BELGIUM - LIEGE 04/06 (BELGA)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BELGIUM - LIEGE 04/06 (BELGA)"

Transcription

1 BELGIUM - LIEGE 04/06 (BELGA) Assises Liège: début du procès de Bruno Amand, accusé d'avoir assassiné sa compagne La cour d'assises de Liège entamera mercredi à 14h00 le procès de Bruno Amand, un Hannutois de 40 ans accusé d'avoir commis l'assassinat de sa compagne Isabelle Hody et d'avoir maquillé son décès en suicide. L'accusé a toujours nié les faits mais a été dénoncé quelques mois après par sa mère. Le procès débutera par la constitution du jury. Isabelle Hody, une Braivoise de 30 ans, avait été retrouvée morte le samedi 4 août La victime présentait plusieurs traces de coups de couteau et s'était vidée de son sang dans sa baignoire remplie d'eau. Les premières constatations des enquêteurs et des médecins légistes ont d'abord écarté l'idée d'un décès suspect. Un constat de mort par suicide avait été rédigé dans un premier temps car rien ne démontrait alors l'intervention d'un tiers. Bruno Amand avait révélé aux enquêteurs qu'isabelle Hody avait des tendances suicidaires. L'enquête a cependant mis en avant que Bruno Amand et Isabelle Hody, qui vivaient une relation de couple depuis trois ans, s'étaient récemment séparés suivant les volontés de la jeune femme. Bruno Amand ne l'avait pas accepté et il avait à plusieurs reprises harcelé la victime dans le but de renouer. Bruno Amand s'était déjà fait connaître par le passé pour le même genre d'agissements contre ses précédentes compagnes. Bruno Amand aurait proféré des menaces de mort à l'égard d'isabelle Hody. Il aurait aussi volé et incendié sa voiture alors qu'il tentait de se réconcilier avec elle. Plus d'un an après les faits, un second rapport d'autopsie avait nuancé le premier, laissant apparaître certains éléments favorables à la thèse du suicide mais d'autres défavorables à cette thèse. Finalement, les experts ont remis en cause le suicide. L'enquête a basculé en février 2010 lorsque la mère de Bruno Amand a révélé qu'elle ne pouvait plus conserver son secret. Elle a affirmé que son fils lui avait avoué être responsable de la mort d'isabelle Hody. Ces déclarations sont survenues dans un contexte de tensions familiales. Selon l'enquête, Isabelle Hody aurait reçu plusieurs coups de couteau de son agresseur et aurait ensuite été placée dans la baignoire. L'agresseur aurait ensuite rempli la baignoire d'eau et maquillé l'assassinat en suicide. Bruno Amand conteste toujours les faits qui lui sont reprochés. Il est accusé d'assassinat, de vol et d'incendie volontaire d'un véhicule par l'avocat général Marianne Lejeune. Me Philippe Moureaux et Me Marc-Antoine Legrand défendront Bruno Amand devant la cour d'assises présidée par Tamara Konsek. Me Alexandre Wilmotte et Me Jean-Louis Gilissen défendront les intérêts des parties civiles. Le procès devrait durer trois semaines. Les débats au fond débuteront le lundi 11 juin à 09h00.

2 BELGIUM - LIEGE 06/06 (BELGA) Assises Liège: Bruno Amand sera jugé par 7 femmes et 5 hommes La cour d'assises de Liège a constitué mercredi un jury composé de 7 femmes et 5 hommes en vue de juger Bruno Amand, un Hannutois de 40 ans accusé d'avoir commis l'assassinat de sa compagne Isabelle Hody et d'avoir maquillé son décès en suicide. Le procès au fond débutera lundi à 09h00 par la lecture de l'acte d'accusation. Isabelle Hody, une Braivoise de 30 ans, avait été retrouvée morte le samedi 4 août La victime présentait plusieurs traces de coups de couteau et s'était vidée de son sang dans sa baignoire remplie d'eau. Les premières constatations des enquêteurs et des médecins légistes avaient d'abord écarté l'idée d'un décès suspect et constaté le suicide de la victime. L'enquête avait révélé que Bruno Amand et Isabelle Hody vivaient une relation de couple tumultueuse qui venait de prendre fin. Bruno Amand avait proféré des menaces de mort à l'égard d'isabelle Hody et avait menacé de la tuer puis de maquiller son geste en suicide. L'enquête a connu plusieurs rebondissements. Un second rapport d'autopsie a nuancé le premier, laissant apparaître certains éléments défavorables à la thèse du suicide. Cette enquête a basculé en février 2010 lorsque la mère de Bruno Amand a révélé qu'elle ne pouvait plus conserver son secret. Elle a affirmé que son fils lui avait avoué être responsable de la mort d'isabelle Hody. Isabelle Hody aurait reçu plusieurs coups de couteau de son agresseur et aurait ensuite été placée dans la baignoire. L'agresseur aurait ensuite rempli la baignoire d'eau et maquillé l'assassinat en suicide. Bruno Amand conteste toujours les faits qui lui sont reprochés. Ses avocats, Me Philippe Moureaux, Me Séverine Solfrini et Me Marc-Antoine Legrand, plaideront son acquittement. Ils affirment la thèse du suicide et relèvent qu'aucun indice matériel ne confond l'accusé. A l'inverse, les avocats de la partie civile, Me Jean- Louis Gilissen, Me Alexandre Wilmotte et Me Georges Rigo, estiment que la victime a été assassinée et que le seul suspect capable d'avoir commis ces faits est Bruno Amand. Les débats au fond débuteront lundi à 09h00 par la lecture de l'acte d'accusation de l'avocat général Marianne Lejeune. Le procès devrait durer trois semaines entières. BELGIUM - LIEGE 11/06 (BELGA) Assises de Liège: la défense de Bruno Amand critique les rapports d'experts La Cour d'assises de Liège a entamé lundi matin le procès de Bruno Amand, un Hannutois de 40 ans accusé d'avoir commis l'assassinat de sa

3 compagne Isabelle Hody et d'avoir maquillé son décès en suicide. Dès avant la lecture de l'acte d'accusation, la défense de Bruno Amand a créé un incident d'audience et a réclamé l'écartement de certains rapports d'expertise du dossier. Isabelle Hody, une Braivoise de 30 ans, avait été retrouvée morte le samedi 4 août La victime présentait plusieurs traces de coups de couteau et s'était vidée de son sang dans sa baignoire remplie d'eau. Les premières constatations des enquêteurs et des médecins légistes avaient d'abord écarté l'idée d'un décès suspect et constaté le suicide de la victime. L'enquête s'était ensuite orientée vers un homicide maquillé en assassinat dont Bruno Amand serait l'auteur.avant la lecture de l'acte d'accusation et le début des débats au fond, les avocats de Bruno Amand ont fait un incident de procédure en réclamant l'écartement de certaines pièces du dossier. Me Marc-Antoine Legrand et Me Philippe Moureau ont affirmé que le principe de présomption d'innocence n'a pas été respecté au cours de l'enquête et que certains experts se sont montrés partiaux. Selon les avocats, les experts qui sont intervenus plus tard dans l'enquête ont dépassé le cadre de leur mission et ont réalisé des assimilations subjectives en désignant Bruno Amand comme un coupable sur base d'éléments du dossier répressif. De plus, certains de ses experts, en liens de parenté, n'auraient pas pu conserver leur indépendance.les experts auraient rendu des rapports remplis de préjugés envers l'accusé. Trois rapports violeraient la présomption d'innocence et ne garantiraient pas un procès équitable à Bruno Amand. La défense a dénoncé une enquête exclusivement menée à charge contre Bruno Amand et a réclamé l'écartement des pièces.la Cour n'a finalement pas accédé à la demande de la défense et a constaté qu'elle aura l'occasion de contester les rapports des experts lors des débats oraux. La Cour a estimé que les droits de la défense n'ont pas été violés. Cet incident de procédure pourrait uniquement avoir une influence à l'issue du procès si une procédure en cassation devait être entamée par l'accusé.en fin de matinée, l'avocat général Marianne Lejeune a entamé la lecture de son acte d'accusation. L'accusé sera interrogé en début d'après-midi. BELGIUM - LIEGE 11/06 (BELGA) Assises de Liège: la défense de Bruno Amand critique les rapports d'experts La Cour d'assises de Liège a entamé lundi matin le procès de Bruno Amand, un Hannutois de 40 ans accusé d'avoir commis l'assassinat de sa compagne Isabelle Hody et d'avoir maquillé son décès en suicide. Dès avant la lecture de l'acte d'accusation, la défense de Bruno Amand a créé

4 un incident d'audience et a réclamé l'écartement de certains rapports d'expertise du dossier. Isabelle Hody, une Braivoise de 30 ans, avait été retrouvée morte le samedi 4 août La victime présentait plusieurs traces de coups de couteau et s'était vidée de son sang dans sa baignoire remplie d'eau. Les premières constatations des enquêteurs et des médecins légistes avaient d'abord écarté l'idée d'un décès suspect et constaté le suicide de la victime. L'enquête s'était ensuite orientée vers un homicide maquillé en assassinat dont Bruno Amand serait l'auteur.avant la lecture de l'acte d'accusation et le début des débats au fond, les avocats de Bruno Amand ont fait un incident de procédure en réclamant l'écartement de certaines pièces du dossier. Me Marc-Antoine Legrand et Me Philippe Moureau ont affirmé que le principe de présomption d'innocence n'a pas été respecté au cours de l'enquête et que certains experts se sont montrés partiaux. Selon les avocats, les experts qui sont intervenus plus tard dans l'enquête ont dépassé le cadre de leur mission et ont réalisé des assimilations subjectives en désignant Bruno Amand comme un coupable sur base d'éléments du dossier répressif. De plus, certains de ses experts, en liens de parenté, n'auraient pas pu conserver leur indépendance.les experts auraient rendu des rapports remplis de préjugés envers l'accusé. Trois rapports violeraient la présomption d'innocence et ne garantiraient pas un procès équitable à Bruno Amand. La défense a dénoncé une enquête exclusivement menée à charge contre Bruno Amand et a réclamé l'écartement des pièces.la Cour n'a finalement pas accédé à la demande de la défense et a constaté qu'elle aura l'occasion de contester les rapports des experts lors des débats oraux. La Cour a estimé que les droits de la défense n'ont pas été violés. Cet incident de procédure pourrait uniquement avoir une influence à l'issue du procès si une procédure en cassation devait être entamée par l'accusé.en fin de matinée, l'avocat général Marianne Lejeune a entamé la lecture de son acte d'accusation. L'accusé sera interrogé en début d'après-midi. BELGIUM - LIEGE 11/06 (BELGA) Assises de Liège: Bruno Amand nie l'homicide d'isabelle Hody Bruno Amand a nié les faits qui lui sont reprochés lors de la première journée de son procès lundi devant la cour d'assises de Liège. Ce Hannutois de 40 ans est accusé de l'assassinat de son ex-compagne Isabelle Hody. Il conteste avoir tué la victime et affirme que sa mère l'a dénoncé parce qu'elle était malade et qu'elle voulait se venger de lui. Bruno Amand a pris la parole pour répondre à l'interrogatoire de la présidente Tamara Konsek. L'accusé s'est décrit comme un garçon qui manquait de discipline durant sa jeunesse. Il a changé plusieurs fois

5 d'établissement scolaire, a été renvoyé de l'internat, puis a été impliqué dans des disputes familiales violentes. "J'étais un enfant difficile car j'avais besoin de quelqu'un qui m'écoute", a expliqué l'accusé.ce dernier a détaillé sa vie professionnelle et sentimentale. Bruno Amand a travaillé pour divers employeurs mais a souvent été licencié par manque d'assiduité à son travail. Il a connu différentes compagnes mais ses aventures sentimentales se sont soldées par des disputes ou des scènes de violences. "Je me décris comme quelqu'un de sympa et d'amusant mais nerveux de nature. Je ne sais pas rester en place et je suis impulsif", a reconnu l'accusé.bruno Amand a rencontré Isabelle Hody dans un karaoké de la région de Hannut. L'accusé a ensuite été le propriétaire de la "Taverne Chantante" à Hannut. Il a reconnu que sa vie de couple avait été émaillée de scènes de disputes, de menaces et de coups, lors desquelles il montrait un caractère dominant envers Isabelle Hody. Une scène de menaces de mort s'était déroulée en En 2006, Isabelle Hody a décidé de quitter Bruno Amand et de prendre son autonomie.l'accusé a également été interrogé sur son comportement à l'égard d'isabelle Hody dans les jours qui ont précédé son décès. Le dossier révèle des faits d'incendie volontaire, de menaces et de harcèlement. Mais Bruno Amand a minimisé ces faits en les replaçant dans le contexte de la séparation. Il a contesté avoir proféré des menaces de mort.bruno Amand conteste avoir été impliqué dans la mort d'isabelle Hody. Lors de son interrogatoire, il a raconté qu'il a fait des courses le jour des faits en vue d'une soirée qu'il organisait dans sa taverne. Il affirme qu'il a entamé une sieste vers 14 h et qu'il s'est réveillé vers 18h30. Il dit qu'il s'est ensuite lavé à l'heure estimée du décès d'isabelle Hody.Plus de deux ans après les faits, alors que des rumeurs circulaient déjà sur sa responsabilité dans les faits, la mère de Bruno Amand a affirmé qu'elle avait reçu ses confidences sur sa responsabilité dans les faits. Mais Bruno Amand affirme qu'elle a réalisé ces déclarations parce qu'elle était malade et par vengeance."ma mère a fait un thrombose et a conservé des séquelles de sa maladie. Je n'ai jamais dit à ma mère que j'ai tué Isabelle Hody. Ce sont des mensonges de sa part, formulés en raison des séquelles de sa thrombose. Elle s'est peut-être sentie abandonnée lorsqu'elle a fait ces déclarations contre moi", a ajouté l'accusé.les médecins légistes devraient être entendus mardi matin. BELGIUM - LIEGE 11/06 (BELGA) Assises de Liège: Bruno Amand nie l'homicide d'isabelle Hody Bruno Amand a nié les faits qui lui sont reprochés lors de la première journée de son procès lundi devant la cour d'assises de Liège. Ce Hannutois de 40 ans est accusé de l'assassinat de son ex-compagne

6 Isabelle Hody. Il conteste avoir tué la victime et affirme que sa mère l'a dénoncé parce qu'elle était malade et qu'elle voulait se venger de lui. Bruno Amand a pris la parole pour répondre à l'interrogatoire de la présidente Tamara Konsek. L'accusé s'est décrit comme un garçon qui manquait de discipline durant sa jeunesse. Il a changé plusieurs fois d'établissement scolaire, a été renvoyé de l'internat, puis a été impliqué dans des disputes familiales violentes. "J'étais un enfant difficile car j'avais besoin de quelqu'un qui m'écoute", a expliqué l'accusé.ce dernier a détaillé sa vie professionnelle et sentimentale. Bruno Amand a travaillé pour divers employeurs mais a souvent été licencié par manque d'assiduité à son travail. Il a connu différentes compagnes mais ses aventures sentimentales se sont soldées par des disputes ou des scènes de violences. "Je me décris comme quelqu'un de sympa et d'amusant mais nerveux de nature. Je ne sais pas rester en place et je suis impulsif", a reconnu l'accusé.bruno Amand a rencontré Isabelle Hody dans un karaoké de la région de Hannut. L'accusé a ensuite été le propriétaire de la "Taverne Chantante" à Hannut. Il a reconnu que sa vie de couple avait été émaillée de scènes de disputes, de menaces et de coups, lors desquelles il montrait un caractère dominant envers Isabelle Hody. Une scène de menaces de mort s'était déroulée en En 2006, Isabelle Hody a décidé de quitter Bruno Amand et de prendre son autonomie.l'accusé a également été interrogé sur son comportement à l'égard d'isabelle Hody dans les jours qui ont précédé son décès. Le dossier révèle des faits d'incendie volontaire, de menaces et de harcèlement. Mais Bruno Amand a minimisé ces faits en les replaçant dans le contexte de la séparation. Il a contesté avoir proféré des menaces de mort.bruno Amand conteste avoir été impliqué dans la mort d'isabelle Hody. Lors de son interrogatoire, il a raconté qu'il a fait des courses le jour des faits en vue d'une soirée qu'il organisait dans sa taverne. Il affirme qu'il a entamé une sieste vers 14 h et qu'il s'est réveillé vers 18h30. Il dit qu'il s'est ensuite lavé à l'heure estimée du décès d'isabelle Hody.Plus de deux ans après les faits, alors que des rumeurs circulaient déjà sur sa responsabilité dans les faits, la mère de Bruno Amand a affirmé qu'elle avait reçu ses confidences sur sa responsabilité dans les faits. Mais Bruno Amand affirme qu'elle a réalisé ces déclarations parce qu'elle était malade et par vengeance."ma mère a fait un thrombose et a conservé des séquelles de sa maladie. Je n'ai jamais dit à ma mère que j'ai tué Isabelle Hody. Ce sont des mensonges de sa part, formulés en raison des séquelles de sa thrombose. Elle s'est peut-être sentie abandonnée lorsqu'elle a fait ces déclarations contre moi", a ajouté l'accusé.les médecins légistes devraient être entendus mardi matin. BELGIUM - LIEGE 11/06 (BELGA)

7 Assises de Liège: Bruno Amand nie l'homicide d'isabelle Hody Bruno Amand a nié les faits qui lui sont reprochés lors de la première journée de son procès lundi devant la cour d'assises de Liège. Ce Hannutois de 40 ans est accusé de l'assassinat de son ex-compagne Isabelle Hody. Il conteste avoir tué la victime et affirme que sa mère l'a dénoncé parce qu'elle était malade et qu'elle voulait se venger de lui. Bruno Amand a pris la parole pour répondre à l'interrogatoire de la présidente Tamara Konsek. L'accusé s'est décrit comme un garçon qui manquait de discipline durant sa jeunesse. Il a changé plusieurs fois d'établissement scolaire, a été renvoyé de l'internat, puis a été impliqué dans des disputes familiales violentes. "J'étais un enfant difficile car j'avais besoin de quelqu'un qui m'écoute", a expliqué l'accusé.ce dernier a détaillé sa vie professionnelle et sentimentale. Bruno Amand a travaillé pour divers employeurs mais a souvent été licencié par manque d'assiduité à son travail. Il a connu différentes compagnes mais ses aventures sentimentales se sont soldées par des disputes ou des scènes de violences. "Je me décris comme quelqu'un de sympa et d'amusant mais nerveux de nature. Je ne sais pas rester en place et je suis impulsif", a reconnu l'accusé.bruno Amand a rencontré Isabelle Hody dans un karaoké de la région de Hannut. L'accusé a ensuite été le propriétaire de la "Taverne Chantante" à Hannut. Il a reconnu que sa vie de couple avait été émaillée de scènes de disputes, de menaces et de coups, lors desquelles il montrait un caractère dominant envers Isabelle Hody. Une scène de menaces de mort s'était déroulée en En 2006, Isabelle Hody a décidé de quitter Bruno Amand et de prendre son autonomie.l'accusé a également été interrogé sur son comportement à l'égard d'isabelle Hody dans les jours qui ont précédé son décès. Le dossier révèle des faits d'incendie volontaire, de menaces et de harcèlement. Mais Bruno Amand a minimisé ces faits en les replaçant dans le contexte de la séparation. Il a contesté avoir proféré des menaces de mort. Bruno Amand conteste avoir été impliqué dans la mort d'isabelle Hody. Lors de son interrogatoire, il a raconté qu'il a fait des courses le jour des faits en vue d'une soirée qu'il organisait dans sa taverne. Il affirme qu'il a entamé une sieste vers 14 h et qu'il s'est réveillé vers 18h30. Il dit qu'il s'est ensuite lavé à l'heure estimée du décès d'isabelle Hody. Plus de deux ans après les faits, alors que des rumeurs circulaient déjà sur sa responsabilité dans les faits, la mère de Bruno Amand a affirmé qu'elle avait reçu ses confidences sur sa responsabilité dans les faits. Mais Bruno Amand affirme qu'elle a réalisé ces déclarations parce qu'elle était malade et par vengeance."ma mère a fait une thrombose et a conservé des séquelles de sa maladie. Je n'ai jamais dit à ma mère que j'ai tué Isabelle Hody. Ce sont des mensonges de sa part, formulés en raison des séquelles de sa thrombose. Elle s'est peut-être sentie abandonnée lorsqu'elle a fait ces déclarations contre moi",

8 a ajouté l'accusé. Les médecins légistes devraient être entendus mardi matin. BELGIUM - LIEGE 13/06 (BELGA) Assises de Liège: Bruno Amand était suspect dès la découverte de la victime La maman d'isabelle Hody a affirmé mercredi au cours de son témoignage devant la cour d'assises de Liège que Bruno Amand était le principal suspect responsable du décès de sa fille. Dès la découverte du corps, elle avait signalé à la police que sa fille avait été menacée de mort à plusieurs reprises par Bruno Amand. Bruno Amand, un Hannutois de 40 ans, est accusé d'avoir commis l'assassinat de sa compagne Isabelle Hody et d'avoir maquillé son décès en suicide le samedi 4 août La maman de la victime a confirmé au cours de son témoignage devant les jurés que Bruno Amand avait menacé à plusieurs reprises de tuer Isabelle Hody. Dès que la victime a été découverte, sa maman a signalé à la police que Bruno Amand pouvait être considéré comme un suspect des faits. Le jour des faits, c'est la fille d'isabelle Hody qui a prévenu qu'elle ne donnait plus de signes de vie. La maman s'est donc décidée à se rendre chez elle pour voir ce qui s'était produit. Elle a alors découvert le corps de la victime dans sa baignoire. "J'ai immédiatement réalisé que Bruno Amand était parvenu à la tuer. Il l'avait menacée à plusieurs reprises. Lorsque j'ai appelé la police, j'ai signalé qu'il l'avait tuée. Je n'ai jamais eu aucun doute", a confié la mère de la victime. La mère d'isabelle Hody a confié que sa fille était amoureuse de Bruno Amand. Leur liaison connaissait des hauts et des bas, des ruptures et des réconciliations. Mais Amand se montrait possessif et avait tendance à écarter la jeune femme de sa famille. "Elle n'était plus la fille joyeuse que nous avions connue. Elle était devenue craintive et peureuse dans sa façon de parler. Elle portait parfois des traces de coups. Bruno Amand avait clairement menacé à plusieurs reprises de la tuer. En 2005, il l'avait d'ailleurs obligée à la suivre sous la menace d'un couteau. Elle avait alors confié qu'elle avait vu la mort de très près", a détaillé la maman. Le témoin a encore précisé qu'isabelle Hody n'avait pas de tendance suicidaire. Elle était déprimée et nerveuse. Mais elle n'aurait pas pu planifier de se suicider le 4 août 2007 car elle s'était réjouie du voyage à la mer qu'elle devait effectuer le lendemain. Selon le compagnon de la mère de la victime, qui a trouvé le corps d'isabelle Hody en premier, la scène était horrible à voir. Isabelle Hody n'aurait pas pu se suicider. La veille, elle avait par contre fait part de menaces reçues de Bruno Amand. Elle avait décidé de le quitter définitivement et Amand l'avait alors menacée de la tuer en l'égorgeant et en lui tranchant les veines.

9 BELGIUM - LIEGE 13/06 (BELGA) Assises Liège: Bruno Amand était jaloux et violent avec Isabelle Hody Plusieurs témoins ont confirmé mercredi, devant la cour d'assises de Liège, que Bruno Amand était jaloux et violent à l'égard d'isabelle Hody. La victime avait décidé de rompre définitivement avec Bruno Amand. Mais celui-ci ne l'avait pas accepté et avait installé un climat de harcèlement. Plusieurs témoins, très proches de la victime, ont rapporté qu'isabelle Hody se sentait harcelée et espionnée après sa séparation de Bruno Amand. L'accusé montrait un tempérament jaloux et surveillait Isabelle Hody. A la veille des faits, il était parvenu à l'effrayer car il avait menacé de l'égorger et de lui couper les veines. Isabelle Hody avait décidé de quitter Bruno Amand définitivement. L'accusé semblait toujours instaurer un climat relationnel malsain. Un jour, alors qu'isabelle Hody circulait en voiture, sous licence de conduite, sans permis définitif et avec ses enfants à bord, Bruno Amand l'avait dénoncée à la police. Bruno Amand est également suspecté d'avoir volé sa voiture et d'y avoir mis le feu. Une cousine d'isabelle Hody a rapporté que des tensions étaient visibles entre Bruno Amand et la victime. Leurs disputes étaient animées de violences physiques et verbales. La scène la plus violente s'était déroulée en août 2005, lorsque Bruno Amand avait emmené Isabelle Hody et l'avait menacée de force. Bruno Amand avait été condamné en 2007 à une peine de 2 ans de prison avec sursis probatoire pour ces faits. Le psychiatre concluait à cette époque qu'il souffrait d'une personnalité histrionique tandis que le psychologue retenait une personnalité égocentrique et hystérique. Lors d'une perte de contrôle, son angoisse était telle qu'il avait besoin d'agir de façon excessive. Les enquêteurs hutois ont présenté aux jurés un exposé complet de l'enquête réalisée après le décès d'isabelle Hody. C'est en février 2010 que la mère de Bruno Amand a fait rebondir cette enquête en accusant son fils d'avoir camouflé le meurtre de son excompagne en suicide. La mère de l'accusé se serait rétractée dans un courrier adressé à son petit-fils et dans une interview télévisée. Mais elle ne s'est jamais rétractée de ses accusations initiales auprès des enquêteurs. Dans ses accusations, elle révélait que son fils lui avait confié qu'il avait tailladé la gorge et les veines de la victime. Il s'était rendu chez elle en passant par le jardin et en entrant dans la maison en poussant le carton posé sur une fenêtre brisée. Bruno Amand avait rapporté qu'il avait attaqué Isabelle Hody et l'avait traînée de force dans la salle de bain. Elle s'était débattue avec force et l'avait mordu au doigt. Amand portait des gants de moto. A l'issue des faits, il était rentré chez lui et avait pris une

10 douche. Ensuite, il avait demandé à son fils d'appeler le GSM d'isabelle Hody pour lui laisser un message sur son répondeur avant la nuit. BELGIUM - LIEGE 14/06 (BELGA) Assises de Liège: Bruno Amand avait formulé des menaces de mort Bruno Amand avait formulé dans les jours qui ont précédé le décès de la victime de nombreuses menaces de mort à l'égard d'isabelle Hody, ont confirmé jeudi matin les enquêteurs devant la cour d'assises de Liège. Bruno Amand aurait commis une série de faits de harcèlement et de menaces à l'égard d'isabelle Hody. Celle-ci avait décidé de le quitter définitivement mais il ne l'avait pas accepté. Bruno Amand, un Hannutois de 40 ans, est accusé d'avoir commis l'assassinat de sa compagne Isabelle Hody et d'avoir maquillé son décès en suicide le samedi 4 août Les enquêteurs hutois ont terminé jeudi matin l'exposé de leurs investigations et ont rappelé les nombreuses scènes de menaces et de violences qui ont opposé Bruno Amand et Isabelle Hody dans les semaines qui ont précédé les faits. Selon les enquêteurs, c'est aux environs du 10 juillet 2007 qu'isabelle Hody avait pris la décision ferme de quitter Bruno Amand. Elle semblait soulagée et radieuse d'avoir pris cette décision. Mais Bruno Amand ne l'avait pas accepté. Il s'était présenté sur le lieu de travail d'isabelle Hody et l'avait empoignée à la gorge après l'avoir tétanisée de peur. Un témoin avait rapporté que Bruno Amand avait fait une crise de jalousie. Il avait proféré des menaces de mort et annoncé qu'il tuerait Isabelle Hody si elle s'engageait dans une relation avec un autre homme. Isabelle Hody roulait dans une voiture qui lui avait été offerte par Bruno Amand. Elle ne possédait pas de permis de conduire mais roulait sous licence d'apprentissage. Bruno Amand l'a suivie et lui a fait une queue de poisson. Dans une friterie de Waremme, il est venu la menacer. Il l'a aussi dénoncée parce qu'elle roulait sous licence avec ses enfants. Enfin, Amand et un complice ont volé et incendié la voiture d'isabelle Hody à la fin du mois de juillet.le 1er août 2007, une dispute a opposé Bruno Amand et Isabelle Hody lors d'une fête à Fumal. Amand aurait confié à un ami qu'il projetait de tuer Isabelle Hody le soir même. La victime semblait terrifiée. Le 2 août, Isabelle Hody a rédigé des lettres dans lesquelles elle donne des instructions relatives à la garde de son enfant dans le cas où elle devrait mourir. Elle a précisé que son décès ne pourrait pas être lié à un suicide. Le 3 août, Isabelle Hody a déposé plainte contre Bruno Amand pour des menaces. Bruno Amand a été interpellé. Isabelle Hody a ensuite confié à des amies qu'elle avait encore le sentiment d'être suivie par Bruno Amand. C'est le 4 août 2007 qu'elle a été découverte morte dans sa baignoire.

11 Les enquêteurs ont terminé leur exposé sur l'enquête réalisée. A cette occasion, la défense de Bruno Amand a soutenu que l'enquête avait été réalisée uniquement dans le but de prouver la culpabilité de l'accusé. Selon Me Moureau, des éléments à décharge ont été gommés par les enquêteurs. L'avocat a relevé que des témoins ont entendu crier la victime vers 19 h. Vers 19 h 11, Bruno Amand donnait un appel téléphonique depuis sa taverne. La défense prétend que le déroulement de la scène, qui a nécessité le transport du cadavre, le remplissage de la baignoire, le changement de vêtements d'un auteur et sa fuite, ne correspond à l'emploi du temps de Bruno Amand. BELGIUM - LIEGE 14/06 (BELGA) Assises Liège: la défense de Bruno Amand envisage une visite des lieux La cour d'assises de Liège a poursuivi jeudi les auditions de témoins au procès de Bruno Amand, accusé d'avoir commis l'assassinat de son excompagne Isabelle Hody. Après le témoignage des enquêteurs, les débats s'orientent vers la manière dont Bruno Amand aurait procédé le jour des faits. Il serait passé par les jardins. Mais la défense de l'accusé conteste le timing présenté par l'enquête et la configuration des lieux. La défense a soulevé l'idée de réaliser une visite des lieux. Bruno Amand, un Hannutois de 40 ans, est accusé d'avoir commis l'assassinat de sa compagne Isabelle Hody et d'avoir maquillé son décès en suicide le samedi 4 août Selon les enquêteurs, Bruno Amand serait passé par l'arrière de la maison avant d'aller agresser Isabelle Hody. Deux voisins, occupés à la réalisation d'un barbecue, ont entendu les cris poussés par Isabelle Hody lors de son agression. La jeune femme avait appelé aux secours. Mais ces deux témoins ont confirmé qu'ils n'ont remarqué personne qui franchissait les jardins dans les moments qui ont précédé l'agression. Cette particularité géographique a donné lieu à des échanges de points de vue divers entre les parties. A cette occasion, la défense de Bruno Amand a suggéré qu'une descente sur les lieux soit organisée par la Cour pour permettre aux jurés de prendre connaissance de la spécificité de ces lieux. Les éléments de l'enquête démontrent que l'agression s'est déroulée vers 19h00 et que, si Bruno Amand en est l'auteur, qu'elle était terminée vers 19h11, à l'heure où il a donné un appel téléphonique à sa mère. Cet appel avait été capté par la cellule d'un pylône téléphonique qui couvre la taverne dont Bruno Amand était propriétaire. Si la téléphonie, recoupée par deux témoignages, démontre que Bruno Amand était présent le 4 août 2007 à 19h11 à proximité de la Taverne Chantante, les analyses démontrent également que des appels téléphoniques infructueux ont été lancés vers son téléphone alors qu'il se situait avant 19h11 dans une autre zone de couverture du pylône qui

12 comprend l'habitation d'isabelle Hody. Bruno Amand prétend qu'il ne se situait pas à cet endroit. L'analyse des appels relayés sur les pylônes téléphoniques démontrerait donc qu'il a menti en prétendant se trouver dans une autre zone. "La probabilité d'un réseau surchargé en zone rurale ou d'une mise hors service de l'antenne est quasiment nulle", a précisé un technicien de Mobistar. D'autres témoins seront entendus vendredi. BELGIUM - LIEGE 14/06 (BELGA) Assises Liège: la défense de Bruno Amand envisage une visite des lieux La cour d'assises de Liège a poursuivi jeudi les auditions de témoins au procès de Bruno Amand, accusé d'avoir commis l'assassinat de son excompagne Isabelle Hody. Après le témoignage des enquêteurs, les débats s'orientent vers la manière dont Bruno Amand aurait procédé le jour des faits. Il serait passé par les jardins. Mais la défense de l'accusé conteste le timing présenté par l'enquête et la configuration des lieux. La défense a soulevé l'idée de réaliser une visite des lieux. Bruno Amand, un Hannutois de 40 ans, est accusé d'avoir commis l'assassinat de sa compagne Isabelle Hody et d'avoir maquillé son décès en suicide le samedi 4 août Selon les enquêteurs, Bruno Amand serait passé par l'arrière de la maison avant d'aller agresser Isabelle Hody. Deux voisins, occupés à la réalisation d'un barbecue, ont entendu les cris poussés par Isabelle Hody lors de son agression. La jeune femme avait appelé aux secours. Mais ces deux témoins ont confirmé qu'ils n'ont remarqué personne qui franchissait les jardins dans les moments qui ont précédé l'agression. Cette particularité géographique a donné lieu à des échanges de points de vue divers entre les parties. A cette occasion, la défense de Bruno Amand a suggéré qu'une descente sur les lieux soit organisée par la Cour pour permettre aux jurés de prendre connaissance de la spécificité de ces lieux. Les éléments de l'enquête démontrent que l'agression s'est déroulée vers 19h00 et que, si Bruno Amand en est l'auteur, qu'elle était terminée vers 19h11, à l'heure où il a donné un appel téléphonique à sa mère. Cet appel avait été capté par la cellule d'un pylône téléphonique qui couvre la taverne dont Bruno Amand était propriétaire. Si la téléphonie, recoupée par deux témoignages, démontre que Bruno Amand était présent le 4 août 2007 à 19h11 à proximité de la Taverne Chantante, les analyses démontrent également que des appels téléphoniques infructueux ont été lancés vers son téléphone alors qu'il se situait avant 19h11 dans une autre zone de couverture du pylône qui comprend l'habitation d'isabelle Hody. Bruno Amand prétend qu'il ne se situait pas à cet endroit. L'analyse des appels relayés sur les pylônes téléphoniques démontrerait donc qu'il a menti en prétendant se trouver dans une autre zone. "La probabilité d'un réseau surchargé en zone rurale

13 ou d'une mise hors service de l'antenne est quasiment nulle", a précisé un technicien de Mobistar. D'autres témoins seront entendus vendredi. BELGIUM - LIEGE 15/06 (BELGA) Assises de Liège: Bruno Amand trahi par sa mère durant l'enquête Le juge d'instruction Frédéric Frenay a témoigné vendredi devant la cour d'assises de Liège au procès de Bruno Amand, un Hannutois de 40 ans accusé de l'assassinat d'isabelle Hody. Il a confirmé que l'enquête n'a pas débuté de manière classique et que la version du suicide n'avait été remise en cause que quelques jours après le décès. Par ailleurs, les jurés ont pu visionner les enregistrements dans lesquels la mère de Bruno Amand l'a dénoncé comme auteur des faits. Selon le juge d'instruction Frédéric Frenay, l'affaire a été instruite dans un contexte très particulier. Ce n'est que quatre jours après la mort d'isabelle Hody que le parquet a dénoncé des circonstances suspectes et a demandé une mise à l'instruction. Des doutes avaient été émis par des policiers concernant l'hypothèse du suicide."après une période de trois mois sans éléments concrets, alors que nous avions fait une enquête de routine, un changement radical s'est produit au niveau de l'instruction. J'ai consulté les photos de la scène de crime et j'ai eu l'impression d'être passé à côté de quelque chose", a annoncé le juge d'instruction. Ce juge d'instruction n'avait pas été sollicité, le jour de la découverte du corps, pour descendre sur les lieux et pour assister à l'autopsie. Il affirme que son impression initiale aurait peut-être été différente. "Mais dès le 30 octobre 2007, j'ai décidé de vérifier plusieurs éléments et de fermer des portes afin de voir si nous n'étions pas passés à côté d'un homicide", a précisé Frédéric Frenay. L'enquête a finalement rebondi une nouvelle fois en février 2010 avec les accusations formulées par la mère de Bruno Amand. Elle affirmait avoir reçu les confidences de son fils sur sa responsabilité dans la mort d'isabelle Hody. L'audience de l'après-midi a été consacrée à la projection des enregistrements réalisés lors des auditions de la maman de Bruno Amand devant le juge d'instruction. La septuagénaire y faisait des déclarations complètes et très détaillées après avoir reçu les confidences de son fils. Bruno Amand lui avait avoué qu'il avait assassiné Isabelle Hody. Sa mère l'avait dénoncé plus de deux ans après les faits. La projection de ces enregistrements a permis aux jurés de constater que la mère de Bruno Amand est en contradiction entre ce qu'elle a raconté à l'audience lors de sa comparution et ce qu'elle a rapporté en détails devant le juge d'instruction. Le procès reprendra lundi avec les auditions d'autres témoins.

14 BELGIUM - LIEGE 18/06 (BELGA) Assises de Liège: des détails qui peuvent confondre Bruno Amand La cour d'assises de Liège a repris lundi matin les auditions des témoins au procès de Bruno Amand, un Hannutois de 40 ans accusé d'avoir commis l'assassinat de sa compagne Isabelle Hody et d'avoir maquillé son décès en suicide le samedi 4 août Plusieurs témoins ont été entendus sur des faits anecdotiques qui peuvent néanmoins avoir une influence importante sur les débats et qui pourraient confondre Bruno Amand. La seconde semaine de son procès a débuté par les auditions de témoins qui ont rapporté des témoignages sur certains détails de l'affaire qui peuvent s'avérer cruciaux dans l'enquête. Un médecin, intervenu sur place avant le légiste, a confirmé qu'elle a vu le corps d'isabelle Hody le soir des faits. La victime présentait des lésions au cou et au poignet gauche tandis que la salle de bain présentait des traces de sang sur les murs. Ce témoin a confirmé que la scène était suspecte et que la victime n'était pas décédée de mort naturelle. L'un des voisins d'isabelle Hody n'était pas chez lui le soir des faits. Mais il a signalé à la police qu'il a retrouvé la clôture du fond de son jardin qui avait été déplacée. Un fil de fer qui tenait cette clôture avait été enlevé de manière à laisser un passage. Ce voisin a par ailleurs confirmé que, lorsque Bruno Amand fréquentait Isabelle Hody, il entendait des disputes très violentes et une voix d'homme qui prononçait des propos menaçants. Le propriétaire d'une maison très proche de celle d'isabelle Hody a pour sa part confirmé qu'un de ses locataires a été alerté un soir en constatant la présence d'un homme dans son jardin. Cet individu, non identifié, s'était muni d'une torche pour pénétrer dans cette propriété. Selon l'enquête, Bruno Amand se serait débarrassé des vêtements utilisés le soir des faits en les enterrant dans un bois à proximité du cimetière de Lens-Saint-Servais. Bruno Amand aurait confié à sa mère qu'il a pris peur quelques temps après les faits quand le propriétaire de la parcelle a fait des travaux et a déterré des arbres. Ce propriétaire, un pépiniériste, a confirmé que deux gros arbres ont bien été enlevés en 2007.Dans son emploi du temps du jour des faits, Bruno Amand avait rapporté qu'il avait préparé une soirée et fait des courses auprès d'un détaillant de boissons. Mais ce commerçant a confirmé qu'aucun achat n'a été réalisé par Bruno Amand le jour des faits. L'accusé avait soutenu lors de l'ouverture du procès qu'il avait fait ces achats en "noir". Mais le commerçant a affirmé que Bruno Amand n'était pas un client régulier et que l'achat de fûts de bière en "noir" était impossible chez lui.

Alcool au volant : tous responsables? La question de la co-responsabilité sera enfin posée au Tribunal de Saint Nazaire

Alcool au volant : tous responsables? La question de la co-responsabilité sera enfin posée au Tribunal de Saint Nazaire DOSSIER DE PRESSE 01/09/2014 Alcool au volant : tous responsables? La question de la co-responsabilité sera enfin posée au Tribunal de Saint Nazaire Avec l appui de la Ligue Contre la Violence Routière,

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

La partie poursuivie doit connaître les motifs et l'objet de la demande pour pouvoir se préparer à y répondre à l'audience.

La partie poursuivie doit connaître les motifs et l'objet de la demande pour pouvoir se préparer à y répondre à l'audience. Comment se préparer à une audience Introduction Vous avez produit une demande à la Régie du logement, ou reçu copie d'une demande. Que vous soyez demandeur ou défendeur, il est important de bien se préparer

Plus en détail

COUR DE CASSATION DE BELGIQUE DU 17 JUIN 2015

COUR DE CASSATION DE BELGIQUE DU 17 JUIN 2015 N P.15.0357.F/1 COUR DE CASSATION DE BELGIQUE DU 17 JUIN 2015 I.,II. et III. P. Eric, Armand, Arthur, né à Huy le ( ), domicilié à Flémalle, ( ), ayant pour conseil Maître Luc B., avocat au barreau de

Plus en détail

Loi organique relative à la Haute Cour

Loi organique relative à la Haute Cour Loi organique relative à la Haute Cour Dahir portant loi organique n 1-77-278 du 24 chaoual 1397 (8 octobre 1977) relative à la Haute Cour (1) Louange à Dieu Seul! (Grand Sceau de Sa Majesté Hassan II)

Plus en détail

CRASH RIO-PARIS AF447, AUTRES CRASHS AERIENS ET CEDH

CRASH RIO-PARIS AF447, AUTRES CRASHS AERIENS ET CEDH Norbert Jacquet 13 avril 2015 CRASH RIO-PARIS AF447, AUTRES CRASHS AERIENS ET CEDH La Cour européenne des Droits de l'homme, qui déroule souvent le tapis rouge aux délinquants, dont les droits sont épluchés

Plus en détail

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris République française Au nom du Peuple français Tribunal de Grande Instance de Paris 28eme chambre N d'affaire : Jugement du : 27 septembre 2010, 9h n : 3 NATURE DES INFRACTIONS : CONDUITE DE VEHICULE SOUS

Plus en détail

Le droit criminel et le droit de la famille

Le droit criminel et le droit de la famille FR 00 4 4 Le droit criminel et le droit de la famille Le droit de la famille et les femmes en Ontario Un seul droit de la famille pour toutes les femmes Renseignez-vous sur vos droits fodf Femmes ontariennes

Plus en détail

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Yves KASEL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et : le Ministère public

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Yves KASEL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et : le Ministère public N 43 / 2014 pénal. du 11 décembre 2014. Not. 16453/13/CD Numéro 3383 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire,

Plus en détail

COUR D APPEL DE PARIS

COUR D APPEL DE PARIS Suivi de la décision : Décision du Conseil de Discipline de l'ordre des Avocats de Paris du 10 avril 2012 n 218801 DEFINITIVE COUR D APPEL DE PARIS Pôle 2, Chambre 1 DECISION DU 25 OCTOBRE 2012 Numéro

Plus en détail

Résumé de l arrêt dans l affaire Ngirabatware

Résumé de l arrêt dans l affaire Ngirabatware United Nations Mechanism for International Criminal Tribunals Nations Unies Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux RÉSUMÉ DE L ARRÊT (Destiné exclusivement à l usage des médias. Document non

Plus en détail

Le recours devant la Cour criminelle après une agression sexuelle L agression à CaraCtère sexuel

Le recours devant la Cour criminelle après une agression sexuelle L agression à CaraCtère sexuel AS-CC-livret3_Layout 1 13-01-24 9:10 AM Page 1 3 Le recours devant la Cour criminelle après une agression sexuelle L agression à CaraCtère sexuel AOcVF février 2013 ACS 003 Pour vérifier que vous avez

Plus en détail

Journal International De Victimologie International Journal Of Victimology

Journal International De Victimologie International Journal Of Victimology Journal International De Victimologie International Journal Of Victimology Tome 1, numéro 3 (Avril 2003) Quatre exemples de prise en charge par le service d aide aux victimes d infraction pénales en France

Plus en détail

Questionnaire du projet Innocence

Questionnaire du projet Innocence 1 Questionnaire du projet Innocence Directives : Répondez de façon aussi détaillée que possible à chacune des questions suivantes ayant trait à votre dossier. Des réponses complètes et précises nous permettront

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 22 OCTOBRE 2012 S.11.0087.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N S.11.0087.F Y. C., demandeur en cassation, représenté par Maître Huguette Geinger, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 4 Droit pénal et droit de la famille FR 004 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Droit pénal et droit de la

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014 Saviez-vous que? Dans le cadre de l opération «VACCIN» se déroulant durant tout le mois de décembre, les policiers de la MRC des Maskoutains ont érigé différents points de contrôle routier afin de vérifier

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

LE PROCUREUR CONTRE JEAN-PAUL AKAYESU. Affaire N ICTR-96-4-T

LE PROCUREUR CONTRE JEAN-PAUL AKAYESU. Affaire N ICTR-96-4-T OR: ANG Devant : Greffe : Juge Laïty Karna, Président Juge Lennart Aspegren Juge Navanethem Pillay M. Lars Plum M. John M. Kiyeyeu Décision du : 17 février 1998 LE PROCUREUR CONTRE JEAN-PAUL AKAYESU Affaire

Plus en détail

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE Document explicatif réalisé à l intention des parents-formateurs 17 novembre 2006 PARCOURS D UN DOSSIER ACCIDENT DE ROULAGE avant l élaboration du

Plus en détail

COUR TERRITORIALE DU YUKON. Enquêtes préliminaires Modifications au Code criminel en vigueur le 1 er juin 2004

COUR TERRITORIALE DU YUKON. Enquêtes préliminaires Modifications au Code criminel en vigueur le 1 er juin 2004 COUR TERRITORIALE DU YUKON DIRECTIVE DE PRATIQUE N O 4 Enquêtes préliminaires Modifications au Code criminel en vigueur le 1 er juin 2004 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Les modifications au Code criminel portant

Plus en détail

COUR D APPEL DE BRUXELLES 26 MAI 2010

COUR D APPEL DE BRUXELLES 26 MAI 2010 COUR D APPEL DE BRUXELLES 26 MAI 2010 PP. 26.05.2010. N de l arrêt : 747 N du parquet : 197.M.08 N du greffe ; 2008BC1374 14 ème chambre, siégeant en matière correctionnelle, après en avoir délibéré, rend

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 6 mars 2012 N de pourvoi: 11-84711 Publié au bulletin Cassation partielle M. Louvel (président), président SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s)

Plus en détail

Tribunal correctionnel de Paris Pôle Chambre N Parquet : CONCLUSIONS EN NULLITE POUR : Ayant pour avocat : EN LA PRESENCE DU MINISTERE PUBLIC

Tribunal correctionnel de Paris Pôle Chambre N Parquet : CONCLUSIONS EN NULLITE POUR : Ayant pour avocat : EN LA PRESENCE DU MINISTERE PUBLIC Tribunal correctionnel de Paris Pôle Chambre N Parquet : CONCLUSIONS EN NULLITE POUR : M. Ayant pour avocat : EN LA PRESENCE DU MINISTERE PUBLIC PLAISE AU TRIBUNAL 1. Après avoir été placé en garde à vue,

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

TRIBUNAL DU TRAVAIL DE BRUXELLES DEUXIEME CHAMBRE DE 26 OCTOBRE 2010

TRIBUNAL DU TRAVAIL DE BRUXELLES DEUXIEME CHAMBRE DE 26 OCTOBRE 2010 TRIBUNAL DU TRAVAIL DE BRUXELLES DEUXIEME CHAMBRE DE 26 OCTOBRE 2010 Licenciement. Motif Grave. Dépôt d'une plainte pour harcèlement. Plainte non fondée, voire abusive. Licenciement. Travailleur protégé.

Plus en détail

De l injonction à l invitation Les défis de l intervention

De l injonction à l invitation Les défis de l intervention De l injonction à l invitation Les défis de l intervention Steven Bélanger Psychologue Coordonnateur clinique Pro-gam Centre d intervention et de recherche en violence conjugale et familiale 1 La nature

Plus en détail

La présente brochure vous permet de faire plus ample connaissance avec la cour d assises. À la fin de la brochure figure un lexique explicatif 1.

La présente brochure vous permet de faire plus ample connaissance avec la cour d assises. À la fin de la brochure figure un lexique explicatif 1. La cour d assises introduction Les procès d assises attirent largement l attention des médias par la gravité et souvent aussi par l atrocité des faits examinés par la cour d assises. Les gens se sentent

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Elle a pris connaissance de la procédure judiciaire. Elle a entendu M. D.M., ainsi que M. E.P., officier de police judiciaire.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Elle a pris connaissance de la procédure judiciaire. Elle a entendu M. D.M., ainsi que M. E.P., officier de police judiciaire. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2008-108 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

I. - Les principales caractéristiques du Droit Pénal chinois

I. - Les principales caractéristiques du Droit Pénal chinois Lorsque la loi pénale a une application extraterritoriale, les juridictions nationales ont compétence même lorsque les faits ont été jugés par une juridiction étrangère. Mais si la peine prononcée a été

Plus en détail

Sommaire. Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É.

Sommaire. Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É. Sommaire Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É. L équipe de recherche sur la violence faite aux femmes et le système juridique à l ïle-duprince-édouard

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES DE LA CONDUITE DE COURSES DE SECTION

ASPECTS JURIDIQUES DE LA CONDUITE DE COURSES DE SECTION ASPECTS JURIDIQUES DE LA CONDUITE DE COURSES DE SECTION 1. STATUT ET MISSION DU CHEF 1 DE COURSE En tant que chef d'une course de section, tu es lié à tes participants par un contrat de mandat, conclu

Plus en détail

VIDEO PROTECTION : Sécurité publique

VIDEO PROTECTION : Sécurité publique AFFAIRES RESOLUES VIDEOPROTECTION mai 2011 VIDEO PROTECTION : Sécurité publique MARSEILLE (13) Viols 1 interpellation Le 21 puis le 22 mai 2011, les enquêteurs de la sûreté départementale des Bouchesdu-Rhône

Plus en détail

NÉGOCIATION DE PLAIDOYER

NÉGOCIATION DE PLAIDOYER NÉGOCIATION DE PLAIDOYER En vigueur le : 1992-05-15 Révisée le : 1995-08-31 / 2004-09-08 / 2006-01-20 / 2008-01-11 / 2008-09-08 / 2008-10-20 / 2008-11-17 / 2009-03-31 / 2009-08-21 / 2010-07-20 / 2011-03-31

Plus en détail

PROFA 5 prestations autour de l intimité

PROFA 5 prestations autour de l intimité PROFA 5 prestations autour de l intimité Planning familial Éducation sexuelle Conseil en périnatalité Consultation conjugale et de sexologie Centre de consultation LAVI Des espaces de paroles pour mieux

Plus en détail

La justice pénale. et La peine de mort

La justice pénale. et La peine de mort La justice pénale et La peine a pour objectif de protéger les intérêts de la société en réprimant la commission d infractions, que ce soit des contraventions, des délits ou des crimes. Si les auteurs d

Plus en détail

LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES

LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES Les juridictions pénales jugent les infractions à la loi pénale. Ces infractions sont définies dans le code pénal. Il existe en France, trois types d'infractions, définies

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS N T 10-81.568 F-P+B+I N 255 CI/CV 8 FÉVRIER 2011 REJET M. LOUVEL président, R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, en son audience publique

Plus en détail

'''1 " ; Cour d'appel d'aix-en-provence TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE de NICE

'''1  ; Cour d'appel d'aix-en-provence TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE de NICE ~ \ ~L'''''''j "...\' '''1 " ; Jj'., :'";""'[1 Cour d'appel d'aix-en-provence TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE de NICE JUGEMENT CORRECTIONNEL DU : 06 MARS 2008 5ème chambre N de Jugement: 908/08 N de Parquet:

Plus en détail

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 6 octobre 2010. Rejet. MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 6 octobre 2010. Rejet. MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION Audience publique du 6 octobre 2010 MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président Pourvoi n V 09-68.962 Rejet Arrêt n 1881 F-D LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

CONGRES BALISTIQUE MARSEILLE 1-3 DECEMBRE 2008. Je vois un double intérêt à cette manifestation :

CONGRES BALISTIQUE MARSEILLE 1-3 DECEMBRE 2008. Je vois un double intérêt à cette manifestation : Bonjour à tous CONGRES BALISTIQUE MARSEILLE 1-3 DECEMBRE 2008 Je me félicite que ce congrès réunisse des professionnels d horizons divers, magistrats, avocats, médecins, techniciens, experts Je vois un

Plus en détail

Institutions Acteurs Procédures Vos droits. Les violences conjugales

Institutions Acteurs Procédures Vos droits. Les violences conjugales Institutions Acteurs Procédures Vos droits Les violences conjugales F i c h e P r a t i q u e Les violences conjugales Toute personne qui subit des violences physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme F.R., son ex-concubin et père de son fils, M. H.T. et le capitaine de police B.D.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme F.R., son ex-concubin et père de son fils, M. H.T. et le capitaine de police B.D. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2008-144 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE Cour d'appel de Nancy Tribunal de Grande Instance de Nancy Jugement du : 11/04/2013 CHAMBRE JUGE UNIQUE ROUTE-NA Nô minute : N parquet : Plaidé le 21/03/2013 Délibéré le 11/04/2013 JUGEMENT CORRECTIONNEL

Plus en détail

Composition Président: Roland Henninger Hubert Bugnon, Jérôme Delabays

Composition Président: Roland Henninger Hubert Bugnon, Jérôme Delabays Kantonsgericht KG Rue des Augustins 3, case postale 1654, 1701 Fribourg T +41 26 304 15 00, F +41 26 304 15 01 www.fr.ch/tc 502 2015 219 220 [AJ] Arrêt du 4 janvier 2016 Chambre pénale Composition Président:

Plus en détail

COUR D'APPEL DE REIMS

COUR D'APPEL DE REIMS DOSSIER N 99/00244 ARRÊT DU 3 FEVRIER 2000 N : 93 COUR D'APPEL DE REIMS CHAMBRE DES APPELS CORRECTIONNELS Prononcé publiquement le JEUDI 3 FÉVRIER 2000 par la Chambre des Appels Correctionnels. Sur appel

Plus en détail

Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2.

Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2. Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2.fr du 20/09/09 On a appris vendredi que la directrice départementale

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RESUME

RAPPORT DE STAGE ET RESUME RAPPORT DE STAGE ET RESUME Instructions: 1. Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2. Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour rédiger votre rapport

Plus en détail

La violence dans les couples homosexuels -1 ère partie-

La violence dans les couples homosexuels -1 ère partie- La violence dans les couples homosexuels -1 ère partie- 2010 Editrice responsable : Dominique Plasman place St Jean, 1 1000 Bruxelles 1 Sandrine Cesaretti 2010 Secrétariat général FPS sandrine.cesaretti@mutsoc.be

Plus en détail

Loi sur l aide juridique et sur la prestation de certains autres services juridiques (L.R.Q., c. A-14; 2010, c.12, a. 30 et a. 37)

Loi sur l aide juridique et sur la prestation de certains autres services juridiques (L.R.Q., c. A-14; 2010, c.12, a. 30 et a. 37) RÈGLEMENT CONCERNANT LE TARIF DES HONORAIRES ET LES DÉBOURS DES AVOCATS DANS LE CADRE DE LA PRESTATION DE CERTAINS SERVICES JURIDIQUES ET CONCERNANT LA PROCÉDURE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS Loi sur l aide

Plus en détail

Droit des jeunes : la Justice

Droit des jeunes : la Justice Droit des jeunes : la Justice Fonctionnement de la justice Qu'est-ce que la loi? Droits fondamentaux Des notions à éclaircir & définitions juridiques Justice des mineurs Fonctionnement de la Justice L'ordre

Plus en détail

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans)

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) Leçon introductive au droit pénal des mineurs - définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) - textes régissant

Plus en détail

Jurisprudence. République française. Au nom du peuple français LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l'arrêt suivant :

Jurisprudence. République française. Au nom du peuple français LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l'arrêt suivant : Jurisprudence Cour de cassation Chambre sociale 10 février 2009 n 07-44.953 Sommaire : Texte intégral : Cour de cassation Chambre sociale Cassation 10 février 2009 N 07-44.953 République française Au nom

Plus en détail

NAMUR DEVANT LE TRIBUNAL DE POLICE

NAMUR DEVANT LE TRIBUNAL DE POLICE NAMUR DEVANT LE TRIBUNAL DE POLICE La mort de Maxence: jugement reporté Le président ordonne une enquête sociale et reporte les débats au 27 janvier prochain Pour Patrick et Françoise Genette, les parents

Plus en détail

«La prison est la seule solution pour préserver la société.»

«La prison est la seule solution pour préserver la société.» «La prison est la seule solution pour préserver la société.» Nous n enfermons rien d autre en prison qu une partie de nous-mêmes, comme d autres abandonnent sur le bord de la route leurs souvenirs encombrants

Plus en détail

Toute une famille mobilisée

Toute une famille mobilisée Toute une famille mobilisée Témoignage Nadine, professionnelle de santé, a été entraînée en quelques mois, avec son compagnon, dans un enfermement psychologique qui a failli la conduire en hôpital psychiatrique,

Plus en détail

La chambre du conseil de la Cour d'appel du Grand-Duché de Luxembourg a rendu le douze février deux mille quatorze l'arrêt qui suit:

La chambre du conseil de la Cour d'appel du Grand-Duché de Luxembourg a rendu le douze février deux mille quatorze l'arrêt qui suit: Arrêt n 102/14 Ch.c.C. du 12 février 2014. (Not. : 22032/99/CD) La chambre du conseil de la Cour d'appel du Grand-Duché de Luxembourg a rendu le douze février deux mille quatorze l'arrêt qui suit: Vu les

Plus en détail

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1)

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1) Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction (1). C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : Quels sont mes droits? Que dois-je faire

Plus en détail

AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité. La Commission a examiné les pièces de la procédure.

AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité. La Commission a examiné les pièces de la procédure. Saisine n 2007-5 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le 15 janvier 2007, par Mme Claire-Lise CAMPION, sénatrice de l Essonne et le

Plus en détail

CHAMBRE NATIONALE DE DISCIPLINE AUPRES DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES

CHAMBRE NATIONALE DE DISCIPLINE AUPRES DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHAMBRE NATIONALE DE DISCIPLINE AUPRES DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES AUDIENCE PUBLIQUE DU 13 MAI 2014 LECTURE PUBLIQUE DU 13 MAI 2014 APPEL N 701 Commissaire du Gouvernement près

Plus en détail

COUR DU QUÉBEC CHAMBRE DE LA JEUNESSE MONTRÉAL RÈGLES DE FONCTIONNEMENT EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2015

COUR DU QUÉBEC CHAMBRE DE LA JEUNESSE MONTRÉAL RÈGLES DE FONCTIONNEMENT EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2015 COUR DU QUÉBEC CHAMBRE DE LA JEUNESSE MONTRÉAL RÈGLES DE FONCTIONNEMENT EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2015 1. SALLES DES COMPARUTIONS (LSJPA) ET PRATIQUE (PROTECTION) 1.1. LOI SUR LE SYSTÈME DE JUSTICE PÉNALE

Plus en détail

Qu est-ce que je dois faire lorsque je reçois une assignation à comparaître?

Qu est-ce que je dois faire lorsque je reçois une assignation à comparaître? Être un témoin Qu est-ce qu un témoin? Le témoin est celui à qui il est demandé de se présenter devant le tribunal pour répondre à des questions sur une affaire. Les réponses données par un témoin devant

Plus en détail

Bulletin d'information n 1 - décembre 2014 sur la situation des cambriolages

Bulletin d'information n 1 - décembre 2014 sur la situation des cambriolages Bulletin d'information n 1 - décembre 2014 sur la situation des cambriolages Point de situation Le mois de décembre 2014 enregistre une légère baisse des cambriolages. Le volume mensuel 2014 se situe nettement

Plus en détail

LA RUMEUR Enquête 1 / Leïla, 3ème

LA RUMEUR Enquête 1 / Leïla, 3ème Enquête 1 / Leïla, 3ème OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES DU MODULE Insister sur l'impact possible d' «une simple rumeur» Sensibiliser aux risques du cyberharcèlement et aux différents types de cyberviolences ZOOM

Plus en détail

F a c e à l a p o l i c e

F a c e à l a p o l i c e Face à la police Si tu as besoin d aide. Parfois, les choses ne se passent pas comme nous l expliquons. En général, il y a moyen de réagir. Fais-toi aider. Une des premières personnes qui peut t aider

Plus en détail

Prendre conscience de la violence conjugale

Prendre conscience de la violence conjugale Prendre conscience de la violence conjugale Une aide que nous souhaitons vous apporter Au Japon, il existe des lois qui vous protègent (lois relatives à la prévention contre les violences conjugales et

Plus en détail

Module 1 : Le Fait criminel

Module 1 : Le Fait criminel PROGRAMME D.U PLURIDISCIPLINARITE ET SCIENCES CRIMINELLES Enseignement les jeudis Bibliothèque Institut de Médecine Légale 12 Avenue Rockefeller 69008 LYON Période du 03 Décembre 2016 à début juillet 2016

Plus en détail

VOTRE PLAINTE À LA RÉGIE DE L ÉNERGIE GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DU CONSOMMATEUR

VOTRE PLAINTE À LA RÉGIE DE L ÉNERGIE GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DU CONSOMMATEUR VOTRE PLAINTE À LA RÉGIE DE L ÉNERGIE GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DU CONSOMMATEUR QUELQUES RÈGLES DE BASE L EXAMEN DE VOTRE DOSSIER Vous avez produit une demande à la Régie et vous demandez à celle-ci

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS, L'ORDRE DES AVOCATS À LA COUR D'APPEL DE PARIS

CONVENTION ENTRE LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS, L'ORDRE DES AVOCATS À LA COUR D'APPEL DE PARIS CONVENTION ENTRE LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS, L'ORDRE DES AVOCATS À LA COUR D'APPEL DE PARIS ET L'UNION DES COMPAGNIES D'EXPERTS DE LA COUR D APPEL DE PARIS CONCERNANT LA CONDUITE ET LA GESTION

Plus en détail

International Criminal Tribunal for Rwanda Tribunal pénal international pour le Rwanda

International Criminal Tribunal for Rwanda Tribunal pénal international pour le Rwanda International Criminal Tribunal for Rwanda Tribunal pénal international pour le Rwanda UNITED NATIONS NATIONS UNIES OR: FR CHAMBRE DE PREMIÈRE INSTANCE DESIGNÉE EN VERTU DE L ARTICLE 11 bis Devant les

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET

LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - DE TRAJET Qu est-ce qu un accident du travail? Quelles sont les caractéristiques de l accident du travail et comment reconnaître son caractère professionnel? Définir l'accident

Plus en détail

Pourquoi. mon. enfant? Guide à l intention des parents dont l enfant a été victime d un acte criminel

Pourquoi. mon. enfant? Guide à l intention des parents dont l enfant a été victime d un acte criminel Pourquoi mon enfant? Guide à l intention des parents dont l enfant a été victime d un acte criminel Ce guide a été produit par le CAVAC de Laval avec la collaboration de la commission scolaire de Laval,

Plus en détail

Attaques graves sur les détenus

Attaques graves sur les détenus La violence et le suicide dans les établissements canadiens : statistiques récentes Au regard de la violence et du suicide dans les établissements fédéraux du Canada, les nouvelles sont tantôt bonnes,

Plus en détail

CANADA LABOUR CODE PART II OCCUPATIONAL HEALTH AND SAFETY. Name 974644 Ontario Ltd. demandeur. Paul Danton agent de santé et de sécurité

CANADA LABOUR CODE PART II OCCUPATIONAL HEALTH AND SAFETY. Name 974644 Ontario Ltd. demandeur. Paul Danton agent de santé et de sécurité Canada Appeals Office on Occupational Health and Safety Bureau d appel canadien en santé et sécurité au travail CANADA LABOUR CODE PART II OCCUPATIONAL HEALTH AND SAFETY Name 974644 Ontario Ltd. demandeur

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Les tribunaux de la Colombie-Britannique Les tribunaux et le gouvernement Les canadiens éluent leurs gouvernements. Les gouvernements créent les lois. Les tribunaux imposent le

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDS-2013-221

Décision du Défenseur des droits MDS-2013-221 Paris, le 19 novembre 2013 Décision du Défenseur des droits MDS-2013-221 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à la divulgation d un incident répertorié en main courante et des antécédents

Plus en détail

AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen

AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen Mutuelle de retraite: 5.000 fonctionnaires dénoncent un "scandale de l'épargne" "C'est l'un des plus gros scandales de l'épargne

Plus en détail

L organisation française de la justice est fondée sur le principe de la division entre deux ordres de juridiction : l ordre judiciaire

L organisation française de la justice est fondée sur le principe de la division entre deux ordres de juridiction : l ordre judiciaire L organisation française de la justice est fondée sur le principe de la division entre deux ordres de juridiction : l ordre judiciaire pour régler les litiges entre les simples justiciables (juridictions

Plus en détail

Les droits des femmes au quotidien : attribution du domicile, éviction du conjoint violent, coresponsabilité locative

Les droits des femmes au quotidien : attribution du domicile, éviction du conjoint violent, coresponsabilité locative Agir contre les discriminations en raison du sexe, de la situation familiale et de l origine, L accès au logement des femmes victimes de violences 11 octobre 2007 Les droits des femmes au quotidien : attribution

Plus en détail

Numéro du rôle : 2223. Arrêt n 145/2002 du 15 octobre 2002 A R R E T

Numéro du rôle : 2223. Arrêt n 145/2002 du 15 octobre 2002 A R R E T Numéro du rôle : 2223 Arrêt n 145/2002 du 15 octobre 2002 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 22, 3, de la loi du 21 novembre 1989 relative à l assurance obligatoire de

Plus en détail

Conseil canadien de la magistrature Directives de mi-procès

Conseil canadien de la magistrature Directives de mi-procès Conseil canadien de la magistrature Directives de mi-procès 1 Glossaire NDA = nom de l accusé NDD = nom du déclarant NDP = nom du plaignant NDT = nom du témoin ND1/3 = nom du tiers NDAT = nom de l accusé

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MDS-2013-138

Décision du Défenseur des droits n MDS-2013-138 Décision du Défenseur des droits n MDS-2013-138 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative aux circonstances dans lesquelles une personne a fait l objet d un contrôle d identité à son domicile (Recommandation)

Plus en détail

3. En cas de silence des présentes règles sur une quelconque question de procédure, le

3. En cas de silence des présentes règles sur une quelconque question de procédure, le Annexe A Règles de procédure de la Commission ontarienne d examen Principe général 1. Les présentes règles doivent recevoir une interprétation large afin d'assurer la résolution équitable de chaque affaire

Plus en détail

Formation continue Droit scolaire

Formation continue Droit scolaire AVERTISSEMENTS Ce document est un support créé pour les étudiants de la HEP et complété à l occasion d une journée pédagogique. Il ne peut pas être exhaustif de la réglementation, ni répondre à toutes

Plus en détail

Décision n 485-D. CONSEIL REGIONAL DES PHARMACIENS D'OFFICINE Rhône-Alpes. Le Président du Conseil de l'ordre des Pharmaciens de la Région Rhône-Alpes

Décision n 485-D. CONSEIL REGIONAL DES PHARMACIENS D'OFFICINE Rhône-Alpes. Le Président du Conseil de l'ordre des Pharmaciens de la Région Rhône-Alpes Ain Adêche Drôme Isère Loire Rhône Savoie Haute-Savoie Décision n 485-D CONSEIL REGIONAL DES PHARMACIENS D'OFFICINE Rhône-Alpes Le Président du Conseil de l'ordre des Pharmaciens de la Région Rhône-Alpes

Plus en détail

CEDH FRANGY c. FRANCE DU 1 ER FEVRIER 2005

CEDH FRANGY c. FRANCE DU 1 ER FEVRIER 2005 CEDH FRANGY c. FRANCE DU 1 ER FEVRIER 2005 L article 11 du Code de procédure civile énonce que la procédure au cours de l'enquête et de l'instruction est secrète. La divulgation des informations contenues

Plus en détail

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif

Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Les bonnes pratiques lors de l intrusion d un tireur actif Service de la sûreté institutionnelle avec la collaboration du Service de police de la Ville de Montréal Octobre 2010 Objectifs de cette présentation

Plus en détail

Vos droits juridiques au Danemark et quelques remarques sur la police danoise

Vos droits juridiques au Danemark et quelques remarques sur la police danoise Vos droits juridiques au Danemark et quelques remarques sur la police danoise Ce qui suit est un court résumé de vos droits au Danemark et des us et coutumes de la police danoise. Il est utile à tous les

Plus en détail

E n t r e : appelant aux termes d un exploit de l huissier de justice Guy ENGEL de Luxembourg du 21 juillet 2008, e t :

E n t r e : appelant aux termes d un exploit de l huissier de justice Guy ENGEL de Luxembourg du 21 juillet 2008, e t : Exempt - appel en matière de droit du travail. Audience publique du quatre mars deux mille dix. Numéro 34311 du rôle Présents: Edmond GERARD, président de chambre, Charles NEU, premier conseiller, Ria

Plus en détail

Les Français, le train et les rencontres

Les Français, le train et les rencontres Les Français, le train et les rencontres Enquête auprès des Français Février 2012 AMéthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du jeudi 17 février 2011 N de pourvoi: 09-70802 Non publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président Me Foussard, SCP Coutard, Mayer et

Plus en détail

Plainte avec Constitution de Partie Civile Nicole Guihaumé c/ UDAF 12 octobre 2015 1/13

Plainte avec Constitution de Partie Civile Nicole Guihaumé c/ UDAF 12 octobre 2015 1/13 Nicole Guihaumé 9 rue des Périchaux 75015 PARIS 0155769184 nicole.guihaume@hotmail.fr Tribunal de Grande Instance Monsieur le Doyen des Juges d'instruction Place Pierre Flotte 34040 Montpellier Cedex 1

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES DU 14 AU 21 JUIN 2011

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES DU 14 AU 21 JUIN 2011 SÛRETÉ DU QUÉBEC MRC DES MASKOUTAINS Saviez-vous que? Mercredi le 15 juin, des policiers de la MRC des Maskoutains se sont présentés au parc des Pins, situé sur la rue Viger à Saint-Hyacinthe sur l heure

Plus en détail

Affaire Lubanga. Questions-réponses concernant la décision de la CPI sur la condamnation, peine et appels

Affaire Lubanga. Questions-réponses concernant la décision de la CPI sur la condamnation, peine et appels 1 Affaire Lubanga Questions-réponses concernant la décision de la CPI sur la condamnation, peine et appels I. QUELLES SONT LES CHARGES RETENUES CONTRE LUBANGA? Lubanga a été inculpé des trois crimes suivants

Plus en détail

ARRÊT DE LA COUR (deuxième chambre) 14 novembre 1996 *

ARRÊT DE LA COUR (deuxième chambre) 14 novembre 1996 * ARRÊT DE LA COUR (deuxième chambre) 14 novembre 1996 * Dans l'affaire C-305/94, ayant pour objet une demande adressée à la Cour, en application de l'article 177 du traité CE, par le tribunal du travail

Plus en détail

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND Mandat de la Rapporteuse spéciale sur l indépendance des juges et

Plus en détail