus en détail

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE COMMUNAUTE DE COMMUNE DU CANTON D OUST AMENAGEMENT D UNE SATION DE TRAIL ET DE 3 SALONS ESTHETIQUES DANS L ANCIENNE MAISON DU TEMPS LIBRE D AULUS LES BAINS C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Plus en détail

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE BORDEREAU DE PRIX LOT N 7 ELECTRICITE CFO - CFA SECURITE INCENDIE Le présent bordereau de prix est à remplir obligatoirement

Plus en détail

LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE

LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE MAITRE D'OUVRAGE TRAVAUX DE REMPLACEMENT DES MENUISERIES DE L ECOLE PRIMAIRE JEAN JAURES A SAINT-POL-SUR-MER LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

CHAUFFAGE. I.N.R.A. à ST PEE SUR NIVELLE - Bâtiment social Page 1 C.D.P.G.F. N DESIGNATION U Q Prix Unit. Q X P.U (Euros) (Euros) NOTA

CHAUFFAGE. I.N.R.A. à ST PEE SUR NIVELLE - Bâtiment social Page 1 C.D.P.G.F. N DESIGNATION U Q Prix Unit. Q X P.U (Euros) (Euros) NOTA I.N.R.A. à ST PEE SR NIVELLE - Bâtiment social Page 1 CHAFFAGE N DESIGNATION Q Prix nit. Q X P. NOTA L'entreprise devra se reporter aux articles du C.C.T.P. pour obtenir une définition complète de la prestation.

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES. Maître d'ouvrage. Objet de la consultation

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES. Maître d'ouvrage. Objet de la consultation CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES Maître d'ouvrage Voies Navigables de France Direction Interrégionale Centre-Est Objet de la consultation Canal de Briare Création de limnigraphes et modification du

Plus en détail

Q 47 A/ Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24).

Q 47 A/ Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24). Q 47 A/ Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24). Maîtrise d'ouvrage : QUICK INVEST FRANCE SAS 50 avenue du Pdt Wilson Parc des Portes de Paris - bâtiment 123 93214

Plus en détail

GENDARMERIE NATIONALE

GENDARMERIE NATIONALE CCTP Rénovation des Systèmes Sécurité Incendie des Bâtiments Hébergement Ecole Gendarmerie Montluçon 1/8 MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, GENDARMERIE NATIONALE MARCHÉ PASSÉ SELON LA PROCÉDURE ADAPTÉE (article

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2

C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2 C.C.T.G. SOMMAIRE DESCRIPTION DES OUVRAGES ARTICLE 100 CHAMP D APPLICATION 2 ARTICLE 101 DEFINITION DES TRANCHES 2 ARTICLE 102 DESCRIPTION DES TRAVAUX 2 ARTICLE 103 CONSISTANCE DES TRAVAUX 2 ARTICLE 104

Plus en détail

EXTENSION RESTRUCTURATION DE LA HALTE-GARDERIE «Les Bout Choux»

EXTENSION RESTRUCTURATION DE LA HALTE-GARDERIE «Les Bout Choux» SYNDICAT INTERCOMMUNAL AUTRANS MEAUDRE 38112 EXTENSION RESTRUCTURATION DE LA HALTE-GARDERIE «Les Bout Choux» CCTP DPGF LOT 13 SIGNALETIQUE Architecte PASQUALON ARCHITECTURES 58, Impasse de la Scie 38880

Plus en détail

Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON

Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON NOVEMBRE 2014 Maîtrise d ouvrage MAIRIE DE BRETTEVILLE SUR ODON Avenue de Woodbury 14 760 Bretteville sur Odon Maîtrise d œuvre L2

Plus en détail

MARCHÉ DE TRAVAUX ADDITIF AU CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

MARCHÉ DE TRAVAUX ADDITIF AU CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Administration : Commune de Saint-Pierre - Régie Eau et Assainissement OPÉRATION : Construction de réseaux Eau et Assainissement MARCHE DE TRAVAUX N... Construction des réseaux Eau et Assainissement Rue

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 10 : FAUX PLAFONDS Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Faux plafonds - 1 / 8 10 LOT 10 - FAUX PLAFONDS 10.1 GENERALITES 10.1.1 OBJET DES TRAVAUX L'ensemble

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX. * le stockage des matériaux, * les points de décharge, * la circulation, * le maintien de la desserte en cours de travaux.

BORDEREAU DES PRIX. * le stockage des matériaux, * les points de décharge, * la circulation, * le maintien de la desserte en cours de travaux. AA 01 Réseaux secs PREPARATION Travaux préparatoires et installation de chantier Ces travaux sont payés suivant un forfait global défini en fonction de l'étendue du chantier, de la difficulté de réalisation,

Plus en détail

Maître d'ouvrage : MAIRIE DE SAINT-MARCEL-LES-VALENCE LE VILLAGE BP24 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE

Maître d'ouvrage : MAIRIE DE SAINT-MARCEL-LES-VALENCE LE VILLAGE BP24 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE Maître d'ouvrage : MAIRIE DE SAINT-MARCEL-LES-VALENCE LE VILLAGE BP24 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE MISE EN ACCESSIBILITE ET REORGANISATION DES SERVICES DANS LES BATIMENTS DE LA MAIRIE A 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE

Plus en détail

B 432 SALLE DE SPORTS TEMPLEUVE Extension d une salle de sports

B 432 SALLE DE SPORTS TEMPLEUVE Extension d une salle de sports Lot n.07 : CARRELAGE AVANTPROPOS ARCHITECTES 51, bd de Belfort 59042 LILLE CEDEX Tél. : 03 20 62 10 00 Fax : 03 20 62 20 20 Email : avantpropos@avantpropos.com Septembre 2010 B 432 EXTENSION TEMPLEUVE

Plus en détail

LOT N 5 ELECTRICITE COURANTS FORTS et COURANTS FAI BLES DESIGNATION U Qté UNITAIRE HT TOTAL HT 1 DEPOSE 1-TOTAL DEPOSE H.T.

LOT N 5 ELECTRICITE COURANTS FORTS et COURANTS FAI BLES DESIGNATION U Qté UNITAIRE HT TOTAL HT 1 DEPOSE 1-TOTAL DEPOSE H.T. 1 DEPOSE Neutralisation et dépose de l'installation électrique existante Ens 1 1-TOTAL DEPOSE H.T. 2 INSTALLATION DE CHANTIER mise en place d'un branchement provisoire 400V 3P+N+T nécessaire pour l'ensemble

Plus en détail

Note d'information. Gestionnaire de réseaux. Armoire de distribution de chantier selon DIN EN 61439-4 (VDE 0660-600-4)

Note d'information. Gestionnaire de réseaux. Armoire de distribution de chantier selon DIN EN 61439-4 (VDE 0660-600-4) Gestionnaire de réseaux Note d'information Armoire de distribution de chantier selon DIN EN 61439-4 (VDE 0660-600-4) CREO01-5042_v1-FR-072015 Les armoires de distribution de chantier, ci-après appelé en

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

Lot n 09 ELECTRICITE / COURANTS FAIBLES / SECURITE INCENDIE

Lot n 09 ELECTRICITE / COURANTS FAIBLES / SECURITE INCENDIE Lot n 09 ELECTRICITE / COURANTS FAIBLES / SECURITE INCENDIE 09.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 2 09.2 TEXTES ET REGLEMENTS... 2 09.3 PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES... 2 09.4 PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES... 3 09.4.1

Plus en détail

ACION Contrôleur de flamme à Ionisation Auto vérifiant

ACION Contrôleur de flamme à Ionisation Auto vérifiant Bulletin 100/1 Avril-2009 ACION Contrôleur de flamme à Ionisation Auto vérifiant ATTENTION : Ce bulletin est destiné aux techniciens ayant une bonne connaissance des chaudières et aux ingénieurs en combustion

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Cahier des clauses techniques particulières Remplacement des chaudières pour la Mairie, l école Roger Salengro et le Gymnase Raymond Joly, ainsi que le remplacement du générateur d air chaud au gymnase

Plus en détail

Une centrale photovoltaïque

Une centrale photovoltaïque Cahier des charges: Une centrale photovoltaïque Date limite de l offre : 5 novembre 2008 NOTA : une réponse détaillée est exigée pour chaque caractéristique technique présentée ci-dessous Caractéristiques

Plus en détail

LOT n 6 PLATRERIE - STAFF

LOT n 6 PLATRERIE - STAFF DOMFRONT EGLISE ST JULIEN Lot n 6 Plâtrerie - Staff - Page 1 Maître d'ouvrage VILLE DE DOMFRONT Hôtel de Ville Place Roirie 61700 DOMFRONT --------------------- EGLISE ST JULIEN RESTAURATION DU CLOCHER

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.29

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.29 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.29 Installations électriques Code du Travail Articles R4215-1 à R4215-3 Décret n 82-167 du 16 février 1982 relatif aux mesures particulières destinées

Plus en détail

REFECTION DES FAUX PLAFONDS ET DES LUMINAIRES DE L ECOLE MATERNELLE

REFECTION DES FAUX PLAFONDS ET DES LUMINAIRES DE L ECOLE MATERNELLE Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1/6 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître de l ouvrage Mairie de ST PIERRE LA PALUD Place de la Mairie 69210 REFECTION DES FAUX PLAFONDS ET DES LUMINAIRES

Plus en détail

PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6. N Désignation U Qu PU Montant. PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1

PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6. N Désignation U Qu PU Montant. PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1 PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.5.2 Dossier d'exécution + PAC 1.5.3 DOE 1.6.3 Essais & vérifications PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1 Incidences

Plus en détail

TAABLE DES MATIERES Annexe D-12 TABLE DES MATIERES 4. RÉSEAUX DE DISTRIBUTION SECONDAIRE 1. 4.1. Généralités 1. 4.2. Bases de calcul et performances 1

TAABLE DES MATIERES Annexe D-12 TABLE DES MATIERES 4. RÉSEAUX DE DISTRIBUTION SECONDAIRE 1. 4.1. Généralités 1. 4.2. Bases de calcul et performances 1 TAABLE DES MATIERES Annexe D-12 TABLE DES MATIERES 4. RÉSEAUX DE DISTRIBUTION SECONDAIRE 1 4.1. Généralités 1 4.2. Bases de calcul et performances 1 4.3. Canalisations électriques 2 4.3.1. Généralités

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY SYNDICAT MIXTE D'AMENAGEMENT ET D'EXPANSION DE LA GATINE RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY CADRE DE DECOMPOSITION FORFAITAIRE Octobre 2006 22.06.270/GB/CP Suivant

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX Lot 3 : Éclairage public

BORDEREAU DES PRIX Lot 3 : Éclairage public VILLE DE FUMAY Opération : Aménagement de la place Aristide Briand BORDEREAU DES PRIX Lot 3 : Éclairage public Bordereau des Unitaires LOT 3 Sommaire POSTES GENERAUX... 4 Installation de chantier... 4

Plus en détail

ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES

ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPIMATIC BX AUTOMATIQUES équipées des régulateurs ALPTEC 3-5-7-12 Protection - raccordements Mise en service Maintenance Réf : 2011-M-BXAUTO-01-FRA

Plus en détail

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES NOTICE SOMMAIRE DU 7 MARS 2013 PRESENTATION GENERALITES Le programme de construction de la résidence «Les Terrasses» concerne la réalisation

Plus en détail