RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES"

Transcription

1 DEPARTEMENT DU NORD RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES VILLE DE SAINT AMAND LES EAUX Maitre d ouvrage : A.M.O. : Architecte : Bureau d études : Economiste : OGEC NOTRE DAME DES ANGES 4 rue du Bruille ST AMAND LES EAUX T : / F : ITAQ Mr LABBAYE 53 avenue Calmette MARCQ EN BAROEUL T : / F : DSA DAMIEN SURROCA ARCHITECTES 31 boulevard Jean Baptiste Lebas LILLE T : / F : ETR INGENIERIE P.A. de Vendeville 100 rue du Fort VENDEVILLE T : / F : SL2EC 68 rue de Wambrechies Bât B MARQUETTES LEZ LILLE T : / F : C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 12 ELECTRICITE Courants forts et faibles PHASE A.P.D. JUIN 2009

2 SOMMAIRE 1 GENERALITES PRESCRIPTIONS GENERALES D EXECUTION SPECIFICATIONS PARTICULIERES AU PRESENT LOT RECONNAISSANCE DES LIEUX PRECAUTIONS DE MISE EN UVRE BASES DE CALCUL DES CANALISATIONS REGLEMENTATION ET NORMES APPLICABLES LIMITES DE PRESTATION AVEC LES AUTRES CORPS D ETATS Généralités Aboutissement des canalisations Conducteur de protection Equipement des locaux techniques Electricité Courants Faibles/Alarmes techniques sur autres armoires Liaisons avec les autres corps d état RENSEIGNEMENTS ET DOCUMENTATION A FOURNIR Phases préparatoires à l'exécution Visa de plans et du cahier de matériel Variantes et Options Protections des personnes Protection des ouvrages Autocontrôle Nettoyage Information /Formation du personnel d exploitation du Maître d'ouvrage En fin de travaux GARANTIES DES INSTALLATIONS Délai de garantie Garantie de parfaite réalisation Garantie de fonctionnement Garantie du matériel Obligations de l'entrepreneur pendant la période de garantie CHIFFRAGE ET CARACTERE DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE RELATIONS AVEC LES CONCESSIONNAIRES PHASAGE ET METHODOLOGIE LISTE DES PLANS DESCRIPTION DES TRAVAUX TRAVAUX POUR OUVRAGES COURANTS FORTS Installation de coffret de chantier et préparation du chantier Circuit de terre Travaux pour dévoiement des réseaux zone demi pension Modification des alimentations COLLEGE, lycée et demi pension Coupure D urgence Canalisations Chemins de câbles Goulotte de distribution Installation des locaux Appareils d éclairage Eclairage de sécurité Alimentations diverses spécifiques et limites de prestations Eclairage extérieur TRAVAUX POUR OUVRAGES COURANTS FAIBLES Téléphone Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 2

3 4.2.2 Equipement d alarme incendie du lycée Equipement alarme incendie zone demi pension Protection locaux de cuisine de la zone demi pension Precablage VDI Sonnerie de fin de cours Alarme intrusion Alarmes techniques Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 3

4 1 GENERALITES Voir CCTP Généralités 2 PRESCRIPTIONS GENERALES D EXECUTION Voir CCTP Généralités 3 SPECIFICATIONS PARTICULIERES AU PRESENT LOT 3.1 RECONNAISSANCE DES LIEUX L entrepreneur est tenu de se rendre sur les lieux et d apprécier toutes les difficultés inhérentes au chantier. Il ne saurait se prévaloir postérieurement à la conclusion du marché, d une connaissance insuffisante des lieux, de l environnement et des moyens d accès. Le marché étant à prix global et forfaitaire, l'adjudicataire du présent lot est reconnu avoir pris connaissance : Des plans et notamment de la situation et des dimensions des locaux techniques, des gaines, des conditions de manutention du matériel, etc.. Des positions des armoires électriques Des dispositions prises pour les réaménagements des locaux, des principes de cloisonnements et de la nature des plafonds qui recevront les équipements terminaux demandés en encastrés. Des plans de phasage et du planning général de l opération 3.2 PRECAUTIONS DE MISE EN UVRE Il est requis pour cette opération une finition impeccable pour l'ensemble des installations. Pour ce faire, les passages de câbles, les fixations, les cheminements des fluides électriques, la pose des équipements et leur disposition, devront être validés sur chantier (bien que déjà prédéfinis dans cette étude) par la maîtrise d uvre (Architecte et /ou B.E.T), avant toute exécution, et ce afin de s assurer des possibilités de réalisation d adaptation et de s affranchir de tout risque de dégradation avant la mise en uvre. Les canalisations électriques seront obligatoirement dissimulées de la vue. Dans le cas d impossibilité d encastrement et dans tous les cas de montage en apparent, la mise en uvre sera soignée afin de satisfaire l'esthétique, et se fera sur ce site de façon discrète. Implantations luminaires : Avant toute commande des luminaires, ils devront être validés par la maîtrise d uvre après remise des plans d exécutions, d assemblage des structures lumineuses, des calculs de niveaux d éclairement et de la nomenclature complète des matériels compris accessoires. Chaque position des luminaires devra être validée au préalable par la maîtrise d uvre avant toute pose par l installateur, la MOE pourra exiger des échantillons pour mise en situation. Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 4

5 3.3 BASES DE CALCUL DES CANALISATIONS Elles seront calculées pour une chute de tension maximum et globale de : 3 % pour les circuits lumière. 5 % pour les circuits de force. La section des câbles sera calculée avec un coefficient de proximité de 0,7. Les coefficients de simultanéité à prendre en compte pour les calculs sont les suivants : - Canalisations éclairage K = 1 - Canalisations secondaires autres usage K = 0,8 - Prises de courant K = 0,5 - Canalisations ventilation et chaufferie K = 1 - Canalisation ascenseur K = 1 Quel que soit le type d installation, la sélectivité sera totale, depuis le point d arrivée jusqu au point le plus éloigné de l installation (notamment au TGBT, la coordination ne sera pas acceptée). Le titulaire du présent lot devra obligatoirement consulter les autres C.C.T.P. 3.4 REGLEMENTATION ET NORMES APPLICABLES Les installations seront réalisées conformément aux normes et règlements en vigueur, ainsi qu'à certains documents. En particulier seront appliquées : Règlement de sécurité incendie dans les ERP (approuvé par arrêté du 25 Juin 1980 et modifié) : Livre 1 - Dispositions applicables à tous les établissements recevant du public. Règlement de sécurité incendie dans les ERP (approuvé par arrêté du 25 Juin 1980 et modifié) : Livre 2 - Dispositions applicables aux établissements des quatre premières catégories. Arrêté du 26 février 2003 : Relatif aux circuits et installations de sécurité. Circulaire DRT du 2 avril 2003 : Concernant l'application de l'arrêté du 26 février 2003 relative aux circuits et installations de sécurité. Circulaire DRT 89-2 du 6 février 1989 : Relative aux mesures destinées à assurer la sécurité des travailleurs contre les dangers d origine électrique dans les établissements qui mettent en uvre des courants électriques. Décret n du 14 décembre 1972 : Contrôle et attestation de la conformité des installations électriques intérieurs aux normes de sécurité en vigueur. NF P Mai 1998 DTU 70.1 : Travaux de bâtiment - marchés privés -Installations électriques des bâtiments à usage d'habitation - Partie 2 : cahier des clauses spéciales. INSTALLATION ELECTRIQUE BASSE TENSION UTE C (Mars 2004) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - Choix des matériels électriques (y compris les canalisations) en fonction des influences externes. UTE C (Juillet 2003) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - Détermination des sections de conducteurs et choix des dispositifs de protection - Méthodes pratiques. UTE C (Décembre 2003) : Installations électriques à basse tension et à haute tension - Guide pratique - Sections des conducteurs de protection, des conducteurs de terre et des conducteurs de liaison équipotentielle. UTE C (Juillet 2007) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique Canalisations Modes de pose Connexions. NFC (Février 2008) : Installation de branchement à basse tension. NFC (Décembre 2002) + Mise à jour Juin 2005 : Installations électriques à basse tension. NFC /A1 (Août 2008) : Installations Electriques à basse tension - Amendement A1. Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 5

6 GRANDE CUISINE UTE C (Juin 2004) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - Installations électriques des grandes cuisines. PROTECTION CONTRE LA FOUDRE NFC (Décembre 1997) : Protection contre la foudre - Protection des structures contre la foudre - Installation des paratonnerres. NFC (Juillet 1995) : Protection contre la foudre - Protection des structures et des zones ouvertes contre la foudre par paratonnerre à dispositif d amorçage. UTE C (Janvier 2005) : Guide pratique - Protection contre la foudre - Partie 2 : Evaluation du risque. UTE C (Avril 2006) : Guide pratique Analyse simplifié du risque foudre. NF EN (Juin 2006) Protection contre la foudre - Partie 1 : Principe généraux. NF EN (Novembre 2006) : Protection contre la foudre - Partie 2 : Evaluation du risque. NF EN (Décembre 2006) : Protection contre la foudre - Partie 3 : Dommages physiques sur les structures et risques humains. NF EN (Décembre 2006) : Protection contre la foudre - Partie 4 : Réseaux de puissance et de communication dans les structures UTE C (Août 2004) : Installation électrique à basse tension - Guide pratique - Protection des installations électriques basse tension contre les surtensions d origine atmosphérique Choix et installation des parafoudres. ECLAIRAGE NF C (Mai 1993) : Méthode simplifiée de prédétermination des éclairements dans les espaces clos et classification correspondante des luminaires. NF EN (Novembre 2002) : Lumière et éclairage - Termes de base et critères pour la spécification des exigences en éclairage. NF EN (Juin 2003) : Lumière et éclairage - Eclairage des lieux de travail - Partie 1 : Lieux de travail Intérieur. NF EN (Mars 2008) : Lumière et éclairage - Eclairage des installations sportives. NF EN (Octobre 2008) : Lumière et éclairagisme Mesure et présentation des données photométriques des lampes et des luminaires Partie 1 : Mesurage et format de données. NF EN (Avril 2005) : Lumière et éclairage Mesure et présentation des caractéristiques photométriques des lampes et luminaires Partie 2 : Présentation des données utilisées dans les lieux de travail intérieurs et extérieurs. NF EN (Décembre 2007) : Lumière et éclairage Mesurage et présentation des données photométriques des lampes et luminaires Partie 3 : Présentation des données pour l éclairage de sécurité des lieux de travail. NF EN (Novembre 2007) : Performance énergétique des bâtiments Exigences énergétiques pour l éclairage. NF EN ISO (Février 2000) : Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV) - Partie 6 : guide général relatif à l'environnement de travail. NF X (Octobre 1990) : Ergonomie - Principes d'ergonomie visuelle applicables à l'éclairage des lieux de travail. ECLAIRAGE BASSE TENSION UTE C (Novembre 2006) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique Installation d éclairage en très basse tension. Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 6

7 ECLAIRAGE de SECOURS UTE C (Août 2006) : Guide pratique - Eclairage de sécurité par blocs autonomes dans les établissements recevant du public comportant des locaux à sommeil ne disposant pas d éclairage de remplacement. NF EN50172 (Décembre 2004) : Système d éclairage de sécurité. NF C (Août 2003) : Maintenance des blocs autonomes d éclairage de sécurité BAES et BAEH. TELEVISION NF EN (Avril 1994) : Réseaux de distribution par câbles pour signaux de télévision, signaux de radiodiffusion sonore et services interactifs - Partie 1 : règles de sécurité. UTE C (Août 2001) : Spécifications techniques d ensemble applicables aux réseaux de distribution par câbles pour signaux de télévision, signaux de radiodiffusion sonore et services interactifs. NF EN (Novembre 2005) : Réseaux de distribution par câbles pour signaux de télévision, signaux de radiodiffusion sonore et services interactifs. - Normes françaises UTE C Réception et distribution des programmes radiodiffusés ou transmis par satellite. UTE C Distribution des programmes de radiodiffusion à l'intérieur des locaux de l'usager par câble coaxial. UTE C Règles pour la réception de la radiodiffusion. UTE C Spécifications techniques d'ensembles applicables aux réseaux distribuant par câbles des services de radiodiffusion sonore et de télévision. UTE C Spécification générique pour câbles coaxiaux utilisés dans les réseaux de distribution par câble. UTE C Câbles coaxiaux utilisés dans les réseaux de distribution par câble. NF C Installations électriques basse tension. - Normes Européennes EN EN EN EN EN EN EN EN Règles de sécurité. Compatibilité électromagnétique. Matériels actifs utilisés dans les systèmes de distribution coaxiale à large bande. Matériels passifs utilisés dans les systèmes de distribution coaxiale à large bande. Matériels de tête de réseau. Caractéristiques de systèmes. Compatibilité électromagnétique pour les installations. Interfaces pour station de tête et équipements professionnels similaires. ACCESSIBILITE HANDICAPEE Loi n (11 Février 2005) : Loi sur l égalité et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Décret n (17 Mai 2006) : Relatif à l accessibilité des bâtiments d habitation collectifs, aux maisons individuelles, et ERP. Arrêté du 01/08/2006 : Relatif aux habitations collectives neuves et maisons individuelles neuves. Arrêté du 26/02/2007 : Relatif aux habitations collectives existantes. Arrêté du 01/08/2006 : Relatif aux ERP neufs. Arrêté du 21/03/2007 : Relatif aux ERP existants. Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 7

8 3.5 LIMITES DE PRESTATION AVEC LES AUTRES CORPS D ETATS GENERALITES Sont dus au titre du présent lot : La fourniture de tous les matériaux et produits, leur transport, déchargement, stockage et mise à pied d uvre, ainsi que la main d uvre et le matériel nécessaire à l exécution des ouvrages. La coordination relative aux cheminements de câbles, matériels électriques et câblages vue avec les autres lots techniques. L'entrepreneur du lot Electricité Courants Forts et Courants Faibles devra une alimentation en attente à proximité des différentes installations force, réparties dans le bâtiment. La nature des alimentations est précisée sur les documents graphiques joints au dossier sous forme de point en attente. Il est précisé que les renseignements donnés sur ces documents ont une valeur indicative et qu'il appartiendra à l'adjudicataire du présent lot de se renseigner en phase d exécution par écrit auprès des corps d'état concerné sur les puissances exactes à amener, sur la localisation précise des alimentations et sur le nombre de conducteurs à distribuer. Le titulaire du présent lot devra se coordonner avec les différents corps d'état y compris pour les essais. Le lot électricité doit la coordination relative aux cheminements de câbles, matériels électriques et câblage dans les parties communes et gaines techniques vues avec les autres lots techniques ABOUTISSEMENT DES CANALISATIONS L'aboutissement des canalisations et les limites de prestations sont précisées sur les plans. Alimentation en attente Câble en attente à la charge de l'électricien, l'entreprise concernée pour les travaux avals ayant à sa charge le raccordement. Ce câble dont le point d'arrivée sera adapté à l'utilisation comportera une longueur libre de 1,50 m. minimum. Grille - Boîte de raccordement La fourniture des boîtes y compris les borniers intérieurs, la pose et les raccordements amont sont à la charge de l'électricien. Les boîtes seront dimensionnées et positionnées en tenant compte des câbles de raccordement avals nécessaires. Ces raccordements avals seront à la charge de l'entreprise concernée par les travaux situés en aval de cet élément de liaison CONDUCTEUR DE PROTECTION Parallèlement aux conducteurs d'alimentation, l'adjudicataire du lot Electricité aura à sa charge l'amenée du conducteur de protection suivant les limites de prestations définies ci-dessus. En ce qui concerne les installations des autres corps d'état, les liaisons équipotentielles situées en aval des livraisons d'énergie électriques sont à la charge de chaque lot concerné (ex. : vmc, plomberie, extracteur de ventilation, etc.). Pour toutes les alimentations l'entrepreneur adjudicataire du présent lot devra l'amenée du conducteur de protection, parallèlement aux conducteurs actifs. Les sections sont définies au tableau 54 A de la norme C (Nouveau guide 2003) EQUIPEMENT DES LOCAUX TECHNIQUES Dans ces locaux (chaufferie, sous station chauffage, électrique, ou autres, le titulaire du Lot Electricité Courant Fort devra : La réalisation de l éclairage Le circuit de commande. Les protections électriques. Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 8

9 L éclairage de sécurité. Le BAPI (bloc portatif d intervention). La distribution prises de courant. La mise à la terre des parties métalliques du local, etc. y compris les liaisons équipotentielles locales qui seront à la charge du corps d'état concerné. Les positions des appareils d'éclairage et des prises de courant représentées sur les plans sont données à titre indicatif. Leur implantation se fera en coordination avec les équipements techniques mis en uvre dans le local ELECTRICITE COURANTS FAIBLES/ALARMES TECHNIQUES SUR AUTRES ARMOIRES. L'Entrepreneur du présent lot devra, l'amenée des câbles de liaisons d'alarmes et d'informations à proximité des armoires des lots techniques concernés (chauffage, plomberie, sécurité incendie, etc..). Le titulaire du présent lot devra préciser aux autres corps d'état la nature exacte des contacts à installer dans leurs armoires. Ces corps d'états techniques mettront en uvre dans leurs armoires respectives les borniers nécessaires aux raccordements des alarmes et informations concernant leurs installations. Les raccordements sur les borniers s'effectueront par le titulaire du présent lot en présence et avec l'assistance d'un technicien de l'entreprise du corps d'état technique concerné LIAISONS AVEC LES AUTRES CORPS D ETAT LIAISON AVEC LE LOT GROS UVRE Le lot électricité doit : L ensemble de ses percements y compris au niveau de la partie du sous-sol en plafond. Toutefois tous les percements supérieurs au diamètre 110 mm (à justifier) seront réalisés par le lot GO suivant plan de réservation fournis par l électricien Doit la fourniture des plans de réservation et sujétions pendant la période de préparation. Doit les scellements et encastrements de ses ouvrages, ses saignées y compris les bouchages. Doit les calfeutrements des réservations après passage de ses réseaux ainsi que le rétablissement du degré coupe feu des parois traversées. Doit la fourniture et la pose des circuits de terre à fond de fouilles, les boucles de remontée et barrettes de coupure, et connexions sur les poteaux métalliques ainsi que les liaisons équipotentielles. Le lot GO doit: Les percements au niveau des retombées de poutre pour le passage des chemins de câbles. Les réservations et percements en traversée de dalles au droit de chacune des gaines techniques courants forts et courants faibles. Les réservations en traversée de dalle au droit de chaque local de répartition informatique. Les calfeutrements coupe-feu au droit des réseaux électriques courant forts et faibles sont dus par le lot électricité LIAISONS AVEC LE LOT COUVERTURE/ETANCHEITE La fourniture et la pose des crosses de traversée d'étanchéité ou de toiture sont à la charge du lot étanchéité. Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 9

10 VIS-A-VIS DU LOT CHAUFFAGE VENTILATION CLIMATISATION L électricien doit : Fourniture des liaisons équipotentielles des canalisations. Fourniture de l alimentation électrique et protections par disjoncteurs à partir du tableau (voir point en attente sur plans). Les interrupteurs de proximité sont dus par le chauffagiste. Fourniture des alimentations électriques et des asservissements des DAS et DCT de désenfumage suivant plan VIS-A-VIS DU LOT PLOMBERIE L électricien doit : - Les liaisons équipotentielles des canalisations. - L alimentation électrique et protections par disjoncteurs (voir les points en attente sur plans). - L alimentation et la fourniture des sèches mains Le plombier doit : -Fournir à l électricien les caractéristiques exactes des alimentations -Les interrupteurs de proximité cadenassables VIS-A-VIS DU LOT MENUISERIE Le lot électricité doit, dans le cadre de son marché, assurer la coordination avec l entreprise responsable de la pose des portes ou autres devant être équipés de gâche et/ou de contacts de porte. Les gâches électriques et/ou ventouses sur les portes (dite issues de secours ou portes de compartimentage) sont dues par le lot Menuiserie. Elles seront avec PV conforme à la norme D.A.S NFS L électricien doit les alimentations et les asservissements de ces gâches et des portes automatiques. La nature de courant des gâches. (24 V ou 48v continu) devra être précisée par l électricien au menuisier en phase chantier. Cette tension sera compatible avec la tension de service depuis l AES (alimentation électrique de sécurité) de la centrale incendie VIS-A-VIS DU LOT PLAFOND Le lot électricité doit : Fourniture des liaisons équipotentielles des canalisations. Les Suspentes des luminaires obligatoirement indépendantes de l ossature plafond. Remettre un plan synthétique d implantation des luminaires et les dimensions des découpes. Ce plan synthétique tient compte de l ensemble des équipements en plafond (bouches de ventilation de reprises etc.). Prendre connaissance du type de rail de supportage des plafonds pour les références des luminaires encastrés. (Adaptation sur fer cachés, fer apparent, fer nervuré etc.). Le lot plafond doit : La découpe dans les plafonds pour l incorporation des luminaires. Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 10

11 VIS-A-VIS DU LOT SERRURERIE. Le lot électricité doit : Les liaisons à la terre des parties métalliques. Assurer la coordination avec l entreprise responsable de la pose des portes extérieures ou autres devant être équipés de gâche et/ou de contacts de porte VIS-A-VIS DU LOT VRD: Pour les cheminements extérieurs identifiés en phase PEO (plan d exécution des ouvrages) le lot VRD doit : Les tranchées. Les fourreaux enterrés. Les lits de sable. Les chambres de tirage éventuel. Les massifs pour les mats éclairages extérieurs Les grillages avertisseurs. Le remblaiement. L évacuation des terres excédentaires. Le nombre de fourreaux, de chambre de tirage et les dimensions devront obligatoirement être précisées par l électricien en phase PEO (plan d exécution des ouvrages) VIS-A-VIS DU LOT ASCENSEUR Le lot électricité doit : Ligne téléphonique pour la liaison bidirectionnelle. L alimentation du tableau DTU. L éclairage de la gaine et de la cuvette L éclairage de sécurité cuvette et gaine. La reprise des bornes d alarmes vers la centrale d alarmes techniques. Le lot élévateur doit : Les liaisons d'alarmes entre la cabine et les borniers situés dans la machinerie. Ces bornes représenteront l'origine du lot électricité courant faible qui aura la charge de véhiculer les informations jusqu'au tableau d alarmes. 3.6 RENSEIGNEMENTS ET DOCUMENTATION A FOURNIR PHASES PREPARATOIRES A L'EXECUTION En complément du C.C.T.P., l'ensemble des travaux est défini par les plans et schémas des éléments principaux joints au dossier. Tous les plans de détails de fabrication qui sont à la charge de l'entreprise conformément au chapitre précédent, seront soumis à l'approbation du Maître d' uvre et du bureau de contrôle lors de la phase préparatoire avant l'exécution des ouvrages. Avant toutes poses des équipements le présent lot devra présenter pour visa un cahier technique des matériels qui devront être installés. Des échantillons de matériels pourront être réclamés par la MOE pour une mise en situation et afin d entériner les choix. Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 11

12 3.6.2 VISA DE PLANS ET DU CAHIER DE MATERIEL Le BET s assure lorsque les études d exécutions sont réalisées par les entreprises que les documents qu elles ont établis respectent bien les dispositions techniques du projet et dans ce cas leur délivre son VISA. (Délais de visa des plans 3 semaines après réception des documents) VARIANTES ET OPTIONS Les options définies dans les pièces écrites devront obligatoirement être chiffrées. Des variantes pourront être proposées. Cependant, l'attention des soumissionnaires est attirée sur le fait que des principes de conception des divers ouvrages et les marques du présent lot devront rigoureusement être respectés, faute de quoi les offres non conformes ne pourront pas être prises en considération. Les variantes seront proposées obligatoirement à la remise de l offre suivant les critères suivants : Après l'adjudication aucune proposition de variante ne sera prise en considération si elle n'est pas accompagnée d'un sous détail de prix permettant d'apprécier les répercussions que son adoption entraînerait sur le montant du lot en cause et sur celui des lots pour lesquels cette variante conduirait à des modifications. Ce sous détail devra être présenté sous une forme comparative montrant la différence entre le coût de la variante proposée et le coût des solutions prévues dans les marchés de base PROTECTIONS DES PERSONNES. Le titulaire du présent lot devra prendre toutes les mesures de protection dans son environnement de travail en matière d hygiène et de sécurité pour assurer la sécurité des personnes tant pour son personnel intervenant que pour les personnes proches de la zone de travaux. Il sera donc responsable des travaux de chantier et sera tenu de prévoir tous les moyens nécessaires pour ne pas compromettre la sécurité des personnes présentes sur le site PROTECTION DES OUVRAGES L'entrepreneur sera tenu de prévoir toutes les protections nécessaires pour éviter à la suite de ses interventions la détérioration des équipements du site. L'entrepreneur est responsable jusqu'à la réception de la protection de ses ouvrages. A cet effet, il devra prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter toute dégradation due à un manque de protection ou à une faute quelconque commise par l'entrepreneur (ou ses sous-traitants) celui-ci sera tenu de dédommager le Maître d'ouvrage des préjudices causés. Il est également chargé du gardiennage de ses installations ainsi que des matériels entreposés sur le chantier AUTOCONTROLE Avant la réception, le présent lot devra procéder à la vérification du fonctionnement correcte de son équipement. Il devra consigner sur un document registre la liste des essais et des vérifications, les anomalies constatées et les solutions apportées au fonctionnement correcte de l ensemble des installations. Vérification et essais en vue de la réception Lors de la réception, l'entrepreneur d'electricité devra fournir tous les certificats de conformité nécessaires (CONSUEL, documents COPREC, etc.). Le passage du CONSUEL appartient au présent lot La visite des Maîtres d' uvres en vue de la réception ne s'effectuera qu'après remise par l'entreprise d'électricité des fiches des résultats d'essais dont les modèles de principes sont présentés en fin de chapitre. Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 12

13 Ces fiches seront complétées par l'entrepreneur lors de la phase d'essais qu'il réalisera. Elles ne pourront être que complémentaires aux vérifications et essais conformes au chapitre 6 de la norme NFC : - mesure de l'isolement - vérification de l'efficacité des mesures de protection contre les contacts indirects - contrôle des dispositions de protection contre les surintensités - contrôle des dispositifs de connexion des conducteurs - mesure de l'isolement des sols Cette liste ne constitue qu'un minimum d'essais et de vérifications à réaliser par l'entreprise pour pouvoir demander la réception de ses travaux et est indépendante des demandes et des exigences du Bureau de Contrôle. L'entreprise devra effectuer ou faire effectuer sous sa responsabilité et à ses frais les essais et vérifications de fonctionnement de ses installations jugés indispensables en vue de prévenir les aléas techniques découlant d'un mauvais fonctionnement. L'adjudicataire du présent lot devra obligatoirement effectuer ses essais en coordination avec les autres corps d'états techniques. La liste et les résultats d'essais indiqués sur les fiches ont pour but de permettre aux Maîtres d' uvres de vérifier par sondages l'exactitude des renseignements de la campagne d'essais de vérification. Lors de la visite en vue de réception qu'effectueront les Maîtres d' uvres les vérifications porteront particulièrement sur : - la conformité au Cahier des Charges et aux documents graphiques ; - le contrôle de la qualité du matériel installé ; - le contrôle des sections des conducteurs et des fixations des canalisations ; - la continuité de la ceinture enterrée ; - la mesure de la résistance des prises de terre ; - la mesure des chutes de tension aux points les plus défavorisés de l'installation ; - l'éclairement des locaux ; - l'équilibrage des phases. L'Entrepreneur mettra à la disposition des Maîtres d' uvres les appareils de mesures nécessaires aux vérifications ainsi que le personnel qualifié pour les diverses manutentions et manipulations. L'entreprise est tenue de procéder aux opérations de démontage et de remontage des appareils et des parties d'installations qui sont indispensables pour effectuer correctement ces contrôles et mesures. En cours de travaux, chaque fois que cela est nécessaire, le Maître d'ouvrage, ou son représentant qualifié, procédera aux opérations de contrôle et aux essais en vue de la réception en présence d'un représentant de l'entreprise NETTOYAGE Avant la réception, tous les ouvrages seront soigneusement nettoyés pour qu'ils soient prêts à l'utilisation avant réception. L'entrepreneur surveillera ou assurera lui-même avec le plus grand soin ces nettoyages dont il aura l'entière responsabilité, ainsi que l évacuation des gravats. Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 13

14 3.6.8 INFORMATION /FORMATION DU PERSONNEL D EXPLOITATION DU MAITRE D'OUVRAGE Dès la prise de possession de l'installation par le Maître d'ouvrage et à une date fixée en accord avec lui l'entrepreneur déléguera un de ses représentants qualifiés pour informer et former le personnel désigné par le maître d ouvrage de l ensemble des travaux réalisés Il sera prévu la formation des utilisateurs : Formation à l utilisation des matériels (pour les usagers). Formation à l entretien et à la maintenance des équipements (pour le service technique) EN FIN DE TRAVAUX L'entreprise du présent lot devra remettre en fin de travaux : Les plans des installations telles que réalisées (3 copies papier CD ROM, au format DXF ou DWG sur AUTO CAD version 2000). Les notices techniques et d'entretien des installations et matériels en trois exemplaires ainsi qu'un CD ROM. Les référence des matériels nécessaires à la programmation des systèmes et qui ne sont pas livrés dans l opération y compris les codes maîtres machine. Dans chaque local technique et dans chaque armoire, le schéma particulier de la partie de l'installation qui y est contenue sera présenté plastifié sur un support plan rigide l'ensemble étant fixé au mur du local ou sur le côté intérieur de la porte de l'armoire Dans tous les schémas, il sera indiqué pour chaque protection les caractéristiques suivantes : Repère armoire. Puissance. Désignation du circuit. Localisation de l aboutissant. Régime du neutre. ICC au niveau de l armoire. Utilisation de l'appareil. Tension nominale. Intensité de court-circuit (au point considéré). Pouvoir de coupure. Nombre de déclencheurs et réglages. Principe de sélectivité (temps de déclenchement) Les consignes claires et résumées d'entretien répétitif des équipements contenus dans un local technique seront réunies sur un tableau installé dans les mêmes conditions que ci-dessus. La réception des travaux ne pourra être prononcée qu'après : Remise des documents précédemment énoncés. Remise des essais COPREC et certificats CONSUEL Les frais de réception et de conseil à l obtention des documents seront à charge du présent lot (Essais COPREC, CONSUEL, etc.) 3.7 GARANTIES DES INSTALLATIONS DELAI DE GARANTIE Pendant une période d'un an à compter de la date de réception, l'entrepreneur doit garantir l'installation dans les conditions indiquées ci-après. Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 14

15 Lorsque la réception n'a pu être prononcée, cette période de garantie se trouve prolongée d'office jusqu'au jour où cette réception est effectivement prononcée GARANTIE DE PARFAITE REALISATION L'installateur garantit d'une façon formelle la parfaite réalisation des travaux faisant l'objet de la spécification technique suivant les Règles de l'art et compte tenu des Règlements et Décrets en vigueur GARANTIE DE FONCTIONNEMENT L'installateur garantit les conditions de bon fonctionnement du matériel qu'il aura à fournir et à installer. Si des réglages s avéraient nécessaires dans l année d exploitation, l entrepreneur diligentera un technicien confirmé pour remédier à l installation. Ces réglages sont ceux nécessaires pour affiner et satisfaire le fonctionnement de l installation. Sont exclus les modifications de paramètres pour un tout autre registre que ceux validés en phase de réception de l installation GARANTIE DU MATERIEL L'entrepreneur garantit son matériel et son installation contre tous les vices de fabrication ou de montage. La responsabilité de l'entrepreneur couvrira également et dans les mêmes conditions toutes les fournitures qu'il sous-traitera OBLIGATIONS DE L'ENTREPRENEUR PENDANT LA PERIODE DE GARANTIE Pendant la période de garantie, l'entrepreneur devra remplacer, à ses frais, toutes pièces défectueuses ou partie de l'installation endommagée par suite d'une défectuosité ou mal façon. Pendant ce même délai, il devra, sur simple demande, procéder aux réparations ou / et aux modifications nécessaires à la remise en marche de l'installation. Le personnel demandé devra être envoyé dans les 8 heures qui suivent la réception de la demande, délai de route non compris si l'entreprise a son siège en dehors de la localité. Si l'entrepreneur n'a pas envoyé de personnel dans les délais impartis, les travaux pourront être exécutés à ses frais, indépendamment des dommages et intérêts qui lui seraient réclamés si le défaut de réparation causait un accident ou un préjudice. Tous accidents bris ou détérioration qui se produiraient pendant la durée de garantie et qui seraient la conséquence d'une surcharge, d'une imprudence ou d'un cas de force majeure sont exclus de la garantie. 3.8 CHIFFRAGE ET CARACTERE DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE L'entreprise tiendra compte du fait qu'il lui sera exigé une obligation de fonctionnement de l'ensemble des installations ; en conséquence, les prescriptions décrites dans cette spécification ne sont pas limitatives. La description des fournitures et des travaux est purement énonciative et nullement limitative ; elle comprend en effet toutes les fournitures qui en découlent. L'entreprise aura à sa charge et devra prévoir et inclure dans son offre, toutes les prestations et sujétions nécessaires à la réalisation en parfait ordre de marche en conformité avec les normes et règlements en vigueur et aux règles de l Art en la matière. L'offre devra être présentée pour l'ensemble des travaux tel que défini dans les pièces écrites et les plans. L entreprise utilisera le cadre de DQE pour la remise de son offre. Cette offre sera détaillée pour chaque poste et comprendra (séparément) : Le chiffrage base marché. Le chiffrage des options. Le chiffrage des variantes. L'entrepreneur s'étant rendu compte des travaux à effectuer dans un site existant, de l'obligation de fonctionnement de l'ensemble de l'installation, de leur importance et de leur Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 15

16 nature, reconnaît qu'il a suppléé par ses connaissances professionnelles dans sa spécialité aux détails qui peuvent être omis dans les différentes pièces du dossier. 3.9 RELATIONS AVEC LES CONCESSIONNAIRES Pour l électricité Toutes les relations avec le fournisseur d énergie seront effectuées par le titulaire du présent lot y compris pour la demande d augmentation de puissance souscrite Service France Télécom ou autres opérateurs. L'entrepreneur se mettra en rapport avec les services intéressés FRANCE TELECOM ou autre opérateur pour en obtenir tous renseignements utiles pour l'exécution de ses travaux, il se soumettra à toutes les vérifications et visites des agents de ces services, fournira tous documents et pièces justificatives. En particulier, l'entrepreneur devra le déplacement de la tête arrivée FT 3.10 PHASAGE ET METHODOLOGIE L'entreprise devra, deux semaines après la notification de son marché, présenter à l'équipe de Maîtrise d' uvre / maîtrise d'ouvrage un planning précis et un détail des moyens mis en uvre pour cette opération. L entreprise sera tenue de : Mettre en uvre les meilleures techniques et matérielles suivant la description technique du présent cahier des charges. De définir précisément les liaisons et les cheminements. De gérer l'intégration de l'ensemble des équipements D assurer le suivi technique des travaux et la mise en service. De participer aux réunions de mise au point de chantier LISTE DES PLANS La liste ci-dessous reprend l ensemble des plans électrique courant fort/courant faible et le principe de phasage. Plan implantation lycée : EL 01à EL03 Plan implantation demi pension : EL04 A et EL 04 B Plan synoptique : ELS 01 à ELS 02 Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 16

17 4 DESCRIPTION DES TRAVAUX 4.1 TRAVAUX POUR OUVRAGES COURANTS FORTS INSTALLATION DE COFFRET DE CHANTIER ET PREPARATION DU CHANTIER. L alimentation de chantier ainsi que la mise en place des coffrets de branchement seront dus au lot gros uvre CIRCUIT DE TERRE GENERALITES La prise de terre du bâtiment neuf sera réalisée au moyen d'un ceinturage en fond de fouille.la résistance totale de la prise de terre devra être inférieure ou égale à 1 Ohm PRISE DE TERRE En fond de fouille, le présent lot devra la pose d'une boucle de terre en câble de cuivre nu de 29 mm² minimum, posée dans le sol, soit en câble d'acier de 95 mm² galvanisé noyé dans les fondations. Cette opération se fera en coordination avec les lots V.R.D et Gros- uvre LIAISONS EQUIPOTENTIELLES L installateur du présent lot devra la mise à la terre des différents éléments conducteurs tels que les canalisations métalliques, corps des appareils sanitaires, tuyauteries, huisseries, charpente métallique, ossatures métalliques des cloisons, fers principaux des faux - plafonds, armatures métalliques des radiers, dalles, ossatures métalliques des poteaux, etc CONDUCTEUR DE TERRE A partir d'une borne principale permettant de mesurer la terre et de connecter tous les conducteurs de protection, il sera mis en uvre un câble dont la section sera calculée conformément à la norme NFC Chapitre et connectée à la prise de terre. Ce câble sera de même nature que celui de la prise de terre et ne sera jamais inférieur à 16 mm² s'il est en cuivre protégé, 25 mm²s il est en cuivre nu. Tous les chemins de câbles seront reliés à la terre le long de leur parcours. Depuis la barrette de terre, le présent lot prévoira la mise en place d un CU nu de 25 mm² en continu sur toutes les longueurs de ses chemins de câbles. Il installera pour cela une bague de terre à chaque tronçon de chemins de câbles. Ce câble sera à raccorder à chacune de ses extrémités au réseau de masse CONDUCTEUR DE PROTECTION Parallèlement à tous les conducteurs actifs, la terre sera amenée à toutes les alimentations nécessaires aux autres corps d'états techniques, aux différentes armoires électriques de l opération, puis de ceux-ci, aux différents points d'utilisation. La section des conducteurs de protection sera calculée conformément à la Norme NFC Chapitre et sera de même nature que les conducteurs actifs. Les sections minimales sont : - Section égale à celle des conducteurs actifs jusqu'à 16 mm², Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 17

18 - Section égale à 16 mm² Pour les conducteurs actifs entre 16 et 35 mm², - Section égale à la moitié de celles des conducteurs actifs pour les sections supérieures à 35 mm² TRAVAUX POUR DEVOIEMENT DES RESEAUX ZONE DEMI PENSION MISE HORS TENSION BATIMENT PREFABRIQUE Suite à l extension de la zone demi pension ce bâtiment sera démoli, la prestation comprendra : la mise hors tension la dépose du câble d alimentation. La dépose des équipements intérieurs L origine de ce câble est le TGBT général administration DEPLACEMENT ALIMENTATION SALLE DE SPORT L alimentation actuelle souterraine est dans l emprise de l extension de la demi-pension ce câble sera à déposer. L origine actuelle de cette alimentation est le TGBT de la zone administration. La prestation comprendra : le contrôle du sens de rotation pour l ordre des phases La mise hors tension du câble La dépose La pose d un nouveau câble via des fourreaux mis en place par le lot VRD et connecté en lieu et place de celle déposée ci-dessus Le raccordement Les essais DEPLACEMENT ALIMENTATION BLOC SANITAIRE L alimentation actuelle sous terraine est dans l emprise de l extension de la demi-pension ce câble sera à déposer. L origine actuelle de cette alimentation est le TGBT de la zone administration. La prestation comprendra : La mise hors tension du câble La dépose La pose d un nouveau câble via des fourreaux mis en place par le lot VRD Le raccordement Les essais Le remplacement des commandes éclairage par des détecteurs de présence temporisé avec sonde lumineuse La modification de l alimentation régulation chauffage Une alimentation provisoire sera posée durant les travaux de construction d extension de la demi-pension Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 18

19 4.1.4 MODIFICATION DES ALIMENTATIONS COLLEGE, LYCEE ET DEMI PENSION Situation actuelle : Le collège est alimenté par EDF via une platine de comptage tarif jaune, à partir de ce point d alimentation un câble sous terrain rejoint directement le TGBT du collège. Suite à ce projet ce câble sera à dévoyer. Le bâtiment lycée (datant de la dernière extension) est lui alimenté depuis le TGBT commun (administration, 1/2 pension) par un câble spécifique cheminant en partie dans le bâtiment à démonter et en sous terrain. Suite à ce projet ce câble sera à dévoyer. Pour la demi pension un TD cuisine est existant avec une alimentation issue directement du TGBT. Modification : Le tarif jaune du collège va également servir d alimentation pour le lycée avec une augmentation de puissance souscrite. Les travaux à réaliser seront : Remplacement du disjoncteur de branchement par un disjoncteur tarif jaune 400A Remplacement de la liaison câble entre la platine de comptage et le nouveau disjoncteur de branchement Installation en aval de ce disjoncteur d une armoire avec deux disjoncteurs : Un pour le collège Un pour le lycée (extension actuelle et le bâtiment du projet) Remplacement du câble alimentant le collège Remplacement du câble alimentant le lycée en tenant compte de la puissance supplémentaire demandé par le bâtiment du projet Au niveau du lycée (extension actuelle) dans un local technique TGBT installation d un TGBT avec deux départs un pour le TD RDC du lycée existant et un pour le TD neuf du RDC du bâtiment en projet A partir de ce nouveau TD alimentation de deux autres TD neufs en R+1 et R+2 Déplacement du TD existant en RDC suite à la modification de la cloison pour le WC PMR Pour la demi-pension : Le câble d alimentation sera à remplacer ainsi que le disjoncteur de départ sur le TGBT. Une extension de ce TD sera réalisée et la nouvelle alimentation se raccordera pour l une des extrémités sur cette extension (avec mise en place d un câble de liaison entre le TD existant et cette extension) et pour l autre extrémité en aval du nouveau disjoncteur REMPLACEMENT DU DISJONCTEUR DE BRANCHEMENT Le disjoncteur actuel de branchement tarif jaune sera dédié au collège : En aval de la platine de comptage mise en place d un nouveau disjoncteur de branchement tarif jaune avec remplacement de la liaison câble. En aval de ce disjoncteur alimentation du disjoncteur du collège Mise en place d un nouveau disjoncteur pour le départ lycée alimenté en aval du disjoncteur de branchement. Le présent lot devra prendre contact avec EDF pour l'augmentation de la puissance souscrite Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 19

20 ARMOIRE DEPART COLLEGE ET LYCEE Les disjoncteurs ci-dessus soit les deux neufs (branchement tarif jaune et départ général lycée) et celui existant (ex branchement tarif jaune affecté pour le collège) seront regroupés dans une armoire de type modulaire avec plastrons REMPLACEMENT CABLE ALIMENTATION COLLEGE Suite à la construction de l extension du lycée ce câble sera à déplacer. L alimentation actuelle sera à déposer. A partir du disjoncteur existant ci-dessus et posé en armoire et par un réseau de gaine mis en place par le lot VRD mise en place d une nouvelle alimentation par câble unipolaire (Tri+N+T). Ce câble sera calculé pour une réserve de puissance de 30% Ces câbles arriveront au niveau du local TGBT existant du collège REMPLACEMENT CABLE ALIMENTATION LYCEE Le bâtiment actuel est alimenté depuis le bâtiment administration par un câble semi enterré. Suite à la construction de l extension du lycée ce câble sera à déplacer. L origine de cette nouvelle alimentation sera l armoire ci-dessus (soit alimentation depuis le tarif jaune collège et lycée). Depuis le nouveau disjoncteur ci-dessus et par un réseau de gaine posé par le lot VRD mise en place d une nouvelle alimentation par câble unipolaire (Tri+N+T). Ce câble sera calculé pour une réserve de puissance de 30% Ces câbles arriveront au niveau du local TGBT lycée TGBT ET TD LYCEE Il est prévu : un TGBT en RDC dans un local spécifique pour le raccordement de l alimentation générale un TD par niveau pour l extension soit un pour le RDC un pour le R+1 et un pour le R+2 Ces tableaux auront les caractéristiques suivantes : Conception modulaire avec portes et gaine à câbles Interrupteur général cadenassable en tête d armoire Réserve d'équipement de 30 % en surface d'implantation de matériel (30 % de longueur de rail d'équipement disponible Tous les départs seront clairement identifiés ainsi que les différents coffrets Disjoncteur avec protection différentielle 30 ma sur les circuits prises de courant et 300 ma sur les circuits éclairage A partir du TGBT mise en place de : un câble pour alimentation du TD de la partie existante (ce TD est commun pour le RDC et l étage) un câble pour alimentation du nouveau TD du RDC de la zone extension A partir du TD neuf du RDC de la zone extension mise en place de : un câble alimentation du TD neuf du R+1 un câble alimentation du TD neuf du R EXTENSION DU TD DE LA DEMI PENSION Les équipements de la zone demi pension neuve ou réaménagée seront repris sur le TD existants Damien SURROCA architectes / ETR Ingénierie / SL2EC Page 20

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES)

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES) DEPARTEMENT DU GERS Maître d ouvrage : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE 60, Avenue Gambetta 32 500 FLEURANCE AMENAGEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE ZONE INDUSTRIELLE «LA COUTURE» 32 700 LECTOURE

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX maître d'ouvrage COMMUNE DE SOTTA 20100 - SOTTA architecte Nicolas GIANNI- Architecte DPLG Lieu dit Ferrulaghjola 20144 SAINTE LUCIE DE PORTO

Plus en détail

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES DEPARTEMENT DU NORD RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES VILLE DE SAINT AMAND LES EAUX Maitre d ouvrage : A.M.O. : Architecte : Bureau d études : Economiste : OGEC NOTRE DAME

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Ministère de l'intérieur Préfecture de Belfort Représentant du Pouvoir Adjudicateur

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 1/15 LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 12.3. CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A Généralités 1 Installations Electriques de chantier - Disjoncteur

Plus en détail

S O M M A I R E A - INSTALLATIONS COMMUNES... 23 1 - DEPOSE DES INSTALLATIONS EXISTANTES... 23 2 - RESEAU TERRE... 24

S O M M A I R E A - INSTALLATIONS COMMUNES... 23 1 - DEPOSE DES INSTALLATIONS EXISTANTES... 23 2 - RESEAU TERRE... 24 S O M M A I R E 0 - GENERALITES... 4 0.1 - OBJET... 4 0.2 - ETENDUE DES TRAVAUX DU PRESENT LOT... 4 0.3 - PLANS DE CONSULTATION SPECIFIQUES AU PRESENT LOT... 5 0.4 - NORMES ET REGLEMENTS... 6 0.5 - OBLIGATIONS

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone :

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE Maîtrise d Œuvre : C3C 21 rue Normande 28230 EPERNON Tél : 06.32.89.12.95 Fax : 09.58.83.45.69 E-mail : c3c.capelle@gmail.com Maître d Ouvrage LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170)

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170) Octobre 2013 Maître d'ouvrage Communauté de Communes des Trois Rivières Rue Pasteur BP10 14170 SAINT PIERRE SR DIVES CONSTRCTION D'N ATELIER INDSTRIEL POR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SR DIVES (14170)

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2015 07 Ville de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur Ville de Bergues, Hôtel de ville - Place de la République 59380

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

D.D.E.D DEVIS DESCRIPTIF ESTIMATIF DETAILLE DEMI PENSION

D.D.E.D DEVIS DESCRIPTIF ESTIMATIF DETAILLE DEMI PENSION DEPARTEMENT D NORD RESTRCTRATION ET EXTENSION DE L'INSTITTION NOTRE DAME DES ANGES VILLE DE SAINT AMAND LES EAX PHASE APD D.D.E.D DEVIS DESCRIPTIF ESTIMATIF DETAILLE LOT N 08 MENISERIES INTERIERES BOIS

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE Communauté de Communes Entre Thue et Mue 8 avenue de la Stèle 14740 Bretteville l'orgueilleuse CONSTRCTION D'NE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE Commune de Saint-Manvieu-Norrey DCE Octobre

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Conformément au Code de la Construction et de l Habitation : articlel134, la LOI n 2006-872 du 13 juillet

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique ZD313357 Ve B MAJ le 21.03.13 Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique Notice d installation Verrouillage motorisé 1 / 2 point (s). Système à sécurité positive (rupture de courant) Conforme à la norme

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 SOMMAIRE 1 - CLAUSES COMMUNES A TOUS LES LOTS P. 3 1.1 DEFINITION

Plus en détail

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

Installation électrique du logement

Installation électrique du logement FICHE TECHNIQUE Installation électrique du logement 2 CONNAÎTRE > Courant électrique > Fourniture du courant, abonnement > Eléments constitutifs d une installation électrique d habitation > Compteur de

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Numéro d affaire : Etablie entre : Vialis, Gestionnaire de Réseau

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles RESTAURANT DU CNRS PHASE PRO DCE Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles 39 allée Félix NADAR - 33700 MERIGNAC - Tel : 05 57 92 32 10 - Fax : 05 56 34 02 24 - e-mail :artec.ing@wanadoo.fr

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Maître d Ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574, rue Paul Claudel MORESTEL (38510) Opération : REHABILITATION D UN «BATIMENT ARTISANS D ART» MORESTEL (38510) D.C.E. Dossier de Consultation

Plus en détail

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité LOT 10 ELECTRICITE INTITULE U Qtité 10.1. DEPOSE 10.1.1. Consignation des installations électriques 10.1.2. Dépose de l'ensemble des installations électriques 10.2. PREPARATION DE CHANTIER 10.2.1. Installation

Plus en détail

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation NOTICE D'UTILISATION DU du type Ma - / MaME - pages 1 introduction 2 2 encombrement 3 fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 fonctionnement 5 à 6 contrôle, essai 5 caractéristiques 7 techniques 6

Plus en détail

PHASE DCE Ind.A CCTP ÉLECTRICITÉ CFO / CFA ÉTABLISSEMENT HOSPITALIER POUR PERSONNES ÂGÉES ET DÉPENDANTES À MONTBRONN. DATE Février 2013.

PHASE DCE Ind.A CCTP ÉLECTRICITÉ CFO / CFA ÉTABLISSEMENT HOSPITALIER POUR PERSONNES ÂGÉES ET DÉPENDANTES À MONTBRONN. DATE Février 2013. Maître d ouvrage PHASE DATE Février 2013 Pièce Écrites CCTP LOT 07 ÉTABLISSEMENT HOSPITALIER POUR PERSONNES ÂGÉES ET DÉPENDANTES À MONTBRONN ÉLECTRICITÉ CFO / CFA Maîtrise d oeuvre CACHET & SIGNATURE BUSATO

Plus en détail

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CENTRE HOSPITALIER GENERAL Rue Frédéric Raboisson BP40024 60600 CLERMONT CEDEX MAITRE d'ouvrage 03 44 77 33 00 Fax 03 44 77 33 97 Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CAHIER

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE En application de l arrêté du 4 avril 2011 et de la norme XP C16-600 Réf dossier n 100512.4204 A Désignation du ou des immeubles bâti(s) LOCALISATION DU

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

ELECTRICITE Courants Forts / Courants Faibles

ELECTRICITE Courants Forts / Courants Faibles Maître d'ouvrage Février 2011 Ville du COUDRAY 32, rue du Gord 28630 LE COUDRAY - o O o - Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire «Léonard de Vinci» Rue des Chaises 28630 LE COUDRAY ELECTRICITE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 02249-AGRASC-10-13 AFNOR XP C 16-600

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Ce document présente les principales évolutions normatives dans les locaux d habitation. Vous y trouverez également trois schémas de principe conformes

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011 BUREAU VERITAS 5 bd Marcel POURTOUT 92563 RUEIL MALMAISON CEDEX Urbania Val d Ouest 38 rue Albert Sarraut 78000 VERSAILLES Téléphone :01 47 52 49 70 Télécopie : 01 47 77 03 22 A l attention de Mme ALILI

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS La réglementation : C est la loi Les supports réglementairesr Le règlement de sécurité : C est l ensemble des textes relatifs à la sécurité applicables aux Établissements

Plus en détail

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE 250 834 RCS Limoges31/12/2013XFR 0050627LI et XFR0048625FI09A BATIMENT C 1 AVENUE NEIL ARMSTRONG 33700 MERIGNAC Tel : Fax : A ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10

Plus en détail

La transmission pour information du présent document dans sa présentation intégrale, le présent paragraphe compris, est autorisée.

La transmission pour information du présent document dans sa présentation intégrale, le présent paragraphe compris, est autorisée. ELECTRICITE DE STRASBOURG Référentiel Technique Proposition Technique et Financière pour le raccordement au réseau public de distribution d Électricité de Strasbourg d une installation consommateur HTA

Plus en détail

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès «Contrôle d accès» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Date et heure limites de remise des offres : Observatoire

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3 DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE LORRAINE BORDEREAU DESCRIPTIF QUANTITATIF formant D.P.G.F. LOT N 3 : ELECTRICITE - ECLAIRAGE MAITRE DE L'OUVRAGE CONTROLEUR TECHNIQUE ET COORDONNATEUR SPS

Plus en détail

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE 1 PRESCRIPTIONS GENERALES L'entreprise devra fournir le détail des métrés. Ce document est un bordereau cadre et l'entreprise devra le compléter. Les quantités par rapport au CCTP et plans, nt us la seule

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

C.C.T.P. Lot n 2 Extension de la GTC existante

C.C.T.P. Lot n 2 Extension de la GTC existante «Rénovation du poste de livraison HT de l Observatoire de la Côte d Azur, site de NICE» C.C.T.P. Lot n 2 Extension de la GTC existante Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE SARL CLAUDE MOREAU 401 rue de Bordeaux 16000 ANGOULEME Tél. : 05 45 94 10 94 - Fax : 05 45 94 66 57 http://www.claude-moreau-diagnostic.com ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE Date de la mission

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 16 : Ascenseur

Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 16 : Ascenseur Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez LOT N 16 : Ascenseur Maître d ouvrage Ville de Guipavas Mairie de Guipavas place Saint Eloi 29490 Guipavas. Tél. : 02 98

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

"Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO"

Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO Département de l'hérault commune de Montpellier CEMAGEF Groupement de Montpellier Domaine de Lavalette 361 rue jean François Breton 34196 Montpellier C.C.T.P. "Construction d'un Laboratoire sec sur la

Plus en détail

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 1.1 - Objet 1.2 - Qualification 1.3 - Offre 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 2.0 Mobilier d archivage fixe 2.1 Meuble à plan 2.2 Armoire à produits dangereux 2.3

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants Baccalauréat Professionnel Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants Fiche de travaux liés à des activités d : Étude et réalisation. Titre : Alarme intrusion CONRAD filaire Lieu d activité :

Plus en détail

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM Créteil le 24 Novembre 2009 CONSEIL SYNDICAL Blog : Résidence Laferrière Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier Etaient présents le 20/11/2009 à 10h30 à 12h15 : : Mr.

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté ELECTRICITE / CORANTS FORTS ET FAIBLES CORANTS FORTS NITAIRE 1 RESEA DE TERRE Prise de terre Piquet de terre en acier cuivre Barrette

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

Département de l Hérault Commune de JACOU 34830

Département de l Hérault Commune de JACOU 34830 Département de l Hérault Commune de JACOU 34830 AMENAGEMENT D UNE SALLE DES MARIAGES DANS UN BATIMENT COMMUNAL EXISTANT & RENOVATION DU PARVIS Place de la Mairie 34830 JACOU - PHASE DCE - 16 Mai 2014 -

Plus en détail

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE page 1 1. CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1. OBJET DE LA NOTICE La présente notice CCTP concerne la description des travaux du lot MENUISERIES EXTERIEURES

Plus en détail